AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
» Communication externe
par Loth de la Vision Mar 21 Juin 2016 - 15:06

» Réversa [ TOP ]
par Invité Ven 27 Mai 2016 - 8:21

» Le monde de Dùralas
par Invité Jeu 26 Mai 2016 - 7:00

» Anthalia
par Invité Dim 22 Mai 2016 - 15:17

» Marbrume, La Cité des Damnés
par Invité Lun 16 Mai 2016 - 15:07

» Questionnaire pour soutenir infinite RPG !
par Invité Sam 14 Mai 2016 - 17:33

» Escalus
par Invité Jeu 12 Mai 2016 - 9:02

» Mass Effect : Reborn
par Invité Mar 10 Mai 2016 - 15:00

» Forum en pause
par Asàf Lysereän Mar 10 Mai 2016 - 13:47


Sentiers glacés et découvertes à venir

avatar
Milice

On m'appelle Skye Lewis


Infos Personnage
RANG: Chilali, Jens et Jörd
VILLE & APPARTENANCE : Milice - Soldat, Spécialiste en explosif
MON AGE : 26 ans
Féminin
MESSAGES : 359
AGE : 26
INSCRIT LE : 16/11/2011
PSEUDO HABITUEL : Azaëlle haha
Joyaux : 73
Posté dans Sentiers glacés et découvertes à venir   - Mar 18 Sep 2012 - 15:59

-> Suite du RP Enjeux Glacés / Avancement de 1mois et demi.

L'air était frais et une brise légère caressait la nuque découverte de la jeune femme. Penchée devant un ruisseau, elle remplissait sa gourde, prenant garde de ne pas laisser ses mains trop longtemps sous l'eau. Lorsqu'une branche craqua sur sa gauche, elle releva la tête doucement et d'un bref coup d'oeil, aperçut Chil qui arrivait toute heureuse. A son cou, une brochette de petit rongeur formait une écharpe qu'elle laissa tomber soudainement sur la neige. Skye se releva alors la tête puis tout son corps qui craqua sous l'effort. Cela faisait un peu plus d'un mois que les deux femmes avaient quitté tout signe de vie autre qu'animal. Elles avaient essuyé des tempêtes de neiges, un froid glacial, des chutes terribles et l'inconfort de l'aventure. Heureusement, en tant que soldat, Skye avait déja eut des stages de survies... enfin dans un milieu désertique.

Les deux femmes avaient apprit à se connaitre un peu mieux et à échanger des paroles. Bien que la plupart de leur conversation se faisait entièrement sous signes et expressions du visages pour Skye, elles arrivaient généralement à se comprendre. Le soir, alors qu'elles campaient ça et là, elles échangeaient des mots et la milicienne en apprenait un peu plus sur ces étrangers. La journée, elles marchaient en silence mais Chil prenait le temps de s'arrêter sur chaque plantes ou animaux qu'elles croisaient pour lui apprendre son nom. Ainsi, en chemin, les deux femmes avaient pu faire la connaissance de nombreux félins et autres créatures féroces.

Un soir, alors qu'elles étaient installées devant un feu, elles s'étaient rapprochées et Skye lui avait parlé de sa terre. A même le sol, sur la neige, elle avait tenté de dessiner une représentation de Matroos. Une sorte de carte de vue aérienne. Elle avait dessiné les différentes villes de Matroos ainsi qu'une partie du désert intérieur. Ensuite, Chil lui avait demandé si elle avait des frères ou des sœurs. Avec un soupir de nostalgie, Skye avait entreprit de lui décrire sa petite soeur et son frère ainé. Elle s'était alors demandé ce qu'ils savaient de son exil et si sa terre était au courant de cette île, ou si le Gouvernement avait préféré taire l'histoire.

Voyant surement sa mine dépitée, la jeune étrangère lui avait parlé d'elle. Avec des mots inconnus, elle avait tenté de lui raconter son histoire et par ce geste simple, Skye s'était un peu plus ouverte envers cette jeune femme au visage masqué. Elle avait eut envie de la connaitre et de voir sa terre par son regard. Car pour la milicienne, cette terre que son guide nommait sans cesse "Erfeydes", n'était rien d'autre qu'un immense territoire rempli d'une mystérieuse poudre blanche. Cette même poudre appelée ici "neige" devenait chaque jour un sentiment de conflit profond chez Skye. D'une part, elle commençait à aimer regarder ces paysages blancs, ces plaines lointaines recouvertes de ce fin duvet, de cette poudre vierge si fine qui paraissait intouchable. Mais c'était cette même poudre qui lui rendait la vie insupportable. Ses pieds étaient constamment gelés, son nez rougit par les intempéries, et un rhume la consumait depuis son arrivée. Ce même rhume qui quelques semaines plus tôt avait faillit l'achever, la laissant brulante de fièvre. C'était Chil qui avait prit soin d'elle et qui l'avait ramené à la raison. Pendant quelques jours, elle s'était mise à délirer, appelant ses parents dans son sommeil, regrettant ses années d'insubordination et toutes ses romances perdues. Elle avait pleuré, crié, s'était débattu contre Chil et laisser ainsi paraitre la petite Skye, fragile et désespérée, loin de chez elle. En l'espace de quelques jours, elle avait abandonné tout courage. La jeune femme avait voulu en finir un point c'est tout. Elle n'avait plus supporté ces longues heures de marches et de vols sur ces immondes créatures. Ces vivres pâteux et sans gouts. Cette femme qui la forçait à aller dans un lieu perdu. Ces vêtements trop lourds qui lui donnait l'impression de se trainer. Cette faune et cette flore trop étrangère pour qu'elle se risqua à s'enfuir.

C'est l'esprit qui guide les pas. Si l'esprit devient faible, les pas s'amenuisent, et le corps ne tient plus. Une simple petite maladie peut ainsi venir causer de grave dommages.

Mais c'était sans compter la volonté inébranlable de son guide, Chil. Cette dernière avait passé ces quelques jours à soigner, à redonner gout à la vie à Skye. Elle n'avait jamais abandonné et c'est cette force de caractère qui permis, une après midi, à Skye de se lever. Haletante, elle était sortie de la tente et s'était dirigé vers un petit ruisseau non loin. Chil l'avait alors laissé faire, et lui avait laissé toute l'intimité qu'elle désirait.

Ainsi, la jeune matroscienne s'était assise, sur cette poudre blanche qui la laissait tant perplexe. Elle en avait prit une poignet et l'avait regardé. Elle était resté dans cette position de longues minutes, le regard perdu sur sa main, cette même main qui avait fini par se soigner. Elle avait alors repensé à son aventure jusque là. Elle avait songé aux paroles de Savanah. A la promesse de Savanah de ne jamais l'abandonner. Jamais. Et puis, soudainement, elle s'était sentie lasse et stupide. Faible et si petite à la fois. Elle, Skye, celle au tempérament de flammes, avait abandonné. Aussi simplement que cela. Elle avait tout laissé tomber et avait abattu ses cartes devant son adversaire.

Alors elle avait rit. Explosée littéralement de rire jusqu'à se rouler par terre. Nerveusement, elle n'arrivait plus à se contrôler. Son rire s'était transformé en pleures, mélangeant les deux à la fois sans plus savoir les différencier. Et puis, aussi brusquement qu'elle s'était levée de la tente, elle était repartie dedans. Skye dormit pendant deux jours sans se réveiller, puis au petit matin, sa fièvre était tombée et sans un mot, les deux femmes avaient reprit la route.

Ce fut surement cet incident qui rapprocha les deux jeunes femmes. Elle entreprirent de se connaitre et d'essayer de rendre le voyage plus agréable.

La jeune femme se releva, mettant de coté toutes ces sombres pensées et rejoignit Chil avec raideur. La nuit derrière, elle avait malheureusement dormi avec une racine dans le dos et son humeur en avait subit un coup.

"Bonjour Chil !" fit simplement Skye. Ayant rejoins l'Erfeydienne, elle prit les animaux morts de Chil et les rapprocha du feu. Elle avait tenté ensuite de rallumer le feu mais elle dû très vite laisser faire son acolyte. Cette dernière l'alluma en un clin d'oeil, et suspendit la brochette de rongeurs à une branche qu'elle pendit au dessus du feu. Enfin, elle s'installa aux cotés de Skye qui lui tendait un verre d'alcool. Toutes deux, elle joignirent leur verre avec un grand sourire et burent en silence.

"Chil. Parle moi du Glace. Je crois c'est le mot."

La veille, la jeune éclaireuse avait fait mention d'un glacier, plus haut dans la montagne mais Skye n'en avait pas comprit les termes. Néanmoins, elle avait sentit que c'était un sujet important pour elle et son peuple, de fait sa curiosité avait été piqué.
Tournant la broche avec attention, elle attendit la réponse Chil patiemment.


Citation :
[Voilà j'espère que ça te va et que y'a pas trop de fautes T.T]




avatar
Peuplade

On m'appelle Chilali Kohanakishi


Infos Personnage
RANG: ancienne éclaireuse devenue... déserteuse ?
VILLE & APPARTENANCE :  Hrim [sud-est] ; Clan Kohanakishi
MON AGE :  20 ans
Féminin
MESSAGES : 858
AGE : 39
INSCRIT LE : 14/03/2012
PSEUDO HABITUEL : Alyaa
Joyaux : 270
http://www.ile-joyaux.com/t593-empreintes-dans-la-neige-le-temps-s-estompe-reflets-d-argent http://www.ile-joyaux.com/t568-chil-tombe-le-masque
Posté dans Re: Sentiers glacés et découvertes à venir   - Mar 16 Oct 2012 - 5:01

Chil laissa un instant la question planer dans l’air. C’était un sujet à la fois vaste et très simple dont il n’était pourtant pas facile de parler. La plupart des enfants apprenaient ce qu’étaient les Trois Glaciers à travers les légendes comptées par leurs aînés. Des légendes que tous aimaient pour ce qu’elles étaient ; des récits fabuleux qui les fascinaient – ou qui les terrifiaient –, des histoires que l’on raconte le soir aux veillées. Cela faisait partie d’eux.
Mais Skye n’était pas une enfant, elle n’était même pas Erfeydienne. Tout était nouveau pour elle et Chil devait choisir avec soin les mots qu’elle utiliserait.

Quelques semaines plus tôt, ces mêmes mots lui avaient fait défaut. Elle n’avait pas su les utiliser pour aider Skye et la jeune femme était tombée malade.

Un matin où Chil s’activait à ranimer le feu moribond, Skye avait brusquement quitté la tente pour aller s’accroupir au bord de l’eau. La jeune femme avait le regard éteint depuis quelques jours et l’éclaireuse était très inquiète à son sujet. Et cependant, elle se sentait terriblement impuissante. Elle lui avait apporté de la pâte de fruit qu’elle préparait elle-même à partir de baies de balbiers lorsqu’elle se trouvait dans la région des Trois Glaciers. Elle savait où les trouver et la pâte ainsi préparée apportait l’énergie nécessaire à une rude journée de mauvais temps. Elle avait voulu changer les idées de Skye en lui offrant quelque chose de sucré ; celle-ci avait mangé la pâte sans réaction. Chil avait alors essayé de la distraire en fabriquant un petit personnage avec des feuilles et des brindilles mais le regard de Skye était passé au travers. Chil avait fredonné quelques notes de l’air des chasseurs et avait écouté un rhywyn les répéter ; Skye n’avait pas même semblé les entendre.
Chil voyait bien que la jeune Matrosienne n’allait pas bien mais elle ne pouvait pas l’aider. Ce qui lui manquait, elle ne pouvait lui apporter : Skye avait le mal du pays.

Alors ce matin-là, lorsque Skye était sortie de la tente animée d’une drôle d’énergie puis marché jusqu’à la rivière, elle l’avait laissée faire. Elle avait néanmoins arrêté d’attiser le feu pour garder un regard sur sa protégée. Elle s’était avancée à pas feutrée, était restée à demi cachée derrière un arbre et sans la regarder, avait attendu que Skye aille mieux. Mais elle n’alla pas mieux. Le rire qui s’était échappé de la gorge de la jeune femme avait glacé le sang de Chil. Elle avait déjà vu ça. Une fois. Et cela ne s’était pas bien terminé.
C’est donc une Chil abattue qui s’était laissée glisser dans la neige, dos au tronc rugueux, se demandant pourquoi le Gardien l’avait choisie, elle, pour cette mission. Elle était entrain de perdre Skye et ce sentiment la laissait désemparée.
Elle avait regardé la jeune femme disparaître à nouveau sous la tente. Elle l’avait regardé dormir pendant deux jours. Deux longues journées durant lesquelles elle avait alimenté le feu, mangé un peu et dormi très peu. Deux nuits au cours desquelles, sa volonté de fer avait guidé chacun de ses gestes, refusant catégoriquement que Skye y laisse sa santé, son âme, sa vie. Chil était bien trop fière et bien trop pugnace pour simplement la regarder mourir. Ignorant donc ses propres besoins, elle avait été là à chaque instant. Après son réveil, elle avait lutté contre elle et avec elle. Chil n’avait pas seulement aidé Skye, cette semaine-là, elle avait aussi appris que rien n’était vain. Le Gardien savait exactement ce qu’il faisait lorsqu’il l’avait désignée. Il avait su, sans qu’aucun doute ne vienne s’immiscer dans son esprit désormais clair, que les épreuves comme celle-ci existent pour rapprocher les êtres. De toute évidence, les deux jeunes femmes avaient réussi.
Bien que tout ne soit pas acquis (Chil avait fini par comprendre, par exemple, que Skye détestait les Yagocks), leur amitié n’était plus une utopie. Elles s’entendaient bien et chaque jour, enrichissaient leurs savoirs respectifs de mots jusqu’alors inconnus, porteurs de tout un peuple. Aussi, il était primordial de bien les choisir.
« Je t’ai déjà parlé du Gardien », commença Chil, « et bien c’est là-bas qu’il réside. Les Trois Glaciers forment sa demeure, abrite son corps tandis que son esprit nous parle à travers les Oracles. »
Elle fit une pause, le regard posé sur la viande entrain de cuire. Elle savait que beaucoup de mots manquaient encore à Skye. Mais elle voulait être le plus juste possible afin de ne pas induire d’erreur dans l’esprit de la Matrosienne. Chil était disposée à raconter encore et encore les histoires de son peuple ; Skye les comprendrait de mieux en mieux à mesure que le temps passerait. Pas de précipitation.
« Personne ne s’introduit sur Ses terres ; elles n’appartiennent qu’à Lui », continua l’éclaireuse et ce faisant, elle traça dans la neige les pointes des sommets du sanctuaire. « Des Erfeydiens ont parfois voulu en connaître les secrets ; aucun n’est jamais revenu. » (Elle dessina un personnage sommaire puis l’effaça.) « C’est la punition que le Gardien réserve à ceux qui manquent de foi en Lui. Car c’est un sacrilège de fouler la neige immaculée des Trois Glaciers. »
Le regard plongé dans celui de Skye, elle appuya ses propos en traçant une ligne infranchissable devant le dessin sans même le regarder.
C’est à cet instant précis et par ce geste impérieux que Chil matérialisa son aveuglement, une fois de plus. Elle n’avait pas encore bien cerné la guerrière Matrosienne – car Skye était une guerrière ; de cela, Chil était sûre – et il lui fallait encore comprendre ce qui l’animait.
avatar
Milice

On m'appelle Skye Lewis


Infos Personnage
RANG: Chilali, Jens et Jörd
VILLE & APPARTENANCE : Milice - Soldat, Spécialiste en explosif
MON AGE : 26 ans
Féminin
MESSAGES : 359
AGE : 26
INSCRIT LE : 16/11/2011
PSEUDO HABITUEL : Azaëlle haha
Joyaux : 73
Posté dans Re: Sentiers glacés et découvertes à venir   - Jeu 18 Oct 2012 - 8:12

Skye écoutait avec attention les paroles de son acolyte. Bien qu'elle ne comprenait pas tous les mots, elle saisissait désormais le sens principal de la phrase. Chil lui avait ainsi apprit pas mal de choses sur cet étrange pays.

Tout en parlant, la femme au masque faisait des dessins au sol, sortent de personnage qui semblait avoir disparu. De son explication, Skye comprit que l'endroit qu'ils appelaient les Trois Glaciers était un lieu sacré, au même titre que l'Oasis des korruliens. Elle butait néanmoins sur un mot. Elle n'arrivait pas à décider si le gardien dont elle parlait été une personne réel ou une sorte de Dieu. En fin de compte, elle décida que cet élément n'était pas dès plus important. Enfin, la fin de son histoire releva qu'il était impossible de pénétrer dans ce sanctuaire glacé.

Un peu septique, la jeune milicienne arqua un sourcil interrogateur avant de froncer les deux. Elle resta un moment silencieuse, essayant de comprendre le sens caché des paroles de l'Erfeydienne. En vain, elle continua avec ses questions.

"Ou irons nous ? Pourquoi pas aller glacier ? Toi, jamais envie d'aller voir de près ? "

Avec ces questions innocentes, Skye tentait de mieux comprendre le phénomène qu'exerçait cet endroit. Qui plus est, elle souhaitait savoir où l'emmenait son guide. Depuis le début de leur aventure, Chil n'avait jamais vraiment répondu et à force, Skye en était venu à penser qu'elle la promenait simplement, allant là où ses pas la guidait.

Attendant la réponse de la jeune femme, Chil s'étira les bras et bailla à s'en décrocher la mâchoire sans plus de retenu.

Non loin, sur une branche, elle aperçut un drôle d'oiseau qu'ils appelaient ici les Rhywyn. Perchait sur une branche l'air de rien, il se contentait de faire sa toilette, poussa quelques petits bruits de temps en temps. Plus tôt, Chil lui avait apprit que grâce à cet oiseau, les erfeydiens pouvaient faire passer des messages d'un point à l'autre de leur île. Ayant engrené cet information dans un coin de sa tête, Skye savait un jour que cette information lui serait plus qu'utile....
Promenant toujours son regard, elle distingua en contrebas, une sorte d'immense crevasse qui se formait. Que ce pays était traite. La veille, les sentiers étaient sûrs puis le lendemain la neige fondait ou craquait laissant apparaitre des immenses crevasses qui auraient pu engloutir tout un troupeau. Avec un frisson, Skye songea que s'aventurer seule dans ce pays serait une tâche bien compliquée.



avatar
Peuplade

On m'appelle Chilali Kohanakishi


Infos Personnage
RANG: ancienne éclaireuse devenue... déserteuse ?
VILLE & APPARTENANCE :  Hrim [sud-est] ; Clan Kohanakishi
MON AGE :  20 ans
Féminin
MESSAGES : 858
AGE : 39
INSCRIT LE : 14/03/2012
PSEUDO HABITUEL : Alyaa
Joyaux : 270
http://www.ile-joyaux.com/t593-empreintes-dans-la-neige-le-temps-s-estompe-reflets-d-argent http://www.ile-joyaux.com/t568-chil-tombe-le-masque
Posté dans Re: Sentiers glacés et découvertes à venir   - Mer 24 Oct 2012 - 12:00

Chil regarda les émotions traverser le visage de Skye, à la fois familières et curieusement insaisissables. C’était comme si l’éclaireuse les reconnaissait à la seconde où elle les voyait puis les oubliait aussitôt après. Leurs mésaventures l’avait rendue méfiante mais à trop essayer de déchiffrer les sentiments de sa compagne, elle en confondait tous les aspects.
Elle abandonna et laissa son regard se perdre dans les flammes. Après quelques minutes, elle saisit la broche, tâta brièvement la viande et la replaça au-dessus du feu.
« Nous allons où le vent chuchote. Sous les arbres des Cimes Hérissées, il y a beaucoup à apprendre. Le Gardien m’a dit de t’enseigner, je t’enseigne. Tu apprends les Erfeydes, je apprends Matroos. »
Décidant que la viande était prête, elle la retira de son support de pierres chaudes, en prit un morceau dans ses mains gantées et tendit la broche à la Matrosienne.

A dire vrai, les questions de Skye réveillaient en elle une curiosité enfantine depuis longtemps enfouie mais qui n’avait jamais trouvé sa substance. Qu’on se le dise, Chil n’avait jamais, au grand jamais, envisagé de se rendre sur les Terres du Gardien. Elle se serait tuée plutôt que de commettre un tel sacrilège. Mais il fallait bien admettre qu’il lui était arrivé, à travers les nombreuses légendes racontées sur l’île, de se demander à quoi ressemblait le sanctuaire.
Une fois… elle s’était rendue à la limite des Trois Glaciers, là où elle supposait être la frontière entre le monde des hommes et celui des esprits. (Pour être honnête, elle s’était tenue à plusieurs dizaines de mètres de cette frontière invisible, le nez levé vers les sommets, la curiosité dévorant ses entrailles.) Elle avait alors 16 ans et c’était quelques jours avant son épreuve à Mo Duinne. Elle était restée longtemps, plantée là, partagée entre la révérence et une étrange attraction mêlée de fascination. Ce jour-là, elle avait fait demi-tour avec encore plus de déterminisme qu’auparavant. Son avenir, c’était la faction. Son destin, c’était sa vocation d’éclaireuse.
Aujourd’hui, elle pensait que ce destin était plus complexe qu’il n’en avait eut l’air alors et que le Gardien ménageait bien ses surprises. Elle continuait cependant de croire en sa profonde sagesse.

Avant d’entamer sa part de viande, elle se tourna vers Skye et dit d’une voix lente :
« Glaciers, interdit. Des gens vont, personne vient. Toi moi pas allons là-bas. »
Elle marqua une pause et ajouta dans un murmure, comme si elle craignait d’être entendue de quelqu’un d’autre :
« Je comprends ton envie de t’en approcher, Skye. Mais on ne peut pas y aller. C’est la mort qui accueille ceux qui franchissent la ligne ; il n’y a pas de voyage retour. Le Gardien connaîtra nos intentions bien avant que nous ne posions un pied sur ses Terres. Il ne pardonnera pas une telle offense. »
Comme elle disait ces mots, Chil songea à la punition dont elle hériterait si elle en venait à une telle profanation. Le Gardien lui avait demandé d’échanger ses connaissances avec Skye, d’apprendre à la connaître. Quel serait le châtiment pour avoir été l’instrument du blasphème ? Que se passerait-il, alors, pour elle et pour la Matrosienne ?
Un long frisson parcourut son échine tandis qu’elle repoussait le spectre de sa peur.

Spoiler:
 
avatar
Milice

On m'appelle Skye Lewis


Infos Personnage
RANG: Chilali, Jens et Jörd
VILLE & APPARTENANCE : Milice - Soldat, Spécialiste en explosif
MON AGE : 26 ans
Féminin
MESSAGES : 359
AGE : 26
INSCRIT LE : 16/11/2011
PSEUDO HABITUEL : Azaëlle haha
Joyaux : 73
Posté dans Re: Sentiers glacés et découvertes à venir   - Mer 24 Oct 2012 - 14:32

Reportant son attention sur Chilali, la jeune milicienne soupira bruyamment. Ainsi donc, il serait dur de persuader la jeune femme à désobéir à leur "gardien". Skye n'avait jamais été une soldat très exemplaire. Elle avait subit de nombreux blâmes pour contestation d'autorité. Sa spécialité reflétait par ailleurs très bien son caractère : explosif. Il lui suffisait qu'on lui interdise quelque chose pour qu'elle souhaite irrémédiablement faire le contraire. Elle se demandait parfois, comment avait-elle fait pour rester encore dans la milice. En tout cas, il ne fallait pas s'étonner qu'elle ne fut jamais montée en grade.

Enfin, la jeune femme la questionna sur Matroos. Une nouvelle fois d'ailleurs. Skye réfléchit quelques instants, ne sachant quoi lui raconter de nouveau. Tandis qu'elle cherchait une anecdote intéressante et simple à expliquer, Chil lui tendit sa part de viande.
Très tendre, elle avait bon gout mais restait difficile à digérer. La jeune matrosicenne se souvint des quelques jours atroces qu'elle avait dû passer récemment, suite à une intoxication. Les aliments du coin n'étaient pas de la meilleure qualité pour son pauvre estomac.
Tandis qu'elle mastiquait la viande, Chil reprit le fil de la conversation. Les silences entrainaient le plus souvent des réponses aux questions qui n'auraient fait que creuser un fossé.

Ainsi, l'accès au Glacier lui faisait à ce point peur. Que craignait-elle ? Une malédiction ? Ou que le Gardien vienne en personne la chercher ? A ce qu'elle avait comprit, Skye prenait le Gardien pour un Dieu au même niveau que Vama - ou même Ruyn. Elle avait grandi dans la religion mais avait toujours été un tantinet septique face à ces croyances. Plus d'une fois, on lui avait dit que si elle n'était pas sage, le courroux de Vama s'abattrait sur elle... pour le moment rien n'était arrivé. A moins que cette épisode là de sa vie fut une punition divine.

Quoiqu'il en soit, la jeune femme était déterminé à en savoir plus. L'air de rien, Skye essaya de dévier la conversation.

" Huum..J'entends mais ne comprend pas. " Choisissant ses mots avec soin, elle poursuivit. " Pourquoi Gardien refuse y aller nous ? Lui le dire ou juste une...." ne trouvant pas le mot adequat, elle imitant un groupe de personne colporter des dires.

Agacée par son manque de vocabulaire, elle essaya de faire comprendre à Chil le mot "rumeur" par divers mouvements. Si quelqu'un avait jeté un coup d'oeil vers elle à cette instant, il aurait pu se poser des questions douteuses sur la santé mentale de la jeune femme...

Enfin, elle arracha un nouveau morceau de sa brochette, laissant sa phrase en suspens, et invitant Chil à la continuer.


Citation :
Pas de souci ne t'inquiètes pas :3



avatar
Peuplade

On m'appelle Chilali Kohanakishi


Infos Personnage
RANG: ancienne éclaireuse devenue... déserteuse ?
VILLE & APPARTENANCE :  Hrim [sud-est] ; Clan Kohanakishi
MON AGE :  20 ans
Féminin
MESSAGES : 858
AGE : 39
INSCRIT LE : 14/03/2012
PSEUDO HABITUEL : Alyaa
Joyaux : 270
http://www.ile-joyaux.com/t593-empreintes-dans-la-neige-le-temps-s-estompe-reflets-d-argent http://www.ile-joyaux.com/t568-chil-tombe-le-masque
Posté dans Re: Sentiers glacés et découvertes à venir   - Dim 4 Nov 2012 - 15:50

« Ce n’est pas un mythe ! » s’emporta Chil, se méprenant sur le mot qui échappait à Skye.
Et à bien y réfléchir, « rumeur » n’aurait pas été mieux aux yeux de la jeune éclaireuse pour qui l’existence du Gardien n’avait rien d’un compte tout juste bon à effrayer les enfants désobéissants.
Quelques temps plus tôt, Skye avait évoqué Vama, la décrivant comme une déité mais – et peut-être était-ce du au manque de conviction de la Matroscienne – il semblait à Chil que cette déesse était loin d’avoir autant de pouvoir que le Gardien. Et si Skye pouvait remettre en question la substance de Vama, Chil ne pouvait en revanche pas douter des manifestations du Gardien à travers les Oracles. Elle n’y avait jamais assisté en personne mais avait entendu beaucoup de récits, tous rapportés par des gens, des factionnaires, dont la parole ne pouvait pas être remise en doute.
« Le Gardien ne s’abaisse pas à se justifier devant nous. Il n’en a pas besoin ; nous connaissons sa puissance. Si les Trois Glaciers sont interdits, c’est qu’il y a une raison. Ce n’est pas pour rien que tout déserteur ayant un jour franchi cette limite ne soit jamais revenu ! »
Chil se pencha vers la guerrière, la regarda droit dans les yeux et ajouta d’une voix sans appel :
« La menace du Gardian est réelle, Skye. Tu mourrais bien avant d’atteindre les pentes glacées des Cimes. »
Sur ces mots, elle se redressa, arracha un morceau de sa viande et le glissa vivement sous son masque. Elle était en colère. Elle savait que le Gardien n’allait pas apparaître sous leurs nez simplement pour prouver à Skye qu’elle se tromper. Mais parfois, elle se surprenait à souhaiter que de telles choses arrivent afin que les mécréants acceptent la vérité. Si cela était possible, alors il n’y aurait plus de déserteurs. Mais le Gardien était plus sage. Et plus subtil.
Elle attrapa son outre, la déboucha d'un mouvement précis du pouce, en bu une gorgée avant de la tendre un Skye d’un geste impérieux. Elle espérait que la guerrière comprendrait qu’elle ne désirait pas s’étendre davantage sur le sujet. D’ailleurs, il n’y avait rien de plus à dire. Skye allait devoir accepter la puissance du Gardien comme un fait, non plus comme une rumeur de colporteur.
avatar
Milice

On m'appelle Skye Lewis


Infos Personnage
RANG: Chilali, Jens et Jörd
VILLE & APPARTENANCE : Milice - Soldat, Spécialiste en explosif
MON AGE : 26 ans
Féminin
MESSAGES : 359
AGE : 26
INSCRIT LE : 16/11/2011
PSEUDO HABITUEL : Azaëlle haha
Joyaux : 73
Posté dans Re: Sentiers glacés et découvertes à venir   - Mar 6 Nov 2012 - 6:08

Visiblement, Skye avait touché un point sensible. Chil s’emportait de plus en plus, à la fois passionnée par son discours et effrayée qu’une quelconque sentence puisse lui tomber dessus. Muette comme une tombe, la jeune milicienne baissa les yeux sur sa viande face aux remontrances de l’étrangère. *

Enfin, Chil tendit brusquement l’outre à Skye. Cette dernière la prit doucement et but quelques gorgées glacées. C’était plutôt un bon thé brûlant qu’elle aurait aimé avaler et non pas encore un glaçon ! La jeune femme s’essuya d’un revers de la manche puis redonna l’outre à sa compagne. Elle s’étira langoureusement, faisant craquer ses vertèbres puis se leva doucement.

Elle jeta un coup d’œil à Chil, et devant son air renfrogné elle afficha un petit sourire et lui dit :

« On continue ? Sinon moi mourir froid. »

Sans attendre de réponse, Skye se dirigea vers le feu et jeta de la neige dessus pour l’éteindre. Ensuite, elle alla vers le petit ruisseau et rempli sa propre gourde d’eau. Enfin, elle revint vers le camp de fortune, et aida Chil à ranger les vivres et la tente.

En un temps record, le lieu sauvage était redevenu vierge et tranquille. Les deux femmes, chargées chacune de leur packtage respectif, se remirent en route dans un silence morbide. Tout en marchant, Skye réfléchissait à cette histoire de Gardien. Elle était presque sûre de ne pas comprendre cette notion de gardien. D’après Chil, c’était une entité bien réelle mais qui prenais possession de certains corps. Pour Skye, il s’agissait surtout d’un groupe de personnes complétement malades et qui prétendait être possédé par un Dieu. C’était tellement courant à Matroos, avec tous ses adorateurs de Vama. Qui n’avait pas prétendu avoir tué cet homme ou encore cet enfant parce que Vama lui avait dit ? Les gens étaient complétement fous et peu importe le pays, ou la croyance.

Néanmoins, Skye rangea son frein, et garda toutes ses pensées pour elle. Pour sa propre survie, il ne fallait pas mettre son guide en colère. Non, elle aborderait ce sujet une autre fois.



avatar
Peuplade

On m'appelle Chilali Kohanakishi


Infos Personnage
RANG: ancienne éclaireuse devenue... déserteuse ?
VILLE & APPARTENANCE :  Hrim [sud-est] ; Clan Kohanakishi
MON AGE :  20 ans
Féminin
MESSAGES : 858
AGE : 39
INSCRIT LE : 14/03/2012
PSEUDO HABITUEL : Alyaa
Joyaux : 270
http://www.ile-joyaux.com/t593-empreintes-dans-la-neige-le-temps-s-estompe-reflets-d-argent http://www.ile-joyaux.com/t568-chil-tombe-le-masque
Posté dans Re: Sentiers glacés et découvertes à venir   - Lun 26 Nov 2012 - 16:38

Spoiler:
 

Chil aimait la forêt ; elle l’avait toujours perçue comme une entité à part entière, capable de penser par elle-même. C’était une sensation qu’elle avait gardé de l’enfance et dont la nostalgie encore présente dans son cœur l’enveloppait comme un cocon. La forêt des Cimes Hérissées avait sur elle une emprise plus grande encore, sans doute magnifiée par la présence surplombante des Trois Glaciers et de ce que ceux-ci renfermaient. Quoiqu’il en soit, elle aurait pu passer encore des semaines entre ses arbres sans se lasser des petits bruits qui les rendaient vivants et accueillants.
Bien qu’elle n’ait aucunement l’intention de renoncer à faire aimer tout cela à sa compagne de voyage, elle avait bien compris que celle-ci n’appréciait pas du tout la pénombre du bois ni le manteau glacé qui recouvrait la terre jusque sous les branches basses. Aussi mena-t-elle Skye à l’écart, vers l’Ouest, d’où l’on pouvait admirer les Glaciers scintillant au soleil.
Elles longèrent d’abord une rivière toute une journée durant avant d’entamer l’ascension d’une colline. Celle-ci leur donna un point de vue incroyable sur les sommets inviolés, découpés sur le ciel assombri de cette fin d’après-midi comme un joyau blanc combattant les ténèbres.
A mi-pente, Chil prit le temps d’admirer le spectacle dans une forme de recueillement proche de la béatitude.

Sur la colline – amoncellement de bosses irrégulières plutôt que dôme parfait –, la neige était par endroit plus souple contrairement à celle des plaines, sans cesse balayée par les vents. Chil s’y enfonçait tous les deux pas et s’arrêta au bout de quelques mètres sur un dévers rocheux.
Faisant signe à Skye de la rejoindre, elle sortit d’une des sacoches de Raoul, quatre formes allongées tissées de cuir et d’osier cernées d’une armature en bois.
« Surneige », dit-elle à Skye en désignant leurs pieds à toutes les deux. « Pour marcher plus facilement. »
Elle s’assit sur la roche et entreprit de fixer le premier à l’une de ses bottes. Ceci fait, elle fit quelques pas dans la neige pour montrer le résultat à Skye ; le pied équipé restait en surface tandis que le pied botté s’enfonçait de trente bon centimètres.
« Ingénieux, hein ?! » lança-t-elle à Skye, un sourire dans la voix.
Elle revint vers la Matroscienne, la fit assoir sans la brusquer et lentement, décortiquant chaque geste comme une mère apprenant à un enfant à lasser ses chaussures, elle fixa un surneige au pied de la jeune femme. Puis elle laissa cette dernière fixer le second, corrigeant ses gestes lorsqu’ils n’étaient pas bon ou lorsqu’une attache semblait trop lâche pour tenir plus de quelques minutes dans une neige molle et lourde. Certes, ce soir-là, elle ne les porterait pas longtemps et la neige était fraîche et légère. Mais Chil voulait s’assurer que Skye apprenait à les mettre avec soin afin d’éviter les mauvaises surprises les jours suivants. Surtout que si l’un des surneiges venait à se rompre à cause d’une mauvaise fixation, Chil ne serait pas en mesure d’en fabriquer un autre ; elle n’avait pas ce qu’il fallait dans leurs bagages.
Lorsqu’elle fut satisfaite du résultat, elle adressa à Skye un regard enjoué et hocha la tête. Puis elle fixa le dernier à son autre pied et toutes deux se remirent en route, les yagocks sur les talons.
Galvanisés par les hauteurs, Gara et Raoul s’arrosaient de neige, heureux comme deux enfants testant leurs dons à l’occasion de quelque jeu.

Les jours suivants, elles grimpèrent jusqu’à une large crête et la longèrent au gré des bosses et des vallons. Le temps était clément et le soleil accompagnait chacun de leurs pas. Mais à l’aube du seizième jour, le vent donna de la voix, rejoint en fin d’après-midi par des flocons légers et clairsemés.
Chil s’arrêta à la pointe d’une éminence et observa le ciel avec patience. Elle étudia la forme des nuages, la direction du vent, la lueur perdue du soleil, là-bas, sur l’horizon et estima que la chute de neige cesserait bientôt. Pourtant, ce n’était pas de bon augure…
Très vite, le vent tomba et les flocons s’espacèrent, s’amenuisant et se disloquant à mesure que la nuit tombait. Le silence était total. Même les deux yagocks, immobiles derrière les deux jeunes femmes, se taisaient et tendaient l’oreille.
« Il nous faut un abri », annonça Chil et son ton était aussi sérieux que si elle avait signifié au clan son intention de se lancer dans la plus périlleuse des missions.
Elle se retourna brièvement, juste le temps de s’assurer que Skye avait comprit la gravité de la situation. Puis elle se mit en route, vers l’aval, à la recherche d’une cavité suffisamment profonde pour les soustraire aux éléments qui allaient bientôt se déchaîner.
La jeune éclaireuse avait le cœur lourd. Si elles ne trouvaient pas d’abri dans l’heure, elles n’auraient d’autres choix que d’atteler Gara à la hâte pour les éloigner le plus possible de la tempête par les airs, avec tout ce que cela comportait de dangereux. Elle espérait de toute son âme que le Gardien guiderait leurs pas dans la bonne direction. Elle redoutait d’avoir à maîtriser Gara dans la tourmente, Skye harnachée derrière elle et Raoul tirant sur la longe pour fuir dans n’importe quelle direction. Le voyage dans les airs serait alors aussi dangereux que d’accueillir les éléments déferlant depuis la terre.
Si elle avait été seule, Chil aurait pu renvoyer Gara avec pour instruction de revenir une fois les choses calmées. Elle se serait fabriquer un petit dôme de glace et serait restée en dessous aussi longtemps que nécessaire. Malheureusement, jamais elle ne pourrait construire un dôme à la fois suffisamment grand et suffisamment solide pour les accueillir Skye et elle jusqu’à la fin des hostilités.

C’est avec une inquiétude grandissante que Chil accéléra le pas dans la pente, guidant Skye dans chaque passage difficile, la pressant d’un geste amical tout en ayant conscience qu’elle ne pouvait pas lui demander d’être aussi rapide qu’un trappeur expérimenté.

Les prochaines heures s’annonçaient difficiles.
avatar
Milice

On m'appelle Skye Lewis


Infos Personnage
RANG: Chilali, Jens et Jörd
VILLE & APPARTENANCE : Milice - Soldat, Spécialiste en explosif
MON AGE : 26 ans
Féminin
MESSAGES : 359
AGE : 26
INSCRIT LE : 16/11/2011
PSEUDO HABITUEL : Azaëlle haha
Joyaux : 73
Posté dans Re: Sentiers glacés et découvertes à venir   - Lun 24 Déc 2012 - 8:03

Citation :
[Désolée pour le retard, j’ai perdu toute mon inspiration XD Quand je bosse j’ai vraiment plus le gout de RP:/ Donc même là, ma réponse n’est pas top mais bon, j’aime ne pas faire trop trainer non plus. Sinon, c’est parfait d’avoir fait accélérer les choses Very Happy ]

Malgré la froideur du temps, les quelques rayons de soleil qui perçaient offrait une agréable chaleur sur le visage de Skye. Les joues rouges et les lèvres craquelées par le froid, il lui semblait presque voir apparaitre des congères au bout de ses cils. Cependant, la jeune femme commençait à s’habituer à cette température anormalement gelée. Elle ne sentait pas pour autant ses doigts de pieds mais elle avait appris à arrêter de se plaindre à chaque instant.

En face d’elle, sa gardienne Chil lui tendit un drôle d’accessoire. Skye attrapa l’objet de bois, le regarda dans tous les sens sans vraiment comprendre ce que c’était. Entre temps, elle vit que la femme masquée les avait attachés à ses pieds. Enfin, elle vint vers la rouquine et lui fixa l’objet au pied. Ensuite, Skye s’occupa de l’autre pied après maintes erreurs. Ses doigts gelés par le froid, l’empêchait de faire des mouvements trop précis. En y pensant, la milicienne se mit à penser qu’elle aurait grandement du mal à se battre si besoin. Emmitouflée dans toutes ces épaisseurs, elle aurait du mal à se bouger correctement. Avec un sourire mi-figue mi-raisin, Skye suivit Chil d’un pas dynamique et motivé.

Leur ascension dura de nombreux jours. A force, la milicienne avait presque perdu le fil des jours. Le soleil se levait tard et ne restait que quelques heures. Elle avait toujours cette sensation d’errer dans la nuit. Elle ne savait toujours pas où elle devait aller et se contentait de suivre son guide, inlassablement.

Enfin, le silence montagneux fut brisé par Chil. D’un ton sérieux, elle ne prononça que quelques mots et Skye ne comprit tout d’abord pas de quoi il s’agissait. Elle s’était arrêtée derrière elle et suivit le regard de son acolyte. Regardant le ciel, la milicienne le trouva parfaitement normal. Quoiqu’un peu ombragé mais pas de quoi fouetter un gania commun. Néanmoins, le regard bref mais inquiet que lui lança l’étrangère suffit à lui faire comprendre que quelque chose se préparait. Plutôt inquiète, Skye jeta des regards alentours puis guetta les réactions de la jeune femme. Cette dernière lui fit un signe de la main, et l’invita à la suivre. Un peu bougonne, la matroscienne lui emboîta le pas et faillit dégringoler dans la descente. La pente était raide et glissante et des racines sortant s’emmêlées entre les bois des pieds de Skye. Avec l’impression d’être un boulet pour Chil, elle accéléra le pas, aussi prudemment que possible et totalement concentré sur le paysage en contrebas.

Au loin, on entendit le ciel gronder et les nuages commencèrent à se faire de plus en plus nombreux. Il était curieux de voir à quel point le temps aux Erfeydes pouvait changer aussi radicalement. Le soleil laissait place en quelques minutes à une tempête de neige et puis aussi soudainement qu’elle était apparu, la tempête se transformait en tonnerre puis de nouveau en soleil. Décidément, la jeune ne pourrait jamais s’y faire. Levant les yeux au ciel, elle aperçut de grosses gouttes de cette poudre blanche tomber sur elle. Nouveau pour elle, Skye aimait voir cette poudre tomber du ciel, tel de la cendre s’envoler dans le vent. Elle aimait la beauté de la chose et était fascinée par la capacité qu’avait cette poudre de rester au sol des semaines entières sans jamais disparaître.

Haletant, Skye suivait plus que difficilement la cadence que lui imposait l’éclaireuse. Celle çi sautait, courrait, grimpait aux rochers comme un jeu d’enfant tandis que Skye de son coté, glissait, dérapait et se prenait les pieds contre tout ce qui dépassait de la neige. Sa fierté et son honneur en prenait chaque jour un peu plus mais elle se refusait d’abandonner. C’est avec toute sa bonne volonté et sa motivation qu’elle réussit à ne pas trop traîner derrière son guide. Mais pour combien de temps encore ?



avatar
Peuplade

On m'appelle Chilali Kohanakishi


Infos Personnage
RANG: ancienne éclaireuse devenue... déserteuse ?
VILLE & APPARTENANCE :  Hrim [sud-est] ; Clan Kohanakishi
MON AGE :  20 ans
Féminin
MESSAGES : 858
AGE : 39
INSCRIT LE : 14/03/2012
PSEUDO HABITUEL : Alyaa
Joyaux : 270
http://www.ile-joyaux.com/t593-empreintes-dans-la-neige-le-temps-s-estompe-reflets-d-argent http://www.ile-joyaux.com/t568-chil-tombe-le-masque
Posté dans Re: Sentiers glacés et découvertes à venir   - Mer 20 Fév 2013 - 11:04

Chil dévalait la pente, empruntant les chemins les moins accidentés tout en sachant qu'aucun n'était fait pour aider la Matroscienne. Skye, bien qu'en très bonne condition physique, n'avait pas l'entraînement pour un tel exercice et Chil sentait la peur grandir dans son estomac. Elle jetait de fréquents coups d'œil au ciel et ce qu'elle y découvrait à chaque pas ne faisait qu’amplifier son sentiment d'échec.
Vaincu par la montagne, elle se résigna enfin à l'inévitable : il fallait prendre les airs, elle ne pouvait plus attendre. Repousser cette échéance les condamnait un peu plus à chaque seconde.
« Gara ! » appela-t-elle, la voix à demi couverte par le rugissement du vent.
Les deux yagocks, excités par la proximité de la tempête, piaffaient et geignaient. Leur mécontentement était évident et la tension de Chil n'arrangeait rien. Le mauvais temps semblait avoir foncé sur eux comme un aurion qui charge.
La jeune éclaireuse avait pêché par orgueil ; elle s'était entêtée et l'abri tant espéré ne s'était pas montré.
En un instant, tel un éclair frappant la terre, elle comprit que son plan B ne fonctionnerait pas non plus. Pour bien faire, il aurait fallu transférer plusieurs sacoches du dos de Gara sur celui de Raoul et filer sans se soucier de ce dernier qui serait sagement retourné au Canyon d'Orio à la première accalmie. Il était désormais trop tard.

Sans plus regarder le ciel, Chil se jeta sur Raoul, détacha les sacs qu'elle abandonnerait sans remords, sortit une corde de l'un d'eux et hurla par-dessus la tempête :
« Monte ! Dépêche-toi ! »
Sans attendre la réaction de la milicienne, elle saisit son bras avec une poigne de fer et la poussa vers l'animal qu'elle maintint comme elle pu tandis que Skye se hissait sur son dos avec une appréhension manifeste. La jeune éclaireuse n'avait plus le temps de la rassurer. D'ailleurs, elle aurait bien eut besoin d'être rassurée elle-même.
Dès que la milicienne fut assise sur Raoul, Chil la ceintura avec la corde en un harnais croisé autour des épaules et de la taille. Puis elle passa les extrémités dans les boucles de cuir tout autour de la selle. Elle détacha les surneiges, les arrachant presque, comme si elle les découvrait (elle se demanda comment Skye avait réussi à grimper avec !), et les jeta sans ménagement – eux aussi seraient abandonnés. Enfin, d'un mouvement vif, elle attrapa le filet du reptile et le fourra dans les mains gantées de Skye.
« Contre lui », mima Chil en faisant mine de s'allonger sur l'encolure d'un animal imaginaire. « Tiens fermement les rennes mais laisse-le te guider. »
Elle voulut ajouter que tout irait bien mais les mots restèrent coincés dans sa gorge.
« Raoul, allez ! »
N'attendant que cet ordre, le yagock s'élança sans demander son reste. Dans la même seconde, Chil se jetait sur le dos de sa propre monture qui aussitôt s'élança dans le sillage de son confrère.

Spoiler:
 
avatar
Milice

On m'appelle Skye Lewis


Infos Personnage
RANG: Chilali, Jens et Jörd
VILLE & APPARTENANCE : Milice - Soldat, Spécialiste en explosif
MON AGE : 26 ans
Féminin
MESSAGES : 359
AGE : 26
INSCRIT LE : 16/11/2011
PSEUDO HABITUEL : Azaëlle haha
Joyaux : 73
Posté dans Re: Sentiers glacés et découvertes à venir   - Lun 25 Fév 2013 - 12:14

Tout se passa trop vite. Elle eut à peine le temps de respirer que son acolyte courrait dans tous les sens à grand geste. Skye quant à elle, arrivait péniblement à sa hauteur et s’efforçait de suivre la cadence. Enfin, comprenant l’urgence de la situation, la jeune milicienne s’activa encore plus et grimpa sur le dos de l’immense créature. Elle mit plus de temps que de raison pour se cramponner à lui et en regardant Chil, elle comprit que sans ses chausses, cela aurait été plus simple. Haussant les épaules pour elle-même, Skye eut tout juste le réflexe d’attraper le filet que lui lançait en hâte son guide. Perplexe, la jeune fille imita l’étrangère puis avant d’avoir pu faire le moindre geste, l’animal s’élança soudain dans les airs.

Avec un petit cri étranglé, Skye se coucha littéralement sur le dos de Raoul et essaya de se protéger les yeux des mains. La tempête battait à son plein. Elle ne voyait autour d’elle que du blanc. Elle tenta un rapide coup d’œil derrière elle mais ne vue nulle trace de Chil.

L’oiseau tempêtait contre le vent violent qui les frappaient tout deux au visage. Soudain, une grosse rafale s’abattit sur le flanc de l’animal, le faisait virevolter dans l’air comme une simple peluche. Toujours accrochée à son dos, Skye hurlait de peur et essayait tant bien que mal de rester sur l’animal.

Et puis, la chute arriva précipitamment. Ses mains glissèrent de l’animal et elle comprit avec horreur qu’elle était en train de tomber du ciel. « Alors c’est tout. Je vais mourir ici. » Pensa-t-elle avec effroi, alors que son corps se détachait brusquement de la selle du yagock. La jeune femme semblait flotter dans l’air, comme si rien d’autre ne l’attendait en bas, qu’un trou béant et un vide infini. Mais son dos heurta une branche, puis une autre et une autre. Elle entendit un craquement sourd de sa main gauche et comprit qu’elle s’était fracturé le poignet. Des larmes ruisselèrent de ses yeux, mais elles semblaient figées en glace avant de tomber. Dans sa chute, la rouquine entraina une trainée de poudreuse qui lui tombait sur le visage ainsi que quelques fruits bizarres.

Enfin, sa tête heurta le sol suivit de son corps meurtri. Son souffle était coupé et la neige la recouvrait presque entièrement. « Ma pauvre Skye. Dans quel pétrin t’es-tu fourrée encore ? Ne peux-tu donc pas être sage comme tout le monde. » Couchée à même le sol, le froid s’infiltra dans ses vêtements, la faisant frissonner. Elle n’avait plus le courage de bouger et toute force l’avait abandonné. Elle était là, sur la neige, attendant patiemment que la mort vienne la prendre. Ce serait doux de mourir, de ne plus ressentir ce froid.

Mais au fond d’elle, une petite voix colérique se fit entendre « Aller lève-toi grande gourde ! Si tu restes ainsi tu vas mourir de froid ! Ce n’est pas le moment de s’endormir ! ». Skye ouvrit les yeux. Elle ne se rappelait même pas les avoir fermé. Elle dégagea la neige de sa main valide et doucement, elle se mit en position assise. Son dos la faisait terriblement souffrir, sans parler de son poignet qui pendait mollement et son crâne qui la tambourinait. Elle avait l’impression d’être passée sous un troupeau de triqueballes.

Elle se releva après quelques minutes, et une fois sur ses pieds, elle constata enfin des dégâts. Raoul était partie. Il n’y avait nulle trace de Chil. Elle était seule. Seule. Avec un sourire, Skye se rendit compte qu’elle était libre. Enfin. Il n’y avait plus de guide pour la mener Vama sait où ! Cependant, elle était aussi désarmée, sans provision, ni couverture.
Bref, à peine libre, elle commençait déjà à regretter Chil et ses bons conseils.



avatar
Peuplade

On m'appelle Chilali Kohanakishi


Infos Personnage
RANG: ancienne éclaireuse devenue... déserteuse ?
VILLE & APPARTENANCE :  Hrim [sud-est] ; Clan Kohanakishi
MON AGE :  20 ans
Féminin
MESSAGES : 858
AGE : 39
INSCRIT LE : 14/03/2012
PSEUDO HABITUEL : Alyaa
Joyaux : 270
http://www.ile-joyaux.com/t593-empreintes-dans-la-neige-le-temps-s-estompe-reflets-d-argent http://www.ile-joyaux.com/t568-chil-tombe-le-masque
Posté dans Re: Sentiers glacés et découvertes à venir   - Lun 25 Fév 2013 - 13:59

La tempête déchaînait tout ce qu'elle avait de violence ; Chil sentait le vent rugir jusque dans ses entrailles, la neige fouettait son visage comme des millions de pointes glacées et il lui était impossible de voir au-delà de l'encolure de Gara. Elle avait rarement vu un temps pareil et elle transmettait sa peur au pauvre animal. Celui-ci, malmené par les bourrasques, hurlait pour appeler son congénère. Mais même avec l'ouïe la plus fine, personne n'aurait entendu.
Tandis que Chil s’époumonait inutilement dans le tumulte du vent, la vérité sur son échec la frappa de plein fouet... C'était le pire de toute sa carrière et jamais elle ne se pardonnerait pareil naufrage.
Elle n'avait jamais eut personne à charge, c'était la première fois. Le Gardien, Kataleyah, tous deux lui avaient fait confiance et elles avait piétiné cet honneur accordé. Elle ne pourrait jamais plus se montrer devant eux. Elle serait la honte des Darshas Noirs, la risée des autres clans qui en profiteraient pour démonter le sien. Elle serait la honte de sa famille et pire encore, elle allait perdre l'estime de son père... La panique s'était si bien emparée d'elle que Chil n'était plus capable de pensées cohérentes. Elle se perdait dans le tourbillon de ses désillusions aussi sûrement que le tourbillons des éléments l'entraînait dans le néant blanc de l'île.
A l'instant précis où une rafale l'abattit presque contre une falaise, elle s'imagina soudain Skye gisant au fond d'un ravin, les os brisés et le corps avalé par quelque faille dissimulée par les chutes de neige.
Ce fut son coup de fouet.

Reprenant fermement les reines de Gara qui luttait contre les courants ératiques, Chil tenta d'aider l'oiseau à maintenir un cap en accompagnant ses mouvements. Il fallut de longues minutes pour s'écarter du gros de la tempête mais ils n'étaient pas tirés d'affaire. Pourtant, Gara volait de façon plus assurée et elle pouvait désormais le diriger. Elle l'obligea donc à raser le sol afin de trouver un abri. Elle ne serait d'aucune utilité pour Skye si elle venait à disparaître. Au contraire, si elle survivait et laissait passer la tempête, elle avait encore une chance de la retrouver.
En vie. Il fallait la retrouver en vie. Chil ne se pardonnerait jamais sa perte.

Elle aperçut bientôt une cavité, à flanc de colline. Elle y précipita Gara. La grotte était peu profonde mais suffisamment tout de même pour l'écarter des rafales de flocons gelés. Elle inspira profondément, fit le vide dans son esprit et doucement, sans le toucher, prit possession de l'ithylium fixé à sa ceinture. Sans le moindre mouvement, elle guida le liquide à l'entrée de la cavité tout en le manipulant pour en changer la nature. Rapidement, une fine paroi de glace se forma. C'était tout ce qu'elle pouvait faire. Une fine paroi pour la tenir à l'abri des bourrasques. Elle était trop fatiguée pour construire une meilleure protection. Au moins celle-ci tiendrait-elle le temps que la tempête passe.
avatar
Milice

On m'appelle Skye Lewis


Infos Personnage
RANG: Chilali, Jens et Jörd
VILLE & APPARTENANCE : Milice - Soldat, Spécialiste en explosif
MON AGE : 26 ans
Féminin
MESSAGES : 359
AGE : 26
INSCRIT LE : 16/11/2011
PSEUDO HABITUEL : Azaëlle haha
Joyaux : 73
Posté dans Re: Sentiers glacés et découvertes à venir   - Lun 25 Fév 2013 - 15:04

Skye épousseta sa tenue, enlevant les brins de pin qui se collaient à ses vêtements. La sève de l’arbre avait dans sa chute laissait quelques trainées, ci et là. Une grande partie s’était collé dans ses cheveux désormais libre. En levant la tête, elle remarqua son bonnet pris dans une branche. Elle fut tentée de monter sur l’arbre pour le reprendre, mais à peine elle fit un pas, elle sentit son dos l’élancer et son poignet montrer son mécontentement. Soit, elle serait très bien sans bonnet. Après tout, il n’était pas très beau et lui grattait la tête de toute façon.

Enfin, elle fit le compte de son inventaire et resta quelques instants dépités devant le résultat. Dans une poche, elle possédait un peu de fils, dans l’autre un maigre quignon de pain rassis. Aucune arme. Aucune eau et aucune nourriture. Bien, il était grand temps de mettre en pratique ces quelques entraînements de survies. Le désert et la montagne, après tout, c’était pareil. Sur l’un il faisait chaud, sur l’autre il faisait froid. Le tout c’était de ne pas se décourager.

Souriant pour se donner du courage, elle entreprit sa marche avant de s’arrêter net. Elle observa le paysage autour d’elle, essayant de trouver une bonne piste. A sa droite, s’étendait un prochain ravin. A sa gauche, de sombres arbres lui barraient la route. Derrière elle et devant elle, une étendue vierge. Pragmatique, Skye décida de marcher tout droit. Avec une boussole, elle serait allée au nord mais dans le cas contraire, le mieux était d’aller tout droit et avec un peu de chance, elle tomberait sur un cours d’eau qu’elle pourrait remonter.

Le vent était un peu moins violent par ici mais il frappait et lacérait la jeune femme à chaque instant. Elle dû marcher péniblement de longues minutes. Elle regrettait les chausses que Chil lui avait faites. Dans sa chute, elles s’étaient malheureusement brisées en mille morceaux. Ne voulant pas s’abattre sur son sort, Skye essaya de rester positive tout en marchant. Ses oreilles étaient toute rouges et ses mains, sous ses gants, commençaient à se figer. Il fallait qu’elle soigne son poignet, et le plus vite possible.

Sur son front, quelques gouttes de sang avaient séché. Des éraflures dues aux branches lui avaient lacéré le visage à plusieurs endroits. Reniflant bruyamment, Skye resserra son écharpe autour de son cou et glissa son nez dessous. Ainsi couverte, elle avançait doucement dans une brume qui l’entourait de plus en plus. Elle devait se trouver un abri au plus vite, au moins pour passer quelques heures. Avant cela, elle devait chercher quelques branches sèches pour allumer un feu.

Il fallait impérativement qu’elle survive. Elle avait tant appris de cette femme, tant d’informations indispensables à son pays. Son beau pays, chaleureux, à qui elle rendrait sa gloire d’avant le débarquement. Ce fut d’un pas déterminée que la jeune milicienne avança.



avatar
Peuplade

On m'appelle Chilali Kohanakishi


Infos Personnage
RANG: ancienne éclaireuse devenue... déserteuse ?
VILLE & APPARTENANCE :  Hrim [sud-est] ; Clan Kohanakishi
MON AGE :  20 ans
Féminin
MESSAGES : 858
AGE : 39
INSCRIT LE : 14/03/2012
PSEUDO HABITUEL : Alyaa
Joyaux : 270
http://www.ile-joyaux.com/t593-empreintes-dans-la-neige-le-temps-s-estompe-reflets-d-argent http://www.ile-joyaux.com/t568-chil-tombe-le-masque
Posté dans Re: Sentiers glacés et découvertes à venir   - Lun 25 Fév 2013 - 17:21

Chil attendit un long moment. Prisonnière de l'abri, elle mit à profit cette attente pour décider de ce qu'elle ferait ensuite. Elle estimait avoir deux options : se rapprocher du Canyon pour voir si Raoul était rentré au bercail ou déterminer la course de la tempête et la possible retraite de l'animal.
La première, la plus logique, voudrait qu'elle retourne sur-le-champs à Orio. Si Raoul y était, alors Skye était au chaud et en sécurité. En tout cas, plus que livrée à elle-même en pleine nature. Mais Chil ne parvenait pas à se convaincre du bien fondé de ce choix-là. Si Skye n'était pas là-bas, Chil avait plutôt intérêt à la retrouver rapidement. Elle était consciente que les bourrasques pouvaient les avoir entraînés très loin, à l'opposé de sa position peut-être. Mais elle avait l'intime conviction que c'était ce qu'il fallait faire. Et lorsqu'elle ne se montrait pas trop bornée, se fier à son intuition pouvait se révéler payant.

Bientôt, elle sentit faiblir les éléments. Les rafales cessèrent progressivement de frapper la glace effilée et le rugissement du vent s'atténua. Aux côtés de la jeune éclaireuse, Gara commençait à s'agiter ; comme elle, il n'aimait pas rester enfermé trop longtemps. Lorsqu'elle estima avoir assez attendu, Chil tendit de nouveau son esprit vers l'ithylium et le ramena rapidement à sa forme originel. Puis elle fit quelques pas à l'extérieur. Le ciel était toujours gris mais la tempête était passée.
Elle étudia le paysage un instant. Elle ne reconnaissait rien mais il n'y avait rien d'anormal à cela. En revanche, elle remarqua la forme oblongue des congères, les envolées de neiges encore balayée par le vent et l'orientation des branches sur les arbres en contrebas. Toutes ces informations lui donnèrent de précieux informations quant à la vitesse et la direction de la tempête ainsi que sur sa position par rapport aux points cardinaux.
« Gara », appela-t-elle doucement et l'animal vint aussitôt frotter son nez dans le dos de Chil.
La jeune femme sourit malgré sa situation. Au moins, elle n'était pas seule. Elle espérait que Skye, où qu'elle soit, s'accommodait de la présence de Raoul à ses côtés.
Rassérénée par cette pensée, elle grimpa sur le dos de sa monture et l'incita à prendre son envol. Gara s'élança avec la joie d'un enfant resté enfermé des jours entiers.

En hauteur, Chil apprécia un peu mieux l'ampleur de la tempête à laquelle ils avaient échappé et une boule d'angoisse se logea dans sa poitrine. « Pourvu que Skye aille bien, pourvu que Skye aille bien ! » se répétait-elle.
Elle était épuisée mais elle ne se reposerait pas à moins d'y être forcée. Retrouver Raoul allait peut-être lui prendre des heures mais une pensée la consolait un peu : les yagocks étaient des créatures plutôt imposantes et peu discrètes. Elle en était persuadée : si elle le trouvait lui, elle trouverait Skye.


Spoiler:
 
avatar
Milice

On m'appelle Skye Lewis


Infos Personnage
RANG: Chilali, Jens et Jörd
VILLE & APPARTENANCE : Milice - Soldat, Spécialiste en explosif
MON AGE : 26 ans
Féminin
MESSAGES : 359
AGE : 26
INSCRIT LE : 16/11/2011
PSEUDO HABITUEL : Azaëlle haha
Joyaux : 73
Posté dans Re: Sentiers glacés et découvertes à venir   - Mar 26 Fév 2013 - 5:34

Elle avait perdu le fils du temps. Elle marchait depuis une heure, une journée ou même dix petite minute. Quoiqu’il en soit, elle été gelée et fatiguée. Ses doigts de pieds semblaient recroquevillés les uns sur les autres et son nez menaçait de tomber à tout moment. « Il faut que tu te trouves un abris. Un feu, voilà ce qu’il me faut. Un bon feu bien chaud. Et quelques minutes de sommeil. Voilà. » S’auto persuadant que c’était la bonne solution, Skye accéléra le pas jusqu’à tomber sur un petit dénivelé. Elle le contourna et descendit tout doucement, s’accrochant aux racines qui sortaient ci et là. Elle manqua de glisser plus d’une fois mais ses prises étaient sûres. Enfin, après une descente calamiteuse, elle atteint enfin le sol. Levant les yeux, elle se rendit compte que le dénivelé était bien plus prononcé que ce qu’elle avait cru au premier abord.

Haussant les épaules, elle observa le paysage autour d’elle. Une forêt se dressait devant elle. Elle hésita quelques instants. Certes, la forêt lui permettrait de s’abriter du vent, et elle pourrait faire un feu. Néanmoins, elle était aussi certaine de trouver tout un tas de bêtes sauvages prêtes à la dévorer à la moindre occasion. Prenant son courage à deux mains, elle décida de tenter l’inconnu. Après tout, il était impératif qu’elle mette de la distance entre son guide et elle. Elle avait commencé à apprécier Chil et d’un côté elle était peinée de devoir la quitter. Cependant, elle avait aussi grandement envie de retrouver son peuple. A contrecœur, elle s’avoua qu’à force, elle avait commencé à apprécier ce pays. La milicenne secoua la tête, comme pour s’enlever cette idée de la tête. Non, elle vivait pour Matroos. Elle devait retrouver les autres et faire son rapport. Sa captivité lui apporterait sans nul doute une promotion.

Skye marcha quelques instants et se baissa pour tâter les petites branches de bois au sol. Elles étaient humides et glaciales. La tâche ne s’annonçait pas si facile finalement. Elle devrait surement grimper à un arbre pour prendre des branches un peu plus sèches. Entre temps, elle avait ramassait une grande branche qu’elle prit en canne. La branche était solide et épaisse, elle pourrait toujours servir de batte si une créature s’approchait d’elle.

Elle n’avait ni couteau, ni blaster. Rien du tout. Refusant de baisser les bras, Skye restait vigilante à chaque pas. Elle était en alerte au moindre bruit. Le point positive, c’était, qu’ainsi concentrée, elle ne faisait plus vraiment attention au froid et à ses membres engourdis. De temps en temps, elle se baissait pour attraper de la neige et la mettre dans sa bouche en guise d’eau. Elle savait qu’elle devait beaucoup boire, même s’il faisait extrêmement froid. De temps en temps, son ventre faisait un drôle de bruit, les premiers signes de la faim se faisaient ressentir.

Au loin, elle entendit des branches craquer suivit d’un hurlement qui lui fit hérisser les poils de son corps. Son cœur manqua un battement lorsqu’elle entendit un second grognement à l’opposé du premier. Soit, elle se trouvait sur un terrain de chasse d’une créature inconnu pour elle. Elle déglutit péniblement, pointant devant elle son bâton. Puis, pris d’une idée, elle leva les yeux et observa les arbres aux alentours. Ils étaient immenses avec de grosses branches qui se touchaient la plupart. En hâte, elle jeta son bâton et se précipita vers un arbre. Difficilement, elle essaya de se hisser sur la première branche. Son poignet cassé était un handicap de plus à sa situation. Serrant les dents, elle concentra toute sa force dans ses jambes et sa main valide. Seuls les grognements aux alentours lui permettaient de placer sa douleur de côté. Elle préférait sacrifier une main que toute une vie.

Son ascension était périlleuse. Debout sur la première branche, à un mètre du sol, elle s’agrippa à la deuxième et avec force elle se hissa dessus. Puis, elle grimpa sur la troisième et la quatrième. Elle était à environ quatre mètre du sol quand elle aperçut à ses pieds plusieurs créatures qui se rassemblaient…



avatar
Peuplade

On m'appelle Chilali Kohanakishi


Infos Personnage
RANG: ancienne éclaireuse devenue... déserteuse ?
VILLE & APPARTENANCE :  Hrim [sud-est] ; Clan Kohanakishi
MON AGE :  20 ans
Féminin
MESSAGES : 858
AGE : 39
INSCRIT LE : 14/03/2012
PSEUDO HABITUEL : Alyaa
Joyaux : 270
http://www.ile-joyaux.com/t593-empreintes-dans-la-neige-le-temps-s-estompe-reflets-d-argent http://www.ile-joyaux.com/t568-chil-tombe-le-masque
Posté dans Re: Sentiers glacés et découvertes à venir   - Mar 26 Fév 2013 - 18:45

Chil passa de longues heures à sillonner le ciel à la recherche de Raoul mais tout ce qu'elle vit furent un urcan, un troupeau d'howok et une petite meute de skoll. Cette dernière n'était pas très rassurante mais elle se consola à l'idée que Skye était avec un yagock. A moins d'être affamés, les skolls ne s'attaqueraient pas à eux. Surtout qu'après une tempête, les proies égarées ne manquaient pas : ils avaient sûrement déjà goûté.
La nuit allait bientôt abattre son voile sur l'île et l'inquiétude de Chil ne faisait que grandir à mesure que le soleil descendait sur l'horizon. Elle songeait encore qu'avec Raoul à ses côté, tout irait bien lorsqu'à la faveur d'une éclaircie, une forme noire apparut dans son champs de vision à quelques envergure de sa position. C'était assez gros pour être un yagock, aussi poussa-t-elle Gara dans sa direction.
Eblouie par les rayons rasants qui perçaient les dernières traces de la tempête, il lui fallu être presque à portée de voix pour reconnaître l'animal.

Raoul.

Chil découvrir avec horreur sa selle vide et la corde qui battait l'air derrière lui, à moitié emmêlée dans sa queue et l'une de ses pattes. Avait-elle si mal fait ses nœuds ? Chil ferma les yeux une seconde, frappée par la monstruosité de sa découverte. Quel épouvantable destin s'était abattu sur la Matroscienne ? Une fois de plus, Chil l'imagina au fond d'un ravin, les os disloqués. La vision heurta si fort sa poitrine qu'elle rouvrit aussitôt les yeux pour la chasser.
Skye n'était pas morte, pas encore. Tant que Chil ne trouverait pas son corps, froid et sans vie, Skye n'était pas morte.
Mais le temps pressait. La jeune étrangère était seule, sans vivre, sans matériel, sans protection... C'était peut-être une question d'heures avant qu'elle ne fasse une mauvaise rencontre ou qu'elle ne se laisse engourdir par le froid.
Chil lui avait appris beaucoup de choses ces dernières semaines et la jeune femme n'était pas dénué de bon sens. Après tout, c'était une guerrière et elle avait une volonté de fer, même loin de chez elle. Chil avait assisté à sa déprime foudroyante autant qu'à sa renaissance quasi spectaculaire. Skye avait fait ça toute seule et si elle avait réussi, c'est parce que son caractère fort la rendait vaillante. Chil savait qu'elle n'était pas démunie dans l'adversité. Et cependant, elle était inquiète ; pouvait-elle s'en sortir indemne dans une contrée qu'elle connaissait à peine et qui pouvait parfois se montrer si inhospitalière et hostile ?

Plus déterminée que jamais, Chil se força à des pensées rationnelles. Que ferait-elle à la place de Skye ? Pouvait-elle réfléchir comme elle après l'avoir côtoyer pendant plusieurs semaines ?
Son regard se promena sur la plaine immaculée tandis qu'elle tentait de se mettre à sa place. Ce n'était pas chose facile quand on connaissait la nature aussi bien que les accrocs de son manteau. Alors elle se demanda ce qu'elle ferait, elle... Ou plutôt, qu'avait-elle fait ?! Elle avait cherché un abri ! Bien sûr ! Skye avait dû faire la même chose, chercher un abri ! C'était si simple qu'elle se trouva stupide de ne pas y avoir songé en premier lieu. Et puisqu'il était difficile de repérer une grotte depuis la terre – surtout après une tempête –, elle considéra aussitôt l'option « forêt ». Skye était dans la forêt !
De plus, elle avait tant sillonné les plaines alentours balayées par la tempête que si Skye y avait été, elle l'aurait aperçue. Elle avait bien repéré un tjanba, un peu plus tôt, à l'orée d'un bois...

Comme la nuit tombait, sa voix allait être son atout. Elle ne pouvait pas fouiller la forêt à pied (elle était immense, c'était impensable), et Gara était sa meilleure chance de réussite : il avait suffisamment d'énergie pour la porter pendant quelques heures encore...
Elle poursuivit donc ses recherches, en s'égosillant au-dessus des arbres serrés des Cîmes Hérissées...


Spoiler:
 
avatar
Milice

On m'appelle Skye Lewis


Infos Personnage
RANG: Chilali, Jens et Jörd
VILLE & APPARTENANCE : Milice - Soldat, Spécialiste en explosif
MON AGE : 26 ans
Féminin
MESSAGES : 359
AGE : 26
INSCRIT LE : 16/11/2011
PSEUDO HABITUEL : Azaëlle haha
Joyaux : 73
Posté dans Re: Sentiers glacés et découvertes à venir   - Mer 27 Fév 2013 - 6:33

[ Ca roule 8D ]

Un frisson parcourut tout le corps de la jeune femme. Sa respiration se fit la plus silencieuse possible et elle osait à peine bouger. L’ennui, lorsqu’on arrive sur une terre inconnue, c’est que la moindre créature est un dangereux ennemi. Peut-être que les bêtes en bas de l’arbre étaient aussi gentil qu’un gania commun. Ou peut-être pas. En l’occurrence, les créatures présentes paraissaient appartenir à la deuxième catégorie. Elles longeaient les arbres d’un pas lent, reniflant les alentours et poussant des grognements de temps à autre. Skye n’arrivait pas vraiment à savoir combien ils étaient. La hauteur des arbres cachait le ciel qui de toute façon, devenait de plus en plus sombre. La nuit tombait sur elle aussi rapidement qu’elle avait glissée du dos de Raoul.

Tant bien que mal, Skye tenta de grimpait encore plus haut. Sans faire de bruit, elle se hissait délicatement, prenant appuie sur une petite branche. Un craquement sonore résonna dans toute la forêt.

« Fait chier !! »

Haletante, Skye était suspendu à une branche, seulement par ses bras. Son corps flottait dans le vide, menaçant de tomber à tout moment. Avec un effort, elle réussit à se hisser un peu mieux sur la branche puis reprit son souffle. De son pied gauche, elle tâtait le tronc, à la recherche d’appui solide. De l’autre, elle essayait de passer sa jambe au bout de la branche. Plutôt souple, Skye aurait pût réussir facilement ce petit enchainement mais l’épais manteau de fourrure que lui avait procuré tantôt Chil entravait ses mouvements. Elle avait l’impression de peser des tonnes, et soulever son propre poids lui parut mission impossible.

Enfin, ce fut les grognements bien plus proches des animaux sauvages qui lui permis de trouver la force en elle de se hisser entièrement. Elle se traina ensuite sur la branche près du tronc. Elle constata que le tronc était ouvert et elle s’y glissa doucement. Etrangement, l’arbre était gigantesque et le diamètre du tronc était incroyable. Blotti dans l’abri, elle ne pouvait pas se lever mais elle n’avait pas besoin de se baisser non plus. Certes, l’endroit était plutôt petit, elle devait ramener ses jambes sous elle pour les avoir à l’abri, mais au moins, elle était protégée du vent.

Ainsi emmitouflé dans l’abri, elle resserra son manteau et agita sa main cassé devant elle. Elle ne savait pas commenter réparer son poignet avec des moyens si rudimentaires. Elle se contenta d’ouvrir son manteau, et de déchirer un brin de sous-vêtement. Ensuite, elle enroula le tissu autour de son poignet, de façon bien serrée pour qu’il ne bouge plus. Autant ne pas aggraver la situation. Puis, elle reposa sa tête contre le tronc sec de l’arbre et ferma quelques instants les yeux. Elle se sentait terriblement seule et désamparée. Elle avait peur et frissonnait de froid. Elle songea un instant à Chil. Sa guide devait surement la chercher en ce moment. En y repensant, elle risquait d’avoir de gros ennuis à avoir perdu sa protégée. Mais la milicienne ne pouvait se permettre de faire dans le sentimental. Après tout, son peuple l’avait torturé. Elle avait été contraint de la suivre sans savoir où elles allaient.

Mais d’un autre coté… son peuple à elle l’avait abandonné. Et cela, elle n’était pas prête de le pardonner.



avatar
Peuplade

On m'appelle Chilali Kohanakishi


Infos Personnage
RANG: ancienne éclaireuse devenue... déserteuse ?
VILLE & APPARTENANCE :  Hrim [sud-est] ; Clan Kohanakishi
MON AGE :  20 ans
Féminin
MESSAGES : 858
AGE : 39
INSCRIT LE : 14/03/2012
PSEUDO HABITUEL : Alyaa
Joyaux : 270
http://www.ile-joyaux.com/t593-empreintes-dans-la-neige-le-temps-s-estompe-reflets-d-argent http://www.ile-joyaux.com/t568-chil-tombe-le-masque
Posté dans Re: Sentiers glacés et découvertes à venir   - Jeu 28 Fév 2013 - 3:36

Chil poursuivit ses recherches plusieurs heures avant de se résigner à arrêter pour la nuit. Si son corps ne réclamait pas tant de repos, elle aurait continué jusqu'au matin. Mais la fatigue était telle qu'elle s'endormait presque sur Gara. En plein vol, cela pouvait être fatal et le yagock, qui sentait son épuisement, grognait de mécontentement.
A moitié couchée sur l'encolure, les yeux mi-clos couvant la forêt endormie, elle caressa doucement les écailles de l'animal.
« Pose-nous où tu veux », murmura-t-elle.
Il n'avait pas pu l'entendre mais il pouvait sentir un peu de tension quitter le corps de sa cavalière, signe qu'elle se rendait, enfin. L'animal inclina doucement sa course sur la droite et plongea vers une petite trouée d'à peine quelques mètres de diamètre, en plein cœur des Cîmes Hérissées.
Chil se laissa glisser à terre et resta là un instant, immobile. Elle tentait de mettre de l'ordre dans ses idées mais la nuit était déjà bien avancée et les évènements de la journées commençaient à prendre le pas sur sa bonne volonté.
Au loin, entre les arbres, elle aperçut une lueur dansantes, puis une autre. Puis aussitôt, elles disparurent. Probablement un söndara. Curieusement, cette vision fugitive de l'animal lui réchauffa un peu le cœur. Elle retrouverait Skye demain et tout irait bien... Tout irait bien.
A ses côtés, Gara s'était allongé, les pattes repliées sous son corps massif, l'aile droite rabattue et le regard plongé dans celui de sa cavalière. Son aile gauche, légèrement relevée, l'attendait docilement. Chil vacilla, elle tenait à peine debout. L'affection du yagock à son égard la touchait plus que d'habitude. Sa sollicitude était certes un des produits de son apprivoisement mais la jeune factionnaire avait le sentiment fort d'avoir tissé un lien serré avec lui.
Elle vint se nicher contre son cuir chaud et le yagock rabattit son aile duveteuse sur elle. Elle se blottit contre lui et s'endormit aussitôt.
avatar
Milice

On m'appelle Skye Lewis


Infos Personnage
RANG: Chilali, Jens et Jörd
VILLE & APPARTENANCE : Milice - Soldat, Spécialiste en explosif
MON AGE : 26 ans
Féminin
MESSAGES : 359
AGE : 26
INSCRIT LE : 16/11/2011
PSEUDO HABITUEL : Azaëlle haha
Joyaux : 73
Posté dans Re: Sentiers glacés et découvertes à venir   - Jeu 28 Fév 2013 - 8:25

Skye ouvrit les yeux. Un bruit dans la nuit l’avait tiré de son sommeil. Elle ne s’était d’ailleurs pas rendu compte d’avoir dormi. Elle ne se rappelait pas quand Morphée était venu la chercher. Ses sens en alerte, elle voulut sortir de sa cachette mais resta bloquée. Perplexe, elle ne comprenait pas ce qu’il se passait. Dehors, la forêt était plongée dans la pénombre et elle discernée tout juste le ciel. Avec effort, elle tira sa tête en avant et réussit à la décoller. Puis portant la main à ses cheveux, elle rencontra une texture collante et qui sentait fort.

« Hum… génial. » souffla t-elle entre les dents.

Skye s’était endormie à même la sève de l’arbre. Grognant contre sa stupidité elle s’essuya la main sur l’écorce de l’arbre et chercha un moyen de l’enlever de ses cheveux. Depuis toujours, Skye avait des cheveux magnifiques. Elle en tirait une grande fierté. N’étant pas très féminine, seuls ses cheveux permettaient de lui donner une certaine grâce.

Soupirant bruyamment, Skye bailla à s’en décrocher la mâchoire et étira ses jambes. Elle était toute recroquevillée sur elle-même, et désormais la sève de l’arbre embaumait tout son petit abris. Elle n’avait rien pour nettoyer ses cheveux. La matroscienne savait qu’il ne lui restait qu’à les couper court mais une petite appréhension s’installa en elle. C’était comme si, couper ses cheveux revenait à nier ses origines encore plus. De toute façon, elle n’avait rien pour les couper.

La jeune milicienne décida donc de se rendormir. Demain serait une autre journée, elle aurait autre à se préoccuper que des cheveux en mauvais état. Et puis, ses cheveux devaient être à l’image de sa tête. Voilà des jours qu’elle n’avait pas eus le temps de prendre un tantinet soin d’elle.

C’est sur ces pensée que la rouquine se rendormit. Elle comptait prendre des forces avant le lever du soleil pour parcourir le plus de kilomètres avant la fin de la journée. A ce qu’elle avait compris, les miliciens avaient débarqué au nord de l’île. Elle n’avait donc plus qu’à foncer droit au nord.



avatar
Peuplade

On m'appelle Chilali Kohanakishi


Infos Personnage
RANG: ancienne éclaireuse devenue... déserteuse ?
VILLE & APPARTENANCE :  Hrim [sud-est] ; Clan Kohanakishi
MON AGE :  20 ans
Féminin
MESSAGES : 858
AGE : 39
INSCRIT LE : 14/03/2012
PSEUDO HABITUEL : Alyaa
Joyaux : 270
http://www.ile-joyaux.com/t593-empreintes-dans-la-neige-le-temps-s-estompe-reflets-d-argent http://www.ile-joyaux.com/t568-chil-tombe-le-masque
Posté dans Re: Sentiers glacés et découvertes à venir   - Jeu 28 Fév 2013 - 17:41

Chi s'éveilla d'un coup sans pourtant être capable de déterminer ce qui l'avait tiré si soudainement du sommeil. Elle repoussa doucement l'aile de Gara et se redressa, étirant les muscles de son dos. Son regard se posa sur les arbres autour d'elle. Le soleil n'était pas levé mais il n'allait pas tarder. L'air était silencieux et pourtant, la jeune éclaireuse connaissait si bien la nature qu'elle pouvait dire quand celle-ci était sur le point de s'éveiller à son tour. Dans quelques minutes, les animaux diurnes sortiraient de leurs nids et de leurs terriers et la forêt résonnerait des sons de leurs pas, de leurs chasses, de leurs appétits assouvis.
Elle se tourna vers Gara qui la toisait sans bouger. Elle fit un pas vers lui et docilement, l'animal se dressa sur ses pattes et s'ébroua. Un peu de neige tomba de son aile droite et Chil devina que le vent avait soufflé pendant la nuit. Elle n'avait rien remarqué, blottie contre lui.
Elle ouvrit une sacoche et en sortit un peu de viande séchée. Ce n'était pas son petit-déjeuner favori mais elle ne voulait pas perdre de temps. Elle mordit dans le la chair salée et regarda le ciel s'éclaircir doucement. Elle prêta à peine attention aux petits bruits qui commençaient à charger l'air.

Elle s'apprêtait à grimper sur le dos de sa monture pour reprendre ses recherches mais figea son geste à mi-parcours. Etait-ce l'intuition ? Etrangement, elle était incapable de mettre le doigt sur ce qui la dérangeait. C'était la même impression qu'à son réveil... comme si la nature essayait de lui dire quelque chose et qu'elle n'entendait pas.
Elle resta un instant immobile à essayer de comprendre. Puis, n'y tenant plus, se hissa sur la selle. Elle allait donner l'ordre d'envol à un Gara déjà en position lorsqu'elle le perçut de nouveau. Incrédule, elle tendit l'oreille, plus longuement cette fois.
Et sa patience paya, elle l'entendit à nouveau.
Dans la même seconde, elle comprit pourquoi ce détail si incongru sur l'île blanche ne l'avait pas interpellée plus tôt. C'était Skye. C'était cette langue étrange dont elle avait appris quelques mots.
« Fait chier !! » jasa encore le rhywyn.
Elle n'avait aucune idée de ce que ces mots-là signifiaient mais c'était du Matroscien, elle en était sûre. En tout cas, c'étaient des mots, ces sonorités ne provenaient pas d'un animal.
Fébrile, Chil scruta la forêt. Elle ne voyait pas l'oiseau, encore moins de traces d'une présence humaine dans les parages mais il fallait vérifier.

Elle sauta à terre et se dirigea droit sur le volatile. Elle le dénicha rapidement et resta prudemment à bonne distance de son bec et de ses cornes. Fort heureusement pour elle, un cadavre à demi dévoré gisait à ses pieds. Un rongeur malchanceux qui ne l'avait sans doute même pas vu venir. Rassasié, l'animal se contentait de... chanter.
Chil décrivit un cercle autour de sa position afin de déterminer d'où il était venu. Ce ne fut pas difficile : le rongeur avait laissé une traînée de sang dans son sillage et l'on pouvait aisément repérer l'endroit exacte de sa capture aux empreintes laissées dans la neige fine du sous-bois.
Nord-ouest. Il fallait qu'elle aille vers le nord-ouest.
Elle était actuellement au sud-est des Cîmes Hérissées et elle savait que ces oiseaux-là pouvaient parcourir plusieurs lieues avant de se poser. Elle avait intérêt à faire vite. Quelle distance avait parcouru celui-là avant d'attraper sa proie ? Combien de virage avait-il pris en route ?
Quoiqu'il en soit, c'était un début de piste et c'était plus qu'il n'en fallait pour une fille de traqueuse comme Chilali Hateya Kohanakishi.
avatar
Milice

On m'appelle Skye Lewis


Infos Personnage
RANG: Chilali, Jens et Jörd
VILLE & APPARTENANCE : Milice - Soldat, Spécialiste en explosif
MON AGE : 26 ans
Féminin
MESSAGES : 359
AGE : 26
INSCRIT LE : 16/11/2011
PSEUDO HABITUEL : Azaëlle haha
Joyaux : 73
Posté dans Re: Sentiers glacés et découvertes à venir   - Dim 3 Mar 2013 - 11:41

Skye s'éveilla doucement. Elle ouvrit les yeux et papillonna des paupières pendants quelques secondes. La lumière avait filtré à travers les larges branches des arbres centenaires. La jeune femme s'étira et passa une main sur le visage pour se débarbouiller. Elle avait les muscles endolori et une crampe à la hanche commençait à se faire ressentir. Grimaçant d'inconfort, Skye sortie de sa cachette et s'installa accroupi sur une grosse branche. D'une main distraite, elle touchait la sève qui avait séché ses cheveux, puis elle rabatti son manteau autour d'elle. Malgré la présence du soleil, il faisait toujours aussi froid dans la forêt. On entendait des oiseaux ainsi que d'autres animaux, témoignant ainsi que le jour prenait vie.

Skye descendit tout doucement de l'arbre. Elle mit autant de temps que lorsqu'elle avait dû y monter. D'un coup d'oeil, elle remarqua son poignet et les traces violâtres qui l'entourait. Réprimant un frisson de dégoût, elle atterri à terre sur ses deux jambes pour une fois.

* Bon... maintenant où vais-je aller...*

Ce fut son ventre qui répondit à sa place. Gargouillant fortement, elle eut un petit sourire puis décida qu'elle devait avant tout trouver à manger. Elle partie donc en quête d'un quelconque mets à engloutir.

Au passage, elle ramassa des branches sèches qu'elle fixa sous son bras invalide. Il était temps de faire usage de ses cours de survie. L'idéal était de trouver une proie déja morte et fraiche et de se servir.

Le miracle apparut devant elle après une bonne demi-heure de marche. Elle tomba sans prévenir sur un gros mammifère qui gisait au sol à moitié dévoré. Par chance, un coté n'avait pas été touché et avec un regard aux alentours, Skye s'approcha prudemment de la proie.
Il fallait qu'elle fasse vite, au cas où le prédateur déciderait de ne pas avoir suffisamment mangé au final. Alors, la milicienne s'approcha et s'agenouilla devant l'animal. N'ayant pas de couteau, elle essaya de tirer un morceau de chair.
Après plusieurs essai infructueux, elle se leva et s'essuyant le sang sur ses cuisses, elle aperçut une griffe. Elle la pris délicatement et constata avant chance qu'elle était plus que tranchante. Puis avec perplexité, elle regarda l'animal mort et la griffe et fini par conclure qu'elle ne venait pas de lui.

Avec horreur, elle imagina un monstre sanguinaire et répugnant rôdant dans les alentours.

*Calme toi ma grande. Calme toi ! Ce n'est pas le moment de faire ta pauvrette !*

Puis, reprenant ses esprits, elle se hâta de retourner vers la chair intact et entreprit de découper un bout avec la griffe. Elle dû s'y reprendre à plusieurs fois et au final son bout de chair ressemblait à de la bouilli.
Plutôt fière d'elle, elle entoura la chair de neige et se quitta les lieux avec hâte, laissant tomber derrière elle un bout de laine par mégarde....



avatar
Peuplade

On m'appelle Chilali Kohanakishi


Infos Personnage
RANG: ancienne éclaireuse devenue... déserteuse ?
VILLE & APPARTENANCE :  Hrim [sud-est] ; Clan Kohanakishi
MON AGE :  20 ans
Féminin
MESSAGES : 858
AGE : 39
INSCRIT LE : 14/03/2012
PSEUDO HABITUEL : Alyaa
Joyaux : 270
http://www.ile-joyaux.com/t593-empreintes-dans-la-neige-le-temps-s-estompe-reflets-d-argent http://www.ile-joyaux.com/t568-chil-tombe-le-masque
Posté dans Re: Sentiers glacés et découvertes à venir   - Jeu 7 Mar 2013 - 19:08

Chil et Gara volaient à raz des cimes. L'éclaireuse tenaient fermement les rennes afin que le yagock ne soit pas sans cesse tenté d'accélérer l'allure. Elle ne voulait rien manquer. Assez vite, pourtant, elle décida de poursuivre à pied. A certains endroits, les frondaisons étaient denses et elle craignait de rater un détail important.
Elle renvoya Gara dans le ciel avec pour instruction de ne pas trop s'éloigner. Elle l'apercevait parfois au loin, lorsqu'elle montait sur un arbre pour évaluer la distance parcourue. Puis elle redescendait et reprenait sa traque.
Il lui fallut plusieurs heures avant de dégoter un premier signe de passage : quelques empreintes, humaines d'abord puis animales... Des darshas, au nombre de trois. Curieux, songea Chil. Ces animaux-là n'avaient pas pour habitude de s'en prendre aux hommes. Leur plat de prédilection, c'était le petit gibier. Qu'était-il donc passé par la tête de ces trois-là ?
Chil étudia minutieusement les empreintes humaines et les suivit jusqu'à l'écorce d'un arbre. Celle-ci étaient légèrement abîmée. Elle se hissa sans mal sur quelques branches et découvrit un creux dans le tronc. Quelqu'un y avait séjourné, sans aucun doute possible : ses abords étaient râpés et le fond du nid était tassé.
Machinalement, l'éclaireuse jeta un œil aux traces laissées dans la neige avant de revenir à la petite tanière improvisée.
C'était Skye, elle en était sûre. Aucun Erfeydien ne se serait réfugié dans un galabre en cette saison. Certes, l'arbre offrait un abri idéal contre le vent et les prédateurs terrestres mais il secrétait tellement de sève qu'il en devenait franchement inconfortable. Sans compter que les darshas n'étaient pas particulièrement dangereux.
Chil ne comprenait toujours pas ce qui avait poussé ces trois-là vers Skye, d'ailleurs.

Elle redescendit de son perchoir et inspecta les traces des animaux sur plusieurs mètres. Après quelques enjambées, enfin elle comprit. Un frisson parcourut on échine.
« Skolls », souffla-t-elle, très inquiète.
Un peu plus à l'Est, les traces des darshas et des skolls se mêlaient tandis que les empreintes de Skye partaient dans une autre direction pour se perdre sur un sol plus dur. Mais ce n'était pas fait pour rassurer l'éclaireuse : si les skolls n'avaient pas mis la patte sur les darshas (qui sont très rapides), ils pouvaient être n'importe où dans les environs.
La jeune factionnaire se remit immédiatement en route.

C'est au début de l'après-midi qu'elle dénicha le cadavre à moitié dévoré du chevrin. Les coups de cornes caractéristiques étaient ceux d'un lupien. Cependant, un partie de l'animal semblait presque... découpée. En tout cas, ces traces-là n'avaient rien à voir avec un coup vif donné par le prédateur, c'était autre chose. Chil n'écartait pas la possibilité que Skye se soit débrouiller pour en prélever un morceau. Leur dernier repas ensemble remontait à plus d'un jour et demi et la jeune femme devait avoir faim.
Une fois de plus, Chil s'attarda sur les traces laissées autour de l'animal. Elles étaient peu nombreuses. Cette partie de la forêt était particulièrement dense et la neige ne se renouvelait pas souvent au sol. En conséquence, elle était aussi dur que de la glace et les traces se raréfiaient. Pourtant, son assiduité fut payante : Chil découvrit un brin de laine qui ne pouvait provenir que de Skye. Victorieuse, elle repartit de plus belle sur les traces de la femme aux cheveux de feu.


Spoiler:
 
avatar
Milice

On m'appelle Skye Lewis


Infos Personnage
RANG: Chilali, Jens et Jörd
VILLE & APPARTENANCE : Milice - Soldat, Spécialiste en explosif
MON AGE : 26 ans
Féminin
MESSAGES : 359
AGE : 26
INSCRIT LE : 16/11/2011
PSEUDO HABITUEL : Azaëlle haha
Joyaux : 73
Posté dans Re: Sentiers glacés et découvertes à venir   - Mar 12 Mar 2013 - 4:44

Le bout de morceau de chair dans sa main, Skye quitta rapidement l'animal mort. Elle fit quelques pas avant d'entendre un grognement sur sa gauche. Elle se stoppa net et sentit tous ses muscles endoloris se tendre. Elle coupa sa respiration et n'osa plus faire un geste. Le grognement s'intensifia et elle put entendre nettement les pas lourd de l'animal sur la neige. Une branche craqua près d'elle. Beaucoup plus près qu'elle ne l'aurait pensé.

Skye jeta un coup d’œil et aperçu l'horrible prédateur. De grande taille, il possédait trois œils perçant et une rangée de dents impressionnante. Il tournait autour de la jeune milicienne, délimitant ainsi un périmètre d'attaque.
Rapidement, la milicienne se mit en position de défense. Elle fléchit les genoux, écarta les jambes et se baissa. Le bras devant le visage, elle se préparait à parer toute attaque. De l'autre main, elle avait lâché son morceau de chair à terre.

De longues minutes se passèrent sans que le Skoll ne fasse un geste. Il se contentait de grogner autour d'elle. Elle ne le lâchait pas des yeux. Elle savait que si par malheur, elle regardait un quart de seconde à coté, il bondirait sur elle.
Vigilante, elle était plus que concentrée. Des gouttes de sueurs commencèrent à perler sur son front. Ses genoux se mirent à trembler doucement, menaçant de craquer. Son cœur bondissait dans sa poitrine.
Elle s'interdisait de penser à ce qu'il allait se passer. Elle se rappelait un vieux dicton de la Milice, lorsqu'elle faisait ses classes "Avoir peur de perdre, c'est anticiper sa chute et ne rien faire pour l'en empêcher avant même d'avoir commencé".

Avec un cri de rage, elle courut tout droit vers la créature. Cette dernière, vive - bien plus que l'avait envisagé Skye - fit un bond sur le coté puis contourna la rouquine pour lui sauter dessus. Avec rage, la jeune femme roula sur le coté et se redressa rapidement. Elle ne put cependant pas esquiver l'attaque suivante. Les crocs de la bête se resserrèrent sur sa hanche. Elle entendit un crac sonore et poussant un terrible hurlement. Seul l'adrénaline de la situation l'empêchait de s'effondrer à terre.

Du sang tâchait le blanc de la neige. Beaucoup trop de sang. Le visage de Skye était aussi pâle que le sol et elle peinait à respirer. Entre temps, le Skoll bondit une nouvelle fois sur elle mais fut stoppée net soudainement….

Spoiler:
 



avatar
Peuplade

On m'appelle Chilali Kohanakishi


Infos Personnage
RANG: ancienne éclaireuse devenue... déserteuse ?
VILLE & APPARTENANCE :  Hrim [sud-est] ; Clan Kohanakishi
MON AGE :  20 ans
Féminin
MESSAGES : 858
AGE : 39
INSCRIT LE : 14/03/2012
PSEUDO HABITUEL : Alyaa
Joyaux : 270
http://www.ile-joyaux.com/t593-empreintes-dans-la-neige-le-temps-s-estompe-reflets-d-argent http://www.ile-joyaux.com/t568-chil-tombe-le-masque
Posté dans Re: Sentiers glacés et découvertes à venir   - Jeu 14 Mar 2013 - 17:35

Spoiler:
 

Chil entendit les cris bien avant de voir quoique ce soit. Elle ne savait même pas s'il s'agissait de Skye. Par précaution, pourtant, et parce qu'on ne sait jamais quel prédateur rôde dans la forêt, elle siffla Gara et fonça droit devant, priant pour que le yagock ne soit pas trop long à la rejoindre.
Bientôt lui parvinrent des bruits de lutte et enfin, après quelques secondes de course effrénée, elle le vit. Un énorme skoll lui tournait le dos, masquant sa victime. A ses pieds, la neige ensanglantée témoignait d'une blessure importante. Le sang de la jeune éclaireuse ne fit qu'un tour. Décelant l'attaque imminente, elle s'empara d'une stalactite accroché à un arbre mort et d'un geste précis, lança le projectile... Elle toucha l'épaule.
Aussitôt, l'animal suspendit son attaque et sa monstrueuse tête pivota, appuyant son regard triple sur la jeune femme. Pourtant, il hésita. Il avait à portée de crocs une proie qui saignait déjà abondamment. Pourquoi se fatiguer sur une seconde ? Chil comprit aussitôt. Alors un son rauque, guttural et guerrier, roula dans sa poitrine et explosa dans sa gorge. Elle n'égalerait jamais la puissance vocale d'un skoll en colère mais elle réussit tout de même à éveiller l'intérêt de celui-ci. Béni soit le Gardien, le fauve répondit aussitôt à la provocation. Il se retourna complètement pour lui faire face.
Chil était prête.
Au premier frémissement de la fourrure sombre, elle projeta son ithylium et forma un bouclier que vint percuter le fauve. Il n'était pas conçu pour durer, cependant, et il vola instantanément en éclats. Mais il donna à Chil suffisamment de temps pour préparer ses défenses suivantes.
Les infimes gouttelettes bleutées se rassemblèrent sous l'injonction mentale de la jeune femme ; deux gouttes lévitaient maintenant entre elle et le skoll dont les yeux rouges lançaient des éclairs. La première goutte s'étira en un long filament luminescent qui vint s'enrouler autour d'une des pattes arrière du skoll et d'une racine saillante à proximité. L'instant d'après, c'est un anneau de glace qui entravait l'animal. La seconde goutte s'écrasa pour former un disque translucide et Chil l'orienta de façon à obtenir un effet miroir. Le fauve, qui se démenait déjà comme un diable pour se libérer, vit sa rage décupler. Il donnait de furieux coup de pattes à l'aveuglette tout autour de lui.

Les joues rouges et le cœur battant, Chil profita de ces quelques secondes de répit pour se rapprocher de Skye.
avatar
Milice

On m'appelle Skye Lewis


Infos Personnage
RANG: Chilali, Jens et Jörd
VILLE & APPARTENANCE : Milice - Soldat, Spécialiste en explosif
MON AGE : 26 ans
Féminin
MESSAGES : 359
AGE : 26
INSCRIT LE : 16/11/2011
PSEUDO HABITUEL : Azaëlle haha
Joyaux : 73
Posté dans Re: Sentiers glacés et découvertes à venir   - Dim 17 Mar 2013 - 8:26

La suite des événements se passa bien trop vite au gout de Skye. Elle ne comprit nullement d'où sortait Chil mais elle arriva à temps pour lui sauver la vie. Elle qui avait tout fait pour échapper à sa surveillance... La jeune femme masquée était vive et énergique. Elle connaissait l'animal et savait ce qui lui restait à faire. Au fond d'elle, la milicienne se sentit humiliée d'avoir été ainsi blessée et secourue. Elle qui pensait s'échapper de cet asile et retrouver les siens. Maintenant, le plan était foutu. Soit, Chil pouvait tuer la créature et se faire tuer aussi. Après quoi, Skye serait de nouveau libre. Mais le sang qui coulait lentement sur sa jambe brisait tous ses espoirs.

L'animal lui avait surement arraché un gros morceau de chair dans sa lutte. Elle sentait le liquide chaud couler de sa hanche et se terrer dans sa botte. L'air froid pénétrait dans son manteau en lambeaux et commençait à solidifier le sang.

Sa vue se brouilla quelques instants et quand elle reprit ses esprits, Chil était à ses cotés. En position de combat, elle était devant la rouquine et ferait tout pour la protéger. Son attitude ne laissait aucun doute à cela.
Alors chancelante, Skye essaya de remuer son corps pour aider l'erfeydienne. Elle était bien trop fière pour se laisser manger par une créature. Si elle devait mourir sur ce sol étranger, et bien, elle mourrait avec dignité.

En y regardant de plus près, elle constata que la bête était salement amochée elle aussi. Elle jetait des regards de tous les cotés, ne sachant pas si elle devait rester ou fuir.
Et puis, soudainement, elle chargea en direction des deux femmes.

Skye fut poussé par Chil et atterri quelques mètres plus loin, se cognant la tête contre une pierre.
L'obscurité l'enseveli précipitamment et elle ferma les yeux, lasse de cette aventure qui n'en finissait jamais.

Spoiler:
 



On m'appelle Contenu sponsorisé

Posté dans Re: Sentiers glacés et découvertes à venir   -

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum