AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
» Communication externe
par Loth de la Vision Mar 21 Juin 2016 - 15:06

» Réversa [ TOP ]
par Invité Ven 27 Mai 2016 - 8:21

» Le monde de Dùralas
par Invité Jeu 26 Mai 2016 - 7:00

» Anthalia
par Invité Dim 22 Mai 2016 - 15:17

» Marbrume, La Cité des Damnés
par Invité Lun 16 Mai 2016 - 15:07

» Questionnaire pour soutenir infinite RPG !
par Invité Sam 14 Mai 2016 - 17:33

» Escalus
par Invité Jeu 12 Mai 2016 - 9:02

» Mass Effect : Reborn
par Invité Mar 10 Mai 2016 - 15:00

» Forum en pause
par Asàf Lysereän Mar 10 Mai 2016 - 13:47


Sous un ciel de guerre, le métal chante toujours juste. [Aurah-Fini]

Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Sous un ciel de guerre, le métal chante toujours juste. [Aurah-Fini]   - Lun 22 Oct 2012 - 11:50

Rappel du premier message :

Ainsi voilà qu'ils n'étaient pas seuls. Le cor avait sonné l'arrivée d'intrus au nord, et le peuple des neigesd'une seule marche, d'une seule volonté avait répondu à l'appel de celle que certain nommait déjà : la nouvelle guerre.

Ici, la neige était presque boueuse sous les pas piaffants des gens qui venaient, et repartaient. On attendait pourtant. Qui ? Quoi ? Hela ne le savait pas.
Elle aussi avait répondu. Non pour se battre évidement... Mais pour façonner, créer, et embellir. Chacun voulait à présent un arme digne de ce nom. Une arme pour tailler dans la chaire des intrus. On voulait du robuste, du personnel, et du grandiose. On voulait des armes qui rentreraient dans l'histoire, et qu'on léguerait à la marmaille !

Et Hela était là pour contenter cela. Elle s'était déplacée avec ses outils, et une bonne partie de son atelier, pour prendre et donner les commandes. On en avait presque oublié qu'elle était "la folle". Non cela n'avait plus d'importance, car les regards, les esprits, et la haine (sinon la curiosité) étaient bien tournés vers "là bas", vers "les autres" ...

Cela lui plaisait. Elle pouvait croiser des regards, et écouter les conversations. Elle pouvait imaginer l'allure des autres... On racontait que certains avait la peau sombre comme le bois...
Les verraient-elle un jour ? Honteuse, elle espérait que oui. Mais la petite voix la ramenait à sa glaciale raison ;

*Si ils passent la muraille, nous pourront les tuer.
Nous abreuver de leur sang impur.
Déchirer leur vie.
Les étranger Papa n'aimait pas ça...
Nous les tueront pour en mémoire de Papa. *

C'est un jour, l'un de ses clients qui lui fit remarquer qu'il allait commander une arme au forgeron, et qui lui demanda pourquoi ne s'était-elle pas installée avec lui( ou plutôt elle, car il s'agissait d'une femme) pour accélérer le travail ? Filer d'une boutique à l'autre n'était pas commode pour les acheteurs !

Voilà qui fit travailler l'esprit de Hela. Elle s'était installée à l'écart, comme toujours... Mais rencontrer la forgeronne était une bonne idée...

Ce jour là donc, elle marcha hésitante, le regard fuyant vers la forge.
Et si la petite voix se réveillait ? Et si la petite voix voulait qu'elle tue la forgeronne ?
Non ... Non se reprit-elle. la petite voix comme tous, avait soif du sang des intrus... Ainsi donc franchit-elle la porte de l'endroit, curieusement enhardie par la perspective qu'elle ne voudrait jamais tuer la personne qui se trouvait là.











Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Sous un ciel de guerre, le métal chante toujours juste. [Aurah-Fini]   - Lun 4 Mar 2013 - 13:34

Rester regarder le travail de la forgeronne ? Voir la naissance de sa hachette, la regarder être façonnée ? Voilà une idée plaisante ! Jamais on ne l'a invité à assister à la réalisation d'une oeuvre. Jamais depuis son papa tout au moins.

-Rester ? oui ... Oui je le veux bien. Pourquoi pas...

Répond-t-elle un peu intimidée et presque rougissante - à moins que cela ne soit dû à la chaleur de l'antre ?-
Alors que l'endroit semble décidément vide de toute autre présence, et que l’intimité se renferme sur elles, Hela relâche sa méfiance, et c'est sans danger qu'Aurah peut l'approcher.

Les yeux de la graveuses se laissent abuser par la profondeur de ceux de la forgeronne.Leur deux espaces ne font bientôt plus qu'un :

" Ce ne sera pas long, tu ne sentiras rien, "

Hela ferme les yeux. Leur peau se touche, et brusquement la graveuse retient son souffle. Son lien s'eveille... Elle sent celui d'Aurah s'actionner. La sensation est unique.

- Tu ... Arrives à me voir là ... ?

Demande-t-elle dans un murmure. Elle a ré-ouvert les yeux, et le visage d'Aurah est si proche du sien...Elle peut y lire l'intensité avec laquelle la forgeronne ressent à présent les choses... Un trouble lui fait monter le rose aux joues. Qu'est ce qu'Aurah peut dont elle voir ce dessiner ? Ce qu'elle voit lui plais-t-elle ? sont autant de question qu'Hela n'osera pas poser, mais qui pourtant lui trottent dans la tête.


MP : Désolé pour cette pauvre réponse :/
Est ce que cela te dérangerait-il si il avance vraiment les choses ? J'aimerais boucler certains de mes sujets, et comme celui là est assez vieux, je me disais qu'il faudrait pas trop le faire durer ?



Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Sous un ciel de guerre, le métal chante toujours juste. [Aurah-Fini]   - Jeu 7 Mar 2013 - 8:40

L'examen ne dura qu'une trentaine de secondes, tout au plus. Mais au cours de celui-ci, Aurah vit ce qu'aucun œil ne pouvait voir. Elle ressentait dans sa propre chair les mouvements qui animaient le corps de la jeune graveuse. Elle voyait les milliards de particules qui la constituait évoluer, pulser au rythme de la jeune femme. A regret, cependant, Aurah retira sa main, rompant le contact. Elle recula d'un pas tandis que, petit à petit, ses sens disparaissaient. Lentement, l'obscurité entoura la jeune femme, la plongeant dans ses ténèbres quotidiens. Elle déglutit bruyamment, plissant les yeux. L'expérience lui avait paru plus intense, plus vivante que les précédentes. Cela était-il du aux capacités de la graveuse ? Son lien était-il entré en résonance avec le sien ? Aurah l'ignorait.

- Ce...ce n'était pas bien long tu vois.

Elle souriait avec peine, cherchant à rassurer Hela. La jeune femme croisa vivement les bras sur sa poitrine. Elle détourna la tête, fuyant le regard pesant de la graveuse.

- Hum, c'est une façon de voir, oui. Mais pas comme tu le fais avec tes yeux, enfin, je crois...

Aurah n'en dit pas plus, restant évasive. Le retour de sa cécité l'avait laissée lasse et triste à la fois. Dans un coin de la forge, un corbeau croassa. Le grincement sortit la jeune femme de sa torpeur. Elle se tourna vivement, s'emparant du morceau de métal qu'elle avait sélectionné.

- Je vais travailler le métal à l'ithylium. C'est une méthode particulière, pour l'instant, je suis la seule à l'utiliser ainsi.

Sans plus attendre, la jeune femme activa les soufflets, attisant dangereusement le feu. D'une main experte elle versa l'itylium sur le métal puis le plongea dans le feu. Délaissant son marteau, elle travailla le métal de ses mains nues, usant uniquement de son lien. Enfermée dans un profond mutisme, Aurah avait oublié la présence de la jeune graveuse et du corbeau. Toute son attention était focalisée sur le métal qui prenait forme sous ses doigts. Petit à petit, la forme grossière se mua en hache.

En moins de deux heures, le travail était presque achevé. Entre ses mains, se tenait une hache petite, courte et à la lame courbée d'une façon très particulière. Elle pourrait autant servir de hache de jet que de hache de guerre. Courbée sur son travail, Aurah n'avait d'yeux que pour lui. Le visage à quelques centimètres du métal bleui par l'ithylium, elle passa lentement ses doigts sur la surface polie. Elle brillait de milles éclats, renvoyant parfaitement les images qu'on lui présentait. L'arme était parfaite. Sous les doigts de la jeune femme, lentement, imperceptiblement, apparurent de fines gravures. Aurah sourit, satisfaite. Elle se tourna vers Hela, se souvenant de sa présence, un sourire aux lèvres. Elle lui présenta l'arme, effleurant une dernière fois, du bout des doigts, le fil. Ce dernier se mit à luire faiblement, quelques secondes.

- Le fil ne peut être plus aiguisé. Et il ne s'estompera jamais. Cette lame ne connaîtra jamais les affres du temps.

Elle la fit tourner doucement entre ses doigts, appréciant son poids.

- Elle est parfaitement équilibrée pour ta stature. Elle sera le prolongement de ton bras. Tu ne pourrais rêver d'une meilleure arme.

Aurah la lui présenta non sans une pointe de fierté. Il s'agissait là, sans doute, de sa plus belle réalisation avec l'épée qu'elle avait forgé pour son frère, Nilvik. La jeune femme se tint un moment immobile, silencieuse; laissant Hela contempler la hache, la soupeser et la manipuler.

- Il te faut lui donner un nom, maintenant. Oh, et puis, je n'ai pas travaillé le manche volontairement. Je sais que tu le feras bien mieux que moi.

Aurah attendait, souriante, brillant d'un nouveau regain d'énergie

Spoiler:
 
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Sous un ciel de guerre, le métal chante toujours juste. [Aurah-Fini]   - Mar 2 Avr 2013 - 9:34

Hela la regarde. Hela la contemple.
Aurah quand à elle semble l'avoir oublié. Peut être n'est-ce pas plus mal ... Dans un recoin de la forge, Hela se fond dans l'obscurité, silencieuse ...

Dans l'antre, pas le moindre bruit de marteau. C'est à mains nues que la forgeronne travaille le métal, et façonne ses formes. Son art fascine la graveuse qui regarde son arme naître. Lentement le bout de métal grossier gagne en finesse. Sous les doigts d'Aurah, il ne résiste pas, et le voilà qui se courbe et qui s'affine.
Les minutes s'écoulent, et font bientôt places aux heures. Mais qu'importe, le temps n'a pas d'emprise sur l'art.
Lorsqu'enfin le travail est terminé, Hela se prend à penser : Déjà ?
Aurah marche vers elle et lui tend la hachette. Hela hésite. Puis, lentement s'en empare.
Sa légèreté est extraordinaire, son équilibre parfait, et son allure splendide: et puisqu'il lui faut un nom Hela le trouve de suite. Cette hachette sera : Précieuse. Sa précieuse...

Ses petites mains serrent le manche dans un geste Possessif.

Elle regarde Aurah :

-Elle est magnifique. Oui magnifique. Son nom sera Précieuse... C'est comme ça que je la vois, c'est comme ça que je veux l'appeler.


Un silence, elle laisse courir sa main sur le manche, comme une caresse que l'on donne à une amante.

-Tu as respecté ta part du contrat. Je respecterai la mienne. Tu auras ton bâton.

Ajoute-t-elle avec conviction. Puis plus timide :
-Merci ... Oui merci...

Hela détourne le regard et rougie. Elle aimerait serrer Aurah dans ses bras avec tendresse. Sentir son corps contre le sien ... Mais elle ne peut se résoudre à un tel geste. Une telle déclaration d'affection ...
Un silence plane que Stain brise d'un croassement. C'est à ce moment là que Hela réalise qu'elle est fatiguée... La nuit est tombé depuis longtemps...

-Je dois rentrer à présent. Chez moi. Oui rentrer. Il est tard.

Ajoute-t-elle d'un ton excuse. Un sourire tendre danse sur ses lèvres alors qu'elle serre toujours Précieuse contre son coeur.

Ainsi voilà qu'elles se quittent. A contre coeur, mais pour de bon ... Car Quatre jour plus tard, alors que l'aide d'Aurah trouva sur le pas de la forge un paquet soigneusement emballé à l'adresse de la forgeronne, et qui contenait sa commande, Hela avait quitté son atelier temporaire.
La raison de ce départ ? Personne ne se l'était demandée. Elle pouvait être rentrée chez elle, ou avoir disparue, aucun ne s'en soucierait. Hela était folle après tout...

Personne n'avait pensé à faire le rapprochement entre ce départ précipité, et la disparition mystérieuse d'un femme trentenaire, qu'on avait vu pour la dernière fois partir à la chasse...


MP: Voilà, j'ai bouclé un peu rapidement, mais je voulais pas te faire attendre plus. Ce rp m'a vraiment permis d'exploiter Hela, :wou: je te remercie !
Pour le nom de la Hachette, je te laisse trouver toi même la référence :p


On m'appelle Contenu sponsorisé

Posté dans Re: Sous un ciel de guerre, le métal chante toujours juste. [Aurah-Fini]   -

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum