AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
» Communication externe
par Loth de la Vision Mar 21 Juin 2016 - 15:06

» Réversa [ TOP ]
par Invité Ven 27 Mai 2016 - 8:21

» Le monde de Dùralas
par Invité Jeu 26 Mai 2016 - 7:00

» Anthalia
par Invité Dim 22 Mai 2016 - 15:17

» Marbrume, La Cité des Damnés
par Invité Lun 16 Mai 2016 - 15:07

» Questionnaire pour soutenir infinite RPG !
par Invité Sam 14 Mai 2016 - 17:33

» Escalus
par Invité Jeu 12 Mai 2016 - 9:02

» Mass Effect : Reborn
par Invité Mar 10 Mai 2016 - 15:00

» Forum en pause
par Asàf Lysereän Mar 10 Mai 2016 - 13:47


avatar

On m'appelle Delian Howk


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Vuulte
MON AGE : 22 ans
Féminin
MESSAGES : 309
AGE : 20
INSCRIT LE : 16/04/2013
PSEUDO HABITUEL : Navih
Joyaux : 10
Posté dans La Belle et l'Etranger   - Mar 6 Aoû 2013 - 8:38

~ La Belle et l'Etranger



« Nous voici de retour vers la demeure familiale et les hangars. Celui-ci accueil notre module de course, conduit par mon frère Wirïan. Il a été.... »

Les deux hommes marchaient côte à côtes dans l'immense et splendide domaine qu'était celui des Lysereäns. En bon chef de famille, Kezaël lui avait fait visiter les lieux dès son arrivée. Et quels lieux ! Entre la résidence qui tenait autant du petit château que les exubérantes demeures Marchandes et qui prenait donc un temps fou à contourner – temps accentué par la chaleur inhabituelle pour le pauvre matroscien qu'était Delian, les nombreux hangars entourant la maison, puis finalement, et non des moindres, les vergers s'étendant à perte de vue, le domaine était d'une taille impressionnante. Rien à envier aux vignobles de Gernie, pourtant si galvaudés.

L'ombre et l'humidité dégagées par les arbres étaient vraiment agréables. Peinant sous la rudesse de la chaleur en plein soleil, Delian se réjouissait déjà de passer ses journées sous le couvert. Et puis quel couvert ! Les arbres étaient si divers et variés que la plantation tenait plus de la jungle entretenue que du verger. Les fruits étaient tous bonnement énormes et les couleurs... Ah ! Les  couleurs ! De la simple fleur orangée annonçant l'arrivée prochaine d'un fruit à justement un fruit bien mur et paré de couleurs chatoyantes, voisin d'une splendide drakarose elle même mêlé à des valeriers aux branches et fruits envahissants, se mélangeant à des feuillages multicolores... L'explosion de couleur était tel que Delian en avait presque la tête qui tournait. Aux deux sens du terme.

Entre deux explications écoutées d'une oreilles distraite, Delian ne cessait de se tourner et de se retourner à la vue du moindre arbre particulièrement beau, du moindre oiseaux s'envolant dans un piaillement mélodieux ou du papillon multicolore voltigeant autour de lui. Oui, vraiment, ce séjour allait être fantastique.

Mais désormais, Kezaël le reconduisait vers la demeure familiale et s'enthousiasmait pour quelques prouesses de courses qui annonçaient une hypothétique victoire ou encore une affaire rudement bien menée. Sauf que, aux torts du le pauvre homme s'asséchant la bouche pour rien, ce n'était un secret pour personne : Delian, les affaires, il s'en moquait. Tout ce qui l’intéressait chez les Lysereän c'était les fruits, les arbres et toutes les jolies petites bestioles multicolores vivant dans leur jungle-verger. Et plus vite il pourrait plonger dans cette mer d'odeur et de couleurs enivrante, mieux se serait !  

En homme bien élevé il feignait pourtant l’intérêt en hochant la tête de temps en temps. Après tout, Kezaël n'y était pour rien, il faisait son travail. Et bien en plus. Delian sentait qu'il essayait de faire de son mieux, ne serait-ce que pour se faire comprendre. Le joyelliens avait beau être une langue commune, les accents ça ne s'inventaient pas. Celui des korruliens, bien qu’exotique et mélodieux, était très prononcé et loin du soyeux matroscien. Les consonnes étaient plus dur et les intonations plus variés. Maintenant que son oreille était habituée, il appréciait néanmoins ce changement. A vrai dire, il commençait à apprécier Korrul en général... en dehors de la chaleur !

Pourtant, ce n'était pas faute d'avoir essayer de lutter. Déjà, il s'était raccourci les cheveux sur la nuque. Ils avait repoussé et faisaient une couche de trop pour son pauvre cou en surchauffe. Par contre, il avait trouvé dans les quelques mèches retombant sur son visage de parfaits par-soleils.
Ensuite, il avait rapidement fait un tour dans les boutiques d'Arish. Ses vêtements était trop chaud, notamment ceux comportant des protections et il se voyait mal voyager dans le désert fourmillant de Gargans et autre renégats sans de quoi protéger ses parties vitales. Le danger c'était sexy, une lance dans le cœur ça l'était moins. Surtout mort.
Néanmoins, les domaines Cultivateurs étaient bien protégés alors la légèreté était au goût du jour. Il portait un haut bleu ciel sans manches, très ajusté et lui faisant un port très droit et carrés qui lui avait beaucoup plus. Tout comme le col haut et légèrement échancré, protégeant son cou de mauvais coup de soleils tout en laissant le vent rafraichir ses poumons en feu. Les bordures du vêtement étaient bariolées de diverses perles et broderie or typiquement korrulien. Il appréciait ce goût que les habitant du désert avaient pour les décorations colorés autant dans l'architecture que le vestimentaire.
Leurs tissus étaient étonnant. Bien que n'en étant pas à sa première fois – il avait put admirer le savoir faire korrulien via l'étrange mais superbe nuisette de Venycia il y a quelques semaines de cela, ils avaient réussis à enthousiasmer le scientifique. Des vêtements à l'aspect épais et imperméable tel que son haut étaient en fait léger et aéré. Comme quoi, on pouvait être coquet et à l'aise, même à Korrul.
Enfin, Delian avait trouvé les larges pantalons en lin clair agréables à porter et n'avait pas pu résister à d'étranges bottes en tissus d'un gris soyeux qui tenait pourtant très bien aux mollets. D'une pierre trois coup : c'est beau, c'est léger et ça protège du sable entre les orteils ! Parfait !

Les deux hommes arrivèrent sur la terrasse prolongeant le spacieux patio. Alors qu'ils n'avaient croisé personne jusqu'alors, ils tombèrent sur une jeune femme qui semblait guetter quelque chose ou quelqu'un.

« Ah ! Soldat Howk, je vous présente ma cousine. Nessä, Delian Howk, soldat biologiste à la Milice Matrooscienne. Je... »

Kezaël fut coupé dans ses présentations par un domestique rouge et essoufflé. Le maître et son employé s'éloignèrent. Après quelques mots échangé, le Chef de famille s'excusa et se retira vers son bureau dans un des bâtiments extérieurs. Les deux jeunes gens se retrouvèrent alors seuls à l'ombre du beau patio.

Déboussolé par cet abandon soudain, Delian se tourna confus vers la jeune femme. Elle devait avoir son âge, peut-être un peu moins. De charmantes vagues venaient souligner de grands yeux ambrés d'une douceur et candeur attendrissante. Finalement, il avait fait bien de se montrer coquet. Ce n'était pas parce qu'on ne pouvait pas toucher la femme qu'on avait en face qu'on ne pouvait pas lui faire bonne impression.

« Bonjour, dame Lysereän, commença-t-il poliment en korrulien. Je... fais ma présente* de moi même : Delian Howk, soldat odiologiste*. Je... »

Le jeune bourgeois avait révisé son korrulien avant de venir, mais sa maîtrise était loin d'être parfaite et son accent à couper au couteau. Il était d'ailleurs persuadé d'avoir fait une erreur de vocabulaire à chaque phrase. C'est pourquoi il avança, pour éviter une question qui serait gênante :

« Je suppose que vous parlez joyellien ? Mon korrulianais* n'est pas très bon. »

Pour détendre l'athmostphère, il se permis même un petit rire en fin de phrase.


* se sont des fautes de vocabulaire. Je pense que tu auras reconnu "présentation", "biologiste" et "korrulien" ^^



MERCI THELOU


avatar
Cultivateur

On m'appelle Nessä Lysereän


Infos Personnage
RANG: LYSEREÄN~Kezaël . Kovü . Asàf . ~GARDES~ . Sa'ud. ~OSTRACISÉS~ Mowiel .
VILLE & APPARTENANCE : Arish
MON AGE : 21 ans
Féminin
MESSAGES : 220
AGE : 27
INSCRIT LE : 28/05/2013
PSEUDO HABITUEL : Jezibaba
Joyaux : 826
http://www.ile-joyaux.com/t1623-nessa-lyserean
Posté dans Re: La Belle et l'Etranger   - Mar 6 Aoû 2013 - 16:24

    En cette journée, toute l'effervescence du domaine Lysereän s'était réunie en une seule et unique personne : Nessä.

    - Mais ma dame, ce doit être la cinquième fois que je vous coiffe...
    - Et puis ? Tu ne comprends pas Solierce, il faut que je sois parfaite, P-A-R-F... Aaaah mais qu'est-ce que tu fais ? Plus bas les cheveux !

    La natte vint se poser en une élégante courbe sur la nuque de la jeune femme qui se fixa dans le miroir. Serait-elle assez bien apprêtée pour rencontrer ce matroscien ?

    Cela faisait bien une semaine qu'elle avait été mise au courant de sa venue par son bien aimé cousin qui avait toujours connu son amour du littoral. Depuis, difficile d'éviter l'excitation de la korrulienne qui n'avait toujours pas choisi sa toilette.

    - Quelle robe dois-je sortir ?
    - Mais je n'en sais rien moi, aucune ne va ! Tant pis, choisis-la toi-même, je n'ai même plus le temps de me maquiller pour cacher ces fichues taches...

    Ces taches, toujours ces taches... Passant ses doigts sur ces plaies définitives, elle poussa un long soupir en pensant à la peau immaculée des dames de l'autre monde. Si élégantes, si pures, si... Mondaines ! Que n'aurait-elle pas donné pour vivre comme l'une d'elles et connaître l'une de ces histoires dépeintes dans ses livres...

    - Ils arrivent, la terrasse, vite !

    La fine robe bordeaux fut rapidement agrafée sur son épaule droite et les chaussures n'eurent pas le temps d'être enfilées. La flèche sortit de sa chambre, courant sur le carrelage frais de l'aile résidentielle et déboula sur l'une des grandes terrasses ombragées. Elle eût tout juste le temps de se donner une contenance en cueillant une fleur et faisant mine de la contempler depuis un moment, bien que fouillant le paysage du regard, lorsque l'arrivée des deux hommes, bien que prévue, la surprit en lui arrachant un hoquet de surprise.

    Nessä s'avança alors que Kezaël faisait les présentations, les yeux rivés sur le nouvel arrivant. Le parfait matroscien, celui qu'elle suivait dans ses romans depuis des années déjà. Des cheveux blonds comme le sable, des yeux d'un bleu si... Bleu ! Ce n'était tout de même pas monnaie courante en ces lieux... Elle dut se retenir de faire un pas de plus, trop envieuse de parcourir de la main ses boucles dorées que le soleil illuminait et fut interrompue dans le fil de ses pensées par le milicien qui lui parlait dans un korrulien approximatif, lui faisant se rendre compte de la brusque disparition de son cousin.

    Ses hésitations firent doucement rire Nessä dont les joues s'étaient teintes de pourpre.

    - "Korrulien", dit-elle en accentuant chaque syllabe et tout sourire face au rire de son interlocuteur. Oui, je le parle !

    La jeune femme pausa un instant, le temps de reprendre à peu près ses esprits. C'est qu'elle ne pouvait se donner de matroscien que l'attitude, puisque même sa tenue Ô combien mal choisie restait typique de son pays. D'un geste de la main, elle l'invita à la rejoindre à l'ombre d'un somptueux saïa.

    - Mon cousin m'a dit que vous étiez là pour étudier les plantes sur nos terres, avez-vous pu trouver votre bonheur ?

    Ses mains se posèrent sur la rambarde qui donnait sur une magnifique vue sur les plantations familiales. Ne sachant comment avoir l'air détendue, il lui fallu trois essais pour décider de sa position définitive, dos au paysage, ses yeux ne pouvant se détacher du bel invité.



avatar

On m'appelle Delian Howk


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Vuulte
MON AGE : 22 ans
Féminin
MESSAGES : 309
AGE : 20
INSCRIT LE : 16/04/2013
PSEUDO HABITUEL : Navih
Joyaux : 10
Posté dans Re: La Belle et l'Etranger   - Mer 7 Aoû 2013 - 7:05

Pour tout dire, la jeune femme n'était pas à l'aise. Même pour un néophyte en décryptage des humeurs c'était flagrant. Delian ne connaissait pas trop les coutumes des koruliens. Il n'avait pour l'instant fréquenté que des Veilleurs Pourpres qui, au fond, étaient bien similaires aux Miliciens. Mais les Cultivateurs étaient des gens élevés, riches et des familles anciennes, sûrement pleines de traditions et d'étiquettes. Le matroscien ne savait trop si il avait fait quelque chose de mal ou si la jeune fille était juste bizarre. De peur de faire une bêtise il n'arrivait pas à se décider à la regarder.

Au moins, elle parlait joyellien. Ce qui paraissait logique pour une personne de son rang.

Un mouvement de la nommée Nessä lui fit lever les yeux du sol – un très beau sol en passant. Elle fit quelques pas pour se mettre à l'ombre d'un arbre que Delian reconnu comme étant un saïa. Un beau spécimen aux multiples branches et coupé de tel sorte que le feuillage bas devait frôler les plus grands d'entre les hommes, le balcon rapprochant des feuilles.

Poliment, il la suivi à son invitation. C'est ainsi qu'il posa réellement les yeux sur elle. C'était une belle femme. Vraiment. Sa peau légèrement dorée et les douces courbes brunes soulignant les traits de son visage lui donnait un air distingué et exotique. Sa pulpeuse bouche rose semblait prête à laisser sortir des milliers de mots, milles discutions passionnés et le sourire rayonnant rassurait un peu Delian vis à vis des ses manières. Enfin, ses yeux qu'il avait déjà put admirer était pétillant et semblait le dévorer.

Cette dernière constations mis un peu mal à l'aise Delian, mais il ne fit mine de rien. Il devait se faire des idées. Une korrulienne de son rang ne s'abaisserait jamais à trouver un matroscien à son goût.

Alors qu'elle s'appuyait à la rambarde de pierre, le dos légèrement cambré il ne put se dire que lui par contre il la trouvait bien mignonne...

« Hum... Je n'ai pas eu l'occasion de commencer mes études, expliqua-t-il d'une voix posée avec ce petit sourire en coin qui ne le quittait que rarement. Mais ce que j'ai pu voir de vos terres m'enthousiasme grandement. »

Bien sur, Delian avait eu le malheur de poser son regard sur la demoiselle au moment où il prononçait ces mots. Il aurait voulu se donner une claque.

Pour se donner contenance, il fit comme si de rien n'était et vint s'accouder au parapet sculpté, près de la jeune femme. Son visage était tourné de trois quart, attitude qu'il savait neutre. Il semblait ainsi la voir tout en observant d'autres choses. C'est vrai que ce bouquet de belles-des-amants était particulièrement beau... et affreusement mal placé dans la contexte émotionnelle actuelle de Delian.

D'ailleurs, depuis quand il était devenu si calculateur dans ses faits et gestes? Cette comédie de mariage n'avait décidément pas une bonne influence sur lui.

« Vos plantations sont incroyables. Jamais à Matroos j'aurai trouvé un tel concentration d'autant d'espèces de plantes dans un si petit espace. Enfin non, il n'est pas petit ! Loin de là !  Étrangement, il s’empourprait, chose qui ne lui arrivait presque jamais, tout comme être gêné. Le domaine est gigantesque mais la concentration l'est encore plus, donc proportionnellement, l'espace à disposition des plantes n'est pas si grand. Euh... »

Là, il s'enfonçait jusqu'aux profondeurs des abîmes du lac Vama. Bientôt il pourrait peut-être même dire bonjour aux gloupus.

« Enfin... Euh.. J'ai hâte de m’atteler à la tâche. On ne trouve pas une telles flore à Matroos. La terre korrulienne est vraiment particulière... »

Doucement, il se tourna vers la douce jeune fille. Il ne savait trop quoi, mais elle dégageait un truc particulier, autre que sa candide beauté. Lui qui n'avait jamais été réellement sensible aux charmes de ces dames matrosciennes, il se sentait comme un adolescent face à la fille qu'il observe en cachette depuis des semaines.

Mais le pire dans tout ça c'est qu'il savait pertinemment qu'il ne pourrait jamais la toucher.  En temps général, il se fichait des règles. Seulement, les sentences pour l'infraction de celles-ci étaient trop lourdes pour qu'il court le risque.

Le visage sympathique, il s’efforçait de cacher ses idées déplacées à son interlocuteur ainsi qu'à lui-même. Comme toujours, face à des choses qui le dépassaient il préférait mettre une muselière à son esprit trop tortueux.

Et puis cette chaleur... Elle lui faisait tourner la tête. Ça devait être ça! La chaleur le faisait divaguer. Oui, surement.



MERCI THELOU


avatar
Cultivateur

On m'appelle Nessä Lysereän


Infos Personnage
RANG: LYSEREÄN~Kezaël . Kovü . Asàf . ~GARDES~ . Sa'ud. ~OSTRACISÉS~ Mowiel .
VILLE & APPARTENANCE : Arish
MON AGE : 21 ans
Féminin
MESSAGES : 220
AGE : 27
INSCRIT LE : 28/05/2013
PSEUDO HABITUEL : Jezibaba
Joyaux : 826
http://www.ile-joyaux.com/t1623-nessa-lyserean
Posté dans Re: La Belle et l'Etranger   - Jeu 8 Aoû 2013 - 8:44


    Nessä pencha la tête lorsque le milicien lui répondit. Sa voix, son accent, son port... Elle aurait tout donné, tout abandonné pour devenir matroscienne et pouvoir approcher ces hommes si fringants et élégants. Les korruliens pouvaient tout aussi bien l'être, elle ne l'aurait jamais remarqué puisqu'elle avait toujours imaginé ces qualités comme étant propres aux habitants du littoral, toutes classes confondues. La pauvre, un voyage dans les bas fonds de Matroos aurait tôt fait de la désillusionner...

    Le coeur de la cultivatrice fit un bond lorsqu'il s'installa à ses côtés, lui donnant le loisir de le scruter de plus près. Jamais elle n'avait eu l'occasion d'en voir un se permettre une telle proximité, toute relative qu'elle soit, et si celui-ci s'intéressait aux plantes, ce dernier serait un parfait sujet d'études pour son hôtesse.

    Lorsqu'il évoqua les plantations du domaine, elle détacha son regard du jeune homme pour le tourner vers le panorama. Sur ce point, il n'avait pas tort, ces lieux recelaient de petites merveilles qu'elle-même savait apprécier bien qu'elles ne portent aucune étiquette matroscienne. Elle reporta son attention vers le bel homme pour constater que ses joues s'empourpraient alors que ses mots s'emmêlaient. Nessä sourit.

    - Le statut de mon cousin l'empêche parfois d'avoir le temps pour les bonnes manières. Vous n'avez pas encore vu nos serres, n'est-ce pas ?

    Elle s'éloigna du parapet en continuant de faire face à l'invité.

    - Souhaitez-vous y jeter un oeil ? Je gage que nos récoltes de cette année gâteront votre regard !



avatar

On m'appelle Delian Howk


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Vuulte
MON AGE : 22 ans
Féminin
MESSAGES : 309
AGE : 20
INSCRIT LE : 16/04/2013
PSEUDO HABITUEL : Navih
Joyaux : 10
Posté dans Re: La Belle et l'Etranger   - Jeu 8 Aoû 2013 - 9:45

Elle avait bien vu qu'il rougissait mais elle lui sourit. Delian espéra que la jeune femme ait préféré songer à la chaleur qu'à la gêne.

Nessä voulu l’entraîner vers les serres. Sauf que dans les serres il fait chaud ! Très très chaud ! Delian pouvait déjà cuir des powatas sur sa tête. Si il entrait une seule seconde dans cette enfer bouillant il allait tourner de l’œil.

Alors que la jeune femme l'invitait à le suivre il se redressa et déclina l'offre promptement.

« Sans offense dame, votre cousin m'a déjà fait visiter le domaine, comprenant ainsi les serres. »

Alors là, c'était offensant. Il fallait qu'il se rattrape et vite. Il ne voulait pas passer pour un malotrus.

En premier lieu, la meilleure chose à faire était de ne rien montrer, comme si nos paroles étaient normales. Son visage ne figurait donc aucun malaise et il souriait poliment. Ensuite il fallait détourner implicitement de nos paroles.

« Néanmoins, les vergers n'ont été que rapidement parcourus. Je me ferais une joie de vous voir m'accompagner. »

Et enfin, flatter un petit pour faire oublier la maladresse.

Sa voix était calme et neutre. Il s'avança et lui proposa son bras. Il essayer de ne pas trop douter de son geste. Après tout, les coutumes étaient peut-être différente, mais ce geste lui paraissait naturel. Et puis, Nessä était une femme de haute naissance, elle avait du côtoyer des matrosciens et être habituer à leurs coutumes.

De plus, il faisait bien moins chaud à l'ombre des vergers. Ils seraient plus à l'aise pour discuter, sa proposition n'était pas bête. Les plantes et les animaux étaient son environnement, bien plus que la caniculaire chaleur d'un patio ombragé.



MERCI THELOU


avatar
Cultivateur

On m'appelle Nessä Lysereän


Infos Personnage
RANG: LYSEREÄN~Kezaël . Kovü . Asàf . ~GARDES~ . Sa'ud. ~OSTRACISÉS~ Mowiel .
VILLE & APPARTENANCE : Arish
MON AGE : 21 ans
Féminin
MESSAGES : 220
AGE : 27
INSCRIT LE : 28/05/2013
PSEUDO HABITUEL : Jezibaba
Joyaux : 826
http://www.ile-joyaux.com/t1623-nessa-lyserean
Posté dans Re: La Belle et l'Etranger   - Jeu 8 Aoû 2013 - 15:29

Nessä eut l'air surprise en entendant le soldat Howk décliner son offre. Pinçant les lèvres, elle essaya de cacher sa déception en esquissant un énième sourire, peut-être moins franc que les précédents à cet instant.

- Oh, je vois...

Elle s'imaginait déjà rentrer dans sa chambre à ruminer son inutilité lorsque le matroscien émit l'idée de visiter les vergers, lui faisant retrouver sa mine réjouie.

- Volontiers ! répondit-elle sans se faire prier. Cette fois-ci, elle dut faire preuve de plus d'efforts pour cacher son excitation.

Son enthousiasme fut stoppé net lorsqu'il s'approcha encore en l'invitant à se saisir de son bras. Geste qu'elle aurait trouvé tout à fait approprié en compagnie d'un homme de son monde, mais qui la troubla venant de cet homme. Toutes les lois, terrestres et divines, condamnaient tout contact malvenu entre leurs peuples, elle le savait. Mais ses lectures exclusivement matrosciennes ne lui avaient pas laissé savoir quelle en était la limite.
Hésitante d'abord, elle finit par poser doucement sa main dans le creux du coude du jeune Delian, ne le quittant pas des yeux, à l'affût d'une éventuelle gêne suite à une erreur qu'elle commettrait.

- Bien alors... Passons par là.

Présentant un discret escalier qui donnait directement sur les vergers en contrebas, Nessä tenait la tête basse afin de cacher le rouge qui lui était monté aux joues dès qu'elle avait senti la peau du galant homme. Elle était douce, et si blanche comparée à la sienne qu'elle voyait comme un morceau de viande trop cuit. Ce contact était le premier qu'elle avait avec l'un de ceux qui l'avaient toujours fascinée. Ses prédécesseurs s'étaient toujours tenus à une distance respectable et avaient surtout échangé des mots avec les hommes de sa famille, leur culture ne plaçant pas la femme sur le même niveau. Howk s'avéra être le seul aussi avenant et avait fait son petit effet sur la cultivatrice au regard fuyant tout au long de leur descente jusqu'aux plantations.

- Voici nos cultures de Pitris, vous arrivez pendant la meilleure période, les fruits de cette parcelle commencent tout juste à mûrir !

Nessä se pencha vers le filet placé au pied de l'un des arbres fruitiers pour éviter que sa production ne s'endommage en tombant au sol. Elle se saisit d'un fruit qu'elle pensait prêt à déguster et croqua dedans à pleine dents. L'acidité de la chair était belle et bien là, mais la douceur sucrée ne se manifesta pas, lui tirant une grimace de dégoût et un plissement d'yeux incontrôlé.

- Hum, les premiers fruits de la saison réservent toujours des surprises. se justifia-t-elle en avalant difficilement ce qu'elle avait croqué.



avatar

On m'appelle Delian Howk


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Vuulte
MON AGE : 22 ans
Féminin
MESSAGES : 309
AGE : 20
INSCRIT LE : 16/04/2013
PSEUDO HABITUEL : Navih
Joyaux : 10
Posté dans Re: La Belle et l'Etranger   - Lun 26 Aoû 2013 - 6:33

La balade était merveilleuse. Pour tous les sens. La jolie jeune femme marchait à ses côtés à une distance respectueuse mais suffisamment près pour qu'il sente les caresses des voiles de sa robe sur ses jambes. Chaque contact velouté le faisait légèrement frissonner. Et la jeune femme à la peau magnifiquement dorée et aux splendides yeux d'ambre était d'une douceur innocente qui la rendait aussi belle que le magique décors dans lequel ils évoluaient. Son doux parfum fleuri se mélangeait aux sucrées vapeur des arbres fruitiers.

Delian avait au fond de lui un peu honte d'avoir succombé si facilement au charme de cette femme interdite. Mais elle était si différente des fourbes et superficielles matrosciennes qu'il avait l'habitude de fréquenter. Il ne fallait bien sur pas faire de généralité, mais dans son milieu, la plupart des femmes n'avait de doux et innocent que l'apparence mondaine. Au fond, elles étaient toutes formés à la manipulation et l'enrichissement.

Nessä, elle, semblait nourrit par la beauté du monde et des rêves. Elle rayonnait d’innocence, voire d’inconscience. Elle semblait prête à tout pour accomplir ses rêves. Seulement, son moyen à elle était l'amour. Ceci se lisait sur son visage. L'amour et la justice des sentiments semblaient régir sa vie, et non pas la fierté et la justice du trésor.

Tout à ses contemplations, autant de la jeune femme que du luxuriant verger, Delian fut désarçonné en sentant la douce main quitter son bras. Il se tourna vers elle et la suivit d'un pas. Il s'arrêta alors qu'elle attrapait un pitis en exposant son savoir. Savoir qu'elle trouva bien acide.

Pour ne pas l'offenser, Delian réprima le rire qui ne demandait qu'à éclater. Après la parfaite et douce femme qui lui avait tenu le bras et la conversation jusque là, il avait en face de lui une enfant qui voulait impressionner une nouvelle connaissance en jonglant entre savoirs et improvisations. Vivant dans un domaine fruitier elle devait bien avoir quelques notions, mais manifestement pas assez pour savoir comment manger soit même un fruit aussi spécial que le pitis.

« Attendez, belle dame, fit-il en s'avançant vers elle. »

Lentement, il attrapa un autre fruit et d'une pression bien placée, brisa le fruit en deux. Quelques goûtes acides s’échappèrent. Lui qui avait voulu aider la jeune femme, il se retrouva malencontreusement et provisoirement borgne. Vivement, il appliqua une main sur son œil brûlé, lâchant les deux moitiés de fruit qui retombèrent sur le filet.

« Arghh ! Saloperie de fruits à la... ! S'exclama-t-il en faisant volte-face d'un bond. »

Par réflexe il avait parlé matroscien et s'en félicita. Il avait déjà perdu toute la grâce jusqu'alors employée dans ses gestes brusques et mouvements de poings pour évacuer la douleur lancinante. Il aurait perdue toute sa crédibilité si la riche cultivatrice avait compris ses vilains mots.

En se mordant la lèvre et reprenant son calme, il arrêta de gigoter, mais la douleur était vive. La main couvrant toujours son œil touché, il essayait de respirer profondément, tournant presque le dos à son hôte.



MERCI THELOU


avatar
Cultivateur

On m'appelle Nessä Lysereän


Infos Personnage
RANG: LYSEREÄN~Kezaël . Kovü . Asàf . ~GARDES~ . Sa'ud. ~OSTRACISÉS~ Mowiel .
VILLE & APPARTENANCE : Arish
MON AGE : 21 ans
Féminin
MESSAGES : 220
AGE : 27
INSCRIT LE : 28/05/2013
PSEUDO HABITUEL : Jezibaba
Joyaux : 826
http://www.ile-joyaux.com/t1623-nessa-lyserean
Posté dans Re: La Belle et l'Etranger   - Dim 1 Sep 2013 - 13:51


    Nessä avait jeté le fruit croqué dans une panière prévue à cet effet au pied de chaque arbre. C'est que l'on voulait éviter qu'un malencontreux pépin prenne racine et ne vienne prendre place là où il n'y en aurait pas assez pour lui.

    Le galant homme blanc ayant voulu se rendre utile s'était saisi d'une autre pitris si maladroitement qu'une goutte suffit à l'aveugler. D'abord surprise et muette, la cultivatrice finit par éclater d'un rire incontrôlé devant le spectacle, finissant la phrase du milicien.

    - Con ?

    La situation ayant totalement justifié de tels propos venant du jeune homme, la demoiselle ne s'en vit absolument pas choquée. Et son utilisation du matroscien ne devait qu'être lié au réflexe créé par la douleur, une chance que Nessä s'intéresse de près à sa culture !
    Mais quelle courge faisait-elle à rire alors que le pauvre homme s'était fait sauvagement attaquer par du jus de fruit... Reprenant ses esprits, elle saisit sans réfléchir la main du milicien et l'entraîna jusqu'à la terrasse qu'ils avaient quittée où se trouvait une discrète fontaine d'eau potable contre un mur de la propriété.

    - Je suis désolée, j'aurais du vous prévenir, les premiers fruits sont les plus fragiles...

    Elle se saisit d'un pan de sa robe, heureusement longue, qu'elle trempa dans l'eau claire avant de l'appliquer sur l'oeil endolori. Après quoi Nessä émit un rire plus calme et discret que le précédent.

    - Excusez-moi mais... Ce n'est pas le genre de dommage que j'imaginais pour un milicien.

    Elle émit alors un hoquet en se rendant compte de la maladresse de sa remarque et de la position de sa main sur le visage de l'étranger, l'ôtant brusquement, ses yeux écarquillés semblant s'excuser pour elle.



avatar

On m'appelle Delian Howk


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Vuulte
MON AGE : 22 ans
Féminin
MESSAGES : 309
AGE : 20
INSCRIT LE : 16/04/2013
PSEUDO HABITUEL : Navih
Joyaux : 10
Posté dans Re: La Belle et l'Etranger   - Dim 1 Sep 2013 - 16:12

Que... Quoi?
Delian était tout penaud. Elle parlait matroscien? Mais pourquoi ne l'avait-elle pas dit plus tôt? Et puis il se sentait bête. Bien heureusement, la jeune femme avait pris ses mots à la légère et c'était même permis de renchérir - chose qu'il avait pris la peine d'apprécier malgré la douleur. Seulement, Il ne savait trop que dire ou faire. Alors, il restait là, une main couvrant son oeil endolori tandis que l'autre scrutait avec stupeur la noble korulienne si... simple. Un simplicité qui, rajoutée à la douceur et la candeur de la jeune femme, lui réchauffait encore plus le cœur. Lui qui habituellement chassait ces sensations interdites, il se laissa porté par la douceur de ses sensations.

Sa surprise ne fit que redoubler alors que la douce et fine main de Nessä se joins à la sienne pour l'emporter vers la maison. Vers une fontaine plus précisément. Une charmante sculpture au mur d'où jaillissait une eau parfaitement claire venant s'écouler dans un petit bassin de pierre au bord duquel Delian s'assit sous les bons soins de la merveilleuse femme. Perdu dans ses yeux de miel, hébété par la douceur des ses traits mates, apaisé par la fraicheur dégagée par l'eau, il ne songeait pas à la distance imposée entre les membres des deux races. Il se laissait porter par son envie d'admirer la si merveilleuse korrulienne.

Le contact de sa douce peau sur sa main lorsqu'elle la retira pour appliqué l'un des pans humide de sa robe sur son œil rouge lui donna une légère chair de gloussante. La proximité de son visage alors qu'elle s'attelait, concentrée sur sa tâche, une petite ride de concentration entre les sourcils - chose qu'il trouva encore une fois adorable, fit battre son cœur plus vite. A cette instant précis il se sentait comme un adolescent face à la fille qu'il avait passé des heures à épier par la fenêtre. Cette fille si douce, si belle, qu'il trouvait si parfaite.

Le sursaut qu'il sentit par la main de la douce lorsqu'elle la retirait vivement, le corps raidis, les yeux ronds de repentir, lui fit l'effet d'un éclair. Sa lucidité revint, apportant avec elle des joues roses de gêne, et des yeux turquoises écarquillés de confusion n'arrivant pourtant pas à se détacher du visage de la belle femme. Mais que faisait-il? Il n'avait pas le droit de se laisser impressionner par une korrulienne. Elle lui était d'entrée interdite. Il fallait qu'il se ressaisisse. Et vite!

« Hum... Euh... Je... »

Il bredouillait des débuts de mots sans que la moindre phrase intelligible n'arrive à sortir. Il tourna son regard perdue vers la limpide eau, espérant que la clarté du liquide prenne position dans son esprit. Résolu, il inspira discrètement mais profondément avant de rouvrir la bouche, son regard revenant au fur et à mesure des ses mots vers la jeune femme, comme s'il voulait feinter un détachement naturel.

« Je suis certes un militaire, mais pas un surhomme. L'un de mes camarades a une peur bleu du moindre insecte, tandis qu'un autre s'est déjà réfugié dans mon lit, durant nos premières années de services, car il était terrorisé par les éclaires! »

Delian cherchait à cacher sa gêne derrière un ton rieur et léger, noyant son air perdu dans sa comique anecdote. Il avait toujours fait ça pour se sortir d'une mauvaise passe: l'humour. Le sourire est le meilleur de remède d'après lui.

« Je ne savais pas que vous parliez matroscien, dit-il avec un sourire aimable et doux, voir angélique, ce sourire naturel qui ne le quittait presque jamais. Du moins pas si bien. »

Il détournait l'attention avec tant de maitrise que ça ne paraissait presque naturel. Être élevé et formé par ds manipulateurs compulsifs n'est pas si mauvais tout compte fais. Il ne savait cependant pas se décider entre le joyellien et le matroscien.



MERCI THELOU


avatar
Cultivateur

On m'appelle Nessä Lysereän


Infos Personnage
RANG: LYSEREÄN~Kezaël . Kovü . Asàf . ~GARDES~ . Sa'ud. ~OSTRACISÉS~ Mowiel .
VILLE & APPARTENANCE : Arish
MON AGE : 21 ans
Féminin
MESSAGES : 220
AGE : 27
INSCRIT LE : 28/05/2013
PSEUDO HABITUEL : Jezibaba
Joyaux : 826
http://www.ile-joyaux.com/t1623-nessa-lyserean
Posté dans Re: La Belle et l'Etranger   - Lun 2 Sep 2013 - 4:47


    La réalisation de sa faute ne permit pas à Nessä de noter le bredouillement du milicien, sa conscience étant trop occupée à lui faire savoir que son geste avait été des plus inappropriés. Et pourtant, Howk ne semblait pas si outré que ça, se justifiant à travers l'exemple d'autres de ses camarades et arrachant un sourire à la fautive. Lui avait-il accordé cet unique faux pas ? Mieux valait alors se montrer irréprochable pour ce qu'il lui restait de temps sur le domaine, bien qu'une étrange envie de familiarité la démangeait.

    - Oh, oui, excusez-moi j'aurais du vous le dire plus tôt... la vérité étant que son accent korrulien déformait à ses oreilles la langue qu'elle aurait voulu être sienne et qu'il lui arrivait d'encore buter sur certains mots trop élaborés.

    Elle s'assit elle aussi sur le rebord de la fontaine et réajusta les pans de sa robe maintenant humide. Quel tableau ! Mais plutôt que de se montrer penaude et de s'enfoncer davantage, elle préféra se reprendre afin de faire bonne impression, autant pour sa propre image que celle de sa famille. Et cela commençait par garder une distance respectable avec l'invité sans s'en montrer trop proche.

    - Peut-être voulez-vous que l'on parle ainsi ? J'ai bien quelques notions de votre langue mais je m'excuse tout de suite si j'écorche certains mots. Elle lui adressa un nouveau sourire. Avez-vous eu votre dose de fruits pour la journée ou souhaitez-vous continuer notre promenade ?



avatar

On m'appelle Delian Howk


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Vuulte
MON AGE : 22 ans
Féminin
MESSAGES : 309
AGE : 20
INSCRIT LE : 16/04/2013
PSEUDO HABITUEL : Navih
Joyaux : 10
Posté dans Re: La Belle et l'Etranger   - Lun 2 Sep 2013 - 5:11

Je n'en aurais jamais assez...
Tout en dévorant discrètement la jeune femme des yeux, retombé dans le piège de sa douceur familière, Delian pris conscience de ce qu'il venait de penser et ses serait bien donné un claque! En plus, c'était à la limite de l'interprétation perverse comme pensée ça! Depuis quand s'intéressait-il autant et de cette façon aux femmes? Et surtout à plaire à une seule femme qui au fond, il ne connaissait pas. Je crois que j'ai passé trop de temps sans avoir une fille pour la nuit. Et ma récente nuit avec Venycia ne compte certainement pas! Justement, elle empire mon cas... Rah, pourquoi cette korrulienne a le malheur d'être aussi belle? Merci Vama! Vraiment.

« Je suppose que je n'en aurait assez que quand je les aurait tous étudier jusqu'au noyau. Mais votre sourire m'engage à accepter de continuer notre promenade dans ce si beau paysage. »

Votre sourire? Delian ne se sentait plus. Ce qu'il préférait attribué aux pulsions de trop longues célibataires lui faisait dire de telles choses qu'il aurait voulu se couper la langue, après coup.

« Choisissez la langue que vous souhaitez et ne vous sentez nullement obligé de me faire la faveur du matroscien, le joyellien est aussi ma langue maternelle. »

Sur ces mots il se leva et invita d'un fin sourire la demoiselle à le suivre. Ce sourire enfantin et doux, si naturel à ses lèvres roses et lui donnant avec sa peau blanche, ses boucles pâles et ses rieurs yeux verts d'eau, des airs d'ange de Vama. Cependant, comme pour rattraper l'indécence de son comportement et la honte des situations passées, son ton était de nouveau plus sérieux et formel.



MERCI THELOU


avatar
Cultivateur

On m'appelle Nessä Lysereän


Infos Personnage
RANG: LYSEREÄN~Kezaël . Kovü . Asàf . ~GARDES~ . Sa'ud. ~OSTRACISÉS~ Mowiel .
VILLE & APPARTENANCE : Arish
MON AGE : 21 ans
Féminin
MESSAGES : 220
AGE : 27
INSCRIT LE : 28/05/2013
PSEUDO HABITUEL : Jezibaba
Joyaux : 826
http://www.ile-joyaux.com/t1623-nessa-lyserean
Posté dans Re: La Belle et l'Etranger   - Lun 2 Sep 2013 - 7:09

Nessä ne sut où se mettre à la remarque du milicien quant à son sourire. N'ayant pas eu l'occasion de côtoyer aussi souvent qu'elle le voulait le peuple matroscien, elle s'interrogeait quant à l'importance de telles paroles, surtout à l'encontre d'une korrulienne. Le rose aux joues, elle n'arrivait pas à décrocher ledit sourire de son visage, tentant en vain de le dissimuler derrière ses doigts.

- Parlons donc matroscien ! Vous m'apprendrez peut-être quelques choses qui m'échappent. et elle pourrait réentendre ce dialecte de sa voix qu'elle s'en voulait de trouver si agréable.

Elle se leva et tendit sa main au jeune homme afin de lui reprendre le bras comme précédemment, puisque ça avait l'air d'être tout à fait convenable au delà de la ceinture de feu.

- Si vous me le permettez, j'aimerais vous présenter un tout autre lieu. proposa-t-elle sans plus de détails.



avatar

On m'appelle Delian Howk


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Vuulte
MON AGE : 22 ans
Féminin
MESSAGES : 309
AGE : 20
INSCRIT LE : 16/04/2013
PSEUDO HABITUEL : Navih
Joyaux : 10
Posté dans Re: La Belle et l'Etranger   - Lun 2 Sep 2013 - 7:41

Elle lui pris le bras. Delian, ne sachant que faire, préféra ignorer le geste qu'il avait espérer éviter en ne l'invitant pas. C'était une chose normal à Matroos que prendre une demoiselle par le bras. Pour peu qu'elle ne soit pas mariée. Il n'y avait aucune arrière pensée derrière ce geste - d'ailleurs les robes couvraient souvent les bras, il n'y avait donc aucun contact de peau. Mais ici, où toute relation inter-racial était proscrite et les robes dénudées, il ne savait trop que faire. Cependant, il lui avait déjà proposé son bras précédemment et il avait peur de la froisser en la rejetant cette fois... Que de dilemme!

« Je vous suis. »

Où voulait-elle l'emmener? Si c'était à l’abri des regards - et du soleil qui l'épuisait de plus en plus en l'empêchait de se concentrer - Delian était réellement partant. Le cas échéant...

« Demoiselle, puis-je vous demander où vous avez appris à parler le matroscien ainsi? Demanda Delian d'une voix posée, la douceur et la familiarité des sonorités de sa langue maternel l'apaisant quelque peu. Il se sentait en terrain connue. Ce n'est pas monnaie courante qu'une korrulienne, même Cultivatrice, pratique notre langue. C'est d'ailleurs pour cela que joyellien a été mis en place jadis. Alors, pourquoi? C'est une langue difficile et dont je ne comprend pas toujours moi-même la complexité. »



MERCI THELOU


avatar
Cultivateur

On m'appelle Nessä Lysereän


Infos Personnage
RANG: LYSEREÄN~Kezaël . Kovü . Asàf . ~GARDES~ . Sa'ud. ~OSTRACISÉS~ Mowiel .
VILLE & APPARTENANCE : Arish
MON AGE : 21 ans
Féminin
MESSAGES : 220
AGE : 27
INSCRIT LE : 28/05/2013
PSEUDO HABITUEL : Jezibaba
Joyaux : 826
http://www.ile-joyaux.com/t1623-nessa-lyserean
Posté dans Re: La Belle et l'Etranger   - Lun 2 Sep 2013 - 12:35

    Les deux jeunes gens reprirent leur promenade, quittant l'ombrageuse terrasse pour d'étroits chemins entre les murs des différentes dépendances.

    - Eh bien... elle qui n'hésitait pas à se vêtir à la mode matroscienne hésitait à avouer à celui-ci l'amour qu'elle portait à son pays. Je m'intéresse beaucoup à votre culture et votre littérature s'est chargée de perfectionner ma langue. Bien que ses précepteurs aient eux aussi fait du très bon travail. Je n'ai malheureusement pas eu l'occasion de visiter vos terres... avoua-t-elle avec regret.



avatar

On m'appelle Delian Howk


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Vuulte
MON AGE : 22 ans
Féminin
MESSAGES : 309
AGE : 20
INSCRIT LE : 16/04/2013
PSEUDO HABITUEL : Navih
Joyaux : 10
Posté dans Re: La Belle et l'Etranger   - Lun 2 Sep 2013 - 13:02

Une admiratrice de Matroos? Delian ne put s'empêcher de trouver ça à la fois mignon et illogique.

« Je n'arrive pas à saisir comment vous pouvez envier Matroos en vivant dans un pays aussi incroyable que le votre? Le désert est l'un des choses les plus impressionnantes et belles que je n'ai jamais vu. La diversité de la faune et de la flore est incroyable et vos villes sont spectaculaire. De plus vous avez un sens du respect de tout ce qui a été crée par la nature qu'on ne retrouve pas à Matroos. C'est... Un pays grandiose. Sur divers et multiples facettes. Plus j'y reste, plus je ne cesse de m’émerveiller! »

Delian tourna un regard brillant vers Nessä, un feu passionné dans son regard.

« Croyez-moi, dame, ce pays n'a rien a envier à Matroos. Au contraire! »



MERCI THELOU


avatar
Cultivateur

On m'appelle Nessä Lysereän


Infos Personnage
RANG: LYSEREÄN~Kezaël . Kovü . Asàf . ~GARDES~ . Sa'ud. ~OSTRACISÉS~ Mowiel .
VILLE & APPARTENANCE : Arish
MON AGE : 21 ans
Féminin
MESSAGES : 220
AGE : 27
INSCRIT LE : 28/05/2013
PSEUDO HABITUEL : Jezibaba
Joyaux : 826
http://www.ile-joyaux.com/t1623-nessa-lyserean
Posté dans Re: La Belle et l'Etranger   - Mar 3 Sep 2013 - 8:36


    Toujours à son bras, Nessä  levait la tête vers ses fines boucles blondes qui contrastaient avec son épaisse crinière noire et rougit de plus belle. Avait-elle eu tant que ça l'air d'être fascinée par Matroos ? Elle qui pensait en avoir minimisé son intérêt...

    - Eh bien il faut croire que nous sommes toujours attirés par ce qui nous est lointain. Elle s'attarda sur ces mots qu'elle trouvait d'autant plus vrai que l'interdit que représentait Howk semblait faire poindre en elle un cruel désir d'en être proche.

    - Ah, nous y sommes !

    La petite porte en bois qui leur faisait face n'était évidemment pas l'entrée principale du bâtiment. Épaisse tout en restant des plus simples, elle était assez basse pour que l'homme doive se baisser à son passage. Le duo traversa un couloir trop court pour que leurs yeux n'aient le temps de s'habituer à l'obscurité et déboucha dans une pièce où régnait un mélange d'odeurs sucrées à vous en faire tourner la tête.

    - C'est ici que l'on stocke les fruits avant de les cuisiner.

    À mesure que l'on retrouvait la vue, on pouvait voir des étagères recouvrant tous les larges murs de la pièce sur lesquelles étaient disposés des paniers de chacun des fruits que cultivaient les Lysereän. Ceux-là étaient garantis à 100% mûrs, contrairement à la petite erreur survenue plus tôt. Quelques sacs de toile traînaient çà et là, contenant les denrées qu'on n'avait pas eu la place de placer.
    La jeune femme s'empara d'un coeur de fahr qu'elle divisa pour en donner un morceau à l'invité.

    - Cueilli ce matin, aucun danger pour les yeux !



avatar

On m'appelle Delian Howk


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Vuulte
MON AGE : 22 ans
Féminin
MESSAGES : 309
AGE : 20
INSCRIT LE : 16/04/2013
PSEUDO HABITUEL : Navih
Joyaux : 10
Posté dans Re: La Belle et l'Etranger   - Mar 3 Sep 2013 - 9:19

« Eh bien il faut croire que nous sommes toujours attirés par ce qui nous est lointain. »

Cela, Delian pouvait bien le croire. Lui qui n'avait jamais été attiré par les femmes autrement que par leur esprit - il trouvait qu'une fille intelligente c'était attirant - il se retrouvait à devoir se faire force pour ne pas succomber au charme fou de l'interdite korrulienne.

Celle-ci lui fit passer une porte passe. Il ploya l'échine avant de s'engager derrière Nessä dans un couloir sombre dont il ne vit rien, mais dont la fraicheur, déjà, le transperçait. Le bien être qu'il ressentit lui tourna légèrement la tête. Les deux jeunes gens arrivèrent dans une grande réserve. Une multitude de fruits reposait dans une multitude de paniers d'osiers sur une multitude d'étagères. Une douce odeur flottait dans l'air, mêlant acidité et sucre. La lumière tamisée, les couleurs chaudes des fruits, la fraicheur du lieu, tout était des plus agréables après l’agressive lumière et la chaleur étouffante. Delian se dit que les personnes travaillant dans ce lieu était surement les plus chanceuses du domaine.

Nessä lui tendit une moitié de coeur de fahr. Friand de fruits et de gâteaux en tout genre, Delian connaissait bien évidement l'étrange fruit rouge et mauve. Il n'avait cependant pas eu souvent l'occasion de le manger cru et certainement pas à la Milice. C'est donc avec plaisir qu'il renifla discrètement la douce odeur et croqua dans la juteuse chair. Alors qu'il mâchait lentement, le coin de sa lèvre eu un tic ravis soulignant son sourire constant. Il observait la salle les yeux brillants. Il pourrait gouter à chacun de ces fruits dans l'instant qui vient qu'il ne s'en trouverait pas malade. C'était tellement bon!

« Qui cuisine les plats à base de fruits du domaine? demanda-t-il après avoir avalé. A voir le nombre de fruits, il doit y avoir une infinité de recette à réaliser! »

Delian avait toujours aimé cuisiner. Tout particulièrement le sucré. Il n'avait pas pratiqué depuis son entré dans la strict armé matroscienne, mais il en retenait encore de nombreuses recettes et techniques.



MERCI THELOU


avatar
Cultivateur

On m'appelle Nessä Lysereän


Infos Personnage
RANG: LYSEREÄN~Kezaël . Kovü . Asàf . ~GARDES~ . Sa'ud. ~OSTRACISÉS~ Mowiel .
VILLE & APPARTENANCE : Arish
MON AGE : 21 ans
Féminin
MESSAGES : 220
AGE : 27
INSCRIT LE : 28/05/2013
PSEUDO HABITUEL : Jezibaba
Joyaux : 826
http://www.ile-joyaux.com/t1623-nessa-lyserean
Posté dans Re: La Belle et l'Etranger   - Mar 3 Sep 2013 - 10:41


    Nessä croqua dans sa part du coeur en balayant des yeux les dernières récoltes, réflexe qu'elle avait toujours en entrant dans cette pièce. À la question du matroscien, elle hésita à l'éluder, pensant que c'était le travail d'une domestique que d'être aux cuisines. Restait que cette tâche n'avait rien d'ingrate à ses yeux, bien au contraire, et elle ressentait un réel enthousiasme de la part de Howk. Tout sourire, elle lui répondit comme l'aurait fait une enfant fière d'elle.

    - C'est moi ! le korrulien lui était brusquement revenu lorsqu'il avait s'agi d'un sujet lui tenant presque autant à coeur que la belle Matroos. Hem, excusez-moi. La seconde branche Lysereän a hérité de cette activité dont j'en suis en quelque sorte l'héritière.



avatar

On m'appelle Delian Howk


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Vuulte
MON AGE : 22 ans
Féminin
MESSAGES : 309
AGE : 20
INSCRIT LE : 16/04/2013
PSEUDO HABITUEL : Navih
Joyaux : 10
Posté dans Re: La Belle et l'Etranger   - Mar 3 Sep 2013 - 12:15

Delian tourna des yeux émerveillés vers la jeune femme toute fière. Il s'était amusé de ses mots instinctivement prononcés en korrulien et de son ton enfantin.

« Vous cuisinez? C'est rare pour une femme de votre condition! Se rendant compte de ses propos alors qu'il ne connaissait que peu les mœurs korruliennes il se rattrapa, penaud. Enfin, du moi c'est rare pour les femmes nobles à matroos. Pour les nobles tout court. Si j'ai appris c'est à force de suivre ma nourrice partout. Ma mère est incapable de préparer la moindre purée de powata, hum! »

Son sourire était partagé entre l'amusement moqueur et la gêne. Il ne savait pas se comporter en société korrulienne - enfin, surtout féminine, c'était affolant.



MERCI THELOU


avatar
Cultivateur

On m'appelle Nessä Lysereän


Infos Personnage
RANG: LYSEREÄN~Kezaël . Kovü . Asàf . ~GARDES~ . Sa'ud. ~OSTRACISÉS~ Mowiel .
VILLE & APPARTENANCE : Arish
MON AGE : 21 ans
Féminin
MESSAGES : 220
AGE : 27
INSCRIT LE : 28/05/2013
PSEUDO HABITUEL : Jezibaba
Joyaux : 826
http://www.ile-joyaux.com/t1623-nessa-lyserean
Posté dans Re: La Belle et l'Etranger   - Mar 3 Sep 2013 - 13:12


    - Ah ?

    Les sourcils de Nessä se haussèrent pour lui donner un air presque déçu. Ainsi donc elle était si loin de celles à qui elle aurait aimé ressembler. Son regard se posa sur une petite table à laquelle elle avait l'habitude de peler les fruits. L'éplucheur qui avait toujours été la plume qui posait l'introduction à ses longues séances de cuisine lui paraissait alors n'être qu'un simple objet tout juste bon à lui corner la paume de la main.

    Mais le milicien semblait lui aussi apprécier cette activité que d'autres trouvaient avilissante, confortant un peu la jeune femme qui se demandait encore sur quels points elle devait encore différer de celles que son invité côtoyait à longueur de temps.

    - J'ai eu l'occasion de cuisiner cette... powata. Un vrai délice avec une sauce au vin !

    Elle laissa le bras qu'elle tenait pour avancer dans la pièce suivante, faisant signe à Howk de la suivre jusque dans l'immense cuisine. Trois fours dans lesquels on aurait pu loger une dizaine de personnes, d'immenses plans de travail, quatre cheminées au dessus desquelles trônaient de majestueuses marmites de bronze. Il allait de soi que cette pièce était destinée à accueillir une demi douzaine de cuisiniers, mais jamais on n'aurait pu imaginer quelle était leur condition.

    - Nous préférons travailler de nuit, la chaleur des fours est plus supportable. expliqua-t-elle en qualité de guide improvisée.



avatar

On m'appelle Delian Howk


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Vuulte
MON AGE : 22 ans
Féminin
MESSAGES : 309
AGE : 20
INSCRIT LE : 16/04/2013
PSEUDO HABITUEL : Navih
Joyaux : 10
Posté dans Re: La Belle et l'Etranger   - Mer 4 Sep 2013 - 11:21

La pièce dans laquelle elle le guida était impressionnante. Même la cuisine de l'excentrique demeure Davill n'avais pas d'aussi grands fours et plans de travail. Delian ne put réprimer un silencieux sifflement d'admiration. Il devait avouer que cette cuisine ne donner qu'envie de mijoter des plats.

« Je peux comprendre. La chaleur est vraiment dur dehors, avec des fours je ne préfère pas imagine. Mais ici il fait vraiment bon vivre. »

Le blondinet se retourna vers son hôte le regard curieux et gourmand.

« Aurais-je la chance de gouter à vos pâtisseries lors de repas ou sont-elles exclusivement pour la vente? »

Sur ce, Delian pris la dernière bouchée de son coeur de fahr, savourant la douce saveur du fruit exotique à son palet. Il ne fallait pas se fier à sa fine ligne, Delian était un véritable gourmand. Et gourmet de surcroit!



MERCI THELOU


avatar
Cultivateur

On m'appelle Nessä Lysereän


Infos Personnage
RANG: LYSEREÄN~Kezaël . Kovü . Asàf . ~GARDES~ . Sa'ud. ~OSTRACISÉS~ Mowiel .
VILLE & APPARTENANCE : Arish
MON AGE : 21 ans
Féminin
MESSAGES : 220
AGE : 27
INSCRIT LE : 28/05/2013
PSEUDO HABITUEL : Jezibaba
Joyaux : 826
http://www.ile-joyaux.com/t1623-nessa-lyserean
Posté dans Re: La Belle et l'Etranger   - Mer 4 Sep 2013 - 13:28


    Nessä hésita à accéder à la requête de son invité. Et si il n'aimait pas ? Il pourrait mettre tout Matroos au courant et elle, pauvre petite, serait à vie étiquetée mauvaise cuisinière, ou même cuisinière tout court. Mais ce qui la faisait davantage douter c'était cette crainte que lui-même soit déçu par ses pâtisseries. Mais pourquoi ne se soucier que de lui ? Commençait-elle à perdre la tête avec ce soleil assommant ?

    Mais comment lui refuser ça ?

    - J'imagine, oui !

    Elle dirigea ses pas vers un placard bas pour plus de fraîcheur dont elle sortit de petits cônes, pas plus grands que la paume de sa main, fourrés à la mousse de valerïa et destinés à la consommation familiale.

    - Ce sont des essais pour les invités que nous recevrons dans deux jours. Soyez franc, je ne voudrais pas les décevoir ! demanda-t-elle en lui tendant le plateau argenté garni.



avatar

On m'appelle Delian Howk


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Vuulte
MON AGE : 22 ans
Féminin
MESSAGES : 309
AGE : 20
INSCRIT LE : 16/04/2013
PSEUDO HABITUEL : Navih
Joyaux : 10
Posté dans Re: La Belle et l'Etranger   - Mer 4 Sep 2013 - 13:47

Delian devait ressembler à un enfant. Nessä n'avait même pas sorti entièrement le plateau qu'il s'était dresser sur la pointe des pieds pour apercevoir les délices qu'il comportait. Ses yeux étaient brillants de gourmandise et un sourire ravis laissait voir ses dents parfaites. Déjà la salive lui montait à la bouche et l'estomac grognait silencieusement d'impatience.

Le jeune homme inspecta rapidement du regard la pâtissière pour être sûr de son accord puis laissa tomber ses yeux turquoises sur les délices sucrés. Légèrement penché au dessus du plateau, il pouvait sentir les effluves fruités et légèrement acide de la mousse de fruit. Il n'en avait pas l'eau à la bouche mais le lac Vama tout entier!

Délicatement, Delian se saisi d'une des bouchés et laissant aller ses pulsions de bon enfant, planta son auriculaire dedans. Il le ressorti couvert d'une petite coiffe de mousse aérée couleur crème. Aucunement méfiant, le critique gustatif improvisé plongea son doigt entre ses lèvres. Aussitôt l'eut-il que sa mine s'éveilla, devenant presque lumineuse. Ses yeux étaient rond d'émerveillement et son sourire fermé grimpait jusqu'aux oreilles.

Sans plus attendre, Delian enfourna le petit cône dans sa bouche. Un enfant dévorant son gâteau plus vite que son ombre comme si quelqu'un allait lui voler. C'était excellemment bon!

Alors qu'il se rendait compte de son geste puéril, il ne pu s'empêcher de pouffer, ses yeux brillants plissés d'amusement, les pommettes roses, la bouche encore pleine. Après avoir longuement profité de la saveur de la délicieuse mousse, Delian avala et s'excusa:

« Je vous pris de me pardonner, mon comportement était parfaitement... mal élevé. Mais... Ma gourmandise me fait souvent oublier mes bonnes manières, ahah. Cette mousse est absolument délicieuse. Les convives vont être comblés si vous leur servez ceci! »



MERCI THELOU


avatar
Cultivateur

On m'appelle Nessä Lysereän


Infos Personnage
RANG: LYSEREÄN~Kezaël . Kovü . Asàf . ~GARDES~ . Sa'ud. ~OSTRACISÉS~ Mowiel .
VILLE & APPARTENANCE : Arish
MON AGE : 21 ans
Féminin
MESSAGES : 220
AGE : 27
INSCRIT LE : 28/05/2013
PSEUDO HABITUEL : Jezibaba
Joyaux : 826
http://www.ile-joyaux.com/t1623-nessa-lyserean
Posté dans Re: La Belle et l'Etranger   - Jeu 5 Sep 2013 - 8:15


    La réaction de Howk au goût de la gourmandise fit s'afficher un large sourire satisfait sur les lèvres de Nessä. En voilà un qui ne cachait pas son enthousiasme, et le fait qu'il s'agisse là d'un bel homme matroscien ne fit qu'entretenir le rosé des joues de la cultivatrice.

    - Ne vous excusez pas, si tous nos invités pouvaient être aussi séduits que vous je serais comblée ! bien que la satisfaction de cette unique convive ait déjà flatté Nessä.

    Elle posa le plateau sur la table à côté d'eux, le laissant à la libre disposition des papilles du milicien et lui servit un verre d'eau, consciente que le sucre avait la mauvaise habitude d'assoiffer les gourmands. Quel genre de mondaine faisait-elle à s'affairer autant pour un autre alors qu'appeler un domestique lui aurait épargné cette tâche ? C'était en quelque sorte le paradoxe de la jeune femme, envieuse de ces élégantes du littoral mais trop serviable dès qu'elle entrait dans une cuisine...

    Comme pour faire de nouveau pencher sa balance vers les formalités, elle changea de sujet.

    - Quel dommage que vous ne puissiez être là à la réception, vous auriez pu faire la connaissance d'autres producteurs... et quelle dommage qu'elle ne puisse même pas espérer l'avoir en guise de cavalier... Mais les pensées peuvent être traîtres et celle-ci se manifesta par un haussement de sourcils traduisant une déception certaine.



avatar

On m'appelle Delian Howk


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Vuulte
MON AGE : 22 ans
Féminin
MESSAGES : 309
AGE : 20
INSCRIT LE : 16/04/2013
PSEUDO HABITUEL : Navih
Joyaux : 10
Posté dans Re: La Belle et l'Etranger   - Sam 7 Sep 2013 - 12:28

Delian accepta le verre d'eau avec un hochement de tête. Cette jeune femme était définitivement bien serviable et maternelle. Tellement différente des jeunes filles matrosciennes. Enfin, pas autant qu'il le pensait. Elles n'étaient pas toutes des pestes arrogantes et tout juste aptes à faire des crises de nerfs parce que leur plat n'est pas assez chaud. Seulement, Delian voyait Nessä comme si elle venait d'un autre monde. Ce qui, en soit, n'était pas totalement faux.

« Eh bien, je ne suis qu'un scientifique invité étudier des plantes. Je n'ai aucunement ma place aux côtés de la haute société korrulienne. De toutes manières, je m'absenterai l'espace de quelque jours à la fin de la semaine. Je dois me présenter au Quartier Général des Veilleurs Pourpres au moins une fois toutes les deux semaines. Questions de précaution je suppose... »

Un petite ride de contrariété se creusa entre ses sourcils. Il avait entendu de bien mauvaises nouvelles il y a quelques semaines. L'alliance Matro-korrulienne formée pour l'invasion de l'Île Blanche avait été brisée et les deux pays se retrouvaient en compétition. Leur paix n'était certes pas rompue, cependant les relations étaient tendues. Les gens ne le regardait de travers qu'au Quartier Général où 50% des Veilleurs le prenaient pour un espion. Cependant, il restait sur ses gardes et la situation le préoccupait.

Avec un regard infiniment plus doux qu'il ne le voulut, il ajouta:

« Mais je reviendrai très vite.»
- Ah! Soldat Howk, vous êtes ici! »

Le jeune militaire contrôla un sursaut de justesse. Le chef de famille Lysereän venait de les rejoindre, l'air affairé.

« Je vois que ma cousine vous a montré nos cuisine. Bien! C'est elle qui dirige la fabrication. Kezael fit une pause et s'approcha encore des deux jeunes gens. Monsieur Howk, je vous prierai de me suivre. Je vais vous conduire à votre chambre. Nessä... »

Le grand homme aux cheveux écarlate sourit doucement à sa cousine avant de se diriger d'un bon pas vers un porte entre deux fours. Delian se tourna vers la demoiselle, clairement déçu. Il ne voulait pas la quitter.

« Ce fut un honneur et un plaisir de vous rencontrer, dame Lysereän, dit-il en s'inclinant légèrement. Passez une bonne fin de journée. »

Le blond jeune homme ne put s'empêcher de lui adresser un sourire charmeur, ses beaux yeux rieurs brillant. Sur ce, il passa la porte à la suite de Kezael.

Plus tard, alors qu'il se trouvait dans sa chambre, Delian s'accouda à sa fenêtre à doubles battants, grande ouverte. Il regardaitt le soir éteindre les lumières, la fraicheur prendre la main sur le brulant air, le ciel devenait lunaire. C'était beau. Et devant cette beauté crépusculaire, le jeune matroscien ne put et ne voulu s'empêcher de laisser voguer son esprit vers la belle et douce Nessä.



MERCI THELOU


On m'appelle Contenu sponsorisé

Posté dans Re: La Belle et l'Etranger   -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum