AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
» Communication externe
par Loth de la Vision Mar 21 Juin 2016 - 15:06

» Réversa [ TOP ]
par Invité Ven 27 Mai 2016 - 8:21

» Le monde de Dùralas
par Invité Jeu 26 Mai 2016 - 7:00

» Anthalia
par Invité Dim 22 Mai 2016 - 15:17

» Marbrume, La Cité des Damnés
par Invité Lun 16 Mai 2016 - 15:07

» Questionnaire pour soutenir infinite RPG !
par Invité Sam 14 Mai 2016 - 17:33

» Escalus
par Invité Jeu 12 Mai 2016 - 9:02

» Mass Effect : Reborn
par Invité Mar 10 Mai 2016 - 15:00

» Forum en pause
par Asàf Lysereän Mar 10 Mai 2016 - 13:47


[RPFB] C'est nuire aux bons que de pardonner aux méchants

avatar
Peuplade

On m'appelle Grim Hagen


Infos Personnage
RANG: Alenoä Osfrid, Céléno Thogen, ...
VILLE & APPARTENANCE : Village de Pleyrion - Clan Hagen
MON AGE : 8 ans
Masculin
MESSAGES : 116
AGE : 24
INSCRIT LE : 18/05/2013
PSEUDO HABITUEL : Mowiel Solverre
Joyaux : 88
http://www.ile-joyaux.com/t2391-journal-de-bord-de-grim-hagen http://www.ile-joyaux.com/t1587-grim-hagen
Posté dans [RPFB] C'est nuire aux bons que de pardonner aux méchants   - Mer 30 Juil 2014 - 6:00

Fébrilement, Grim pénétra dans la petite habitation ; il en referma la porte dans un silence légendaire, soucieux de ne pas attirer l’attention sur lui. Rien ne semblait avoir changé depuis la dernière fois qu’il était venu. De solides poutres grinçantes soutenaient le plafond noir et envahi par les insectes. Sur les murs, on retrouvait encore les inscriptions à la craie blanche, que le petit garçon n’avait jamais été en mesure de déchiffrer malgré les années passées à tenter sa chance. La longue rangée de bocaux, qui contenaient animaux, plantes et substances louches, était toujours à sa place, disposée sur une petite étagère poussiéreuse et rongée par les “indésirables”.

Effrayé, l’enfant ne perdit pas une minute : il se hissa sur la pointe des pieds et prit sur l’étagère la plus basse, un à un, avec une précaution presque irréelle, les petits bocaux contenant les quelques rares pétales et feuilles dont avait besoin son maître pour la fabrication d’un remède ; et qu’il avait malencontreusement détruit en brisant un bocal la nuit dernière.  

- Des feui...feuilles...de…essaya-t-il de lire sur un premier bocal.

Était-ce ce que cherchait désespérément Alenoä dans sa réserve, persuadée qu’elle les avait entreposés la veille, comme une dizaine d’autres bocaux ? Plissant les yeux, Grim tenta une nouvelle fois de relire la petite étiquette collée sur le verre, mais n’y parvint pas, malgré tous ses efforts. L’obscurité était trop grande et de plus, il ne connaissait qu’une quinzaine de mots, les quelques rares dont les plantes étaient couramment utilisées pour les fièvres ou les plaies.

Il était pourtant primordial pour le petit garçon qu’il trouve de quoi remplacer le contenu du bocal qu’il avait brisé hier soir. Il n’avait pas osé avouer sa bêtise à son maître et ne voulait en aucun cas se faire gronder, car ce n’était pas la première fois qu’une telle chose arrivait. Aussi avait-il pris la décision hâtive de rendre une petite visite à Sighild, une herboriste réputée pour ses poisons, mais qui aurait sans doute en sa possession ce qu’il cherchait avec tant d’ardeur. Bien qu’elle soit loin d’être guérisseuse, elle avait chez elle plus que quelques feuilles et fleurs cueillies derrière sa maison.
avatar
Peuplade

On m'appelle Sighild Oyljern


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Pleyrion
MON AGE : 28 ans
Féminin
MESSAGES : 59
AGE : 28
INSCRIT LE : 30/06/2014
PSEUDO HABITUEL : Medusa
Joyaux : 5
http://www.ile-joyaux.com/t2488-sighild-oyljern#56243
Posté dans Re: [RPFB] C'est nuire aux bons que de pardonner aux méchants   - Mer 30 Juil 2014 - 6:24

La maison était sombre, des allures inquiétantes alors que le bois avait la mauvaise habitude de grincer tout seul sans raison apparente. Certains disaient que des mauvais esprits vivaient ici, tenant compagnie à l'aranelia ce qui n'arrangeait en rien la peur maladive des gens à son égards. Toujours caché dans les ombres de sa vieille demeure, Sighild coupait avec précaution quelques feuilles des plantes qui grimpaient le long des murs intérieurs de sa maison. C'était à se demander, avec si peu de lumière, comment ces plantes arrivaient à vivre ici... Elles étaient si nombreuses. Un silence inquiétant reposait dans la chaumière mais pour l'herboriste, ce silence était reposant... Pourtant sa maison n'avait pas toujours eu cette allure effrayante, si bien que certain n 'éprouvait pas forcément de peur à y entrer... sauf peut être cette petite chose qui venait de pousser la porte, se hissant timidement sur la pointe des pieds. Grim Hagen... Que venait donc faire ce petit monstre ici ? Silencieuse, l'aranelia posa son regard opalescent sur le garçon qui s'approchait d'une étagère, semblant chercher quelque chose. Sa petite voix tenta d'articuler quelques mots écrits sur le bocal qu'il avait réussit à saisir.

« Gartinajuk Solar. »

La voix suave et mielleuse de l'aranelia venait de briser le léger silence ambiant. Dans une parfaite discrétion, la femme avait glissé hors des ténèbres pour se rapprocher du petit garçon. Droite et glaciale, Sighild fixait son neveu de cœur avant de passer le bras par dessus son épaule et de saisir le bocal pour le reposer à sa place.

« Bonjour Grim... »

Un léger sourire se dessina sur les lippes de la sombre herboriste qui contourna l'enfant pour observer les différents bocaux entreposé sur l'étagère. Une araignée se fraya un chemin sur le bois et tendant la main, Sighild la laissa grimper sur son doigt. Délicatement, elle s'éloigna et déposa l'insecte sur les feuilles d'une des plantes grimpantes.

« Quelle bêtise as-tu encore fait, mon chéri... ? »


Pivotant le visage, Sighild interrogea l’apprentie guérisseur du regard. Elle ne voyait pas souvent Grim et le fait qu'il tente de venir chez elle pour dérober secrètement des plantes était forcément synonyme d'ennuis. Comme tout enfant de son âge, il pouvait se montrer peu attentif...

« Alors... ? Vas-tu me répondre ou bien dois-je aller voir Alenoä pour savoir la raison qui te pousse à venir me voler mes plantes ? »


avatar
Peuplade

On m'appelle Grim Hagen


Infos Personnage
RANG: Alenoä Osfrid, Céléno Thogen, ...
VILLE & APPARTENANCE : Village de Pleyrion - Clan Hagen
MON AGE : 8 ans
Masculin
MESSAGES : 116
AGE : 24
INSCRIT LE : 18/05/2013
PSEUDO HABITUEL : Mowiel Solverre
Joyaux : 88
http://www.ile-joyaux.com/t2391-journal-de-bord-de-grim-hagen http://www.ile-joyaux.com/t1587-grim-hagen
Posté dans Re: [RPFB] C'est nuire aux bons que de pardonner aux méchants   - Ven 1 Aoû 2014 - 3:48

- Non ! supplia l'enfant, le regard larmoyant. Ne lui dis rien, je t'en prie. Si jamais elle apprend la vérité, elle va se mettre très en colère. Elle ne sait même pas que j'ai quitté le Dispensaire. Je...Ça ne devait durer que quelques minutes...je...j'ai juste besoin de ces feuilles...que tu m'as repris...c'est tout...Et...et je te laisse tranquille...D'accord ?

Les yeux éteints, la tête basse et la moue boudeuse, Grim espérait de tout cœur échapper à l'interrogatoire de l'Herboriste. Car il ne s'agissait pas d'une petite bêtise innocente comme elle semblait le croire. Il s'agissait au contraire d'une erreur grave, qui pouvait mettre en péril la vie de plusieurs patients si une solution n'était pas trouvée dans les prochaines heures. A force de peur et de réflexion, Grim avait trouvé cette dite solution. Mais désormais, un obstacle de taille se dressait sur son chemin : Sighild Oyljern, la propriétaire des plantes dont il avait impérativement besoin pour que tout rentre enfin dans l'ordre. Et celle-là même qui l'avait pris la main dans le sac, en train de voler ce qu'elle avait si durement acquis.

- Je suis un homme maintenant...Un grand garçon...

Retenant en vain ses mains de trembler, Grim bomba le torse et fit le fier.

- Il n'y a plus besoin qu'Alenoä passe derrière mes bêtises. Je suis capable de les réparer tout seul, comme un grand. Bientôt, je pourrai même aller au Labyrinthe si l'envie m'en prend. Alors...Alors tu n'as pas besoin d'aller la voir...
avatar
Peuplade

On m'appelle Sighild Oyljern


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Pleyrion
MON AGE : 28 ans
Féminin
MESSAGES : 59
AGE : 28
INSCRIT LE : 30/06/2014
PSEUDO HABITUEL : Medusa
Joyaux : 5
http://www.ile-joyaux.com/t2488-sighild-oyljern#56243
Posté dans Re: [RPFB] C'est nuire aux bons que de pardonner aux méchants   - Ven 15 Aoû 2014 - 6:41

Ses grands yeux sombres remplit de larmes, l'enfant justifiait maladroitement son acte. Ainsi donc le petit Grim avait eu un geste malheureux et involontaire, suppliant l'herboriste de lui laisser les plantes qu'il puisse réparer son erreur mais surtout éviter de subir la colère de la respectée guérisseuse de Pleyrion. Le petit Hagen trouva néanmoins le courage de se proclamer homme... Cette réaction arracha une légère moue amusée à Sighild qui pivota doucement sur elle même pour faire face à l'enfant.

« Grim... viens mon chéri. »

Avec douceur, la femme posa doucement sa main dans le dos de l'enfant et le guida vers le banc en bois face à la table. S'asseyant et le forçant à faire de même, la sombre femme plongea son regard clair celui de l'apprentie et murmura.

« Que tu essaye de réparer ton erreur est une bonne chose... Mais pour être un homme, il ne suffit pas de dire qu'on l'est... Si tu veux être un homme Grim, tu dis assumer tes actes. Tous sans exception. »

Levant sa main, Sighild caressant la ténébreuse chevelure du garçon et ajouta d'un ton doux et maternel.

« J'accepte de t'aider pour cette fois mon chéri... Mais je veux que tu me promette que la prochaine fois que tu feras une bêtise, tu diras la vérité à Alenoä. Tous le monde fait des erreurs Grim... Il n'y pas de honte à avoir, mais c'est en agissant avec sagesse que tu gagneras le respect des autres, ainsi que celui d'Alenoä. Montre lui que tu es digne de confiance, continue de corriger tes erreurs... Et là, tu deviendras un homme. »

Se levant du banc en bois, la sombre femme s'approcha de son étagère et reprit le pot le feuilles en main avant de fixer le petit garçon du coin de l'oeil.

« Ce sera notre secret... Pour cette fois. »


S'approchant de son neveu de cœur, Sig lui tendit le pot tout en plongeant son regard irréel dans le sien. Si la femme se montrait froide et cruelle envers ses confrères, les enfants en revanche avait la chance de bénéficier d'un comportement plus doux. Il était évident que la perte d'Haldan justifiait en grande partie ce comportement maternel, ceci dit, Grim était de la famille, ce petit elle l'avait toujours adoré. Sighild se pencha doucement, tendant la joue et souffla.

« Aller.. Embrasse moi et file d'ici avant qu'Alenoä ne réalise que tu as disparu. »


avatar
Peuplade

On m'appelle Grim Hagen


Infos Personnage
RANG: Alenoä Osfrid, Céléno Thogen, ...
VILLE & APPARTENANCE : Village de Pleyrion - Clan Hagen
MON AGE : 8 ans
Masculin
MESSAGES : 116
AGE : 24
INSCRIT LE : 18/05/2013
PSEUDO HABITUEL : Mowiel Solverre
Joyaux : 88
http://www.ile-joyaux.com/t2391-journal-de-bord-de-grim-hagen http://www.ile-joyaux.com/t1587-grim-hagen
Posté dans Re: [RPFB] C'est nuire aux bons que de pardonner aux méchants   - Jeu 28 Aoû 2014 - 3:09

Grim n'osa pas refuser. Alors il lui promit de se montrer plus vigilent la prochaine fois, ainsi que de dire la stricte vérité à Alenoä. Le petit garçon n'était pourtant pas bien sûr d'être suffisamment courageux pour faire face à ses erreurs. Alenoä était une femme forte, pleine de courage et d'intelligence. Autoritaire et respectée, elle inspirait la peur chez certains Bois de Koun, au point qu'une petite dizaine n'ose plus se présenter au Dispensaire pour s'y faire soigner, parfaitement consciente de ce qui l'attendait, une fois entre ses mains. Grim lui aimait profondément Alenoä. Elle était comme sa mère. Mais il en avait parfois peur. Pas parce qu'elle était sévère et intransigeante, mais plutôt parce qu'il craignait de la décevoir. Il avait l'espoir de devenir un bien meilleur Guérisseur qu'elle et de s'établir à son tour dans son propre Dispensaire. Hors...il était encore loin d'être à la hauteur.

- Tu...je ne dois rien te donner...? demanda l'enfant, la gorge nouée.

Il se saisit du pot qui contenait les plantes, sans trop oser non plus affirmer qu'il était définitivement à lui. Au village, Sighild avait une réputation qui lui collait à la peau, car elle s'assurait de la préserver, quelle que soit la situation. Alenoä ne demandait rien en échange de ses soins. Cette femme, par contre, en échange des plantes qu'elle ramassait dehors, ne manquait jamais de demander un service, une promesse ou encore de la nourriture. Cela lui valait bien évidemment le dédain de certains, y compris de Grim, qui avait été habitué à ce que ce qui serve à préserver, améliorer ou achever une vie, soit entièrement gratuit. C'était cela qui faisait une entière différence entre la Guérison et l'Herboristerie à Pleyrion...la gratuité.

- Les gens disent que tu ne donnes rien gratuitement.
avatar
Peuplade

On m'appelle Sighild Oyljern


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Pleyrion
MON AGE : 28 ans
Féminin
MESSAGES : 59
AGE : 28
INSCRIT LE : 30/06/2014
PSEUDO HABITUEL : Medusa
Joyaux : 5
http://www.ile-joyaux.com/t2488-sighild-oyljern#56243
Posté dans Re: [RPFB] C'est nuire aux bons que de pardonner aux méchants   - Sam 30 Aoû 2014 - 15:56

Se levant du banc en bois, Sighild fit quelques pas pour s'éloigner du petit Grim. Elle observa un faible rayon lumineux qui s'engouffrait par un trou dans le toit abîmé de sa chaumière alors que l'enfant s’inquiétait du prix à payer pour le service rendu. Lentement, la femme pivota sur elle même et fixa le petit garçon de son regard froid et irréel. C'est vrai qu'elle avait une réputation plutôt mauvaise. Les gens ne l'aimait pas et ça lui convenait parfaitement. Sig était une femme de talent et pas seulement dans le domaine de l’herboristerie, son intelligence et son savoir faisait d'elle une femme redoutable, elle savait en tirer le meilleur partie, pas seulement pour améliorer son mode de vie, mais aussi pour punir le comportement de certain à son égard. Calmer les ardeurs, user de ruse et de sournoiserie pour s'imposer... Et cela marchait à merveille. Revenant près de l'enfant, la femme s'assit de nouveau près de lui alors qu'il serrait doucement le bocal de plante médicinale.

« Grim... Chéri, écoute moi... »

Soufflant doucement, elle fixant le garçon, caressant ses longs cheveux sombres et murmura :

« Je te connais depuis que tu es venu au monde... Tu es encore un petit garçon... Un petit garçon que j'aime beaucoup. De plus, tu es un Hagen et bien que je ne partage pas ton sang, pour moi tu es de ma famille. Tu n'as pas à avoir peur de moi où de ma façon de travailler... »


Faisant l'effort de sourire, la sombre femme pencha la tête sur le côté et souffla avec tendresse.


« Mais je t'ai bien demandé de me payer... Ne t'ai-je pas demandé de me faire un bisou avant que tu t'en ailles... ? Je crois que c'est un paiement raisonnable, tu ne penses pas ? »

Prenant les devants, la femme se pencha doucement et embrassa le front du petit guérisseur. Depuis la mort de son fils, les enfants Hagen tel que Grim était l'une des rares sources de réconfort qu'il lui restait. Reprenant un visage sérieux, la sombre femme murmura.

« Et puis... Mon Haldan t'aimait beaucoup lui aussi... »

Se levant de plus belle, Sighild s'approcha d'un grand meuble et en sortit une petite boite en bois qu'elle ouvrit et en sortit un petit collier. Une simple corde de cuir à laquelle était rattaché un petit bout de bois taillé en forme de croc. L'aranelia observa Grim du coin de l'oeil et revint vers lui, déposant le bijoux de fortune dans la paume de sa main.

« C'était à lui.... J'aimerais que tu le garde. Comme cela, tu te souviendras que même si les gens disent bien des choses à mon sujet, cela ne m'empêche pas de t'aimer, Grim. C'est un cadeau, Haldan l'a fabriqué lui même... Et il aurait été heureux que tu le gardes avec toi... »


avatar
Peuplade

On m'appelle Grim Hagen


Infos Personnage
RANG: Alenoä Osfrid, Céléno Thogen, ...
VILLE & APPARTENANCE : Village de Pleyrion - Clan Hagen
MON AGE : 8 ans
Masculin
MESSAGES : 116
AGE : 24
INSCRIT LE : 18/05/2013
PSEUDO HABITUEL : Mowiel Solverre
Joyaux : 88
http://www.ile-joyaux.com/t2391-journal-de-bord-de-grim-hagen http://www.ile-joyaux.com/t1587-grim-hagen
Posté dans Re: [RPFB] C'est nuire aux bons que de pardonner aux méchants   - Dim 31 Aoû 2014 - 10:04

- Est-ce que je ne suis pas un assez grand garçon à présent pour qu'on ne puisse oublier une seule minute de me traiter comme un enfant ? bafouilla-t-il, la joue rosies par la honte.

Grim était plus petit et plus menu que tous les autres petits garçons de son âge. Si beaucoup à huit ans étaient déjà capables de tenir leurs propres armes et de se débrouiller seuls au milieu des prairies blanches, lui dépendait encore beaucoup de la présence d'un adulte pour le réconforter et le soutenir dans chacune de ses tâches. D'un naturel réservé, inquiet, il n'était ni capable de chasser, ni capable de se défendre, bien trop maladroit pour tenir l'épée, la hache ou la lance. En revanche, Grim se montrait relativement débrouillard lorsqu'il s'agissait de son métier : guérir. Prêt à faire face aux personnages les plus difficiles pour sauver une vie, il lui était arrivé une fois de soigner l'homme le plus grand et le plus musclé qu'il ne lui ait jamais été donné de voir : Ranulf.

Cette situation défavorable poussait certains de ses petits camarades à être abusifs à son égard. Le provoquant, le poussant vers des défis tous aussi dangereux les uns que les autres au quotidien, ils n'avaient aucun scrupule à mettre la vie de Grim en danger pour lui prouver qu'il était capable de plus que ce qu'il ne voulait montrer...mais aussi pour rire de son malheur, trop amusés par ses cris de terreur et ses gestes maladroits. Grim n'avait jamais osé parler de cette situation à son Maître, Alenoä, trop inquiet qu'elle ne se charge à sa place de les recadrer. En rentrant de ses petites escapades, il s'arrangeait toujours pour sourire, même lorsqu'il était recouvert de neige, de boue ou d'épines.

Serrant le bijou dans ses mains, Grim songea à Haldan, qui était l'un des rares au village, avec ses deux autres amis, à ne l'avoir jamais considéré comme un faible.

- C'est une dent de Sentinelle ? C'est ça ? Elle ressemble à celles d'Iker.

Depuis la première fois qu'il se trouvait dans cette maison effrayante, il sourit. Il aimait les cadeaux. Surtout les bijoux "guerriers", qui lui donnaient le sentiment d'être plus fort, plus important et mieux regardé. Il se jura de le montrer plus tard à Alenoä, lorsqu'il aura trouvé un bon mensonge à lui sortir pour expliquer où il avait trouvé ce bijou.

- Tu es sûre qu'Haldan me l'aurait donné ? Il aimait beaucoup ce bijou, il ne voulait jamais s'en séparer, même lorsqu'il le gênait dans ses tâches.

Entendant sa Sentinelle hurlait au-dehors, sans doute préoccupée par son absence prolongée du Dispensaire, Grim tendit son bras à Sighild, comme le font les grands guerriers pour saluer leurs camarades d'armes. Il voulait être comme eux : forts, reconnus, admirés, un peu stupides certes, mais utiles et capables de grands exploits.
avatar
Peuplade

On m'appelle Sighild Oyljern


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Pleyrion
MON AGE : 28 ans
Féminin
MESSAGES : 59
AGE : 28
INSCRIT LE : 30/06/2014
PSEUDO HABITUEL : Medusa
Joyaux : 5
http://www.ile-joyaux.com/t2488-sighild-oyljern#56243
Posté dans Re: [RPFB] C'est nuire aux bons que de pardonner aux méchants   - Ven 5 Sep 2014 - 13:43

Le voir sourire en serrant le bijoux était une scène adorable. Sighild sourit faiblement, Grim apportait un peu de lumière dans son cœur à cet instant, mais trop jeune et naïf, il ne pouvait pas s'en rendre compte. La sombre femme s'assit de nouveau et prit le bijoux pour venir l'attacher au cou de l'enfant... Oui, Haldan aurait voulu qu'il ait, combien de fois son fils était rentrer à la maison mal en point après s'être battu contre les autres enfants pour défendre Grim ? Comme son père, toujours à foncer tête baissée dans le tas, incapable de rester calme.


« Il t'aimait beaucoup alors oui, j'en suis sûr, il aurait voulu que tu garde le collier. Ainsi, il vivra un peu dans ton cœur... »


Cette simple penser lui fit un mal de chien. La morte d'Haldan était encore trop récente et parler de lui était toujours quelque chose de difficile... Même si parfois, c'était nécessaire. Se penchant, la brune embrassa de nouveau le front du petit Hagen puis se leva et le força à faire de même puis avec douceur, elle le guida jusqu'à la porte.


« Aller, rentre à présent avant qu'Alenoä ne s'inquiète. Reviens me voir quand tu voudras et pourras Grim, tu es le bienvenue ici, mon chéri. »


Un nouveau sourire, discret mais tendre. Dans un grincement inquiétant, l'aranelia ouvre la porte de sa petite chaumière étroite et bancale et invite l'enfant à sortir d'un geste de la main.


« Prends bien soin de ces plantes, Grim... Ainsi je saurais que j'ai eu raison de te faire confiance. »


Une fois l'enfant dehors, Sighild le salut d'un signe de tête puis referme la porte lentement. De nouveau la maison se retrouve dans la pénombre. Sans la chaleur et la tendresse de l'enfant, l'endroit semble de nouveau macabre et effrayant. La femme s'avance doucement vers le lit et s'y assoit, fixant le vide. La présence de Grim lui avait fait du bien, la solitude qui retombait à présent l’enserrait comme un étau douloureux. A nouveau l'herboriste se retrouvait seule avec son chagrin et son amertume.


On m'appelle Contenu sponsorisé

Posté dans Re: [RPFB] C'est nuire aux bons que de pardonner aux méchants   -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum