AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
» Communication externe
par Loth de la Vision Mar 21 Juin 2016 - 15:06

» Réversa [ TOP ]
par Invité Ven 27 Mai 2016 - 8:21

» Le monde de Dùralas
par Invité Jeu 26 Mai 2016 - 7:00

» Anthalia
par Invité Dim 22 Mai 2016 - 15:17

» Marbrume, La Cité des Damnés
par Invité Lun 16 Mai 2016 - 15:07

» Questionnaire pour soutenir infinite RPG !
par Invité Sam 14 Mai 2016 - 17:33

» Escalus
par Invité Jeu 12 Mai 2016 - 9:02

» Mass Effect : Reborn
par Invité Mar 10 Mai 2016 - 15:00

» Forum en pause
par Asàf Lysereän Mar 10 Mai 2016 - 13:47


Invité

On m'appelle Invité

Posté dans De si belles retrouvailles   - Mer 23 Avr 2014 - 2:10

Sourire davantage eut été superflu... Mais le pirate eut presque dansé pour cette sensation : celle d'un pont stable sous ses pieds. Et la vue ! La vue de ces pirates - bien vivants, et dévisageant sans amabilité le nouveau venu - manœuvrant le vaisseau, chacun à leur poste. Et il en est un que je dois trouver. Le mousse. Pas bien glorieux, mais quand on rejoint un équipage... A moins d'avoir de bons amis, commencer tout en bas est obligé.

Le Pourfendeur s'éloignait de la tempête avec toute la puissance de sa bonne santé. L'Amante, déjà, semblait n'être plus que... Souvenir. Grand-Vent se chargera de ce qu'il en reste. Peut-être même un avranaï. Mais cela n'était plus pour lui. Le Capitaine, après un examen attentif - d'Aeddan comme des quelques richesses récupérées - avait accepté de le laisser faire ses preuves. Docile, l'ancien lieutenant de l'Amante - ce qu'il s'était abstenu de préciser - avait accepté sans rechigner de devoir briquer le pont, entre autre, pendant les jours, les semaines, voire les mois, à venir.

Il serait bien passé à la cuisine fêter cela, pour retrouver le goût d'une nourriture datant de moins de plusieurs semaines, mais c'eut été sans doute un peu trop gonflé. Boulot d'abord, manger ensuite. Qu'il ait toujours l'air d'un épouvantail, le vent faisant parfois claquer ses vêtements tel un étendard morbide, ne le dérangeait pas vraiment.

Une question posée, une réponse bourrue et quelques minutes de désorientation dans ce nouveau lieu, et... Il croisa un autre gars qui, entre deux marmonnement et un regard scrutateur, lui signala qu'il était à l'oeuvre sur le pont. Le Borgne fit demi-tour, mémorisant dors et déjà la configuration des lieux tout en retournant à la surface. En effet. Il y trouva une silhouette, commençant à nettoyer le pont. A grands pas, il s'en approcha. Il a l'air jeune. Quels cheveux flamboyants...
"Je suis aussi de corvée." Dit-il au garçon, d'une voix toujours rauque. "T'as une méthode particulière ?" Demanda-t-il.
Le visage se releva. Oooohhh...
avatar
Pirate

On m'appelle Toma la Teigne


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Le Pourfendeur des Vents
MON AGE : 13 ans
Féminin
MESSAGES : 46
AGE : 23
INSCRIT LE : 23/06/2013
PSEUDO HABITUEL : Sumire/Cocotte
Joyaux : 20
http://www.ile-joyaux.com/t1699-toma-la-teigne#41147
Posté dans Re: De si belles retrouvailles   - Ven 2 Mai 2014 - 15:19

C'était toujours la même chose ! On la traitait vraiment comme la dernière des ploucs ! Tout le monde partait faire un truc intéressant, alors, naturellement, elle avait suivit. Mais un idiot lui avait demandé de repartir sur le Pourfendeur, bien qu'elle gardait vaillamment le tromblon de Marcellus. Et comme elle était tout en bas de la hiérarchie, elle n'avait rien pu dire et était repartie comme une malpropre. Un peu d'action et elle, on lui demandait de rester sur le vaisseau à faire ses tâches habituelles. Elle était bien plus utile que ça, elle le savait ! C'était comme s'ils ne voulaient même pas qu'elle apprenne de nouvelles choses. Pour une fois que quelque chose d'original arrivait, elle ne pouvait même pas en profiter.
Mais les échos qu'elle eut par la suite sur ce qu'ils avaient trouvé sur l'épave l'avait vite calmée. Les pirates avaient vu des choses pas propres, et même s'ils étaient repartis avec les poches pleines d'or, y'avait un truc louche avec le seul survivant qu'ils avaient récupéré. Elle frissonna, espérant qu'il ne soit pas trop bizarre.

Dans la volonté d'espionner un peu, tout en ne restant pas là à rien faire, elle avait décidé de laver le pont, comme si de rien n'était. Quand elle vit enfin une silhouette arriver, la mousse ne nota qu'une tête blanche et un air de squelette. Décidément, le Pourfendeur s'obstinait à s'engager que des tordus aux physiques improbables.
Essayant de se faire plus discrète, elle ne le regarda plus, se contentant de lui répondre avec fierté et un professionnalisme exagéré. Mais elle avait cru reconnaître la voix qui lui avait annoncé qu'il était aussi de corvée. Curieuse, elle dévisagea le nouveau passager.

Ses yeux s'arrondirent, et doucement, sa mine se décomposa. D'un sourire goguenard, elle passa à une mine horrifiée, la lèvre tremblant de terreur. Le souvenir revint, avec une légère envie de vomir, et elle eut envie de fuir, sans que ses jambes ne lui laisse l'occasion d'esquisser le moindre mouvement, ni se lever, ni ramper. Seules ses mains se crispèrent sur le linge humide.
Désastreux hasard que voilà. Le nouveau venu était le Pâle. Enfin du moins ce qui fut un temps le Pâle. Il était différent, bien plus maigre et endommagé, mais elle l'aurait reconnu entre mille, sous n'importe quel artifice.

Comme une idiote, une seule tentative de défense lui vint en tête. Faire semblant de ne plus se rappeler. Avec un peu de chance, lui, l'avait vraiment oubliée. Elle baissa brusquement la tête, comme extrêmement concentrée par sa tâche, et se contenta de lancer, après une pause beaucoup trop longue pour sous-entendre une remarque naturelle :

-J'ai jamais vu de cicatrices aussi dégueulasses !

Elle eu un petit rire plus nerveux qu'autre chose, tandis qu'elle désigna du pouce une autre serpillière derrière elle, en nettoyant frénétiquement le même carré de pont depuis trop longtemps :

-T'as intérêt de te faire bien voir, Cynydd il aime pas les glandouilleurs. Tu d'vrais bosser dur maintenant tout d'suite.

Toma grimaça une nouvelle fois. Bien que sa voix ne présentait ni peur, ni hésitation, son visage au contraire ne parvenait pas à garder un air serein, ses sourcils et la commissure de ses lèvres ne cessant pas de gigoter sans trouver une expression confortable. Elle n'était pas crédible, elle le savait, et il aurait suffit de croiser son regard pour s'en apercevoir. Et malheureusement pour elle, la gamine jeta un coup d’œil au Aeddan, pour le scruter malgré elle.


Spoiler:
 
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: De si belles retrouvailles   - Ven 2 Mai 2014 - 15:59

"J'te retourne le compliment, tête de kyatapulte." Dit-il au garçon, non sans un sourire.
Puis la serpillière fut entre ses mains. Avisant l'étendu sale - ce qu'est par essence le pont d'un vaisseau pirate - sur laquelle ils se trouvaient en grimaçant, il lâcha un soupire, avant de s'agenouiller. Pour se mettre à la tâche.

Si ce n'est qu'il se plaça dans le dos de Toma. Son torse s'abaissa, se plaquant presque sur le dos du petit alors que ses bras se refermèrent sur la frêle stature. Son souffle venant agiter doucement les mèches enflammées.

Ses mains recouvraient les siennes. Il fit bouger le tout pour continuer à réaliser la corvée, alors que sa grande carcasse recouvrait le corps de l'adolescent, le dissimulant en partie... Comme s'il pouvait le faire se fondre dans son ombre. Mais il suffisait qu'un pirate regarde de trop près... Verra en temps voulu.
"Dis-moi plutôt comment tu vas, petit pirate." Souffla-t-il tranquillement
Le moment n'était pas à l'hésitation. Des plaies étaient en train de se faire soigner, un butin partagé... Et cette question réclamait une réponse parfaitement futile : pourquoi ce gamin sur ce vaisseau-là ?
avatar
Pirate

On m'appelle Toma la Teigne


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Le Pourfendeur des Vents
MON AGE : 13 ans
Féminin
MESSAGES : 46
AGE : 23
INSCRIT LE : 23/06/2013
PSEUDO HABITUEL : Sumire/Cocotte
Joyaux : 20
http://www.ile-joyaux.com/t1699-toma-la-teigne#41147
Posté dans Re: De si belles retrouvailles   - Ven 2 Mai 2014 - 16:30

Pendant de misérables secondes, elle avait cru que son petit manège marcherait. Mais quand elle senti le corps ployer lentement sur son dos, elle avait compris que le pirate était loin d'être dupe.

Tétanisée, le souffle coupé. Une vague de froid l'avait envahie de l'intérieur, comme émanant de ses os. Elle tremblait, les paupières crispées tant qu'elles étaient fermées fort, pour ne pas lâcher de ridicules larmes. Chaque respiration qu'elle sentait dans ses cheveux était horrifique et ses bras étaient un étau insupportable qui lui semblait s'alourdir de plus en plus. Les pires de ses peurs les plus viscérales étaient là, appuyées contre son échine.
Non.
Brusquement, elle se dégagea en forçant le passage avec ses épaules, se déplaçant toujours à genoux. Elle refusait de fixer Aeddan comme si cela aiderait à garder un semblant de calme sur ce pont, bien trop désert à son goût.
La gorge encore un peu serrée, elle réprimanda, son appréhension la faisant parler d'un ton presque trop enfantin pour elle:

-Le cap'taine, il aime pas c'genre de chose. Pas d'ça au mousse. Sinon, couic.

C'était un mensonge, elle le savait. Si il lui arrivait malheur, ce n'était que son problème à elle. Toma se rendit compte qu'elle avait eut beaucoup de chance jusqu'alors, sûrement parce qu'elle collait toujours les basques de personnes de confiance. Mais aujourd'hui, elles étaient loin, hors de portée. Elle était seule. Elle ferma les yeux, soupira, et continua sa tâche un peu plus loin, avec une certaine rage dans ses mouvements. Il voulait lui mettre la pression, lui faire comprendre qu'il allait lui mener la vie dure. Mais elle ne cédera pas à la panique, elle restera froide, le temps qu'il faudra. Le temps d'avertir quelqu'un.
Elle ajouta une phrase de trop, traîtresse et impulsive, vomie par son cœur qui palpitait encore d'effroi:

-Tu me touches plus. Tu me touches plus jamais, le Pâle.


Spoiler:
 
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: De si belles retrouvailles   - Ven 9 Mai 2014 - 10:22

Le pirate éclata de rire, une serpillière à la main. L'était bien heureux que le reste de l'équipage soit occupé ailleurs - soit avec la question du butin, soit à leur tâches respectives... Dont se partager les possessions des disparus, sans doute -.
"Tout c'temps sur l'vaisseau m'a pas rendu les garçonnets plus mignons, gamin." S’esclaffa-t-il d'une voix rauque, - ce qui lui fut désagréable d'ailleurs - légèrement rougi par l'amusement... Et l'agacement de s'y être pris d'une manière aussi ridicule. "Tu m'as mal compris." Dit-il en plongeant le tissus dans l'eau. "Complètement à côté de la plaque."
Il se jeta sur le garçon - subtilité (même douteuse) aux oubliettes -, l'écrasant franchement tout en lui enserrant le visage du linge humide.
"Tu devrais quand même saisir que c'est un nom qui ne me plait plus guère." Susurra-t-il à l'oreille du rouquin, l'étreignant d'un bras à la main plaquée sur sa bouche couverte par la serpillière, tandis qu'il faisait glisser une lame dans l'autre. "Donc, je vais te proposer un échange équitable."
Son membre armé se glissa brusquement jusqu'à l'aine du garçon, alors que le Borgne espérait que personne ne soit là pour s'interroger quant à son manège. Que l’appât du gain me soit favorable, une fois encore...
"Ton silence sur le sujet contre ta virilité... commença-t-il, cherchant à trouver la précieuse petite chose pour lui faire tâter du piquant de son couteau... Avant qu'il ne fronce les sourcils, perplexe. "Supposée intacte.
Se redressant brusquement, le garçon toujours dans son étreinte - s'il suffoquait légèrement, cela ne pouvait que lui être bénéfique -, il rangea sa lame pour lui plaquer une main entre les deux jambes.

Le Borgne trouva le moyen de rougir de sa découverte.
avatar
Pirate

On m'appelle Toma la Teigne


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Le Pourfendeur des Vents
MON AGE : 13 ans
Féminin
MESSAGES : 46
AGE : 23
INSCRIT LE : 23/06/2013
PSEUDO HABITUEL : Sumire/Cocotte
Joyaux : 20
http://www.ile-joyaux.com/t1699-toma-la-teigne#41147
Posté dans Re: De si belles retrouvailles   - Lun 12 Mai 2014 - 14:51

Il y'avait des moments, comme ça, où l'on relâchait quelques secondes sa vigilance en écoutant un allumé raconter sa vie, et on finissait plaquée au sol avec une serpillière dans la bouche.
Le goût abominable de toute la crasse du pont n'était pourtant pas pire que le Borgne au dessus d'elle, se réjouissant d'avance des supplices qu'il comptait lui faire subir.
Elle fut cependant un peu déçue, mais restant bien inquiétée, qu'il projette de trancher purement et simplement sa supposée virilité. Bien qu'elle n'avait pas le matériel dont il menaçait de l'en débarrasser, l'idée de se retrouver soit poignardée à cet endroit, soit déshabillée pour une précision plus chirurgicale, ne lui plaisait guère. La jeune pirate essayait de hurler, n'osant pas se tortiller, mais se calma d'un coup quand il rangea la lame. Avait-il abandonné l'idée d'une prétendue castration au profit de quelque chose de plus intelligent ? Elle n'eut le temps de se rassurer que durant quelques courtes secondes, qu'Aeddan vérifia lui même du contenu de son entrejambe en ne se gênant pas pour palper.
Et merde.
Profitant de la confusion, elle le poussa brusquement, étouffant un couinement de stupeur en reculant, encore assise. Dans le feu de l'action, elle avait été à un cheveu de lui asséner une gifle, mais elle eut bien vite fait de se tempérer pour ne pas s'embourber davantage. Son regard se planta dans celui du Borgne, dont l'incompréhension aurait pu être amusante, si la situation n'avait pas été à la fois aussi si embarrassante et dangereuse. La gamine cracha au sol sa salive souillée, qu'elle ne supportait plus dans sa bouche, avant de grimacer une dernière fois. Un long silence pesant s'installa par la suite, les deux pirates se fixant dans le blanc de l’œil en essayant tant bien que mal de se rendre compte de ce qu'il se passait. C'est alors que Toma lâcha avec un détachement impressionnant :

-Bon. Et bien, ton silence contre mon silence ? En voilà un bon marché !

Le mousse tendit sa main comme pour conclure un accord, mais baissa finalement son bras en tiquant après avoir réalisé à qui elle s'adressait. Fallait pas pousser mémé dans les orties quand même. Mais bon, maintenant qu'il avait en main LA carte pour lui détruire la vie, il valait mieux qu'elle se fasse sage et conciliante. C'était pire qu'avoir une bombe dans les pattes avec aucun moyen de la désamorcer ou de savoir quand elle allait exploser. Et même si la gamine adorait les explosifs, Ruyn et Vama savaient que cette comparaison n'avait absolument rien de positive.
Elle n'eut pas vraiment le temps de plus s'inquiéter du silence d'Aeddan, car la scène avait eut un témoin.

C'était Joe l'ivrogne, un pauvre type, personne savait vraiment ce qu'il glandait ici. Il n'était pas bien plus poivrot qu'un autre, mais vu qu'il s'était retrouvé sur un vaisseau avec un certain Joe le mécano, ils avaient dû lui trouver un autre qualificatif pour les distinguer. Le surnom était resté, même après ses divers changements de rafiot, à cause de son gros nez rouge toujours plein de morve. Elle ne savait pas vraiment à quoi il servait, ce vieux là, à part se remplir égoïstement les poches à chaque abordage.
Donc cet affreux Joe était en train de les mater, avec un sourire mauvais, en rongeant l'ongle encrassé son index. Il devait sûrement réfléchir aux récompenses que pourrait lui offrir le Capitaine pour cette information juteuse. La gamine était tétanisée d'horreur. Il y'avait une grande différence entre Joe et son ami le balafré, c'est que lui était un vrai membre de l'équipage et qu'elle n'avait absolument rien pour l'arrêter.
Toma ouvrit des yeux ronds et reporta immédiatement son attention sur celui qui était maintenant relayé à son problème numéro deux :

-Hey l'Pâle, on nous zyeute. Ça sent le souffre, c'est une saleté d'opportuniste ce mec, et vu la tronche qu'il tire, il a tout vu de nos histoires.

Elle fixa Aeddan en haussant brièvement les sourcils, espérant échanger un regard entendu. Il fallait le buter ou au moins trouver un moyen efficace de le faire taire.


Spoiler:
 
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: De si belles retrouvailles   - Jeu 15 Mai 2014 - 10:09

Regard dont le borgne n'eut pas conscience, s'étant déjà approché du curieux alors que l'enfant parlait. Alors que le pirate inconnu semblait vouloir reculer, il parla.
"Qu'est-ce que tu veux pour ton silence ?" Demanda-t-il, l'air contrarié.
L'inconnu le fixa, fit mine de réfléchir... Et n'eut pas le temps de répondre alors qu'une main filait vers son visage, et qu'un corps ne percute le sien. Faisant fi de l'odeur corporel du gaillard, Aeddan lui fourra la serpillière - demeurée dans sa main - dans la bouche, y étouffant l'alarme qui avait tenté d'en sortir. Après quoi il asséna plusieurs coups violent au visage du gêneur qui se débattait encore pour respirer.

Quand sa victime sembla assez sonnée, il se redressa, la saisit par les épaules et le traina vers le bastingage. L'individu réalisa cependant ce qui venait... Le borgne le calma d'une rambarde dans le visage. D'où le craquement écœurant d'un cartilage cédant. Ni une ni deux, il fit se pencher le corps inconscient... Et lui leva les jambes pour faciliter les choses. Le pirate chuta sans un son, avant d'être englouti par les nuages.

Se retournant, Aeddan regarda alentours... Que quelqu'un d'autre ait vu, ait entendu... Mais non.
Il n'y avait que Toma et lui. Pour combien de temps ? Soudainement souriant, il tendit une main en direction de... La jeune fille. L'amusement revint à la charge, alors que l'adrénaline redescendait. Que de surprises aujourd'hui.
"Pas un mot, nous sommes d'accord je crois. Bon, il n'y a plus qu'à nettoyer. Vite. Tu n'aurais pas une autre serpillière pour moi ?" Dit-il avec bonne humeur.
S'occuper des curieux n'était pas une nouveauté pour lui. Il ne restait plus qu'à effacer les dernières traces du disparu. Niveau odeur, Grand Vent s'en chargeait très bien... Même si le borgne même n'aurait pas rechigné à une petite toilette.
avatar
Pirate

On m'appelle Toma la Teigne


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Le Pourfendeur des Vents
MON AGE : 13 ans
Féminin
MESSAGES : 46
AGE : 23
INSCRIT LE : 23/06/2013
PSEUDO HABITUEL : Sumire/Cocotte
Joyaux : 20
http://www.ile-joyaux.com/t1699-toma-la-teigne#41147
Posté dans Re: De si belles retrouvailles   - Sam 31 Mai 2014 - 17:56

Le jeune fille recula le visage en grimaçant. C'était la seule chose qu'il savait faire avec une serpillière ? Les enfoncer dans le gosier des gens ? Le goût lui revenait dans la bouche, lui donnant instinctivement une irrésistible envie de cracher. Mais sa compassion s'arrêta là, et Toma observa silencieusement la scène, sans plaisir ni écœurement. Ce genre de chose lui était tout bonnement devenu normal bien qu'elle gardait une pleine conscience de la cruauté de ces actions. C'était la vie de pirate, c'est tout.
Elle fut néanmoins bien plus surprise quand Joe fut balancé dans vide, même si la gamine se contenta d'hausser un sourcil avec un léger tic à la lèvre. Des bonhommes jetés par dessus bord, c'était presque devenu une tradition ici, et elle n'en avait aussi pas grand chose à faire de ce flemmard ivrogne. Il restait tout de même que la spontanéité d'Aeddan avait quelque chose d'extrêmement dérangeant. La mousse ne préféra pas trop s'attarder sur ce détail, s'efforçant de se montrer aussi indifférente que possible à cette scène à la fois grotesque et cocasse.
En revanche, elle eut très peur un instant qu'ils se retrouvent avec un nouveau témoin sur les bras. Mais elle se rassura bien vite, le pont était de nouveau désert, ne leur laissant que le doux chant du vent comme bruit ambiant.
Laissant l'étrangeté des précédents événements derrière elle, Toma s'exclama naturellement, comme si rien de tout cela ne s'était passé :

-Bah ! Au moins maintenant, j'crois qu'aucun de nous deux ira chercher des noises à l'autre. Tiens, prend ça vite, je les entend déjà v'nir. Mais t'avise pas de la coller de nouveau dans le bec de quelqu'un.

Sans traîner plus longtemps, elle lui offrit un seau où une serpillière trempait. Elle soupira. Cette histoire aurait pu se finir bien pire, elle avait sûrement eut la chance de tomber sur le terrible pirate sous son bon jour.
Ce qui sera plus problématique, par contre, c'est la mystérieuse disparition de Joe l'Ivrogne. Rester de marbre devant les interrogations de l'équipage sera bien difficile. Oh, il ne sera pas regretté, mais il y'avait toujours quelque chose d’oppressant à savoir qu'un membre du Pourfendeur s'était envolé sans préavis.
Et pour s'être envolé, ça, il avait pas fait les choses à moitié.

Spoiler:
 


Spoiler:
 
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: De si belles retrouvailles   - Sam 21 Juin 2014 - 12:39

Du moment qu'aucune ne s'ouvre pour raconter ce qu'il ne faut pas, je vois pas pourquoi je ferais autre chose que faire briller ce pont, dit-il avec un sourire mi-figue mi-raisin, avant de se mettre à la tâhe avec vigueur.

Ainsi le pirate sembla-t-il s'absorber dans la chasse de la moindre trace vermeille un peu trop éclatante - notamment là où un nez avait été cassé -, sans s'intéresser davantage à la jeune fille. Au petit mousse Toma. S'amusa-t-il à penser. Un temps. Car l'amusement ne pouvait tenir à l'écart indéfiniment cette crainte qui le taraudait, qui lui était sauté à la gorge au moment critique.

Si tôt... Une trêve s'était établi avec le mousse, qui frottait lui aussi avec énergie derrière lui, alors que les pensées du faux Aeddan - qui serait le vrai tant que personne ne lui contesterait davantage cette identité - se faisaient insistantes. D'autres risques ? Ou pouvait-il souffler, et se couler gentiment dans ce nouveau rôle ? De tout coeur, il espérait que oui.

Tandis qu'une part de lui lui répétait que non. Si une jeune fille l'avait reconnu malgré sa maigreur, ses cicatrices, son allure efflanqué... Tous ceux qui savent ne pourront pas tous être retenus par un secret.

Quand les membres d'équipage sortirent à l'air libre, semble-t-il heureux de leurs gains pour la plupart, ou insatisfaits pour d'autres, le nouveau venu essuya leurs regards, commentaires curieux et moqueurs avec le sourire.

HRP:
 

On m'appelle Contenu sponsorisé

Posté dans Re: De si belles retrouvailles   -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum