AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
» Communication externe
par Loth de la Vision Mar 21 Juin 2016 - 15:06

» Réversa [ TOP ]
par Invité Ven 27 Mai 2016 - 8:21

» Le monde de Dùralas
par Invité Jeu 26 Mai 2016 - 7:00

» Anthalia
par Invité Dim 22 Mai 2016 - 15:17

» Marbrume, La Cité des Damnés
par Invité Lun 16 Mai 2016 - 15:07

» Questionnaire pour soutenir infinite RPG !
par Invité Sam 14 Mai 2016 - 17:33

» Escalus
par Invité Jeu 12 Mai 2016 - 9:02

» Mass Effect : Reborn
par Invité Mar 10 Mai 2016 - 15:00

» Forum en pause
par Asàf Lysereän Mar 10 Mai 2016 - 13:47


Celui qui aspire à un avenir paisible s'est trompé en choisissant l'Île Blanche

avatar
Peuplade

On m'appelle Chilali Kohanakishi


Infos Personnage
RANG: ancienne éclaireuse devenue... déserteuse ?
VILLE & APPARTENANCE :  Hrim [sud-est] ; Clan Kohanakishi
MON AGE :  20 ans
Féminin
MESSAGES : 858
AGE : 39
INSCRIT LE : 14/03/2012
PSEUDO HABITUEL : Alyaa
Joyaux : 270
http://www.ile-joyaux.com/t593-empreintes-dans-la-neige-le-temps-s-estompe-reflets-d-argent http://www.ile-joyaux.com/t568-chil-tombe-le-masque
Posté dans Celui qui aspire à un avenir paisible s'est trompé en choisissant l'Île Blanche   - Lun 2 Juin 2014 - 6:42

Rappel du premier message :

Suite de La douleur persiste pour qui n'a pas d'espoir.


Précédemment... Jörd a écrit :

Voilà maintenant quelques jours qu'ils avaient quitté les contreforts de la chaine d'Adiem pour remonter vers le nord. La route était longue de part la distance et l'état des marcheurs. Jörd se demandait quel accueil leur sera réserver s'ils se rendaient dans l'antre de Peottre, car c'était la destination qu'elle envisageait.

Ils s'éloignaient de la zone de combat et pour éviter toute mauvaise rencontre empruntaient des sentiers détournés. Jörd surveillait l'état de Jens, elle n'avait pas envie qu'il lui claque entre les doigts et s'occupait avec Chilali des soins. Mais elles ne pouvaient rien faire contre les blessures invisibles, celles de l'esprit et du cœur. La relation entre les deux matrosciens avait été affectée par l'épisode de la grotte. Jörd ne pouvait blâmer Jens d'en vouloir à Skye pour la mort de ses hommes. Mais cela, elle n'y pouvait rien, néanmoins elle essayait de continuer à discuter avec son ancien geôlier quand il était d'humeur à parler.





❝ Celui qui aspire à un avenir paisible s'est trompé en choisissant l'Île Blanche ❞



Loin au-dessus d'eux, les sommets coiffés d'un voile scintillant témoignaient d'un vent fort et glacé tandis qu'à leurs pieds soufflait une brise matinale sans conséquence. C'était l'aube du quatrième jour et le flanc nord de la chaîne d'Adiem leur offrait un répit certain contre le williewaw qui sévissait au sud.

Chil faisait l'inventaire de ses réserves médicinales : il ne restait plus grand chose. Alenoä, en bonne guérisseuse, lui avait donné plus qu'il n'en fallait pour Skye mais elle n'avait pu prédire leur rencontre avec Jens et ses hommes et les blessures supplémentaires dont il faudrait s'occuper. Le flacon de kärsvard était vide et l'onguent ne durerait plus très longtemps.
Elle leva les yeux sur leur camp de fortune. Un feu, près duquel se réchauffait Jens avec l'interdiction de s'en éloigner sous peine d'avoir affaire à Jörd, et une tente désuète faite de simples peaux de bête tendues entre quatre bâtons profondément enfoncés dans la neige. De quoi abriter deux personnes serrées l'une contre l'autre. Autant dire qu'aucun des quatre n'aimait y passer la nuit mais c'était ça ou affronter les vents nocturnes et ne pas fermer l'œil. Jens, le plus blessé d'entre eux, avait la chance - du point de vue de Chil - de dormir contre le flanc de Gara qui le maintenait au chaud quoiqu'il arrive tandis que Jörd et elle s'occupait de monter la garde à tour de rôle. Lorsque venait son tour, d'ailleurs, Skye lui tenait parfois compagnie et elle retrouvait, dans ses moments-là, la complicité qui les liait avant cela.

Pourtant, depuis les évènements de la grotte, la jeune éclaireuse n'était pas très bavarde. Elle était obnubilée par la plus étrange des choses, une chose qu'elle ne pouvait pas encore partager avec son amie la Matroscienne : la nature-même de son lien. Deux jours plus tôt, au réveil, elle s'était soudain souvenue des formes inhabituelles qu'il avait pris ; son aspest grumeleux, fendu ou boursoufflé n'avait rien à voir avec l'aspect poli, satiné ou lustré dont elle était coutumière. Alors, Chil l'avait testé et avait découvert les entrelacs végétaux mêlés à sa glace familière... Un lien de Terre ! A la fois émerveillée et destabilisée par cette découverte, elle se sentait aussi vulnérable que puissante. Quel avenir lui destinait le Gardien pour lui faire un tel cadeau ? Son regard avait alors cherché les gestes de Jörd avec plus d'attention. Était-elle la seule ou sa nouvelle alliée avait-elle elle aussi reçu ce don ?
Le moment venu, li faudrait qu'elle lui en parle. Pour l'heure, elle ne se sentait pas capable de se confier.

Tirée de ses pensées par l'envol de Gara parti en chasse, elle se rapprocha du feu de camp où grillait leur déjeuner. Le fûmé la mit en appétit aussi sûrement que la douceur matinale de la montagne.

Milice

On m'appelle Skye Lewis


Infos Personnage
RANG: Chilali, Jens et Jörd
VILLE & APPARTENANCE : Milice - Soldat, Spécialiste en explosif
MON AGE : 26 ans
MESSAGES : 359
INSCRIT LE : 16/11/2011
Posté dans Re: Celui qui aspire à un avenir paisible s'est trompé en choisissant l'Île Blanche   - Lun 22 Sep 2014 - 10:04

L'arme tendue devant elle, l'étrangère en ligne de mire, Skye retrouvait enfin des sensations perdues. C'était une soldate, elle était faite pour la guerre, pour se défendre et attaquer. Elle ne s'était pas rendue compte jusque-là à quel point tout cela lui avait manqué. Elle se sentait puissante et en sécurité, un blaster au bout des mains.
Les sourcils froncés par la concentration, elle ne manqua pas une miette de l'échange. Elle comprit sans trop de difficultés les dires de la nouvelle arrivante, les menaces implicites de Chilali, et la requête de Jörd. Alors, la rouquine répondit à l'interrogation de Jens sans pour autant détourner son regard.

« Il est question de savoir si la femme est une déserteuse. » Skye n'avait toujours réussi à traduire exactement ce mot, alors elle essaya de l'expliquer : « Je pense que c'est une sorte de rejeter. Une non-croyante, je dirais même. Je n'ai toujours pas vraiment saisi qui était leur Dieu, Chil en parle comme d'une entité réelle et présente. » La matroscienne pointe du bout du menton Oonvula et continua « Elle nous accuse d'être justement de ce côté-là et prétend venir d'un village a coté si j'ai bien compris. Jörd lui demande l'hospitalité. »

Skye espéra avoir tout saisi, mais c'était du moins l'impression qu'elle avait. L'atmosphère était tendue autour du camp et chacun était sur une position défensive, prêt à riposter à la moindre alerte. Étrangement, la milicienne ne pouvait s'empêcher de ressentir un mauvais pressentiment. Elle avait toujours été douée pour juger les gens du premier regard, et cette fois-çi la jeune étrangère ne lui disait rien qui vaille...
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Celui qui aspire à un avenir paisible s'est trompé en choisissant l'Île Blanche   - Dim 5 Oct 2014 - 5:45

Oönvüla réalisa seulement qu'Etrange Visage tenait son surnom du fait d'un masque. La surprise gâcha donc le regard furibond qu'elle avait voulu adresser à celle qui osait remettre en questions la parole d'une Haesfür... ! Du moins son mensonge n'avait pas été rejeté d'office.

"Mes actes parleront pour moi, oui." finit-elle par répondre, alors que ses oreilles frémissaient encore d'avoir entendu une langue inconnue. "Mais vous ne pensez vraiment pas que je vais mener de parfaits étrangers aux miens sans même exiger de connaître leur nom et leurs intentions, si ?" ajouta-t-elle, non sans un sourire moqueur. "Alors, qui êtes vous ? Et qu'en est-il de ces deux-là ?" dit-elle en désignant les deux étrangers, sans dissimuler la curiosité dans sa voix. "Des étrangers, dont l'une est armée, n'est-ce pas ? Et vous n'êtes que deux pour les garder... Est-ce qu'elle comprend notre langue ?"

Si Oönvüla jouait son propre rôle, peu aurait importé la tension du moment, elle n'aurait manqué de poser davantage de questions, surexcitée par la perspective de pouvoir parler avec des étrangers. Mais la situation étant ce qu'elle était... La pauvre déserteuse devait s'en tenir à un comportement réservé.
avatar
Peuplade

On m'appelle Jörd Hræsvelg


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Les Cimes Hérisées _ Early Dawn
MON AGE : 25 ans
Féminin
MESSAGES : 131
AGE : 32
INSCRIT LE : 11/07/2012
PSEUDO HABITUEL : /
Joyaux : 105
http://www.ile-joyaux.com/t868-dualite-aventureuse-jord http://www.ile-joyaux.com/t859-jord-hraesvelg
Posté dans Re: Celui qui aspire à un avenir paisible s'est trompé en choisissant l'Île Blanche   - Mer 8 Oct 2014 - 12:05

Jörd écouta les réponses d'Oonvüla. Elle comprenait la méfiance de celle-ci et aurait également demander des garanties avant de révéler la position de son village. D'autant que Skye était armée et prétendre que les deux matrosciens étaient leurs prisonniers pouvaient paraitre étrange aux yeux de personnes étrangères à leur groupe. Pourtant l'erfeydienne continuait de considérer Jens comme son prisonnier, quant à Skye elle ne savait pas trop. Jusqu'à présent, le comportement de l'amie de Chilali lui conférait le bénéfice du doute car si elle avait voulu s'enfuir elle aurait pu le faire depuis longtemps. Néanmoins que la soldat est récupérée cet armement inconnu ne lui plaisait pas forcément. Reportant son attention sur l'intruse, Jörd réfléchit à la réponse qu'elle lui fournirait.

- Jörd du clan Hraesvelg, membre des Early Dawn, déclina-t-elle sans savoir que sa faction avait disparu durant sa captivité. Et l'un d'eux est mon prisonnier, ajouta-t-elle en désignant les matrosciens. Ne va pas croire que parce qu'elle est armée nous sommes démunies, nous contrôlons la situation...

Et cela parce qu'elle avait fait confiance à sa compatriote quant aux intentions de Skye et que cette dernière ne s'était pas montrée hostile.

- Sinon oui, elle comprend quelques mots.

Jörd n'avait pas envie de braquer son interlocutrice en lui dévoilant que la matroscienne saisissait plutôt bien l'erfeydien. Par contre, elle se demandait comment convaincre Oonvüla de les conduire au village. Peut-être en laissant Jens et Skye hors du village et en se rendant Chilali ou elle-même refaire le stock.

- Je comprends ta méfiance et que tu veuilles protéger ton village mais nous avons besoin de médications. Je compte bien les garder en vie pour qu'ils nous en apprennent plus sur les envahisseurs. Jörd se demanda si Oonvüla avait conscience de la présence des étrangers sur leur terre et de la source de renseignement que représentait Jens et Skye. Si tu ne veux pas les voir dans ton village soit, mais il est nécessaire que l'une de nous s'y rende. dit-elle en pointant Chilali puis elle.

Elle se demanda si elle était parvenue à convaincre l'intruse.


Guide des Erfeydes
avatar
Peuplade

On m'appelle Chilali Kohanakishi


Infos Personnage
RANG: ancienne éclaireuse devenue... déserteuse ?
VILLE & APPARTENANCE :  Hrim [sud-est] ; Clan Kohanakishi
MON AGE :  20 ans
Féminin
MESSAGES : 858
AGE : 39
INSCRIT LE : 14/03/2012
PSEUDO HABITUEL : Alyaa
Joyaux : 270
http://www.ile-joyaux.com/t593-empreintes-dans-la-neige-le-temps-s-estompe-reflets-d-argent http://www.ile-joyaux.com/t568-chil-tombe-le-masque
Posté dans Re: Celui qui aspire à un avenir paisible s'est trompé en choisissant l'Île Blanche   - Ven 10 Oct 2014 - 14:59

Chil se garda de répliquer à propos de Skye même si elle brûlait de tromper les apparences à son sujet. Elle avait envie de dire que le Gardien la lui avait confié (ce qui constituait, en soi, un gage de confiance), qu'elle avait passé des mois avec elle, qu'elle avait toute confiance en elle au point de lui confier sa vie et qu'en outre, Skye s'était retournée contre son propre peuple pour la protéger d'un tir ennemi. Aux yeux de Chil, cela valait toutes les preuves du monde que Skye était digne du crédit qu'elle lui accordait. Mais elle savait aussi que ces paroles n'auraient pas suffisamment de poids pour faire basculer l'opinion d'Oönvula. Elle avait elle-même dit à cette dernière que les mots seuls ne pouvaient pas les convaincre de sa bonne foi. Pourquoi l'inverse serait-il vrai ?
Aussi se contenta-t-elle de décliner son identité, ne citant que son clan cependant. En effet, les échanges concernant l'intégration du Clan Kohanakishi au sein de la faction des Bois de Koun n'avaient pas encore abouti lorsqu'elle avait quitté Pleyrion et en l'absence de nouvelle, elle ne voulait rien présumer de leur conclusion.

Elle jeta un vif coup d'œil à leur prisonnier blessé puis à Skye qui faisait la traduction avant de reporter son attention sur la jeune Haesfür. Puis elle acquiesça lorque Jörd proposa que l'une d'entre elles, seulement, se rende au village pour les médicaments. La proposition lui paraissait correcte et juste. De cette manière, elle montraient leurs bonnes intentions sans risquer inutilement des conflits.
Et si par malheur le village se révélait être un traquenard, ils ne seraient pas tous pris dans le même filet.

C'était parfait.
Du moins, c'est ce qu'elle croyait.
avatar
Milice

On m'appelle Skye Lewis


Infos Personnage
RANG: Chilali, Jens et Jörd
VILLE & APPARTENANCE : Milice - Soldat, Spécialiste en explosif
MON AGE : 26 ans
Féminin
MESSAGES : 359
AGE : 25
INSCRIT LE : 16/11/2011
PSEUDO HABITUEL : Azaëlle haha
Joyaux : 73
Posté dans Re: Celui qui aspire à un avenir paisible s'est trompé en choisissant l'Île Blanche   - Lun 13 Oct 2014 - 9:23

Lorsque Skye se mit à parler, elle sentit immédiatement le regard de l'étrangère posé sur elle et sur Jens. Quelque chose dans ce coup d'œil lui donna des frissons.Lorsque Skye se mit à parler, elle sentit immédiatement le regard de l'étrangère posé sur elle et sur Jensi Quoiqu'il en soit, la jeune femme continua de décrire ce qu'il se passait devant ses yeux, mais cette fois-ci, elle se rapprocha de Jens et baissa le ton de sa voix :

« Elle parle de nous. Je crois qu'il s'agit de fait que je sois armée. Jörd explique que je comprends quelques mots. Visiblement, elle minimise la donne. »

Puis au détour de la dernière phrase de Jörd, la rouquine s'arrêta et arqua un sourcil interrogateur à l'adresse de son amie Chilali. Une personne devrait l'accompagner, laissant les trois autres ici. Cette idée n'était pas sans rassurer la milicienne qui voyait là une occasion alléchante pour l'étrangère de diviser les troupes. À force de temps passé aux Erfeydes, Skye avait comprit qu'il n'existait pas de stratégie militaire telle quelle l'avait apprit à Matroos. Les erfeydiens étaient des gens assez dispersés et pas dès plus organiser. Mais la milicienne s'était bien retenue d'en faire part à Chil, ne souhaitant pas la vexer. Ce peuple était très fier, elle s'en était vite rendu compte.

Enfin, elle reporta son attention sur Jens et déclara :

« Je sens mal l'affaire... il y a quelque chose qui se trame. »

Instinctivement, elle tendit son regard sur les environs, mais ne capta rien d'autre que la flore sauvage. Quelqu'un de plus aguerri et expérimenté à la traque aurait sans doute repéré quelques incohérences mais pour Skye, tout semblait normal.

« Je dois me faire des idées. Ce pays me rend parano. » grommela-t-elle pour elle-même.



avatar
Milice

On m'appelle Jens von Schroeder


Infos Personnage
RANG: Déserteur de la milice, ancien capitaine
VILLE & APPARTENANCE : Errande ; fils de bourgeois
MON AGE : 32 ans
Masculin
MESSAGES : 735
AGE : 27
INSCRIT LE : 02/01/2012
PSEUDO HABITUEL : Jezibaba
Joyaux : 1434
http://www.ile-joyaux.com/t554-jens-von-schroeder-ou-le-mythe-d-icare http://www.ile-joyaux.com/t368-jens-von-schroeder
Posté dans Re: Celui qui aspire à un avenir paisible s'est trompé en choisissant l'Île Blanche   - Lun 13 Oct 2014 - 16:33

Les yeux plissés, Jens se concentrait à la fois sur les propos des boréaliennes et sur ceux de Skye qui lui faisait la traduction. Il tentait tant bien que mal de faire la corrélation entre chacun des langages, associant maladroitement certains mots avec d'autres, mimant les mouvements des lèvres des autochtones tandis qu'elles échangeaient ce qu'il ne comprenait que par sa compatriote.

Malgré sa concentration et sa méfiance constante envers ses geôlières tout autant que pour la nouvelle arrivante, l'officier eut un instant d'incompréhension lorsque la matroscienne lui dit qu'il existait de ces mages qui ne croyaient en aucune entité. Mais alors, comment justifiaient-ils ces pouvoirs dont ils étaient dotés ? Jens lui-même ne pouvait qu'admettre son existence, sans pour autant parvenir à définir si ce "dieu" était doté de bonnes ou de mauvaises intentions.

La demande d'hospitalité de Jörd le fit se raidir brusquement. Côtoyer ces guerriers en petit nombre lui avait déjà coûté l'usage d'un bras et l'avait salement amoché. Alors en rencontrer tout un village, quand bien même le tiendrait-on à l'écart, il était pris d'un doute soudain concernant sa longévité. Et malgré le talent au combat qu'il connaissait de Skye, et celui qu'il avait éprouvé de Chilali et Jörd, il ne donnait pas cher d'elles si une dizaine de barbares décidaient de le prendre en charge.

Ses yeux continuaient d'observer chaque fait et geste des boréaliennes tandis qu'il n'avait d'ouïe que pour les rapports de la matroscienne. Avant même qu'elle n'ait dit qu'ils semblaient être le sujet de l'autre discussion, Jens avait déjà senti leur attention pesante planer au dessus d'eux. Quoi de plus normal que leur présence inquiète la jeune femme ? Mais le ressenti de sa compatriote ne le rassura guère. Son intuition restait celle d'une femme formée au sein de la milice matroscienne et était donc fiable du point de vue du seul être revêtant un uniforme. Le poing serré, il s'était avancé jusqu'à se retrouver à peine plus avancé que Skye et, curieusement, légèrement devant elle. Qu'espérait-il, n'étant ni armé ni en état de l'être ? Et que fichait-il entre cette femme qui l'avait pris pour cible, et celles qui l'auraient brûlé, gelé ou enseveli sans la moindre difficulté ? Peut-être se donner l'impression de protéger tout qui pouvait lui rappeler sa Matroos natale, ou du moins ce qu'il en restait à présent.



AVATAR ©SKYE ♥

Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Celui qui aspire à un avenir paisible s'est trompé en choisissant l'Île Blanche   - Mar 4 Nov 2014 - 0:26

Avec toute la maîtrise de soi dont elle était capable, Oönvüla posa un regard imperturbable sur Jörd. En croisant les bras, pour bien faire sentir le sérieux de la situation. Pesant le pour et le contre.

Alors qu'il n'y avait pas le moins du monde à hésiter ! Séparés, ils seraient plus vulnérables, et elle serait plus à même de joindre les siens s'ils étaient bien dans les parages, fait qu'elle espérait, aussi bien pour elle que pour eux. Car si tel n'était pas le cas - et s'il en s'en sortait -, elle aurait quelques mots à leur dire, à sa manière.

Quant à ses étrangers... Quelques mots seulement ? Elle parle pourtant beaucoup depuis tout à l'heure. Mais cela, Oönvüla le garda pour elle. Cela serait vérifier en temps voulu. Malgré sa curiosité dévorante, il ne s'agissait pas de sa priorité première. Difficile de détrôner la survie.

La déserteuse hocha finalement la tête.

"Soit." dit-elle. "Je mènerai l'une d'entre vous aux miens, où elle pourra présenter sa requête à mon Hän."

Et enfin, quand les erfeydiennes eurent choisi, Oönvüla sentit la tension quitter peu à peu son corps, alors qu'elle s'enfonçait de nouveau dans les bois, en compagnie de la guerrière, la menant vers un village parfaitement inexistant. Quittant les lieux en première, elle signa SÉPARATION, EMBUSCADE à l'attention des arbres et de la neige immobiles.

◘ ◘ ◘ ◘ ◘

Oönvüla eut la gorge nouée. Nouée de soulagement alors que des flèches étaient pointées sur elle et sa compagne. Vous en avez mis du temps, imbéciles ! Malgré qu'elle en eut envie, elle évita de se jeter au cou du plus proche déserteur, à la présence inattendue. Et pourtant, Yrmröd pouvait avoir l'air aussi agressif qu'il le voulait, ce n'était pas l'envie qui manquait à sa jeune amie.

◘ ◘ ◘ ◘ ◘

Le reste des intrus eut presque le temps de faire une sieste quand le soupir de la caresse des flèches sur le bois se mêla à celui du vent des montagnes. Oönvüla s’avança hors de la couverture des frondaisons... Et un grondement rauque se fit entendre dans son dos. Laisses-moi faire mon ami ! manqua-t-elle s'exclamer. Mais il y avait plus urgent.

"Je ne vous dirai pas combien de flèches sont pointés sur vous, seulement qu'il y en a trop pour vous trois. Votre amie va bien." énonça-t-elle calmement. "Jetez vos armes dans les bois. Même celles des étrangers." Puis, s'adressant plus particulièrement à l'erfeydienne restante. "Pour le bien de ta monture, faits en sorte qu'elle se tienne tranquille."
avatar
Peuplade

On m'appelle Jörd Hræsvelg


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Les Cimes Hérisées _ Early Dawn
MON AGE : 25 ans
Féminin
MESSAGES : 131
AGE : 32
INSCRIT LE : 11/07/2012
PSEUDO HABITUEL : /
Joyaux : 105
http://www.ile-joyaux.com/t868-dualite-aventureuse-jord http://www.ile-joyaux.com/t859-jord-hraesvelg
Posté dans Re: Celui qui aspire à un avenir paisible s'est trompé en choisissant l'Île Blanche   - Dim 9 Nov 2014 - 12:13

Bien, Oönvüla prit le temps nécessaire pour réfléchir à la proposition de Jörd. Cela n'étonnait guère cette dernière car elle aurait fait de même si elle s'était retrouvée à sa place. La prudence était de mise quand on invitait des étrangers dans son village. Néanmoins la requête de la guerrière fut acceptée.

- Très bien je vais y aller, déclara Jörd principalement à l'attention de Chilali. Étant la moins blessée de l'équipe  elle trouvait normale de se charger de cette mission car rien ne prouvait qu'elle ne rencontrerait pas de résistance sur le chemin. Mais si sa compatriote voyait une objection elle était toute ouïe.

Une fois prête, Jörd suivit Oönvüla espérant que ce voyage ne prendrait pas trop de temps. Cette région ne lui était guère familière donc elle devait s'en remettre à sa guide. Cependant, cela ne voulait pas dire qu'elle avait confiance en elle. La jeune femme restait sur ses gardes. Mais cela ne suffit pas à lui éviter l'embuscade. Les hommes sortirent de leur cachette forestière armés d'arc et les flèches pointées sur elle dissuadèrent Jörd de tenter d'utiliser son ithylium. Pourtant cela la démangeait et son regard flamboya de colère quand elle comprit qu'Oönvüla les avait trahi. Résister ne ferait que précipiter sa mort alors elle leva les mains en signe de résignation et les laissa les lui ligoter. Bon sang, elle aimerait prévenir Chilali, Jens et Skye mais n'avait aucun moyen à part sa voix. Et elle ne doutait pas de se faire embrocher au moindre geste qui paraitrait suspect à ses geôliers. Jörd avait l'impression de revenir plusieurs semaines en arrière quand elle était prisonnière des matrosciens.

- Vous avez peur pour votre village à moins que vous ne soyez des déserteurs.

Jörd ne cacha pas la désapprobation qu'elle éprouvait envers ceux qui avaient trahi leurs lois. Le fait de revenir vers le campement conforta Jörd dans l'idée que les ennuis ne faisaient que commencer... ou se poursuivre au choix. Les compagnons de son guide se montrèrent prudent en la gardant à distance sous bonne surveillance tandis que le reste du groupe allait cueillir le trio restant. Se sentir démunie agaçait la guerrière mais qu'aurait-elle pu faire à part se débarrasser de quelques ennemis avant d'être tuée par les archers ?...


Guide des Erfeydes
avatar
Déserteur

On m'appelle Inge Hardinvast


Infos Personnage
RANG: Vardøn ; Zoey ; Snjór ; Jorgga ; Fjölan ;
VILLE & APPARTENANCE : Murmures de la Sylve ~ Travailleuse du bois
MON AGE : 25 ans
Féminin
MESSAGES : 199
AGE : 27
INSCRIT LE : 16/10/2012
PSEUDO HABITUEL : Jezibaba
Joyaux : 478
http://www.ile-joyaux.com/t1084-inge-hardinvast-l-affranchie
Posté dans Re: Celui qui aspire à un avenir paisible s'est trompé en choisissant l'Île Blanche   - Lun 10 Nov 2014 - 4:22

- J'aurais mieux fait de rester au camp. Sérieusement, à quoi ça rime qu'on débarque à dix simplement pour donner des nouvelles du bébé ?
- Tu serais bien heureux qu'on soit autant le jour on on se retrouvera avec des factionnaires au cul.
- C'est pas faux. D'autant qu'on est difficiles à rater avec un cortège pareil.
- C'est pas faux. D'autant que, si tu ne la fermes pas, on nous repère plus facilement. Ou alors je me charge de te faire taire moi-même.

Inge émit un sourire satisfait lorsque le jeune déserteur eut la présence d'esprit de ne plus rien dire. Voilà qui lui ferait des vacances.
La petite troupe avait quitté le campement creusé dans la montagne depuis plusieurs heures déjà, avançant lentement mais sûrement dans l'épais tapis de neige fraîche du matin. Yrmröd en tête, ce dernier avait choisi la voie du risque pour plus de sûreté en embarquant avec lui un nombre assez conséquent de Murmures censés être suffisamment discrets. C'est qu'en ce moment, les terres du sud regorgeaient de factionnaires ayant été appelés en renfort à Pleyrion, et la présence de ces étrangers ne rendaient pas les lieux plus sûrs. Mieux valait donc s'armer en conséquence.

Soudain, l'Ëkenväld fit signe à la troupe de s'arrêter net à l'orée de la forêt qu'ils traversaient, générant une surprise générale. Inge s'approcha et porta son regard dans la même direction que lui pour apercevoir un tas de feuille qu'elle connaissait bien. *la voilà* Souriante d'abord, elle déchanta rapidement en voyant plus loin la lumière d'un feu de camp et la silhouette massive d'un yagock. En général, des bestioles aussi encombrantes ne se retrouvaient pas chez les déserteurs... *et merde*

Yrmröd signa divers ordres et le petit groupe rebroussa chemin pour s'enfoncer davantage dans la forêt. Inge était restée sur place et s'était plaquée au sol aux côtés de l'homme inquiet pour Oönvula. Qu'est-ce qu'elle fout ? Signa-t-il nerveusement. Inge haussa les épaules. La petite était loin d'être stupide au point de se jeter dans la gueule du loup sans savoir ce qu'elle faisait. Attendons. Puisqu'ils n'avaient pas réellement d'autre choix.

Un mouvement se fit bientôt ressentir du côté du petit camp, et ils virent très vite la jeune femme s'en éloigner avec une autre silhouette, arrachant un sourire amusé à Yrmröd et Inge. *petite maline.* Les deux déserteurs se relevèrent et coururent rejoindre les leurs un peu plus loin. S'ils devaient leur tomber dessus, mieux valait que le reste du camp ne le sache pas.

Leurs traces s'effaçaient sous les branchages qu'Inge faisait passer sur leurs pas, et l'écorce de quelques troncs d'arbres se tordait par endroits en petites spirales parfaitement reconnaissables pour un oeil exercé. Elle lui montrait la voie à suivre.

Les cordes des arcs se tendirent et le visage de la Hraeslörn s'était illuminé lorsqu'elle reconnut les siens qui les encerclaient, elle et la pièce rapportée du campement. Yrmröd, lui, semblait vouloir lui faire comprendre qu'il n'approuvait pas ses méthodes malgré la lueur de fierté qu'Inge avait pu lire dans son regard lorsqu'il avait vu Oönvula diviser le groupe d'inconnus. La femme qui l'avait suivie fut ligotée et ne reçut aucune réponse probante de ses assaillants.

- C'est qu'elle est perspicace. ironisa Inge en s'assurant que ses liens étaient suffisamment serrés. Dans l'une ou l'autre des solutions, c'est pas ton jour de chance. Maintenant, avance. finit-elle en la poussant vers un grand gaillard qui ne la ménagea pas pour qu'elle suive leur rythme de marche.

Ils avancèrent tous jusqu'à l'orée du bois, plus proche que celles dans laquelle ils s'étaient dissimulés auparavant. D'ici, ils avaient une vue imprenable sur les trois êtres restants dont l'un attira l’œil de la déserteuse. Curieux accoutrement. Et cette arme que tient la rouquine, elle n'avait pas tellement envie de la voir s'en servir. Bandant son arc en direction de cette dernière, elle vit la feuillue s'avancer dans leur direction. Un signe de sa part, et sa flèche transperçait ce joli petit minois.




avatar
Peuplade

On m'appelle Chilali Kohanakishi


Infos Personnage
RANG: ancienne éclaireuse devenue... déserteuse ?
VILLE & APPARTENANCE :  Hrim [sud-est] ; Clan Kohanakishi
MON AGE :  20 ans
Féminin
MESSAGES : 858
AGE : 39
INSCRIT LE : 14/03/2012
PSEUDO HABITUEL : Alyaa
Joyaux : 270
http://www.ile-joyaux.com/t593-empreintes-dans-la-neige-le-temps-s-estompe-reflets-d-argent http://www.ile-joyaux.com/t568-chil-tombe-le-masque
Posté dans Re: Celui qui aspire à un avenir paisible s'est trompé en choisissant l'Île Blanche   - Mer 19 Nov 2014 - 15:33

Après le départ de Jörd et Oönvulä, Chil s'était rapprochée de son amie et du Matroscien. Elle avait forcé ce dernier à lui montré son bras. Avec des gestes précautionneux qui n'admettaient pourtant aucun refus, elle s'assura qu'il n'avait pas enflé ou bleui. Il semblait se remettre peu à peu... Pour ce qu'elle en savait ! Elle lui servit ensuite une boisson chaude dans laquelle avait infusé un tendon de duniig et des feuilles de thé – un mélange parfumé et légèrement salé qui ne faisait pas l'unanimité mais qui avait l'avantage idéal de freiner la transpiration, ennemie redoutable lorsqu'on avait froid, et à plus forte raison lorsqu'on était blessé.
Puis elle retourna près du feu en s'efforçant de cacher que sa blessure à la cuisse la faisait souffrir. Celle-ci n'était pas très profonde mais suffisamment longue pour attiser la douleur en frottant sur ses vêtements. Sans compter que ceux-ci, abîmés par l'attaque, avait dû être rapiécés avec les moyens du bord, et les coutures n'étaient pas très nettes.

Elle était assise près du feu lorsqu'Oönvulä se montra à nouveau. Seule. Chil se redressa avec une vivacité telle qu'elle renversa le petit sac de viande séchée tout juste tiré d'une sacoche de Gara. Le coutelas en main, elle regarda l'étrangère s'avancer avec assurance. Elle se fustigea en silence tandis que Gara, sentant la tension soudaine, s'agita derrière elle.
Elle rongea son frein tandis que l'autre lui faisait comprendre placidement qu'ils n'étaient pas en position de lutter. Elle l'écouta avec attention et renonça dans la même seconde à utiliser la moindre goutte d'ithylium. Elle savait parfaitement que face à des guerriers aguerris, même une bonne maîtrise du liquide bleu ne pouvait la sauver ; ils auraient tôt fait de prendre le contrôle et de retourner sa propre arme contre elle. Résister serait ridicule. Résister serait suicidaire. Elle n'avait d'autre choix que de se résigner.
D'un geste souple, elle jeta sa lame dans les buissons. Ses yeux ne quittaient pas Oönvulä et si celle-ci était assez près, il n'était pas difficile d'y lire la rancœur, cachée derrière la colère de n'avoir rien vu venir. Fait chier ! pensa-t-elle, se rappelant les mots chantants de son amie.
Elle siffla entre ses dents. Un son aigu et bref à l'intention de Gara ; le yagock se calma aussitôt. Puis, avec un gros effort sur elle-même, Chil se tourna vers Skye et, d'un geste rendu imperceptible par leur complicité, lui demanda d'abandonner son arme à son tour. Elle savait ce que cela devait coûter à la guerrière.
avatar
Milice

On m'appelle Jens von Schroeder


Infos Personnage
RANG: Déserteur de la milice, ancien capitaine
VILLE & APPARTENANCE : Errande ; fils de bourgeois
MON AGE : 32 ans
Masculin
MESSAGES : 735
AGE : 27
INSCRIT LE : 02/01/2012
PSEUDO HABITUEL : Jezibaba
Joyaux : 1434
http://www.ile-joyaux.com/t554-jens-von-schroeder-ou-le-mythe-d-icare http://www.ile-joyaux.com/t368-jens-von-schroeder
Posté dans Re: Celui qui aspire à un avenir paisible s'est trompé en choisissant l'Île Blanche   - Jeu 20 Nov 2014 - 3:55

Voir Jörd s'éloigner avec l'inconnue n'eut pas pour effet de rassurer Jens, bien au contraire. Passer d'un geôlier à un autre n'était pas forcément bon signe, d'autant plus qu'il ne connaissait pas celles et ceux qu'ils s'apprêtaient à rencontrer. Amis ou ennemis de Chil et Jörd, cela ne changerait pas tellement sa situation, à lui.

Dans un soupir il vit les deux silhouettes disparaître dans le bosquet puis fut bien vite ramené à la réalité du camp lorsque Chilali entreprit de soigner son bras. Cette médecine était sommaire et Jens doutait qu'elle soit aussi efficace que celle dispensée par un médecin matroscien équipé, mais il devait admettre que son état ne s'était pas empiré. Se gardant bien de signaler qu'il avait retrouvé un semblant de sensibilité dans son avant bras, il la laissa faire sans rechigner.

- Je n'aime pas ça. lâcha-t-il à voix basse, autant pour sa propre personne que pour faire part de son ressenti à sa compatriote. Mais était-ce bien utile ? Elle ressemblait à l'un des leurs à présent, il lui suffirait de ne prononcer aucun mot pour se fondre dans la masse.

Les minutes passèrent et Jens avait retrouvé sa place, assis contre un tronc d'arbre auquel était suspendue sa veste d'officier encore trempée. Il n'avait plus décroché un mot depuis un bon moment, attendant silencieusement le retour des deux erfeydiennes, et de découvrir ce qui allait advenir de lui. Profitant de la chaleur du feu devant lui et de celle de la créature volante dans son dos, il pataugeait dans une demi torpeur à laquelle il veillait à ne pas céder en observant les faits et gestes des deux femmes restées au camp. Soutenir la vision de Skye lui fut très vite désagréable, aussi porta-t-il finalement son regard sur cette fille au visage immobile. Ce masque la rendait froide et ne laissait transparaître aucune personnalité ni aucune intention, chose qui l'avait mis mal à l'aise depuis les premiers instants. Enserrant ses genoux contre son torse il y enfouit son visage, strié des stigmates des derniers combats menés, chassant son malaise.

Il n'en eut pas pleinement le temps puisque la jeune feuillue était revenue à leur rencontre. Constatant l'absence de Jörd, Jens se leva brusquement, regrettant de nouveau de n'avoir aucune arme à se mettre sous la main. Il ne comprit pas ses propos, mais la réaction de Chilali lui fit entendre que ce mauvais pressentiment s'avérait réalité. La massive créature s'était détachée de lui pour retrouver sa maîtresse, lui laissant une désagréable sensation de froid sur l'échine qu'il ne perçut qu'à peine, trop inquiet des événements à venir. Son regard se porta alors sur Skye qui était bien la seule qu'il puisse comprendre, attendant de connaître la marche à suivre.



AVATAR ©SKYE ♥

avatar
Milice

On m'appelle Skye Lewis


Infos Personnage
RANG: Chilali, Jens et Jörd
VILLE & APPARTENANCE : Milice - Soldat, Spécialiste en explosif
MON AGE : 26 ans
Féminin
MESSAGES : 359
AGE : 25
INSCRIT LE : 16/11/2011
PSEUDO HABITUEL : Azaëlle haha
Joyaux : 73
Posté dans Re: Celui qui aspire à un avenir paisible s'est trompé en choisissant l'Île Blanche   - Ven 21 Nov 2014 - 0:48

Vigilante et attentive, Skye scrutait les alentours avec méfiance tandis que Chil s'occupait de Jens. De temps en temps, elle laissait son regard traîner vers eux sans aucune expression. Jörd était partie avec la mystérieuse femme, les laissant tous les trois au milieu de la forêt. Une brise fraîche déclencha un frisson chez la matroscienne qui resserra son lourd manteau de laine à moitié déchiré autour de son cou. Elle était perplexe face à l'attitude de l'étrangère mais après tout, elle même en était une. Ce qui lui avait mit la puce à l'oreille, c'était le comportement suspicieux de ses deux compagnons erfeydiens. Lorsqu'elles avaient été à Pleyrion, Chilali et elle même, les habitants avaient été plutôt chaleureux et bienveillants envers son acolyte. Cette fois çi, un climat étrange s'était installé entre les trois habitants des terres froides.

Ruminant et pestant contre sa compréhension du monde erfeydien bien trop précaire, la jeune milicienne fut brusquement interrompu par le retour – seule – de la femme. Immédiatement, Skye leva son arme droit sur la nouvelle arrivante. Enfin, lorsque celle ci prit la parole, elle comprit qu'elle n'était pas revenue seule. La rouquine surprit le regard de Chil se promener aux alentours et elle en fit de même. Elle sentait plus qu'elle ne voyait les armes pointées sur le petit groupe.

En alerte, elle ne baissa pas son arme et attendit le signal de Chil. Allait-elle combattre ? Ou juger que la troupe était en trop petit nombre cette fois-çi. A quelques mètres de là, Jens attendait aussi, prêt à bondir malgré sa petite forme. Mais c'est une Chil raisonnable qui se montra ce jour là. D'un geste presque imperceptible, elle fit signe à Skye de lâcher son blaster, de capituler. Alors, c'est ce que fit la matroscienne. Tout doucement, elle baissa le bras jusqu'à poser l'arme à ses pieds mais pas trop loin. Si besoin, elle aurait peut-être le temps de plonger dessus à temps pour riposter. Dans un chuchotement, elle informa Jens de la situation :

« Laissons faire Chil et ne prenons pas la parole. »

Son nouveau monde était barbare et intrépide, en constant mouvement. Skye poussa un soupir de fatigue.



avatar
Peuplade

On m'appelle Jörd Hræsvelg


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Les Cimes Hérisées _ Early Dawn
MON AGE : 25 ans
Féminin
MESSAGES : 131
AGE : 32
INSCRIT LE : 11/07/2012
PSEUDO HABITUEL : /
Joyaux : 105
http://www.ile-joyaux.com/t868-dualite-aventureuse-jord http://www.ile-joyaux.com/t859-jord-hraesvelg
Posté dans Re: Celui qui aspire à un avenir paisible s'est trompé en choisissant l'Île Blanche   - Lun 8 Déc 2014 - 13:24

Spectatrice et captive, Jörd avait l'impression d'être revenue quelque semaines auparavant quand elle était prisonnière des matrosciens. Mais dorénavant, ces geôliers étaient des erfeydiens, ironie du sort. Elle avait l'impression de passer son temps emprisonnée. Lorsqu'elle était aux mains de Jens au moins elle apprenait des choses sur les envahisseurs, sur ces ennemis inconnus qui venaent perturbé la quiétude de l'Ïle blanche même si les erfeydiens avaient leurs propres problèmes internes. Les matrosciens avaient un avantage à garder des prisonniers, mais quand était-il des intentions de ce groupe armé ?

Après plusieurs minutes, ses gardiens la poussèrent vers le camp. La prisonnière rechigna quelques peu sans pour autant donner matière à répression avant de suivre le mouvement. Jörd constata que ses compagnons n'avaient pas opposé de résistance, ce qui étaient la solution la plus prudente face à un adversaire en supériorité numérique, même si Skye avait une arme singulière. D'ailleurs, Jörd aurait bien voulu en apprendre plus sur cet armement, mais elle n'en avait guère eu la possibilité et ce n'était pas les mains liées qu'elle pourra le faire.

De retour auprès de ses compagnons de voyage, Jörd fit un tour d'horizon pour jauger la situation. Elle ne voyait pas d'échappatoire . Elle jeta un regard pensif à Jens, il se tenait debout en dépit de son état général. Son attention glissa sur Skye qui semblait lasse, avant de se poser sur Chilali dont elle percevait la colère dans le regard.

- Maintenant que vous nous avez neutralisé que comptez-vous faire de nous ?

Question légitime dont la réponse intéressait Jörd puisque cela déterminerait leurs possibilités d'action. Son ton était quelque peu mordant révélant la tension qui l'habitait. Comme elle aimerait régler son compte à leur pseudo guide...


Guide des Erfeydes
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Celui qui aspire à un avenir paisible s'est trompé en choisissant l'Île Blanche   - Mer 17 Déc 2014 - 9:04

Oönvüla se sentait à présent tendue comme une corde : l'heure n'était plus à la sensiblerie, même pour elle. Un ordre orale - inutile de révéler leurs astuces à des factionnaires - et l'un des siens abaissa son arme pour ramasser les armes abandonnées. Prendre des otages n'étaient jamais évident...

"Vous nuire n'est pas dans nos intentions. dit la déserteuse avec sincérité, malgré toute la colère qu'elle pouvait sentir dirigée contre elle. Je ne vous dirais rien de plus tant que nous ne serons pas en sécurité."

Sur ces derniers mots, elle se tut. Avec fermeté. Car ce n'était pas l'envie d'ouvrir le débat sur leurs motivations et poser des questions sur les étrangers qui lui manquait. Rapidement, elle prit des dispositions pour leur départ imminent : leurs prisonniers furent fouillés, privés de toute forme d'armement, puis eurent les mains ligotés. Quant au Yagock, pour plus de sécurité, elle demanda à sa maîtresse de le calmer pour qu'elle puisse le museler. Si elle avait pu, elle lui eut bandé les yeux. Mais plus ses otages seraient entravés, plus la sécurité du camp auquel elle pensait ne serait atteinte que tardivement.

Puis ils partirent. Si les déserteurs en tête de file guidaient, ceux à l'arrière effaçaient leurs traces. Quant à ceux gardant les prisonniers, ils devaient répartir leur attention entre le déplacement et la surveillance : le moindre geste suspect devait être signaler. Oönvüla, tout en maintenant une sphère d'air mouvant indépendante pour étouffer les bruits dues à leur présence, ne pouvait s'empêcher de jeter des regards réguliers aux étrangers : que de questions pourraient trouver leur réponse... S'ils parvenaient à les faire parler, de même que les factionnaires.

Pour leur bien, la déserteuse souhaitait qu'ils acceptent de coopérer.

[FIN DU RP]
avatar
Milice

On m'appelle Skye Lewis


Infos Personnage
RANG: Chilali, Jens et Jörd
VILLE & APPARTENANCE : Milice - Soldat, Spécialiste en explosif
MON AGE : 26 ans
Féminin
MESSAGES : 359
AGE : 25
INSCRIT LE : 16/11/2011
PSEUDO HABITUEL : Azaëlle haha
Joyaux : 73
Posté dans Re: Celui qui aspire à un avenir paisible s'est trompé en choisissant l'Île Blanche   - Mer 24 Déc 2014 - 1:41

RP FINI !

Citation :
Après avoir détruit le campement matroscien, Skye, Chil et Jord ont embarqué Jens avec elles. Alors que Skye et Jens tentent de se comprendre et que Chil et Jord partage leur nouvelle expérience du second lien, une jeune femme fait son apparition. Prétendant être de le peuplade, Oonvula sépare le groupe et tend une embuscade à la petite troupe. Les quatres compagnons se retrouvent alors aux mains des déserteurs et sont emenés dans leur campement...



On m'appelle Contenu sponsorisé

Posté dans Re: Celui qui aspire à un avenir paisible s'est trompé en choisissant l'Île Blanche   -

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum