AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
» Communication externe
par Loth de la Vision Mar 21 Juin 2016 - 15:06

» Réversa [ TOP ]
par Invité Ven 27 Mai 2016 - 8:21

» Le monde de Dùralas
par Invité Jeu 26 Mai 2016 - 7:00

» Anthalia
par Invité Dim 22 Mai 2016 - 15:17

» Marbrume, La Cité des Damnés
par Invité Lun 16 Mai 2016 - 15:07

» Questionnaire pour soutenir infinite RPG !
par Invité Sam 14 Mai 2016 - 17:33

» Escalus
par Invité Jeu 12 Mai 2016 - 9:02

» Mass Effect : Reborn
par Invité Mar 10 Mai 2016 - 15:00

» Forum en pause
par Asàf Lysereän Mar 10 Mai 2016 - 13:47


Journal de bord d'Amelya

Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Journal de bord d'Amelya   - Sam 26 Avr 2014 - 8:38


Amelya Ondeluire





In the fell clutch of circumstance
I have not winced nor cried aloud.
Under the bludgeonings of chance
My head is bloody, but unbowed.

Beyond this place of wrath and tears
Looms but the Horror of the shade,
And yet the menace of the years
Finds and shall find me unafraid.










ÂGE :
Vingt-neuf ans.
RANG :
Guérisseuse sur les Larmes de Vama.
PARTICULARITE :
Origines nobles.



En surface...


Amelya serait la fille d'une Teth enlevée lors d'un raid et d'un pirate de passage. Sa mère état morte en couche, et ne voulant pas s'encombrer d'un enfant, son père l'aurait abandonnée aux soins d'un dispensaire miteux des bas-fonds de Vanylle. Là, elle a été élevée par une rebouteuse qui lui a appris les rudiments de l'herboristerie et de la médecine. Sa mère adoptive mourut lorsqu'elle avait dix-sept ans et elle a dû subvenir à ses besoins en travaillant dans le dispensaire et en se prostituant, occasionnellement. Elle a rencontré Reinar Le Fûté lors de sa vingt-huitième année, et après l'avoir aidé, il lui propose de prendre place à ses côtés sur les Larmes de Vama, le vaisseau dont il est le Capitaine. Ce qu'elle accepte.



En profondeur...


«  Je pourrais te dire que je suis née à Errande que je suis le troisième enfant de Fridona et Vorlen Ondeluire. Que j’ai reçu très tôt une éducation des plus exemplaires – bien plus que tu n’en recevras jamais – destinée à faire de moi l’une des dignes représentantes de mon illustre et vaste famille. Digne… Sais-tu seulement ce que cela veut dire ? Ça veut dire que je devais être Femme, me marier. Que je devais donner des enfants à un époux que je ne connaissais sûrement même pas, n’y n’aurais jamais réellement connu. Que je devais vivre et mourir dans l’anonymat du nom de cet homme qui m’aurait chérie ou détestée, ou que j’aurais indifféré. Voilà ce qu’être digne voulait dire. Tu en rirais.

» Je pourrais te dire que je me suis tournée vers la Foi pour échapper à ce destin, et que personne n’a contesté mon choix ; Que les Teths, qui enfant m’avaient passionnée si bien que j’avais décidé de leur vouer ma vie, m’avaient prise sous leurs ailes et jupons colorées, m’avaient protégée, m’avaient nourrie, m’avaient enseigné la Religion et l’herboristerie, de l’art de faire voir, à l’art de faire sentir. Qu’elles m’avaient appris les danses que tu aimes tant et les contes, les merveilles des illusions et les transcendances de la divination. Qu’elles m’avaient appris beaucoup, sur le monde et sur moi-même, pendant les seix ans qu’avait duré ma formation. Que j’avais dix-huit ans, et que je servais Vama.

» Je pourrais te dire qu’avant que ma vie ne bascule, j’officiais depuis cinq années dans des Maisons de Soins, où je m’occupais des indigents sous la supervision d’un Mae’Dok qui m’enseigna quelques-unes des finesses de la science délicate du corps humain et des plantes de soin. Mais qu’un jour la basse-ville fut attaquée par des pirates qui la pillèrent et m’emmenèrent avec eux comme butin, comme bénédiction, comme trophée ; Nous étions réputées pour ne pas répudier les plaisirs de la chair, je savais recoudre une plaie. Il fallait croire que c’était suffisant.

» J’aurais pu te taire les horreurs que j’avais vécu sur le navire qui m’emmena à Vanylle, et tu les aurais comprises. Le capitaine était un homme profondément mauvais, qui me garda auprès de lui pendant deux années entières, égoïstement, sadiquement, considéra que j’étais sienne. J’aurais pu te dire la façon dont je me suis débarrassée de lui, souillant mes mains dévouées à la Déesse pour la toute première fois d’un sang coupable. Tâchant de rouge la pureté de Vama, tandis que la vie s’échappait de sa gorge à grands flots. Je pourrais te raconter tout cela, mais à quoi bon ?

» Je pourrais te dire que je n’avais aucun moyen de rentrer chez moi, à Errande. Que j’ai dû trouver de l’argent par mes propres moyens, travaillant dans des dispensaires miteux parfois, quand à d’autres moments c’était de mon corps qu’il fallait que j’achète de quoi me nourrir, et de quoi m’habiller. Je pourrais te raconter combien ces temps furent durs, et combien je regrettai de n’être pas alors la femme anonyme dans l’ombre de son époux. Je pourrais te raconter comment j’ai rencontré Reinar, ça oui, je pourrais. Comment il est un jour venu quérir mon aide au dispensaire, tandis que son équipage souffrait d’un mal qui m’était bien connu – la fièvre bleue –, et comment je l’ai aidé. Comment je les ai aidés. Je pourrais te dire que c’est là que j’ai embrassé la piraterie pour la première fois, non en tant qu’abject objet de souillure mais bien en tant que femme libre. Je pourrais te dire qu’il est le seul qui m’ait donné ma chance, et combien je lui en suis reconnaissante. Je pourrais te le dire à toi, à défaut de le lui dire à lui. Je pourrais te raconter tout cela, mais à quoi bon ? »
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Journal de bord d'Amelya   - Sam 26 Avr 2014 - 8:38

Relation positives


   
   
PSEUDO
   RANG

   
TEXTE


Relation neutres


 
 
PSEUDO
  RANG

 
TEXTE


Relation négatives


 
 
PSEUDO
  RANG

 
TEXTE
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Journal de bord d'Amelya   - Sam 26 Avr 2014 - 8:39


Chronologie



  • 1085 ▬ Naissance d'Amelya à Errande.
  • 1094 ▬ Amelya rejoint les Teths.
  • 1100 ▬ Fin de sa formation. Elle officie pendant cinq ans dans une maison de soins.
  • 1105 ▬ Enlèvement d'Amelya.
  • 1110 ▬ Service d'Amelya à bord de l'Intransigeant. Assassinat du Capitaine.
  • 1113 ▬ Amelya travaille à Vanylle depuis trois ans. Rencontre avec Reinar.
  • 1114 ▬ Début du RP.



RPs terminés


RP avec XX à YY.
Lire le sujet

TEXTE

On m'appelle Contenu sponsorisé

Posté dans Re: Journal de bord d'Amelya   -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum