AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
» Communication externe
Réunion matinale. Emptypar Loth de la Vision Mar 21 Juin 2016 - 15:06

» Réversa [ TOP ]
Réunion matinale. Emptypar Invité Ven 27 Mai 2016 - 8:21

» Le monde de Dùralas
Réunion matinale. Emptypar Invité Jeu 26 Mai 2016 - 7:00

» Anthalia
Réunion matinale. Emptypar Invité Dim 22 Mai 2016 - 15:17

» Marbrume, La Cité des Damnés
Réunion matinale. Emptypar Invité Lun 16 Mai 2016 - 15:07

» Questionnaire pour soutenir infinite RPG !
Réunion matinale. Emptypar Invité Sam 14 Mai 2016 - 17:33

» Escalus
Réunion matinale. Emptypar Invité Jeu 12 Mai 2016 - 9:02

» Mass Effect : Reborn
Réunion matinale. Emptypar Invité Mar 10 Mai 2016 - 15:00

» Forum en pause
Réunion matinale. Emptypar Asàf Lysereän Mar 10 Mai 2016 - 13:47


Réunion matinale.

Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Réunion matinale.   - Sam 27 Oct 2012 - 14:08

Il existe une heure qui n'est, ni tout à fait la nuit ni le jour qui vient. Une heure morte propice aux secrets et aux manigances. Les fêtards rentrent enfin chez eux et les lève-tôt ne sont pas encore sortis du lit. Le silence répand sa douceur sur toute la ville. C'est à cette heure que Kadvael s'est levé ce matin. Inhabitué de ce genre de rythme, il avait encore les yeux clos quand il commença son rituel matinal : la toilette, l'habillage, le coiffage, … aidé par les gestes précis de son valet. C'est lui qui s'occupait de son défunt frère. Or un domestique de cette qualité ne se trouvait pas à chaque coin de rue, donc il le fît entrer aussitôt à son service. De plus, il avait du entendre la plupart des secrets de l'état, s'il ne l'avait pas prit, il aurait du le tuer. Fraîchement habillé, Kadvael lui ordonna alors de faire servir le petit déjeuner dans son salon privé. Il le prendrait durant la réunion.

La veille au soir, on lui avait alors fait part que des nouvelles importantes étaient arrivées. Des informations de cette expédition passaient avant tout autre chose. Il n'avait pas intérêt à en perdre le contrôle. Il avait alors fait convoquer Abysse Yclette, bras droit du Général de la Milice, pour se donner une idée claire de la situation sur cette terre inconnue, et de Sybille Vitelli, conseillère de l'Ordre et de la Défense pour d'autres problèmes qui n'étaient pas sans rapport avec le thème principal. Il avait décidé d'organiser cela le plus tôt possible pour pouvoir agir dans la journée même suivant les décisions qu'il prendrait. Il sortit de sa chambre pour se diriger dans son salon privé, pièce mitoyenne à sa chambre à coucher. Elle n'était pas très grande, une dizaine de personnes seulement pouvaient y tenir une discussion, bien installé dans des fauteuils rouge briques aux formes extravagantes. Au milieu se situait une épaisse table de bois aux veinures apparentes. La pièce n'était pas beaucoup fourni en mobilier mais elle dégageait tout de même un sentiment chaleureux et de confort. Les tentures aux couleurs vives se bataillaient la place avec des tapisseries aux thèmes variées et des tableaux sublimes de paysage.

Il s'installa confortablement dans un des fauteuils et son valet apparut les bras chargés de victuailles. En un tour de main expert, il déposa l'ensemble autour de Kadvael, tout en débarrassant deux, trois papiers et cartes qui traînaient aux alentours. Puis ressortit avec la même efficacité. Le jeune homme n'eut pas longtemps à attendre ses invités. Un toc, toc franc se fit entendre.

Je vous en prie entrez. Nous avons beaucoup à faire aujourd'hui. Prenez un siège et commençons immédiatement.

Les deux femmes entrèrent et s'installèrent.

Vous pouvez vous servir si vous avez faim. Je comprendrais que vous n'aillez pas eu le temps de vous restaurez au vu de leur à laquelle je vous ai fait venir.

Kadvael savait depuis très longtemps que les gens du conseil ou les hauts gradés de la milice devaient être traité avec la plus grande sympathie. C'est eux qui devaient faire appliquer les ordres du gouverneur, et ils pouvaient le faire avec d'autant plus d'implication qu'ils se sentaient appréciés et respectés dans leur fonction.

Il nous faut tout mettre à plat dès aujourd'hui. Je veux dans un premier temps écouter les nouvelles qui nous viennent de notre expédition. Que se soit les informations officielles ou bien des rumeurs. Ensuite, j'aimerais que vous fassiez part de votre propres impressions sur la situation. Après ça, il nous faudra passer à la situation entre les familles Bourgeoises et Marchandes. C'est pour cela que je vous ai demandé de venir Sybille. Une fois, ces deux situations misent à plat, il nous faudra s'attaquer au financement de l'expédition. Comme vous pouvez le constater, ce ne sera pas une partie de plaisir, alors j'espère que vous parlerez sans détour pour que nous puissions aller au cœur de toutes ces situations.



Spoiler:
 
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Réunion matinale.   - Lun 29 Oct 2012 - 8:30

Tôt dans la journée, on était venu prévenir Abysse. Le Gouverneur requérait sa présence. Aussitôt, la jeune femme s’était préparée et avait rassemblé ses affaires. Elle avait enfilé son uniforme de milicienne, délaissant toutefois tous signes de distinction de son grade, et s’était munie de quelques rouleaux importants. Elle ignorait encore la raison de sa convocation mais elle ne doutait pas une seconde que le sujet tournerait autour de l’expédition Erfeydes. Quelques jours plus tôt, elle avait reçu des nouvelles pour le moins inquiétantes.

Dès lors, la jeune femme s’était mise en tête de relever toutes les informations capitales et d’élaborer une ébauche de plan. Nul doute que ses talents de stratège allaient être mis à rude épreuve. Et Abysse bouillonnait intérieurement. Elle était condamnée à errait dans Sant Poséinos, assurant les affaires du Général fatigué et souffrant. Elle ne rêvait plus que de combats, de batailles et de tactiques militaires. Son esprit bouillonnait de milles idées, condamnées à rester sagement enfouie. Son devoir était ailleurs, Abysse le savait bien.

- Messire, l’Officier Supérieur Ac’trian.

Le valet annonça la jeune femme avant de l’introduire dans une pièce aux dimensions honorables. Par ses connaissances des bâtiments, Abysse en conclut qu’elle se trouvait dans une pièce annexe des appartements du Gouverneur. Ce dernier se tenait à l’autre bout, l’observant d’un air las. La jeune femme le salua poliment et s’approcha de quelques pas.

- J’ai répondu à votre appel, Gouverneur.

Sybille, une des plus jeunes ministres de Maastros, fit son entrée quelques temps après. Abysse la salua courtoisement puis le Gouverneur les invita à rejoindre sa table. La jeune femme y déposa les quelques rouleaux qu’elle tenait jusque-là sous son bras et attendit que le Gouverneur entame la conversation. Abysse l’observa en coin et nota de nombreux changement. Kadvael avait opté pour un port plus sérieux, moins désinvolte et bien plus responsable. Elle s’interrogea intérieurement sur les raisons d’un tel changement. La guerre avait-elle suscité dans l’esprit du Gouverneur une nouvelle maturité ?

- Il nous faut tout mettre à plat dès aujourd'hui. Je veux dans un premier temps écouter les nouvelles qui nous viennent de notre expédition. Que ce soit les informations officielles ou bien des rumeurs. Ensuite, j'aimerais que vous fassiez part de vos propres impressions sur la situation. Après ça, il nous faudra passer à la situation entre les familles Bourgeoises et Marchandes. C'est pour cela que je vous ai demandé de venir Sybille. Une fois, ces deux situations misent à plat, il nous faudra s'attaquer au financement de l'expédition. Comme vous pouvez le constater, ce ne sera pas une partie de plaisir, alors j'espère que vous parlerez sans détour pour que nous puissions aller au cœur de toutes ces situations.

Une nouvelle fois, Abysse accueillit les paroles du Gouverneur non sans accuser un léger choc. Il s’exprimait avec bien plus de maturité qu’elle ne l’avait connu. A présent, elle le voyait intégrer son rôle avec une efficacité et un naturel surprenant. Qu’avait-il bien pu se passer ?

Abysse chassa ses dernières interrogations et se retint de s’éclaircir la gorge. Les paroles du Gouverneur la concernaient directement. Il l’invitait à faire son rapport. La jeune femme se redressa, figeant son visage en un masque impénétrable.

- Nous avons reçu des informations officielles deux jours plus tôt. Pour le reste, je ne peux m’appuyer que sur des rumeurs vraisemblables mais non vérifiées. Mon réseau d’agents et d’espions est très limité.

Dès lors, la jeune femme se lança dans un récit détaillé et précis, n’omettant rien. Elle racontait les débuts de l’expédition une fois les troupes posées sur les terres Erfeydes, les messages de leur milicienne retenue et la première approche des peuples sauvages. Elle lui raconta également la rencontre entre un de leur émissaire et un chamane korrulien. Rencontre qui s’était soldée par une véritable échec, un décès et l’ouverture des premières hostilités.

- La situation est grave mais point catastrophique. Korrul a essuyé un choc sévère. Les hostilités ont été entamées et pour le moment, la Milice se tient en retrait du conflit. Nous devons prendre position rapidement et agir dans l’intérêt de Maastros.
Maitre des Joyaux

On m'appelle Maitre des Joyaux


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : (ex : Muertiga - Les Gargans
MON AGE : n/c
Masculin
MESSAGES : 1008
INSCRIT LE : 27/01/2011
PSEUDO HABITUEL : Dieu tout puissant
Joyaux : 150
Posté dans Re: Réunion matinale.   - Lun 24 Déc 2012 - 8:02

Réunion matinale. Ban_go10

Les premières rumeurs qui avaient causé son réveil matinal se révélaient vraies, au grand damne du jeune dirigeant. Il ne portait pas les croyances sauvages du désert en haute estime mais comprenait l'importance qu'elle représentait pour ses voisins dignitaires. Il se garda de partager son ressenti aux deux femmes. Après tout, il n'avaient pas encore eu le temps de mettre à l'épreuve leur fidélité envers son gouvernement. Il hocha la tête, silencieux et attentif, sans trop donner l'impression qu'il se plierait à tout les conseils qu'il entendrait dans les heures à venir...

"Les transmissions radios sont encore sécurisées et passent toutes par notre QG, cela signifie donc que Korrul n'est pas au courant de la perte d'un de leur guide."

Il se tut un instant, pensif.
"Hum... le départ de ce Muraco pourra peut-être jouer pour nous. Il est désormais clair que ce pays n'est pas pacifiste et cache quelque chose. D'après les rapports que j'ai sous mes yeux, ils sont démunis de toute forme de technologie mais semble résonner à la... magie. Difficile à croire, et pourtant, les vieilles archives de Maltrosques que ma famille est en droit de consulter confirme l'existence de ce type de capacité. Leur lecture fait parti des choses qui m'ont été demandés dès ma naissance, je prend donc très au sérieux les capacités de ces étrangers.
Ne pouvons-nous leur donner un autre nom ?!"
fit-il soudainement.

Ile blanche, étranger... de toute manière, ils ne parlaient pas leur langue et ne cherchaient même pas à communiquer, alors autant leur donner un nom.

"Vous me trouverez un nom, Officier Actrian, que nous pourrons transmettre à la presse. Celle-ci devient de plus en plus oppressante et nous nous devons d'informer le peuple. Comprenez bien que la prochaine annonce sera probablement celle de l'entrée en guerre de Matroos, appuyée avec certitude par une Korrul qui réclame vengeance.
Qu'en est-il des moteurs à éralium déjà sur place ? Toujours à terre, mais progressent-ils avec leur mécanicien veilleur ?
Je voudrais que tout le département d'ingénierie de la Milice mette au point un speeder d'attaque et de reconnaissance capable de voler lors de températures basses extrêmes. Si nous voulons découvrir ce que masque leur muraille, il nous faudra adapter notre équipement. J'ose espérer que ce que je demande là a déjà bel et bien été ordonné par notre général ?"


La découverte révoltante sur le Général milicien tombait au pire moment. La femme femme aux yeux azur qui faisait face au Gouverneur était encore jeune mais on ne tarissait pas d'éloge sur ses capacités. L'espace d'une seconde, Kadvael songea qu'il aurait pu la nommer officiellement à la tête de l'armée matroscienne. Un jolie coup de sa part qui lui assurerait l'allégeance de l'officier Actrian durant les années à venir. Lors d'une guerre, mieux valait être bien entouré et savoir sur qui compter. Seulement, ses conseillers et lui avaient arrêté leur choix sur Davill Hadmas. Son statut de citoyen avait fait longuement hésité le jeune gouverneur mais pour faire face à la guerre, son expérience sur le terrain et l'amour qu'il recevait déjà de ses subalternes avaient été de poids face à la stratège.


Spoiler:
 


Réunion matinale. MJ
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Réunion matinale.   - Dim 13 Jan 2013 - 8:08

Les bras croisés sur la poitrine, Abysse écoutait attentivement. Le Gouverneur semblait avoir pris dix ans depuis leur dernière rencontre. Il semblait las, fatiguée aussi. Mais à présent, son ton imposait le respect et l’écoute. Kadvael était devenu de ces hommes taillés pour diriger. Abysse du se retenir de sourire. Ses tracas et ses questions concernant l’avenir de Maastros s’estompèrent légèrement. Le Général était encore dans un état de santé précaise mais la jeune femme savait qu’elle pouvait désormais s’appuyer sur l’autorité du Gouverneur.

Les sourcils légèrement froncés, Abysse se redressa. Un nouvel éclat brillait dans son regard, sa curiosité ayant été éveillée.

- Me serait-il possible de consulter quelques extraits de ces archives, Gouverneur ? Du moins celles qui ont un lien direct avec ces étrangers ?

Du bout des doigts, elle se massa les tempes, les yeux mis-clos. Il était tôt encore et elle n’avait guère dormi ces derniers jours. Il lui faudrait du temps pour récupérer. Dans l’état actuel des choses, elle était tout juste capable d’enregistrer les informations fournies sans même pouvoir les analyser en profondeur.

- Un nom pour cette Île Blanche, dites-vous ? Dans l’immédiat, je proposerais Terres Boréales en attendant d’obtenir plus d’informations sur le lieu et le peuple qui y réside. Quant au peuple, on pourrait les nommer Boréens. Je me chargerai de ce contact avec la presse, Gouverneur.

Elle fit une pause, inspirant profondément. Les yeux fixés au loin, elle récitait mécaniquement, faisant appel à toutes ses facultés mémorielles. Elle rejetait tous les détails inutiles, ne sélectionnant que l’essentiel.

- Quant aux moteurs à Eralium, les ingénieurs de la Milice travaillent d’ores-et-déjà sur un nouveau prototype. Ce dernier semble opérationnel. Nous devons encore effectuer quelques tests avant de le lancer dans l’expédition. Les Miliciens travaillent sur place avec les Veilleurs pour remettre en état un maximum d’engins.

Cette fois-ci, elle marqua une pause plus longue, plus hésitante. Son regard se fit plus dur, plus présent aussi.

- Les ordres ont été donnés sous le cachet du Général. Mais mon nouveau supérieur peine encore à se plonger dans toutes les affaires. Je veille à déposer des copies des dossiers primordiaux dans son bureau, en attendant.

Spoiler:
 
Maitre des Joyaux

On m'appelle Maitre des Joyaux


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : (ex : Muertiga - Les Gargans
MON AGE : n/c
Masculin
MESSAGES : 1008
INSCRIT LE : 27/01/2011
PSEUDO HABITUEL : Dieu tout puissant
Joyaux : 150
Posté dans Re: Réunion matinale.   - Sam 9 Fév 2013 - 14:11

Réunion matinale. Ban_go10

La première question d'Abysse éveilla les défauts du gouverneur. N'avait-il pas précisé que seul sa famille avait accès aux archives ? Elle n'était pas de sang royal, qu'elle garde donc sa place ! Adoptant un sourire le plus avenant possible, il lui répondit avec diplomatie :
- Officier Actrian, malgré votre position et la certitude que vous sauriez faire preuve d'une parfaite discrétion, je ne peux hélas vous autoriser à consulter les archives royales. Les documents concernant cette magie sont les plus anciens et les plus fragiles. Ils ne pourraient être déplacer sans risquer de les réduire en miettes et l'accès à la salle est si bien surveillé qu'un la visite d'un autre que moi même ferait le tour de la ville en un claquement de doigt. De plus, je doute que le contenu ne vous soit vraiment utile pour cette mission.

Il se pencha pour prendre une grappe de raisin de Gernie et fit signe à un domestique de remplir le verre des deux femmes.
- Scribouillard ! Notez le nom choisi par l'officier Actrian. Cette sonorité convient tout à fait à mes oreilles et me semble bien illustrer l'horizon blanc de ces contrées, fit-il avec un sourire satisfait. Bien, je suis heureux d'entendre que les travaux sur les speeders avancent. Ecoutez, je compte ordonnancer une action milicienne de taille. Les Terres Boréales représentent une source de convoitise pour nous comme pour nos chers voisins. Lorsqu'ils apprendront la mort de la vénéré Chamane, ils oublieront toute idée d'alliance avec eux. Cependant, caché dans leur désert, je redoute leur secret militaire. Proposons leur une alliance, afin de conserver un oeil sur leur agissement ainsi qu'un certain contrôle. Une action indépendante de leur part pourrait être gênante, mais dans tous les cas, ne tâchons pas le traité commercial qui lie nos pays.

Il s'adossa dans son fauteuil et se frotta le menton, pensif.
- Que pensez-vous de ma position officier ? Conseillère Vitelli ? Nos fonds nous permettent-ils de lancer cette expédition presque coloniale ? Je privilégie la paix avec les boréens, mais il semblerait qu'ils ne soient pas du même avis.

En même temps, ce que voulait le Gouverneur ce n'était pas d'un nouvel allié, car il n'y avait pas de guerre contre Korrul, et l'ennemi de Maltrosque n'avait jamais frappé aux portes du pays depuis plus de mille ans. Non, ce que Kadvael convoité, c'était les ressources potentielles de cette île. Avec elles, il pourrait défaire les Marchands de leur statut privilégié si entravant.


Réunion matinale. MJ
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Réunion matinale.   - Dim 10 Fév 2013 - 4:33

Abysse accusa le refus du gouverneur sans ciller. Son visage ne trahissait aucune émotion. Elle éprouvait néanmoins une pointe de déception à l'idée de voir s'envoler les informations sur cette antique magie. La jeune femme acceptait ce gâchis avec regret. Lui refuser de telles informations, c'était l'empêcher d'utiliser entièrement ses facultés.

Les premières humeurs du matin passées, le jeune homme retrouvait son caractère impulsive et insolent. La jeune femme était désormais habituée. Si Kadvael avait muris depuis sa récente ascension, il n’en restait pas moins un jeune homme immature et indocile. Les bras croisés sur sa poitrine, le dos appuyé contre une armoire en bois massif, Abysse écoutait.

Elle hocha la tête à deux reprises, appuyant les propos du gouverneur. Un sourire, léger, vint danser sur ses lèvres lorsqu’il évoqua enfin les stratégies militaires concernant l’expédition. La jeune femme se redressa un peu, accordant toute son attention à Kadvael. Lorsque vint son tour de prendre la parole, Abysse demeura un instant silencieuse, songeuse. Elle ménageait ses effets, pesait ses mots, cherchant ceux qui trouveraient le meilleur impact dans l’esprit juvénile du gouverneur.

- Nous devons envisager plusieurs possibilités avant d’agir, prendre en compte tous les avenirs qui s’offrent à nous. On ne manipule pas une marionnette avec un seul fil, Gouverneur. Il est bon de pouvoir jouer entre l’alliance avec Korrul et une possible entente avec ces Boréens une fois la situation pacifiée. Nous devrions détacher au moins deux fronts pour accomplir ces deux possibilités, sans qu’elles interfèrent l’une sur l’autre, bien entendu. L’opportunisme à court terme échoue toujours à long terme ; nous devons voir loin, donc.

Le visage grave, elle contemplait l’homme qui lui faisait face. Quelques coups d’œil discrets lui permirent également d’observer la ministre Cybille. Cette dernière demeurait silencieuse, écoutant attentivement les propos qui s’échangeaient.

- Je ne suis pas opposée à une trève avec Korrul mais nous sommes en guerre dans les Terres Boréales. Nos ennemis nous renforcent et nos alliés nous affaiblissent. Œuvrons avec Korrul mais méfions-nous d’eux.
Sybille Vitelli
Politicien

On m'appelle Sybille Vitelli


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Sant Poseinos ~ Fille de marchands
MON AGE : 35 ans
Féminin
MESSAGES : 181
AGE : 29
INSCRIT LE : 24/04/2012
PSEUDO HABITUEL : Jezibaba
Joyaux : 5
Posté dans Re: Réunion matinale.   - Ven 8 Mar 2013 - 13:46

Sybille avait suivi le départ de cette réunion sans prononcer un mot. Levée aux aurores alors qu'elle avait veillé tard sur un dossier milicien, elle affichait une mine fatiguée mais cependant aimable, comme elle savait bien faire. Sa voix lui faisant défaut, elle avait fait quérir son page, jeune homme de quinze ans tout au plus, chargé d'exprimer oralement ce qu'elle noterait sur papier.

Bien que temporairement muette, elle n'en demeurait pas moins entendante. Profitant des pâtisseries mises à leur disposition, la Conseillère en goûta quelques-unes en suivant les dires du Gouverneur et de la milicienne sans en perdre une goutte. Puis vint le moment d'exposer son avis. Par réflexe la femme se racla la gorge avant de prendre sa plume et de griffonner quelques mots que le page transmit.

- Ces événements sont des opportunités offertes par Vama. Je suis d'avis que nous nous alliions à Korrul afin d'unir nos forces face à un peuple hostile, mais il faudra veiller à garder les rênes. Les Veilleurs ont foulé le sol boréal grâce à nos vaisseaux, nos actes devront avoir la priorité sur les leurs, tout comme la gloire et les ressources obtenues.
Quant aux fonds, il nous faudra augmenter quelques taxes pour couvrir tous nos frais et garder des hommes valides à Matroos pour assurer la relève. D'autant plus que les pirates ne prendront certainement pas de vacances.


Réunion matinale. Sybille
Réunion matinale. 795895CONSEIL
Davill Hadmas

On m'appelle Davill Hadmas


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Q.G de la Milice
MON AGE : 48 ans
Masculin
MESSAGES : 93
AGE : 24
INSCRIT LE : 01/01/2013
PSEUDO HABITUEL : Merwaan
Joyaux : 20
http://www.ile-joyaux.com/t1259-davill-hadmas-a-vos-ordres-general
Posté dans Re: Réunion matinale.   - Jeu 14 Mar 2013 - 5:27

Bien longtemps après le début de la réunion, des pas se font entendre dans les couloirs du Palais. Une foulée rapide, pressée, et un rythme soutenu. Une voix grave et en même temps très rassurante est audible pour qui tend l'oreille. Des ordres sont donnés, et des excuses sont échangées. Au bout de quelques dizaines de secondes les bruits de pas s'arrêtent face aux portes de la salle de réunion.
De l'autre côté, Davill est en train de se recoiffer et de vérifier que sa barbe est bien lissée. Il fait de même avec son costume avant de heurter son poing contre la porte à deux reprises. L'autre main sur la poignée il pousse le battant de la porte et pénètre dans la pièce en balayant du regard toutes les personnes présentes. Il s'avance au milieu de la pièce et fait un salut militaire au Gouverneur, avant d'avancer vers les trois personnes présentes.

- Veuillez m'excuser pour mon retard Gouverneur, je n'ai été averti que tôt ce matin de cette réunion. J'ai néanmoins quelques propositions à soumettre si vous acceptez de les entendre, cela va de soi.

Il est essoufflé et son visage est rougi par la course qu'il a du faire pour venir ici. Néanmoins il tente de garder un masque sérieux et discipliné face à leur dirigeant.


Réunion matinale. Rhobb12 Réunion matinale. Dc_cop10 Réunion matinale. Milice10

DC : Louhane l'Ange

On m'appelle Contenu sponsorisé

Posté dans Re: Réunion matinale.   -

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum