AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
» Communication externe
par Loth de la Vision Mar 21 Juin 2016 - 15:06

» Réversa [ TOP ]
par Invité Ven 27 Mai 2016 - 8:21

» Le monde de Dùralas
par Invité Jeu 26 Mai 2016 - 7:00

» Anthalia
par Invité Dim 22 Mai 2016 - 15:17

» Marbrume, La Cité des Damnés
par Invité Lun 16 Mai 2016 - 15:07

» Questionnaire pour soutenir infinite RPG !
par Invité Sam 14 Mai 2016 - 17:33

» Escalus
par Invité Jeu 12 Mai 2016 - 9:02

» Mass Effect : Reborn
par Invité Mar 10 Mai 2016 - 15:00

» Forum en pause
par Asàf Lysereän Mar 10 Mai 2016 - 13:47


Tendresse au crépuscule , Ivresse à la clarté de la lune.

avatar
Cultivateur

On m'appelle Kezaël Lysereän


Infos Personnage
RANG: Représentant des Cultivateur - Admin
VILLE & APPARTENANCE : Arish
MON AGE : 37 ans
Féminin
MESSAGES : 269
AGE : 23
INSCRIT LE : 09/08/2012
PSEUDO HABITUEL : Harrods
Joyaux : 567
http://www.ile-joyaux.com/t934-kezael-lyserean
Posté dans Tendresse au crépuscule , Ivresse à la clarté de la lune.   - Mer 24 Juil 2013 - 11:14

Le soleil brûlant de Korrul déclinait déjà dans le ciel pourpre et Kezaël n'était toujours rentré au domaine. La journée avait été longue et éprouvante. Il l'avait passé à Arish, à négocier quelques contrats avec les boutiques de fruits et légumes du coin. La pêche avait été bonne, et les fruits des Lysereän allaient être beaucoup plus nombreux sur les étales des marchés. La productivité était excellente, et il ne fallait pas tarder à en profiter. Levant les yeux sur le ciel qui commençait à s'assombrir, le chef de famille soupira en pensant à Nirinïa qui devait l'attendre pour le repas. Il espérait que tel n'était pas le cas, et qu'elle s'était déjà restaurée. L'heure était tardive, et ne pensant pas rester si longtemps en ville, il ne voulait pas lui infliger encore une fois les contre-coups de son statut.

Lorsqu'il poussa la porte de la villa, il fut accueillit par le silence. Deux domestiques se hâtèrent de venir à sa rencontre quand il eut fait quelques pas dans le hall. Lui annonçant que son repas l'attendait et que son épouse était sur la terrasse de leur chambre, il se rendit rapidement dans son bureau personnel où il mangea en quatrième vitesse. Puis, grimpant les escaliers qui menaient à l'étage, il disparut dans la salle d'eau, fit une toilette rapide et efficace et troqua ses vêtements richement décorés contre une simple tenue en lin. Plus légère et confortable pour une soirée passée tranquillement avec sa femme.

Enfin prêt, il se dirigea vers la chambre et poussa la porte. Sans un bruit, il pénétra dans la pièce et chercha Nirinïa du regard. Le flottement léger des rideaux de voile à la fenêtre lui indiquèrent que la fenêtre était ouverte et il s'en approcha. Écartant d'une main le pan mousseux, son regard se posa d'instinct sur la silhouette de la jeune femme, dos à lui et appuyée contre la balustrade du balcon. Silencieux, l'homme s'approcha et glissa délicatement ses bras autour de la taille de son épouse. Il sentit un léger sursaut de sa part, et ne put retenir un fin sourire en coin. Ses lèvres près de son oreille délicate, il murmura tendrement :

" Veuillez m'excuser pour mon retard ma douce. J'espère que vous ne m'en tiendrez pas rigueur. "

Un baiser au creux du cou, léger. La réaction de Nirinïa ne tarderait pas, et s'il s'attendait à une remarque concernant son retard, il serait tout prêt à se faire pardonner.





DC : Enaïa Lysean Vara'Da & Azeor Desnolancès & Esheban Ondeluire & Riska les Deux Voix & Eyföhl Aanka'Leï & Céléno Thogen & Kaïlindra
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Tendresse au crépuscule , Ivresse à la clarté de la lune.   - Mer 24 Juil 2013 - 13:03

Le tic-tac des horloges animait les lieux d'une musique bien monotone.
Nirinïa se délectait d'une gorgée de vin, attablée devant d'exquis mets, seule.
Ce n'était pas la première fois que son mari rentrerait tard... Seulement, elle ne pouvait supporter qu'il ne soit ponctuel à l'heure du dîner. C'était pourtant ce genre de moments qu'elle voulait savourer avec lui, bien plus que les fruits et le pain. Cela lui permettait de cerner plus en profondeur ce qu'il était, et de lui vouer toujours plus d'amour.

C'est déçue qu'elle monta à sa chambre, la mine presque boudeuse. Qu'elle pouvait se sentir seule quand il n'était pas là ! Elle s'approcha des grandes baies vitrées pour admirer le soleil déclinant sur Arish. Puis, voulant se prélasser sur le balcon, elle osa mettre un pied dehors. Le vent y était doux, légèrement frais. Ses yeux se fermèrent et l'esquisse d'un sourire vint peindre ses lèvres. Elle aurait pu rester des heures ainsi, à ne rien faire d'autre que de mettre en éveil sa vue et son toucher. À ce reposant tableau, il ne manquait plus que la touche finale : Kezaël.

Et comme si on l'avait entendu, elle sentit son souffle chaud sur sa nuque s'achevant par un murmure. Il savait s'excuser, mais elle n'en avait plus que faire. Aussitôt que les lèvres de son époux quittèrent son cou, elle se retourna vers lui, le pressant contre elle. Puis, doucement, comme pour se faire pardonner par ce geste légèrement violent, elle vint déposer sur ses lèvres un tendre baiser. Elles s'imbriquaient parfaitement dans les siennes, reliant leurs corps le temps d'une seconde.

Sa main vint serrer le tissu recouvrant son torse, alors que son alliance brillait de mille feux, comme pour appuyer ce moment de tendresse. Elle baissa le regard, souriant à pleines dents. Sa façon instinctive de l'accueillir lui rappelait les adolescents dans leurs premiers émois. Chaleureusement, elle posa sa tête sur son épaule avant de lui répondre, malicieusement :

« Faites en sorte que je vous pardonne. »
avatar
Cultivateur

On m'appelle Kezaël Lysereän


Infos Personnage
RANG: Représentant des Cultivateur - Admin
VILLE & APPARTENANCE : Arish
MON AGE : 37 ans
Féminin
MESSAGES : 269
AGE : 23
INSCRIT LE : 09/08/2012
PSEUDO HABITUEL : Harrods
Joyaux : 567
http://www.ile-joyaux.com/t934-kezael-lyserean
Posté dans Re: Tendresse au crépuscule , Ivresse à la clarté de la lune.   - Jeu 25 Juil 2013 - 2:17

Le visage de sa douce s'offrit à ses yeux, tandis que dans un geste rapide, elle se retournait vers lui pour mieux se serrer contre son torse. Ses douces lèvres rencontrèrent les siennes dans un tendre baiser. Qui s'acheva trop rapidement au goût de Kezaël. Mais retenant son envie de continuer, il se contenta de la serrer doucement dans ses bras lorsqu'elle vint s'y blottir. Un sourire amusé et malicieux se dessina finalement sur son visage lorsque son épouse lui répondit.

Se plaisant à obéir dans ce genre de situation, il laissa ses lèvres parcourir le visage de Nirinïa, la couvrant de baisers légers. Ses mains se baladèrent dans le dos de la jeune femme, la caressant du bout des doigts. Un instant de tendresse qu'il aimait partager avec elle. Silencieux, il ferma les yeux pour mieux profiter du moment, et se laissa aller à la douceur. La respiration paisible de sa jeune épouse le rassura sur le fait qu'elle semblait aussi apprécier. Un baiser, plus long que le précédent, ponctua la séance affection. Leurs lèvres se retrouvèrent et ne se quittèrent pas aussi rapidement. Kezaël sentit son coeur s'accélérer dans cet échange, et s'amusa de cette réaction d'adolescent. La beauté et l'intelligence de Nirinïa l'avait charmé tant et si bien, qu'il se retrouvait presque entièrement éperdu d'elle.

Le baiser se rompit, et dans les yeux de Kezaël s'alluma une étincelle de passion. D'une main légère, il caressa la joue de sa bien-aimée, la couvant d'un regard emprunt de désir et d'amour. L'amour, qui s'était finalement fait une place dans ses sentiments. D'une voix paisible, il chuchota :

" Racontez-moi d'abord votre journée. Ne vous ai-je pas trop manqué ? "

A ces mots, il la souleva pour la poser doucement sur le rebord de la balustrade. Ainsi à sa hauteur, il pouvait la contempler entièrement dans sa robe légère. Qu'elle était belle. Et sans attendre, ses lèvres reprirent leur tracé sur le visage de la belle, puis dans son cou, ses épaules et le creux de sa poitrine. S'amusant de la déconcentration provoquée par ses baisers, il l'écouta répondre d'une oreille tandis qu'il s'attelait à continuer ses caresses.





DC : Enaïa Lysean Vara'Da & Azeor Desnolancès & Esheban Ondeluire & Riska les Deux Voix & Eyföhl Aanka'Leï & Céléno Thogen & Kaïlindra
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Tendresse au crépuscule , Ivresse à la clarté de la lune.   - Jeu 25 Juil 2013 - 4:44

L'océan de baisers qui couvrait sa peau lui confectionnait une robe de douceur, l'enveloppant toute entière. Tout son être frissonnait et ne demandait plus que tendresse et amour.

Elle eut grande peine à immerger de cet instant de bonheur dans laquelle elle se noyait. Elle ne désirait plus que le langage des gestes. Pourtant, s'efforçant de se concentrer, elle lui répondit, la voix frémissante :

« Est-ce mal ? »

Nirinïa ne pouvait affirmer d'une façon claire qu'il lui manquait. Certes, c'était bien le cas... Mais elle aurait l'impression, en l'admettant, d'être complètement rattachée à lui. Or, la jeune femme appréciait son indépendance, bien que ses liens avec son époux soient inéluctables. Bien que le mariage en faisait également parti, c'était surtout de l'ordre de ses sentiments. Des sentiments qui la bouleversaient du plus profond d'elle-même.

A mesure qu'il la cajolait, ses joues s'empourprèrent tandis que ses petits halètements dévoilaient un désir de plus en plus grand. Elle se laissait aimer tout en sachant qu'elle l'aimait aussi. Ses caresses, son regard, tout ce qu'il fit et montrait l'étourdissait de passion.

Tandis que la nuit se réveillait peu à peu, les dernières lueurs de l'astre firent briller les cheveux rouge indigo de Kezaël. Il rayonnait de beauté et de charme. Et cela, la jeune femme ne pouvait y résister.

Elle frotta ses lèvres contre son oreille tandis qu'elle le laissait enflammer son cou de baisers. Ses yeux clos profitait de l'instant présent pendant que sa tête se balançait, offrant à son époux un espace suffisant pour qu'il puisse continuer de parcourir son corps.

Oui, c'était bien dans ces moments que le tic-tac des horloges l'horripilait. Car il n'y a rien de plus court que le meilleur.
avatar
Cultivateur

On m'appelle Kezaël Lysereän


Infos Personnage
RANG: Représentant des Cultivateur - Admin
VILLE & APPARTENANCE : Arish
MON AGE : 37 ans
Féminin
MESSAGES : 269
AGE : 23
INSCRIT LE : 09/08/2012
PSEUDO HABITUEL : Harrods
Joyaux : 567
http://www.ile-joyaux.com/t934-kezael-lyserean
Posté dans Re: Tendresse au crépuscule , Ivresse à la clarté de la lune.   - Jeu 25 Juil 2013 - 7:24

Un léger rire s'échappa des lèvres de Kezaël, à mesure qu'il s'appliquait à couvrir son épouse de baiser.

" Absolument pas. " Souffla-t-il au creux de son oreille entre deux caresses.

Doucement, il posa ses mains sur les épaules de sa bien-aimée et les laissa glisser lentement. Emportant au passage les bretelles de la robe, Kezaël admira quelques secondes cette parcelle de peau supplémentaire qui se dévoilait à ses yeux. Un décolleté presque entièrement découvert qui ne tarda pas à attiser un peu plus son désir. Ses lèvres retrouvèrent le contact de la douce peau de Nirinïa, jonglant entre ses épaules, la naissance de sa poitrine et ses lèvres.

Une dernière lueur et la nuit fut enfin là. Dans la demi pénombre du balcon, Kezaël se laissait emporter par une vague de passion et d'envie. Il contemplait la ravissante jeune femme qu'il lui était donné d'aimer et ne pouvait se passer de l'envahir de baisers. Il sentait d'ailleurs son coeur accélérer un peu plus à chaque nouvelle caresse et bientôt, sa respiration devint haletant, sous la force de l'amour.

Des hanches de Nirinïa, les mains de Kezaël glissèrent jusqu'à son bassin, puis ses cuisses. Prenant le temps de les caresser doucement, du bout des doigts, il y sentit quelques frissons à mesure qu'il remontait le pan de la robe. Se serrant un peu plus contre son épouse, une main sous sa fine cuisse pour la maintenir contre lui, il l'embrassa langoureusement et murmura à son oreille :

" J'aimerais vous aimer toute la nuit si cela était possible. "

Ponctuant son désir d'une légère morsure au cou, il reprit ses baisers, les mains vagabondes.





DC : Enaïa Lysean Vara'Da & Azeor Desnolancès & Esheban Ondeluire & Riska les Deux Voix & Eyföhl Aanka'Leï & Céléno Thogen & Kaïlindra
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Tendresse au crépuscule , Ivresse à la clarté de la lune.   - Mer 31 Juil 2013 - 2:59

« J'aimerais me faire aimer de vous bien plus longtemps qu'une seule nuit... »

Elle avait compris son message, mais voulu le détourner à son avantage. Alors que son époux se rapprocha d'elle, elle finit par prendre des initiatives à son tour. Bien que l'homme se devait de guider la femme, elle prit un malin plaisir à inverser les rôles. Sans plus tarder, elle exerça une pression sur le torse de Kezaël pour le faire reculer jusqu'à leur lit commun. Le voile des rideaux entourant le meuble dansait au rythme du vent. Et dans ce ballet de tissu, Nirinïa fit asseoir son aimé avant de laisser tomber au sol ce dont elle était vêtue.

La fraîcheur de la nuit lui anima la chair alors qu'elle le fixait d'un regard brûlant. La jeune femme devint, dès lors, un objet. Un objet de convoitise peut-être... Mais elle aimait ce petit jeu de séduction et reléguait sa fierté au second plan pour faire plaisir à celui qui partageait sa vie.

Tendrement, elle fit un pas vers lui avant de caresser sa joue pour descendre jusqu'à l'encolure de sa tenue. De là, elle tira légèrement vers le haut pour lui faire comprendre de se déshabiller. Elle aspirait à la chaleur de son corps, à son souffle chaud, à ses caresses le long de son échine. Elle le dévorait des yeux, prise d'un désir qu'il lui était rare de ressentir.

« Je vous aime. »

Qu'était-ce à l'instant ? Ses mots ? Ses propres mots ? Elle n'eu le temps d'en  prendre conscience qu'elle se laissa aller, à corps perdu, dans une myriade d'émotions.
avatar
Cultivateur

On m'appelle Kezaël Lysereän


Infos Personnage
RANG: Représentant des Cultivateur - Admin
VILLE & APPARTENANCE : Arish
MON AGE : 37 ans
Féminin
MESSAGES : 269
AGE : 23
INSCRIT LE : 09/08/2012
PSEUDO HABITUEL : Harrods
Joyaux : 567
http://www.ile-joyaux.com/t934-kezael-lyserean
Posté dans Re: Tendresse au crépuscule , Ivresse à la clarté de la lune.   - Dim 4 Aoû 2013 - 20:23

" Je vous aime. "

La surprise fut brève, mais intense. Une cascade de désir et de passion fit s'élever des milliers de frisson sur le corps de Kezaël. Ces mots venaient de le toucher si profondément, qu'il cru ne jamais pouvoir quitter des yeux, le corps majestueux de beauté qui se tenait devant lui.

Et l'apothéose d'émotion le fit enfin réagir, lui qui s'attendait à tout sauf ça. Obéissant d'amour, il retira ses vêtements et se retrouva à son tour, nu comme tel un nouveau-né devant sa bien-aimée. Assis face à elle, il posa deux mains douces sur ses hanches et l'attira vers lui. Ses lèvres rencontrèrent le velouté de son ventre, et délicatement, il les laissa se balader sur les parcelles de peau qu'il pouvait à présent, explorer toutes entières. Dans une tendre passion, il la fit s'asseoir sur lui, et sa bouche retrouva la douceur des seins de la jeune femme. Frissonnant de désir, le regard flamboyant de passion, ses yeux cherchèrent ceux de Nirinïa. Ce qu'il y lu termina de l'achever, l'envie abattit les derniers remparts de la retenue.

Se redressant, Kezaël fit basculer la jeune femme sur le lit et reprit le dessus. Leurs lèvres, dans un même désir, s'unirent parfaitement, tout comme leur corps qui se retrouvèrent dans une parfaite osmose.

" Je vous aime aussi. " Souffla t-il à son tour.

La respiration se fit plus saccadée à mesure que la passion langoureuse continuait de faire son chemin. Sous ses yeux, le corps sans défaut de son épouse était un miraculeux régal et la folie aurai pu l'envahir s'il n'était pas conscient que tout ceci était bien réel, et à lui. Alors, bercé par les halètements de sa belle, au rythme de ses coups de reins, il se laissa porter par ce doux songe éveillé, s'adonnant au plus pur plaisir qu'il soit.





DC : Enaïa Lysean Vara'Da & Azeor Desnolancès & Esheban Ondeluire & Riska les Deux Voix & Eyföhl Aanka'Leï & Céléno Thogen & Kaïlindra
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Tendresse au crépuscule , Ivresse à la clarté de la lune.   - Dim 11 Aoû 2013 - 5:05

Les lueurs des bougies contraient la pénombre alors que les amants ne faisaient plus qu'un. La sueur perlait leur corps, brillant sous la lumière tels des cristaux. Leur souffle comme seule musique, Nirinïa sentait son époux habiter son corps jusqu'à n'en plus tenir.

Avide de ses expressions aussi discrètes soient-elles, ses yeux fixaient son aimé. Le monde aurait bien pu s'écrouler, elle n'en avait cure. Seul le parfum de Kezaël et les sensations qu'il lui procurait lui importait. Jusqu'où son amour s'étendait-il ? Pourrait-elle seulement l'aimer davantage ? Elle ne voyait plus le bout de ses sentiments envers cet être partageant sa vie.

Ses joues désormais symbole d'effort, Nirinïa entoura son époux de ses bras chaud, et se laissa aller à verser une larme. Celle-ci vint longer le dos de Kezaël.

" Qui l'eut cru, je perds enfin mon masque. Vous me faites pleurer de bonheur. "

Elle reposa sa tête sur l'oreiller de coton, sentant son désir se contenter enfin de ce qu'on avait pu lui offrir.
avatar
Cultivateur

On m'appelle Kezaël Lysereän


Infos Personnage
RANG: Représentant des Cultivateur - Admin
VILLE & APPARTENANCE : Arish
MON AGE : 37 ans
Féminin
MESSAGES : 269
AGE : 23
INSCRIT LE : 09/08/2012
PSEUDO HABITUEL : Harrods
Joyaux : 567
http://www.ile-joyaux.com/t934-kezael-lyserean
Posté dans Re: Tendresse au crépuscule , Ivresse à la clarté de la lune.   - Mer 14 Aoû 2013 - 13:17

Le monde autour n'était plus, si ce n'est qu'un simple décor où luisait seulement les flammes des chandelles. Le battement discret des voiles voletant sous la très légère brise battait au rythme de la danse amoureuse des deux époux. Pour Kezaël, le temps s'était arrêté et la seule chose à laquelle il pensait, était le corps de Nirinïa entre ses bras. Tout ce qu'il voulait était là, devant lui, et son désir n'avait que pour seul but, de lui rendre autant de plaisir que l'amour qu'elle lui portait. Et lorsque, doucement, la larme coula sur son dos, il ne pu retenir un frisson. Dans un ultime mouvement, un dernier baiser passionné, la valse sensuelle prit fin lentement.

Haletant, Kezaël s'allongea auprès de sa bien-aimée. Sa main vint caresser sa joue, tandis qu'il se remettait de leur moment d'amour. Encore ému par l'ivresse à laquelle s'était laissait aller son épouse, il l'embrassa tendrement et lui murmura à l'oreille :

« J'espère que vous aurez trouvé ce moment à votre goût. Et valant largement la peine de me livrer votre amour. »

Un sourire taquin étira ses lèvres qui caressaient ses joues. Du bout des doigts, il se promena sur le corps dénudé de Nirinïa, s'amusant des frissons qui apparaissaient au doux contact de leur peau. Se redressant, il observa tendrement la jeune femme et s'abaissa au niveau de son ventre. Déposant un baiser juste au-dessus du nombril, il laissa sa tête se lover au même endroit. Doucement, il souffla :

« Peut-être que votre émotion était le signe qu'un héritier est sur le point de voir le jour. »

Pensif, il laissa sa main caresser le ventre plat de son épouse. De longs mois s'étaient écoulés depuis qu'ils s'étaient mariés. Il avait pourtant l'impression de ne faire qu'un avec elle depuis tellement longtemps, comme s'il l'avait toujours connu. Mais aucune annonce de grossesse n'avait encore emplir la maison de joie. Sans s'inquiéter, Kezaël avait tout de même hâte que cela arrive. Plus qu'un héritier, cela serait le résultat de leur amour.





DC : Enaïa Lysean Vara'Da & Azeor Desnolancès & Esheban Ondeluire & Riska les Deux Voix & Eyföhl Aanka'Leï & Céléno Thogen & Kaïlindra
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Tendresse au crépuscule , Ivresse à la clarté de la lune.   - Dim 25 Aoû 2013 - 19:37

Se laissant aller aux taquineries de son époux, Nirinïa esquissa un sourire amusé. Les cheveux de Kezaël chatouillaient son ventre tout en le réchauffant amoureusement. Elle se sentit à sa place, et plus heureuse que jamais. En même temps qu'elle reprit peu à peu sa respiration, elle posa sur sa tête une main bienveillante.

Mais quand celui-ci parla d'enfant, la jeune femme eu un vague sentiment d'inquiétude. Son corps saurait-il digne du futur héritier Lysereän ? Et quand bien même le serait(il, aurait-elle le privilège de donner la vie ? Le mariage était encore récent, mais déjà elle se posait ces ultimes questions. L'effroi de ne pas subvenir aux attentes de son amour ne ferait qu'une bouchée d'elle...

Sans même lui répondre, elle poussa doucement Kezaël sur le côté et s’assise au bord du lit. Le dos de la belle séparait désormais les deux amants. Un obstacle de chair où, de part et d'autre, deux esprits s'opposaient. L'un était tranquille et pressé, l'autre... Pessimiste et en retrait.

Elle avait pourtant hâte d'être mère... S'occuper du fruit d'une union serait particulièrement intéressant si l'on enlevait les besognes fatigantes. Cette nouvelle responsabilité n'effrayait pas Nirinïa. Non, ce qui l'effrayait était tout autre... C'était la procréation et le sexe du nouveau-né. Ces deux étapes lui étaient importantes puisqu'elles détermineraient l'avenir d'une famille toute entière. Jamais elle n'avait déçu Kezaël. Et l'idée du contraire la peinait horriblement.

Dans ce moment de douleur, elle choisit pourtant le silence.

« Excusez ce geste soudain, mon amour. Mais l'appui de votre tête a réveillé un mal datant de la veille. Puis-je me retirer ? »

Son regard en disait long et elle se doutait bien qu'il ne se ferait pas duper. Cette supercherie était facilement devinable... Aussi, se prépara-t-elle à des questions qui la rendraient mal à l'aise.
avatar
Cultivateur

On m'appelle Kezaël Lysereän


Infos Personnage
RANG: Représentant des Cultivateur - Admin
VILLE & APPARTENANCE : Arish
MON AGE : 37 ans
Féminin
MESSAGES : 269
AGE : 23
INSCRIT LE : 09/08/2012
PSEUDO HABITUEL : Harrods
Joyaux : 567
http://www.ile-joyaux.com/t934-kezael-lyserean
Posté dans Re: Tendresse au crépuscule , Ivresse à la clarté de la lune.   - Dim 1 Sep 2013 - 9:53

Du sublime corps de son épouse qu'il pouvait admirer avec plaisir, il ne resta bientôt plus qu'une vue réduite sur son dos frissonnant. Une barrière s'élevant entre le couple, sans que Kezaël ne se rende compte qu'elle était provoquée par la maladresse de ses mots. Inquiet à la remarque de sa bien-aimée, il se redressa sur un coude et leva les yeux pour croiser ceux, fuyants, de Nirinïa.

« Je suis affreusement désolé de la douleur que mon geste a causé. »

Instinctivement, il s'en était voulu de lui avoir réveillé ce mal qu'elle avait gardé en elle jusqu'ici. Et c'était avec hâte qu'il s'était excusé, bien trop attentif vis-à-vis de la jeune femme pour ne pas regretter le moindre geste de travers. Pourtant, si cette dernière prétextait un mal physique, ses yeux criaient au désespoir et à l'appréhension.

Kezaël s'était tout d'abord redressé, s'asseyant dans le lit, et tirant les draps sur son corps dénudé. Près de lui, Nirinïa lui tournait toujours le dos et il hésita de longues secondes avant de poser une main qui se voulait chaleureuse et réconfortante, sur la fine épaule de la jeune femme. Ne se sentant pas repoussé, il glissa sur le matelas pour se rapprocher d'elle et passa ses bras autour de son buste, afin de l'étreindre tendrement. Ses lèvres se posèrent dans la nuque de sa bien-aimée et il souffla à son oreille :

« J'ai bien l'impression que votre mal est plus profond que vous n'osez me le dire. »

Se détachant doucement d'elle, il se pencha sur le côté et la fit pivoter vers lui, une main sous le menton pour l'obliger à le regarder. Sans force, ni violence. Il tenta de capter son regard doré et une fois trouvé, y planta le sien, où régnait une lueur d’inquiétude.

« Que se passe t-il ma douce ? Ais-je dit quelque chose de maladroit ou de blessant ? Une mauvaise nouvelle à m'annoncer ? »

Il ne la quitta pas du regard, cherchant absolument à savoir. Nirinïa était une perle, un joyau. Son joyau. Et s'il répugnait à la voir attristée, il détestait encore plus la voir dans l'état de mal-être où elle était à présent. Et l'incompréhension qui guidait les pensées de Kezaël étaient encore plus agaçantes.

Se voulant rassurant et présent, comme un excellent mari le ferait. Il se pencha vers elle pour l'embrasser tendrement sur les lèvres et murmura :

« Vous savez que vous pouvez compter sur moi. Je vous aime. Alors n'ayez pas peur de me parler. »

Un nouveau baiser, un peu plus long, mais où il essaya de transmettre tout l'amour qu'il lui était possible de ressentir à ce moment donné. Et ce ne fut pas difficile.





DC : Enaïa Lysean Vara'Da & Azeor Desnolancès & Esheban Ondeluire & Riska les Deux Voix & Eyföhl Aanka'Leï & Céléno Thogen & Kaïlindra
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Tendresse au crépuscule , Ivresse à la clarté de la lune.   - Mer 18 Sep 2013 - 10:33

La jeune femme respira profondément, comme pour chasser ces idées néfastes. Elle voulait faire bonne figure, quitte à ce que cela paraisse forcé. Et pourtant, cette essai fut vain. Ses yeux injectés de sang contrastaient avec l'or de ses yeux, tandis que son visage humidifié perdit de sa beauté.

« Oh Kezaël... Oh mon amour... Dans quel état me voyez-vous ? Je ne puis supporter cette attente. Je prie les cieux pour que la maternité vienne modeler mon corps... Mais si cela échouait ? Si je ne pouvais vous donner cet héritier que vous désirez tant... »

Elle voulut poursuivre, mais sa gorge se noua à mesure qu'elle se confiait. Les sanglots la secouèrent tandis que les gouttes s'écrasaient sur ses cuisses. La belle, dans un  mouvement lent, remplit un verre à l'aide d'une carafe d'argent, posée sur une petite table toute proche. Elle se servit ce vin qu'elle aimait tant, y trempant timidement les lèvres. Et tandis qu'elle buvait, l'apaisement refit peu à peu surface. Elle se souvint des paroles de sa mère, enfouies jusqu'alors :

"Une dame ne pleure jamais, Nirinïa. Souviens-toi en !"

Puis, elle pensa :

"Une dame, certes... Mais une femme, mère ? Une femme désireuse d'enfant, de surplus."

Faisant tourner l'objet, elle finit par le poser, vide.  Faisant une rotation vers son époux, elle tenta une nouvelle fois d'expliquer sa tristesse.

« Je ne pourrais me pardonner une telle déception. Et plus encore de cette colère que j'aurais contre et envers moi...  »

D'autres raisons se bousculèrent dans sa tête. Notamment celle que Kezaël devrait concevoir son héritier avec une autre femme. Et bien que Nirinïa souffrait de quelque chose ne s'étant pas encore déclaré, cette idée la hanta longuement. Afin de ne pas inquiéter son mari, elle s'abstenu d'une quelconque allusion à cette marque de possessivité... Pensant toutefois à ce que ressemblerait sa nuit dans les bras d'une autre. Serait-ce comme ce soir-là ? Magique et fiévreux ? Ou ne serait-ce que sous la coupelle du devoir ? Pensive, absente, son esprit se tinta d'un épais brouillard... Cachant à la vue de Kezaël tout le jardin secret de sa frêle épousée.
avatar
Cultivateur

On m'appelle Kezaël Lysereän


Infos Personnage
RANG: Représentant des Cultivateur - Admin
VILLE & APPARTENANCE : Arish
MON AGE : 37 ans
Féminin
MESSAGES : 269
AGE : 23
INSCRIT LE : 09/08/2012
PSEUDO HABITUEL : Harrods
Joyaux : 567
http://www.ile-joyaux.com/t934-kezael-lyserean
Posté dans Re: Tendresse au crépuscule , Ivresse à la clarté de la lune.   - Dim 22 Sep 2013 - 9:20

La détresse de son épouse qu'il chérissait tant finit par le submerger à son tour, et frissonnant de ne pas savoir quoi faire pour la consoler comme il le faudrait, Kezaël se contenta de la regarder, perdu. Il avait envie de la prendre dans ses bras et de la serrer fort contre son torse, de la couvrir de mille baisers qui viendraient réchauffer son cœur, de lui murmurer des paroles apaisantes qui rassureraient un esprit trop inquiété. Il avait envie, tout simplement, de l'aimer et de lui dire que l'amour était toujours récompensé.

A la place de ça, il remonta les draps de soie sur son corps, tandis que Nirinïa posa le verre de vin qu'elle venait de boire et se tournait vers lui. De nouveau, elle expliqua son angoisse. Ce fut trop pour Kezaël. Il ne pouvait plus la voir ainsi, sans rien faire. Alors, d'un geste instinctif, il l'attrapa par les épaules et la ramena vivement contre lui, pour la serrer de toutes ses forces contre son torse. Un adolescent débutant voulant garder à tout prix un amour trop cher n'aurait pas fait mieux, mais l'émotion présente rendait la scène bien plus tragique. Doucement, il déposa un baiser sur le crâne blond de son épouse et souffla tendrement à son oreille :

« Pourquoi ne pourriez-vous pas me donner un enfant ma douce ? Vous êtes une femme formidable, aimante, sincère et tant d'autres choses que Ryun serait bien embêté de ne pouvoir vous faire ce cadeau. »

Il caressa les quelques mèches dorées qui tombaient autour du visage encore humide de Nirinïa. Soupirant doucement, il desserra un peu son étreinte pour la laisser se redresser si elle le souhaitait et reprit :

« Notre amour nous donnera un enfant. Fille ou garçon, que m'importe tant que nous avons un petit être à chérir ensembles. J'en suis sûr. »

Lui redressant le visage pour l'obliger à le regarder, il planta ses yeux d'ambre dans ceux dorés de la jeune femme et lui adressa un sourire rassurant, et plein de tendresse. Puis, s'avançant vers la table de chevet où trônait la carafe de vin, il s'en servit un verre à son tour et but quelques gorgées. Appréciant l'alcool couler dans sa gorge, il en savoura chaque goutte, son regard déviant de son verre pour se poser sur le corps nu de Nirinïa. Se penchant vers elle, il lui baisa les lèvres, puis le cou, ainsi que les seins qui frissonnèrent sous le contact et murmura entre deux baisers :

« Je suis désolé d'avoir éveillé une telle crainte dans votre esprit en vous parlant d'héritier, ma douce. Pardonnez moi. Je ne savais pas à quel point ce sujet vous été sensible. Mais rassurez-vous et oubliez cette angoisse. Il n'y aucune raison pour que la maternité ne vienne pas vous toucher vous aussi. »

De nouveaux baisers, partout. Il croyait dur comme fer à ce qu'il disait, et espérait simplement que ses paroles auraient au moins un effet apaisant sur Nirinïa. Il lui était trop intolérable de la voir dans cet état pour si peu. Et surtout après quelques paroles maladroites de sa part.





DC : Enaïa Lysean Vara'Da & Azeor Desnolancès & Esheban Ondeluire & Riska les Deux Voix & Eyföhl Aanka'Leï & Céléno Thogen & Kaïlindra
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Tendresse au crépuscule , Ivresse à la clarté de la lune.   - Sam 12 Oct 2013 - 6:01

Les baisers de Kezaël réchauffaient peu à peu sa nuque étant, un peu plus tôt, tiède.
Son visage perdit de son assombrissement alors qu'elle posa dans le creux de son torse, sa tête fatiguée. Elle se sentait comme une enfant cherchant du réconfort sur la poitrine maternelle d'une mère. Et, tout en écoutant dévaler le liquide dans la gorge de son aimé, elle fixa le mur sablé.

«Si Ruyn nous accorde cette enfant... J'aimerais le voir jouer puis s'enrouler dans ces draps-là. Et son petit sourire agrémenté de fossettes... Qu'il nous l'adresse avec toute la plus grande naïveté du monde. Ce mélange d'amour et de joie bercera, alors, enfin mon cœur inquiet.»

Elle s'accouda pour atteindre la joue de son mari, sur laquelle elle déposa un baiser. Et alors que leurs regards se croisèrent, elle lui sourit tendrement. Retrouvant ensuite sa position antérieure, Nirinïa ferma peu à peu les yeux.

«Une petite fille au prénom qui embaumerait nos sens... Ou un petit garçon ayant en tout point les traits de ton visage...»

Sa voix se fit de plus en plus inaudible. Et avec elle, Nirinïa plongea dans un profond sommeil.

On m'appelle Contenu sponsorisé

Posté dans Re: Tendresse au crépuscule , Ivresse à la clarté de la lune.   -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum