AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
» Communication externe
par Loth de la Vision Mar 21 Juin 2016 - 15:06

» Réversa [ TOP ]
par Invité Ven 27 Mai 2016 - 8:21

» Le monde de Dùralas
par Invité Jeu 26 Mai 2016 - 7:00

» Anthalia
par Invité Dim 22 Mai 2016 - 15:17

» Marbrume, La Cité des Damnés
par Invité Lun 16 Mai 2016 - 15:07

» Questionnaire pour soutenir infinite RPG !
par Invité Sam 14 Mai 2016 - 17:33

» Escalus
par Invité Jeu 12 Mai 2016 - 9:02

» Mass Effect : Reborn
par Invité Mar 10 Mai 2016 - 15:00

» Forum en pause
par Asàf Lysereän Mar 10 Mai 2016 - 13:47


[Faction Erfeydienne] Les Shaas d'Argent

avatar
Peuplade

On m'appelle Fjölan Kallhjärta


Infos Personnage
RANG: Peottre, Nivilk, Agazhar, Dhungaärd, Hermine, Alenoä, Edörja, Niklas, Oönvüla.
VILLE & APPARTENANCE : Ystenhaim, Shaas d'Argent, Clan Kallhjärta
MON AGE : 26 ans
Féminin
MESSAGES : 1002
AGE : 23
INSCRIT LE : 05/05/2012
PSEUDO HABITUEL : Sumire
Joyaux : 7200
http://www.ile-joyaux.com/t732-fjolan-kallhjarta#16739 http://www.ile-joyaux.com/t2021-faction-erfeydienne-les-shaas-d-argent
Posté dans [Faction Erfeydienne] Les Shaas d'Argent   - Dim 24 Nov 2013 - 18:07

- Les Shaas d'Argent -

Aux forts la gloire, aux faibles la mort.





Chef de Faction : Fjölan Kallhjärta

Bras droit : Poste vacant, mais Fjölan tend doucement à tirer un trait sur ce rôle et plutôt déléguer les tâches convenant à un bras droit aux chefs de clans, ainsi qu'aux guerriers influents.

Membres de la Faction : Dhungaärd Hasëkar, Edörja Lyfstäld, Kjeld Nörheim, Snjór Úlfbróðir.


Histoire de la Faction:

Les Shaas d'Argent sont une faction relativement fraîche (à peine plus de 5 ans), sorte de réforme à une quasiment légendaire qui connaissait une triste décadence ces dernières années à cause d'un chef peu consciencieux: les Wedos des Cîmes. Il fut un temps où cette faction réunissait presque tous les clans environnant la chaîne des Perceciels et le Loch des Ecailles Noires. Ils étaient réputés droits et fiers, à l'honneur infaillible et l'organisation révolutionnaire, tant guerrière que dans le marchandage. Peu se vantaient et se risquaient d'être leurs ennemis, car chez eux, il n'y avait de gloire que pour les forts et seulement la mort pour les faibles. Les Wedos des Cîmes ont connu beaucoup de héros, tueurs de monstres ou chefs charismatiques au sein de sauvages guerres de clan. Malheureusement, cette belle réputation faillit avec leur dernier Hön: Björn Baranegla. Quasiment héroïque durant ses jeunes années, il s'était rabougri au fil du temps en se vautrant dans la paresse et l'ivrognerie. Les conséquences furent désastreuses, la faction entachée. Des clans préférèrent quitter les Wedos avant d'être trop salis, risquant leur sécurité et leur prospérité pour sauver ce qui les unissaient autrefois à eux: la fierté. Bien évidemment, les plus grandes et glorieuses familles furent les premières à partir. Mais une notoire resta, non pas par fidélité mais par convoitise. Les Kallhjärta. Un des derniers clans piliers des Wedos des Cîmes, sévère et féroce. Farkas, le Hänek, nourrissait depuis bien longtemps la même ambition que son père: arracher sa place au chef Baranegla, et rendre sa gloire passée à cette faction, formidable lien entre de grands clans du Nord. Mais plus encore, il rêvait d'étendre lentement ce modèle, jusqu'au songe délirant et inavouable d'installer une forme d'unité aux Erfeydes. Il fit preuve de patience et de malice, parvint même à se hisser à la place de bras droit du Hön, se forgeant une réputation de grand chef de clan jusqu'à être surnommé le Shaas d'Argent. Des années durant ils fit mûrir ses plans et l'organisation qu'il prévoyait pour la faction. Et quand tout enfin était clair et prêt être mit à exécution, il avait déjà 44 ans.

Il voulu tuer Björn lors d'un festin, mais échoua. Ce fut sa fille, Fjölan Kallhjärta qui parvint à achever l'indigne Hön. Ne se sentant pas légitime au poste en ayant échoué à cette simple tâche, il laissa la place à son enfant, en conservant toutefois ses anciennes fonctions de Hänek et de bras droit, qui lui permettait un meilleur contrôle sur l'Oeil de Glace. Elle était alors censée diriger la Faction, renommée les Shaas d'Argent afin de marquer la volonté d'une ère nouvelle, mélangeant les plus nobles traditions de l'ancien clan, aux audacieuses ambitions de cette nouvelle génération. Farkas lui était destiné rester à prendre soin de son clan, mais tous savait qu'il formait encore sa fille à poursuivre ses volontés et idées. Les débuts furent chaotiques, entre le départ de nombreux clans, l'arrivée de nouveaux et le retour d'anciens. Tout ne se fit pas d'un coup, car Fjölan eut à user de son charisme et de sa force de caractère pour rallier à elle ceux qui sont aujourd'hui réunis sous ses emblèmes. Elle dû asseoir son autorité par des exploits autant physiques que stratégiques, peaufinant l'organisation et la logique de la faction, tuant ceux qui se dressaient sur sa route, massacrant personnellement de redoutables créatures. Alors, de marionnette de son père, elle passa à véritable Hön crainte et respectée, l'influence de Farkas s'amoindrissant à mesure qu'elle assimilait ses préceptes et renforçait ses propres convictions. Elle était plus sèche, plus froide que son père mais donnait aussi bien plus d'importance aux stratégies.

Farkas mourut lors des premières confrontations aux Outremuriens. Fjölan prit cela comme une indirecte déclaration de guerre, la dotant d'une haine aveuglante contre les étrangers. Depuis ce jour chacune de ses décisions a pour volonté que de les anéantir, ou du moins de les faire définitivement fuir. Tandis qu'elle galvanise les clans et établit de nombreuses tactiques pour se préparer du mieux aux affrontements, c'est sa mère, Maebowen Tülgryningen qui a la charge presque complète du clan Kallhjärta. La veuve possède le titre de Hänek, et bien qu'elle assume cette fonction seulement depuis quelques mois, elle fait déjà preuve d'une gérance exemplaire et sage. Son époux partageait déjà avec elle, avant son décès, sa place et d'importantes décisions. Plus que jamais, Fjölan aspire à une meilleure cohésion au sein du peuple Erfeydien, persuadée que leur état présent anarchique et éclaté ne les mèneront qu'à leur perte.



Devise : "Aux forts la gloire, aux faibles la mort."


Réputation :
Les avis sont très partagés. D'un côté, il y'a ceux qui admirent cette faction et à défaut d'y entrer s'en inspirent. D'autres les méprisent, surtout dans le Sud, jugeant leur organisation trop oppressante et nuisant à la liberté individuelle des clans. La politique guerrière et elle aussi très critiquée, trop impérative et dominatrice, tandis que l'influence du Hön est jugée trop forte dans la vie quotidienne alors qu'elle se devrait d'être plus symbolique. Bien sûr ce qui est mit sous forme de reproche revient aussi sous forme positive. Une chose est cependant entendue de la part des détracteurs comme des admirateurs: ils sont craints et efficaces. Redoutables aux armes par leur discipline et leur modèle de troc étant un des plus efficace de l'île. Tous savent que l'équilibre des Shaas d'Argent reste encore fragile malgré sa façade avenante, car il repose pour l'instant seulement sur la capacité de Fjölan à le gérer et servir de médiateur entre les familles. Le moindre pas de travers pourrait ruiner bon nombres de choses durement établies. Cette Faction étant jeune, bien que construite sur les ruines d'un vieux clan, rien ne peut s'estimer définitif.

Couleur du Clan : Drapeau gris avec une figure de shaas. Il est souvent agrémenté de l'emblème des Kallhjärta, mais si le clan gérant venait à changer, ce second symbole changerait lui aussi. Il n'est pas rare de voir certains membres l'arborer en tabard. Certains se sont même tatoué un des deux symboles de la faction sur le corps.



La vie au sein de cette Faction :

Tout membre est susceptible d'inviter un guerrier ou un clan à rejoindre cette faction. Néanmoins, l'admission doit être acceptée par le chef des Shaas d'Argent, car ce dernier se devra de passer la cérémonie d'entrée.
La cérémonie en elle même est simple et relativement rapide. Le guerrier, ou chef s'il s'agit d'un clan entier qui est admit, fait serment d'allégeance aux Shaas. Il doit ensuite s'entailler la paume et laisser le sang couler, qui servira au Hön à tracer le symbole de son clan sur le front de l'arrivant. Le sang coulé est une métaphore à la promesse de sacrifice et le signe tracé à un serment de protection. S'en suit un banquet plus ou moins important, s'il s'agit d'un inconnu, un héros ou bien un clan tout entier qui se joint aux Shaas. Il arrive même parfois qu'un émissaire soit de la partie et sacrifie un animal au Gardien pour assurer la prospérité de cet arrangement.

Aux nouveaux arrivants est promise solidarité, tant par les armes que par les ressources. En échange, ils doivent promettre qu'ils défendront les intérêts et volontés de la faction en tant que guerriers. En cas d'affrontement, tout homme ou femme capable de se battre se devront de combattre. Toute personne sachant guérir sera elle aussi susceptible d'être appelée sur le terrain pour s'occuper des potentiels blessés.
Comme presque partout, la capacité guerrière des membres est essentielle, et cela dès le plus jeune âge, car tous doivent être capable de protéger territoire et famille contre déserteurs, rivaux ou créatures féroces. Néanmoins, les plus doués sont chargés de surveillances et de missions de défenses particulières formant des groupes organisés, dont les méthodes et occupations diffèrent parfois d'un clan à un autre. Tous peuvent prétendre à cette place, s'ils savent s'en montrer dignes en passant des épreuves, souvent de simples duels pour tester leur capacités à maîtriser le fer et leur lien. Ces hommes et femmes bénéficient d'un entraînement martial plus sévère et précis, mais aussi de quelques très légers privilèges. Un certain respect leur est dû, et ils ne doivent pas être laissés dans le besoin surtout quand une mission leur est assignée.

La répartition des clans permet un troc équilibré. Pêcheurs, bûcherons, fermiers, mineurs... Peu de fonctions manquent. Les zones où ils sont établis étant relativement différentes, les richesses sont assez équilibrées pour garantir des échanges permettant une indépendance au sein de la Faction lors des temps prospères.
Chaque mois une réunion est donnée pour organiser la Faction. Chaque Hänek se doit d'être présent. En général ils ne se risquent pas à laisser leur place vide, car ils souhaitent tous faire entendre leurs avis et demandes. Et nous savons tous comme un Erfeydien aime être celui qui gueulera le plus fort. Même si c'est au Hön de trancher en cas de manque de coordination et de clarté, leur parole à tous compte et cela peu importe la taille de leur clan. Lors de cette réunion sont aussi donnés les jugements les plus importants, concernant les meurtres, viols et vols. Il n'est en général pas bon signe de s'y retrouver, car les sanctions y sont bien plus cruelles et sévères qu'à l'ordinaire. Priez tout de suite le Gardien d'être clément avec votre âme s'il s'agit de Fjölan en personne qui décide de votre sort.

La vie religieuse bénéficie de certains avantages, car la majorité des clans sont établit dans la zone des Perceciels, et donc une région montagneuse riche en antres. Les émissaires peuvent alors être mandés ou visités assez facilement. Ils sont aussi activement protégés des attaques des déserteurs les plus impies. Le culte du Gardien est donc très actif, influençant beaucoup la vie quotidienne de la faction, sans pour autant sombrer dans d'effrayants extrémismes comme Les Bois de Koun. Les Shaas d'Argent sont pieux, mais pas dévots. Ils pensent du Gardien qu'il leur prête leur force et leur dons, et qu'ils se doivent de le remercier régulièrement pour sa bienveillance pour conserver cette dernière. Mais l'idée de s'agiter dans le simple but de l'impressionner leur semble pour la plupart aussi stupide que contradictoire. Le Gardien ne protégerait pas des vermisseaux lui demandant aide et approbation pour quoique ce soit. Du moins selon la mentalité entretenue ici.

Les Shaas d'Argent sont actifs dans la protection de la muraille. Il y'aura toujours de petits groupes assignés à quelques tours Nord/Nord-Est où ils ont appuyé leur autorité. Avant la guerre, cette occupation était redoutée, tant réputée ennuyeuse et fatigante. Désormais beaucoup se bousculent pour l'occuper, la paranoïa s'étant emparée de nombreuses personnes et l'attitude de la Hön n'arrangeant en rien ce problème.



Avancement dans la guerre :

Depuis les récents événements, les Shaas d'Argent n'attendaient qu'une nouvelle confrontation contre les étrangers, se disant plus fait pour le champ de bataille plutôt que de traquer des déserteurs et tuer de la bête. Leur grande implication dans la sécurité de leur île les rend particulièrement hostiles à ceux qui traversent leurs frontières. Depuis la première intrusion, leur confiance pour les Oracles s'est amoindrie, ces derniers n'ayant pas vu arriver la catastrophe.
Petit à petit, Fjölan cherche à faire à partir de sa faction une sorte d'armée contre ces hommes venus d'ailleurs. Elle cherche désormais à recruter des hommes et femmes prêts à devenir des guerriers sans pitié.

La faction est actuellement alliée aux Early Dawn, ainsi que plusieurs factions mineures du Nord des Erfeydes. Malgré l'amitié entre les deux grands chefs, c'est une alliance qui reste aussi fragile qu'indispensable. Ce fait étant frais, il reste encore de grandes améliorations d'organisation à accomplir.

Une forteresse est en construction aux Monts d'Adiem, afin d'y réunir tout clan et faction prêt à se battre pour les Erfeydes et enfin aspirer à une organisation commune. Du moins, c'est l'utilité qu'en espère Fjölan, si le fort ne devient pas un simple point d'attache au Sud pour les Shaas.

Ils en sont ainsi venus à prêter main forte aux Bois de Koun. Malgré cela, la Bataille d'Arvur est un échec.

Après une brève absence de la Hön, suite à sa mission pour retrouver et escorter Aghazar, l'invasion Korrulienne au Nord se fait savoir, causant un départ précipité de la Faction pour sa terre natale. Le plus gros des guerriers mobilisés retournent en Argenlac, mais un petit groupe de volontaire reste sur Pleyrion afin d'honorer l'aide promise entre les chefs.
L'urgence a fait qu'un bras droit a enfin été nommé pour la Faction: Krav Shen'Mäga.

Les Shaas ont jusqu'alors renforcé leur défense, que ce soit par l'entraînement des guerriers, l'armement ou la fortification progressive des villages. Quelques espionnages ont été fait dans le but de se tenir au courant de l'avancée des ennemis. Des stratégies sont encore en cours d'élaboration, mais Fjölan souhaite laisser un peu de côté les options les plus offensives pour des tentatives de négociation plus ou moins sincères. La prudence et la patience sont de mise, depuis l'observation des échecs dans le Sud.
Le danger étant de plus en plus présent, nombreux sont les nouveaux clans rejoignant les Shaas d'Argent. Une petite faction a même préféré se faire absorber pour assurer sa sécurité, mais la taille grandissante des rangs et la jeunesse de la Hön font doucement monter les tensions, qui espérons le, seront canalisées dans la guerre.








avatar
Peuplade

On m'appelle Fjölan Kallhjärta


Infos Personnage
RANG: Peottre, Nivilk, Agazhar, Dhungaärd, Hermine, Alenoä, Edörja, Niklas, Oönvüla.
VILLE & APPARTENANCE : Ystenhaim, Shaas d'Argent, Clan Kallhjärta
MON AGE : 26 ans
Féminin
MESSAGES : 1002
AGE : 23
INSCRIT LE : 05/05/2012
PSEUDO HABITUEL : Sumire
Joyaux : 7200
http://www.ile-joyaux.com/t732-fjolan-kallhjarta#16739 http://www.ile-joyaux.com/t2021-faction-erfeydienne-les-shaas-d-argent
Posté dans Re: [Faction Erfeydienne] Les Shaas d'Argent   - Mar 26 Nov 2013 - 18:56

-Les clans membres | majeurs-

"La prospérité et la puissance ne se forgeront que dans union stable de clans"



Clan Kallhjärta



Hänek : Maebowen Tülgryningen (prédéfinie importante) veuve de Farkas Kallhjärta
Son héritier : Fjölan Kallhjärta
Reste de sa famille proche : Sigrid Kallhjärta, Bertil Tülgryningen, Idun Jegaldäs.
Les membres du clan avec lien de sang : Stig Tülgryningen, Hilda Kallhjärta.
Les membres du clan sans lien du sang : (les erfeydiens de l'extérieur venu offrir leur service au clan ou anciennement isolé)


Principes du Clan : L'honneur et la dignité sont de mise, et à une échelle parfois effrayante. Le clan étant ancien et très respecté, chaque membre veille à une réputation irréprochable. Les Kallhjärta n'hésitent pas à mettre à mort le moindre membre courant à la ruine de leur image. L'enseignement guerrier, dans la tactique comme la maîtrise, est de mise depuis toujours et cela pour chaque fils et filles, depuis leur naissance. L'entraînement est impitoyable, mentalement et physiquement. Les Tülgryningen sont affiliés depuis un peu plus de 100 ans à ce clan, même s'il tiennent particulièrement à laisser la trace de leur famille, et portent un intérêt plus poussé envers la culture et l'érudition, permettant d'apaiser les mœurs brutes ayant fondé le clan. A l'origine étant un couple isolé ayant fini par s'intégrer complètement au clan, jusqu'à être traité pratiquement en égal aux Kallhjärta de "sang". Le mariage de Farkas et Maebowen marque la première fusion totale entre les deux familles. Cette "branche" des Tülgryningen permet une éducation alternative, mais moins courante, qui formera ceux qui éduqueront les générations futures grâce aux savoirs ancestraux et à leurs connaissances en guérison. Mais le socle commun reste la soif de justice et une droiture sans faille, faisant de chaque membre un tueur né assoiffé d'honneur et de gloire, mais tenant toujours leurs promesses.
Ils donnent une grande importance à l'organisation et la méditations de leurs actions, car leurs erreurs ne sont que très rarement pardonnées. Leur perfectionnisme est à leur fois leur plus grande qualité et leur pire tare.

Ystenhaim:

Ils sont établit dans un bois au pied du flanc Ouest des Perceciel. Leur village est doté d'une protection sommaire, servant plus de délimitation qu'autre chose par une palissade pieux d'approximativement 4 mètres. Ombragé par des pinacées et quelques arbres noueux, le seul endroit dégagé se trouve être la place du marché. Elle possède aussi une bonne concentration d'Hölkov. Cette zone n'est pas une forêt entièrement naturelle, mais en grande partie plantée. Une bonne partie des arbres au sein du hameau accueillent en leurs racines les restes des ancêtres qui ont voulu être enterrés ici, pour rester auprès des vivants. La densité de ce bois n'est majoritairement que le résultat de l'ancienneté de ce village, qui selon les plus optimistes serait de plus de 300 ans. N'accueillant plus seulement les Kallhjärta mais aussi quelques petits clans mineurs des Shaas, le nombre d'habitations se situe autour d'une quinzaine, sachant que de petites bâtisses possédant un nombre d'habitants limités sont préférées à de plus grandes contenant des familles entières. Ystenhaim ne possède pas de grandes particularités hormis une taverne, une sorte de totem de Shaas en bois et le hall Kallhjärta. On pourrait prendre cette bâtisse pour une maison ostentatoire, mais sa fonction première n'est pas celle d'habitation. C'est là que se réunissent chaque mois les Hänek, et un peu plus régulièrement les anciens du village pour s'occuper des décisions quotidiennes. Le rez-de-chaussée est donc un lieu public, tandis que les pièces à l'étage, en mezzanine sont les endroits où vivent les membres principaux des Kallhjärta. Plus que par prétention, c'est par côté pratique que leur habitation a été agrandie pour cette fonction, d'abord quand le clan prit de l'importance et enfin quand il se trouva en tête des Shaas d'Argent. C'est aussi ici que sont jalousement gardés les neuf manuscrits de Bertil Tülgryningen, qui s'occupe en ce moment à écrire lui même le dixième de sa collection: un recueil des plus célèbres contes et légendes des Erfeydes. Il est d'ailleurs souvent traité de fou, pour porter autant d'intérêt à ses tas de papiers.
Les Ystenhaimiens vivent de la culture des baies, de la chasse et de l'élevage de volailles. On trouve aussi quelques potagers communs au sein du village pour éviter d'avoir trop à dépendre des cultures voisines. Mais l'occupation la plus courante est celle de bûcheron. Enfin, il faut tout de même veiller à ne pas couper les arbres trop près du village, au risque de détruire des sépultures, bien que ces dernières avertissent d'une dépouille par une pierre, souvent blanche. Celui qui abat un arbre-tombeau risque une taxe particulièrement sévère, voir la mort si la profanation est volontaire. Par cette activité en résultent aussi des métiers autour des constructions, confection d'instruments et sculptures, qui déjà se voient dans la structure des maisons. La majorité des objets en bois possédés dans les villages aux alentours viennent d'Ystenhaim, et il arrive souvent que ses habitant viennent aider à bâtir pour des clans amis.
Tout juste à l'extérieur du village se trouve un terrain d'entraînement munis de cibles pour les archers et de mannequins grossiers pour les très jeunes guerriers encore trop inexpérimentés pour se frotter à de vrais combattant.

Devise : "Notre sang reste froid mais notre âme brûle."

Réputation : Ils sont craints par leurs ennemis, même si ces derniers les présentes comme ayant un balai bien ancré dans le séant. En revanche, leur alliés ne peuvent que remercier leur belligérance et leur droiture, ces derniers ne manquant aucune occasion d'aider leurs amis. Il vaut mieux se trouver du bon côté les concernant, mais dans ce cas évitez tout faux pas ou échec trop cuisant, car pour eux, il n'y a pas de place pour la défaite. Si leur vie peut sembler paisible au sein de leur village, leur sévérité n'en reste en pas moindre, car cette prospérité est maintenue par de nombreux codes.






Clan Vedskygge



Hänek : Olof Vedskygge
Son épouse : Astrid Vulmørket
Son héritier : Mani Vedskygge
Reste de sa famille proche : Saga Vedskygge, Ivar Vedskygge.
Les membres du clan avec lien de sang : Edwin Skallbörog (Epoux de Saga),  Anah Friggaleif (Epouse de Mani), Hvithet Skygge (Cousine éloignée des enfants d'Olof)
Les membres du clan sans lien du sang : Snjór Úlfbróðir Aslan le Muet.
Déserteurs issus du clan: Inge l'Affranchie


Principes du Clan : Ce clan possède des mœurs assez singulières. Moins belliqueux et portés vers la force que les Kallhjärta et les Stoltnäve, ils possèdent un côté détaché et prévoyant assez marqué. Ils agissent rarement lorsque leurs intérêts sont faibles et ont tendance à beaucoup marchander leurs services pour profiter au maximum des situations. Ils sont aussi doués, extrêmement doués pour s'informer très rapidement de tout ce qui se passe dans la région et sont très généralement les premiers à avoir des nouvelles de l'autre bout du pays. Les Vedskygge sont discrets, silencieux et parfois un peu fourbes, ce qui fait d'eux d'excellent éclaireurs, espions et messagers. Ils sont en général souvent utiles pour prévoir les conflits, se mettre au courant des rumeurs et autres dires. Loin d'être des commères ce sont des oreilles attentives, qui compensent leur désavantage guerrier par la prudence et la malice. Néanmoins ils ne sont pas traîtres, ni couards, raison pour laquelle ils ont leur place parmi les Shaas. C'est un clan entré récemment et qui n'a jamais été accepté par les Wédos des Cîmes, malgré son indéniable efficacité. Beaucoup se méfient d'eux en grande partie à causes de leurs méthodes peu conventionnelles qui tranchent vivement avec les habitudes de leurs voisins. En combat, l'enseignement reste plus porté sur l'archerie et les mouvement rapides à l'arme blanche. Bien sûr, Erfeydien oblige, rien n'empêche que quelques gus viennent préférer le marteau ou la hache. En général les plus grands gaillards se trouvent être les éleveurs de Wyrmides, car ses bêtes nécessitent un dressage musclés avant d'être apte à la monte.


Vågarhaim:

Au Nord-Ouest de la Cîme des Perceciel, juste en bordure du Loch des Ecailles noires, le village longe l'eau, en formant un croissant. Les habitants vivent de la pêche, mais profitent aussi des algues du loch. Ces dernières ont des fonctions majoritairement thérapeutiques, mais peuvent aussi servir à fabriquer des savons ou des poisons en fonction de l'espèce. Mais ce qui fait la réputation de Vågarhaim, c'est son élevage de Wyrmides. Ils fournissent la majorité des montures du voisinage et de la faction, étant de surcroît de très bons dresseurs.
Les bâtisses sont en pierre et de taille moyenne, mais quelques unes, plus petites et en bois sont construites sur pilotis, les pieds dans l'eau. Au sein du village, il n'y a surement pas plus d'une dizaine de maisons. Vågarhaim n'est pas bien vieux, ayant été établit il y'a moins de 100 ans, mais les Vedskygge commençant sérieusement à faire parler d'eux, le nombre d'habitants ne cesse de croître par l'arriver de petits clans réclamant asile.


Devise : "Les actes valent plus que des paroles."

Réputation :Comme dit précédemment, ils intriguent et suscitent beaucoup de réactions négatives. Ils sont à la fois redoutés et parfois méprisés. Ils agissent différemment et sont bons à cela, ce qui retourne un peu le cerveau des Erfeydiens attachés aux méthodes traditionnelles. Leur réputation et leur influence s'améliore depuis leur arrivée chez les Shaas, qui leur a permis de prouver leur valeur et leur utilité. Ils ont toujours été un grand clan, mais qui n'avait jamais vraiment pu bénéficier d'une véritable faction auparavant. Leur arrivée résulte d'une promesse que Farkas avait fait à Olof, amis de longue date.







Stoltnäve



Hänek : Kvasir Stoltnavë
Son épouse : Verdandi Helgi
Son héritier : Vigdis Stoltnavë
Reste de sa famille proche : Ivan Stoltnavë, Sarigda Stoltnavë, Batu Stolnavë.
Les membres du clan avec lien de sang : (on comptera les époux)
Les membres du clan sans lien du sang : (les erfeydiens de l'extérieur venu offrir leur service au clan ou anciennement isolé)


Principes du Clan : Des trois gros clans principaux, les Stoltnavë sont les plus traditionnels. Ils sont très attachés aux valeurs familiales, qui prime sur tout ce qui peut exister autour. Aussi fidèles peuvent-ils être en tant qu'ami et frère d'armes, leurs proches passeront toujours avant le reste. Comme les Kallhjärta, ils étaient depuis bien longtemps au sein des Wedo des Cîmes, mais les deux clans ont tissés des liens très forts grâce à des mariages et de nombreux combats menés côte à côte. Ils n'ont pas de grand village propre comme Ystenhaim ou Vågarhaim, mais un hameau, Källorby, de plusieurs habitations importantes concentrées, entourée d'un éclatement de fermes sur plusieurs kilomètres à la ronde. Ils sont cependant situé au Sud des Perceciel, un peu excentrés vers l'Ouest, au pied d'une montagne. Källorby ne connait d'importance que pour sa forge, fournissant les meilleures armes et armures de la Faction. La raison se trouve dans la montagne sur laquelle ils sont installés, très riche en ressources minières, mais aussi au talent ancestral des Stolnavë pour ces fabrications. Les fermes elles sont de productions variées.
Outre ces avantages, ils font partie des meilleurs guerriers des Shaas d'Argent, ayant fait face à de nombreux conflits, le plus souvent avec des clans voulant les absorber pour profiter justement de leur forge, soit disant bénie par le Gardien selon certains dingues. Cette rumeur fait d'ailleurs bien rire les concernés, qui répliquent en disant que ce n'est pas leur matériel qui a reçu une bénédiction, mais les mains de leurs fils et filles. Et bien entendu, ce sont ceux qui fabriquent les armes qui les maîtrisent le mieux. On dit des Stoltnavë qu'ils naissent avec une arme dans la main, ce qui n'est pas si loin de la réalité puisque la plupart obtienne leur première hache/sabre/marteau dès l'age de cinq ans. Contrairement aux Kallhjärta qui malgré la sévérité de leur façon d'enseigner le combat le tranchent net avec leur vie quotidienne, eux ne séparent pas leur mode de vie en plusieurs catégories.
Aussi méfiants que fidèles, ils sont pour la plupart rustres et froids avec les inconnus, mais généreux et bons avec leurs alliés.
Par leurs avantages agricoles et miniers, des trois clans principaux il est le plus riche, ce qui fait qu'ils ne sont jamais dans le manque par temps de paix. En contrepartie c'est aussi le plus désorganisé, ce qui lui vaut d'être souvent assisté par les deux autres grandes familles.


Devise : "La force ne vaut que mariée à la bravoure"

Réputation : Dits Fiers et imperturbables, ils sont admirés par beaucoup, mais souvent traités d'égoïstes. Ayant beaucoup souffert dans le passé, ils sont très fermés aux non-Shaas. De tous, ce sont cependant les plus redoutés aux combat, tant ils sont brutes. En général vous remarquerez bien vite à qui vous avez affaire quand vous les croiserez en bataille. Un détail plus léger: ils sont réputés avant tout pour être de sacrés têtes de Jolgälts. Aussi impulsifs que têtus, il est presque impossible de les empêcher de faire quelque chose. C'est amusant jusqu'à ce que leur objet d'obsession soit de vous écrabouiller.








avatar
Peuplade

On m'appelle Fjölan Kallhjärta


Infos Personnage
RANG: Peottre, Nivilk, Agazhar, Dhungaärd, Hermine, Alenoä, Edörja, Niklas, Oönvüla.
VILLE & APPARTENANCE : Ystenhaim, Shaas d'Argent, Clan Kallhjärta
MON AGE : 26 ans
Féminin
MESSAGES : 1002
AGE : 23
INSCRIT LE : 05/05/2012
PSEUDO HABITUEL : Sumire
Joyaux : 7200
http://www.ile-joyaux.com/t732-fjolan-kallhjarta#16739 http://www.ile-joyaux.com/t2021-faction-erfeydienne-les-shaas-d-argent
Posté dans Re: [Faction Erfeydienne] Les Shaas d'Argent   - Ven 3 Jan 2014 - 8:10

- Clans membres | Mineurs -

"La prospérité et la puissance ne se forgeront que dans union stable de clans"



Hasëkar



Hänek : Zoûn Hasëkar [Libre] 26 ans.
Son héritier : Dans le ventre de sa mère, si telle est la volonté du Gardien.
Reste de sa famille proche : Son épouse, son mariage ayant scellé une alliance avec un autre clan mineur, et sa mère, veuve; frères, sœurs, oncles, tantes...


* ▬ Wutreïs Hasëkar, [Libre] 47 ans, cousin éloigné du Hânek actuel & veuf de Draserÿ Erröen [Morte] 35 ans lors de sa mort, il y a 6 ans.

→ Dhungaärd {Fiche} 23 ans.
→ Andsvarr [Mort] ♂, 15 ans lors de sa disparition dans le Labyrinthe, il y a 7 ans.
→ Daärn [Libre] ♂, 18 ans.
→ Kädjyr [Libre] ♀, 16 ans.
→ Mÿrnery [Libre] ♀, 11 ans.
*Pour prendre connaissance de l'histoire de cette famille, et de "l'ambiance" qui y régna jusqu'au départ de l'aîné de la fratrie, lire la fiche de Dhungaärd et ce RPI.


Les membres du clan sans lien du sang : //


Principes du Clan : Il est un code, dont le respect apportait autrefois fierté... Avant que l'ambition ne l'avilisse. Aujourd'hui, il est toujours enseigné aux nouvelles générations... Mais hors de l'aura du Hanëk, parmi les maisons les plus isolées dans les Cimes, il peut très bien être négligé, parfois en grande partie.
En voici quelques éléments :
Le Gardien est notre guide. Que sur la terre de notre clan, ses élus ne redoutent ni la menace des hommes, ni celle des bêtes.
Honore nos ancêtres : leur sang coule dans nos veines, et leur corps nourrirent notre maison*.
Respecte les tiens : ils seront à jamais ton meilleur soutien.
Abhorre le mensonge : il monte la sœur contre le frère, le fils contre le père, et brise les alliances comme le métal rougie d'une lame.
*Il est ici aussi bien question du sang versé lors des batailles que du devenir des morts : tout Hasëkar du clan est enterré dans les Cimes Hérissées... Et sur chaque tombe est plantée une nouvelle pousse. Les légendes veulent qu'aucune de ces nouvelles vies ne périe, mais donna toujours un arbre vigoureux, soutenu par l'essence des erfeydiens morts, chaque génération participant ainsi à l'extension de la forêt où était établi, et est toujours, le clan, bien que dispersé.

Thème:
 


Histoire : Les Hasëkar étaient autrefois portés sur - et reconnus pour - leur artisanat, que ce soit celui des métaux, en moindre quantité, ou celui du bois, et du travail des os et des peaux résultant de leurs chasses. Cela leur valut une croissance rapide, dans un contexte essentiellement pacifique vis-à-vis des clans voisins. Leur nombre grandissant fit que, il y a environ moins d'un siècle, un Hänek en vint à revoir ses priorités... Pour encourager davantage l'art du combat parmi les plus jeunes, que ce soit au corps à corps ou à distance, malgré les sceptiques. Ainsi, en peu de temps, les clans proches & réticents en vinrent à être annexés par la force des armes, là où une alliance par le mariage était autrefois toujours favorisée. Ûrvann était le fils du Hänek ambitieux, et il partageait sa vision... Aussi, quand son géniteur perdit l'usage de son bras, il prit la relève, mais avec davantage d'orgueil. Cette soudaine mise en avant des talents guerriers Hasëkar ne laissa pas indifférent l'un des clans des plaines gelées dont les membres, qui résistaient leur vie entière aux vents balayant ces froides étendues, étaient renommés pour leur ténacité, notamment au combat. Ainsi, une rivalité naissante entraîna de nombreuses escarmouches comme preuves de force.

L'hostilité monta avec les années... Et la découverte de jeunes taillant un arbre mortuaire embrasa les sangs. Les rivaux eurent l'audace de clamer que si le Gardien avait laissé le signe Hasëkar, sculpté à même l'écorce, être dissimulé par la neige, c'est qu'il ne considérait pas que ces arbres méritent un traitement privilégié. La bataille qui suivit engagea la majorité des combattants Hasëkar... Mené par un Hänek manquant de patience et de bon sens. Le camp rival mit en pièce la majorité des combattants, dont Ûrvann fut parti. Les survivants retournèrent parmi les leurs, les clameurs victorieuses les poursuivant, la tête de leur chef étant bientôt brandie : le Gardien ne l'avait en rien préservé, son clan n'avait pas bénéficié de sa bénédiction ! L'ascension des Hasëkar cessa brutalement, dans le sang des jeunes qui ne pouvaient plus engendrer une nouvelle génération. Ce revers renforça les divisions au sein du clan, qu'avait d'abord engendré l'ambition des deux derniers Häneks, qui laissait beaucoup de vénérables sceptiques... Tant et si bien que, dans la  chute qui ne pouvait que suivre à la morts des ancêtres, sans suffisamment de descendants pour prendre leur suite à tous, les familles composant le clan perdirent leur union : l'espoir se trouvaient dans de nouvelles vies. Sans elles...

La veuve d'Ûrvann fut jetée à bas de son rang par l'un des guerriers survivant, qui ne comptait pas laisser passer une telle défaite... Malgré le manque d'effectif. Si sa bêtise ne lui valut pas de se mettre tout le clan à dos, c'est que nombreux étaient ceux qui n'avaient plus confiance en leur Hänek, et ne prêtaient plus guère d'attention à ses ordres, chaque famille se renfermant. Le fou eut droit à ses années de "gloire", à s'agiter futilement avec les combattants qui voyaient en lui un espoir. Celui qui mit fin à cette mascarade fut l'un des derniers ancêtres en vie, et le grand-père de Zoûn, le Hânek actuel : du haut de son demi-siècle depuis longtemps passé, il retourna la force du fou contre lui, à l'aide de ruse et d'un maniement de son lien d'une perfection inouïe. Renvoyant les suiveurs du Hânek renversé auprès des leurs, il s'employa par la suite à panser les plaies de son clan, et à le ramener dans le droit chemin de leur code. Parfois il rencontra le succès, mais bien souvent un entêtement dans le malheur (ou même dans la folie qui avait causé leur perte !). Quand le Gardien le rappela à lui, après des années de persévérance, son petit fils lui succéda : en effet, son père avait fait parti des pertes lors de leur unique bataille d'envergure.

Aujourd'hui, Zoûn poursuit l'oeuvre du sage... Et est confronté aux même difficultés que lui, la défaite d'Ûrvann leur ayant valu une mauvaise réputation, leur nombre réduit, dispersé, n'encouragent pas les alliances. La rencontre de l'un des leurs avec la chef d'une grande faction valut, seule, à Zoûn d'être approché par elle. Il prêta serment d’allégeance sans hésiter, pour tenter de raviver le cœur des siens.

Organisation actuelle : L'essence même des Hasëkar demeure l'artisanat. D'autant que la génération de guerriers a été en grande partie massacrée. Avec la dissension, chaque famille s'est repliée sur elle-même dans les Cimes Hérissées. Les contacts sont amoindris, sauf avec les proches voisins. Mais il est possible de ne pas avoir vu ni eu de nouvelles des cousins de l'autre côté de la forêt depuis des années. Néanmoins, avec les efforts de la dernière famille de Hânek, les maisons entourant la leur sont de plus en plus solidaires, et fidèles aux codes : Zoûn espère que cet état d'esprit s'étendra au fil des années au reste du clan.

Les conséquences de l'isolement sont visibles sur différents points :
• en terme d'activité, chacune se fait "dans son coin", et en quantité moindre, que ce soit le travail du bois (moins de bras, moins de production), celui du travail du métal (manque de ressources minières, et guère de marchandage)... Dans l'ensemble, les connaissances ne se transmettent qu'à un petit nombre dans des foyers isolés. Sans doute chacun invente-t-il en conséquence des méthodes inédites... Mais sans regroupement pour partager par la suite, personne ne profite vraiment de cette diversité.
• les demandes de mariage sont l'une des quelques raisons poussant à reprendre contact avec le Hänek, pour les familles les plus isolées. Encore faut-il trouver avec qui se marier... Certains Hasëkar ont disparu dans la nature en partant à la recherche d'une moitié (on ne peut qu'espérer qu'ils l'ont trouvé, plutôt que d'avoir connu un funeste destin).


Devise : "Le Gardien est notre guide; cette terre, notre maison; nos vies, un sacrifice acceptable."


Réputation : Des décennies d'oubli dans les Cimes Hérissées valent à ce clan de n'avoir plus donné naissance à des chants le louant depuis bien des années, ce qui était le cas il y a longtemps, pour leur hospitalité comme leur respect pour leur terre. Leur réputation guerrière ne mérite guère d'être évoquée. Il est juste dit quelques fois que les Hasëkar sont dispersés et divisés, en plus d'être affaiblis. C'est un clan qui se purge encore du poison qui pervertit ses moeurs... Zoûn sait qu'il ne peut revenir à sa - juste - gloire d'antan, les esprits ayant bien trop été marqué par la quasi-disparition d'une génération entière... Et en souffrent encore. Bien que cela ne l'enthousiasme pas, les exploits guerriers au sein d'une nouvelle faction lui paraissent être l'une des options les plus prometteuses pour unifier à nouveau les siens... Contre les étrangers, sous la bannière des Shaas d'Argents... Et au nom du Gardien.






Clan Nöhreim



https://www.youtube.com/watch?v=bRLvuoJiKJA

Hänek : Kjeld Nöhreim
Son héritier : Tömas Nöhreim (frère cadet)
Reste de sa famille proche : Mareïn Nöhreim (mère), Sïg’ Nörheim (benjamin)
Les membres du clan avec lien de sang : Kolld Nöhreim (oncle), Anë Bessjïm (arrière-grand-tante), Myrë Sorrd (cousine éloignée)
Les membres du clan sans lien du sang : Heïn Esjël (femme de Kolld), Istörk Sorrd (père de Myrë) et d’autres Erfaydiens liés au clan.


Histoire du Clan : Arbre généalogique de la famille Nöhreim (https://docs.google.com/spreadsheets/d/1b-4gECIgmpUhbREPYiQo0X-PdqWjmfFW__0lCa9NsMI/edit#gid=0).
Le Clan est né lors de l’union avec la famille Bessjïm. Les deux familles étant composées de nombreux membres habitant une même ville décidant de s’unir pour diriger la ville. Nåsr, grand ami du Hön, chef des Wedos des Cîmes de l’époque auraient décidés de s’unir après une bataille importante gagnée grâce aux Nöhreim. Ils ont toujours été très stables dans leur
façon de vivre. Le savoir de leurs aînés est très utiles au quotidien, ce qui expliquent pourquoi beaucoup savent plus lire et écrire ici que partout ailleurs.

Principes du Clan : Le Clan est connu pour ne jamais reculer face à l’adversité, aussi cruelle soit-elle. L’honnêteté et la loyauté sont de mises, et chaque membre, qu’il soit important ou non est écouté, compris. Le secret de cette inflexibilité réside donc dans cette attention apportée à tous.
Les entraînements sont durs, testant jusqu’à l’extrême limite la résistance des Nöhreim. Ce n’est pas tant leur force de frappe qui est impressionnante, mais leur robustesse et leur endurance qui est reconnue. Ils ont un gros potentiel défensif.
Le Clan est jeune, il s’est formé il y a quelques générations de cela, lors de l’union de la famille Nöhreim avec les Bessjïm. Pourtant elle est déjà célèbre pour sa force donc, mais aussi sa sagesse ; certains savent et aiment écrire et partagent ainsi leur savoir, on y apprécie la musique,…
Les gamins apprennent à se battre dès neuf ans et obtiennent leurs premières armes au bout d’un an de corps-à-corps. L’utilisation de la hache est très prisée, mais aussi celle du bouclier. Même si l’utilisation du lien est privilégiée, le clan sait que l’art du combat n’est pas à négliger. Ils vivent de chasse.
Hallëby est un village tranquille placé au coeur des plaines entre le Loch des Ecailles Noires et les Chaînes de Perceciel. Il est organisé autour d’une grande place sur laquelle il y a toujours du monde, des instituteurs, des marchands, des guerriers,... On y retrouve les plus gros commerce, aussi et surtout, une salle où se réunissent souvent les membres les plus importants du clan. C’est là que les grandes décisions sont prises, décidées, votées parfois.

Organisation actuelle : Le clan est très diversifiée ; il se nourrit grâce à la chasse et vit de tout ce qu’il fabrique grâce au cuir des bêtes, mais aussi de chants guerriers que leur musiciens exportent, ainsi que leurs conteurs. Etant située en plein coeur des plaines entres le Loch et les Chaînes de Perceciels, elle est parfaitement située pour partager sa culture avec toute la faction.
Dans Hälleby, les maisons sont très rapprochées, souvent même collées les unes aux autres… Ce rapprochement favorise beaucoup les échanges entre les villageois. L’entraide fait partie de la vie des Hällebiens. Ils entretiennent un lien privilégié avec la ville d’Ystenhaim, qui les fournissent en instruments de musique.


Devise : "Glacé, mais ne tremble jamais"

Réputation :Comme dit un peu plus haut, les Nöhreimiens sont connus pour leur ouverture, leur connaissance et leur résistance. Ils apparaissent comme un clan un peu “gentillet”, chouchoutant plus les membres que les entraînant. Mais pour qui écoute attentivement les rumeurs, on apprend que leurs exercices sont tellement durs que l’on peut y mourir, de froid ou d’épuisement. Pendant les batailles, on ne les voit pas agir de suite, on se demande même si leur présence est bien utile. Mais il arrive toujours un moment où ils deviennent indispensable et sont toujours capables de retourner la situation. Posés et réfléchis, leur devise leur correspond parfaitement : ils ne tremblent jamais.








avatar
Peuplade

On m'appelle Fjölan Kallhjärta


Infos Personnage
RANG: Peottre, Nivilk, Agazhar, Dhungaärd, Hermine, Alenoä, Edörja, Niklas, Oönvüla.
VILLE & APPARTENANCE : Ystenhaim, Shaas d'Argent, Clan Kallhjärta
MON AGE : 26 ans
Féminin
MESSAGES : 1002
AGE : 23
INSCRIT LE : 05/05/2012
PSEUDO HABITUEL : Sumire
Joyaux : 7200
http://www.ile-joyaux.com/t732-fjolan-kallhjarta#16739 http://www.ile-joyaux.com/t2021-faction-erfeydienne-les-shaas-d-argent
Posté dans Re: [Faction Erfeydienne] Les Shaas d'Argent   - Ven 14 Nov 2014 - 5:22

INFORMATION IMPORTANTE:

Suite à un problème de compréhension dans la chronologie actuelle, quelques événements ont du être décidés hors rp. Un feuillet a été crée pour le sous groupe, il sera complété au fur et à mesure

C'est ici ! (En bas, onglet Shaas d'Argent)

Je vous laisse tout de même ici ce résumé assez bref et un peu rude:

Fjölan fait son retour le 18 d'Arvur, conduisant Agazhar à Peottre et restant quelques jours avant d'escorter le vieil Oracle au Sud, comme il était prévu. Jusque là rien ne change pour vous, tous les rp que j'ai repéré durant cette période n'entravent rien. Ca se complique après.
La Hön fait donc son retour vers le 25 d'Arvur, les choses reprennent leur cours "habituel" comme depuis l'arrivée des Shaas à Pleyrion. L'arrivée d'Agazhar pourrait néanmoins créer des RPFB intéressants.
Le temps que l'information concernant les Korruliens circule du Nord au Sud, on va compter cinq jours. Sitôt l'information connue, les Shaas d'Argent reviennent au bercail, mais laisse un petit groupe de volontaire sur place, afin d'aider et d'envoyer régulièrement des informations sur la situation en Fendrevent.

Nous avons donc à décider ce qu'il s'est passé du 28 d'Andur au 19 d'Alvos. Il ne faut pas oublier que les Korruliens restent assez loin de la zone des Shaas, mais suffisamment pour faire quelques mission d'espionnage et des altercations rapides. On pourra supposer que ce temps aura surtout servi à la fortification progressive de certains villages, ainsi que, peut-être l'arrivée de nouveaux clans dans la Faction craignant pour leur sécurité.

Un petit récapitulatif rapide:

18 d'Arvur : Retour de Fjölan avec le vieil Oracle dans les Monts Rümar
25 d'Arvur : Fjölan et Agazhar sont de retour à Pleyrion
23 d'Andur : Korruliens envahissent le Nord
28 d'Andur : Les Shaas d'Argent repartent pour Argenlac

Période actuelle: 19 d'Alvos au 12 de Kinos


Enfin voilà, je suis désolée de m'être emmêlée les pinceaux, c'est un peu violent, mais j'espère que ça va à tout le monde. N'hésitez pas à me mp si vous avez des questions. >_<





On m'appelle Contenu sponsorisé

Posté dans Re: [Faction Erfeydienne] Les Shaas d'Argent   -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum