AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
» Communication externe
par Loth de la Vision Mar 21 Juin 2016 - 15:06

» Réversa [ TOP ]
par Invité Ven 27 Mai 2016 - 8:21

» Le monde de Dùralas
par Invité Jeu 26 Mai 2016 - 7:00

» Anthalia
par Invité Dim 22 Mai 2016 - 15:17

» Marbrume, La Cité des Damnés
par Invité Lun 16 Mai 2016 - 15:07

» Questionnaire pour soutenir infinite RPG !
par Invité Sam 14 Mai 2016 - 17:33

» Escalus
par Invité Jeu 12 Mai 2016 - 9:02

» Mass Effect : Reborn
par Invité Mar 10 Mai 2016 - 15:00

» Forum en pause
par Asàf Lysereän Mar 10 Mai 2016 - 13:47


Repas caritatif chez les Lysereän

avatar

On m'appelle Joker

MESSAGES : 90
INSCRIT LE : 01/01/2012
PSEUDO HABITUEL : Joker
Joyaux : 4
Posté dans Repas caritatif chez les Lysereän    - Mer 20 Nov 2013 - 3:45

Rappel du premier message :


Khalil Anstarym
35 ans, héritier de la famille Cultivatrice Anstarym (Penjoie, production de thé),
marié, père de (presque) trois enfants.
(Veny aux commandes)

Il ne lui avait pas fallu longtemps pour trouver une place à table. Il n'avait pas eu besoin de l'aide d'un Lysereän, c'était extrêmement facile ; il suffisait de choisir la plus éloignée des chefs de la maison, en espérant que personne d'autre ne soit aussi grossier que lui. Plus encore, il fallait choisir celle la plus loin des amies de madame son épouse, juste pour que celle-ci soit loin. Khalil avait toujours détesté les réceptions, et il les détestait plus encore lorsqu'il s'agissait de lui soutirer de l'argent. Pas que la famille n'ait pas de quoi, sinon il ne serait pas là, mais il soupçonnait toujours que le magot n'aille pas forcément à la cause défendue. Naturel méfiant, on ne se refait pas. Aucune envie de discuter, aucune envie de manger. Peut-être était-il un brin dépressif, ces derniers temps, mais ce qui lui pesait, c'était surtout l'ennui. Un calme plat dans les affaires familiales. Non pas qu'elles déclinent, mais un manque flagrant de rebondissement, navigation en eaux parfaitement lisses. Rajoutons à cela la grossesse de madame, qui lui donnait des sautes d'humeur monstrueuses en plus de la rendre tout à fait indisponible à ses attentions, et l'on obtenait un Khalil tout à fait grognon, qui ne pouvait que ruminer la stagnation de ses ambitions et de ses désirs, tout à la fois. Avec sa chance, la harpie donnerait naissance à une fille qui s'appliquerait en alternance à hurler et geindre toute la journée, comme sa tendre maman.

Une cheville croisée sur le genou opposé, bien plus appuyé sur le dossier de sa chaise que ne l'aurait voulu la politesse, il observait le contenu de son verre d'apéritif encore à moitié plein, les reflets de la lumière dans l'alcool sucré, se demandant bien pourquoi il était là. Un coup d'oeil à Samiha lui confirma qu'elle s'installerait près de ses amies, bien décidée à ne pas laisser le grincheux qu'il était gâcher l'une des rares soirées auxquelles elle pouvait se rendre. Khalil lui sourit, angélique, se demandant intérieurement comment elle pouvait bien tenir debout, grosse comme elle était déjà même sans le fruit de leur "amour" qui la transformait carrément en omni'hoc. Il secoua ensuite la tête, se morigénant pour tant de méchanceté, quoiqu'elle l'eût mérité. Comme toujours, elle allait papoter une heure, puis elle allait se faire raccompagner chez eux, fatiguée, pressée de retrouver les mômes, et lui serait coincé là pour ne pas vexer les hôtes par un départ trop précipité. Lui n'avait aucune excuse, personne ne donnait des coups de pied dans sa vessie.

La vie n'était pas toujours facile pour l'héritier Anstarym, vous l'aurez sans doute compris. Ou peut-être était-ce parce qu'il aimait se plaindre, sait-on jamais ; fils de l'un des Cultivateurs les plus prospères de Penjoie, il avait l'ennui des riches chanceux qui s'imaginent que c'est le pire des fléaux pour ne pas en avoir connu d'autre. Observant autour de lui, il soupira. Il aurait voulu que quelque chose arrive, un évènement qui sorte de l'ordinaire, un peu d'adrénaline, mais il n'y avait là que le ballet incessant des convenances et des fausses amitiés. Terminant le fond d'apéritif pour essayer de noyer ces sombres pensées, il fut toutefois surpris de voir quelqu'un s'installer à côté de lui, malgré les nombreuses places de décalage qu'il avait laissé entre lui et les autres. Haussant un sourcil, il se tourna vers la nouvelle venue. Septique, moqueur ; faire fuir l'intrus pour mieux rester en tête à tête avec sa morosité.

"Navré de vous en informer, mademoiselle, mais je pense que vous vous êtes trompée de place. La fête se passe ailleurs."

Il reporta son attention sur le reste des invités, comme si elle n'était pas là ou qu'elle allait s'enfuir à toute vitesse. Il était arrogant, un autre défaut. Mais aussi...  Qu'est-ce qu'elle venait faire là, la greluche ? Une qu'il n'avait jamais vue, en plus, chose rarissime. Rien que par ce fait, il était... Intrigué.


Pour utiliser ce compte, faites une demande dans ce sujet.

Cultivateur

On m'appelle Kezaël Lysereän


Infos Personnage
RANG: Représentant des Cultivateur - Admin
VILLE & APPARTENANCE : Arish
MON AGE : 37 ans
MESSAGES : 269
INSCRIT LE : 09/08/2012
http://www.ile-joyaux.com/t934-kezael-lyserean
Posté dans Re: Repas caritatif chez les Lysereän    - Jeu 3 Avr 2014 - 6:46

Debout dans le grand hall d'entrée de la villa Lysereän, Kezaël regardait ses invités s'éloigner dans la grande allée de sable. Se retournant, il s'apprêta à rejoindre Nirinïa dans leur chambre, quand des pas le retinrent. Un retardataire, le salua au passage et s'éclipsa à son tour. Khalil Anstarym. Un sourire en coin étira les lèvres du chef de famille, et revoyant ses projets du soir, il prit la direction du petit salon, instinctivement.

Lorsqu'il poussa la porte, il ne découvrit qu'une Mowiel éplorée et au visage portant encore les traces de ses larmes. Haussant un sourcil interrogateur, il n'eut pas besoin de la questionner qu'elle fondait déjà en explications. « Je ne suis pas la personne adéquate. Revoyez votre jugement. Je refuse d'aller plus loin. » D'un bref mouvement, il ferma la porte de la pièce et s'avança vers la jeune femme, le visage dur et le regard flamboyant.

« Je ne pense pas t'avoir donné le choix en te confiant cette mission. » Répondit-il simplement, et sèchement.

Il s'approcha encore, jusqu'à se retrouver face à elle, imposant toute sa fierté et sa puissance. Son regard de feu s'accrocha à celui fuyant de sa « cousine », et il reprit, plus calmement.

« La réussite de cette mission nous donnera des informations utiles sur cette famille, et nous permettra, si besoin, de nouer un lien solide entre nous. Que tu sois sa maîtresse importe peu, il t'accordera bien plus d'importance qu'à sa potiche d'épouse. Ce sera toi la favorite et tu en récolteras tous les privilèges. Un bénéfice important pour notre famille. »

Il insista sur le « notre », incluant d'emblée Mowiel alias Egwene Lysereän. Il n'avait aucune gêne à la faire passer pour un véritable membre de la famille, il s'y était fait, tout comme son frère qui s'était presque attaché à elle. Se penchant, il attrapa le visage fin et humide de larmes de la jeune femme et le redressa, afin qu'il puisse planter son regard dans le sien. Son geste était doux et complaisant, mais ne permettait aucune résistance. Plus bas, il chuchota presque.

« Pourquoi avez-vous abandonné alors que tu étais si près du but ? Tu avais peur qu'il ne te perce à jour ? Ou bien craignais tu pour votre virginité ? Nous ferons de toi une femme avant de le revoir s'il le faut. »

Son regard s'était fait plus sérieux, fermé,  et quelques flammes d'agacement brûlaient au fond de ses prunelles. Kezaël n'aimait pas l'échec. Encore moins lorsqu'il était couronné de culpabilité, sentiment qu'il avait banni de son existence depuis qu'il avait du oeuvrer de bien des façons pour asseoir sa puissance.
avatar
Ostracisé

On m'appelle Mowiel Solverre


Infos Personnage
RANG: Kezaël Lysereän, Asàf Lysereän, Khalël Isam, Kriss Almandina, Nessä Lysereän, Enaîa Lysean Vara'Da...
VILLE & APPARTENANCE : Penjoie - Cités troglodytes
MON AGE : 19 ans
Féminin
MESSAGES : 441
AGE : 24
INSCRIT LE : 27/09/2012
PSEUDO HABITUEL : Mowiel Solverre
Joyaux : 484
http://www.ile-joyaux.com/t2389-journal-de-bord-de-mowiel-solverre http://www.ile-joyaux.com/t1044-mowiel-solverre
Posté dans Re: Repas caritatif chez les Lysereän    - Ven 4 Avr 2014 - 15:44

Aucune sympathie, aucune douceur n'émanait désormais de cet homme dont le visage exprimait une sévérité pareille à celle de l'habit conventionnel qu'il portait. En le voyant ainsi, froid, immobile, resplendissant, Mowiel eut soudainement l'impression qu'un milliers d'aiguilles lui perforaient le cœur. Ce regard dur, cette forte allure dominatrice, ne pouvaient appartenir à l'homme à qui elle avait accepté de confier sa vie. Le Cultivateur qu'elle avait rencontré il y a quelques mois de cela, était doux et plein de chaleur, capable de bonté et d'une extrême générosité. Elle se souvenait comme si c'était hier du moment où il avait enserré sa main entre ses doigts, lui faisant oublier un instant qu'elle n'était rien d'autre qu'une misérable petite pauvresse des bas quartiers d'Arish.

- Lâchez-moi... parvint-elle à articuler.

Mais elle n'essaya pas de se dégager, pas même de résister. Ses yeux l'effrayaient, comme si elle avait toujours su de quoi il était réellement capable pour arriver à ses fins. Ses doigts tenaient à peine son menton, mais ils étaient pourtant pareils à un étau, ne lui laissant guère le choix que de rester là, immobile et sage.

- Mes parents ne laisseront pas une année de plus s'écouler sans que je prenne un époux. Je n'aurai d'autre choix que de me marier avec la personne qu'ils choisiront. Si jamais cet homme me touche...

Son corps tout entier trembla à cette seule pensée.

- Si jamais il me touche, ma famille sera couverte de honte.

Il n'avait pas le droit. Il n'avait pas le droit de l'obliger à faire une chose pareille. Pas le droit de lui voler sa vie pour les seuls intérêts de sa famille, de détruire tout son avenir par égoïsme. Il la traitait comme Egwene Lysereän uniquement lorsque c'était dans son intérêt. C'en était presque grisant.

Tremblante, Mowiel saisit le poignet du Représentant pour lui faire lâcher prise.

- Est-ce que vous obligez vos cousines et vos soeurs à écarter les cuisses pour un autre homme que leurs maris lorsqu'elles prennent peur ? Est-ce là votre solution pour qu'à la prochaine nuit, elle offre le meilleur à leurs époux ? cracha-t-elle avec arrogance.

Sa raison lui hurlait de se taire, d'abdiquer.

- Non ? Alors dans ce cas, ne prétendez pas que je sois de votre famille.
avatar
Cultivateur

On m'appelle Kezaël Lysereän


Infos Personnage
RANG: Représentant des Cultivateur - Admin
VILLE & APPARTENANCE : Arish
MON AGE : 37 ans
Féminin
MESSAGES : 269
AGE : 23
INSCRIT LE : 09/08/2012
PSEUDO HABITUEL : Harrods
Joyaux : 567
http://www.ile-joyaux.com/t934-kezael-lyserean
Posté dans Re: Repas caritatif chez les Lysereän    - Ven 11 Avr 2014 - 6:43

Des paroles pleines de rancoeur, et reflétant la peur. Elle devait le détester. Et Kezaël se mit à rire. Tout en lâchant le menton de Mowiel enserré dans son étau de doigts, il se redressa et se calma, avant de lui offrir un large sourire. Mélange de mépris et d'amusement. Une main passa dans ses cheveux sang, les recoiffa d'un geste machinal. De tout ce temps, il n'avait quitté la jeune femme du regard.

« Ne vous en faites pas pour vos parents, ils seront bien vite prévenus que vous n'avez plus besoin d'eux et qu'un mariage bien plus glorieux vous attend. »

Instinctivement, le chef de famille se mit en marche dans le bureau et se dirigea vers une petite console où étaient posés, bouteilles et verres. Il en remplit deux, d'un alcool korrulien fort. Une liqueur de fruit artisanale que sa famille produisait en petite quantité pour leur propre consommation. Il tendit un verre à Mowiel, lui faisant signe de boire. Il fit de même, sentant la brûlure du liquide couler le long de sa gorge. Et doucement, il s'approcha de nouveau de sa « cousine ».

« Vous n'imaginez même pas tout ce que ma famille peut être capable de faire pour Nous. Je n'ai aucunement besoin de les obliger à écarter les cuisses. La plupart sont mariées et leurs alliances renforcent notre puissance. Les autres font ce que bon leur semble pour s'attirer les meilleurs alliés. »

Il s'interrompit le temps de boire une nouvelle gorgée, son regard sévère et plus insistant ne lâchant pas une seconde le visage fermé de Mowiel.

« Réfléchissez bien Egwene. Prouvez-moi que vous voulez vraiment faire partie de cette famille. Et je vous assure que vous ne serez pas déçue. Vous aurez droit à un véritable mariage, avec un homme qui prendra soin de vous et qui comblera le moindre de vos désirs. Et tant d'autres choses. Votre famille sera largement récompensée pour vous avoir laissé sous notre protection, je vous le promet. Votre frère ne manquera plus de rien. La vie de Cultivatrice est un doux rêve lorsque l'on s'y laisse submerger entièrement. »

Il avait insisté sur son faux prénom. Il ne lui laissait pas le choix. Elle serait obligé d'accepter. Et il était certain qu'elle en tirerait de la satisfaction. Parce qu'il pressentait en elle un caractère digne des Lysereän. Une force qui ne demandait qu'à être découverte et exploitée. Et la facilité avec laquelle s'était laissé avoir Khalil par la beauté et le charme de la jeune femme n'était que plus significative. Il ne pouvait laisser échapper une telle promesse de réussite. D'autant que Wirïan, son frère, n'en serait que plus satisfait de pouvoir la garder près de lui.





DC : Enaïa Lysean Vara'Da & Azeor Desnolancès & Esheban Ondeluire & Riska les Deux Voix & Eyföhl Aanka'Leï & Céléno Thogen & Kaïlindra
avatar
Ostracisé

On m'appelle Mowiel Solverre


Infos Personnage
RANG: Kezaël Lysereän, Asàf Lysereän, Khalël Isam, Kriss Almandina, Nessä Lysereän, Enaîa Lysean Vara'Da...
VILLE & APPARTENANCE : Penjoie - Cités troglodytes
MON AGE : 19 ans
Féminin
MESSAGES : 441
AGE : 24
INSCRIT LE : 27/09/2012
PSEUDO HABITUEL : Mowiel Solverre
Joyaux : 484
http://www.ile-joyaux.com/t2389-journal-de-bord-de-mowiel-solverre http://www.ile-joyaux.com/t1044-mowiel-solverre
Posté dans Re: Repas caritatif chez les Lysereän    - Sam 19 Avr 2014 - 10:13

Mowiel prit le verre de liqueur entre ses mains mais fut incapable de le porter à ses lèvres. Une saveur amère avaient envahi sa bouche. Elle aurait voulu faire entendre raison à son Maître, le convaincre qu’elle n’était pas la bonne personne, qu’il était plus prudent de laisser à ses véritables cousines le loisir de tromper les héritiers des autres riches familles de Cultivateurs. Mais seuls des mots sévères se présentaient à son esprit - des accusations injustes, des propos indignes d’une femme -, elle préféra donc garder le silence.

Sa petite maison se trouvait en périphérie de la ville d'Arish. Elle ne comptait qu'une seule pièce pour une famille de neuf personnes. Un trou creusé dans le toit de chaume permettait à la fumée de s'échapper de l'âtre situé à même le sol, au centre de la pièce. Les maisons de ce genre, peu solides, ne tenaient debout que quelques années, tout au plus. Et lorsque les vents de Korrul détruisaient tout sur leur passage, il fallait tout reconstruire, trouver des matériaux, parfois au prix d'un ou deux repas. En repensant au taudis dans lequel vivait aujourd'hui sa famille, Mowiel se jura intérieurement qu'elle ne passerait plus jamais sa vie dans une maison pareille.

Le sentiment qui la dominait à présent dépassait de loin la simple colère. Le souffle court, la jeune femme avala d’un trait le contenu de son verre.

- Vous me promettez qu'ils ne seront plus jamais dans le besoin ? Qu'ils pourront vivre dans de meilleures conditions, qu'aucun de mes petits frères ne mourra de faim ou de soif ? Vous me promettez de les protéger, quoi qu'il arrive...?

Jamais ils ne lui pardonneraient. Encore moins Chakib.
Mowiel le savait capable des pires choses pour défendre les membres de sa famille. Il préférait de loin mourir de faim ou tuer plutôt que de voir sa grande soeur livrée au monde infâme des Cultivateurs. S'il apprenait un jour qu'elle avait partagé la couche d'un homme marié, père de plusieurs enfants, tel que Khalil Anstarym...

- Ils ne doivent pas savoir pour Khalil Anstarym... ajouta-t-elle, alors qu'elle sentait tout le poids de la honte sur ses épaules. A ce propos, sachez que Monsieur Ansatarym ne semble pas disposé à me revoir pour le moment. Il serait peut-être plus prudent de laisser quelques semaines s'écouler avant de...avant que je ne lui rende visite à sa Demeure à Penjoie.

Gagner du temps.
Quelques jours, quelques semaines, où elle pourrait encore se vanter d'être une jeune femme respectable, polie, capable et pure. Rien que quelques jours.
avatar
Cultivateur

On m'appelle Kezaël Lysereän


Infos Personnage
RANG: Représentant des Cultivateur - Admin
VILLE & APPARTENANCE : Arish
MON AGE : 37 ans
Féminin
MESSAGES : 269
AGE : 23
INSCRIT LE : 09/08/2012
PSEUDO HABITUEL : Harrods
Joyaux : 567
http://www.ile-joyaux.com/t934-kezael-lyserean
Posté dans Re: Repas caritatif chez les Lysereän    - Dim 20 Avr 2014 - 10:20

Le regard doré et pétillant de cruauté, d'intelligence malsaine et de ruse, Kezaël observait le visage de Mowiel se tirer sous l'angoisse et l'hésitation. Il la vit changer d'avis, à mesure que la réalité cheminait jusqu'à sa conscience. Que valait-il mieux ? Vivre un taudis prêt à s'effondrer et côtoyant dangereusement le sable des rues, ou préférer le marbre et le luxe d'une villa personnelle au même titre que tous les membres de la famille ? Se priver de repas quasiment chaque jour, ou ne plus avoir à se poser cette question ? Le choix s'imposa peu à peu dans l'esprit de la nouvelle Egwene, qui souffla les conditions de sa présence parmi les Lysereän.

Doucement, Kezaël s'approcha un peu plus d'elle, et tout en se penchant pour être à sa hauteur, il lui saisit la main et y déposa un léger baiser. Rassurant et pourtant suintant de satisfaction. Il savait qu'il la dégoutait très sûrement, mais elle s'y habituerait très rapidement.

« Je sais que mon statut d'homme trop ambitieux noirci un peu le tableau, mais je reste un homme de loyauté et de promesses. Votre famille ne manquera plus de rien à partir de maintenant. »

Il lui lâcha la main doucement, et se redressa, la surplombant de sa puissance et de sa fierté. Elle avait raison sur un point, si elle avait déçue Khalil Anstarym, il avait peu de chance qu'il veuille l'accueillir de nouveau. Surtout chez lui.

« Soit. Laissons passer une semaine ou deux. Vous en profiterez pour vous remettre de vos émotions, et peaufiner votre rôle de Cultivatrice. Et pour rendre une dernière visite à votre famille. Vous serez accompagné d'un domestique, comme le veut votre nouveau rang. Ainsi qu'une bourse largement remplie en guise de premier paiement. Evidemment, ils ne sauront rien pour Khalil. »

Il avait beau être ambitieux et cruel pour atteindre ses fins, il tenait tout de même en estime l'honneur et la fierté de chaque famille. Et il comprenait que Mowiel ne veuille pas entacher celle de ses parents.

Sur un dernier regard pour la jeune femme, il fit appeler une servante pour la raccompagner dans ses appartements et sortit du bureau. Mi-satisfait, mi-excité par les évènements à venir. Sa décision de garder Mowiel parmi eux avait été sans appel, et une fois de plus, il avait réussi à obtenir ce qu'il désirait.





DC : Enaïa Lysean Vara'Da & Azeor Desnolancès & Esheban Ondeluire & Riska les Deux Voix & Eyföhl Aanka'Leï & Céléno Thogen & Kaïlindra

On m'appelle Contenu sponsorisé

Posté dans Re: Repas caritatif chez les Lysereän    -

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum