AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
» Communication externe
par Loth de la Vision Mar 21 Juin 2016 - 15:06

» Réversa [ TOP ]
par Invité Ven 27 Mai 2016 - 8:21

» Le monde de Dùralas
par Invité Jeu 26 Mai 2016 - 7:00

» Anthalia
par Invité Dim 22 Mai 2016 - 15:17

» Marbrume, La Cité des Damnés
par Invité Lun 16 Mai 2016 - 15:07

» Questionnaire pour soutenir infinite RPG !
par Invité Sam 14 Mai 2016 - 17:33

» Escalus
par Invité Jeu 12 Mai 2016 - 9:02

» Mass Effect : Reborn
par Invité Mar 10 Mai 2016 - 15:00

» Forum en pause
par Asàf Lysereän Mar 10 Mai 2016 - 13:47


La confiance n'est confiance qu'absolue.

avatar
Cultivateur

On m'appelle Lalah Desnolancès


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : (ex : Muertiga - Les Gargans
MON AGE : 18 ans
Féminin
MESSAGES : 414
AGE : 25
INSCRIT LE : 06/02/2012
PSEUDO HABITUEL : Saya / wasp
Joyaux : 23
http://www.ile-joyaux.com/t537-vestiges-d-une-vie-ennuyante-lalah-desnolances http://www.ile-joyaux.com/t536-famille-cultivatrice-desnolances#12862
Posté dans La confiance n'est confiance qu'absolue.   - Ven 31 Oct 2014 - 2:03

Même en plein automne, la chaleur à Korrul restait la même. Les saisons étaient similaires chaque années et Lalah n'avait jamais compris l'intérêt d'appeler les mois à venir « hiver ». Le soleil persistait à rester à son zénith toute la journée et aucun nuage ne passait devant pour fournir un peu d'ombre aux korruliens. C'est sous cette chaleur que la jeune héritière des Desnolancès entra dans le domaine des Lyserean. Récemment mariée, elle était venue seule avec une idée bien en tête. Ces derniers mois, la douce et gentille Lalah avait disparu pour laisser place à une femme ambitieuse et vénale. Peut-être que son enfance l'avait enfin quitté à la mort de son demi-frère et bien aimé Thélador. La nouvelle l'avait plongé dans un mutisme et un sentiment de désespoir tel que sa famille avait craint pour sa santé. Néanmoins, avec la force de quelqu'un qui se résignait à vivre une vie sans son âme sœur, elle avait réussi à remonter la pente. Un mois après la tragédie, elle épousait Isfraël Serghar, un cultivateur de Ofagar. Isfraël était un homme doux et bon mais dépourvue de toute ambition. C'était un mari aimant et un bon amant mais Lalah sentait sa joie de vivre diminuer de jour en jour. La fortune de son époux était bien moins importante que la sienne et pourtant les Desnolancès vivaient des mois un peu durs cette année. La maladie avait emporté beaucoup de Draomas. Leur projet d'exporter ces bêtes à Matroos avait été avorté par l'arrivée de l'île Blanche, et enfin, Azeor avait quitté le domaine sans explication. En un mot, les Desnolancès avaient connu de meilleurs jours.

Alors, en tant qu'héritière, Lalah ne se pouvait se résoudre à voir sa famille dépérir comme cela. Ce n'était pas son mariage qui permettrait de remplir les caisses et la jeune femme en voulait à ses parents pour l'avoir donné à un Serghar. Ne méritait-elle pas mieux ? Ne méritait-elle pas de vivre dans le luxe et le confort après les épreuves qu'elle venait de passer ? A même pas 20 ans, la korrulienne devenait déjà aigrie, insatisfaite de son sort, cherchant à gagner toujours plus. C'est ainsi qu'une idée avait germé dans son esprit petit à petit. Qui était la famille la plus influente de Arish ? Sans aucun doute, il s'agissait des Lyserean. Kezael, le meneur, était marié depuis longtemps et il était de notoriété publique qu'il aimait profondément sa femme. Néanmoins, c'était un homme et comme tous les hommes il avait ses faiblesses. Ses quelques mois de mariage avait grandement ouvert les yeux sur les besoins des hommes. La douce et naïve Lalah s'en était allé en même temps que son aimé. Désormais, elle plaçait les intérêts des Desnolancès avant tout. Elle ne voulait pas que son futur fils vive dans la honte d'une famille en ruine.

Ses pensées l'amenèrent jusqu'à un petit salon. Le domestique devant elle la conduisit jusqu'à un porte fenêtre puis l'ouvrit pour découvrir un somptueux jardin. Il y faisait frais et bon et un large sourire encadra le joli minois de la cultivatrice.
Un canapé et deux fauteuils occupés l'espace principal, ainsi qu'une petite table où était disposé des pâtisseries et boissons diverses. Le domestique – ou plus précisément esclave – signala à son maître l'arrivée de la jeune femme puis cette dernière s'avança vers Kezaël :

« Mon cher Lysereän ! Quel plaisir de vous voir ! Cela faisait si longtemps que je n'étais pas venue à Arish. Je vous remercie de prendre du temps pour me recevoir comme toujours ! »

Elle lui offra son plus beau sourire et lui fit un salut korrulien.


 


Kit par Thélador ♥
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum