AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
» Communication externe
par Loth de la Vision Mar 21 Juin 2016 - 15:06

» Réversa [ TOP ]
par Invité Ven 27 Mai 2016 - 8:21

» Le monde de Dùralas
par Invité Jeu 26 Mai 2016 - 7:00

» Anthalia
par Invité Dim 22 Mai 2016 - 15:17

» Marbrume, La Cité des Damnés
par Invité Lun 16 Mai 2016 - 15:07

» Questionnaire pour soutenir infinite RPG !
par Invité Sam 14 Mai 2016 - 17:33

» Escalus
par Invité Jeu 12 Mai 2016 - 9:02

» Mass Effect : Reborn
par Invité Mar 10 Mai 2016 - 15:00

» Forum en pause
par Asàf Lysereän Mar 10 Mai 2016 - 13:47


[RPFB] Qu'est ce que c'est que...

Invité

On m'appelle Invité

Posté dans [RPFB] Qu'est ce que c'est que...   - Mar 21 Oct 2014 - 17:20

La soirée arrivé, alors que Nevless n'était pas en service. Ce dernier avait prit la décision d'aller jouer aux cartes, avec des gens dans une auberge quelconque.  Il venait de parcourir les rues d'Arish, après cette traversée, il se devait tout de même d'avoir droit à boire une pinte, ou autre chose... Fin ce qui lui traversa surtout l'esprit, c'était le fait que pour une fois il n'était pas avec Wiver, son frère devait être quelque part à écrire pendant son temps de repos. Bien que Nevless avait hésité à entrer, il se posa juste une question, c'était en regardant "Julvlyn" la balle centrale de son collier qu'il commença à parler.

"C'est une bonne idée d'après toi ?"

Bien qu'aux yeux de tous il pouvait s'attendre à ne pas avoir de réponse, Nevless lui ricanna et la laissant pour reporter son attention sur l'auberge dans laquelle il entra. Bien que l'auberge était pleine, Nevless dû avoir de la chance de trouver une table libre, sortant de sa poche son jeu de carte, il mélangea ce dernier. Les cartes une fois mélangée, il les coupa et les réparties, pour un jeu de mémoire bien entendu. Retrouver les paires... Un exercice trop facile, le jeune homme soupira dû au fait qu'en fait... Il le fit assez vite. Mais cela l'amusa tout aussi bien, cherchant à se remémorer le record de son frère. En fait il l'avait simplement écrasé. La mémoire visuelle de Nevless était un peu plus développé, mais comparé à son frère, il était moins doué que son frère dans le fait de communiquer avec les gens. Bien que l'on vienne lui demander ce qu'il désirait, le regard doré qu'il possédait vint croiser des lors celui de la serveuse, un moment de silence venant à s'installer, il semblait réfléchir, le casse tête répondit alors avec un léger sourire et une voix fort joyeuse.

"Le meilleure alcool que vous avez ! Enfin... Pas trop cher quand même..."

Le léger rire du jeune homme n'attira pas l'attention, la serveuse un peu surprise s'éloigna pour aller lui chercher ce dont il venait de demander, pendant ce laps de temps, il mélangea de nouveau ses cartes, les remettants pour refaire ce petit jeu de mémoire, quand tout d'un coup, il eut comme un éclat de géni, en fait il reprit ses cartes sans les regarder, un autre jeu venait de lui venir en tête, éparpillant les cartes en deux tas, le jeu étant fort simple, la carte la plus forte gagne. Le perdant perd la carte et le gagnant les prends, celui n'en ayant plus perd. Hors... Aux yeux de tous il était seul à sa table, mais pour lui, il n'était pas réellement seul, commençant le jeu, la serveuse vint à poser sa boisson à coté de lui, s'éloignant en vitesse car Nevless chantonna très bas. Enfin d'un coup il s'étira, observant le plafond, un instant de silence pour lui, alors qu'autour le vacarme était tel que cela gênerait son frère. Heureusement que Wiver n'était pas là. Nevless reprit son jeu, après deux bonnes minutes il arrêta en ronchonnant.

"Jul... T'as triché ou quoi ?"

Un soupire puis il rangea ses cartes venant prendre sa boisson, alors qu'il allait la prendre, un type la lui saisissait. Celui ci ne disait rien buvant la boisson d'une traite, Nevless en avait que faire, là si ce type croyait qu'il allait payer pour lui, il pouvait se mettre un doigt dans l'oeil. D'ailleurs sur une autre table deux autres types semblaient en rire de ce qui venait de se passer, alors que le voleur de boisson s'en alla, Nevless allait prendre la pinte, mais il ne le fit pas. Toujours dans le silence, Nevless ricanna et éclata dans un fou rire ! Les gens ne se tournaient pas vers lui, hors le type qui lui avait sifflé sa boisson et ses deux camarades observèrent notre jeune homme. Celui ci la voix forte déclara.

"C'est vrai qu'y a qu'une lopette pour faire ça !"

Toujours en riant, il semblait avoir attirer l'attention des trois personnages, mais était-ce tout simplement une bonne chose ? Restant sur sa place, le type vint choper Nevless par le col et chercha à le soulever, ce dernier ne faisait que sourire, ce qui était plutôt étrange aux yeux des gens présents dans l'auberge. Pour Nevless sa récompense fut d'une simplicité, il vint à recevoir un coup de poing en plein visage, une belle droite. Mais cela ne changea pas la situation.

"Alors petit, t'en as eut assez ? Héhé..."

"Jul, c'est bien une frappe de fillette on est d'accord hein ?" Les gens ne comprirent pas sur l'instant. Mais Nevless reprit. "C'est vrai... Je ne peux pas me permettre de taper une fillette."

Le gars allait venir à donner un second coup de poing sur le jeune homme aux cheveux blanc, celui ci le regarda avec un sourire léger, la peur était loin d'être présente. Bien que Nevless reçut un second coup, il murmura.

"Wiver en pleurerait de rire... Voir un homme frapper si mal."

"Ce chien de merde !"

Cette réplique ne plu pas du tout à notre Nevless qui vint à se lever en envoyant un uppercut à son agresseur. Ce dernier valsa jusqu'à ses deux comparses, mais là ce ne fut que le début, Nevless se jeta quasiment sur lui et les deux autres, rouant de coup seulement l'homme qui avait insulté son frère. Bien sûr Nevless n'avait eut le temps que d'envoyer quatre coups de poings, mais cela avait suffit pour mettre K.O le saligaud. Alors qu'il allait en envoyer un cinquième, quelqu'un vint à siffler, ce qui attira l'attention de tous, même de Nevless, car ce dernier avait entendu une voix lui dire qu'il devait se calmer, sinon son frère ne serait pas content.
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: [RPFB] Qu'est ce que c'est que...   - Ven 31 Oct 2014 - 9:21

Je ne suis pas le genre à glander dans une taverne. Mes permissions, je les passe dans une bibliothèque à lire, ou dans un coin tranquille à bidouiller une machine. Pas hors du quartier général, et surtout pas dans un endroit bondé et bruyant.
Mais je viens de finir ma formation et il serait dommage de ne pas profiter de mes dernières soirées de liberté, n'est-ce pas ? C'est ce dont ma chère soeur m'a convaincu, expliquant pourquoi nous étions encore dans les rues d'Arish alors que la nuit commençait à tomber.

Lorsque je lui fais remarquer qu'il n'est pas très sûr de se promener dans ces quartiers à une heure pareille, elle me rétorque qu'elle ne risque rien puisqu'elle est "en compagnie d'un vrai Veilleur Pourpre maintenant". Je ne parlais pas pour toi Han'ji, merci bien.
Fatigué de marcher, j'obtiens au moins que nous nous asseyions quelque part avant de reprendre le chemin de la maison. J'ai mal aux pieds et au dos et je veux rentrer me coucher. Ma jumelle, elle, semble tout à fait en forme. Mon manque d'attention joue en sa faveur car, là encore, nous nous retrouvons dans un endroit que j'aurais préféré éviter. La super taverne bien glauque du quartier.

"Han'ji je te jure que s'il se passe un truc louche, je dirais aux parents que tout es de ta faute.
– Oooh mais quel grand frère responsable !
– Chtt. C'est toi l'aînée."


Elle s'assied à une table et s'empresse de nous commander deux boissons, non alcoolisée je vous prie. Han'ji est une fille de bonne famille et moi je ne bois pas. Je m'assieds en repliant ma cape de veilleur. Je n'ai presque pas quitté mon uniforme depuis mon retour à la maison. J'ai dit à mes parents que ça m'aidait à rester "dans l'état d'esprit" avant d'y retourner. Mais Han'ji sait que ça me rassure. Bien entendu, je n'enlève pas mon masque. Non, je ne risque pas de me ramasser une tempête de sable dans la figure dans une taverne, mais j'aime bien. Et puis la visière intègre des lentilles adaptées à ma vue, ça m'évitera de plisser les yeux comme un petit vieux. Han'ji ne se formalise pas de mon attitude décalée et demande même une espèce de... paille pour que je boive. Ma soeur est si attentionnée ! Ah, si seulement elle ne m'emmenait pas dans des endroits où je ne veux pas aller...

"Quand est-ce qu'on rentre ?
– Bubu, ça fait dix minutes qu'on est ici.
– M'appelle pas Bubu en public, ça fait bébé.
– Tandis que tu es un jeune homme très mature."


Le ton sérieux de ma soeur me fait tiquer, c'est trop forcé, ça m'énerve. Heureusement nos boissons arrivent. Je sirote la mienne par-dessous le masque en jetant un regard suspicieux à Han'ji, comme si j'attendais qu'elle me révèle qu'elle avait caché du poison à l'intérieur.

"Détends-toi, Bubu.
– Humpf."


Pas à moi qu'elle devrait dire ça.
Au hasard, aux deux types qui se mettent sur la tronche deux tables plus loin.

Han'ji se baisse pour éviter un plat volant et je lève le bras pour rattraper habilement les couverts qui suivent. Oui, je sais ce que vous vous dites : CE REFLEXE. L'instinct de survie, que voulez-vous.

"C'est dangereux de lancer des fourchettes comme ça."

Tu m'étonnes, elle a failli me crever l'oeil ! Enlever votre masque, qu'ils disaient...! Au lieu de ça je réponds calmement :

"Je dirai tout aux parents."

Quelle classe, Bulak. Han'ji hausse un sourcil. Ooh je connais cette expression. Ne me fais pas cette expression ! Ne me fais pas cette...

"Sois un homme et fais ton devoir, Bubu. Tu es Veilleur Pourpre maintenant." Damn. "Et tu es en uniforme. Si tu ne fais rien, tout le monde le saura et ce sera le déshonneur sur le Q.G. tout entier."

Oui ça va hein ! Elle pouvait s'arrêter à l'homme et au devoir ! Elle me fixe, je la fixe, elle se lève et elle siffle. Merde. Toute l'attention sur nous. Je me lève brutalement de ma chaise et m'avance vers les deux zigotos, celui à terre et celui qui l'avait mis K.O., plus les potes du premiers qui s'apprêtait à venger la minable performance du soulard. Priant pour qu'une patrouille soit dans le coin et m'épaule, alertée par le bruit.

"Dites donc, hrm, messieurs." Je me racle la gorge et poursuit, la voix nasillarde à travers le masque. C'est ma première intervention sur le terrain, je crois que ça se sent. Tellement de charisme, tellement d'autorité. "Vous allez vous calmer tout de suite et reposer cette... fourchette. Ne m'obligez pas à utiliser la force, je suis armé." Ce disant, je porte la main à ma ceinture, où se trouve mon arme de fonction.

Ouais parce que je sors pas sans rien, moi. L'uniforme, la cape, le casque, le pistolet. Instinct de survie du gringalet.
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: [RPFB] Qu'est ce que c'est que...   - Jeu 6 Nov 2014 - 13:49

Nevless était déjà prêt à en finir, son poing serrer, prêt à fracasser le visage de l'homme qui eut le malheur d'insulter son frère ! Il était difficile voir même impossible aux yeux de notre cher camarade qui est Nevless, de laisser les gens insulter son frère. Le regard du jeune homme à la chevelure blanche vint à se lever vers le veilleur pourpre en uniforme. Venant à lâcher le pauvre malheureux qu'il était en train de massacrer, il se releva, Le regard calme qui se posa sur l'arme du veilleur, en fait, la question était simple. Que dire sur l'instant ? Bonne question, en effet, n'importe qui serait rester bloqué sur un détail, mais Nevless lui vint à répondre au veilleur pourpre face à lui par une phrase des plus simples.

"Mon frère qui t'envois ? Si c'est le cas dis lui que je n'ai tué personne qui l'aurait insulté... Juste un peu chatouiller on va dire."

Il avait dit cette phrase en tournant le regard vers le malheureux qui était inconscient au sol, sûrement assommé ! Un léger soupire de la part de notre jeune homme qui dans l'espace d'un instant, prit la décision de glisser une phrase.

"Nevless Kri'ndezur, je suis un veilleur pourpre."

Au moins si personne ne le croyait, il n'y avait plus qu'à vérifier maintenant, mais mentir n'était pas du domaine de notre ami, celui ci dans un moment de silence observa le veilleur avec qui il parlait. Etait ce un veilleur tout frais ? Hmm dur à dire, car il fallait avouer que Nevless ne chercher pas en fait à savoir si il était une bleusaille ou non. Ce qu'il observa c'était un peu la main que le veilleur pourpre avait proche de son arme de fonction. Dans un sens, il ne pouvait pas laisser échapper se détail, si jamais celui ci tenta de dégainer son arme de fonction, Nevless lui n'aura qu'à le repousser d'un coup de pied, ou bien à tenter de lui choper le poignet pour le désarmer si il vient à l'être. Tant de possibilités en fait... Mais dans un sens il souriait, Nevless reposa son regard sur le masque de son interlocuteur. Enfin... Il ne pouvait pas voir les yeux de se dernier apparemment. Peu importe sur l'instant, il y avait autre chose à faire que d'essayer de voir le regard de se fameux veilleur. D'ailleurs l'intervention de ce dernier avait amené le calme dans le lieux, mais un calme qui en devint gênant. Le garçon à la chevelure blanche passa une de ses mains derrière ses cheveux pour se frotter l'arrière du crâne, la situation étant assez particulière il n'avait pas vraiment envie de déranger un collègue.

"J'y pense... Tu vas être obliger de faire un rapport nan ?"

Les rapports, choses que l'on ne laissait pas faire à Nevless, il avait beau être un veilleur, mais ses rapports partaient toujours sur des choses complètements étranges. En fait la dernière fois qu'il avait écrit quelque chose, cela n'avait jamais été prit au sérieux. Mais quel importance.  Après une minute d'intense réflexion, notre protagoniste se tourna vers l'inanimé qui était toujours au sol, là la question qu'il vint à se poser fut la suivante.

"On le réveille ?"

Le regard resta sur ce type, il ne fit rien, se frottant juste les cheveux, de manière continuelle. Au point qu'il semble parler tout bas, puis reprenant la voix un peu plus élevé, parlant à présent à une hauteur de son audible pour le veilleur.

"Jul me dit que ce serait mieux d'attendre un peu avant de le réveiller. Et... Mais non... Non non non ! Jul je ne payerai pas un verre suplémentaire !"

Sur le coup il sembla de nouveau parler seul, comme si il était dans un autre univers. Puis après deux trois non, le silence tomba et il se tourna en un gentil sourire vers l'homme en uniforme.

On m'appelle Contenu sponsorisé

Posté dans Re: [RPFB] Qu'est ce que c'est que...   -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum