AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
» Communication externe
par Loth de la Vision Mar 21 Juin 2016 - 15:06

» Réversa [ TOP ]
par Invité Ven 27 Mai 2016 - 8:21

» Le monde de Dùralas
par Invité Jeu 26 Mai 2016 - 7:00

» Anthalia
par Invité Dim 22 Mai 2016 - 15:17

» Marbrume, La Cité des Damnés
par Invité Lun 16 Mai 2016 - 15:07

» Questionnaire pour soutenir infinite RPG !
par Invité Sam 14 Mai 2016 - 17:33

» Escalus
par Invité Jeu 12 Mai 2016 - 9:02

» Mass Effect : Reborn
par Invité Mar 10 Mai 2016 - 15:00

» Forum en pause
par Asàf Lysereän Mar 10 Mai 2016 - 13:47


Toute entrevue conduit aux commérages

avatar
Gens du Milieu

On m'appelle Aya Ellarwyn


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Arish
MON AGE : 28 ans
Féminin
MESSAGES : 71
AGE : 30
INSCRIT LE : 31/12/2012
PSEUDO HABITUEL : /
Joyaux : 160
http://www.ile-joyaux.com/t1265-dans-l-ombre-des-cultivateurs http://www.ile-joyaux.com/t1258-aya-ellarwyn-pour-vous-servir
Posté dans Toute entrevue conduit aux commérages   - Mar 3 Déc 2013 - 13:45

Précédent topic A l'ombre des saias, au coeur des problèmes et un premier rendez-vous

Aya avait joué les troubles-fêtes en rappelant à sa maîtresse qu'il était l'heure de partir. La jeune femme avait laissé le temps communément imparti à une première rencontre. Surveiller les deux tourtereaux avait ravivé les douloureux souvenirs de Kaled, souvenirs qu'elle avait refoulé ne souhaitant pas s'effondrer en public. Non, elle ne devait pas entâcher de tristesse un événement censé être joyeux. La seule chose qu'elle n'enviait pas aux Cultivateurs était leur mariage arrangé. Voir sa vie amoureuse dictée par les intérêts de la famille lui paraissait bien trop contraignant. Où était l'amour? Celui qui se construisait au fur et à mesure de la découverte de son partenaire? Un arrangement marital ne conduisait pas forcément à l'amour. En soit, elle espérait que le mariage de Lalah serait teinté d'amour.

Les deux femmes avaient rejoint leur moyen de transport. Une fois installée, l'ancienne Veilleuse décida de faire sa commmère.

- Alors mademoiselle Lalah, est-ce que Isfraël Serghar vous a fait bonne impression?

La Cultivatrice avait quasiment le même âge qu'Aya, ce qui pouvait faciliter certaines conversations. Cependant, Aya n'oubliait son statut de simple domestique, même si elle avait servi chez les VP. Elle avait ponctué sa question avec un sourire, et ne s'offusquerait pas d'un refus.

- Je sais que vos parents ont arrangé l'alliance, mais vous avez semblé bien vous entendre.

Une simple constatation mais qui révélait beaucoup sur le potentiel de l'union entre Desnolancès et Serghar, outre la dimension marchande. En dépit de la bonne humeur qu'elle affichait, le regard d'Aya était assombri par un voile de tristesse dut aux souvenirs qui la hantaient. Ramenant une mèche de cheveux derrière son oreille, elle tâcha de refermer sa boîte de souvenirs, comme quoi de sa relation avec Kaled les plus tristes revenaient plus facilement que les plaisants. Or, il n'était plus question d'elle mais de Lalah dorénavant. Alors elle reporta son attention sur la demoiselle.


Guide des Erfeydes

Ancienne VP (de 16 à 26-27 ans)

avatar
Cultivateur

On m'appelle Lalah Desnolancès


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : (ex : Muertiga - Les Gargans
MON AGE : 18 ans
Féminin
MESSAGES : 414
AGE : 26
INSCRIT LE : 06/02/2012
PSEUDO HABITUEL : Saya / wasp
Joyaux : 23
http://www.ile-joyaux.com/t537-vestiges-d-une-vie-ennuyante-lalah-desnolances http://www.ile-joyaux.com/t536-famille-cultivatrice-desnolances#12862
Posté dans Re: Toute entrevue conduit aux commérages   - Mer 4 Déc 2013 - 4:13

Lalah s'installa confortablement dans un fauteuil rembourré. Elle attrapa au passage un verre d'eau bien frais et le sirota. Perdu dans ses pensées, elle ne faillit pas entendre la question de sa servante Aya. La jeune cultivatrice appréciait beaucoup cette dernière. Oh certes, elle la considérait plus comme sa servante personnelle que comme une amie, mais c'était une personne à l'écoute facile. Elle aimait aussi son jugement qu'elle trouvait toujours mature et réfléchie. Et même si parfois, elle faisait la mou devant ses réflexions, cela n'empêchait pas Lalah d'y réfléchir à deux fois par la suite.

"C'est un charmant jeune homme cela va sans dire. " se contenta t-elle de dire. Mais le regard que lui lança Aya suffit à la débloquer et une avalanche de paroles surgir de nul part.

"Oh et puis il est très beau ! Tu ne trouves pas ? Je suis sûre que nous aurons de beaux enfants ! J'aime bien sa timidité aussi, tu ne trouves pas trop mignon ?  Bon par contre, j'espère qu'il sait être homme et sûr de lui quand il le faut. Bien que ma dote soit plus grosse et que je sois l'héritière, j'aurai besoin d'un époux fiable pour m'aider dans la gestion du domaine. Père ne sera pas la éternellement malheureusement... Mais c'est un homme charmant. Je dois avouer que j'avais peur que Père et Oncle Rhuc me trouve un vieux prétendant mais pour le coup... je suis très étonnée. Et toi tu en penses quoi ? Tu crois qu'il me trouves comment ? J'espère que je n'ai pas été trop sotte !"

Et voilà, la jeune Lalah superficiel que sa famille aimait tant était de retour. Après des jours à avoir le moral en baisse et à être grognon, la jeune femme semblait enfin se réveiller.
Au fond d'elle, elle eut une pensée pour Thélador. Isfraël et lui était totalement différent. Tandis que Thélador dégageait de lui une impression de protection, Isfräel, lui, était plus réservé mais semblait d'une infime gentillesse.
Perplexe, Lalah se demanda si elle pourrait un jour venir à oublier son premier amour Thélador, pour le replacer par une vie de couple avec Isfraël. Elle savait qu'elle s'entendrait très bien avec son futur époux, son tempérament calme irait parfaitement avec le caractère un peu trop affirmé de la jeune femme. Mais le coté romantique de Lalah s'attristait de ne point pouvoir vivre une romance interdite avec son demi-frère.


 


Kit par Thélador ♥
avatar
Gens du Milieu

On m'appelle Aya Ellarwyn


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Arish
MON AGE : 28 ans
Féminin
MESSAGES : 71
AGE : 30
INSCRIT LE : 31/12/2012
PSEUDO HABITUEL : /
Joyaux : 160
http://www.ile-joyaux.com/t1265-dans-l-ombre-des-cultivateurs http://www.ile-joyaux.com/t1258-aya-ellarwyn-pour-vous-servir
Posté dans Re: Toute entrevue conduit aux commérages   - Dim 8 Déc 2013 - 15:51

Pendant quelques instants, Aya se demanda si Lalah allait en dire plus sur sa rencontre. Finalement, un flot de paroles vint assouvir la curiosité de la domestique. Un sourire de connivence vint ponctuer la première remarque de sa maîtresse. Aya ne pouvait nier que Isfrael Serghar soit un bel homme, par certains traits il lui rappelait Kaled néanmoins les deux hommes étaient différents sur d'autres points.

- Je suis d'accord, le jeune Serghar est doté d'un charme certain. Quant à son caractère, vous n'en avez vu qu'une facette. Je suis sûre que vous découvrirez bien plus avec le temps. Et même si cette rencontre a été orchestré par vos parents, je ne doute pas que des liens se tisseront. Vous étiez si mignons tous les deux.

Aya était sincère, cependant elle ne pouvait présumer du devenir de la relation entre Lalah et Isfrael.

- Votre dot est conséquente à n'en pas douter, mais je doute que ce fut ce à quoi il pensait pendant votre conversation. Bien qu'elle n'ait connaissance de la teneur de leur échange, Aya avait pu observé leur langage corporel, très révélateur surtout pour une ex-Equipière de recherche. Il semblait vraiment prendre à cœur de vous plaire, mais on ne peut se faire un portrait exhaustif en une seule rencontre. En tout cas, de mon point de vue, vous ne le laissez pas indifférent.

La crainte de Lalah se révéla infondée suite à cette journée néanmoins lorsqu'il était question d'argent les désirs des prétendants n'étaient pas pris en compte. Un vieux mari aurait pu être intéressant puisqu'il aurait laissé rapidement le domaine à sa femme, sauf que celle-ci n'aurait pu profiter de sa vie. De plus, il n'était guère encourageant de se savoir manipulé, ce qui était monnaie courante au sein des hautes sphères et cela retrouvait parfois dans son propre milieu.

- Je n'ai pas trouvé que vous ayez fait preuve de maladresse. Les premières rencontres sont parfois délicates, mais le plus simple pour éviter les fausses notes est de rester soi-même. Le repas caritatif sera une bonne occasion de développer cette relation naissante. Si vous n'avez pas ressenti de malaise, hors celui dut au stress, je pense qu'il y a du potentiel.

Aya se tut. Elle s'était permise de donner son avis suite à la demande de Lalah, bien qu'elle l'aurait certainement fait dans tout les cas.

- Par contre, ne vous laissez pas dicter votre conduite par un tiers...

La jeune Cultivatrice avait certainement déjà eu ce type de recommandations, mais Aya se fit la remarque qu'elle devait obéissance à ses parents et qu'il lui faudrait concilier plusieurs buts. Ce qui l'amenait vers une nouvelle question.

- Avez-vous déjà envisagé d'autres occasions hormis le repas ?

Sait-on jamais, d'ici à ce que la demoiselle prenne les choses en main...


Guide des Erfeydes

Ancienne VP (de 16 à 26-27 ans)

avatar
Cultivateur

On m'appelle Lalah Desnolancès


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : (ex : Muertiga - Les Gargans
MON AGE : 18 ans
Féminin
MESSAGES : 414
AGE : 26
INSCRIT LE : 06/02/2012
PSEUDO HABITUEL : Saya / wasp
Joyaux : 23
http://www.ile-joyaux.com/t537-vestiges-d-une-vie-ennuyante-lalah-desnolances http://www.ile-joyaux.com/t536-famille-cultivatrice-desnolances#12862
Posté dans Re: Toute entrevue conduit aux commérages   - Jeu 19 Déc 2013 - 6:05

Pour une fois, Aya avait décidé de se montrer bavarde. Lalah lui lança un coup d'oeil intéressée. Elle aimait beaucoup sa servante car elle avait toujours su être franche tout en choisissant bien ses mots.
Certes, elles n'étaient pas issue de la même condition sociale mais Lalah n'était pas une maîtresse méchante. Elle avait grandi en travaillant de ses mains, en participant au domaine et en apprenant à traiter les petits gens avec respect. Son père avait toujours mit un point d'honneur à être un homme respectable. Et la douceur de sa mère n'avait fait qu’accroître ce sentiment chez Ianyrl.
En grandissant, Lalah avait compris qu'il y avait aussi un très gros point stratégique à être propre du peuple. Les Desnolancès étaient appréciés par leur honnêteté et leur travail. Cultivateurs ou non, ils travaillaient dur chaque jour pour remercier Ruyn de leur bonne fortune.

Lorsqu'Aya était entrée dans son service, Lalah avait tout d'abord perplexe puis au final, elle avait apprit à aimer l'esprit vif et intelligent de la jeune femme.

Pour l'heure, la discussion tournait autour de Isfraël et la jeune cultivatrice reporta son attention sur les dires de la korrulienne.

"D'autres occasions dis-tu ?" Lalah porta la main à son menton en signe de reflexion et continua "Non je pense que je ne dois pas presser les éléments. Ca ne serait pas correcte de ma part et je ne voudrai pas ternir notre réputation. Et puis, je ne le connais pas vraiment. Je veux dire par là qu'il est bien gentil maintenant mais... Aya, et si plus tard, il devait une autre personne ?"

Cette pensée la frappa de plein fouet soudainement. Il n'était pas rare qu'un homme change totalement d'attitude une fois marié. Oh certes, c'était Lalah l'héritière, mais en cas d'accident, ce serait son époux qui prendrait la succession.

La jeune femme n'était pas du genre suspicieuse et inquiète mais elle avait lu beaucoup de romans et les ragots allaient bon train dans son entourage.


 


Kit par Thélador ♥
avatar
Gens du Milieu

On m'appelle Aya Ellarwyn


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Arish
MON AGE : 28 ans
Féminin
MESSAGES : 71
AGE : 30
INSCRIT LE : 31/12/2012
PSEUDO HABITUEL : /
Joyaux : 160
http://www.ile-joyaux.com/t1265-dans-l-ombre-des-cultivateurs http://www.ile-joyaux.com/t1258-aya-ellarwyn-pour-vous-servir
Posté dans Re: Toute entrevue conduit aux commérages   - Mar 31 Déc 2013 - 5:26

Lalah savait se montrer réfléchie, elle prenait la mesurer de la situation et, pour Aya, cela devait découler de son éducation de cultivatrice. La domestique accueillit la mention de patience avec un sourire entendu.

- Il est vrai qu'il faut prendre son temps pour découvrir quelqu'un. Et comme vous le dites, cela ne conviendrait pas à une Cultivatrice de brûler les étapes.

L'inquiétude qui saisit son interlocutrice força Aya à méditer sa réponse. Chaque personne était différente et son caractère pouvait évoluer tout au long de sa vie. Ainsi, un homme bon pouvait devenir aigri par le pouvoir ou une perte. L'ancienne VP en avait fait les frais. Après le décès de Kaled, elle s'était montrée exécrable avec son entourage, se renfermant sur elle-même, accusant tout un chacun du sort qui l'accablait.

- Rien ne nous permet de dire qu'une personne ne changera pas d'un iota au cours de sa vie. Les épreuves et les situations qui jalonnent son existence forge son caractère à chaque instant. Monsieur Isfrael est une personne gentille et qui semble réservée aujourd'hui, peut-être qu'il deviendra plus sûr de lui quand il vous secondera dans la gestion du domaine. On ne peut dire s'il changera ou non, néanmoins vous remarquerez bien assez vite s'il est un manipulateur ou pas. Et puis vous ne serez pas seule... Sachez être à l'écoute des rumeurs tout en faisant la part des choses. On apprend parfois des éléments fort intéressants.

La jeune femme pourra compter sur les membres de sa famille en cas de problème ou de doute, de plus Aya avait à charge la protection de sa maîtresse. Son handicap pouvait induire en erreur un adversaire, cependant, Aya s'entrainait pour pallier cette déficience. Certes, elle ne retrouvera pas le niveau qu'elle avait chez les Veilleurs, mais elle ferait en sorte d'en réacquérir un des plus respectables.

- Un des éléments essentiels dans un couple ou une équipe est le dialogue, il permet de désamorcer nombre de conflits, d'éclaircir les doutes et d'apprendre à connaitre autrui. Une chose, ne restez jamais seule avec vos questions, elles risqueraient de vous ronger de l'intérieur.

Aya se montrait prolixe en conseils. Elle, qui d'ordinaire préférait qu'on oublie sa présence, faisait preuve d'une bon écoute pour sa maîtresse. Ce qui était aussi le rôle d'une servante attitrée.


Guide des Erfeydes

Ancienne VP (de 16 à 26-27 ans)

On m'appelle Contenu sponsorisé

Posté dans Re: Toute entrevue conduit aux commérages   -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum