AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
» Communication externe
par Loth de la Vision Mar 21 Juin 2016 - 15:06

» Réversa [ TOP ]
par Invité Ven 27 Mai 2016 - 8:21

» Le monde de Dùralas
par Invité Jeu 26 Mai 2016 - 7:00

» Anthalia
par Invité Dim 22 Mai 2016 - 15:17

» Marbrume, La Cité des Damnés
par Invité Lun 16 Mai 2016 - 15:07

» Questionnaire pour soutenir infinite RPG !
par Invité Sam 14 Mai 2016 - 17:33

» Escalus
par Invité Jeu 12 Mai 2016 - 9:02

» Mass Effect : Reborn
par Invité Mar 10 Mai 2016 - 15:00

» Forum en pause
par Asàf Lysereän Mar 10 Mai 2016 - 13:47


[RPFB] La bêtise des uns compense le malheur des autres

avatar

On m'appelle Jack l'Infortuné


Infos Personnage
RANG: Dionnia [soeur, prédef],Venycia, l'Imposteur, Miobë, Mike, Eshisil...
VILLE & APPARTENANCE : Actuellement à Vanylle, mais originaire de Vuulte.
MON AGE : 22 ans.
Féminin
MESSAGES : 696
AGE : 22
INSCRIT LE : 30/10/2012
PSEUDO HABITUEL : Mentheloup
Joyaux : 98
http://www.ile-joyaux.com/t1139-jack-belfort-peintre-ou-debauche#31088 http://www.ile-joyaux.com/t1135-jack-belfort#30995
Posté dans [RPFB] La bêtise des uns compense le malheur des autres   - Lun 8 Sep 2014 - 13:15

Par Vama, par Ryun, par cette ville maudite, que quelqu'un les arrête ! Les mines patibulaires ne manquaient pas dans les parages. Mais celles-ci avaient pour particularité de s'être trouvé en compagnie du préteur sur gage chez qui il avait fini par se rendre. Et qu'elles s'approchent de lui alors qu'il ne possédait plus rien, et encore oins de quoi payer, l'avait alerter. Alerte... Cela faisait bien longtemps que cet ancien peintre n'avait plus eu l'esprit tranquille.

Courant à toute allure, bondissant brusquement dans des ruelles adjacentes, tirant au sol dans la foulée tout obstacle ayant une chance de ralentir ses poursuivants, passants (légers) compris. Aussi, non content d'avoir au trousse deux masses de muscles beuglantes, c'est une traînée d'injures qu'il laissait derrière lui. Ne cherchant même pas à vérifier s'ils étaient toujours sur ses traces, le jeune homme continuait sa course folle dans les ruelles délabrées et glauques de la ville honnie.

Alors qu'il ne croisait plus personne, que son cœur menaçait d'exploser, le bruit des pas lourds sur le sol mou dans son dos lui valut une regain d'énergie désespéré. Pas un autre passage à tabac, pas un autre calvaire pour finir abandonné dans une ruelle, souffrant le martyre, cadavre vivant...

A nouveau il bondit, espérant les perdre dans le dédale. A nouveau il s'engouffra dans l'inconnu.

Et cette fois, il percuta quelqu'un. Après la course, cette chute lui parut atrocement lente, alors qu'il se débattait pour ne pas perdre l'équilibre, prendre appui sur l'inconnu en qui il ne voyait qu'un obstacle. Ils vont me rattraper...

"PAR TOUS LES DIEUX, BOUGEZ !" hurla-t-il en matroscien, paniqué.
"J'TE TIENS BÂTARD !" lui fut-il répondu.

Sans autre prévention, il fut écrasé, par la masse qui s'abattit sur lui comme par l'odeur l'accompagnant... Et la senteur de la chevelure dans laquelle son nez s'enfonça. La consternation d'avoir percuté une femme fut vite balayée alors qu'il était ceinturé, soulevé comme un enfant avant qu'un sac immonde ne lui recouvre sa tête ébouriffée & sale. Alors qu'il gémissait, ses plaies et ses contusions ayant été réveillées par toute cette activité, Jack crut entendre quelques cris féminins... Puis un poing s'enfonça dans son ventre, et il s'évanouit sans un son.



Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: [RPFB] La bêtise des uns compense le malheur des autres   - Lun 8 Sep 2014 - 14:07

Eshisil ouvrit un œil, puis un second. Une violente nausée la submergea brutalement et elle se recroquevilla sur elle-même. Une forte odeur de rance s'infiltra dans tout son corps lorsqu'elle inspira profondément. La matroscienne laissa échapper une quinte de toux puis se releva tout doucement. Sa tête lui faisait horriblement mal et un bourdonnement incessant martelait ses tempes.

Assise, les jambes repliées contre elle et le dos appuyé contre un mur, Eshisil laissa son regard errer dans la pièce. Il faisait sombre et un sentiment de claustrophobie menaça de la faire pleurer. Reniflant bruyamment, la Marchande essaya de se remémorer sa journée.

Elle avait passé une matinée plutôt calme à coudre sa nouvelle cape. Sirja lui avait fourni un beau tissu bien épais pour résister aux intempéries de Vanylle. Elle l'avait ensuite rejointe pour déjeuner avec elle, puis l'après-midi avançant, Eshisil était retournée à la petite chambre de la vieille femme. C'était à ce moment-là que tout s'embrouillait dans son esprit. Elle se rappelait marcher tranquillement et...

La jeune femme grogna en se déplaçant et son regard atterri sur un corps à l'autre bout de la pièce. Elle se rappela ainsi que quelqu'un l'avait percuté et qu'une grosse brute l'avait assommé lorsqu'elle s'était débattue.

Elle hésita quelques minutes puis s'approcha tout doucement du corps. Il gisait sur le côté et d'un geste de la main, elle le mit sur le dos. Avec étonnement, elle constata qu'il s'agissait d'un jeune homme. Il devait avoir une vingtaine d'années, tout au plus.

Eshisil le secoua légèrement tout en murmurant en matroscien :

« Monsieur ? Réveillez-vous ! »
avatar

On m'appelle Jack l'Infortuné


Infos Personnage
RANG: Dionnia [soeur, prédef],Venycia, l'Imposteur, Miobë, Mike, Eshisil...
VILLE & APPARTENANCE : Actuellement à Vanylle, mais originaire de Vuulte.
MON AGE : 22 ans.
Féminin
MESSAGES : 696
AGE : 22
INSCRIT LE : 30/10/2012
PSEUDO HABITUEL : Mentheloup
Joyaux : 98
http://www.ile-joyaux.com/t1139-jack-belfort-peintre-ou-debauche#31088 http://www.ile-joyaux.com/t1135-jack-belfort#30995
Posté dans Re: [RPFB] La bêtise des uns compense le malheur des autres   - Mar 9 Sep 2014 - 3:20

Jack revint à lui lentement... Jusqu'à ce qu'il réalise qu'il y avait quelqu'un avec lui. Ouvrant brusquement les yeux, il repoussa la main tendu avant de se traîner en arrière frénétiquement. Jusqu'à ce que son dos heurte le mur. Respirant bien plus vite que dans l'inconscience, le jeune homme observa la pièce, la pièce, l'inconnue, puis porta ses mains crasses à son visage, autrefois lisse et propre comme celui d'un garçon de bonne famille, désormais aux traits tirés et arborant des estafilades à différents stades de cicatrisation. Plus de sac. Pas de nouvelle blessure... Où m'ont-il emmené ?

Il tendit l'oreille, et crut entendre des voix grondantes et rauques. C'est bien Gaskon... Cette constatation lui arracha un gémissement. Le sans-bien qu'il était devenu allait devoir payer. Payer ce qui lui avait permis de se nourrir quelques jours à peine, au détriment d'une babiole que lui avait laissé une fille de joie, pour quelques histoires matrosciennes et un pathétique gribouillis. Écarquillant les yeux, il les porta à nouveau sur la femme qui l'avait réveillé. Matroscienne. Mais cette révélation ne fit pas long feu face à la consternation : si elle n'avait pas été là, il aurait pu fuir !

"Tu m'as tué." gémit-il, dédaignant la langue qu'elle avait employé. "Tu es avec eux ?!" manqua-t-il de crier, avant de plaquer ses mains sur sa bouche.

L'ancien peintre ne désirait nullement faire savoir qu'il était de retour parmi les vivants. Qu'il n'ait pas été réveillé par le contenu croupi d'un seau ou de nouveaux coups était déjà une bénédiction en soit, aussi maigre soit-elle. Imbécile ! Non content de faire du bruit, tu lances des accusations stupides ! Ce maigre filet de raison ne valait pas grand chose face à la peur qui lui tordait les entrailles, alors qu'il se recroquevillait dans son coin d'obscurité.



Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: [RPFB] La bêtise des uns compense le malheur des autres   - Mar 9 Sep 2014 - 14:01

Visiblement, le jeune homme n'était pas mort. Il avait même la langue bien pendue et un regain d'énergie animait tout son corps. Il utilisa le joyellien pour se faire comprendre mais Eshisil décela tout de même un petit accent. Il lui disait fortement quelque chose, mais elle n'arrivait pas à mettre le doigt sur quoi.

Quoiqu'il en soit, l'inconnu était aussi perdu qu'elle. Avec véhémence, il l'accusait de l'avoir mit dans cet état-là. Intérieurement, la jeune femme bouillonna d'indignation, mais fidèle à elle-même, c'est avec douceur qu'elle répondit.

« Je ne suis pas avec eux. Même si je ne sais pas de qui vous parlez. Vous m'avez heurté dans votre course et je me suis réveillée ici même, à vos côtés. Je suis navrée de vous avoir freiné... »

La Marchande était au bord des larmes tant à cause de l'épuisement que de la source d'inquiétude qui grandissait en elle.

« Je... Je m'appelle Eshisil. » Fit-elle timidement. Puis, d'une voix un peu plus assurée, elle continua : « Nous devons trouver un moyen de sortir d'ici ! » Tout en parlant, elle accompagna ses paroles aux gestes. Elle se leva, prenant appui contre un pan du mur. La matroscienne épousseta sa robe plus par habitude que par nécessité et remis ses cheveux en arrière.

Malgré son tempérament calme et doux, Eshisil n'était pas pour autant une idiote. Plutôt maline, elle réfléchissait assez vite. Elle attendit néanmoins la participation du jeune inconnu pour entreprendre un sauvetage ultime.
avatar

On m'appelle Jack l'Infortuné


Infos Personnage
RANG: Dionnia [soeur, prédef],Venycia, l'Imposteur, Miobë, Mike, Eshisil...
VILLE & APPARTENANCE : Actuellement à Vanylle, mais originaire de Vuulte.
MON AGE : 22 ans.
Féminin
MESSAGES : 696
AGE : 22
INSCRIT LE : 30/10/2012
PSEUDO HABITUEL : Mentheloup
Joyaux : 98
http://www.ile-joyaux.com/t1139-jack-belfort-peintre-ou-debauche#31088 http://www.ile-joyaux.com/t1135-jack-belfort#30995
Posté dans Re: [RPFB] La bêtise des uns compense le malheur des autres   - Mer 10 Sep 2014 - 12:11

Le vagabond la regarda avec des yeux ronds. Ses grands yeux délicats que l'émotion menaçait de submerger, sa manière toute féminine de prendre soin de son allure, la délicatesse de sa voix... Pas ces souvenirs la, non... ! La douleur qui le saisit au cœur le fit s'étrangler... De rire, au bout d'un instant, qu'il tenta de contrôler de son mieux.

"Ma chère Eshisil, es-tu amnésique ? Aveugle ? Sourde ? Nous ne sommes pas seuls, et eux ont tout pouvoir sur nous, par la grâce de leur brutalité vanylienne ! Qu'espères-tu ?! T'enfuir, vraiment ? Tu peux toujours leur demander gentiment de te laisser partir, quand ils auront assez bavardé quant au temps qu'il fait !" L'homme clôt brusquement ses dents, un beuglement de colère de l'autre côté lui faisant craindre que le moment fatidique ne soit arriver.

Mais pour ce qu'il en comprit, Gaskon reprochait juste à l'un de ses larbins sa bêtise. Que la femme était en trop. Que vont-ils faire d'elle alors ? Un instant, il eut peur non plus pour lui, mais pour elle. Un instant, il voulut penser à un moyen de s'en sortir, pour qu'elle échappe au sort dont pouvaient décidé arbitrairement les brutes, de l'autre côté du vieux mur. Et puis il se souvint qui il était. D'où il se trouvait. Depuis quand. Et de tout ce qu'il avait "accomplit" depuis. Il gémit.

HRP:
 



Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: [RPFB] La bêtise des uns compense le malheur des autres   - Jeu 11 Sep 2014 - 13:08

Eshisil dévisagea le jeune homme d'un air interloqué et quelque peu choqué. Décidément, cette journée promettait d'être longue en rebondissement. La réaction de l'inconnu désarçonna complètement la matroscienne. Elle avait pensé trouver en lui un allié, mais c'était tout le contraire. Ses propos blessèrent la Marchande qui tourna le visage pour ne pas montrer son désespoir. En soit, elle avait l'habitude des remontrances et de passer pour une idiote. Mahasael avait, pendant de longues années, mit tout en œuvre pour enterrer sa fougue et sa passion. Elle était devenue une jeune mère plate et inintéressante, docile et d'une extrême banalité. Mais son parcours depuis quelques mois avait changé quelque chose en elle. Eshisil se sentait plus à même à prendre des décisions. Elle était plus courageuse et plus téméraire.

« Je refuse d'attendre là bêtement. Je refuse de les abandonner... » Murmura-t-elle, plus pour elle-même.

Ses enfants étaient son unique but à l'heure actuelle. Ils étaient pour elle la source même de sa motivation pour rester en vie, malgré sa condition à Vanylle. Alors, il était hors de question qu'elle meurt aussi stupidement à cause des maladresses d'un homme.

« Levez-vous ! » Rien ne se passa, alors elle répéta plus forte et avec plus de violences : « Je vous ai dit de vous lever ! Ce n'est pas en restant assis dans votre coin que nous pourrons améliorer notre sort ! Je refuse d'abandonner et vous allez m'aider. Maintenant, cessez vos enfantillages et aidez-moi à nous sortir de là ! »

Surprise de ses propres paroles, Eshisil resta devant le jeune homme, les bras croisés contre sa poitrine, dans une position de mécontentement, comme si elle était en train de grondait un de ses enfants.
avatar

On m'appelle Jack l'Infortuné


Infos Personnage
RANG: Dionnia [soeur, prédef],Venycia, l'Imposteur, Miobë, Mike, Eshisil...
VILLE & APPARTENANCE : Actuellement à Vanylle, mais originaire de Vuulte.
MON AGE : 22 ans.
Féminin
MESSAGES : 696
AGE : 22
INSCRIT LE : 30/10/2012
PSEUDO HABITUEL : Mentheloup
Joyaux : 98
http://www.ile-joyaux.com/t1139-jack-belfort-peintre-ou-debauche#31088 http://www.ile-joyaux.com/t1135-jack-belfort#30995
Posté dans Re: [RPFB] La bêtise des uns compense le malheur des autres   - Dim 14 Sep 2014 - 9:28

Cette femme le mettait mal à l'aise. Cette femme et ses fichues manières, qui le firent sursauter.

"Ordonniez-vous ainsi votre maisonnée, du temps où vos parures ruisselaient d'or ?"

Et il se rendit compte qu'il avait prononcé ces mots à voix haute.

D'une voix froide, presque moqueuse.  Mais plutôt que de courber l'échine à nouveau, de chercher à se faire oublier, l'ancien peintre se releva. Il s'avéra qu'il la dominait de quelques centimètres. Sans qu'il en ressente le moindre plaisir. Il n'avait envie que de pleurer. De pleurer parce qu'elle n'avait fait que lui faire ressentir à nouveau la douleur d'avoir tout perdu. Comme s'il avait presque pu l'oublier.

"Puisque Madame l'ordonne, je vais obéir." dit-il d'une voix morte, les larmes au bord des yeux, avec un sourire poli qui, tel une grimace, lui arrachait les lèvres. "Madame tient à retrouver des personnes qui lui tiennent à coeur, et je lui souhaite de les retrouver. Cependant, je vais informer Madame d'une chose : qui qu'ils soient pour elle, eux vous ont sans doute oublié. Si votre motivation est de "les" retrouver, et bien soit. Mais ne soyez pas surprise si, malgré les mois, malgré les années, vous demeurez dans ce trou rempli de merde."

Que penseraient mes parents s'ils m'entendaient parlé à quelqu'un, selon toute vraisemblance de haute naissance ? se demanda le peintre, hagard, en clignant des yeux devant le spectacle du beau visage couvert de crasse, que ses mésaventures avaient mêlé à une sombre histoire. Rien. Puisque je suis mort, à leurs yeux. Et cette pensée s'enfonça davantage dans son cœur, y diffusant son poison. Il ne put davantage supporter la vue du visage délicat.

Détournant le regard, il observa la pièce misérable dans laquelle ils étaient enfermés, tandis que la monologue orageux se poursuivait de l'autre côté de la porte. S'ils n'étaient pas attachés, c'est que la pièce était vide. Des murs de pierres irrégulièrement agencées, et une paroi de bois d'une même qualité. Un mince rayon de lumière attira son œil. S'approchant du mur, il y passa ses doigts, tâtonnant pour, peut-être, desceller la pierre.

"Si Madame veut bien se donner la peine de chercher quelque pierre, morceau de bois, tout ce qui puisse lui servir d'arme... Oh, et le serviteur de madame se nomme Jack." Dit-il d'une voix détachée.

Désireux d'oublier ses émotions. Juste chercher à tout prix un moyen de sen sortir. Il n'avait pas de quoi payer.



Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: [RPFB] La bêtise des uns compense le malheur des autres   - Lun 22 Sep 2014 - 9:36

Eshisil fixa le jeune homme, les yeux arrondis et la bouche à demie ouverte. Il était évident que cet inconnu venait de Matroos. Malgré son jeu antipathique, elle voyait bien qu'une plus profonde douleur se cachait derrière cette façade. Il essaya d'anéantir tous ses espoirs mais ces paroles tombaient creuses à ses oreilles. Eshisil avait passé sa vie aux cotés d'un homme froid et indélicat qui l'avait brisé plus d'une fois. Ce pirate n'avait pas un quart de son expérience au final.

Mais son discours, loin de refroidir la jeune Marchande, donna encore plus d'énergie à Eshisil.

"Bien, bien... je cherche ça. Nous allons nous en sortir Jack."

La jeune femme arpenta la pièce dans le moindre recoin puis elle s'attarda sur la seule et unique fenêtre de la pièce. Un panneau en bois bloquait la lumière et des barreaux étaient fixés devant. La matroscienne passa son bras entre les barreaux et tapota les volets. ils bougèrent doucement mais bougèrent quand même.

"Regardez ! Je ne sais pas si c'est vraiment utile mais si on arrive à casser un des panneaux, peut-être qu'on pourrait s'en servir .... "

Le regard plein d'espoir, la rouquine attendit la réponse du pirate.
avatar

On m'appelle Jack l'Infortuné


Infos Personnage
RANG: Dionnia [soeur, prédef],Venycia, l'Imposteur, Miobë, Mike, Eshisil...
VILLE & APPARTENANCE : Actuellement à Vanylle, mais originaire de Vuulte.
MON AGE : 22 ans.
Féminin
MESSAGES : 696
AGE : 22
INSCRIT LE : 30/10/2012
PSEUDO HABITUEL : Mentheloup
Joyaux : 98
http://www.ile-joyaux.com/t1139-jack-belfort-peintre-ou-debauche#31088 http://www.ile-joyaux.com/t1135-jack-belfort#30995
Posté dans Re: [RPFB] La bêtise des uns compense le malheur des autres   - Sam 4 Oct 2014 - 11:42

Malgré la douleur de ses doigts qui s'acharnaient sur la pierre, la brique ne bougea point. Avec un gémissement de rage, l'homme s'en détourna, pour tenter sa chance du côté de sa compagne de galère. A son tour il passa le bras entre les barres de métal froid, pour tenter de saisir les panneaux...

Ce fut dans cette posture qu'il entendit la porte grincer, et quelqu'un gronder dans son dos. Paniquant, il ne parvint pas à se dégager. Une main saisit à pleine poignée ses cheveux hirsutes pour mieux lui plaquer violemment le visage contre les barreaux. Jack cria.

"Ben M'sieur Jack, c'est qu'vous êtes un mauvais payeur !" éructa la voix détestable du préteur sur gages.
"Je ne pouvais pas encore payer ! J'ai besoin de temps !" glapit le misérable peintre.

Reniflant de mépris, Gaskon se contenta de le cogner à nouveau contre les barres, avant de le jeter à terre. La douleur fusa dans le bras de Jack, qui hurla avant de se recroqueviller sur lui-même. Dans sa chute, il aperçut du coin de l’œil Eshisil, qu'un des larbins de son tortionnaire asticotait, sans s'empresser de la maîtriser.

"Eh bien, fallait  donc pas faire courir mes gars comme ça ! C'est qu't'avait plutôt que'que chose à cacher, pas vrai ? Et t'as voulu le filer à ta copine ?!" continua Gaskon.

Mais c'est une erreur... ! Il doit bien l'avoir compris... ! Serrant son bras meurtris, terrifié, Jack murmura quelques mots. Le "priant" de mieux se faire entendre, le vanyllien se pencha pour le saisir au col.

Un geste. Preste.

Jack hurla, la douleur fusant lui transperçant le bras. Mais c'était bien de l'oeil de Gaskon que saillait le bout d'une écharde, tandis que le corps tombait sans un son en convulsant.



Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: [RPFB] La bêtise des uns compense le malheur des autres   - Ven 24 Oct 2014 - 1:12

Lorsque la porte s'ouvrit, le cœur de Eshisil se figea instantanément et il manqua un battement. Deux hommes entrèrent à grandes enjambées et l'un d'entre eux fonça directement vers le jeune homme. Avec stupeur, la Marchande laissa échapper un petit cri strident tandis que le deuxième homme s'approchait d'elle. Il lui fit son sourire le plus sournois et pervers qu'il était donné de voir une fois dans sa vie et tenta de s'approcher encore plus. La jeune femme recula jusqu'à se blottir contre le mur, le regard affolé. Puis tout bascula.

Le deuxième homme, sûrement le chef de la bande, poussa un cri d'horreur empli de douleur. Le ravisseur qui tenait devant la jolie blonde s'empressa de s'approcher de son supérieur, paniqué, ne sachant que faire. Alors, pragmatique, Eshisil jeta un coup d'œil vers la porte à demie-ouverte puis vers Jack et hésitant quelques instants, elle décida de venir en aide à son nouvel ami avant tout. Alors, la matroscienne s'avança vers le jeune homme et le tira par le bras pour le pousser vers la porte. Un peu étourdi – surement dû au choc face au sang qui jaillissait de l'œil du pirate – il mit quelque seconde avant de suivre Eshisil.

Mais les deux prisonniers furent arrêté dans leur course par le sale homme qui s'occupait d'elle quelques instants plus tôt. Il attrapa la Marchande avec force, la faisant tomber violemment sur le sol. Puis, il s'approcha de Jack et lui décocha un poing magistral en plein visage...

[Un peu d'action o/ et désolée pour l'attente]
avatar

On m'appelle Jack l'Infortuné


Infos Personnage
RANG: Dionnia [soeur, prédef],Venycia, l'Imposteur, Miobë, Mike, Eshisil...
VILLE & APPARTENANCE : Actuellement à Vanylle, mais originaire de Vuulte.
MON AGE : 22 ans.
Féminin
MESSAGES : 696
AGE : 22
INSCRIT LE : 30/10/2012
PSEUDO HABITUEL : Mentheloup
Joyaux : 98
http://www.ile-joyaux.com/t1139-jack-belfort-peintre-ou-debauche#31088 http://www.ile-joyaux.com/t1135-jack-belfort#30995
Posté dans Re: [RPFB] La bêtise des uns compense le malheur des autres   - Dim 9 Nov 2014 - 5:33

Que le peintre sentit à peine, vacillant au bord de la conscience en raison de son bras potentiellement cassé et brinquebalé en tout sens, et suivant le mouvement quand son soutien (Eshisil) fut jeté au sol. Leur agresseur, quelque peu enragé mais à l'esprit lourdaud, ne parvint ainsi qu'à frapper un mur. Malgré la mauvaise qualité de ses composants, le mur n'en souffrit guère, à l'inverse du poing dont les doigts furent lacérés.

Dans sa chute, Jack tomba sur son membre douloureux, ce qui le réveilla avec un hurlement de douleurs. Effrayé par la masse de leur adversaire, mais étourdit par la douleur, l'ancien peintre se débattit à l'aveuglette, donnant des coups de pieds en tout sens. Les cibles atteintes furent : de l'air, de la poussière, un malheureux insecte, le mur qui n'avait rien demandé et... La cheville du pirate. Ce dernier chutant à son tour, se fut sa tête qui fut à portée des coups de pieds désordonnés. Après quatre rencontre entre les chaussures usées de Jack (surtout les talons cachés derrière les matériaux de constitution indéterminable), la brute cessa de beugler.

Ne demeurèrent conscients qu'un Jack sanglotant et Eshisil. L’enchaînement avait duré moins d'une minute.



Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: [RPFB] La bêtise des uns compense le malheur des autres   - Mar 6 Jan 2015 - 1:53

Spoiler:
 

Tout s'était passé à une vitesse hallucinante. Pour une femme comme Eshisil, qui avait toujours vécu dans le confort et la sécurité, tout ce qui était en train de se produire la dépassait entièrement. Mais c'était une autre femme qui prenait place de jour en jour dans cette Vanylle sale et puante. Alors, comme pour se prouver à elle-même qu'elle était capable de s'en sortir et qu'elle allait enfin changer, l'ancienne Marchande se releva et donna à son tour plusieurs coups de pied dans le corps du pirate avec une force étonnante.

Enfin, tout se calma et un silence morbide tomba dans la petite pièce. On entendait seulement la respiration haletante de la jeune femme et le soufflement rauque de Jack. Puis, se faisant violence, elle se tourna vers son nouveau compagnon et déclara :

« Nous devons partir et vite ! »

Tout en accompagnant ses dires, Eshisil s'était précipité vers son acolyte pour l'aider à se relever et tout deux marchèrent en direction de la sortie.

Ils essayèrent tant bien que mal de marcher le plus vite possible, mais ils étaient tout deux affaiblis par leur petite aventure.

Ce n'est que de longues minutes plus tard qu'ils s'arrêtèrent au détour d'une rue pour reprendre leur souffle.

« Qu'avez-vous fait à ces hommes pour les mettre autant en colère ? »

La question était peut-être naïve, mais elle était aussi profondément sincère.

avatar

On m'appelle Jack l'Infortuné


Infos Personnage
RANG: Dionnia [soeur, prédef],Venycia, l'Imposteur, Miobë, Mike, Eshisil...
VILLE & APPARTENANCE : Actuellement à Vanylle, mais originaire de Vuulte.
MON AGE : 22 ans.
Féminin
MESSAGES : 696
AGE : 22
INSCRIT LE : 30/10/2012
PSEUDO HABITUEL : Mentheloup
Joyaux : 98
http://www.ile-joyaux.com/t1139-jack-belfort-peintre-ou-debauche#31088 http://www.ile-joyaux.com/t1135-jack-belfort#30995
Posté dans Re: [RPFB] La bêtise des uns compense le malheur des autres   - Mer 21 Jan 2015 - 6:03

Qu'il soit parvenu à marcher lui aurait paru miraculeux s'il avait eu l'esprit assez clair pour y réfléchir. Tel n'était pas le cas, et il s'était presque laissé porté. Néanmoins, une fois à l'arrêt, il se laissa tout simplement glissé le long d'un mur qui lui racla doucement le dos, avant d'adresser un regard vide à sa comparse et sauveuse.

"Dettes..." lâcha-t-il seulement, bien plus blanc que le linge des matrones de la ville.

La peur était toujours là, la douleur aussi, mais le fait d'être encore de ce monde le laissait encore béa. Pour combien de temps ? La conviction que cela ne durerait pas lui fit verser de nouvelles larmes.

"Ne me laissez pas... Avant qu'il n'ait pu la ravaler, cette phrase s'était extirpé de sa gorge avec l'énergie du désespoir. Il faut que... Que je vois quelqu'un pour... Mon bras. dit-il, regardant avec douleur le concerné qu'il tenait contre lui. Avant de relever la tête. Qu-qu'est-ce que vous faites dans cette ville ? Vous ne pouvez pas y être née. Comment... Vous survivez ?"

Son esprit hagard ne parvenait pas à se poser : il ne voulait pas penser à sa situation, il voulait oublier sa douleur, il redoutait d'être à nouveau seul...



Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: [RPFB] La bêtise des uns compense le malheur des autres   - Lun 2 Mar 2015 - 10:30

Le jeune semblait en effet mal en point. Eshisil avait envie de partir et de l'abandonner à son sort. Après tout, elle avait failli mourir par sa faute. Que lui devait-elle ? Rien si ce n'est un peu de pitié et du savoir vivre. Hésitante, elle savait qu'elle devait le laisser seule et poursuivre sa route. Elle n'était pas arrivée à Vanylle pour aider le bas peuple. Elle avait une mission importante, il fallait qu'elle retrouve ses enfants coûte que coute. Mais la douce Eshisil qui sommeillait encore en elle ne pu se résoudre à abandonner l'homme.
Le cœur cognant contre sa poitrine, elle se pencha vers lui pour lui dire :

« Peut-être que vous méritais ce qui vous arrive, mais je vais vous aider. Je connais une personne qui saura vous remettre sur pied. Venez, appuyez vous sur moi et ne traînons pas dans les parages. »

La Marchande aida le pirate à se relever et lui répondit enfin :

« Je ne suis pas née à Vanylle … je ne suis ici que depuis quelques mois mais croyez bien que je n'ai pas l'intention de finir ici. Je rentrerai chez moi, qu'importe si cela me prend des années. »

Petit à petit, la matroscienne semblait plus forte et plus déterminée que jamais. Elle qui, par le passé, ne disait jamais un mot plus haut l'autre, elle était désormais en train d'aider à Pirate qu'elle ne connaissait alors pas quelques heures auparavant.
Quoiqu'il en soit, elle avait bien l'intention d'en apprendre plus sur cet intriguant jeune homme.


[ Je clos le RP là dessus ! Cavale finie o/]

On m'appelle Contenu sponsorisé

Posté dans Re: [RPFB] La bêtise des uns compense le malheur des autres   -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum