AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
» Communication externe
par Loth de la Vision Mar 21 Juin 2016 - 15:06

» Réversa [ TOP ]
par Invité Ven 27 Mai 2016 - 8:21

» Le monde de Dùralas
par Invité Jeu 26 Mai 2016 - 7:00

» Anthalia
par Invité Dim 22 Mai 2016 - 15:17

» Marbrume, La Cité des Damnés
par Invité Lun 16 Mai 2016 - 15:07

» Questionnaire pour soutenir infinite RPG !
par Invité Sam 14 Mai 2016 - 17:33

» Escalus
par Invité Jeu 12 Mai 2016 - 9:02

» Mass Effect : Reborn
par Invité Mar 10 Mai 2016 - 15:00

» Forum en pause
par Asàf Lysereän Mar 10 Mai 2016 - 13:47


Honorez l'ancêtre, et il vous dispensera sa sagesse

avatar

On m'appelle Joker

MESSAGES : 90
INSCRIT LE : 01/01/2012
PSEUDO HABITUEL : Joker
Joyaux : 4
Posté dans Honorez l'ancêtre, et il vous dispensera sa sagesse   - Dim 18 Aoû 2013 - 16:59

Rappel du premier message :



Arda Ierken - 71 ans, habitante de Pleyrion, ancienne chasseuse

Il était de ces jours où il ne vaudrait mieux pas sortir de chez soi... La vie était agréable à Pleyrion, depuis que le village avait été reconstruit. Et pour être sûr qu'il ne brûle pas à nouveau, les jeunes l'avait même fortifié ! Ah il était beau leur village... Les déserteurs tenus d'autant plus à distance que ces allumés de Bois de Koun s'y étaient installés, veillant sur les habitants, et sur le taux de la mortalité élevé des infidèles des environs.

Si son dos tenait encore la route, elle leur aurait bien botté le train jusqu'au Labyrinthe, et dans la gueule du plus gros wormyn qu'elle y aurait trouvé. Plus moyen de piéger du déserteur apeuré, ils les font fuir à des lieux à la ronde ! Pire, ils envoient leurs petites recrues se prendre dans des pièges qui ne leur étaient pas destinés ! Et qui devait tout refaire après leur passage ? Arda Ierken bien sûr !

Aussi allait-elle en grommelant ce beau mâtin, ancêtre courbée sur elle-même et son vieil ami "Bâton" - du moins c'est ce que lui barattaient ses plus petits petits-enfants, sur conseil de la plus grande qui disait qu'il fallait traiter "Mamy" avec douceur ha ! -, son manteau en fourrure de koun lui tenant agréablement chaud, alors qu'elle marchait, avec moult craquements de hanche, dans la direction de l'une des grandes portes. Il était loin le temps où elle pouvait - presque - laisser un petit quelque chose sur le pas de sa porte pour un fuyard écervelé...

C'est ce à quoi elle pensait plaisamment, juste avant qu'une plaque traîtresse de verglas dissimulée sous la neige ne l’envoie les quatre pattes en l'air, son ami "Bâton" dans un buisson, dans un curieux et absolument pas naturel mouvement qui fit douloureusement craquer ... Quelque chose. Son genoux, réalisa-t-elle aussitôt. Non vraiment. Douloureux.

Le chapelet de jurons qui suivie ne manqua pas d'attirer l'attention, deux jeunesguerriers accourant bientôt pour assister l'ancêtre. La-dite ancêtre fut verte de douleur et de rage en reconnaissant là deux aspirants koun. Et qu'ils osent la toucher, ces têtes de bois d'urcan ! Ses injures trouvèrent-là des cibles très appropriées. C'était de la faute à leur engeance si elle devait parcourir des distances indues pour profiter des plaisirs de ses vieux jours !
"Bas les pattes !" claqua sa voix, rendue sèche par l'âge. Ce qu'elle haïe le léger chevrotement qu'elle crut y entendre... "Vous n'avez donc pas mieux à faire ?!"
"La guérisseuse n'est pas loin..." commença l'un d'eux, une hachette à la hanche et une mèche de cheveux noir nattée lui descendant jusqu'à l'épaule.
"Merde de wedo je ne t'ai pas dit de l'ouvrir ! Allez voir dans les Cimes si j'y suis !" Vociféra Arda, alors que leurs "attentions" pour la relever manquaient la faire pleurer de douleur."Rentrez voir vos söndara de mères plutôt que de me... Haaaaaaa !" soupira-t-elle fortement, alors que l'un des deux, l'archer aux cheveux bruns longs la soulevait.
Et son comparse eut la décence de grimacer pour elle ! Arda n'eut pas celle de se taire alors qu'ils l'emportaient - contre son gré ! -, hurlant "Et mon bâton imbécile !" en indiquant d'un doigts tremblant par dessus une épaule vigoureuse le coin où le morceau de bois avait glissé. Après quoi le trio put partir à la recherche d'Alénoä Osfrid, vieillarde enrageant et jeunes guerriers aux oreilles sifflant bien vite, ces derniers attirant les regards goguenards des confrères qu'ils croisèrent.

Leur approche de la maison ne fut sans doute pas discrète. Le jeune aux cheveux noirs - répondant au nom d'Ölkyr - s'empressa d'aller frapper à la porte.
"Alenoä, on t'amène la vieille Ierken ! Elle s'est encore..." s'exclama-t-il, sa voix exprimant à peine son impatience.
"Va donc pleurer auprès de ton chef, morveux ! Osfrid, je ne veux pas te voir sortir tu m'entends ?!" tempêta Arda en se démenant dans les bras de son porteur.
Il était hors de question qu'elle perde son temps à se faire soigner ! Son époux avait encore assez de force dans les mains pour lui remettre le genoux en place.

Il y eut des bruits de coups, des glapissements de douleur et un cri de victoire ronchon.

Quand la porte de la masure s'ouvrit, se tenaient devant elle Ölkyr qui tenait son nez ensanglanté, et Arda, affalée sur le brun sonné et étalé par terre. S'étant saisit de son bâton que le premier avait tenu, elle lui avait lancé le bout dans le visage avant de stopper le second qui voulait la retenir d'un coup vif dans la nuque... Avant de tomber avec lui, faute d'appuis, bâton et jambe gauche étant indisponible et hors d'usage. Mais à votre avis, avec quoi tenait-elle en place les marmots qui lui étaient parfois confiés ? Certainement pas avec des promesse de gâteries, ça non ! Elle leva un regard courroucé.
"Arrête donc de m'regarder comme ça et aide moi à me relever !" grommela-t-elle.
Non pas qu'utiliser un de ces koun comme paillasse ne lui fut pas plaisant mais... Sa position était quelque peu inconfortable.


Pour utiliser ce compte, faites une demande dans ce sujet.

Peuplade

On m'appelle Alenoä Osfrid


Infos Personnage
RANG: Grim, Nivilk, Hermine, Fjölan, Dhungäard, Noröa, Astrid, Edvald, Chilali, Skye
VILLE & APPARTENANCE : Clan Hagen ~ Village de Pleyrion
MON AGE : 27 ans
MESSAGES : 89
INSCRIT LE : 12/08/2013
http://www.ile-joyaux.com/t1828-carnet-d-une-guerisseuse http://www.ile-joyaux.com/t1822-alenoa-osfrid
Posté dans Re: Honorez l'ancêtre, et il vous dispensera sa sagesse   - Dim 17 Nov 2013 - 14:54

Alenoä eut un profond soupir, résultat de sa fatigue et de l'ampleur des choses à expliquer. Il était un enfant. D'ailleurs, tous les petits erfeydiens étaient des enfants, quoiqu'en pensent leurs mères, quoiqu'en pense la nature, ils avaient tous des choses à apprendre avant d'être lâchés dans le vaste monde, et ils faisaient des bêtises. C'était le cours normal de la vie, après tout. La chose était que le sien, petit et trouillard, avait sans doute encore plus de choses à assimiler que les autres, car non seulement il lui fallait passer au dessus de ses peurs et se faire une place parmi ceux qui avaient la « chance » d'être des brutes nées, mais il était aussi intelligent. Un double fardeau à cet âge où les parents auraient voulu le voir s'orienter, comme tous les autres, vers l'art de la guerre. Non pas qu'il n'y ait rien d'honorable à se précipiter pour taper sur d'autres êtres humains, mais il fallait tout de même bien quelqu'un en retrait pour soigner ces cing... défenseurs. Quoiqu'il en soit, le garçon se donnait du mal pour trouver et garder sa place, et le poids de la culpabilité pesait en ce moment-là beaucoup trop lourd pour de si jeunes épaules. L'explication était compliquée. Elle cherchait ses mots en silence, espérant ne pas avoir l'air trop sévère face à des larmes qui lui donnaient juste envie de le serrer contre elle ; elle ne pouvait pas, malgré son coeur qui se fendait.

« Widükind ne devrait pas mourir, » dit-elle enfin. « Du moins je ne crois pas, un malheur peut toujours arriver sans prévenir, mais ça m'étonnerait. Il sera fragilisé, il aura mal quelques temps, surtout s'il tousse, mais je ne pense pas que ses jours soient en danger. Vous avez eu beaucoup de chance. »

Elle ne pouvait pas se permettre d'enjoliver les choses, pas avec le métier auquel Grim se destinait. Un jour, il serait confronté à la mort, un jour peut-être, il devrait la donner à quelqu'un qui supplierait pour le repos éternel... Il n'aurait pas été juste d'en parler à demi-mots. La présence, occasionnelle ou fréquente par période, de la mort dans le dispensaire n'avait jamais été un secret, mais sa vue n'était pas encore pour Grim. Pas encore.

Noä grimaça sous le massage, mais ne dit rien. C'était un bon réflexe qu'il avait là, même s'il n'avait pas encore la force nécessaire pour réellement la soulager, c'était un bon début. Elle lui apprendrait sans doute à mieux faire, lorsque la discussion se prêterait à digression... Et lorsque ce ne serait pas un moyen d'essayer d'apaiser la colère. De toutes façons, son agacement s'atténuait ; elle jugeait plus important qu'il comprenne plutôt qu'il se souvienne d'une quelconque correction. Comprendre, selon Alenoä, primait toujours, sur presque tout. Elle croisa les mains sur ses genoux, l'air plus détendue.

« Widükind t'a fait un cadeau. Il aurait pu t'en faire un bien plus lourd à porter, t'accrocher un boulet au pied, mais avec son état qui ne semble pas trop grave... C'est vraiment un cadeau. C'est une bonne leçon, ne pas mettre les autres en danger en ne se mettant pas soi-même en danger. En retour, je pense que tu peux réfléchir sur pourquoi ça s'est produit... Et je pense que tu arriveras à la conclusion que tout n'est pas de ta faute, même si tu en es persuadé maintenant. »


C'était sans doute une finale surprenante, qui méritait une meilleure explication.

« C'est un vieil homme imbécile, qui se prend encore pour un jeunot. Comme Arda, qui va risquer ses jambes sur les plaques de glace. Il n'aurait jamais dû monter sur le toit, et il est probable que sans lui, tu ne serais jamais tombé, puisque tu es agile. Ou du moins, en tombant, tu ne te serais pas fait aussi mal que lui. »

L'explication n'était pas faite pour rassurer Grim, elle était là pour rétablir l'équilibre et la vérité. Honnêteté et droiture étaient des vertus appréciées de la guérisseuse, elles vont de paire avec la compréhension.

« Quoiqu'il en soit, j'apprécierais que tu n'y montes plus. Non seulement parce que personne n'est infaillible et que je n'aimerais pas devoir te récupérer en tant que patient, mais aussi parce qu'il est inutile d'abîmer le toit, ce n'est pas fait pour marcher dessus. Et si tu dois travailler dur, ce n'est pas parce que je suis en colère. Tu ne dois pas travailler pour me satisfaire, ce n'est pas ton but, jamais. Tu dois travailler parce que ton rôle, si tu veux le remplir entièrement, est de sauver des vies. C'est ça, le vrai but. Même si j'étais perpétuellement en colère après toi, même si j'étais méchante et acariâtre, ça ne devrait pas compter, parce que les seuls comptes que tu as vraiment à rendre sont à toi-même et à ceux que tu soignes. Moi, je suis là pour te guider dans cette voie, rien de plus. »

Elle scrute le visage de l'enfant, cherchant des signes d'approbation.

« Tu comprends ce que je veux te dire ? Si quelqu'un meurt et que tu sais que tu as fait tout ce que tu pouvais pour lui, ou que c'était la seule solution pour soulager sa douleur, ce n'est pas un échec, c'est l'ordre de la nature. Si quelqu'un meurt parce que tu n'as pas fait ce qu'il fallait, non pas par ignorance mais par fainéantise ou par négligence... Tu en porteras la culpabilité toute ta vie. »

Alenoä essayait d'être un bon maître pour son apprenti. Et cela passait par la vérité, aussi brutale soit-elle.
avatar
Peuplade

On m'appelle Grim Hagen


Infos Personnage
RANG: Alenoä Osfrid, Céléno Thogen, ...
VILLE & APPARTENANCE : Village de Pleyrion - Clan Hagen
MON AGE : 8 ans
Masculin
MESSAGES : 116
AGE : 24
INSCRIT LE : 18/05/2013
PSEUDO HABITUEL : Mowiel Solverre
Joyaux : 88
http://www.ile-joyaux.com/t2391-journal-de-bord-de-grim-hagen http://www.ile-joyaux.com/t1587-grim-hagen
Posté dans Re: Honorez l'ancêtre, et il vous dispensera sa sagesse   - Dim 1 Déc 2013 - 15:54

Le petit garçon opina de la tête, même s'il n'était pas certain d'avoir tout compris au discours que venait de lui tenir son Maître. Elle semblait épuisée et Grim ne voulait pas l'épuiser avec les questions qui lui brûlaient les lèvres.

Ces deux dernières années, il avait toujours veillé à satisfaire au mieux les exigences d'Alenoä, parce que c'était pour cela, et uniquement pour cela, qu'on l'avait confié à ses bons soins. A défaut de pouvoir obtenir la reconnaissance et l'admiration des grands Guerriers des Bois de Koun, l'enfant devait s'appliquer sans relâche à avoir celle de la Guérisseuse de Pleyrion. Ici, sa faible constitution n'était qu'un détail parmi d'autres. S'il faisait preuve d'un peu de courage et de bonne volonté, il pourrait devenir quelqu'un de bien, quelqu'un d'indispensable au Village de Pleyrion, et peut-être même aux Erfeydes.
S'était-il trompé depuis le début, sur les véritables intentions de sa famille ? Ou bien était-ce cette dernière qui ne voyait pas au delà de l'image qu'Alenoä donnait d'elle ? Si certains la prenaient pour une brute qu'il faut brosser dans le sens du poil, Grim la voyait toujours comme une jolie fleur habillée d'épines.

- Je ne suis pas fainéant...se défendit-il finalement, inquiet à l'idée qu'elle puisse le considérer comme tel. Ni négligeant, ni maladroit, et je n'ai peur de rien, pas même de la vieille Arda Ierken. Je faisais semblant pour qu'elle ne se mette pas en colère, c'est tout. Parce qu'elle aime bien faire peur aux gens et que ça lui fait plaisir.

Le petit garçon évitait soigneusement le regard de son Maître, bien conscient qu'il ne faisait que mentir. Fainéant, il ne l'était pas. Mais sa maladresse n'avait aucun égal. Sans compter son manque de courage, sa faiblesse d'esprit et son manque évident de réactivité devant les situations qui exigeaient un minimum de vivacité.

- Et puis je suis fort aussi. Quand je serai grand, je pourrai porter le vieux Widükind jusqu'à son lit, surtout lorsqu'il se coincera le dos après s'être bagarré avec sa femme. Aussi fort que mon oncle Edvald ! Aussi fort que toi même !

Avant qu'elle n'ait le temps de lui répondre, il dit innocemment :

- Une fois, il a même dit que tu faisais très mal quand tu frappais, mais que tu étais tellement émoustillante qu'il arrivait à en oublier la douleur. Ça veut dire quoi émoustillante Alenoä ?
avatar
Peuplade

On m'appelle Alenoä Osfrid


Infos Personnage
RANG: Grim, Nivilk, Hermine, Fjölan, Dhungäard, Noröa, Astrid, Edvald, Chilali, Skye
VILLE & APPARTENANCE : Clan Hagen ~ Village de Pleyrion
MON AGE : 27 ans
Féminin
MESSAGES : 89
AGE : 25
INSCRIT LE : 12/08/2013
PSEUDO HABITUEL : Kathy
Joyaux : 202
http://www.ile-joyaux.com/t1828-carnet-d-une-guerisseuse http://www.ile-joyaux.com/t1822-alenoa-osfrid
Posté dans Re: Honorez l'ancêtre, et il vous dispensera sa sagesse   - Lun 2 Déc 2013 - 11:54

Grim faisait sa propre défense, et cela faisait sourire Alenoä. Non, il n'était ni fénéant, ni négligeant, ni maladroit. Il était juste un enfant, il avait encore bien des choses à apprendre. Tout comme elle-même, d'ailleurs. Elle était certaine qu'elle en apprenait autant à son contact que l'inverse. Quant à n'avoir peur de rien... Cela restait à voir. Elle secoua la tête.

« C'est pas un avantage de n'avoir peur de rien, Grim. Parfois, la peur est bonne. Pas de peur, c'est de la stupidité ; trop de peur, c'est de la couardise. Il faut trouver un juste milieu, et ce n'est pas facile. La peur de perdre quelqu'un est ce qui te pousse à le protéger, et à faire de ton mieux pour cette personne, mais si elle est trop grande, tu sentiras tes mains trembler, et ce n'est pas bon. Mais tu apprendras, j'imagine. On progresse un peu plus à chaque jour que le Gardien nous donne. »

Elle s'étirait, avec l'intention de terminer la discussion, lorsque Grim ajouta la force à la liste de ses qualités. Avec un exemple qu'elle n'avait pas forcément envie d'examiner. Malgré tout, à la question inattendue, elle éclata de rire après un instant de choc où ses yeux s'étaient écarquillés démesurément. Un silence plana, avant qu'elle ne réponde pensivement.

« Et bien... Je suppose que ça veut dire qu'il me trouve jolie quand je suis en colère. Il est bien le seul. Tu vois, c'est un bel exemple de stupidité, il devrait avoir très peur. »

Noä nota intérieurement qu'Edvald payerait ce genre de propos bien cher, mais elle ne se départit pas de son sourire taquin, malgré la pensée de cet homme irritant. Il allait bien avec Markin, celui-là, à part que, contrairement à Markin, il en avait visiblement après elle. Incompréhensible. Se levant après ces quelques instants de repos, elle ébouriffa les cheveux de son garçon.

« D'ici à ce que tu puisses porter Widükind sans te faire un tour de rein, on a encore pas mal de travail. »


Le retour aux tâches quotidiennes, encore. Malgré son agitation précédente, la journée était loin d'être finie. Au moins, Alenoä pouvait espérer que Grim avait appris des choses. Et ça, ça valait toutes les Arda du monde.



Mais prions tout de même pour qu'elle soit unique, une seule est déjà bien suffisante.

On m'appelle Contenu sponsorisé

Posté dans Re: Honorez l'ancêtre, et il vous dispensera sa sagesse   -

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum