AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
» Communication externe
par Loth de la Vision Mar 21 Juin 2016 - 15:06

» Réversa [ TOP ]
par Invité Ven 27 Mai 2016 - 8:21

» Le monde de Dùralas
par Invité Jeu 26 Mai 2016 - 7:00

» Anthalia
par Invité Dim 22 Mai 2016 - 15:17

» Marbrume, La Cité des Damnés
par Invité Lun 16 Mai 2016 - 15:07

» Questionnaire pour soutenir infinite RPG !
par Invité Sam 14 Mai 2016 - 17:33

» Escalus
par Invité Jeu 12 Mai 2016 - 9:02

» Mass Effect : Reborn
par Invité Mar 10 Mai 2016 - 15:00

» Forum en pause
par Asàf Lysereän Mar 10 Mai 2016 - 13:47


Course d'orientation en plein désert

avatar
Veilleur Pourpre

On m'appelle Vaarden Jirkin


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Arish
MON AGE : 29 ans
Masculin
MESSAGES : 2601
AGE : 26
INSCRIT LE : 16/06/2011
PSEUDO HABITUEL : Vaarden, Xiaho
Joyaux : 188
Posté dans Course d'orientation en plein désert   - Mer 11 Sep 2013 - 3:22

Le soleil allait arriver à son zénith quand on convoqua des recrues dans le hangar numéro 3. Ils étaient une soixantaine à s’être présenté devant le colonel  Maser.  Bien évidement il n’avait là qu’une partie des recrues pourquoi eux et pas d’autres ? Vaarden n’avait pas encore la réponse à cette question. Ce n’était déjà pas par ordre alphabétique quand il vit Zarak et Brashen discuté ensemble.

Tous les jeunes veilleurs se mirent en rang faisant trois lignes horizontales devant le colonel. A côté de lui se tenait deux lieutenants ainsi que des pilotes L’oratoire était agité, impatient de savoir pourquoi ils étaient ici. Le colonel Maser ne perdit pas plus de temps et se lança dans les explications.

-« Chère recrue, vous avez été rassemblé ici aujourd’hui pour participer comme chaque année à une course d’orientation » Quelques rires se firent entendre dans l’assistance. Le colonel poursuivit sa phrase comme-ci de rien n’était.

« Course se déroulant dans le désert des murmures et qui dure pour les meilleurs six heures pour les moins chanceux  une journée voir plus.  Lieutenant Rhys rappelez-moi à combien est le record de cette course.»

Plus un bruit ne se fit entendre après cette réflexion.

« Il est de 5h et 41 minutes et 21 secondes mon colonel ! Il a été établi, il a de ça 7 ans par le capitaine Haydar.»

Le capitaine Haydar ce nom faisait tilt dans la tête de Vaarden, ce type était un véritable tyran lorsqu’il s’occupait des recrues.  Vaarden avait gardé de lui cicatrices et ecchymoses. Il se souvient aussi que d’autres avaient abandonné le choix de devenir veilleurs lors de ses entraînements. Battre son record était donc un défi à relever pour la plupart des recrues présentes.  

« Arrêtez-vous l’éclopé de Haydar faire un record pareil. Vérifiez dans vos fiches doit y avoir erreur. »

Cette phrase provenait de la droite de Vaarden, il n’avait pas vu le visage mais au timbre de voix et à cet accent insolant. Il misait sur Anzû.

« -Lieutenant Rhys rajoutait 2 kilos de plus pour le sac de la recru Der Hayr, il m’a l’air de tenir une forme d’enfer. D’autre volontaire, recru Jirkin peut-être ? »

Pourquoi lui, surement dû à son insubordination de la veille. Le coup de la visite nocturne  dans un hangar pour aller voir les speeders n’avait pas dû être apprécié à moins que ce soit de draguer une officier lors de son entraînement. Ah non, faire une remarque désobligeante sur  le lieutenant Sajim son explication de l’assemblage du FFI. Néanmoins Vaarden ne se démonta pas.

«- Oui volontiers mon colonel, ça ne serait qu’injustice d’ailleurs de ne pas être aussi bien lesté  que mon camarade »

-« Très bonne remarque recrue Jirkin, rajoutait 2 kilos à chacun des sacs »
Ah ça par contre, au vu des regards noirs de ses petits camarades de jeux. Vaarden avait loupé une bonne raison de se taire.

-« Bien maintenant que vous avez des sacs à douze kilos chacun, laissez-moi vous expliquer rapidement le principe. Vous serez déposez en plein désert grâce à l’assistance de nos pilotes présent ici. Vous prendrez ensuite la direction du nord jusqu’à atteindre une première balise. Celle-ci vous indiquera la prochaine direction à prendre. Cette épreuve mettra en lumière votre endurance, bravoure et persévérance. Je crois que c’est tout, bon courage à tous. »

Les recrues embarquèrent ensuite vers les trois cargos affrétés pour eux pour cette mission, bien évidement en ayant récupéré leur sac respectif.  Pendant le vol, chacun regarda ce qui se trouvait à l’intérieur de leur fardeau. Des pierres, deux gourdes d’un litre et deux fusées de détresses ainsi qu’une boussole.

Arrivé sur les lieux, une chaleur au limite du supportable attendait les participants. Les deux litres d’eau seraient vite parti en fumée. L’épreuve pouvait donc commencer.
Tous les concurrents partirent, Vaarden se trouvait dans le groupe de tête quand Anzû accéléra le rythme.  

« Pas moyen qu’il me distance celui-là »

Vaarden  fut ainsi le seul à suivre Anzû. Ce geste était complètement puéril et surtout inconscient au vu de l’épreuve s’était une course de fond et d’endurance et non de vitesse. Et à cette allure, les deux jeunes hommes seraient vite dans le rouge.

Néanmoins par simple orgueil de sa part, Vaarden poursuivait son effort et se trouvait simplement à deux mètres derrière son adversaire.


avatar
Veilleur Pourpre

On m'appelle Anzû Der Hayr


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Arish - Fils du Milieu
MON AGE : 28 ans
Masculin
MESSAGES : 272
AGE : 27
INSCRIT LE : 05/01/2012
PSEUDO HABITUEL : Jezibaba
Joyaux : 400
http://www.ile-joyaux.com/t698-anzu-der-hayr-force-passe-droit http://www.ile-joyaux.com/t374-anzu-der-hayr
Posté dans Re: Course d'orientation en plein désert   - Mer 11 Sep 2013 - 15:13


    Bien qu'il en ait été à l'origine, Anzû ne semblait absolument pas culpabiliser à propos du poids des sacs des membres de l'expédition. Non, lui n'y était pas pour grand chose, sa remarque à lui était justifiée et deux cailloux de plus ne changeaient pas grand chose. Ce Vaarden par contre... Quel abruti.

    Bien décidé à torcher cette course, vite fait bien fait, le jeune homme tout juste âgé de 18 ans avait vite pris la tête, laissant un peloton marcher mollement derrière lui. S'il gardait ce rythme il n'aurait pas besoin de toute son eau et il pouvait être certain d'exploser ce record bidon soi disant réalisé par Haydar. C'est donc confiant qu'il enfonçait ses pieds dans le sable brûlant avant de sentir une présence parasiter son avance.

    - Casse-toi Jirkin, tu tiendras pas la distance.

    Il se retourna, continuant néanmoins sur sa lancée mais en faisant face au blondinet.

    - Alors, tu l'aimes ta caillasse ? T'es content de nous en avoir fait profiter ?


Spoiler:
 


  
avatar
Veilleur Pourpre

On m'appelle Vaarden Jirkin


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Arish
MON AGE : 29 ans
Masculin
MESSAGES : 2601
AGE : 26
INSCRIT LE : 16/06/2011
PSEUDO HABITUEL : Vaarden, Xiaho
Joyaux : 188
Posté dans Re: Course d'orientation en plein désert   - Jeu 12 Sep 2013 - 4:48

Vaarden ne put qu’esquisser un sourire à la remarque désobligeante d’Anzû. Vaarden n’était plus jeune que d’un an avec Anzû, ils auraient pu être amis. Mais à la place, ils avaient choisi d’être rivaux. Il avait des caractères très opposés, Vaarden extraverti aimant la compagnie. Quant à Anzû taciturne et solitaire.
Mais en réfléchissant bien les deux jeunes hommes avaient quelques points communs comme l’insubordination, un esprit de compétition et toujours vouloir se dépasser.

Alors cette remarque de son adversaire, cela l’amusait plus qu’autre chose.

-« Ah ah, tu devrais plutôt me remercier. Grâce à moi, on se retrouve tous égaux devant cette épreuve. Ah mais j’oubliais je parle à Anzû der Hayr, monsieur le vantard qui pense être supérieur à tout le monde. »

Vaarden repris un peu d’air, cette air sec et chaud qui lui asséchait un peu plus la gorge à chaque respiration. Les envoyer faire une course pareil à cette heure fallait vraiment être sado.

-« Tu sais quoi, je pense surtout que tu fais un complexe d’infériorité, tu sais ça se soigne mon gars. »


Là encore, un sourire radieux illumina son visage. Une heure passa laissant les deux jeunes hommes se chamaillaient et courir sous un soleil de plomb. Vaarden regarda derrière lui plus aucun concurrent à l’horizon, quelques choses clochées.
Vaarden hésita quelques secondes, puis s’écria.

-« Hey le boulet ! Tu ne trouves pas qu’il y a un problème, ça fait un bail qu’on court et pas un signe d’une balise. »


Soudain il s’arrêta net, laissant Anzû poursuivre sa course. Sortit rapidement de son sac sa boussole et une gourde. Il but à petite gorgée puis fixa sa boussole. Ils avaient dévié de leur course et avait surement du louper la balise. Il vit qu’Anzû l’avait imité une dizaine de mètres plus loin.

Vaarden fixa Anzû d’un air moqueur et légèrement énervé. Combien de temps ils avaient perdu ? Il fallait rapidement faire chemin inverse. Pas moyen d’utiliser une fusée de détresse parce qu’il avait fait confiance à l’instinct de ce type.


avatar
Veilleur Pourpre

On m'appelle Anzû Der Hayr


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Arish - Fils du Milieu
MON AGE : 28 ans
Masculin
MESSAGES : 272
AGE : 27
INSCRIT LE : 05/01/2012
PSEUDO HABITUEL : Jezibaba
Joyaux : 400
http://www.ile-joyaux.com/t698-anzu-der-hayr-force-passe-droit http://www.ile-joyaux.com/t374-anzu-der-hayr
Posté dans Re: Course d'orientation en plein désert   - Jeu 12 Sep 2013 - 15:31


    La chaleur ambiante ne semblait pas suffisante pour assécher les langues des deux apprentis Veilleurs qui n'avaient de cesse d'exprimer tout leur vocabulaire le plus imagé. Lorsque Jirkin lui fit par de ses impressions, Anzû regarda à son tour sa boussole. Comment avait-il pu se laisser avoir par un débile pareil ?

    - Et c'est maintenant que tu le dis, koït consanguin ?

    Il fit lourdement tomber son sac au sol et jeta un coup d'oeil autour d'eux. Aucune trace du peloton ni même de l'ombre d'une balise. Son regard accusateur se posa sur le blondinet qui s'était rapproché tout en gardant une sage distance de sécurité.

    - Fait chier.

    S'asseyant dans le sable chaud, il s'accorda une rasade d'eau tiédie par le désert.

    - Espère pas te faire Haydar aujourd'hui, on est pas rentrés avant un moment avec tes conneries.


  
avatar
Veilleur Pourpre

On m'appelle Vaarden Jirkin


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Arish
MON AGE : 29 ans
Masculin
MESSAGES : 2601
AGE : 26
INSCRIT LE : 16/06/2011
PSEUDO HABITUEL : Vaarden, Xiaho
Joyaux : 188
Posté dans Re: Course d'orientation en plein désert   - Ven 13 Sep 2013 - 14:54


Devant la réaction d’Anzu, Vaarden ne put que rester sur le cul un instant. Ce type ne devait pas vivre dans la même réalité que lui.

-« Mais t’es sérieux, t’as été croisé avec un capri ou quoi pour être aussi borné que ça. D’une je te rappelle c’est toi qui menait la course. De deux, tu croyais quoi que j’allais faire le bon co-pilote et t’indiquer la bonne direction »

Vaarden repris une dernière gorgée d’eau tiède dans sa gourde avant de la replacer dans son sac.

-« Tu devrais encore une fois me remercier, t’aurais pu continuer longtemps ta route si j’avais pas été là. Pour Haydar grand bien lui fasse qu’il garde son record. Par contre j’aimerais bien rentré rapidement, je ne voudrais pas bivouaquer en plein désert. »

Même si le soleil était encore assez haut dans le ciel, les deux hommes avaient sans doute encore pas mal de route à faire. C’est souvent au crépuscule que les prédateurs rodent.
Vaarden aidé par sa boussole suivit un cap qui selon lui devait les ramener à la balise. Au pire il espérait rattraper les retardataires. Vaarden cala un rythme soutenu mais Anzu le rattrapa rapidement.

Une brise légère souleva les mèches blondes de Vaarden. Le jeune homme espérait juste que cette légère brise ne se transforme pas en bourrasque ou en tempête. C’était aussi une des données lorsqu’on vivait dans le désert. Le vent pouvait vite tourner…


avatar
Veilleur Pourpre

On m'appelle Anzû Der Hayr


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Arish - Fils du Milieu
MON AGE : 28 ans
Masculin
MESSAGES : 272
AGE : 27
INSCRIT LE : 05/01/2012
PSEUDO HABITUEL : Jezibaba
Joyaux : 400
http://www.ile-joyaux.com/t698-anzu-der-hayr-force-passe-droit http://www.ile-joyaux.com/t374-anzu-der-hayr
Posté dans Re: Course d'orientation en plein désert   - Jeu 26 Sep 2013 - 13:08


    Anzû poussa un long soupir, proportionnel à son exaspération.

    - Moi qui menais ? Mais j'ai jamais demandé à ce que tu me suives comme un garuda !

    Mais hors de question de remercier ce clampin qui avait été tout juste bon à les mettre dans cette situation. S'il n'avait pas suivi Anzû, ce dernier aurait eu tout le loisir de prêter attention au paysage, au lieu de cela, il n'avait pu s'empêcher de rentrer dans ce jeu de qui aura le dernier mot. Et il n'aurait pas le plaisir de laisser ce Jirkin gagner la partie.

    Le jeune homme trottina jusqu'à la hauteur de ce dernier qui levait la truffe au vent tandis que der Hayr envisageait de la lui faire rencontrer le sable pour se calmer les nerfs. Au lieu de ça, il se contenta de lui en envoyer une poignée dans la nuque.

    - Sors-nous de là alors, si t'es si malin.

    Plus qu'une potentielle tempête, Anzû craignait la froideur de la nuit du désert qui serait inévitable s'ils tardaient à retrouver leur chemin. En revanche, l'idée de croiser quelques-unes de ces grosses bestioles nocturnes n'instaurait aucune crainte dans son esprit, puisqu'il aurait vu ça comme un défouloir.

    Mais pour le moment, il n'avait que le blondinet sous la main...


  
avatar
Veilleur Pourpre

On m'appelle Vaarden Jirkin


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Arish
MON AGE : 29 ans
Masculin
MESSAGES : 2601
AGE : 26
INSCRIT LE : 16/06/2011
PSEUDO HABITUEL : Vaarden, Xiaho
Joyaux : 188
Posté dans Re: Course d'orientation en plein désert   - Lun 7 Oct 2013 - 16:05

Ce type était tellement irritable, voilà pourquoi tout le monde ne voulait pas faire équipe avec lui. Imbu de lui-même et avec un orgueil tellement élevé. Jamais il n’avouerait sa faute.
Au bout d’une petite heure, Vaarden retrouva la balise qu’il n’avait pas vue à leur premier passage. Faut dire que leur supérieur l’avait sournoisement positionné entre deux cailloux.

-« Quelle bande de Pikas ! Tu m’étonnes qu’on ne l’ait pas vu la première fois. »

Il voyait aussi quelques retardataires à des centaines de mètres environ. L’un d’eux devait sans doute être ce balourd de Hurog, avec sa démarche de draoma mal léché.

Une autre heure passa, le duo improbable qu’il formait avec Anzû avait rattrapé son retard et dépassé des retardataires. Ils en étaient à la 4 ème balise. Vaarden commençait à avoir les jambes vraiment lourdes, sa dernière gourde ne contenait plus qu’un tiers de son contenue initiale. Il avait baissé de rythme. En regardant Anzû une dizaine de mètres à sa droite, il se dit que tous les deux payaient l’effort de leur erreur d’itinéraire. Ils ne s’étaient pas adressé la parole depuis leur retour sur le droit chemin. Vaarden n’avait même pas essayé de titiller cet imbécile.  

Vaarden en avait vraiment marre de cette épreuve, tant pis il ne finirait pas dans les premiers mais au moins il la terminerait. Il s’approchait du but, il venait de trouver la 5 ème balise qui lui indiquait de monter sur la haute dune à sa gauche. L’arrivée était au bout.

Hélas, Ruyn en avait décidé autrement et choisit d’augmenter son calvaire. Une tempête de sable les surpris après avoir gravit la grande dune.   Les bourrasques de vent fouettaient leur visage et la visibilité était quasi nulle...

Avancer dans ces conditions était impossible, il se devait de trouver un abri avant de finir ensablé.

Il distingua deux gros rocs, il se précipita à leur pied pour se mettre à couvert. Néanmoins il ne fut pas le seul à trouver la cachette. Anzû  l’avait imité presque au  même instant.

-« Décidément, je vais commencer à croire que tu m’apprécies à me suivre partout où je vais.»

Petite blague pour détendre l’atmosphère, ça n’a jamais fait trop de mal.
Plusieurs fusées de détresse laissant échapper une fumée rouge sang furent lancés. Cette tempête avait eu raison de la détermination de certains concurrents. Vaarden fixa Anzû  en se demandant s’il en ferait de même.


avatar
Veilleur Pourpre

On m'appelle Anzû Der Hayr


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Arish - Fils du Milieu
MON AGE : 28 ans
Masculin
MESSAGES : 272
AGE : 27
INSCRIT LE : 05/01/2012
PSEUDO HABITUEL : Jezibaba
Joyaux : 400
http://www.ile-joyaux.com/t698-anzu-der-hayr-force-passe-droit http://www.ile-joyaux.com/t374-anzu-der-hayr
Posté dans Re: Course d'orientation en plein désert   - Mar 15 Oct 2013 - 7:29


    Jirkin avait évidemment eu la même idée lumineuse : s'abriter contre deux pics qu'Anzû avait repérés le premier, bousculant son confrère au passage pour le lui faire aimablement remarquer.

    - Te suivre ? Sérieusement ? On dirait plutôt que tu veux pas me lâcher ouais.

    De là à savoir s'il l'appréciait... Si Anzû n'avait pas les yeux qui brûlaient à sa seule vue, c'est qu'il supportait au moins sa présence. Mais jamais il ne dirait clairement ses bons sentiments envers qui que ce soit, ça, l'autre pouvait toujours rêver.
    Ses yeux fixés dans ceux de Vaarden, der Hayr garda le silence un instant. La question qui s'imposait était "fallait-il continuer cette épreuve ou abandonner sagement ?". Mais elle ne fit pas long feu dans l'esprit du veilleur qui estimait avoir assez donné de sa personne pour baisser les bras maintenant. D'ailleurs, s'il avait été plus entêté qu'il ne l'était déjà, il serait déjà parti braver cette tempête de sable... Mais pour l'instant, il était coincé, et surtout accompagné.

    - Ne t'avise pas de profiter de notre isolement pour fraterniser. lui cria-t-il pour se faire entendre au dessus des bourrasques.

    S'adossant à l'un des rochers, il regardait la demi douzaine de traînées rouges signes d'abandon d'autres recrues, que le vent balayait en quelques secondes. Lui n'aurait de toute manière pas l'occasion de suivre l'exemple puisqu'il avait vidé sa fusée dès qu'on la lui avait confiée.

    - Tu tires pas ?

    Un soupçon de surprise était perceptible dans la voix d'Anzû qui n'avait pas encore eu l'occasion de rencontrer aussi tête brûlée que lui depuis le début de sa formation. Aurait-il trouvé un adversaire à sa taille ?


  
avatar
Veilleur Pourpre

On m'appelle Vaarden Jirkin


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Arish
MON AGE : 29 ans
Masculin
MESSAGES : 2601
AGE : 26
INSCRIT LE : 16/06/2011
PSEUDO HABITUEL : Vaarden, Xiaho
Joyaux : 188
Posté dans Re: Course d'orientation en plein désert   - Sam 26 Oct 2013 - 9:41


Ce type avait quand même la fâcheuse tendance à se rendre détestable. A part des remarques sarcastiques, de l’arrogance qu’est-ce qu’il avait à offrir ? Qu’est-ce qu’il cherchait au fond la solitude ?

Cependant, Vaarden commençait à apprécier ce petit jeu de celui qui aura la remarque la plus acerbe. Anzû était un animal sauvage impossible à apprivoiser, il fallait le prendre en entier ou le haïr. C’était la conclusion que se fit la recru Jrikin.

-« Et te voir te réjouir de mon abandon, ya pas moyen que je te fasse ce plaisir-là ! »

Vaarden fouilla son sac en peau d’Ohmioc, il en sortit la fusée de détresse et la donna à son voisin de gauche.

-« Mais tient ! Je te file la mienne j’ai vu ce que tu as fait à la tienne, je comprends maintenant qu’au vu de la situation tu te trouves bête. »

Vaarden remis son capuchon et ajusta son chèche pour empêcher le sable de s’infiltrer dans ses yeux. Reprendre la course dans ses conditions était du suicide, même s’il savait le cap à prendre. Ils ne verraient jamais la balise.  Vaarden entendit le passage d’un aéronef au-dessus d’eux. Il devait sûrement aller chercher les abandons. Au moins, il n’était pas laissé complètement au dépourvu.

-« Bon apparemment toi aussi, tu as décidé de ne pas te servir de la fusée de détresse. Tu préfères passer  ton temps à mes côtés en attendant que la tempête se calme. J’en serais presque touché d’une telle attention. »


Une demi-heure s’écoula quand les bourrasques se firent moins violentes, en entendant un peu plus longtemps ils retrouveraient un soleil radieux.

Le sprint final entre les deux hommes allait bientôt arriver. Il devait ne rester que deux balises à trouver pour terminer la course. Est-ce que d’autres embuches leur tomberait dessus avant cela ?


avatar
Veilleur Pourpre

On m'appelle Anzû Der Hayr


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Arish - Fils du Milieu
MON AGE : 28 ans
Masculin
MESSAGES : 272
AGE : 27
INSCRIT LE : 05/01/2012
PSEUDO HABITUEL : Jezibaba
Joyaux : 400
http://www.ile-joyaux.com/t698-anzu-der-hayr-force-passe-droit http://www.ile-joyaux.com/t374-anzu-der-hayr
Posté dans Re: Course d'orientation en plein désert   - Mer 30 Oct 2013 - 9:06


    Et pendant une demi-heure Anzû se refusa à donner raison au blondinet, gardant le silence en espérant que la tempête ne dure pas.

    Ce furent trente des plus longues minutes de son existence d'après lui, piégé avec un bon à rien tandis que les recrues qui abandonnaient le rocher pour un vaisseau plus sûr moquait le duo d'acharnés.

    Une fois la tempête terminée, le veilleur se redressa et épousseta son uniforme avant de prendre le chemin de la dernière balise qu'il espérait ne pas devoir trouver sous des mètres de sable après ces bourrasques. Evidemment au coude à coude avec Jirkin, c'était à qui serait le premier parmi les derniers concurrents, et autant dire qu'ils étaient peu nombreux, quelques têtes étant sorties d'autres abris.
    Le sprint final ne se jouerait donc pas qu'entre Vaarden et lui et si Anzû ne voulait pas laisser la vedette au blondinet, il espérait encore moins arriver le dernier. Peut-être leur faudrait-il alors se rendre utile l'un à l'autre s'ils ne voulaient pas finir en fin de course.

    Se retournant vers Jirkin, il beugla :

    - Magne-toi le fion l'angelot, j'compte pas leur mater le derche sur la ligne d'arrivée !


  
avatar
Veilleur Pourpre

On m'appelle Vaarden Jirkin


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Arish
MON AGE : 29 ans
Masculin
MESSAGES : 2601
AGE : 26
INSCRIT LE : 16/06/2011
PSEUDO HABITUEL : Vaarden, Xiaho
Joyaux : 188
Posté dans Re: Course d'orientation en plein désert   - Lun 1 Juin 2015 - 12:42

L’angelot nouveau sobriquet affublé par Anzû. Décidément il ne manquait pas d’imagination pour trouver des surnoms. Mais malgré ce nouveau sarcasme, le bougre avait raison se dit Vaarden en observant les autres participants sortirent de leur abris les uns après les autres.

La jeune recru Jirkin réajusta donc son sac et fixa son cap sur sa boussole en direction de la prochaine balise. Les deux compagnons d’infortune prirent un bon rythme malgré la fatigue accumulée au cours de la course. Le trajet jusqu’à la seconde balise se passa sans s’encombre, leurs poursuivants étaient maintenues à bonne distance. Une fois la balise scannée, les deux veilleurs se dirigèrent vers le nouveau point assigné. Les choses se compliquèrent arrivé à la dernière balise. Celle-ci se trouvait être positionné sur un petit pic rochu d’environ six mètres de haut.

-« Bon fait moi la courte échelle. Je vais prendre impulsion sur toi pour grimper jusqu’en haut. »

Aussi étonnant que cela puisse paraître, Anzû s’exécuta après un simple grognement. Le moment n’était plus à se quereller mais à agir. Il se mit donc en place près à soulever Vaarden dans les airs. Ce dernier prit un peu d’élan et s’élança en direction de son collègue qui le propulsa au sommet où se trouvait la balise. Vaarden assura ses prises sur la roche avant de scanner la dernière balise.

-« Eh voilà maintenant plus que 4 km vers et on en aura fini. Et je serais enfin dééé … »

Soudain roche céda sous ses pieds et Vaarden n’eut pas la force de se maintenir avec la seule force de sa main. Il retomba lourdement au sol Anzû l’évita de justesse. Mais sa cheville céda sous le choc. Le jeune blondinet comme le surnommait si bien la tête de capri essaya de se relever mais la douleur à sa cheville était trop vive. Il faillit tourner de l’œil.

-« Ah ah j’ai bien fait de garder ma fusée détresse. La course semble terminée pour moi … »

Il fallait qu’il abandonne sur la dernière balise. Le destin lui avait jeté un mauvais coup du sort.


On m'appelle Contenu sponsorisé

Posté dans Re: Course d'orientation en plein désert   -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum