AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
» Communication externe
par Loth de la Vision Mar 21 Juin 2016 - 15:06

» Réversa [ TOP ]
par Invité Ven 27 Mai 2016 - 8:21

» Le monde de Dùralas
par Invité Jeu 26 Mai 2016 - 7:00

» Anthalia
par Invité Dim 22 Mai 2016 - 15:17

» Marbrume, La Cité des Damnés
par Invité Lun 16 Mai 2016 - 15:07

» Questionnaire pour soutenir infinite RPG !
par Invité Sam 14 Mai 2016 - 17:33

» Escalus
par Invité Jeu 12 Mai 2016 - 9:02

» Mass Effect : Reborn
par Invité Mar 10 Mai 2016 - 15:00

» Forum en pause
par Asàf Lysereän Mar 10 Mai 2016 - 13:47


[RPI] Peinture, voyage, rencontre... De quoi est donc faite son existence ?

avatar

On m'appelle Jack l'Infortuné


Infos Personnage
RANG: Dionnia [soeur, prédef],Venycia, l'Imposteur, Miobë, Mike, Eshisil...
VILLE & APPARTENANCE : Actuellement à Vanylle, mais originaire de Vuulte.
MON AGE : 22 ans.
Féminin
MESSAGES : 696
AGE : 22
INSCRIT LE : 30/10/2012
PSEUDO HABITUEL : Mentheloup
Joyaux : 98
http://www.ile-joyaux.com/t1139-jack-belfort-peintre-ou-debauche#31088 http://www.ile-joyaux.com/t1135-jack-belfort#30995
Posté dans [RPI] Peinture, voyage, rencontre... De quoi est donc faite son existence ?   - Jeu 8 Nov 2012 - 16:04

Notes :: Sûrement pas des histoires complètes, simplement de petites scènes de la vie de Jack. Pour m'aider à mieux le cerner, à vous le faire connaître, à épancher mes manques d'écriture. Oh ! Et sait-on jamais que je n'arriverais sinon pas à caser ces évènements dans un RP. Ce serait bète de les perdre, et de ne pas m'imprégner davantage du personnage.

Et écrire tant que je veux tous les malheurs qui peuvent lui tomber dessus \o/ ! Bon, je préfèrerais quelques bonheurs aussi, je ne veux pas en faire une pauvre petite chose malmenée par la vie, naméo èé !



avatar

On m'appelle Jack l'Infortuné


Infos Personnage
RANG: Dionnia [soeur, prédef],Venycia, l'Imposteur, Miobë, Mike, Eshisil...
VILLE & APPARTENANCE : Actuellement à Vanylle, mais originaire de Vuulte.
MON AGE : 22 ans.
Féminin
MESSAGES : 696
AGE : 22
INSCRIT LE : 30/10/2012
PSEUDO HABITUEL : Mentheloup
Joyaux : 98
http://www.ile-joyaux.com/t1139-jack-belfort-peintre-ou-debauche#31088 http://www.ile-joyaux.com/t1135-jack-belfort#30995
Posté dans Re: [RPI] Peinture, voyage, rencontre... De quoi est donc faite son existence ?   - Jeu 8 Nov 2012 - 16:05

Spoiler:
 

Une fine pellicule de sueur couvre toute sa peau, que parcourent de réguliers frissons. Ses pupilles dilatées fixent les ombres et ne peuvent fixer qu'elles, sa tête étant maintenue ainsi par une poigne forte. Aucune secousse ne la fait desserrer sa prise, et Jack ne se sent plus la moindre force pour se débattre. Il frémit tout entier au moindre effleurement, craignant la venue d'une nouvelle douleur, d'un nouveau supplice. Nul sanglot n'a franchit ses lèvres, seule sa gorge se serre davantage, tandis que des larmes discrètes humidifient quelques fois ses lèvres éclatées de leur goût salé. De la même manière qu'il perçoit nettement le moindre gémissement de son corps, le reste de l'endroit lui parait flou, ainsi que le "comment" de sa venue.

Il ne sait rien, n'a commit aucun forfait ni causé du tort à qui que ce soit. L'identité même des silhouettes qu'il ne peut voir lui est inconnue, de même que ce qui lui est reproché. Ses paroles ne leur sont d'aucune utilité, toutes autant qu'elles lui furent arrachées, malgré qu'il se soit échiné à le leur hurler, avant de comprendre qu'ils n'en avaient que faire. Combien de temps, combien de cris muets pour leur simple plaisir ... ? Et enfin, il croit percevoir qu'ils vont cesser la torture. Un soupir, de douleur et de soulagement lui échappe. Mais à peine un semblant d'espoir est-il né en son cœur qu'aussitôt la terreur l'étouffe, le dévore et l'emplit, lui, le peintre ignorant et sans valeur. Du moins, peut-être, ne souffrira-t-il plus ?

L'on se penche sur lui, tandis que la sentence est murmurée. Et les yeux de Jack s'écarquillent, et il fixe, esseulé, la masse qui vient d'apparaître dans son champ de vision. Et son cœur ne peut que s'affoler, battre à éclater, prisonnier de son torse, en la voyant doucement glisser. Car son crâne n'est pas visé, qui éclaterait si aisément, si on y mettait ce qu'il faut de force. Ni même sa cage thoracique, qui serait broyée sans autre résistance. Non. La cible est autre. Non mortelle, d'autant plus atroce. Et, cruelle, l'horreur l'amène à bouger, se démener, gémir, demander le coup de grâce. Mais ce n'est pas cela qui a été annoncé. Malgré qu'il appelle maintenant la délivrance de ses vœux, espérant la provoquer par sa résistance, si infime soit-elle.

    "Brise-le."


Et tout ce que Jack a gardé en lui, tout cela part d'un coup, un seul, dans un hurlement sans nom, inhumain, alors que l'être lui-même est devenu sourd à ce son, ne percevant plus que la douleur de sa chair et le craquement innommable des os de sa main, pulvérisés par la masse qui s'est abattue.

***

La sueur lui colle la mince couverture au corps tandis qu'il se redresse soudain, paniqué. Fébrile, il lève ses bras tremblant, tâtant la main victime avec l'autre, tant qu'il veut jusqu'à enfin se persuader qu'elle n'a rien, qu'elle demeure indemne, qu'il ne s'agit que d'un mauvais songe. Le souffle rapide, il demeure prostré quelques instants dans son lit, guettant le silence de son atelier, que ne perturbent que quelques manifestations de la vie nocturne au dehors. C'est tout juste si il distingue les visages de ses toiles, mais il tente de se rassurer en se remémorant tour à tour les traits qu'il y a peint, les expressions, les couleurs... Peu à peu il retrouve son calme, son affolement se dissipe, bien qu'il sente encore son souffle s'accélérer lorsqu'il songe par mégarde au sentiment qui l'a étreint tout au long du rêve. Néanmoins, il finit par se forcer à fermer les yeux. Un simple songe, rien de plus. Son imagination s'est montrée cruelle, donnant forme à ses nouvelles inquiétudes, depuis qu'il vit et voyage seul.

Si vulnérable. C'est une impression qui le saisit parfois, soudainement, ou qui, au contraire, ne se montre d'abord que sous la forme de murmures pour ensuite lui emplir la tête. Quand il circule dans des ruelles sombres, qu'il croit apercevoir des silhouettes fuyantes, ou encore qu'il se retrouve nez à nez avec un guerrier. Car un combattant, Jack n'en est point un, et il le sait. La création est tout ce qui l'attire, et bien qu'il lui arrive sous l'effet d'une de ses mauvaises humeurs passagères de vouloir s'en prendre à autrui, il se réfrène, d'autant plus si la personne est bien mieux armée, physiquement et matériellement, que lui... Ce qui est souvent le cas quand il s'agit d'un vis-à-vis masculin, il l'a bien constaté. Ne serait-ce que pour être capable de protéger ses proches, ses peintures ou lui-même, il eut bien souhaité savoir manier au moins une vulgaire dague. Mais qu'il tente de manier un couteau comme une arme mortelle, pour un humain et non pas pour son repas, et voilà qu'il se coupe, saigne, et demeure un instant à observer le vermeil de son sang. Non, cette orientation ne semble pas être faite pour lui.

Aussi ne peut-il que compter sur son insignifiance comme seule protection. Cela lui paraît bien maigre, mais il ne voit que cela. Et peut-être aussi le fait qu'il soit apprécié par certaines dames bien nées... ? Sûrement qu'arguer avoir de telles relations ne lui épargnerait pas le vilain sourire offert par quelque lame nocturne. A cette pensée, la vision, et la sensation du contact froid et dévastateur de la masse lui revient, et il frissonne, serrant sa main tout contre lui. Elle est son bien ne plus précieux, de même que ses yeux, et ce songe ne peut que lui faire redouter ce qui adviendrait si l'un ou l'autre venait à lui être ôté. Que serait alors son existence... ?



avatar

On m'appelle Jack l'Infortuné


Infos Personnage
RANG: Dionnia [soeur, prédef],Venycia, l'Imposteur, Miobë, Mike, Eshisil...
VILLE & APPARTENANCE : Actuellement à Vanylle, mais originaire de Vuulte.
MON AGE : 22 ans.
Féminin
MESSAGES : 696
AGE : 22
INSCRIT LE : 30/10/2012
PSEUDO HABITUEL : Mentheloup
Joyaux : 98
http://www.ile-joyaux.com/t1139-jack-belfort-peintre-ou-debauche#31088 http://www.ile-joyaux.com/t1135-jack-belfort#30995
Posté dans Re: [RPI] Peinture, voyage, rencontre... De quoi est donc faite son existence ?   - Dim 13 Jan 2013 - 13:41

Indication temporelle:
 


Une voix veloutée et douce qui susurre, un corps nu et alanguie qu'éclairent quelques bougies disséminées, une silhouette courbée dont seule la main et les yeux semblent dotés encore d'un soupçon de vie.

Dis moi mon cher peintre... Mon doux Jack... Comment suis-je ? Belle, jolie... Plaisante à voir ? Dis-moi ce qu tu vois...

Le ton est bas et joueur, la voix claire et sensuelle... Un simple jeu, celui de la tentation et du désir entre la fille et son client. Un nouveau jeu qui lui plait, que seul cet étrange garçon qui se dérobe lui donne l'occasion de perfectionner. Celui d’appeler, d'attirer par ses murmures, de jouer sur un infime mouvement de son corps désirable pour lui faire perdre sa concentration et l'attirer à elle. Belle sirène dont la voix ensorcelle, je ne puis te céder maintenant. Le jeune homme lève un instant ses yeux du papier pour porter leur regard sur cette chair si belle... Que répondre d'autre que cette réponse, alors qu'il dévore du regard ses moindres courbes, qu'il tente de rendre dans toute leur perfection ?

Une créature de la nuit, demoiselle, une créature aux murmures charmeurs, à la beauté délicieuse, et au sourire envoutant.

La fille rit doucement, parvenant même dans ce simple son à glisser son invitation, malgré son apparence innocente, le faisant frissonner. Ses "demoiselles" l'amuse, ces mots l'aguichent à leur tour. Et alors qu'elle n'est que dans l'attente de sa venue, une attente que le jeu rend si délicieuse, Jack lui n'en rit pas, mais en savoure le moindre élément. Car il se sent libre, et ivre de cette liberté. Cette visite-la n'est pas anodine pour lui, la somme qu'il a donné à la maquerelle n'est pas le maigre salaire qu'il gagne en tant que domestique. Gagne... Gagnait ! Ni plus ni moins que ce que l'on m'a offert pour une de mes toiles !... Et a peine gagné, dépensé dans un bordel. Un peu comme un marin de retour au port ? L'ironie de cette réflexion ne tire pas le moindre sourire de lui, car il ne s'y attarde pas, la tête uniquement emplie de la pensée qu'il a vendue une toile !

Ah... Mon cher Jack aurait-il enfin envie d'un peu d'attention ?

Susurre la tentatrice, qui croit l'avoir enfin déstabilisé. Jack s'en amuse, de cette envie de l'avoir à la merci de ses charmes, tout en lui répondant sur un ton semblable qu'il le repousse encore, ce plaisir suprême. La moue boudeuse et taquine qu'elle affiche en réponse, il l'appose sur le papier, reprenant son œuvre. La courbe de sa bouche, l'ombre d'une lèvre... Comment pourrais-tu me surprendre en m’insufflant du désir, alors que tous mes gestes en son déjà emprunt ? Il sourit, savourant le moment, savourant le temps qu'il a pu s'offrir, savourant la beauté de son modèle qui peu à peu, se retrouve dans son croquis.

Et soudain, voilà que ce visage si délicats dont il travaillait les ombres est proche de lui, que des mains douces le touchent, que des bras blancs l'enlacent. A peine a-t-il le temps de murmurer, avant qu'il ne goûte à ses lèvres :

Ah, je ne te pensais pas si impatiente, belle demoiselle...
Ta faute à toi, mon charmant, de me faire attendre...

Et il s'oublie, oublie ses croquis, oublie le jeu de la fille, tandis qu'il l'entraine sous les draps, ce cocon de pudeur et de chaleur pour l'amour. Juste son corps, ses mains sur sa peau, ses soupirs. Douceur. Plaisir.



On m'appelle Contenu sponsorisé

Posté dans Re: [RPI] Peinture, voyage, rencontre... De quoi est donc faite son existence ?   -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum