AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
» Communication externe
par Loth de la Vision Mar 21 Juin 2016 - 15:06

» Réversa [ TOP ]
par Invité Ven 27 Mai 2016 - 8:21

» Le monde de Dùralas
par Invité Jeu 26 Mai 2016 - 7:00

» Anthalia
par Invité Dim 22 Mai 2016 - 15:17

» Marbrume, La Cité des Damnés
par Invité Lun 16 Mai 2016 - 15:07

» Questionnaire pour soutenir infinite RPG !
par Invité Sam 14 Mai 2016 - 17:33

» Escalus
par Invité Jeu 12 Mai 2016 - 9:02

» Mass Effect : Reborn
par Invité Mar 10 Mai 2016 - 15:00

» Forum en pause
par Asàf Lysereän Mar 10 Mai 2016 - 13:47


[RPFB] Agir dans l'ombre

avatar
Forban du Désert

On m'appelle Feliadès Fille de l'Ombre


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Dunes Mouvantes - Clan des Hà'Sagàris
MON AGE : 39 ans
Féminin
MESSAGES : 52
AGE : 28
INSCRIT LE : 15/07/2013
PSEUDO HABITUEL : Nanaya
Joyaux : 50
Posté dans [RPFB] Agir dans l'ombre    - Ven 18 Juil 2014 - 12:58



Le silence régnait à présent dans l'antre de la Fille de l'Ombre... Un silence pesant que seuls quelques claquements de langue, synonyme d'agacement, venaient perturber. Il fallait dire que la journée avait été rythméd en aveux en tout genre, sans parler de ce soudain élan maternel qui avait poussé la Cheftaine a renoué le contact avec sa fille bannie... Trop d'émotions, de révélations et de pensées... Elle avait besoin de voir clair, de parler à une personne de confiance, mais aussi, de faire surveiller le sang de son sang qui allait donner la vie.  Ainsi, elle avait expressément demandé à Kahan de faire venir la Marche Nuit, une Forbanne de confiance, pour faire le point sur la situation qu'elle avait l'impression de ne pas contrôler. Et l'attente s'avérait être encore plus déstabilisante que tout le reste, même si le visage si parfait de Feliadès restait de marbre.

Où était Kahan ? Et si Nausicaa n'était pas repartie... ? Est-ce que la nouvelle concernant la grossesse de sa fille s'était répandue dans le Clan ? Tant de questions allaient et venaient dans l'esprit de la Fille de l'Ombre, des questions qui avaient le don de lui faire regretter d'avoir laissé partir sa fille sans savoir ce qu'elle pensait réellement de tout cela. De ce fait, elle n'arrivait pas à s'asseoir gentiment pour attendre l'arrivée d'Aphraël...

Marchant d'un pas léger, elle allait et venait, soupirait, puis fermait les yeux avant de claquer sa langue contre son palais pour renouveler les mêmes gestes. Plus le temps passait, et plus elle se sentait mal... En effet, elle avait toujours eu l'habitude d'agir vite, dans l'ombre... Anticiper, prévoir, planifier, exécuter... Mais là... Tout était différent.. Là, le problème épineux s'avérait être sa fille, l'Indomptable... Elle ne pouvait donc pas agir seule. Pas cette fois.






Feliadès Fille de l'Ombre
« Tu connaîtras le vertige… Avant que la flèche ne te fige… »  



Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: [RPFB] Agir dans l'ombre    - Sam 19 Juil 2014 - 5:08

Un petit coup d’oeil jeté de temps à autres aux gamines qui jouaient gaiement dans sa tanière, si on pouvait appeler sa petite antre ainsi. Elles dessinaient. A même le sol, et s’amusaient à représenter les différentes femmes du clan, avec une précision… lamentable, il faut le dire. La Marche-Nuit était quant à elle en train de graver de façon mécanique sur ce qui lui servait de table, à savoir un montage de rondins de bois, assemblés entre eux jusqu’à former une surface relativement plane, supportée par quatre pieds de bois. Elle réfléchissait, d’où son absence d’entrain devant les jeux des enfants. Il n’était pas rare d’avoir Cherune avec Shän’Ri, en train de s’amuser. Mais savoir que c’était sa mère qui l’avait envoyée, après avoir été chercher Kahan… Il se passait quelque chose. Au début elle avait surtout du résister à l’envie de se montrer là bas, discrètement ou non, afin de savoir ce qui se tramait. Elle en aurait bientôt la réponse à n’en pas douter… Mais pour l’instant elle restait cantonnée au rôle de surveillante.

Au bout de plusieurs longues, très longues minutes après l’arrivée de Cherune, cependant… Kahan, doyenne du kerkei, vint se présenter à sa porte. Elle balança quelques mots avec son amabilité et sa grâce habituelle puis s’en fut. C’était le signal qu’attendait Aphraël depuis déjà quelques temps. Et doucement, de petits bouts s’assemblaient dans son esprit. Cherune renvoyée chez elle, Kahan d’humeur décidément plus que détestable (du moins plus que d’ordinaire), et l’importance de la requête de la Fille de l’Ombre. Si le savoir de Kahan avait été demandé pour une fille du kerkeï banale, on n’aurait sûrement pas eu droit à tout ce cirque.

Elle afficha un sourire avenant et enjoué, et s’accroupit près de Cherune et Shän’Ri.

«Allez les filles, on va voir Feliadès, venez avec moi. Vous reprendrez vos dessins plus tard si vous voulez, ou Cherune, tu pourras continuer d’apprendre à Shän’Ri à faire des flèches. Elle aime beaucoup ça !»

Ainsi, c’est accompagnée des deux petites qu’elle se présenta sans tarder au domicile de Feliadès. Son sourire était net et franc, mais son regard, d’or et de blanc mort, était grave, interrogateur si ce n’est inquisiteur. La simple traversée du campement lui en avait appris assez pour qu’elle comprenne à peu près tout ce qui venait de se jouer pendant que les gamines jouaient à enlaidir les femmes du clan en les dessinant dans le sable. Kahan, la venue de l’Indomptable. Pour elle, il n’y avait pas dix mille déductions possibles. Quant à l’état de Feliadès… Il n’était guère rassurant compte tenu de l’attitude dans laquelle la Marche-Nuit la surpris. Le mot le plus pertinent était la fébrilité. Et Aphraël ne se souvenait pas d’une Fille de l’Ombre fébrile. C’était un pilier de marbre, et là… La situation devait vraiment être grave.

«Je suis là, Fille de l’Ombre.»

Son regard formulait de lui-même les questions que sa voix ne matérialisait pas. Shän’Ri et Cherune investirent les lieux sans demander la permission - ç’aurait été inutile - et recommencèrent leurs jeux, cette fois en papotant bien plus discrètement, murmurant à peine. Elles étaient jeunes, mais loin d’être idiotes et savaient pertinemment que quelque chose ne tournait pas tout à fait rond. Même l’air intimidé mêlé d’admiration de Shän’Ri quand elle voyait Feliadès s’était transformé en une surprise ouverte en la voyant.
avatar
Forban du Désert

On m'appelle Feliadès Fille de l'Ombre


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Dunes Mouvantes - Clan des Hà'Sagàris
MON AGE : 39 ans
Féminin
MESSAGES : 52
AGE : 28
INSCRIT LE : 15/07/2013
PSEUDO HABITUEL : Nanaya
Joyaux : 50
Posté dans Re: [RPFB] Agir dans l'ombre    - Dim 20 Juil 2014 - 7:00

"Aphraël... Je t'attendais."

Enfin, la Forbanne était arrivée, accompagnée par sa propre fille, et Cherune que la Fille de l'Ombre avait volontairement mise à l'écart le temps d'éclairer le mystère sur l'affaire Nausicaa.

"Maman..."
"Restez jouer là si vous voulez, on va discuter dans le fond, on ne sera pas loin. Tu veilles sur la petite d'accord ?"
"Mais..."

Accroupie près de sa fille, affichant un faciès toujours aussi parfait mais débordant de compassion, Feliadès posa son index sur sa bouche dans le but de la faire taire, puis lança une dernière phrase sur un ton plutôt léger.

"Plus tard. Je t'expliquerai."

Sans attendre une seconde de plus, la Cheftaine se releva, en passant tendrement sa main dans la chevelure de Cherune tout en adressant un sourire léger à la plus petite. Cela ne servait à rien de les alarmer, bien au contraire... Ainsi, lorsque les deux fillettes se remirent à jouer en traçant des formes étranges sur le sol, la  Fille de l'Ombre entraîna la Marche Nuit vers le fond de la pièce, en se laissant envahir par un semblant d'agacement.

" Désolée d'avoir été aussi pressante, mais la situation l'exigeait, et tu es l'une des femmes en qui j'ai le plus confiance Aphraël."

Dans un mouvement lent et contrôlé, Feliadès se retourna pour faire face à celle qui était une de ses plus proches alliées. Son air agacé continuait de fissurer peu à peu son masque de glace, cependant, elle arrivait à rester impérial dans sa façon d'être... pour l'instant.  

"Je suis allée à la rencontre de Nausicaa aujourd'hui, à la place d'Aeron."

Prenant place sur un des coussins de couleur sombre qui jonchaient le sol, et invitant son invitée de faire de même, la cheftaine avait commencé ses explications d'une voix grave.

"La rencontre ne devait durer que quelques minutes, mais rien ne s'est passé comme prévu. J'ai du la ramener au Clan, pour voir rapidement Kahan. Est-ce que tu vois où je veux en venir ? "

Parler de tout cela la fatiguait autant que cela l'énervait. Ainsi, et connaissant très bien les capacités de déduction de la Marche Nuit, la Cheftaine lui avait donné les détails les plus importants pour qu'elle puisse comprendre... Et ce fut après quelques secondes qu'elle lança une nouvelle phrase en laissant une pointe de sarcasme se glisser entre ses mots.

"Le problème, c'est que la situation déjà bien compliquée est devenue bien pire.. Même si je pense qu'on ne m'a pas tout dit. Tu ne peux même pas imaginer... "

Tout aurait pu être plus simple... Mais non. Il avait fallu que sa fille porte deux enfants, dont un mâle... Quant à l'identité du père, Feliadès doutait légèrement concernant sa sincérité même si elle ne voyait pas comment il aurait pu en être ainsi. C'est pourquoi il lui fallait des réponses, et ces réponses, seule la femme sous ses yeux pouvait lui apporter.





Feliadès Fille de l'Ombre
« Tu connaîtras le vertige… Avant que la flèche ne te fige… »  



Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: [RPFB] Agir dans l'ombre    - Mer 23 Juil 2014 - 17:24

Elle suivit la cheftaine sans discuter, pour l’instant en tout cas. Elle évitait également, curieusement, de la regarder en face. Pas quand elle s’adressait à elle évidemment, mais le reste du temps, elle préférait concentrer son attention sur les filles jouant un peu plus loin, même si son attention était toute entière dédiée à la Fille de l’Ombre. A chaque fois, la Marche-Nuit se sentait envahi d’un étrange frisson électrique. Elle savait parfaitement pourquoi. Cette aura intimidante qui avait ponctué sa rencontre avec les Hà’Sagàris la première fois n’avait pas faibli. Au contraire, l’âge venant, son physique n’avait pas changé d’un poil alors que cette aura, elle, s’était avec l’expérience complexifiée, étoffée, nuancée d’un millier de chose que les sens aiguisés d’Aphraël percevaient très clairement. Et son sens artistique était grandement perturbé par cette manifestation au delà de la physique.

«Aucun problème Fille de l’Ombre, nous n’étions de toute façon pas très occupées toutes les trois… Et le fait d’avoir reçu Cherune à la maison m’a déjà indiqué que quelque chose ne tournait pas tout à fait rond...»

Et elle en eut confirmation. Feliadès n’était clairement pas comme d’habitude. Si elle gardait une l’attitude souveraine qu’elle lui avait toujours connu, elle était en proie à une agitation qu’elle n’avait jamais vu ou presque. Suffisamment pour l’inquiéter un minimum en tout cas.

Elle la laissa parler sans rien dire ensuite, digérant chaque information, les traitant toutes patiemment, sans se presser. La situation n’était pas terrible, mais se précipiter avec des conclusions hâtives et des actions irréfléchies provoqueraient à coup sûr des conséquences qu’Aphraël préférait éviter d’imaginer.

«A vrai dire quand Kahan est venue me chercher, j’ai déjà commencé à comprendre que ce n’était pas pour une simple soeur que tu avais envoyé Cherune à la maison, ni convoqué la Doyenne… Si tu te fais tant de souci c’est que c’est même pire que ce que j’imaginais… »

Elle lâcha un petit soupir et observa sa chef avec un élan de compassion. Elle savait ce qu’elle attendait d’elle. Et d’un autre côté, répugnait à laisser sa fille seule.

«Je la ferai suivre Feliadès. Je chargerai nos meilleures espionnes de la suivre discrètement, et de nous envoyer des oiseaux messagers aussi souvent que possible. S’il le faut, je me déplacerai moi-même. Je ne laisserai aucun secret dans l’ombre, tu peux compter sur moi.»

Et c’était d’autant plus vrai si elle se déplaçait. La Marche-Nuit portait bien son nom et connaissait les ombres qu’elle arpentait parfaitement. Si un secret s’y cachait, quoi qu’il arrive, elle finirait par le découvrir. Quant à ce qui se tramait… ça sentait le futur nourrisson mâle à plein nez. Ca elle n’en doutait pas une seconde.

«As-tu des volontés particulières ? Demande-moi ce que tu veux. Et… essaie de te calmer. Je sais que bannie, ça reste ta fille, mais tout de même… Si j’arrive à percevoir ton agitation, d’autres le pourront. Shän’Ri et Cherune l’ont senti, tu le sais...»
avatar
Forban du Désert

On m'appelle Feliadès Fille de l'Ombre


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Dunes Mouvantes - Clan des Hà'Sagàris
MON AGE : 39 ans
Féminin
MESSAGES : 52
AGE : 28
INSCRIT LE : 15/07/2013
PSEUDO HABITUEL : Nanaya
Joyaux : 50
Posté dans Re: [RPFB] Agir dans l'ombre    - Dim 27 Juil 2014 - 4:27

De toutes les femmes du Clan, la Marche Nuit était sans doute l’une des plus proches de Feliadès.  Leurs secrets les liaient, certes, mais il n’y avait pas que cela… Étrangement, la Cheftaine voyait cette femme comme l’une de ses soeurs de sang…  Ainsi, lorsqu’elle se mit à parler pour lui faire comprendre ce qu’elle avait compris entre les lignes, la Fille de l’Ombre la contempla avec un grand intérêt et ne put s’empêcher de se sentir plus… libérée.  

En effet, Aphraël avait vu juste, et bien plus loin encore puisqu’elle lui exposa un plan visant à surveiller Nausicäa par tous les moyens possibles. Mais était-ce vraiment la bonne façon de faire vu ce qu’elle venait d’apprendre ?  

Perdue, Feliadès fronça alors les sourcils tout en regardant dans le vide… Toutefois, elle reporta rapidement son attention sur la Marche Nuit qui venait de lui faire part de ses observations concernant son comportement étrange, de façon amicale.  Oui, elle avait raison, les petites n’avaient pas à s’inquiéter, même si rares étaient celles qui arrivaient à voir les failles sur le faciès si inébranlable de la Cheftaine à la peau sombre…

Soupirant alors en fermant les yeux, la Fille de l’Ombre finit par s’exprimer d’une voix étrangement… douce malgré son agacement.  

Des jumeaux. Une fille et un… mâle.  Elle attend des jumeaux.

Elle-même n’aurait jamais su quoi faire dans une telle situation… Surtout à cause de sa pratique douteuse et de son lourd secret que seules ses soeurs et la femme en face d’elle connaissaient. Cependant, concernant sa propre fille, il n’y avait pas que ce détail à prendre en compte…

Et je doute concernant l’identité du père. Elle m’a affirmé qu’il s’agissait de “l”homme pour lequel je l’avais vendue”..

Terminant sa phrase de façon sèche tant la réflexion du Nausicäa ne lui avait pas plu, la Cheftaine marqua un petit temps de pause avant de reprendre de façon plus sérieuse.

Je connais ses faiblesses, et d’un autre côté, je ne sais rien d’elle, ni ce qu’elle pense de moi réellement, même si ses réflexions m’ont éclairée. Et je veux être sûre… Sûre des plans qu’elle a en tête, et savoir la vérité, avant de pouvoir prendre une autre décision la concernant.”  

Prête à se lancer corps et âme dans un affrontement avec les Gargans pour le bien-être du sang de son sang, la Cheftaine n’était pourtant pas idiote. C’est pourquoi il lui fallait tout savoir sur celle qu’elle avait bannie…  

Pour l’espionnage, je sais que tu es maître dans le domaine, mais je ne veux pas que tu prennes trop de risques. Et cela devra rester entre toi et moi.

Laissant libre choix à Aphraël et ne souhaitant pas lui forcer la main, Feliadès en profita alors pour lui exposer un deuxième plan… en reprenant ce faciès si impérial et un timbre de voix beaucoup plus énigmatique.

Mais j’ai une autre idée en tête, et je voudrais avoir ton avis. Cela fait un moment que j’y pense, mais cette affaire vient de me relancer.

Jetant un regard aux deux petites qui jouaient dans leur coin, elle finit par plonger ses yeux dans ceux de la Marche Nuit pour reprendre son discours.  

Il faudrait établir un contact amical avec les Tol'Krigareh  et les Gargans. J’avais pensé à envoyer des femmes de confiance pour cela… Et  à faire entrer des infiltrées, dans les deux clans, si jamais cela ne se passait pas bien.

Les temps changeaient, beaucoup trop depuis quelques mois et cela ne plaisait pas vraiment à la Cheftaine. Entre les attaques sur les villes de Korrul et cette histoire d’Île Blanche, il y avait de quoi être préoccupée. Ainsi,  en plus de vouloir en savoir davantage sur Nausicäa, la fille de l’Ombre était curieuse de connaître l’opinion des deux autres clans.  

Le monde change trop vite, je n’aimerais pas être prise au dépourvu par quoique ce soit, ni qui que ce soit.”  

La discussion prenait des allures de mini conseil en cette soirée de révélations… Des décisions importantes allaient être prises, tout cela pour assurer un futur au cland es Hà’sagàris mais aussi pour éclairer la Fille de l’Ombre sur celle qui portait le surnom de l’Indomptable.





Feliadès Fille de l'Ombre
« Tu connaîtras le vertige… Avant que la flèche ne te fige… »  



Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: [RPFB] Agir dans l'ombre    - Dim 27 Juil 2014 - 16:01

La Marche Nuit ne pouvait que comprendre le désarroi de sa chef et proche amie. Elle-même aurait eu le plus grand mal à gérer cette nouvelle inattendue. D’un côté une future guerrière, surtout engendrée par la chair de la chair de Féliadès, et de l’autre, la hantise de toute Hà’Sagàri, bannie ou non. Elle qui nageait déjà dans un océan de folie douce, elle se serait probablement perdue dans ses abysses en apprenant ça. Rien d’étonnant à ce que l’attitude de Feliadès ne soit pas la froide majesté qu’Aphraël lui connaissait de coutume.

«Je vois… Je ne compte pas prendre plus de risques qu’il n’est nécessaire d’en prendre ma soeur, mais je tirerai cette affaire au clair. Si elle a menti, je finirai par le découvrir, et je trouverai l’identité du père véritable.»

Elle lâcha un soupir. Oui, le monde changeait, et le kerkei avec lui. La simplicité d’avant avait disparu, laissant place à une marée complexe d’informations que même une espionne de talent avait du mal à démêler. Son regard se porta sur les enfants. Puisse-t-elles être épargnées par tous ces problèmes… Même si la Marche Nuit savait que ça ne serait évidemment pas le cas. L’une était la fille de Féliadès, et l’autre prendrait peut-être, Aphraël en avait l’intime espoir, sa place au conseil. Tous ces problèmes naissant seraient les leur tôt ou tard.

Le plan de Féliadès la fit beaucoup réfléchir, peignant également un masque de surprise sincère sur son visage. Une alliance ? Avec les autres clans ? Avec des hommes ?! Et pourtant, dans ce monde, voilà peut-être leur seule chance de salut. Elle entrouvrit les lèvres pour lancer une remarque à moitié irréfléchie et acerbe, puis sa raison reprit le pas.

«Cela impliquerait… Rends-toi compte ma soeur. Nous devront sûrement quitter notre clandestinité. Beaucoup pensent que nous ne sommes qu’un mythe, et grâce à ça nous avons pu obtenir sécurité et protection. Fous sont ceux qui s’aventurent dans les Dunes pour nous trouver. Si Vama n’avait pas guidé mes pas, je ne serais tombée sur tes guerrières...»

Mais il n’y avait pas que ça, malheureusement. Et cela déplaisait énormément à Aphraël, comme le démontraient ses traits durcis en un masque de frustration, et son ton acide, venimeux même.

«… Mais ma raison me dit que c’est peut-être notre seule chance de préserver le kerkei. Que sans les autres clans forbans, nous serons un jour découvertes et massacrées avec leur étrange technologie, ou je ne sais quelle sorcellerie rapportée de cette île australe dont tous parlent. Je te suivrai où que tu ailles, Fille de l’Ombre. Mais n’oublie pas ce qu’ils nous ont fait.»

Elle passa la main sur son ventre, où se trouvait la blessure qui l’avait irrémédiablement mutilée, l’empêchant d’avoir d’autres enfants. Obligeant Shän’Ri à n’être que fille unique, sans avoir d’autre soeur de qui s’occuper. Et sans compter le déshonneur et l’humiliation que cela impliquait chez la Marche-Nuit.

Son regard avait la couleur et la dureté de la topaze quand il se posa sur les prunelles noires de la fille de l’Ombre.

«Pas seulement nous allier, mais nous imposer. Nous avons toujours inspiré la crainte. Nous devrons nous servir de cette peur pour leur montrer que les femmes guerrières Hà’Sagàri sont le vrai fléau de ce désert, et que s’allier à nous, c’est accepter de nous respecter comme n’importe lequel de leurs maudits hommes.»

Et pour finir, ce plan nécessitait de la préparation. Beaucoup de préparation.

«Je crois… Que je vais devoir rester ici. Mes espionnes pourront transmettre leur rapport à distance ce n’est pas un problème… Nous préparerons ton plan ici-même. Mais je crains que quoi qu’il arrive, l’Indomptable nous soit d’une aide… totalement indispensable.»
avatar
Forban du Désert

On m'appelle Feliadès Fille de l'Ombre


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Dunes Mouvantes - Clan des Hà'Sagàris
MON AGE : 39 ans
Féminin
MESSAGES : 52
AGE : 28
INSCRIT LE : 15/07/2013
PSEUDO HABITUEL : Nanaya
Joyaux : 50
Posté dans Re: [RPFB] Agir dans l'ombre    - Ven 1 Aoû 2014 - 15:21

S'imposer, dominer, ne jamais se dévoiler, manipuler, espionner... La Cheftaine avait une idée bien précise de la mise en place de son plan mais ne trouvait pas les mots pour l'expliquer aussi clairement que rapidement tant la situation continuait de l'ébranler.Ainsi, elle se contenta de rester silencieuse quelques secondes avant de reprendre en regardant dans le vide, d'une voix grave à peine audible.

« Personne ne viendra ici. C'est nous qui irons vers eux. Et ça, ils le comprendront rapidement, crois moi.»

Prenant une bonne bouffée d'air, Feliadès releva la tête pour plonger ses yeux luisants dans ceux de la Marche Nuit.

« On ne nous domine pas... On n'entre pas ici comme dans une ville... Je veux un simple lien, sans plus, au pire des cas, une rencontre dans un endroit neutre avec les chef des Kerkeïs si cela devient vital. Mais... Le moindre écart, la moindre tentative, le moindre acte d'irrespect, la moindre trahison, et ce sera radical. »

Pour sûr, la Fille de l'Ombre ne s'imaginait pas vraiment faire des concessions face à de potentielles rencontres avec les autres forbans... Jamais elle n'avait fait une telle chose auparavant... Et c'était bien ce qui, au fond, lui faisait un peu peur. Car elle se connaissait, trop bien, et savait pertinemment qu'elle allait être sans pitié si jamais quelque chose venait à lui déplaire. Et entre cette histoire d'Île Blanche et de grossesse, il y avait de quoi imaginer le pire...

Cependant, contre toute attente, de plus en plus assurée et déterminée à aller au bout des choses, la Cheftaine afficha alors un air impérial pour s'exprimer de façon claire.

« C'est pour ça que je pensais à un simple contact après une période d'espionnage pour connaître l'ambiance. Je ne sais pas encore qui ferait l'affaire pour un déplacement officiel... Mais tes espionnes pourront nous éclairer dans un premier temps... Nous éclairer sur eux, et sur... elle. »

Refusant de prononcer le prénom de sa fille aînée sous peine de sentir de nouveau son masque se fissurer, la Fille de l'Ombre se tourna alors vers les deux petites qui jouaient plus loin afin de se laisser aller vers de nouvelles confessions.

« On ne peut se permettre de se laisser dépasser par les événements... Pas une seule seconde...J'ai un mauvais pressentiment. Très mauvais. »

Trop de facteurs entraient en jeu concernant le futur du Clan... Des facteurs qui échappaient à celle qui le dirigeait depuis des années maintenant. Entrer dans la danse ou rendre les armes.. Le choix était vite fait, même si cela ne plaisait à personne.





Feliadès Fille de l'Ombre
« Tu connaîtras le vertige… Avant que la flèche ne te fige… »  



Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: [RPFB] Agir dans l'ombre    - Mar 5 Aoû 2014 - 7:25

La Marche Nuit écoutait attentivement… Et l’idée qu’un clan tente de les dominer ou de les asservir lui arracha un petit sourire, d’autant plus clair en entendant les remarques de Feliadès. La pointe de sa langue passa lentement sur ses lèvres. Dans sa tête se déroulait déjà des scènes de massacre que d’aucun qualifierait d’atroce, mais qui éveillait et titillait l’esprit “artistique” d’Aphraël.

Elle réfléchissait dans le même temps à la manière dont leur prise de contact pourrait se faire. Oui, l’espionnage préalable était totalement indispensable, et vu la gravité de la situation et l’ampleur des changements, même au coeur du désert, elle enverrait ses meilleurs éléments. Si elle se déplaçait, ça serait avant tout par urgence. On aurait besoin d’elle ici, notamment pour décrypter les rapports et messages qui leur seraient envoyés.

Elle saisit une des plumes qui ornaient ses cheveux coupés courts, et en tordit l’extrémité. Consciencieusement. Puis elle l’apporta à Shän’Ri, qui jouait toujours avec Cherune.

«Va la planter à l’entrée du village mon coeur. Et vite.»

Elle s’exécuta. Ce petit manège était somme toute assez étrange, mais dans le langage codé qu’avait mis au point la Marche Nuit avec ses soeurs de l’ombre, cette plume signifierait qu’il fallait que les espionnes se préparent à décoller, une mission les attendait. Ainsi, elle n’aurait plus qu’à désigner celles qui iraient, et elles ne perdraient pas de temps. Quelques éleveuses d’avernas connaissaient les bases de ce langage symbolique, essentiellement pour qu’elles puissent préparer les montures dans l’éventualité d’un long trajet.

Elle revint ensuite vers la fille de l’Ombre, et esquissa un petit sourire, qui se voulait à la fois doux et rassurant.

«Il ne faut pas t’en faire ma soeur… Pas trop, en tout cas. Tu m’as demandé de faire quelque chose, et je peux jurer devant Vama que ce sera fait sans erreur. Personne ici ne souhaite que qui que ce soit pose ne serait-ce qu’un pied mal intentionné dans ce village. Et bien mal prendra celui qui essaiera. Il devra se frotter à nous, et pire encore, à Kahan, cela suffirait à décourager n’importe quel forban.»

Elle eut un petit rire, puis étreignit brièvement sa fille quand elle revint. Le message était donc passé.

«Feliadès, veux-tu venir avec moi pour préparer les filles ? Nous sommes d’accord pour dire que perdre du temps n’est pas une option. Et tu seras sûrement un peu plus sereine en sachant quels ordres de mission elles emportent avec elles. Shän’Ri et Cherune devraient rester ici pendant ce temps, d’ailleurs.»
avatar
Forban du Désert

On m'appelle Feliadès Fille de l'Ombre


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Dunes Mouvantes - Clan des Hà'Sagàris
MON AGE : 39 ans
Féminin
MESSAGES : 52
AGE : 28
INSCRIT LE : 15/07/2013
PSEUDO HABITUEL : Nanaya
Joyaux : 50
Posté dans Re: [RPFB] Agir dans l'ombre    - Ven 29 Aoû 2014 - 16:16

Silencieuse, La fille de l'Ombre ne disait plus rien à présent. L'esprit occupé, les yeux rivés sur Aphraël, elle observait ses faits et gestes sans pour autant se poser de questions. Cela faisait des années qu'elle connaissait la Forbanne et elle savait pertinemment que le plan qu'elle mettait en marche serait le bon, peu lui importait sa manière de le faire. Toutefois, Feliadès n'arrivait pas à oublier Nausicaa, ni les objectifs qu'elle avait en tête...

Ce ne fut donc que lorsque la Marche Nuit se lança dans une tirade rassurante qu'elle sortit de sa bulle. Il fallait qu'il lui avait suffi d'avoir l'image de Kahan en tête pour sourire jaune... La vieille femme pouvait rendre fou n'importe qui avec sa façon de faire en dépit de son âge avancé... Elle la première d'ailleurs même si elle ne le montrait pas.

Aussitôt, l'atmosphère devint plus légère... Entre les rires des fillettes et les paroles rassurantes de son amie, la Cheftaine arrivait de nouveau à penser de façon plus calme. Ainsi, elle ne laissa pas le silence s'installer et reprit très vite la parole en gardant cette prestance déroutante.

"Très bien, allons-y, plus vite ce sera fait, et mieux ce sera... pour nous toutes."

Dans un élan de compassion, la Fille de l'Ombre se tourna alors vers Cherune qui continuait de jouer... Il n'était pas question de perdre qui que ce soit à cause de toute ces histoires de cachotteries... Pas une seule femme, pas une seule bête...

De ce fait, Feliadès finit par se lever, de façon impériale, prête à briefer celles qui allaient être ses yeux et ses oreilles grâce au travail parfait de la Marche Nuit.





Feliadès Fille de l'Ombre
« Tu connaîtras le vertige… Avant que la flèche ne te fige… »  



Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: [RPFB] Agir dans l'ombre    - Mar 23 Sep 2014 - 10:13

Les espionnes Hà’Sagàris, comme à leur habitude, étaient d’une redoutable efficacité. Quand Feliadès et Aphraël arrivèrent au lieu de rendez-vous habituel, non loin de la sortie du village, elles étaient déjà toutes prêtes, sacs et armes prêts à l’emploi. La douce et souriante Marche-Nuit n’était plus, en revanche. Elle avait même complètement changé d’attitude. Droite et dure comme l’acier, le regard aussi tranchant et perçant qu’un croc d’averna, elle se planta devant les filles, et jaugea chacune d’entre elles du regard avant de prendre la parole.

«Aujourd’hui, certaines d’entre vous vont partir pour des missions aussi importantes que dangereuses. L’erreur ne sera même pas envisageable. A vrai dire, si vous échouez, c’est l’existence même de notre village que vous mettrez en péril, et il est hors de question que cela arrive.»

Elle fixa intensément deux jeunes guerrières, des jumelles parfaites. Elles  étaient arrivées peu de temps après Aphraël au village, et malgré leur vingtaine d’années à peine révolues, il s’agissait certainement des deux meilleurs éléments de la conseillère. Elle jeta un coup d’oeil furtif à la Fille de l’Ombre puis s’adressa à elles.

«Ayen, Elva, vous serez toutes les deux les oreilles et les yeux du clan pour une mission très… spéciale. Feliadès vous briefera sur votre mission. Pour les autres, vous allez devoir trouver, peut-être infiltrer, les autres clans forbans du Désert des Murmures. Trouvez leurs chefs, sans déclencher aucune hostilité. Contentez vous de jauger. De collecter des données. Nous les traiterons à votre retour. Mais surtout, si jamais vous vous faites attraper - j’ose espérer que cela n’arrivera pas - ne mentionnez en aucune façon le kerkei. Compris ?»

Devant l’approbation générale des espionnes et assassins, elle se tourna vers la cheftaine pour savoir si elle voulait rajouter des précisions. Elle devait encore expliquer aux jumelles quelle serait leur mission - suivre Nausicaa - mais peut-être souhaitait-elle prononcer elle-même quelques mots histoire de détailler cette tâche qui, par bien des aspects, était aussi capitale que bouleversante pour les moeurs du clan.
avatar
Forban du Désert

On m'appelle Feliadès Fille de l'Ombre


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Dunes Mouvantes - Clan des Hà'Sagàris
MON AGE : 39 ans
Féminin
MESSAGES : 52
AGE : 28
INSCRIT LE : 15/07/2013
PSEUDO HABITUEL : Nanaya
Joyaux : 50
Posté dans Re: [RPFB] Agir dans l'ombre    - Dim 23 Nov 2014 - 10:38

La démarche toujours impériale, Féliadès suivit Aphraël jusqu'au fameux point de rendez-vous où les meilleures espionnes du clan attendaient patiemment que les ordres soient donnés. La mission allait être compliquée, certes, cependant, la Marche Nuit se transforma littéralement une fois devant les femmes les plus expérimentées en tant qu’espionne.  

Fière, mais silencieuse, la Fille de l’Ombre se contenta de fixer chaque membre de son Kerkeïs de ses yeux d’onyx pendant que la voix tranchante de sa fidèle alliée  résonnait à leurs oreilles.  Douée dans son art, cette dernière ne mit pas longtemps avant de porter son choix sur “les Jumelles de Sang Noir” qui avaient une réputation aussi honorable qu’effroyable. Approuvant complètement l’idée d’Aphraël, la Cheftaine attendit d’avoir la parole avant de terminer le briefing qui venait d’être mené d’une main maître. Ainsi, elle finit par s’avancer d’un pas silencieux pour se faire entendre d’une voix douce aux couleurs assassines.  

Je veux que vous suiviez les faits et gestes de l’Indomptable en étant silencieuses, discrètes, efficaces. Ce que vous apprendrez ne devra être divulgué à personne hormis moi… ou la Marche Nuit.

Se tournant un instant vers celle qu’elle venait de citer pour montrer aux autres qu’elle la mettait à son niveau, Féliadès s’approcha alors des jumelles pour terminer son petit discours.

Je veux éviter tout conflit avec les autres en premier lieu. Est-ce bien compris ?”  

Pas la peine d’en dire plus, ou d’en rajouter, les Jumelles étaient loin d’être idiotes. C’était d’ailleurs pour cette raison que la Marche Nuit les avait choisies. Confiante sans pour autant laisser l’optimisme la gagner, la Cheftaine posa  alors ses yeux sur cette dernière pour essayer de sonder son esprit.

Loin d’être aussi amicale que lorsqu’elles s’étaient parlées en privé, Aphraël se montrait… inflexible… Une vision qui plaisait à la Fille de l’Ombre qui voyait une chef de clan potentielle si jamais il lui arrivait quelque chose à cause de toute cette histoire. Car il fallait bien l'avouer... L'avenir se montrait flou et incertain, et l'affaire qui concernait sa fille n'avait fait que le troubler davantage.









Feliadès Fille de l'Ombre
« Tu connaîtras le vertige… Avant que la flèche ne te fige… »  



On m'appelle Contenu sponsorisé

Posté dans Re: [RPFB] Agir dans l'ombre    -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum