AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
» Communication externe
par Loth de la Vision Mar 21 Juin 2016 - 15:06

» Réversa [ TOP ]
par Invité Ven 27 Mai 2016 - 8:21

» Le monde de Dùralas
par Invité Jeu 26 Mai 2016 - 7:00

» Anthalia
par Invité Dim 22 Mai 2016 - 15:17

» Marbrume, La Cité des Damnés
par Invité Lun 16 Mai 2016 - 15:07

» Questionnaire pour soutenir infinite RPG !
par Invité Sam 14 Mai 2016 - 17:33

» Escalus
par Invité Jeu 12 Mai 2016 - 9:02

» Mass Effect : Reborn
par Invité Mar 10 Mai 2016 - 15:00

» Forum en pause
par Asàf Lysereän Mar 10 Mai 2016 - 13:47


Promenade nocturne ou rencontre ténébreuse

avatar
Ordre de Ruyn

On m'appelle Eyföhl Aanka'Leï


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Ofagär
MON AGE : 21 ans
Féminin
MESSAGES : 92
AGE : 23
INSCRIT LE : 02/05/2014
PSEUDO HABITUEL : Harrods
Joyaux : 85
http://www.ile-joyaux.com/t2359-eyfohl-aanka-lei
Posté dans Promenade nocturne ou rencontre ténébreuse   - Dim 29 Juin 2014 - 3:33

La nuit était tombée sur Ofagär, laissant la chaleur de la journée passée s’évaporer peu à peu pour laisser place à la fraîcheur des ténèbres grandissants. Les étoiles apparaissaient une à une dans le ciel qui perdait sa couleur rougeâtre, rattrapé par le voile noir qui se posait lentement. La lune aussi, brillait de mille feux, laissant voguer sur la ville une fine lumière étincelante. Dans cette atmosphère calme et silencieuse comme les appréciait Eyföhl, la jeune femme sortit du Temple et respira à fond l’air frais. Elle ferma les yeux un instant, profitant de la paisible atmosphère qui régnait autour de ce lieu sacré. Rien à voir avec l’ambiance du centre ville où, même de nuit, la festivité régnait en maîtresse.

Empruntant la rue habituelle pour rejoindre les domaines de Cultivateurs, l’Ink’Latra leva les yeux vers le ciel et observa instinctivement les constellations. Elle se savait seule à cette heure là et sur ce chemin, elle ne risquait pas de rencontrer beaucoup de personnes, ni même de rentrer dans qui que ce soit avec le nez en l’air ainsi. Son regard doré virevoltait d’astre et astre, les reconnaissant, les admirant et les nommant. L’étincelle de vivacité et de joie qui avait disparu de ses yeux ne revenait que dans ces moments là, plongée dans un contentement qu’elle seule pouvait comprendre. Mais contentement qui prit rapidement fin quand elle heurta quelqu’un de plein fouet. Le choc la fit reculer de quelques pas, manquant de s’entraver dans les pans de sa longue robe ocre. Ses doigts se portèrent à son front qui avait été en première ligne et elle leva les yeux, avant de les rebaisser aussi vite.

"Excusez-moi monsieur. J’étais distraite. J’espère ne pas vous avoir blessé."

Un homme. Évidemment, il avait fallu qu’elle tombe sur un homme. Et pas un gringalet en plus. Sa remarque fit d’ailleurs rire celui qu’elle avait bousculé, et il ne tarda pas à l’inviter à le suivre pour se faire pardonner. Le congédiant d’un signe de tête, Eyföhl le contourna et reprit son chemin en l’ignorant. La route jusqu’au domaine des Aaka’Leï était encore long, et la désagréable sensation d’être suivie lui prit la gorge. Sans discrétion, elle se retourna et observa l’homme précédent qui lui avait emboîté le pas. Si sa peur du sexe opposé était conséquente, la haine qui s’en était écoulée l’était encore plus. Alors, inspirant à fond, elle revint sur ses pas et se planta devant lui, la tête droite.

"Qu’est ce que vous ne comprenez pas dans le terme "laissez moi tranquille" ?"

Sa voix froide et sévère n’avait pas vraiment l’air d’impressionner le moins du monde le colosse qui s’approcha un peu plus et lui saisit sans douceur le poignet.

"Tu m’as bousculé. Tu te fais pardonner. Des mots ce n’est pas suffisant."

Le coeur de l’Ink’Latra se serra douloureusement en l’entendant, et elle déglutit difficilement. Mais il était hors de question qu’elle ne laisse la peur la submerger, alors, elle se contenta de toiser l’homme sans un mot de plus, priant seulement pour qu’il ne l’emmène pas de force et retrouve la raison ou que quelqu’un passe par là.
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Promenade nocturne ou rencontre ténébreuse   - Dim 29 Juin 2014 - 14:57

Rien ne valait une balade de nuit. Surtout pour quelqu'un qui craignait le soleil... être albinos et vivre à Korrul ne faisait pas bon ménage, heureusement, la nuit elle, était source de fraicheur et pour un être à part comme Erhyn, ce moment de solitude sous la voute céleste valait tout l'or du monde. Malgré cela, il était bon de savoir que la jeune femme se trouvait à Ofagär pour le travail. Car si elle était venir pour patrouiller pour quelques jours, Erhenyce avait tout de même ses moments de repos. Ainsi, l'immaculée profitait de  ce moment de repos pour dormir dans une auberge et tentait de vivre comme n'importe qui...

A une heure aussi avancée de la soirée, les rues étaient quasiment déserte, cela n’empêchait pas de faire de mauvaise rencontre, surtout lorsque l'on est une jolie jeune femme sans défense. Voilà ce qui arriva à la belle inconnu alors que Erhyn arrivait dans la rue. L'albinos se stoppa, restant dans l'ombre à observer la scène. Oh, aller... Il allait bien finir par abandonné, ce goujat ? Eh bien non,pire, il insistait et commençait à se montrer vulgaire. Si Erhyn était resté caché jusque là, lorsqu'elle entendit les avance de l'homme et la détresse de la belle belle inconnu, elle sortit de la pénombre, s'approchant silencieusement.


"Je crois que la dame a été clair..."

Une voix douce mais froide, un ton calme mais qui laissait plané une certaine menace. L'homme pivota le visage pour fixer la frêle silhouette dans son dos. Une femme aussi, pas bien grande, même moins que la jolie rousse, une robe rouge dont une capuche était rabattu sur sa tête... Mais le plus surprenant était le voile blanc qui cachait son visage. L'homme esquissa une grimace en regardant la femme qui se dressait là et lâcha d'une voix abrupte.

"C'est ma chance ce soir, deux femmes pour le prix d'une! on est jamais de trop pour s'amuser."
"Vous n'avez pas bien compris je crois. Cette demoiselle et moi même n'avons pas envie de nous amuser avec vous. Si vous insister monsieur, je me devrait de vous faire comprendre autrement."

Un rire gras échappa à l'homme. Allons bon, voilà que la donzelle faisait ouvertement des menaces ? Et que comptait-elle faire, hein ? taillé comme une crevette, visage caché derrière un voile...


"Et toi, femme... Pourquoi caches-tu ton visage ? Est-ce donc si horrible ce que tu caches là dessus ? Qu'y a t-il hein ? Tu cache quel genre de maladie ? ton visage était-il défiguré ? brûlé peut être ?"

Un silence plana. Le mystère qui entourait la veilleur avait attiré la curiosité de ce monstre. Tant mieux, au moins il se détournait de cette pauvre femme sans défense. Tendant la main, l'homme voulu arracher le voile blanc mais Erhyn bloqua le geste avant de pivoter rapidement sur elle même et de venir abattre son coude dans l'estomac de l'homme puis d'un coup brutal, le fit basculer par dessus elle et le cloua au sol, tordant douloureusement son bras en plaqua son pied sur sa poitrine. Elle l'avait pourtant prévenu... Pourquoi les hommes n'écoutaient-ils donc jamais.

"Lâche moi grognasse!!!! Lâche moi je te dis!!!"

Hurla l'homme un brin éméché. Erhyn s’exécuta et le relâcha avant de se décaler d'un pas puis d'un second.

"Monsieur, veuillez partir je vous prie."

Une demande lâchée sur un ton calme et détaché. Mais l'homme n'avait pas l'intention de se faire humilier par une femme et chargea de nouveau dans sa direction. Erhyn souffla, évitant de justesse un coup qui, s'il avait attention sa cible, aurait probablement fait très mal et sans aucune doute brisé quelque chose. Saisissant l'homme par la nuque, l'albinos le guida d'un geste rapide jusqu'au mur d'une bâtisse et l'envoya la heurter fortement. par chance, l'alcool semblait le mettre plus vite hors course que les coups de la jeune femme. Erhyn se frotta doucement les mains et s'approcha de la jolie rousse, glissant une main dans son dos et désigna une rue voisine de l'autre.


"Madame, veuillez vous éloignez je vous prie. Laissez moi vous accompagner vers un endroit plus sûr."
avatar
Ordre de Ruyn

On m'appelle Eyföhl Aanka'Leï


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Ofagär
MON AGE : 21 ans
Féminin
MESSAGES : 92
AGE : 23
INSCRIT LE : 02/05/2014
PSEUDO HABITUEL : Harrods
Joyaux : 85
http://www.ile-joyaux.com/t2359-eyfohl-aanka-lei
Posté dans Re: Promenade nocturne ou rencontre ténébreuse   - Lun 30 Juin 2014 - 16:11

Si Eyföhl n’était pas déjà croyante jusqu’à la moelle et plongée dans la religion, sûrement aurait-elle revu son jugement et s’y serait mis aussitôt. Sa prière quant à sa tentative de fuite du colosse ivre n’était peut-être pas des plus “saintes” mais au moins, elle avait eu le mérite d’être entendue. Elle hésita néanmoins un peu sur l’aide qui s’approcha, reconnaissant une silhouette fine et typiquement féminine. Peut-être pas le meilleur gabarit pour se débarrasser de la bête qui s’acharnait à vouloir l’emmener avec lui. Quoi qu’il en soit, il lâcha le poignet de l’Ink’Latra pour s’intéresser à celle qui lui ordonner de partir. Son équilibre précaire ne semblant pas le déranger, il fonça sur l’inconnue qui le mit à terre sans ménagement. Les yeux de l’Aanka’Leï s’arrondirent d’une surprise non feinte alors qu’elle reculait prudemment, pour s’éloigner de la scène qui prenaient une tournure plus violente.

Le colosse n’abandonna pourtant pas aussi vite, mais un rapide voyage dans le mur finit de l’achever. Il tomba dans un bruit sourd au sol, sûrement assommé pour un bon moment. Eyföhl, qui avait tout suivi depuis son coin, resta pétrifiée de peur mais aussi d’étonnement. A en croire les mouvements de sa sauveuse, elle n’était pas qu’une simple citoyenne, malgré ce que sa tenue laissait croire. Et quand celle-ci lui conseilla de prendre une autre rue, promettant qu’elle l’accompagnerait en lieu sur, la religieuse cligna des yeux.

"Je… merci. Vraiment. Pour votre aide."

Elle se tourna vers la ruelle que lui indiquait la jeune femme et hocha la tête. Sa fierté pouvait bien se mettre de côté un instant. Ce soir, elle avait manqué revivre l’enfer qui l’avait détruite. Cette femme l’avait sauvé.

"Je dois me rendre au domaine des Aanka’Leï. Cela ne vous dérange pas de m’accompagner jusque là bas, madame…"

Elle s’interrompit sur la fin de sa phrase. Elle ne savait ni qui elle était, ni ce qu’elle était. Une inconnue, parfaite. Elle pouvait tout aussi bien être aussi dangereuse que l’homme qui l’avait agressé. Peut-être plus à en croire sa manière de se battre. Pourtant, la méfiance habituelle d’Eyföhl ne semblait pas s’alarmer d’une quelconque présence. La jeune femme faisait entièrement confiance en son instinct autant qu’à sa foi. Et dans ce cas là, elle était certaine de pouvoir lui faire confiance. Rien de concret. Juste une sensation. Venue d’ailleurs.
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Promenade nocturne ou rencontre ténébreuse   - Mar 1 Juil 2014 - 15:02

Pour quiconque n'était pas habitué à la violence, la scène avait de quoi perturber. Mais pour les veilleurs, ce genre de scène aurait été banale, pathétique même. Quand l'on est habitué à combattre les forbans, un stupide homme ivre et vicelard n'est qu'un insecte en comparaison. Cependant, Erhyn pouvait comprendre la stupeur de la jeune femme qui la remercia chaudement avant de la suivre, prenant de la distance avec l'idiot ivre mort. L'albinos la fixa un instant à travers son voile, si la jolie rousse ne pouvait la voir, elle en revanche la voyait très bien.

"Bien sûr madame, je vous accompagne."

Et dire que c'était son jour de repos... Et voilà qu'elle jouait les bons samaritain. Il faut dire qu'Erhyn avait bien du mal à se détacher de son travail, chose que sa mère lui reprochait trop souvent, chose qui lui avait aussi porter préjudice lors de sa rencontre avec Azeor. Trop guindée, trop froide... Et pourtant, à présent une grande partie de ce travail consistait à rabibocher le corps des veilleurs. Marchant sagement, Erhenyce se permit de demander, curieuse de savoir une chose...

"Madame, navrée d'être indiscrète mais... que fait une jeune femme de votre rang seul en beau milieu de la soirée dans les rues d' Ofagär ? Vos devez pourtant savoir que cela peut être dangereux, surtout pour une femme seule."

Dixit justement celle qui se baladait seule. mais bon, comme elle l'avait prouvé juste avant, Erhyn savait très bien se défendre, encore heureux depuis le temps qu'elle était au service de son pays.
avatar
Ordre de Ruyn

On m'appelle Eyföhl Aanka'Leï


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Ofagär
MON AGE : 21 ans
Féminin
MESSAGES : 92
AGE : 23
INSCRIT LE : 02/05/2014
PSEUDO HABITUEL : Harrods
Joyaux : 85
http://www.ile-joyaux.com/t2359-eyfohl-aanka-lei
Posté dans Re: Promenade nocturne ou rencontre ténébreuse   - Jeu 3 Juil 2014 - 4:14

Un regard doux et reconnaissant se posa sur l’inconnue qui avait sauvé Eyföhl. Entièrement voilée, elle ne parvenait pas à distinguer son visage, si ce n’est deux perles mêlant un bleu délavé aux reflets rougeâtres brillantes au niveau des yeux. Couleur étrange pour une korrulienne. Et pourquoi se cacher ainsi ? La jeune femme se promit de lui demander plus tard, sa curiosité légendaire attisée, mais se contentant pour le moment de hocher la tête et d’avancer en sa compagnie. Elle leva instinctivement les yeux vers le ciel pour observer de nouveau les étoiles, méditant à la question que venait de lui poser sa sauveuse. Elle avait raison. Et l’Ink’Latra le savait pertinemment. Quelle idée de se promener seule à cette heure ci. Bien plus que parce qu’elle était une femme de haute famille, mais surtout après ce qu’elle avait déjà subi. Elle jouait avec le feu. Mais elle ne pouvait s’accorder à perdre sa liberté à cause de ça.

"Avec tout ce que je fais pour les gens et pour Ruyn, sûrement dois-je croire qu’ils vont me le rendre d’une manière ou d’une autre. Mais mes prières ne doivent pas toucher les hommes ivres."

Si le début de sa phrase était totalement sérieuse, elle s’était néanmoins laissé aller à une petite plaisanterie sur la fin. Après tout, la femme voilée ne savait même pas ce qu’elle était non plus, si ce n’est une femme de riche famille à en croire ses vêtements. Sa curiosité la titillant depuis le début, Eyföhl craqua finalement, et, posa son regard doré terne sur son escorte.

"Je suis sans doute indiscrète aussi mais, à qui ais-je l’honneur ? Vous m’avez sauvé, mais je ne sais toujours pas si je dois m’en inquiéter."

Elle sourit doucement, tendrement presque. Une douceur infinie qui lui était largement connue des fidèles qui venait prier au temple d’Ofagär. Une douceur qui faisait du bien et adoucissait les maux. Mais une douceur qui avait pâti d’une passé douloureux, survivant à une vie brisée et déshonorée. La religion l’avait sauvé, mais certains ne semblaient pas aptes à recevoir le pardon de Ruyn. En démontre cet homme à qui elle avait échappé de peu.
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Promenade nocturne ou rencontre ténébreuse   - Dim 6 Juil 2014 - 12:54

De l'humour... Malgré cela, cachée sous son voile, la veilleur ne souriait pas. Erhenyce n'était pas connu pour son humour, bien au contraire, ce qui n'aidait pas son entourage à mieux accepter sa présence. Marchant tranquillement, la veilleuse ne put s'empêcher de pencher que cela était pareil pour elle... la triste vérité... Sauver incessamment des vies et n'être jamais remercier. Elle avait cesser de compter le nombre de ses confrères qu'elle avait aider depuis qu'elle était médecins et pourtant, tous continuait de la dénigrer simplement pour sa différence.

"Que voulez vous, c'est dans la nature humaine... Les gens sont capable du pire comme du meilleur."

Les deux femmes n'étaient plus très loin du domaine des Aanka'Leï. cependant, Erhyn stoppa brusquement sa marche alors que la jolie rousse cherchait à savoir à qui elle avait à faire. L'albinos la fixa intensément à travers son voile, observant le sourire tendre de l'Ink'Latra. Allait-elle se dévoiler ? Voilà une question que la jeune femme se posait puis murmura.

"Mon nom est Erhenyce Khar'ayn..."

Lentement, elle leva les mains et les glissa sous sa capuche, détachant le voile et le saisit doucement, le retirant et dévoila son visage d'une pâleur maladive, cils et sourcils d'un blanc immaculé alors que ses yeux eux étaient d'un bleu délavé agrémenté d'une étrange pigmentation rougeâtre. D'un geste lent, elle abaissa la capuche et libéra sa chevelure attacher en une tresse elle même attaché en un chignon et souffla

"Soldat et médecin des veilleurs pourpres, pour vous servir."
avatar
Ordre de Ruyn

On m'appelle Eyföhl Aanka'Leï


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Ofagär
MON AGE : 21 ans
Féminin
MESSAGES : 92
AGE : 23
INSCRIT LE : 02/05/2014
PSEUDO HABITUEL : Harrods
Joyaux : 85
http://www.ile-joyaux.com/t2359-eyfohl-aanka-lei
Posté dans Re: Promenade nocturne ou rencontre ténébreuse   - Lun 21 Juil 2014 - 7:22

Un simple hochement de tête significatif secoua le visage de l’Ink’Latra en entendant la remarque de sa sauveuse. La nature humaine était en effet, un vice à elle seule. Soit bonne, soit mauvaise, comme si le juste milieu n’existait pas. Il devait bien y en avoir un pourtant. Eyföhl ne se considérait elle-même pas comme entièrement bienfaitrice, malgré son rôle de religieuse. Elle avait sa part de mal, comme tout le monde. Mais chez certaine personne, il semblait pourtant que les extrêmes soient amplifiées. Surtout avec l’alcool.

Les rues défilaient sous les pas des deux femmes à mesure qu’elles avançaient, et Eyföhl ayant avoué sa curiosité de savoir qui était sa sauveuse, elle en ressenti un véritable soulagement quand celle-ci déclina enfin son idendité. Soulagement qui se transforma en surprise, quand elle aperçu bout par bout, le visage pâle qui se dévoila à ses yeux. Polie et éduquée, elle ne laissa aucune émotion trahir son étonnement malgré l’envie qu’elle avait d’ouvrir grand les yeux pour mieux voir cette peau à l’étrange pigmentation. Elle avait bien l’habitude de voir des personnes différentes au Temple, mais jamais elle n’avait encore croisé d’albinos. Car cela ne faisait aucun doute, le savoir accumulé dans les livres qu’elle dévorait ne lui permettait pas de douter d’un tel phénomène. Elle s’était attendu pourtant, avec ses lectures, à être répugnée par tant de blancheur et de pâleur maladive. Il n’en fut rien. Bien au contraire, elle trouva ça beau.

“Et bien, je suis ravie de vous rencontrer Erhenyce. Je peux enfin être totalement rassurée sur mon sort.”

Elle laissa un sourire franc mais léger étirer ses lèvres alors qu’elles reprenaient leur marche côte à côte. Le domaine n’était plus très loin, et Eyföhl aurait pu aisément s’y rendre seule maintenant. Mais un pressentiment lui intima de rester avec son escorte, autant par sécurité que par curiosité.

“Vous êtes magnifique.”

Si sa franchise était connue, il était toujours surprenant quand elle intervenait à tout moment, même après un silence pesant. Mais l’Ink’Latra n’avait pu s’en empêcher. Encore surprise de la découverte qu’elle venait de faire et subjuguée par une pâleur qu’elle avait toujours cru hideuse et qui se révélait en fait, exotique. Même les matroscien ne pouvaient se vanter d’un tel grain de peau. Et cette différence était exceptionnelle.
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Promenade nocturne ou rencontre ténébreuse   - Jeu 31 Juil 2014 - 3:21

Elle n'avait jamais aimé les cultivateurs... Toujours hautains, se confortant dans leur fortune alors que d'autre vivant dans la faim et la pauvreté... Pourtant, cette femme semblait différente. Plus humble, plus douce... Plus humaine. Erhenyce avait toujours assumé sa différence, si à Penjoie elle se baladait à visage découvert, ici c'était différent car personne ne la connaissait et les réactions des gens pouvaient être particulièrement mauvaise... Alors quand le voile et la capuche fut arraché pour dévoiler son visage pâle, son regard aux lueurs rougeâtre dans un océan délavé et une cascade de cheveux à la couleur laiteuse, la réaction de la cultivatrice la laissa sans voix. Magnifique.... ? Personne ne l'avait jamais trouvé magnifique... Si ce n'est sa mère, parce qu'elle sa mère. Silencieuse, Erhyn resta immobile face à la jolie rousse, soutenant son regard puis doucement, elle se détourna, rabattant de nouveau sa capuche sur son crane et cacha son visage derrière le voile opaque.

Le silence régna sur le reste du chemin, marchant à une vitesse basse, les deux femmes parcouraient les rues d'Ofägar sans dire le moindre mot. Quand le domaine Aanka'leï fut enfin en vue, la veilleuse s'arrêta et pivota vers sa protégée. Une fois encore, elle la fixa intensément derrière son voile, l'heure des au revoir avait sonné.

« Vous voilà chez vous... »

La nuit était à présent bien avancée, il était temps pour elle aussi de rentrer à l'auberge. S'inclinant respectueusement, l'albinos murmura.

« Je vous souhaite une agréable nuit, ma Dame... Soyez prudente à l'avenir. »

Se redressant, la jeune femme pivota sur elle même et s'éloigna. Dans les ténèbres de la nuit, elle arracha son voile et retira de nouveau sa capuche avant de tourner le visage pour jeter un dernier regard vers la sublime rousse. UN dernier regard et elle disparu au coin d'une rue, laissant l'Ink'Latra retrouver sa demeure dans le silence de la nuit, calme et reposant.

On m'appelle Contenu sponsorisé

Posté dans Re: Promenade nocturne ou rencontre ténébreuse   -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum