AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
» Communication externe
par Loth de la Vision Mar 21 Juin 2016 - 15:06

» Réversa [ TOP ]
par Invité Ven 27 Mai 2016 - 8:21

» Le monde de Dùralas
par Invité Jeu 26 Mai 2016 - 7:00

» Anthalia
par Invité Dim 22 Mai 2016 - 15:17

» Marbrume, La Cité des Damnés
par Invité Lun 16 Mai 2016 - 15:07

» Questionnaire pour soutenir infinite RPG !
par Invité Sam 14 Mai 2016 - 17:33

» Escalus
par Invité Jeu 12 Mai 2016 - 9:02

» Mass Effect : Reborn
par Invité Mar 10 Mai 2016 - 15:00

» Forum en pause
par Asàf Lysereän Mar 10 Mai 2016 - 13:47


Freyja Stoltnäve.

Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Freyja Stoltnäve.   - Jeu 19 Déc 2013 - 17:44


Je suis Freyjä Stoltnäve
« La force ne vaut que mariée à la bravoure »



SURNOM :Tête Brûlée.
AGE:Dix-huit ans.
VILLE : Källorby.
LANGUE(S) : Erfeydien.

Ce n'est pas le travail qui fait qu'on est fier ou pas ; c'est la façon de le faire.


GROUPE : Faction
GRADE/MÉTIER : Guerrière de la faction des Shaas d’Argent, forgeronne du clan Stoltnäve.
NATURE DU LIEN : Vent.
FAMILLE PROCHE : Kvasir, son père, Hän du clan, 52 ans.
Verdandi, sa mère, 49 ans.
Vigdis, sa sœur et héritière du clan, 31 ans.
Ivan, son frère aîné, 31 ans.
Sarigda, sa sœur, 25 ans.
Batu, son frère, 23 ans.
Elle est la cadette du clan Stoltnäve.


Description du Lien
Freyjä possède le rarissime lien de vent. Son apprentissage fut ardu, et, bien que sa maîtrise soit bonne, elle peine encore parfois à posséder une parfaite maîtrise de cet élément. Cela lui a toujours donné un faible avantage sur ses adversaires, surtout lors des défis que les jeunes gens se lancent parfois et s'engagent dans une sorte de lutte. Alors elle s’amuse à soulever et à repousser la personne de parfois plusieurs mètres avant de la laisser tomber, puis de former un courant de vent contraire pour adoucir l’atterrissage. Vous l’aurez compris, Freyjä apprécie le côté offensif de l’ithylium. Malgré tout, dans son métier de forgeronne, il lui arrive de s’en servir pour attiser quelque peu le feu, ou même l’âtre de sa chaumière. Ainsi, ses longues balades en montagne lui ont permis de ressentir de vent et d’apprendre à mieux le connaître. Elle a par ce biais appris qu’il était capricieux, qu’il pouvait donner du fil à retordre, même à l’état naturel. Qu’il pouvait provoquer des vagues et des avalanches, des tornades et des tempêtes. Ce n’est pas rare qu’elle rêve de créer des ouragans avec la seule force de son Lien, hélas elle n’a pas encore assez de maîtrise pour cela.



PhysiqueCaractère

TAILLE : 1m82
POIDS : 73kg
COULEUR DES YEUX : Marrons
COULEUR & LONGUEUR DES CHEVEUX : Cheveux roux et longs, très longs.
PIGMENTATION DE LA PEAU :Blanche.
SIGNE PARTICULIER : Quelques cicatrices un peu partout sur le corps, dues aux batailles improvisées avec ses jeunes amis ou bien ses longues journées de chasse. Quelques taches de rousseur à peine visible malgré son teint blafard.
PILOSITÉ : Normale.
VESTIMENTAIRES : Elle aime se revêtir de grande fourrures sombres et des armures qu’elle fabrique : épaulettes, plastrons et casques quand elle veut faire la fière, sinon, elle s’habille comme tout autre erfeydienne : avec des peaux et des fourrures qui couvrent son corps fin d’une épaisse masse.

DÉFAUTS : Têtue ; bornée ; casse-cou ; froide ; susceptible ; violente ; solitaire.
QUALITÉS : Fidèle ; généreuse ; assidue ; exigeante envers elle-même ; calme ; discrète.
AMBITIONS : Les buts de la vie de Freyjä sont assez compliqués. Son ambition première, elle est quotidienne : attirer l’attention et rendre sa Hön, son idole, Fjölan Kallhjärta, fière d’elle. La protéger, aussi et avant tout. Depuis le décès du Shaas d’Argent, le défunt Farkas Kallhjärta, son objectif ultime est de devenir bras droit de son clan. Malheureusement, elle est jeune et voit bien plus loin que ses capacités, néanmoins son acharnement dans le travail portera peut-être un jour ses fruits.

PRÉFÉRENCES :
ALIMENTAIRES : Elle aime beaucoup la viande, si bien qu'elle peut en avaler des proportions phénoménales.
LOISIRS : Lorsqu’elle n’est pas en mission pour la Faction, Freyjä apprécie passer du temps dans la forge, et durant des heures elle fabrique, façonne, modèle des armes et des armures qu’elle adore utiliser, tester, améliorer de toutes les sortes. Au fil des années, elle a réussi à créer des équipements de plus en plus légers, mais pas pour autant moins solides. Son passe-temps actuel est de construire une immense hache à double-tranchant qui permettra de décapiter un Homme en un coup puissant. Malheureusement, elle ne trouve pas de volontaires …
Elle s’amuse aussi à créer des armures pour les montures des erfeydiens. Cela sert toujours.
RELATIONNELLES : Freyjä est très solitaire. C’est souvent celle que vous verrez travailler d’arrache-pied durant les nuits sans voir personne pendant des jours. La solitude ne la gêne pas, au contraire, la cadette Stoltnäve apprécie la quiétude qui lui permet de se concentrer davantage et d’acquérir un sang-froid et une sagesse plus élevée que ceux de son âge au fil des années.

Comportement
… FACE A UN DANGER : Tout dépend du danger. Si cela est rapide, mais petit, passe encore, elle l’affronte. Si cela est gros et lent, c’est déjà plus complexe. Malgré tout, elle tente, car la légèreté des armes qu’elle fabrique lui permet d’être plus agile et plus rapide que ses adversaires plus lourds. En revanche, si cela est gros ET rapide, il ne faut pas rêver, elle n’est pas suicidaire et s’enfuit en courant, comme tout le monde.
... FACE A UNE PROVOCATION : « La vengeance est un plat qui se mange froid », décrirait bien la réaction de Freyjä face à une provocation. Et le Gardien sait qu’elles sont nombreuses. Entre les remarques concernant sa solitude et les remontrances diverses et variées, elle a de quoi faire. D’habitude peu souriante et assez froide, lorsqu’on la provoque, la jeune femme sourit. Cependant, ce n’est pas un faciès amical, mais plutôt quelque chose de nerveux. Plus tard, elle prendra la personne en aparté, et si cela ne se règle pas lorsqu’elle regardera dans ses yeux, c’en finira aux mains. Elle n’aime pas attirer l’attention, ni faire parler d’elle. En bonne cadette, elle fut élevée, en bonne cadette elle demeurera.
… FACE A UNE NOUVELLE RENCONTRE : D’abord froide et distante, elle se réchauffera si elle remarque une particularité qui lui plaît, ou que la conversation se fait fluide et appréciable. En revanche, si quelque chose lui déplaît, elle restera de marbre.
… FACE A DES SENTIMENTS NOUVEAUX : La fuite. À toutes jambes. Si cela arrive un jour, elle préfèrera se réfugier dans la forêt des jours durant plutôt que d’affronter ces sentiments.
… FACE A UNE PERTE / LA TRISTESSE : Tout comme les sourires, les larmes sont très rares sur le visage de Freyjä. Cependant, il lui arrive parfois de pleurer, par contre, son visage reste neutre. Comme un glacier qui fond momentanément sans en souffrir.


«L’Histoire n'est pas plus figée ni morte que l'avenir. Le passé est tout près ; il commence à la dernière respiration qu'on a prise. »



Histoire

Neuvième Glaciation, an 297. « Une naissance inattendue »

L’hiver était tombé rapidement sur les Erfeydes. Le froid, mordant et cruel, ravageait tout sur son passage. Cette année-là, on déplorait plus de morts qu’il ne fut de coutume. À Källorby, un silence de mort régnait dans les chaumières. Chacun luttait contre la très basse température à sa manière. Pourtant, ce jour-là et plus que tout autre, le ventre rond de Verdandi la faisait souffrir de martyr. Bien que ses enfants, dont le plus jeune était déjà âgé de six ans, l’aident tant bien que mal depuis la découverte de cette grossesse inespérée, la douleur ne s’en allait pas. Le froid était si glacial que les Émissaires avaient certifié qu’une naissance en ces conditions serait peu judicieuse.

Ce fut ce soir-là que quelqu’un brava tous les risques et remplit tous les cœurs d’anxiété. L’accouchement ne se fit pas sans mal, et à peine sorti, on pensa le bébé mort-né. Quelques secondes de silence suivirent, avant que la petite chose se mette à brailler avec toute la force que pouvaient lui donner ses petits poumons. On la nomma Freyjä, du nom d’une ancienne grande guerrière de renommée, qui refusa de changer son nom de Stoltnäve et permit ainsi la pérennité du clan.


An 300. « L’exemple. »

La petite rouquine a déjà trois ans qu’elle affirme déjà un caractère bien trempé. Il suffit que l’un de ses aînés lui refuse quelque chose pour qu’elle se renfrogne comme un Koun têtu. Durant les rassemblements de clan ou bien de Faction, elle réussit toujours à se faire remarquer, passant pour une mal-élevée et se faisant bien souvent réprimander par ses parents, et surtout par sa mère qui veut garder l’image exemplaire qu’elle a su inculquer aux aînés. Son côté unique, dû à son Lien très rare de vent, la plaçait aussi sur un piédestal, et la morveuse en profitait beaucoup, usant et abusant de ce fait pour se voir céder à peu près tout ce qu’elle voulait de la part des membres du clan. Hélas, ce ne fut pas une mince affaire pour la plus jeune, et sa génitrice, ayant passé la majorité de sa vie d’adulte à élever des marmots, n’avait plus la patience nécessaire pour s’occuper de sa petite dernière. Heureusement pour elle, Vigdis, l’aînée de sa fratrie, aidait beaucoup et s’est chargée d’une bonne partie de la « rééducation » de la jeune Freyjä. Pourtant, cette dernière n’appréciait pas sa sœur. La différence d’âge y était pour beaucoup.

Un jour, cependant, lors d’un voyage dans un village voisin afin de négocier quelques affaires, prise d’un élan turbulent, la tête rousse réussit à « s’échapper » de cette réunion ennuyeuse. Ystenhaim semblait beaucoup plus intéressant à l’extérieur de cette bâtisse qu’à l’intérieur. La curiosité piquée à vif, elle se balada de chaumière en chaumière, fouinant comme elle savait si bien le faire. Elle tomba soudain sur une personne, qui semblait être plus grande qu’elle, mince, pâle, avec deux grands yeux bleus et une chevelure d’un blond si clair que l’on aurait cru du blanc. Cette silhouette blafarde la fit sursauter. Les yeux écarquillés, le visage hébété, la petite chipie se stoppa net, un bout de pain entre les mains qu’elle plaqua contre sa poitrine, comme pour le protéger d’un éventuel vol. La fille, semblant intriguée, lui sourit et la raccompagna auprès des siens, qui entre-temps, s’étaient fait un sang d’encre. Contre toute attente, l’inconnue protégea Freyjä avec un répondant plutôt hors du commun, prétextant qu’elles étaient parties jouer ensemble. Et, plutôt que de la dénoncer, la fillette blonde s’était faite réprimander à la place de la cadette Stoltnäve et avait même menti. Curieuse, la rouquine avait demandé à son père de qui il s’agissait, et il lui répondit, simplement : « C’est Fjölan Kalljhärta, la fille du Shaas d’Argent ». C’est donc tout naturellement que la petite demoiselle ouvrit grand ses yeux et sa mâchoire. Dans sa tête, tout se chamboulait, et il y eut comme un halo qui entourait dorénavant sa sauveteuse. On lui avait souvent conté des histoires parlant des Shaas, ces animaux d’une noblesse infinie, vivant sur les plus hauts glaciers des Erfeydes, protecteurs des montagnes. Cette fille avait-elle vraiment une de ces bêtes mythiques comme père ?!
Depuis ce jour, Freyjä s’était clairement calmée. Prenant exemple sur la fille du Shaas, elle ne cessa de faire des progrès en termes d’obéissance, d’apprentissage et d’écoute. Bien vite, son admiration pour le clan Kalljhärta suscita l’attention, provoqua des murmures moqueurs. Malgré tout cela, « Tête Brûlée », comme l’appelaient ses camarades pour son caractère de Wédo et sa chevelure de feu, avait forgé une aura presque divine autour de la jeune héritière. Elle voyait en elle tout ce qu’elle aspirait à devenir, la beauté à laquelle elle rêvait, la sagesse, l’intelligence. C’est ainsi que naquit le mythe Fjölan.


An 303. « Œil pour œil, dent pour dent. »

Tête Brûlée passait de plus en plus de temps chez Œil de Glace. Dès qu’elle le pouvait, elle prenait place dans une charrette qui se dirigeait vers Ystenhaim. Comme un animal de compagnie, elle suivait son idole partout, presque jusqu’à sa petite et grosse commission. Pour Freyjä, Fjölan était comme son Gardien. Sa parole était sacrée et elle la buvait littéralement. Tout ce qui sortait de ses lèvres était pure vérité. L’héritière s’est bien gardée de lui faire quelques farces en profitant de cela, d’ailleurs.
Un jour cependant, un éclaireur expressément dépêché vint annoncer une terrible nouvelle : la fille du Shaas d’Argent avait été au sortir du labyrinthe de Mo Duinne dans un état pitoyable. La rousse prit son baluchon et retourna au village des Kalljhärta plus rapidement que jamais.

Ce qu’elle vit là alors la blessa autant qu’un poignard dans le cœur. En voyant l’œil « mort » de son icône, elle fondit en larmes. Pensant qu’elle l’aurait prévenue, qu’elles seraient parties ensembles, que jamais elle n’aurait pu mettre en péril sa vie, Freyjä se rendit compte qu’au final, pour l’héritière, il n’y avait que les épreuves et le risque qui importaient. Au-delà de ça, rien ne comptait. La cadette Stoltnäve fut blessée de cet acte, mais aussi profondément heurtée par la violence de ce monde, à six ans à peine.  Elle devint moins naïve et moins fleur bleue : on ne vit plus de sourires sur son visages, qu’à quelques rares occasions. Pour elle, c’était anormal qu’un animal s’attaque à la fille du Shaas d’Argent, car il était la créature la plus puissante de ce monde après le Gardien et que chaque être devait le craindre. Il n’en était rien. La fillette se mit alors en tête de devenir très puissante, et ainsi, plus rien ne pourra l’attaquer, de peur d’être sévèrement puni. Pendant longtemps, on ne la vit plus à Ystenhaim.


An 310. « Initiation. »

Freyjä a bien poussé, et tel un arbre elle se renforce, maintenant dotée d’épaules suffisamment larges pour pouvoir aider ses parents aux différentes besognes que les enfants du Hän se devaient d’accomplir. Débuta donc son apprentissage de la forge. Bien qu’elle en connaisse les rudiments théoriques, jamais elle ne s’était saisie d’un marteau, et pour sa petite carrure, ils étaient nettement trop lourds. Sans relâche, elle s’entraîna donc à se muscler, s’aidant de tractions à des troncs d’arbres massifs.  Sans relâche, elle améliora sa maîtrise de l’ithylium, et renforça son Lien avec le vent. En quelques mois, ses biceps s’étaient déjà développés, et elle put saisir de petits marteaux. Son geste était maladroit, et ses frères craignaient pour son talent dans le milieu de la forge. Ce fut une honte pour la cadette, car les Stoltnäve sont réputés pour leur poigne de fer dans un gant de velours, tant les finitions de leurs armes faisaient leur renommée. La fillette ne lâcha pas pour autant, et se forgea nuit et jours. Ses jambes se faisaient plus élancé, son dos plus cambré, ses bras plus massifs, et bientôt elle put porter la masse de son plus jeune frère et venir battre le fer en famille. À treize ans, elle fabriqua sa première épée – elle y passa trois jours, travaillant chaque heure que lui offrait le Gardien. Bien qu’un peu biscornue, elle fut appréciée pour sa légèreté et son équilibre. Aidée de l’ithylium, elle réussit à s’améliorer, apprenant à se servir de ce pouvoir inné à son avantage. Son clan fut fier d’elle, et elle se promit de travailler davantage pour sentir à nouveau ce bien-être de reconnaissance.

Les Kalljhärta avaient décidé de conspirer contre le chef de leur faction actuelle, les Wédos des Cimes. Faction dans laquelle faisaient aussi partie les Stoltnäve. Kvanir soutint Farkas dans sa prise de pouvoir, et dès que Bjorn fut renversé, il rejoint les Shaas d’Argent, promulguant sa nouvelle faction auprès des clans alliés. Ne comprenant cependant pas pourquoi il nomma sa fille à la tête de la faction, il l’accepta et continua à contribuer à la pérennité des Shaas d’Argent. Freyjä, elle, était très fière de l’héritière et, ne montrant pas trop de joie, elle lui adressa cependant un hochement de tête tacite lorsqu’elles se revirent juste après la prise de pouvoir. L’envie ne lui manquait pas, mais elle évitait d’être trop tactile et trop démonstrative à l’égard de Fjölan.


An 312. « Dédale de glace. »

La vie de Freyjä se rythmait aux coups de masse qu’elle assénait sur ses créations de métal, modelant le fer comme l’on tresse des crins, limant, cognant, plongeant dans l’eau le moindre morceau de ce matériau. Un amoncellement d’armes prenait déjà beaucoup de place dans la forge familiale. À quinze ans, elle était déjà devenue une jolie femme. Un peu ronde, mais elle attirait de nombreux regards sur elle, la plupart masculins. Revoyant régulièrement Fjölan, elle s’était habituée à son immonde œil blanc, restant sur l’idée que cette expérience l’avait amochée, et avec elle, l’idée qu’elle se faisait de son idole. De plus, elle avait enfin compris qui était ce « Shaas d’Argent », et il s’agissait ni plus ni moins d’un Homme. Malgré tout, Tête Brûlée avait énormément de respect pour Farkas Kalljhärta. Et continuait toujours d’admirer l’héritière du clan.
Arrivée à l’âge de toutes les folies et, malgré toutes les mises en gardes de ses aînés, Freyjä se mit en tête de traverser le labyrinthe de Mo Duinne, seule. Promettant à sa grande amie qu’elle reviendrait intacte, pour lui prouver que son œil aurait pu rester indemne. Et, surprise, la plus jeune lui sourit. Un pincement lui chamboula le cœur, tandis que ses lèvres s’élargissaient. En s’engouffrant dans le lacis inébranlable, elle se retourna pour regarder ses proches comme si ce fut la dernière fois. Ses tripes manquèrent de se retourner, et elle s’enfonça un peu plus entre les immenses blocs de glace.

Trois jours. Il lui fallut trois longues journées pour sortir de ce piège frigide. Et non sans craintes, ni sans mal. Elle avait beaucoup pleuré. Croisé des créatures trop fortes pour elle. Couru. Semé. Elle avait eu faim, soif, froid, peur. Et pourtant, elle survécut. Une cicatrice sur le derrière de la cuisse et une sur l’abdomen lui zébraient la peau. Ce fut pourtant une expérience qui lui bâtit une réputation de roc et un mental d’acier. Jamais pourtant elle ne parla de la faiblesse qui l’avait atteinte, dans le labyrinthe de Mo Duinne.


An 315. « Tout feu tout flamme. »

La puberté était passée, et, avec les muscles vinrent les seins. La demoiselle s’affina, à l’image de ses sœurs aînées. Son caractère bien trempé comme une épée chauffée à blanc ne s’éteignit pas, mais s’atténua. Son Lien avec le vent était travaillé, pas parfait, mais en nette progression.

Quelque chose vint ternir la plénitude de la cadette Stoltnäve. Elle s’était précipitée à Ystenhaim quand on lui avait appris la nouvelle. Sa priorité, c’était Fjölan. Quand elle arriva, hélas, elle le vit, au sol. Le majestueux Shaas d’Argent, Farkas Kalljhärta. Les étrangers lui avaient enlevé la vie, l’avaient enlevé à sa fille, qui était agenouillée là, à côté de lui, d’un tir, alors qu’il protégeait l’inébranlable Muraille des Rivages d’Ivoire.
Alors, pour la première fois, calmement, Freyjä s’était placée à côté d’elle et lui avait placé la main sur l’épaule, sans un mot. L’envie avait dépassé la pensée, la tristesse avait dépassé la raison. Aucune réaction cependant. Ou du moins, c’est ce que la rouquine avait cru, car quelques jours plus tard, au détour d’une ruelle, alors qu’elles parlaient calmement, Fjölan la plaqua à un mur, froide. Pensant d’abord à une provocation, il s’avéra qu’il n’en était rien du tout. Quelques garçons étaient passés sous les fourrures de la rouquine, mais jamais ils n’avaient été aussi doués que l’Œil de Glace. À son tour, Tête Brûlée la fit fondre. Elles ne reparlèrent jamais de cet évènement.

Dans tout ce bonheur, une ombre se profilait pourtant à l’horizon. Ils sont venus, nombreux. Mieux armés. Ils ont franchi la muraille comme le vent traverse la forêt : non sans peine. Ils étaient arrivés, et Freyjä craignait que bientôt, ils ne soient à la porte de leurs chaumières.



Où as-tu trouvé le forum ? Je suis Jahde, la Borgne !
Première impression : Wow. Such beauty. Much colors. Many graphist skills.
Robin Hobb ça te parle ? Oui, j’ai commencé à lire ses chefs d’œuvre.
Tes autres pseudos habituels : Divine, Divin-Biscuit.

avatar
Peuplade

On m'appelle Fjölan Kallhjärta


Infos Personnage
RANG: Peottre, Nivilk, Agazhar, Dhungaärd, Hermine, Alenoä, Edörja, Niklas, Oönvüla.
VILLE & APPARTENANCE : Ystenhaim, Shaas d'Argent, Clan Kallhjärta
MON AGE : 26 ans
Féminin
MESSAGES : 1002
AGE : 23
INSCRIT LE : 05/05/2012
PSEUDO HABITUEL : Sumire
Joyaux : 7200
http://www.ile-joyaux.com/t732-fjolan-kallhjarta#16739 http://www.ile-joyaux.com/t2021-faction-erfeydienne-les-shaas-d-argent
Posté dans Re: Freyja Stoltnäve.   - Jeu 19 Déc 2013 - 18:17



Wow. Such boobs. So ginger. Very swag.


Bienvenue, même si j'avais droit à des avant-premières, c'est cool de voir que tu as déjà posté ta fiche. *-*
Elle veut devenir bras droit hein ? Héhé. Putain, ça va finir en bain de sang entre elle, Hermine et Dhun alors. Prend garde. What a Face





Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Freyja Stoltnäve.   - Jeu 19 Déc 2013 - 18:20

Hahaha Razz
Pas de problème, j'suis prête ! *se retrousse les manches*
Merci ♥️
avatar
Peuplade

On m'appelle Chilali Kohanakishi


Infos Personnage
RANG: ancienne éclaireuse devenue... déserteuse ?
VILLE & APPARTENANCE :  Hrim [sud-est] ; Clan Kohanakishi
MON AGE :  20 ans
Féminin
MESSAGES : 858
AGE : 39
INSCRIT LE : 14/03/2012
PSEUDO HABITUEL : Alyaa
Joyaux : 270
http://www.ile-joyaux.com/t593-empreintes-dans-la-neige-le-temps-s-estompe-reflets-d-argent http://www.ile-joyaux.com/t568-chil-tombe-le-masque
Posté dans Re: Freyja Stoltnäve.   - Jeu 19 Déc 2013 - 18:26

Wouh, elle est cool cette Freyja :wou:

J'ai lu certains passages en diagonales, j'avoue, mais c'est juste parce qu'il est tard XD J'y reviendrai à tête reposée :p

Vive les Erfeydes ! \o/
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Freyja Stoltnäve.   - Jeu 19 Déc 2013 - 18:32

Merciii ♥
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Freyja Stoltnäve.   - Ven 20 Déc 2013 - 1:46

Citation :
Les buts de la vie de Freyjä sont assez compliqués. Son ambition première, elle est quotidienne : attirer l’attention et rendre sa Hön, son idole, Fjölan Kallhjärta, fière d’elle.

Haha Freyjä c'est un peu la Lïya de Fjölan.

Mais Almarik c'est le plus beau, le plus fort, le plus parfait de tout les Hön. C'tout !
avatar
Forban du Désert

On m'appelle Loth de la Vision


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Le désert des Murmures
MON AGE : 21
Féminin
MESSAGES : 1635
AGE : 27
INSCRIT LE : 22/01/2012
PSEUDO HABITUEL : Nano.
Joyaux : 521
Posté dans Re: Freyja Stoltnäve.   - Ven 20 Déc 2013 - 2:15

Bienvenue /SBAFF/

Et bien c'est tout bon pour moi ! Je reviens juste sur un truc, je chipote mais j'y tiens : ne parlez pas de la faction avec une majuscule car ça correspond à l'ancienne version qui présentait la Faction comme une organisation, une entité. Là c'est un nom commun, comme clan, famille, alliance. La nuance se fait sur cette majuscule donc j'y tiens.

Voilà, je valide cette fiche ! Bon RP o/ et pense bien à lancer le dé pour déterminer la seconde nature du lien.


avatar
Peuplade

On m'appelle Alenoä Osfrid


Infos Personnage
RANG: Grim, Nivilk, Hermine, Fjölan, Dhungäard, Noröa, Astrid, Edvald, Chilali, Skye
VILLE & APPARTENANCE : Clan Hagen ~ Village de Pleyrion
MON AGE : 27 ans
Féminin
MESSAGES : 89
AGE : 25
INSCRIT LE : 12/08/2013
PSEUDO HABITUEL : Kathy
Joyaux : 202
http://www.ile-joyaux.com/t1828-carnet-d-une-guerisseuse http://www.ile-joyaux.com/t1822-alenoa-osfrid
Posté dans Re: Freyja Stoltnäve.   - Ven 20 Déc 2013 - 2:53

Tapez-vous dessus pour être bras droit, ça fera plus de boulot pour la guérisseuse ♥ /SHPAF/

Joli DC Jahde, rebienvenue o/
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Freyja Stoltnäve.   - Ven 20 Déc 2013 - 3:04

Au lieu de re-demander du travail, occupes-toi de moi je te prie, Alenoä °°.

(a)

Re-bienvenue Jahde. Une nouvelle Shaas est toujours la bienvenue... D'autant que je suis curieuse de voir jusqu'où elle pourrait aller pour impressionner Fjölan (un gros potentiel en terme de wtf erfeydien *-*).

Juste un chose : si UN Shaas pouvait arriver, je dirais pas non. Y a un peu majorité féminine maintenant °^° /PAF/
avatar
Peuplade

On m'appelle Fjölan Kallhjärta


Infos Personnage
RANG: Peottre, Nivilk, Agazhar, Dhungaärd, Hermine, Alenoä, Edörja, Niklas, Oönvüla.
VILLE & APPARTENANCE : Ystenhaim, Shaas d'Argent, Clan Kallhjärta
MON AGE : 26 ans
Féminin
MESSAGES : 1002
AGE : 23
INSCRIT LE : 05/05/2012
PSEUDO HABITUEL : Sumire
Joyaux : 7200
http://www.ile-joyaux.com/t732-fjolan-kallhjarta#16739 http://www.ile-joyaux.com/t2021-faction-erfeydienne-les-shaas-d-argent
Posté dans Re: Freyja Stoltnäve.   - Ven 20 Déc 2013 - 5:13

J'pense perso que le prochain Erfeydien devrait surtout être Early Dawn. Maintenant c'est le pauvre Alma qui est démuni. xD
C'est cool Freyja est déjà validée et opérationnelle. *-*





Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Freyja Stoltnäve.   - Ven 20 Déc 2013 - 9:06

Merci à tous, et merci pour la validation ! ♥
avatar
Marchand

On m'appelle Esheban Ondeluire


Infos Personnage
RANG: Chef de la famille Ondeluire - Admin
VILLE & APPARTENANCE : Errande
MON AGE : 32 ans
Féminin
MESSAGES : 290
AGE : 23
INSCRIT LE : 27/01/2013
PSEUDO HABITUEL : Harrods
Joyaux : 949
http://www.ile-joyaux.com/t1329-esheban-ondeluire
Posté dans Re: Freyja Stoltnäve.   - Jeu 26 Déc 2013 - 10:27

Bravo pour ce DC Jahde, il est juste super cool ! **

Amuse toi bien avec ! <3


DC : Enaïa Lyseän Vara'Da & Azeor Desnolancès & Kezaël Lysereän & Kidjyïa Rijwän & Riska les Deux Voix & Eyföhl Aanka'Leï


Pour plus d'informations sur les Ondeluire, c'est ICI




Merci Ravena pour le kit <3

On m'appelle Contenu sponsorisé

Posté dans Re: Freyja Stoltnäve.   -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum