AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
» Communication externe
par Loth de la Vision Mar 21 Juin 2016 - 15:06

» Réversa [ TOP ]
par Invité Ven 27 Mai 2016 - 8:21

» Le monde de Dùralas
par Invité Jeu 26 Mai 2016 - 7:00

» Anthalia
par Invité Dim 22 Mai 2016 - 15:17

» Marbrume, La Cité des Damnés
par Invité Lun 16 Mai 2016 - 15:07

» Questionnaire pour soutenir infinite RPG !
par Invité Sam 14 Mai 2016 - 17:33

» Escalus
par Invité Jeu 12 Mai 2016 - 9:02

» Mass Effect : Reborn
par Invité Mar 10 Mai 2016 - 15:00

» Forum en pause
par Asàf Lysereän Mar 10 Mai 2016 - 13:47


Trente et une années d'excès

Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Trente et une années d'excès   - Sam 29 Juin 2013 - 17:20

Rappel du premier message :


❝ Trente et une années d'excès.❞

De Nombreux Invités
Song ♪



Dans une obscurité parfaite, allongée sur un lit immense et douillé, le corps vêtue d'une femme qui a vu à ce jour trente et une années s'écouler lentement entre ses doigts. Couchée sur le dos, le menton pointant vers les cieux, les yeux encore clos elle semble être dans un autre monde, un monde où les vivants n'ont pas leur place. Loin d'être morte malgré les apparences, Selim est éveillée. Elle n'ouvre pas les yeux, ne bouge pas, une respiration discrète et enfin un soupir. Ses mains qui jusque là étaient immobile se mirent à attraper, puis tirer les lourds draps qui recouvraient sa couche. Il fallait se lever, une fort longue journée l'attendait, mais son lit était si bon et ses rêves si doux, qu'elle aurait aimé rêver éternellement.

La suite de la journée fut simplement stressante pour la jeune femme qui tenait à ce que tout soit parfait du début jusqu'à la fin. Il lui fallut en tout plus d'une dizaine d'heures pour trouver la tenue parfaite pour ce jour alors qu'elle préparer celle-ci depuis deux à trois mois déjà. Une fois cette maudite robe d'un bleu mauve, faite de satin et couverte de perles ainsi que de plumes, ce fût au tour de la coiffure d'être choisie. Selim n'arrivait pas à se décider si elle devait les attacher ou bien encore les garder détacher. Après un long débat devant sa coiffeuse, elle finit par demander à sa domestique de lui coiffer le haut de la tête en quelques tresses parsemées de perles et de rubans fins argentés et de laisser le reste de ses cheveux sombres pendre le long de son dos nu avec la fin des rubans argentés. Vint ensuite le tour des chaussures. Il les fallait plus ou moins hautes et confortable. Après plusieurs essaie, elle finit par choisir de petits escarpins en satin d'un bleu roi. Puis vint le tour des cosmétiques. Ceci ne fut pas très difficile à trouver au moins, mais le temps pour confectionner un tel maquillage fût long. Fort heureusement, elle demanda à se qu'on lui maquille seulement les yeux. Ainsi des couleurs chaudes et verdoyantes faisaient ressortir le bleu de ses yeux.

Une fois prête, elle entreprit de faire le tour du domaine pour vérifier la qualité des jeux, activités et plats qu'elle souhaitait disponibles et prêts pour ses invités. Le grand portail noir ne grinçait pas, les jardins était préparés, les jeux étaient installés et un buffet extérieur était dressé ayant à côté de lui une seconde table où pourrait être posé les cadeaux. A l'intérieur, le salon était des plus beaux sentant la bonne air et les fleurs fraîches, la salle de Bal était des plus étincelante et les instruments installés, attendaient patiemment les mains de leur propriétaire, la salle à manger était maintenant dressée et la famille n'avait pas hésité à sortir la belle argenterie pour plaire à leur paire. A l'étage, les chambres des invités étaient fin prêtent, elles aussi. Il était alors temps de faire un tour en cuisine pour mettre un nouveau coup de pression aux personnes qui étaient à son service. Elle avait à peine aboyé quelques ordres que déjà, elle entendait la première famille frappait à la porte.

Tout aussitôt Selim sursautât et se tût, tendant l'oreille, puis risquant un œil dans la porte à demi-ouverte. Horreur ! Déjà là ?! La Maîtresse de maison refermait aussitôt la porte des cuisines pour ensuite se presser vers la seconde porte afin de regagner discrètement sa chambre. Montant avec prudence les marches en priant pour qu'on ne l'entende pas, elle retournait à sa coiffeuse pour vérifier son maquillage, sa coiffure mais surtout pour mettre à son cou son fabuleux héritage. Un collier des plus anciens portant la première qui avait été extraite des carrières d'Errande. Les couleurs de cette pierre, bien que le bleu dominait, faisait penser au plumage de certains oiseaux mêlant vert, bleu et ambre dans leur plumage selon les reflets que pouvait créer la lumière. C'était un magnifique bijou dont Selim était très fière de porter, car il représentait de bien nombreuses choses comme la richesse de la famille Shadow.

Lorsqu'on vint frapper à sa porte pour annoncer l'arrivé des premiers invités, Selim mit un certain temps à répondre et à décoller son regard du miroir ou plus précisément du bijou qu'elle portait. C'est avec un large sourire qu'elle s'empressait par la suite d'un pas guilleri de rejoindre ses invités, laissant les enfants aller jouer dans le jardin. Ainsi commençait le long défilait des arrivant en fin d'après midi. Peu à peu les jardins se remplir d'enfants jouant et riant, pendant que d'autres, un peu plus âgé se faisait gentiment la cour loin des regards méfiants et protecteurs de certains parents. Cette fête serait loin d'être comme celles qu'avait l'habitude de donner Selim pendant sa période auprès de la bourgeoisie. Ici, il n'y aurait ni jeux de cartes truqués, ni même fumée ou bien encore jeux d'argent. Il n'y aurait qu'un orchestre, des plats raffinés, des jeux ludiques et amusants, des danses, des vers, un peintre, enfin des arts saints et des jeux sportifs afin qu'on ne puisse lui reprocher quoique ce soit sur l'animation de sa fête.



Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Trente et une années d'excès   - Mar 10 Déc 2013 - 15:39

Solomon Valyssar (politicien)


Aucune des jeunes femmes - sans oublier le garçon - ne protestant, Solomon se vit donc prendre la tête de la procession en direction des vaisseaux... Tout en ignorant les regards goguenards mais discrets de Monsieur Boon. Sans doute l'avait-il cotoyé trop longtemps, car il croyait deviner son propos, alors qu'il avançait au claquement de sa canne, Talis Hadmas au bras, Miobé Shei'Arcath, Elior Gotruscos et Venycia Howk derrière lui. La présence du jeune Marchand tombait à pique pour éviter que quiconque s'image que le Politicien s'éclipsait en galante compagnie.

Traversant une partie de la demeure, sans s'exposer aux regards perçants des convives de haute naissance, la petite troupe atteignit le vaisseau du Politicien, et tout le monde trouva place à l'intérieur, la Hadmas ayant même droit à une banquette personnelle en vertu de son statut de grande blessée. Monsieur Boon aux commandes - voilà quelque chose que ce serviteur avait appris au cours de son service auprès du Politicien -, et le vaisseau décolla avec une certaine maestria, pour un personnage à la classe aussi obscure. Campé dans son siège, Solomon n'eut qu'une seule pensée en posant les yeux sur celles et celui qui lui tenaient "compagnie" : le voyage de retour s'annonçait long.

[Quitte le RP avec Talis Hadmas, Venycia Howk, Miobë Shei'Arcath & Elior Gotruscos]
avatar
Marchand

On m'appelle Esheban Ondeluire


Infos Personnage
RANG: Chef de la famille Ondeluire - Admin
VILLE & APPARTENANCE : Errande
MON AGE : 32 ans
Féminin
MESSAGES : 290
AGE : 23
INSCRIT LE : 27/01/2013
PSEUDO HABITUEL : Harrods
Joyaux : 949
http://www.ile-joyaux.com/t1329-esheban-ondeluire
Posté dans Re: Trente et une années d'excès   - Dim 5 Jan 2014 - 14:38

Le ton acerbe que prenait sa sublime compagne de soirée amusait grandement Esheban, qui prenait tout de même soin de cacher l'ombre d'un sourire en coin sous son masque. A n'en pas douter, la guerre entre les Valyssar et les Saule ne trouverait jamais de trêve et les membres de chaque famille mettaient un vrai point d'honneur à perpétuer les hostilités. Ayant reconnu le fils héritier Saule, Esheban hocha tout de même la tête en direction de Neylie quand il entendit sa pique et reporta son entière attention sur elle.

Le repas fut un grandiose feu d'artifice de saveurs, de couleurs, de mets les uns plus délicieux que les autres. Sans parler du vin qui coulait à flot et qui désaltérait sans problème les gorges asséchées par les discussions mondaines. Esheban faisait partie de ses bavards. Et il eut peine à se reconnaître, à tant parler avec sa compagne. Sûrement l'alcool y était-il pour quelque chose, mais l'agréable présence de son amie aidait aussi énormément au déliement de sa langue et de son esprit. Il y avait fort longtemps qu'il n'avait pas pris le temps de s'amuser ainsi.

Pourtant, toutes les bonnes choses ont une fin. Et la conclusion de cette fabuleuse soirée arriva plus vite que les convives enivrés ne purent l'espérer. Le temps de rentrer avait sonné. Le domestique d'Esheban, suivant le mouvement général, s'avança vers son maître pour l'escorter jusqu'au vaisseau familial. Mais le chef de famille le fit patienter un instant et se leva pour aider son amie à faire de même. Lui tenant doucement la main, il lui souffla :

« Je suis bien malheureux de devoir déjà vous laisser ma chère. La nuit m'aurait paru bien plus attrayante en votre compagnie. »

Déposant un baiser léger sur sa fine main, il lui sourit de cet air charmeur qui lui allait si bien avant de la laisser bien à regrets, se retournant pour lui envoyer un dernier sourire.

L'air frais de la nuit errandaise le saisit en sortant de la demeure des Shadow. Rejoignant sa cousine et son jeune frère dans le petit vaisseau, il ne put s'empêcher de chercher du regard Miöbe qui avait disparu de son regard plus tôt dans la soirée. Et s'installa finalement à son tour, prêt à rentrer au domaine qui n'était pas si éloigné.


DC : Enaïa Lyseän Vara'Da & Azeor Desnolancès & Kezaël Lysereän & Kidjyïa Rijwän & Riska les Deux Voix & Eyföhl Aanka'Leï


Pour plus d'informations sur les Ondeluire, c'est ICI




Merci Ravena pour le kit <3

On m'appelle Contenu sponsorisé

Posté dans Re: Trente et une années d'excès   -

Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum