AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
» Communication externe
par Loth de la Vision Mar 21 Juin 2016 - 15:06

» Réversa [ TOP ]
par Invité Ven 27 Mai 2016 - 8:21

» Le monde de Dùralas
par Invité Jeu 26 Mai 2016 - 7:00

» Anthalia
par Invité Dim 22 Mai 2016 - 15:17

» Marbrume, La Cité des Damnés
par Invité Lun 16 Mai 2016 - 15:07

» Questionnaire pour soutenir infinite RPG !
par Invité Sam 14 Mai 2016 - 17:33

» Escalus
par Invité Jeu 12 Mai 2016 - 9:02

» Mass Effect : Reborn
par Invité Mar 10 Mai 2016 - 15:00

» Forum en pause
par Asàf Lysereän Mar 10 Mai 2016 - 13:47


Une confidence inattendue

avatar
Marchand

On m'appelle Neylie Valyssar


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Errande - Marchande
MON AGE : 25 ans
Féminin
MESSAGES : 92
AGE : 30
INSCRIT LE : 21/07/2013
PSEUDO HABITUEL : Jörd
Joyaux : 185
http://www.ile-joyaux.com/t1779-petits-carnets-d-une-shadow http://www.ile-joyaux.com/t1778-neylie-shadow
Posté dans Une confidence inattendue   - Dim 26 Jan 2014 - 12:40

Je n'étais guère sereine comme en témoignait mon agitation. Je faisais les cent pas dans le salon de notre demeure et le bruissement de ma robe d'un vert printanier était le seul bruit qui troublait la quiétude de la pièce. J'avais demandé à ne pas être dérangée à part pour m'annoncer l'arrivée de mon frère. Voilà plusieurs jours que je lui avais écris pour lui faire part de cette nouvelle qui risquait d'ébranler toute notre famille. Je ne sais quelle sera sa réaction ni même comment le lui annoncer. Les phrases tourbillonaient dans mon esprit et j'appréhendais cet instant.

J'avais également contacté Hiempsal et nous devons nous voir dans les jours à venir. Au moins je serai fixée quant à la position des Valyssar, enfin celle de Solomon car je doutais qu'Erius soit content de perdre l'occasion d'un mariage arrangé à mes dépens. Pourtant je ne voulais pas mettre un terme à mon état. Ce n'était guère raisonnable du point de vue politique marchande, mais je n'étais pas toujours des plus raisonnables comme en témoignait ma relation avec l'heritier Saule. Un de nos serviteurs vint me prévenir de l'arrivée de Solomon. Je lachai un léger soupir avant de congédier le messager.

Etrangement, je cessai mon cheminement dans le salon et me sentis envahie par un calme trompeur. Quand mon frère entra, je l'accueillis avec un sourire chaleureux et vins l'embrasser.

- Solomon, comment vas-tu ? Le voyage s'est bien passsé ?
 
J'avais l'impression de retarder l'inévitable en m'attardant sur des détails insignifiants. Pourtant m'enquérir du devenir de mon frère me tenait à coeur. Je l'invitai à prendre place dans un des fauteuils et m'installai à ses côtés. Prenant une grande inspiration je décidai de ne pas passer par quatre chemins et d'aller droit au but.

-  Je suis sûre que la teneur de ma lettre a dû susciter de nombreuses questions. Alors autant que j'aborde le sujet sans tergiverser. Je fis une légère pause avant de poursuivre. Il faut savoir que cela touche notre famille mais également nos éternels ennemis, les Saule. Un bref sourire désabusé traversa mon visage. Je suis enceinte...

Voilà j'avais lâché ma bombe. Avant de donner plus de détails je laissai le temps à Solomon de prendre conscience de l'ampleur de mes paroles. Je me tenais prête à répondre à toute question qui lui viendrait à l'esprit.


Guide des Erfeydes


Chibi by Hiempsal. Thanks ! :
 
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Une confidence inattendue   - Dim 2 Fév 2014 - 18:03

Solomon Valyssar (politicien)

Après la mascarade du Bal, la 'discussion' avec Dame Shei'Arcath, le retour à ses affaires de Politiciens, le manque d'informations toujours flagrant et frustrant vis-à-vis des Erfeydes... Le manque de contact avec Korrul... Le Politicien avait apprécié la perspective d'une discussion au calme avec sa cadette, a présent qu'il avait pris suffisamment de repos pour tenir la lassitude à distance, d'autant que la réticence de Neylie l'avait intrigué, pour le moins. Les secrets n'étaient pas rares au sein des Marchands, parmi les Valyssar encore moins. Donc désirer les partager était des plus atypiques.

Quelques mots pour leur retrouvaille, Monsieur Boon avait été invité à patienter dans le vestibule - Solomon devrait souffrir sa curiosité à peine voilé après cela - un court repos puis... Le cadet des Valyssar posa un regard - presque - choqué sur sa jeune sœur.

Ma soeur, tu viens d'employer des mots bien trop précis pour laisser le moindre doute quand à la situation dans laquelle tu te trouves. Dit-il d'une traite, accusant le coup.

Il eut souhaiter analyser les choses froidement comme il seyait, mais il s'agissait là de Neylie, et d'une catastrophe à naître. En plus du fait qu'il allait être 'oncle'. Fugitive vision d'une petite Marchande au fupin baveux se frayant un chemin jusqu'à ses genoux. Très fugitive, mais il lui sembla un bref instant entendre ses questions, et cette étrange pression autour de son bras... Il en eut la chair de poule.

A quoi suis-je en train de songer ? Ses yeux s'étrécirent... Il préféra orienter son regard vers les murs. Se levant, il prit appuis plus lourdement qu'à l'ordinaire sur sa canne, s'éloignant de son siège. Enceinte... Que cette nouvelle se révélait traîtresse. Tant de bonheur - pas pour lui - transformer en... Sa main se porta d'elle-même a sa tempe. Son semblant de repos semblait bien loin.

D'entre toutes les familles... Souffla-t-il bas. En as-tu parlé à notre aîné, Neylie ? Demanda-t-il d'une voix plus claire, sans se retourner.

Mais étrangement, la réponse lui semblait évidente : si tel avait été le cas, Erius se fut trouvé là. Le Politicien n'en attendit pas moins sa réponse. La situation se révélait bien moins agréable qu'escomptée, à présent.
avatar
Marchand

On m'appelle Neylie Valyssar


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Errande - Marchande
MON AGE : 25 ans
Féminin
MESSAGES : 92
AGE : 30
INSCRIT LE : 21/07/2013
PSEUDO HABITUEL : Jörd
Joyaux : 185
http://www.ile-joyaux.com/t1779-petits-carnets-d-une-shadow http://www.ile-joyaux.com/t1778-neylie-shadow
Posté dans Re: Une confidence inattendue   - Lun 3 Fév 2014 - 12:24

Accaparée par ma condition et la forme que je voulais apporter à ma révélation j'avais contrevenu à la bienséance, me montrant malpolie puisque je n'avais pas laissé le temps à mon frère de se poser avant de faire mon annonce choc. Mais j'avoue que partager cette nouvelle m'avait soulagée d'un poids. Attendre un enfant aurait dû être signe de réjouissances, sauf qu'il nous fallait prendre en compte l'identité du père ce qui n'augurait rien de bon dans les explications, négociations, implications qui allaient en découler. D'ailleurs je ne fus guère surprise du regard choqué de Solomon et décidai de lui accorder du temps pour digérer l'information. Puis vint la question que je redoutai d'une certaine manière. Erius...

- Je... ne lui ai encore rien dit. A vrai dire je souhaitais t'en parler avant pour me faire une idée sur la conduite à tenir.

Et oui, je cherchais conseil auprès de Solomon, j'étais plus proche de lui que d'Erius et je dois l'avouer je redoutais la décision de notre chef de famille. Je n'avais pas envie de mettre un terme à ma grossesse, même si celle-ci n'était pas très avancée et que les tensions Saule/Valyssar n'étaient guère engageantes. Je me levai et me rendis à la porte. Je saluai Monsieur Boon et mandai un de nos serviteurs lui demandant d'apporter ce qui avait été préparé pour le venue de mon frère. Puis je revins vers mon confident et lui adressai un sourire incertain.

- Vu les relations entre les Saule et nous, je doute qu'Erius soit favorable à quoique ce soit. Déjà que je déroge à toutes les règles... Je ne sais comment lui présenter l'affaire.

Je lâchai un petit soupir. Quoi de pire pour une famille respectable que de voir sa fille enceinte d'un rival et ceci hors mariage ? D'autant que cela ne manquerait pas de rappeler les origines de la dissenssion Saule/Valyssar. A cet instant, le serviteur que j'avais mandé pénétra dans la pièce et vint déposer des rafraichissements et gourmandises.

- Je me doute que tu ne t'attendais pas à cela en venant à la maison. Sourire contrit. D'ordinaire nos rencontres sont plus plaisantes. Mais j'avais besoin de t'en parler.

Je n'étais pas infaillible, ni même un coeur de pierre. J'avais mes doutes et Solomon a toujours été de bons conseils. D'une certaine manière, cette discussion me permettrait de me préparer à affronter Erius, voire à lui donner les arguments qui ferait pencher la balance en ma faveur. Je servis un verre à Solomon choisissant sa boisson préférée.

- Serait-il envisageable de trouver un terrain d'entente avec les Saule ?

Je laissai ma phrase en suspens, sollicitant l'avis de mon frère. Mais je savais que je ne pourrai reculer indéfiniment mon entrevue avec Erius.


Guide des Erfeydes


Chibi by Hiempsal. Thanks ! :
 
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Une confidence inattendue   - Ven 14 Fév 2014 - 18:39

Ma soeur... Songea le Politicien avec une once de tristesse. Sa cadette, la benjamine, mais dont le caractère eut plus convenu à une aînée. Protectrice. Mais en ce jour, c'est elle qui était vulnérable face au futur jugement familiale. Et c'est vers lui qu'elle se tournait. La contrariété ne le rendit pas enclin à lui rendre son sourire, mais il ne refusa pas le rafraîchissement offert... Son esprit lui signala froidement que le liquide lui était bien familier, et agréable. Si Neylie l'avait pris au dépourvu, elle tentait néanmoins de ne pas le négliger complètement, pour mieux... Le rendre enclin à l'aider ? Pensée bien désagréable quand concernant un proche. Par son visage fermé, il ignora sa tentative d'humour.

Puisque tu parles d'ores et déjà de s'entendre avec eux... Tu comptes le garder ? demanda-t-il, abrupte.

Il veilla à bien la regarder dans les yeux en lui demandant cela. Le sujet lui répugnait quelque peu. Le mettait mal à l'aise. Qui disait grossesse malvenue chez les Marchands sous-entendait de se débarrasser de l'enfant, pour le bien de la famille, de sa réputation. Et cela au plus tôt. Pourquoi n'en as-tu pas parlé à notre mère ? Les affaires d'enfantement et de... Perte d'enfant, n'était pas des affaires d'homme. Encore moins de Politicien. La sensation de gêne lui était haïssable. En l'instant, sa canne dont sa main serrait la poignée lui semblait le point d'encrage le plus réelle dans cette situation aberrante.

Pour réfléchir plus avant, il lui fallait avoir connaissance de tout. Telle était le prix de l'aide que requérait Neylie.

Ma soeur, qui est le père ? Sait-il ? continua-t-il.

Si seule elle et lui savait... La pensée, insidieuse, était là : il serait encore possible de faire disparaître l'objet du délit sans trop de bruit. Pas une affaire d'homme...
avatar
Marchand

On m'appelle Neylie Valyssar


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Errande - Marchande
MON AGE : 25 ans
Féminin
MESSAGES : 92
AGE : 30
INSCRIT LE : 21/07/2013
PSEUDO HABITUEL : Jörd
Joyaux : 185
http://www.ile-joyaux.com/t1779-petits-carnets-d-une-shadow http://www.ile-joyaux.com/t1778-neylie-shadow
Posté dans Re: Une confidence inattendue   - Mar 18 Fév 2014 - 12:39

Je ne perdais pas une miette de la contrariété de mon frère et rien ne semblait pouvoir la diminuer. En tout cas, il fit preuve de pragmatisme en me demandant ce que je comptais faire de l'enfant. En même temps, je me rendis compte que j'aurai du opter pour la solution attendue dans ce genre de situation, l'avortement, sans me poser de questions. En fait, dès l'instant où j'avais commencé à réfléchir, à considérer la vie que je portais comme un futur individu, j'avais perdu la bataille. Alors que répondre à la question de Solomon... Je détournai le regard avant de parler.

- Je... La logique voudrait que je ne le garde pas, mais il est dur de se conforter dans ce type de décision. Je posai un regard déterminé sur mon frère. Si je n'ai pas d'autres choix je me plierai à cette contrainte.

Je n'avais pas répondu de manière précise mais mes paroles parlaient pour moi. Si je pouvais la garder je le garderai. J'accablais mon frère de mes problèmes alors que j'aurai pu embêter ma mère. J'avais agi impulsivement, sans réfléchir, une nouvelle fois. Certains pourraient croire que je cherche à amadouer Solomon pour le rallier à ma cause, cela ne serait pas étonnant pour une Marchande, mais la manipulation familiale ne faisait pas partie de mes habitudes bien que cela puisse se révéler utile.

- Je lui ai laissé attendre, confirmai-je démontrant que je m'étais encore précipitée, mais il peut survenir de nombreuses choses s'il faut justifier un fait particulier. Pragmatisme. J'esquissai un léger sourire en pensant à l'identité du père avant de lâcher l'information. C'est Hiempsal Saule...

Puisque j'avais embarqué mon cher frère dans ma galère autant lui fournir tous les renseignements qu'il désirait. Et le fait que mon amant soit l'héritier Saule n'était pas anodin. Je finis par m'asseoir sur le canapé invitant mon frère à me rejoindre en tapotant la place à mes côtés.

- Un avortement n'est pas sans risque, c'est aussi pour cela que j'envisageai d'autres options. Mais vu les dissensions existantes, cela risque d'être compromis.

En dépit des compétences médicales des matrosciens, personne n'était à l'abri d'un coup du sort. Cela révélait également une appréhension de ma part. Et l'idée de mettre fin à cette rivalité était tentante, de même que les avantages qui pourraient en découler. Encore faut-il que la famille me suive...


Guide des Erfeydes


Chibi by Hiempsal. Thanks ! :
 
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Une confidence inattendue   - Mer 26 Fév 2014 - 2:14

Il sait... Acceptant l'invitation de sa soeur, il vint se poser auprès d'elle, canne toujours en main. Le regard froidement bleuté du Politicien détailla Neylie, son visage que la préoccupation marquait sensiblement, sa silhouette qui encore ne laissait rien présager du risque qu'elle portait. Du moins acceptait-elle l'éventualité d'avorter. Du moins ne tentait-elle point de se dérober... Mais cela paraissait bien insignifiant en comparaison des informations qu'elle lui livrait. L'héritier des Saules sait. Quand les Valyssar font quelque chose, ils ne le font pas à moitié, pensa-t-il, pince-sans-rire. Mais le dernier point soulevé par Neylie lui fit détourner le regard un bref instant.

Le risque. Pour elle. Bien sûr. Pas une affaire d'homme... Mais il était bien là, à tenir cette conversation avec sa sœur.

Etant donné la réputation de notre famille auprès de la leur, la "disparition" d'un enfant à naître ne serait peut-être pas accepté ainsi, comme tu te plais à l'espérer. Dit froidement le Politicien...

Même si l'accusation sous-jacente était bien traître : Neylie courait un risque, mais Neylie acceptait d'envisager l'avortement. Lui reprocher revenait d'une certaine manière à nier l'abnégation dont elle semblait vouloir faire preuve. Ce genre de réflexion n'aidait pas Solomon à prendre du recul. Dans la balance : la réputation familiale, et la vie de Neylie. Par Vama...

Le meilleur cas serait que l'avortement réussisse, et que le... Saule accepte de taire ce qu'il est arrivé entre vous. Que cette histoire soit enterrée avec l'enfant. Continua-t-il sombrement. D'après-toi, serait-il prêt à le faire ? A reconnaître le bien d'une telle conduite et à s'y conformer ? Penses-tu, le cas échéant, pouvoir le décider ?

Et pourtant, malgré qu'il tenta de maintenir la conversation dans cette discussion, son esprit cherchait d'autres options... D'autres échappatoires. Chacune comportait sa part de risques. De déshonneur. De mort. Ma soeur. Le Politicien tâchait de maintenir le plus possible éloigné de lui des émotions parasites, compassion étant en tête de liste...
avatar
Marchand

On m'appelle Neylie Valyssar


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Errande - Marchande
MON AGE : 25 ans
Féminin
MESSAGES : 92
AGE : 30
INSCRIT LE : 21/07/2013
PSEUDO HABITUEL : Jörd
Joyaux : 185
http://www.ile-joyaux.com/t1779-petits-carnets-d-une-shadow http://www.ile-joyaux.com/t1778-neylie-shadow
Posté dans Re: Une confidence inattendue   - Mar 4 Mar 2014 - 12:49

Je n'étais pas dupe, j'avais mis notre famille dans une situation très embarassante. Et la désapprobation contenue dans la voix de mon frère me faisait ressentir de la culpabilité. Je réfléchis à la réplique froidement envoyé par Solomon. Une fausse couche était tout à fait plausible. L'idée me fit grimacer intérieurement, je n'avais pas envie de mentir à Hiempsal et cet enfant à venir représentait le fruit de notre amour. Que la vie de marchande pouvait être pesante parfois, tous ces codes et contraintes... Néanmoins, je ne renierai pas mon statut pour autant.

Je décidai de ne pas relever cette histoire de justification de disparition. Pourtant une moue de désapprobation s'installa briévement sur mes lèvres à la mention du Saule. Dans la bouche de mon frère, cela constituait presque une insulte. Si Solomon croyait que j'allais mettre fin à cette relation... On n'enterre pas une histoire d'amour comme cela. Sauf qu'en y repensant, un avortement pourrait la mettre en péril et la conduire à sa conclusion.

- Je ne sais pas s'il se montrera compréhensif ou non, je doute qu'il veuille renoncer à cet enfant, mais je peux lui en parler... En fait, il faudrait que je le rencontre pour pouvoir jauger de la situation, déclarai-je à mon frère en me tournant vers lui, et aviser de la suite.

Cette entrevue était déjà planifiée puisque je l'avais contacté par voie postale. Par contre, je ne savais si je parviendrai à rallier Hiempsal à l'idée de l'avortement, même si c'était la solution la plus logique. Celle qui permettrait à nos deux familles de ne pas perdre la face. Discuter avec Solomon me permettait de me faire une idée des options qui s'offraient à moi, et le bilan n'était guère encourageant pour l'instant.

- Il y a beaucoup d'inconnues... Qui sait, Vama pourrait être favorable à une alliance. Lueur d'espoir quand tu nous tiens. Le plus raisonnable soit que je discute avec Hiempsal pour prendre l'ampleur de la situation. Voilà que je me répétais. Puis en faire part au reste de la famille...

L'étape ultime, celle que je redoutais particulièrement. Tout comme ma rencontre avec mon amant, car mine de rien j'étais en train de décider pour lui. Cette décision nous devions la prendre tous les deux, de mon point de vue. J'aurai eu moins de mal si j'avais éprouvé aucun sentiment pour le père. Je poussai un soupir.

- Pouvoir partager mes doutes avec toi me soulage d'un poids Solomon, mais je suis en train d'en mettre un sur tes épaules. J'étais sincère. Je posai une main que je voulais rassurante sur son épaule, un geste de remerciement pour sa présence et son écoute. Je pense que nous avons fait le tour de la question et des possibilités qui s'offraient à nous.Je me voulais détachée mais sans réel succès.La décision finale ne pourra être prise qu'une fois que j'en aurai discuté avec Hiempsal.

Je pris enfin une gorgée du verre que je tenais depuis le début de la conversation. Bien que j'étais toujours tenaillée par les implications de ma situation je décidai de changer de sujet.

- Assez parlé de moi, je suis sûre que tu as des choses à me raconter. Comment ça se passe à San Poseïnos?

N'allez pas croire que je fuis le sujet principal de cette rencontre, quoique peut-être un petit peu. Mais j'aimais également prendre des nouvelles de mon frère, sa vie dans la capitale, ses préoccupations politiques voire sa vie amoureuse car je n'étais pas au fait de toutes ses rencontres.


Guide des Erfeydes


Chibi by Hiempsal. Thanks ! :
 
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Une confidence inattendue   - Dim 23 Mar 2014 - 12:29

Neylie. L'interrompit Solomon. Ce n'est pas la seule solution, et tu le sais. Dans le cas où le Saule ne serait capable de s'y résoudre, où si ton état ne permettait pas de faire disparaître ainsi l'enfant, il sera temps de le faire à sa naissance. Expliqua froidement le Shadow, ne souhaitant guère s'attarder sur ce que peut ressentir une mère quand il lui est déclaré que son enfant lui sera pris sitôt sorti de son ventre. Dans ce cas-là, il te faudra demeurer à l'écart de la ville le temps nécessaire. En faisant montre d'une parfaite discrétion quant aux véritables raisons de ton éloignement.

Solomon se surprit à vouloir se conduire différemment. A ne pas agir en digne Marchand. A n'avoir que faire de ce lignage. L'homme repoussa l'idée brutalement, en posant sur sa sœur un regard direct. Tu as commis l'erreur. Tu dois en affronter les conséquences en Shadow.

Discutes-en avec lui. Fais-lui comprendre qu'il n'y a pas d'autre options possibles, et que les refuser ne fera qu'envenimer les choses. Lâcha Solomon d'une voix soudainement... Lasse.

Son regard perdit de sa dureté, et il se détourna, s'abandonnant un instant au silence. Les affaires de la famille s'annonçait des plus tumultueuses... Et le coup d’État qui se préparait... L'éclopé porta la main à son visage, remettant en place un mince trait de cheveux qui s'était dérobé. Le plaisir qu'il avait à revoir sa sœur s'était bien vite dissipé.

Des tensions. Des dissensions. Le sang de la Milice qui s'échauffe, pressé d'aller faire couler celui des Borréliens sur leurs terres de glace. La voix du cadet de la fratrie s'éteignit soudain, alors qu'il se levait. La question qu'il posa ensuite, il semblait presque... Absent. Pour le peu que tu dois savoir... Que penses-tu de cette conquête, ma soeur ? De ces terres lointaines ?...
avatar
Marchand

On m'appelle Neylie Valyssar


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Errande - Marchande
MON AGE : 25 ans
Féminin
MESSAGES : 92
AGE : 30
INSCRIT LE : 21/07/2013
PSEUDO HABITUEL : Jörd
Joyaux : 185
http://www.ile-joyaux.com/t1779-petits-carnets-d-une-shadow http://www.ile-joyaux.com/t1778-neylie-shadow
Posté dans Re: Une confidence inattendue   - Mar 1 Avr 2014 - 12:14

J'écoutai mon frère et lui jetai un regard choqué. Voilà qu'il se résolvait à tuer l'enfant à la naissance. Cette idée m'était intolérable, il m'était plus facile de l'envisager tant qu'il n'était qu'une idée abstraite et non un être vivant. A vrai dire, la frontière entre les deux était bien mince.

- Il y a une autre possibilité, il est tout à fait possible de le cacher à sa naissance et de l'élever dans le secret. Une idée bien moins risquée à vrai dire. Une solution que j'avais envisagée et qui me tentait bien plus que toutes les hypothèses que j'avais émise jusqu'à lors. Je sais que la discrétion est de mise dans cette histoire.

Je venais de jouer ma dernière carte et il me semblait que la discussion touchait à sa fin. A moi de faire en sorte que ma faute trouve une issue heureuse pour tout le monde. Bien que préoccupée, je me concentrai sur les nouvelles que me donnait Solomon sur sa vie. Apparemment, la politique le rendait soucieux et je ne pouvais que constater la lassitude de mon frère. Que la Milice s'échauffe à l'idée de combattre outre-mer, soit, mais je ne pouvais m'empêcher de penser que la diplomatie aurait dû être mise en avant.

- L'île Blanche représente une opportunité commerciale manifeste. Les Marchands vont vouloir leur part du gâteau, je suis sûre que notre famille peut en tirer avantage, si on sort notre épingle du jeu. Quant aux affrontements, je ne sais qu'en penser. D'un côté je me dis que les Korruliens ont raison de ne pas laisser le meurtre du Chamane impuni, d'un autre que nous devons assurer notre perennité là-bas pour étendre notre influence. Mais le bilan de la guerre nous sera-t-il favorable ? Je suis également curieuse au sujet de ce peuple, de sa culture...

L'attrait de la nouveauté. Je restais à l'écoute des nouvelles qui nous parvenaient de cette île, l'issue de la conquête impactera l'échipier politique et marchand matroscien.

- Et toi ?

Je souhaitais connaitre l'avis de mon frère sur la question. Il devait voir la situation d'un oeil différent du mieux puisqu'il faisait partie de la gente politique.


Guide des Erfeydes


Chibi by Hiempsal. Thanks ! :
 
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Une confidence inattendue   - Ven 18 Avr 2014 - 10:42

Le Politicien en reste bouche-bée. Qu'est-ce que sa sœur le croyait capable d'envisager ?... Puis il réalisa qu'il avait simplement mal formuler sa pensée, qui coulait de source pour lui. Mais Neylie s'attendait à tout... Même de lui.

Bien sûr. Lâcha-t-il, presque amer. Élever dans le secret, confié à une humble famille avec laquelle nous n'entretiendrions plus aucun lien, si ce n'est une compensation financière versée régulièrement. Ni toi, ni le Saule ne devriez jamais le revoir. finit-il bas.

Puis il changea de ton, comme il changeait de sujet. Ils en avaient assez discuté à son goût. L'intérêt financier avant le culturel, bien sûr. Il n'y avait pas de doute à avoir quant à l'avis d'une Marchande.

La mort du Chamane a rendu toute politique autre que martiale... Difficilement envisageable. Ainsi, présentement cette affaire est hors de ma portée : je dois me contenter de peu. dit-il.

D'une soldate perdant pied avec la réalité, en l’occurrence. Son ressentiment n'était pas adressé à la-dite femme, mais plutôt à ses supérieurs. Après une action si belliqueuse, ils avaient abandonné le facteur humain pour privilégier l'économique : l'ithylium. Des terres.

J'espère qu'il restera une culture à découvrir, une fois la guerre terminée. Conclut-il seulement, en se levant. Sur ce, tu m'excuseras, mais le voyage fut long, et l'arrivée pas davantage reposante. Il tenta un sourire... Qu'il ne parvint à tenir qu'un instant à peine. Je vais me reposer dans ma chambre. Nous nous verrons ce soir. Ajouta-t-il. Ma soeur... Ne repousse pas l'échéance. Notre mère me parait une bonne personne à contacter en premier. Elle te conseillera sans doute mieux que moi.

HRP:
 
avatar
Marchand

On m'appelle Neylie Valyssar


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Errande - Marchande
MON AGE : 25 ans
Féminin
MESSAGES : 92
AGE : 30
INSCRIT LE : 21/07/2013
PSEUDO HABITUEL : Jörd
Joyaux : 185
http://www.ile-joyaux.com/t1779-petits-carnets-d-une-shadow http://www.ile-joyaux.com/t1778-neylie-shadow
Posté dans Re: Une confidence inattendue   - Dim 27 Avr 2014 - 10:28

Je sentis l'amertume dans la voix de mon frère, démontrant que j'avais peut-être mal jugé ses propos et ses intentions. Mais je ne pouvais m'empêcher de craindre le pire en envisageant tout, même de sa part. Le changement de sujet fut le bienvenu même si Solomon avoua ne pas avoir son mot à dire dans cette conquête. Ce que je comprenais puisque ce n'était pas son ministère.

Cependant, mon frère me fit part de sa fatigue due au voyage mais également à notre conversation. Je hochai la tête tandis qu'il se levait, répondant à son sourire fugace par un autre que je voulus rassurant. Je me levai à mon tour.

- Très bien Solomon, je m'entretiendrai avec notre mère. Merci de m'avoir écoutée, repose-toi bien. On se voit ce soir.

Avant qu'il ne quitte la pièce, je lui déposai un bisou sur la joue. Une marque d'affection pour ce frère que j'aimais particulièrement. N'ayant pas l'habitude d'exprimer mes sentiments, ces petits gestes prenaient une valeur particulière à mes yeux. Sur ces paroles, je le laissai rejoindre ses appartements. Je finis par quitter également le salon sur une dernière pensée : discuter avec ma mère serait une toute autre affaire.

HRP:
 


Guide des Erfeydes


Chibi by Hiempsal. Thanks ! :
 

On m'appelle Contenu sponsorisé

Posté dans Re: Une confidence inattendue   -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum