AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
» Communication externe
par Loth de la Vision Mar 21 Juin 2016 - 15:06

» Réversa [ TOP ]
par Invité Ven 27 Mai 2016 - 8:21

» Le monde de Dùralas
par Invité Jeu 26 Mai 2016 - 7:00

» Anthalia
par Invité Dim 22 Mai 2016 - 15:17

» Marbrume, La Cité des Damnés
par Invité Lun 16 Mai 2016 - 15:07

» Questionnaire pour soutenir infinite RPG !
par Invité Sam 14 Mai 2016 - 17:33

» Escalus
par Invité Jeu 12 Mai 2016 - 9:02

» Mass Effect : Reborn
par Invité Mar 10 Mai 2016 - 15:00

» Forum en pause
par Asàf Lysereän Mar 10 Mai 2016 - 13:47


Passé, Présent & Avenir

avatar
Forban du Désert

On m'appelle Feliadès Fille de l'Ombre


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Dunes Mouvantes - Clan des Hà'Sagàris
MON AGE : 39 ans
Féminin
MESSAGES : 52
AGE : 28
INSCRIT LE : 15/07/2013
PSEUDO HABITUEL : Nanaya
Joyaux : 50
Posté dans Passé, Présent & Avenir   - Dim 1 Juin 2014 - 15:25



Impériale, la silhouette parfaite de Féliadès avait traversé les dunes, le sang de son sang sur ses talons. La chaleur du désert pesant sur ses épaules autant que le silence qui l'avait entourée, elle n'avait pas pipé mot et s'était concentrée sur l'horizon en envoyant paître ses pensées. Pendant des années, ce moment l'avait hantée... Pendant des années, elle avait redouté les retrouvailles avec sa première fille...

Le cœur battant, la Cheftaine observait à présent les ombres au loin que la lune faisait danser sur les reliefs.. Le temps était passé bien vite, si vite qu'elle n'avait même pas fait attention à la disparition soudaine de l'Astre Brûlant. Totalement détachée, le visage crispé en une expression glaciale et hautaine, elle délaissa alors sa monture une fois au abords du Clan puis se tourna vers Nausicäa pour se faire entendre sur un ton qui mélangeait douceur et rudesse.

« Laisse le, et suis moi. »

Aussi silencieuse que rapide, la Fille de l'Ombre s'engouffra dans la noirceur de la nuit en pensant qu'à une chose... regagner son antre pour soumettre sa progéniture au don de la vieille Sage Femme. La tête haute, le corps débordant d'une jeunesse mystérieuse figé en une grâce infinie, elle traça alors sa route, en soutenaient les regards des vieilles Forbannes qui avaient reconnue celle qui la suivait. L’Indomptable était de retour allaient-elles dire... Mais pour combien de temps ?

A cette question, Féliadès ne pouvait donner de réponse. Bien décidée à ne pas céder dans l'immédiat, elle ne se voyait pourtant pas rendre son propre sang à l'ennemi si ce dernier portait la vie... Tout devenait soudainement compliqué... Trop compliqué.

« Maman ! »

Le pied à peine posé dans ce qu'elle appelait son refuge, la Fille de l'Ombre fut prise d'assaut par une tête brune à la peau mate qui n'était autre que son deuxième enfant, Cherune. Accompagnée par la petite Shän'ri, fille d'une des forbannes du Conseil, elle tenait des flèches dans sa main et ne semblait pas comprendre la situation.

« Je t'attendais, regarde, j'ai montré à Shän comment faire les flèches... »
« C'est très bien... Mais, tu me montreras ça en détails plus tard. »

Toujours aussi impériale, la Cheftaine s'agenouilla pour être au niveau de la petite. La voix beaucoup plus maternelle et agréable, elle laissa même échapper une esquisse de sourire sans perdre son sérieux pour autant.

« Ecoute, je voudrais que tu ailles chez Kahan pour lui dire de venir au plus vite... Restez chez Aphraël toutes les deux, avec Shän'ri, jusqu'à temps que je te dise de revenir, c'est compris.. ? »
« C'est... compris... »

Les yeux globuleux fixant Nausicäa avec intensité, Cherune était comme... obnubilée... A croire qu'elle avait compris qui elle était... Ainsi, elle sortit de l'antre, en prenant la plus petite par la main, sans détacher son regard empli d'une certaine admiration pour celle qui n'était pas revenue dans le clan depuis des années. N'étant pas passé à côté d'un tel comportement, Féliadès ne put s'empêcher de penser que les liens du sang était bien plus fort que tout... Peut-être que cela voulait-il dire qu'il était temps de passer à autre chose ?

« Assis-toi, Kahan ne va pas tarder. Tu as de l'eau ici, et à manger aussi. »

Droite, impassible... la Cheftaine était redevenue imperturbable. Fixant sa première fille en contenant ses émotions, elle se demandait bien comment la nuit allait finir... Tout allait changer... Elle en était persuadée.






Feliadès Fille de l'Ombre
« Tu connaîtras le vertige… Avant que la flèche ne te fige… »  



avatar
Forban du Désert

On m'appelle Nausicäa l'Indomptable


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : (ex : Muertiga - Les Gargans
MON AGE : 23
Féminin
MESSAGES : 349
AGE : 26
INSCRIT LE : 03/07/2011
PSEUDO HABITUEL : Azaëlle/Johnny/Lalah/Skye
Joyaux : 22
Posté dans Re: Passé, Présent & Avenir   - Mar 3 Juin 2014 - 5:03

La traversée des Dunes jusqu'au Kerkeïs des Ha'sagaris était étrangement longue. Un sentiment d'impatience mêlé à la peur de revenir dans ce lieu qui lui était désormais interdit, rongeait le cœur de la jeune forbanne. Lorsqu'enfin elle posa le pied sur le territoire des femmes du désert, un frisson indescriptible envahi tout son corps. Son cœur s'emballa et son regard se promena ça et là. Elle croisa le regard d'autres femmes et ne détourna pas les yeux pour autant. Les plus vieilles l'avait reconnu, oui, la célèbre Nausicäa, celle qui avait quitté le clan pour l'amour d'un homme. Une erreur de jeunesse qui avait guidé toute sa vie dans une direction étrange.

Sur son passage, elle entendit quelques murmures mais essaya de ne pas y prêter attention. La disposition du clan avait bien changé depuis ces longues années. Il s'était par ailleurs agrandi et élargi. Rapidement, la jeune femme compta plus d'une vingtaine de petites maisons en plus et une place centrale plus dégagée. Le haut portail qui encadrait l'entré du clan était cependant toujours le même, avec des piques et des têtes en plus par endroit. Sans doute les anciennes avaient-elles était remplacées depuis le temps.

Nausicäa ne répondit rien aux paroles de celle qui prétendait être sa mère et se contenta de la suivre. Ce fut une petite fille qui lui fit manquer un battement. Elle lui ressemblait étrangement mais encore plus à Féliadès. C'était sa fille sans aucun doute. Sa deuxième fille. Un pincement au cœur serra la poitrine de la Gargan. La jalousie et l'injustice s'infiltra dans tout son être et elle lança un regard glacial vers la gamine.

Certes, au fond d'elle, la sang-mêlée avait toujours su que Féliadès avait d'autres enfants. C'était même l'un des fondements du kerkeïs que d'offrir des filles au désert. Mais le voir de ses propres yeux était encore autre chose. Elle enviait cette fillette qui pouvait profiter chaque jour de la paix du clan, de l'amour de sa mère et d'une vie libre.

Alors, les pensées de Nausicäa se tournèrent avec horreur vers son époux Jude. Un rictus étrange n'épargna pas son visage lorsqu'elle pensa cette fois à Varsä, le chef des Tol'Krigareh. Il serait heureux des informations qu'elle pourrait lui donner. Non, Féliadès l'avait chassé de son clan, il fallait qu'elle assume ses actes désormais.

Enfin, lorsque sa « petite sœur » , partie chez cette dénommée Aphraël, les deux femmes entrèrent dans l'antre de la cheftaine. Plutôt grande, cette maison restait la même que dans les souvenirs de Nausicäa. Elle s'était quelque peu agrandi mais la disposition restait la même.

Les yeux grands ouverts, la jeune femme fit le tour du regard, se rappelant quelques souvenirs heureux de son enfance qu'elle avait tâché de bien enfouir au fond de sa mémoire.

« Je n'ai pas faim. »

Sa réponse brisa le silence qui régnait entre les deux femmes. Elle vint néanmoins s'installer sur la chaise que lui montrait Féliadès et attendit sans un bruit, tout en évitant soigneusement le regard de sa mère.



(c) kit par Bebeurre

DC Azaëlle, Johnny, Lalah & Skye
avatar

On m'appelle Joker

MESSAGES : 90
INSCRIT LE : 01/01/2012
PSEUDO HABITUEL : Joker
Joyaux : 4
Posté dans Re: Passé, Présent & Avenir   - Mar 3 Juin 2014 - 10:51

Kahan, l'épouvantable mégère.
(Mais la meilleure des sage-femmes !)



---

Prise de régulières quintes de toux, Kahan s’appuyait sur son bâton, nostalgique, les yeux tournés vers l’immensité dorée du désert. Avant, elle était une fière guerrière. Si son don en faisait depuis toujours une femme spécialisée dans l’accouchement et la prévision des naissances à venir, elle se souvenait comme si c’était hier du temps ou elle égorgeait sans pitié hommes et bêtes, avec une sauvagerie qui dépassait de beaucoup celle de la majorité des femmes du clan. Et aujourd’hui ? Elle baissa la tête, réprimant une nouvelle quinte, et eut un rictus de mépris. On ne la consultait que pour les naissances. Sans son bâton elle était presque incapable de marcher, et chaque jour elle trouvait la chaleur un peu plus insupportable. Ah ça oui, la fin était proche. Mais elle s’assurerait bien avant cela que le sang des Hà’Sagàris resterait aussi sauvage. La petite Feliadès ne ferait pas une croix sur elle de sitôt. Malgré son épouvantable caractère, la sage-femme Kahan restée une femme très respectée, et si elle ne se battait plus, elle avait un coup de bâton à vous faire pâlir de peur, et notamment de douleur.

«Mamie Kahan ! Mamie Kahan ! Maman veut te voir ! »

L’ancienne se retourna en soupirant bruyamment pour montrer son exaspération. Que lui voulait Féliadès à ces moments ? Les périodes de reproductions étaient loin d’avoir commencé, alors pourquoi, par Vama, avait-on besoin d’elle ? Elle qui voulait être tranquille… Rah !

«Filez d’ici sales bêtes ! J’y vais, c’est bon. Allez-vous en,  vous me fichez de l’urticaire !»

Si Kahan était une excellente -sinon la meilleure- sage-femme, ces enfants qu’elle avait vus naître l’avaient dégoûtés. Des dizaines et des dizaines d’entre eux avaient été tués. Trop de fois elle avait vu la douleur et la honte dans les yeux des jeunes guerrières. Trop de fois elle avait vu ses soeurs, ses filles, ses amies, mourir en couches à cause d’un accouchement trop douloureux. Elle n’en pouvait plus, c’était aussi simple que ça. Si son don n’était pas aussi précieux, si les Hà’Sagàri n’étaient pas aussi chères à son coeur et si elle ne respectait pas autant Feliadès, elle serait partie mourir quelque part depuis belle lurette.

Chassant les deux gamines de gestes frénétiques de son bâton, elle se dirigea de son pas lent et claudicant vers la demeure de Feliadès. Grommelant largement au passage. Elle était la doyenne du clan, ne pouvait-on pas la laisser cinq petites minutes ruminer, pester contre tout et n’importe quoi, râler, et foutre des coups de bâtons dans les jambes des plus jeunes ?

Et si elle n’avait pas été une femme aussi solide et au coeur bien accroché, elle serait sûrement retournée auprès de Vama en voyant ce qui l’attendait. La fille de sa chef, la Bannie ! Tombée amoureuse ! Elle ne put s’en empêcher, faisant fi de toutes les règles de politesse et de respect envers Feliadès : elle cracha violemment par terre, prise d’une bouffée de mépris. Cette fille n’avait rien, rien à faire ici. Elle jeta un regard mêlant l’interrogation et la colère à Feliadès. C’est pour elle qu’elle devait quitter son antre et se déplacer ? Pour elle et le chiard qu’elle portait ?! Elle le sentait d’ici, à peine entrée !

«… C’est donc pour ça que je suis là… Explique-moi Feliadès, pourquoi je devrais éclairer la lanterne d’une… femme... *quinte de toux* qui a tiré un trait sur nos us et coutumes… Donne moi une bonne raison de l’aider, Feliadès. Je te croyais inflexible !»

Sentant ses jambes trembler, sous la colère et sous la fatigue, elle se dirigea à petits pas vers la chaise qu’occupait Nausicäa. Après quelques petites secondes, pendant lesquelles elle sembla la sonder, la jauger, elle la chassa à coups de bâtons dans les tibias pour prendre sa place. Les Anciens d’abord, elle avait largement assez de vigueur pour tenir debout !

«Qu’est-ce qu’elle fiche ici, d’abord ?»


Pour utiliser ce compte, faites une demande dans ce sujet.
avatar
Forban du Désert

On m'appelle Feliadès Fille de l'Ombre


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Dunes Mouvantes - Clan des Hà'Sagàris
MON AGE : 39 ans
Féminin
MESSAGES : 52
AGE : 28
INSCRIT LE : 15/07/2013
PSEUDO HABITUEL : Nanaya
Joyaux : 50
Posté dans Re: Passé, Présent & Avenir   - Mar 3 Juin 2014 - 13:25



L'ambiance pesait lourd sur les épaules de Féliadès, et pourtant, elle restait inflexible et contemplait le vide en tournant le dos à sa progéniture qui venait de lui répondre froidement. Contenant un soupir qui aurait traduit une certaine exaspération, la Cheftaine se contenta de faire face à celle qui allait subir le diagnostic de Kahan pour la dévisager de son regard impérial. Mais avant qu'elle ne puisse faire une réflexion, la vieille Forbanne fit irruption dans son antre non sans... bruit.  En effet, la simple vision de l'Indomptable l'avait troublée, et elle ne contint pas ses pensées pour le moins du monde...

Ainsi, entre paroles venimeuses et gestes déplacés, la Fille de l'Ombre resta totalement détachée. Toujours aussi inébranlable, elle balaya la pièce de ses deux prunelles sombres, puis s'arrêta sur Kahan dont le bâton venait de faire une nouvelle victime.  

« Ne pose pas de question Kahan. Je ne te donnerai pas de raison, car tu vas l'examiner, et c'est un ordre. »

Sifflante, sa voix rauque avait résonné entre les murs de sable... Aussi glaciale que piquante, Féliadès n'avait pourtant laisser aucune émotion en dépit de son ton si dur. Relevant alors la tête telle une reine face à son assemblée, elle planta son regard dans celui de Nausicäa, pour répondre à la Sage-Femme.

« Elle est ici car je l'y autorise pour l'instant. Mes raisons ? Son état. C'est tout. »

D'un geste désinvolte, la Cheftaine avait fini par tourner la tête afin de faire face à Kahan.  Cette vieille femme avait beau avoir un sale caractère, elle restait néanmoins l'ancienne du clan.. et celle qui avait un don des plus remarquables. Par deux fois pour l'instant, elle l'avait sauvé en lui assurant la naissance à venir d'un mâle... Par deux fois elle lui avait évité de se confronter à un secret  honteux et déroutant... Peut-être allait comprendre pourquoi elle souhaitait savoir pour sa propre fille... Mais avant, un peu de douceur s'imposait.  

« Merci  de t'être déplacée aussi vite en tout cas. »

Toujours aussi imperturbable, la Fille de l'Ombre avait juste pris un timbre plus agréable à l'oreille pour s'exprimer une dernière fois. Pas de sourire, ni de regard apaisant... Elle ne souhaitait pas baisser sa garde, pas devant le sang de sang.







Feliadès Fille de l'Ombre
« Tu connaîtras le vertige… Avant que la flèche ne te fige… »  



avatar
Forban du Désert

On m'appelle Nausicäa l'Indomptable


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : (ex : Muertiga - Les Gargans
MON AGE : 23
Féminin
MESSAGES : 349
AGE : 26
INSCRIT LE : 03/07/2011
PSEUDO HABITUEL : Azaëlle/Johnny/Lalah/Skye
Joyaux : 22
Posté dans Re: Passé, Présent & Avenir   - Mer 4 Juin 2014 - 9:29

La vieille Kahan fit son entrée dans l'antre de Féliadès. Une entrée qu'on pourrait même qualifier de fracassante. Elle ne cessa de jacasser et de s'indigner de la présence de Nausicäa. Cette dernière ne put retenir un :

« Toujours aussi increvable on dirait. »

Mais la fille de l'ombre coupa court à la discussion en s'imposant une fois de plus. L'indomptable l'observa d'un œil critique et sournois. Il était évident qu'elle n'allait pas se justifier devant Kahan, mais sa réponse sembla contenter un peu la vieille sage-femme. Cette dernière était d'une laideur à faire fuir un averna. Petite et trapus, elle avait de long cheveux grisonnants et pas de première fraîcheur. Ses dents étaient cassées et parfois même pourries. Mais c'était l'une des femmes les plus respectées pour son savoir et son don inné.

Lorsqu'elle était encore une enfant, Nausicäa s'était prit un coup de canne de la part de la vieille femme lorsqu'elle avait décrété ne pas vouloir d'enfants. Déja, si jeune, la forbanne avait démontré son caractère hautain et sombre. A ce moment là, Kahan l'avait prit par les épaules et l'avait secoué de gauche à droite en lui offrant un sermon des plus captivants sur la nécessité d'avoir des filles dans le clan.

A cet époque, l'indomptable avait écouté et bu ses paroles et par la suite, elle avait déclaré vouloir le plus de filles possibles.
Ce souvenir fit monter un sourire nostalgique aux lèvres de la belle et elle faillit perdre le fil de la conversation.

Le moment tant attendu allait enfin arriver. Ce n'était pas la première fois que Nausicäa attendait un enfant. Elle avait déjà subit une fausse couche et perdu un nourrisson quelques semaines après sa naissance. Tout deux des fils qui n'étaient jamais mort naturellement.

La question était désormais de savoir si elle attendait une fille ou un garçon. Si la fille qu'elle abritait pourrait lui permettre d'accéder plus aisément aux Ha'Sagaris, ou si le fils qu'elle pourrait avoir lui assurait une place près de Varsä. Au fond d'elle, la jeune femme ne voulait n'y de l'une ni de l'autre. La vie dans le désert était déjà bien compliquée, alors rajouter un enfant à sa charge...

Instinctivement, Nausicäa plaça sa main droite contre son ventre comme si elle aurait pu sentir elle même à qui elle donnerait la vie... ou la mort.

« Bien, et si nous commencions ? » murmura t-elle pour les deux autres femmes.



(c) kit par Bebeurre

DC Azaëlle, Johnny, Lalah & Skye
avatar

On m'appelle Joker

MESSAGES : 90
INSCRIT LE : 01/01/2012
PSEUDO HABITUEL : Joker
Joyaux : 4
Posté dans Re: Passé, Présent & Avenir   - Mer 4 Juin 2014 - 10:58

Comme si elle avait le choix ! Evidemment qu’elle allait s’occuper de Nausicäa, Feliadès était encore capable de lui pourrir les quelques années qui lui restaient à vivre si elle s’avisait de lui manquer de respect ou de lui désobéir. Et de toute manière, plus vite elle en aurait fini, plus vite elle pourrait rentrer chez elle et ne plus souffrir de la présence de cette… femme. Renâclant, râlant et pestant à voix basse comme la dernière des folles, elle se leva en boitillant et s’approcha de la fille de sa chef.

«Pff. Tu te ramollis Feliadès. Le roc ramolli, on appelle ça d’la boue.»

Sur cette charmante attention, elle plongea ses yeux enfoncés dans ses orbites, entourés par des rides aussi innombrables que les fils d’une toile d’araignée, dans ceux de l’Indomptable. Elle tint ainsi, immobile, pendant de longues secondes, et finit par poser la main sur son ventre. Une main décharnée et ravagée par le temps, mais la main d’une femme qui pouvait deviner le sexe d’un enfant et la fécondité de sa mère au simple toucher. Alors du respect, avorton. Elle ne savait expliquer son don, et ça n’était généralement pas nécessaire. On lui demandait de s’en servir, et vu que personne ne le partageait, difficile de l’expliquer pour en enseigner la maîtrise par exemple.

«Puah !»

Ce qui se cachait derrière ce cri de mépris net et clair, c’était un dégoût plus qu’intense. Non seulement elle s’était faite engrosser bien en dehors des périodes d’accouplement, mais en plus de ça, histoire de continuer dans sa lancée anti-clan, voilà qu’elle pondait deux chiards ! Pour parfaire le tout, une saleté de mâle, et une fille ! N’était-elle donc pas capable de faire la moindre chose correctement une fois dans sa vie ?!

«Tu es vraiment décidée à pourrir la vie de tout le monde… Non seulement, effectivement tu es enceinte… Mais tu nous en a bricolé deux !»

Aucune subtilité dans l’annonce, de toute façon pour elle, si elle était la fille du chef, elle ne méritait aucun respect de sa part. Et si elle le lui annonçait c’était à contrecoeur, parce qu’elle y était obligée. Elle aurait donné cher pour voir sa tête le jour où elle aurait pondu les deux, un de chaque sexe.

«Un mâle, une fille. Histoire de faire les choses bien. Si tu espérais faire interrompre ta grossesse, tu peux t’asseoir dessus ma fille. Tant que tu peux t’asseoir. Ils vont être vigoureux ces deux là, j’me demande bien où t’es allée pour te faire faire deux monstres pareils.»

Crachant une nouvelle fois par terre -cette fois ci parce que la toux qui lui déchira la gorge était particulièrement violente et amère- elle se tourna vers sa chef.

«Vous savez tout, toutes les deux. Si tu l’ordonnes je pourrai l’accoucher. Mais par Vama ne me demande pas que le fils soit épargné. Tu as assez dérogé à tes principes comme ça !»


Pour utiliser ce compte, faites une demande dans ce sujet.
avatar
Forban du Désert

On m'appelle Feliadès Fille de l'Ombre


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Dunes Mouvantes - Clan des Hà'Sagàris
MON AGE : 39 ans
Féminin
MESSAGES : 52
AGE : 28
INSCRIT LE : 15/07/2013
PSEUDO HABITUEL : Nanaya
Joyaux : 50
Posté dans Re: Passé, Présent & Avenir   - Mer 4 Juin 2014 - 15:07



Des jumeaux. Nausicäa attendait des jumeaux. La nouvelle porta littéralement un coup de grâce à Féliadès, fissurant alors le masque de froideur qu'elle ne cessait de montrer. Si elle s'était préparée aux pires éventualités, jamais elle n'avait imaginé ce genre de nouvelle. Prise au dépourvu, paniquée, angoissée et à la fois agacée, elle resta cependant droite... et fixa sa fille avec des yeux ronds.

Malheureusement, à peine la première nouvelle digérée, la deuxième vint lui donner un énième coup de massue sur la tête.

Une fille et... un garçon... ? Son cœur manqua un battement lorsqu'elle comprit la situation délicate dans laquelle Nausicäa s'était mise. Pourquoi ? Pourquoi Vama lui infligeait-elle ça ? Figée dans sa bulle d'incompréhension, la Fille de l'Ombre fixa le vide un long moment... Oh oui, un long moment... Toutefois, une phrase la ramena de nouveau brutalement à la réalité. Une phrase qui n'avait pas sa place entre les murs de son antre.

« Tais-toi donc Kahan. »

Elle avait osé, oui, cette vieille femme avait osé mentionné les entorses qu'elle faisait pour pouvoir garder son secret pour elle. Ce secret qui pouvait briser à jamais son image de Cheftaine exemplaire... Et elle l'avait fait devant cette fille qu'elle n'avait pas hésité à bannir pour un simple écart. Ainsi, Féliadès avait craqué, en révélant une voix rauque, emplie de colère, mais parfaitement contrôlée... Son regard si froid s'était alors embrasé, pour défigurer la vieille carne dont le comportement commençait à la rendre folle.

« Garde tes réflexions pour toi. »

Sifflant tel un reptile, elle se tourna vers Nausicäa non sans contenir un soupir bruyant.

« De qui sont-ils ? »

Envoyant valser ses pensées concernant l'avenir du sang de son sang, la Cheftaine avait finalement décidé d'en savoir plus sur celui qui était responsable de l'état de sa fille... Peut-être que la réponse allait l'éclairer sur la décision qu'elle devait impérativement prendre à la fin de cet entretien improvisé.





Feliadès Fille de l'Ombre
« Tu connaîtras le vertige… Avant que la flèche ne te fige… »  



avatar
Forban du Désert

On m'appelle Nausicäa l'Indomptable


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : (ex : Muertiga - Les Gargans
MON AGE : 23
Féminin
MESSAGES : 349
AGE : 26
INSCRIT LE : 03/07/2011
PSEUDO HABITUEL : Azaëlle/Johnny/Lalah/Skye
Joyaux : 22
Posté dans Re: Passé, Présent & Avenir   - Jeu 5 Juin 2014 - 4:10

La nouvelle lui fit l'effet d'une bombe. Pour la deuxième fois en peu de temps, son cœur manqua un battement et son souffle fut coupé. Des jumeaux. Deux enfants. Une fille. Un garçon. C'était trop d'un coup. Trop d'éléments à prendre en compte, trop de changements en perspectives... Trop d'enfants. Sa respiration s’accéléra et Nausicäa ne put cacher sa mine surprise et dévastée. Elle était attérée et terriblement effondrée. Lorsqu'elle avait décidé de faire part de sa condition à Féliadès, c'était simplement pour lui faire du mal. Mais désormais, la révélation de Kahan était beaucoup trop dur à accepter.

De leur coté, les deux femmes continuaient à parler, et Nausicäa ne prêta guère attention aux paroles de la vieille sage-femme et de sa mère. Un élément lui fit cependant relever la tête « Mais par Vama, ne me demande pas que le fils soit épargné » . Les paroles de Kahan pénétrèrent l'esprit torturé de la jeune femme tout doucement. Pourquoi lui avait-elle dit ça ? Pourquoi mettre en évidence le fait que le fils ne sera pas épargné ? C'était le principe même du Clan... pourquoi avait-elle ressenti le besoin de le dire?

Enfin, le regard de Féliadès se pencha vers sa progéniture. Au fond de ses yeux, l'indomptable put y lire une grande compassion et un instant de fragilité. Durant quelques secondes qui semblèrent durer une éternité, le temps fut comme suspendu pour les deux femmes. Elles se regardèrent dans les yeux et un sentiment nouveau naquit dans le cœur de Nausicäa. La nouvelle avait ébranlé la fille de l'ombre sans aucun doute et cette part d'humanité resta graver dans la mémoire de l'ancienne Ha'Sagaris.

Mais lorsque Féliadès parla, qu'elle déchira cet instant de paix, la rancune et la froideur reprit le dessus, écrasant tout le reste.

De qui était l'enfant ? Du moins, les enfants ? L'indomptable avait eu de nombreux rapport avec le chef des Tol'Krigareh, Varsä, mais pour brouiller les pistes, elle avait aussi eu quelques nuits mouvementées avec son époux, Jude l'Insondable.
Qui était le père ? Au fond de son être, une voix lui murmurait que c'était Varsä. Qu'il devait en être ainsi, que pour une fois, un enfant, deux enfants, seraient nés de l'amour et non du désir. Mais elle ne pouvait pas révéler cette partie de sa vie à sa mère, alors elle déclara, d'une voix calme et sombre :

« L'homme pour lequel tu m'as vendu. »

A son départ du Clan, Féliadès lui avait proposé d'espionner un autre clan pour elle, en échange de quoi, elle pourrait revenir au sein des Ha'Sagaris à un jour prochain. Ce jour n'était jamais arrivé, mais Nausicäa avait réussi à conquérir le frère du chef des Gargans, au grand plaisir de la Fille de l'ombre.



(c) kit par Bebeurre

DC Azaëlle, Johnny, Lalah & Skye
avatar

On m'appelle Joker

MESSAGES : 90
INSCRIT LE : 01/01/2012
PSEUDO HABITUEL : Joker
Joyaux : 4
Posté dans Re: Passé, Présent & Avenir   - Ven 6 Juin 2014 - 1:55

A ce moment-là, Kahan faillit tout envoyer, lâchant une troisième bombe consécutive dans la demeure de Feliadès. Mais un instinct maternel vieux comme le monde, pour elle qui ne pouvait plus avoir d’enfant, vint la saisir au niveau de cet organe, presque pourri par le temps, gangrené par la haine et le dégoût des autres. Il la transforma, l’espace d’un bref instant, en une mère. Une grand-mère, une arrière grand mère. Et elle n’aurait jamais cru cela possible mais, en une femme qui avait connu les affres de l’amour et du désir fou de l’homme, même si celui-ci était voué à la mort. Fugacement montèrent en elle les sensations perdues de bras puissants, souffles rauques et étreintes presque mortelles au coeur de lieux secrets, inconnus, laissés seuls au monde pour accomplir le devoir des Hà’Sagàri. Le mépris absolu des hommes n’était que peu de choses comparé au désir qu’ils étaient capables d’inspirer. Et si elle connaissait l’identité des enfants, elle savait également que l’Indomptable venait de mentir, pour une obscure raison, à sa mère.

Brisant le silence qui commençait à s’installer d’un vigoureux coup de bâton sur le sol, Kahan s’adressa tout d’abord à Feliadès.

«Les origines de nos enfants ont toujours été des guerriers. Nausicäa est peut-être bannie mais elle reste la chair de ta chair. D’où qu’ils viennent, elle n’est pas assez idiote pour prendre la semence d’un incapable, infirme ou malade. Laisse la déjà digérer l’fruit de ses ébats.»

Puis elle se tourna vers l’Indomptable. Ses sourcils froncés et ses lèvre pincées, elle retenait une volée d’injures plus inventives les unes que les autres, fruit de longues années à pourrir les autres filles du clan dès qu’elles faisaient une bêtise ou dérangeaient la vieille peau dans la sombre chaleur de son antre. Elle fixait très intensément Nausicäa. Si Feliadès n’avait pas l’angle de vision fait pour apercevoir le regard de la vieille mégère, et heureusement, sa fille le prenait de plein fouet. Un regard empli de la haine clanique des Hà’Sagàri envers les hommes, les fautives et les bannies. Mais sous cette couche fielleuse, se dissimulait des avertissements. Elle avait compris. Alors qu’elle fasse attention à ce qu’elle disait. Les vieilles sont des commères qui ont la langue fourchue et bien pendue.

«Quant à toi… Tu es la pire chieuse que j’ai connu ! La prochaine fois que tu nous ponds un chiard, arrange-toi pour faire ça correctement. Maintenant que je sais ce qu’il t’attend, tu vas devoir revenir. Régulièrement. J’ai comme l’impression qu’ils vont être vigoureux. Vama va t’en faire baver mon enfant.»

Elle laissa une violente quinte de toux passer, et fixa une par une les deux filles.

«A-t’on encore besoin de mes services ? Feliadès. Prépare les autres filles. Si y’avait eu qu’un garçon dans son ventre ça m’aurait pas gêné outre mesure qu’à force de la voir, les filles finissent par la lapider. Là y’a une future Hà’Sagàri. Et j’veux pas la perdre, débrouille toi pour qu’elles comprennent et évitent de lui jouer un sale tour.»


Pour utiliser ce compte, faites une demande dans ce sujet.
avatar
Forban du Désert

On m'appelle Feliadès Fille de l'Ombre


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Dunes Mouvantes - Clan des Hà'Sagàris
MON AGE : 39 ans
Féminin
MESSAGES : 52
AGE : 28
INSCRIT LE : 15/07/2013
PSEUDO HABITUEL : Nanaya
Joyaux : 50
Posté dans Re: Passé, Présent & Avenir   - Ven 6 Juin 2014 - 13:05



Nausicäa la haïssait pour ce qu'elle avait fait, cela n'était pas nouveau... Mais lancer une nouvelle réflexion alors que le climat était tendu n'arrangea pas du tout l'état de la Cheftaine. Prenant une bouffée d'air en fixant sa fille des yeux, Féliadès s'était retenue... Oui elle s'était retenue de foncer vers elle pour lui asséner une gifle afin de lui rappeler pourquoi elle avait vécu loin des Hà'sagàris pendant de longues années. N'avait-elle pas compris que cela lui avait fait du mal aussi mais qu'elle n'avait pas eu le choix, et ce pour l'équilibre tout entier du Kerkeïs ?

La colère, elle allait et venait par vague, pourtant, la Fille de l'Ombre arrivait à la contenir... Le faciès de nouveau de glace, le regard pénétrant, elle s'attarda alors sur la future mère, puis, sur celle qui venait de leur annoncer la nouvelle. Kahan ne savait pas sur quel terrain glissant elle s'engageait en tentant de lui faire la morale... D'autant plus que cette vieille Averna semblait d'humeur à dire des choses qui n'avaient pas lieu d'être... Toutefois, contre tout attente, l'ancienne se tourna finalement vers Nausicäa, enfin de lui cracher une nouvelle vérité à la figure.

Lassée, Féliadès soupira... longuement... Et ce ne fut que lorsque sa voix s'évanouit enfin qu'elle décida de prendre la parole, de façon assassine.

« Merci pour ton aide Kahan. Mais laisse nous si tu souhaites continuer à parler pour ne rien dire. »

La présence de la sage-femme était essentielle pour la mise en place d'un plan, malheureusement, elle était si... imprévisible que la Cheftaine craignait vraiment d'imploser pour révéler un semblant d'émotions au grand jour. Ainsi, elle s'approcha du duo, toujours avec cette grâce désinvolte qui était sienne, dans le but de mettre les points sur les « i » en usant de sa voix glaciale.

« La situation est complexe. Je ne supporterai pas une réflexion de plus. D'aucune d'entre vous.»

Imposante, elle posa alors successivement ses yeux étincelants sur Kahan, puis... sur sa fille.

« Sache que je ne suis pas contre ton retour ici, Nausicäa. Mais je doute que tu puisses... A moins de trouver une bonne raison qui éviterait qu'une guerre éclate avec les Gargans tout en te protégeant... »

A nouveau, durant quelques secondes, la fille de l'Ombre se sentit... peinée. Oui, peinée de voir le sang de son sang dans cet état, attristée de la savoir ailleurs alors qu'elle allait être durement éprouvée par une grossesse multiple... désemparée de ne rien pouvoir faire alors qu'elle s'était sentie prête à balayer le passé. Toutefois, elle se reprit rapidement, en fronçant tout de même les sourcils pour essayer de rattraper son élan de faiblesse.

« Sauf si tu souhaites repartir, et ne plus jamais remettre les pieds ici. Je ne vais pas te forcer. Tu fais bien ce que tu veux après tout. »

Agacée, la Cheftaine n'avait pu contenir une pointe de nostalgie dans ses mots. Ainsi, elle tourna le dos aux deux femmes, vexée d'être aussi vulnérable, puis se dirigea vers un endroit à l'ombre pour y chercher de l'eau. Comment pouvait-elle réfléchir sérieusement avec toutes ces émotions ? Entre Nausicäa, le fils à venir, son secret et les Gargans... la Forbanne n'arrivait pas un trouver un plan qui lui permettrait de mettre sa progéniture à l'abri, ainsi que les autres femmes... Il fallait croire qu'un nouveau choix s'imposait... Un choix qui lui rappelait étrangement celui qu'elle avait du faire avec la célèbre Indomptable.





Feliadès Fille de l'Ombre
« Tu connaîtras le vertige… Avant que la flèche ne te fige… »  



avatar
Forban du Désert

On m'appelle Nausicäa l'Indomptable


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : (ex : Muertiga - Les Gargans
MON AGE : 23
Féminin
MESSAGES : 349
AGE : 26
INSCRIT LE : 03/07/2011
PSEUDO HABITUEL : Azaëlle/Johnny/Lalah/Skye
Joyaux : 22
Posté dans Re: Passé, Présent & Avenir   - Jeu 19 Juin 2014 - 10:36



La phrase qu'elle laissa en suspend eut l'effet estompé. Kahan s'approcha vers elle pour lui faire la morale. Comme si elle n'avait jamais subit de grossesse, la vieille femme l'a mit en garde plus d'une fois. Nausicäa savait très bien la douleur et l'inconfort qu'elle allait subir dans les prochains mois. Les paroles de la sage-femme n'eurent donc aucun effet sur elle. Au contraire, cela l'agaça encore plus et elle se renfrogna d'avantage.

Enfin, lorsqu'elle détourna le visage, elle sentit le regard de Féliadès se poser sur elle et c'est d'une froide comme à son habitude que sa mère s'exprima. Cette dernière exprima son accord pour qu'elle revienne dans le clan. Un accord voilé par la réalité.

« En effet, Jude ne me laissera pas revenir comme ça. Mais un accident est vite arrivé... » ajouta-t-elle presque pour elle même.

La petite phrase qu'ajouta Féliadès piqua au vif la jeune femme. Tu fais bien ce que tu veux. Nausicäa arqua un sourcil interrogateur et pinça les lèvres. Tant de mots se bousculaient dans sa bouche mais aucun ne sorti. Non, elle se devait de rester calme et sereine. Chaque chose en son temps, et pour l'heure, il fallait entrer dans les bonnes grâces de la Fille de l'ombre.

« Hum... je ne sais pas trop. Je dois dire que je ne m'attendais pas à une nouvelle comme celle là.  Mon accouchement se fera parmi les Ha'Sagaris, mais je resterai chez les Gargans avant cela. »

Enfin, l'indomptable se leva d'un bond. Elle fixa quelques instants Kahan puis Féliadès. Maintenant qu'elle était parmi les Ha'Sagaris, elle n'avait qu'une envie, partir le plus loin possible. Cela faisait des années qu'elle rêvait de revenir dans le kerkeïs. A son entrée, elle avait éprouvé une grande joie mais désormais, quelques minutes plus tard seulement, c'était elle qui écourtait la conversation pour rentrer. La nouvelle qu'abritait son ventre méritait une grande réflexion. Elle n'avait pas vraiment encore décidé ce qu'il adviendra de son fils, mais au fond d'elle, elle savait qu'elle ne pourrait l'abandonner. Ses enfants seraient peut-être la clé de son avenir, un moyen de parvenir à ses fins.

Mais pour le moment, Nausicäa savait qu'elle devait être patiente. En raison de cette grossesse peu ordinaire, elle avait acquis un laissé passé pour venir rejoindre les siennes.



(c) kit par Bebeurre

DC Azaëlle, Johnny, Lalah & Skye
avatar
Forban du Désert

On m'appelle Feliadès Fille de l'Ombre


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Dunes Mouvantes - Clan des Hà'Sagàris
MON AGE : 39 ans
Féminin
MESSAGES : 52
AGE : 28
INSCRIT LE : 15/07/2013
PSEUDO HABITUEL : Nanaya
Joyaux : 50
Posté dans Re: Passé, Présent & Avenir   - Dim 22 Juin 2014 - 12:07



Jude. Voilà un problème de taille que la Fille de l'Ombre ne pouvait gommer d'un simple tire de flèche. Sa fille allait devoir rester à ses côtés, malgré son état... Et la suivre allait être bien compliqué. Il fallait un plan, et un plan de taille pour pouvoir mener à bien cette grossesse unique. Mais l'élaborer n'allait pas être une mince affaire.

Pensive tout en affichant toujours un faciès de glace, Feliadès laissa un lourd silence s'installer avant de s'exprimer pour mettre les choses au clair.

« Très bien, si ton choix est fait. Tu vas regagner les Gargans, Aeron va t'accompagner pour le retour. »

D'un pas léger, la Cheftaine traça sa route vers l'entrée de son antre pour intercepter une des femmes de son clan, et lui demander d'aller chercher celle qui répondait à l'appellation de Feu Ardent. Bien trop instable dans ses sentiments, elle ne voulait pas être confrontée au sang de son sang plus longtemps, de peur de prendre des décisions de cœur et non celles d'une véritable dirigeante. Ainsi, elle se tourna une nouvelle fois vers la future mère, en laissant cependant un air plus doux passer sur son visage si hautain.

« Elle va arriver d'ici quelques secondes, si tu n'es pas prête à partir ou si tu as d'autres questions dis le moi, tu peux rester. »

N'attendant pas une réponse directe de Nausicäa, elle planta alors son regard sombre dans celui de la vieille Sage femme qui était toujours là, pour une ultime requête.

« Sur le chemin du retour, passe chez Aphraël rapidement. Dis lui de venir me voir, que c'est urgent. Les petites peuvent l'accompagner, comme ça, nous les aurons sous les yeux, cela ne me pose aucun problème. »
« Feliadès ? Oh... Nausicäa... »

La Prophétesse et Guérisseuse du Clan qui venait de faire son entrée plus vite que prévu ne put cacher sa surprise, mais aussi sa joie de voir cette jeune femme qu'elle avait vu grandir... Cela commençait à faire du monde... Trop de monde  pensa la Cheftaine qui ne cessait de penser à divers plans pour éviter qu'une guerre n'éclate avec les Gargans... Il lui fallait de l'air, et Aphraël pour discuter de tout cela.

« Aeron... Je voudrais que tu la raccompagnes... A l'endroit que vous connaissez. »

Comme si le temps lui manquait, la fille de l'Ombre ne prit pas le temps d'expliquer le pourquoi du comment de cette situation. Après tout, ce n'était pas à elle d'éclairer la nouvelle venue sur l'état de santé de sa fille surtout si cette dernière ne voulait pas ébruiter la chose. Ainsi, elle se contenta de regarder Aeron, sans dire un mot de plus et attendit une quelconque réaction... une boule étrange dans l'estomac... Était-ce l'idée de se séparer de sa fille qui la mettait aussi mal ? Oh sûrement... Mais ça, personne ne le saurait jamais...

Oh non... Jamais.





Feliadès Fille de l'Ombre
« Tu connaîtras le vertige… Avant que la flèche ne te fige… »  



avatar

On m'appelle Joker

MESSAGES : 90
INSCRIT LE : 01/01/2012
PSEUDO HABITUEL : Joker
Joyaux : 4
Posté dans Re: Passé, Présent & Avenir   - Dim 22 Juin 2014 - 12:30

La vieille femme en avait marre de tout ça. Son travail était simple et elle le faisait avec une efficacité redoutable. Mais n’être que Sage-Femme ne l’empêchait pas d’être mère, Hà’Sagàri, ayant vu passer des femmes innombrables au fil des années. Quel que soit leur poste, leur travail, leurs convictions. La souffrance d’une mère était, quoi qu’il arrive, universelle. Et en l’occurrence, si Feliadès gardait avec une maestria magistrale son masque de froideur, l’émotion de la mère était perceptible. Ce que beaucoup ne pouvaient sentir. Être une mère ne suffisait pas. Le temps était un facteur des plus importants. Et s’il était compté à la sage-femme acariâtre, il lui était en revanche d’une grande utilité pour déceler les émotions des gens. Y compris de sa chef.

Elle hocha la tête sans rien dire. Tout ce qu’elle voulait transmettre, ou devait faire partager, avait été dit. Nul besoin de plus s’étendre. Au risque que l’une des deux finisse par l’égorger. Le venin de l’âge était bien trop présent en elle pour qu’il soit contrôlable, chaque parole était emplie de fiel et de reproches. Ca elle n’en manquait pas.

«C’est compris. Bonjour, Feu Ardent.»

Elle sortit sans plus de cérémonie, de son pas lent et claudicant, direction l’antre de la Marche Nuit. Elle jeta un dernier regard à Feliadès, où, chose rare, brillait une once, à peine perceptible, de compassion. Et ce n’était ni Nausicäa, ni Aeron qui risquaient de la percevoir.

Lentement, mais sûrement, elle se présenta à l’entrée du domicile de la jeune conseillère. Feliadès et elle devaient certainement être les deux seules femmes du clan à connnaître son secret. Son infirmité, qui bien qu’elle fasse partie des soeurs Hà’Sagàri, en faisait une femme impropre aux lois du clan.

«La Fille de l’Ombre te demande, Marche Nuit. Tu peux prendre ton marmot et Cherune avec toi. C’est important.»

Ayant accompli sa mission, elle se retira dans la solitude de son antre. Que Vama vienne la chercher, par tous les dieux. Cette fatigue, elle en avait plus qu’assez. Si son esprit restait aiguisé malgré les grains de folie que le temps semait peu à peu dans son esprit, elle vieillissait, son corps n’était plus qu’une épave impropre à toute activité, et elle n’était plus bonne qu’à deviner le sexe d’un enfant. Elle pouvait en deviner un peu plus en se concentrant, comme sa vigueur future, et dans le cas de Nausicäa, l’identité du père. Sans connaître l’homme en question, elle avait bien compris qu’elle mentait.


Pour utiliser ce compte, faites une demande dans ce sujet.
avatar
Forban du Désert

On m'appelle Nausicäa l'Indomptable


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : (ex : Muertiga - Les Gargans
MON AGE : 23
Féminin
MESSAGES : 349
AGE : 26
INSCRIT LE : 03/07/2011
PSEUDO HABITUEL : Azaëlle/Johnny/Lalah/Skye
Joyaux : 22
Posté dans Re: Passé, Présent & Avenir   - Mar 15 Juil 2014 - 10:14

Nausicäa attendit quelques instants que Aeron arrive. Les deux femmes se connaissaient depuis très longtemps et malgré tout, un certain malaise pesait toujours entre elles. Petites, elles avaient joué ensembles mais le chemin qu'avait prit l'indomptable n'avait su rapprocher les deux forbannes.

Lorsqu'elle pénétra dans l'habitat de Féliadès, elle ne prononça aucun mot et attendit patiemment. Nausicäa croisa son regard mais elle n'y lu rien de particulier, si ce n'est une simple surprise de la voir à l'intérieur du campement.

Enfin, Nausicäa tourna son visage vers celui de sa mère. Elle ouvrit la bouche comme si elle avait quelque chose à lui dire puis se ravisa. Non, il était temps de partir.

Alors, sans un mot elle se dirigea vers la sortie du kerkeïs. Plus elle avançait vers le grand portail, plus son pas se faisait lent. Devant les grilles, Nausicäa se retourna une dernière fois et un pincement au cœur lui coupa le souffle. Elle n'aurait jamais pensé que revenir dans le clan la bouleverserait autant.

Machinalement, elle porta une main à son ventre et soupira.

Le plus dur rester à venir, et enfin, elle pourrait se reposer et avoir la vie qu'elle méritait tant.



(c) kit par Bebeurre

DC Azaëlle, Johnny, Lalah & Skye

On m'appelle Contenu sponsorisé

Posté dans Re: Passé, Présent & Avenir   -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum