AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
» Communication externe
par Loth de la Vision Mar 21 Juin 2016 - 15:06

» Réversa [ TOP ]
par Invité Ven 27 Mai 2016 - 8:21

» Le monde de Dùralas
par Invité Jeu 26 Mai 2016 - 7:00

» Anthalia
par Invité Dim 22 Mai 2016 - 15:17

» Marbrume, La Cité des Damnés
par Invité Lun 16 Mai 2016 - 15:07

» Questionnaire pour soutenir infinite RPG !
par Invité Sam 14 Mai 2016 - 17:33

» Escalus
par Invité Jeu 12 Mai 2016 - 9:02

» Mass Effect : Reborn
par Invité Mar 10 Mai 2016 - 15:00

» Forum en pause
par Asàf Lysereän Mar 10 Mai 2016 - 13:47


« Folle est la doduche qui à l'ugron se confesse.

avatar
Citoyen

On m'appelle Günel


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Citoyen
MON AGE : 23 ans
Masculin
MESSAGES : 250
AGE : 27
INSCRIT LE : 29/03/2012
PSEUDO HABITUEL : Jezibaba
Joyaux : 952
Posté dans « Folle est la doduche qui à l'ugron se confesse.   - Lun 29 Juil 2013 - 14:19

Rappel du premier message :


    Un soleil radieux illuminait les pavés des rues de Sant Poseïnos en cette fraîche matinée. Les vitraux de la cathédrale filtraient les rayons lumineux qui allaient s'écraser sur le sol en pierre, formant de magnifiques mosaïques colorées et égayant les quelques lil'mydes chargés d'entretenir le hall principal destiné au public.

    - Qu'est-ce que c'est-y donc que ce vacarme ? On s'entend plus prier !

    Du fond de la salle, devant les immenses portes en bois sorcier, je testais l'efficacité de mon nouveau costume de Mae'Sin, fait maison, tout beau tout neuf. Mes talents de couturier gageaient à être connus, cela allait sans dire, les prêtres novices se turent et reprirent leurs activités dans un silence... Religieux.

    Debout devant mon chevalet je prenais l'air inspiré en badigeonnant ma toile avec mon pinceau imbibé d'une couleur que je ne me risquerais même pas à définir.

    Adieu, fais-toi catin.
    Va t’en gagner ton pain.
    Là bas ! Ma fille, là bas !
    À la grâce de Vama !

    Chantonner m'avait toujours aidé à décupler mes dons d'artiste. Mais le lieu ne prêtant guère aux paillardises, je contenais ma voix et gardais un air monotone, me donnant l'air de réciter quelque paragraphe du dernier best seller de la congrégation.

    - Frère, crois-tu vraiment que la Déesse apprécie ta technique ?
    - Bien sûr, frère ! Vois-tu, j'ai vu cette maison, là... Non, ça c'est la grand mère... Le rectangle violet, là... Voilà. Cette maison, je l'ai vue en rêve. La Vamissime est venue en... à moi et a déversé son amour dans mes songes. Et alors je me suis réveillé, nu comme un ver -alors que d'habitude je porte toujours une chemise-, et j'ai compris que mon destin était de peindre ce tableau qui traversera les âges et les esprits de manière tellement forte et rapide qu'on ne s'en rendra jamais compte... Tout le monde l'aura oublié ! Et qui dit oublié dit connu fut un temps, tu me suis frangin ?

    Mon semblable d'un temps porta sur moi un regard plein de doute et de méfiance, signe pour ma petite personne que mon temps ici était révolu. Dommage, les repas valaient le détour. Mais encore une fois je m'étais laissé aller à mon imagination qui avait fini par avoir raison de mon personnage. Il allait falloir revoir les limites à respecter.

    Tandis que le maestre quittait les lieux, sûrement pour aller faire part aux siens de ses inquiétudes, je cherchais le dernier petit plaisir que j'allais bien pouvoir me permettre en ces lieux.

    Je trouvai rapidement de quoi subvenir à mes envies : le confessionnal. Je m'engouffrai dedans en m'assurant que personne ne me remarquait et m'installai au mieux, la tête contre la grille qui séparait mon habitacle de celui généralement occupé par de pauvres âmes pleines de regrets. Le sommeil eut rapidement raison de moi et je m'endormis aussi rapidement qu'une voix me réveilla, je ne sais combien de temps plus tard. Collant mes yeux à la grille, je distinguai les traits d'une jeune femme toute en beauté. Toute fuite était impossible si elle avait décelé ma présence et décidait de me confesser ses crimes. Aussi je retins ma respiration, priant la première divinité venue pour que la visiteuse se lasse et choisisse d'utiliser une autre cabane en bois...




Citoyen

On m'appelle Günel


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Citoyen
MON AGE : 23 ans
MESSAGES : 250
INSCRIT LE : 29/03/2012
Posté dans Re: « Folle est la doduche qui à l'ugron se confesse.   - Lun 3 Fév 2014 - 10:50

- Une pause ? Croyez-vous qu'un mercenaire sans foi ni loi s'octroie des pauses ?

Evidemment que non, ça lui donnerait des faux airs de fonctionnaire, et c'était pas des plus vendeurs face aux parrains des mafias matrosciennes.
Fixant de nouveau cette affreuse robe trop volumineuse pour laisser à d'autres apprécier des courbes féminines, j'exprimais encore une fois mon avis quant à cette tenue avant de voir flancher la bourgeoise.

En galant homme que j'étais, ou plutôt habitué à jouer les galants pour m'accorder les faveurs de jolies donzelles, je rattrapai celle-ci dans un geste aussi héroïque que ma posture, un genou à terre et une main noyée dans la crinière rousse de mon élève, supportant sa petite tête. Toujours avoir le sens du spectacle, c'était l'un de mes principes. Mes yeux dans les siens, je lui adressai un sourire charmeur pour coller à la situation, mais sans plus. Bah oui, elle est mariée et on se frappe dans les jardins de Monsieur, j'suis pas fêlé à ce point. Quoique ç'aurait été fendard.

- Ça, c'est pas la meilleure technique pour fuir un assaillant.
avatar
Bourgeois

On m'appelle Venycia Howk


Infos Personnage
RANG: Thélador Gotruscos, Elior Gotruscos, Solomon Valyssar, Varen Shei'Arcath, Coco du Rico, Jack Belfort, Delian Howk, Errol Parhelion (Moda l'Imposteur), Nodin Kellen (Günel), Miobë Shei'Arcath, Talis Hadmas, Neylie Valyssar, Hiempsal Saule, Ebenezer Eisenheim
VILLE & APPARTENANCE : Vuulte ● Famille Marchande Gotruscos / Famille Bourgeoise Howk
MON AGE : 18 printemps.
Féminin
MESSAGES : 378
AGE : 26
INSCRIT LE : 13/04/2013
PSEUDO HABITUEL : Kathy
Joyaux : 1356
http://www.ile-joyaux.com/t1523-cher-journal http://www.ile-joyaux.com/t1507-venycia-howk-gotruscos
Posté dans Re: « Folle est la doduche qui à l'ugron se confesse.   - Lun 10 Fév 2014 - 3:23

Lorsque Veny rouvrit les yeux, elle se retrouva presque nez à nez avec son professeur. Elle ouvrit de grands yeux, tétanisée.

« Je. »

Très éloquent. Et particulièrement intelligent de se retrouver dans une situation pareille au milieu du jardin des Howk, avec des domestiques qui passaient constamment dans les alentours. Et en plus, elle rougit furieusement, ce qui ne lui allait particulièrement pas au teint.

Sortant de sa torpeur, elle finit par gesticuler pour se dégager, se relevant difficilement.

« Je. Merci. Mais. La leçon est terminée pour aujourd'hui ! Merci beaucoup, faites ce que vous voulez, c'était très instructif. »

Après ces remerciements au débit quelque peu frénétique, elle s'inclina légèrement, parce qu'elle était bien élevée, et puis... Elle s'enfuit, dans un tourbillon de tissu qui disparut par la porte la plus proche, pour aller cacher le feu de ses joues dans un endroit suffisamment sombre pour que personne ne remarque qu'il se confondait avec ses cheveux.

On m'appelle Contenu sponsorisé

Posté dans Re: « Folle est la doduche qui à l'ugron se confesse.   -

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum