AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
» Communication externe
par Loth de la Vision Mar 21 Juin 2016 - 15:06

» Réversa [ TOP ]
par Invité Ven 27 Mai 2016 - 8:21

» Le monde de Dùralas
par Invité Jeu 26 Mai 2016 - 7:00

» Anthalia
par Invité Dim 22 Mai 2016 - 15:17

» Marbrume, La Cité des Damnés
par Invité Lun 16 Mai 2016 - 15:07

» Questionnaire pour soutenir infinite RPG !
par Invité Sam 14 Mai 2016 - 17:33

» Escalus
par Invité Jeu 12 Mai 2016 - 9:02

» Mass Effect : Reborn
par Invité Mar 10 Mai 2016 - 15:00

» Forum en pause
par Asàf Lysereän Mar 10 Mai 2016 - 13:47


[RPFB] Que le soleil ne se couche pas sur votre colère

avatar
Hors la Loi

On m'appelle Seylan


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Vanylle
MON AGE : 24 ans
Féminin
MESSAGES : 198
AGE : 24
INSCRIT LE : 20/03/2014
PSEUDO HABITUEL : Momo
Joyaux : 574
http://www.ile-joyaux.com/t2392-journal-de-bord-de-seylan http://www.ile-joyaux.com/t2276-seylan#51037
Posté dans [RPFB] Que le soleil ne se couche pas sur votre colère   - Jeu 28 Aoû 2014 - 9:04

Rappel du premier message :

Il était introuvable.

Le Pâle avait disparu il y a un peu plus d'un an. L'Amante, elle, n'avait plus donné signe de vie depuis cette même date, et plus les jours passaient, plus les hommes sur les quais de Vanylle croyaient fermement à sa disparition dans les Courants de Grand-Vent. Laissée pour compte, Seylan avait heureusement trouvé un nouveau travail après avoir été lâchement expulsée du Bordel qu'elle avait servi depuis sa toute tendre enfance. Le métier de serveuse se trouvait être bien plus facile que celui de prostituée. Certains établissements, tel que le Butineur Bourré, ne négligeait pas le confort de ses employés et veillait à leur bonne santé. Seylan ne savait dire si elle était heureuse. Dans tous les cas, elle pouvait affirmer qu'elle l'était bien que lorsqu'elle passait ses journées à écarter les cuisses pour des clients en manque d'amour et de tendresse. Et encore plus que si elle avait accepté l'inconcevable proposition de l'Homme Noir : rejoindre un équipage pirate.

- Tseuh ! Ils ne réapparaîtront jamais ! Aucun navire ne disparaît plus d'un an !
- T'crois ? Sont nombreux cette année, les vaisseaux qui ont été détruit ! Les courants d'Grand-Vent ne sont plus sûrs, même pour nous !
- Qu'est-ce que tu regardes toi ? Dégage avant j'arrache ta mignonne p'tite tête ! cria le premier homme à l'attention de Seylan, qui les fixait depuis déjà trop longtemps.

Bien entendu, Seylan ne mit pas plus de quelques secondes pour s'éloigner de l'équipage de ce navire réputé pour son agressivité et sa déloyauté au combat. Comme tous ceux qu'elle avait observé depuis le début de la matinée, aucun n'avait l'espoir de revoir l'un des nombreux vaisseaux qui avait disparu dans Grand-Vent ces derniers mois, tant à cause de la météo que des ennemis. Alors Le Pâle était bien mort ? Décédé ? Disparu dans l'immensité du ciel ? Jamais il ne reviendrait ? C'était inconcevable. Et pourtant, cela faisait un an qu'elle tentait de s'en persuader. Elle était libre. Libre, mais toujours attachée à lui, tant par le cœur que par la pensée. Quand enfin parviendra-t-elle à se le sortir de la tête ?

Il n'a que ce qu'il mérite, se répéta-t-elle alors qu'elle approchait d'un vaisseau à la proportion de femmes démesurée. Les hommes ne volent pas. Il est mort, c'est tout, et je lui souhaite, en combattant l'ennemi.

Resserrant les pans de sa cape autour d'elle pour lutter contre le froid, Seylan leva les yeux et les détourna aussitôt lorsqu'elle croisa le regard intimidant d'une femme aux cheveux roux. Quel idiot que cet homme à la peau noire ! La croyait-il suffisamment forte et capable pour rejoindre l'un de ces équipages ? Elle était frêle, trouillarde et ne savait rien faire d'autre que de donner du plaisir, tant dans la boisson que dans les plaisirs charnels. Elle avait bien fait de ne pas l'écouter. Tous ces gens étaient véritablement effrayants et dérangés !



Hors la Loi

On m'appelle Seylan


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Vanylle
MON AGE : 24 ans
MESSAGES : 198
INSCRIT LE : 20/03/2014
http://www.ile-joyaux.com/t2392-journal-de-bord-de-seylan http://www.ile-joyaux.com/t2276-seylan#51037
Posté dans Re: [RPFB] Que le soleil ne se couche pas sur votre colère   - Lun 8 Déc 2014 - 13:17

Même après un mois, Seylan ne s'y habituait toujours pas.

Le Butineur Bourré lui manquait. Elle avait beau essayer de refouler sa nostalgie depuis qu'elle en était partie, les liens qui la rattachaient à la patronne ne pourraient pas être tranchés, pas même par la mort de l'une d'entres elles.

Roulant des épaules pour apaiser la douleur laissée dans ses muscles par l'effort, Seylan revint vers les marches où elle avait laissée les fourreaux de ses coutelas. Plus d'une fois aujourd'hui, la surprise avait compensé le manque de science des armes, la maîtrise mentale et le manque d'entraînement. Mais en combat réel, elle se serait faite tuée plus de fois qu'il n'est possible de l'être. Elle était encore trop faible pour affronter seule ses ennemis.

Chassant de son esprit le visage sombre du pirate du Pourfendeur des Vents, qui l'avait encouragé à rejoindre un équipage il y a plusieurs mois de cela, Seylan porta toute son attention sur son amie. Elle était forte. Intelligente. Et belle. Terriblement belle. Si elle était restée au bordel, comme Seylan l'avait tant espérée, l'établissement jouirait aujourd'hui d'une renommée sans pareille. En sa compagnie, sa vie aurait été plus amusante, plus douce. Mais il en avait été autrement. Et elle était partie.

Aujourd'hui, plus que jamais, elle ignorait ce qu'elle allait devenir.

Qu'avais-je espéré d'elle ?

Délaissant ses armes, Seylan n'attendit pas l'accord de sa geôlière pour rejoindre le pont. Elle voulait la voir. Vanylle. La ville de misère et de débauche. Elle voulait toucher le sol et respirer l'odeur putride de ses cheminées. Elle voulait connaître à nouveau ce que cela faisait, d'être libre d'aller où bon lui semble et de ne plus avoir les poignets enchaînés. Elle voulait savoir. Savoir si une fois libérée de l'emprise de la Nuée Ardente, elle serait enfin capable de trouver sa voie.
avatar
Pirate

On m'appelle Riska les Deux Voix


Infos Personnage
RANG: Capitaine de la Nuée Ardente - Admin
VILLE & APPARTENANCE : Vanylle
MON AGE : 20 ans
Féminin
MESSAGES : 193
AGE : 23
INSCRIT LE : 27/07/2013
PSEUDO HABITUEL : Harrods
Joyaux : 390
http://www.ile-joyaux.com/t1796-riska-les-deux-voix#42328
Posté dans Re: [RPFB] Que le soleil ne se couche pas sur votre colère   - Mer 10 Déc 2014 - 2:52

La silhouette de Vanylle se dessinait de plus en plus précisément à mesure que le jour tombait, et que la Nuée déchirait les nuages sur son passage. Derrière le vaisseau, une palette presque complète de teintes orangées pigmentait le ciel, laissant encore quelques heures de répit au monde avant que la nuit ne reprenne ses droits. Sur le pont, l’équipage était en ébullition. Il fallait préparer le retour au quai, et surtout les quelques jours sur terre qui allaient suivre. Pour Riska, accoudée à la balustrade et le regard perdu dans l’horizon, c’était surtout l’occasion de revoir peut-être son amant. S’il était rentré. Elle n’avait plus eu de nouvelles depuis qu’il était parti pour son grand voyage. Et plus la ville des pirates approchait, plus l’estomac de la Cannonière se resserrait, tant à la fois d’angoisse que d’excitation.

Ce ne fut qu’une fois que les flancs de la Nuée eurent touchés le quai de Vanylle que la pirate se tourna vers Seylan, jamais très loin d’elle. Restant muette un instant, elle se laissa le temps de la détailler une dernière fois et finit par souffler, d’une voix presque déçue de voir la fin du périple déjà là :

"Et bien, tu es toujours aussi faible, mais au moins, tu as le mérite d’avoir survécu à un équipage pirate pendant un mois."

Elle planta son regard envoûtant dans celui luisant de son ex-amie. Que seraient-elles toutes deux si Riska était restée au bordel ? Deux catins connues et réputées, adorées pour leur beauté, mais subissant une vie morne et misérable, sans cesse tourmenter par la peur et l’angoisse de mourir d’une quelconque façon, dans une ville où il était normal de retrouver des cadavres. Alors dans ce cas, la Cannonière ne regrettait absolument pas son choix d’être partie. Mais elle regrettait amèrement cette amitié qui lui manquait. Plus qu’elle ne l’aurait laissé imaginer.

"Ton esprit est très fort Seylan. Ne laisse plus le destin te piétiner comme il le faisait avant que je ne te prenne à bord. Tu en es capable."

Un bruit sourd de choc résonna sur le vaisseau, annonçant la mise en place du pont reliant la Nuée aux quais. La sortie. La liberté. Dans un sourire presque triste, et avec un regard dénué de toute folie, Riska désigna de la main le ponton à Seylan. Elle était libre. Elle avait survécu, elle avait rempli sa part du contrat. Et dans un souffle, la pirate la poussa vers son échappatoire :

"Allez, file avant que je ne décide de te garder éternellement comme esclave à bord."

Elle se tut un instant, laissant son regard couler sur les femmes de l’équipage occupées à remplir les dernières taches, avant de pouvoir regagner la ville. Certaines déjà, s’éparpillaient dans les rues de Vanylle, à la recherche d’alcool, de fêtes ou d’autres plaisants purgatoires. Restée à bord, Riska acheva son observation en posant ses yeux sur sa prisonnière qui s’avançait vers le ponton. Hésitante à la retenir pour lui dire tout ce qu’elle regrettait, un élan de fierté la retint, ou presque. Dans un dernier murmure, elle souffla :

"Les ponts de la Nuée Ardente te seront toujours ouverts."




DC : Enaïa Lyseän Vara'Da & Azeor Desnolancès & Kezaël Lysereän & Esheban Ondeluire & Eyföhl Aanka'Leï & Céléno Thogen & Kaïlindra

Merci Nivilk pour le kit  :heart2:
avatar
Hors la Loi

On m'appelle Seylan


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Vanylle
MON AGE : 24 ans
Féminin
MESSAGES : 198
AGE : 24
INSCRIT LE : 20/03/2014
PSEUDO HABITUEL : Momo
Joyaux : 574
http://www.ile-joyaux.com/t2392-journal-de-bord-de-seylan http://www.ile-joyaux.com/t2276-seylan#51037
Posté dans Re: [RPFB] Que le soleil ne se couche pas sur votre colère   - Mar 23 Déc 2014 - 10:11

Aussitôt elle partit en courant. Elle ne pouvait pas perdre un seul instant et risquer de laisser échapper cette chance de retrouver sa liberté, dès aujourd’hui. Elle courait, tandis que les questions se bousculaient dans son esprit, sans qu’elle ait une seule seconde pour essayer d’y trouver une réponse.

Pourquoi Riska était venue jusqu’à elle, si c’était pour lui rendre sa liberté ensuite ? Et comment avait-elle fait pour la reconnaître, alors qu’elle avait tant changé, depuis son départ de la maison des plaisirs ? Elle n’avait pu lui dire aurevoir, ni même laissé d’elle une trace indélébile, si ce n’est en la sauvant du désespoir dans lequel elle se trouvait. Soudain, elle sentit un goût salé dans sa bouche et réalisa qu’elle était en train de pleurer. Tout à coup, quelqu’un lui tapa l’épaule. La patronne.

Je serais restée. Si elle avait insisté, je serais restée à bord.

Elle avait pris beaucoup de plaisir à goûter aux joies d’être capable de se défendre d’un ennemi. Puis, sans savoir pourquoi, maintenant qu’elle avait quitté l’emprise de Riska, elle commençait à se dégoûter elle-même. Elle se sentait coupable d’avoir cédé, coupable de ne pas avoir accepté la mort plutôt que de laisser cette femme faire d’elle ce qu’elle a toujours méprisé : un pirate.

Spoiler:
 


On m'appelle Contenu sponsorisé

Posté dans Re: [RPFB] Que le soleil ne se couche pas sur votre colère   -

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum