AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
» Communication externe
par Loth de la Vision Mar 21 Juin 2016 - 15:06

» Réversa [ TOP ]
par Invité Ven 27 Mai 2016 - 8:21

» Le monde de Dùralas
par Invité Jeu 26 Mai 2016 - 7:00

» Anthalia
par Invité Dim 22 Mai 2016 - 15:17

» Marbrume, La Cité des Damnés
par Invité Lun 16 Mai 2016 - 15:07

» Questionnaire pour soutenir infinite RPG !
par Invité Sam 14 Mai 2016 - 17:33

» Escalus
par Invité Jeu 12 Mai 2016 - 9:02

» Mass Effect : Reborn
par Invité Mar 10 Mai 2016 - 15:00

» Forum en pause
par Asàf Lysereän Mar 10 Mai 2016 - 13:47


[RPI] L'Aube d'une nouvelle vie

avatar
Peuplade

On m'appelle Noröa Hagen


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Pleyrion
MON AGE : 25 ans
Féminin
MESSAGES : 41
AGE : 28
INSCRIT LE : 24/04/2014
PSEUDO HABITUEL : Nanaya
Joyaux : 15
Posté dans [RPI] L'Aube d'une nouvelle vie   - Mer 21 Mai 2014 - 15:58















Tristesse, souffrance, morosité,  désespoir... Le monde était terne, sans grand intérêt, il laissait un arrière goût de cendre dans la bouche de celle qui avait sombré depuis des mois dans un monde qui n'avait rien de réel.  Plus de larmes, plus d'émotions, elle fixait le vide, le faciès crispé en une expression aussi froide qu'inébranlable. Insensible, détachée, elle ne portait même pas un regard pour le nourrisson qui dormait paisiblement non loin d'elle... Non, elle ne pouvait pas le regarder, cela lui bouffait les entrailles rien que d'y penser, à croire qu'il insupportait littéralement, comme tous ceux qui se complaisaient à s’immiscer dans sa bulle. Car oui, le monde entier lui inspirait désormais une profonde antipathie, et ce, depuis...  ce jour...  

Malheureusement, même si l'envie de quitter le village de Pleyrion l'obnubilait, Noröa n'avait pas la forme physique pour le faire. Isolée dans la maison qui aurait du abriter une belle petite famille, elle supportait chaque jour la douleur de la cicatrice due  à son accouchement qui avait dégénéré, sans tiquer... Bouger était, certes, éprouvant, être faible l'agaçait même au plus haut point, mais elle n'avait pas le choix et subissait, comme si de rien était. De plus, les environs grouillaient d'ennemi depuis que les étrangers avaient posé les pieds sur leur terre... sa terre...  Regagner le pied d'Igranel n'allait pas être une mince affaire.

Sa langue claqua alors contre son palais pour briser le silence qui régnait en maître dans la pièce. Un tantinet agacée en pensant à ces énergumènes qui osaient défier le Gardien,  la jeune mère se demandait si la guerre allait continuer encore longtemps...  Mais avant qu'elle ne puisse pousser sa réflexion un peu plus loin, une connaissance vint troubler son calme glacial et rompre cette limite qui la séparait toujours du monde.

« Ho, Noröa »

Pas un regard, pas une parole, la jeune femme resta debout, à fixer la fenêtre avec un air désabusé, en ignorant ouvertement l'intruse qui venait de pénétrer chez elle avec un naturel déconcertant.  

« Hm.. ça va ? Tu d'vrais peut-être te reposer, j''ai vu ce matin près de l'Aurion, c'est pas vraiment sérieux non ?  »

Le silence... Lourd, étouffant... tomba comme un couperet... Toutefois, cela n'arrêta pas Elskaï la Sage, qui continua de faire entendre sa voix.  

« Kahdijä va venir s'occuper du petit, mange  un morceau. »

Le silence de nouveau.  La femme soupira de façon sonore... Elle avait tout essayé avec Noröa, la prendre en pitié, s'énerver contre elle, lui dire des choses horribles pour tenter de la faire réagir tant la voir ainsi l'attristait.  Mais elle avait trouvé la bonne parade après quelques tentatives... La parade ultime... Celle qui arrivait à faire naître, un sentiment autre que le dédain dans les yeux de l'écorchée.

« Tu m'écoutes quand j'te parle au moins ? » lâcha t'elle sur une note légère
«  Oui, oui... je t'écoute, et tu parles trop.  » répliqua l'ancienne Chercheuse sur un ton lassé.
«  C'est toi qui ne parles pas ma grande, et t'sais quoi, tu devrais, car ce soir, on arrête de tirer la tronche et on profite. Tu sens pas la viande qui commence à griller ?   »
«  … ?  »
«   Un banquet, ça fait longtemps, t'y échapperas pas. R'pose toi, j'viens  t'chercher plus tard.  »

La femme sortit alors sans perdre son sourire, bien trop contente d'avoir vu de l'exaspération sur le visage de la jeune mère qui semblait dépourvu d'âme. Noröa ne comprenait toujours pas ce comportement agaçant ceci dit, et elle ne cherchait même pas à le comprendre.  Le monde s'intéressait trop à elle depuis qu'Ëguann n'était plus, et cela était pire depuis la naissance du bébé... Un détail qu'elle n'appréciait guère et qu'elle ne cachait pas.

D'ailleurs, lorsque la jeune Kahdija fit son entrée,  elle n'attendit pas bien longtemps avant de s'éclipser par une autre porte qui donnait sur une nouvelle chambre, sans dire un mot, sans même un regard, ni un geste..  Telle une ombre fuyant la lumière...  Telle une âme perdue qui refusait le salut...  Telle une mère qui refusait de passer au travers le voile qui la séparait de sa bulle, pour aller vers la réalité qu'elle n'avait jamais accepté.  


A day will come... When you think you're safe and happy, and your joy will turn to ashes in your mouth...
Northern Light
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum