AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
» Communication externe
par Loth de la Vision Mar 21 Juin 2016 - 15:06

» Réversa [ TOP ]
par Invité Ven 27 Mai 2016 - 8:21

» Le monde de Dùralas
par Invité Jeu 26 Mai 2016 - 7:00

» Anthalia
par Invité Dim 22 Mai 2016 - 15:17

» Marbrume, La Cité des Damnés
par Invité Lun 16 Mai 2016 - 15:07

» Questionnaire pour soutenir infinite RPG !
par Invité Sam 14 Mai 2016 - 17:33

» Escalus
par Invité Jeu 12 Mai 2016 - 9:02

» Mass Effect : Reborn
par Invité Mar 10 Mai 2016 - 15:00

» Forum en pause
par Asàf Lysereän Mar 10 Mai 2016 - 13:47


Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Retour en catastrophe   - Jeu 8 Mai 2014 - 4:48

Personne n'aurait prédit cela... Et pourtant, la poisse de Ravena la poussa à nouveau dans une situation des plus déplaisante. Après de longues semaines passées à Midel-Heim pour s'expliquer avec ses parents de ce qui s'était passé avec Vyvian douze ans plus tôt, la belle avait finalement reçu une lettre enflammé de son fiancé l'invitant à venir vivre chez lui. C'était le cœur plus léger qu'elle avait accepté, quittant la demeure familiale pour retrouver l'amour de sa vie. Ce jour aurait dû être marqué d'une pierre blanche... Partir vivre avec son futur époux, laisser cette famille de dingues derrière elle... Tout oublié pour se focaliser sur un futur meilleur... Mais voilà, quand l'on est Ravena Frey'sin, les choses ne se passent jamais comme on le voudrait.

Midel-heim était loin d'Errande, à l'autre bout du continent. Il fallait une journée complète de voyage pour s'y rendre, ce qui laissait largement le temps de tomber sur une mauvaise surprise... Et quelle surprise de taille lorsque votre Vivenef tombe par hasard, sur le Pourfendeur des vents. Bordé par les pirates, l'un des vaisseaux de Godrikh avait été saccagé, les biens de Ravena étai été volé ou détruit et la grande majorité des occupants avaient été blessé ou tué. Dans cette poisse infernale, la Midelaine avait eu la chance (ou peut être pas...) d'avoir subit quelques blessures à peine, plus par le fait qu'elle avait été malmené par cet espèce de pirate... Jaasau.

Au statioport d'Errande, le vaisseau approchait rapidement... beaucoup trop rapidement, la coque amoché, libérant des nuages de fumée sombre. Inquiétant... Dans une embardé brutale, le vaisseau esquissa de justesse un autre vaisseau pour venir heurté un second, créant la panique la plus totale dans le statioport. Et finalement, avec difficulté, le vaisseau put à moitié s'encastrer contre un pont d’amarrage pour stopper son avancé. Le vaisseau était dans un état inquiétant alors que sur le pont apparaissait deux silhouettes... Ravena et le pilote. La jeune femme aidait l'homme à tenir debout, poignardé, il avait tout de même eu la force de conduire le vaisseau jusqu'à Errande. Perdant connaissance, le pilote s'écroula, emportant avec lui la frêle marchande qui gémit, tombant à genoux. Décoiffé, robe à moitié déchirée et pieds nus, elle sanglotait de peur.

« Au secours ! »

Hurla t-elle désespérément alors que le pilote se mourrait sur le pont de le vaisseau endommagé. L'homme la fixa un instant puis tout son corps se détendit et son regard se perdit dans le vide. La Midelaine le secoua doucement...

« Edgar... ? »

Mort. Il avait tenu jusque là pour mourir sous ses yeux. Ravena poussa un cri de tristesse et se pencha sur le corps du pilote, ami de Godrikh et se mit à pleurer contre son torse, serrant le tissus de sa chemise souillée de sang entre ses doigts. L'un des plus beau jour de sa vie transformé en véritable cauchemars. Voilà qui allait demander de la patiente à Esheban une fois encore.
avatar
Marchand

On m'appelle Esheban Ondeluire


Infos Personnage
RANG: Chef de la famille Ondeluire - Admin
VILLE & APPARTENANCE : Errande
MON AGE : 32 ans
Féminin
MESSAGES : 290
AGE : 23
INSCRIT LE : 27/01/2013
PSEUDO HABITUEL : Harrods
Joyaux : 949
http://www.ile-joyaux.com/t1329-esheban-ondeluire
Posté dans Re: Retour en catastrophe   - Sam 10 Mai 2014 - 3:46

Le grand jour était enfin arrivé. Après un mois loin d'elle, à se languir de ses lettres qui n'arrivaient pas assez vite à son goût, Esheban allait enfin pouvoir la revoir. La serrer dans ses bras, l'embrasser tendrement en attendant la passion qui les déchaineraient tous les deux après le mariage. La veille, il avait reçu une missive de Ravena, lui confirmant sa venue et son installation à Errande. Et si son instinct ne lui jouait pas des tours, il se doutait que l'arrivée de la jeune femme ne tarderait pas dans la journée. Alors il se mit en quête d'activités qui l'occuperaient assez longtemps pour ne pas trépigner d'impatience en l'attendant.

Lecture, travail, vérification de commande, et tant d'autres choses qui vinrent aider le temps à s'écouler plus vite. Et lorsque, par anticipation, il envoya Erhyos au spatioport afin de surveiller l'arrivée de la midelaine, il du de nouveau se replonger dans ses occupations. Qui s’avérèrent pourtant bien peu utiles quant un sacré brouhaha lui parvint du grand hall et attirèrent sa curiosité. Se levant, il se dirigea vers la source du bruit et ce fut avec stupeur qu'il découvrit son domestique et ami, entouré d'autres gens du personnel, notamment Merilla ; le tout aidant... Ravena ? Sans perdre une seconde, l'Ondeluire se précipita vers le petit comité et attrapa le visage décomposé de la jeune femme entre ses mains.

« Que s'est-il passé ?! »

Le ton de sa voix était habituellement autoritaire, mais en voyant l'état de celle qui faisait battre son cœur, l'inquiétude grimpa en flèche, son cœur accélérant.

« La vivenef des Frey'Sin a été attaquée par un vaisseau pirate à une heure d'Errande. J'ai prévenu la Milice qui s'est rendue au spatioport en entendant l’atterrissage d'urgence du vaisseau. La plupart de l'équipage est.. décédé. Les survivants ont été pris en charge. Mais j'ai pensé que Ravena... enfin Mademoiselle Frey'Sin serait mieux en votre compagnie. »

La voix d'Erhyos était calme malgré le drame. Et Esheban ne pu qu'admirer son sang-froid. Reportant son regard angoissé sur la jeune femme, il la serra instinctivement dans ses bras, si fort qu'il cru l'étouffer, et déposa un baiser sur ses lèvres humides de larmes. D'un geste de la main, il fit partir les domestiques inutiles sur place, tandis que Merilla se hâtait d'aller faire couler un bain chaud pour sa nouvelle maîtresse. Doucement, et d'une voix qui se voulait apaisante, l'errandais reprit à l'attention de sa future épouse :

« Décidément, je vous porte malheur. A chaque fois que vous venez à Errande, un accident se produit. Ne vous en faites pas, vos parents seront prévenus, nous allons prendre soin de vous et du reste de l'équipage survivant. Votre Vivenef sera entièrement réparée, et nous irons ensemble racheter tout ce que vous avez perdu dans l'attaque. En attendant, vous devriez monter vous reposer. »

Et sans lui laisser le temps d'accepter ou non, il l'aida à rejoindre le deuxième étage où se trouvaient les appartements qu'elle avait déjà occupé. Avec l'aide de Merilla, il la déshabilla, se retournant à temps pour ne pas lorgner sur un corps qui le hantait depuis des semaines – d'autant que ce n'était pas le moment – et laissa la domestique faire prendre son bain à la pauvre midelaine. En attendant, il fonça vers les cuisines et y ordonna qu'on prépare un repas léger mais consistant qui serait directement servi dans la chambre de la future Madame Ondeluire.


DC : Enaïa Lyseän Vara'Da & Azeor Desnolancès & Kezaël Lysereän & Kidjyïa Rijwän & Riska les Deux Voix & Eyföhl Aanka'Leï


Pour plus d'informations sur les Ondeluire, c'est ICI




Merci Ravena pour le kit <3
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Retour en catastrophe   - Sam 10 Mai 2014 - 6:27

Ce fut Merrila qui s'approcha la première, forçant Ravena à se lever et tentant de l'éloigner du cadavre du pilote. En larmes, la jeune femme lutta contre la domestique, tendant sa main libre vers le mort en geignant de tristesse. Cet homme... elle l'avait toujours connu, il faisait presque partit de la famille, même Godrikh avait toujours eu une haute estime d'Edgar. Ravena abandonna au bout de quelques secondes alors que deux hommes qui lui était totalement inconnu vinrent se charger du corps de l'homme qui avait donner sa vie pour elle... et qui avait usé de ses dernières forces pour la conduire jusqu'à Errande. La marchande sanglota tristement alors que son aimé arriva rapidement, se frayant un chemin dans la foule et Ravena se jeta dans ses bras pour répondre à son baiser. Elle resta lover contre l'Ondeluire qui s'entretenait rapidement avec son domestique et ami avant de la serrer si fort que la jeune femme en eu le souffle coupé, mais après une telle expérience, cette étreinte puissante était le bienvenue.

« Vous... ? Me porter la poisse... ? Je crains que ce ne soit le cas Esheban.... j'ai toujours été malchanceuse depuis que je suis enfant.... »

Et dans son malheur, avoir Esheban était la chose la plus belle qui lui soit arrivé, un véritable coup de chance. Ravena fut soulagé d'entendre que d'autres personnes de l'équipage était vivant, cela la réconforta légèrement. Une fois dans sa chambre, elle eu à peine la force de retirer ses vêtements et se laissa volontiers aidé par Merrila avant d'enjamber la baignoire et de se glisser dans l'eau fumante et parfumée. Dans un soupir, Ravena fixa le vide face à elle, trop de traumatisme en si peu de temps... Comment gérer l'angoisse qui la dévorait ? Elle secoua la tête doucement s'empressa de se savonner.

Lorsque le bain fut terminé, Ravena enfila une simple chemise de nuit prêtée. Elle n'avait plus rien... Tous avait été détruit ou volé... Et Esheban avait l'intention de lui refaire une garde robe, cette pensée fit grimacer la jeune Midelaine. Pas encore marié et voilà qu'il était déjà obliger de l'entretenir et de gâcher sa fortune pour elle. Ravena quitta la chambre, descendant les escaliers pieds nus et fila rejoindre Esheban au salon, de toute façon elle n'avait pas faim. S'approchant doucement, la jeune femme fixa son aimé avec tristesse et humilité et souffla.

« Je suis désolé... J'ai gardé le silence pendant trois semaine pour vous laisser respirer un peu parce que je vous savait très inquiet... Et voilà que je rajoute une nouvelle couche de cette inquiétude. Esheban... comment pouvez vous supporter cela ? »


L'amour sans aucun doute. Ravena s'approcha un peu plus et vint se lover dans les bras du marchand, enfouissant son visage contre sa gorge. C'était fini... Elle était en sécurité à présent, ici, dans la demeure des Ondeluire. La belle soupira et releva le visage, remarquant seulement maintenant le changement fait chez Esheban. Elle sourit faiblement et leva la main, caressant sa joue velu et murmura.

« ça... j'aime beaucoup. Cela vous va bien.... Gardez là. »
avatar
Marchand

On m'appelle Esheban Ondeluire


Infos Personnage
RANG: Chef de la famille Ondeluire - Admin
VILLE & APPARTENANCE : Errande
MON AGE : 32 ans
Féminin
MESSAGES : 290
AGE : 23
INSCRIT LE : 27/01/2013
PSEUDO HABITUEL : Harrods
Joyaux : 949
http://www.ile-joyaux.com/t1329-esheban-ondeluire
Posté dans Re: Retour en catastrophe   - Ven 16 Mai 2014 - 10:24

Seul, dans le Grand Salon, Esheban avait eu tout le temps de s'inquiéter du sort de Ravena. Et de lancer des recherches pour retrouver le vaisseau pirate coupable d'un tel drame. Elle n'avait pas de chance, si l'on pouvait vraiment qualifier cela de cette manière. Mais dans son malheur, elle avait tout de même eu le mérite de rester en vie. Maigre consolation quand la plupart de l'équipage a périt, mais il fallait se contenter de peu. Et pour l'héritier Ondeluire, c'était bien là le plus important, qu'elle soit vivante.

Alors qu'il s'apprêtait à remonter à l'étage rejoindre sa fiancé, l'errandais fut pris de court par l'arrivée de cette dernière. Pâle et le regard encore plein de tristesse suite à la tragédie, il ne mit pas longtemps à la serrer de nouveau contre lui lorsqu'elle vint s'installer à côté. Un fin sourire étira ses lèvres lorsqu'elle lui demanda comment il pouvait supporter autant d'inquiétude. Sourire qui s'étira encore plus quand, tout en touchant d'une main frêle, elle complimenta la barbe de l'homme. Certes, c'était un point qu'il avait oublié, se raser. Mais son cœur ne s'en retrouva que gonflé de fierté et de joie en voyant que ce nouveau « style » plaisait à la future madame Ondeluire.

« Si elle vous plaît, alors je la garderai. Mais pas trop longue, je risque de paraître encore plus vieux que je ne le suis déjà. »

Il sourit doucement à l'intention de la jeune femme, et déposa un tendre baiser sur son front. Une de main s'appliquait à lui caresser les cheveux délicatement, tandis que l'autre tenait les doigts fins de Ravena.

« Je suis heureux de vous savoir enfin prêt de moi. Bientôt pour toute la vie. Vous êtes en sécurité à Errande. Plus rien ne viendra déranger votre vie. Je vous le promet. »

Une promesse si solennelle qu'Esheban se sentit obligé de la ponctuer d'un baiser ardent dont il rêvait depuis que la jeune femme était revenue. Son regard émeraude brillait de joie malgré une certaine inquiétude encore incrustée au fond de lui. Ravena avait eu de la chance de s'en sortir vivante de cet attaque. Et il pouvait lui aussi s'estimer chanceux de ne pas avoir de nouveau perdu celle qu'il aimait.

Des coups à la porte tirèrent les deux amoureux de leurs réflexion conjointes et Erhyos pointa le bout de son nez, suivit d'un domestique poussant une desserte couverte de plats. Remerciant son ami-domestique et le rassurant d'un sourire sur le sort de la jeune femme, il attendit d'être de nouveau seul avec elle avant d'attraper le premier plat et soulever la cloche. De larges tranches de rôti de papouff accompagnées de tomues cuites au four. Un régal pour les amateurs de bonne cuisine. Alors, se saisissant d'une fourchette et d'un couteau, Esheban en découpa un bout qu'in avança vers Ravena.

« Et maintenant, vous allez me faire le plaisir d'avaler quelque chose. Il est hors de question que vous dépérissiez chez moi. »

Un sourire amusé éclaira son visage, tandis qu'il approchait un peu plus la fourchette des lèvres de la jeune femme ; son regard émeraude aussi insistant et déterminé que s'il le faisait avec un bébé.


DC : Enaïa Lyseän Vara'Da & Azeor Desnolancès & Kezaël Lysereän & Kidjyïa Rijwän & Riska les Deux Voix & Eyföhl Aanka'Leï


Pour plus d'informations sur les Ondeluire, c'est ICI




Merci Ravena pour le kit <3
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Retour en catastrophe   - Ven 16 Mai 2014 - 11:01

Ravena se délecta de l'étreinte de son aimé, ravie de voir qu'il comptait garder cette barbe qui lui allait si bien. La demoiselle lui trouvait un air virile avec... Mais cela n'était que son avis, quoi qu'il fasse de toute façon, Esheban était et resterait un homme magnifique. La Midelaine soupira, embrassant le menton de son fiancé avec tendresse, ses doigts courant sur la pilosité faciale du marchand puis elle rit avec douceur, c'était comme si le malheur de la journée était loin. Voilà donc l'effet que lui faisait l'Ondeluire... Il arrivait à la rendre heureuse même dans les pires moment.

« Arrêtez de dire que vous êtes vieux... trente-deux ans c'est très bien... Et je préfère ça à un petit minet qui connaît rien de la vie et aux femmes. »

Là, au moins c'était clair. Ravena ferma les yeux, savourant les lèvres brûlantes de l'Ondelurie sur son front, serrant sa main avec tendresse et répondit à sa moitié, la voix douce et aimante.

« De toute façon, il n'y a qu'auprès de vous que je me sent bien. Avec vous Esheban, je me sent... complète. Là bas, avec ces pirates... Ce n'était pas de mourir dont j'avais peur... c'était de ne plus jamais vous revoir, l'idée même de vous briser le cœur par le fait de mourir me torturais... Je vous ai promis de vous aimer et de vous chérir jusqu'à la fin de mes jours et je compte bien tenir cette promesse, quoi qu'il arrive. Il en faudra plus pour venir à bout d'une Frey'sin. »

Un long baiser s'en suivit, les deux amoureux profitant à nouveau de leur complicité. C'était bon de le voir et le sentir à nouveau, vivre auprès de lui serait la plus belle chose que Vama pouvait lui accorder, restait cependant une chose qui l'embêtait... Vivre auprès d'Esheban, profiter de lui ainsi... et devoir encore et toujours rester chaste. Les quelques jours de vacances ici avaient déjà été dur à supporter... Alors devoir attendre des mois encore. Lorsqu'on apporta un repas fumant, les deux fiancés se apparentèrent et Rave,a rougit faiblement, frottant ses mains sur ses cuisses couverte de sa chemise de nuit.

« Oh je n'ai pas très fa... »

Pas le temps de finir sa phrase que l'Ondeluire, tendre et autoritaire lui donnait l'ordre de manger. Ravena soupira, son estomac se tordu de douleur, l'angoisse encore présente puis elle ouvrit la bouche et glissa ses lèvres autours de la fourchette. Le goût savoureux de la viande envahit sa bouche et réveilla sa faim. Ah la gourmandise... N'était-ce pas là le plus merveilleux des pêchés ? La Midelaine sourit et jeta un regard en biais à Esheban et souffla malicieusement.

« Finalement... je crois que je reprendrais bien une bouchée. »

Elle chipa rapidement la fourchette des mains de son aimé et s'empressa de couper un nouveau bout de viande qu'elle glissa aussitôt dans sa bouche. En m^me temps, elle n'avait presque rien mangé de la journée la bouche vide, la belle chippota avec une tomue, en semblait soudain soucieuse, évitant le regard de son fiancé.

« Esheban... ? Dites moi... Maintenant que nous sommes officiellement fiancé et que je vis ici... je... vais encore dormir seule dans cette chambre ou bien... Vais-je pouvoir dormir avec vous ? »

C'était toujours bon de demander, même si elle se voyait essuyer un refus. La jeune femme se mordit la lèvre, ignorant la douleur de la plaie laissé par le pirate et pivota le visage pour darder sur l'Ondeluire son incroyable regard lavande.

« Je vous en pris... Je ne vous demande pas de me prendre... Juste de dormir avec moi. J'ai vraiment besoin de vous savoir tout contre moi Esheban. Entre Vyvian et ces maudit pirates... Je ne veux plus passé aucune nuit seule. »
avatar
Marchand

On m'appelle Esheban Ondeluire


Infos Personnage
RANG: Chef de la famille Ondeluire - Admin
VILLE & APPARTENANCE : Errande
MON AGE : 32 ans
Féminin
MESSAGES : 290
AGE : 23
INSCRIT LE : 27/01/2013
PSEUDO HABITUEL : Harrods
Joyaux : 949
http://www.ile-joyaux.com/t1329-esheban-ondeluire
Posté dans Re: Retour en catastrophe   - Sam 17 Mai 2014 - 7:47

Un éclat de rire franc et heureux s'échappa de la gorge pourtant aride de tels fracas de joie d'Esheban, lorsque Ravena, d'abord boudeuse face à la nourriture que lui présenta son fiancé, ne fit pas longtemps sa difficile en y goûtant une bouchée. S'appropriant les couverts, elle finit par manger elle-même, sous le regard attendri de l'errandais qui ne tarda pas à se servir aussi une assiette. Le silence occupa la pièce un instant, occupés qu'ils étaient à savourer ce plat simple mais pourtant si gourmand. Quand l'héritier Ondeluire reposa son assiette vide pour boire une gorgée de vin, il manqua s'étouffer en entendant la requête de la jeune femme. Dormir avec lui ? Il aurait pourtant du s'y attendre à cette question, depuis le temps qu'elle devait y penser. Et à vrai dire, lui aussi avait eu largement le temps d'y réfléchir. Alors, reposant le verre sur la desserte, il saisit la main fine de la midelaine dans la sienne et souffla :

« Je comprends tout à fait votre demande et j'ai eu le temps de réfléchir à cela durant ce mois loin de vous. A vrai dire, je ne veux plus que vous soyez loin de moi. Alors oui, vous pourrez dorénavant dormir avec moi. Je ferais de mon mieux pour ne pas paraître trop crispé avec une femme dans mon lit, mais au moins, cela me permettra de reprendre cette habitude que de vivre avec une dame. »

Il sourit tendrement, portant les doigts de la jeune femme à ses lèvres pour y déposer quelques légers baisers. Les relâchant, il se saisit d'une coupe qu'il remplit de vin et la lui tendit.

« Ne soyez pas trop sévère si je suis un peu distant les premières nuits avec vous. C'est que... je voudrais éviter de faire quelque chose de déplacé avant notre mariage. »

Un nouveau sourire, plus gêné cette fois, tandis qu'il se tournait vers la desserte pour soulever un deuxième plat. Une grande tarte aux fruits meringuée laissa ses effluves sucrées s'échapper dans la pièce et titiller les narines des deux fiancés. Sans attendre son avis, Esheban en servit une tranche généreuse à Ravena, tandis qu'Erhyos revenait dans la pièce avec une théière fumante.

« Après ça, je pense qu'une bonne nuit de sommeil sera méritée ! »

Et tout en tendant la tasse de thé chaude à la jeune femme, il la dévora du regard, heureux qu'il était de la revoir.


DC : Enaïa Lyseän Vara'Da & Azeor Desnolancès & Kezaël Lysereän & Kidjyïa Rijwän & Riska les Deux Voix & Eyföhl Aanka'Leï


Pour plus d'informations sur les Ondeluire, c'est ICI




Merci Ravena pour le kit <3
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Retour en catastrophe   - Sam 17 Mai 2014 - 8:13

Ravena se mordit la lèvre en voyant Esheban manquer de s'étouffer sous l'effet de la surprise. C'était pas vraiment l'effet voulu mais elle comprenait sa réaction et s'attendait à un refus catégorique. Pourquoi, quand Esheban prit la parole et donna son accord pour que le couple partage la même chambre, le même lit, le cœur de la Midelaine loupa un battement. Dès ce soir, elle dormirait près de lui et en savourerait chaque seconde. Ravena sourit et répondit au baiser du marchand avant de saisir la coupe de vin et y trempa les lèvres, tandis qu'Esheban expliqua qu'il serait probablement distant,le temps s’habituer. La belle soupira et lâcha du traite, la voix teinté d'une amertume non dissimulé.

« Pourquoi... ? Après tout, je ne suis plus vierge, c'est pas comme on avait quelque chose à y perdre, non ? Et je commence à me demander si cette histoire de chasteté symbolique à vraiment une grande utilité. »

Elle tourna le visage et fixa Esheban alors qu'Erhyos apportait le dessert que son fiancé s'empressa de servir.

« Sérieusement Esheban... à quoi ça va nous servir ? Le mariage n'aura lieu que dans quelque mois. Alors si vous avez envie de moi... prenez moi ! De toute façon je vous appartient déjà. Et je préfère penser à vos et à nos longues nuits d'amour plutôt qu'à Vyvian qui pour le moment et à mon plus grand regret, est le seul à hanter mes nuits. »


La jeune femme serra les dents et reposa son verre. Ravena était à bout de nerfs, cela se sentait mais on voyait aussi l'effort qu'elle faisait pour ne pas exploser et cracher au visage du premier venu tout ce qui la rongeait. Dans un soupira las, elle posa sa main sur le bras de son aimé et le frotta doucement.

« N'allez pas croire que je vous oblige à quoi que ce soit mon amour... ce n'est pas mon attention... C'est juste que... Il n'y a vraiment qu'avec vous que je me sent bien, j'aimerais vraiment tout vous donner de moi... Si ça ne tenait qu'à moi, je serais déjà nue dans votre lit plutôt que de manger ce dessert. »


Au moins, elle n'y allait pas par quatre chemin. Elle saisit son dessert et s'empressa de le manger avec envie. Après avoir manqué de mourir, une simple part de d'un bon dessert fruité lui semblait être divin. Une fois l'assiette terminée, Ravena la reposa sur la table et porta une main à sa poitrine, la tapotant doucement et fit la moue.

« Oh... Au fait... je suis désolé mais... la parure que vous m'aviez offerte, je la portais aujourd'hui... j'ai dû, la donner au pirate. Le seul cadeau que j'ai eu de vous... j'y tenais plus qu'à ma vie. »
avatar
Marchand

On m'appelle Esheban Ondeluire


Infos Personnage
RANG: Chef de la famille Ondeluire - Admin
VILLE & APPARTENANCE : Errande
MON AGE : 32 ans
Féminin
MESSAGES : 290
AGE : 23
INSCRIT LE : 27/01/2013
PSEUDO HABITUEL : Harrods
Joyaux : 949
http://www.ile-joyaux.com/t1329-esheban-ondeluire
Posté dans Re: Retour en catastrophe   - Sam 17 Mai 2014 - 15:15

Si Esheban avait pensé que son accord pour la nuit commune détendrait l'atmosphère et conclurait définitivement le passage des pirates, il n'en fut rien. Les paroles amères et déplacées de Ravena lui firent lâcher à moitié son verre qu'il s'empressa de reposer sur la desserte. Son regard émeraude se teinte d'une inquiète soudaine. Comment pouvait-elle dire ça ? Il pouvait comprendre que tout ce qu'elle avait vécu l'avait traumatisé, encore plus avec l'attaque qu'elle avait essayé en arrivant à Errande. Il pouvait comprendre qu'elle avait envie de se retrouver seule avec lui. Mais par Vama, pourquoi lui dire ainsi ? Lui qui avait été élevé dans une famille de principes et de traditions, lui qui n'avait plus touché une femme depuis 10 ans, et lui qui n'avait d'ailleurs, jamais entendu parler une dame de cette manière.

Alors, gêné comme il ne l'avait jamais été auparavant, il se racla la gorge et se redressa dans le sofa. Sûrement voulait-il paraître plus imposant et non pas touché par les mots de la jeune femme. Son visage se referma d'ailleurs visiblement et il souffla :

« Cette chasteté symbolique comme vous dites, est pour moi, une marque de respect. Je suis désolé, j'ai été élevé comme ça. D'autant que je ne pense pas que la chose soit aussi aisée à faire que vous semblez le penser. Ce sera votre première fois après votre... viol. Ce sera ma première fois depuis la mort de mon ex-épouse. »

Il attrapa son verre et le vida d'une traite avant d'échapper un long soupir. Oui, il la comprenait. Lui aussi ne rêvait que d'être avec elle à chaque instant, mais il savait que cela ne serait pas aussi simple. Secouant la tête pour lui faire comprendre qu'il avait bien compris qu'elle ne voulait pas le forcer ou qu'il se sente pousser à la tâche, il lui adressa un regard rassurant malgré son malaise.

L'aveu qu'elle lui fit ensuite termina d'achever la mauvaise ambiance qui s'était installée en si peu de temps. Ainsi donc, l'un des pirates lui avait volé la parure qu'il lui avait offert lors de leur première rencontre. C'était une bien piètre consolation que de se dire qu'il pouvait lui en offrir autant qu'elle le voulait, car c'était la signification de ce premier cadeau qui était important.

« Je vous en offrirai une autre ne vous en faîtes pas. Et vous pourrez choisir la couleur cette fois. »

Il se voulait rassurant, réconfortant, mais les paroles précédentes de la jeune femme s'étaient coincées en travers de sa gorge. Appelant Erhyos pour que les vestiges du repas soient rangés et nettoyés, il se leva ensuite et tendit la main à Ravena.

« Je pense qu'il est temps d'aller se coucher. Demain, si le cœur vous en dit, nous irons faire des achats pour votre garde-robe et votre trousseau. »

Un sourire naquit sur ses lèvres et il lui fit signe de la suivre, tout en passant son bras sous le sien. Arrivés devant les portes des appartements d'Esheban, il la laissa se changer dans la salle de bain, prenant son tour une fois qu'elle fut prête et la rejoint sous les draps de soie. D'abord distant, il la serra bientôt contre lui, déposant un tendre baiser sur son front, puis sur ses lèvres et souffla un « Bonne nuit » amoureux, tandis qu'il éteignait la lampe.


DC : Enaïa Lyseän Vara'Da & Azeor Desnolancès & Kezaël Lysereän & Kidjyïa Rijwän & Riska les Deux Voix & Eyföhl Aanka'Leï


Pour plus d'informations sur les Ondeluire, c'est ICI




Merci Ravena pour le kit <3
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Retour en catastrophe   - Sam 17 Mai 2014 - 15:49

Ravena s'en voulu aussitôt en voyant la réaction d'Esheban. Et voilà comme la dernière fois, à peine arrivée qu'elle mettait déjà les deux pieds dans le plat. Première bourde alors quelle était là depuis peu.... La jeune femme garda le silence (pour une fois), montrant par un simple regard qu'elle s'en voulait d'avoir à nouveau dit quelque chose qu'il aurait mieux valu qu'elle garde pour elle. Ravena oubliait bien souvent que son fiancé avait autrefois connu l'amour et que tous deux ne voyait pas les choses sous le même jour. Quant à la suite, concernant la parure, la belle n'en fut pas plus joyeuse. Une autre ? Moui, mais ça n'aurait rien à voir... cette parure volée était le souvenir de leur première rencontre, de leur premier baiser...

« Ne gâchez pas votre argent inutilement Esheban. Je ferais très bien sans... Malgré la condition et la richesse de ma famille je ne suis pas... Enfin, je suis simple vous savez... Et porter une autre parure que celle là... Je ne sais pas... Ce bijoux représentait tellement pour moi.. Ce ne sera pas pareil. »


Le repas fini, le couple monta à l'étage et Ravena en profita pour faire une rapide toilette avant de venir se glisser dans le lit. Elle avait hâte que l'Ondeluire la rejoigne sous les raps, pouvoir se lover contre lui, savourer l'étreinte de ses bras. Comme Esheban l'avait dit, il fut... distant. Du moins au début et la Midelaine ne chercha pas à précipiter les choses, elle attendit simplement et quant il fut près, c'est avec un sourire de joie qu'elle se glissa contre lui, profitant de la présence d'Esheban.

Le lendemain
Comme convenu, le couple accompagné de Merrila avait rejoins Errande pour une escapade à travers les boutique. Habillé d'une robe simple prêtée par une domestique, Ravena fouinait parmi les créations d'une boutique où seul les gens fortuné avait de quoi s'offrir son contenu. Las, la jeune femme passait de robe en robe, esquissant une moue peu enthousiasme. Il faut dire que perdre tout ce que l'on possède n'était pas réjouissante.

« Hm... et celle-ci, madame ? »

Lâche le couturier en désignant une somptueuse robe rouge à volant de soie. Une tenue magnifique qui arracha un haussement de sourcil à la Midelaine.

« Je ne sais pas... C'est... un peu tape à l'oeil non ? »
« Le rouge va parfaitement avec votre teinte de peau, madame. »
« Vous n'auriez pas quelque chose de plus... simple ? Cette robe serait parfaite pour une soirée mondaine mais... pour la vie de tous les jours, je ne pense pas. »

L'homme rangea la robe pour en prendre une autre d'un vert émeraude, ravissante et légère. Ravena acquissa d'un signe de tête et entra dans la cabine avant d'en sortit quelques instant plus tard.

« Madame est ravissante dans cette tenue ! »

Lâcha l'homme d'un ton enthousiasme en repoussant ses lunettes rondes sur son nez. La robe en mousseline était tout à fait son genre, elle ne se démarquait pas du son style habituel, à la fois simple et élégante. Rave,a posa son regard sur son fiancé.

« Esheban... ? Celle-ci, je la prend. »


Elle souit faiblement avant de s'enfermer dans la cabine pour remettre la robe de domestique. Cela ne lui faisait pas plaisir de porter cette tenue de mauvaise qualité mais Ravena, malgré son air hautain et son caractère n' »tait pas du genre à vouloir se faire voir. Elle pouvait s’accommoder de cette robe sans broncher. Ressortant elle s'approcha du marchand et souffla doucement.

« J'espère que vous n'en aurez pas pour trop cher pur ces robes... ça me met mal à l'aise que vous souhaitiez racheter toute une garde de robe et plus encore. »

Une fois les robes payée, Elle sortit de la boutique, marcha quelques mètres et s'arrêta devant la vitrine d'une bijouterie et posa son regard sur un collier en or blanc décoré de pierre bleue. Le cœur de Ravena se serra en pensant à la parure d'Esheban. Dans un soupira, elle détourna le regard et fixa les bagues en vitrine. Ah... voilà autre chose qui la mettait mal à l'aise, ces fichues bagues. Fiancé et pourtant ses doigts étaient nus. Elle belle fit la moue et murmura.

« Rentrons nous bientôt à la maison Esheban... ? Je... euh... Suis fatigué. » Mentit la demoiselle de façon malhabile.
avatar
Marchand

On m'appelle Esheban Ondeluire


Infos Personnage
RANG: Chef de la famille Ondeluire - Admin
VILLE & APPARTENANCE : Errande
MON AGE : 32 ans
Féminin
MESSAGES : 290
AGE : 23
INSCRIT LE : 27/01/2013
PSEUDO HABITUEL : Harrods
Joyaux : 949
http://www.ile-joyaux.com/t1329-esheban-ondeluire
Posté dans Re: Retour en catastrophe   - Dim 18 Mai 2014 - 5:38

La nuit avait été un véritable rêve, et Esheban avait dormi d'une traite, d'un sommeil paisible et reposant. Si bien que le matin venu, il était d'une humeur réjouissante, un sourire accroché aux lèvres comme on ne lui en avait plus vu depuis longtemps. Sa mine était si éclatante que même Merilla et Erhyos ne purent s'empêcher de lui faire la remarque en riant lorsqu'ils se rendirent dans la chambre des amoureux pour s'occuper chacun de leur maître.

La matinée se passa dans la plus joyeuse dans ambiance, l'errandais et sa fiancé prirent un petit-déjeuner copieux en vu de la journée qu'ils allaient passer dans le centre-ville d'Errande. La jeune femme avait beau porter une robe empruntée à une domestique, elle n'en semblait pas moins heureuse d'être là, et surtout, toujours ravissante. Le départ pour les achats se fit peu avant la mi-journée. Une fois arrivés, Esheban se laissa guider par Merilla et Ravena. Il n'y connaissait pas grand chose en mode féminine alors il se contentait de les suivre de boutique en boutique, sortant seulement sa bourse pour payer les achats à la fin. Les robes commençaient à s'accumuler, tout comme les différents sous-vêtements, jupons, mantes et autres accessoires. Pourtant, la jeune femme ne semblait pas plus heureuse que de raison. L'héritier Ondeluire posa un regard inquiet sur elle, tandis qu'elle sortait d'une cabine d'essayage, portant une énième robe en mousseline verte. N'était-elle pas heureuse qu'il lui offre de quoi refaire sa garde-robe ? Ou peut-être était-ce seulement le souvenir d'avoir tout perdu qui la rongeait. Quoi qu'il en soit, lui continuait de porter un sourire charmant qui allait à merveille.

« Bien sûr, nous rentrons dès à présent si vous en avez assez. Je pense que vous avez de quoi vous vêtir jusqu'à la fin de l'été avec tout ça. »

Il lui adressa un large sourire, se voulant rassurant et heureux. Il l'avait bien vu lorgner sur cette vitrine de bijouterie. Il avait remarqué aussi quelle parure elle observait. Malheureusement pour lui, il avait envoyé Erhyos plus tôt dans la journée, acheter un bague en émeraude et une parure de la même pierre dans une autre boutique. Il n'avait plus qu'à prier Vama pour que son cadeau plaise quand même.

Le soleil commençait à se coucher et disparaître derrière les montagnes quand Esheban descendit les escaliers du manoir pour rejoindre le Grand Salon. Refermant la porte derrière lui, il posa un regard tendre sur Ravena, à moitié allongée sur le sofa et occupée à lire. Voilà une passion de plus qu'ils avaient en commun. Doucement, il s'approcha d'elle, captant son attention en s'accroupissant près d'elle et une fois son regard capté, souffla :

« Ma chère, j'ai un petit quelque chose pour vous. »

Soulevant un pan de sa veste, il en retira une boite de taille moyenne, qu'il ouvrit pour en découvrir la ravissante parure achetée plus tôt dans la journée. Toute d'or blanc, les émeraudes incrustées dedans brillaient de mille feux. Laissant à la jeune femme le temps de l'admirer, il tira une boîte plus petite et l'ouvrit.

« Si vous voulez toujours être la future Madame Ondeluire, alors cette bague est pour vous. »

Faite dans le même or, et parée de nombreuses émeraudes, la bague était une véritable œuvre d'art, et sans attendre, Esheban la glissa au doigt de la midelaine. En espérant qu'elle ne change pas d'avis.


DC : Enaïa Lyseän Vara'Da & Azeor Desnolancès & Kezaël Lysereän & Kidjyïa Rijwän & Riska les Deux Voix & Eyföhl Aanka'Leï


Pour plus d'informations sur les Ondeluire, c'est ICI




Merci Ravena pour le kit <3
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Retour en catastrophe   - Dim 18 Mai 2014 - 8:36

Assez de vêtements pou tenir l'été ? Largement. Ravena se demandait comment vivait les femmes de la famille Ondeluire, elle même ne réclamait jamais plus que le nécessaire, elle portait d'ailleurs très peu de bijoux en générale, c'était une femme très simple, sobre et humble malgré sa condition et la richesse de sa famille. Il était adorable, la Midelaine voyait bien qu'il se voulait rassurant, c'était vraiment touchant et elle s'en voulait de lui donner l'impression d'avoir besoin de réconfort. Bon, elle avait vraiment besoin de réconfort, mais Ravena était une jeune femme de caractère, qui avait de l'assurance et qui affrontait à merveille ses problèmes. L'avantage d'être une Frey'sin, il en faudrait beaucoup pour venir à bout de son mental de fer.

Le retour au domaine se fit tranquillement et Ravena profita à nouveau de son futur mari. C'était bon de vivre simplement, d'oublier Vyvian, les pirates... ses parents. Simplement passer du temps avec sa moitié, pouvoir discuter, rire et partager. La nuit passé ensemble avait été bénéfique, la Midelaine avait reprit des couleurs, elle se montrait tout de même plus souriante. Nous parlions de l'avantage d'être une Frey'sin, maintenant voyez mesdames l'avantage d'avoir un Ondeluire dans votre vie, il y a de quoi faire envie, n'est-ce pas ? Quoi qu'il en soit, après un bain bien mérité, Ravena avait sagement rejoins le salon avec un livre pour se détendre avant le repas du soir. La demeure était si calme, il faisait bon vivre et c'était chaque fois un plaisir que de rejoindre cette pièce, un bon livre pour se changer les idées. Et accessoirement observer le coucher de soleil. Quand son fiancé s'accroupit près d'elle, la Midelaine releva le visage et sourit tendrement. Un petit quelque chose ? Ravena fronça légèrement les sourcils, à n'en pas douté, Esheban avait fait une folie, lui qui insistait depuis la veille pour lui racheter tant de chose. Quand la boite fût ouverte et la parure dévoilée, la belle ouvrit la bouche et ferma son livre. Voilà, une folie ! Mais quelle folie...

« Par Vama ! Esheban ce collier est... »

Hors de prix. Absolument sublime. Magnifique. Même son ancienne parure qui pourtant était incroyablement belle n'avait pas autant d'éclat que celle-ci. Le style était tout autre, plus léger, les émeraudes plus petites et pourtant le bijoux semblait briller tellement plus... Beaucoup plus. L'ouvrage était tellement parfait... Peu importe qui avait fait ce bijoux, cette personne avait les mains d'un artiste, quant à Esheban, ses goûts en matière de bijoux n'était plus à faire. Venant d'un Ondeluire en même temps...

« Est-ce que ce bijoux vient... de l'Armorien … ? »

Demande t-elle éblouie par la beauté de son cadeau. Elle réalisait à quel point les parures observées dans la vitrine plutôt étaient fades à côté de celui-ci. Et ce ne fut pas le seul... Une seconde boite suivit et Ravena plaqua sa main sur sa bouche alors qu'Esheban la demandait en mariage. Officiellement, comme le ferait naturellement un homme amoureux et non parce qu'il avait signé un contrat de mariage. La Midelaine gémit, les membres tremblants et darda sur son fiancé un regard larmoyant et heureux alors que l'homme glissait à son doigts l'alliance assortit à la parure.

« Si je le veux toujours... ? Esheban ! Après tout ce qu'on a traversé ensemble en si peu de temps ?! Je ne serais pas ici sinon... Vous êtes l'amour de ma vie ! »

Pleurant de bonheur, la belle se jeta au cou de sa moitié, tombant elle aussi à genoux au sol et l'embrassa amoureusement.

« Je vous aime Esheban Ondeluire et il faudra plus que des pirates et un frère fou allié pour me séparer de vous ! Mon cœur vous appartient pour le restant de nous jours, et je ferais tout pour mériter cet honneur qu'est celui d'être votre femme. »

Passant ses bras autour du cou de l'Errandais, la jeune femme posa tendrement ses lèvres sur les siennes dans un baiser amoureux et passionné, semblable à celui qu'ils avaient échangé ce soir là sur le balcon. Cet homme valait d'être prit en chasse par des pirates, de subir la pression d'une famille névrosée et malsaine. Il y avait des choses comme ça pour lequel on était prêt à tout, Esheban faisait partit de ces choses merveilleuses que la vie vous réserve. Dans un soupir, Ravena posa son front contre celui du beau ténébreux aux yeux d'émeraude, savourant le silence qui s'installait dans la pièce, plongeant de nouveau le salon dans une ambiance tendre et intime.

« Je vous aime tellement... »
avatar
Marchand

On m'appelle Esheban Ondeluire


Infos Personnage
RANG: Chef de la famille Ondeluire - Admin
VILLE & APPARTENANCE : Errande
MON AGE : 32 ans
Féminin
MESSAGES : 290
AGE : 23
INSCRIT LE : 27/01/2013
PSEUDO HABITUEL : Harrods
Joyaux : 949
http://www.ile-joyaux.com/t1329-esheban-ondeluire
Posté dans Re: Retour en catastrophe   - Lun 19 Mai 2014 - 3:18

« Je vous aime tellement... »

Qu'il était bon de l'entendre, de le ressentir et de le vivre. Les bras de Ravena enfermés autour de son cou, Esheban se laissa aller et ferma les yeux. Depuis quand ne s'était-il pas senti aussi bien que maintenant ? Dix ans que la solitude l'avait rongé. Mais quel exquise joie que de se remettre à vivre pour ça. Pour elle.

« Je pense, que moi aussi. »

Et dans leur étreinte, il la serra un peu plus fort contre lui, comme s'il voulait qu'ils ne fasse plus qu'un ensemble. Ses lèvres se posèrent de nouveau sur le front de la jeune femme, puis sur son nez, ses paupières et enfin ses lèvres, qu'il dégusta avec tendresse. Oui, il en était sûr maintenant, l'amour commençait à refleurir dans son cœur aride et abandonné.

La soirée et la nuit se passèrent dans une ambiance des plus calmes. La joie et la bonne humeur planaient sur le manoir, chose qui n'avait plus était depuis un moment. C'était comme si le bâtiment reprenait vie en même temps que le maître des lieux. Et de nouveau, Esheban pu profiter d'un sommeil paisible près de sa jeune fiancé. Pourtant au matin, ce fut une désagréable découverte qui l'accueillit lorsqu'il eut à peine ouvert les yeux. Se retournant machinalement pour caresser la midelaine encore endormie près de lui, il sentit une substance étrange sous ses dos, alors qu'ils venaient se poser sur son épaule. A peine un effleurement, mais il avait eu le temps d'être attiré par cette sensation. Il ouvrit les yeux bien plus rapidement qu'il n'avait l'habitude de le faire le matin, et fronça les sourcils. Une tâche de sang colorait bien la chemise de nuit de Ravena au niveau de l’omoplate. Inquiet, il se leva, fit une rapide toilette et s'habilla avant de rejoindre son bureau où il fit appeler Merilla. La questionnant, il n'obtint que des aveux très gênés de la part de la vieille domestique. Ainsi, sa fiancé avait été blessée plus gravement qu'il ne le pensait pas le pirate qui l'avait molesté. Pourquoi ne lui avait-elle rien dit ?

Un petit-déjeuner copieux et savoureux ornait la table de la salle à manger quand Esheban s'installa à sa place, face à Ravena. Après quelques échanges de paroles coutumiers, l'héritier ne pu plus se retenir et demanda :

« Vous ne me cacheriez pas quelque chose ma chère par hasard ? »

Sa voix n'était nullement sévère. Au contraire, il s'était fait rassurant. Il fallait qu'elle ait envie de se confier à lui. Il voulait entendre de sa propre bouche qu'elle avait été torturée par les pirates. Il voulait l'entendre demander de l'aide, même un peu, mais qu'il fasse au moins quelque chose pour la soigner. Une plaie saignant la nuit n'est jamais bon signe.


DC : Enaïa Lyseän Vara'Da & Azeor Desnolancès & Kezaël Lysereän & Kidjyïa Rijwän & Riska les Deux Voix & Eyföhl Aanka'Leï


Pour plus d'informations sur les Ondeluire, c'est ICI




Merci Ravena pour le kit <3
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Retour en catastrophe   - Lun 19 Mai 2014 - 9:27

Il pense...
Ravena commençait à avoir du mal à se faire une idée des sentiments de l'Ondeluire. Chaque fois il lui donnait l'impression d'être amoureux, il agissait comme tel et pourtant, dès qu'il ouvrait la bouche c'était pour faire comprendre qu'il ne l'était pas... Ou pas totalement. La belle garda le silence, restant lové dans les bras de son fiancé, ce n'était peut être pas un 'je t'aime' mais au moins, c'était un bon début, elle lui laisserait le temps qu'il faut pour arriver un jour, à dire ces mots.

Le reste de la soirée se passa dans le calme et la joie. Esheban était vraiment d'une compagnie exquise, un homme ouvert à toutes les conversation, très attention et surtout très ouvert d'esprit. Combien de femme pouvait se vanter pouvoir ainsi discuter avec leur conjoins ? Très peu et Ravena savait parfaitement qu'elle était une privilégier. Elle savourait cette idée et n'hésitait à faire part de ses émotions à Esheban sur ce sujet, le félicitant d'être un homme si tendre à qui elle pouvait tout dire. Tout... ou pas. Car la nuit qui suivit,malgré la douleur que la Midelaine se gardait bien de cacher, Esheban fini par réaliser que quelque chose n'allait pas. Forcément, une plaie si importante qui aurait nécessité des soins et des points de suture avait simplement été cacher sous un gros pansement fait à la vas vite après une désinfection. Un faut mouvement et le tous se mettait à saigner, pas beaucoup certes, mais assez pour atteindre le tissus de la chemise de nuit et alerter le marchand. A son réveille, Ravena s'était empressé de faire sa toilette et avait immédiatement remarqué le sang sur son vêtements, la réaction de Merrila l'interpella.

« Il faut cacher ça, faite moi un autre pansement... » 
« Inutile madame... Monsieur a... déjà vu le sang, il sait. »
« Vous lui avait dit ?! »
« Je n'ai pas eu le choix ! Et je ne pouvait pas mentir plus longtemps... »
« Par Vama... je vais me faire remonter les bretelles... Quoi qu'il en soit, soignez ça s'il vous plaît et faites un autre pansement. »

Une prête, la demoiselle descendit dans la salle de repas où Esheban l'attendait de pied ferme, évidement. Mais à sa grande surprise, il se contenta de sourire et de discuter simplement avec elle... Au début. Quand la question vint, la Midelaine abaissa sa tasse de thé et soupira.

« Esheban, allons... Merrila m'a dit que vous saviez. »

Ravena était parfaitement calme mais on voyait sur son visage qu'elle était contrariée,presque apeurée. Lentement elle se leva et s'approcha, fixant son fiancé.

« Mon amour... je voulais attendre pour vous en parler.. je sais à quel point vous êtes inquiet.. ; je préférait... Vous laisser le temps de vous remettre de vos émotions, c'est tout, j'avais l'intention de vous le dire... »

Elle baissa le visage, posa sa main sur l'épaule de l'Ondeluire.

« J'ai eu de la chance de rester en vie, c'est une évidence mais... Ce pirate... A décider de me laisser un petit cadeau avant son départ... Au début quand il a déchiré a robe, j'ai cru qu'il allait me violer... Le comble pour quelqu'un qui vient de découvrir que son frère à abusé d'elle... » La Frey'sin rit nerveusement puis pivota sur elle même, tournant le dos à Esheban.  « Et puis finalement, il a prit sa dague... et tailladé ma chair. »

Doucement, elle abaissa les manches de sa robe, dévoilant le haut de son dos puis passant une main par dessus son épaule elle retira le gros pansement, montrant ainsi le demi cercle sanglant dessiné dans sa peau rougit.

« J'avais peur... Que vous... J'avais peur que vous me repoussiez en voyant cela. Je garderais cette marque pour le restant de mes jours. »

avatar
Marchand

On m'appelle Esheban Ondeluire


Infos Personnage
RANG: Chef de la famille Ondeluire - Admin
VILLE & APPARTENANCE : Errande
MON AGE : 32 ans
Féminin
MESSAGES : 290
AGE : 23
INSCRIT LE : 27/01/2013
PSEUDO HABITUEL : Harrods
Joyaux : 949
http://www.ile-joyaux.com/t1329-esheban-ondeluire
Posté dans Re: Retour en catastrophe   - Dim 25 Mai 2014 - 15:59

Esheban ne s'attendait aucunement à des excuses de la part de Ravena pour lui avoir caché sa blessure. Mais il fut surpris par le sang-froid dont elle fit preuve en s'approchant de lui pour lui expliquer ce qu'il s'était réellement passé sur la Vivenef. En abaissant les manches de sa robe, il serra les dents autant par solitude de la douleur qu'elle avait du subir que par haine envers celui qui lui avait fait ça. Quelle bravoure pouvait-on trouver à violenter une femme sans défense ? Les pirates n'étaient rien d'autres que des animaux en manque de sang ; pas de véritables hommes en quête d'une quelconque bravoure et qui justifierait leurs actes. A bien y réfléchir, même un animal réagirait avec plus de courage qu'un pirate.

« Vous garderez aussi le souvenir de votre viol à vie, tout comme moi, et ce n'est pas pour ça que je vous ai repoussé. »

Un sourire rassurant naquit sur ses lèvres, tandis qu'il l'attirait vers lui après lui avoir saisi le poignet. Remettant le pansement à sa place, il remonta les manches de sa robe et la fit tourner sur elle-même pour pouvoir la regarder dans les yeux.

« Votre blessure nécessite un véritable soin, si ce n'est pas des points de suture. Je suis d'autant plus inquiet maintenant que je l'ai appris par moi-même et que Merilla me l'a difficilement confirmé, que si vous me l'aviez dit de suite. Qu'auriez-vous fait si la plaie s'était infectée ? »

Se levant, il saisit le visage de Ravena entre ses mains, l'embrassa tendrement et fixa son regard émeraude dans celui lavande de la jeune femme. Elle est belle. Magnifique même. Seule l'inquiétude venait entacher ses traits emprunt de perfection. Son cœur se serra. Il voulait tellement que plus rien ne l'atteigne, qu'elle se sente bien et ne s'inquiète plus de rien. Alors, lui prenant la main, il la guida vers sa chaise à l'autre bout de la table et la fit s'asseoir.

« En attendant, profitons jusqu'au bout de ce petit-déjeuner. »

Un nouveau sourire, et à son tour, il retourna s'asseoir. Le reste de la collation se déroula comme elle avait l'habitude de l'être depuis le retour de Ravena à Errande. Des discussions joyeuses et animées, des éclats de rire et des mots doux.

Dans l'après-midi, Esheban fit demander Ravena dans son bureau. Repoussant son travail quand elle arriva enfin, il se leva à son entrée, s'approcha et l'embrassa.

« Un Mae'Dok vous attend dans notre chambre. Il va examiner votre plaie et faire le nécessaire pour la soigner. »

Un sourire rassurant étira ses lèvres, et d'un signe de main, l'invita à le rejoindre pour monter dans les appartements où l'attendait le médecin. Une mauvaise étape à passer, et le souvenir de cette blessure ne sera qu'un sombre nuage écarté.


DC : Enaïa Lyseän Vara'Da & Azeor Desnolancès & Kezaël Lysereän & Kidjyïa Rijwän & Riska les Deux Voix & Eyföhl Aanka'Leï


Pour plus d'informations sur les Ondeluire, c'est ICI




Merci Ravena pour le kit <3
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Retour en catastrophe   - Lun 26 Mai 2014 - 3:19

Parler du viol arracha un froncement de sourcils à Ravena. Certes cela resterait un souvenir douloureux mais un souvenir invisible que seul le couple et les parents Frey'sin aurait connaissance. Là, cette marque pourrait être vu par tous, un souvenir visible à l'oeil. La Midelaine garda le silence alors qu'Esheban remettait le pansement en place et remontait sa manche, arrachant un long frisson à sa fiancé qui en eu la chair de poule. Ces bref contact qu'il y avait parfois où le marchand déposait ses doigts sur sa peau dans un simple effleurement avait le pouvoir d'éveiller ses sens. Elle se laissa retourner et embrasser et murmura à son fiancé :

« Si cela s'était infecté je serais venu vous voir immédiatement, je n'aurais pas prit de risque Esheban... Mais Merrila à fait tout ce qu'il faut pur ne pas que cela se produise. »

Ravena caressa la joue de son faim, glissant ses doigts dans la légère toisant qui la couvrait et déposa un fin baiser ses lèvres. Elle avait besoin de se contact, elle aimait le sentir contre elle, humer son odeur, se plonger dans son regard émeraude. Finalement elle se rassit à table, se remettant à manger tranquillement et lâcha en fixant Esheban, le regard plein de douceur et de tendresse.

« Esheban... Ne m'en voulez pas d'avoir voulu garder cela secret quelques temps... j'ai parfaitement conscience que vous êtes un homme avec beaucoup de responsabilité, beaucoup de travail... Entre cette histoire de viol, les pirates, les dégâts fait par la vivenef de votre père au spatioport et les morts et blessé que vous avez dût gérer à mon arrivée... Par Vama, vous aviez vraiment besoin de vous changer les idées les amours. Je ne suis pas mourante, je vais même très bien et la douleur n'est qu'un détails que je peux gérer sans me plaindre. Je voulais juste... vous épargner un nouvel élan d'inquiétude, je voulais juste que vous oubliez tout cela au moins quelques jours. »


Tendant la main et saisit celle de son fiancé et la tira à elle doucement pour en embrasser le dos avec amour et souffla chaleureusement, suavement.

« Malgré tous le mal que j'ai pu vous faire par mes paroles... Je ferais toujours passer votre bien être avant le mien Esheban, que ce soit physiquement ou psychologiquement. Alors quand je juge que quelques choses peut attendre... Faites moi confiance mon amour... »

Sur ces dernières paroles, le couple savoura sagement leur déjeuné dans de nouveaux échanges verbaux qui conforta Ravena dans l'idée qu'elle et Esheban avait bien plus de point commun. Elle pouvait passer des heures entière à discuter avec lui mais l'heure pour l'Ondeluire de travailler était venu, quand à la Midelaine, elle se lira à diverse activité pour passer le temps. Elle passa une partie de l'après midi dans le jardin du domaine, savourant le soleil et l'air frais et se livra quelques heures au jardinage. C'était le deuxième jours loin de Midel-heim et Ravena réalisait à quel point le décor forestier et irréel de sa ville lui manquait... Le besoin de voir les arbres, les plantes, sentir l'odeur de la terre... ce fut Merrila qui l'arracha à son occupation, insistant en disant qu'Esheban la faisait demander.

Lorsque Ravena entra dans le bureau de son fiancé, habillé d'un pantalon marron et moulant accompagné d'un chemisier écru et d'une pair de botte, la jeune femme sourit tout en essuyant ses mains pleine de terre à l'aide d'un chiffon humide et sourit au bel Ondeluire qui se leva pour l'embrasser. Elle repoussa ses cheveux attaché en une tresse grossière dont quelques mèches bouclés retombaient de chaque côté de son visage et murmura :

« Un Mae'Dok … ? Oh Esheban, je vous ai dit que tout allait bien, voilà deux jours que j'ai cette plaie elle a déjà commencer à cicatriser... Vus vous faites vraiment du soucis pour rien. »

Elle détourna le regard avant de sourire faiblement, secouant la tête. Quoi qu'elle fasse il semblerait qu'il aurait le dernier mot, elle capitula.

« Très bien... Je monte le voir. Mais à l'avenir cesser de vous inquiéter comme cela Esheban, vous faire du mouron vous donne des rides. »

Elle rit et l'embrassa. Ravena aimait bien taquiner son fiancé qui n'hésitait jamais à mettre sur le tapis leur différence d'âge et se disait être un vieil homme... Lui qui pourtant avait encore bien du temps devant lui, qui était beau à se damner. La jeune femme tourna le dos à son compagnon et monta donc voir le médecin en question. Finalement elle eu le droit à des points de sutures pour empêcher la plaie de s'ouvrir comme à la nuit passé, une désinfection et une prise d'anti-douleur. Une fois le travail du Mae'Dok terminé, Ravena le salua chaleureusement et le raccompagna à la sortie du manoir puis retourna au bureau d'Esheban.

« Voilà qui est fait... Rassuré, mon amour ? »

avatar
Marchand

On m'appelle Esheban Ondeluire


Infos Personnage
RANG: Chef de la famille Ondeluire - Admin
VILLE & APPARTENANCE : Errande
MON AGE : 32 ans
Féminin
MESSAGES : 290
AGE : 23
INSCRIT LE : 27/01/2013
PSEUDO HABITUEL : Harrods
Joyaux : 949
http://www.ile-joyaux.com/t1329-esheban-ondeluire
Posté dans Re: Retour en catastrophe   - Mar 27 Mai 2014 - 14:02

Les jours étaient passés, glissant lentement sur la bonne humeur retrouvée au manoir des Ondeluire. La vie au près de Ravena était un délice de chaque instant qu'Esheban goûtait avec plaisir. Sans se lasser. A vrai dire, il aurait fallu être le pire des goujats célibataires pour ne pas apprécier sa finesse d'esprit, sa vivacité et sa douceur. Les deux futurs mariés avaient appris à se connaître, se découvrant de nombreux points communs et notamment un grand intérêt pour la lecture et la littérature. L'héritier Ondeluire avait aussi profité des jours passés avec la midelaine pour lui faire découvrir le domaine. Il l'avait emmené aux carrières où il avait passé un long moment à lui expliquer les techniques d'extraction, de sculpture et de ponçage, comme un véritable passionné de son métier. Il avait cru ennuyer la jeune femme, mais bien au contraire, il avait été surpris de la découvrir intéressée par ce qu'il aimait. La visite s'était conclue par une nouvelle rencontre avec Rhodelia. La Vivenef avait déjà éprouvé un vif contentement du choix de son Capitaine, et elle n'eut aucune gêne à renouveler ses vœux sincères au jeune couple quand ils vinrent la voir. Plus que les visites, Ravena eut aussi droit à la rencontre de la famille. Frères, cousins, cousines, oncles et tantes, quasiment tous y passèrent, et tous ne tarirent pas d'éloge envers la jeune femme qui conquit tous les cœurs.

Le temps glissait agréablement donc au manoir Ondeluire, d'autant plus que la plaie de Ravena cicatrisait sans difficulté. Pourtant, en allant se coucher ce soir là, l'errandais ne se sentait pas aussi joyeux qu'il aurait du l'être. Pour cause, une lettre de son informateur était arrivée plus tôt dans la journée, pour lui annoncer qu'une amie chère à son cœur avait disparu de la circulation. Miobë Sheï'Arcath. Il n'avait plus eu de nouvelles depuis la fête chez les Valyssar, où il l'avait vu partir en hâte sans prendre le temps de venir le saluer. Etrange pour une jeune femme comme elle. Il n'avait eu depuis, aucun signe de vie, ni de réponse à ses lettres. Alors, à moitié allongé dans le lit de la chambre, Esheban soupira en lisant une énième fois la lettre, espérant y trouver un indice ou quoi que ce soit qui la rassurerait.

« Ravena, qu'est ce qui pourrait vous convaincre de ne plus donner aucun signe de vie à un ami ? »

Il leva les yeux et les posa sur sa fiancé, conscient que sa question pouvait paraître très étrange, sortie de nulle part comme elle l'était. Il ne fut pas surpris d'ailleurs, de lire de l'incompréhension dans les yeux de la midelaine. Avec un petit sourire penaud, il passa une main nerveuse dans ses cheveux et haussa les épaules.

« Pour tout vous dire, j'ai une amie qui semble avoir disparu de la circulation, comme ça, d'un coup. Connaissant la réputation de son mari, je me fais du soucis pour elle, qui est fragile et ne ferait pas de mal à un insecte. »

Il reposa le regard sur la lettre qu'il replia en soupirant et la posa sur la table de chevet. Se glissant sous les draps, il fixa le plafond, perdu dans ses pensées.

« Je suis désolé de vous embêter avec cela. Mais je n'aime pas rester sans savoir. »

Non, ça il détestait ne pas savoir, et ne pas comprendre. Mais par Vama, il trouverait ce qui était arrivé à son amie, même s'il devait se mettre lui-même à sa recherche.


DC : Enaïa Lyseän Vara'Da & Azeor Desnolancès & Kezaël Lysereän & Kidjyïa Rijwän & Riska les Deux Voix & Eyföhl Aanka'Leï


Pour plus d'informations sur les Ondeluire, c'est ICI




Merci Ravena pour le kit <3
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Retour en catastrophe   - Mar 27 Mai 2014 - 14:33

Plus les ours passaient et plus Ravena se sentait comme dans un rêve. Elle apprenait à connaître Esheban et ce qu'elle voyait et découvrait l'enchantait. La midelaine savourait chaque instant passé à ses côtés, de même qu'elle aimait découvrir son monde, s'y intéressant un peu plus chaque jours. Elle avait toujours aimé le travail de Godrikh bien que celui-ci l'ai toujours gardé à l'écart, Ravena profitait qu'Esheban ne se comporte pas ainsi, qu'il partageait avec elle tout son savoir faire et celui de sa famille. Le temps passait et le couple était de plus en plus proche, encore une chose qui faisait beaucoup de bien à ravena, auprès d'Esheban elle oubliait ses problèmes, ses horribles souvenirs, ne restait que lui et toutes les bonnes choses qu'il lui apportait. Autre point positif, la rencontre avec la famille qui fut un véritable succès. Ravena avait apprécié cette rencontre,d es gens agréable et chaleureux, rien à voir avec les Frey'sin plutôt renfermé, secret et pour le moins... Spéciaux.

Pourtant ce soir là, Esheban ne semblait pas d'humeur. Alors que Ravena sortait de la salle d'eau, frottant ses mains l'une conte l'autre pour y étaler une crème douce et au parfum subtile, elle l'observa sagement et vint se glisser dans le lit. Qu'est-ce que c'était que cette fichu lettre qu'il ne cessait de lire et relire ? La midelaine garda le silence, se contentant d'ouvrir un livre et se mit à lire tranquillement, Esheban lui parlerait quand il se sentira prêt, pour le moment, rien ne servait de le questionner... Et d'ailleurs, l'Errandais fini par la questionner, une question qui fit se figer la jolie marchande. Elle abaissa son livre et arqua un sourcils, rétorquant simplement.

« Qu'en sais-je... ? Je n'ai jamais eu d'amis. Ma famille n'est pas la plus réputé pour son hospitalité, contrairement aux Ondeluire. »

Et vu le rythme de vie quelle avait eu suite à l'acte de Vyvian, il aurait été difficile pour elle de se faire des amis. Godrikh l'avait volontairement tenue éloigné de tous, sans doute de peur qu'elle ne révèle par inadvertance ce que son horrible frère lui avait fait subir et ainsi gâche toutes ses chances de mariages une fois adulte. Comme elle le lui avait dit : enfermé dans une age dorée pendant douze années. Lorsque Esheban posa sur elle son regard et commença à parler d'une amie disparut qui le laissait sans nouvelle, la Midelaine fronça sensiblement les sourcils et ferma son livre d'un coup sec et lâcha lâcha.

« Je n'ai peut être pas eu d'amis, en revanche je connais bien les femmes vu que j'en suis une et contrairement à ce que l'on croit mon esprit est plus subtile qu'il n'y paraît... »

La jeune femme tourna le visage vers son fiancé, plongeant son regard dans le sien et remua dans le lit doucement pour se tourner vers lui.

« Cette femme est guidé par la peur Esheban. Vous dites que son mari à mauvaise réputation, qu'elle a disparu... ? N’ait-ce pas là une femme effrayée dont vous parlez ? Je serais prête à parier que le mari en question y est grandement pour quelque chose. Vous avez deux solution, soit son mari est violent avec elle et elle a fuit loin de lui... Soit, elle a fuit avec un homme dont elle est amoureuse. A vous de voir ce qui vous semble le plus plausible... »

Ravena observa la réaction d'Esheban qui semblait avoir le cœur lourd. Quant à elle, elle se montrait légèrement distance, un brin froide... Elle le regarda se glisser sous la couverture et fixer le plafond. Pas un baiser, pas une étreinte, trop absorbé par ses pensées et son inquiétude pour cette amie. La marchande esquissa un sourire crispé et déglutit avant de souffler.

« Vous semblez avoir besoin... de solitude. »

La jeune femme pivota doucement, s'allongeant dans le lit tourna le dos à son fiancé. Il avait sans doute besoin de temps pour lui, de réfléchir. Malheureusement c'était une inquiétude qu'elle ne comprenait pas, pour n'avoir jamais subit ce genre de situation. Et comme toujours, cela annonçait une nouvelle vague de jalousie. ah Ravena et son exécrable caractère dont son entourage se passerait volontier.

« Bonne nuit. »
avatar
Marchand

On m'appelle Esheban Ondeluire


Infos Personnage
RANG: Chef de la famille Ondeluire - Admin
VILLE & APPARTENANCE : Errande
MON AGE : 32 ans
Féminin
MESSAGES : 290
AGE : 23
INSCRIT LE : 27/01/2013
PSEUDO HABITUEL : Harrods
Joyaux : 949
http://www.ile-joyaux.com/t1329-esheban-ondeluire
Posté dans Re: Retour en catastrophe   - Lun 2 Juin 2014 - 15:55

Si les réponses de Ravena furent teintées d'amertume et de froideur, Esheban ne s'en rendit pas compte de suite, préoccupé qu'il était par le danger dont il pensait que courait l'une de ses proches amies. D'ailleurs, sa jeune fiancée le conforta dans son idée qu'il lui était peut-être arrivé quelque chose dont son exécrable mari en serait la cause. La fuite seule était plus plausible que celle en compagnie d'un amant. Il savait Miobë loyale et fière de ses origines, jamais elle n'irait bafouer un mariage en s'échappant au bras d'un autre homme. Quoi qu'après tout, tout était possible. Lui-même avait bien réussi à retrouver l'amour, et avait même craquer sur certaines choses. Comme le fait que sa future épouse dorme déjà avec lui.

Future épouse qui d'ailleurs, attira son attention avec un souhait de bonne nuit clairement distant et annonciateur d'agacement. Quittant ses réflexions pour redescendre sur terre, Esheban tourna la tête vers Ravena qui lui présentait le dos. Doucement, il se mit à sourire. Il commençait à avoir l'habitude du caractère bien trempé de la midelaine. Et s'il avait craint quelques temps qu'il ne soit trop dur à supporter, il en comprenait maintenant le fonctionnement, et s'en amusait la plupart du temps. Leur deux tempéraments contrastaient entièrement. Elle la fougue, lui le calme. Elle le feu, lui l'eau. Ils se complétaient parfaitement.

« Allons ma chère, vous ne seriez pas en train de me montrer votre visage sous le célèbre masque féminin que l'on nomme la jalousie j'espère ? »

Un sourire amusé éclaira un peu plus le visage de l'errandais, tandis que se glissant jusqu'aux épaules sous les draps, il vint se coller contre la jeune femme, passant une main sur sa hanche. Ses lèvres effleurèrent son cou et remontèrent jusqu'à son oreille.

« Pardonnez mon inquiétude, mais c'est une amie chère et je suis certain qu'à ma place, vous éprouveriez la même chose. Soyez sûre qu'elle n'est qu'une amie. Autrement, je ne vous ferai pas part de mon appréhension à son sujet. Et vous ne seriez pas là, dans mon lit. »

Il embrassa un peu plus cette peau douce et soyeuse qui s'offrait à lui, profitant de tout ce qu'il pouvait effleurer des lèvres. Son cœur battait un peu plus vite à chaque baiser. Une main sortit des draps pour venir éteindre l'énième lampe à ithilium, plongeant ainsi la chambre dans une obscurité quasi-complète que seuls quelques rayons de lune plus puissants venaient troubler entre deux rideaux mal tirés.

« Elle n'est qu'une amie, car c'est vous que j'aime Ravena. »

Son cœur avait parlé pour lui. Pour une fois, il s'était laissé aller à ce qu'il pensait vraiment, oubliant la convenance qui voulait qu'il se retienne jusqu'à leur mariage. Non, pour une fois, il voulait laisser son cœur exulter l'amour qu'il ressentait vraiment pour la jeune femme. Personne ne pourrait lui reprocher d'être honnête et aimant, pas même Vama. Après tout, ne valait-il pas mieux des gens heureux qu'en guerre ?

D'une douce pression, Esheban attira la midelaine vers lui, la faisant se retourner dans le temps pour la voir face à lui. Lorsque ce fut fait, il s'empara de ses lèvres. Doucement, passionnément, une main glissant dans le dos de la belle pour la serrer un peu plus fort contre lui. Pour une fois, il laisserait parler son cœur jusqu'au bout.


DC : Enaïa Lyseän Vara'Da & Azeor Desnolancès & Kezaël Lysereän & Kidjyïa Rijwän & Riska les Deux Voix & Eyföhl Aanka'Leï


Pour plus d'informations sur les Ondeluire, c'est ICI




Merci Ravena pour le kit <3
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Retour en catastrophe   - Lun 2 Juin 2014 - 17:30

Oui elle était jalouse. L'un des principaux traits de caractère et chose qui la rendait difficile à vivre. Jalouse, possessive... C'était aussi là qu'elle était le plus dangereuse, prêt à tout pour conserver ce qui lui appartenait. On ne venait pas marcher sur son territoire sans en subir les conséquences. Alors que la jeune femme ruminait en silence, les paroles d'Esheban la fit rougir jusqu'à la racine des cheveux. Sans même le voir, elle sentait au son de sa voix qu'il souriait, attendrit par la réaction de sa fiancé, cette idée la calma quelque peu...

« Vous savez très bien que oui... Vous êtes la chose la plus précieuse que je possède... Je donnerais mille fois ma vie pour vous. »


Allaient-ils partir dans un nouveau débat sur le sujet ? Mêlé dispute et tendresse comme ils avaient la fâcheuse habitude de faire ? Pas cette fois non... Quand Esheban se lova chaudement contre Ravena, avant d'éteindre la lumière, la belle écarquilla les yeux de surprise. Bien qu'ils partageait le même lit, il prenait toujours soin de garder une certaine distance, mais pas cette fois. Et sil ne sagissait que cela... Mais voilà qu'il se justifiait, glissant ses lèvres sur sa nuque jusqu'à son oreille. Ravena se figea de surprise, frissonnant longuement à se contacte plus que délicieux. C'était si tendre et si intime... Si sensuel.

« Vous... Vous n'avez pas à vous justifier Esheban... Je... Je comprend vous savez... Malgré ma jalousie... Elle est votre amie et... »


A bien y réfléchir, sa jalousie étai aussi tourné vers Esheban. Pour dire la vérité, elle enviait son fiancé car comme elle l'avait dit, elle même n'avait jamais eu d'ami. Mais cela ne voulait pas dire qu'elle était insensible à son inquiétude qui était tout à fait normale. L'ondeluire la fit taire une fois pour toute avec des mots qu'elle avait rêvé d'entendre depuis le jour de leur rencontre. Des mots magiques qui tintait comme du cristal à ses oreilles. Surprise et pas qu'une peu, la Midelaine sentit son cœur battre violemment dans sa poitrine au point d'en avoir le souffle coupé. Mais le marchand ne s'arrêta pas là, bien décider à en découvre avec sa fiancé, visiblement ivre d'envie de lui montrer... L'étendu de son amour. De lui prouver que ce n'était pas juste des mots jetés au vent pour l'apaiser.

Forcé de se retourner, Ravena se retrouva blottit contre Esheban qui semblait avoir mit les convenances de côté. Est-ce qu'elle rêvait ? Le baiser que son aimé lui ouvrit la rappela violemment à la réalité. Par Vama, c'était bien vrai ! Esheban Ondeluire, toujours si sage et réservé la serrait contre lui en l'embrassant passionnément, la demoiselle y répondit sans aucune hésitation. Une vive chaleur traversa son corps et des petits papillons dans son bas ventre la faisait frémir d'envie. Le désir grimpait à une vitesse folle alors que la jeune Frey'sin tira sur le col de la chemise de son fiancé, agrippant au tissus avant de venir nicher son visage contre sa gorge pour la couvrir de baiser. Elle ne pouvait plus faire marche arrière, si Esheban la repoussait maintenant... sa déception serait tel qu'elle n'aurait plus la force de le regarder en face.

avatar
Marchand

On m'appelle Esheban Ondeluire


Infos Personnage
RANG: Chef de la famille Ondeluire - Admin
VILLE & APPARTENANCE : Errande
MON AGE : 32 ans
Féminin
MESSAGES : 290
AGE : 23
INSCRIT LE : 27/01/2013
PSEUDO HABITUEL : Harrods
Joyaux : 949
http://www.ile-joyaux.com/t1329-esheban-ondeluire
Posté dans Re: Retour en catastrophe   - Mar 3 Juin 2014 - 14:05

Elle était maintenant là, en face de lui. Si proche qu'il sentait son souffle cadencé et accéléré contre le sien. Si près qu'il devinait les battements de son cœur affolé, le tremblement infime de ses membres. Et son désir qui irradiait de chaque réponse à ses baisers. Elle était là, contre lui, fragile, belle et sensuelle. Elle lui était offerte comme le plus beau cadeau que pouvait lui offrir Vama. Un véritable miracle.

Il ferma les yeux, se laissant emporter par la vague de plénitude et de bonheur qui le submergea lors d'un énième baiser. Doucement, il se glissa au-dessus d'elle, comme un réflexe qu'il n'avait jamais oublié. Pourtant, en lui, son cœur battait à tout rompre. Il masqua comme il pu la fébrilité qui lui prenait les membres, gêné comme pour une première fois. Après tout, cette nuit ressemblait de toute part à une première fois. Sauf qu'il n'était pas encore marié à Ravena. Sa conscience fut traversée par cet éclair de lucidité et il faillit bien s'y plier. La main froide de la jeune femme se glissant sous sa chemise le remit sur le droit chemin. Tendrement, il se remit à caresser chaque parcelle du corps qu'il pouvait atteindre. Ses doigts glissèrent le long d'une cuisse, remontant lentement, en même temps que le tissu de la robe de nuit. Il s'arrêta un instant, attendant un quelconque geste de mécontentement de la part de sa belle. Rien. Il reprit alors doucement sa course, jusqu'à lui retirer entièrement son habit nocturne. Les faibles rayons de lune vinrent éclairer un corps blanc de pureté et de beauté. Le désir le prit à la gorge. Et il laissa les mains fines de la jeune femme lui ôter sa chemise. Une nouvelle vague de caresse, de baisers et de tendresse. Dans cette atmosphère sensuelle et irradiant d'amour, Esheban finit par se retrouver dans le même habit de nudité que la midelaine. Et pour la première fois depuis dix ans, il retrouva l'agréable sensation de tenir un corps bouillonnant d'amour contre le sien.

La course folle de ses doigts sur les formes généreuses de Ravena continua. Parsemant chaque grain de peau de baisers et de caresses. Les lèvres débutèrent sur celles de la jeune femme, les embrassant langoureusement. Les contournant pour venir se nicher dans le creux du cou, d'une épaule, dans la courbe d'un sein, sur le dessin d'une hanche. Jamais il n'avait ressenti tant de plaisir qu'à cet instant, noyé qu'il était dans un flot de tendresse et d'excitation. Lorsqu'il remonta pour reprendre possession des lèvres de la midelaine, il hésita un instant. Le drame qui avait secoué la vie de la jeune femme risquait de reprendre forme s'il tentait quoi que ce soit de plus. Pourtant, jusque là, il n'avait reçu que l'approbation de sa fiancé à travers ses soupirs de plaisir et ses baisers. Alors sans un mot, comme depuis le début, il planta son regard brillant dans le sien. Il n'y trouva que de la tendresse et une terrible envie d'amour. Un fin sourire étira les lèvres de l'errandais, et doucement, se pencha un peu plus sur Ravena. Au diable les convenances, au diable l'attente du mariage. Ils s'aimaient, n'était-ce pas là un argument suffisant ?

Esheban tressaillit doucement lorsqu'un gémissement de sa fiancé lui annonça qu'il avait réussit la première étape. L'embrassant, il bougea lentement le bassin, s'assurant qu'elle n'avait pas mal. Un baiser langoureux fut échangé, tout comme un regard passionné, alors qu'il replongeait dans la vague de désir et de tendresse qui l'habitait.

« Je vous aime. »


DC : Enaïa Lyseän Vara'Da & Azeor Desnolancès & Kezaël Lysereän & Kidjyïa Rijwän & Riska les Deux Voix & Eyföhl Aanka'Leï


Pour plus d'informations sur les Ondeluire, c'est ICI




Merci Ravena pour le kit <3
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Retour en catastrophe   - Mar 3 Juin 2014 - 15:22

Il ne la repoussait pas, il se faisait même plus pressant dans ses caresses. Savourant chacun de ses baiser, Ravena tremblait de désir sous le corps brûlant d'Esheban. La seule fois où un homme l'avait ainsi dominer, qu'elle avait sentit son corps lourd sur elle... C'était Vyvian... Mais elle n'y pensa pas, le souvenir de son frère était refoulé profondément en elle, seul comptait l'instant présent. Esheban accaparait toute son attention. Rapidement la chemise de nuit fini échouée sur le sol et Ravena éprouva une légère angoisse... Très légère, mais là tout de même. Et si elle avait mal ? Sa seule comparaison une fois encore était Vyvian, pour rien au monde elle ne voulait ressentir un jour une telle douleur. Des baiser, encore des baisers, une multitude de caresses qui brûlait sa peau, éveillait ses sens. Ravena avait l'impression que son ventre en devenait douloureux tant l'impatience la prenait, l'envie la rongeait.

Malgré la pénombre, elle voyait suffisamment bien pour admirer la vue de L'Ondeluire parfaitement nue. Ainsi si donc c'était ça... La... puissance d'un homme ? Ce n'était pas ce qui était de plus beau à voir et pourtant, son excitation se fit plus forte encore, elle désirait cette chose jusqu'au plus profond de sa chair. Enlaçant son beau fiancé, Ravena inspira, le laissant se glisser en elle, lentement, avec douceur. Pas la moindre douleur, juste une sensation de chaleur très forte qui fit se contracter un peu plus son bas ventre. Amour, désir... Et rapidement plaisir. Chaque coup de rein donné par Esheban accentua cette chaleur et les vagues de plaisir se firent plus intense à chaque minutes qui passait et bien vite, peu habitué à ressentir un tel plaisir, Ravena se lâcha dans les bras de son aimé, son gémissement de plaisir étouffé dans un baiser langoureux.

« Moi aussi, je vous aime... »

Le lendemain matin.
Son corps était lourd... Et pourtant au fond d'elle Ravena se sentait incroyablement légère. En paix avec elle même, la Midelaine avait passer la plus belle nui de sa vie. Esheban avait été un fiancé aimant et attentionné, infiniment doux et leur premier ébats ferait partit de ces beaux souvenirs qui constituait la vie d'un couple. Le soleil filtrait déjà entre les rideaux, arrachant une moue à la jeune femme qui remua et se retourna... Mais parce que Ravena restait une femme à la poisse légendaire, il fallait bien que quelque chose aille de travers... Se retournant donc dans le lit, elle chuta de celui-ci, poussant un petit cri strident avant de tomber au sol. Rougissant, elle se redressa, à genoux et fixa Esheban par dessus de le matelas et geint.

« Bonjour mon amour ! »

Elle eu un sourire désolé. D'une parce qu'elle venait de le réveiller mais en plus parce que la scène en plus d'être parfaitement hilarante était ridicule au plus au point. Tombé du lit bêtement... Voilà qui avait de quoi faire rire l'Ondeluire. Ravena pinça les lèvres et se redressa, exposant son corps entièrement nue à la vue de sa moitié, laissant les faibles rayons du soleil réchauffer son corps puis elle grimpa sur le lit pur venir se lover contre Eshaban. Un tendre baiser de bonjour et la voilà disparu sous le draps, enfouissant sa bouille contre la gorge de sa moitié et souffla.

« Avez-vous bien dormit ? Navré de vous avoir réveillé... »
avatar
Marchand

On m'appelle Esheban Ondeluire


Infos Personnage
RANG: Chef de la famille Ondeluire - Admin
VILLE & APPARTENANCE : Errande
MON AGE : 32 ans
Féminin
MESSAGES : 290
AGE : 23
INSCRIT LE : 27/01/2013
PSEUDO HABITUEL : Harrods
Joyaux : 949
http://www.ile-joyaux.com/t1329-esheban-ondeluire
Posté dans Re: Retour en catastrophe   - Mer 4 Juin 2014 - 10:20

Les rêves avaient été aussi doux et agréables que la nuit qui les avait succédé. Plongé dans un sommeil profond et réparateur, Esheban ne broncha pas lorsque les rayons du soleil vinrent chatouiller son visage. Au contraire, il se retourna dans les draps, une main tendre posée sur la hanche de Ravena qu'il tenait instinctivement. Pourtant, ce fut le bruit d'un choc brutal qui le tira de ses songes. Un petit grognement s'échappa de ses lèvres alors qu'il ouvrait les yeux. Sa main touchant précédemment la peau de sa fiancé se retrouvait seule contre le matelas. Fronçant les sourcils, curieux de ce contact auquel il ne s'attendait pas, il se redressa, s'appuyant sur ses coudes et se tourna vers la place qu'aurait du occuper la midelaine. Vide... Un gémissement se fit entendre au pied du lit, et se penchant de l'autre côté du lit, l'errandais eu l'amusante surprise de retrouver la jeune femme par terre. Quoi que peu matinal, Esheban ne pu résister à cette scène hilarante et se mit aussitôt à rire.

Le calme le reprit quand Ravena se faufila de nouveau sous les draps pour venir s'excuser de l'avoir réveillé et s'enquérir de sa nuit. Un sourire mêlant amusement et tendresse éclaira le visage encore hilare de l'héritier Ondeluire, et serrant fort sa fiancé contre lui, profita du contact de leur corps restés nus.

« J'ai passé la meilleure nuit qui n'est été donné de vivre depuis longtemps. »

Sa main se posa sur la joue de la jeune femme pour la caresser tendrement, avant de descendre lentement. Il ne regrettait absolument pas leurs ébats d'hier. Il ne regrettait pour rien au monde d'avoir fait une entorse aux convenances si traditionnelles de Matroos. Il regrettait pas, car il était maintenant sûr d'aimer Ravena. Elle avait prit possession de son cœur entièrement, ne laissant qu'une infime partie au souvenir de sa défunte première épouse. Non pas une partie d'amour encore présent. Mais un amour respectueux pour sa première femme, pour son passé. Son brûlait à présent d'un amour retrouvé, jeune et vif. Et par Vama, il adorait ça.

« J'espère que cette première nuit d'amour vous aura été agréable autant qu'à moi. »

Un sourire, un baiser langoureux et un soupir de contentement. Lentement, Esheban se glissa un peu plus contre sa fiancé, posant sa tête sur sa poitrine et ferma les yeux. Là, il pouvait bien devenir l'homme le plus pauvre de Matroos, il n'aurait plus rien à craindre.


DC : Enaïa Lyseän Vara'Da & Azeor Desnolancès & Kezaël Lysereän & Kidjyïa Rijwän & Riska les Deux Voix & Eyföhl Aanka'Leï


Pour plus d'informations sur les Ondeluire, c'est ICI




Merci Ravena pour le kit <3
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Retour en catastrophe   - Mer 4 Juin 2014 - 10:54

Heureusement le ridicule ne tue pas... En revanche cela avait eu le don de faire rire l'héritier Ondeluire. Ravena n'en fut pas vexé, mais plutôt amusé et même rassuré. Godrikh lui avait toujours été exaspéré par la poisse et la maladresse de sa fille... Une chance qu'Esheban ne soit pas comme ça... Sinon il aurait fuit le jour de leur rencontre vu que la première vision qu'il avait eu de la Midelaine fut de la voir s'étaler au sol devant lui. L'étreinte de l'Ondeluire arracha un soupira d’aise à sa fiancé qui savoura la chaleur de son corps. C'était bon de pouvoir ainsi le lover contre lui, sans pudeur, laissant les convenances de côté. Le simple faite d'être si intimement lié à quelqu'un qu'on aimait était une sensation merveilleuse.

« Moi aussi... Mais je reste... très étonné que cela ce soit produit si vite Esheban... Je me demande ce qui vous ai passé par la tête pour que vous abandonniez les convenances. Mais ce n'est certainement pas moi qui vais m'en plaindre... »

La jeune femme ouvrit les bras, accueillant son fiancé aux creux de ceux-ci alors que sa tête reposa sur sa poitrine. Ils étaient bien là, au calme, loin des regards à profiter l'un de l'autre. Ravena espérait que chaque matinée à venir ressemblerait à cella là, rien ne valait un réveille si chaleureux après une nuit d'amour comme ils venaient de vivre. Elle caressa les cheveux en bataille de sa moitié et de son autre main son dos, sentant ses muscles saillant sous ses doigts.

« Oh Esheban, je crois que c'est évident que cela m'a plu... je crois d'ailleurs que ce fut évident pour toute la maisonnée... »

Rougissant, la demoiselle lâcha un rire bref. Elle avait découvert que le plaisir pouvait arracher des réactions bruyantes à une femme. Un silence agréable et apaisant s'installa dans la chambre alors que le couple resta enlacer tendrement l'un contre l'autre. Les voilà qui s'ouvrait à une nouvelle étape d'une vie de couple et si Esheban connaissait bien cela pour l'avoir déjà vécu, Ravena elle le découvrait et s'en délectait à chaque seconde qu'elle passait auprès de lui.

On m'appelle Contenu sponsorisé

Posté dans Re: Retour en catastrophe   -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum