AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
» Communication externe
par Loth de la Vision Mar 21 Juin 2016 - 15:06

» Réversa [ TOP ]
par Invité Ven 27 Mai 2016 - 8:21

» Le monde de Dùralas
par Invité Jeu 26 Mai 2016 - 7:00

» Anthalia
par Invité Dim 22 Mai 2016 - 15:17

» Marbrume, La Cité des Damnés
par Invité Lun 16 Mai 2016 - 15:07

» Questionnaire pour soutenir infinite RPG !
par Invité Sam 14 Mai 2016 - 17:33

» Escalus
par Invité Jeu 12 Mai 2016 - 9:02

» Mass Effect : Reborn
par Invité Mar 10 Mai 2016 - 15:00

» Forum en pause
par Asàf Lysereän Mar 10 Mai 2016 - 13:47


Réunion en toute urgence

avatar
Chamane

On m'appelle Azaëlle


Infos Personnage
RANG: FONDATRICE - Celle qui Dépossède
VILLE & APPARTENANCE : Arish / Chamane
MON AGE : 17 ans
Féminin
MESSAGES : 6355
AGE : 26
INSCRIT LE : 27/01/2011
PSEUDO HABITUEL : Saya
Joyaux : 1271
http://www.ile-joyaux.com/t539-azaelle-celle-qui-depossede http://www.ile-joyaux.com/t33-azaelle-celle-qui-depossede
Posté dans Réunion en toute urgence   - Lun 22 Oct 2012 - 8:02

Il fait nuit noire dans la ville de Arish. A cette heure tardive - ou trop matinale peut-être - la plupart des honnêtes gens étaient couchés, reprenant des forces pour attaquer une nouvelle journée de dur labeur. Dans cette routine quotidienne, Azaëlle avait été brutalement extirpé de son sommeil. Une douleur inqualifiable serrait son coeur et ses entrailles et des sueurs avaient perlé sur tout son corps. Une violente fièvre l'avait assailli, l'obligeant à rester dans son lit sans bouger. Elle avait alors appelé - ou du moins crié dans tout le temple - des secours. Entrant péniblement dans les esprits des domestiques et des sages, les forçant à abandonner toute tâche et à se précipiter à son chevet.

L'un de plus vieux tuteurs du temple avait accouru, encore drapé de sa chemise de lin blanc qui lui pendait jusqu'en haut des genoux. Il s'était agenouillé au chevet de la jeune Chamane et avait récité une multitudes de prières à l'effigie du bien aimé Ruyn. Azaëlle était restée dans une sorte de transe, vaguant d'esprit en esprit, parasitant les rêves des uns, créant des frustrations chez d'autres. Puis, quelques minutes après, elle avait ouvert les yeux et des larmes avaient tenté de se frayer un chemin. La jeune femme s'était redressé et avait quitté précipitamment sa chambre, les domestiques à ses trousses. Elle hurlait dans les couleurs de l'immense temple " MURACO ! MURACO ". Comme si ce dernier pouvait lui répondre, comme s'il se trouvait à ses cotés. Ensuite, elle avait appelé ses frères et ses soeurs dans une ultime détresse.

Au plus profond d'elle, Azaëlle sentait que Muraco s'était détaché de cette connexion qu'ils avaient toujours établi entre chamanes. La jeune fille avait tenté de retrouver son esprit, de le sentir mais rien n'y faisait. Lorsqu'elle se concentrait, faisant voguer son esprit d'âme en âme, elle ne le trouvait pas.
Récemment, elle avait poussé son don à d'autres explorations. Ainsi, une nuit, elle s'était retrouvée à la place d'un veilleur pourpre envoyé sur la nouvelle terre. Elle avait tout vue de ses yeux mais n'avait pu changer ses actes, ni parler à sa place. Elle avait découvert le camps, les stratégies, la vie du soldat et le paysage environnent. Ainsi, de la même manière, elle avait tenté de plonger à la recherche de Muraco mais il restait imperceptible. Comme si toute vie l'avait abandonnée.
Effrayée et désemparée, la jeune Chamane avait alors perdu tout ses moyens et toute la prestance qu'il convenait à une personne de son rang.

Courant dans l'immense temple, elle était parvenu jusqu'à la chambre de sa soeur Ysoa. Elle avait ouvert la porte d'un geste brusque mais avait trouvé la pièce vide. Elle avait fait pareil pour toutes les autres chambres...

" PERTISIAAAAAN ! " Criant sans se soucier de l'heure qu'il était, Azaëlle avait appelé le sage à venir la rejoindre. Elle dû attendre quelques longues minutes, maugréant contre sa lenteur, avant que celui ci apparaisse.

"Faites réunir le conseil. ET TOUT DE SUITE !" avait-elle ajouté devant l'air ahuri du vieux sage. Puis d'un geste de la main, elle avait arrêté les questions de l'homme. " Je n'ai pas le temps. Dépêchez vous donc vieille garuda défraichi !!"

Enfin, s'adressant à un jeune domestique qui passait par là, elle renchérit " Faites apprêter un vaisseau, je dois me rendre à la chambre du conseil. Et, allez réveiller Denken ! Jetez lui au sceau d'eau s'il le faut ! Cet incapable n'aura donc rien senti !"

Ainsi donc, en deux temps, trois mouvements, tout le temple fut réveillé et la jeune Chamane pu partir pour la salle du Conseil.

Lorsqu'elle arriva près des immenses portes de la salle, elle ordonna d'un coup d'oeil agacé, qu'on les ouvrit. Puis, elle si'nstalla sur son siège et attendit patiemment la venue du Général, du Représentant des Cultivateurs et de ses frères et soeurs. Vue l'heure et la réunion impromptu, Azaëlle savait que Malhek ne pourrait être présent, il avait dû partir quelques jours auparavant avec deux autres Chamanes à Ofägar. Ysoa devait quand à elle être aux alentours de l'Oasis. Henja était à Arish, mais où encore.... et enfin Denken... bref, il pourrait surement venir s'il décidait de se réveiller.

Pour une fois, l'une des plus jeunes Chamanes allait prendre la parole. Si la situation avait été tout autre, Azaëllle aurait pu s'en réjouir, mais l'absence de Muraco pesait lourd sur sa conscience pour s'adonner à de la bonne humeur.


Elle dû attendre près de deux heures pour que le premier convié arrive enfin.....



Avatar par Jensounette ♥️
Doubles Comptes : Lalah Desnolancès, Nausicäa l'Indomptable, Skye Lewis, Peottre Tiasgasthorn, Esmeôr Aanka'Leï et Cynydd neuf-doigts
avatar
Veilleur Pourpre

On m'appelle Vaarden Jirkin


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Arish
MON AGE : 29 ans
Masculin
MESSAGES : 2601
AGE : 26
INSCRIT LE : 16/06/2011
PSEUDO HABITUEL : Vaarden, Xiaho
Joyaux : 188
Posté dans Re: Réunion en toute urgence   - Lun 22 Oct 2012 - 14:08

Le jour se levait à peine lorsqu’on frappa lourdement à la porte des Jirkin, réveillant ainsi toute la maison. Vaarden s’en doutait à une heure aussi matinale, cela ne pouvait que le concerner. Il se leva rapidement de son lit, attrapa un pantalon en toile de Piktas et une chemise blanche puis dévala les escaliers pour atteindre la porte d’entrée. Il fit face à trois hommes, deux veilleurs pourpres qui faisaient partie de sa garde personnelle ainsi que d’un sage venant du temple chamane. Il le reconnaissait grâce à sa tunique blanche portant l’œil noir des chamanes.
C’est le prêtre qui prit la parole :

-« Général Jirkin, vous êtes mandé immédiatement par la chamane Azaëlle pour la rejoindre dans la salle du conseil. »

Vaarden savait qu’il ne fallait pas se poser de questions, il en saurait plus de lui-même en se rendant au rendez-vous fixé par la jeune chamane.

-« Bien laissez-moi m’habiller plus convenablement, rentrée ma mère va vous servir à boire. »

Il avait en effet déjà entendu sa mère descendre les escaliers et s’affairait dans sa cuisine. Le général Jirkin laissa donc entrée les trois hommes dans la petite demeure qu’avaient les Jirkin. Leur magasin se trouvait juste à côté en plein centre d’Arish. Vaarden remonta quatre à quatre les escaliers croisant son père avec un regard inquiet.

-« Pas le temps de t’expliquer Pa’, je dois vous laisser »

Rentra dans sa chambre en désordre, fin un brin de toilette furtif. Puis enfila sa tenue pourpre de général des veilleurs, il prit sa ceinture ou était accroché son épée et y plaça son blaster. Il redescendit une deuxième fois les escaliers, 10 minutes après les avoir remontés. Sa sœur Adélys se tenait sur le palier, les mains sur les hanches et les sourcils froncés.

-« Soeurette je suis navré, je t’avais promis de rester plus longtemps cette fois ci mais des obligations m’appellent encore une fois ailleurs. »

La réaction de sa grande sœur l’interpella un peu, elle le prit dans ses bras et l’embrassa sur sa joue et lui glissa dans l’oreille.

-« Je sais bien ptit frère, fait ton devoir aussi bien que tu l’as toujours fait. Mais revient moi vite »

Vaarden ne put qu’incliner la tête, même si cela n’avait rien d’une promesse. Puis se dirigea vers son père lui fit une accolade et embrassa sur le front sur sa mère.

-« Messieurs nous pouvons y aller.»

Les quatres hommes sortirent et se dirigèrent immédiatement vers le cœur de la ville d’Arish, c’est-à-dire à la salle du conseil. Vaarden ne put s’empêcher de regarder derrière lui, observant la maison familiale. Depuis quatre mois et demi et sa nomination au poste de général, il n’avait pas dû rester plus d’une journée avec sa famille. Même s’il avait été habitué à des absences plus longues, celle-ci semblait une éternité par rapport aux précédentes.
Le poste de général n’avait rien de facile déjà à la base, mais il semblait que les événements ne faisaient que s'amasser au fil des mois. Ils aggravaient la situation plutôt que de l'améilorer. Jamais il n’aurait imaginé qu’en montant au plus haut de l’élite des veilleurs, il se serait confronté à autant de problèmes aussi difficiles à gérer.

Le petit groupe d’hommes atteignirent la grande salle du conseil après quelques minutes de marche. Le sage ouvrit la porte laissant entrer le général qui ordonna à ses deux hommes des rester à l’extérieur.

La chamane Azaëlle était déjà assise à la table, c’était pour l’instant la seule présente dans la salle du conseil. Son regard noir paraissait terriblement inquiet. Et même s’il ne connaissait que très peu la jeune fille, cela n’avait rien d’habituel. Pour qu’elle soit dans cet état, quelques choses devaient la tracasser énormément. Mais qu’est-ce que cela pouvait bien être ? Elle avait l’air si peu préoccupé pour l’avenir du peuple korrulien lors de la dernière réunion.

-« Honorable chamane Azaëlle celle qui dépossède, j’ai fait aussi vite que je pouvais. J’ai appris votre demande de réunion que tôt dans la matinée par l’un des sages du temple. » Il abaissa sa tête en signe d’excuse et de soumission devant la chamane. Puis alla s’installer à sa place sur le siège en bois qui portait les marques de VP et ou était dessiné un garuda.

-« Je suppose que nous attendons le reste du conseil avant de commencer le sujet de la réunion ? »

Il préférait dire tout haut ce qu’il pensait tout bas de toute manière la chamane en aurait conscience via ses dons.


Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Réunion en toute urgence   - Mer 24 Oct 2012 - 4:11

Un peu avant les cris d'Azaëlle, enfermé dans le Royaume des rêves, Denken était en plein cauchemar, courant dans un Temple qui était sur le point de s'effondrer. Pour mieux comprendre, rappelons les faits. Après une journée ordinaire, suivit d'un repas des plus banales, Denken s'était couché dans son lit afin de profiter d'un moment de repos après son apprentissage. La fatigue était telle, qu'il lui fallu très peu de temps pour sombrer littéralement des ses songes. Là, il avait revécu une journée tout à fait normal dans laquelle il était en pleine discutions avec sa chère Azaëlle, Reine des complexes et des embrouilles en tout genre, d'après Celui qui songe. Dans son rêve, ils étaient tous deux en haut des escaliers qui séparait le jardin du Temple d'Arish, se taquinant mutuellement quand tout à coup le ciel, tantôt clair, devint aussi sombre que de la cendre. Un vent violent avez fait se dresser les poils du jeune homme, faisant apparaître une chair de poule fortement visible à l’œil humain. Par la suite le décor autrefois ordinaire s'était soudainement transformé en jour apocalyptique. Toutes les statuettes de leur dieu bien aimé tombèrent les unes après les autres dans un effet domino, emportant avec elles tous ce qu'elles pouvaient détruire. Dans son rêve, Denken se revoyait encore très bien le moment où il avait saisit Azaëlle par les épaules pour l'attirer avec lui à l'intérieur du Temple, pensant que Ruyn les préserverait de la tempête. Hélas, il n'en fut rien et alors que des bouts de plafond tombèrent, Denken courrait, cherchant un abri dans lequel se glisser pour se protéger, perdant dans sa course la main d'Azaëlle. Il hurlait son nom, puis celui de ses aînés et ceux des plus jeunes. Rien ni faisait, le vent trop fort étouffait sa voix. Pour la première fois, Denken avait l'impression que son cauchemar prenait des allures bien trop réaliste à son goût. Terrifiait par cette idée, il essayait de fuir et de se réveiller, mais ce fut en vain. Confiné sous une table, enroulé dans sa cape blanche de Chamane, il avait l'impression d'être un enfant qui se cachait de la colère d'un adulte. Lorsque la tempête fut terminée, il pu sortir de sa planque et découvrir le chaos qui régnait autour de lui. Il se sentait seul. Nu. Faible. Et alors qu'il envisageait de chercher les corps, lentement, son sommeil s'estompait pour le laisser revenir dans la réalité.

Crispé dans son lit, Denken palpait le mur qu'il avait à côté de lui. Aucune fissure. Aucun tremblement. Fausse alerte. Avec un soupir de soulagement il vint poser sa main sur son cœur. Il était impossible pour lui de se rendormir maintenant. Son esprit était encore à vif et son corps indisposé à laisser le sommeil le gagner de nouveau. Couché dans son lit, il fixait alors son plafond en attendant que son rythme cardiaque reprenne un cycle normal. Pourquoi un tel rêve ? Il y réfléchit vaguement, se donnant pour hypothèse qu'il devait être inconsciemment angoissé de n'avoir pas reçu de nouvelle de Muraco. Bien qu'ils se parlaient peu, Denken l'avait prit comme modèle bien que Malhek était son premier instructeur. Peut être était-ce l'âge qui faisait cela. Muraco étant de quelques années plus âgé que Denken, certes, mais plus jeune que Mahlek. A moins que ceci était à cause du fait que celui-ci venait tout juste de sortir d'un long, long sommeil et que Denken aurait voulu le dissuader d'aller aussitôt accomplir un si long voyage. Celui qui songe se jurait alors qu'au petit matin il demanderait l'avis de ses frères et sœurs pour rejoindre Muraco. De toute évidence, il en avait assez de rester à Arish et n'attendait qu'une chose, découvrir le nouveau monde.

Prit dans cette élan, il envisageait sur le champs de s'y rendre par le billet du rêve. A cette heure, son frère devait probablement se reposer lui aussi. Mettant en éveil ses sens, appelant à la rencontre de ce monde abstrait, Denken se laissait gagner par des flux étranges à la recherche d'une connexion avec son aîné. Sentant une présence familière, voyant que la porte de son esprit était ouvert, à la manière d'un courant d'air, Celui qui songe pénétrait dans un rêve. Rapidement, il comprit que celui-ci n'était pas celui de la personne qu'il cherchait à atteindre. Le décor qui se dressait devant lui, il l'avait déjà vu quelques mois plutôt alors qu'il se rendait à l'Oasis. C'était un décor blanc. Un désert glacé où le vent froid et mordant était aussi capricieux qu'un enfant gâté. Le jeune Chamane n'aimait pas ça. La dernière fois qu'il était ici, c'était par la volonté de Ruyn. Alors qu'il observait les alentours, une ombre apparu au sommet d'une sorte de dune de neige. Sans un mot, Denken, probablement trop curieux, décidait de la suivre. Ils y avaient entre eux une distance d'une bonne quinzaine de mètre et il était impossible au jeune homme de savoir qui était cette personne et surtout pourquoi avait elle ouvert son rêve à celui-ci. Femme, Homme, créature... Cette tâche noire gardait son mystère au complet. Lorsque Celui qui songe entreprit de marcher plus vite vers sa direction, celle-ci marchait tout aussi vite dans la direction opposée. Lorsqu'il se mit à courir en lui demandant de s'arrêter et en lui demandant des informations sur son identité, celle-ci courrait de plus belle tout en restant muette. C'est ainsi que Denken couru après une chimère dans un temps glacé et un décor désertique jusqu'à ce que soudainement le sol ne s'effondre son ses pieds. Il se sentait alors tomber et dans sa chute, ses yeux observaient le sol qui se rapprochait dangereusement, ainsi que des points qui peu à peu se révélèrent être des visages d'ethnie familière. Dans sa chute, qui lui glaçait le sang, Denken entendit clairement la voix d'Azaëlle qui l'appelait et criait à s'en déchirer les cordes vocales. Au moment où son visage allait toucher terre il rompit le lien et sortit immédiatement de sa transe.

Lorsque ses yeux d'encre lui dévoilèrent de nouveau sa chambre, il vu au dessus de lui une bassine d'eau et eut le reflex d'attraper les mains du jeune homme avant qu'il ne lui verse dessus. Surprit, le jeune homme sursauta et une goutte d'eau tomba sur le front de Denken. Aussitôt il s'excusait et se reculait pour poser la bassine à même le sol. Celui qui songe, encore troublé par sa transe, lui fit signe de se taire un moment. Une fois qu'il eut passé de l'eau sur son visage pour se rafraîchir les idées, il demandait sur un ton amère pourquoi on venait le réveiller de la sorte. C'est ainsi qu'il su qu'Azaëlle l'avait effectivement appelé et qu'elle avait parasité sa connexion. Néanmoins, le Chamane ne pu qu'être mécontent du jeune, car celui ci lui annonçait qu'en fin de conversation que Celle qui dépossède avait demandé à ce qu'il la rejoigne sur le champ à la salle du conseil. Devant l'urgence, Denken ne prit pas le temps d'enlever sa chemise de lin blanc et passa simplement par dessus un pantalon de toile négligemment attaché et enfilait ses sandales. Dans sa hâte, il ne précisa pas au jeune de lui préparer un vaisseau, puisqu'il pensait que ceci coulait de source. Une fois prêt à une vitesse impressionnante, il remarquait que l'autre était toujours près de sa bassine comme paralysé par les événements ou par la présence d'un Chamane tombé du lit. De mauvaise humeur, Celui qui songe le secouait un peu pour que celui-ci se réveille et aille lui préparer un vaisseau au lieu de rester les bras ballants.

Enfin, après deux heures de retard, quelques petites minutes après l'entrée du jeune général, s'était au tour de Denken de faire son entrée. Il croisait les doigts pour n'être pas le dernier cette fois-ci, car il avait tout fait pour être à l'heure pour une fois. A croire que c'était dans son destin d'être toujours en retard. Avant de pousser les portes de la salle du conseil, il s'arrêtait devant celles-ci, se rhabillait un peu, attachait ses cheveux en un chignon fait à la va vite, oubliant ainsi quelques mèches, posa ses mains sur les portes, respirait un bon coup... Et hop. Avec toute sa force, il poussait alors les lourdes portes fermant les yeux à la recherche de la paix avant de découvrir avec angoisse ce qu'elles renfermaient. Lentement, il ouvrait alors ses yeux encres pour découvrir l'ambiance sombre et solennelle du moment. Il ne tenait pas à parler, ses dents trop serraient pour pouvoir parler. D'un signe de tête il saluait alors Vaarden, puis allait se placer à la table au côté d'Azaëlle. Avant de prendre place, il avait posé ses yeux sur celle-ci, avait penché la tête légèrement vers le sol, lui indiquant qu'il était véritablement navré de son retard, mais plus particulièrement de n'avoir pas répondu lorsqu'elle l'avait appelé. Une fois assit, il essayait de laisser retomber toutes les choses qui le préoccupait. Décidément c'était la une bien mauvaise nuit.
avatar
Cultivateur

On m'appelle Kezaël Lysereän


Infos Personnage
RANG: Représentant des Cultivateur - Admin
VILLE & APPARTENANCE : Arish
MON AGE : 37 ans
Féminin
MESSAGES : 269
AGE : 23
INSCRIT LE : 09/08/2012
PSEUDO HABITUEL : Harrods
Joyaux : 567
http://www.ile-joyaux.com/t934-kezael-lyserean
Posté dans Re: Réunion en toute urgence   - Sam 27 Oct 2012 - 6:49

La nuit était bien avancée, la lune haute et fière dans le ciel de Korrul, éclairait de sa clarté blanchâtre les dunes de sable et la ville d'Arish, encore profondément endormie. Un silence rassurant et paisible régnait à travers les rues encore animées quelques heures plus tôt. Certaines torches, réfractaires à se laisser consumer, restaient allumées et illuminaient de loin en loin les murs sableux. A l'écart du centre, les domaines des Cultivateurs étaient tout aussi calmes. Les animaux somnolaient, et les plantes elle-mêmes semblaient plonger dans un sommeil réparateur. Sur le domaine Lysereän, l'ambiance était la même qu'ailleurs. Et personne n'aurait pu croire qu'en quelques minutes, ce paisible instant serait troublé par un message. Que ce léger bruit redondant dans le silence du désert n'était autre qu'un domestique courant le plus rapidement possible pour alerter le chef de famille. Lorsqu'il atteignit son but, il ne perdit pas de temps, oubliant presque de reprendre sa respiration. Il frappa durement à la porte massive de la villa principale, sans s'arrêter, et jusqu'à ce que le valet principal ne vienne l'ouvrir, le regard encore perdu dans les méandres du sommeil. Les quelques mots du nouvel arrivant suffirent à le réveiller pleinement. Et expressément, il grimpa à l'étage.

Kezaël se réveilla en sursaut lorsque les coups retentirent contre la porte d'entrée. Croyant d'abord à un rêve, il soupira et se retourna, posant une main tendre sur la hanche de son épouse plongée dans un sommeil d'enfant. Pourtant, lui, ne pu s'empêcher de tendre l'oreille. Il était certain d'entendre des murmures à l'étage inférieur, des voix pressées et alarmées. Et curieux, il repoussa les draps. Enfilant une veste ample par dessus sa chemise de lin blanc, il sortit discrètement de la chambre, traversa le long couleur obscure, et se pencha à la balustrade du palier, donnant sur le hall d'entrée. Il n'eut que le temps de voir son domestique principal courir dans sa direction, et le temps que ce dernier monte l'escalier, Kezaël était suffisamment inquiété pour se douter que quelque chose se tramait.

Retenant un cri, le Représentant serra les dents lorsque son valet lui versa la bassine d'eau glacée sur le corps. Lavé à la hâte, il s'habilla en quelques secondes, d'un pantalon noir ample, assorti à une chemise semblable. Chaussant ses sandales, il ordonna au domestique d'avertir Nirinïa dès qu'elle serait réveillée, mais surtout, de ne pas l’inquiéter. Sur ce, il suivit le messager, et grimpant sur un draoma, le talonna pour rejoindre le plus rapidement possible le centre de la ville.

Un bon quart d'heure fut nécessaire pour arriver jusqu'au Temple des Chamanes. Sautant de son destrier, Kezaël pressa le domestique qui lui servait de guide et le suivit à travers le lieu sacré. Tournant au coin d'un couloir, il reconnu Celui qui Songe pénétrant dans une salle. Le temps d'y arriver, la porte était déjà fermée et le Représentant soupira. Il espérait ne pas être en retard. Cette réunion rassemblée en pleine nuit ne lui augurait rien de bon. Aussi, donnant trois coups sur la porte, il la poussa et entra à son tour, sombrant dans une ambiance austère et un peu trop grave pour cette heure avancée. Adressant un salut bref mais sincère à Azaëlle, Denken et Vaarden, il ne tarda pas à s'asseoir près de ce dernier, ses yeux ambrés reflétant son inquiétude et son sérieux.





DC : Enaïa Lysean Vara'Da & Azeor Desnolancès & Esheban Ondeluire & Riska les Deux Voix & Eyföhl Aanka'Leï & Céléno Thogen & Kaïlindra
avatar
Chamane

On m'appelle Azaëlle


Infos Personnage
RANG: FONDATRICE - Celle qui Dépossède
VILLE & APPARTENANCE : Arish / Chamane
MON AGE : 17 ans
Féminin
MESSAGES : 6355
AGE : 26
INSCRIT LE : 27/01/2011
PSEUDO HABITUEL : Saya
Joyaux : 1271
http://www.ile-joyaux.com/t539-azaelle-celle-qui-depossede http://www.ile-joyaux.com/t33-azaelle-celle-qui-depossede
Posté dans Re: Réunion en toute urgence   - Mar 30 Oct 2012 - 15:38

Azaëlle était en train de tripoter et de tordre nerveusement une de ses plumes. Levée en hâte, elle était venu précipitamment au temple sans prendre le temps de se changer ou encore de se laver. Cependant, un domestique intelligent avait fait apporter ses vêtements et une bassine d’eau. En attendant que le Conseil arrive, elle s’était donc débarbouillée puis rapidement changé. Elle n’avait eut le temps que d’ajouter une ou deux plumes et de faire son trait noir habituel aux yeux avant l’arrivée du Général.

Si elle avait parié, Azaëlle aurait eu le gros lot. Comme elle s’y attendait, ils arrivèrent chacun à leur suite, et dans l’ordre deviné. Tout d’abord, le Général Jirkin entra précipitamment et avec un rapide salut, il vint s’assoir. Sans autre cérémonie, ce dernier et Azaëlle avait attendu les autres avant de parler. De temps en temps, elle observait le prénommé Jirkin. Impassible, il attendait patiemment, retenant cependant son irritation d’avoir été tiré du lit. A moins que d’autres préoccupations lui occupaient l’esprit.

Enfin, Denken arriva suivit de près par le représentant des Cultivateurs. Au vue de sa tenu, il avait grandement pris le temps de faire sa toilette. Avec agacement, Azaëlle rangea une pique qui lui vint à l’esprit. Il y avait plus important à faire qu’à commençait à se quereller.

Quoiqu’il en soit, la jeune femme se rapprocha de la table et toussotant, elle brisa le silence.

« Merci d’être venue aussi rapidement messieurs. Malheureusement, mes frères et sœurs ne pourront être présents. Un coursier a été envoyé pour aller chercher Henja, nous commenceront cependant sans elle. Je pense qu’un autre conseil doit se tenir en ce moment même aux villes alentours entre Chamane. » Elle fit une pause, et regarda Denken longuement. Il savait surement autant qu’elle que Muraco était mort. Contrairement à son habitude, il était silencieux et son visage affichait une expression des plus sérieux. « Bref….notre bien aimé Muraco est mort. » rapidement, elle vit le visage du Général et du représentant changer littéralement. Avant de poser une question, elle les coupa d’un signe de la main et reprit. « Ne me demandez pas comment ni pourquoi. Je sais simplement qu’il est mort. Je pense que Denken pourra appuyer mes dires. Je…je ne le sens plus. Il s’est éteint brutalement… Ainsi, j’exige de me rendre dans la nouvelle terre pour venger la mort de mon frère. »

Ses dernières paroles tombèrent brutalement. La petite fille laissait place à une femme demandant vengeance et réparation pour la mort de son frère.



Avatar par Jensounette ♥️
Doubles Comptes : Lalah Desnolancès, Nausicäa l'Indomptable, Skye Lewis, Peottre Tiasgasthorn, Esmeôr Aanka'Leï et Cynydd neuf-doigts
avatar
Veilleur Pourpre

On m'appelle Vaarden Jirkin


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Arish
MON AGE : 29 ans
Masculin
MESSAGES : 2601
AGE : 26
INSCRIT LE : 16/06/2011
PSEUDO HABITUEL : Vaarden, Xiaho
Joyaux : 188
Posté dans Re: Réunion en toute urgence   - Dim 4 Nov 2012 - 14:22

Décidément s’était pire que ce qu’il imaginait. L’assassinat d’un chamane comme le laissait entendre « celle qui dépossède » n’était plus arrivé depuis au moins un ou deux siècles. La situation échappait complètement à Vaarden, quand le peuple apprendrait la nouvelle, il réclamera vengeance à ce crime. C’était humain et la chamane ne semblait pas déroger à la règle. Un conflit ouvert se profilait à l’horizon, à vrai dire il devait déjà avoir lieu sur l’autre île. Le cerveau du très jeune général était en ébullition comment devait-il réagir à ça ?
Il prit une profonde inspiration pour se calmer et remettre de l’ordre dans ses pensées. Puis répondit à Azaëlle.

-« Chamane Azaëlle, je comprend votre peine, à vrai dire c’est tout Korrul qui est endeuillé aujourd’hui. Néanmoins il ne nous faut pas sombrer dans la précipitation de nos pulsions. D’une part même si votre exigence d’aller sur cette île hostile est tout a fait compréhensible, je ne peux vous la garantir. Les vaisseaux envoyaient là-bas sont toujours cloués au sol, Korrul vient de perdre un chamane, ce n’est pas pour en envoyer un autre à la mort. Ainsi tant que votre sécurité ne me sera pas garantie, je ne pourrais accéder à votre requête qu’à contre cœur. D’autre part, nos voisins matroosciens nous ont pour l’instant financé le coût de l’ithylium pour l’expédition après négociation. Je crains que leur générosité n’aille pas au-delà. Entrée en conflit, ne doit être pris à la légère. »


En prononçant, ces mots Vaarden savait qu’il dépassait les bornes. La priorité aux yeux du général était la prospérité de Korrul et non la vengeance même venant d’une chamane. Bien évidement, il se plierait aux exigences mais il espérait néanmoins les faire réagir de ne pas se précipiter.


Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Réunion en toute urgence   - Jeu 22 Nov 2012 - 8:40

Au nom d'Henja, Denken semblait revenir peu à peu au moment présent. Non pas qu'il s'était égaré dans ses pensées, mais plutôt qu'il avait cessé de penser tout simplement. Beaucoup vous assureront qu'il est impossible de ne pas penser un seul instant et pourtant, à certain moment, vous pouvez vous retrouver dans une phase où le néant en personne semble envahir votre esprit. Denken était présent physiquement, il écoutait, comprenait et pourtant n'arrivait à dégager une expression si petite soit elle. C'était ça ? Grandir ? Devenir sage ? Ne pas se laisser emporter par les émotions de premier degré et foncer tête baissée dans un mur de glace ? Un frisson glacial parcouru l'échine du jeune chamane. Malgré la présence d'Azaëlle non loin de lui, il avait la nette impression de se sentir seul. Enfermé dans une boîte au paroi transparente, sans personne pour écouter, pour comprendre, l'étrange malaise qui l'animait en ce moment même. Le regard de sa sœur sur lui ne faisait que rajouter un poids de plus sur ses épaules et il préférait laisser ses yeux sombres, à demi clos, en direction du centre de la table. Muraco était mort. A sur ces mots, Denken fermait les yeux, laissant une vague de froid déferler dans son être. Se glissant sous sa peau pour glacer son sang et parcourir ses vaisseaux. Frappé par cette nouvelle qu'il n'avait pas voulu entendre par ses rêves, voilà qu'on lui rappelait avec violence se qu'il n'avait vu ici comme une simple énigme dans ses songes. Le Temple venait de perdre un chamane. L'un de ses plus important fondement, pilier de Korrul. Qui serait le suivant ? La question se posait à peine qu'Azaëlle annonçait déjà qu'elle se portait volontaire. Du moins, à la réflexion de Denken, s'était ainsi qu'elle se présentait. S'il n'avait été qu'entre chamane, Denken l'aurait probablement prise par les épaules pour la secouer comme un arbre fruitier. N'était-elle pas folle de vouloir se jeter ainsi dans l'inconnu ?

Fort heureusement, le Général vint apporter une pointe de lucidité, laissant seulement un grondement sourd et discret émaner de Celui qui Songe, qui au passage fusilla Selle qui dépossède d'un simple regard noir. Regard qu'il s'en voulu de lui lancer par la suite, car il se rappelait alors le lien qui liait celle ci à Muraco. Pour Denken, il avait été un modèle à suivre, mais pour Azaëlle, il avait été bien plus que ça. Celui qui Songe, songeait alors que dans le cas où si c'était Azaëlle qui venait de perdre la vie, il aurait été le premier a crier vengeance, les poings serrés prêt à tout pour venger la vie de sa consœur. Bien qu'il ne disait mot en cette réunion, une véritable guerre émotionnelle tiraillait son âme. Il avait bien entendu envie d’honorer son frère, mais il ne pouvait pas non plus se jeter dans la gueule du loup en offrant probablement à celui-ci un nouveau repas. Croissant ses bras sur son torse, fermé à toute discutions sur ses émotions, Denken rejoint le mode de pensé du Général, se laissant même à être diplomate plutôt que de rejoindre Azaëlle sur la pente glissante qu'elle avait entreprise, celle d'une vengeance passionner pour rendre la dignité d'un proche disparu.

- Si déjà il existe des tentions avec le nouveau peuple, alors n'allons pas en plus en créer de nouvelles avec nos vieux voisins. La perte d'un Chamane est largement suffisante. Ne rêves pas Azaëlle, je ne te laisserai pas partir aveuglement là-bas. Si les vaisseaux ne peuvent revenir maintenant, il va nous falloir attendre leur retour pour étudier de manière plus poussée une nouvelle stratégie. S'ils nous ont prit un Chamane, j'ose espérer que c'était seulement parce qu'ils se sentaient menacés. Après tout... Leur domaine était clos par le passé. Nous ne connaissons pas leur histoire et eux ne nous connaissent pas aussi. Comment réagirions nous si deux peuples venaient un jour frapper à notre porte avec des objets et engins que nous ne connaissons pas ? La peur nous animerait tous en un premier temps...

Denken essayait de trouver un chemin logique, une procédure humaine à la mort de son frère. Non pas qu'il avait envie d'être du côté de ces étrangers, mais s'il se cloisonnait dans un refus de coopérer, alors les choses n’iraient qu'en s'empirant et il n'osait pas s'imaginer être le responsable d'une guerre sanglante et désastreuse. Il aimait bien trop Korrul pour constater la mort de sa terre natale et il avait bien trop d'espoir pour condamner la terre nouvelle.

- Général, quand auront nous des nouvelles plus précises de vos veilleurs ? N'y a t-il pas un autre moyen que d'attendre leur retour pour en savoir un peu plus sur ce nouveau monde ? Et connaître en même temps dans quel condition notre... Muraco nous a quitté.
avatar
Cultivateur

On m'appelle Kezaël Lysereän


Infos Personnage
RANG: Représentant des Cultivateur - Admin
VILLE & APPARTENANCE : Arish
MON AGE : 37 ans
Féminin
MESSAGES : 269
AGE : 23
INSCRIT LE : 09/08/2012
PSEUDO HABITUEL : Harrods
Joyaux : 567
http://www.ile-joyaux.com/t934-kezael-lyserean
Posté dans Re: Réunion en toute urgence   - Sam 24 Nov 2012 - 7:09

L'ambiance était tendue, semblable à un fil fragile prêt à se rompre à tout moment. Le silence pesant qui s'était installé entre les quatre têtes importantes de ce conseil était désagréable, et suintait la mauvaise nouvelle. Le visage fermé et le regard habituellement dur, Kezaël dévisagea tour à tour Azaëlle, Denken et Vaarden. Tous affichait un air sérieux, et le Représentant des Cultivateur sentit sa gorge se serrer un peu plus sous la pression. Par Ruyn, que se passait-il donc ?

Enfin, la voix de la jeune chamane Azaëlle rompit le voile de silence qui embourbait la pièce. Elle les remercia de leur présence, déplorant l'absence des autres représentants de Ruyn et après une pause que Kezaël ressentit comme une éternité, annonça la mort de Muraco, le chamane envoyé sur l'île blanche. Aussitôt, les traits déjà tirés et fatigués du chef Lysereän s'affaissèrent, et ses yeux ambrés s'agrandirent de surprise. Ouvrant la bouche pour laisser passer une question, il s'interrompit face au geste de la jeune femme qui leur expliqua son sentiment. Le venger. Certes, il était normal d'éprouver cette envie mais le moment n'était peut-être pas le bon. D'ailleurs, le général Jirkin prit la parole et exprima clairement qu'il était contre cette idée. Kezaël ne pu qu'approuver d'un signe de tête, le Veilleur Pourpres ayant mis les bons mots sur ce qu'il pensait lui aussi.

Alors que Denken prit à son tour la parole, le Représentant des Cultivateurs sentit une once d'appréhension lui monter le long de la gorge. Sans doute demanderait-il lui aussi, réparation de cet affront. Et leur pouvoir étant bien connu, Vaarden et lui devraient se battre pour réussir à leur faire entendre raison. Qu'elle ne fut donc pas sa surprise lorsqu'il entendit Celui qui Songe, rejoindre l'avis du Général. Il ne le savait pas diplomate, encore moins aussi sage qu'il le perçevait à travers ses paroles. Et rassuré, ou presque, il le couva d'un regard compatissant et encourageant. Lui aussi souhaitait savoir comment Muraco en était venu à mourir. Et la perspective de ne pas recevoir de nouvelles des envoyés sur cette île était frustrante et inquiétante. Le silence retombant sur la salle après la question de Denken, Kezaël ouvrit enfin la bouche. De sa voix profonde et posée, qu'il tentait de maîtriser afin qu'aucun trouble n'y paraisse, il rejoint l'avis de ses compagnons :

" L'idée de vous envoyer sur cette île, chère Azaëlle, est loin d'être bonne. Rien ne sert de tenter le dieu de ses inconnus qui risquerait de vous prendre vous aussi. La mort de Muraco est assez douloureuse ainsi, sans que nous aillons besoin de vous envoyer à l'abattoir. Mieux vaut attendre des nouvelles, qui tardent certes... mais qui j'espère nous parviendront."

Il s'interrompit un instant, laissant son regard couler sur le visage attristé et qui criait pourtant vengeance de la jeune femme, avant de porter ses yeux sur le général.

" Je rejoins ici l'interrogation de Denken, savez-vous quand nous pourrons avoir des nouvelles de nos veilleurs Général ? Sans compter les honorables chamanes qui nous sont trop précieux, pourquoi ne pas envoyer quelqu'un d'influant sur l'île ? Il doit bien exister un moyen de faire le voyage aller et retour sans perdre un de nos vaisseaux à cause de la glace... Sachez toutefois que je me porte volontaire si nécessaire, ou peut-être que votre bras droit pourrait faire l'affaire ? "

De nouveau il se tut, laissant son regard planer entre ses trois interlocuteurs. Oui, il était prêt à partir vers l'inconnu si le besoin s'en faisait sentir et si Korrul avait besoin de ça. Mais il savait pertinemment qu'au même titre que les Chamanes, sa demande serait refusée.





DC : Enaïa Lysean Vara'Da & Azeor Desnolancès & Esheban Ondeluire & Riska les Deux Voix & Eyföhl Aanka'Leï & Céléno Thogen & Kaïlindra
avatar
Chamane

On m'appelle Azaëlle


Infos Personnage
RANG: FONDATRICE - Celle qui Dépossède
VILLE & APPARTENANCE : Arish / Chamane
MON AGE : 17 ans
Féminin
MESSAGES : 6355
AGE : 26
INSCRIT LE : 27/01/2011
PSEUDO HABITUEL : Saya
Joyaux : 1271
http://www.ile-joyaux.com/t539-azaelle-celle-qui-depossede http://www.ile-joyaux.com/t33-azaelle-celle-qui-depossede
Posté dans Re: Réunion en toute urgence   - Sam 1 Déc 2012 - 2:13

Bien sûr, Azaëlle s’était attendu au refus catégorique du Général Jirkin. Il se devait par son grade de rester sage et de peser le pour et le contre de toutes les situations possibles. Son jeune âge n’en faisait pas moins un homme sensé et réfléchit.

Alors, la Chamane avait compté sur le soutien de son aîné dans cette histoire. Quelle fut la surprise lorsqu’elle comprit que Denken ne serait pour une fois pas de son côté. Il était lui aussi anéanti par la mort de Muraco, et comme elle, il était certain de ce mauvais pressentiment. Néanmoins, il resta d’une grande maturité, endossant déjà son nouveau rôle de guide spirituel remplaçant. Il se devrait dans les jours et semaines à venir de faire preuve de grande sagesse pour prouver à tous et à toutes qu’il était digne désormais d’avoir plus d’influence parmi les Chamanes.

La mine renfrognée, la jeune fille croisa les bras autour de sa poitrine et lança un regard noir à son frère.

Et pour finir, le représentant des Cultivateur enfonça le clou un peu plus profondément en exprimant à son tour son refus sur sa requête. Certes, leurs paroles étaient sages et ils avaient surement raison. Mais la douleur de la jeune fille était bien trop sensible pour pouvoir se satisfaire de ça.

Elle voulut répliquer mais les questions se tournèrent vers le Général et malgré tout, les réponses l’intéressaient. Elle coula un regard en biais vers ce dernier et ne pu voir qu’un visage fermé et inexpressif. Cependant, cela en disant plus qu’il n’en fallait.

« Je pense qu’il n’est toujours pas possible d’avoir des nouvelles n’est-ce pas ? Sachez que si je pouvais partir lors d’une prochaine expédition mon don saurait être précieux. Je le sens depuis des jours qui s’accru et devient chaque minute un peu plus fort. Je pourrai partir là bas et prendre possession de l’esprit d’un des étrangers et voir à travers ses yeux. »

Décrire son don comme une possession de l’esprit faisait toujours grimacer la plupart des gens. Bien qu’Azaëlle soit une Chamane, elle n’en restait pas moins un peu crainte. Qui aimerait savoir que son voisin était en réalité un « espion » de Ruyn ? Mais depuis peu, la jeune fille avait compris que ce don, aussi maudit qu’il puisse paraître, pourrait-être d’un grand soutien dans cette « guerre ». Car oui, pour Azaëlle, il ne s’agissait qu’à ce jour d’une guerre et un terrible pressentiment lui entaillait les entrailles.

« Denken, ne peut tu pas influer de la peur dans les songes des inconnus malgré la distance ? Si j’étais sur place, ta connexion pourrait s’agrandir encore plus n’est-ce pas ? »

Quoiqu’il en soit, elle irait dans cette terre inconnue et en reviendrait avec le cœur de celui qui avait osé prendre celui de Muraco. Néanmoins, elle tut cette parole.


Avatar par Jensounette ♥️
Doubles Comptes : Lalah Desnolancès, Nausicäa l'Indomptable, Skye Lewis, Peottre Tiasgasthorn, Esmeôr Aanka'Leï et Cynydd neuf-doigts
avatar
Veilleur Pourpre

On m'appelle Vaarden Jirkin


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Arish
MON AGE : 29 ans
Masculin
MESSAGES : 2601
AGE : 26
INSCRIT LE : 16/06/2011
PSEUDO HABITUEL : Vaarden, Xiaho
Joyaux : 188
Posté dans Re: Réunion en toute urgence   - Sam 1 Déc 2012 - 15:43

Le sable de Korrul grondait de colère et réclamait vengeance Vaarden le ressentait, pourtant la réaction des deux autres protagonistes du conseil, surtout de Denken l’avait vraiment étonné. Etait-ce le même illuminé qu’il avait déjà rencontré au QG des veilleurs ? C’est être naïf au point de penser que le voyage sur l’ile blanche aller être une exploration merveilleuse, qui promettait une rencontre avec un nouveau peuple pacifique. A vrai dire même le Général plus terre à terre n’avait imaginé pire situation qu’aujourd’hui.
Cela faisait 3 mois que l’expédition était parti, et le bilan au tableau n’était guère reluisant :
- Deux vaisseaux dont un vaisseau mère cloué au sol.
- Une coalition avec des voisins Matroosciens qui ne portait pour l’instant pas réellement c’est fruit.
- Un mur de glace impénétrable qui protégeait les secrets d’un peuple barbare.
- Un chamane assassiné sans raison.
Nan vraiment peu de points réconfortants. Les communications n'étaient guère plus optimistes.

-« L’expédition nous donne des nouvelles tous les 3 jours, celle-ci est brève et avec beaucoup d’interférences. La dernière que nous avons reçu date de 2 jours, j’ai eu le chamane Muraco en personne qui m’informait qu’il essaierait de prendre contact avec les étrangers dès que les conditions climatiques le permettraient. Hélas il semble que celui fut fatal. En ce qui concerne la mobilité de nos vaisseaux là-bas, l’officier Desnolancès Brwngwën est sur les rangs dans la création d’un moteur prototype qui ne serait pas affecté par ces basses températures. C’est l’une de nos meilleures mécaniciennes du pays. »

Le général essayait d’amener de l’espoir à ses confrères. Il réfléchit ensuite à la proposition d’Azaëlle d’aide contre ces barbares. A vrai dire, Vaarden n’avait jamais eu à l’idée d’utiliser les pouvoirs d’un chamane à des fins militaires. Les veilleurs devaient s’occuper de la protection de Korrul. Mais pour le coup face à des adversaires ayant eux même des pouvoirs magiques, un allié au pouvoir psychique ne serait pas de refus. Néanmoins depuis le début du conseil quelque chose intriguait le général. Une question s’intercalait dans sa logique, il devait poser cette question à voix haute pour avoir l’avis des deux autres chamanes.

-« Votre proposition d’aide de nos troupes, ne tombe pas dans l’oreille d’un sourd chamane Azaëlle. J’aimerais juste éclaircir un point. Le chamane Muraco avait le don de voir l’avenir n’est-ce pas ? Pourquoi alors s’est-il présenté face aux étrangers alors qu’une mort certaine l’attendait. Est-ce que son don l’aurait trahi ? Ce que je veux dire par là et est-il possible que ses barbares ne soient pas affecté par votre magie ? »

Vaarden au vu de la réaction des trois autres, il avait marqué un point. Il poursuivit.

-« Je vois que votre avis d’aller sur l’ile blanche est tranché chamane Azaëlle. Alors dans ce cas permettait-moi de vous accompagner, la perte d’un haut représentant de Korrul m’indigne surtout au vu de mon statut. Je me sens responsable et je ne saurais tolérer une autre déconvenue de ce type.»


Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Réunion en toute urgence   - Ven 21 Déc 2012 - 5:55

Bras croisés, mine renfrognait, Azaëlle refusait catégoriquement de rester en sureté à Korrul. Le regard noir qu’elle lança à Denken eut pour réaction de lui faire serrer un peu plus les dents et raidir sa posture à la table. Comment rester calme avec elle qui par X moyen essayait d’avoir son approbation pour aller sur l’île Blanche. Deux possibilité se retrouvaient face à lui, dans un premier temps celle de s’aider et de laisser Azaëlle partir en terre inconnu au risque qu’elle y laisse la vie, dans un second temps, rester sur ses positions et refuser malgré tous les points positifs qu’elle pourrait apporter. Hélas, le côté machiste de Denken n’était absolument pas en faveur de la première solution. Laisser Azaëlle y aller c’était comme se laisser d’une part se soumettre aux envies d’une fille plus jeune que lui et d’autre part, faire preuve de lâcheté que d’envoyer une fille, plus jeune, sur cette île pour tirer les choses au clair. Sagesse et orgueil korrulien pesant lourdement dans la balance de Denken, il rendait alors un regard bien plus que noir à sa jeune sœur où on pouvait y lire colère et écœurement. Sur un ton grondant et d’une voix assurée, il répondait à la demande nouvellement formulée d’Azaëlle.

- Bien sûr que je le peux. J’ai déjà songé à mi-rendre par rêve, pour qui me prends-tu ? Te laisser aller là-bas, surtout avec le don que tu as, tu ne penses pas que tu pourrais aussi bien les effrayer de nouveau et t’attirer des ennuies encore plus gros ? Imagines-tu un instant que tu prennes possession de l’un d’eux, tu ne seras pas dans ton élément, tu vas t’épuiser encore plus vite à cause du voyage et que feras-tu si leur dieu te jugeant comme étant une menace, décide de te tuer ? Ou pire encore, de te garder captive et de te faire subir je ne sais quelles souffrances dans le but d’en apprendre plus sur notre civilisation par des moyens barbares. Quand bien même ma connexion serait plus grande avec toi là-bas, je ne pense pas qu’entrer dans la tête des individus sans leur autorisation pourraient les faire changer d’avis sur notre sujet et les rendre plus amicaux. Ta manière de procéder sera violente, alors que les rêves ou même cauchemars ne sont qu’éphémère et imaginaire. Ils leurs sera plus difficile de croire à un rêve qu’à une possession d’esprit. En plus de ça, il me faudrait voir le visage des personnes pour pouvoir entrer dans leurs rêves. Si dans tes rêves tu me montre leur visage, alors là oui. Je pourrais entrer dans leurs rêves et les faire devenir cauchemar et si tu veux vraiment le savoir, je pourrais même rendre ceux-ci tellement horrible qu’ils auraient peur de s’endormir et finiraient tous fous à cause du manque de sommeil s’ils ont de la chance, car dans le pire des cas, je ne leur donne pas plus de 15 nuits avant de trépasser !

Plus il avait avancé dans son discourt, plus les paroles avaient étés rapide et le son de sa voix plus fort, si bien qu’en fin, il était à la limite de crier de rage. Dans ses paroles, on pouvait alors clairement voir qu’il était aussi énervé et toucher par la mort de son aîné, souhaitant même la mort par torture du coupable. Alors qu’au début il était plutôt pour connaitre et apprendre la culture de la nouvelle civilisation, Azaëlle l’avait tellement bien poussé à bout qu’il laissait apercevoir une facette de lui qui était entièrement opposé à ses principes de bases. On ne devient pas sage en une nuit, voir quelques heures et malgré la bonne volonté de Denken, sa langue s’était déliée pour dire ce qu’il avait sur le cœur à ce moment là. Le plus effrayant était-ce de savoir qu’effectivement en empêchant les gens de dormir, on pouvait les rendre fou voir même les pousser à mourir de fatigue, ou bien était-ce plutôt de savoir que justement Denken venait d’y songer et qu’emporter par la colère et la fougue de son jeune âge, il avait révélé sans emballage cette pensée ?

Soudainement vidé, presque soulagé, Denken entendait son cœur dans sa poitrine frapper à une vitesse folle. Inspirant profondément, il fermait les yeux et comptait dans sa tête jusqu’à dix pour retrouver son calme. Une fois calmé, il pu réfléchir plus posément et prendre les paroles du Général en compte d’une façon plus globale. C’est d’une voix plus calme et posée qu’il reprit la parole pour s’adresser au général, ne voulant plus affronter de nouveau le regard d’Azaëlle.

- Probablement que Muraco savait qu’il allait mourir, mais peut être que ce sacrifice lui a semblait nécessaire pour la suite des événements… Néanmoins l’idée qu’ils ne puissent être affectés par nos dons est aussi possible. Ne le prenez pas mal cher Représentant, mais je préfère savoir Azaëlle sous la garde du Général Jirkin dans le cas où les hostilités reprennent de nouveau.

Pour ce qui était de son don, il ne savait pas s’il aurait la capacité et l’énergie de le faire jusqu’à tuer une personne, mais ce qui pouvait être plus que sûr c’est que la haine qu’avait réveillé Azaëlle était plus que suffisante pour lui donner le courage et l’envie de le faire. Il restait maintenant à voir s’il devrait se servir de son don à cette fin tragique ou si au contraire, il pourrait inspirer des messages de paix plutôt que d’inspirer la peur chez ce peuple encore inconnu.
avatar
Chamane

On m'appelle Henja


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Arish
MON AGE : 31 ans
Féminin
MESSAGES : 338
AGE : 27
INSCRIT LE : 20/12/2012
PSEUDO HABITUEL : Nano.
Joyaux : 85
http://www.ile-joyaux.com/t1228-henja-celle-qui-seme#33297
Posté dans Re: Réunion en toute urgence   - Dim 23 Déc 2012 - 16:01

Immobile derrière la porte arrière, Henja avait suivit la conversation depuis le début. A vrai dire, elle s'apprêtait à faire son entrée lorsque la voix d'Azaëlle se faufila jusqu'à elle, porteuse d'une triste nouvelle. Triste n'était pas vraiment le bon mot pour exprimer le sentiment de Celle qui Sème. Rage, colère... honte ! Comment un chamane avait-il pu être aussi stupidement assassiné ? Son corps bouillonnait de révolte à cette question. On ne touchait pas les élus de Ruyn. On ne pouvait les atteindre ni les blesser. Était-ce l'indignation ou la peur qui faisait trembler les mains de Celle qui Sème ?

Tout ceci est dû à votre incompétence, lâcha-t-elle froidement à l'assemblée alors qu'elle pénétrait enfin sous la coupole du temple. A tous !

Surpris, les hauts dignitaires korruliens ne réagirent pas immédiatement. Vêtue d'une longue robe vermeil aux voiles flottants , droite, le menton relevé, Henja chercha le regard du principal responsable. Ses yeux obscures tombèrent sur ceux du très jeune Général.
"Vous, reprit-elle de sa voix de serpent, votre rencontre avec nos chers voisins aura été la première erreur d'une longue liste... Était-ce donc si difficile d'obtenir un peu que de l'eralium ? Hum ? Toutes ces belles fanfaronnades autour d'une alliance matro-korrulienne ont suffit à assurer votre place à la tête des veilleurs, officier Jirkins. Mais vous vous trompez, votre pacte n'est qu'un pitoyable échec et c'est un élu de Ruyn à la vie mille fois plus précieuse que votre carrière qui a payé le prix de votre incompétence !"

Celle qui Sème maitrisait sa voix, seuls les tremblements de sa main trahissait sa profonde déstabilisation. Cependant, elle était réputée pour savoir revêtir le parfait manteau de guide lorsque son pays en avait le besoin, aussi étrange que celui pouvait être venant d'une femme si antipathique. Ne voulant pas qu'on associe son jugement à l'émotion du moment, Henja poursuivit sur ces quelques éclaircissements, de cette voix forte et autoritaire qui ne souffrait d'aucune interruption.

"Vous paraissez tous surprit ?! Allons bon, pensiez-vous vraiment que l'eralium serait notre seul besoin ? Matroos est venu en personne nous supplier de l'aider ! Leur gouvernement avait une longueur d'avance sur nous. Quelles informations avez vous obtenu d'eux ? Rien ! Qu'on pu nous rapporter les Desnolancès à leur retour de l'île ? Rien !
Ce n'est pas seulement du combustible qu'il nous faut, mais les renseignements glanés par la Milice. Notre système de communication est bien plus performant que le leur, et pourtant vous les avez laissé embarquer leur matériel ! Seul Ruyn sait ce qu'ils ont pu apprendre sur place, où en véritablement la situation. Peut-être ont-ils déjà pris contact avec les étrangers ? Une contre alliance et ce serait la perte de Korrul ! Ils avaient déjà connaissance des conditions climatiques uniques de ce territoire, mais vous avez accepté d'envoyer nos soldats korruliens sans prendre le temps de préparer notre équipement. Moins de trois mois de préparation pour une mission de "sauvetage" ! Depuis quand la fierté de Korrul sert-elle d'amuse-gueule à ces bêtes du sud ?


Combien de temps encore va-t-elle torcher les culs blancs matrosciens, se retint-elle d'ajouter. Elle n'irait pas jusque là, à défaut d'une comparaison plus adaptée à la situation. La Chamane n'avait jamais approuvé le départ des veilleurs pourpre. Pas de cette façon, néanmoins. Matroos cachait bien des choses, et cet idiot de Jirkins n'avait pas profité de la position de faiblesse du Gouverneur. Avait-il seulement saisit le signification d'une telle requête ? A croire que le bras droit Actrian aurait du se mettre à genoux.

Muraco... ce nom ne représentait pas énormément pour Henja, mais c'était ce qu'il avait été aux yeux de tout Korrul qui pesait dans sa balance.


Spoiler:
 
avatar
Cultivateur

On m'appelle Kezaël Lysereän


Infos Personnage
RANG: Représentant des Cultivateur - Admin
VILLE & APPARTENANCE : Arish
MON AGE : 37 ans
Féminin
MESSAGES : 269
AGE : 23
INSCRIT LE : 09/08/2012
PSEUDO HABITUEL : Harrods
Joyaux : 567
http://www.ile-joyaux.com/t934-kezael-lyserean
Posté dans Re: Réunion en toute urgence   - Ven 28 Déc 2012 - 3:44

Un soupir contrit et ennuyé échappa des lèvres du Représentant des Cultivateurs, alors que ses doigts vinrent pianoter nerveusement contre le bois massif de la table. Cette discussion ne mènerait à rien. Chacun pleurait la tragique mort de Muraco, au lieu de se remettre en question, et se demandait comment avoir des nouvelles. Sans compter la jeune Azaëlle qui voulait absolument se rendre sur l'Ile Blanche pour venger son frère. Denken avait longuement pris la parole, tentant d'expliquer qu'il était trop risqué d'y retourner et de tenter d'apaiser les étrangers avec leur don, malgré son irrésistible envie de faire justice lui aussi. La discussion n'avançait pas, et même les propositions de Kezaël avait été ignorées avec le plus grand soin. L'aube risquait d'être très longue.

Pourtant, alors qu'il maudissait chaque personne présente à cette table de lui faire perdre son temps dans un débat stagnant, une ombre s'éleva derrière Azaëlle et avança vers le centre de la pièce. La voix qui en découla était sifflante et presque.. imposante. La lumière vacillante dévoila une jeune femme de grande taille. Henja, dite, Celle qui Sème. Un fin sourire étira furtivement les lèvres du Représentant alors qu'elle les sermonna tous d'être les responsables de la mort de Muraco et de cet échec. Les paroles véhémentes de la chamane ne l'atteignirent étrangement pas. Peut-être était-ce à cause de cette discussion qu'ils avaient eu précédemment ? Peut-être aussi grâce à cette sorte de pacte qu'ils avaient formé, et qui les liaient dans leurs desseins les plus ambitieux. Lorsque Henja eut terminé de parler, Kezaël se leva et prit la parole, du ton ferme et autoritaire que chacun lui connaissait lorsqu'il s'agissait d'un sujet important :

" La Chamane Henja n'a pas tord. L'alliance formée avec Matroos pour cette mission, est un profond désavantage pour nous, et ne le sera que plus si nous ne faisons rien. Je refuse, qu'un autre chamane n'aille sur cette île tant que la stratégie ne sera pas revue et améliorée. Les Korruliens ne servent pas d’appâts à l'ambition matroscienne. Muraco a été tué, c'est un drame pour nous peuple du désert. Mais pour ces blancs becs, qu'est ce, sinon un soldat de plus tombé au combat ? "

Le Représentant se tut et inspira calmement, avant de reprendre, d'une voix plus douce mais suintant la détermination :

" Notre manque d'informations risque de nous être fatal. Arrêtez donc de pleurer pour une mort qui semblait inévitable et dont on ne peut plus rien faire. Ce n'est pas en ennemi prêt à tout mettre à feu et à sang qu'il faut se présenter là-bas, c'est en pacifiste. Si vous renvoyez des hommes dans le seul but de vous battre, la situation n'avancera pas. La remise en cause est souvent le meilleur moyen d'arriver à une conclusion satisfaisante. "

Son regard ambré fit le tour de la table, s'arrêtant rapidement sur Denken, un peu plus longtemps sur Azaëlle, et longuement sur le Général Jirkin. La remise en cause, oui. Lâchant enfin le visage du soldat de son regard autoritaire, il soupira de nouveau et s’installa de nouveau dans sa chaise, coulant un rapide coup d'oeil à Henja, qu'il avait pris soin de ne pas regarder depuis le départ.





DC : Enaïa Lysean Vara'Da & Azeor Desnolancès & Esheban Ondeluire & Riska les Deux Voix & Eyföhl Aanka'Leï & Céléno Thogen & Kaïlindra
avatar
Chamane

On m'appelle Azaëlle


Infos Personnage
RANG: FONDATRICE - Celle qui Dépossède
VILLE & APPARTENANCE : Arish / Chamane
MON AGE : 17 ans
Féminin
MESSAGES : 6355
AGE : 26
INSCRIT LE : 27/01/2011
PSEUDO HABITUEL : Saya
Joyaux : 1271
http://www.ile-joyaux.com/t539-azaelle-celle-qui-depossede http://www.ile-joyaux.com/t33-azaelle-celle-qui-depossede
Posté dans Re: Réunion en toute urgence   - Sam 29 Déc 2012 - 15:16

Comme elle s'y attendait, la jeune femme fut très vite réprimandée pour sa véhémence. Cependant, les propos du Général Jirkin intéressa la Chamane plus qu'elle ne voulait l'admettre. Il souleva une question pertinente qui avait bien entendu frappé l'esprit de Azaëlle mais rapidement. Muraco avait le don de voyance et il s'en servait pour tout et rien depuis toujours. Ces derniers temps, avant de partir, elle l'avait trouvé un peu agité et contrarié. Il avait souvent prié pour qu'elle le laisse seul à méditer et la jeune femme ne s'en était guère souciée. Mais après tout, peut-être qu'il prévoyait déja sa mort et depuis quelques mois même. Peut-être que depuis tout ce temps là, il savait qu'il allait mourir et ne pouvait en parler. Peut-être que son sacrifice était important, voire essentiel au bon déroulement des choses... Oui, mais quelles choses ?

Perplexe, Azaëlle se sentait mal à l'aise et n'aurait su dire pourquoi. La question de cette mort prévue à l'avance la dérangeait et était loin de la rassurer. Soudainement, elle se demanda si c'était vraiment prudent qu'elle parte sur cette île...

Enfin, le discours de Denken la sorti de sa torpeur. Il s'enflamma plus que de raison jusqu'à se lever de son siège et taper du point sur la table. Sa réaction surprit tous les membres du conseil et en particulier la plus jeune des Chamanes. Elle avait été tellement absorbé par son propre chagrin qu'elle avait négligé les sentiments de son ainé. C'est avec un nouveau regard que ses yeux se portèrent sur lui. Elle sentit plus qu'elle ne vit cette douleur qui émanait de son corps. Rage et incompréhension souillaient son âme et son esprit ne rêvait que de réponses à ses questions. Elle pouvait deviner à quel point il s'en voulait et se torturait l'esprit de milles façons qu'il soit.

Honteuse, Azaëlle baissa les yeux vers ses genoux et tripota nerveusement les quelques plumes qui restaient dans ses cheveux.

Le sentiment de culpabilité laissa place soudainement à de l'irritation face à l'entrée de Henja. Azaëlle retint un "rooh" de mécontentement de justesse à la vue de Celle qui Sème. Au fond d'elle, elle avait espéré qu'elle serait resté dans le désert et aurait raté la réunion. Bien que tous les Chamanes soient au service de Korrul, Henja était une créature de Ruyn impétueuse et profondément agaçante dès qu'elle ouvrait la bouche. Même respirer son air devenait parfois pénible. Elle empestait la mauvaise humeur et la prétention. Certes, son don avait permis à Korrul de s'agrandir l'Oasis de s'enrichir encore mais la personnalité de Celle qui Sème était des plus étranges. Vieux jeu et rabat-joise, elle savait toujours tout sur tout et mieux que quiconque. Et ce qui agaçait le plus Azaëlle était qu'en tant que Chamane ancienne, elle avait le droit de parole et d'obéissance absolu.

En clair, Azaëlle et Celui qui Songe étaient désormais liés au bon vouloir de Henja et à ses paroles... directes.

Pour ne pas déroger à la règle, elle siffla des paroles lourdes de sens et de réprimandes. Néanmoins, elle n'avait pas tout à fait tord. Mettant sa fierté et sa bouderie de coté, Azaëlle se redressa sur son siège et soutint le regard de son aîné. Enfin, ce fut au tour du représentant de prendre la parole. Comme à son habitude, il ne se mouilla guère et se rangea directement du coté de Ruyn. Avec pitié, Celle qui Dépossède coula un regard en biais au Général qui était cramoisie. Elle pouvait sentir de là ses veines palpiter d'énervement et son esprit lui ordonner de se calmer. Alors, Azaëlle lui envoya quelques ondes de réconfort et de tranquillité pour le calmer. Tout doucement, et d'une manière presque imperceptible elle lui murmura quelques mots " Ne cherchez pas à démentir. Nous ne sommes pas là pour ça.".

Elle sentit le Général se raidir puis souffler doucement. Enfin, elle prit la parole d'une voix calme et faible.

" Henja. Tes paroles sont sages comme toujours ma soeur. Mais je pense que nous devrions éclaircir un point. Comme le Général l'a fait remarquer, Muraco avait le don de voyance. Pourquoi serait-il allé là bas s'il savait qu'il allait y laisser la vie ? Je n'ose croire une seule seconde que Ruyn l'ai abandonné si loin des terres de Korrul. Ruyn est en chacun de nous, et je reste convaincu que son don ne lui a pas fait défaut sur place. "

Enfin, elle reposa sa main contre son coeur, comme pour vérifier que Ruyn était toujours près d'elle et ne l'avait pas abandonné. Sa foi en lui était telle que jamais elle n'aurait douté un seul instant qu'il eut pû abandonner l'un de ses enfants à un sort aussi triste.

" Nous devons récupérer la dépouille de Celui qui Sait, afin que son corps honnore les terres de l'Oasis et donne naissance à d'autres Chamanes."

Son ton solennel ne lui ressemblait guère. On aurait dit qye la jeune femme avait enfin grandi et accepté de passer dans la cours des grands. Elle semblait avoir laissé de coté toutes ses gamineries et pitreries qui lui ressemblait tant.



Avatar par Jensounette ♥️
Doubles Comptes : Lalah Desnolancès, Nausicäa l'Indomptable, Skye Lewis, Peottre Tiasgasthorn, Esmeôr Aanka'Leï et Cynydd neuf-doigts
avatar
Veilleur Pourpre

On m'appelle Vaarden Jirkin


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Arish
MON AGE : 29 ans
Masculin
MESSAGES : 2601
AGE : 26
INSCRIT LE : 16/06/2011
PSEUDO HABITUEL : Vaarden, Xiaho
Joyaux : 188
Posté dans Re: Réunion en toute urgence   - Dim 30 Déc 2012 - 15:44

L’arrivée de celle qui sème avait complètement chamboulé la réunion en urgence. Une entrée fracassante dont le général Jirkin avait fait les frais. « Pitoyable échec, votre incompétence » des termes qui ne faisaient qu’échos à ce que ressentait Vaarden. Même si son ton supérieur et autoritaire remplit de reproche l’agaçait terriblement, il ne pouvait nier qu’elle eut tort.
Le summum fût atteint lorsque Kezaël renchérit les propos de la chamane, il savait rapidement retourner sa veste celui-là. En même temps s’était prévisible venant d’un membre d’une famille de cultivateur, lèche botte au possible avec les chamanes. La critique est facile lorsqu’on ne se mouille pas les mains. Le regard réprobateur que celui-ci posa sur Vaarden puis lorsqu’il eut un regard en biais en direction de celle qui sème. Presque imperceptible, mais qui n’échappa au regard observateur d’ancien pilote de Vaarden. « Les deux sont de mèche ou quoi ? »

Il était au bord de l’implosion, les poings serrés contre la table. Néanmoins c’est une alliée inattendue qui lui permit de garder ses nerfs. Azaëlle lui envoyant d’un murmure psychique de se calmer, ses ondes apaisantes lui fut d’un grand secours. Il laissa la parole à la jeune chamane qui remit en lumière sa précédente question. Son ordre de ramener le corps de celui qui sait n’était pas dénoué de sens. Même s’il fallait avancer malgré cette tragédie et vite régler le problème de ces barbares. Les hauts dirigeants de Korrul se devaient de rendre hommage au chamane disparu, le peuple en aurait besoin. Il semblait que Henja et Kezaël ne se souciaient guère de ce point de vue.

C’est avec une voix posée et convaincu que Vaarden repris la discussion.

-« Tout d’abord, j’assume la responsabilité de cette échec, je ne suis pas homme à me défiler et m’attache à réparer mes erreurs. Néanmoins chamane Henja si vous ne me sentez pas capable de gérer cette crise, un mot de votre part à l’état-major au QG et vous auriez ma démission le lendemain. » C’était complètement faux, mais il fallait mieux flatter l’égo surdimensionné de la chamane. « Ensuite, monsieur Lysereän il semble que vous oubliez que l’envoie du chamane Muraco sur l’île blanche était d’entrer en contact de façon pacifiste avec les étrangers. Le but final étant ensuite de pouvoir sympathiser avec eux et de créer une voie commerciale pour se fournir en ithylium. Cela aurait permis d’empêcher notre dépendance vis-à-vis de ce carburant rare par rapport à Matroos. Je pense que ces barbares du sud nous ont donné une réponse très claire sur leur intention. Je suis donc votre conseil et remet en cause mon rêve d’un possible commerce avec ce peuple. »

Le général fit une pause puis repris

« Je rebondis sur l’idée de la chamane Azaëlle de venir sur l’île blanche. L’utilisation de son pouvoir sur les étrangers permettrait de récupérer des informations essentielles sur leur pouvoir magique et s’il représente une menace pour Korrul. Je garantirais sa sécurité et en vous promettant qu’elle ne sortira pas du vaisseau et au moindre signe de danger nous redécollerons. Enfin elle serait bien plus performante pour transmettre des informations à Korrul que nos meilleures antennes de communication. »

Vaarden avait repris des couleurs et avait essayé autant qu’il le pouvait de convaincre son auditoire de sa proposition, en appuyant son regard sur chacun d’eux.

Spoiler:
 


Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Réunion en toute urgence   - Lun 31 Déc 2012 - 9:41

Henja était comme une épine qui venait de piquer le ventre gonflé de Denken, à son arrivé et à sa prise de paroles, celui-ci se dégonflait entièrement et se détendit. Enfin, il ne serait plus la première tête chamanique en âge à devoir donner un avis sage et construit. Henja étant bien plus âgée, Denken pouvait laisser retomber la pression et retrouver ses petites habitudes d'observateur. Pour une fois, il était bien content de voir Celle qui Sème parmi eux. Non pas qu'il cherchait à se débarrasser de ses fonctions, mais plutôt qu'il ne se sentait pas encore assez solide pour les assumer pleinement et la preuve venait d'être donné, juste avant l'arrivé de leur sœur, il avait littéralement pété un boulon et s'était laissé submerger par ses émotions. Alors que les remontrances faites au général étaient des plus brûlantes, elles étaient des plus apaisantes pour Denken. S'il avait été à la place de celui-ci, il aurait fait la même chose, c'était probablement pour cette raison qu'il n'avait pas soulevé ses erreurs. Pour sa part, Celui qui songe n'avait aucune remontrance à faire au général, il l'avait soutenu dans ce projet en lui donnant son accort pour se rendre sur cette terre nouvelle. Reprenant ses esprits légèrement plus calme bien que sa gorge était encore serrée, Celui qui Songe vint porter son appuie et son point de vue sur l'affaire.

- Le Général Jirkin n'est pas le seul fautif dans l'affaire. Si j'avais été plus vigilant et plus vigoureux sur l'investigation avec Matroos il en aurait probablement été autrement. De tout évidence, les faits sont là et le passé ne peut être inchangé.

Lors de la réunion au QG des Veilleurs Pourpres, Denken se souvenait parfaitement bien qu'ils avaient vaguement mentionné ce sujet sur Matroos. S'il avait été plus insistant et curieux, probablement qu'il aurait pu aider le général à obtenir de meilleurs bases. Peut être qu'il n'y connaissait rien en action militaire, mais un chamane aurait pu épauler le général à ce moment. Secouant sa tête de gauche à droite d'un air blasé, les yeux clos et la tête basse, Denken posait ses mains à plat sur la table en entendant l'idée que Azaëlle pouvait prendre la route vers la nouvelle terre sous la protection du général. Celui-ci venait de se faire verbalement lapider par Henja parce que justement Korrul venait de perdre un chamane, espérait il véritablement que les élus de Ruyn lui donnerait aussitôt une confiance aveugle au point de confier la vie d'une autre chamane entre ses mains ? Celui qui songe leva son regard noir, levant le menton avec un soupçon d'orgueil il observait alors sa jeune sœur. Bien qu'il avait confiance en Vaarden, sentant que celui-ci faisait de son mieux pour tenir bon et venir à bout de toutes les tâches et responsabilités qu'on lui donnait, Denken ne changeait pas d'avis. Pour lui il n'était pas acceptable qu'elle s'y présente. Pour plusieurs raisons qu'il avait déjà mûrement réfléchit depuis le début du débat et malgré la faille qu'il eut à un moment, le retour au calme avait de nouveau endurci son refus.

C'est donc avec son regard protecteur et autoritaire qu'il rappelait à Azaëlle qu'il n'était absolument pas d'accord et qu'il lui ferait probablement la tête comme un enfant boudeur si elle s'y rendait. Une fois le message transmit. Il observait son aînée avec plus de prudence, Henja n'était pas l'une de ses sœurs favorites, elle était bien connue pour ne pas être des plus tendre. Suivant la réponse de celle qui sème, Denken suivrait son aînée sans dire un mot. Ou plutôt c'est ce qu'il ferait dans tout les cas, après restait à voir s'il le ferait de bon cœur ou si des comptes se régleraient plus tard en privé.

Pour ce qui était du corps sans vie de Muraco, Denken aurait aimé faire les préparatifs de sa mort avec Azaëlle. Il trouvait que s'était une assez bonne façon pour elle d'évacuer son chagrin et de lui faire honneur. De plus, l'aider à traverser ce moment était quelques choses qui lui semblait être dans ses fonctions, car elle était sur le point de devenir une Chamane à part entière et que lui, quelques années plus tôt avait du commencer à prendre les mêmes responsabilités qu'elle devrait bientôt prendre. Vu son âge et son expérience, Celui qui songe savait que le chemin entre l'élève chamane et le chamane était bien difficile. Alors qu'Azaëlle le commençait seulement, lui en était déjà à la moitié et craignait d'en voir le bout en sachant ce qui l'attendait à la fin. Il songeait d'ailleurs à parler de ce problème avec ses aînés. Pourtant il y avait un hic... Il aurait été bien plus à l'aise avec Muraco pour parler de ça, mais il venait de les quitter. Il aurait été assez à l'aise pour en parler avec Malhek ou Celui qui meurt, mais les deux n'étaient pas disponibles pour prêter une oreille attentive au jeune chamane. Il restait alors, de plus ou moins disponible, Ysoa et Henja. Les yeux toujours posés sur Celle qui Sème, Denken eut du mal à déglutir à l'idée qu'il pourrait parler de ça avec Henja. Ne voulant pas être percé à jour, il détournait aussitôt son attention de sa sœur, lui qui aimait la taquiner de temps en temps pour l'entendre râler et s'énerver, il n'était pas d'humeur à attirer son attention ce jour-ci.
avatar
Chamane

On m'appelle Henja


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Arish
MON AGE : 31 ans
Féminin
MESSAGES : 338
AGE : 27
INSCRIT LE : 20/12/2012
PSEUDO HABITUEL : Nano.
Joyaux : 85
http://www.ile-joyaux.com/t1228-henja-celle-qui-seme#33297
Posté dans Re: Réunion en toute urgence   - Mar 1 Jan 2013 - 11:12

A contrecœur, Henja prit la peine d'écouter chacun d'eux, à tour de rôle, réagir à ses accusations. La rage bouillonnait toujours dans son cœur, mais elle ne laissait plus rien transparaitre. La sagesse du temple lui dictait d'accorder son temps à chacun et d'analyser leur position. La jeune Azaëlle était guidée par ses émotions, elle ne servait à rien dans cette réunion. Ils n'avaient pas besoin d'une gamine larmoyante aux idées stupides liées à sa vengeance. Elle lui parlerait plus tard, sûrement. Toutefois, Celle qui Dépossède rebondit sur la précédente remarque de ce bon à rien de Jirkins. Un tic nerveux agita ses lèvres. Pourquoi Muraco avait-il foncé tête baissé dans son destin ? Parce que Ruyn le lui avait certainement ordonné, pardi ! Ces "frères et sœurs" chamanes ne semblaient pas aussi prêts que leur aîné à se sacrifier sous le commandement de leur Dieu. Il y avait une raison, oui, mais personne dans cette assemblée ne serait apte à aider Celle qui Sème à résoudre son énigme. Pas même le cultivateur Lyserean. Elle savait pourvoir compter sur son soutient dans les affaires politiques et économiques, il le lui avait une fois de plus montré. Le message de Celui qui Sait était de l'ordre du religieux. Il lui faudrait se tourner vers les érudits de Korrul et... Celui qui Meurt. Oui, maintenant qu'elle y songeait, Ashen pourrait peut être chercher une réponse du côté des disparus. Quant à Denken, cet éternel enfant refusait de grandir. Bientôt Azaëlle serait plus mure que son propre frère de dix-neuf ans. Ne pouvait-il donc pas être plus discret ? Son soulagement à l'arrivée d'Henja était désespérant !
Non, c'était définitif. Personne ici ne saurait trouver d'utilité aux yeux de Celle qui Sème. Et pourtant, elle leur en donnerai bien une.

"Si Muraco ne passait pas autant de temps dans ses herbes à fumer, nous aurions pu prendre connaissance des véritables raisons de son départ"
, lâcha-t-elle avec mauvaise humeur.

D'un pas ample accompagné du doux frottement de ses soies, elle fit le tour de la grande table et s'installa à son extrémité Est, les rayons du soleil levant dans le dos. Deuxième chamane du pays, c'était à elle de présider la réunion, comme elle l'avait fait plus d'une fois auparavant.

"Général Jirkins, prononcer ce grade avec ce nom semblait lui écorcher la bouche, j'ai déjà pris les mesures nécessaires pour votre démission. Et ce depuis plusieurs jours déjà, alors cessez vos flatteries, vous savez tout aussi bien que moi que ma voix seule n'a pas assez de poids pour vous démunir de vos fonctions. Au moins êtes-vous ainsi averti de ma position vis à vis de votre nomination provisoire.
Je ne laisserai pas de nouvelles erreurs de ce type se reproduire
, déclara-t-elle fortement comme si le simple pouvoir des mots suffirait.

Elle tourna la tête vers Azaëlle, qui soutenu son regard non sans difficultés. Henja trouvait toujours à redire dans le comportement de sa sœur, mais elle espérait que des évènements comme celui-ci l'assagissent. Celle qui Dépossède détenait l'un des dons les plus précieux de Ruyn, il pourrait faire pencher la balance en leur faveur s'il était utilisé au bon moment. Et ce moment n'était pas encore arrivé.

"Azaëlle, tu resteras à Korrul jusqu'à nouvel ordre. Denken et toi, faites votre deuil et parlez ensuite. Le Général Jirkins pourra au moins s'occuper du bon retour des dépouilles de notre bien aimé Chamane, qu'on l'enterre dans les règles avec les siens."
Elle leva sèchement une main pour taire les contestations de sa jeune soeur.
"Nous en reparlerons, lorsque la situation sera plus sûre que la simple protection d'un vaisseau et son commandant."

Même si elle savait que Vaarden ferait tout pour ne pas commettre de nouvelles erreurs, les conditions actuelles ne permettaient pas le départ d'un autre chamane. Le peuple entier de Korrul en serait scandalisé. Il n'était pas nécessaire de rappeler que les doyens du pays avaient connus la période sombre qui précéda la naissance du Malhek. Plus d'un demi-siècle sans élus pour bénir les naissances, fertiliser les terres, entretenir le culte de Ruyn. Henja avait conscience de l'importance de sa vie. Ce ne semblait pas être le cas, encore, d'Azaëlle.
"Ton don, ma chère, poursuivit-elle en pesant chaque mot, est désormais une arme très précieuse dans cette guerre. Oh oui ! Je parle bien de guerre, ne me regardez pas avec ces yeux là ! L'assassinat d'un représentant de Ruyn est la déclaration la plus limpide qu'auraient pus nous donner ces païens. Et c'est par la guerre que Korrul répondra !"

Ses mots durs restèrent en suspend quelques secondes, le temps pour elle de marquer une pause avant de reprendre un ton plus bas.
"Maintenant, nous allons voir jusqu'où Matroos est près à nous soutenir. Leur pays a autant de raison que le notre d'envier ces terres nouvelles. Je suis Celle qui Sème, et je suis la seule à donner vie à l'Oasis qui vous nourrit tous. Notre peuple est plus fort, vit plus longtemps. Les épidémies les plus mortelles ont été éradiquées. Alors, nous prospérons, pas dans le meilleur des conforts pour tous, car c'est là la main de Ruyn qui décide, mais nous sommes de plus en plus nombreux. Ce n'est pas seulement pour se détacher de notre dépendance à l'éralium matroscien qu'il faut conquérir cette île, mais pour toutes les autres ressources dont elle dispose. Le désert nous protège des ambitions de notre voisin, trop occupé à sa propre survie commerciale, mais demeure hostile à l'expansion de la nature. Toute mon existence à réconcilier le sable et la graine ne suffirait pas à fertiliser le territoire complet."

Elle détestait avoir à le reconnaitre, mais c'était un fait. Celle qui Sème n'avait pas un pouvoir assez grand face à l'étendu désertique que formait Korrul. Pour que son peuple reprenne la place de maitre qui lui revenait face aux matrosciens et même face à ces étrangers du sud, il leur fallait s'accroitre plus encore. Il leur fallait plus de matière pour réaliser le savoir des érudits et ingénieurs, bâtir des temples qui feraient rougir le soleil, des navires qui défieraient les plus grosses tempêtes annuelles. Un pays et un peuple à l'effigie de la splendeur de Ruyn. Cet âge d'or alimentait les rêves d'Henja.

"C'est une campagne de colonisation qu'il nous faut mettre en place. A commencer par les fonds.
Représentant Lyserean, le conseil aura besoin du soutient de vos pairs. Les Veilleurs Pourpre possèdent les compétences intellectuelles pour résoudre le problème du climat glacial mais pas l'argent. L'accord passé par le Général nous assurera au moins pendant un temps un gel des prix de l'eralium, nos Cultivateurs doivent profiter de cette période pour augmenter les exportations.
Général, il faudra aussi que vous désignez quelqu'un pour négocier l'achat des matières premières que nous ne possédons pas. Je ne doute pas que notre Représentant refuse de vous épauler dans cette tâche de commerçants."


Elle se tut un bref instant. Il y avait d'autres choses dont elle souhaitait parler, mais elles pourraient attendre la fin de la réunion. Les autres chamanes avaient-ils, eux aussi, ressenti ce changement dans la magie de Ruyn ?

"Des suggestions ?"
lança-t-elle hautainement devant leur silence. Qu'elle leur laisse croire qu'ils avaient encore leur mot à dire dans l'histoire... peut être que des idées intéressantes feraient surface, même si elle en doutait fortement.

Spoiler:
 
avatar
Cultivateur

On m'appelle Kezaël Lysereän


Infos Personnage
RANG: Représentant des Cultivateur - Admin
VILLE & APPARTENANCE : Arish
MON AGE : 37 ans
Féminin
MESSAGES : 269
AGE : 23
INSCRIT LE : 09/08/2012
PSEUDO HABITUEL : Harrods
Joyaux : 567
http://www.ile-joyaux.com/t934-kezael-lyserean
Posté dans Re: Réunion en toute urgence   - Mer 2 Jan 2013 - 10:27

Les regards désaprobateurs que lui lancèrent tour à tour Azaëlle, Denken et le Général Jirkin manquèrent d'arracher un sourire amusé à Kezaël. Il se doutait bien que sa position était loin d'être acceptée et compréhensible par des personnes qui ne connaissaient rien au statut de Cultivateur. Et il ne chercherait pas à les convaincre. Depuis des générations, sa famille soutenait avec ferveur les Veilleurs Pourpres, soldats de Ruyn. Mais la récente nomination de ce jeune général qu'ils trouvaient incompétent , avait agacé la famille du Représentant. Les hauts-nommés de Korrul n'étaient plus des élus de Ruyn, désignés par la nature; seulement des gens choisis au hasard d'une foule. Et les traditions conservatrices de la famille cultivatrice ne l'approuvaient pas. Un peu de changement et de mouvement ne ferait pas de mal...
Quoi qu'il en soit, ainsi observé avec agacement dans la salle du Conseil, Kezaël resta tout de même attentif. Le soutien de la chamane Henja lui suffisait pour le moment, et les pensées sûrement peu enclines en sa faveur des autres interlocuteurs lui importaient peu. Ils se rendraient compte assez vite de leurs erreurs.

Les termes de "colonisation" attirèrent bien vite son attention, et il se reconcentra sur la conversation, au moment où Henja entamait un discours déterminé sur les fonds à récolter. Sujet qui le concernait d'ailleurs, puisque elle s'adressa à lui pour se charger de les récolter auprès des familles cultivatrices. Les exportations devraient être augmentées, et le Représentant se défia de les faire doubler avant la nouvelle lune. La chose était possible. Dès demain, il commencerait son voyage pour avertir les autres familles de cultivateurs et les informer de ce qu'il se préparait. De nouveau, il se retrouva interpeller dans le but d'aider le Général Jirkin dans les négociations des matières premières. Hochant la tête, il tourna son regard dur et concentré vers le jeune homme et le fixa sévèrement, avant de répondre :

" Si notre Général veut bien de mon aide, je l'épaulerai dans les différentes négociations de matières premières dont nous aurons besoin. De même, dès demain, je lancerai une campagne d'information afin d'avertir chaque famille de cultivateur de l'aide dont que nous requérons. J'effectuerai moi-même le voyage de ville en ville pour m'assurer des fonds récoltés. "

Il posa son regard, tour à tour, sur chaque personne présente au Conseil afin d'appuyer ses mots et sa détermination. La colonisation de l'île blanche devrait se faire dans de meilleures conditions que cette première mission. Korrul avait perdu trop de temps.





DC : Enaïa Lysean Vara'Da & Azeor Desnolancès & Esheban Ondeluire & Riska les Deux Voix & Eyföhl Aanka'Leï & Céléno Thogen & Kaïlindra
avatar
Chamane

On m'appelle Azaëlle


Infos Personnage
RANG: FONDATRICE - Celle qui Dépossède
VILLE & APPARTENANCE : Arish / Chamane
MON AGE : 17 ans
Féminin
MESSAGES : 6355
AGE : 26
INSCRIT LE : 27/01/2011
PSEUDO HABITUEL : Saya
Joyaux : 1271
http://www.ile-joyaux.com/t539-azaelle-celle-qui-depossede http://www.ile-joyaux.com/t33-azaelle-celle-qui-depossede
Posté dans Re: Réunion en toute urgence   - Dim 6 Jan 2013 - 10:25

Tour à tour, Azaëlle regardait les différentes personnes présentes dans la salle prendre la parole. Elle bouillonnait intérieurement d’impatience et ne rêvait que d’une seule chose… se lever et quitter la salle du Conseil pour partir directement sur le nouveau territoire. A la place, elle écoutait docilement le mea-culpa de Vaarden et ses promesses de succès. Puis son discours commença à l’intéresser lorsqu’il proposa de l’accompagner sur l’île. Bien entendu, il assura qu’elle resterait en retrait et la jeune Chamane afficha un regard docile et calme. Elle trouverait toujours un moyen d’échapper à la vigilance du Général.

Et puis, en un quart de seconde, ses espoirs furent anéantis par les dires de Henja. Elle avait compté sur son frère Denken pour s’allier à elle et à la place, il s’était remis à la décision de Celle qui Sème. Ainsi, Azaëlle n’avait plus son mot à dire et devrait se contenter de suivre les directives lancées par sa sœur.
Boudeuse, Celle qui Dépossède afficha un masque contrarié et fermé. Malgré elle, elle envoyait des ondes maussades autour d’elle, transformant l’air présent en une atmosphère lourde et lugubre.

Enfin, lorsque le Représentant repris la parole, ce fut une nouvelle fois pour cirer les bottes de Henja. Azaëlle n’appréciait guère ce singulier personnage. Elle le trouvait fourbe et un peu trop malin pour un tel rôle dans le Conseil. Bien sûr, la jeune femme n’aimait pas beaucoup de monde, surtout dans la politique, mais son instinct ne la trompait que rarement.

La réunion partait sur une note un peu trop stratégique et politique pour la jeune femme. Elle croisa les bras autour de sa poitrine et remonta ses jambes sur la chaise. Elle ferma les yeux et se concentra sur les consciences environnantes. Elle essayait de capter l’esprit de Muraco une dernière fois mais se heurtait à chaque fois à ce vide, ce néant qui semblait l’entourer. Il n’était plus de ce monde et pourtant son essence même semblait flotter dans l’air.

* Pourquoi Muraco… pourquoi as-tu fais cela. Qu’essayes-tu de nous dire ? Pourquoi avoir été jusqu’à te sacrifier ? Qu’as-tu vue qui aurait pu te permettre de prendre une telle décision…*

Elle rouvrit les yeux doucement pour voir autour d’elle des mines consternées. Le Général semblait blesser dans son amour propre tandis que le Représentant avait l’air de jubilait de plaisir face à la tâche qui lui incombait. Et son frère et sa sœur, sous leur masque de bienséance, brûlaient intérieurement de la mort de leur ainé. Comme elle, ils étaient triste et l’incompréhension parcourait leur esprit.

Azäelle se râcla la gorge et prit la parole à son tour.

« Nous devons aller prévenir les autres. Général, faites en sortes que le corps de Muraco soit rapatrié le plus tôt possible. Une cérémonie doit avoir lieu avant que son corps ne s’effondre. »


Avatar par Jensounette ♥️
Doubles Comptes : Lalah Desnolancès, Nausicäa l'Indomptable, Skye Lewis, Peottre Tiasgasthorn, Esmeôr Aanka'Leï et Cynydd neuf-doigts
avatar
Veilleur Pourpre

On m'appelle Vaarden Jirkin


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Arish
MON AGE : 29 ans
Masculin
MESSAGES : 2601
AGE : 26
INSCRIT LE : 16/06/2011
PSEUDO HABITUEL : Vaarden, Xiaho
Joyaux : 188
Posté dans Re: Réunion en toute urgence   - Ven 11 Jan 2013 - 15:12

Henja menait d’une main de fer le conseil et semblait bien la seule maîtresse des lieux, les deux autres chamanes trop jeunes pour contester son autorité. Kezaël tel un fidèle laqué approuvé tous les propos de la chamane. Vaarden n’avait plus mot à dire au sein de ce conseil, rendit les armes. La bataille était déjà perdue d’avance, il ne pouvait s’opposer à « celle qui sème », même si la colonisation d’une nouvelle île qui impliquerait la soumission d’un peuple semblait complètement contraire au principe de Korrul.
Cette même femme qui lors de son entrée en scène osait mentionner les veilleurs mort proclamait à présent une guerre contre un peuple dont on ne connaissait en rien la menace et les capacités. Combien de veilleurs tomberaient pour ses envies de démesures. Mais actuellement Vaarden ne pouvait rien, sur le terrain se serait une autre histoire il le savait.

D’un ton calme, il répondit au représentant des cultivateurs:
-« J’accepte volontiers votre aide, vos talents de négociateurs nous serons très utile pour marchander les prix des matières premières dont nous aurons besoin pour mener cette campagne à bien. Je pense qu’une augmentation de nouvelle recrue au sein des veilleurs ne serait pas non plus à négliger. » Même s’il ne l’appréciait guère son attitude durant le conseil, Vaarden devait travailler de pair avec Kezaël pour le bien de Korrul
C’est d’un ton beaucoup plus solennel et en regardant les chamanes qu’il reprit la parole.

-« Je partirais dès que cette réunion sera terminé ramener le corps du chamane Muraco. Pour que son corps repose avec ses ancêtres en plein cœur de l’oasis en plein de Korrul, là où doit être sa place. »

Il s’imagina ensuite l’île blanche qui l’attendait, il devait s’y rendre lui-même et ramener Muraco à son peuple. De toute manière, c’était lui qui l’en avait séparé, pour récupérer son honneur et réparer sa faute. Il se devait de réussir cette mission.


Spoiler:
 


Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Réunion en toute urgence   - Dim 13 Jan 2013 - 11:44

« Ignorer les faibles et ne pas leur accorder de crédit. »

La guerre était aux portes de cette civilisation nouvelle et lorsque Henja l'annonçait très clairement l’événement, Denken réalisait que trop tard qu'il était impossible de faire machine arrière. Les dès étaient lancés. La colonisation était le prochain niveau à atteindre maintenant. Celui qui Songe fermait alors ses yeux noirs, signe qu'il était résolu, fermé à toute autres solutions possibles. Malgré tout, au fond de lui, une petite voix lui criait de faire quelques choses. Qu'il était inhumain de vouloir soumettre un peuple à un autre, que ceci soit à cause d'une vie perdue ou bien encore d'une religion. Mais cette voix était si petite, si fragile, si lointaine qu'elle n'avait pas son mot à dire devant l’affirmation religieuse que Denken déclarait dans sa tête pour se rappeler ses origines, son rôle et Ruyn. Le peuple de Ruyn se voulait fort, c'était un peu qui affronté chaque jour l’hostilité du désert et vivait bien. Il n'y avait sur ces terres pas la moindre place pour les esprits et les êtres faibles. Probablement, à cause de la fumée et d'autres plaisirs, Muraco était-il devenu faible ? Peut être que sa mort cachait autre chose encore... Tellement de possibilités et cette amour fraternel qui brouillait la vision de Denken pour avoir des hypothèses censées. Puisque ces barbares avaient commencés à lancer les hostilités, Korrul répondrait en conséquence.

« Toujours se fier à soi et ne pas dépendre d'autrui. »

Denken n'avait jamais porté dans son cœur ces arrogants Mastrosciens et il ne comptait pas leur faire le plaisir d'aller frapper à leur porte pour un peu d'aide. Militaire, politique, ou bien encore on ne sait quel domaine. Korrul ne pouvait pas compter sur eux. Il fallait des actions bien pensées et correctement mesurées. Tuer un élu de Korrul n'avait aucune signification pour les mastrosciens, alors que pour eux, c'était un crime des plus important. Henja marquait encore un point. Korrul devait se recentrer et faire émerger dans un premier temps ce qu'elle pouvait faire naître. Celui qui Songe remarquait alors qu'il se cachait derrière l'autorité d'Henja. Sans qu'on ne lui permis et sans même un mot, le jeune homme se levait de son siège, la paume de ses mains sur la surface de la table, les yeux encore clos, il continuait à répéter les maximes qui avait fait toute son éducation.

« Respecter ses aînés et les remercier de leur savoir. »

Lentement, Celui qui Songe rouvrit les yeux et son regard était aussi froid qu'une pierre qu'on venait extraire de l'ombre. Ce regard dépourvu de toutes expressions s'arrêtait quelques secondes sur chaque visage. Du moins important au plus important. Bien que son cœur portait en lui une immense colère, tant par sa situation qui ne lui plaisait pas, comme par la tournure des événements. Sa raison était orientée vers un horizon où la foi, le courage et la force étaient les seuls mots d'ordres. Malgré l'ambiance lourde et lugubre que laissait planer Azaëlle, Denken eut la force de se plier devant Henja. La remerciant par ce geste de l'épine douloureuse qu'il avait eu et de la position qu'elle prenait devant eux. Malgré ses manières déplaisantes et ses répliques cinglantes, elle était un élu de Ruyn qui connaissait son rôle et l'endossait sans mal.

« Ne jamais aller à l'encontre des choix dictés par les sages Chamanes. »
C'est d'une extrême lenteur qu'il se redressait. D'une voix calme et posée il avait choisi de faire entendre une dernière fois le son de sa voix en ces lieux.

- Ceci à le mérite d'être clair à présent. Il est grand temps que nous montrons ce dont est capable Korrul. Si vous n'avez rien d'autres à ajouter, il me semble que j'ai des devoirs à accomplir.

Sans plus de cérémonie, il rangeait sa chaise sans bruit et restait là un instant. Songeur, les mains posées sur celle-ci, il attendait qu'on lui dise que cette réunion n'était pas terminée, qu'il y avait encore des choses à dire. Las de rêver de choses qui n'arriveraient pas, Celui qui Songe lâchait cette chaise pour regagner la porte. Dans un geste ample et rapide, il l'ouvrit et s’apprêtait à passer celle-ci quand, sans se retourner, il prononçait le nom d'une de ses sœurs. A l’intonation de sa voix, on pouvait imaginer que c'était une invitation à quitter les lieux, à changer d'air, ou bien encore une demande des plus attristantes. Quoi qu'elle choisirait, Denken s'en irait avec ou sans elle, la suite des opérations étant prises.

- Azaëlle ?
avatar
Chamane

On m'appelle Henja


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Arish
MON AGE : 31 ans
Féminin
MESSAGES : 338
AGE : 27
INSCRIT LE : 20/12/2012
PSEUDO HABITUEL : Nano.
Joyaux : 85
http://www.ile-joyaux.com/t1228-henja-celle-qui-seme#33297
Posté dans Re: Réunion en toute urgence   - Mar 15 Jan 2013 - 14:15

L'attitude de Celui qui Songe fit bondir Henja de son haut siège nacré.
"Qui t'as permis de te retirer, Denken ?! Les affaires politiques de Korrul glissent-elles donc sur toi comme l'eau sur les plumes d'un pensionnaire ? Crois-tu vraiment que nos prochaines actions ne méritent pas plus d'attention ? Un peu de ton temps est trop demandé, jeune présomptueux ! Pars donc ! De toute évidence, tu n'as rien de mieux à apporter à ce conseil que ta rébellion. Va ! "Accomplir tes devoirs". Je serai curieuse de savoir lesquels."

Celle qui Sème avait exprimé un peu trop clairement sa pensée, elle qui d'ordinaire se maîtrisait plutôt bien sauf lorsque... Azaëlle. La maudite ! Henja se tourna brusquement vers elle, le regard plus noir encore que ne l'étaient ses yeux d'encre.
"Azaëlle... vas-tu un jour apprendre à contenir ta mauvaise humeur pour toi ? Cette réunion n'est pas le lieux pour ton relâchement, reprends toi immédiatement."

La chamane expira lentement, afin de retrouver son calme. Elle se rassit en faisant signe à son jeune frère de regagner sa place. Avec un effort surhumain - pour elle - elle s'excusa brièvement. Qu'ils mettent cet écart sur le compte de la perte de Muraco et les ondes de Celle qui Dépossède.

"Il ne faut pas agir dans la précipitation, déclara-t-elle d'une voix maîtrisée. Je propose ce qui suit : dans un premier temps, Général Jirkins vous rapatrierez le corps de Muraco. Azaëlle et Denken, veillez à organiser ses funérailles comme il se doit. Il faut que cette partie là soit réglé au plus tard dans deux semaines. La moitié de Korrul sera certainement présent lors du cortège, et n'oubliez pas d'inviter les hauts dignitaires matrosciens. S'ils tiennent encore à cette alliance, nous le saurons vite... Dès la fin de la période officielle de deuil, courte il le faut bien, je veux voir les échanges décuplés. N'attendez pas plus longtemps pour réunir le Conseil des Cultivateurs, Représentant Lyseran. Matroos nous a devancé une fois, elle ne le fera pas une seconde."

Elle marque une pause afin de leur laisser le temps d'enregistrer ces directives. Puisqu'aucun ne semblait vraiment se décidait, elle le ferait pour eux. Les vieux sages protesteraient sûrement, il était préférable que les Chamanes les consultent avant, mais ces vieux tournesols défraîchi prenaient une journée entière pour se préparer, une autre pour se saluer et bien d'autres encore pour débattre. Au final, il n'en ressortirait qu'un précepte vague tiré du recueil de Ruyn sur lequel elle devrait méditer une semaine avant d'en tirer une conclusion vaporeuse.

"Général, vous dirigerez la prochaine expédition aux Erfeydes vous-même, afin d'expier vos fautes et recevoir le pardon de Ruyn et ses adeptes. Une annonce auprès du peuple serait judicieuse... Et dans votre intérêt, une réactivité efficace de la part de tous les veilleurs présents au QG afin d'être dûment préparé. Cette fois, ce n'est pas en piètre explorateur que Korrul foulera les côtes blanches, mais en colons, rappelez vous en."

Au vu de leur sombre mine, elle ajouta d'un ton radouci d'où suintait toute la bonté de Ruyn le tout puissant.
"Comprenez que nous agissons ainsi dans l'intérêt de notre peuple, qui fut longtemps méprisé par ses voisins, reclus à vivre au cœur d'un désert hostile. Ce peuple qui se bat nuit et jour pour sa survie et qui mérite désormais une terre à l'effigie de sa valeur. Tous autant que nous sommes, membre du Haut Conseil, portons la lourde responsabilité de décider ce genre de chose. Un mal pour un bien. Ne vous focalisez que sur le bon de cette colonisation afin que tous vous écoutent et vous suivent. Les générations futures vous remercieront pour ce sacrifice de... conscience."

Qu'ils se débarrassent de leur scrupules, par les tétons de Vama ! Denken n'avait pas tort, dans un sens. Sauf que ce n'était pas les paroles qui les retardaient, mais leur cas de conscience. Ce n'était pas de banales petites gens qui formaient ce conseil, ils ne pouvaient s'encombrer d'état d'âme. Ou alors le destin n'avait pas frappé à la bonne porte le jour de leur naissance.
avatar
Cultivateur

On m'appelle Kezaël Lysereän


Infos Personnage
RANG: Représentant des Cultivateur - Admin
VILLE & APPARTENANCE : Arish
MON AGE : 37 ans
Féminin
MESSAGES : 269
AGE : 23
INSCRIT LE : 09/08/2012
PSEUDO HABITUEL : Harrods
Joyaux : 567
http://www.ile-joyaux.com/t934-kezael-lyserean
Posté dans Re: Réunion en toute urgence   - Lun 21 Jan 2013 - 12:06

L'air déjà pesant et sérieux de la salle où était réuni le Conseil devint brusquement plus lourde et insupportable. Comme si un démon intérieur le poussait, Kezaël du se retenir pour ne pas dire ce qu'il pensait au jeune chamane présomptueux qui s'apprêtait à quitter la salle. Henja le devança, se redressant d'un bond et querellant son frère. Les paroles qu'elle adressa ensuite à Azaëlle mirent un mot sur l'étrange malaise malsain qui occupait l'esprit du Représentant. La jeune femme avait laissé sa mauvaise humeur suinter de son don pour en faire profiter chacun des membres présents. Et heureusement, cela cessa.

La conversation pu reprendre presque normalement. Henja dictait à chacun ce qu'elle souhaitait mettre en place et faire. Lorsqu'elle se tourna dans sa direction pour lui ordonner de réunir le Conseil des Cultivateurs aussitôt que la période de deuil serait terminée, Kezaël hocha la tête et laissa un petit sourire en coin étirer ses lèvres. Il admirait le caractère de la Chamane et son charisme. Bien que détestable la plupart du temps, elle avait su s'attirer les faveurs, pourtant réticentes à être obtenues, du Représentant. Il avait trouvé en elle une véritable source d'ambition qui correspondait parfaitement à la sienne; source qu'il n'aurait jamais exploité s'il ne l'avait pas rencontré. Elle lui avait permis de grimper au rang de Représentant plus facilement que cela n'aurait du l'être. Malgré le fait qu'il soit apprécié de la majorité de ses concitoyens cultivateurs, certaines de ses idées ne manquaient pas de faire hésiter quelques familles face à sa nomination. Henja avait réussi à les convaincre. Et Kezaël avait été promu.

Il partageait aussi la plupart des idées, pour le moins ambitieuses, de la chamane. La colonisation de l'île blanche en faisait partie, et bien que discret jusqu'à présent sur le sujet, il ne manquerait pas de faire tout ce qu'il fallait pour mener à bien les préparatifs. A commencer par réunir le Conseil des Cultivateurs. Mais avant ça, il devrait toucher quelques mots de tout ce qui fut dit durant cette réunion, et des projets à venir, à son frère, Wirïan. Leur relation était quelque peu tendue depuis toujours, mais il n'en restait pas moins un homme de confiance pour son aîné. Kezaël était la sagesse, Wirïan la fougue. L'aîné était la tête pensante , le cadet les mains agissantes.

"Cette fois, ce n'est pas en piètre explorateur que Korrul foulera les côtes blanches, mais en colons, rappelez vous en."

Kezaël posa un regard sérieux où brillait la détermination sur chacun des membres, et enfin, sur Henja. Korrul allait enfin pouvoir mener à bien sa mission. Etre une nation forte, puissante et conquérante à part entière. Et par Ruyn, Matroos n'aurait pas intérêt à se mettre en travers de leur chemin. Ce sacrifice de conscience, comme le disait si bien la chamane, ne gênait nullement le Représentant.

" Il est temps de donner à Korrul ce qu'elle a toujours mérité. "

Souffla-t-il doucement, comme si un élan de sagesse venait de le transpercer. Oui, Korrul méritait mieux que de suivre habilement ces hypocrites de matrosciens qui se servaient d'eux.





DC : Enaïa Lysean Vara'Da & Azeor Desnolancès & Esheban Ondeluire & Riska les Deux Voix & Eyföhl Aanka'Leï & Céléno Thogen & Kaïlindra
avatar
Veilleur Pourpre

On m'appelle Vaarden Jirkin


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Arish
MON AGE : 29 ans
Masculin
MESSAGES : 2601
AGE : 26
INSCRIT LE : 16/06/2011
PSEUDO HABITUEL : Vaarden, Xiaho
Joyaux : 188
Posté dans Re: Réunion en toute urgence   - Jeu 7 Fév 2013 - 4:43

Cette tigresse aux cheveux blonds balançait ses directives aux différents protagonistes, elle osait mettre en doute la réactivité des veilleurs. Elle était toute puissante dans cette salle mais qu’elle aille au QG motivé les troupes à déclarer la guerre à un peuple de barbare aux pouvoirs encore mystérieux. Personnes dans cette salle ne semblaient voir que ces propos étaient aberrants et contradictoires. Ce n’est pas Matroos qui a exclu Korrul au cœur d’un désert. Korrul elle-même l’en avait décidé, c’est ce qui forgeait son caractère et sa force. Pourquoi alors avoir besoin d’asservir un autre peuple et de coloniser une nouvelle terre. Et même si l’un des préceptes de Ruyn était de suivre les décisions des chamanes. Il le savait si Henja continuait dans cette voie, Korrul n’en sortirait vraiment pas grandi.

Soudain la grande porte de la salle s’ouvrit pour laisser passer un messager, qui portait sur ces épaulettes les lettres « VP » en dorée. Il s’exprima légèrement essoufflé :

-« J’ai un message à transmettre de la plus haute importance à transmettre au Général Jirkin »

Vaarden lui fit signe de s’approcher, et s’exécuta promptement en lui transmettant d’une lettre. Puis reparti aussitôt de la salle du conseil. Elle était cacheté pas le seau de la milice. Vaarden l’ouvrit sans cérémonie, il savait que tous les regards étaient portés sur lui. Il savait aussi qu’à travers l’esprit du général Azaëlle lisait elle-même la lettre en même temps que lui.
Une fois que la lettre fut entièrement lue, il s’adressa aux autres membres du conseil.

-« Il s’agit d’une lettre de Davill Hadmas, le nouveau Général de la Milice. Il succède au général Saaris. Il m’informe que le gouverneur et lui-même au vu des actions des autochtones ont pris la décision que Matroos entrait en guerre avec le peuple de l’île blanche. Il nous demande si nous-même entrons en guerre. Le but étant d’une nouvelle fois d’alliée nos forces contre ces barbares. Il semble que vous ayez un peu sous-estimé la réaction des matroosciens chamane Henja. » Son pacte avec eux n’était dès lors pas une grossière erreur comme l’avait mentionné la dictatrice qui se tenait devant lui. « Je vais peut-être apporter une réponse à la décision de Muraco d'aller sur l'île blanche tout en sachant son destin funeste qui l'attendait. Il savait peut être qu’en faisant cela, il permettait peut être de poser la première pierre d’une alliance durable avec Matroos afin de vaincre cet ennemie qui nous fait face. »

Pour Vaarden s’était le moment de conclure cette réunion :

« Je pense que nous pouvons mettre un terme à ce conseil, chacun sait ce qu’il a à faire et les responsabilités qui lui incombent. Je me permets de conclure par cette phrase Chamane Henja vous avez parfaitement raison sur le fait que les actions que nous réalisons actuellement servirons les générations futures et par la même occasion Korrul, mais aucunement nous devons servir un dessein personnel. »

Par cette phrase, le général démontrait que jamais il ne ferait allégeance à « celle qui sème »

Le général Jirkin se leva, s’inclina pour dire au revoir à l’auditoire présent et se dirigea vers la sortie de la grande salle pensant que la séance était levée. Il savait qu'Henja bouillonnait de rage mais intérieurement cela ne pouvait que le faire sourire.


avatar
Chamane

On m'appelle Henja


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Arish
MON AGE : 31 ans
Féminin
MESSAGES : 338
AGE : 27
INSCRIT LE : 20/12/2012
PSEUDO HABITUEL : Nano.
Joyaux : 85
http://www.ile-joyaux.com/t1228-henja-celle-qui-seme#33297
Posté dans Re: Réunion en toute urgence   - Jeu 7 Fév 2013 - 11:36

L'interruption de la réunion par un misérable messager à la solde du Général eut raison des nerfs de la Chamane déjà bien agacée par le comportement flâneur des différents élus. Elle avait l’insupportable impression d'être la seule à se sentir vraiment concerné par l'urgence de la situation. La jeune Azaëlle avait ordonné cette assemblée sur le coup de l'émotion mais elle avait très vite lâché la présidence pour se renfrogner comme une enfant punie. La seconde Chamane de Korrul se tut, lèvres pincées, et imprima le visage de l'insolent dans sa mémoire. Avant le couché du soleil, il supplierait qu'on lui donne un peu d'ombre pour réchapper au soleil ardent du désert, du fond de son puits vide. S'il ne finissait pas recouvert par le sable des tempêtes, un forban aventureux se chargerait de lui.

Et puis, Vaarden partagea le contenu du courrier. Celle qui Sème jubila intérieurement ! Ces fous de Matroos partaient en guerre contre l'île blanche ! Raison ! Elle avait eu raison, ses suspicions se confirmaient. S'il persistait encore quelques hommes d'importances à Korrul qui auraient hésité devant l'envoie des troupes VP, cet argument suffirait à les faire taire. Le premier idiot venu savait que laisser ce nouveau territoire aux mains du jeune Gouverneur causerait la perte du peuple du désert.
A peine le Général eut-il finit son petit discours qui suintait d'une fierté stupide, comme s'il s'estimait victorieux d'un duel idéologique qui n'avait pas eu lieu, que la Chamane attrapa le cône en ivoire qui reposait sur la table devant elle et frappa cette dernière d'un coup bref mais retentissant. Les trois grandes portes de la pièce ronde s'ouvrirent sur les gardes du Temple. Leur lance croisant celle du voisin, ils barrèrent la route de l'officier qui, dans ces lieux, n'étaient plus leur supérieur. Ils agirent avec respect et fermeté.

Elle se leva pour faire face à Vaarden, toujours sur le départ.
"Reprenez votre place, je vous prie, fit-elle d'une voix coulante en désignant son haut siège. Cette réunion sera terminée quand je l'aurai décidé. Le contenu de cette lettre n'est pas uniquement de votre ressort, suppléant, ne l'oubliez pas. Matroos insulte notre peuple à travers cette "invitation", continua-t-elle à l'adresse de tous, apprenez à lire entre les lignes. Le soutien VP que nous leur avons apporté aura été très arrangeant pour eux, à défaut de l'être pour nos hommes. Nous ne venons pas de nous entretenir au sujet de cette île pour nous précipiter sur cette offre comme un garuda aux abois !
N'osez pas interpréter les actes d'un Chamane, Général Jirkins, vous frôlez l'hérésie. Personne ne pourra répondre à cette question tant que Ruyn ne le voudra pas. Et concernant la proposition de ce Davill Hadmas, ce Conseil à demi complet n'a pas le pouvoir d'en décider. Pour ma part, je ne souhaite pas froisser nos voisins. Ce n'est pas une guerre contre eux dont nous avons besoin, pas plus qu'une exploitation de nos ressources pour leurs intérêts. Établissons simplement un accord d'actions pacifistes réciproques sur le territoire convoité : chacun sa colonisation, et chacun respecte les zones conquises par son voisin. Ce sera un peu comme une semi-alliance."


Et lorsque l'île entière sera sous contrôle, ce pacte n'aura plus lieu d'être et nous pourrons conquérir les zones matrosciennes, poursuivit Henja dans sa tête.
L'annonce du Général Hadmas était plutôt arrangeante, en vérité. Les VP pourraient se concentrer plus facilement sur l'île blanche sans avoir à craindre une attaque milicienne sur leurs propres terres. L'Oasis avait toujours représenté un attrait conséquent pour les Gouverneurs précédents. Le jeune Keiron avait la réputation d'être plus belliqueux et envieux que ces prédécesseurs. Celle qui Sème agissait pour le bien de Korrul, et uniquement pour cela. Aussi étrange que celui pusse paraître, Henja ne servait pas ses propres desseins. Elle était au service de Korrul et de Ruyn et ferait ce qu'il fallait faire, même si pour cela elle devait gouverner seule le pays. Aussi ne releva-t-elle pas la pique juvénile de Vaarden.

Citation :
Bon ben finalement j'ai pas attendu, en soi c'est pas gênant de toute façon. On aura bientôt fini de RP je pense mais bon si vous avez une proposition ou autre pour tout ça c'est le moment °^°

On m'appelle Contenu sponsorisé

Posté dans Re: Réunion en toute urgence   -

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum