AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
» Communication externe
par Loth de la Vision Mar 21 Juin 2016 - 15:06

» Réversa [ TOP ]
par Invité Ven 27 Mai 2016 - 8:21

» Le monde de Dùralas
par Invité Jeu 26 Mai 2016 - 7:00

» Anthalia
par Invité Dim 22 Mai 2016 - 15:17

» Marbrume, La Cité des Damnés
par Invité Lun 16 Mai 2016 - 15:07

» Questionnaire pour soutenir infinite RPG !
par Invité Sam 14 Mai 2016 - 17:33

» Escalus
par Invité Jeu 12 Mai 2016 - 9:02

» Mass Effect : Reborn
par Invité Mar 10 Mai 2016 - 15:00

» Forum en pause
par Asàf Lysereän Mar 10 Mai 2016 - 13:47


Tomber & se relever

avatar
Cultivateur

On m'appelle Solaris Aanka'Leï


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Ofägar
MON AGE : 17 ans
Féminin
MESSAGES : 161
AGE : 28
INSCRIT LE : 23/09/2013
PSEUDO HABITUEL : Nanaya
Joyaux : 3348
Posté dans Tomber & se relever   - Ven 25 Avr 2014 - 14:08

Le regard fixant l'horizon, le visage inexpressif,  une jeune femme déambulait dans Ofägar, accompagnée par deux domestiques qui faisaient plutôt office de garde du corps qu'autre chose. Le pas léger mais déterminé,  les cheveux attachés dansant dans le vent chaud, elle faisait claquer les pans de sa robe de couleurs clairs aux nombreux voiles au rythme de sa marche... Silencieuse, elle ne pensait qu'à une seule chose... trouver la paix au temple Chamane pour réfléchir sur sa nouvelle vie, et enfin d'y déverser sa rage.

En effet, Solaris n'avait pas réussi à dompter sa colère depuis sa nuit de noces... Entre tendres attentions et actes blessants, elle en était finalement arrivée à la conclusion que vivre aux côtés de Khéops Aanka'Leï n'allait pas être aussi simple que prévu.  Le défi était trop grand, elle avait eu trop confiance en elle malgré les informations dont elle avait disposées. Il lui fallait donc réfléchir posément pour trouver des solutions... Et seule, surtout. Ce que la situation lui permettait de faire, étant donné que son époux l'avait laissé seule pour quelques petits jours.

Ainsi, lorsque la Demoiselle arriva enfin aux portes du Temple encore marqué par l'attaque des Forbans, elle se dirigea rapidement vers une des pièces encore en état et vide, pour être au calme, puis se tourna vers ses deux protecteurs afin de leur faire part de ses intentions.  

« J'aimerais être seule s'il vous plait... »
« Mais, nous devons rester à vos côté. »
« Ce sont les ordres. »
« Il ne m'arrivera rien... »
« Désolée mais.. »
« J'ai dit. Dehors. C'est un ordre. C'est clair ou je dois vous le dire dans une autre langue ? »

Sa voix, douce et enchanteresse ,s'était faite entendre au départ, comme une mélodie agréable à l'oreille. Toutefois, elle avait fini par serrer les dents, pour siffler ses derniers mots sur un ton grave et cassant.  Un acte qui avait surpris les deux hommes, qui n'auraient jamais soupçonné autant de froideur de la part de ce bout de femme aux airs fragiles et tendres.  Elle-même s'était emportée, alors qu'elle ne le faisait que rarement... Mais là, elle manquait d'air, et éprouvait un tel besoin d'être dans sa bulle qu'elle était prête à tout pour arriver à ses fins.

Ainsi, une fois que son but fut atteint,  elle inspira, et expira profondément en s'approchant du fond de la salle qui offrait une vue superbe sur la ville. Empoignant sa robe au niveau de son ventre pour la serrer fortement entre des doigts fins, elle déglutit difficilement pour contenir une envie de crier puis sentit finalement des larmes de rage couler sur ses joues. Pourquoi ? Pourquoi s'était-elle faite avoir comme une débutante alors qu'elle prenait toujours soin d'avoir une longueur d'avance ?  Pourquoi ?  

Levant la tête pour contempler le plafond, la demoiselle croisa les bras, et ferma les yeux en prenant une nouvelle bouffée d'air.  Essuyant ses larmes d'un revers de manche rapide, elle renifla puis reporta son regard lumineux sur l'horizon. Il lui fallait des solutions... et seul Ryun pouvait les lui apporter.







Solaris Aanka'Leï

 



Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Tomber & se relever   - Ven 25 Avr 2014 - 14:38

Il faisait chaud à Arish ce jour-là. Ne portant qu'un simple pantalon en soie, léger comme une plume, Jacen commença ses petits préparatifs. Il prit un tapis soigneusement rangé le déroula au centre de la pièce qu'il réservait à la pratique de son don. Silencieusement, il alluma quatre encensoirs, qui diffusèrent rapidement l'odeur des cœurs de fahr. Le Chamane eut presque l'impression de s'enfoncer dans le sol lorsqu'il s'assit sur le tapis. Représentant le symbole de Korrul, ce dernier était à la fois doux et épais. Lentement, Jacen laissa glisser ses mains sur les fibres de la carpette, bien que ce terme quelque peu péjoratif ne vante pas du tout le travail d'orfèvre qui avait été nécessaire à la confection de cette pièce. Toute cette préparation était très superflue mais Jacen aimait être installé confortablement lorsque son esprit partait en vadrouille, aussi s'assit-il en tailleur, les mains sur ses genoux.

Le Chamane prit une lente inspiration et la magie se mit à opérer. Peu à peu, l'envoyé de Ruyn sentit les muscles de son corps se détendre. Avec les années, il avait appris à garder un certain contrôle sur sa chair et il ne tombait donc plus raid, inanimé, dès qu'il utilisait son don. Une partie de lui restait dorénavant toujours sur place au cas où il se passerait quelque chose dans son environnement direct qui nécessiterait un retour immédiat.

Peu à peu donc, le Chamane sentit les muscles de son corps se détendre. Sa respiration se fit plus lente, réglée comme un métronome. Sa tête bascula légèrement en arrière et tandis qu'il soufflait, son esprit se tourna vers l'endroit où il voulait se rendre : le Temple d'Öfagar. Il y a peu les forbans avaient osé attaquer la ville et saccager quelques endroits y compris ce lieu sacré qu'était le Temple. Jacen, pour y avoir vécu un certain temps, le chérissait particulièrement. Aussi s'était-il proposé de se rendre sur les lieux afin de constater les dégâts et de suivre les réparations. Qui plus est, de par son don, il n'avait même pas besoin de quitter la capitale pour le faire, le Chamane était donc tout désigné pour cette tâche.

Depuis toujours, on lui avait maintes fois demandé ce que cela faisait de sentir que l'on quittait son propre corps.  Jacen n'avait jamais répondu. Ce n'est pas qu'il ne voulait pas, non, il était tout simplement incapable d'utiliser des mots pour exprimer son ressenti. Il n'était de toute façon pas sûr que de tels mots existent en korrulien, matroscien ou joyellien. Et si tant est qu'il puisse un jour l'expliquer, personne ne serait en mesure de comprendre. Azaëlle le pourrait peut-être. Rakshas, éventuellement, même si Jace n'était pas du tout pressé de visiter le même royaume que lui. Pour  les autres, cela aurait paru étrange au mieux, effroyable au pire. Pour lui, c'en était devenu tout aussi naturel que de respirer, manger ou boire.

La première chose qu'il fit lorsque son esprit se matérialisa dans la plus récente des villes de Korrul fut de s'entretenir avec le maître de chantier et le doyen de l'Ordre à Öfagar. Après quelques questions purement professionnelles, Jacen annonça qu'il allait "voir de ses propres yeux" l'avancée des travaux. Son corps astral erra donc de pièce en pièce. Ici, des sculpteurs façonnaient un pilier. Là, un Oöphrus méditait. Dans une autre, un érudit déchiffrait un vieux tome. Dans celle-ci, une jeune femme observait la ville, seule. Dans celle-là, un menuisier... Piqué au vif par une curiosité soudaine, son esprit se concentra de nouveau sur la pièce où la demoiselle se trouvait. Qui était-elle ? Que venait-elle faire au Temple ?

- Le Temple offre parfois une magnifique vue sur la ville n'est-ce pas ? demanda Celui qui Erre tandis que son corps astral prenait forme à quelques mètres derrière elle.

Bien que ça ne soit pas forcément nécessaire, il marcha lentement vers la terrasse. Jacen avait pris l'habitude de devoir reproduire les actions d'un corps physiquement limité afin de ne pas trop faire peur à ses interlocuteurs.  Cependant, le fait qu'il ne puisse ni toucher ni être touché ou que ses pas n’émettent aucun bruit finissait toujours par le trahir.

- Une honte cette attaque sur Öfagar... Heureusement que la ville a su s'en remettre et garder cette effervescence qui lui est propre, dit-il lorsqu'il eut rejoint la jeune femme.
avatar
Cultivateur

On m'appelle Solaris Aanka'Leï


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Ofägar
MON AGE : 17 ans
Féminin
MESSAGES : 161
AGE : 28
INSCRIT LE : 23/09/2013
PSEUDO HABITUEL : Nanaya
Joyaux : 3348
Posté dans Re: Tomber & se relever   - Ven 25 Avr 2014 - 14:41

Solaris avait pensé être seule plus longtemps avant qu'un perturbateur ne vienne briser sa bulle de solitude. Contenant un soupir agacé lorsqu'elle perçue une voix qui ne lui disait rien, elle décida de ne faire aucune réflexion, pour continuer de fixer l'horizon en gardant un faciès totalement transparent. Impossible de jouer la carte de la femme imperturbable, elle avait commencé à se laisser aller et ne pouvait plus faire marche arrière.  Ainsi, elle ne bougea pas d'un pouce, et laissa ses bras tomber le long de son corps pour écouter les paroles de l'inconnu qu'elle n'osait pas regarder de peur d'être questionnée sur son état.

La vue était parfaite, certes, elle avait quelque chose d'apaisant, même si les cicatrices de l'attaque des forbans étaient toujours visibles,  Perdue dans ses pensées, ne prêtant pas attention à l'absence de bruit qui aurait pu l'éclairer sur la nature de l'homme qui l'avait rejoint, elle laissa alors échapper quelques mots, sur un ton doux et mélancolique.  

« Les cicatrices sont toujours là... Elle le seront toujours...  Il faut juste... avancer pour les oublier, et là... tout devient plus... beau. »

Le regard vide, Solaris avait repensé à Khéops en disant cela, ce qui l'avait poussé à baisser la tête pour soupirer de façon silencieuse afin d''étouffer une nouvelle envie de pleurer de rage.  Cela ne servait à rien de s'attarder plus longtemps ici,  surtout si l'homme comptait rester là...  

Pivotant alors avec douceur pour faire face à celui qui venait de faire entendre sa voix, la demoiselle commença à ouvrir la bouche pour articuler un premier mot, puis, se figea dans son élan en clignant des yeux.  Ce  regard d'un noir parfait, si profond, à la fois intriguant et effrayant...  Un Chamane.  

Saluant alors de façon lente et silencieuse comme on lui avait toujours appris, Solaris ne détacha pourtant pas ses yeux de l'homme qu'elle n'avait pas entendu arriver... Ni étonnée, ni mal à l'aise, elle le contempla de longues secondes sans rien dire... Elle l'avait déjà vu une fois.. Au repas caritatif... et avait aussi entendu parler de lui.  Celui qui Erre... Cela devait être la première fois depuis toute jeune qu'elle approchait un de ces êtres mystiques étroitement liés à Ryun.  Pourtant, elle ne le dévisagea pas comme une fanatique... Bien au contraire.

Ainsi, après un moment de silence très étrange, la demoiselle reporta de nouveau ses yeux d'or sur le paysage, comme si de rien était, en gardant cette expression si énigmatique sur le visage.

« Si seulement tout était si simple

Pensant à voix haute, Solaris avait lâché ces mots dans un souffle, sans quitter Ofägar des yeux.  Elle ne réfléchissait, ne pensait plus à rien... D'ailleurs, elle ne savait même plus comment agir avec le Chamane... Pourquoi avait-il fallu qu'il apparaisse dans un moment aussi critique ?







Solaris Aanka'Leï

 



Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Tomber & se relever   - Ven 25 Avr 2014 - 14:49

Jacen fit face à la jeune femme lorsqu'elle pivota pour le regarder. C'était elle. Celle du repas chez les Lysereän. Voilà une rencontre dont Lyria n'entendrait certainement jamais parlé. Passé le premier effet surprise, ses yeux ne quittèrent plus ceux du Chamane pendant de longues secondes, même quand elle exécuta le salut qui était d'usage. Peu osait soutenir le regard des élus de Ruyn, pourtant ce petit bout de femme le fit sans ciller.

Un fin sourire se dessina sur le visage de l'homme, un sourire honnête et chaleureux, chose suffisamment rare pour qu'elle soit soulignée. Jacen en profita lui aussi pour observer la Cultivatrice. Il y avait quelque chose dans son regard et ses traits. On pouvait y lire une certaine combativité, de la détermination. Elle était forte... Mais cette force semblait voilée par une certaine tristesse, une sorte d'inertie. Les quelques larmes qu'elle avait versé avaient laissé des marques à peines visibles sous ses joues. Qu'avait-il bien pu lui arriver ?

Lorsqu'elle se retourna pour observer de nouveau la ville, le Chamane en fit de même.

- Si seulement tout était si simple, souffla-t-elle.
- Je crois bien que rien n'est jamais simple dans la vie, répondit Jace après quelques secondes. Mais c'est ce qui fait qu'elle vaut la peine d'être vécue. Vous l'avez dit vous même... Tout est beaucoup plus beau. Regardez cette ville, fit-il en la désignant d'un geste de la main. Bien que des forbans aient tenté de la ravager, elle est encore plus resplendissante que dans mes souvenirs. Et que dire de ses habitants... dit-il en posant de nouveau ses yeux noirs sur la Cultivatrice. Tous font preuve d'un courage admirable. Öfagar n'est pas Arish ou Penjoie. Ses murailles ne sont pas aussi impénétrables. C'est des trois villes korruliennes la plus fragile. Et bien qu'ils aient pu chuter, ils se relèvent, plus forts et déterminés. Jacen marqua quelques secondes de silence. Je vous prie de bien vouloir m'excuser, j'étais moi aussi venu profiter de la vue et voilà que j'allais me mettre à digresser sur Ruyn et Ses préceptes sur la force. Mais le Temple est vaste et d'autres endroits offrent une belle vue. Peut-être préféreriez-vous être seule ? Mademoiselle... ? demanda l'élu de Ruyn.
avatar
Cultivateur

On m'appelle Solaris Aanka'Leï


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Ofägar
MON AGE : 17 ans
Féminin
MESSAGES : 161
AGE : 28
INSCRIT LE : 23/09/2013
PSEUDO HABITUEL : Nanaya
Joyaux : 3348
Posté dans Re: Tomber & se relever   - Ven 25 Avr 2014 - 14:53

Le Chamane n'était pas hautain... ni... arrogant... Bien au contraire. Plutôt agréable, il ne questionna pas Solaris directement, et préféra opter pour un joli discours sur la ville qu'était Ofägar pour dire que l'espoir n'était jamais perdu. Quelle ironie... Avait-il compris là où elle avait voulu en venir en parlant elle même de la vue ?

Laissant un sourire mélancolique se poser sur ses lèvres, la demoiselle faisait imperceptiblement bouger sa tête de gauche à droite, pour traduire l'immense « non » que lui hurlait sa conscience. Si tout était si simple... alors elle aurait trouvé le courage d'élaborer un nouveau plan concernant Khéops Aanka'Leï... Mais là, elle ne pensait qu'à se laisser submerger par ses émotions, pour une fois, afin de pouvoir passer à se relever par la suite... Ce qui n'était plus gagné maintenant qu'elle n'était plus isolée.

D'ailleurs, contre toute attente, et comme s'il avait fini par lire dans ses pensées, le Chamane lui demanda si elle souhaitait rester seule... tout en espérant pouvoir mettre un prénom sur son visage au passage... Le prénom... Comment avait-elle pu oublier de se présenter ?

« Solaris Desn... Solaris Aanka'Leï... »

Posant une main sur son front tout en fermant les yeux, elle reprit, après un soupir désespéré suite au début d'erreur qu'elle venait de faire avant de poursuivre.

« Non... Je... Non non, vous pouvez rester, je... »

Ne s'imaginant pas chasser le Chamane, mais aussi chamboulée par les sanglots qu'elle arrivait toujours à contenir dans sa gorge, Solaris s'était perdue dans ses mots. Prenant alors une bonne bouffée d'air en plantant de nouveau ses yeux devenus larmoyants sur l'homme, elle prit d'une voix douce mais perdue.

« Je veux juste.. ne pas sortir d'ici... et rester là... Votre compagnie ne me dérange pas... Enfin, c'est... »

Elle sentait, la colère, l'envie d'éclater, de crier, de pleurer... Elles revenaient à la charge, plus fortement maintenant. Mais combien de temps allait-elle tenir encore ? Reprenant sa position initiale, face au paysage, un bras le long de son ventre, elle se caressait le front machinalement... Les dents serrées, les yeux fermés, elle se concentrait pour éviter d'exploser face à cette personne de haut rang qui venait de la rejoindre.







Solaris Aanka'Leï

 



Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Tomber & se relever   - Ven 25 Avr 2014 - 17:59

Solaris. Sol. Un prénom adapté, le regard irisé de la Cultivatrice n'ayant rien à envier au Soleil. Jacen l'aimait bien. Il avait une belle sonorité. Un prénom dont il se souviendrait à l'avenir.

Si elle avait fait preuve d'une assurance certaine lors de leurs premiers échanges de regards et malgré le fin sourire qui ornait son visage, elle semblait maintenant encore plus chambardée et avait du mal à trouver ses mots. Une chose était sûr pour le Chamane cependant, ce n'était pas lui qui l'avait mise mal à l'aise. Les larmes qui s'apprêtaient à perler de nouveau aux coins de ses yeux indiquaient clairement qu'elle était venue au Temple pour évacuer quelque chose. Mais était-ce des larmes de tristesse ou de colère ?

Jacen n'était guère surpris de cela. Ce n'était pas la première fois, ni la dernière, qu'une personne venait trouver refuge dans l'un des Temples pour se recentrer, méditer ou communier avec Ruyn. Ce n'était pas la première fois, ni la dernière, qu'une personne venait dompter sa rage dans l'atmosphère apaisante des lieux de culte. Ce n'était pas la première fois, ni la dernière, qu'une personne y venait pleurer toute les larmes de son corps à l'abri des regards indiscrets. D'habitude, les Chamanes n'entraient même pas en contact avec ce genre de personnes, c'était le travail des Oöphrus, voire des Erudits. Mais cette fois-ci en revanche, c'était la première fois, et certainement la dernière, que Celui qui Erre en avait quelque chose à faire.

Il savait qu'il ait été préférable pour Solaris qu'il disparaisse comme il était venu mais un sentiment profondément égoïste lui intimait de rester là auprès de la jeune femme. Il eut un léger pincement au cœur lorsque celle-ci vrilla de nouveau son regard dans le sien, prête à éclater d'une seconde à l'autre.

- Personne ne vous demande de partir Solaris, déclara calmement Jace. Quiconque est libre de venir au Temple et d'y rester le temps qu'il souhaite pour se retrouver. Et je suis ravi d'apprendre que la compagnie d'une des personnes les plus importantes de Korrul ne vous dérange pas, continua-t-il d'un ton rieur.

Il quitta Solaris des yeux avant de faire quelque pas en direction de la pièce, puis dos à elle, regardant quelque peu par dessus son épaule, il ajouta :

- Que ce soit dans Création ou ailleurs, je n'ai pas souvenir qu'il soit écrit quelque part que les larmes sont une marque de faiblesse... Je vais aller aux cuisines demander à ce qu'on vous apporte quelque chose. Je reviendrai dans peu de temps, conclut-il ayant finalement fait le choix de laisser un peu temps à Solaris.

Jacen se déroba à sa vue d'un claquement de doigt.
avatar
Cultivateur

On m'appelle Solaris Aanka'Leï


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Ofägar
MON AGE : 17 ans
Féminin
MESSAGES : 161
AGE : 28
INSCRIT LE : 23/09/2013
PSEUDO HABITUEL : Nanaya
Joyaux : 3348
Posté dans Re: Tomber & se relever   - Sam 26 Avr 2014 - 4:48

Le Chamane parlait, à nouveau sans prétention aucune, et Solaris écoutait, les yeux portés sur l'horizon. Son calme, ce ton si jovial... La demoiselle ne savait pas quoi répondre face aux paroles emplies de vérité... Ainsi, elle se retrouva complètement prise au dépourvu lorsqu'elle l'entendit parler des cuisines... Se tournant alors vers l'homme en la bouche entrouverte, elle commença à articuler une phrase en balbutiant comme pour essayer de l'arrêter dans son élan.

« N-Non, ce.. ce n'est pas la... »

C'est alors qu'elle le vit... disparaître, littéralement, ce qui la coupa net dans son élan. Clignant ses yeux d'or plusieurs fois d'affilée, elle resta la bouche légèrement entrouverte quelques secondes... Jamais elle n'avait vu ce genre de chose auparavant ce qui était assez... effrayant en y réfléchissant bien. Avait-elle rêvé ? Avait-elle imaginé l'arriver de ce Chamane pour essayer de se rassurer intérieurement ?

Déglutissant avec difficulté, Solaris balaya la pièce du regard, non sans appréhension... comme pour essayer d'y trouver celui qui venait de s'éclipser... Laissant les larmes couler sur ses joues un peu rosies tout en cherchant ce qui avait disparu, elle se dirigea naturellement vers le bord du balcon, et sursauta lorsque son dos toucha la rambarde.

*Il est parti... *

Le silence emplissait la salle vide... Elle était seule à présent... Seule avec ses problèmes et ses pensées. Avec grâce, la demoiselle pivota alors pour faire face à la ville, puis saisit son collier entre ses doigts fins pour sangloter, le faciès déformé par la colère et la tristesse. Cet endroit n'était pas chez elle, il ne le serait jamais, même si tous les membres de la famille Aanka'Leï étaient différents les uns des autres. Les souvenirs avaient beau être agréables en général concernant son mariage, elle n'arrivait qu'à retenir le pire. Ceux de la nuit de la noce.

« Idiote... Mais quelle... idiote... »

Serrant son poing libre en fermant les yeux, elle le fit rebondir avec force sur la pierre, de rage. Ignorant la douleur que cela avait pu engendrer, elle se contenta de gémir en sanglotant d'avantage. Crier lui aurait sûrement fait du bien aussi, mais après mûre réflexion, elle s'était retenue, de peur de lancer un faux signal de détresse. Alors elle se contenta de frapper la rambarde, à chaque mauvaises pensées... jusqu'à finalement ressentir un début de bien être...

Ignorant alors sa respiration sifflante qui signifiait le début d'une crise, Solaris recula de nouveau, d'un pas lourd mais silencieux, pour aller poser son dos sur un des piliers de la pièce. Le visage devenu fatigué et légèrement blafard, elle regardait au loin, plus loin qu'Ofägar, les yeux pétillants d'une nouvelle détermination. Les larmes n'étaient pas un simple de faiblesse, le Chamane avait raison...

Car, en réalité elles étaient bien plus que ça.







Solaris Aanka'Leï

 



Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Tomber & se relever   - Dim 27 Avr 2014 - 12:44

Une simple pensée suffit à l'élu de Ruyn pour se rendre dans les cuisines du Temple d'Öfagar. Si elles n'avaient rien à envier à celles de la capitale, l'atmosphère dans ces cuisines-ci était beaucoup plus détendue, sans doute en raison de l'absence des Chamanes. Les seules bouches à nourrir étaient celles des membres de l'Ordre et ils se montraient beaucoup moins exigeants que certains...

Les commis s'affairaient ici et là, les uns nettoyant des plats, d'autres préparant les mets qui seraient servi aux religieux ce jour-là. Il y avait notamment Saya, une excellente cuisinière déjà présente à l'époque où Jacen séjournait à Öfagar. Le temps avait fait son œuvre et elle était vieille à présent, mais le sourire qu'elle arbora quand l'homme apparut face à elle restait le même.

- Votre présence nous honore Chamane, fit-elle avec révérence tandis qu'autour d'eux les gens stoppaient leurs activités pour observer Celui qui Erre . Cela faisait longtemps.
- En effet, répondit-il.
- Je me doute bien qu'avec tout ce qui se passe ces derniers temps, vous n'êtes pas venu faire la causette à une vieille femme, alors dîtes-moi, que puis-je faire pour vous ?
- Il y a une jeune femme dans le Temple. J'aimerais qu'on lui apporte un rafraîchissement et de quoi se restaurer.
- Une coupe de fruits peut-être ? suggéra l'ancienne sans poser de questions, un trait de caractère que Jacen avait toujours apprécié.
- Ce sera parfait.

Quelques ordres furent passés et cinq des commis s'attelèrent à la tâche. Le Chamane en profita justement pour faire la causette avec la vieille femme et s'enquit des répercussions de l'attaque forbane sur sa vie et son travail. Lorsque les fruits et le thé froid furent prêts, Jacen guida la domestique jusqu'à la pièce où se trouvait Solaris et lui intima d'attendre son commandement pour rentrer.

Sans se manifester à elle, il observa la jeune femme afin de vérifier que son retour dans la salle accompagné du domestique ne se ferait pas à un moment inopportun. Adossée à un mur, son visage était blême et ses mains rougies, sans doute avait-elle extériorisé physiquement son ressenti. Elle semblait toutefois plus à même d'avoir de la compagnie, aussi Jacen décida de retourner auprès de la domestique et redonna à son corps astral une apparence.

- Entrons, fit-il en joignant le geste à la parole. Ses pas fantomatiques guidèrent ceux du serviteur vers Solaris. J'espère que vous aimez les fruits, dit le Chamane à son adresse.

Puis, se tournant vers le page et désignant la rambarde du balcon, il ajouta :

- Tu peux poser ça là et nous laisser. Nous n'aurons plus besoin de toi pour le moment.

La femme s'exécuta et Jacen retourna sur le balcon.

- Quel dommage que je me trouve à la capitale, ces fruits ont l'air délicieux, dit-il en s'amusant à faire passer sa main à travers la coupe tandis que la Cultivatrice le rejoignait. Me permettrez-vous quelques suppositions ? demanda le Chamane sans vraiment attendre de réponse. Vous vous êtes trompée en vous présentant tout à l'heure. J'en conclue donc le mariage est récent et que vous ne vous êtes pas encore faite à votre nouveau nom. Mais dîtes-moi, était-ce un beau mariage ?
avatar
Cultivateur

On m'appelle Solaris Aanka'Leï


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Ofägar
MON AGE : 17 ans
Féminin
MESSAGES : 161
AGE : 28
INSCRIT LE : 23/09/2013
PSEUDO HABITUEL : Nanaya
Joyaux : 3348
Posté dans Re: Tomber & se relever   - Dim 27 Avr 2014 - 15:04

L'esprit ailleurs, épuisée après son coup de colère qui avait fait volé en éclat le poids qui avait pesé sur ses épaules depuis la nuit de noce, Solaris ne bougeait pas d'un pouce, et ne se souciait guère du sifflement strident qui se glissait entre chaque bouffée d'air. La crise était là, elle s'installait doucement, mais la demoiselle daignait lui accorder de l'importance, à croire qu'elle voulait en repousser les limites pour se convaincre qu'elle était loin d'être faible.  Le regard illuminé par la rage, la fatigue et la détermination, elle commençait à énumérer les différents plans qui pouvaient lui permettre d'avoir les cartes en main.  

Mais alors que ses pensées s'attardèrent sur cet enfant qu''elle allait devoir donner sous peu, et dont elle voulait retarder l'arrivée à présent, la demoiselle fut ramenée à la réalité par un bruit de pas légers.   Tournant imperceptiblement la tête pour croiser le regard du Chamane et d'une femme qu'elle ne connaissait gère, elle resta silencieuse à la vue des fruits, et se contenta d'un faible signe en guise de remerciement.

Minable... Elle devait l'être oui, avec son teint blafard, sa respiration digne d'une ancienne de ce monde et  les yeux larmoyants... C'est pourquoi elle n'osait pas croiser les yeux abyssaux de l'homme qui l'avait rejoint de nouveau... Pourtant elle fut bien obligée de le faire, lorsqu'elle vit sa main traverser la coupe de fruits de façon... magique ?  Jamais elle n'avait vu ça auparavant... D'ailleurs, elle ne comprit rien lorsqu'il avoua qu'il regrettait se trouver dans la Capitale. Pouvait-il réellement se trouver à deux endroits à la fois en étant si... réel ?  

Perdue dans ses pensées, ses yeux d'or fixant la coupole illuminés par une lueur d'incrédulité, elle saisit alors son pendentif pour jouer avec... hésitant à en vider le contenu dans sa bouche pour faire taire les sifflements qui l'agaçaient. Mais avant qu'elle ne puisse prendre une décision, le Chamane l'interrompit dans ses pensées absurdes, pour lui poser quelques questions concernant l'erreur qu'elle avait faite en se présentant.  

Plantant son regard dans celui de son interlocuteur, Solaris ria alors nerveusement avant de se lancer dans une réponse d'une voix mélancolique et sarcastique à la fois.  

« Un beau mariage hein... Il était beau oui, magnifique même... Mais... il suffit toujours d'un mauvais souvenir pour vous faire oublier les bons. »

Ponctuant sa phrase par une quinte de toux peu agréable, la demoiselle se força à vider rapidement le contenu de son pendentif dans sa bouche, avant de se saisir d'un fruit d'un geste délicat, comme s'il ne s'était rien passé.  

« J'ai cru que... que... »

A nouveau, la jeune mariée ria  nerveusement comme pour se moquer de sa propre bêtise, tout en reniflant.  

« J'ai cru, comme une idiote, que j'avais la situation en main... que je savais tout... J'étais sûre de moi... Trop sûre, j'ai joué un feu que je n'ai pu contrôler... et je me suis brûlée... »

La tête de nouveau tournée vers le Chamane, Solaris affichait une mine fatiguée mais aussi... plus détendue. Un fin sourire se dessinait sur ses lèvres, elle respirait plus facilement et se sentait... étrangement bien alors qu'elle n'était jamais à l'aise lorsqu'il s'agissait de se confesser.  Ainsi, elle fixa l'homme, toujours de cette manière si... étrange, avant de faire une déclaration à demi-mot.

« Je ne sais pas pourquoi je vous dis tout ça...  C'est ennuyeux en plus... Et puis... je vous fais perdre votre temps alors... que vous êtes... à la Capitale ? »

Sans s'en rendre compte, la demoiselle avait fini par poser une question tout en exprimant le malaise qu'elle avait ressenti en se confiant autant.  Ne pouvant réussir à imaginer un corps dans deux endroits différent, elle se retenait même d'avancer sa main vers cette personne mystique qui lui faisait face pour savoir si elle était vraiment là... à ses côtés.  Après tout, elle ne devait pas oublier qui il était, même si lui paraissait bien différent de l'image qu'elle s'était faite des Chamanes. Alors elle croqua dans son fruit, en fermant les yeux, et profitant des bienfaits que cette rencontre inopinée pouvait lui apporter.







Solaris Aanka'Leï

 



Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Tomber & se relever   - Dim 27 Avr 2014 - 18:02

Le Chamane écouta attentivement ce que Solaris avait à lui dire tandis qu'elle jouait avec son pendentif. Il fut en revanche très étonné de la voir le porter à ses lèvres et en boire son contenu. Si elle l'avait en permanence avec elle, assurément il s'agissait là d'une sorte de remède. Cela avait-il un lien avec la respiration sifflante de la jeune femme ? Jacen l'avait mise sur le compte de ses états d'âme mais il se demanda si cela n'était pas plutôt en rapport avec son état de santé.

*Je trouverai bien un moment pour lui poser la question.*

Solaris était hésitante à se confier, cela se voyait clairement, mais une fois que ce fut fait, son visage arbora de nouveau un sourire et elle ficha une fois de plus son regard dans celui du Chamane. Cette façon de le regarder... Il y avait quelque chose de grisant à cela. Vint ensuite la question que Celui qui Erre redoutait : devoir expliquer son don. Il dut toutefois accorder à la Cultivatrice un certain talent avec les mots. L'homme trouva sa manière de tourner la question, et ainsi de changer de sujet, assez habile.

- Je ne trouve pas cela ennuyeux pour ma part. Cela fait partie intégrante de vous à présent. Il serait dommage de devoir l'enterrer ou la nier. Et si j'avais réellement l'impression de perdre mon temps, croyez-moi, je ne serai plus là depuis un bon moment, dit-il en souriant de nouveau à la jeune femme. Cela dit, n'oubliez pas que tout brasier, aussi important soit-il, peut être maîtriser. Et si quand bien même il ne pouvait l'être, la patience en viendrait à bout et il finirait par s'éteindre de lui-même jusqu'à devenir complètement... inoffensif.

Le corps astral du Chamane fit quelques pas.

- Quant à votre question... Assurément vous avez déjà entendu parler de mon don. Si Malhek'Irh peut guérir et qu'Henja peut fertiliser les champs, moi je peux projeter mon esprit. Tandis que mon corps se trouve dans mes appartements dans le Temple d'Arish assis sur un tapis, mon esprit, lui, est ici avec vous. Il m'est très difficile de mettre des mots dessus. Jace marqua quelques secondes de pause. Ce serait un peu comme... Avez-vous déjà rêvassé ? Le corps est à un endroit, mais l'esprit lui est tout simplement... Ailleurs. Distant. C'est un peu comme ça, et puis pas vraiment... Je n'arriverais jamais à l'expliquer clairement, reconnut-il en revenant vers Solaris.
C'est pour ça que vous ne m'avez pas entendu arriver tout à l'heure. Etant donné que seul l'esprit est présent, et pas la matière, mes pas ne font aucun bruit. C'est aussi pour ça que vous avez pu voir ma main traverser la coupe de fruit, continua-t-il en réitérant le geste. Si je suis capable de transcender certaines barrières psychiques, les barrières physiques quant à elle... Et bien l'esprit n'étant pas matière, dit le Chamane en avançant lentement sa main gauche vers le visage Solaris, tout contact est...

Et l'espace d'un instant, d'un instant seulement, il la toucha. Cet instant, cependant, lui parut durer une éternité. Éternité durant laquelle il put sentir sous ses doigts la joue de la Korrulienne. Il sentait la douce chaleur de sa peau et pourtant ce fut comme si il recevait une décharge. Ce fut comme si il caressait une flamme.  Ce fut comme si, privé du toucher pendant toute sa vie, il découvrait pour la première fois ce sens. Comme si les yeux d'un aveugle se mettaient à voir. Comme si un nouveau monde emplit de nouvelles possibilités s'offrait à lui. Puis, moins d'une seconde après avoir effleuré Solaris, sa main la traversa comme si aucun changement ne s'était produit.

- Impossible, souffla Jacen.
avatar
Cultivateur

On m'appelle Solaris Aanka'Leï


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Ofägar
MON AGE : 17 ans
Féminin
MESSAGES : 161
AGE : 28
INSCRIT LE : 23/09/2013
PSEUDO HABITUEL : Nanaya
Joyaux : 3348
Posté dans Re: Tomber & se relever   - Lun 28 Avr 2014 - 6:05

Solaris ne l'ennuyait pas, et en était ravie même si cela n'était pas très voyant. Toujours un peu dans sa bulle, elle avait l'impression d'être dans un rêve étrange, loin du Domaine, loin d'Ofägar, loin de ses problèmes... Se laissant alors bercée par les mots du Chamane en finissant son fruit, elle se mit de nouveau à fixer le paysage... Tout brasier pouvait être contrôlé... Peu importait sa force, il suffisait de s'armer de patience pour l'atténuer... Mais fallait-il encore avoir le courage de l'affronter en restant calme et décontractée.

Laissant un fin soupir s'échapper de ses lèvres, la demoiselle finit par reporter son attention sur l'homme en lui faisant de nouveau face. De nouveau intriguée, elle but alors ses paroles, tout en affichant un faciès ébahi. Ainsi donc... il pouvait se trouver à deux endroits à la fois, et voyager là où bon lui semblait, même si son deuxième corps n'était pas... matériel. Comprenant alors pourquoi sa main avait traversé la coupole de fruits, Solaris resta bouche-bée, sans quitter des yeux le Chamane. Si seulement.. mais si seulement elle aussi avait ce don... Elle aurait pu passer ses journées hors de cette ville, seule, entièrement seule, sans nouvelle famille, sans protecteur, sans époux...

Perdue dans ses pensées, elle vit cependant l'homme approcher sa main de son visage, tout en continuant ses explications. Préparée à percevoir quelque chose de... bizarre en se souvenant des fruits, elle fut alors complètement déboussolée.

*qu'est ce que ?*

Les yeux écarquillés, le souffle coupé, Solaris se figea littéralement lorsqu'elle sentit la main du Chamane effleurer sa joue. L'instant court sembla durer une éternité tant elle s'était attendue à autre chose... Ainsi, elle avait frissonné, sans détourner le regard, puis s'était laissée porter par des émotions étranges avant de voir la main de l'homme la traverser.

Levant sa main pour caresser sa propre joue sans quitter l'homme tout aussi ébranlé qu'elle des yeux, la demoiselle resta muette. Impossible oui, c'était le mot qui résumait parfaitement son état d'esprit... et pourtant, le contact n'avait pas été une illusion. De ce fait, après quelques secondes de silence, Solaris se fit entendre dans un souffle, d'une voix douce et perdue.

« Vous... Je... est- ce que... ça va ? »

Les rôles s'étaient inversés suite à l’événement étrange. Inquiète pour le Chamane, elle craignait de le voir disparaître ou s'écrouler, sans pouvoir y faire quelque chose.

« Ce n'était pas.. normal ça n'est...ce pas ? C'est... Votre corps là-bas, peut être qu'il... ? »

Essayant de trouver des explications au phénomène inexpliqué qui lui échappait, la demoiselle avança alors sa main vers celle de l'homme... avec lenteur et délicatesse, de façon spontanée, sans réfléchir à sa bêtise un seul instant. Ce n'était qu'un esprit, il l'avait dit lui même, elle risquait fortement de le traverser... Mais elle avait oublié ce détail, à croire qu'elle n'arrivait plus à penser correctement à présent.







Solaris Aanka'Leï

 



Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Tomber & se relever   - Lun 28 Avr 2014 - 21:15

A voir Solaris passer sa main là où Jacen avait la sienne quelque secondes plus tôt suffit à convaincre le Chamane qu'il n'avait pas rêvé. Il avait bel et bien touché la Cultivatrice et elle aussi l'avait senti. Bien que perturbé par cette découverte, Celui qui Erre ne perdit pas pour autant son calme olympien. Les sourcils froncés, le regard vague, le cerveau tournant à mille à l'heure, il plongea dans une intense réflexion. Tout ceci avait une explication il en était persuadé.

Au fur et à mesure que les élus de Ruyn grandissaient, leur dons s'étaient amplifiés. Enfant, son don lui coûtait énormément d'énergie. Il ne l'utilisait pas consciemment. Son corps tombait raid inanimé. Il n'était capable ni de parler ni de se manifester. Cette époque lui semblait bien loin à présent. Jacen pensait avoir atteint les limites du pouvoir que lui avait offert Son Père. Mais cette brève sensation, cet aperçu, remettait sa conviction en cause.

Était-ce là la prochaine évolution de son don qu'il se devrait de maîtriser ? Pourquoi cette nouvelle aptitude se révélait à lui à cet instant précis ? Ses frères et sœurs, eux aussi, changeaient. Le décès de Muraco les avait grandement affectés. Pouvait-il y avoir un lien de cause à effet entre la mort de Celui qui Savait  et ces changements ? C'était comme si Ruyn avait pris de la main gauche pour offrir de la droite. L'homme aux yeux noirs fut extirpé de ses pensées par la tendre voix de son interlocutrice.

- Ne vous inquiétez pas, je... Je vais bien... Je suis juste quelque peu surpris, ajouta Jace bien que ce fut là un euphémisme. Quant à mon corps... Je n'ai pas besoin d'aller vérifier, je sais que tout va bien. Si ce n'était pas le cas... Et bien je ne serai plus là pour parler avec vous, fit-il avec un sourire qu'il voulait rassurant.

Sans crier gare, de manière tout à fait naturelle et innocente, la jeune femme avança sa main vers lui. Accompagnant son geste des yeux, le Chamane la vit se rapprocher de plus en plus... Pour finalement la regarder le traverser.

- Ne soyez pas surprise ou déçue, Solaris. Nos dons s'accroissent avec le temps, ces changements ne sont pas soudain. Il nous faut de longues séances d'entraînement pour parvenir à les maîtriser, expliqua Jace. C'est un peu comme un enfant qui apprendrait à marcher. Il doit d'abord apprendre à se tenir debout avant de pouvoir marcher. Et il doit savoir marcher avant d'être capable de courir... Ruyn pense sûrement qu'il est temps que je me mette à courir, lâcha-t-il avec un large sourire.
avatar
Cultivateur

On m'appelle Solaris Aanka'Leï


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Ofägar
MON AGE : 17 ans
Féminin
MESSAGES : 161
AGE : 28
INSCRIT LE : 23/09/2013
PSEUDO HABITUEL : Nanaya
Joyaux : 3348
Posté dans Re: Tomber & se relever   - Mer 30 Avr 2014 - 14:44

Tout allait bien disait-il pourtant cela n'arrêta pas Solaris qui continua d'avancer sa main naturellement vers le corps du Chamane, l'esprit ailleurs. Ce ne fut que lorsqu'elle le traversa qu'elle sursauta, et reporta son regard dans le sien. C'était... si étrange comme sensation... A croire qu'elle était face à un esprit disparu que personne d'autre ne pouvait voir.  

La demoiselle aurait bien renouvelé son geste, encore, et encore, comme pour s'assurer qu'elle ne pouvait plus le toucher désormais, mais elle se contint pour de nouveau prêter attention à celui qui désirait lui expliquer le phénomène qui venait de l'ébranler.

Les Chamanes avaient tous des dons... Des dons qui prenaient de l'ampleur avec les années, des dons qui pouvaient devenir puissants une fois bien contrôlés.  Totalement absorbée par le discours de Celui qui Erre, Solaris en oublia partiellement les raisons qui l'avaient poussée à rejoindre le temple...  Tout paraissait tellement... irréel... C'était comme si elle se trouvait ailleurs.  

« C'était... étrange...  »

Le regard dans le vide, elle s'imagina à nouveau avoir le même pouvoir que le Chamane... Alors sa voix, emplie de nostalgie, résonna dans la pièce.  

« Ça doit être compliqué... de contrôler tout ça... De pouvoir voyager, loin... »

Pendant quelques secondes, elle ferma les yeux et s'imagina près des Draomas... Combien de fois avait-elle pris une des bêtes pour aller faire un tour histoire d' aérer l'esprit...? La solitude, la fraîcheur du soir,  le silence si reposant... Plus jamais elle n'aurait l'occasion de connaître tout cela...  

« Et en plus... vous pouvez espionner tout le monde pour connaître les gens avant même de les avoir rencontrer... »

Un sourire léger mais amusé  étira ses lèvres lorsqu'elle rouvrit de nouveau les yeux pour fixer l'homme. Finalement, il avait le pouvoir parfait... le pouvoir qu'elle aurait tant aimé avoir si elle avait été une élue de Ryun.  Attrapant alors un deuxième fruit d'un geste gracieux de sa main toujours douloureuse, elle reprit la parole en gardant ce ton plus léger qui faisait oublier son état.

« J'espère qu'un jour, vous arriverez à courir, comme le veut Ryun... Comme ça... Vous pourrez aussi manger des fruits, même si vous vous trouver à la Capitale »

Solaris doutait que cela soit une priorité pour le Chamane mais elle n'avait pas pu s'empêcher d'exprimer son souhait de le voir maîtriser son pouvoir. Et puis, elle était si bien, dans ce temple, à parler de choses qui lui échappaient totalement qu'elle ne voulait pas qu''il disparaisse... Car s'il partait, alors elle aussi devrait partir pour retourner dans ce domaine si magnifique qui la mettait mal à l'aise.

Se laissant alors aller vers de sombres pensées, la demoiselle croqua dans son fruit, le regard tourné vers la vue imprenable sur la cité d'Ofägar. Finalement, cela  ne lui disait plus d'être seule avec elle-même... A croire que la compagnie du Chamane avait quelque chose d'apaisant, même s'il avait osé poser des questions pour assouvir sa curiosité.







Solaris Aanka'Leï

 



Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Tomber & se relever   - Lun 19 Mai 2014 - 4:11

- J'espère pouvoir faire bien plus que manger des fruits, répondit immédiatement l'homme avec un fin sourire, sa main droite caressant l'air.

Gardant le silence, il regarda Solaris porter lentement le fruit à ses lèvres et la voyant faire, le Chamane fut lui-même pris d'une douce langueur. Il y avait une chose chez cette femme. Une chose qu'il était incapable d'expliquer mais qui lui donnait l'impression d'être happer. Solaris était certes d'une vénusté rare mais ce n'était pas ça qui l'attirait. C'était quelque chose d'autre. Quelque chose de plus profond, de plus ancien.

D'après certains, les Chamanes étaient instinctivement capable de désigner leurs compagnons de vie au premier regard, comme si un lien les unissaient. Jacen avait toujours été sceptique à ce sujet et rien ne venait lui prouver qu'il se trompait. C'était une fable transmise par les Érudits assurément. Malhek et Ylaria, dont l'histoire semblait pourtant se rapprocher de ces dires, avaient fini par se séparer. La mort d'Auren avait laissé un grand vide chez Ysoa. Henja considérait plus Junarah comme une chose que comme une personne. Quant à lui... Il s'était attaché à Lyria avec le temps, elle savait se montrer utile, mais il n'y avait rien de plus. Pas de papillons dans le ventre. Pas de cœur battant la chamade. Pas d'amour.

Pourtant, si ces histoires n'étaient bien que des fables, il était forcé de reconnaître que la Cultivatrice ne le laissait pas indifférent. Peut-être était-ce vrai après tout ? Ou alors c'était ce bref changement dans son don qui le perturbait plus que de raison et lui faisait s'imaginer des choses ? Les voies de leur Père étaient impénétrables...

- Quant à ses histoires d'espionnages... dit-il pour rompre le silence. Nous essayons tous d'aider Korrul à notre façon, continua Jace d'un ton énigmatique.

D'après lui, il était inutile d'en dire plus. Jacen n'était pas venu au monde avec ce don par hasard. Ruyn avait Ses desseins. Il l'avait fait ainsi. Le Chamane ne voyait pas pourquoi renier sa nature.

- Ce qui me fait d'ailleurs dire que je vous avais déjà vu vous savez. Pas grâce à mon don non, mais au repas que la famille Lyserëan a organisé afin de lever des fonds pour la guerre. L'absence de votre père était d'ailleurs fort regrettable. Rhuc est un exemple que chaque Veilleur devrait suivre... fit-il, sincère.
avatar
Cultivateur

On m'appelle Solaris Aanka'Leï


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Ofägar
MON AGE : 17 ans
Féminin
MESSAGES : 161
AGE : 28
INSCRIT LE : 23/09/2013
PSEUDO HABITUEL : Nanaya
Joyaux : 3348
Posté dans Re: Tomber & se relever   - Lun 19 Mai 2014 - 6:09

L'ambiance était agréable, et son cœur, plus léger... Partir du temple n'était même pas au programme dans son esprit encore ébranlé. Rester sur place, profiter de la vue, discuter avec le chamane en mettant de côté le masque impénétrable qui cachait sans cesse ses pensées... Toutes ces choses lui faisaient du bien, même s'il lui était impossible d'oublier la nuit de ses noces.

Continuant alors de se délecter du fruit tout en écoutant les paroles agréables de sa connaissance du jour, la demoiselle retrouvait enfin son calme... Sa respiration ne sifflait plus, son teint blafard envolé... Seul un certain malaise persistait, comme un mal impossible à faire disparaître... Et il redoubla d'intensité, lorsque le Chamane avoua qu'il l'avait déjà aperçue lors du fameux repas Caritatif...

Cette journée... La rencontre avec l'énigmatique Khéops, puis, cette première apparition en public... Solaris n'avait pas réussi à le cerner, mais elle avait espéré pouvoir le faire en dominant la situation. Ainsi, elle n'avait fait qu'observer et analyser, pendant toute la soirée, comme pour essayer d'avoir un coup d'avance... Elle se rappelait donc parfaitement de certaines choses... mais pour le reste... tout restait flou, à croire que ses souvenirs s'étaient perdus dans un épais brouillard.

Cependant, elle ne se laissa pas happer par la transe malsaine du passé, et décida de prendre la parole sur un ton léger.

« Cette soirée... Elle fut étrange... J'ai l'impression d'y avoir été, sans pour autant avoir pris place autour de la table. Trop d'émotions en une journée je crois... Pourtant, maintenant... je me rappelle d'avoir croisé votre regard... après le discours du Chamane Malhek. »

Et quel discours. Tout le monde avait réagi de façon bien distinctes... D'ailleurs, elle avait regretté l'absence de son père à cet instant... Le seul qui savait ce qu'elle pensait d'un simple regard et qui partageait les mêmes analyses. Et elle n'était pas la seule à qui la présence de l'homme avait manqué...car à sa grande surprise, celui dont elle appréciait la compagnie avait partagé le même sentiment.

« Oui, j'ai regretté qu'il ne soit pas là aussi, mais il avait à faire, avec cette histoire de rencontre et de mariage... »

Emportée par une douce colère, la demoiselle avait prononcé ces derniers mots d'une voix grave, le visage crispé... Toutefois, elle se contenta de marquer une légère pause, avant de répondre comme si de rien était.

«  Et puis la Guerre... Tous vont partir...  Peu vont revenir...»

Perdre son père lui faisait grand mal au cœur... Mais concernant Khéops, le sentiment était bien différent... à la limite de la décence. Car oui, elle se sentait apaiser de l'imaginer loin d'elle, pendant une longue période, dans un environnement hostile qui pouvait lui faire perdre la vie. C'était horrible ! Pourquoi pensait-elle à de telles choses ?

« Dites-moi... Vous pensez qu'il est ignoble de penser à la disparition d'une personne ? Enfin... je veux dire... si cette personne vous a fait du mal... et vous a humilié ? »

Emportée par l'envie de se confesser, chose qu'elle n'avait jamais faite de sa vie tant elle octroyait durement sa confiance, elle s'était tournée vers le Chamane, en plantant ses yeux d'or dans les abysses de son regard pour poser sa question... Elle n'avait pu se retenir, comme si une force invisible l'avait poussé à franchir les limites qu'elle se fixait. C'était étrange... C'est bien la première fois que cela lui arrivait. Portant alors une main à son collier par réflexe, elle se sentait... si horrible... et malsaine... Mais elle n'y pouvait rien... Cette nuit continuait de la traumatiser, et cela continuerait jusqu'à ce qu'elle en parle... même si cela n'était pas du tout dans ses habitudes.







Solaris Aanka'Leï

 



Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Tomber & se relever   - Mer 21 Mai 2014 - 14:26

La colère s'empara une nouvelle fois de la voix de la jeune femme à l'évocation de ce fameux mariage. Visiblement, ce qui était censé être le plus beau jour de sa vie était bien loin de l'être mais Jacen se refusa une nouvelle fois à demander ce qu'il s'était exactement passé. Du moins pas aussi directement. Il ne tenait pas à la brusquer et aurait beaucoup plus de chances de la faire parler en usant de moyens détournés.

Et puis vint une autre question. La Cultivatrice avait le talent pour mettre le Chamane dans l'embarras, ou tout du moins lui poser le genre de questions qui n'avaient pas de réponses simples. Pas avec un homme comme lui en tout cas. Se faisant, elle s'était tourné une fois encore vers l'envoyé de Ruyn pour river l'or de ses yeux dans ceux d'obsidiennes de l'homme. Il prit quelques secondes pour la détailler. La mélancolie qu'elle laissait toujours transparaître l’imprégnait de la fragilité la plus touchante et la plus féminine qui soit, pourtant sa demande était d'un tout autre registre.

- Cela dépend... Tenez, prenez la guerre en exemple. Les Korruliens ont toujours été un peuple pacifiste. Et malgré cela, nous sommes entrés en guerre... Nous sommes entrés en guerre pour laver l'affront que nous a fait ces indigènes. Pour venger la mort de Celui qui Savait, lui qui était allé là-bas en paix. Certains préceptes doivent parfois être mis de côté.

Le corps astral de Jacen se détourna de la jeune femme et fit quelques pas.

- Ruyn nous enseigne que l'amour, la compassion et le pardon sont à la racine même de la nature humaine, expliqua le Chamane. Qu'il est possible de les cultiver. Car cultiver est bien le terme... Les Desnolancès élèvent des Draomas. Diriez-vous que cela est facile ? Ça ne l'est pas. C'est un combat de chaque jour. Il faut sans cesse veiller à les abreuver, les nourrir, prendre soin d'eux, développa Jacen. Cela réclame des efforts. Tout comme cela réclame des efforts de se montrer bon.

Il revint près de la Cultivatrice.

- Allumer une bougie, c'est créer une ombre, déclara l'homme. En allumant cette flamme dans nos cœurs, Ruyn y a aussi fait naître une part de ténèbres. Et les Hommes se montrent bien plus prompt à céder aux ténèbres qu'à se rapprocher de la lumière. La colère, la haine, l'envie sont des émotions toutes aussi naturelles que l'amour ou la joie. Vous m'avez demandé si je trouvais cela ignoble ? A dire vrai... Je trouve cela tout à fait normal, avoua-t-il avant de marquer une courte pause. Malheureusement, je ne suis peut-être pas le meilleur pour vous renseigner à ce sujet. J'ai accepté ma part d'ombre il y a bien longtemps. Et...

Il se rapprocha encore, plus près que ce que la bienséance aurait voulu. Si il eut été physiquement présent, leurs corps se seraient frôlés, seulement en cet instant, il n'y avait que l'air ambiant pour effleurer Solaris.

- Je suis très loin d'être exemplaire, dit-il, se montrant plus sinistre qu'il ne l'avait été jusqu'à présent. Rah, je vous prie d'excuser mes divagations, reprit Jace avec un large sourire. On m'a un jour dit que j'aimais trop m'écouter parler. Cette personne n'avait pas forcément tort, conclut le Chamane, rieur.
avatar
Cultivateur

On m'appelle Solaris Aanka'Leï


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Ofägar
MON AGE : 17 ans
Féminin
MESSAGES : 161
AGE : 28
INSCRIT LE : 23/09/2013
PSEUDO HABITUEL : Nanaya
Joyaux : 3348
Posté dans Re: Tomber & se relever   - Dim 25 Mai 2014 - 9:13

Solaris avait revécu cette nuit là, au fur et à mesure que les mots étaient sortis de la bouche du Chamane. Sa peau contre celle de Khéops, leurs mots, puis, cette violence, douce violence qui avait pris le dessus pour la faire souffrir... Elle s'était rappelée de tout.. Des moindres détails, tous horripilants les uns que les autres... Des détails qui criaient vengeance... Des détails qui venaient de tout changer.

Le regard brûlant d'une envie de se sentir apaisée après avoir commis un crime, la demoiselle se détendit pourtant, lorsque l'homme avoua qu'il n'était pas exemplaire concernant le sujet qu'ils venaient d'aborder. Qui ne l'était pas en même temps ? Comment pouvait-on être dénué de tout sentiment de vengeance... ou même de haine ?  

Souriant alors suite à l'ultime phrase du Chamane, Solaris alla lentement se hisser sur le rebord du balcon, avec une grâce infinie, en prenant soin de ne pas tomber dans le vide, puis colla son dos à un pilier, afin de faire face à son interlocuteur.  

« J'avais peur de vous effrayer avec ma... question... Mais vos paroles m'ont rassurée... Enfin, je pense comme vous à vrai dire... Et puis, j'aime bien vous écouter parler. »

Ponctuant sa phrase par un léger sourire taquin, la demoiselle planta vivement son regard dans les yeux abyssales du Chamane. Elle avait été sincère, ses mots de la dérangeaient absolument pas, bien au contraire. A croire que tout deux se connaissaient déjà depuis de longues années pour parler aussi librement.  Toutefois, malgré cette note légère,  elle reprit, sur un ton plus grave, en laissant ses yeux se perdre dans le vide...

« J'ai toujours appris à me méfier des apparences... à observer pour mieux juger. Bien sûr tout le monde... a une part d'ombre... Vous avez la vôtre, j'ai aussi la mienne. Mais il y a des actes, qui restent...aussi inexcusables, qu'inoubliables... Et à ce niveau, ce n'est plus une question de bonne, ou mauvaise conscience...  »

Sentant qu'elle avait été trop loin, Solaris, se stoppa en soupirant sur une note agréable. Passant alors sa main sur son front comme pour chasser les mauvaises idées qui tiraillaient son esprit, elle reporta son attention sur l'homme à la présence rassurante, pour faire entendre une voix plus douce.  

« Je crois que je vous ai posé bien assez de questions... alors... »

La demoiselle marqua une pause puis reprit après une bonne bouffée d'air.  

« Ce n'est pas vraiment dans mes habitudes de dire cela mais... Allez-y, posez moi toutes les questions que vous voulez... Je vous le dois bien je crois. »

Jamais, oh non, jamais Solaris n'avait tendu sa main de la sorte vers une nouvelle rencontre. Pourtant, elle avait déjà eu l'occasion de faire la connaissance d"un de ses êtes mystiques liés à Ryun. Mais dans ce cas précis, tout était... différent... Si différent qu'elle n'arrivait même pas à expliquer pourquoi elle arrivait à se mettre autant à nu.







Solaris Aanka'Leï

 



Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Tomber & se relever   - Lun 26 Mai 2014 - 17:40

Une pointe d'inquiétude naquit dans l'esprit du Chamane lorsque la Cultivatrice grimpa sur le rebord du balcon. Dans son état actuel, Jacen n'aurait rien pu faire pour prévenir le pire, dût-il arriver. Son corps astral fit quelque pas pour se rapprocher de Solaris tandis qu'elle parlait.

Tout en l'écoutant, le Chamane prit encore une fois le temps de la détailler. Solaris semblait capable d'adopter les positions les plus gracieuses qui soient de manière totalement naturelle. Les pans de la robe qu'elle portaient s'étaient entrouverts pour laisser apparaître ses chevilles. Ni trop, ni trop peu, seulement de quoi éveiller la curiosité. Le soleil faisait briller ses cheveux de nacre, la nimbant d'une aura presque irréelle. En cet instant précis, Solaris, telle une statue taillée dans l'or, était  d'une beauté sculpturale.

A l'écouter, il était clair à présent, au cas où une parcelle de doute subsistait encore, qu'elle avait été profondément blessée. L’événement l'avait certainement marquée au fer rouge pour que la jeune femme tienne un tel discours, elle qui semblait pourtant si tendre et frêle. Jacen avait vite compris que les apparences étaient trompeuses. Mais aussi douée fut-elle pour cacher son jeu, Solaris n'en restait pas moins fragile. Le Chamane décelait cependant une certaine lueur dans son regard. Une lueur qu'il avait déjà vu auparavant. C'était la même lueur qui scintillait parfois dans celui d'Henja. La lueur du feu qui brûlait en son for intérieur. Imitant la danse éternelle d'une flamme, sa voix s'était, elle, faite tantôt vibrante de noirceur, tantôt immobile, calme et sereine.

Finalement, baissant sa garde, la Cultivatrice l'invita à poser toutes les questions qu'il souhaitait. Jacen accompagna la déclaration d'un silence de plusieurs secondes.

- Si vous n'êtes pas prête à en parler de vous même, je ne vous demanderai rien. Jacen marqua une  pause. Je n'aurai qu'une seule question à vous poser, fit-il en fixant l'abîme de ses yeux sur la jeune femme. Êtes-vous heureuse Solaris ?
avatar
Cultivateur

On m'appelle Solaris Aanka'Leï


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Ofägar
MON AGE : 17 ans
Féminin
MESSAGES : 161
AGE : 28
INSCRIT LE : 23/09/2013
PSEUDO HABITUEL : Nanaya
Joyaux : 3348
Posté dans Re: Tomber & se relever   - Mar 27 Mai 2014 - 14:11

Était-elle heureuse... Voilà une question qui méritait un instant de réflexion, et pourtant, Solaris répondit rapidement d'une voix à la fois pensive et légère, après quelques secondes, le regard plongé dans le vide.

« Non... Je ne le suis pas. »

Pourquoi mentir ? Le bonheur n'était pas vraiment le sentiment qui venait égayer ses journées, mais elle s'était déjà préparée à ça. Faire abstraction des choses, vivre dans une nouvelle famille, loin des siens, de son domaine et de tous ses souvenirs... Elle avait pensé que la joie viendrait, après un long moment, surtout qu'elle s'entendait déjà très bien avec Hinaë, la cousine de Khéops. Mais contre toute attente, le destin été venu briser ses plans et son masque si impassible qui la rendait sûre d'elle... En une nuit, elle avait sombré, définitivement... En une nuit, elle avait ressenti la haine, la douleur ainsi qu'une tristesse des plus déroutantes... En une nuit, tout avait changé.

Lâchant un soupir en pensant à son échec, Solaris reprit, tout en continuant de fixer un point qui n'existait pas.

« J'aurais pu dire non à ce mariage... J'en suis persuadée... Mais je pensais que ce serait... différent. »

De nouveau revenue à la réalité, elle plongea alors ses yeux dans ceux du Chamane.

« Je veux dire. Un mariage arrangé... Je savais que cela ne serait pas la joie. Ce n'est qu'un accord, il n'y a ni amour, ni compassion. Malheureusement, je pensais que le respect ferait parti... de tout cela...  »

Silencieuse, la demoiselle resta pensive quelques secondes, puis reprit d'une voix aussi douce qu'assassine en serrant aussi bien les dents que les poings.

« Il m'a humiliée... il m'a prise pour un objet... »

Envahie par une vague de haine, elle finit cependant par redescendre bien vite en lâchant un rire sarcastique.

« Par Ryun... Pourquoi je vous raconte tout ça ? »

Désolée de s'être emportée de la sorte, elle porta une main à son front en balançant sa tête en signe d'exaspération.

« Pardonnez-moi, vraiment, c'était... n'importe quoi. »

Pourquoi s'était confiée à ce point alors qu'elle ne le faisait jamais ? Et à un Chamane en plus.. N'avait-elle pas franchi les limites de la décence en étalant sa vie privée ainsi ? Étrangement, elle n'en avait pas l'impression... Au contraire... C'était indescriptible... A croire qu'elle le connaissait depuis toujours, alors qu'elle le rencontrait réellement pour la première fois de sa vie.







Solaris Aanka'Leï

 



Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Tomber & se relever   - Lun 14 Juil 2014 - 8:29

Non, Solaris n'était pas heureuse. La sentence était tombée telle un couperet. Loin de là, à Arish, le visage de Jacen se crispa, ce qui se répercuta sur sa projection. Il ne sut pas trop pourquoi les dires de la jeune femme le contrariaient autant. En temps normal, les états d'âmes de la Cultivatrice auraient été le dernier de ses soucis. Mais là... C'était différent. Elle était différente.

Le Chamane secoua légèrement la tête lorsque la jeune femme s'excusa une nouvelle fois.

- Je vous l'ai déjà dit Solaris. Rien de ce que vous pouvez dire ne saurait être un agacement pour moi. Vous n'avez nul besoin de vous faire pardonner... dit-il en se détournant légèrement.

L'homme scruta la ville. Pourquoi diable fallait-il que cette rencontre eut lieu ici, à Ofägar, à travers son don, et non à la capitale ?

- Les mariages ont toujours été au cœur de la vie des Cultivateurs. Les règles et coutumes qui les entourent sont très anciennes, et beaucoup y voient le moyen de tisser de nouvelles alliances. Les avis des futurs mariés importent souvent peu aux chefs de famille. Je regrette que votre mariage n'en ait pas été un d'amour, vous le mériteriez. Mais vous savez... Il marqua une pause. A quelque chose malheur est bon. Cela va paraître très égoïste de ma part, prévint-il, mais si votre mari ne s'était pas comporté de la sorte, sans doute n'aurais-je pas eu l'opportunité de vous rencontrer et nous ne serions pas en train d'avoir cette discussion.

Le corps astral de Jacen se mit à flotter lentement, traversant la rambarde du balcon avant de se positionner d'une manière telle qu'elle donnait l'illusion qu'il était assis à côté de la blonde.

- Les choses arrivent pour une raison. Vous découvrirez pourquoi en temps voulu, dit-il souriant. En attendant... N'est ennemi que celui qui pointe l'arme en premier, nous enseigne-t-on. Peu importe qui il est, si quelqu'un se déclare comme votre ennemi... Armez-vous et, le moment venu, frappez et soyez sans pitié.

Le Chamane repensa au conflit sur l'Île Blanche. Les Korruliens s'armaient en ce moment même et bientôt le temps d'agir arriverait...
avatar
Cultivateur

On m'appelle Solaris Aanka'Leï


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Ofägar
MON AGE : 17 ans
Féminin
MESSAGES : 161
AGE : 28
INSCRIT LE : 23/09/2013
PSEUDO HABITUEL : Nanaya
Joyaux : 3348
Posté dans Re: Tomber & se relever   - Ven 18 Juil 2014 - 14:15



«Vous avez raison.  »

Solaris ne pouvait qu'approuver les dires du Chamane, tant ils débordaient de vérité... Il lui fallait à présent se relever pour oublier la chute, s'armer pour ne plus à avoir à vivre une nouvelle humiliation... Le regard dans le vide, elle marqua un instant de pause, sans dire un mot, avant de reprendre en se tournant de nouveau vers l'homme aux yeux abyssaux.

«Après être tombé... Il faut toujours se relever... Merci à vous... »

Un léger signe de tête poli suivi d'un sourire agréable ponctua sa phrase, puis dans un dernier geste, la demoiselle finit par planter son regard vers la porte en soupirant...

«Je pense qu'il est temps pour moi de rentrer. Je crains que mes deux... surveillants ne finissent par croire que je ne veux vraiment plus regagner le Domaine.  »

Ses pensées étaient extrêmes, la jeune épouse en avait conscience, cependant, elle ne pouvait s'empêcher d'imaginer ses deux sbires en train de faire un rapport à son époux une fois celui-ci rentré. Ainsi, elle préférait se montrer raisonnable et mettre fin à cette rencontre qui venait de lui réchauffer le coeur.

«Ce fut un réel plaisir de vous rencontrer, et de parler avec vous... Encore une fois, merci... Chamane Jacen... J'espère que nous aurons l'occasion de nous revoir... »

Avec grâce, Solaris s'était tournée vers l'homme pour un dernier aurevoir en mentionnant enfin son prénom. En effet, elle n'avait pas osé le faire, trouvant l'idée bizarre de parler à une personne connue de tous qui n'avait plus besoin de se présenter tel un parfait étranger. Mais dans un élan de sympathie, elle avait mis de côté son malaise avant de s'éclipser telle une ombre silencieuse après un dernier regard...

L'esprit plus léger, elle se sentait beaucoup mieux... Certes elle n'était pas prête d'oublier sa fameuse lune de miel, toutefois, elle avait trouvé un confident, pour la première fois de sa vie... Et quel confident...








Solaris Aanka'Leï

 



Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Tomber & se relever   - Dim 24 Aoû 2014 - 21:52

- Le plaisir était pour moi Solaris, répondit Jace avec un autre sourire. Et je ne doute pas que nous nous reverrons... Peut-être à Arish sinon... Et bien je ne suis qu'à une pensée d'Ofägar.

Le Chamane attendit qu'elle quitte la pièce pour réintégrer complètement son corps.

Les yeux noirs de l'homme s'ouvrirent dans ses quartiers au Temple d'Arish. Il lui fallut quelque secondes pour qu'ils se réadaptent à la lumière. Jacen se releva lentement puis s'étira comme s'il sortait d'un long sommeil, bien que l'exercice auquel il venait de s'adonner n'ait rien de reposant. Il s'était installé sur le rebord d'une fenêtre pour laisser cours à ses pensées lorsque Lyria entra dans ses appartements.

- Je te pensais encore à Ofägar.
- Je suis revenu comme tu peux le constater, fit-il d'un ton plus sec qu'il ne l'aurait voulu.
- Comment était-ce ? demanda sa compagne.
- Enrichissant, répondit-il, plus doux.

Un euphémisme se dit-il. Les travaux de restauration avançait bien mais ça, c'était un détail comparé au reste.
Solaris. Solaris Aanka'Leï. Née Desnolancès. Fille du récemment appointé Général des Veilleurs Pourpres Rhuc Desnolancès. Il ne restait maintenant plus qu'à savoir à quel point la jeune femme avait l'oreille de son père. Si la situation l'exigeait, peut-être que cette relation pourrait s'avérer utile. L'envoyé de Ruyn ne pouvait toutefois s'empêcher de sentir un certain tiraillement entre son côté pragmatique et l'impression qu'il avait eu en discutant avec la Cultivatrice, cette attraction qu'il avait ressenti plus qu'il n'aurait voulu.

Mais, aussi délicieuse que cette rencontre avait pu l'être, ce n'était pas ça qui occupait à présent les pensées de l'homme. Jacen faisait courir son pouce sur les autres doigts de sa main droite, comme pour se remémorer ce qu'il lui était arrivé, comme s'il essayait de reproduire la sensation qu'il avait eu. Il avait été capable de la toucher. Physiquement. C'était la toute première fois qu'il interagissait physiquement avec son environnement en utilisant son don. Si il lui était impossible d'expliquer les raisons de cette évolution, une chose était dorénavant certaine pour le Chamane : ce ne serait pas la dernière. Il allait mettre un point d'honneur à maîtriser cette nouvelle capacité comme il avait maîtrisé la première.

Et il le ferait seul. Personne d'autres ne devait être au courant de ce qu'il lui était possible d'accomplir.

On m'appelle Contenu sponsorisé

Posté dans Re: Tomber & se relever   -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum