AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
» Communication externe
par Loth de la Vision Mar 21 Juin 2016 - 15:06

» Réversa [ TOP ]
par Invité Ven 27 Mai 2016 - 8:21

» Le monde de Dùralas
par Invité Jeu 26 Mai 2016 - 7:00

» Anthalia
par Invité Dim 22 Mai 2016 - 15:17

» Marbrume, La Cité des Damnés
par Invité Lun 16 Mai 2016 - 15:07

» Questionnaire pour soutenir infinite RPG !
par Invité Sam 14 Mai 2016 - 17:33

» Escalus
par Invité Jeu 12 Mai 2016 - 9:02

» Mass Effect : Reborn
par Invité Mar 10 Mai 2016 - 15:00

» Forum en pause
par Asàf Lysereän Mar 10 Mai 2016 - 13:47


« La douleur persiste pour qui n’a pas d’espoir. »

avatar
Milice

On m'appelle Jens von Schroeder


Infos Personnage
RANG: Déserteur de la milice, ancien capitaine
VILLE & APPARTENANCE : Errande ; fils de bourgeois
MON AGE : 32 ans
Masculin
MESSAGES : 735
AGE : 27
INSCRIT LE : 02/01/2012
PSEUDO HABITUEL : Jezibaba
Joyaux : 1434
http://www.ile-joyaux.com/t554-jens-von-schroeder-ou-le-mythe-d-icare http://www.ile-joyaux.com/t368-jens-von-schroeder
Posté dans « La douleur persiste pour qui n’a pas d’espoir. »   - Jeu 19 Déc 2013 - 15:36

Rappel du premier message :


❝ La douleur persiste pour qui n'a pas d'espoir ❞

Jörd, Skye, Chilali, Jens


Cela ferait bientôt sept jours que le groupe de miliciens avait quitté la base principale et s'était aventuré dans l'enceinte de la muraille.

Arrivé devant l'ouverture de cette dernière, Jens ne put s'empêcher de penser que l'expédition qu'il avait menée plus tôt n'avait eu aucun rôle dans la découverte de ce passage. D'ailleurs, concernant ladite expédition, c'était comme si elle n'avait jamais eu lieu, les supérieurs étant bien trop occupés à s'inquiéter de la gloire que leurs hommes leur rapporteraient. Ceux dont il avait envié les grades il y avait encore peu de temps lui semblaient à présent inutiles et bien trop lents pour obtenir des résultats concrets. À présent cette ambition de grimper les échelons avait été balayée par de nombreux doutes qu'il ne parvenait pas à chasser de son esprit.

Le petit groupe se composait de huit autres miliciens sous ses ordres, ainsi que de son invitée de marque : Jörd. Elle et lui avaient conclu un marché. La boréalienne devait lui permettre de retrouver la trace du soldat Lewis, et en échange... Il ne lui avait rien promis mais seulement laissé l'espoir de la libérer une fois qu'il aurait obtenu satisfaction.
Jens n'était pas dupe, si l'autochtone avait accepté cette "alliance", c'est qu'elle devait avoir quelque-chose en tête pour la suite des événements, ce pourquoi il avait préféré s'entourer de soldats expérimentés. Quatre en tête de cortège et les quatre autres en queue, Jörd était sous bonne surveillance et se trouvait les mains liées dans le dos et les pieds lestés pour parer à toute envie de fuite. Jens, lui, tenait la chaîne accrochée à ses menottes et caressait régulièrement la crosse de son blaster. Si elle fuyait, il n'aurait d'autre choix que d'utiliser les grands moyens pour la stopper.

Le temps grisonnant et le paysage blanc s'étendant à perte de vue ressemblaient à ceux qu'ils avaient pu observer la veille, la neige qu'ils foulaient s'écrasaient comme celle qu'ils avaient foulée l'avant veille, ce brouillard épais les déroutait comme il l'avait fait depuis leur départ. Les épais nuages rendait impossible l'orientation par les astres et il fallait s'en remettre à leur guide qui avait tout à gagner à les perdre.
L'exaspération commençait à se faire sentir dans les rangs et, tandis que le soleil commençait doucement à descendre, tous n'attendaient que de monter le camp et de se réchauffer autour d'un feu en espérant que leur officier retrouverait la raison et déciderait de rebrousser chemin.



AVATAR ©SKYE ♥


Milice

On m'appelle Jens von Schroeder


Infos Personnage
RANG: Déserteur de la milice, ancien capitaine
VILLE & APPARTENANCE : Errande ; fils de bourgeois
MON AGE : 32 ans
MESSAGES : 735
INSCRIT LE : 02/01/2012
http://www.ile-joyaux.com/t554-jens-von-schroeder-ou-le-mythe-d-icare http://www.ile-joyaux.com/t368-jens-von-schroeder
Posté dans Re: « La douleur persiste pour qui n’a pas d’espoir. »   - Mer 9 Avr 2014 - 9:12

La brume créée par les éclats de glace rendaient l'atmosphère lourde et limitait la précision des tirs miliciens. Les soldats restants n'ayant encore jamais eu affaire à la force mystique des boréaliens devaient laisser leur surprise de côté afin de rester en vie, et accessoirement d'atteindre leurs cibles, chose déjà suffisamment compliquée par le mur de flammes bleues qui les aveugla.

Le capitaine eut à peine le temps de recouvrer la vue qu'il distingua créature tellurique qui avançait dans sa direction. Tirant une fois dessus, il s'aperçut bien vite que la chose ne craignait pas la brûlure de son fusil. Il lui faudrait alors tenter d'en désolidariser chaque partie. Rampant vers la paroi la plus proche, le capitaine traînait difficilement sa jambe qui le ralentissait considérablement et finit par atteindre son but, se redressant en s'appuyant contre la roche. Saisissant son arme par le canon, il menaçait l'effigie de la crosse de son fusil sans trop y croire et jeta un rapide coup d'œil au camp ennemi pour tenter de deviner qui la dirigeait.

Jens croisa un bref instant le regard de Jörd, plus assassin que jamais. La jeune femme avait toutes les raisons du monde de le haïr en cet instant, songea l'officier qui n'avait pas eu l'occasion de tenir sa promesse. Mais que pouvait-il faire à présent ? Elle avait retrouvé l'une des siens et était à présent libre de ses mouvements et dans l'action, aucun moyen de savoir lesquelles de ces offensives étaient siennes, la reléguant alors au rang d'ennemie. Mais il n'y avait pas de temps pour s'attarder en réflexions, le plafond de la grotte commençant à émettre un grondement inquiétant. Levant brièvement les yeux, Jens le vit se craqueler pour finalement pleuvoir sur la zone de combat et n'eut d'autre choix que de plonger à terre pour en éviter les débris.

Le vacarme assourdissant de la pierre s'écrasant sur le sol s'arrêta finalement alors qu'il se retournait pour constater l'étendue des dégâts. Le nuage de poussière se dissipant, l'errandais finit par distinguer un tas de roche d'où provenaient les gémissements de quelques uns de ses hommes, pour les plus chanceux ayant survécu. Quoique, chanceux... Encore fallait-il qu'ils parviennent à se dégager. Voulant serrer la crosse de son fusil, Jens ne sentit aucune sensation au bout de son bras qu'il découvrit écrasé par une pierre anguleuse. Il savait le temps compté pour son membre qui se privait peu à peu de son sang et qui, déjà, avait perdu sa sensibilité. Tendant sa main valide, il voulut la mettre sur l'arme qu'il comptait utiliser comme levier mais fut interrompu par des bruits de pas derrière lui. Se retournant, il se retrouva face aux fuyardes qui avaient désormais le champ libre pour s'échapper de cette grotte qui s'effondrerait sous peu.

Son regard soutenait les leurs. Lui qui avait toujours été réputé pour son sang froid n'avait jamais été aussi calme qu'en cet instant. Ses yeux ne leur exprimaient aucune haine ni rancœur, seulement un soudain sentiment de fatigue et de lassitude qui avaient fini par l'envahir à présent qu'il n'attendait plus que de savoir si ce seraient ces femmes ou les entrailles de la montagne boréalienne qui auraient raison de lui.

EDIT :
 
avatar
Peuplade

On m'appelle Chilali Kohanakishi


Infos Personnage
RANG: ancienne éclaireuse devenue... déserteuse ?
VILLE & APPARTENANCE :  Hrim [sud-est] ; Clan Kohanakishi
MON AGE :  20 ans
Féminin
MESSAGES : 858
AGE : 39
INSCRIT LE : 14/03/2012
PSEUDO HABITUEL : Alyaa
Joyaux : 270
http://www.ile-joyaux.com/t593-empreintes-dans-la-neige-le-temps-s-estompe-reflets-d-argent http://www.ile-joyaux.com/t568-chil-tombe-le-masque
Posté dans Re: « La douleur persiste pour qui n’a pas d’espoir. »   - Ven 11 Avr 2014 - 16:07

HRP:
 

Chil s'éveilla comme d'un rêve à l'appel de son amie. Pourtant, elle avait vu. Elle avait vu Jörd se jeter dans la direction de l'ancien chef de Skye. Elle avait vu l'homme s'effondrer sous un tir de cette dernière. Elle avait vu Jörd foncer sur lui sans freiner sa course. Pendant tout ce temps, elle avait protéger sa course à l'assaut du Matroscien, écartant les autres avec autant de vigueur que le golem. Elle avait même écarter des blocs de glace et de roche tombant du plafond sans même comprendre ce qui se passait vraiment. C'était comme d'être plongée dans un rêve dont vous n'êtes que le spectateur. Chil était si absorbée par ses projections d'ithylium qu'elle s'était comme détachée de la réalité. Et le rêve virait au cauchemar.
Elle ne dut son salut qu'à la voix de Skye, qui la ramena sur terre aussi sûrement qu'une claque. Elle prit conscience des dernières secondes écoulées dans un battement de cil et saisit Skye par la manche. Oubliant la douleur et les fines stries de sang qui rayaient sa jambe, elle entraîna la Matroscienne vers la sortie, priant le Gardien pour que Jörd soit entrain de faire de même. Dans la cohue, elle ne pouvait rien faire de plus.
Les soladts paniqués couraient dans tous les sens ; certains, embrouillés par les blocs qui se détachaient ça et là, ne semblaient plus savoir où se trouvait l'ouverture et partaient dans la mauvaise direction. D'autres n'avaient pas même le temps de faire un pas qu'ils se retrouvaient plaqués au sol par la grotte elle-même. Ce qui avait constitué leur refuge devenait désormais leur tombeau. Le Gardien saurait quoi faire de leurs âmes. Chil ne s'en préoccupait pas.

Pourtant, avant d'avoir atteint la sortie, elle tomba nez à nez avec le chef Matroscien qui faisait face à Jörd. Son regard frappa Chil qui vit là celui d'un homme qui abandonne. Un instant, elle eut pitié de lui. Pitié parce qu'il cessait la lutte. Pitié parce qu'il était prêt à accueillir la mort. On l'apprend aussi, dans les clans, mais l'on se bat jusqu'au bout. Puis elle croisa le regard de Jörd, déterminé, volontaire, de ces regards que rien ne peut arrêter. Et elle n'allait certainement pas s'interposer. Mais elle ne la laisserait pas derrière non plus.

Immobile, Skye à son côté, Jörd et le Matroscien sur leur chemin vers la sortie, elle hésitait pendant que la grotte se refermait sur eux comme une mâchoire de Wörmen.
avatar
Peuplade

On m'appelle Jörd Hræsvelg


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Les Cimes Hérisées _ Early Dawn
MON AGE : 25 ans
Féminin
MESSAGES : 131
AGE : 32
INSCRIT LE : 11/07/2012
PSEUDO HABITUEL : /
Joyaux : 105
http://www.ile-joyaux.com/t868-dualite-aventureuse-jord http://www.ile-joyaux.com/t859-jord-hraesvelg
Posté dans Re: « La douleur persiste pour qui n’a pas d’espoir. »   - Sam 12 Avr 2014 - 10:13

Jörd n'avait pas prévu que la grotte se transforme en piège mortel. Pourtant, alors qu'elle s'élançait vers Jens elle dut se rendre à l'évidence que le plafond s'écroulait. Elle remerciait intérieurement Chilali pour la protection qu'elle lui offrait et décida de ne conserver qu'un golem. Arrivée devant le soldat matroscien, elle s'arrêta le temps de prendre conscience de la situation. L'adrénaline du combat maintenait encore ses sens en alerte. Trouver Jens coincé sous une roche lui ôta le plaisir de l'affronter. Son regard déterminé accrocha celui résigné de son ancien geôlier.  

La grotte continuait de se refermer sur elle-même. Jörd jeta un coup d’œil à la sortie qui se trouvait à quelques mètres de là. Comme il aurait été facile de la laisser là et de partir. Un étranger en moins... Chilali et Skye se trouvaient à ses côtés.

- Sortez, leur lança-t-elle, je vous suis.

Elle comprenait la réaction de sa compatriote, mais elle ne voulait pas qu'elle risque sa vie si près du but. Elle s'accroupit près de Jens et le saisit par le col, peu importait la douleur occasionnée.

- Toi, pas mourir...

Jörd prit une goutte d'ithylium et transforma la roche en sable, libérant le membre prisonnier. Son état n'était guère encourageant et le risque d'amputation était élevé. Elle remit Jens sur pied, passant le bras valide autour de son cou et mena son ennemi à l'extérieur. Quand ils furent à l'abri, l'erfeydienne se libéra de son fardeau. A cet instant, elle prit conscience des contusions et ecchymoses qu'elle avait récolté dans la bataille et grimaça. Pourtant cela ne l'empêcha pas d'adresser un regard dissuasif à Jens pour qu'il n'envisage pas de s'enfuir. De toute manière, elle ne lui donnait que peu de chance de survivre aux Erfeydes.

- Il faut le soigner sinon il risque l'infection.

Elle ne savait si Chilali avait de quoi donner les premiers soins. Mais l'idéal serait de rejoindre un village ou Pleyrion.


Guide des Erfeydes
avatar
Milice

On m'appelle Skye Lewis


Infos Personnage
RANG: Chilali, Jens et Jörd
VILLE & APPARTENANCE : Milice - Soldat, Spécialiste en explosif
MON AGE : 26 ans
Féminin
MESSAGES : 359
AGE : 26
INSCRIT LE : 16/11/2011
PSEUDO HABITUEL : Azaëlle haha
Joyaux : 73
Posté dans Re: « La douleur persiste pour qui n’a pas d’espoir. »   - Sam 12 Avr 2014 - 11:49

Les événements défilèrent à la suite des autres sans que Skye ne les comprennent. Dans l'action, elle avait suivi sans réfléchir Chil et en un battement de cil, elle était déjà dehors. L'air frais l'a fit tousser et la jeune rouquine trébucha à terre, les deux genoux dans la neige. Autour d'eux, un silence de mort se faisait entendre.

Dans la course, Jörd avait tiré Jens de la grotte. Se relevant, Skye se précipita vers lui pour constater son état. Sa blessure à la jambe était entièrement sa faute et la culpabilité rongea le cœur de la matroscienne. Elle avait tiré sur un milicien, et en plus, sur son supérieur. Parce qu'il était plus haut gradé, elle lui devait le respect mais la nouvelle Skye commençait d'ors et déjà à se détacher de toutes ces futilités.

Le matroscien était visiblement mal en point, il haletait et lançait des regards assassins à tout va. Elle savait qu'il lui en voulait mais n'avait-il pas lui aussi pointé son arme sur elle ?

A contrecœur, Skye se leva et se tourna vers Chil. Dans l'action, elle n'avait pas vraiment vu si ses acolytes avaient été blessé. Du sang avait transpercé sa couche de vêtements, et inquiète pour la santé de son amie Skye la questionna :

« Chil ! Toi avoir mal ? Montres à moi ! Beaucoup de sang ! »

Puis, un bruit sourd se fit entendre, et la grotte qu'ils venaient tout juste de quitter s’effondra entièrement. Écrasant sur son passage, les dizaines de miliciens restant.



avatar
Milice

On m'appelle Jens von Schroeder


Infos Personnage
RANG: Déserteur de la milice, ancien capitaine
VILLE & APPARTENANCE : Errande ; fils de bourgeois
MON AGE : 32 ans
Masculin
MESSAGES : 735
AGE : 27
INSCRIT LE : 02/01/2012
PSEUDO HABITUEL : Jezibaba
Joyaux : 1434
http://www.ile-joyaux.com/t554-jens-von-schroeder-ou-le-mythe-d-icare http://www.ile-joyaux.com/t368-jens-von-schroeder
Posté dans Re: « La douleur persiste pour qui n’a pas d’espoir. »   - Dim 20 Avr 2014 - 16:54

Le regard de Jens s'était fixé sur chacun de ceux des jeunes femmes La masquée tout d'abord. Que faisait-elle à rester là alors que la mâchoire de la grotte menaçait de se refermer à tout moment ? Elle était bien trop loin pour qu'il ne puisse deviner par ses yeux si c'était la peur ou l'inconscience qui la rendait immobile, à côté de Skye. À elle, il adressa un regard chargé de reproche qui n'était plus celui d'un officier, ni même d'un matroscien. Seulement celui d'un homme se sentant trahi et dont les efforts faits pour la retrouver allaient lui valoir la vie.

Il fixa enfin Jörd qu'accompagnait une seconde créature de pierre qu'il n'avait pas remarquée, trop occupé à chercher comment se débarrasser de la première. La boréalienne l'avait à sa merci, et il priait presque pour que ce soit elle qui donne le coup fatal. Mais elle ne semblait pas de cet avis. Elle laissa échapper des mots qu'il ne comprit qu'en voyant Skye et Chil sortir de la grotte et, alors qu'il n'attendait plus que le coup de grâce, elle décida qu'il vivrait. Trop submergé par l'incompréhension de cette décision, il ne fit pas attention à la transformation qu'elle exerça sur la pierre, le libérant par la même occasion.

Sans demander son reste il la suivit à l'extérieur et finit installé sur une souche d'arbre. Jörd n'eut pas à parler pour lui faire comprendre qu'il ne valait mieux pas qu'il tente de s'enfuir, mais dans son état, ç'aurait  été peine perdue.
Les voix de ses hommes encore dans la grotte le firent se retourner. L'officier poussa un cri d'encouragement, espérant que les miliciens encore valides retrouveraient leur chemin à travers les décombres, mais en vain, personne n'en sortit. Dépité, Jens reprit place sur sa souche pour voir Lewis se précipiter vers lui. Il la fixa avec ce même regard qu'il lui avait adressé dans la grotte. Que venait-elle faire à ses côtés ? N'en avait-elle pas suffisamment fait pour courir à sa perte ? S'emparant d'une poignée de neige, il l'appliqua contre la brûlure qu'elle lui avait faite à la cuisse et ne réagit pas lorsqu'elle retourna voir sa complice. Qu'elle reste avec elle puisqu'elle le souhaitait, il n'avait plus rien à espérer d'elle.

Jörd s'était adressée à la masquée sans lui laisser l'occasion de la comprendre. Levant les yeux vers elle, il se demandait quels étaient ses plans, et qu'est-ce qui avait pu la pousser à le sortir de là.

- Pourquoi ?

Mais avant même qu'elle n'ait le temps de lui répondre, le vacarme de la pierre retentit jusque dans la vallée en contrebas, faisant sursauter l'officier qui regarda le spectacle, horrifié. Ses hommes s'étaient retrouvés enterrés, vivants ou non, en cette terre inconnue. Criant de nouveau, de rage cette fois, il se leva brusquement et se jeta sur le mur de gravats qu'il entreprit de désolidariser, plantant les ongles de sa main valide dedans. Levant la gauche pour faire de même, il la posa sur une pierre dont il ne sentit ni la fraîcheur, ni la porosité, et constata avec effroi que son avant bras gauche avait bleui.

Il se retourna vers le groupe de femmes et se laissa glisser jusqu'au sol, sans un bruit. Il ne serait d'aucun secours à ces matrosciens dont les familles ne feraient jamais le deuil et s'en maudissait intérieurement. Il ne lui restait qu'à prier pour qu'ils aient tous connu une mort sans souffrance plutôt que d'étouffer à petit feu dans des cavités restreintes, mais il ne trouvait aucune divinité vers qui tourner ses prières, Vama ne semblant plus être qu'un simulacre de déesse tout juste bonne à nommer en allant conquérir une terre glacée.

En cet instant, il les haïssait toutes les trois et aucune à la fois, ne saisissant toujours pas pourquoi aucune d'elles ne l'avait achevé alors qu'elles en avaient chacune eu l'occasion et la raison. Sa main encore rosée passa sur son visage couvert d'hématomes, de plaies et de quelques filets de sang qui en coulaient selon l'importance. L'homme au sang froid n'était plus qu'un homme anéanti ne sachant pas même pourquoi il vivait encore. Levant les yeux vers les responsables de ce carnage, il attendait d'elles une action, n'importe laquelle, qui lui donnerait un semblant d'explication sur le fait qu'il respirait avec elles.



AVATAR ©SKYE ♥

avatar
Peuplade

On m'appelle Chilali Kohanakishi


Infos Personnage
RANG: ancienne éclaireuse devenue... déserteuse ?
VILLE & APPARTENANCE :  Hrim [sud-est] ; Clan Kohanakishi
MON AGE :  20 ans
Féminin
MESSAGES : 858
AGE : 39
INSCRIT LE : 14/03/2012
PSEUDO HABITUEL : Alyaa
Joyaux : 270
http://www.ile-joyaux.com/t593-empreintes-dans-la-neige-le-temps-s-estompe-reflets-d-argent http://www.ile-joyaux.com/t568-chil-tombe-le-masque
Posté dans Re: « La douleur persiste pour qui n’a pas d’espoir. »   - Lun 21 Avr 2014 - 4:35

Le calme soudain résonna à leurs oreilles comme une veine palpitante. La grotte s'était tue, emportant dans son silence les cris des hommes à jamais piégés à l'intérieur.
Le premier à réagir, lorsque les pierres eurent cessé de bouger, fut le Matroscien. Et bien qu'elle n'ait aucune empathie à son égard, Chil comprit son geste. Il venait de perdre ses hommes et seul le désespoir pouvait pousser quelqu'un à se jeter inutilement sur des rochers immobiles. Allez savoir ce qui poussa Chil vers lui. Peut-être le fait qu'il soit Matroscien, justement. Elle ne prétendait pas comprendre ce qu'il s'était passé entre Skye et lui et le fait que son amie soit venue les libérer ne présageait rien de bon quant à ses intentions à lui envers Jörd et elle. Pourtant, forte de son amitié avec Skye, Chil ne pouvait décemment le condamner trop vite.

Elle pressa le bras de son amie afin de la rassurer et vint s'accroupir, malgré la douleur de sa jambe, près de l'homme dont elle s'évertua à éviter le regard accusateur.
« Fais-nous un feu, Skye ! » lança-t-elle à son amie.
Avec l'aide de Jörd qui, manifestement, voulait qu'il vive, elle prit son bras meurtri, avec autant de délicatesse qu'elle en avait eut pour les doigts de Skye. Tandis que Jörd ouvrait son manteau, Chil le força a glisser sa main sous son aisselle, afin que celle-ci soit au chaud. Puis Jörd referma les pans comme elle put.
« Pas bouger », lui intima Chil sans le regarder. « Reste chaud. »
Puis elle ouvrit son sac, en sortit la tisane calmante et tendit le flacon de kärsvard à Jörd pour qu'elle en mette sur la jambe du Matroscien. Enfin, elle se tourna vers Skye qui s'affairait derrière elles. C'est alors qu'elle remarqua son flanc ensanglanté.
« Ta blessure ! Elle s'est rouverte ! » s'écria-t-elle en se précipitant vers elle. « Montre-moi ! »

HRP:
 
avatar
Peuplade

On m'appelle Jörd Hræsvelg


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Les Cimes Hérisées _ Early Dawn
MON AGE : 25 ans
Féminin
MESSAGES : 131
AGE : 32
INSCRIT LE : 11/07/2012
PSEUDO HABITUEL : /
Joyaux : 105
http://www.ile-joyaux.com/t868-dualite-aventureuse-jord http://www.ile-joyaux.com/t859-jord-hraesvelg
Posté dans Re: « La douleur persiste pour qui n’a pas d’espoir. »   - Sam 26 Avr 2014 - 11:13

Spoiler:
 

La question de Jens était pertinente et Jörd savait parfaitement pour quoi elle l'avait sauvé. Il représentait un ennemi et inverser les rôles permettrait peut-être aux erfeydiens d'en apprendre plus sur ces envahisseurs et surtout sur leurs capacités. Bien que Jens soit un adversaire, la guerrière ne resta pas insensible devant les sentiments qui étreignirent le matroscien suite à l'effondrement de la grotte sur le reste de ses hommes. Elle comprenait parfaitement le sentiment de perte de frères d'armes. Alors elle le laissa tranquille le temps qu'il extériorise tout cela.

Quand il se laissa glisser le long de la paroi, Chilali s'approcha et entreprit de le soigner. Jörd suivit les instructions de la soigneuse et administra le kärsvard. Jörd n'hésita pas à soutenir le regard accusateur de Jens et finit par répondre à sa question.

- Util...

Cela résumait bien les intentions de la jeune femme. Cette dernière observa les deux autres femmes et remarqua leurs blessures. Chilali s'était déjà précipitée vers son amie, alors elle les laissa panser leurs blessures. Skye s'était acquittée de sa tâche et le feu commençait à dispenser sa chaleur. Jörd se redressa et sentit les contusions qui recouvraient son corps mais jugea qu'elle s'en était plutôt bien sortie comparé aux trois autres.

- Pas avoir froid...dit-elle à Jens.

Vu son état, c'était la dernière chose à faire que d'attraper froid. Il devait se rapprocher du feu, mais en aura-t-il la force ou même l'envie ? En tout cas, dès qu'ils auront tous repris des forces il faudra quitter les lieux.


Guide des Erfeydes
avatar
Milice

On m'appelle Skye Lewis


Infos Personnage
RANG: Chilali, Jens et Jörd
VILLE & APPARTENANCE : Milice - Soldat, Spécialiste en explosif
MON AGE : 26 ans
Féminin
MESSAGES : 359
AGE : 26
INSCRIT LE : 16/11/2011
PSEUDO HABITUEL : Azaëlle haha
Joyaux : 73
Posté dans Re: « La douleur persiste pour qui n’a pas d’espoir. »   - Dim 4 Mai 2014 - 9:17


Spoiler:
 

Malgré la douleur qu'elle ressentait au niveau de la hanche, Skye se chargea de la corvée du feu. D'un pas lent et lasse, elle alla ramasser quelques brindilles qui traînaient ça et là. Ce faisant, elle amassa le petit tas et frotta sa pierre de fusil pour faire monter les flammes lorsque Chl s'exclama soudainement.

Skye jeta un coup d’œil vers son flanc gauche et remarqua que la tâche rouge s'était agrandit. Elle pâlit face à la nouvelle et entreprit d'enlever son manteau. Elle s'approcha le plus près du feu et décolla tout doucement l'épaisse fourrure. A ses cotés, son amie Chilali l'aider de son mieux. Elle sortie de son sac ce qui lui restait en soin et le constat fut sans appel. Quelques bandages, un peu d 'onguents et deux flacons contenant un liquide qui, selon Skye, devait être une sorte d'alcool désinfectant.

La milicienne fit rapidement le compte des blessés dans le groupes. Jens avait reçut un tir dans la jambe par elle même. Chil était touchée à la cuisse droite. Quant à Jörd, c'était celle qui s'en sortait le mieux avec seulement quelques égratignures au final. Ainsi, il fallait partager les compresses et les soins entre trois blessures graves. La matroscienne se maudit intérieurement d'avoir ré-ouvert sa plaie. La cicatrisation était avant cela, en bonne voie. Chaque fois qu'elle avait mal, c'était un rappel incessant de sa fuite, lorsqu'elle avait profité d'une tempête pour fausser compagnie à l'erfeydienne.

« Devoir partager les...tissus » N'étant pas sûre du mot à utiliser, Skye désigna du doigt les bandages dans le sac puis elle donna un signe de tête envers Jens et la blessure de Chil.

Son acolyte acquiesça silencieusement et partagea tant bien que mal les réserves pour trois. Pendant ce temps, Skye se débarrassa de sa dernière couche de vêtement et laissa son ventre à l'air. Chil versa un peu d'eau pour nettoyer la plaie puis appliqua un peu « d'alcool » dessus. La rouquine grimaça et laissa échapper un petit gémissement de douleur avant de fermer les yeux. Elle serra très fort les dents et attendit que la brûlure cesse. Enfin, son amie s'occupa de bander sa blessure.

« Que faire nous après ? Devoir prendre des ressources dans le camps »

Son regard erra vers le milicien. Elle croisa le sien et put y lire quelque chose qui lui fit froid dans le dos.



avatar
Milice

On m'appelle Jens von Schroeder


Infos Personnage
RANG: Déserteur de la milice, ancien capitaine
VILLE & APPARTENANCE : Errande ; fils de bourgeois
MON AGE : 32 ans
Masculin
MESSAGES : 735
AGE : 27
INSCRIT LE : 02/01/2012
PSEUDO HABITUEL : Jezibaba
Joyaux : 1434
http://www.ile-joyaux.com/t554-jens-von-schroeder-ou-le-mythe-d-icare http://www.ile-joyaux.com/t368-jens-von-schroeder
Posté dans Re: « La douleur persiste pour qui n’a pas d’espoir. »   - Lun 5 Mai 2014 - 3:52

La première à s'avancer vers lui fut étrangement celle qu'il connaissait le moins. La masquée s'était mise à son niveau et sembla s'adresser à Skye qui s'exécuta rapidement. Il ne cherchait même plus à comprendre les mots des boréaliennes, bien trop à ses pensées alors qu'il imaginait ses hommes enfouis sous la roche. Ils n'étaient malheureusement pas les premiers à périr en terre boréale.

Jörd les rejoignit et les deux femmes entreprirent de réaliser les soins que nécessitait le milicien. À bout de forces, il ne fallut pas longtemps à Jens pour cesser de lutter et son bras meurtri se retrouva coincé sous son autre bras. Chil le confia finalement à sa compatriote qui appliqua un liquide odorant sur sa brûlure à la cuisse, lui arrachant une grimace de douleur. Rouvrant les yeux, il les posa sur celle qui était désormais sa geôlière. Ainsi donc, ce n'était pas dans un élan d'humanisme qu'elle l'avait extirpé des  bras d'une mort certaine. Juste retour des choses, après tout.

- Évidemment.

Son ton était sec et n'exprimait aucune reconnaissance. Qu'avait-il à espérer d'elle en temps de guerre ? Elle agissait comme l'aurait fait tout guerrier fidèle aux siens.
Une vague de chaleur lui caressa le visage et ses yeux se levèrent vers le feu encore trop loin pour le réchauffer correctement, Jörd semblant l'inviter à s'en approcher. Ce ne fut qu'après de longues secondes qu'il se leva en s'appuyant contre les pierres qui constituaient le tombeau de ses troupes. Il s'immobilisa un instant face au mur de roches, sa main appuyée contre la pierre glacée. Plus aucun son ne s'échappait de la grotte. Ses doigts glissèrent jusqu'à ce que son bras retombe mollement le long de son corps alors qu'il songeait que ces miliciens ne trouveraient pas le salut en cette terre hostile. Il devrait prier, s'adresser à Vama afin qu'elle les accueille à ses côtés, mais il était bien incapable de se tourner vers cette divinité qui semblait avoir abandonné les siens, l'avoir abandonné lui.

Dans un soupir il se retourna et avança tant bien que mal vers le feu, adressant un bref regard à Jörd lorsqu'il passa à côté d'elle, l'enviant presque d'avoir une entité encore à l'écoute de ses prières.
Jens s'assit difficilement sur un tronc échoué, face au feu qui lui apporta une chaleur apaisante qu'il savoura en silence. La voix de Skye s'adressant à son amie attira son regard. Comment pouvait-elle ne pas avoir de remords après avoir tué ses frères d'armes ? Après l'avoir trahi ? L'officier déchu regrettait tous les efforts qu'il avait mis en œuvre afin de la retrouver. Cette lubie, son égoïsme avaient coûté la vie à bon nombre d'hommes sur les champs de bataille et ici même, tout cela pour qu'elle tourne le dos à sa terre maternelle. C'était un regard empli de haine et de regrets qu'il lui adressait alors, le dispensant de paroles. Elle n'était plus la femme pour laquelle il avait remué ciel et terre, elle était celle pour qui il avait semé la mort de ses propres hommes sans la vouloir.



AVATAR ©SKYE ♥

avatar
Peuplade

On m'appelle Chilali Kohanakishi


Infos Personnage
RANG: ancienne éclaireuse devenue... déserteuse ?
VILLE & APPARTENANCE :  Hrim [sud-est] ; Clan Kohanakishi
MON AGE :  20 ans
Féminin
MESSAGES : 858
AGE : 39
INSCRIT LE : 14/03/2012
PSEUDO HABITUEL : Alyaa
Joyaux : 270
http://www.ile-joyaux.com/t593-empreintes-dans-la-neige-le-temps-s-estompe-reflets-d-argent http://www.ile-joyaux.com/t568-chil-tombe-le-masque
Posté dans Re: « La douleur persiste pour qui n’a pas d’espoir. »   - Mar 20 Mai 2014 - 15:53

Avant de répondre à Skye, Chil prit le temps de jeter un œil à leurs compagnons de fortune.
« On s'éloigne d'ici, on trouve un endroit plus sûr. On se repose et on panse nos blessures. »
Elle laissa planer le silence un instant et ajouta :
« Après, on verra. »

Elle avait inspecté la blessure de Skye avec minutie, se remémorant tous les bons conseils d'Alenöa. Dans l'ensemble, ce n'était pas aussi grave qu'elle l'avait imaginé à la vue du sang sur ses vêtements. Sa propre blessure non plus, d'ailleurs. Mais elles devraient toutes deux se ménager dans les jours qui allaient suivre. Finalement, c'est ça qui l'inquiétait le plus. Elle craignait que d'autres Matrosciens ne sillonnent la montagne et elle ne tenait pas à se trouver face à eux dans son état. Leurs armes bien étranges étaient aussi meurtrières que l'ithylium et l'expérience parlait mieux que les mots de Skye. Chil était impressionnée, elle devait bien l'admettre. Et effrayée.

Chassant ces pensées, elle siffla Gara qui vint se poser fidèlement près d'elle quelques minutes plus tard. Elle fouilla l'une des ses besaces et en sortit les deux duniigs tués la veille. Vu les circonstances, il leur fallait manger chaud. Par habitude, elle en tendit un à Skye - à qui elle avait peu à peu appris à dépecer et préparer la viande - tandis qu'elle s'occupa du second. Puis, dans un ensemble asynchrone mais néanmoins accordé par la routine, elles les glissèrent au-dessus du feu.


HRP:
 
avatar
Peuplade

On m'appelle Jörd Hræsvelg


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Les Cimes Hérisées _ Early Dawn
MON AGE : 25 ans
Féminin
MESSAGES : 131
AGE : 32
INSCRIT LE : 11/07/2012
PSEUDO HABITUEL : /
Joyaux : 105
http://www.ile-joyaux.com/t868-dualite-aventureuse-jord http://www.ile-joyaux.com/t859-jord-hraesvelg
Posté dans Re: « La douleur persiste pour qui n’a pas d’espoir. »   - Sam 24 Mai 2014 - 14:18

Les voilà tous près du feu dont la chaleur était réconfortante. Chilali s'occupait de blessures de Skye tandis que Jens devait ruminer sur son tronc. Quand sa compatriote récupéra de la nourriture dans les sacs de sa monture, Jörd se fit la remarque qu'ils n'avaient plus autant de réserves qu'auparavant.

- Tu as raison Chilali, nous devons monter vers le nord et nous éloigner de la zone de combat. Évitons Pleyrion vu que vous ne semblez plus être les bienvenues. Un Oracle serait intéressé par ce que pourrait nous révéler Jens, dit-elle avec un léger signe de tête en direction du soldat matroscien.

Mais d'abord, ils devaient reprendre des forces.

- Quelles sont tes réserves Chilali ?

L'erfeydienne voulait faire le point. il sera certainement nécessaire de chasser sur le chemin voire avant de partir s'il fallait refaire le plein. Et comme elle était la moins esquintée du groupe, partir en chasse ne la dérangeait pas.

********

Voilà maintenant quelques jours qu'ils avaient quitté les contreforts de la chaine d'Adiem pour remonter vers le nord. La route était longue de part la distance et l'état des marcheurs. Jörd se demandait quel accueil leur sera réserver s'ils se rendaient dans l'antre de Peottre, car c'était la destination qu'elle envisageait.

Ils s'éloignaient de la zone de combat et pour éviter toute mauvaise rencontre empruntaient des sentiers détournés. Jörd surveillait l'état de Jens, elle n'avait pas envie qu'il lui claque entre les doigts et s'occupait avec Chilali des soins. Mais elles ne pouvaient rien faire contre les blessures invisibles, celles de l'esprit et du cœur. La relation entre les deux matrosciens avait été affectée par l'épisode de la grotte. Jörd ne pouvait blâmer Jens d'en vouloir à Skye pour la mort de ses hommes. Mais cela, elle n'y pouvait rien, néanmoins elle essayait de continuer à discuter avec son ancien geôlier quand il était d'humeur à parler.  

HRP:
 


Guide des Erfeydes

On m'appelle Contenu sponsorisé

Posté dans Re: « La douleur persiste pour qui n’a pas d’espoir. »   -

Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum