AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
» Communication externe
par Loth de la Vision Mar 21 Juin 2016 - 15:06

» Réversa [ TOP ]
par Invité Ven 27 Mai 2016 - 8:21

» Le monde de Dùralas
par Invité Jeu 26 Mai 2016 - 7:00

» Anthalia
par Invité Dim 22 Mai 2016 - 15:17

» Marbrume, La Cité des Damnés
par Invité Lun 16 Mai 2016 - 15:07

» Questionnaire pour soutenir infinite RPG !
par Invité Sam 14 Mai 2016 - 17:33

» Escalus
par Invité Jeu 12 Mai 2016 - 9:02

» Mass Effect : Reborn
par Invité Mar 10 Mai 2016 - 15:00

» Forum en pause
par Asàf Lysereän Mar 10 Mai 2016 - 13:47


[RPFB] Descendance assurée

Invité

On m'appelle Invité

Posté dans [RPFB] Descendance assurée    - Lun 21 Juil 2014 - 7:49

Rappel du premier message :

Deux mois s'étaient écoulés depuis leur première nuit d'amour. Ravena se découvrait une sensualité particulière dans ses ébats avec son fiancé qui lui se montrait évidement plus expérimenté. Elle apprenait à connaître son corps, devenait une femme au fur et à mesure des semaines. La vie auprès d'Esheban était calme et douce, elle n'aurait pu rêver mieux. Quand les rideaux s'ouvrirent, la Midelaine gémit et détourna le visage pour l'enfouir contre son oreiller alors que la voix de sa domestique résonnait.

« Madame, il est l'heure de se lever ! »
« Déjà... ? Mais Merrila, je suis fatigué... »
« Allons bon, monsieur s'est-il encore montré gourmand cette nuit... ? »

Ravena releva le visage, fixa sa domestique et échangea un rire complice avec elle. La vielle femme s'empressa de sortir une robe propre de l'armoire alors que la jeune Frey'sin soupirait tout en se redressant.

« A dire vrai... Non. Je me suis endormit à peine m'être allongé... Je suis très fatigué depuis quelques jours... quelle heure est-il ? »
« Madame... Il presque onze heure ! »

Ravena écarquilla les yeux de surprise et se leva du lit.

« Par Vama ! Déjà ? Et vous m'avez laissé dormir si longtemps ?! Merrila enfin, Esheban et moi devons manger ensemble ce midi ! Je ne peux pas me permettre de... »

Prise d'un vertige, la jeune femme se retint de justesse au rebord de la fenêtre avant de fermer les yeux et d'enfouir son visage contre sa paume. La gouvernante s'approcha, inquiète.

« Madame... est-ce que ça va ? »
« Je... oui... Oui Merrila, c'était juste un vertige. »
« Oh ciel, que vous êtes pâle... Êtes vous sûr que tout va bien ? Votre fatigue, des vertiges, votre pâleur... Dois-je faire venir un Mae'sin ? »
« Non, surtout pas... Esheban va encore s'inquiéter, je ne veux pas. »
« Mais madame, votre santé est importante... »
« Merrila, ce n'est qu'un coup de fatigue, cessez donc de vous inquiéter. »

Son ton était sans appel, pourtant la jeune femme se sentait faible depuis quelques temps et ce fut encore pire ce jour-ci. C'était comme si une vivenef lui était passé dessus. Avec l'aide de la domestique, Ravena s'empressa de se laver de s'habiller et de se coiffer avant de descendre jusqu'au bureau de l'Ondeluire pour le rejoindre. Midi pile... Bon timing pour quelqu'un qui avait oublié de se lever... Et encore le mot était faible quand on savait qu'elle venait de dormir 14h d'affilé. Entrant doucement, la Midelaine sourit avec tendresse.

« Bonjour mon amour. »

S'approchant du bureau, Ravena le contournant, ouvrant les bras avec un sourire radieux pour venir enlacer son aimé et en profita pour l'embrasser avec amour. Elle glissa ses doigts sur le col de sa geste, l'ajustant puis plongea ses yeux lavande dans ceux d'Esheban.

« Tu n'as pas oublié que l'on devait manger ensemble ce midi, n'est-ce pas ? En plus, j'ai une surprise pour toi... que tu auras à la fin du repas.»

Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: [RPFB] Descendance assurée    - Lun 21 Juil 2014 - 16:06

Lorsque Esheban la saisit par le bras pour la relever et la forcer à s'assoir sur le fauteuil, Ravena gémit sous la force de son fiancé. Bon sang, pour un marchand, il avait une force redoutable, sans doute à cause de la colère qui le rongeait. Tremblante sur le siège, la Midelaine écouta les remontrances sévère de son futur époux, son estomac se nouant un peu plus à chaque phrases qu'il prononçait.Il était si... virulent.

"Esheban, je... je suis..."

Pas moyen d'en placer une. Il était vraiment furieux et c'était compréhensible. La jeun femme tendit les mains mais les rabaissa aussi vite, s'enfonçant dans le fauteuil. Perdu, complètement perdu. Elle avait accusé les colères terribles de Godrikh pendant des années, elle avait fini par s'y habituer, appris à les gérer. Mais là... Ravena apprenait encore à connaitre l'Ondeluire et découvrait à quel point lui aussi pouvait être effrayant. Vraiment effrayant. La marchande se leva enfin, trouvant la force de s'approcher de son fiancé qui au même moment se saisit d'une lampe qu'il envoya s'écraser contre un mur et lui arracha un cri de panique. Elle recula, levant un bras pour se protéger d'un éventuel coup venant de sa moitié. Non pas qu'elle croyait qu'il pouvait la battre... Mais il était si en colère qu'un mauvais réflexe pouvait arriver. Ravena déglutit, abaissant son bras et fixa son aimé avec un regard larmoyant avant de l'attraper, le saisissant par la chemise t cria.

"Arrête!!! arrête... je t'en pris... je sais que j'ai mal agit mais là tu te fais du mal à toi même! pitié... pitié Esheban... je paierais le prix de mes actes mais s'il te plait... mon amour... Arrête ça."

Baissant le visage, elle relâcha doucement la chemise de l'Ondeluire. Qu'il se mette en colère était compréhensible, c'était mérité et Ravena le savait parfaitement, mais le voir se mettre dans un tel état, ce n'était vraiment pas bon...

"Je... Je vais faire ce qu'il faut pour arranger... la situation."

Elle s'éloigna rapidement et ouvrit la porte qui menait au bureau privé d'Esheban et avant qu'il ne puisse la suivre ou faire quelque chose elle ferma la porte et tourna le loquet, s'y enfermant de l'intérieur. La belle étouffa un sanglot et souffla.

"Pardonne moi..."

Il fallait en effet très vite arranger cette catastrophe. Car si Ravena était douée pour s'attirer des ennuis et créer des problèmes, elle savait aussi qu'elle pourrait y remédier si elle s'en donnait les moyens. Elle s'assit sur le siège derrière le bureau, essuyant ses larmes et ouvrit le tiroir pour prendre des parchemins vierges et les déposa sur le bois. Inspirant longuement, elle saisit la plume qu'elle trempa dans l'encre et se mit à écrire doucement. Les minutes passèrent et bientôt la première lettre fut écrite. Des excuses faites à cette vieille peau, puis finalement une lettre d'excuses fait à cet homme écœurant. Mais la Midelaine de s'arrêta pas là, bien au contraire... D'autres lettres furent écrites, toutes identiques...

Lorsque Ravena releva le visage, l'horloge indiquait un peu plus de trois heures du matin. Voilà donc deux heures qu'elle était enfermée ici à écrire. Les lettres en mains, la jeune femme vint déverrouiller la porte doucement et entra dans la chambre. Vide.. Posant les lettres sur le lit, Ravena prit un instant pour se débarasser de cette horrible robe qu'elle portait depuis trop longtemps pour l'échanger contre une chemise de nuit simple et longue puis s'empara de nouveau de son tas de lettre et sortit de la chambre. Il n'y avait pas beaucoup d'endroit où trouver Esheban malgré la taille de la maison et le nombre de pièce... Si bien que la Midelaine sût immédiatement où se rendre. Se stoppant devant la porte de la bibliothèque du rez de chaussée, Ravena frappa doucement à al pote avant de l'ouvrir et d'entrer. Oh elle ne faisait pas la fier, d'autant qu'elle savait déjà que Esheban allait de nouveau lui hurler dessus pour avoir oser prendre possession de son bureau sans son accord. S'avançant visage baisser elle lâcha.

"Je... Avant que tu ne me gronde... je veux... Que tu lise ceci."


Elle déposa les lettres sur la table en deux tas distinct, deux des lettres étaient les excuses, les autres uniquement des invitations.

"Je vais organiser une nouvelle soirée... J'y ferais des excuses de vive voix aux invités... Et à toi, évidement. Elle aura lieu dans trois jours, cette fête... J'ai pris initiative d'organiser un bal masqué... et des jeux dans le jardin. Je me suis dit que ce serait mieux que de simplement rester enfermé dans cette grande salle à boire et se regarder dans le blanc des yeux... Ces gens seront probablement heureux de pouvoir s'amuser."

L'idée n'était pas mauvaise... pas mauvaise du tout en fait, c'était même plutôt intelligent. permettre au gens de s’amuser, de se défouler pour diminuer leur colère.

"Me donnes-tu ton accord pour que j'organise cette soirée ? je... je ne dépenserais pas trop d'argent c'est promis..."
avatar
Marchand

On m'appelle Esheban Ondeluire


Infos Personnage
RANG: Chef de la famille Ondeluire - Admin
VILLE & APPARTENANCE : Errande
MON AGE : 32 ans
Féminin
MESSAGES : 290
AGE : 23
INSCRIT LE : 27/01/2013
PSEUDO HABITUEL : Harrods
Joyaux : 949
http://www.ile-joyaux.com/t1329-esheban-ondeluire
Posté dans Re: [RPFB] Descendance assurée    - Lun 21 Juil 2014 - 16:09

Le cri de Ravena près de lui et les deux mains qui enserrèrent sa chemise le tirèrent de sa folie furieuse le temps d'un instant. Il posa sur la jeune femme un regard brillant de colère mais où les mots qu'elle venait de prononcer avaient fait leur chemin. Elle s'en voulait. Elle voulait arranger ça. Et avant qu'Esheban ne puisse rétorquer qu'il préférait qu'elle ne fasse plus rien du tout pour le moment, elle avait déjà filé. Ouvrant la porte du bureau privé du chef de famille, elle s'y engouffra et s'enferma à l'intérieur. Dans son élan, l'errandais avança rapidement vers le battant en bois pour le retenir. En vain. D'une main forte et dure, il frappa plusieurs coups pour l'obliger à ouvrir.

« Ravena, sors de mon bureau ! »

Il répéta cette phrase plusieurs fois, sans réponse. La colère le reprit alors, et grognant, il sortit de la chambre en claquant la porte. Ses pas le menèrent directement dans la bibliothèque du rez-de-chaussée, son deuxième refuge après son bureau. S'affalant dans l'un des sofas, il prit un livre au hasard et inspirant à fond, il se força à en lire les premières lignes. Sa passion pour la littérature l'aida encore une fois. Et il se retrouva pris dans l'ouvrage, oubliant presque la fureur qui l'habitait précédemment.

Des coups à la porte le tirèrent du roman. Se doutant de la personne qui entrait, il ne releva pas de suite le regard, préférant terminer la dernière page. Il ne savait plus très bien quelle heure il était, mais son esprit lui hurlait qu'il était temps de prendre du repos. Refermant le livre dans un petit claquement significatif, il le posa sur la table en face de lui et se redressa dans le fauteuil, posant enfin son regard émeraude sur Ravena qui s'approchait et qui l'implorait de ne plus s'énerver. Qu'elle fasse. Il n'avait de toute façon plus du tout envie de replonger dans sa colère maintenant qu'il avait réussi à se calmer. Alors d'une oreille presque entièrement attentive, il l'écouta expliquer son plan. Un bal masqué. Des jeux. Des excuses publiques. Une idée parfaite en somme. Et au fond de lui, l'Ondeluire en fut rassurer. Elle avait au moins pris conscience de la gravité de ses actes, et que cela méritait réparation.

« L'argent n'est pas un problème. Fais donc ce que tu penses être le mieux pour cette soirée. »

Manière subtile pour lui de lui faire comprendre qu'il ne valait mieux pas pour elle que cette fête soit un fiasco, ou que la moindre erreur ne vienne perturber son déroulement. Mais manière détournée aussi de l'encourager quelque peu dans son idée de rédemption. Il n'était pas inhumain, et son altruisme reprenait vite le dessus. Son regard se fit plus doux alors qu'il ne cessait de l'observer, mal à l'aise et toute tremblante qu'elle était.

« Je ne m'occuperai pas de cette soirée. Elle est tienne entièrement. Personnellement, j'en profiterai au même titre que les invités. Et peut-être pourrais-je te pardonner ensuite. »

A vrai dire, il était déjà sur la voie du pardon. Mais s'il était d'un naturel compréhensif, il était aussi très sévère et dur quand on le décevait profondément. C'était donc à Ravena de faire maintenant ses preuves. Il se leva finalement, et s'avança vers la jeune femme. Tendrement, il la pris dans ses bras et déposa un baiser sur son front.

« Allons dormir maintenant. Il est plus que l'heure. Et je suis exténué. »

D'un geste, il la fit passer devant lui, et monta à leurs appartements. Sans un mot de plus, ils se mirent au lit, et après une dernière étreinte un peu gauche, Esheban se retourna pour s'endormir presque aussi rapidement qu'un enfant.


DC : Enaïa Lyseän Vara'Da & Azeor Desnolancès & Kezaël Lysereän & Kidjyïa Rijwän & Riska les Deux Voix & Eyföhl Aanka'Leï


Pour plus d'informations sur les Ondeluire, c'est ICI




Merci Ravena pour le kit <3
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: [RPFB] Descendance assurée    - Lun 21 Juil 2014 - 16:19

Une menace détournée. Ravena déglutit et leva le regard pour fixer Esheban. Son regard était certes plus doux mais l'ambiance restait tendu. Quand l'Ondeluire parla du pardon, elle ne put s'empêcher de s'indigner.

"Peut-être...? dans ce cas pourquoi se donner du mal Esheban, autant que je rentre immédiatement à Midel-heim, si tu n'es pas capable de me pardonner malgré mes efforts. Je ne me voile pas la face, je sais très bien que j'ai un caractère horrible, je suis guidé par l'éducation infâme que mon père m'a donné et des idéaux qu'il a encré dans ma tête... Mais moi au moins, je sais reconnaitre mes tords et je sais me remettre en question et d'arranger les choses."

Déposant les lettres sur lu bureau de la bibliothèque, la jeune femme inspira pour se calmer. La colère revenait à la charge. Mais elle disait vrai et il ne pouvait le nier, chaque fois qu'elle avait dérapé d'une façon où d'une autre, Ravena avait toujours accepté les conséquences de ses actes et paroles et avait toujours tout fait pour arranger les choses. Voilà au moins l'un des bon côté à être une Frey'sin, cette force de caractère, ne jamais abandonné, aller toujours plus loin... Chercher à se dépasser, ne jamais se reposer sur ses acquis. Mais il y avait un sentiment qui dominait la colère en cet instant et qui trahissait Ravena, c'était la peur. Si Esheban venait à rompre leur promesse de mariage... Jamais elle ne pourrait le supporter, surtout avec son enfant qui grandissait dans son ventre. Cette idée lui donna la nausée et la jeune femme retint son souffle pour ne pas régurgité dans le bureau alors que son fiancé se levait et vint la serrer dans ses bras. Une étreinte qui était le bienvenue et Ravena se lova contre lui, le serrant tout aussi tendrement et ferma les yeux. Pendant un cours instant, le monde avait cesser de tourner, il n'y avait plus qu'eux...

"Oui... moi aussi je suis fatigué..."


Le retour à la chambre se fit dans le silence le plus totale tout comme l'entrée dans la couche. Une rapide étreinte où régnait un malaise certain mais trop épuisé, le couple fini par s'endormir et c'est sans surprise qu'au matin, Ravena ouvrit les yeux, le corps chaudement lové contre celui d'Esheban.

DEUX JOURS PLUS TARD.
Trois jours. Voilà un défis incroyable, préparer une fête d'une telle envergure en un laps de temps bien court. heureusement, Esheban avait dit qu'elle n'avait pas à faire attention à la somme à dépenser, cependant la Midelaine éprouvait une certaine culpabilité à l'idée de dilapider ainsi l'argent de son fiancé dans une fête. Mais les contrats et futur contrats d'Esheban en dépendait... Il valait mieux ne pas faire les choses de travers. Le commençait à prendre forme grâce aux décoration. Une liste en main, Ravena lisait son contenu puis leva les yeux vers le jardinier qui taillait un énorme buisson en forme spiralé.

"George ?"
"Oui madame ?"
"Et si nous ajoutions des rubans au creux des spirales ?"
"C'est une bonne idée madame."
"J'en suis ravie, faisons comme cela alors."

S'emparant de son mouchoir en soie, Ravena tamponna le haut de sa poitrine et sa gorge luisante de sueur. Il faisait chaud et les hormones n'aidait en rien. Merrila arriva au même instant avec un plateau contenant un verre et une boisson fraiche.

"Il faut vous hydrater madame!"
"Oui Merrila je sais... merci."
"Vous êtes bien pâle, êtes vous sûr que tout vas bien ?"
"Oui, ça va ne t'en fait pas..."
"Mais madame, vous êtes ici depuis ce matin et vous n'avez même pas prit le temps de manger ce midi..."
"Je n'avais pas faim."

Et pour cause, ma majorité de ce qu'elle mangeait finissait par être régurgité ensuite et lors de ses repas avec Esheban, elle se contentait de picoré avant de quitter la pièce pour retourner à la préparation de cette fichu fête. Cependant elle devait admettre que faire quelque chose de ses journées était plaisait. Même une simple pouvait être enrichissant. Buvant de longue gorgée de son eau, Ravena soupira et reposa le verre avant de chanceler et fut aussitôt soutenue par Merrila.

"Par Vama, madame je vous en prie vous devez faire une pause!"
"Non! Ne comprends-tu pas ?! mon mariage avec Esheban dépend de cette maudite fête!"

Les deux femmes s'observèrent et Rave,a souffla longuement avant de s'assoir sur sa chaise et murmura.

"Il a dit que je serais peut être pardonné... peut-être... Je n'ai pas le droit à l'erreur."
"Madame... Avec tout le respect que je vous doit, je connais très bien mon maitre... Je doute sincèrement qu'il vous chasse du manoir, il vous aime tellement...Et... Et vous attendez un enfant! Son enfant... Jamais il nous vous abandonnera de la sorte."

Ravena se leva doucement. Elle était lasse d'entendre toujours les même chanson. Gentil Esheban, parfait Esheban, compatissant Esheban... Blablabla. Oui elle aimait son fiancé pus que n'importe qui d'autre mais pour la première fois depuis qu'elle avait fait sa rencontre, la colère qu'elle éprouvait envers lui était si forte qu'elle venait à en être dégouté et jalouse de sa moitié.

"Alors dans ce cas, dites à votre maitre que menacer sa fiancé enceinte n'est pas la meilleur chose à faire. Mais ça, il doit déjà le savoir suppose, vu qu'il sagit du grand et puissant Esheban Ondeluire."

Un rire nerveux échappa des lèvres de la Midelaine qui tourna le dos à la domestique et murmura.

"Je rentre me rafraichir un peu."
"Bien madame..."

En silence et avec la plus grande discrétion, Ravena monta jusqu'à la chambre conjugale et ferma doucement la porte et sortit de la pièce adjacente une grosse malle qu'elle ouvrit. Il restait vingt-quatre heure avant la fête et si jamais celle-ci n'était pas concluante... S'en serait fini. Alors autant prendre les devant. Ravena ouvrit l'armoire et commença à y mettre ses affaires, les pliant soigneusement. La Midelaine ne faisait pas cela de gaité de coeur, loin de là, à chaque minutes qui passaient son coeur se brisait à peu plus. la porte s'ouvrit et Merrila entra avant de se figer.

"Que faites vous...?"
"Cela se voit, je prépare mon départ."
"Madame !!!"
"ça suffit Merrila. Si Esheban ne me pardonne pas, alors je partirais pour Midel-heim dès le lendemain."
"Vous ne pouvez pas..."
"Si et je le ferais. Inutile de rester dans cette maison à parasiter mon fiancé si celui-ci ne supporte même plus ma présence. Et je ne veux pas donner naissance à un enfant dans une famille désunit, je préfère encore être seule et retourner dans ma cage dorée."
"Je suis désolé Madame, je ne peux pas vous laisser faire ça."
"Merrila, NON."

Une fois encore les deux femmes s'affrontèrent du regard et la Midelaine soupira, les larmes aux yeux.

"C'est à moi de régler cette histoire, je vais faire cette fête... Je vais donner tout ce que j'ai et si j'échoue... Alors j'en subirais les conséquences. c'est mon choix Merrila et je vous interdire d'interférer dans cette histoire. Me suis-je bien fait comprendre ?"
"Avez vous conscience à quel point vous vous faite du mal inutilement ?"
"je m'en fiche... Tout ce qui compte c'est Esheban."
"Non... Justement Madame, c'est là que vous faite erreur. Tout ce qui compte c'est vous et l'enfant. Vous n'êtes plus seule dans ce corps à présent, le bien être de votre bébé passe par le votre, à vous faire souffrir ainsi c'est lui aussi que vous faite souffrir."

La vieille femme s'approcha et ouvrit les bras en voyant sa maitresse fondre en sanglot et la serra contre elle comme une mère l'aurait fait avec son enfant.

"Venez, asseyez vous Madame... et écoutez moi."
"Je ne sais pas quoi faire, je suis totalement dépassé par la situation malgré mon désir d'arranger les choses."
"Madame, je vous l'ai dit, monsieur ne vous jettera pas dehors, ce n'est.. pas lui, tout simplement. Cet enfant il l'attend depuis si longtemps, vous lui avez donner ce cadeau qu'il espérait désespérément... Croyez vous sincèrement que mon maitre laisserait une dispute vous éloigner de lui ?"
"Honnêtement je ne sais pas, il était si furieux..."
"Voilà deux jours que vous évitez Esheban... Ne pensez vous pas que cela aussi puisse lui faire du mal ?"
"Je crois qu'il a besoin de que je reste loin de lui."
"Moi je crois le contraire. Vous creusez encore plus le fossé qui s'est installé entre vous. Faite un effort et allez le voir. Demander lui a passer un peu de temps en votre compagnie... Vous avez besoin de vous détendre..."
"Et s'il ne veut pas ?"
"Eh bien moi je vous tiendrais compagnie et nous irons faire des gâteaux immondes pour lui et les invités pour nous venger."

Malgré ses larmes Ravena ne put s'empêcher de rire alors que Merrila sourit.

"Allez le voir madame. N'oubliez pas, le bien être de votre enfant passe par le votre. Vous vous sentez bien près d'Esheban, alors allez près d'Esheban. Accordez vous un peu de répit, profitez juste de sa présence. Personne ne vous force à faire plus. Mais faite le pour vous et votre bébé."

Ravena soupira et enlaça la domestique tendrement. Cette femme était d'une bonté incroyable, elle trouvait toujours mots pour la soulager la Midelaine et l'encourager à faire des efforts, chose qu'Ylda, sa propre mère avait toujours eu du mal à faire à cause de la présence constante de Godrikh. Se levant la midelaine sortit de la chambre pour rejoindre le bureau de son fiancé et toqua doucement à la porte avant d'entrer, un peu gêné et murmura.

"Bonjour Esheban, hm... je voulais savoir si... tu désirais prendre le thé... avec moi. Mais si tu as trop de travail je comprendrais."
avatar
Marchand

On m'appelle Esheban Ondeluire


Infos Personnage
RANG: Chef de la famille Ondeluire - Admin
VILLE & APPARTENANCE : Errande
MON AGE : 32 ans
Féminin
MESSAGES : 290
AGE : 23
INSCRIT LE : 27/01/2013
PSEUDO HABITUEL : Harrods
Joyaux : 949
http://www.ile-joyaux.com/t1329-esheban-ondeluire
Posté dans Re: [RPFB] Descendance assurée    - Mar 22 Juil 2014 - 2:27

Deux jours s'étaient lentement écoulés depuis la dispute qui avait éclaté entre Ravena et Esheban. Chacun de leur côté, à vaquer à leurs occupations, les fiancés s'évitaient presque volontairement. Seuls persistaient les baisers du matin et du coucher, ainsi que quelques paroles rapidement échangées durant les repas. Car si repas il y avait, la midelaine n'y prenait pas souvent part, préférant rester concentrée sur les préparatifs de la fête. De son côté, l'Ondeluire ne plongeait dans son travail et n'y ressortais que peu, préférant se noyer dans une masse de paperasse et de rendez-vous. Dès que son esprit n'était plus occupé, il pensait à la jeune femme, s'inquiétant de savoir si elle ne forçait pas trop, ou si elle n'était pas trop fatiguée. Il avait bien remarqué son visage aux traits tirés, mais n'osait pas lui faire part de son inquiétude. Il la savait indépendante et détestant ce genre d'angoisse trop prononcée, d'autant qu'elle était particulièrement distante depuis la querelle. Malgré cela, Esheban refusait de s'excuser de ce qui s'était passé. Sa colère était tout à fait légitime, tout comme sa déception. La seule chose qui le chagrinait, était que la jeune femme s'éloigne de lui de la sorte, alors qu'il voulait, au contraire, qu'elle lui montre son attachement sincère et le fait qu'elle soit digne de confiance.

L'après-midi était entamée depuis un moment quand des coups à la porte du bureau tirèrent l'errandais de ses papiers. Se frottant les yeux, rougis à force de lire et de relire les contrats, d'écrire et de signer, il se passa une main lasse sur le visage avant de le lever, marquant un temps d'arrêt en voyant Ravena. Surpris de la voir, il l'écouta et sourit légèrement à son invitation. Il ne se fit pas prier, rangea ses affaires rapidement pour ne pas laisser la pièce en bazar et se leva pour la rejoindre.

« Le travail attendra, c'est avec plaisir. »

Lui présentant son bras, il l'emmena dehors, s'installant sur la terrasse attenante au manoir et qui offrait une vue magnifique sur la chaîne d'Armory. Soupirant longuement, il ferma les yeux pour profiter du soleil qui lui réchauffa le visage, enfermé qu'il était dans son bureau depuis deux jours. Quand Merrila apporta le thé, il l'observa, impassible, perturbé par les traits angoissés de la vieille domestique. Il la savait très proche de sa fiancé. Instinctivement, il se tourna vers elle, attendant qu'elle soit servie.

« Comment vas-tu ? Et le bébé ? Tu ne fais pas trop d'efforts j'espère ? Ce ne serait ni bon pour lui, ni pour toi. »

Il la regarda un instant, sans sourciller. Il voyait bien que quelque chose n'allait pas. Et il commençait à croire que les conséquences de cette dispute n'avait pas la tournure qu'il aurait voulu. Au lieu de la motiver, elle semblait la tuer à petit feu, la plonger dans une inquiétude croissante. Baissant le regard pour attraper sa tasse de thé, il en but plusieurs petites gorgées dans le silence. Un nouveau regard vers Merilla et ses doutes furent fondés.

« Tu sais Ravena, cette fête, c'est toi qui a voulu l'organiser. Mais je préfère l'annuler si c'est pour te voir pâle comme un spectre et au bord de l'inconscience à chaque instant. Tu sais très bien que tu resteras ici quoi qu'il arrive. Je ne vais pas te jeter dehors comme une malpropre, nous sommes fiancés et je t'aime. J'aurai juste voulu voir que tu étais encore digne de ma pleine confiance, car tu comprendras qu'après ce qu'il s'est passé, j'ai parfois quelques doutes. »

Il plongea son regard émeraude dans celui lavande de sa compagne. Oui il l'aimait, et non il ne la quitterait pour rien au monde. Mais l'attitude qu'elle avait eu se devait d'être sanctionnée et pardonnée. A travers la fête qu'elle organisait, il pouvait voir sa motivation, sa véritable envie d'être une Ondeluire à part entière. Au contraire, il n'y voyait que de la tristesse et un sentiment d'obligation à rester. Visiblement, il n'arriverait jamais à se faire comprendre.


DC : Enaïa Lyseän Vara'Da & Azeor Desnolancès & Kezaël Lysereän & Kidjyïa Rijwän & Riska les Deux Voix & Eyföhl Aanka'Leï


Pour plus d'informations sur les Ondeluire, c'est ICI




Merci Ravena pour le kit <3
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: [RPFB] Descendance assurée    - Mar 22 Juil 2014 - 2:33

Esheban semblait ravie de cette invitation et si lui souriait même légèrement, sa fiancée en fut bien incapable. Elle prit le bras offert et suivit l'Ondeluire au dehors avant de s'assoir sur une chaise. Silencieuse, la jeune femme avait bien du mal à se détacher de son comportement de ces deux derniers jours. Elle était si fatigué, si anxieuse... Impossible pour elle de sourire, même en se forçant. Lorsque la question tomba, l'héritier inquiet pour sa santé et celle de leur enfant, Ravena se contenta de le fixer en silence. Aucune réponse ne fut prononcé, elle serra les dents, se retenant de l'envoyer paitre à nouveau. Certes il était en colère et c'était tout à fait normale mais cela ne justifiait pas certaines parole qu'il avait eu à son égard. Le doute qu'elle ressentait, c'était sa faute à lui. Merrila ne fut pas discrète pour un sous, visiblement mal à l'aise à l'idée de cacher quelque chose à son maitre ce qui arracha une moue d'agacement à la Frey'sin qui s'empara de sa tasse de thé et y glissa deux cuillère de sucre, avant de touiller doucement. Esheban insista, semblant vraiment s’inquiéter pour sa compagne. Ravena reposa doucement sa cuillère en argent et lâcha simplement.

"J'ai préparé ma valise."

Voilà une chose à laquelle il ne s'attendait pas. Esheban savait que Ravena n'allait pas bien, mais les deux jours qu'il avait mit pour le comprendre était malheureusement deux jours de trop.

"Soyons clair, veux-tu? Arrêtons de nous voiler derrière de fausses paroles pleine d'amour et de compassion. Alors je vais être honnête, écoute bien car je ne me répèterais pas."

Ravena marqua un pause pour boire une gorgée de thé et reposa la tasse avant d'ajouter d'une voix froide et autoritaire.

"J'ai fais une grosse erreur et je le l'ai reconnu, j'ai mérité ta colère et j'en assume pleinement les conséquences. En revanche tu as eu des mots envers moi que je n'accepte pas. A commencer par les insultes proférées envers ma famille... je cite donc: Odieux, cruel, égoïste et asociale."

Elle pivota le visage et posa sur son fiancé un regard éteint, vide. La lueur malicieuse et vive qui l'avait toujours habité avait disparu.

"Mais venant d'un homme qui n'a pas vécu comme moi j'ai vécu, je peux comprendre que cela puisse... choqué. La vérité Esheban, c'est que tu es comme tout les autres... Tu prends ce que tu désir et si cela ne convient pas à ta vision du monde, tu le rejette. En critiquant ma famille, c'est moi que tu insulte et tout ce qui fait ma personnalité. Alors je me demande Esheban... Pourquoi veux-tu m'épouser ? Tu dis que tu aimes, mais au finale, tu détestes ce qui fait les principaux traits de mon caractère. Alors, qu'aimes tu donc chez moi ?"

Sans le quitter du regard, elle but une nouvelle gorgée de thé et continua d'une voix toujours calme bien que froide.

"Odieux, égoïste... En attendant, moi je me suis excusé et je me tue à la tâche pour réparer mon erreur... Alors que toi, tu n'as même pas fait l'effort de t'excuser de m'avoir blessé... De ce fait j'ai montré être moins égoïste que toi, mon amour. Et visiblement, j'ai aussi fait preuve de plus de maturité pour une fois, n'est-ce pas risible...? Je trouve que si."

Sa tasse vide, Ravena se leva tout en fixant son fiancé. Oui, elle aussi était en colère, il était temps qu'Esheban comprenne qu'il n'était pas le seul à souffrir. Ravena voulait bien faire des effort, à condition de ne pas être le seul, il n'était pas juste qu'elle soit la seule à se remettre en question.

"Je vais donc donner cette fête Esheban. Pas juste pour me faire pardonner, mais aussi pour me prouver à moi même que je suis capable de faire quelque chose de bien. En me choisissant pour épouse tu as fait le choix de fonder une famille avec une femme qui n'est pas soumise. Être une Frey'sin ce n'est pas juste être cruelle, asociale et égoïste. Être une Frey'sin c'est aussi savoir faire ses propre choix et les assumer pleinement, c'est se dépasser, ne jamais abandonner. Être une Frey'sin c'est donner un sens aux mots Honneur, Droiture et Fierté. Mais peut être que si tu avais moins écouté les rumeurs et que tu t'étais intéressé un peu plus à ma famille, tu le saurais. Jusqu'à maintenant j'ai fait preuve de modération, uniquement pour toi... Mais c'est fini Esheban. Devenir une Ondeluire ne veux pas dire que je dois renier mes origines. Tu ne me changeras pas... Je ferais des efforts pour toi comme je le fais depuis que nous nous connaissons... Mais jamais tu ne me changera. Si tu m'aime et que tu veux toujours m'épouser, alors que le fera pour ce que je suis."

Elle s'approcha de lui, sans le lâcher du regard.

"Cela ne m'empêchera pas de te prouver que je peux te mériter. Cependant entends bien ce que je vais te dire... Tu veux voir si je suis digne de ta pleine confiance... Et bien moi je veux voir que tu es digne de la mienne. A partir de maintenant nous jouerons sur le même pieds d'égalité. Merrila, allez chercher ma pochette, je vous pris. "

La domestique s’exécuta sans un mot bien que visiblement nerveuse au vu de la tournure de la discussion. L'angoisse la prenait de plus belle. Prenant appuie sur la table de sa main gauche, Ravena déglutit et murmura alors que Merrila revenait avec une épaisse pochette en cuir.

"Je refuse d'être comme ma mère. Je ne serais pas l'une de ses gourdes qui se contente de tenir la maison de leur mari et dépenser leur fortune bêtement. Je suis jeune... Mais je suis intelligente, je ne demande qu'à faire mes preuves et j'ai du talent."

Déposa la pochette sur la table, elle dénoua le ruban et l'ouvrit, dévoilant une multitude de croquis extrêmement réalistes et détaillés. Certains étaient des portraits (dont beaucoup d'Esheban), d'autres des paysages mais ce qu'elle tendit à Esheban fut une feuille où des bijoux magnifiques étaient dessinés, notamment de parfaite reproduction de ceux qu'il lui avait offert.

"Je veux travailler pour toi Esheban. Je ne veux pas juste rester à la maison à passer des heures à lire où me balader au jardin... Je suis une artiste, comme mon père... Nous avons beaucoup de défaut mais cette créativité que nous avons est sans aucun doute notre plus grande qualité, je veux la mettre à ta disposition. tu m'as montré ton monde, j'ai aimé ce que j'ai vu, j'ai aimé partager cela avec toi et je veux en faire partit. Tu es ma muse, mon amour... Tu m'inspire un peu plus chaque jour, c'est pour cela que je veux travailler avec toi, continuer de faire partit de ce monde que tu affectionne tant."

La belle se rassit sur sa chaise doucement et soupira avant de sortir son mouchoir en soie et de tamponner à nouveau sa gorge moite de sueur.

"Je te laisse prendre ta décision. Mais n'oublies pas mes paroles précédentes Esheban... Ma valise est déjà prête, si tu ne te sent pas capable d'assumer ce que je t’aie dit, alors je repartirais pour Midel-heim et tu auras tout le loisir d'épouser une femme dont le caractère te conviendra mieux, comme cette blonde ingénue de la soirée par exemple."

La belle plongea son regard lavande dans celui de son fiancé. Toujours aussi froid cependant, on y voyait à présent une lueur d'espoir. Les non dit vous pourrissait jusqu'à l'âme, se libérer ainsi, même si cela était dur pour les deux amoureux, restait une bonne chose à faire.

"J'ai vécu la moitié de ma vie dans une famille désunie. Je réfère encore élever mon enfant seule dans ma cage dorée que de lui faire subir ce traitement."
avatar
Marchand

On m'appelle Esheban Ondeluire


Infos Personnage
RANG: Chef de la famille Ondeluire - Admin
VILLE & APPARTENANCE : Errande
MON AGE : 32 ans
Féminin
MESSAGES : 290
AGE : 23
INSCRIT LE : 27/01/2013
PSEUDO HABITUEL : Harrods
Joyaux : 949
http://www.ile-joyaux.com/t1329-esheban-ondeluire
Posté dans Re: [RPFB] Descendance assurée    - Mar 22 Juil 2014 - 2:35

Un long soupir exaspéré s'échappa des lèvres d'Esheban en comprenant que Ravena n'avait pas compris ce qu'il aurait voulu lors de leur dispute. D'un geste lasse, il se pinça le nez avec ses doigts, inspirant longuement pour ne pas recéder à la colère qui le prenait facilement ces derniers jours. Aussi calme que possible, il se laissa aller dans sa chaise et sans quitter la jeune femme des yeux, il l'écouta attentivement. Inconsciemment, il nota chaque chose où elle faisait erreur, cherchant comment le lui faire comprendre. Il nota aussi sa volonté de bien faire, et en fut rassuré. Au moins un peu. Et, c'est avec surprise qu'il l'observa quand elle sortit des croquis d'une pochette que Merilla venait d'apporter. De sublimes dessins. S'il n'était pas aussi fier de sa famille, il aurait presque pu avouer qu'ils étaient aussi bien dessinés que ceux que faisaient ses cousins et cousines pour le domaine. En fait, ils se valaient quasiment, il devait bien l'avouer. Une ombre de sourire passa sur ses lèvres quand il l'entendit exprimer le vœu de travailler avec lui. Voilà au moins un point où ils étaient d'accord, même si elle avait devancé ses pensées. Il comptait lui proposer une telle collaboration après la soirée dont il se doutait qu'elle serait réussie. Et c'est dans un silence complet qu'il avala ses derniers mots. Véritable preuve d'amour, bien qu'un peu gauche dans la manière de dire, mais sincère et émouvante. Alors, avec bien plus de douceur qu'au début de la pause thé, il la regarda, une lueur de fierté dans le regard et se massa les tempes.

« Soyons clair Ravena, oui, tu as raison. Je ne m'excuserai pas pour ce que je t'ai dit, tout simplement parce que tu méritais ces qualificatifs lors de la soirée. Tu dis que je suis comme tous les autres, mais tu sais très bien que si c'était le cas, je n'aurais même pas pris la peine de te connaître, ni même celle de m'intéresser un tant soit peu à toi lors de notre première rencontre. Les rumeurs qui courent sur ta famille, tu les as justement prouvé à toi même en réagissant de cette manière l'autre soir. Tu as donné raison aux doutes de tout ceux qui étaient présents. A tord. Car je sais que tu n'es pas ainsi au fond. Et c'est justement pour ça que je t'aime. Tu m'as fait découvrir une jeune femme indépendante, forte mais sensible, pleine de charmes et drôle, intelligente en plus. Mais l'insultante personne qui était là à la soirée, je ne l'ai pas reconnu. »

Il se passa une main dans les cheveux, soupirant une nouvelle fois. Il ne savait plus quoi dire pour qu'elle comprenne à quel point son comportement aurait pu avoir des conséquences graves. Vidant sa tasse de thé d'une traite, il se redressa et se mit à faire les cents pas.

« Je n'ai jamais voulu d'une femme soumise ou qui préfère se cacher derrière moi. Et tout ce que je recherche tu l'as. Mais tu ne peux pas dire que je ne te respecte pas quand même toi tu ne le fais pas et que tu mets en péril l'avenir de ma famille. Tu dis avoir compris ma colère, mais il me semble que non puisque tu reviens dessus. Je ne te demande pas de changer, ni de renier tes origines. Juste de respecter ce que sont les Ondeluire et de leur faire honneur comme une véritable membre de notre famille. Car c'est ce que tu es Ravena. Nous ne sommes pas mariés mais c'est tout comme. Même Selenia qui est très proche de moi en tant que cousine a craqué pour toi, tout le monde pense que tu seras la madame Ondeluire parfaite. Avec ton arrivée à Errande, tes gestes et tes mots seront interprétés comme ceux d'un Ondeluire, ce qui est normal et légitime. Et de ça, j'en suis fier. »

Il s'approcha de la jeune femme et dans un geste de paix, s'agenouilla devant elle, prenant ses mains pour les enfermer dans les siennes. Plongeant son regard dans celui lavande de la midelaine, il sourit sincèrement.

« J'espère que tu comprends vraiment cette fois. Et acceptes mes excuses si je t'ai vraiment effrayé. Ce n'étaient pas des menaces, simplement un conseil à méditer. Quant à ton envie de travailler avec nous sur le domaine, tu as devancé mes pensées. Mais en me montrant tes dessins, tu as finis de mettre en place l'idée que j'avais ébauché. Nous en reparlerons après la soirée, mais sache que je suis d'accord pour cette collaboration. »

Un nouveau sourire, et se redressant légèrement pour l'atteindre déposa un baiser amoureux, puis langoureux sur ces lèvres. Les débuts de vie commune n'étaient jamais aisées, mais il savait qu'une fois les bases posées, leur amour n'en serait que meilleur.


DC : Enaïa Lyseän Vara'Da & Azeor Desnolancès & Kezaël Lysereän & Kidjyïa Rijwän & Riska les Deux Voix & Eyföhl Aanka'Leï


Pour plus d'informations sur les Ondeluire, c'est ICI




Merci Ravena pour le kit <3
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: [RPFB] Descendance assurée    - Mar 22 Juil 2014 - 2:37

Lasse de cette conversation et des disputes incessante, Ravena laissa Esheban prendre la parole. Immobile sur sa chaise, elle le laissait parler, lui faire des reproches, et accusa le coup sans broncher.A quoi bon de toute façon ? Se rebeller à nouveau ne ferait qu'empirer les choses. Les qualités nommés par l'Ondeluire arrachèrent une moue de tristesse à la jeune femme, il était bien le seul à voir cela chez elle. Pour tous elle n'était qu'une gamine exécrable pourrie gâtée... Alors qu'il n'en est rien. La Midelaine répondit simplement.

"J'ai craqué, ça ne se reproduira pas. Je te l'ai dis, je reconnais que j'ai mal agit et je vais réparer mon erreur, arrêtons d'en parler, ça me donne l'impression de me répéter..."

Les nouvelles aroles d'Esheban firent détourner le regard de la jeune femme qui était à eux doigts de fondre en larmes. De belles paroles qui tranchaient avec les reproches et si l'Errandais la considérait déjà comme son épouse et un membre de sa famille, Ravena avait en revanche beaucoup de mal à se projeter dans cette vision idyllique de parfaite petite famille. Elle était si différente d'eux, Frey'sin et Ondeluire était radicalement opposé et elle était persuader que ce n'était qu'une question de temps avant que la famille d'Esheban ne vienne à changer d'avis et pas seulement à cause du fait qu'elle se soit montrer odieuse à l'autre soirée. Gardant le silence, elle observa son fiancé s'agenouiller près d'elle et sourire tendrement... Voilà une vision magnifique, ils s'étaient montré si distant l'un envers l'autre ces deux derniers jours...

"Je comprend, oui..."

Mieux encore, Esheban s'excusa finalement de la peur qu'il avait causé à sa fiancée et accepta aussi que Ravena en soit pas juste une épouse au foyer et travaille avec lui. Le coeur de la Mildelaine bondit de joie dans sa poitrine et lorsqu'il se pencha pour l'embrasser, elle s'abandonna volontiers à ce baiser, levant les bras pour enlacer sa moitié.

"Merci..."


Fut murmurer avec sincérité. La jeune femme sentait une grande partie de l tension accumulé ces deux derniers jours s'envoler brusquement. Timidement, Ravena fouilla parmi les dessins et ajouta.

"Je... j'ai fais quelque chose pour toi..."

Elle s'empara de l'une des feuille et déglutit, fixant le dessin étaler sur le papier et ajouta.

"La veille de la soirée, j'ai fais un rêve étrange... IL était... tellement beau et il me semblait si réel... C'était merveilleux... Je te voyais dans le jardin, sous le vieil arbre et... Tu jouais avec un enfant... qui te ressemblait beaucoup..."

Hésitante, Ravena plongea son regard dans celui de sa moitié puis retourna le papier pour le lui tendre, dévoilant sur le vélin le portrait d'Esheban souriant et tenant dans ses bras un petit garçon âgé de trois ans tout au plus. L'enfant avant le visage rond, les cheveux châtains et bouclé et de grand yeux vert. Un mixte parfait entre Esheban et Ravena. Une fois encore, le dessin était d'une précision effrayante si ce n'est qu'il n'était pas juste un croquis, mais bien une peinture.

"Je crois que..." Elle eu un léger rire soufflé, à la fois tendre et triste. "C'est notre bébé... Du moins la vision que je me fait de lui. J’aurais voulu que tu vois ce que j'ai vu... Alors je vous ai dessiner tel que vous étiez dans mon rêve. je voulais te le donner avant mais il y a eu la fête et tout est partit de travers... Mais maintenant je peux enfin te le donner... C'est ton cadeau, je l'ai fait pour toi."

Le trop plein d'émotion termina d'achever la jeune femme qui laissa ses larmes rouler le long de ses joues. Elle posa son regard sur le dessin, observant la scène attendrissante reposant sur le papier et souffla.

"Ne nous abandonne pas... Même si je suis odieuse... Nous avons besoin de toi."

Cette peur viscérale qui la tenaillait depuis des jours la fit littéralement craquer. Bien qu'elle avait elle même prit le choix de partir si les choses tournaient encore au vinaigre, Ravena ne pouvait se résigner à élever seule cet enfant. Leur enfant.
avatar
Marchand

On m'appelle Esheban Ondeluire


Infos Personnage
RANG: Chef de la famille Ondeluire - Admin
VILLE & APPARTENANCE : Errande
MON AGE : 32 ans
Féminin
MESSAGES : 290
AGE : 23
INSCRIT LE : 27/01/2013
PSEUDO HABITUEL : Harrods
Joyaux : 949
http://www.ile-joyaux.com/t1329-esheban-ondeluire
Posté dans Re: [RPFB] Descendance assurée    - Mar 22 Juil 2014 - 2:38

Le regard doux, brillant de tendresse et d’amour, Esheban se releva pour s’asseoir près de Ravena. Silencieux, il la laissa sortir un nouveau dessin et l’admira, le souffle coupé par tant de réalisme et de beauté. La ressemblance était frappante tant elle était bien dessinée. Son coeur manqua un battement lorsqu’il posa les yeux sur la bouille enfantine qui représentait leur futur bébé. Une vague d’émotion le submergea, et si son sang-froid n’était pas aussi implacable, il se serait sans doute laissé aller à quelques larmes de bonheur.

“Jamais je ne vous abandonnerais. Vous êtes ma vie désormais.”

Déposant le dessin sur la table, il se pencha vers la jeune femme pour la serrer contre lui, fermement mais avec autant de passion qu’il pouvait. Vama lui avait fait un cadeau extraordinaire en lui faisant rencontrer la midelaine. Et tout aussi pieux qu’il était, il se rendait surtout compte de la chance qu’il avait. L’amour n’était pas rare. Mais le partager était un pur miracle.


Le lendemain soir.
Toute la journée, Esheban était resté enfermé dans son bureau à travailler, ne sortant que pour s’assurer que Ravena ne forçait pas trop malgré les derniers préparatifs de la fête. Il avait joué le jeu, ne posant aucune question sur le déroulement ou sur les décorations, ne venant que le temps de l’embrasser et de la serrer contre lui. Mais l’impatience le gagnait à mesure que la journée s’écoulait, et c’est avec un soulagement non dissimulé qu’il quitta ses papiers pour se rendre dans la chambre conjugale. Sa fiancé était déjà dans la salle d’eau en train de se préparer, ne l’autorisant sous aucun prétexte à entrer, préférant garder la surprise. Se changeant de son côté après une toilette méticuleuse, l’errendais revêtit un costume marron sur une chemise blanche. Il portait peu cette couleur, mais pour l’événement, il fit un effort, la préférant à son habituel gris ou vert. Une fois prêt, il descendit, sans oublier son loup assorti.

Le hall d’entrée accueillait déjà les premiers invités qui ne voulaient manquer cette nouvelle occasion de festoyer chez les Ondeluire pour rien au monde. Le scandale provoqué par Ravena lors de la dernière fête en avait attiré d’autres, absents la dernière fois, curieux de voir cette jeune femme au caractère bien trempé. Rejoignant Erhyos qui s’occupait de saluer les arrivants, Esheban lui sourit, échangeant avec son domestique et ami un regard complice. Il espérait de tout coeur, au fond de lui, que cet évènement serait à la hauteur de sa fiancé. Elle s’était donné tant de mal à le préparer.

Lorsque tous furent enfin arrivés, l’Ondeluire abandonna le Hall pour rejoindre la salle de réception où les conversations allaient déjà bon train. Il fut agréablement surpris, si ne c’est émerveillé, par la décoration du lieu, rendant à cette pièce solennelle et imposante des allures festives et colorées. Un sourire mêlant fierté et contentement étira ses lèvres tandis qu’il vagabondait de petits groupes en petits groupes, échangeant quelques mots et politesses. Il s’arrêta plus longtemps, en compagnie d’un couple d’amis Marchands qu’ils connaissaient depuis longtemps. Tout deux étaient de sa génération et les soirées mondaines vécues étant petits les avaient lié. Heureux de les revoir donc, il ne prêta aucune attention au regard déviant de son amie et continua de bavarder joyeusement. Sans se douter que dans son dos, la plus jolie des silhouettes approchait.


DC : Enaïa Lyseän Vara'Da & Azeor Desnolancès & Kezaël Lysereän & Kidjyïa Rijwän & Riska les Deux Voix & Eyföhl Aanka'Leï


Pour plus d'informations sur les Ondeluire, c'est ICI




Merci Ravena pour le kit <3
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: [RPFB] Descendance assurée    - Mar 22 Juil 2014 - 2:41

La fête était prête et avait été fini dans les temps.
Ravena espérait que celle-ci serait réussit et bien que Merrila la félicitait pour son travail, la Midelaine ne pouvait s'empêcher de douté, car bien que les choses s'étaient amélioré avec Esheban, la peur elle persistait. Encore et encore. Alors que les invités étaient arrivés, plus nombreux que jamais, la jeune femme manquait à l'appel. Personne ne semblait s'en soucier, pour cause tout le monde portait un masque, certain même des perruques et tous jouait le jeu de l’anonymat. Son regard fut volontaire sachant qu'il passerait parfaitement inaperçu et quand Ravena fit son entrée, ce fut de façon discrète. La Frey'sin vêtue d'une robe empire blanche ourlé de dentelle et de ruban de satin et portant un loup assortit, se glissa parmi la foule, se frayant un chemin entre les gens. Elle avait fait dans la sobretée, comme toujours car si les invités se montraient exubérant dans leur tenues pour jouer le jeu, elle même s'était contenter du minium. Elle semblait chaste ainsi, dans sa jolie robe blanche, ses longs cheveux lâchés et tombant très bas dans son dos. Silencieusement, elle s'approcha d'Esheban qu'elle avait reconnu dès son arrivé et posa une main dans son dos, caressant tendrement la veste de son costume avant de venir glisser sa main dans la sienne tout en restant lover contre lui.

Il ne pouvait pas la voir, juste la sentir... Ravena se hissa sur la pointe des pie et tout en entrelaçant ses doigts avec ceux de son aimé, vint déposer un léger baiser contre sa nuque puis le contourna tout en le tirant par la main. Pas un mot de fut échangé et alors que Ravena se stoppa au centre de la salle, elle pivota lentement pour faire face à son fiancé, plongeant son regard lavande dans celui émeraude de l'Ondeluire. Il était beau, comme toujours... élégant, raffiné et sans excès. La Frey'sin quand à elle ne portait que pour unique bijoux la bague de fiançailles qui trônait fièrement à son doigt. lentement, elle se rapprocha d'Esheban, gardant sa main dans la sienne puis posa l'autre sur son épaule et souffla tendrement.

"Danse avec moi, mon amour..."

Il l'ignorait, mais c'était là sa première vrai danse. Ravena n'avait eu que pour seul compagnon de danse son père et son professeur, les deux dans le seul cadre de l'entrainement. Esheban était le premier avec qui elle allait partager une valse, pour le simple plaisir du divertissement. Bien qu'elle ne laissait rien transparaitre, la Midelaine avait le cœur qui battait la chamade et sans lâcher son amour du regard, elle le laissa la guider sur la piste, virevoltant à travers la pièce, croisant d'autres couples qui dansaient aussi au rythme de l'orchestre choisit pour la soirée. Elle se sentait légère contre lui, yeux dans les yeux plus rien ne comptait à part eux, même la musique semblait avoir disparu. Dans une bulle.... Voilà comment se sentait Ravena... Une bulle de bonheur. Néanmoins elle gardait à l'esprit les trois jours difficile quelle venait de vivre et alors qu'ils ralentir la danse, la jeune femme se lova un peu plus contre sa moitié et déposa tendrement ses lèves sur les siennes. En moins de temps qu'il n'en faut, le tendre baiser devint langoureux, passionné et sensuel. Trois jours de tension qui s'écoulait brusquement pour disparaitre brutalement, laissant la jeune femme essoufflé contre son futur époux alors qu'elle plongeait son regard dans le sien à nouveau. Ce vert émeraude hypnotisant, ce visage sérieux et légèrement ténébreux... Ravena retint son souffle et recula doucement, relâchant Esheban et murmura.

"dis moi à quel point tu m'aime."
avatar
Marchand

On m'appelle Esheban Ondeluire


Infos Personnage
RANG: Chef de la famille Ondeluire - Admin
VILLE & APPARTENANCE : Errande
MON AGE : 32 ans
Féminin
MESSAGES : 290
AGE : 23
INSCRIT LE : 27/01/2013
PSEUDO HABITUEL : Harrods
Joyaux : 949
http://www.ile-joyaux.com/t1329-esheban-ondeluire
Posté dans Re: [RPFB] Descendance assurée    - Mar 22 Juil 2014 - 2:42

Absorbé par sa conversation, Esheban ne vit rien arriver. Ni le regard surpris de son amie Marchande, ni celui déviant de son compagnon. Alors, quand une main vint se glisser dans la sienne, il sursauta assez visiblement pour que cela tire un sourire à ses interlocuteurs. Le contact d’une bouche sur sa nuque le fit tressaillir, tandis que son coeur accélérait un peu plus. Il n’avait pas besoin de se retourner pour savoir qui était l’auteur de ces caresses. Le parfum qui lui avait chatouillé les narines, il le reconnaîtrait entre tous. Se laissant emporter par les doigts qui enserraient toujours les siens, il salua le couple avec qui il discutait et suivit la jeune femme qui traversait la pièce. Elle ne s’arrêta qu’une fois arrivée au centre de la piste de danse, où les amateurs de valse progressaient déjà avec grâce. Là, elle se retourna, et à travers son loup, l’Ondeluire pu enfin plonger dans son regard lavande. Elle était belle. Bien plus même. Magnifique. Et malgré l’unique bijou trônant sur son doigt, elle était rayonnante.

Accédant à sa demande, il posa sa main sur sa hanche et au son de l’orchestre, se mit à danser. La guidant dans les pas, il ne la quitta pas du regard, l’observant virevolter et revenir vers lui, avec une grâce et une agilité qui ne laissaient en rien penser qu’elle attendait un enfant. Au rythme de la mélodie, ils papillonnèrent au milieu des autres couples. Envoûté par cet instant magique et romantique, Esheban ne faisait même plus attention aux regards qui s’étaient attachés à eux. Émerveillement, joie, fierté, mais aussi jalousie évidemment. Qu’importe. Il était avec elle, et c’était là le plus important.

La musique s’arrêta, et dans un dernier pas de danse, il l’accueillit dans ses bras alors qu’elle accaparait ses lèvres. Langoureusement, ils s’embrassèrent tandis que les applaudissements félicitant les nombreux danseurs étaient relégués en bruit de fond. Elle. Juste elle. Et lui. Tout les deux ensemble. Ils se détachèrent. S’observèrent amoureusement. Les mots de Ravena tirèrent un sourire à l’errandais.

“Je ne peux pas. Je n’ai pas de mot pour décrire cela.”

Pas de mots, mais un geste bien plus significatif. L’attirant de nouveau vers lui, il l’embrassa encore, passionnément. Il l’aimait. Tellement. Et si les bruits environnants ne l’avaient pas réveillé de son joli rêve, il l’aurait sûrement emmené plus loin pour profiter d’elle en intimité. Croisant de nouveau son regard brillant, il lui sourit tendrement et lui caressa la joue.

“Nous devrions y retourner. Tes invités vont finir par être jaloux.”

Un regard complice, un sourire amusé. Lui prenant la main, il la passa sous son bras et les yeux brillants de fierté, ils traversèrent la salle ensemble.


DC : Enaïa Lyseän Vara'Da & Azeor Desnolancès & Kezaël Lysereän & Kidjyïa Rijwän & Riska les Deux Voix & Eyföhl Aanka'Leï


Pour plus d'informations sur les Ondeluire, c'est ICI




Merci Ravena pour le kit <3
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: [RPFB] Descendance assurée    - Mar 22 Juil 2014 - 2:48


Pas de mots pour décrire l'ampleur de son amour. Voilà une réponse qui comblait Ravena dont le sourire s'élargit doucement alors que son aimé caressait sa joue. Ces mots, ces gestes... Voilà qui lui donnait du courage pour affronter la suite, car la partie la plus difficile arrivait et la Midelaine en avait la nausée tant l'angoisse la rongeait. Marchant auprès d'Esheban, Ravena fit un signe à Erhyos qui a l'aide d'un autre domestique, ouvrit les immense rideaux qui couvrait la double porte menant... au jardin.

Les invités ne se firent pas prier une fois les portes ouvertes et le brouhaha s'éleva dans l'assemblée qui découvrait un espace féerique. D'immense colonne en bois avait été dressées pour délimité la zone, relié par des corde où des rideaux d'un blanc pure et transparent était attaché avec des lampions coloré dont la lumière jouait sur sur les rideaux. Des tables avait été posées, chacune décoré de nappes blanches et sur chacune d'elle reposait des récipient rond remplit d'eau et dans lequel nageait des petits poissons aux couleurs chatoyantes. Un orchestre était là, sur une estrade en bois et se mit à jouer quand les invités approchèrent, admirant la décoration, les buissons taillé en forme d'animaux. Le jardin du domaine était devenu un endroit ravissant divisé en plusieurs zone car si celle-ci était destiné au repas, une seconde zone se trouvait plus loin dans le même style de décoration si ce n'est que seul de grand divan de jardin en osier avait été placer pour permettre aux gens de s'assoir, s'allonger et profiter d'un merveilleux confort tout en discutant les uns avec les autres. Alors que tout le monde découvrait l'endroit avec émerveillement, Ravena pivota le visage pour observer la réaction de son fiancé et souffla.

"Alors... Que penses tu de ma façon d'organiser une fête ?"

La Midelaine sourit doucement, lâchant la main de son futur époux et s'approcha de la foule, levant une main pour que l'orchestre cesse de jouer. Aussitôt les gens se rassemblèrent et observèrent leur hôte qui dénoua son masque et lâcha.

"Bonsoir à tous! Pour commencer, merci d'être venu ce soir. Je tenais personnellement à vous offrir cette soirée car comme chacun le sait, mon comportement d'il y a quelques jours fut particulièrement déplacé."

Ravena donna son masque à Merrila et lâcha en souriant.

"Vous pouvez à présent retirer vos masque."


Les gens s’exécutèrent et la jeune femme reprit.

"Je n'ai aucune excuses pour justifier la façon dont j'ai agis. En revanche, j'ai pris conscience de la gravité de mes actes et c'est pour cela que je tenais à organiser cette fête en votre honneur à tous. Cependant, je dois des excuses envers certains d'entre vous qui ont été victimes de mon... mauvais caractère."

Quelques rires s'élevèrent et Ravena sourit alors que Merrila revint avec un plateau d'argent où trônait trois boites en bois. Ravena saisit la première boite et s'approcha d'un des invités, reconnaissable à sa moustache et sa bedaine.

"Lord Casarys... Vous avez été la première personne à subir mes foudres. J'ai été cruelle envers vous et je me suis mêlé de ce qui ne me regarde pas. Alors voici pour vous d'un présent que j'ai fait spécialement venir de Korrul."

"Korrul, dites vous ?"

La jeune femme surit et ouvrit la boite, dévoilant trois sachet de tabac à pipe parfumé et épicé.

"Par Vama! du tabac! Oh mon enfant, voilà un bien beau présent, merci!"

"Heureuse que cela vous plaise."

Ravena inspira longuement, retournant vers Merrila et saisit la seconde boite, beaucoup plus jolie, très ouvragé et s’approcha d'une femme grand, mince et incroyable guindée.

"Madame Arrot... Parce que je vous aussi avez été victime de ma mauvaise foi. Croyez le j'en suis sincèrement désolé... Et pour vous le prouvez j'ai aussi un présent pou vous."

Une fois encore, Ravena ouvrit la boite, dévoilant un magnifique collier d'or blanc et dont le pendentif était un grenat aussi gros qu'un pouce. La dite victime poussa un gémissement d'émerveillement avant de tendre les mains vers le bijoux.

"Est-ce qu'il vous plait ?"
"Et comment! Eh bien jeune fille... Vos paroles sont acerbes, mais votre générosité elle, n'a visiblement aucune limite."
"oh, et tant que j'y suis... c'est une boite en bois sorcier "
"Vraiment ?!"
"Vraiment."
"Et bien... Je crois que je vais devoir revoir mon jugement sur votre famille Mademoiselle Frey'sin..."

Ravena sourit, observant l'assemblée et revint de nouveau près de la domestique, saisissant la dernière boite, bien plus petite que les précédentes. La Midelaine inspira longuement, observant la boite entre ses mains puis releva le visage. les gens l'observèrent, se demandant à qui était destiner ce cadeau puisque deux personne seulement avait réellement été insulté par Ravena (Vinze et Loréane devrontt se contenter de simple excuses).

"Si j'ai manqué de respect à beaucoup de monde, ce n'est rien face à ce que j'ai fait subir à une personne en particulier."

Elle fixa les invités avec un visage triste et ajouta.

"Il y a une personne ici qui a fait pour moi plus que n'importe qui n'a jamais fait au cours de ma vie... Et en m'en prenant à vous injustement, j'ai brisé la confiance que cette personne avait mit en moi. Pire, je l'ai fait douté de l'amour que j'ai pour elle... Ou plutôt pour lui."

Pivotant doucement, Ravena fixa Esheban et s’approcha de lui doucement sous le regard des invités. Un long silence régna, certains retenaient leur souffle en observant la scène.

"Esheban... Je t'ai fait du mal à de nombreuses reprises. Tu sais à quel point de t'aime... Mais ce soir je dois m'excuser de tout ce que je t'ai fait. Cette fête n'est pas juste pour tes amis, elle est aussi pour toi, pour ta famille."

Ouvrant le petit boitier, Ravena dévoila une chevalière en bois sorcier dans lequel était incrusté l'emblème des Ondeluire en coeur d'Armory. UN bijoux magnifique à leur image à tout les deux... Le coeur d'Armory pour lui, le bois sorcier pour elle. Un mariage qui avait donné naissance à un bijoux unique et magnifique. La voix secoué par l'émotion et les larmes aux yeux, Ravena lâcha avec douceur devant toute l'assemblée.

"Esheban Ondeluire... veux-tu toujours m'épouser ?"

Voilà une surprise de taille qui fit réagir beaucoup de monde. Personne ne s'était attendu à cela car si l'Ondeluire avait lui même fait sa demande quelques mois avant, Ravena venait à son tour de le demander en mariage. Une première chez un couple marchand, mais s'était aussi une façon de s'assurer que l'héritier des Ondeluire lui pardonnait et qu'il souhaitait toujours s'unir à elle. Alors que les gens attendait une réponse en retenant leur souffle, rave,a elle ne lâchait pas sa moitié du regard, le coeur battant la chamade. C'était dur d'affronter son regard, l'idée même d'essuyer un refus lui brisait le coeur.
avatar
Marchand

On m'appelle Esheban Ondeluire


Infos Personnage
RANG: Chef de la famille Ondeluire - Admin
VILLE & APPARTENANCE : Errande
MON AGE : 32 ans
Féminin
MESSAGES : 290
AGE : 23
INSCRIT LE : 27/01/2013
PSEUDO HABITUEL : Harrods
Joyaux : 949
http://www.ile-joyaux.com/t1329-esheban-ondeluire
Posté dans Re: [RPFB] Descendance assurée    - Mar 22 Juil 2014 - 3:05

Esheban découvrit le jardin décoré en même temps que les autres invités. Jamais il n’avait vu l’extérieur de son Manoir ainsi, aussi coloré et chatoyant. Les buissons taillés méticuleusement, les tables dressées avec goût et les zones aussi joliment délimitées. Il y avait un travail là-dessous, et une véritable réflexion. Ravena pouvait être fière d’elle, d’autant qu’à en croire les expressions sur les visages des invités, tout le monde était aussi émerveillé que l’Ondeluire qui était pourtant chez lui. Il ne su même pas quoi répondre à sa fiancé quand elle lui posa la question, se contentant d’un large sourire presque ébahi et d’un regard étincelant. Laissant les doigts de la jeune femme s’échapper des siens, il l’observa se placer devant tout le monde tandis que le silence s’installait progressivement. De sa voix mélodieuse et confiante, elle parla.

Debout au premier rang de l’assemblée qui s’était formée devant Ravena, l’errandais l’écouta attentivement tandis qu’elle s’excusait. Une moue surprise s’installa sur son visage quand il découvrit les cadeaux à destination de ceux qu’elle avait insulté. C’était une merveilleuse idée, et il ne pu cacher un sourire de fierté et de contentement. Son caractère était tempétueux, mais elle savait se rattraper comme il le fallait quand c’était nécessaire. Amusé par les réactions de ceux qui recevaient ces attentions, Esheban tressaillit visiblement quand sa fiancé s’approcha de lui en le citant, expliquant à quel point elle l’avait déçu et blessé. D’abord gêné, il resta immobile, ne sachant pas comment réagir. Puis, ses yeux se posèrent sur la magnifique chevalière alliant finesse du bois sorcier et grâce du Coeur d’Armory. Le coeur de l’errandais loupa un battement, et plusieurs autres en entendant la phrase de la jeune femme. Ne faisait même pas attention aux regards braqués sur eux, il enfila la bague au doigt et attira Ravena dans ses bras.

“Mais quelle question. Évidemment.”

Et sans lui laisse le temps de réagir, il lui releva le visage du bout des doigts pour l’embrasser d’abord tendrement, puis langoureusement. Autour d’eux, les applaudissements enjoués retentirent et c’est avec un large sourire qu’il les accueillit une fois qu’il se fut détaché de la midelaine. Elle était surprenante. Magnifique, intelligente. Et surprenante. Profitant de l’agitation dans la foule qui commençait à se disperser, Esheban attrapa sa jeune fiancé par la hanche pour l’attirer vers lui, laissant ses lèvres glisser dans son cou et jusqu’à son oreille.

“Tu es parfaite. Et pardonnée. Mais une preuve de plus cette nuit ne serait pas de refus.”

Il avait chuchoté, et doucement, il se mit à rire en voyant le rouge monter aux joues de la jeune femme. Déposant un dernier baiser sur ses lèvres roses et gourmandes, il lui fit signe de continuer à aiguiller la soirée. Elle risquait d’être prometteuse, les invités voguant de surprise en surprise. Et Ravena affichant une fierté et une réussite digne des Ondeluire.


DC : Enaïa Lyseän Vara'Da & Azeor Desnolancès & Kezaël Lysereän & Kidjyïa Rijwän & Riska les Deux Voix & Eyföhl Aanka'Leï


Pour plus d'informations sur les Ondeluire, c'est ICI




Merci Ravena pour le kit <3
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: [RPFB] Descendance assurée    - Mar 22 Juil 2014 - 3:20


La réponse d'Esheban fut bien moins romantique qu'elle ne l'aurait cru mais loin d'être stupide, Ravena avait comprit que son fiancé était gêné. Souriant de joie alors que son cœur reprit un rythme normale, la jeune femme répondit au baiser de son futur époux alors que tout le monde les regardait en applaudissant. Bien, elle avait donc réussis... les gens s'amusaient, l'ambiance était détendu et Esheban semblait ravie. Alors que les gens commençaient à se disperser, profitant enfin de ce moment pour observer les différentes zones du jardin mit à leur disposition, mais la Midelaine n'eut pas le temps de s'éloigner que sa moitié l'attira à lui, chuchotant à son oreille. Ravena s'empourpra violemment en étendant les paroles de son fiancé. Par Vama, il était si... direct. La jeune femme le fixa avec des yeux rond et souffla.

"oh...euh... oui... je peux faire ça..."


Et comment! Une autre preuve d'amour... quelle demande coquine! Ainsi l'Ondeluire était du genre à se montrer taquin et sensuel, voilà un autre trait de caractère que Rave,a découvrait... et aimait déjà. ELle gloussa faiblement en croisant les mains devant sa poitrine et lâcha.

"Monsieur Ondeluire, quelle mouche vous a donc piqué...?"


Un clin d'oeil malicieux et la belle s'éloigna doucement alors que les domestiques arrivèrent en poussant des chariots. Ravena sourit alors que les plats furent découvert, dévoilant des mets succulent qui furent distribuer sur les tables.

"Messieurs! Mesdames, le repas est servit, veuillez donc rejoindre les tables je vous pris."


Ravena elle même prit place à une table où des petits papiers portaient le nom d'un invité à chaque places. Évidement Esheban était assit avec elle ainsi que ses parents et le repas se passa dans la joie et la bonne humeur alors que l'orchestre avait reprit son jeu. Une fois le repas fini, la jeune femme avait prit son fiancé par la main et l'avait tiré plus loin dans le jardin près du grand bassin. Loin des regards, un autre divan moelleux était installé et caché par un baldaquin alors qu'un lampion était là, déversant une légère lumière. Rave,a sourit et s'assit sans lâcher Esheban du regard et souffla.

"Je voulais que nous ayons notre coin à nous... La fête est agréable mais ces trois jours ont été très difficile... Alors je te garde avec moi quelques instants, tu ne m'en veux pas...?"

Prenant ses aises sur le divan, Ravena s'assit sur le côté, ramenant ses jambes sur le divan en question et fixa tendrement sa moitié, les yeux brillant d'amour. dans le bassin, des Aranyhals nageaient doucement alors que la musique lointaine de la fête résonnait avec douceur.

"Tu as l'air plus... détendu. J'en suis heureuse..; j'avais tellement peur que cette fête ne te plaise pas..."


La Midelaine prit la main de l'Ondeluire, caressant la chevalière avant de la porter à son visage et d'embrasser les doigts de son bel amoureux. Oui, trois jours affreusement difficile et voilà qu'ils s'en étaient sortit une fois encore. Une étape de plus de franchit.

"Je t'aime tellement..."
avatar
Marchand

On m'appelle Esheban Ondeluire


Infos Personnage
RANG: Chef de la famille Ondeluire - Admin
VILLE & APPARTENANCE : Errande
MON AGE : 32 ans
Féminin
MESSAGES : 290
AGE : 23
INSCRIT LE : 27/01/2013
PSEUDO HABITUEL : Harrods
Joyaux : 949
http://www.ile-joyaux.com/t1329-esheban-ondeluire
Posté dans Re: [RPFB] Descendance assurée    - Mer 30 Juil 2014 - 9:13

Un sourire aux lèvres, amusé et heureux, Esheban observa sa fiancé s’éloigner et inviter l’assemblée à passer à table. Se joignant au mouvement, il chercha sa place, et fut sans surprise, assis à côté de Ravena. Il s’installa après avoir fait un rapide tour d’horizon, saluant et discutant avec ceux qu’il n’avait pas encore eu l’occasion de voir. L’ambiance était à son comble, festive et joyeuse. C’en était plaisant, très. De voir autant de monde profiter simplement. Il y avait bien quelques discussions commerciales et sérieuses, mais cela n’empêchait en rien les amusements et la bonne humeur générale. Alors, le regard brillant de fierté et de joie, l’errandais pris place à côté de la jeune femme qui faisait battre son coeur.

Le repas fut une réussite. Tant sur la nourriture servie que sur le reste. Tous étaient repus, et certains commençaient même à rougir des joues, embrumés par l’alcool qui coulait généreusement. Quelques uns commençaient à quitter la table, hâtifs de rejoindre les fauteuils et petits coins repos mis à leur disposition pour bavarder joyeusement après ce repas. La nuit était complètement tombée, mais une certaine chaleur régnait sur le jardin, entièrement éclairés par des lampions disposés habilement. Si bien que l’endroit semblait hors du temps, nullement touché par les ténèbres de la soirée. Lui aussi profita de l’agréable fraîcheur du temps, se redressant pour se dégourdir les jambes après un repas succulent mais copieux. Une main vint pourtant chatouille la main avant de s’y faufiler, le tirant à l’abri des regards plus loin. Il sourit en suivant Ravena, observant le petit coin qu’elle leur avait réservé près du grand bassin. La rejoignant sur le divan recouvert, il l’écouta et secoua la tête à sa question. Il n’était jamais contre un petit moment avec elle.

“Cette fête m’aurait plu dans tous les cas. Tu l’as organisé à merveilles, tu peux en être fière.”

Il lui sourit, tendrement, accueillant ses mots d’amour avec un coeur battant la chamade. Se penchant vers elle, il passa une main délicate sur sa joue pour la caresser tendrement et déposa ses lèvres sur les siennes. D’abord doucement, puis plus langoureusement, passionnément. S’il était sûr de ne pas être vu, il aurait sûrement craqué, la prenant dans ses bras pour l’emmener dans un désir partagé et amoureux.

“Je t’aime aussi. Bien plus que tu ne le penses.”

Il ferma les yeux, déposant sa tête dans le creux de son cou pour y échapper quelques baisers. Sa main libre virevolta jusqu’au ventre de la jeune femme et il laissa ses doigts l’effleurer lentement.

“Et lui aussi. Ou elle. Je l’aime déjà. Nous serons bien. Ensemble.”

Il sourit à nouveau, camouflé dans le creux de l’épaule de sa fiancé. Par Vama, il resterait bien ici pour l’éternité.


DC : Enaïa Lyseän Vara'Da & Azeor Desnolancès & Kezaël Lysereän & Kidjyïa Rijwän & Riska les Deux Voix & Eyföhl Aanka'Leï


Pour plus d'informations sur les Ondeluire, c'est ICI




Merci Ravena pour le kit <3
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: [RPFB] Descendance assurée    - Mer 30 Juil 2014 - 10:25

Oui c'était une belle soirée. Ravena aussi était plus détendu, il faut dire que voir les gens s'amuser était un spectacle agréable et réconfortant, non pas que la fête qu'Esheban avait organisé l'était moins mais.... Si, bien qu'elle y était à peine rester, elle avait trouver cela ennuyeux à mourir. C'est vrai après tout, quitte à faire une soirée, autant que les gens s'amuse, discuter affaire les marchands le faisaient constamment, autant profiter de cet instant pour que tous puissent oublier un peu le travail. Cependant, le compliment de l'Ondeluire sur la fête valait tout l'or du monde. Ainsi il appréciait et s'amusait, mieux... Il était fier. Souriante, la Midelaine répondit à son baiser qui devint moins chaste, trahissant le désir du marchand pour sa fiancée alors que des mots d'amour furent murmurer.

"J'aime t'entendre le dire..."


Il se colla un peu plus à Ravena, son souffle brulant sur sa gorge, ses doigts sur son entre... Oh bon sang! La jeune femme rougit, à moitié affalée dans le divan et détourna le visage, fixant le bassin avec une respiration haletante.

"Es...Esheban.... Attends... On pourrait nous voir..."

Mais surtout que s'il continuait ainsi, c'était elle qui allait finir par lui sauter dessus. Glissant sa main dans les cheveux de sa moitié, la Midelaine fronça les sourcils et l'embrassa à pleine bouche et souffla.

"recule... Recule avant que je ne craque..."

Déjà que Ravena avait bien du mal à contrôler ses émotions, mais si en plus Esheban l'a mettait ainsi au supplice... Aller, courage, après tout il ne restait quelques heures à patienter! Cette simple pensée arracha un geignement désespérée à Ravena qui se coucha complètement sur le divan, sous le corps de moitié et murmura, fixant le ciel étoilé.

"Je t'aime mais quand tu es comme ça... Je te déteste! tu sais que je n'ai aucune patience pour ces choses là... et toi tu t’amuses à me bisouiller et te frotter à moi comme ça... Esheban, tu es un monstre."


La jeune femme lâcha un rire amusé et posa son regard lavande sur son compagnon, reprenant plus sérieusement en caressant son visage.

"Qu'as-tu fait du dessin...? ce rêve m'obsède tu sais... C'était si réaliste... Je suis sûr que ce sera un garçon."

avatar
Marchand

On m'appelle Esheban Ondeluire


Infos Personnage
RANG: Chef de la famille Ondeluire - Admin
VILLE & APPARTENANCE : Errande
MON AGE : 32 ans
Féminin
MESSAGES : 290
AGE : 23
INSCRIT LE : 27/01/2013
PSEUDO HABITUEL : Harrods
Joyaux : 949
http://www.ile-joyaux.com/t1329-esheban-ondeluire
Posté dans Re: [RPFB] Descendance assurée    - Mer 30 Juil 2014 - 10:30

Les yeux brillant de joie et sûrement aussi de désir, Esheban finit par se relever, se détachant un peu de Ravena qui semblait souffrir tout autant que lui du manque d’intimité. A cet instant précis, il n’avait qu’une hâte. Que la fête se termine le plus rapidement possible pour l’aimer autant qu’il le voulait. Il sourit néanmoins en l’entendant rire, le taxant de monstre quand il réagissait comme ça. Elle en récolta un long baiser que l’errandais se plu à donner passionné. Mais le regard sérieux de sa fiancé le remit bien vite à sa place quand elle lui parla du dessin qu’elle lui avait montré la veille. Tendrement, il lui caressa la main qu’il porta à ses lèvres pour l’embrasser.

“Je l’ai rangé précieusement dans un tiroir de mon bureau.”

Aussi précieux même plus que l’un des plus vieux contrats de sa famille, ce croquis l’avait tant touché qu’il en prenait soin comme s’il s’agissait de son propre fils. Que Ravena espérait. Il rit doucement. Fille ou garçon, cela lui importait peu tant qu’elle lui donnait un enfant qu’ils pourraient tout deux aimer. Une famille à protéger et à chérir. C’était là son seul voeu pour le moment.

“Si c’est un garçon, alors il faudra que nous recommencions pour avoir une fille aussi !”

Il se mit à rire franchement, avant d’embrasser tendrement sa fiancé. Tant qu’à être heureux, autant avoir les deux. Et si un garçon était un gage d’héritage et de continuité des Ondeluire, une petite fille le comblerait tout autant. Surtout si elle récoltait le caractère de sa mère !

La discussion dura encore, perdus qu’ils étaient dans l’allégresse d’une future naissance et d’une joie qui ne faisait qu’augmenter à mesure que les jours ensemble s’écoulaient. Des pas derrière le divan attirèrent pourtant Esheban qui se tu, et tourna la tête, avant de voir sa cousine Selenia se présenter devant eux. Elle les salua poliment et portait un sourire sincère et chalereux, sembable à celui de son cousin.

“Ravena, tes invités commencent à s’impatienter. Ils veulent te voir et découvrir ce que tu leur réserves d’autres. Je crois bien que tu les as tous impressionnés.”

Elle lui sourit tendrement avant de s’éloigner de nouveau, les laissant profiter de leur presque intimité. Dans un soupir, Esheban se leva, tendant une main à sa fiancé pour l’aider. Il était temps de repartir à la fête. Il ne se priva pourtant pas de lui donner un dernier baiser langoureux avant de rejoindre la foule festive.


DC : Enaïa Lyseän Vara'Da & Azeor Desnolancès & Kezaël Lysereän & Kidjyïa Rijwän & Riska les Deux Voix & Eyföhl Aanka'Leï


Pour plus d'informations sur les Ondeluire, c'est ICI




Merci Ravena pour le kit <3
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: [RPFB] Descendance assurée    - Mer 30 Juil 2014 - 10:34

Ainsi l'Ondeluire avait gardé le dessin près de lui dans son bureau. Rave,a en fut la première étonné, pensant que son cadeau avait probablement était posé dans un coin, mais certainement pas là, si proche de lui, à longueur de journée. Elle en fut touché et sourit doucement en fixant son fiancé et souffla, se redressant doucement alors qu'Esheban faisait de même.

"Je suis très étonné... après tout ce n'est... qu'un dessin... Enfin, je veux dire, ce n'était qu'un rêve après tout. je ne pensais pas que tu donnerais autour d'importance à cette peinture Esheban... Je suis très touché tu sais, sincèrement."

C'était aussi une des choses qui faisait qu'elle aimait tant cet homme. Esheban appréciait toutes les petites attentions de sa moitié, même les plus anodine. Peutêtre était-ce du au fait que leur amour était jeune, sans doute avec le temps cela te tarirait, mais pour le moment, Ravena savourait l’idée que ce cadeau tout particulier qu'elle lui avait fait était autant apprécier. Un nouveau baiser qui mit encore son corps au supplice et mettant sa patience à l'épreuve. La Midelaine soupira doucement, agrippant à sa moitié qui déjà prévoyait de faire un autre enfant, une fille. La jeune femme ne pu s'empêcher de rire et murmura.

"Tu compte me laisser un peu de répit entre les deux grossesses au moins ?"

Esheban semblait vraiment épanouie à l'idée d'être père et sa fiancée en était ravie. L'appréhension et la peur était toujours présente mais déjà, ses pensées étaient plus tournée vers l'amour qu'elle donnerait à son enfant plus qu'aux désagrément du grossesse ou de la maternité. Alors que le couple s'embrassait de nouveau, savourant cette proximité qui trahissait leur désir, Selenia fit son apparition, faisant sursauter Ravena qui eu un petit rire nerveux avant de se lever, une main contre sa poitrine. Mal à l'aise à l'idée d'être ainsi surprise en séance de câlinage, la Midelaine se racla la gorge et plissa sa robe avant de fixer la cousine de bien bien aimé.

"Impressionné...? Oh, eh bien... c'est une surprise pour moi. je n'avais jamais organisé de fête avant mais... mais vouloir vexer Esheban... pardonne moi chéri hein... Mais pour moi une fête, c'est fait pour s'amuser et... enfin, je ne sais pas, l'idée de donner un bal à thème avec des jeux me semblait... Plus amusant. Quoi qu'il en soit je suis ravie que cela plaise aux invités."

Ravena sourit plus franchement et glissa sa main dans celle d'Esheban avant de marcher en compagnie de Selenia. La fête se poursuivi sur quelques heures après cela, les gens s'amusant à différent jeux dans le jardin et finalement un couple avait gagné une bouteille d'un grand cru de vin de Gernie de trente ans d'âge pour avoir gagner à un jeu de parcoure organisé à travers le jardin. Beaucoup de crise de rire, une ambiance chaleureuse et même Ravena qui pourtant croyait toujours que ces gens n'étaient qu'une bande d'hypocrites, avouait sincèrement s'être amusé durant cette soirée. Ce fut un peu plus tard dans la nuit que les invités finirent par partir du manoir Ondeluire.

Dans la chambre conjugale, rave,a entra doucement, suivit de sa domestique. La première chose qu'elle fit, fut de fixer la valise qui l'attendait. Ravena s'approcha doucement, effleurant la malle du bout des doigts. Finalement, elle ne repartirait pas à Midel-heim, tout était rentré dans l'ordre, car en plus d'avoir réparer son erreur, elle s'était prouvé à elle même ainsi qu'à esheban, qu'elle pouvait faire quelque chose. la fête avait été une franche réussite dont certain parleraient encore longtemps, d'autres avaient même demander à rave,a si elle pouvait organiser des fêtes pour eux... Et contre toute attente, elle avait accepté.

"Madame ?"
"Hm, Merrila... Allez vous couché, vous avez passé la journée et la soirée debout avec moi, il vous faut du repos."
"Mais, vous n'avez pas besoin d'aide ?"
"Non, ça ira Merrila, bonne nuit à vous."
"Bonne nuit madame."

La vieille femme sortit en fermant doucement la porte et ravena soupira doucement et se détourna de la malle.
avatar
Marchand

On m'appelle Esheban Ondeluire


Infos Personnage
RANG: Chef de la famille Ondeluire - Admin
VILLE & APPARTENANCE : Errande
MON AGE : 32 ans
Féminin
MESSAGES : 290
AGE : 23
INSCRIT LE : 27/01/2013
PSEUDO HABITUEL : Harrods
Joyaux : 949
http://www.ile-joyaux.com/t1329-esheban-ondeluire
Posté dans Re: [RPFB] Descendance assurée    - Mer 30 Juil 2014 - 10:37

La fête n’avait pris fin qu’en milieu de nuit, alors que la lune éclairait de toute sa hauteur le jardin qui se vidait peu à peu. Saluant les derniers invités qui repartaient, la plupart euphoriques par l’alcool, les autres par l’ambiance, Esheban pu enfin rejoindre la chambre conjugale en étouffant un bâillement. Il avait prit la peine de renvoyer les domestiques se coucher. Le rangement attendrait demain. Tous avaient mérité une bonne nuit de sommeil. Poussant la porte des appartements qu’il partageait avec Ravena, il la découvrit près de la malle qu’elle avait préparé. Posant un regard dessus, il sourit tendrement et fila dans la salle de bain. Il se changea rapidement, prenant le temps de se rafraîchir le corps avant d’enfiler un pantalon en lin léger et une chemise du même acabit.

“Viens vite me rejoindre dans le lit. Tu as bien mérité de te reposer après ça.”

Mais préférant s’approcher d’elle que de plonger de suite sous les draps, il l’attira vers lui pour la serrer amoureusement. Un baiser déposé dans le creux de son cou, et avec délicatesse et discrétion, il tira sur les attaches de la robe de la jeune femme avant de la laisser glisser par terre. Sans lui laisser le temps de protester, il s’empara de ses lèvres, langoureusement, profitant de ce contact dont il avait rêvé toute la soirée. Les sous-vêtements de Ravena ne firent pas plus long feu que ses habits, si bien que la midelaine se retrouva vite à nue devant l’Ondeluire. Se séparant à peine d’elle, il l’admira, les yeux brillant caressant son corps dénudé.

“Je t’aime. Je t’aime tant.”

Ses doigts caressèrent sa joue, tendrement, avant de descendre le long de son cou, son épaule, effleurant sa poitrine voluptueuse et ses hanches. Il se mordit la lèvre, et finit par expulser cette conscience qui le bridait sans cesse. Au diable la retenue. Il ne voulait que l’aimer, de tout son corps, et de tout son être, jusqu’à tomber de fatigue. Alors, dans un geste rapide, il retira sa chemise et attrapa Ravena dans ses bras. La soulevant contre lui, il l’embrassa passionnément avant de la poser sur la coiffeuse dont elle se servait chaque matin. Les fioles et autres accessoires de maquillage et de coiffure finirent à terre dans un tintement aiguë. Plus rien n’existait autour de lui. Seulement elle. Son pantalon glissa au sol, il se colla un peu plus contre elle. Il croisa son regard, se plongea dans l’envie et le désir qu’il pouvait y lire. Ses lèvres dévorèrent celles fines et gourmandes de la jeune femme, tandis que dans un geste tendre mais passionné, il ne fit plus qu’un avec elle. Un râle de plaisir lui échappa, ses mains caressant ce corps si fragile mais parfait. Doucement d’abord, plus plus fermement ensuite, son bassin exécuta des vas et vient tantôt langoureux, tantôt plus rudes. Un rêve somptueux aux allures de réalité.


DC : Enaïa Lyseän Vara'Da & Azeor Desnolancès & Kezaël Lysereän & Kidjyïa Rijwän & Riska les Deux Voix & Eyföhl Aanka'Leï


Pour plus d'informations sur les Ondeluire, c'est ICI




Merci Ravena pour le kit <3
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: [RPFB] Descendance assurée    - Mer 30 Juil 2014 - 10:39

Venir vite au lit ? Oh que oui, elle n'attendait que cela après une telle soirée que de venir se lover contre lui. Et puis Esheban avait été clair sur ces attentions... Cette pensée la fit frissonner mais au même moment, l'Ondeluire s'empressa de la tirer à lui et l'embrasser. Rave,a répondit au baiser avant d'écarquiller les yeux de surprise en sentant la robe glisser le long de son corps, la faisant rougir de surprise.

"Esh..."

Nouveau baiser, plus passionné, plus long alors que le reste de tissus fut rapidement enlevé. Eh bien ça alors... Il ne perdait pas de temps. Le baiser fini, Ravena reprit son souffle, laissant son fiancé admirer son corps et le caresser.La Midelaine frissonna de plus belle alors que les caresses de sa moitié lui brûlaient la peau agréablement.

"Moi aussi..."

Alors quelle s'attendait à être prise avec la douceur habituelle d'Esheban, il n'en fut rien. Soulevée du sol, la jeune femme s'agrippa à l'héritier avec étonnement, l'embrassant de nouveau alors qu'elle se retrouva assise sur sa coiffeuse qui trembla sous le choc, renversant les produits d'esthétique. Bon sang, quelle mouche avait piqué Esheban ? Jamais encore il ne s'était abandonner ainsi lorsqu'ils faisaient l'amour. Jamais... Rougissant, Rave,a ne put s'empêcher de penser à ce côté ténébreux qu'elle aimait tant chez lui... Par Vama, c'était ça... elle le lui avait dit après tout, qu'elle aimait ce côté sombre! Et voilà qu'il laissait cette partie de lui s'exprimer librement, au plus grand bonheur de la Midelaine qui s’abandonnait avec plaisir à ses caresses. Les coups de butoir d'Esheban lui arrachèrent quelques geignement de plaisir alors qu'elle se cambrait, levant les bras pour agripper au miroir derrière elle, cherchant un point d’appuis. Vertige... Amour... C'était un acte osé et délicieux, sensuel et passionné.

"Par Vama... Es...Esheban..."
avatar
Marchand

On m'appelle Esheban Ondeluire


Infos Personnage
RANG: Chef de la famille Ondeluire - Admin
VILLE & APPARTENANCE : Errande
MON AGE : 32 ans
Féminin
MESSAGES : 290
AGE : 23
INSCRIT LE : 27/01/2013
PSEUDO HABITUEL : Harrods
Joyaux : 949
http://www.ile-joyaux.com/t1329-esheban-ondeluire
Posté dans Re: [RPFB] Descendance assurée    - Mer 30 Juil 2014 - 10:41

Le plaisir partagé n’avait de cesse d’attiser le désir d’Esheban, alors que ses gestes, dans une cadence presque régulière mais volontairement heurtée, se firent plus longs et langoureux. La fin, l’amour ultime approchait à grands pas, et dans un dernier coup de rein puissant, il passa ses mains dans le dos de Ravena pour la ramener vers lui et la serrer dans ses bras. Un “Je t’aime” chuchoté s’échappa de son soupir de plaisir final tandis que son visage se laissa glisser dans le cou de la jeune femme. Le corps luisant de transpiration et le torse soulevé par une respiration haletante qu’il reprenait peu à peu, il releva la tête et vint déposer un baiser sur les lèvres brûlantes de sa moitié. Leur regard se croisèrent, tandis que dans celui émeraude de l’errandais, une lueure de malice et de joie brillait visiblement. La situation se passait largement de mots, un simple sourire suffisait.

Lorsqu’il eut repris entièrement son souffle, Esheban se redressa et souleva une nouvelle fois la midelaine dans ses bras. Délicatement, il se dirigea vers le lit et la déposa de son côté, avant de grimper à son tour et de s’enrouler dans les draps en soupirant d’aise. Il ne tarda pas à venir se serrer contre elle, encore tout engourdi de bonheur et de plaisir par le moment qu’il venait de vivre. Ses doigts caressèrent le visage fin de Ravena, l’observant sans un mot. Elle était belle, magnifique. Parfaite. Dans toutes les situations possibles. Surtout après l’amour.

"Bonne nuit Ravena."

Un fin sourire étira ses lèvres, s’approchant pour l’embrasser délicatement et lui souffler quelques derniers mots d’amour au creux de l’oreille. Éteignant la lampe à ithilium qui diffusait sa lumière dans la chambre, il profita de la pénombre qui tomba dans la pièce et finit par fermer les yeux. Il fut rapidement emporté dans les bras du sommeil, ne luttant même pas après une soirée qui s’était terminée en apothéose. Alors, en attendant de revivre un tel moment, il se permettrait de le rêver à nouveau. Par Amour.


DC : Enaïa Lyseän Vara'Da & Azeor Desnolancès & Kezaël Lysereän & Kidjyïa Rijwän & Riska les Deux Voix & Eyföhl Aanka'Leï


Pour plus d'informations sur les Ondeluire, c'est ICI




Merci Ravena pour le kit <3

On m'appelle Contenu sponsorisé

Posté dans Re: [RPFB] Descendance assurée    -

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum