AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
» Communication externe
par Loth de la Vision Mar 21 Juin 2016 - 15:06

» Réversa [ TOP ]
par Invité Ven 27 Mai 2016 - 8:21

» Le monde de Dùralas
par Invité Jeu 26 Mai 2016 - 7:00

» Anthalia
par Invité Dim 22 Mai 2016 - 15:17

» Marbrume, La Cité des Damnés
par Invité Lun 16 Mai 2016 - 15:07

» Questionnaire pour soutenir infinite RPG !
par Invité Sam 14 Mai 2016 - 17:33

» Escalus
par Invité Jeu 12 Mai 2016 - 9:02

» Mass Effect : Reborn
par Invité Mar 10 Mai 2016 - 15:00

» Forum en pause
par Asàf Lysereän Mar 10 Mai 2016 - 13:47


L'Ombre et l'Indomptable

avatar
Forban du Désert

On m'appelle Feliadès Fille de l'Ombre


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Dunes Mouvantes - Clan des Hà'Sagàris
MON AGE : 39 ans
Féminin
MESSAGES : 52
AGE : 28
INSCRIT LE : 15/07/2013
PSEUDO HABITUEL : Nanaya
Joyaux : 50
Posté dans L'Ombre et l'Indomptable   - Lun 13 Jan 2014 - 11:20


La décision avait été prise, depuis plusieurs jours à présent. Après avoir pesé le pour et contre, imaginé les scénarios les plus improbables et subi les souvenirs d'un passé révolu, Feliadès avait demandé à Aeron d'aller à la rencontre de sa fille bannie il y a des années.

Nausicaa... Son premier enfant. Surnommée l'Indomptable, la Fille de l'Ombre l'avait condamnée à quitter le clan des Hà'sagàris pour la punir de ses actes. Aucun traitement de faveur, ni de derniers regards, elle avait envoyé le sang de son sang au cœur du désert en guise de châtiment.  Les années étaient donc passées, des années durant lesquelles la Cheftaine n'avait pas oublié sa décision. Bonne ou mauvaise chose, elle regrettait parfois d'avoir été aussi inflexible... Mais il en avait relevé de sa crédibilité, et elle avait du être aussi inébranlable qu'intouchable.

Toutefois, elle s'était enfin décidé de voir ce qu'était devenue sa progéniture en allant directement à sa rencontre à la place d'Aeron qui avait pour habitude de prendre de ses nouvelles. Le moment d'arrêter de fuir était venu, même si cela causait une angoisse certaine chez Feliadès qui craignait de se confronter violemment à sa fille. Ainsi, à dos d'Avernas comme à l'accoutumée, la fille de l'Ombre avait délaissé son clan pour se rendre au point de rendez-vous qui l'avait hanté les trois dernières nuits.  

Étrangement, le trajet entre les dunes de sables chauds et roches abruptes lui sembla durer quelques minutes. Le corps bien protégé et camouflé par la même tunique de couleur ocre, elle s'était glissée avec habilité dans les méandres du désert l'esprit ailleurs.  Armée, bien sûr, elle espérait cependant ne pas devenir la fille de l'Ombre à part entière, celle qui tuait sans vergogne et faisait couler le sang à chaque flèche.

Ainsi, Feliadès sentit son estomac se nouer une fois arrivée dans la zone qui allait servir de point de retrouvailles. Faisant tourner l'Avernas à pleine vitesse dans l'attente d'apercevoir une silhouette qui allait définitivement lui faire effacer l'image de la fillette de onze qu'avait été Nausicaa, elle posait son regard impérial dans les moindres recoins... Inébranlable en dépit du conflit intérieur que la rongeait à petit feu, elle espérait alors que cette rencontre lui fasse prendre une nouvelle décision...






Feliadès Fille de l'Ombre
« Tu connaîtras le vertige… Avant que la flèche ne te fige… »  



avatar
Forban du Désert

On m'appelle Nausicäa l'Indomptable


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : (ex : Muertiga - Les Gargans
MON AGE : 23
Féminin
MESSAGES : 349
AGE : 26
INSCRIT LE : 03/07/2011
PSEUDO HABITUEL : Azaëlle/Johnny/Lalah/Skye
Joyaux : 22
Posté dans Re: L'Ombre et l'Indomptable   - Lun 13 Jan 2014 - 12:51

Les jours qui avaient suivit l’affrontement à Ofägar avait laissé la jeune femme dans une sorte de brouillard. Blessée et luttant contre la mort, la force interne de Nausicäa avait surpris tout le monde. Refusant de sombrer, refusant de laisser la mort la faucher, elle avait lutté des jours contre de la fièvre, des infections et autres cauchemars de sa jeunesse. Elle savait que Jude était venue la voir plusieurs fois mais ce n’était pas lui qu’elle attendait. Varsä ne pouvait venir, elle en avait conscience mais la seule pointe sensible de son cœur criait contre l’envie de voir son amant.

Au levé du septième jour, alors qu’elle sortait d’une fièvre agitée, elle avait eu tout juste le temps d’apercevoir Erlièn. Cette dernière était une forbanne du clan des Tol’Krigareh et Nausicäa avait tout de suite su que c’était son bien aimé Varsä qui l’avait envoyé aux nouvelles.

Un sourire aux lèvres, elle s’était alors endormie une nouvelle fois.

L’état de ses blessures était pluôt grave. Mais sa santé était désormais hors de danger et la jeune femme pu ainsi commencer à se rétablir. Lorsqu’elle se levait trop vite, un mal de tête surgissait de nulle part et lui brouillait sa vision. Les nausées, aux premiers jours, avaient été importantes et inquiétantes. Mais à force d’acharnement, elles devenaient plutôt rares.

L’indomptable mit deux bonnes semaines à se rétablir. Durant ce laps de temps, elle ne sut rien de ce qu’il se passait chez les Gargans. Ou chez les Tol’Krigareh. Ce dont elle était sûre, c’était qu’elle devait coûte que coûte être à temps au lieu de rendez-vous d’Aeron. Nausicäa n’avait jamais manqué un seul rendez-vous et elle ne tenait pas à alerter les femmes du clan des Hà’Sagaris.

C’est donc en prétextant une promenade pour recouvrir la santé que la jeune femme pu aisément quitter les quartiers des Gargans. Marchant au départ, elle se sentit tout de suite moins nauséeuse et plus assurée. Ces derniers jours, elle avait beaucoup mangé et but pour recouvrir ses forces et le résultat était enfin là. Les Forbans avaient l’habitude de ce genre de traitement, et du haut de ses 23 ans, ce n’était pas la première fois qu’elle avait à faire à une blessure de ce genre.

A mit chemin, Sharkana arriva en trombe auprès d’elle. Son averna qu’elle avait choisi lorsqu’elle était encore chez les Ha’Sagaris était surement la créature qu’elle chérissait le plus au monde. Condamnée à vivre sans lui pour ne pas trahir sa véritable nation, l’animal restait le plus clair de son temps aux alentours des dunes.

Couchée sur l’animal, l’ascension vers le lieu de rendez-vous fut ainsi plus rapide. Les yeux plissés, la jeune sauvage évitait les grains de sable involontaire tout en guidant Sharkana.

Elle arriva à l’heure, comme convenu, comme à chaque fois. Elle franchit un passage jusqu’à arriver vers des ruines à moitié découvertes. Au loin, une femme aux longs cheveux lui tournait le dos. Ce n’était pas Aeron. Méfiante, Nausicäa reporta doucement sa main sur son petit poignard et s’approcha à pas lent et souple.

Puis, la femme se retourna et le cœur de la femme Gargan manqua un battement.

C’était elle. Cela ne faisait aucun doute. Même après autant d’années, elle n’avait guère changé, si ce n’est qu’elle était encore plus belle que dans son souvenir. Une peau sombre pour un corps d’athlète, des cheveux soyeux et un visage parfait.

Le cœur de Nausicäa gronda fort dans sa poitrine. Elle s’était souvent demandé ce qu’elle ressentirait en voyant sa mère. En voyant la femme qui l’avait exclu de son clan et qui l’avait forcé à tracer sa propre route, loin de son peuple d’origine. L’amour mêlé à la rage. La rage mêlée à l’incompréhension. L’incompréhension mêlée à la revanche.
Cette première nouvelle rencontre renforça la jeune femme dans ses idéaux. Tandis qu’elle avait dû vivre dans la peur du lendemain, Feliadès avait su rester belle et jeune, à la tête d’un clan craint et respecté.

La jalousie et la rancœur s’empara de l’âme de Nausicäa et c’est tout juste si elle ne la tua pas du regard. Ravalant sa salive, elle se rendit compte qu’elle tenait toujours sa dague, prêt à l’embrocher si nécessaire.

Mais pour l’heure, il était temps que Feliadès ait confiance en Nausicäa. Et pour ça, la jeune femme abaissa son arme et contenta de dire :

« Je pensais voir Aeron. Comme à chaque fois… Feliadès. »



(c) kit par Bebeurre

DC Azaëlle, Johnny, Lalah & Skye
avatar
Forban du Désert

On m'appelle Feliadès Fille de l'Ombre


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Dunes Mouvantes - Clan des Hà'Sagàris
MON AGE : 39 ans
Féminin
MESSAGES : 52
AGE : 28
INSCRIT LE : 15/07/2013
PSEUDO HABITUEL : Nanaya
Joyaux : 50
Posté dans Re: L'Ombre et l'Indomptable   - Mar 14 Jan 2014 - 4:32



Lorsqu'elle perçut enfin les bruits de pas caractéristiques de l'Avernas, Feliadès sentit son cœur battre tellement fort dans sa poitrine qu'elle ferma les yeux pour retrouver un souffle parfait. Dos à celle qui arrivait du désert, tout comme elle, elle resta impériale dans sa tenue, et attendit le dernier moment pour se retourner.

Inébranlable malgré l'émotion forte qui lui rongeait le cœur, elle posa alors ses yeux éclatants sur sa fille sans montrer ne serait-ce qu'une once d''amour, de tristesse ou de remord. Pourtant ce n'était pas l'envie qui lui manquait... Nausicaa était belle en dépit de la faiblesse qui cernait ses yeux captivants. La fillette qu'elle avait laissé au désert avait bien changé... trop changé car elle avait laissé place à une jeune forbanne aux atouts parfaits. La cheftaine aurait pu se montrer fière à la vue de sa progéniture... seulement, la situation ne lui permettait pas un tel écart de comportement. C'est pourquoi elle resta fidèle à elle-même, même lorsque la voix de sa fille retentit dans l'air pour traduire ses pensées et laisser échapper son prénom.  

Ce fut étrange, comme sensation... Tellement étrange que Feliadès fut silencieuse durant quelques secondes l'esprit en proie à toutes sortes de pensées... Son prénom, l'arme abaissée signifiant clairement qu'elle ne souhaitait pas un affrontement direct... Tentant alors de faire le vide dans ses pensées pour rester lointaine et impartiale, la fille de l'Ombre finit par prendre la parole de sa voix douce et rauque à la fois.

« Je me doute bien, Nausicaa. Seulement, j'en ai décidé autrement. »

Plantant un regard intense dans celui de sa fille, la Cheftaine s'avança lentement en gardant cette grâce forbanne énervante qui était la sienne.

«  Je voulais te voir, enfin. Après tout, n'es-tu pas le sang de mon sang ? »

Sans aucune intonation dans la voix, Feliadès avait fini par laisser entrevoir la mère qu'elle avait été durant quelques années pour cette petite.  Cependant, alors qu'elle avait décidé de se taire afin d'analyser une potentielle réaction négative, elle dut succomber à un de ses sentiments pour poser une question, les sourcils joliment froncés par l'interrogation.

« Tu n'as pas l'air en état. Tu es blessée ? »

Il était sûr que cela devait être lié à l'attaque prévue dont lui avait parlé Aeron. Toutefois, la fille de l'Ombre se fichait de ce qu'avaient pu faire les Gargans. L'instinct de mère revenu au galop même si elle continuait de rester inflexible, elle souhaitait avant tout s'enquérir de l'état de Nausicaa avant d'avoir des détails concernant Ofägar.





Feliadès Fille de l'Ombre
« Tu connaîtras le vertige… Avant que la flèche ne te fige… »  



avatar
Forban du Désert

On m'appelle Nausicäa l'Indomptable


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : (ex : Muertiga - Les Gargans
MON AGE : 23
Féminin
MESSAGES : 349
AGE : 26
INSCRIT LE : 03/07/2011
PSEUDO HABITUEL : Azaëlle/Johnny/Lalah/Skye
Joyaux : 22
Posté dans Re: L'Ombre et l'Indomptable   - Mer 15 Jan 2014 - 10:48

Si froide. Si glaciale dans ce désert brûlant. Feliadès ne montra aucun signe de faiblesse face à sa fille. Les deux femmes ne bougeaient pas d’un mini mètre et l’air transpirait de non-dits. « Le sang de mon sang ». Cette simple phrase résonna plusieurs fois dans l’esprit de la forbanne. Ce sang que la chef s’était empressée de faire exclure du clan. Malgré tout, Nausicäa n’avait jamais compris pourquoi ce sang n’avait pas joué en sa faveur. Après tout, elle était la fille de la chef des Ha’Sagaris, un mot de cette dernière et elle aurait pu vivre au sein du kerkeïs pour toute sa vie. Mais non, Feliadès avait décidé d’en faire un exemple, et le cœur de Nausicäa s’était glacé à jamais à cet instant.

En regardant sa mère, c’était son long périple qu’elle voyait. Des jours et des jours à pleurer pour le clan qu’elle perdait. Pour le garçon qu’elle avait aimé. Des jours à sentir cette haine et ce désir incommensurable de se venger un jour. Aucune des femmes n’avaient eu la bonté de retenir la fillette. Rien. Personne. Elle avait été jetée à la rue comme une moins que rien et cela, jamais elle ne pourrait le pardonner.

Tous ses projets pour faire tomber les Ha’Sagaris avaient enfin pu voir le jour lorsqu’elle avait attiré l’œil d’un des jumeaux Gargans.

Nausicäa était persuadée que personne ne se doutait de ses plans. Seul Varsä savait une partie mais pas tout. Même si elle aimait l’homme, elle avait appris à ne faire confiance qu’à elle-même.

Enfin, toujours muette, Feliadès la questionna sur sa santé et un rictus ironique se forma sur les lèvres de l’indomptable.

« Te préoccuperais-tu de la santé de quelqu’un d’autre que toi ? Voilà une chose qui m’étonne. »

Brisant la glace, la jeune femme avança d’un pas et se dirigea vers une pierre qui jaillissait du sable, vestige de ruines enfouies dans le désert de Korrul. Elle s’installa dessus, une jambe remontée sous son menton, l’autre pendant mollestement dans le vide.

« Le raid forban. Je suis tombée sur un sacré bâtiment on peut dire ça. Mais ne te fais pas de soucis pour moi, je survis. Comme à chaque fois. »

Ce n’était pas parce qu’elle avait décidé de pas lui dire à quel point elle la haïssait, qu’elle devait lui lancer des mots d’amour non ?



(c) kit par Bebeurre

DC Azaëlle, Johnny, Lalah & Skye
avatar
Forban du Désert

On m'appelle Feliadès Fille de l'Ombre


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Dunes Mouvantes - Clan des Hà'Sagàris
MON AGE : 39 ans
Féminin
MESSAGES : 52
AGE : 28
INSCRIT LE : 15/07/2013
PSEUDO HABITUEL : Nanaya
Joyaux : 50
Posté dans Re: L'Ombre et l'Indomptable   - Sam 18 Jan 2014 - 5:22



La question avait été de trop, la fille de l'Ombre s'en était doutée dès lors qu'elle avait franchie ses lèvres pulpeuse... Pourtant, elle avait gardé son air implacable pour rester totalement insensible face à la réflexion de Nausicaa. Du moins, seulement quelques secondes car lorsqu'elle perçut ses dernières paroles qui la concernaient, elle ne put s'empêcher de soupirer d'un air blasé en gardant son regard poignant dans celui de sa progéniture. S'il y avait bien une chose qu'elle était pas, c'était bien la femme axée sur sa propre personne lorsque cela concernait le clan.  Bien sûr, elle avait ses cachotteries, mais ça, personne n'était au courant. Elle était une cheftaine redoutée et redoutable, autoritaire mais compréhensible, ses femmes étaient ses sœurs... Non... Nausicaa ne pouvait dire une telle chose. Voilà qui prouvait qu'elle ne la connaissait pas et qu'elle devait nourrir une rancœur qui était bien plus grande que sa mère ne l'aurait pensé.

Pourtant, la situation qui s'était mal annoncée finit par s'adoucir... En effet, la jeune fille avait pris place sur un vieux morceau de ruine pour  reprendre sur le raid forban en se montrant plus détendue. toujours à dos d'Avernas, Feliadès se contenta de rester humble comme à son habitude comme pour garder cette distance et cette domination qui lui était propre. Pourtant, ce n'était pas l'envie de briser la glace qui lui manquait, surtout après une énième petite réflexion concernant la survie qui tenait une place importante dans la vie de Nausicaa.  

Consciente qu'elle ne pouvait plus rester silencieuse plus longtemps, la Cheftaine finit par s'avancer,  puis descendit au sol avec une agilité parfaite pour prendre la parole avec toute sa prestance de Forban pour le face à face redouté.

« Crois-tu que la décision a été facile à prendre ? Crois-tu que j'ai pris un plaisir malsain à te bannir du clan, Nausicaa ? »

Froide, tout en restant douce, Feliadès s'était finalement aventurée sur le chemin qu'elle avait craint pendant des jours, voire même des années. Ne pouvant s'arrêter maintenant qu'elle avait commencé, elle marqua une pause, durant laquelle elle fixa lourdement le sang de son sang, puis reprit en levant la tête avec douceur.

« Tu ne me connais pas. La preuve, aurais-tu pensé que je viendrais un jour à la place d'Aeron ? »

S'avançant impérialement pour faire face à sa fille, la Cheftaine s'arrêta à la toisant d'un regard poignant qui laissait entrevoir de la compassion. Après tout, Nausicaa était sa première fille, l'enfant qu'elle avait porté à seize ans et qu'elle avait toujours aimé malgré les décisions radicales qu'elle avait pu prendre la concernant.







Feliadès Fille de l'Ombre
« Tu connaîtras le vertige… Avant que la flèche ne te fige… »  



avatar
Forban du Désert

On m'appelle Nausicäa l'Indomptable


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : (ex : Muertiga - Les Gargans
MON AGE : 23
Féminin
MESSAGES : 349
AGE : 26
INSCRIT LE : 03/07/2011
PSEUDO HABITUEL : Azaëlle/Johnny/Lalah/Skye
Joyaux : 22
Posté dans Re: L'Ombre et l'Indomptable   - Mar 21 Jan 2014 - 4:56

Pendant des années, Nausicäa avait attendu cette discussion. Désormais, elle n’avait qu’une envie, changer de conversation. Les paroles froides et sèches de Feliadès touchaient en plein cœur la jeune femme. Elle avait beau afficher un masque parfaitement neutre, elle n’en demeurait pas moins meurtrie.

L’élégante Feliadès s’avança d’un pas vif vers sa fille et la toisa de toute sa hauteur, forçant Nausicäa à lever les yeux vers elle. Ce sentiment de soumission rendit nerveuse la jeune forbanne. Celle qui l’avait mit au monde dégageait une aura de puissance et de confiance. Malgré sa haine, la déchue ne put qu’admirer sa mère, celle qui dirigeait d’une main de fer l’un des plus grands clans de Korrul, autant pourvu de femme qu’il soit.

Décidant de jouer la carte de l’insouciante, Nausicäa décida de mettre fin à cette discussion. Elle n’avait que trop peur de se dévoiler et de mettre fin aux plans qu’elle préparait depuis des années.

« Je me contre fiche de tes sentiments Féliadès. Si je suis ici, c’est pour faire mon rapport, pour moi tu n’es qu’une Ha’Sagaris, la chef, mais c’est tout. »

Des paroles dures et un visage de pierre. Nausicäa espérait la blesser et lui montrer qu’elle avait cessait de grandir en attendant son approbation. Désormais, elle avait construit seule sa vie et comptait bien la continuer comme ça.

Une mère était utile pour mettre au monde un enfant, tout simplement. L’amour maternel n’était qu’une légende, qu’un mythe. C’était une façon qu’avaient les mères de se rassurer entre elle. Nausicäa n’avait jamais eus d’enfants. Ou du moins, aucun de vivant. La première fois, elle avait fait une fausse couche – qu’elle avait elle-même provoquée – elle avait alors 14 ans. La seconde fois, à ses 17 ans, elle avait eu un fils, qu’elle avait emmené aux Ha’Sagaris qui s’étaient chargées de l’empoisonner. Ensuite, elle avait usé de différentes plantes : graines de bleutés, réducteur lunaire etc. Mais cela faisait un moment que Jude avait délaissé son épouse pour d’autres femmes moins froides comme il disait tant. Cet imbécile ne se doutait pas une seconde qu’elle réservait ses nuits chaudes pour le chef des Tol’Krigareh depuis des mois.

Feliadès était désormais assise à ses côtés. La situation avait quelque chose de comique. Ces deux femmes, issues du même sang ne se comprenaient pas le moins du monde. Enfin, Nausicäa reprit le fil de la conversation :

« La cité d’Ofägar est dans un état lamentable. Nous sommes monté jusqu’au temple. Les cultivateurs étaient presque tous parti pour assister à une réception à Arish d’après les domestiques. Le temple a été pillé des pires façons et les morts se comptent par centaine. »

Les Forbans avaient été pour une fois bien organisés. Les korruliens garderaient un souvenir frais de leur passage pendant un long moment.



(c) kit par Bebeurre

DC Azaëlle, Johnny, Lalah & Skye
avatar
Forban du Désert

On m'appelle Feliadès Fille de l'Ombre


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Dunes Mouvantes - Clan des Hà'Sagàris
MON AGE : 39 ans
Féminin
MESSAGES : 52
AGE : 28
INSCRIT LE : 15/07/2013
PSEUDO HABITUEL : Nanaya
Joyaux : 50
Posté dans Re: L'Ombre et l'Indomptable   - Jeu 30 Jan 2014 - 13:52



L'ambiance était lourde, pesante, presque oppressante dans les méandres du désert. Alors que Feliadès restait de marbre tout en laissant entrevoir une femme à l'instinct maternelle et à la poigne de fer, Nausicaa, elle, se contentait de la remettre en place de façon directe. Fuyait-elle la confrontation ou était-elle aussi froide que sa mère ? Telle était la question.  

De ce fait, la chef des Hà'sagàris ne laissa aucune expression tirer les traits parfaits de son visage lorsque les mots de sa progéniture arrivèrent à ses oreilles. Ainsi donc elle se considérait comme une infiltrée qui faisait son rapport, comme d'habitude, et qui se fichait bien d'en savoir plus sur le passé. Très bien.  Alors la fille de l'Ombre allait la considérer comme telle.  

Écoutant le récit en continuant de toiser la demoiselle qui paraissait avoir son âge, elle contrôlait une colère bien étrange... Voir sa propre fille ignorer ses explications ne lui avait pas plu du tout, même si elle ne laissait rien paraître. Rares étaient les fois où Feliadès faisait le premier pas dans ce genre de situation complexe, et cela n'allait pas se reproduire de si tôt. Surtout avec celle qui se trouvait devant ses yeux et qui avait commencé un récit récapitulatif sur l'attaque des Gargans.

Le constat fut rapide. Ofägar avait été mise à sac, et personne n'allait oublier le jour funeste où les forbans avait pénétré ses murs. Le clan avait réussi à semer le chaos... Jusqu'au fameux temple Chamane. Satisfaite, mais se gardant d'afficher un sourire énigmatique, la fille de l'Ombre remonta sur le dos de son Avernas, avec cette grâce désobligeante qui était sienne. Sans un mot, sans un regard, elle se mit en position, prête à repartir vers le clan qui l'attendait...  Mais avant de faire quoique ce soit, elle se tourna vers le sang de son sang pour plonger son regard poignant dans le sien.  

« Très bien. Le rapport étant fait, je n'ai plus de temps à perdre avec toi. »

Aussi froide que cassante, la voix de la fille de l'ombre s'était faite entendre de façon directe. Mais elle ne s'arrêta pas là, et reprit la parole après un soupir blasé.

« Sauf si tu as quelque chose à dire en plus. »

Arquant un sourcil en gardant cet air hautain et imposant sur son faciès parfait elle attendait une réponse de sa fille. Fille qui n'avait pas voulu la comprendre ne serait-ce qu'une seconde. Fille qui n'avait pas souhaité discuter non plus alors que la Cheftaine lui avait tendu la main.  Ayant pris note et gardant un goût amer de son comportement, elle avait choisi de s'éloigner de sa progéniture, pour éviter de se laisser aller à nouveau... Après tout, cela ne servait à rien de persister, surtout de ce genre de situation délicate.






Feliadès Fille de l'Ombre
« Tu connaîtras le vertige… Avant que la flèche ne te fige… »  



avatar
Forban du Désert

On m'appelle Nausicäa l'Indomptable


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : (ex : Muertiga - Les Gargans
MON AGE : 23
Féminin
MESSAGES : 349
AGE : 26
INSCRIT LE : 03/07/2011
PSEUDO HABITUEL : Azaëlle/Johnny/Lalah/Skye
Joyaux : 22
Posté dans Re: L'Ombre et l'Indomptable   - Ven 7 Fév 2014 - 11:09

Feliadès lui donnait déjà congé. Une partie de Nausicäa souhaitait prolonger cet entretien mais une autre voulait ardemment sa fin. Elle était tiraillée entre deux facettes de sa personnalité qui la rendait plus que perplexe. Toujours sur son rocher, la jeune femme eut un tic nerveux et plissa son œil droit rapidement. C’était un geste qu’elle faisait souvent lorsqu’elle n’était pas à l’aise. En regardant la fille de l’ombre, elle eut l’impression que sa mère se souvenait de ce petit geste. Ou alors, elle la regardait sans arrière-pensée, Nausicäa n’aurait pu le dire.

Si ça avait été Aeron comme prévue, la femme Gargan aurait pu lui faire part de son inquiétude. Mais devant elle, se trouvait sa mère, cette femme qu’elle détestait tant. Alors, Nausicäa se leva et alla à la rencontre de son averna. Elle commença à grimper dessus puis s’arrêta quelques secondes. Elle respira un grand coup puis finalement se tourna vers Feliadès. Elle déclara tout simplement :

« J’ai besoin de voir Kahan. »

Kahan était la grande prêtresse du clan des Ha’Sagaris. C’était une vieille femme, qu’on aurait pu croire immortelle, mais qui avait surtout le don de prévoir les naissances.

Demander de voir Kahan était une manière détournée d’annoncer son état. Nausicäa avait déjà eu plusieurs grossesses, dont un fils qu’elle avait tenu quelques jours avant qu’il meurt « accidentellement ». Une nouvelle grossesse mettait à mal ses plans et elle avait voulu se débarrasser de l’enfant à venir, sans grand succès. Il ne lui restait plus qu’à espérer que ce soit un fils encore, auquel cas, elle devra garder l’enfant si c’était une fille.





(c) kit par Bebeurre

DC Azaëlle, Johnny, Lalah & Skye
avatar
Forban du Désert

On m'appelle Feliadès Fille de l'Ombre


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Dunes Mouvantes - Clan des Hà'Sagàris
MON AGE : 39 ans
Féminin
MESSAGES : 52
AGE : 28
INSCRIT LE : 15/07/2013
PSEUDO HABITUEL : Nanaya
Joyaux : 50
Posté dans Re: L'Ombre et l'Indomptable   - Lun 17 Fév 2014 - 12:04



Spoiler:
 


L'entretien touchait à sa fin, la fille de l'Ombre aurait misé dessus. Préparée à affronter le désert pour rejoindre le clan qu'elle avait délaissé, elle n'aurait jamais pensé qu'une seule phrase allait la bouleverser à ce point. Ainsi, alors qu'elle faisait demi-tour pour tourner définitivement le dos à sa progéniture, cette dernière lâcha une phrase qui vint la paralyser face à l'étendue désertique qui s'offrait à elle.

Toujours aussi impériale, elle dirigea l'Avernas d'un geste rapide pour de nouveau faire face à Nausicaa. Le regard pénétrant, la tête levée d'un air toujours un peu hautain, elle la dévisagea littéralement pour arrêter ses yeux au niveau de son abdomen. Une seule raison pouvait expliquer l'envie de voir celle qui pouvoir déterminer le sexe d'un enfant à naître... Tant de fois Feliadès avait sorti cette phrase sur ce ton à Siwan, tant de fois elle avait exprimer le besoin pressant de la voir rapidement pour être fixée... Tant de fois, oui...

Ainsi, ce fut la naissance d'un véritable capharnaüm dans son esprit. Sa fille lui ressemblait bien plus qu'il n'y paraissait... Et voilà qu'elle suivait le même chemin qu'elle.  Totalement ébranlée, la Cheftaine restait pourtant de marbre, comme à son habitude... Toutefois, elle mit un moment avant de trouver les bons mots pour s'adresser à celle qui portait sûrement la vie.

« Tu le sais depuis combien de temps ? »

Sa voix, toujours aussi royale, avait retenti de façon claire.  Sans détacher ses yeux envoûtants du sang de son sang, elle s'avança de quelques mètres pour rependre sur un ton plus agréable que le précédent non sans faire disparaître cette pointe de froideur qui était sienne.

« Je croyais que tu étais venue simplement pour faire ton rapport. Mais je vois qu'il y a bien plus. »

Au souvenir des paroles sèches de Nausicaa, Feliadès soupira de façon bruyante. Tout était déjà confus dans ses pensées, alors tenter d'analyser celles de sa fille était peine perdue, d'autant plus qu'elle devait être en proie au même problème. Cela ne servait donc à rien de se montrer cassante, même si l'envie de la remettre à sa place était  forte.

« Kahan ne peut pas venir à toi. Mais je comprends ce que tu veux. Mieux que personne.»

Les années étaient passées, et parfois, il fallait aussi apprendre à faire des concessions pour mettre partiellement fin au punition pour avancer. Certes, elle ne pensait non plus faire revenir la forbanne au sein du clan, mais elle ne pouvait la laisser dans cet état. Pas alors qu'elle portait sûrement la vie en elle. C'était impossible.

« Suis moi si tu le souhaites. Tu la verras. Rapidement, mais bien assez pour être fixée. »

Allait-elle répondre positivement à cette invitation ? La Cheftaine l'espérait

car elle ne se voyait pas repartir seule après avoir appris une telle nouvelle.





Feliadès Fille de l'Ombre
« Tu connaîtras le vertige… Avant que la flèche ne te fige… »  



avatar
Forban du Désert

On m'appelle Nausicäa l'Indomptable


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : (ex : Muertiga - Les Gargans
MON AGE : 23
Féminin
MESSAGES : 349
AGE : 26
INSCRIT LE : 03/07/2011
PSEUDO HABITUEL : Azaëlle/Johnny/Lalah/Skye
Joyaux : 22
Posté dans Re: L'Ombre et l'Indomptable   - Lun 24 Fév 2014 - 4:14

Elle sentit plus qu'elle ne vit l'hésitation chez Féliadès. Assurément, la fille de l'ombre ne s'attendait pas du tout à ce genre de nouvelle. Loin d'en ressentir un petit mérite pour l'avoir perturbé, Nausicäa était mal à l'aise. Elle ne voulait pas de la pitié de sa mère dans un tel moment.

Féliadès lui demanda depuis combien de temps elle connaissait la nouvelle. A vrai dire, Nausicäa n'aurait su le dire. Elle avait simplement eu un pressentiment. Elle n'avait pas saigné depuis longtemps certes, mais elle avait surtout sentit au fond d'elle un changement. Ce n'était pas sa première grossesse et surement pas la dernière qu'elle devrait subir. Cependant, une part d'elle espérait que son enfant soit l’engeance de Varsä. Et plus que tout, elle espérait que ce soit une fille.
Les années de solitude avait surement brisé la froideur de son être puisque désormais, l'idée d'avoir un enfant de lui semblait pas si horrible que ça.

Nausicäa ne répondit pas à sa question et la laissa continuer à parler. Elle voyait à quel point la chef des Hà'Sagaris était torturée intérieurement.

Enfin, chose inespéré, Féliadès lui proposa de venir voir Kahan directement. Les dernières fois, c'était la vieille femme qui était venue à elle. Mais la prophétesse ne pouvait pas vivre éternellement..

L'occasion rêvé de revenir, ne serait-ce qu'une fois dans le clan des Hà'Sagaris, même pour quelques minutes, était trop alléchante pour qu'elle refuse.

« Très bien. Mais je dois faire vite, je ne peux m'absenter trop longtemps... »

Son coeur trépignait d'impatience à l'idée de revoir son clan. Depuis son adolescent, elle n'avait pas revue les femmes du kerkeïs. Elle se surprit même à se demander à quoi ressemblerait le clan désormais... et si Féliadès avait eut d'autres filles.



(c) kit par Bebeurre

DC Azaëlle, Johnny, Lalah & Skye

On m'appelle Contenu sponsorisé

Posté dans Re: L'Ombre et l'Indomptable   -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum