AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
» Communication externe
par Loth de la Vision Mar 21 Juin 2016 - 15:06

» Réversa [ TOP ]
par Invité Ven 27 Mai 2016 - 8:21

» Le monde de Dùralas
par Invité Jeu 26 Mai 2016 - 7:00

» Anthalia
par Invité Dim 22 Mai 2016 - 15:17

» Marbrume, La Cité des Damnés
par Invité Lun 16 Mai 2016 - 15:07

» Questionnaire pour soutenir infinite RPG !
par Invité Sam 14 Mai 2016 - 17:33

» Escalus
par Invité Jeu 12 Mai 2016 - 9:02

» Mass Effect : Reborn
par Invité Mar 10 Mai 2016 - 15:00

» Forum en pause
par Asàf Lysereän Mar 10 Mai 2016 - 13:47


Avez vous déjà vu deux tipp-ex qui se rencontrent ?

Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Avez vous déjà vu deux tipp-ex qui se rencontrent ?   - Lun 29 Oct 2012 - 11:22

Son corps entier était un terrain de courbatures. En ensemble de muscles douloureux et d’articulations grinçantes au moindre geste trop brusque. Pourtant … Thélador ne s’était jamais aussi bien sentit qu’en ce jour !

Son apprentissage avait commencé depuis plusieurs semaines déjà, et les jours s’étaient écoulés aussi rapidement que les gouttes d’eau un jour d’orage. Lourdes et éprouvantes, les journées le plongeait toujours dans un sommeil qui le catapultait au lendemain sans que son esprit ne se soit aperçu de la transition.
Les moments qu’il avait eu à lui se comptaient sur les doigts d’une main, et il les avait tous usé pour peaufiner son entrainement… Ou plutôt pour décocher un compliment, et les encouragements de l’officier Vara’da qui menaient sa formation.

Arrivé ici, il avait rapidement comprit que son passé n’importait peu, et qu’on le formerait plus à l’homme qu’il devait devenir demain. Cela avait été pour lui, la chance d’un nouveau départ dont il s’était saisi sans la moindre hésitation.

Alors, il avait tout donné. Hors de question que ses racines, ou sa famille adoptive lui gâche cette nouvelle perspective d’avenir. De son cœur il avait chassé tout les remords, et en avait gardé que les espoirs. L’opération fut plus facile qu’il ne l’aurait cru, et rapidement il s’était sentit plus à sa place au QG que nulle par ailleurs.
Ici, on attendait de lui des résultats, on lui fixait des objectifs qu’il devait remplir. Personne n’avait à se sentir obligé de l’accepter, parce qu’il était un pauvre gamin vendu.
On était tous au même niveau, on avait renoncé aux mêmes choses en s’engageant,  on poursuivait le même but, et l’on nourrissait les mêmes espoirs.

Il avait plus de point commun avec les veilleurs qu’il n’en avait jamais eu avec aucun Desnolancès. Sa peau et ses yeux avaient soulevé quelque moquerie, mais dans les rangs de la bleusaille il s’était facilement fait une place, et pouvait presque prétendre avoir des amis.
On avait développé un esprit d’entre aide, on se remontait le moral, et on s’encourageait vivement. On voulait tous se retrouver aux bouts des deux ans de formation dans la même équipe.

Thélador avait enfin trouvé sa place. Il en était certain. Et il le devait à l’officier Vara’de. Ainsi, il avait fait de son seul objectif, celui de ne jamais la décevoir.
Qu’importe les épreuves qu’elle lui imposait, les blessures qu’il pouvait en recevoir, il voulait lui à tout prix lui décrocher un sourire de fierté.

Il avait déçu son père et Lalah. Il ne ferait pas la même erreur avec elle.  

Elle était, il lui semblait, assez satisfaite de lui. Si bien qu’aujourd’hui, elle lui avait presque ordonné de se reposer…
Thélador en avait été déçu. Même si tout son corps lui réclamait du repos, il était devenu allergique aux moments de liberté. Car ceux là lui permettaient de penser, à Lalah surtout … Et il détestait l’amertume de telles réflexions !  

Il avait donc décidé de pousser sa visite du QG pour cette journée où il aurait dû rester coucher et profiter de son repos.
Le voilà donc qui arrive vers la section des scientifiques. L’endroit, pour une raison qu’il ne s’expliquait pas encore le replongea dans ses jeunes années… Quand il jouait avec Delian aux explorateurs à la recherche de plantes carnivores, où imaginer des traces de créatures mythologiques…

Le souvenir le fit sourire.  

*Cet endroit lui aurait plu*

Songea-t-il avec nostalgie, imaginant qu’à present ce petit bout d’homme blond avait dû reprendre la marchandise de son père, et s’était sûrement éloigner des animaux et plante qu’il affectionnait tant !

Perdu dans ses réflexions, Thélador laissa flâner son regard, si bien qu’il ne remarqua pas l’autre personne arrivant dans sa direction…
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Avez vous déjà vu deux tipp-ex qui se rencontrent ?   - Mar 30 Oct 2012 - 17:34

Certaines expériences nécessites de rester toute la journée ou presque assise devant un microscope à observer quelque chose qui ne se produira peut être jamais, d'autres a l'inverse demande une énergie considérable à bouger dans tout les sens pour réunir au même endroit des produits qui ne devraient en règle générale jamais l'être. Synthétiser un antidote demande aussi beaucoup de cobayes, cobayes qu'on ne garde pas dans les labos à cause de leurs odeurs de leur habitude a faire du bruit sans compter du facteur accident qu'ils apportent. Alors c'était à Nora d'apporter le cobaye, et bien souvent cela voulait dire l'apporté directement depuis sont habitat naturel. Ainsi donc depuis plus d'un mois elle faisait le même trajet entre le dehors, et les différents dedans. A savoir les cages, et les laboratoires.

Ce matin même après 5 heures de travail acharné la machine qui lui servait de frère avait décrété qu'il était temps de faire une petite pause. Voir même prendre son après midi. Il avait congédié toute l'équipe mais il était évident que lui n'allait pas abandonné aussi vite. A croire que Joran en plus de ne vivre que pour la science ne pouvait vivre qu'en la pratiquant aussi. Certes plusieurs fois elle lui avait tenu la jambe pour qu'il sorte un peu voit, du monde, côtoies des femmes. Mais il répondait toujours à cela que le dévouement des veilleurs excluaient d'avoir de profondes relations. Ce à quoi elle pouvait toujours lui dire « entre pas de profonde et pas du tout il y a tout un monde » jusqu'à aujourd'hui il n'avait jamais répondu. Alors une fois sur deux n'ayant elle même aucun homme, aucune femme à cajoler durant ses heures perdues, elle partageait avec lui ses purs moments d'abandon à la science qui elle ne les abandonnerait jamais.

Elle arpentait maintenant le couloir une liste à la main, sa blouse au dessus de sa tenue en cuir. Elle n'avait jamais voulu ne serait ce que penser à l'allure que cette combinaison de deux vêtements pouvait lui offrir. La sobriété de la blouse tachée par des années d'expériences en tout genre, et en dessous le cuir de sa tenue moulante, sans oublier pour couronner le tout la capuche. Comme un moine scientifique avec une petite pointe guerrière. En trois mots tout à fait elle, tellement de face pour si peu de vérité. Elle ne faisait même plus attention aux regards ni même aux remarques des autres. Le bruit courrait entre les labos que si elle se cachait le corps et le visage en permanence et de tout le monde c'était à cause d'une expérience qui aurait mal tournée, ou qu'elle était simplement moche de naissance. D'une certaine manière vue comment était accueilli la blancheur de peau dans un sens on pouvait bien dire qu'elle était moche de nature. Nora avait donc appris à se murer dans son monde de science et de quasi solitude dans l'aile scientifique du QG, ailleurs elle était connue et reconnue comme une femme singulière au contact facile et joueuse...Peut être trop joueuse. Mais si cela faisait souffler d'agacement ici, chez les soldats c'étaient plutôt bien vu. Elle avait rejoint les veilleurs pour ne pas avoir à quitter son frère et savait depuis son plus jeune âge qu'elle ne fonderait jamais de famille néanmoins cela ne voulait pas dire qu'elle devait renoncer à tout.

Est c'est précisément parce que Nora était actuellement dans son propre monde qu'elle ne vit pas l'homme qui marchait dans sa direction. A vrai dire elle ne sortie de son monde qu'au moment même ou les vêtements de l'inconnu se dessinèrent avec netteté derrière sa liste. Le retour à la réalité fut comme un choc électrique, si violent qu'elle ne put rien faire. Consciente de continuer à avancer vers cette homme elle ne put qu'entrouvrir la bouche non pas pour crier garde mais pour commencer à s'excuser. Il était évident qu'elle allait le percuter, comme il était aussi évident qu'allant beaucoup plus vite que lui elle allait le renverser. En temps normal elle aurait relevé la tête juste a temps histoire de savoir quel soldat elle allait renverser et comment elle allait tourner la chose. Mais ici, au mieux c'était soupire excédé grâce à son frère au pire remontrance musclée si par malheur la personne n'en avait cure. Le choc ne fut pas aussi violent qu'elle l'aurait imaginé mais ils tombèrent quand même l'un sur l'autre, elle sur lui.

-Oups...Vraiment désolé j'étais sur totalement absorbée sur la liste du lieutenant Vanalli et...

Quelque chose cloche, non pas le fait qu'elle soit de tout son long étalé sur cet homme et qu'au lieu de s'empresser de se relever elle reste allongée, mais plutôt la blancheur de ses mains. Bronzées, mais si loin du teint halé de la population korulienne. La jeune veilleuse réprima un sourire qui n'aurait rien eu d'honnête. Elle aurait bien relevé la tête, mais il n'était pas préférable qu'il voit son visage. Elle se releva donc et lui tendit une main pour l'aider à se relever, le tout en inclinant la tête de manière à lui cacher le plus de son visage possible. Même si de son coté elle n'en rata pas une miette, il était plutôt joli garçon sûrement pas militaire depuis longtemps son visage n'avait pas encore la dureté caractéristique de l'expérience au combat. Sûrement un matroscien jamais elle ne fut aussi heureuse de croiser une recrue. N'importe qui d'autre aurait sûrement hésité un peu, mais avec sa mémoire un nouveau visage pour elle c'était comme une tache d'encre sur du papier blanc.

-Bienvenu dans l'aile scientifique du QG la recrue. Ça te dirait de continuer ta visite des labos en prêtant tes bras à la science ?

Que de mystère que de mystère le pauvre se faire ainsi aborder par une femme sans visage et sans gênes. Elle lui fit un grand sourire de ses lèvres l'un des rares détails de son visage qui lui était possible de distinguer.

-Pour porter deux trois petites choses bien sur.

Et histoire d'être sure qu'il n'allait pas la laisser seule avec sa longue liste elle fit la réponse à sa question elle même, tout en lui attrapant aussi doucement que fermement le bras.

-Merci, j'aurai jamais réussi à tout porter moi même en une seule fois mon frère a beau être un biologiste de talent il oublie des fois que l'être humain n'a que deux bras !
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Avez vous déjà vu deux tipp-ex qui se rencontrent ?   - Ven 2 Nov 2012 - 4:05

Comment s’était-il donc retrouvé les quatre fers en l’air ! Voilà la question qu’il se posait alors qu’étourdi, il releva la tête pour découvrir qu’une créature, et vraisemblablement une femme, était couchée sur lui et qui s’excusait à moitié, de propos qu’il ne comprenait pas.

La collision avait réveillé ses douleurs, et il en réprima, par pur fierté, un gémissement, lorsqu’il se redressa pour épousseter sa tenue.

- C’est moi je m’excuse je …

Mais il n’eut pas le temps de finir sa phrase, que l’étrange femme venait de lui attraper le bras pour lui demander de l’aide pour porter quelque affaire.

–Heu … D’accord... A votre service Madame.

Se contenta-t-il d’acquiescer, totalement dépassé pas l’audacieuse scientifique… Bleusaille qu’il était, il ne serait de toute façon pas permis de rejeter un ordre. Même si, à vrai dire il ignorait tout de l’autorité qu’elle pouvait prétendre avoir sur lui …
Plus troublant encore était sa tenue. Un quasi combinaison intégrale, qui ne laisser qu’entre voir le dessin flou d’une bouche, toujours plongé dans l’ombre sombre que formait la capuche. Sans oublier la blouse pour recouvrir tout cela.
Résultat, impossible de savoir si elle était plus jeune que lui, ou même plus agée ! Cela était d’autant plus troublant, qu’ il n’avait comme repère, que le son de sa voix, qui heureusement exprimait assez bien ce qu’elle semblait ressentir. Mais sinon pas le moindre regard auquel se référer !
Quand à son identité, il y avait peut être un badge agrafé sur sa poitrine pour l’en renseigné, mais il se refusait un tel coup d’œil, craignant d’être mal interprété.

Le voilà donc happé par une illustre inconnue sans visage, pour une tache vague, dans un bâtiment qui n’était pas le sien. Il se contraignit au calme. Il n’allait pas avoir peur … Elle n’allait quand même le manger !
A moins que ….


Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Avez vous déjà vu deux tipp-ex qui se rencontrent ?   - Dim 4 Nov 2012 - 13:47

Droite, gauche, droite, gauche, Nora n'avait aucunement l'intention de perdre la personne qu'elle traînait toujours gentiment par le bras néanmoins à moins qu'il ne soit pourvu d'une mémoire extraordinaire et d'une sens de l'orientation hors du commun, si jamais elle venait à le lâcher il allait tourner en rond un moment avant de retrouver son chemin. Ce bâtiment était un vrai petit labyrinthe à certains endroits. Tout les murs étaient blancs, toutes les portes identiques. Et si Nora ne s'y était jamais perdue c'est uniquement du fait de son incroyable mémoire.

-Bon effectivement la on ne peut pas dire qu'on soit dans les endroits les plus « marrants » mais on est bientôt arrivé, surtout tu restes bien derrière moi.

Il est vrai qu'ils n'avaient pas échangé leur grades, mais pour commencé elle ne l'avait jamais vu elle en était sure et certaine et ensuite s'il avait été gradé alors il lui aurait sûrement fait sa fête dès la bousculade. Et pour ce qui est des recrues elle n'était pas non plus sur que son statut définitif de veilleur pourpre lui donne un quelconque droit sur eux...Enfin qu'importe il était la maintenant elle allait en profiter.

-T'es nouveau ici, futur soldat, mécano...Scientifique ?

Il n'avait pas vraiment l'allure d'un mécano et vu qu'il l'avait suivi sans trop rien dire visiblement la curiosité ne faisait pas vraiment partie de ses défauts, défaut qui est une qualité pour un scientifique. Ils arrivèrent enfin devant la porte de la remise ou se trouvait les produits qu'il lui fallait. Elle lança un regard à droite, à gauche, pas d'escabeau pourtant elle le savait certain produit était en hauteur. Nora pris un carton et commença par ce qui se trouvait en bas ou à sa hauteur. Deux trois flacons de la verrerie quelques gros insectes dans des bocaux. Puis posant le carton au sol elle se tourna vers la recrue.

-La je vais avoir besoin de toi un petit moment, faudrait que tu me portes un court instant histoire que je puisse atteindre le haut de l'étagère.

Le meilleur moyen de mettre un homme sans dessus dessous c'est de lui faire croire qu'il y a de quoi le mettre sans dessus dessous, et comme cette fois c'était pour le boulot elle fit en sorte que même dans sa voix cette proposition soit tout ce qu'il y avait de plus honnête. Nora lui tourna le dos lui présentant sa taille, ou ses hanches selon son bon vouloir elle aurait un malin plaisir à lui faire la remarque une fois que tout ceci serait fini.

-Tiens moi bien surtout.

On a beau se dire que cette fois c'est du tout bien tout honneur lutter contre soit même est tellement difficile.
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Avez vous déjà vu deux tipp-ex qui se rencontrent ?   - Lun 5 Nov 2012 - 15:33

-Je suis futur soldat … En fait j’ai rien à faire là, je passais juste pour … Visiter.

Expliqua-t-il ayant quelque peu retrouvé l’usage de sa voix. Pourtant à peine prononcés que ces mots lui semblaient totalement absurdes ; visiter ? Mais quoi ? Tout ce ressemblait ici ! Et il songea que cela lui prendrait des heures si elle ne lui indiquait pas le chemin du retour !

Décidemment prisonnier, il se laissa mener jusqu’à la fameuse salle de la remise. Les étagères comportaient chacune leur lot de bizarrerie, et le matroscien se prit la curiosité de laisser glisser son regard de bocaux en bocaux, en essayer d’identifier ce qu’ils contenaient.

Un seul carton ? ca ne devrait pas être trop lourd, pensa-t-il, mais alors qu’il s’apprêter à s’atteler à la besogne que la scientifique attira son attention, et lui demanda de la porter.
Il en resta d’abord interloqué, se demandant presque si il s’agissait d’un test. Mais il du ce mettre à l’évidence, il n’y avait pas l’ombre d’un escarbot pouvait servir à sur élever la jeune femme. Et même lui, qui fait 10 bons centimètres de plus qu’elle serait juste pour attraper la chose.

Il ravala ses appréhensions. Cela ne durerait qu’un instant. Il préféra se sentir flatter qu’elle le pense sans la moindre hésitation capable de la porter à bout de bras.

Ses mains se refermèrent sur la taille de la scientifique, et d’une poussée elle l’aida à la surélever assez pour attraper l’objet qu’elle voulait atteindre.
Il la déposa aussi rapidement, sans pour autant la brusquer. C’est qu’il avait les bras en feux des pompes et tractions de la veille !

-Vous … Vous avez encore besoin de quelque chose où je peux déjà prendre ce carton ?
Demanda-t-il, essayant d’évaluer la hauteur de ses yeux dissimulés sous sa capuche pour porter sur elle un regard juste.

-Au fait … Je m’appelle Thélador, et vous êtes ?
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Avez vous déjà vu deux tipp-ex qui se rencontrent ?   - Mar 6 Nov 2012 - 16:37

Un futur soldat, elle fut partagé entre la déception et le soulagement. Elle n'entretenait pas assez de bonnes relations avec les autres scientifiques a cause de son comportement trop « libre ». Alors d'une certaine manière c'était mieux s'il lui avouait vouloir devenir soldat, mais c'est juste que voir quelqu'un d'autre avec la peau clair ici lui aurait du bien .Les grandes mains du jeune soldat se refermèrent sur sa taille la tenue en cuir de Nora n'étant pas bien épaisse et pour cause, la jeune fille serait déjà morte de déshydratation dans le cas contraire. Elle étouffa tant bien que mal un frisson alors qu'un sourire plutôt vicelard était apparu sur ses lèvres. Elle aurait du avoir honte mais à quoi bon elle ne faisait rien de mal pour l'instant

-Voila c'est parfait.

Et en tout gentleman qu'il était il la reposa aussi doucement qu'il ne l'avait soulevé. L'épreuve pour ses bras n'en était que renforcée et il fallait bien avouer qu'une telle démonstration de force et de retenu en même temps avait donné des idées à la korulienne. Néanmoins elle n'en fit rien le pauvre avait déjà assez souffert et ca n'était pas encore fini. Elle se retourna vers lui un bocal entre les mains un énorme insecte à l'intérieur, le genre noir poilu avec une carapace et de grosses mandibules. Ce même type d'insectes qui fait hurler les filles en général.

-Non avec lui j'ai tout ce qu'il me faut. Tu sais que cette petite bébête peut te faire halluciner et pas de la plus jolie manière pendant deux ou trois heures juste avec une morsure ?

Elle tend le bocal de manière à ce qu'il l'est bien devant les yeux. La bestiole se met à remuer dans tout les sens, peu amusée par le fait qu'on secoue sa maison dans tout les sens.

-Les attraper est toujours un grand moment.

Il se présente, enfin. Il est vrai qu'elle aurait pu tout aussi se présenter aussi, mais c'est aux hommes de faire ce genre de choses en premier en règle générale...Non ? Thélador, voilà un nom qu'elle allait enregistrer avec plus de soin que d'ordinaire.

-Enchantée Thélador.

Elle aurait put se retenir de prononcer cela avec l'accent matrosien mais alors ça aurait été moins drôle de voir sa tête.

-Je me présente, Nora Vanalli comme indiqué sur ma carte !

La dessus elle pince la poche avant de ma blouse pour lui montrer la petite carte. Le pauvre tentait vainement de croiser son regard ne serait que pour avoir le regard bien droit est poli...Il se ferait bien vite à l'idée de ne pouvoir pas voir plus que sa bouche et sa mâchoire.

-Je vais te demander de me suivre dans le sens inverse pour ramener tout ça dans mon labo. Vois tu je serai bien embêté si jamais il m'arrive un accident et que mon insecte se sauve. Tu imagines un peu, le nombre de personnes qui pourraient se retrouver à délirer dans les couloirs avant qu'on ne le retrouve...Ou pire encore que quelqu'un ne l'écrase.

Encore une fois elle c'était amusée à mettre les priorités dans le sens inverses juste histoire de le mettre mal à l'aise. Il allait sûrement la prendre pour une folle excentrique mais qu'importe, tout les scientifiques le sont plus ou moins, elle plus que moins c'est tout.
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Avez vous déjà vu deux tipp-ex qui se rencontrent ?   - Dim 11 Nov 2012 - 13:44

Il dus retenir un mouvement de recule alors, qu'étroitement maintenu dans un bocal, l'hideuse bestiole se retrouva à hauteur de regard, pour le fixer de ses trois paires d'yeux noirs.
Ravalant une grimace de dégoût, il se força à sourire ;

-A ... He c'est ... fascinant .

Déclara-t-il bien plus par politesse que par sincérité, soucieux de ne pas la blesser dans son enthousiasme quelque peu ... Etrange. Il lui semblait pourtant que d'une façon générale les femmes n'aimaient guère jouer avec les insectes. Mais visiblement, cette scientifique là ne se rapprochait en rien de ces préjugés.

L’énigmatique personnage ne cessait de le désarçonner, et le fait qu'elle prononce son prénom avec l'accent de sa patrie natale lui fit bondir l'estomac d'un étrange mal aise. Depuis combien de temps n'avait il pas été appelé de la sorte ?
Ne pouvant toujours pas distinguer l'expression de son visage, il ne savait pas comment réagir à cette ... provocation? Attention ?
Ainsi donc, il décida de ne pas réagir, préférant laisser leur échange évoluer sur un tout autre terrain.
Même si celui ci est celui des bestioles qu'elle semble particulièrement affectionner... Saisissant sa charge, il s'empressa de lui emboîter le pas.

-Et ... Vous allez faire quoi de tout ça ? Demande-t-il, étrangement curieux de connaitre cette réponse.


Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Avez vous déjà vu deux tipp-ex qui se rencontrent ?   - Mer 14 Nov 2012 - 16:51

Elle vit bien que son petit insecte n'était pas au goût du jeune homme, et en même temps comment lui en vouloir elle même aurait bien lâché, écrasé et écrasé encore pour être sure cet bête si seulement cette dernière n'avait pas possédé son puissant hallucinogène. Les insectes ne gênaient pas véritablement Nora, mais ça n'était pas non le genre d'animaux dont elle aurait préféré la compagnie.

Ce qui était bien plus intéressant finalement c'était son visage après qu'elle ai répété son nom. Visiblement cela faisait bien longtemps qu'il était à Korrul, Nora aurait mis sa main a couper que ce n'était pas plus le fait qu'elle le lui ait dit que de juste l'entendre qui l'avait finalement surpris. Comme un vieux fantôme qu'il avait sûrement du croire mort et enterré. Pourtant le propre des fantômes n'est il pas qu'ils ne meurent jamais ? Il ne fait pas de remarque sur l'utilisation de son accent naturel par une étrangère alors que visiblement cela l'avait surpris. Surpris il l'était, peut être voulait il en plus lui dire qu'il n'allait pas se laisser intimider non plus. De la résistance ? La jeune veilleuse aurait pu ronronner présentement. Se fermait-il de cette manière peu adroite de nature, ou simplement de peur de se laisser entraîner en terrain inconnu, dans tout les cas il faisait bien. Dans le cas contraire elle l'aurait sûrement manger tout cru.

-Ce qu'on va en faire, et bien on va lui stimuler les glandes à venin pour le forcer à produire son magnifique hallucinogène. Le but étant ensuite de voir comment cela pourrait par la suite devenir une arme. Imagines un instant un gaz qui dispersé sur les lignes ennemis rendrait ces derniers totalement hors de contrôle. Ils se mettraient à courir partout en hurlant, des proies faciles. Enfin pour l'instant rien n'est fait, plus la bête est gros et plus l'effet est court. Le plus beau serait de tenter d'isoler pour ensuite reproduire ce qui fait du venin de cette bêbette une arme redoutable, pour ensuite en faire une version plus puissante. Quand à la suite, surement la conquête du monde ou l'asservissement par la peur du genre masculin...Je plaisante bien sur.

Nora marchait avec le bocal à hauteur des yeux, alors qu'elle se mettait à parler a l'insecte.

-Tu vas rendre maman très fière de toi ! Enfin t'as plutôt intérêt...Depuis le temps que je soutiens que je peux faire quelque chose de toi.

Elle remit le bocal à hauteur de son ventre alors qu'elle se remettait à parler avec Thélador.

-C'est le seul qu'on ait...C'est lui qui m'a trouvé lors d'une petite balade, et comme j'adore attraper et étudier tout ce qui me tombe dessus d'un peu...exotique. Je l'ai ramener ici et j'ai découvert son venin.
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Avez vous déjà vu deux tipp-ex qui se rencontrent ?   - Jeu 15 Nov 2012 - 13:23

Chose étrange, il aurait pensé qu'une femme se dissimulant aux yeux du monde sous une capuche soit effacée et timide, pourtant ce n'était visiblement pas le cas de cette Nora.
Les années de silence de Thélador n'avaient pas été inutiles. Si il parlait peu, il observait et écoutait beaucoup. Savoir a qui on s'adressait été une base qu'il avait rapidement acquise, et qu'il s'appliqua à user sur la scientifique. Il pouvait déjà la considérer comme faisant partie des femmes téméraires, qui prenaient visiblement un certain plaisir à se montrer choquante. A moins que cela ne soit que l'expression simple d'un tempérament naturel ?
Élevé aux côtés de femmes marchandes ou de cultivatrices aux manières étudiées, et bien souvent artificielles, la conduite de Nora laissait Thélador quelque peu perplexe. Il avait l'insidieuse impression et de n'être, en définitif, qu'un petit bleu dont elle ne pourrait faire qu'une bouchée... Car lorsqu'il posait ses yeux sur elle, entièreté de ses manières dénotait d'une aisance quasi maîtresse, comme si chaque parcelle de ce bâtiment composait un territoire qu'elle connaissait par coeur, et qui ne pouvait plus la surprendre.

Mais puisqu'elle n'avait formulé aucune questions à son égard, et que l'insecte qu'elle tenait semblait bien plus l’intéresser, il subodorait qu'il lui suffirait de relancer la conversation vers elle ou son animal pour être épargner de son attention.
Après tout, elle semblait plus encline à lui prouver qu'elle en savait déjà beaucoup sur lui et qu'elle avait la situation en main, plus qu'à lui poser des questions... Il devait donc tâcher de ne pas se montrer désarçonner, ou surpris, comme il l'avait fait à l'énonciation de son prénom dans sa langue maternelle...

Ainsi, c'est à peine si il eut un sourire à sa taquinerie féministe... Il hocha cependant la tête avec un intérêt non feint, mais non passionnel pour autant, à ses propos. Il continua docilement à lui emboîter le pas sans réaliser qu'il pouvait amplement être classer dans les créatures exotiques qu'elle affectionné étudier...
C'est donc avec une certaine insouciance qu'il l'a suivit jusqu'à franchir un sas, et pénétrer dans une salle qui était plus que particulière ...

A en juger par les appareils qui se trouvaient là, il s'agissait d'une salle d'observation... Thélador fit courir son regard curieux sur la pièce, il n'en avait jamais vu de semblable ! Etait-ce là qu'elle travaillait ? Apparement, car elle venait de poser un de bocal sur le bord d'une paillasse...

D'autres insectes étaient exposés dans ses bocaux, et certaines plantes perchées sur ses étagères portaient des étiquettes aux inscriptions scientifiques. Réalisant alors qu'il s'était arrêter pour contempler, le matroscien se reprit, et s'avança.

-Je vous pose ça où ? Demanda-t-il poliment.

-C'est vraiment impressionnant... Je ne suis jamais rentré dans une salle de laboratoire, j'imaginais ça plus ... petit. Commenta-t-il réellement impressionné.

-Toutes ces plantes et ces bestioles... Vous travaillez dessus ? Je veux dire, pour d'autres poisons par exemple ?



Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Avez vous déjà vu deux tipp-ex qui se rencontrent ?   - Dim 18 Nov 2012 - 15:10

Elle aurait donné sûrement beaucoup pour savoir ce qu'il avait en tête, bien généralement les hommes étaient bien moins réservés vis a vis de son attitude. Soit elle leur plaisait et donc il faisait en sorte d'entrer dans le jeu en espérant obtenir ce qu'ils veulent, soit ils n'aimaient pas et mettaient directement un terme a tout ça. Sans oublier ceux que cela pouvait effrayer et qui étaient de loin les préférés de Nora, car même si la plupart aimerait que cela cesse ils n'osent généralement pas se rebeller. C'était malsain et cruel, mais la vie de veilleur pourpre ne laisse pas beaucoup de plaisir, surtout quand on est albinos.

Mais si pour l'instant elle semblait d'une assurance sans borne et d'une parfaite maîtrise, c'était uniquement parce qu'elle était protégée par sa tenue. Jamais elle n'avait conclu avec les hommes avec qui elle avait joué, sûrement de peur de se faire rejeter à cause de sa peau. Peur qui était elle même dissimulée par l'ordre qu'elle avait reçu de cacher sa pâleur. Certains pour cacher ce qu'ils sont se font si discret qu'on fini par les oublier, elle avait décider d'être tellement elle même et exubérante qu'on avait fini par l'éviter ou tout simplement à la prendre comme elle prenait les choses, en jouant.

Effectivement elle ne lui avait pas posé beaucoup de question, et pas faute de ne pas en avoir. Il était assez âgé pour une recrue, pourquoi s’enrôler maintenant ? Il ne venait pas d'ici il le portait sur lui, qu'en était la raison depuis quand vivait-il a Korrul. A vrai dire rien que d'y penser les questions se bousculaient et certaines n'étaient peut être pas très correctes. Le soucis quand on est quelqu'un de curieux et naturel c'est qu'on a souvent tendance à vouloir savoir des choses qui ne nous concernent pas. Et s’intéresser de trop près à un homme trop vite c'est parfois une mauvaise idée, il est des fois très difficile de s'en débarrasser une fois qu'ils sont persuadé qu'ils ont une chance.

Elle était sur que le labo lui ferait grande impression car c'était toujours le cas. Les sciences ne sont pas tellement répandue ou alors les sciences populaires qui ne sont bien souvent que des racontars de bonne femme qui se transmettent de mère en fille et qui avec les générations deviennent tout simplement n'importe quoi. Mais ici c'était différent, ici il y avait des appareils et des outils aux formes tellement incroyable qu'a moins de le savoir il était impossible d'en deviner les fonctions. Sur les paillasses étaient posé des fioles et des tubes à essais remplis de produit de presque toutes les couleurs dont certaines improbables. Sur les étagères presque toute la biodiversité de Korrul, parfois entière, parfois par petits bouts, quelques petits squelettes. Les multiples lavages journaliers donnaient à cet endroit une odeur bien particulière, elle se plaisait a l'appeler l'odeur de la science. Elle se retourna pour regarder le petit bleu perdu dans la contemplation de l'endroit le sourire aux lèvres. Il se reprit bien vite comme si c'était une faute de sa part, alors que s’émerveiller est une chose saine, le premier pas qui mène a l'envie de compréhension.

-Poses ça ou tu veux tant que ça ne risque pas de tomber. Je préparerai moi même pour l'arriver du lieutenant. Y'a quelques produits dangereux quand même. Je m'en voudrais que tu perdes une main ou deux.

C'était dit avec légèreté histoire de ne pas non plus trop dramatiser alors que ça n'en était pas la peine. Mais néanmoins ça n'en était pas moins vrai pour autant.

-Il y a différentes salles certaines sont bien plus petites. Mais comme ici ce sont les sciences appliquées on a plus de moyen. D'ici sortent autant de poison que de médicament. Selon les humeurs du jour on pourrait faire sortir la pire saloperie, ou sortir un remède contre la pire saloperie. C'est aussi bien évidemment en fonction des besoins. En cas de guerre par exemple on nous demanderait sûrement de nous concentrer sur l'armement ou sur les premiers soins.

Elle se rapprocha de lui, fit de la place sur la paillasse juste en face pour s'asseoir dessus juste devant lui histoire d'être à sa hauteur, elle baissa juste un peu la tête histoire de toujours resté dans le noir vis a vis de ses yeux.

-Et des fois il arrive tout simplement qu'en pensant trouver quelque chose, on tombe sur quelque chose de totalement différent et pas moins intéressant pour autant. Travailler ici c'est en permanence se faire rappeler son ignorance alors que sans vouloir me vanter j'suis loin d'être la dernière des ignorantes.

Elle releva la tête juste assez pour lui permettre d'entrevoir sa bouche et son menton tatoué et pale.

-Alors...Toujours sur de vouloir n'être qu'un soldat ? Pas envie de mettre les pieds dans l'univers sans limites connues de la science ?

Après tout elle lui rendait service à insister, s'il hésitait jamais il ne serait un bon soldat.

-Je ne vais pas pouvoir me retenir de poser cette question, si tu pars sans que je le sache je vais devoir te courir derrière...Sans indiscrétion qu'est ce qui t'as poussé à t’enrôler dans cette vie qui n'en ait finalement pas toujours une à part entière ?
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Avez vous déjà vu deux tipp-ex qui se rencontrent ?   - Lun 19 Nov 2012 - 10:01

Respectant ses directives, il se déchargea de son fardeau en le déposant délicatement sur une paillasse vide et stable. Il s'en éloigna, les bras soulagés, mais l'ombre d'une inquiétude flottant dans un recoin de sa conscience ; le taquinait-elle en soulignant qu'il puise perdre une main par la faute des produits que le carton contenait ? Pourquoi ne pas lui avoir souligné avant qu'il ne porte l'objet ? Aurait-il pu se blesser ou la blesser si il avait simplement trébuché ? Etait-elle simplement tête en l'air, ou juste taquine pour lui délivrer une telle information qu'au moment présent ?

Encore une fois le comportement de la jeune femme le laissait perplexe...

Par précaution, il songea qu'à l'avenir, il devrait lui en demander plus sur les produits qu'elle lui faisait transporter... Il ne pouvait pas se permettre de perdre une main.

Il écouta avec attention ses explications sur l'endroit, et si parfois il fut heurté par son vocabulaire assez cru il s'obligea à la tolérance. Cette dame là, il l'avait déjà remarqué, n'avait rien des fillettes à marier qu'il avait trop souvent côtoyé... Elle ne serait pas la première ici à prononcer des mots comme "saloperie", et il lui faudrait bien s'habituer...

"Alors...Toujours sur de vouloir n'être qu'un soldat ? Pas envie de mettre les pieds dans l'univers sans limites connues de la science ?"

La question le prit de court, et un instant ses sourcils creusèrent une ride de réflexion au centre de son front. Faire partie de la section scientifique, il n'y avait jamais pensé... Pourtant, le monde qui l'entourait ne l'avait jamais laissé insensible... Il soumit la proposition à sa motivation et la réponse lui vint naturellement :

-Je pense être plus apte pour être la main qui tien l'arme, que pour être celle qui la confectionne. Je suis plus fait pour être soldat.

Répondit-il avec honnêteté. Oui ... Il avait besoin de voir le visages des condamnés dont il prendrait la vie, il avait besoin de sentir le sang, l'aventure et la peur. Il n'était pas venu ici pour "chercher", il était venu ici pour trouver... Trouver un place où il ne sentirait pas de trop. Et n'être "qu'un soldat" semblait la solution à beaucoup de ses questionnements.
Ses lèvres esquissèrent un sourire d’excuse qui se crispa légèrement alors qu'elle se lançait sur la formulation d'une question un peu plus personnelle... Il aurait pensé qu'elle s’inquiète plutôt de sa présence ici en tant que soldat, en vu de son origine, mais elle se cantonna à l'interrogation des ses raisons ici.
Il avait déjà exposé à sa hiérarchie ses multiples raisons pour faire partie de leurs rangs, et récemment il avait découvert une raison plus profonde à genèse de sa motivation subite pour la carrière de soldat.Ainsi il aurait pu lui raconter l'histoire du forban, lui dévoiler le désire de surpasser le souvenir de son père, ou encore l'amour brûlant qu'il nourrisait pour demi soeur qui ne pourrait jamais épouser, il aurait pu lui expliquer en quoi toute ses raisons l'avait poussé à choisir "une vie qui finalement n'en est pas toujours une à part entière", plutôt qu'une vie de mensonge... Mais il se contenta d'une bien version plus épurée ;

-Je n'avais pas de don particulier pour m'occuper de l'élevage de ma famille adoptive, et en cherchant ce que je pouvais faire, je me suis rendu compte que je n'étais pas mauvais pour ce qui touchait au militaire ... Et comme l'officier Vara'Da a semblé me trouver quelque prédisposition qui pouvait lui être utile, j'ai tenté ma chance.

Il y avait dans ses propos une nonchalance qui ne lui rassemblait pas, mais il jugeait ses véritables motivations trop personnelle pour lui délivrer... Craignant qu'elle cherche à en savoir plus, il dévia habilement la conversation vers elle.

-Et vous alors ? Pourquoi préférer chercher des réponses, pour des questions qui se multiplient dès qu'une est résolue ? Pourquoi être la main qui confectionne l'arme, et pas celle qui la porte ? Cela n'en est-il pas lassant de chercher sans cesse ?





Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Avez vous déjà vu deux tipp-ex qui se rencontrent ?   - Jeu 22 Nov 2012 - 15:02

Plus apte à tenir une arme qu'a la créer, d'une certaine manière elle pouvait le comprendre. Elle même n'était pas mauvaise dans le maniement des armes même dans ce domaine sa mémoire lui était d'un grand secours. Néanmoins baigner dans le sang et en avoir plein les mains au sens propre comme au sens figuré ne lui plaisait pas du tout. Certes c'était avec ses armes que les morts étaient causées, mais peut-on tenir pour responsable le créateur quand l'utilisateur à de mauvaises intentions ? C'est derrière ce raisonnement qu'elle se protégeait ainsi que sa conscience. Un cultivateur, adopté...Maintenant sa présence ici commençait à prendre tout son sens. Il était un remboursement. Cela aurait put la touché, lui serrer un peu le cœur mais il n'en fut rien. Non pas qu'elle ne le connaissait pas assez pour ça ou qu'il ne lui aspirait aucune sympathie. Mais ici les histoires triste son monnaie courante et on fini par ne plus accorder sa pitié aussi facilement, de toute manière ici c'était tellement mal vu. Et de toute façon ici son passé importe peu, c'est comme un nouveau départ.

Néanmoins elle se rendit compte un peu tardivement qu'elle avait relevé la tête pour pouvoir le regarder dans le yeux, s'en rendant compte elle tira sur sa capuche pour rectifier le tire. La vitesse avec laquelle il dévia le sens de la conversation démenti le ton de ses paroles. Mais elle n'allait pas le poursuivre, sa vie lui appartenait à lui d'en dévoiler ce qu'il en voulait. Après tout elle lui cachait bien son propre visage. Elle posa ses deux mains en appuie pour se pencher légèrement en arrière, et c'est avec le sourire qu'elle répondit à sa question.

-Il y a plusieurs raisons...Mon frère en est une, c'est lui qui m'a donné le goût des sciences. Ensuite on pourrait presque dire que j'ai été faite pour ça. Sans vouloir paraître prétentieuse, ma mémoire est sans faille. Ce qui est une vraie bénédiction pour les sciences. Et même si je suis très douée pour ça je n'aime pas me battre, encore moins tout ce que cela implique. Permettre à d'autre de le faire c'est déjà assez je trouve.

Elle avait levé un doigt pour chaque raison. Certes ce n'était pas tout, mais c'était les raisons les plus importantes. Le reste c'était pour elle.

-Et enfin je pourrai finir par dire que j'ai du mal à accepter de ne pas comprendre quelque chose. « Parce que », « c'est comme ça » ne sont pas des réponses pour moi. Et le plaisir de trouver une réponse est parfois comparable j'en suis sur au plaisir de gagner une bataille. Tu combats des hommes, je combats l'ignorance. Bien entendu c'est un combat perdu d'avance, mais n'est-ce donc pas pour cela que c'est excitent ?

Et voilà elle venait de s'enflammer. Une énergie incroyable venait de se déverser en elle, elle se sentait la force d'abattre des montagnes, son ton avait gagné en ferveur alors qu'elle se galvanisée elle même. Elle aurait pu lui parler durant des heures de son « combat ». Néanmoins si le soldat avait son après midi de libre, ce n'était pas le cas de la scientifique. Une porte a l'autre bout de la pièce s'ouvrir violemment alors qu'un homme lui aussi en blouse faisait son apparition.

-Nora qu'est ce que tu fais ! Le lieutenant va commencer a s'imp...

L'homme s'arreta posant ses yeux tour à tour sur Nora et Thélador. Plusieurs sentiments se disputaient son visage, entre colère, exaspération, lassitude.

-Nora...

Le ton sonnait comme une menace comme le font en général les parents avec leurs enfants. D'abord le nom d'un ton menaçant ensuite le reste de la réprimande. Certes elle avait déjà ramenait un ou deux hommes ici juste pour des raisons toutes autres que le travail. Mais cette fois elle était innocente...Presque. Elle sauta de sa paillasse posa une main sur l'épaule de Thélador et l'autre dans son dos pour le raccompagner vers la porte.

-Désolée mais mon combat contre l'ignorance n'aime pas être délaissé. Tu vas voir c'est super facile pour te retrouver tu vas toujours tout droit jusqu'au mur à fenêtres ensuite tu le longes vers la droite et techniquement y'a une porte de sortie voilà, bon après-midi et bon courage dans ta formation. A bientôt peut être !

Elle lui referma la porte presque au nez sans qu'il ne puisse demander plus de détail. Elle sentait des regards haineux s'accumuler dans son dos.

-J'arrive, j'arrive !
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Avez vous déjà vu deux tipp-ex qui se rencontrent ?   - Sam 24 Nov 2012 - 5:06

Mener un combat contre l'ignorance ? L'idée lui paraissait étrangement ... Folle, voir, démesurée, et sinon impossible. Il existait donc fou et dément pour courir après une telle chimère ? Étrange, il les aurait imaginé dans une peau toute autre que la jeune femme qui se trouvait en face de lui... Quoi que ... Elle s'obstinait à se dissimuler à son regard, alors, peut être que sous ses airs amusante se cachait l'ombre d'une folie passionnelle.
Il ravala un sourire jaune. Il était bien mal placé pour désapprouver ce genre d'attitude... N'avait-il pas prit la route sous un coup de folie pour s'engager ? Pouvait-il se moquer d'une personne courant après l'impossible quand lui même l'avait cru possible ? Certainement pas ... Et peut être même avait-il à apprendre de cet acharnement...

Il n'eut pourtant pas le loisir d'essayer d'en apprendre plus sur elle, car la porte s'ouvrit laissant apparaître un homme en blouse. Un instant de flottement, assez long pour que Thélador se sente de trop ... Et avant qu'il n'ai proposé de la laisser travailler, elle le jetait déjà dehors.
Il se retrouva interloqué planté là, derrière la porte, partagé entre consternation et amusement... Alors, indécis, il opta pour la lassitude. Un soupir plus tard, il fit un pas en avant, essayant de souvenir des indications qu'elle lui avait expédier ... Mais qu'est ce qui lui avait prit de traîner dans le coin ?!


°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Plusieurs jours plus tard

Thélador fit glisser la bandoulière de son FFI, et rangea l'arme avec les autres... La salle d'entrainement aux tires était vide. Lui seul parmi les jeunes recrues avait joué les prolongations malgrè les protestations de son estomac.

Shalim avait pourtant insisté : " Traîne pas le pâle, on va se ramasser les fonds gluants des marmites sinon !" , mais le dit pâle l'avait juste encouragé à y aller sans l'attendre prétextant qu'il voulait encore s’entraîner à viser.
"Encore t’entraîner ? Mais tu as déjà touché la cible en plein centre trois fois de suite, t'es bien le seul de nous qui doive pas refaire cet exercice" Lui avait fait remarquer sceptiquement Shalim.

A cette remarque, Thélador n'avait pas pu plus lui répondre plus qu'un regard qui lui intimait de ne plus poser de question. Shalim avait donc haussé les épaules en s'éloignant, tout marmonnant quelque paroles inaudibles dans sa barbe frisée.
L'homme pâle avait savouré cet instant de calme et de solitude, et avait visé encore la cible pour quelques tires, mais Shalim avait raison, il n'avait plus besoin de s'entraîner...
Il patienta encore un moment avait de se rendre doucement à la cafétéria. A vrai dire il espérait que les autres aient fini de manger lorsque lui arriverait. Son humeur était trop souvent morose ces derniers moments, et Shalim avait l'oeil trop acéré pour ce genre de chose... Par deux fois, il avait insisté pour que Thélador lâche le morceau, mais celui ci s'était borné à refuser de s'expliquer, prétextant que tout allait bien.

Ce qui n'était pas l’exacte vérité... Depuis qu'il avait reçu la lettre de Lalah qui lui annonçait qu'elle partirait à matroos flanqué du pilote fétiche de la famille, Thélador était rongé d'une frustration acide que même les heures d’entraînements peiner à atténuer. Il savait pourtant qu'il devrait se reprendre. Mais pour le moment, il avait surtout besoin de prendre des distances avec Shalim et ses questions insidieuses, car à cette allure, il finirait par lui coller son poing en travers de la figure...

L'assiette qu'on lui servit était en effet composé des "fond gluants de la marmite"... Il se demanda même si elle ne contenait pas non plus quelque bois de la marmitte elle même, raclée comme elle avait été pour le servir ! Il ravala une grimace, et se contenta de la satisfaction de voir que la salle était presque vide.

Il se trouva une place, parmi tant d'autre et marqua un temps d'hésitation devant la mixture improbable qu'il était censé ingérer ... Il était incapable de dire ce qui lui coupait le plus l'appétit : sa couleur étrange Ou cette histoire de Lalah et Azeor... ?

*Tu penses trop à elle mon vieux. Bien trop. Et tu es pas là pour ça !*

Se reprit-il en avalant avec courage la première cuillère.











Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Avez vous déjà vu deux tipp-ex qui se rencontrent ?   - Lun 26 Nov 2012 - 9:38

Elle n'avait que trop travaillé ce matin encore et elle avait largement raté l'heure du déjeuné. Bien entendu il y aurait toujours de quoi manger mais vu ce qu'on allait lui servir il était clair qu'elle avait raté l'heure du déjeuné. Elle était sortie du labo avec la vitesse d'un courant d'air elle c'était laissée tomber dans les escaliers plus qu'elle ne les avait descendu. Plusieurs fois elle avait failli finir a terre avec la personne qu'elle avait bousculé, des « Encore toi ! », des « NORA ! » agacé avaient une fois de plus retentis dans les couloirs. Pourquoi son frère ne pouvait-il simplement pas lui dire qu'il allait manger et l'inviter à en faire de même, plutôt que de revenir le ventre plein et lui demander si elle avait fait autant.

Une fois devant le réfectoire il lui fallut faire une petite pose contre un mur, elle remit en place comme il le fallait sa capuche, se composa un sourire de circonstance même s'il n'était pas dit que la grosse cuistot puisse le voir. Elle allait encore la regarder avec ce même regard plein de consternation qu'elle affichait devant tout les retardataires. Puis elle lui sourirait de manière sadique au moment de verser dans son assiette les restants du plats du jour. Quand à Nora elle serrerait les dents jusqu'à être assise loin de la cuisinière pour cracher son venin sur l'infâme mixture.

Ca ne manqua pas, comme à l'habitude elle fut incapable de reconnaître ce qui se trouvait dans son assiette. On pouvait à peine voir si c'était chaud, c'était épais, et visqueux. Si elle n'avait pas déjà été blanche comme un linge alors elle aurait pâli. N'importe quel animal aurait fui plutôt que de manger mais si elle voulait tenir jusqu'au soir, pas le choix. La dernière fois ou elle avait sauté le repas n'avait pas été glorieux pour elle. Elle redressa le visage un petit moment pour voir si un visage familier et pas trop hostile traînait seul dans le coin. Un sourire lui fendit le visage quand elle reconnu sa petite bleusaille du moment. Elle se dépêcha de le rejoindre de peur qu'une de ses connaissances à lui ne prenne la place et ne lui rende donc la tache plus difficile.

-A quoi bon payer des scientifiques pour créer des armes terrifiantes, alors que notre aimable cuisinière possède déjà de quoi faire reculer le plus valeureux des hommes dans le fond de sa marmite. Un jour une arme sera crée avec pour base cette...Mixture.

Elle s'installa en face de lui, posa d'un bruit sec son plateau, il n'y eu même pas une éclaboussure provenant de son assiette. La chose appelons la ainsi se contenta de bouger légèrement. Cette fois elle ne portait pas la blouse, juste le cuir.

-Bonjour Thélador ! Toi aussi tu fais parti de ses travailleurs acharnés, ou passionnés, voir les deux que l'on récompense à coup d'armes bactériologiques alimentaire à midi ?

Elle ne pouvait évidemment pas relever la tête pour lui parler à table ils étaient à la même hauteur. Pour lui parler franchement elle devait au moins lui montrer la moitié de son visage. Exclus pour le moment. Elle se contenta donc de « jouer » avec sa fourchette et ce qui serait bientôt un caillou une fois qu'il aurait refroidi.

-Désolé pour la fois dernière, je t'ai mis un peu précipitamment à la porte mais le lieutenant n'apprécie pas beaucoup que je ramène de beaux garçons aux labos durant les heureux de travailles.
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Avez vous déjà vu deux tipp-ex qui se rencontrent ?   - Lun 26 Nov 2012 - 10:38

Il avait reconnu sa voix avant même qu'elle ne prenne place en face de lui. Il releva vaguement la tête alors qu'elle le saluait joyeusement, et ses yeux s'attendant à tomber sur une blouse marquèrent un temps d'arrêt sûre la tenue que la scientifique arborait.
D'aussi loin qu'il se souvienne, il n'en avait jamais vu qui en dévoile autant sur les formes féminines qui n'en cache en même temps... Sa cuillère se suspendis à quelque centimètre de sa bouche, alors que la surprise le paralysa une fraction de seconde. Le bruit sec du plateau, manqua de le faire sursauter mais lui permis de raccrocher son esprit à la réalité.

-Bonjour.

La salua-t-il assez platement, alors que son visage se fermait plus que jamais. Il n'avait pas oublié la façon dont elle l'avait jeté dehors, et bien qu'il ne soit pas particulièrement rancunier, les manières de la scientifiques le contraignait à la méfiance. Qui sait ce qu'elle allait lui réserver aujourd'hui ? Songea-t-il plus amère qu'il ne se l'avouait. Sa bulle de solitude venait de se disperser comme une poignée de sable emmené au vent... Il en retint un soupire et se composa le plus poli possible. Du moins jusqu'à ce qu'elle s'emporta à le qualifier de "beau garçon"... Car à cet instant, ses yeux se transformèrent en glace.

-Vous n'avez pas à vous excuser. Si ma présence n'était pas permises dans le laboratoire, me mettre à la porte était légitimie. Bien qu'à l'avenir je vous serez grè de me prévenir des endroits où ma présence est désapprouvés par vos supérieurs. J'aime autant éviter les ennuis.

Ajouta-t-il d'une voix guindée.

-Vous devriez manger vite. Ca se solidifie rapidement quand c'est froid.
Préconisa-t-il, cherchant à peine à être plus agréable.

Il savait son attitude au bord de glisser dans l'irrespect, mais il ne parvenait à se monter plus courtois en vu des flagorneries qu'elle lui déversait, le jour même ou sa patience était à son plus bas niveau.

-Bon appétit. Conclu-t-il en replongea résolument son regard sur le contenu de son assiette.








Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Avez vous déjà vu deux tipp-ex qui se rencontrent ?   - Lun 26 Nov 2012 - 11:17

Un frisson lui secoua l'échine alors qu'il lui répondait. Le mouvement en fut totalement imperceptible, après tout ça n'était pas la première fois qu'on lui parlait sur ce ton et en parlant du ton ça n'était pas le pire qu'on ait employé sur elle. Ce qui par contre la fit bien grimacé ce fut le langage employé. On aurait dit un prince qui faible de son grade compense par sa naissance. Comme quoi, énerver un homme est le meilleur moyen d'en connaître la nature. Il pouvait se fermer, autant qu'il le voulait la plus belle montagne finie toujours par céder sous les assauts répétés de la mer.

Il y eu un petit moment de flottement. Elle ne releva pas tête ni pendant qu'il parlait ni une fois qu'il eut fini de le faire. Elle ne bougea pas d'un pouce et si elle ne donnait pas de signe d'activité physiquement, mentalement elle travaillait à deux cent à l'heure. Monsieur sortait les griffes, alors elle allait mordre.

-J'espère que tu parles pas de cette manière à tout tes supérieurs...Sinon j'te donne pas deux ou trois mois avant de devoir retourner chez toi.

De cette manière elle n'avouait pas plus être son supérieur que ne pas l'être. Elle repoussa sa chaise d'un coup si sec qu'elle en frappa celle derrière elle. L'homme s'étouffa à moitié et toutes les têtes se tournèrent vers eux. Le sourire qu'elle abordait à cet instant précis était carnassier.

-Son altesse désir être seul qui suis-je donc pour l'en empêcher. Cette dernière me pardonnera si je ne lui souhaite pas bon appétit.

Elle fit comme si elle portait une robe pour lui faire la révérence avant de récupérer son plateau et partir en faisant claquer ses talons vers une table plus éloignée. Il y eut quelques éclats de rire, des commentaires à messes basses. Beaucoup de soldats sans grade viennent du petit peuple et Nora espérait qu'ils apprécient autant les manières de petit noble qu'elle. La naissance ne compte pas ici, juste le grade.
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Avez vous déjà vu deux tipp-ex qui se rencontrent ?   - Lun 26 Nov 2012 - 13:51

Thélador resta un instant interloqué. Si il avait espérait qu'elle assimile facilement le message, il ne s'était pas attendu à se le voir renvoyé en pleine figure.

Il aurait sûrement reculé devant sa véhémence, si il s'était trouvé débout, mais comme ce n'était pas le cas, il se contenta de rester statique, évitant tout geste brusque pouvant énerver d'avantage la dame. Les rires de ses comparses ne lui parvinrent que de façon lointaine, car son esprit alerte était bien trop occupé à anticiper une baffe qu'il imaginait déjà venir.

Pourtant, elle n'en fit rien et se contenta de le planter là. Ainsi se retrouva-t-il stupidement seul avec sa mixture, le coeur aussi proche de l'explosion de colère que pétri de honte. Il enrageait de la mise en scène qu'elle leur avait imposé devant tant de regard, autant qu'il jugeait sa réaction justifiable en vu de son propre comportement...
Son humeur était cependant trop morose pour se décider à lui présenter ses excuses de suite. Rageusement il se promis qu'il ne s'écraserait pas devant elle, et encore moins aux yeux de la foule ! Il fusilla du regard deux ou trois malheureux qui avaient eu le malheur de le regarder plus de trois secondes et s'empressa de finir sa gamelle.


Des heures plus tard, il pensait encore à cette histoire. La colère était retombée, et il se permis d'aborder la situation sous un autre oeil... Il avait bel et bien injustement déchargé sur elle une frustration qu'il nourrisait depuis plusieurs jours, et cette attitude n'avait rien d'élogieuse ! Loin de là...
Si il en venait à se retourner contre les siens pour un simple "beau garçon" qu'en serait-il lorsqu'un forban insultera sa mère ?
Non... Il avait agit comme un idiot, et s'en mordait à présent les doigts... Il lui fallait trouver un bon moyen d'entrer la hache de guerre, et la réponse ne lui vint qu'en fin de soirée ...

Plusieurs jours plus tard, un peu avant midi


Il avait attendu que l'heure du repas approche, afin que le laboratoire se vide au maximum. Puis, il s'était lancé dans les couloirs, essayant de se rappeler du chemin emprunter la première fois, bientôt heureux de se retrouver devant la porte qu'on lui avait plusieurs jours plus tôt fermé au nez.
Il toqua, et remercia les dieux qu'en il reconnu la voix de Nora l'invitant à entrer.

Rapidement, il se glissa dans la pièce, vérifia qu'elle y été seule, ce qui était le cas, et se lança dans les excuses qu'il avait répété avant qu'elle ne le foute une nouvelle fois dehors ;

-Nora, je tenais à m'excuser pour mon attitude déplacer de l'autre jour. Je me suis montrer désagréable, de façon injuste avec vous et je voudrez vous présenter mes plus plates et sincère excuses ...

Il aurait voulut formuler quelque chose de plus grandiose, mais les mots n'avaient jamais été sa tasse de thé. Pourtant, il ne s'arrêta pas là...

-Je venais aussi vous amener ça ...
Ajouta-t-il en fouillant dans sa besace, pour en extraire une bocal contenant apparemment quelque chose de vivant.

-Il m'a semblé me souvenir que vous n'aviez qu'un seul spécimen, et comme je suis tombé dessus lors d'un entrainement, je me suis dit qu'il pouvait vous servir...

Expliqua-t-il en posant sa trouvaille sur une paillasse. A vrai dire, si il était tombé dessus, cela n'avait rien eu d' hasardeux. Il avait cherché pendant plusieurs jours l'insecte, le même que celui qu'elle lui avait exhibé lors de leur première rencontre, afin de lui apporter une raison de plus de le pardonner.
Il avait cru ne jamais y arriver, mais finalement la chance lui avait sourit. Mais cela expliquait qu'il ai mit autant de temps à lui présenter ses excuses.

-Enfin, je suis pas sûr à cent pour cent que se soit le même spécimen mais ... J'ai préféré vous l'apporter quand même ... Par contre, j'ai emprunter le bocal à l'une des cuisinières, alors faites moi signe quand vous n'en aurez plus besoin, que je puise lui rendre.

Conclu-t-il, un demi sourire penaud flottant sur le visage. la bestiole, plus petite que la première capturée tenait dans le pot à confiture, dont les trois percé rapidement dans le couvercle lui permettait de respirer.




Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Avez vous déjà vu deux tipp-ex qui se rencontrent ?   - Lun 26 Nov 2012 - 15:16

-Vous n'avez pas à vous excuser. Si ma présence n'était pas permises dans le laboratoire, me mettre à la porte était légitimie. Bien qu'à l'avenir je vous serez grè de me prévenir des endroits où ma présence est désapprouvés par vos supérieurs. J'aime autant éviter les ennuis. Gna gna gna gna gnagnaaaa

Cette réplique elle l'avait répété une paire de fois, à vrai dire une fois quand son frère lui avait demandé si c'était la nourriture de la cantine qui l'avait fait revenir si vite, une deuxième fois quand l'assistant de son frère lui avait fait remarqué qu'il était étrange qu'elle n'ait pas fait revenir le type de la dernière fois. Et quelques autres fois juste pour le plaisir de le ressortir mot pour mot, avec un ton exagéré et la gestuelle allant avec. Elle avait tenu, deux jours ce qui en soit était rare car si sa mémoire est exceptionnelle elle ne l’empêche pas de passer très vite a autre chose.

Et l'avantage de la science c'est qu'il y a toujours une foule « d'autre chose » pour se changer les idées. Disséquer de petits animaux est une incroyable moyen de décompresser, la barbarie méthodique de la chose permet ainsi d'enterrer toute forme de rancœur. Et ce jour la alors qu'elle testait la force d'un anesthésiant sur un petit rongeur, celui qu'elle avait appelé plus ou moins injustement devant tout le monde sa majesté lui fit l'honneur de sa présence. Elle avait failli dans un premier temps bien redresser la tête en pensant qu'il s'agissait d'une autre blouse blanche du département. Mais il avait mit trop de temps a parler, hors en général quand quelqu'un doit dire quelque chose ici il le dit même avant de dire bonjour. La science est parfois plus forte que les bonnes manières dans ce milieu. Il s'excuse, il a été grossier sans raison il n'avait pas besoin de le lui rappeler serait-il venu un mois plus tard qu'elle ne l'aurait pas oublié. Elle continua de faire jouer le scalpel à l'intérieur de l'animal ce dernier n'opposant pas la moindre résistance.

Elle aurait pu en rester la, lui dire que tout ceci ne lui importait que très peu. Car au final c'était vrai il peut arriver à n'importe qui de vivre un jour sans, à vrai dire elle l'avait aussi surtout fait pour lui. Quand on est en bas de l'échelle dans une société militaire il n'est pas bon de perdre son calme qu'importe le type d'attaque. Enfin, techniquement les soldats devaient s’entraîner pour résister à la provocation et toujours garder la tête froide...A moins que ça ne soit l'inverse pour l'infanterie. Perdue dans ces pensées divagantes elle ne c'était pas rendu compte qu'elle venait tout simplement de coupé une artère à la pauvre bête qui se vidait de son sang sur elle...

-Merde !

Elle planta le scalpel avec un mouvement rageur sur la petite planche en bois qui lui servait de support, retira les gants qu'elle portait sur ses gants. Puis après s'être reculée c'est la blouse qu'elle retira. Quand à lui il venait d'abattre sa dernière carte, et qu'elle dernière carte ! Elle traversa la distance les séparant à une vitesse presque surnaturelle pour venir s'emparer du bocal avec avidité.

-Magnifique...magnifique spécimen.

Elle lui tourna le dos un cours instant pour pencher la tête vers le haut après avoir mis le bocal à la lumière histoire de vérifier si l'insecte était bien ce qu'il prétendait être. Si Thélador était observateur il verrait alors que même dans cette position la capuche ne tombait pas, et qu'a l'inverse elle se comportait comme si elle était attaché de l'intérieur. Elle rabaissa la tête pour lui faire à nouveau « face » le bocal entre ses mains.

-Il serait véritablement mesquin de ma part de pas daigner accepter des excuses aussi bien présentée. Surtout compte tenu des efforts qu'il t'a sûrement du fallu employer pour le trouver. D'ailleurs va falloir que tu me donnes l'endroit toutes données doit être consignées.

La pauvre petite bête obligée de voyager dans un pot ayant servi à cette horrible cuisinière ! Ruyn seul savait quel genre d'horreur alimentaire avait traîné dans ce pot et combien de temps. Elle retira le couvercle et avec autant de vitesse que de délicatesse en retira l'animal. Pour le mettre dans un pot plus grand qu'elle referma avec un livre posé de tel manière a laissé sortir de l'air.

-Si ça t’intéresses je pourrai te faire parvenir un échantillon de l'hallucinogène psychotrope inducteur de terreur, que je compte créer à partir de ses sécrétions. Enfin seulement si le produit en lui même ne créer pas de dépendance. Ca serait dommage.

Bien entendu il y avait une pointe d'humour dans le sens ou non elle ne pouvait pas lui en fournir légalement, et que de toute façon personne n'aimerait se faire ce genre de petit délire le soir dans sa chambre. A moins de vouloir réellement affronter son pire cauchemar entre deux entraînements.

-Il serait peut être temps de confessé que j'ai réagi peut être un peu excessivement moi aussi...Tu verras je le fais souvent, surtout *chuchottement* durant mes mauvaises périodes du mois.

Parler de ça ne la gênait pas. Mais visiblement il était de bonne naissance peut de chance que dans son milieu toutes les femmes en parle avec autant de légèreté, compte tenu que ça n'était même le cas dans sa propre « caste ».

-Tu as séché l’entraînement pour faire une heureuse ou tu as le droit un repos ? Car dans tout les cas, j'étais à deux doigts de partir. Les labos ne sont pas à nous cette après midi. Le département armement à visiblement quelque chose de lourd à préparer.
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Avez vous déjà vu deux tipp-ex qui se rencontrent ?   - Mer 28 Nov 2012 - 14:51

Ciel, il était tellement tendu. Il craignait véritablement qu'elle ne le mette à la porte. Et pour cause, là où tous les hommes auraient amenés des fleurs, lui avait choisi de lui rapporter un insecte ! Sur le coup, il avait trouvé l'idée excellente, mais à présent qu'il tenait le bocal, il lui venait comme un doute...

Il aurait peut être dû attendre qu'elle ne soit plus armé d'un scalpel pour venir lui présenter ses excuses ... Et voilà qu'elle fondait sur lui à grandes enjambées maintenant ? Allait-elle le giffler, l'insulter ? ou ... Prendre le bocal. Oui apparemment seul ça comptait car pendant une fraction de seconde il aurait pu disparaître qu'il n'était pas sûr qu'elle s'en rende compte !
-Ravi d'avoir pu vous aider dans vos recherches ! Ajouta-t-il en récupérant son pot de confiture, un sourire soulagé flottant sur les lèvres. Il y croyait à peine ... Il avait réussit à se faire pardonner ! Ce n'avait pas été si difficile au boût du compte, peut être que les femmes n'étaient pas si difficile à appréhender qu'il l'avait toujours cru.Quoi que, à y réfléchir, il espérait ne plus avoir à faire les fouilles de sables pour dénicher un insecte d'excuse.
Elle s'en alla même jusqu'à confesser qu'elle avait peut être agit de façon exagéré, pour des motifs dont il se serait bien passé de connaitre. Son sourire confiant prit une inflexion gêné devant la franchise de la scientifique. Se moquait-elle de lui ? Impossible de le savoir ... Son visage lui restait dissimuler.
-Je tacherais de faire attention à ce qui peut vous froisser involontairement alors ... Hasarda-t-il, incapable de savoir ce qu'il devait répondre à ça...

Puis alors qu'elle s'enquit du temps libre qu'il disposait, il s'éclaircit la gorge, et proposa hésitant :

-Et bien je me disais que en vu de l'heure ... Enfin je veux dire, je n'ai pas encore manger ... Alors si vous non plus, on pourrait se rendre à la cafétéria et ...Essayer de discuter sans attirer trop l'attention cette fois.

Ajouta-t-il avec une pointe de légèreté qu'il était loin de ressentir.
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Avez vous déjà vu deux tipp-ex qui se rencontrent ?   - Jeu 29 Nov 2012 - 14:49

Il était ravi d'avoir pu contribuer dans la confection d'un médicament, ou une toute autre science que l'armement cela l'aurait fait sourire. Mais cette fois nous parlions bien d'un produit censé agir sur le cerveau, faire délirer, et surtout plonger dans une terreur irrationnelle les gens touché.

-Merci ! Grâce à toi je vais pouvoir inventer la première « drogue qui donne vie aux cauchemars ».

Comment résister a l'envie de prendre un ton lugubre et glauque pour annoncer cela. Malheureusement elle ne pouvait pas jouer sur le jeu d'expression du visage, elle l'aurait sûrement gratifié de deux grands yeux bien ouverts et d'un sourire trop large pour être sain. Il avait eu de la peine à cacher son soulagement, visiblement le pauvre avait appréhendé de tomber en face d'une boudeuse. La vie est trop courte surtout dans l'armée pour la passer à alimenter des rancœurs, surtout pour des broutilles. Si seulement plus de gens étaient capables de comprendre ça. Elle entrevit aussi son sourire se déformé à l'entente de ses périodes. Elle avait l'impression de brusquer une jeune garçon encore non rompu avec les choses de la vie. Et c'était peut être le cas. Cette simple idée lui arracha un grand sourire. Bon nombre de mauvaise idée venait de passer derrière sa tête, l’innocence chez un homme est chose si rare...Pourquoi fallait-il donc que la mettre à l'épreuve, la brusquer soit aussi drôle et jouissif.

Elle se cachait dans son exubérance et lui à l'inverse dans son introversion. Elle était sur que la capuche le gênait, qu'il aimerait la voir juste pour savoir quand est-ce qu'elle plaisantait. Comme elle aurait bien voulu qu'il soit un peu plus curieux, qu'il lui pose des questions sur cette capuche et avoir ensuite le plaisir de lui répondre le plus évasivement possible. Lui laisser imaginer des choses, voir jusqu’où son imagination pouvait le porter. La il donnait juste l'impression de ne pas s'y intéresser. Il fallait aussi résoudre une dernier détail.

-Alors pour commencer tu pourrais arrêter de me vouvoyer. J'ai l'impression d'être une vieille dame comme ça.

Une proposition à rattraper le repas manqué. L'idée était intéressante.

-Hum...Sans attirer l'attention, je sais pas si je vais y arriver.

Lui répondit-elle alors qu'elle retirait sa blouse pour la jeter contre le porte manteau mural et ainsi révéler une autre combinaison en tout point identique à l'autre hormis que sur celle ci certaine pièce de cuir étaient teintes en rouge bordeaux. Elle apprécia qu'il tentait de paraître détendu qui sait peut être à force de se forcer un peu paradoxalement arriverait-il a se relaxer un peu.

-J’essaierai de ne plus te faire honte comme la dernière fois ! A la bouffe soldat !

Elle brandit le poing avec un cri d'enthousiasme avant de sortir du labo pour se diriger vers la sortie d'un pas conquérant.

-Allez allez ! Sinon on va encore avoir le droit à quelques fonds de casseroles impossible à digérer et j'vais devoir te le faire payer mon cher ami ! Tu vas pouvoir en profiter pour me raconter toutes les choses horribles qu'on te fait subir, pour faire de toi une machine a tuer.
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Avez vous déjà vu deux tipp-ex qui se rencontrent ?   - Lun 3 Déc 2012 - 11:27

Malgré l'impatience de la jeune femme qui le pressait, le matroscien garda une cadence sereine.
A l'heure qu'il était de toute façon, il devait y avoir foule... Pas la peine de se précipité dans la masse.

Etrangement détendu d'avoir réussit sa réconciliation, Thélador coula un regard vers la scientifique. Elle avait revêtue la même tenue que la première fois, et bien que cette fois il n'en eut pas la surprise, il la trouvait toujours ... Sensuellement indécente.
Que lui était-il arrivé pour qu'elle s'acharne à dissimuler ainsi son corps aux yeux du monde, sans pour autant en masquer les rondeurs ? Il détourna le regard au moment même où Nora se sentant apparemment observée tourna les yeux vers lui.

Elle lui échappait tellement... A des moments, il avait l'impression de se trouver en face d'une enfant au caractère simplement pétillant, et à d'autres ... Elle créait des poisons, et hallucinogènes sur puissant visant à tuer et déstabiliser les ennemies.
Pire était que cela semblait l'amuser. Elle n'en était pas à sa seule plaisanterie douteuse sur ce qu'elle confectionnait... La question qui lui venait été alors ; Etait-ce simplement de l’ignorance , et dans ce cas il se doutait qu'elle n'était pas des plus gradée de sa section, ou alors, la preuve d'un caractère au accent sadiques ? Il secoua la tête, chassant ses réflexions qui n'en finissaient pas de se multiplier, et se composa un sourire léger alors qu'ils parvenaient à la cafétéria. Profitant du silence qui s'était installé entre eux il lui glissa, un sourcil arqué dans une subtile expression interrogative;

- Alors, paris-tu sur les fond de casseroles impossibles à digérer ?

Il montra du menton la longue files qui s'étendait devant eux... Ils avaient l'air d'être dans les derniers ...

Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Avez vous déjà vu deux tipp-ex qui se rencontrent ?   - Lun 10 Déc 2012 - 14:08

Pas la peine de se précipité dans la masse ? Encore heureux qu'il n'avait pas dit cela tout haut, sinon c'est à coup de pieds dans les fesses qu'elle l'aurait fait avancer. Après tout si cela avait pu lui permettre de gagner un repas autre qu'un fond de casseroles alors elle l'aurait sans hésité. Mais malheureusement il se contenta de traîner le pas sans donner la moindre information sur la raison de cette mollasserie. Enfin il l'a regardait c'était déjà ça de pris, elle avait appris à ressentir le regard des hommes à défaut généralement de pouvoir le voir. A cause de sa capuche elle était obligée de donner dans le mouvement ample ce qui donnait tout le temps nécessaire aux voyeurs de se mettre à regarder ailleurs, voir même pour les meilleurs de se composer une expression de visage descente.

Alors finalement elle ne tourna la tête que pour lui faire monter une petite poussée d'adrénaline, sachant parfaitement qu'elle croiserait pas son regard. Il arrivait que certains hommes ne change pas de regard malgré tout. Les premières fois ce fut elle qui se prie à immédiatement détourner le regard rouge de gène...Puis de honte. Car même si aujourd'hui il était bien difficile de dire que ce genre de regard la gênait, il fut un temps ou c'était loin d'être le cas. Et ou au lieu de s’exhiber elle se cachait plutôt. C'est avec le temps et la pratique qu'elle apprit qu'on peut plus facilement repousser les hommes en les provoquant, qu'en se cachant à eux. Cantine en vue ainsi qu'une queue bien trop longue pour présager un bon repas. Et aussi boute-en-train que pouvait l'être Nora cette file d'attente lui arrache un soupire entre l'exaspération et le découragement.

-Est-il donc si difficile que ça d'arriver à une heure descente pour pouvoir manger quelque chose de...Pas si mauvais...

Elle théâtralisa un peu le ton pour dire la chose avec plus de légèreté, même si elle était véritablement agacée. Sûrement cette fois ci avait elle eu l'espérance d'arriver à temps, ce qui rendait le constat bien plus amère. Pourquoi cela le faisait-il sourire ? Aimait-il se retrouver avec de la bouffe infâme dans son assiette ?

-Arrêtes un peu de sourire pour ce qui devrait normalement te faire pleurer, regardes moi bien et surtout...Laisses moi faire.

Elle lui offrit son plus beau et malicieux sourire, sourire qu'elle aurait bien agrémenté d'un clin d’œil si seulement il avait été en mesure de le voir. L'avantage d'être aussi exubérante au delà de faire fuir les hommes, c'est que ceux qui ne fuient pas restes généralement de très bon contact. Et de cette manière elle avait noué des liens avec quelques gradés de l'armée régulière. Il suffisait juste d'un visage familier et surtout amical pour leur permettre de gagner quelques places. Une fois la cible en vue elle attrapa sans trop réfléchir le poignet de Thélador tout en faisant de grands signes.

-Lieutenaaaaaaaant !

Il devait être le seul de ce grade dans le coin car il fut le seul à se retourner. Un grand type aux visage sévère, dont le nom ne revenait pas à Nora ce qui constituait un petit miracle. Les soldats avec qui lui faisaient la discussion se mirent à soupirer, il est vrai qu'il commença par la fusiller du regard. La petite scientifique cessa tout de suite d'agiter le bras, mais devant son autorisation de venir les rejoindre elle se hâta de le faire tout en prenant Thélador avec lui.

-Je le connais bien, j'pense même pouvoir avancer qu'il m'aime bien si tu vois ce que je veux dire...Si on se fait tout petit, il va finir par nous oublier et se recentrer sur sa conversation.

Lui glissa-t-elle avant qu'il ne soit a porté d'oreille. Car une fois devant lui elle prit un tout autre ton empli de respect.

-Merci mon lieutenant de nous autorisé a...

Il lui coupa la parole en lui assénant une belle claque sur l'épaule qui la fit chanceler.

-Comme si tu m'en laissais le choix...On sait tous très bien la vitesse à laquelle tu fais des scandales.

Il se tourna vers Thélador attendant bien entendu de ce dernier qu'il salut et se présente.
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Avez vous déjà vu deux tipp-ex qui se rencontrent ?   - Mar 11 Déc 2012 - 11:36

Impatiente. Voilà une nouvelle information qu'il se permis de retenir sur elle. Elle ne partageait apparement son calme et il haussa les sourcils de l'agacement qu'elle affichait devant leur place reculé dans la queue.
"ce qui devrait normalement te faire pleurer", l'expression lui fit lever les yeux aux ciel, un sourire au coin des lèvres... Quel dramatisme pour un simple repas, songea-t-il, même lui qui avait connu les mets délicats des tables de la noblesse, ne trouvait pas leur situation si dérisoire que cela.
Il gardait ses larmes pour d'autres maux qui lui rongeaient le coeur, à côté desquels les fond de marmittes étaient un sentence bien acceptable. Il garda cependant cette réflexion pour lui, et de toute façon Nora semblait plus intéressé à leur obtenir une meilleure place que par la mine fugacement amère qu'il avait affiché.

Il frissonna de sentir sa main se refermer sur son poignet pour l'emmener sans lui laisser le temps de résister.... Lalah faisait souvent ça... Le prendre par le poignet pour l'emmener çà et là, sans qu'il ne rechigne... Là encore il ne résista pas. Trop interloqué pour s'offusquer de son plan. Il lâcha vaguement un "désolé" à un soldat qu'il bouscula, et se retrouva propulser devant le lieutenant que la scientifique avait apostrophé. Le lieutenant "qui aimait bien Nora" ? Qu'est ce que cela voulait bien dire ? Elle avait l'air de sous entendre qu'il s'agissait de quelque chose de plus mystique que de la simple amitié... Il aurait voulu lui poser plus clairement la question, mais déjà elle enfilait un masque qu'il ne lui connaissait pas pour s'adressait au dit lieutenant.

Il ravala sa surprise de la voir subitement si "docile", et plus exceptionnel encore réduit au silence face à l'homme qu'il reconnu. Il s'agissait du Lieutenant Saladin, que Thélador avait déjà vu en conversation avec le bras droit Vara'da. Remerciant sa bonne mémoire, le matroscien attendit qu'on lui prête attention pour le saluer comme son grade le devait et se présenter à son tour.

-Tu es l'apprenti de l'officier Vara'Da ? C'est ça ? Demanda le lieutenant Saladin, le front barré par une ride interrogative.

Thélador répondit d'un humble :

-Oui lieutenant.

-Hum, j'ai entendu parler de toi.

Sans que le matroscien ne sache si c'était en bien, ou en mal (et d'ailleurs il se garda bien de demander), il vit le lieutenant se détourner car ils étaient arrivés au service, et que chacun se concentrait sur son choix...
Se faisant discret, Thélador suivit Nora alors qu'elle leur choisissait une place. Un fois assis, il se permis de la "dévisager" d'un regard hésitant entre la réprobation et la curiosité.

-Tu fais toujours ça pour obtenir ce que tu veux ?

Il entendait par cela, son impétueuse manie d'attirer l'attention en créant des scandales.

-Si tu continus comme ça, je vais plus pouvoir me présenter ici en espérant passer inaperçu.

Ajouta-t-il, soulignant par là que c'était quand même la deuxième fois qu'elle attirait l'attention sur eux alors qu'ils se trouvaient à la cantine. Pourtant, malgré le "reproche", il affichait un sourire qui démentait la remontrance, et qui allégeait ses propos.

-Alors, comment ça se fait qu'une scientifique soit dans les bonnes grâces, d'un lieutenant spécialisé dans l'armement minier ?

Demanda-t-il pour entamer la conversation, bien qu'il était vrai qu'il se demandait comment deux gens issus de domaine éloignés puisent se connaitre aussi "bien".


Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Avez vous déjà vu deux tipp-ex qui se rencontrent ?   - Ven 14 Déc 2012 - 15:59

Finalement le lieutement avait entendu parler de Thélador, finalement comme tout les scientifiques qui se connaissent il doit en être de même chez les soldats. Et d'une certaine manière Thélador n'était plus tout à fait un nouveau. L'interdiction des moins de deux ans pesé encore sur lui, mais maintenant il faisait parti de la grande famille des veilleurs. Au moins Nora n'aurait pas à le présenter. Très subtilement et par quelques mouvements très simple et discret elle avait imperceptiblement changé sa position ainsi que sa manière d'avancer. Abandonnant l'allure raide et trop reposé, pour une allure et une démarche plus légère donnant à son corps un légère ondulation. Assez forte pour attirer l’œil, mais assez légère pour ne pas lui être préjudiciable. Le soldat, car c'était ce qu'elle était, venait de faire place à la femme. Après tout si certain avait fini par oublier il était temps de donner quelques piqûres de rappel.

Elle aurait bien fait une petite réflexion légère histoire de savoir de quel manière le lieutenant Saladin, son nom venait enfin de lui revenir, avait entendu parlé de Thélador. Il n'était pas rare qu'un apprenti en étant assez doué fasse parler de lui. Elle c'était attendu à un tas de bla-bla militaire sans intérêt pour elle, néanmoins elle failli s'étouffer à l'entente du nom de l'officier Vara'Da. Avait-elle bien entendu ? Thélador faisait ses classes avec la deuxième personne la plus importante ici, et elle comme une conne depuis le début lui montrait ses pires aspects. Il avait beau être une bleusaille au plus bas de la hiérarchie de par sa simple proximité un mot bien placé de sa part pouvait être plus destructeur que la désapprobation de certains gradés. Voila qui changeait la donne. Dans quoi c'était elle encore fourrée pourquoi fallait qu'entre tout les nouveaux visage de cette année elle tombe sur le seul qui avait trouvé le moyen, par elle ne savait quelle piston surement, de se trouver si proche de quelqu'un d’imminent.

Elle avait ralentit sans véritablement s'en rendre compte, et moins intentionnellement encore sa démarche exubérante c'était muée en une autre plus discrète voir même effacée. Si bien que perdu dans ses pensées elle n'entendit pas tout de suite qu'on lui avait adressé la parole. "Tu fais toujours cela pour avoir ce que tu veux ?" que répondre à cela le nouvel éclairage trop soudain qu'elle avait sur lui l’empêchait de réfléchir clairement, qu'allait-il faire de cette information ? S'il était le protégée de Vara'Da combien de temps resterait-il simple soldat ?

-Oui...Non...Simplement quand je suis sur que cela sera bien pris, ou que ça ne me retombera pas dessus.

Le ton pris avait été un poil rapide à son gout, à choisir elle aurait préférée ne pas montrer à quel point elle était prise au dépourvu. Elle venait d'être prise à son propre jeu et les sueurs froides dans son dos étaient des plus désagréables.

-Oh ne t'inquiètes pas...Peu de risque qu'on en arrive jusque la, je ne vais pas te faire le coup à chaque fois. Ca ne serait pas bon pour nous deux.

Elle reprit doucement un ton plus contrôlé, plus proche de ce qu'elle avait à l'habitude. La pilule allait passer, après tout il n'était pas un grand bavard prendre ses distances le temps de voir quel genre d'homme il est ne devrait pas être bien difficile.

-Il y a certains lieux ici ou même deux personnes que tout semble opposer peuvent se rencontrer. Même si la grande majorité d'entre nous, j'entends par la scientifiques, n'auront jamais a voir le champ de bataille nous savons quand même nous battre. Il me semble que notre première rencontre c'est faite dans l'une des salles d’entraînement.

Elle avait dit cela en regardant le lieutenant Saladin, ils avaient échangé plus des coups. En temps normal elle aurait surement laissé un sous-entendu à ce sujet. Mais au delà de l'envie de ne pas se nuire elle ne voulait pas qu'il ait d'ennuis à cause d'elle et de ses mauvaises pulsions aussi préservatrices que destructives parfois. Sa personne était devenue un sujet trop glissant même pour elle, elle profita de la révélation pour le lancer sur lui.

-Tu m'avais bien caché que c'était l'officier Vara'Da qui faisait ton instruction vil cachotier...Tu ne te refuses rien, c'est quel genre d'officier formateur, sévère mais juste, juste sévère...Ou beaucoup trop juste pour trop peu sévère ?
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Avez vous déjà vu deux tipp-ex qui se rencontrent ?   - Mer 16 Jan 2013 - 13:10

Si l'officier Vara'da n'avait pas entraîné Thélador à l'observation, peut être serait-il passé à côté de la légèrement modifications de comportement de Nora... Mais ce détail ne lui échappa pas. Si il ne pouvait pas s'en référer à l'expression de son visage, il l'a trouva étrangement "calme" tout à coup.
Etait-ce la présence non lointaine de Saladin ? Ou peut être désirait-elle partir sur une autre base qu'à leur premier repas ? Il ravala un haussement d'épaule. Pour le moment il ne pouvait rien en savoir, et il préférait attendre avant de plonger dans des conclusions hâtives.

Il fut surpris d'apprendre qu'on enseigner le combat aussi à la section scientifique. Mais, la découverte de ce point communs, piqua sa curiosité. Il sentit poindre l'envie de lui proposer un entrainement, évaluer ses connaissance vis à vis de cette jeune femme, et partager un souvenir comme il en partageait avec d'autres recrus.
Mais il réprima son invitation... Elle n'était pas un recrue, et il n'était pas sûr que ce soit le genre d'activité qui pourrait lui plaire... Peut être son éducation de marchand prenait le pas sur le soldat, mais il semblait inconvenant d'inviter une femme à la lutte.
Mais alors qu'elle lui reprochait de lui avoir dissimulé l’identité de son enseignante, il haussa les sourcils et contra par un simple :

-Je t'ai rien caché... Tu ne m'as pas posé la question, comment pouvais-je t'en faire part ?


Il aurait pu s'en venter, se présenter à elle, et à ses formes généreuses en roulant des épaules, et en se présentant comme Thélador, l'apprenti du second Vara'da, mais il avait passé la moitié de sa vie dans l'humilité qui convenait à son origine étrangère, et elle lui coulait à présent dans les veines comme un deuxième sang. Se pavaner ne lui avait même pas traverser l'esprit... A vrai dire, il était plus là pour se prouver des choses à lui même que pour les prouver aux autres, alors il restait discret et sérieux dans son attitude.

* Il laissa couler un silence entre eux avant d'ajouter presque accusateur :

-Je trouve que tu n'es pas la mieux placée pour me qualifier de cachottier... Ce n'est pas moi de nous deux qui porte une capuche...

A peine formulés qu'il en regretta presque ces paroles... Ou plutôt, il trouvait étrange de les avoir prononcé et non seulement pensé... Il fut un temps où seul ce qui passait ses lèvres était le politiquement correct, et le strict nécessaire. Un temps qui lui semblait à présent résolu. Avait-il à ce point changé ?
Il chassa cette pensée, et se contenta de répondre pour dévier de ses préoccupations :

-Mais si tu tiens à le savoir, L'officier Vara'da est une excellente formatrice. Pour dire vrai, ce n'est pas moi qui l'ai choisi... C'est elle qui m'a choisi.

Précisa-t-il, car à l'entendre prétendre "qu'il ne se refusait rien" il avait cru percevoir comme un sous entendu qui ne lui plaisait qu'à moitié... De nombreuses rumeurs courraient sur son engagement, il le savait. Un Matroscien dans les soldats Korruliens, cela avait de quoi faire parler... Mais en aucun cas, il n'avait user du pouvoir d’influence de sa famille d'adoption pour en arriver là !

Réalisa brusquement qu'il avait peut être prit la mouche trop rapidement une fois encore, et en se souvenant de leur dernier repas, il se façonna un sourire et allégea son propos de la première plaisenterie qui lui vint à l'esprit ;

-Peut être qu'elle me trouvait beau garçon aussi ...

Si il avait voulu réussir la pointe d'orgeuil qui devait ponctuer cette phrase pour la rendre crédible, il se manqua lamentablement !
Il s'en serait presque esclaffé lui même si il n'avait crains de trop attirer l'attention des gens environnant. Non, vraiment la présomption ne lui allait pas du tout, même quand il essayait de plaisanter. Ses joues s'en teintèrent légèrement de rouge, et il toussa pour chasser son brusque embarras. Puis décida de reprendre du sérieux puisque la légèreté le rendait plus ridicule qu'autre chose.

-Hum ... bref, Nous nous sommes rencontré dans une situation ... Quelque peu particulière ... C'est elle qui a accepté mon engagement,allant jusqu'à se porter garante de ma formation ... Pas sur qu'un autre officier ait accepté de toute façon.

Ajouta-t-il avec une ombre de découragement. Il lui arrivait encore tellement de fois de ce demander si il arriverait à se faire une véritable place quand sa formation serait fini, et qu'il ne serait plus sous l'influence de la seconde du générale ...


*Zone à partir de laquelle le post est edité



On m'appelle Contenu sponsorisé

Posté dans Re: Avez vous déjà vu deux tipp-ex qui se rencontrent ?   -

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum