AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
» Communication externe
par Loth de la Vision Mar 21 Juin 2016 - 15:06

» Réversa [ TOP ]
par Invité Ven 27 Mai 2016 - 8:21

» Le monde de Dùralas
par Invité Jeu 26 Mai 2016 - 7:00

» Anthalia
par Invité Dim 22 Mai 2016 - 15:17

» Marbrume, La Cité des Damnés
par Invité Lun 16 Mai 2016 - 15:07

» Questionnaire pour soutenir infinite RPG !
par Invité Sam 14 Mai 2016 - 17:33

» Escalus
par Invité Jeu 12 Mai 2016 - 9:02

» Mass Effect : Reborn
par Invité Mar 10 Mai 2016 - 15:00

» Forum en pause
par Asàf Lysereän Mar 10 Mai 2016 - 13:47


CHAPITRE 4 : Le pardon a ses raisons que la faute ignore

avatar

On m'appelle Maitre des Joyaux


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : (ex : Muertiga - Les Gargans
MON AGE : n/c
Masculin
MESSAGES : 1007
INSCRIT LE : 27/01/2011
PSEUDO HABITUEL : Dieu tout puissant
Joyaux : 150
Posté dans CHAPITRE 4 : Le pardon a ses raisons que la faute ignore   - Lun 23 Déc 2013 - 3:57


Dans l'obscurité alentour, un craquement sourd retentit. Meneuse Ecarlate tendit tous ses muscles pour faire face à la menace avec un effort considérable qui l’enragea tant sa force lui paraissait ridicule à présent. En vain. Sa prison ignora cette résistance et s'affaissa une fois de plus sous le poids de la glace. Ou peut-être de la roche ? Cela remontait si loin désormais qu'elle n'était plus très sure de l'endroit où elle se trouvait. Peu importe où son corps reposait, il lui était plus facile de laisser s'évader son esprit et d'ignorer la douleur qui serrait son cœur. Mais l'avait-elle encore ?

Chaque veine d'ithylium qui parcourait cette terre chanta sur son passage. Nul ne la voyait mais les yeux de Meneuse Ecarlate, eux, ne manquaient pas le moindre geste. Tout comme ses oreilles qui attrapaient le plus bas des murmures. Beaucoup priaient son nom. Ils l'a suppliaient de sauver leur frère, de protéger leur fille, de venir en aide à leur parent. Ils maudissaient les étrangers ou juraient de les sacrifier en son honneur et de peindre leur visage de leur sang. Quelques uns doutaient. Pourquoi n'avait-elle pas empêcher les envahisseurs de brûler leur village ? Pourquoi ignorait-elle leur prière ?
Meneuse Ecarlate éclata de rire comme le vent hurlait entre les montagnes. Insatiables petits humains prétentieux, elle luttait chaque seconde de sa vie depuis des millénaires par leur faute. Mais malgré tout ce que sa race avait subit, sa propre générosité la surprenait encore. N'avaient-ils pas un don unique pour se défendre ? Étaient-ils si aveugles à sa puissance pour ne réaliser que de pitoyables murs de feu ?

Ces étrangers étaient forts, il lui fallait l'admettre. Mieux organisés, mieux disciplinés, ils avaient su s'adapter rapidement. A leur arrivée, elle avait décidé de ne rien faire de plus en faveur des erfeydiens. C'était là l'opportunité idéale pour les tester. Auraient-ils apprit de leurs erreurs ? Sauraient-ils préserver leur attachement à la nature lorsque l'occasion de la trahir pour du superficiel se présenterait ?
Elle n'eut pas le temps de connaitre la réponse. Dès lors que l'oracle avait eut en main l'une des armes étrangères, elle avait comprit.
La peur, dans un premier temps, brève mais intense, puis une colère rouge qui l'avait longuement aveuglée. C'était impossible. C'était... aucun mot de pouvait décrire ce qu'avait ressenti alors le Gardien des Erfeydes.

Pendant plusieurs semaines, il avait réfléchit, débattu, interrogé, raisonné pour enfin se décider. L'effort lui coûterait cher mais la vie que menait ces étrangers était intolérable. Jamais il ne laisserait la plus grande erreur de son espèce se reproduire. Il choisit donc les erfeydiens et, malgré sa haine, l'esprit millénaire leur rouvrit une porte vers sa magie...

Désormais, le peuple qui l'admirait se battrait à armes égales contre les colons. Comme des enfants, ils redécouvriraient la double nature de leur lien et apprendraient à la maitriser. Car c'était là le cadeau qu'il leur offrait, vaincu et affaiblit, mais miséricordieux.

Quand Meneuse Ecarlate regagna son corps, ses pupilles s'agitèrent à la recherche de quelque chose. Non loin, une lueur vacillante croisa son regard avant de disparaitre presque aussitôt. Non ! Elle se sentait tellement seule dans cette obscurité, elle ne supporterait pas la perte d'une autre lumière. Elle poussa un hurlement déchirant qui fit vibrer la montagne et la forêt en contrebas. L'espoir qu'un jour elle puisse à nouveau danser avec le vent, plonger ses crocs dans la chair tendre d'un howok ou encore miroiter sous les délicieux rayons du soleil s'amenuisa dangereusement. Un écho très lointain s'assura qu'il ne disparaisse pas.



Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum