AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
» Communication externe
par Loth de la Vision Mar 21 Juin 2016 - 15:06

» Réversa [ TOP ]
par Invité Ven 27 Mai 2016 - 8:21

» Le monde de Dùralas
par Invité Jeu 26 Mai 2016 - 7:00

» Anthalia
par Invité Dim 22 Mai 2016 - 15:17

» Marbrume, La Cité des Damnés
par Invité Lun 16 Mai 2016 - 15:07

» Questionnaire pour soutenir infinite RPG !
par Invité Sam 14 Mai 2016 - 17:33

» Escalus
par Invité Jeu 12 Mai 2016 - 9:02

» Mass Effect : Reborn
par Invité Mar 10 Mai 2016 - 15:00

» Forum en pause
par Asàf Lysereän Mar 10 Mai 2016 - 13:47


Repas caritatif chez les Lysereän

avatar
Cultivateur

On m'appelle Kezaël Lysereän


Infos Personnage
RANG: Représentant des Cultivateur - Admin
VILLE & APPARTENANCE : Arish
MON AGE : 37 ans
Féminin
MESSAGES : 269
AGE : 23
INSCRIT LE : 09/08/2012
PSEUDO HABITUEL : Harrods
Joyaux : 567
http://www.ile-joyaux.com/t934-kezael-lyserean
Posté dans Repas caritatif chez les Lysereän    - Mer 4 Sep 2013 - 5:42

Rappel du premier message :

« Deux semaines. C'était le temps exact qui s'était écoulé depuis la réunion d'urgence qui avait suivi la mort de Muraco. Et depuis que les Chamanes avaient confié, ou plus précisément Henja, la mission de récolter de nouveaux fonds à Kezaël. Il avait accepté, car rien n'était plus honorant que d’œuvrer pour Korrul et son expansion. Deux semaines très exactement, pour organiser un repas caritatif, ultime étape à l'augmentation des taxes et aux différents prélèvements déjà faits. Un mal pour un bien. Car toutes ses donations permettront aux soldats de Ryun de repartir en guerre avec tout l'équipement nécessaire.

Deux semaines donc, pour organiser un repas qui compteraient plus d'une cinquantaine de personnes. Le temps était de courte durée, mais Kezaël avait la chance de pouvoir compter sur sa famille. Notamment sur les dames Lysereän. Si Nirinïa s'était faite une joie de dresser la liste d'invités et d'envoyer chaque carton d'invitation personnalisé, Jaïna avait pu laisser libre court à son imagination pour tout ce qui était décor de la table, placement et menu. Nessä quant à elle, avait été chargée de confectionner les pâtisseries spéciales et reconnues de la famille, et de veiller à ce que chaque chambre d'invité soit correctement faite. Le résultat avait été à la hauteur des espérances du chef de famille, et il avait pu féliciter amplement toutes ses petites femmes.

Le jour J était d'ailleurs arrivé à grands pas. Le repas de la mi-journée venait d'être consommé en hâte, chacun pressé de retourner à ses tâches, de régler les derniers détails et surtout, de se préparer pour la soirée. Même si le thème du repas n'était pas des plus joyeux puisqu'il était la conséquence de la mort de Muraco, Kezaël avait tout de même tenu à ce que cet événement soit le plus agréable possible afin d'égayer les esprits et d'en faire un moment agréable. Tenant à ce que tout soit parfait, il sortit sur la terrasse arrière de la maison principale, qui s'était retrouvée, pour l'occasion, recouverte d'une grande pergola afin d'ombrager le lieu du repas. La chaleur pourtant intenable de ce début d'après-midi était amplement diminuée par l'ombre créée et par l'humidité que procuraient les petites fontaines murales. Le chef de famille fit le tour de la table, inspectant une dernière fois les détails, les décors et le placement. Et il ne put qu'admirer le travail de sa sœur. La table était dressée tout en simplicité et en délicatesse. Une nappe de couleur ocre servait de fond, tandis qu'un chemin de table d'un bel orangé venait rehausser la couleur. Quelques rubans dorés avaient été disposés de part en part, tout comme les magnifiques bouquets de fleurs variées d'où se dégageait une somptueuse odeur sucrée. Les assiettes et couverts, fait d'un matériau précieux, étaient la touche finale d'une parfaite mise en pli décorative. Et toujours aussi satisfait, Kezaël tourna les talons pour s'approcher de la rambarde de la terrasse. En contrebas, il profita durant quelques secondes des danseuses, musiciens et artistes qui s'entraînaient avant le spectacle final. Un fin sourire étira ses lèvres, confiant quant à la soirée qui s'approchait.

Un rapide tour de cuisine fut ensuite exécuté. Mais les savoureuses senteurs et l'effervescence qui y régnaient ne lui donnèrent aucun doute quant au menu que sa sœur avait concocté et c'est rassuré qu'il rejoint sa chambre. Nirinïa était déjà en train de se préparer, souriante entre les différentes mains qui s'affairaient à la mettre en beauté. Lui mimant un baiser envoyé de la main, Kezaël disparu ensuite dans la salle d'eau où son domestique personnel l'attendait, une tenue choisie quelques jours auparavant dans les mains. Un bain rapide, un rasage de près et ce fut le moment d'enfiler les vêtements du soir. Rien de bien compliqué, mais la couleur dorée des broderies ressortant sur le tissu blanc semblaient faire scintiller les cheveux sang de l'homme. Lorsqu'il fut fin prêt, il s'accorda quelques minutes pour souffler, seul dans son bureau, avant qu'un domestique ne vienne lui annoncer que tout était enfin prêt et que les premiers invités n'allaient plus tarder. Un regard vers la pendule lui indiqua qu'en effet, l'après-midi touchait déjà à sa fin. L'heure était venue d'accueillir les nouveaux arrivants.

Tout la famille était réunie sur le proche pour accueillir les premiers arrivés. Jetant un œil à la petite assemblée, Kezaël nota l'absence de Mowiel et fronça les sourcils. Etrange. Mais la réflexion s'arrêta là, car il était temps de dire bonsoir aux premiers invités. »





DC : Enaïa Lysean Vara'Da & Azeor Desnolancès & Esheban Ondeluire & Riska les Deux Voix & Eyföhl Aanka'Leï & Céléno Thogen & Kaïlindra

Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Repas caritatif chez les Lysereän    - Mar 10 Déc 2013 - 20:03

Pour une raison qui saurait pu se trouver mille explications, franchir les portes de la propriété oisive des Lysereän m'évoque un étrange sentiment nostalgique, alors que rien dans ses alentours ne suggère un souvenir particulier. Et cette impression de déjà-vu ne va qu'en grandissant, et se confirme lors de ma démarche vers l'entrée ; la façade richement décorée pour l'évènement ne manque pas d'exhiber de splendides finitions autour de la porte principale. Bien que je sois d'avis à condamner ce genre de dépense futile, je me garde le moindre mot pouvant ternir mes relations avec les nourriciers de Korrul pour qui je tiens grand estime pour leur travail. Cette richesse est probablement le juste retour de leur contribution, quoique pareil dévouement reste discutable.

Deux long mois ont occupés mon retrait dans la salle de l'oubli, et je me sens comme levé d'un sommeil de plus d'une dizaines d'années... Pars ailleurs, la mort de Muraco ne m'atteint pas encore car mon esprit ne peut concevoir sa perte ; ce récit m'apparaît comme une fable de fantaisie, et restera probablement ainsi jusqu'à ce que sa dépouille ne soit entreposé dans le cœur de l'oasis.
Et au sortir de cet introspection spirituelle, je n'ai de mot à mettre sur mon cœur que la perplexité. Oui. La stupéfaction de voir mes frères et sœurs se mouvoir dans l'opulence d'une orgie festive, allégeant leur conscience par une excuse de levée de fonds aussi assurée que l'aurait été un bébé daomas face à un groupe de forbans affamés. Je ne sais qui eut pareille idée, mais cette personne me paraît bien naïve de vouloir ainsi mener une guerre dans le confort et la joie.
Combien espèrent-ils soutirer d'un tel évènement ? Je serais surpris que plus d'un millier de galons d'or sorte de leurs poches. De quoi alimenter une ou deux Vivenef pour le trajet à l'aller et avec un peu de chance même son retour, mais rien de plus. Et elles espèrent mener une guerre contre un peuple tout entier avec ça ? Mais enfin, le mot d'ordre de ce rassemblement était la récolte de fond pour un voyage aux Erfeydes, nulle mention n'a été faite de ce qu'il en adviendrait une fois sur place.
Il me faudra trouver le patriarche des Lysereän ainsi que des autres familles pour avoir une situation on ne peut plus claire de Korrul avant de lancer une économie de guerre. Les derniers rapports de la milice des Veilleurs Pourpres étant tout aussi insuffisant, un entretient personnel avec le général des armés semble s'imposer. Celui-ci devra répondre de son inaptitude quand à la protection du défunt chamane et m'établir un nouveau plan d'action pour une militarisation rapide et complète de Korrul. Bien qu'en l’occurrence, ma confiance en ces capacités a depuis vacillé, et il n'est pas déraisonnable de considérer une rétrogradation pour son échec. Enfin, l'heure n'est pas vraiment de penser aux affaires militaires, mais d'observer les actions de cet acte caritatif.

L'occasion est plutôt bonne finalement, je ne devrais pas avoir trop de mal pour m'entretenir avec les cultivateurs ayant retenu mon attention. Bien sur, il serait malaisé d'interrompre une si belle initiative. Aussi préférai-je me tenir loin de la commotion générale. Seuls quelques figurants proches reconnurent ma personne, ou plutôt mes yeux, pour s'empresser de payer leurs respects avec cérémonie. Hochant avec discrétion, j'espérai leur faire comprendre mon envie de rester noyé parmi les convives, ce qui évidemment se soldat par un grand échec.
Un passage se libéra devant moi, écarté par tous ces gens de belle société voulant attirer ne serait-ce qu'une once de faveur. Cela me gênait au plus haut point ; il n'y a pas quelques heures, j'étais encore entre quatre murs dans le silence et l'isolement le plus complet. Ici cependant, chaque sens fut agressé comme il se doit durant ma lente avancée vers la table où siégeaient frères et sœurs chamanes, accompagnés d'invités d'honneurs et des hôtes de la maison. Je me régalais d'avance de l'expression que pourraient faire Azaelle ou Jacen, à savoir déjà combien de temps leur faudrait-il pour effacer leur ancienne image de moi et en accepter la nouvelle.
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Repas caritatif chez les Lysereän    - Dim 15 Déc 2013 - 10:23

Le Chamane resta silencieux un long moment. Tout d'abord parce qu'il était toujours difficile d'avoir une conversation avec Ysoa. Mais aussi car son attention était retenue par l'arrivée des nouveaux invités et les déambulations de ceux déjà présent. Tel un scientifique observant soigneusement les réactions au cours d'une nouvelle expérience, Jacen, l'allure altière, essayait de ne rien rater du spectacle. Si lui était en pleine étude, Lyria, de son côté, se rendait utile en s'entretenant avec les convives venus saluer les Chamanes. Malgré le fait que l'homme semblait dans son élément, il pestait intérieurement de ne pas pouvoir se tenir au fait de toutes les discussions en cours.

Bien que, comme il l'avait envisagé, certains membres importants des Cultivateurs manquaient à l'appel, une grande partie du gratin de Korrul avait tout de même répondu à l'invitation de Kezaël. Ce dernier titilla la curiosité du Chamane lorsqu'il le vit discuter avec une jeune  femme inconnue au bataillon. Qui était-elle ? Peut-être irait-il s' enquérir de son identité plus tard. Son attention ne se reporta sur le Représentant que lorsque celui-ci fit silence pour prononcer son discours. Un discours que l'envoyé de Ruyn jugea maladroit et faiblard, dénué de fougue et de conviction mais qui avait au moins eu le mérite d'être bref. En soi, une seule phrase avait dérangé le Chamane. « Ce qui pourrait être notre futur territoire. » Aux yeux de Jacen, il aurait fallu dire « notre futur territoire ». Le doute était le plus grand mal pouvant germer dans l'esprit d'un homme. Pire que la peur. Les Veilleurs étant partis sur l'île savaient que s'approprier cette terre ne serait pas chose aisée. Les Cultivateurs, eux, n'avaient pas forcément besoin de le savoir. Ils devaient être convaincus que l'armée korrulienne avait la capacité d'écraser l'ennemi. Il dut cependant garder les apparences et applaudit le discours, mollement, mais un œil extérieur y verrait certainement de la pudeur.

- Ysoa, Lyria, suivons les bons conseils de notre hôte et passons à table, voulez-vous ? demanda Jacen avant de se diriger vers la place qui lui avait été attribuée.

On venait de lui apporter l'entrée lorsqu'une personne qu'il ne s'attendait pas à voir fit son entrée. Azaëlle. Sa cadette s'était finalement décidée à venir. Elle vint s'asseoir à ses côtés, non sans faire la moue. Très rapidement, l'homme modifia ses priorités pour la soirée. Tous deux avaient toujours eu des relations conflictuelles. Jacen n'était même plus trop sûr de la façon dont ça avait commencé. C'était comme si cela avait toujours été ainsi. Mais si la mort de Muraco pouvait unir le peuple korrulien derrière une cause commune, d'une ampleur sans précédent pour ce peuple, pourquoi ne pourrait-elle pas réconcilier deux Chamanes ? Peut-être qu'aujourd'hui était un bon jour pour faire la paix ?

- Bonsoir Azaëlle, dit simplement Celui qui Erre en accompagnant ce salut d'un fin sourire. N'as-tu pas eu trop de mal à venir ?

Ne sachant pas trop quoi ajouter, il prit une bonne bouchée de l'entrée qu'on avait placé face à lui un peu plus tôt. Puis, alors qu'il l'avalait, une silhouette, bien connue pour le coup, se dessina dans l'entrée.

*Il s'est finalement décidé à sortir de son trou,* songea-t-il. *Cette soirée va s'annoncer encore plus intéressante que ce que je pensais...*
avatar
Cultivateur

On m'appelle Solaris Aanka'Leï


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Ofägar
MON AGE : 17 ans
Féminin
MESSAGES : 161
AGE : 28
INSCRIT LE : 23/09/2013
PSEUDO HABITUEL : Nanaya
Joyaux : 3348
Posté dans Re: Repas caritatif chez les Lysereän    - Lun 16 Déc 2013 - 10:51

Quelle journée unique. Il y a quelques heures de cela, lorsque l'astre brûlant avait commencé à briller au matin, Solaris se trouvait dans sa chambre, l'angoisse naissante face à la rencontre programmé avec Khéops Aanka'Leï, son futur époux. A présent, la soirée avait commencé... une soirée improvisée suite aux nombreux événements qui s'étaient succédés à une vitesse folle.  En effet, depuis qu'elle avait enfin vu celui qui allait faire partie de sa vie, un homme étrange au charme indéniable, la jeune fille n'avait pas vu la journée défiler. Entre ses observations, les échanges de paroles et un départ pour la ville d'Ofagär suite à une proposition faite avec politesse, elle avait finalement quitté le domaine familial sans ressentir l'appréhension. Après tout, elle s'était préparée à de tels revirements de situation, depuis bien longtemps.
 
Ainsi, elle avait passé le trajet aux côtés de Khéops, lui contant, comme promis, quelques récits explicatifs concernant sa famille sans trop en dire sur sa propre personne. Courtoisie, politesse et échanges de regard, le voyage fut similaire à ce qui avait pu se passer au domaine des Desnolancès. Baignant toujours dans une phase d'observation, Solaris n'arrivait toujours pas à déterminer clairement quel genre d'homme pouvait être celui qu'elle avait sous les yeux... Pas encore... Le temps finirait bien par lui ouvrir les yeux petit à petit.  

Ce fut donc dans une ambiance très détendue que le couple arriva enfin au domaine des Lysereän pour leur fameux repas caritatif. Le corps vêtue d'une robe confectionnée par sa future belle-famille d'un vert ensorcelant, elle marchait d'un pas léger et gracieux, le bras dans celui de Khéops. Sa famille devait déjà être là, la demoiselle le savait, tout comme celle de son compagnon mais il y avait bien d'autres têtes et le fait d'être affichée en tant que future épouse faisait battre son cœur à une vitesse folle même si elle ne laissait rien transparaître.

Polie et d'une douceur innée, Solaris salua chaque personne qui vint s'approcher d'elle et de son fiancé. Parlant peu et optant pour de simples gestes afin de ne pas trop attirer l'attention ou la curiosité, elle baladait son regard parmi la foule afin de mettre des noms sur des visages en gardant une expression naturelle. Il y avait des Chamanes, tous bien connus même si elle ne les avait jamais tous croisé, mais ce n'était pas tout... Elle aperçut les fameux hôtes de la soirée,  sa cousine, Lalah, ainsi que son futur amant, une domestique de la famille, et bien d'autres qui ne la connaissaient pas forcément mais dont elle savait beaucoup de choses. En effet, la demoiselle au tempérament assez calme avait vent de toutes les rumeurs et autres nouvelles, autant familiales que liées au commerce. Cependant, elle ne répétait jamais rien et gardait tout pour elle,  trouvant l'entretien du commérage totalement inutile. Pourtant, il lui  arrivait d'utiliser ces petits armes mesquines en faisant preuve d'un tact et d'une froideur extrême lorsqu'on cherchait à la faire sortir de ses gonds... Une véritable main de fer dans un gant de soie Aanka'Leï.  

La soirée défila alors, dans une ambiance très similaire à ce qu'elle avait toujours connu. Une ambiance qu'elle n'affectionnait pas particulièrement au final car elle ne lui faisait ni chaud ni froid. De ce fait, lorsque le repas fut annoncé, la jeune fille à la chevelure de nacre se sentit plus soulagée. En effet, la fatigue s'accumulait, ce qui commençait à lui faire imaginer le pire... D'autant plus qu'elle préférait la solitude lors de ses crises, famille ou non.  Attendant alors l'aval de son futur époux pour prendre place autour des convives, Solaris en profita pour saluer Hinaë qu'elle vit arriver avec un peu de retard, un fin sourire posé sur ses lèves charnues. La soirée s'annonçait longue car on arrivait encore au domaine, mais il fallait tenir, pour l'honneur de la famille.








Solaris Aanka'Leï

 



avatar
Chamane

On m'appelle Azaëlle


Infos Personnage
RANG: FONDATRICE - Celle qui Dépossède
VILLE & APPARTENANCE : Arish / Chamane
MON AGE : 17 ans
Féminin
MESSAGES : 6355
AGE : 26
INSCRIT LE : 27/01/2011
PSEUDO HABITUEL : Saya
Joyaux : 1271
http://www.ile-joyaux.com/t539-azaelle-celle-qui-depossede http://www.ile-joyaux.com/t33-azaelle-celle-qui-depossede
Posté dans Re: Repas caritatif chez les Lysereän    - Jeu 19 Déc 2013 - 5:40

A peine assise, Jacen ne put s'empêcher de faire la conversation. La jeune Azaëlle lui lança un regard plein de reproches mais répondit quand même. Après tout, il était plus âgé qu'elle, et elle lui devait le respect. L'éducation des Chamanes avait tout été très strict là dessus. Plus le Chamane était âgé, plus il avait de droit sur les autres.

" Huuuuuum " ronchonna t-elle en guise de réponse. Puis levant les yeux au ciel, elle déclara " Le trajet s'est très bien passé oui. " Puis, elle s'avança sur sa chaise et croisa le regard d'Ysoa "Bonjour Ysoa ! J'espère que tu ne prends pas trop peur à entendre les commérages de tes voisins " fit-elle sur le ton de la plaisanterie.

Puis, attendant une réprimande de Jacen, elle tourna son regard vide vers lui. Elle remarqua qu'il regardait au dessus d'elle et la la jeune fille se retourna alors.

Ce fut avec beaucoup d'étonnement qu'elle aperçut Malhek qui arrivait dans la salle du dîner. Cela faisait des jours - ou même plutôt des semaines - qu'elle ne l'avait pas vue. A en juger par l'expression surprise des autres Chamanes, son arrivée ne laissait pas que Azaëlle perplexe.

Il se dégageait de lui quelque chose d'étrangement nouveau. Par son don, Celle qui dépossède avait une perception des gens particulière. Elle sentit au fond d'elle une noirceur nouvelle qu'elle ne lui avait jamais vue. L'ennuyant Malhek, proche du peuple et moralisateur avait-il changé ?

Avec dépit, Azaëlle se dit qu'elle aurait aimé en parler à Muraco. Elle serait allée le voir et tout deux, allongés dans l'herbe du Temple de Arish, ils auraient médité et philosophé pendant des heures.
Morose, la jeune chamane attira une atmosphère plutôt lourde dans la salle s'en sans rendre compte. Les sourires des convives se firent lentement plus discrets et les discussions animées perdirent du rythme.
Ces derniers mois, le don de la jeune fille n'avait fait que croître, et elle influer les esprits maintenant sans même le vouloir vraiment.


Avatar par Jensounette ♥️
Doubles Comptes : Lalah Desnolancès, Nausicäa l'Indomptable, Skye Lewis, Peottre Tiasgasthorn, Esmeôr Aanka'Leï et Cynydd neuf-doigts
avatar
Chamane

On m'appelle Ysoa Taima


Infos Personnage
RANG:
VILLE & APPARTENANCE :  Arish (originaire d'Ofägar)
MON AGE :  23 ans
Féminin
MESSAGES : 1160
AGE : 39
INSCRIT LE : 17/05/2011
PSEUDO HABITUEL : Alyaa
Joyaux : 566
http://www.ile-joyaux.com/t592-s-envoler-comme-un-souffle-aux-voutes-eternelles http://www.ile-joyaux.com/t146-celle-qui-entend
Posté dans Re: Repas caritatif chez les Lysereän    - Jeu 19 Déc 2013 - 19:57

Ysoa avait vite perdu son petit air amusée. Son humeur venait de s'alourdir et elle connaissait assez bien sa sœur pour savoir que cela venait d'elle. Elle fit un tour d'horizon de la salle et bien qu'elle ne saisisse aucune conversation, il n'était pas difficile de voir que personne n'était épargné. Or, s'il y avait bien un jour et un lieu où il fallait éviter la mélancolie, c'était bien ici et ce soir. Même Ysoa, qui avait négligé la politique, était capable de comprendre à quel point c'était mauvais pour la suite des évènement. Pour l'avenir de Korrul.
D'abord confuse, elle tendit naturellement son esprit vers celui du kaigho qui n'était pas affecté. Elle y puisa le réconfort nécessaire tandis que son regard parcourait les fruits délicieusement colorés, exposés dans des coupes magnifiques qui jalonnaient la table à intervalles réguliers. Puis son regard tomba sur son assiette : on lui avait servi un mélange délicat de légumes fondants et savoureux. Elle appréciait infiniment qu'on ait eut cette distinction et elle en concevait un nouveau gain d'estime pour les Lysereän.

Elle s'éveilla de sa rêverie et, agissant comme si le monde s'était arrêté un moment, se pencha derrière Jacen pour atteindre Azaëlle. Légère comme une plume, sa main se posa sur l'épaule de sa jeune sœur et y resta un instant. Aucune pression des doigts, juste une caresse aérienne et discrète qui raviva sa propre mélancolie autant qu'elle calma sa peine. Puis la main disparut aussi vaporeuse qu'à son arrivée.

Alors seulement, Ysoa accorda plus d'attention à Malhek.
Elle ne voulait pas le scruter ouvertement, c'eut été déplacé en présence du beau monde. Mais la curiosité l'avait envahie et elle mourrait d'envie d'entendre le récit de son voyage auprès de Ruyn. Car tout ce temps, il avait été auprès de Lui, elle en était persuadée.
Elle retourna à son repas, distribua quelques sourires de fonction et de temps à autre, jeta un regard en coin sur celui qui avait tant dormi.



Fiche de présentation ~ Journal de bord
__________________________________________________________________________
Doubles Comptes :
Ly Fishbone - Futur Pirate
Crevette à Google
Chilali - Éclaireuse
Clan Kohanakishi

avatar
Veilleur Pourpre

On m'appelle Khéops Aanka'Leï


Infos Personnage
RANG: Solaris Aanka'Leï, Eyföhl Aanka'Leï, Hinaë Aanka'Leï, Esmeor Aanka'Leï, Asher Aanka'Leï, Erhenyce Khar'ayn
VILLE & APPARTENANCE : Ofägar
MON AGE : 28 ans
Féminin
MESSAGES : 280
AGE : 24
INSCRIT LE : 23/09/2013
PSEUDO HABITUEL : Mowiel Solverre
Joyaux : 338
http://www.ile-joyaux.com/t2390-journal-de-bord-de-kheops-aanka-lei http://www.ile-joyaux.com/t1900-kheops-aanka-lei
Posté dans Re: Repas caritatif chez les Lysereän    - Sam 21 Déc 2013 - 17:27

Être ou paraître. Que les apparences soient belles, car on ne juge que par elles. Ainsi Khéops a pu mesurer à maintes reprises à quel point les hommes sont responsables de l'image qu'ils peuvent donner d'eux. La prise de conscience peut être aussi déroutante que déroutante peut devenir l'attitude. Le jeune Officier n'éprouve aucune honte à paraître distant vis-à-vis des invités de Kezaël Lysereän, souvent ennuyeux, d'humeur morose. D'aucuns jusqu'à présent ont compris avec un peu de jugeotte et de discernement que sous la glace pouvait se dissumuler le feu. Sauf elle.

Solaris sait se montrer discrète, portée aux amusements divers et variés, toujours réjouie par un joli sourire spontané d'une connaissane de longue date. Elle est combative, acharnée lorsqu'il s'agit de remplir son devoir. Généreuse sans limite dès qu'elle sent qu'elle peut apaiser, elle donne l'image d'une femme de courage. Si Khéops craignait qu'elle ne commette la même erreur d'Aminä, sa première femme, il n'en était plus rien aujourd'hui.Une femme au coeur simple qui préfère regarder vers les demains, plutôt que de s'apitoyer sur les passés trop ternes, se montrera suffisemment intelligente pour ne pas mettre inutilement sa vie en danger.

Khéops, lui, reste inaltérable, toujours à l'affût du moindre faux pas de sa fiancée, ou même de ses cadets parmi les Aanka'Leï. Et toujours enclin à les abattre sans la moindre petite once de compassion. S'ils s'absentent du Domaine sans raison valable, il ne manquera pas de les sermonner, jusqu'à ce qu'ils demandent pardon et promettent de ne plus quitter la sécurité de l'habitation familiale sans consulter au préalable un aîné. Hinaë, sa toute jeune cousine, était très probablement la personne la plus consciente de la sévérité de Khéops. Pourtant, leur relation était si forte qu'on les avait souvent pris pour des frères et soeurs.

Mais Hinaë était aussi merveilleuse que maladroite.

*Qui donc a mis au monde une femme aussi indélicate que cette petite idiote ?* s'énerva Khéops lorsqu'il perçut les questions que sa cousine adressait à Lalah Desnolancès.

Le départ de Khéops pour recevoir l'enseignement des Veilleurs Pourpres, il y a plus d'une dizaine d'années, avait suscité la fierté des Aanka'Leï. Mais il y avait eu aussi des larmes. De l'inquiétude. Un zeste de paranoïa quotidienne, lorsque les plus jeunes imaginaient les pires choses qu'il pouvait arriver à un  veilleur en formation. Le pire avait été il y a quelques semaines. Alors que personne ne doutait des capacités de Khéops, désormais Officier, il avait frôlé la mort en laissant l'un de ses hommes s'occuper du désamorçage d'une bombe Forbanne. Certains refusaient l'idée qu'il reparte, notamment pour rejoindre les combattants aux Erfeydes. D'autres faisaient mine de rien, mais n'en pensaient pas moins. Demander à Lalah si son "frère" se portait bien n'avait donc rien d'anondin.

Sans attendre, Khéops pinça la cuisse de sa voisine de table, la rappelant à l'ordre. Malgré tout, le mal était fait. L'Officier n'avait plus qu'à espérer que la jeune Lalah soit si forte d'esprit que tout le monde le disait.

*Crois-moi Hinaë, tu as intérêt à ne pas avoir causé de trouble chez ta cousine, sans quoi je ne réponds plus de rien.*


Guide de Korrul
avatar
Cultivateur

On m'appelle Kezaël Lysereän


Infos Personnage
RANG: Représentant des Cultivateur - Admin
VILLE & APPARTENANCE : Arish
MON AGE : 37 ans
Féminin
MESSAGES : 269
AGE : 23
INSCRIT LE : 09/08/2012
PSEUDO HABITUEL : Harrods
Joyaux : 567
http://www.ile-joyaux.com/t934-kezael-lyserean
Posté dans Re: Repas caritatif chez les Lysereän    - Lun 23 Déc 2013 - 3:36

Le repas continuait de se dérouler sans encombre, les invités savourant les entrées qui leur avaient été servis, accompagnés des meilleurs vins de Matroos et de quelques boissons typiques de Korrul. L'oeil aux aguets, assis en bout de table près de sa jeune cousine Nessä, Kezaël entourait tout ce beau monde d'un regard attentif et près à intervenir au moins besoin. Mais la fierté d'avoir réussi ce pari, à savoir réunir les plus grands du pays dans un unique but commun, lui chatouillait constamment l'estomac, le laissant dans une certaine confiance qui lui permettait de rester humble et droit.

L'arrivée discrète mais pourtant bien visible d'Azaëlle, puis de Malhek, chose encore plus surprenante qu'imprévus, attira nombre de regards curieux et surpris. Les deux chamanes prirent place très rapidement et Kezaël ne manqua pas de les saluer lorsqu'ils passèrent près de lui pour rejoindre leurs compères. Le chef de famille garda un instant de plus ses yeux fixés sur Celui qui Insuffle, bien étonné de le voir parmi la foule d'invité. Mais autant qu'à y voir un avantage certain, cela permettrait peut-être de récolter plus !

Les entrées terminées, les domestiques se pressèrent dans un véritable ballet de vas et viens pour tout débarrasser tandis que la suite des plats faisaient leur entrée. Rôtis, gigots, farces, poissons venus de Matroos et légumes de toute l'île étaient présentés aux convives, dans un choix extraordinaire de mets qui mettaient l'eau à la bouche d'un simple regard. Tandis que le service se faisait, Kezaël fit signe à son domestique en chef de lancer le petit spectacle de danse prévu en intermède. Aussitôt, une dizaine de danseuses entrèrent sur la terrasse et dans un concert strictement synchronisé, se mirent à sa mouvoir gracieusement autour de la large table, faisant ainsi profiter chaque personne de leurs habiles talents.

La musique entraînante s'acheva doucement, laissant place à une mélodie de fond bien plus douce et discrète, tandis que les danseuses quittaient la terrasse sous les applaudissements. Le repas reprit son cours dans les rires et les discussions plus animées qu'auparavant, et de son regard paternel, Kezaël couvrit l'assemblée d'un fin sourire. Un geste instinctif lui fit caresser la main de Nessä, lui faisant comprendre que leurs efforts pour organiser un tel événement étaient loin d'être inutiles, et au contraire, une réussite. Autant prier Ryun pour que cela perdure jusqu'à la fin.





DC : Enaïa Lysean Vara'Da & Azeor Desnolancès & Esheban Ondeluire & Riska les Deux Voix & Eyföhl Aanka'Leï & Céléno Thogen & Kaïlindra
avatar
Gens du Milieu

On m'appelle Aya Ellarwyn


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Arish
MON AGE : 28 ans
Féminin
MESSAGES : 71
AGE : 30
INSCRIT LE : 31/12/2012
PSEUDO HABITUEL : /
Joyaux : 160
http://www.ile-joyaux.com/t1265-dans-l-ombre-des-cultivateurs http://www.ile-joyaux.com/t1258-aya-ellarwyn-pour-vous-servir
Posté dans Re: Repas caritatif chez les Lysereän    - Mar 31 Déc 2013 - 6:07

S'il y avait bien une personne qu'elle ne souhaitait pas revoir c'était bien lui, Khéops Aanka'Leï. Ce bon vieux Khéops. Une moue se dessina sur le visage de la domestique tandis qu'elle se rappelait les années qu'ils avaient passé ensemble chez les Veilleurs. Les deux comparses ne s'étaient jamais bien entendus, devenant rivaux puis ennemis. Aya se garda bien de le saluer, laissant sa maîtresse porter la voix des Desnolancès. Elle avait appris à connaitre ce cultivateur-là, et moins elle le côtoyait mieux elle se portait. Elle nota également la présence des Chamanes, ce qui était un évènement marquant. En tant que Veilleuse, elle avait déjà eu l'occasion de les voir et la situation de guerre sur l'île blanche devait avoir secoué les habitudes des Chamanes. D'ailleurs, ce repas décidera de la suite des aspirations korruliennes en terme de conquête. Aya était curieuse de voir cela. Mais pour l'instant, elle se contenta de rester aux côtés de Lalah.

- Bon appétit, mademoiselle et à vous aussi monsieur.

Quand les invités firent convier à prendre place pour le repas, Aya laissa les deux fiancés et s'éloigna quelques peu des festivités en compagnie de la servante d'Hinaë, la cousine de Lalah. Néanmoins elle conserva un œil sur la table et les membres présents, au cas où sa maîtresse aurait besoin de ses services. Kezaël Lyserean n'avait pas lésiné sur les divertissements et la teneur du repas, offrant les meilleurs crus à ses convives. Un faste auquel Aya ne restait pas insensible, bien entendu, mais auquel elle ne s'attachait pas. Pour l'heure, elle attendait la suite de la soirée, qui normalement devrait se dérouler sans encombre.


Guide des Erfeydes

Ancienne VP (de 16 à 26-27 ans)

avatar
Cultivateur

On m'appelle Lalah Desnolancès


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : (ex : Muertiga - Les Gargans
MON AGE : 18 ans
Féminin
MESSAGES : 414
AGE : 26
INSCRIT LE : 06/02/2012
PSEUDO HABITUEL : Saya / wasp
Joyaux : 23
http://www.ile-joyaux.com/t537-vestiges-d-une-vie-ennuyante-lalah-desnolances http://www.ile-joyaux.com/t536-famille-cultivatrice-desnolances#12862
Posté dans Re: Repas caritatif chez les Lysereän    - Jeu 9 Jan 2014 - 4:15

Spoiler:
 

Lalah tourna subitement la tête et tomba nez à nez avec sa cousine Hinaë. La jeune cultivatrice se leva de sa chaise et salua chaleureusement son extravagante cousine. Cette dernière était en beauté, comme ça chaque fois. Elle dégageait une forte mais très agréable odeur de fleurs en tout genre.

Les deux femmes se rassirent tout en discutant. Lalah présenta rapidement son fiancé Isfraël puis s'assombrit quelques instants lorsque les questions tournèrent autour de Thélador. Essayant de ne rien laisser transparaître sur ce qu'elle pensait vraiment, la jeune fille se hâta de répondre :

"Et bien Thélador est toujours au service de nos valeureux Veilleurs Pourpres. Je n'ai pas plus de nouvelle que cela, donc je ne pourrai guère t'éclairer ma chère Hinaë. Pour les affaires, tout se porte très bien ! On ne voit plus beaucoup oncle Rhuc c'est derniers temps, il passe son temps au travail mais avec cette découverte de l'île Blanche cela ne m'étonne guère ! Et merci beaucoup pour mes fiancailles. Une date et un communiqué sera bientôt envoyé, je laisse mère s'occuper de tout ça, elle est tellement aux anges tu sais !"

Lorsque deux bavardes se rencontrent... Du coin de l'oeil, Lalah observa un Isfraël muet comme une tombe. Haussant les épaules pour elle même, la jeune Desnolancès se dit que toute façon, il avait plutôt intérêt à s'y habituer.

"Assez parlé de moi ! Et toi alors ? Comment-vas tu ? Comment se porte la famille, et la boutique ? Cela fait une éternité que je ne suis pas venue ! Il faut vraiment que je fasse un saut par chez toi pour refaire ma garde robe !"

Autour d'eux, les conversations commençaient bon train et les mets arrivaient un par un.


 


Kit par Thélador ♥
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Repas caritatif chez les Lysereän    - Jeu 16 Jan 2014 - 19:08

Ce fut avec un cœur battant par les cymbales du destin que l’on m’accueilli parmi les convives de ce repas dégoulinant d’oisiveté. A n’en déplaise, la vue de viandes délicatement brochées, parsemées d’aromates et probablement salée à point faisait frémir mon être… Moi, durant une éternité apparente j’ai du exulter mon repentir face aux péchés de faiblesse et de fornication, m’abreuvant d’une eau sans saveur tout en contemplant ma force se retirer chaque jour un peu plus. J’ai senti mes membres s’amollir devant les épreuves qui m’on été dressés.
Pendant ma perdition, j’avais oublié la peur. Combien je devais craindre Ruyn pour transmettre cette obédience au peuple dont j’avais la charge. Mais aussi pour ne jamais m’écarter de ma place de porte-parole, de prêcheur, et non de prophète.
A l’instar des nombreux cultes existants parmi les mondes connus, vénérer Ruyn ne s’apparente nullement à une adoration chimérique. Nous avons, ancrés dans notre histoire la preuve la plus irréfutable de l’existence de notre tout puissant. Ce sont nos traditions qui ont épargnés à Korrul de subsister dans l’atmosphère impitoyable de ce désert aride. L’ironie voulant que ce même désert soit le centre nourricier de l’île, où nul ne saurait trouver de terres plus fertiles. Je mets au défi la science matroscienne, tous autant qu’ils sont à m’expliquer un tel phénomène, et de prouver leur dires en reproduisant un exact climat par le même procédé. Alors qu’ils ne parviennent même pas à produire la moindre culture sur leurs terres, il me semble bien dépassé d’attendre un miracle sur le sol aride de Korrul. La question étant, telle affirmation permet-elle le décret de l’omnipotence de Ruyn ? Reléguant les divinités matrosiennes et erfreydiennes aux rangs de faux-dieux, venus troubler la véritable ascension de mon peuple ?
D’expérience, je serais d’avis à croire que la réponse n’en soit pas si simple.
Au plus l’essence de Korrul transcende mon être, et au plus j’atteste l’immensité de l’ignorance que je m’inflige.
Ce que m’aura fait comprendre Ruyn, sont ses paroles impénétrables et sans appel.
Mais je ne saurais mieux connaître le cœur des hommes ; je peux sentir leur cupidité dégouliner depuis leur bouche par chacun de leurs mots. Mon devoir est de guider ces êtres pécheur, non vers la voie qu’ils ont sciemment choisie d’ignorer mais vers le labeur glorifiant le nom de notre créateur. Que Ruyn me foudroie par sa rage si mon acte s’avère répréhensible, mais faire entendre raison aux sourds me semble déplorable.

Embrassant du regard la grande concentration de personnages influents, je calmai mon irrépressible envie de mettre fin à cette mise en scène au profit de pousser l’amusement à un tout autre niveau. Elevant le bras droit en signe d’apaisement, j’attendais de mettre fin aux conversations d’usage avant de partager ma longue parole.

« Je vois qu’en mon absence, les festivités s’avèrent… d’une intensité rare. Mes compliments aux Lysereän, il y a longtemps que je n’avais vu de richesses aussi agréablement disposés. »

Dis-je d’un ton de cynisme à peine voilé.

« Mais je ne m’étendrais pas en formalités, là n’est pas mon fort. Si je demande égoïstement votre attention durant ces quelques instants, ce n’est non pas pour vous ennuyer d’un discours moralisateur sur les raisons qui ont menés à ce repas. Il ne s’agit pas non plus d’un récit sur les raisons de mon absence, bien que je sois disposé à vous conter la chose après. Non. Pour tout dire, je souhaite simplement apporter ma bénédiction sur ce repas, il serait dommage qu’un tel acte ne meure dans l’œuf ne pensez-vous ? Afin de ne pas mettre à mal les efforts de nos chers Lysereän, je souhaite attribuer une récompense au plus généreux d’entre vous. »

Marquant une pause rapide, je me délectais de leurs regards hésitants d’inconfort.

« La personne offrant le plus de sa personne recevra un statut de bienfaiteur parmi l’Ordre de Ruyn, le plaçant au dessus même de la plupart des érudits. Son avis aura probablement beaucoup d’influence durant les délibérations du conseil des Chamanes et bénéficiera de privilèges similaires. Ses terres seront accrues de moitiés, ou à une acceptable taille s’il n’en possédait pas, et son mariage ou ceux de ses enfants seront couverts par la gratitude des Chamanes. »

Le cœur lourd, j’expirais avec difficulté suite à la longue parole qui coulait de ma bouche comme un torrent fluvial.

« Sachez cependant que ceux qui n’auront pas donnés suffisamment se verront imposés une taxe sévère pour leur avarice et leur dédain envers le bien être de Korrul. Ces personnes constitueront le quart des invités ici présent, et je ne me montrerai pas clément envers eux. Enfin, sachez que la valeur de votre don ne sera pas estimé à la quantité que vous laissez, mais à la proportion que vous êtes enclin à donner par rapport à vos moyens. Ainsi, qu’un mendiant ayant pour unique richesse décide que donner son unique pièce de bronze pour Korrul, notre très chère Lalah Desnolancès n’aurait pas assez de tous ses bijoux et coutures pour le devancer. »

Se faisant, je ne pouvais m’empêcher d’accorder un bref regard muni d’une expression légèrement amusée envers la jeune cultivatrice. Mon amusant atteignait des sommets, mais ciel qu’il était difficile de maintenir une expression sérieuse…

« J’espère que vous tous avez compris les règles de ce petit… accord qui prend place autour de ce repas. Et gardez à l’esprit que le but n’est non pas de tout donner sans seconde pensée, mais d’agir avec autant de considération pour les siens que pour le peuple dans son ensemble. Sur ces paroles, je vous laisse donc à votre choix. »

M’installant confortement dans ma chaise attitrée, j’anticipais déjà l’agitation générale que causerait ce petit amusement. Tant du coté des cultivateurs, incertains du montant à donner que du coté des chamanes devant mon improvisation, bien que je doute fort qu’aucun d’eux ne démente la chose. Notre unité est chose sacrée, et en ma position de doyen il serait malavisé pour l’un d’entre eux d’agir ouvertement. Henja poserait sans doute des problèmes, auquel cas il me faudrait m’entretenir avec en privé, afin de lui révéler le meilleur.
Lui révéler que tout cela n’était qu’une farce.
avatar
Cultivateur

On m'appelle Hinaë Aanka'Leï


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Ofägar ● Famille Aanka'Leï
MON AGE : 18 étés.
Féminin
MESSAGES : 94
AGE : 25
INSCRIT LE : 30/11/2013
PSEUDO HABITUEL : Kathy
Joyaux : 325
http://www.ile-joyaux.com/t2031-hinae-aanka-lei
Posté dans Re: Repas caritatif chez les Lysereän    - Lun 20 Jan 2014 - 11:25

Hinaë salua chaleureusement Khéops et Solaris. Elle fut ravie de constater que Solaris portait la robe qu'elle lui avait dessinée, ce qu'elle lui fit savoir avec un immense sourire. Cependant, Lalah répondait à ses questions, faisant la conversation alors que son fiancé restait silencieux.

« C'est dommage que tu n'aies pas de nouv... IIK ! »

La jeune fille sursauta, alors que Khéops la pinçait, ouvrant de grands yeux vers son cousin. Était-il devenu complètement fou ? Elle recula sa chaise vers Lalah, comme une gamine qui s'éloignerait d'un frère trop taquin, agissant avec beaucoup plus naturel que son apparence n'aurait pu laisser le croire.

« Khéops, tu m'embêtes. Tu disais, Lalah ? Ah oui. J'ai tellement hâte de savoir la date de ton mariage, si tu savais ! Il ne faut pas que ce soit dans trop peu de temps, il y aura tellement de robes à confectionner... Tu as déjà une idée de ce que tu porteras ? »

Toujours revenir sur ses sujets de préoccupation principaux. Il lui semblait évident que la future mariée s'adresserait aux Aanka'Leï pour sa tenue du grand jour. Sinon, trahison, disgrâce, tout ça. Et pas de prix avantageux, ce qui était un peu plus terre à terre. Elle but une gorgée de vin, en savourant son plat, puisque l'envoi du repas venait d'être donné.

« Quant à moi, je vais bien. Tout se passe bien pour l'instant, au point que nous allons avoir deux mariages bientôt aussi ! Khéops va épouser Solaris, tu dois le savoir. Quant à moi... Nous allons être doublement cousines, savais-tu ? Je suis promise au cousin de ton fiancé, Radank. » Elle sourit, avant d'enchaîner, incertaine des commentaires qu'il y aurait à ce sujet. « Tu viens bien sûr quand tu veux. J'ai de nouveaux modèles à te montrer, je suis certaine qu'ils te plairont. »

Néanmoins, il fut bientôt temps de se taire, afin d'écouter avec respect les paroles du chamane. Malhek'Irh n'était pas connu pour être le plus joyeux membre de la caste dirigeante, et cela se sentait. « L'accord » qu'il proposait n'était rien d'autre qu'une menace en bonne et due forme... Hinaë se mordit la lèvre inférieure. Elle pensait sincèrement avoir donné assez, mais serait-ce suffisant au vu des exigences apparemment hautes des Chamanes ? Elle ne voulait pas être source de problèmes pour sa famille. Elle s'entretiendrait avec son père après la réception... S'il fallait, ils agrandiraient leur don. Elle était naïve, désespérément pieuse ; si un chamane parlait, sa parole devait à tout prix être respectée et honorée.
avatar
Cultivateur

On m'appelle Kezaël Lysereän


Infos Personnage
RANG: Représentant des Cultivateur - Admin
VILLE & APPARTENANCE : Arish
MON AGE : 37 ans
Féminin
MESSAGES : 269
AGE : 23
INSCRIT LE : 09/08/2012
PSEUDO HABITUEL : Harrods
Joyaux : 567
http://www.ile-joyaux.com/t934-kezael-lyserean
Posté dans Re: Repas caritatif chez les Lysereän    - Dim 26 Jan 2014 - 7:31

Si l'ambiance était à son paroxysme alors que les différents plats déambulaient au rythme de la musique et des danses exotiques, elle retomba, l'espace d'un instant, comme un soufflé lorsque Malhek se leva pour parler. Ses mots résonnèrent d'une menace à peine dissimulée et Kezaël déglutit. S'ils oeuvraient tout deux pour le bien de Korrul, le chef des Lysereän pria tout de même Ryun pour que l'ambiance de la soirée ne soit pas ruinée et que les Cultivateurs présents ne prennent pas peur. Mais il fallait voir le bon côté des choses, les urnes déposées ça et là et destinées à entreposer les dons seraient bien vite remplies.

La crainte de voir l'ambiance s'alourdir s'évapora bien vite de l'esprit de Kezaël. La soirée avait vite reprit son cours, les plats se succédant, les danseuses virevoltants autour des convives, si bien que les fameuses pâtisseries tant attendues et qui faisaient la gloire des Lysereän arrivèrent rapidement. Les conversations baissèrent d'un ton tandis que chacun savourait son assiette de dessert, sans un mot. Le regard attentif, le Représentant des Cultivateurs tourna la tête vers sa cousine Nessä et lui souffla :

« Je crois que tu peux être fière de ta gestion des affaires en matière de pâtisseries. »

Il lui serra la main tendrement, dans un geste de félicitations discret et silencieux, et termina, lui aussi, ses gâteaux sur une dernière gorgée de vin.

La nuit était totalement tombée sur les paysages korruliens, et le repas s'était achevé comme il avait commencé ; bruyant de conversations et de musique. Les premiers convives commençaient à se lever pour rentrer, tandis que ceux qui restaient coucher sur place se rendaient petit à petit vers leur logement d'invité, menés par les domestiques. Kezaël se leva à son tour et se rendit dans le grand hall d'entrée, saluant ceux qui avaient assisté à la soirée et les remerciant de leur présence tout comme de leur don. Et si la soirée s'était agréablement passée, il ne lui tardait qu'une chose, compter tranquillement tout ce qu'ils avaient réussi à récolter pour le bien de Korrul.





DC : Enaïa Lysean Vara'Da & Azeor Desnolancès & Esheban Ondeluire & Riska les Deux Voix & Eyföhl Aanka'Leï & Céléno Thogen & Kaïlindra
avatar

On m'appelle Ylaria Desnolancès


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Penjoie
MON AGE : 26 ans
Féminin
MESSAGES : 404
AGE : 45
INSCRIT LE : 15/06/2012
PSEUDO HABITUEL : /
Joyaux : 30
http://www.ile-joyaux.com/t786-ylaria-desnolances
Posté dans Re: Repas caritatif chez les Lysereän    - Lun 27 Jan 2014 - 12:22

Ylaria Desnolancès (Cultivatrice)

Malheureusement pour les deux explorateurs, leur curiosité et leur gourmandise ne seront pas contentées cette fois-ci, alors qu'ils allaient passer le seuil de la somptueuse demeure Lysereän. le maître de maison se lance dans son discours de bienvenue. Ils doivent faire demi-tour, Ylaria glisse son bras sous celui de Janos :

- Retournons dans le jardin, le dîner va commencer, et je voudrais pouvoir m'asseoir loin des Chamanes, et de certaines connaissances trop bavardes à mon goût. Es-tu sérieux quand tu dis que tu désires travailler sur l'île blanche ? Il y a déjà tant de choses à voir à Korrul et à Matroos, tant de choses à apprendre et à comprendre. Et puis avec ce conflit, personne ne te donnera l'autorisation d'y aller. Dans quelques années peut-être …

Ils prennent place à l'une des grandes tables, au milieu de convives que la Dévouée ne connaît que de vue, mais peu importe, elle n'a pas envie de discuter avec quiconque.
Les festivités se poursuivent entre intermèdes artistiques et politiques. La collecte est effectuée cérémonieusement par des domestiques qui font passer des corbeilles parmi l'assemblée. L'héritière des Desnolancès, sa nièce Lalah, est chargée de l'obole de la famille. Mais Ylaria a tenu à faire don de plusieurs caisses de produits de sa composition pour soigner les Veilleurs blessés. Contrairement à ses craintes le temps passe vite, les plats se succèdent, et les desserts qui excitaient tant sa convoitise en début de soirée arrivent enfin.

- Regardez, Janos, les petits gâteaux de Nessa Lysereän sont réputés pour leur finesse, leurs saveurs incomparables. Ils sont superbes, non ?

La brune en choisit plusieurs qu'elle dépose soigneusement dans son assiette. Avec gourmandise, elle savoure la première bouchée et les suivantes prenant son temps. Elle ronronnerait presque de plaisir tellement ces petites douceurs sont délectables.
La fin des desserts donne le signal du départ. Par couples, groupes ou seuls, les invités prennent congé de leur hôte. Toujours assise, Ylaria observe le défilé, songeuse. Demain tous ces gens reprendront leur vie quotidienne et oublieront les Veilleurs qui se battent pour eux. Seuls ceux dont un membre de leur famille, ou plusieurs, est sur l'Île Blanche, resteront dans l'expectative, dans l'inquiétude.

- Croyez-vous que cette soirée aura vraiment servi à quelque chose, mon tendre ami ? J'espère qu'elle améliorera le quotidien de nos soldats, que tout cet argent arrivera bien jusqu'à eux … Enfin, si nous allions saluer notre hôte ?


Calyth Montivelle, Pilote / Angélyne Montaigu, Hors la loi / Janalya Hermontrick, Maître armurier


avatar

On m'appelle Janos Leawen


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Arish
MON AGE : 28 ans
Masculin
MESSAGES : 41
AGE : 46
INSCRIT LE : 24/10/2012
PSEUDO HABITUEL : Yannick Saule, Promor le Facétieux, Tibor Keiron, Raffaella Palder
Joyaux : 0
http://www.ile-joyaux.com/t1121-janos-l-aventurier-du-desert#30669
Posté dans Re: Repas caritatif chez les Lysereän    - Mar 28 Jan 2014 - 9:20

Janos Leawen (Cultivateur)

Investiguer sur cette Île Blanche dont la découverte a mis le monde entier en émoi, y repérer une faune et une flore exotiques qui pourraient se révéler utile pour Korrul, utilisées à bon escient, voilà quel était un de ses objectifs prioritaires. Il n'y a sans doute pas que des brutes épaisses au cœur de ces neiges inhospitalières, chaque climat, chaque région possède ses propres cheptels, ses propres végétaux, c'est vital pour la survie d'une race. Mais inutile de s'emballer, Ylaria a raison, ce serait une démarche insensée de s'y rendre pour l'instant. Une aventure beaucoup trop risquée. Et Janos se doit désormais de tenir compte de l'avis de la belle. Fini de raisonner en individualiste, car ils forment un couple à présent, ou bien si ce n'est pas encore le cas, ce n'est qu'une question de quelques heures, ou de quelques jours, d'autant plus que la délicieuse brunette a accepté de passer quelque temps à Arish, au domaine des Leawen.

Fichtre qu'il est malaisé de converser en tête-à-tête parmi tout ce monde et tous ces gens qui parlent pour ne rien dire ! Le vouvoiement auquel recourt à nouveau sa tendre amie indispose un brin notre zoologiste, mais la belle n'a guère le choix puisqu'ils ont décidé de tenir leur amour secret durant encore un moment. Donc pas de main baladeuse sous la table, juste deux genoux qui s'effleurent, comme par inadvertance. Et un murmure à peine audible :
- Oui, ma chérie, nous irons dans quelques années, lorsque notre armée aura dompté ces pignoufs. D'ailleurs, à ce propos, il est temps que j'aille verser ma quote-part, même si, comme toi, j'ignore si nos dirigeants en feront un bon usage. D'ailleurs je me demande souvent si la guerre est vraiment la meilleure solution. Ça ne ramènera pas le Chamane qui est mort là-bas si on envoie des milliers d'hommes. Ça ne fera que des cadavres en plus, et des familles malheureuses. Bon, je reviens tout de suite, soleil de mes jours, et n'en profite pas pour manger mon gâteau sinon je te couche sur la table et je t'embrasse devant tout le monde.

Un sourire complice, et Janos se lève et s'en va déposer sa participation à l'effort de guerre dans une corbeille que lui tend précautionneusement un domestique chargé de la quête. D'autres bourses y sont déjà entreposées, et le scientifique glisse vivement la sienne au milieu de la pile. Ce n'est pas la plus épaisse, ni la plus médiocre, et de toute manière l'importance de sa contribution ne regarde que lui. C'était une excellente idée de la part d'Ylaria d'apporter des médicaments et des onguents faits maison, il aurait dû faire pareil, mais il n'y a point songé. Une autre fois, peut-être, car cette guerre risque de s'éterniser durant des lustres, au cœur de cet immuable hiver qui n'avantagera nullement les troupes de Korrul.

Voilà. Mission accomplie. Un peu à contre-coeur. Surtout pour agir comme les autres cultivateurs. Bien. Plusieurs invités ont déjà pris congé, la nuit enveloppe la vaste résidence Lysereän de sa houppelande de ténèbres, et, égoïstement, sans doute, Janos est pressé de rejoindre son domaine avec sa brune amie. Il regagne sa tablée, prend le bras de son adorable presque-compagne, ils vont saluer l'organisateur de cette éminente réception, le remercier de son accueil, puis ils s'éloignent à travers les jardins baignés d'obscurité et de quiétude.

avatar
Chamane

On m'appelle Azaëlle


Infos Personnage
RANG: FONDATRICE - Celle qui Dépossède
VILLE & APPARTENANCE : Arish / Chamane
MON AGE : 17 ans
Féminin
MESSAGES : 6355
AGE : 26
INSCRIT LE : 27/01/2011
PSEUDO HABITUEL : Saya
Joyaux : 1271
http://www.ile-joyaux.com/t539-azaelle-celle-qui-depossede http://www.ile-joyaux.com/t33-azaelle-celle-qui-depossede
Posté dans Re: Repas caritatif chez les Lysereän    - Ven 7 Fév 2014 - 10:27

La mine renfrognée de la jeune chamane changea pour un visage complètement étonné. La bouche ouverte, les yeux arrondis, le discours de Malhek la laissa dans l'embarras. Elle ne s'attendait pas du tout à cela, mais au vue des Cultivateurs présents, elle essaya de faire bonne figure. La menace implicite de Celui qui Insuffle eut l'air de faire effet puisque les donations furent encore plus généreuses.

La suite du repas se déroula comme elle l'avait prévue. C'était ennuyant à mourir mais la nourriture était plutôt bonne. Comme une gamine mal élevée, Azaëlle picorait dans tous les mets sans jamais vraiment finir son assiette. Tous les restes seraient jetés, mais la jeune Chamane ne pensa à aucun moment aux nombreux ostracisés qui mourraient de faim aux abords des ville. Quand on vivait dans le luxe depuis son enfance, il était dur de comprendre le manque.

Enfin, le repas se dirigea tout doucement vers le dessert, puis lorsque la table fut vide et que le soleil se fut couché depuis longtemps, les convives quittèrent chacun à leur tour la demeure des Lyserean.

Azaëlle se leva à la suite de Ysoa, et toutes deux partirent en direction de leur speeder. Elles firent un salut au maitre de maison et quittèrent le magnifique domaine Lyserean.

Ysoa:
 


Avatar par Jensounette ♥️
Doubles Comptes : Lalah Desnolancès, Nausicäa l'Indomptable, Skye Lewis, Peottre Tiasgasthorn, Esmeôr Aanka'Leï et Cynydd neuf-doigts
avatar
Cultivateur

On m'appelle Nessä Lysereän


Infos Personnage
RANG: LYSEREÄN~Kezaël . Kovü . Asàf . ~GARDES~ . Sa'ud. ~OSTRACISÉS~ Mowiel .
VILLE & APPARTENANCE : Arish
MON AGE : 21 ans
Féminin
MESSAGES : 220
AGE : 27
INSCRIT LE : 28/05/2013
PSEUDO HABITUEL : Jezibaba
Joyaux : 826
http://www.ile-joyaux.com/t1623-nessa-lyserean
Posté dans Re: Repas caritatif chez les Lysereän    - Sam 8 Fév 2014 - 3:01

Nessä n'avait pas traîné longtemps au milieu des convives et finit par s'asseoir à table aux côtés de son bien aimé Kezaël dont elle préférait la compagnie plutôt que celle d'intimidants inconnus. Si la pâtissière était à l'aise aux fourneaux et avec ses proches, elle se sentait bien démunie lorsqu'il fallait négocier ou avancer des arguments, aussi bonne soit la cause.

Elle eut donc tout le loisir de discuter avec ses sœurs placées à sa droite, et d'observer son cousin qui ne perdait pas une miette des actions des convives ainsi que de leurs dons. À ses attentions, elle lui accordait les plus beaux de ses sourires qu'elle voulait encourageants. N'ayant pas tout à fait conscience de l'importance de ce repas quant aux événements à suivre, elle y voyait simplement une opportunité de faire plaisir à son cousin favori, lui enserrant elle aussi la main lorsque l'occasion se présentait.

Les festivités suivirent leur cours jusqu'aux desserts. À l'instar de Kezaël, Nessä scrutait les réactions de chacun des invités en cet instant, mais pour des raisons bien différentes puisqu'elle ne s'inquiétait que de voir tous leurs palais flattés. Ce fut une réussite pour la jeune cultivatrice pour qui les apports financiers n'avaient été que secondaires. Les pâtisseries avaient été à la hauteur de la réputation de sa branche et les siens seraient fiers d'elle, c'était bien tout ce qui comptait en cet instant pour elle. Plus de grande Matroos en tête, juste la grandeur des Lysereän, mais lorsque vint l'heure de rejoindre ses quartiers, ses pensées s'envolèrent vers un jeune et beau milicien rencontré récemment...

Spoiler:
 



avatar
Chamane

On m'appelle Ysoa Taima


Infos Personnage
RANG:
VILLE & APPARTENANCE :  Arish (originaire d'Ofägar)
MON AGE :  23 ans
Féminin
MESSAGES : 1160
AGE : 39
INSCRIT LE : 17/05/2011
PSEUDO HABITUEL : Alyaa
Joyaux : 566
http://www.ile-joyaux.com/t592-s-envoler-comme-un-souffle-aux-voutes-eternelles http://www.ile-joyaux.com/t146-celle-qui-entend
Posté dans Re: Repas caritatif chez les Lysereän    - Dim 9 Fév 2014 - 2:57

Aza:
 

Ysoa n'aimant pas s'attarder sur les mondanités, elle guettait fébrilement le moment où elle pourrait s’éclipser sans avoir l'air de manquer de respect à qui que ce soit. Il restait là, à badiner ou grappiller dans les succulents gâteaux, quelques membres de grandes familles de Cultivateurs. Parmi eux, sans doute, quelques pique-assiettes désireux de s'offrir une compensation sucrée au délestage de leurs bourses. Dès qu'elle sentit le bon moment arriver, elle se leva pour prendre congés suivie de près par Azaëlle.

Sur le perron, elle adressa un regard solennel au maître des lieux et à sa femme, et les récompensa d'une légère inclinaison de la tête. Elle n'avait aucune idée des valeurs déposées par les donateurs mais elle estimait que la soirée était une réussite dont ils pouvaient tous deux être fiers. Il était tout aussi important pour elle, en tant que Chamane, de le leur signifier d'un geste, aussi discret soit-il.
Puis elle se hâta aussi lentement que possible vers le speeder, tout en jetant un dernier regard admiratif sur les fruits gracieux qui pendaient aux branches des arbres de la propriété.

Une fois installée dans l'appareil, elle croisa le regard d'Azaëlle et se détendit d'un coup. Elle soupira de soulagement et sourit. Le visage sérieux qu'elle avait arboré depuis son arrivée laissa enfin place aux traits malicieux auxquels elle avait habitué sa cadette au Temple. Mutine, elle ouvrit la main, dévoilant deux petites pâtes de fruits écrues. Son sourire s'élargit tandis qu'elle en tendait une à sa comparse.
Les deux Chamanes la savourèrent avec les mines réjouies de deux gamines qui les auraient piqué sur le buffet juste avant l'heure du déjeuner.



Fiche de présentation ~ Journal de bord
__________________________________________________________________________
Doubles Comptes :
Ly Fishbone - Futur Pirate
Crevette à Google
Chilali - Éclaireuse
Clan Kohanakishi

avatar
Cultivateur

On m'appelle Hinaë Aanka'Leï


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Ofägar ● Famille Aanka'Leï
MON AGE : 18 étés.
Féminin
MESSAGES : 94
AGE : 25
INSCRIT LE : 30/11/2013
PSEUDO HABITUEL : Kathy
Joyaux : 325
http://www.ile-joyaux.com/t2031-hinae-aanka-lei
Posté dans Re: Repas caritatif chez les Lysereän    - Dim 9 Fév 2014 - 6:09

Après ce discours un peu froid, les festivités avaient repris, et Hinaë avait plaisamment discuté avec Lalah, son fiancé, Khéops et Solaris. C'était un moment agréable que de se retrouver à table avec les gens qu'elle appréciait. Bientôt, on arriva aux desserts, puis ce fut le moment de repartir.

Elle ne manqua pas de féliciter chaleureusement Nessä Lysereän pour sa fine cuisine. Hinaë avait ensuite présenté ses respects aux maîtres de maison, le représentant des Cultivateurs et son époustouflante épouse, puis avait salué sa cousine en lui faisant promettre de bientôt se retrouver pour la première raison qui se présenterait.

Elle décida de rentrer avec Khéops, puisqu'il se rendait au même endroit qu'elle – ce serait une occasion de bavarder avec sa future belle-soeur pour qui elle s'était prise d'affection.

Une bien joyeuse soirée qui se terminait, sans qu'elle se doute que rentrer à Ofägar serait radicalement moins réjouissant.
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Repas caritatif chez les Lysereän    - Mar 22 Avr 2014 - 18:15

Désappointement. Déception. Dépit. Autant de synonymes pour décrire l'état dans lequel se trouvait le Chamane après le discours de son aîné. Tous ces longs jours d'ascèse spirituelle pour faire ça. Aux yeux de Jacen, Malhek'Irh avait toujours était un pieux dévot mais là on touchait le fond. Il se demanda même si il n'aurait pas mieux valu que le doyen des Chamanes reste dans son trou pour cette soirée.

Jacen n'avait rien à redire quant au fond ou à la forme du discours, en soi il était bien tourné, c'était le discours en lui même qu'il remettait en cause. L'un des buts de la soirée, bien plus que la levée de fond, était d'afficher un front commun, pas de se mettre la moitié des Cultivateurs à dos. Et vu la mine déconfite de certains et les regards inquiets d'autres, c'était ce qui était en train de se produire.

Pourtant, il suffisait d'écouter un temps soit peu les promesses de Malhek pour se rendre qu'elles étaient complètement irréalisables, mais tous ici n'avait pas l'esprit aussi prompt que Celui qui Erre. Les plus jeunes en particulier, peut-être en raison de leur manque d'expérience. A Korrul, le respect tenait une place importante dans l'éducation de chacun. Respect et déférence envers Ruyn, envers les Chamanes, envers les aînés... Jacen n'était certainement pas la personne la plus respectueuse de tout Korrul, on en était même très loin, cependant il savait une chose : le respect né de la crainte n'était pas du respect mais seulement de la peur. Et ce que Malhek venait de faire était d'instiller la peur, pas de faire naître le respect.

Quand bien même Celui qui insuffle avait fait ça juste pour les alarmer, comment  réagiraient les Cultivateurs quand on leur apprendrait qu'en fait il s'était moqué d'eux ? Mal, craignait Jacen. Malek était censé être le représentant de tous les Chamanes, la personne la plus importante de Korrul, il ne pouvait se permettre de tel faux pas. Il n'était pourtant pas dénué de qualités. Sa dévotion était exemplaire, un peu trop d'ailleurs, et... C'était à peu près tout. Jacen ne s'était jamais trop rapproché de ce frère là, trop tourné vers le monde spirituel à son goût et pas assez vers celui des vivants. Malhek'Irh était en somme un excellent prêtre, mais un bien piètre politicien.

- Quel beau discours, fit Jace tout bas, si bien que seule Lyria et Azaëlle, ses plus proches voisines, l'entendirent. Lyria ne prit pas la peine de répondre. Sans doute avait-elle compris qu'une quelconque réponse ne serait suivie que par du dédain.

Après quelques minutes, une fois la pression redescendue, le Chamane se mit de nouveau à parler comme si de rien n'était et continua le repas ainsi. L'heure avança et peu à peu les convives quittèrent le domaine. Azaëlle et Ysoa furent assez rapides pour quitter la propriété de leur hôte. Aucune d'entre elles n'avaient pour le moment le goût pour ce genre d’événements, au grand dam de Jacen, ces événements qui ravissaient les adultes et ennuyaient à mourir les plus jeunes. Visiblement, la tendance se poursuivit et d'autres jeunes Cultivateurs partirent. Jacen ne put s'empêcher de remarquer un groupe saluer Lalah Desnolancès, dont la réputation semblait être au plus haut point pour que même Malhek se donne la peine de la citer dans son discours. Il ne put non plus s'empêcher de suivre des yeux l'une des demoiselles du groupe. Une cousine de Lalah justement. Magnifique petite créature. De tous les invités présents, pourquoi fallait-il que ce soit son nom à elle qui échappe finalement au Chamane ?

Lorsque Jacen se retourna finalement son regard rencontra celui mécontent de Lyria.

- Elle est jeune et belle, dit-elle sur le ton de la confidence.
- En effet, répondit-il avec une pointe d'amusement. Et elle est sur le point d'épouser un Aanka'Leï, si ce n'est pas déjà fait, ajouta Jace avant de déposer un baiser sur le front de sa compagne.

Plus tard, quand Jacen trouva que le moment fut opportun pour qu'ils quittent la soirée, la paire alla saluer courtoisement Kezaël et ils le félicitèrent pour les efforts fournis par l'ensemble de sa maisonnée pour l'organisation d'une telle soirée. A l'entrée, les Défenseurs attendaient patiemment l'arrivée du Chamane.

- Et bien messieurs, nous sommes prêts à rentrer au Temple. Après vous, déclara Jacen avant de leur emboîter le pas.

On m'appelle Contenu sponsorisé

Posté dans Re: Repas caritatif chez les Lysereän    -

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum