AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
» Communication externe
par Loth de la Vision Mar 21 Juin 2016 - 15:06

» Réversa [ TOP ]
par Invité Ven 27 Mai 2016 - 8:21

» Le monde de Dùralas
par Invité Jeu 26 Mai 2016 - 7:00

» Anthalia
par Invité Dim 22 Mai 2016 - 15:17

» Marbrume, La Cité des Damnés
par Invité Lun 16 Mai 2016 - 15:07

» Questionnaire pour soutenir infinite RPG !
par Invité Sam 14 Mai 2016 - 17:33

» Escalus
par Invité Jeu 12 Mai 2016 - 9:02

» Mass Effect : Reborn
par Invité Mar 10 Mai 2016 - 15:00

» Forum en pause
par Asàf Lysereän Mar 10 Mai 2016 - 13:47


avatar
Peuplade

On m'appelle Kjeld Nöhreim


Infos Personnage
RANG: ~
VILLE & APPARTENANCE : Hallëby - Hänek du clan Nöhreim
MON AGE : 27 ans
Masculin
MESSAGES : 29
AGE : 24
INSCRIT LE : 05/08/2014
PSEUDO HABITUEL : Wrath
Joyaux : 10
http://www.ile-joyaux.com/t2564-kjeld-nohreim
Posté dans [RPFB]Le vent du Nord   - Jeu 13 Nov 2014 - 11:15

Pour s'imposer un voyage de plusieurs kilomètres étalé sur trois jours, à rester assis sur un yagock qui parfois se plaît à rester dans des courants aériens s'éloignant de sa destination, on pouvait compter sur Kjeld. Mais d'être sur le dos de cette monture capricieuse, au bout du deuxième jour de vol, il ne savait même plus pourquoi il se donnait autant de mal. Certes, il n'avait pas encore voyagé jusqu'à Fendrevent auparavant... Oui, il s'était dit que de rendre visite à d'autres factions permettrait d'engager un terrain d'entente entres tous les Erfeydiens. Bon, il s'était dit aussi qu'il pourrait prendre un peu d'air à Pleyrion... Cela faisait déjà presque un an que les Wedos étaient devenus les Shaas, les tensions dans son village s'étaient doucement calmées. Depuis cet événement il n'était pas sorti de chez lui, sinon pour aller à Ystenhaim, recevoir des ordres et des recommandations de toutes sortes. Frottant négligemment sa barbe, laissant s'échapper un soupir en faisant glisser son regard fatigué sur l'horizon, il se surprit soudain à penser qu'il était trop jeune pour ses conneries.

Peu de temps après, les nuages se dissipèrent pour le laisser admirer le paysage... Non loin devant lui, sur sa gauche, s'étendait la chaîne d'Adiem. Il examina longuement les montagnes, pour sûr, elles n'avaient rien à voir avec les Perceciels. Il les suivit du regard jusqu'à ce que ses yeux bleus gris tombent enfin sur le village Pleyrion. La première chose qu'il remarqua ce fut l'enceinte, puis au fur et à mesure que sa monture piquait à son entrée, les deux plateaux sur lesquels s'était construit le village, les canaux, et quelques maisons. Le yagock se posa lourdement sur la terre, faisant pencher Kjeld en avant. Quand il posa le pied à terre, il se sentit étrangement léger... Il leva ses bras au ciel en s'étirant longuement. Il prit le harnais du yagock pour le diriger dans le village, rassurant la bête d'un claquement de langue. Il se trouva bien bête tout d'un coup, il aurait peut-être pu atterrir directement sur la place qu'il avait repéré en arrivant... Ça lui aurait évité de marcher en plus du voyage. Mais malgré le fait qu'il ait envoyé un messager prévenir de son arrivée "au cas où", il n'avait aucune envie de passer pour un sale gamin qui s'invitait dans les villages des autres comme bon lui semble.

Une fois arrivé sur la place sans trop se perdre, bien content d'avoir un minimum de sens de l'orientation, il ne sut plus quoi faire. Entre sa monture, sa fatigue musculaire, sa faim, il se sentait comme un enfant perdu dans un environnement inconnu. Mais il ne perdit pas son calme et interpella quelqu'un au hasard, un jeune homme à qui il exposa sa situation et qui lui dit de patienter quelques minutes le temps qu'il aille chercher quelqu'un pour l'accueillir. Kjeld avait bien préciser qu'il n'était pas là pour des raisons officielles, qu'il n'avait pas besoin de déranger le chef du village s'il était pris actuellement. Il attendit que l'habitant s'éloigne pour lâcher sa monture et siffler pour la pousser à s'envoler... Kjeld n'avait pas de monture attitrée, d'abord parce qu'il privilégiait les voyages à pied sauf en cas d'urgence ou de longs voyages, ensuite parce qu'il avait certaines facilités avec les bêtes. D'où cela lui venait, il n'en savait rien, mais parfois il s'étonnait que les liens de confiance naissent aussi rapidement avec la faune. C'était peut-être grâce à sa mère guérisseuse qui sait ?

Une fois sorti de la contemplation de l'envol du yagock, il revint sur terre et laissa son regard se promener sur la foule. Il ne savait pas ce qu'il cherchait exactement ; un signe physique distinctif qui montrerait que les Erfeydiens du Sud et ceux du Nord sont différents ? des coutumes différentes ? une intonation de voix différente ? des manières particulières ? Rien de tout ça à première vue. Pourtant, il avait l'impression que certains préjugés restaient encore au fin fond de certains crânes... Réprimant une grimace, il trouvait cela dommage que les choses restent ainsi pour ce pays, il n'était même pas sûr qu'une guerre suffise à unir les Erfeydes... Droit, les bras croisés sur son torse, Kjeld reconnut le vent du Nord qui faisait doucement soulever sa cape, caressant ses joues creusées de cicatrices... C'était une bise. Il ferme doucement les paupières et resta ainsi, les sens aiguisés, l'ouïe pour profiter d'un souffle de chez lui au cœur du Sud, le toucher pour sentir chaque vibration du sol sous ses pieds, l'odorat pour savourer les senteurs des plats de la région...



avatar
Émissaire

On m'appelle Céléno Thogen


Infos Personnage
RANG: Artiste en sacrifice & Conseillère de l'ombre - Admin
VILLE & APPARTENANCE : Une antre à proximité de Pleyrion
MON AGE : 30 ans
Féminin
MESSAGES : 97
AGE : 23
INSCRIT LE : 21/08/2014
PSEUDO HABITUEL : Harrods
Joyaux : 59
Posté dans Re: [RPFB]Le vent du Nord   - Sam 15 Nov 2014 - 15:51

Si l’amour était inconnu pour le coeur entièrement dévoué au Gardien de Céléno, ce fut pourtant lui qui l’attira au village de Pleyrion ce jour-là. Arrivée l’avant-veille en vu du mariage qu’elle avait du officier, elle profitait de ses derniers moments avec la “civilisation” avant de repartir le lendemain pour son antre, dans les hauteurs de la chaîne d’Adiem. Ses occupations de la journée n’avaient été que brèves et inutiles, s’attelant surtout à discuter avec les gens qu’elle croisait, répondre à leurs questions et les rassurer sur leur destin. Elle n’était pas médium comme l’aruspice, mais elle savait tout le bien que pouvait procurer le simple fait de leur rappeler que le Gardien veillait sur chacun d’entre eux, et à tout moment.

Elle sortait à peine d’une des petites chaumières du village, après avoir longuement conversé avec une jeune maman inquiète, qu’un homme habitant non loin de là manqua la faire tomber. Il s’excusa platement en la reconnaissant, et comme si une lumière s’allumait dans son esprit, il lui demanda de le suivre, puisqu’elle tombait à pic. La jeune femme avait d’abord haussé les sourcils et refusait de bouger, calmant son interlocuteur, elle lui demanda de s’expliquer. Ce qu’il fit avec la plus grande attention, déclarant qu’un inconnu venait d’arriver à Pleyrion et souhaitait parler à quelqu’un qui saurait répondre à sa demande de “paix” en tant qu’ambassadeur officieux venu du Sud. Le visage de Céléno s’était aussitôt chargé d’une moue interrogatrice, et remerciant le messager de fortune, prit la direction qu’il lui avait désigné.

Un peu plus loin en effet, alors que la place du village se dessinait un peu plus haut, le regard de Céléno fut attiré par le comportement étrange d’un homme. Nez en l’air, les yeux perdus dans le ciel nuageux de Pleyrion, elle fronça les sourcils, certaine de ne l’avoir jamais vu. Peu soucieux de ce qui semblait l’entourer, l’étranger était perdu dans une contemplation sûrement fort intéressante mais qui permit à l’émissaire de s’approcher en silence, et de s’assurer qu’il était bien l’homme dont on lui avait parlé un peu plus tôt. A en croire son air perdu, il y avait peu de chance que ce ne soit pas lui, et sa mémoire visuelle ne la trompait jamais, elle ne le connaissait pas. Alors, désirant attirer une attention particulièrement loin à cet instant, elle se racla la gorge et posa un regard neutre mais brillant sur le nouveau venu, tandis que ses mains se croisaient dans son dos.

"Bienvenue à toi étranger. Je suis Céléno. Je suis émissaire, et rattachée à ce village accessoirement."

S’interrompant volontairement, elle prit le temps d’observer son nouvel interlocuteur. Un homme comme un autre, les terres du sud n’y changeait rien. Grand, costaud et naturellement imposant. Mais son visage était lacéré de cicatrices plus ou moins anciennes, et donnait à l’erfeydien une aura presque sauvage, dénotant complètement avec son regard vif précédemment curieux et évasif. Un contraste marquant mais qui intéressa aussitôt Céléno; après tout, ces marques étaient plutôt charmantes quand on y regardait de plus près, et mélangées à cet amas de semblante puissance. En tout cas, il faisait bien plus peur au premier abord qu’elle, avec sa peau pure et laissée vierge de tout stigmates quels qu’ils soient.

Une fois son inspection terminée, elle laissa son regard translucide remonter et s’accrocher à celui, plus perçant, de l’homme. Naturellement dévouée et chaleureuse, si l’on pouvait appeler ça comme ça , son visage ne démontrait aucune méfiance, aucune antipathie, juste une certaine curiosité. Elle ne savait rien de lui, contrairement à elle qui venait de se présenter. Était-il un simple homme du peuple, un guerrier puissant et redouté ? L’imagination de Céléno lui fit imaginer mille réponses différentes, mais pour en avoir le coeur net, elle finit par demander, sans détours :

"En quel honneur le vent du Sud t’a t-il guidé jusqu’ici ?"
avatar
Peuplade

On m'appelle Kjeld Nöhreim


Infos Personnage
RANG: ~
VILLE & APPARTENANCE : Hallëby - Hänek du clan Nöhreim
MON AGE : 27 ans
Masculin
MESSAGES : 29
AGE : 24
INSCRIT LE : 05/08/2014
PSEUDO HABITUEL : Wrath
Joyaux : 10
http://www.ile-joyaux.com/t2564-kjeld-nohreim
Posté dans Re: [RPFB]Le vent du Nord   - Mar 18 Nov 2014 - 6:50

En attendant le bruit caractéristique d'un léger raclement de gorge, Kjeld sortit brusquement de sa rêverie. Il coupa tous ses sens d'un seul coup, brisant son lien avec les sensations venant de la terre. Il plongea presque aussitôt dans le regard de celle qui se présenta comme l'émissaire de Pleyrion, Céléno. Kjeld hocha poliment la tête et ne put s'empêcher de constater que le regard de son interlocutrice voyageait le long des cicatrices de son visage. Il passa outre, en même temps, des hommes avec des cicatrices il doit y en avoir pléthore même dans le Sud, et elle ne pouvait pas faire autrement, vu qu'elles étaient bien visibles. Il n'en retirait ni honte ni fierté. C'était le résultat de lourds combats qui organisaient son existence tout simplement. Néanmoins, il n'attendit pas qu'elle finisse son inspection pour se présenter. :

-Merci... Je suis Kjeld Nöhreim, un Hänek parmi les Shaas d'Argent.

Si jusqu'à présent elle se demandait comment il avait pu recevoir de telles marques au visage, elle devait avoir sa réponse désormais. Quel que soit son rang, Kjeld s'entraînait comme n'importe quel guerrier et participait à toutes les batailles qui se présentaient à lui. Ses propres yeux glissèrent sur la peau pure et blanche de l'émissaire. C'était une belle femme, grande et digne, elle devait faire des jalouses. Il laissa un sourire se dessiner sur ses fines lèvres avant de répondre à la question qu'elle venait de lui poser. :

-Simple visite. J'aime connaître mes alliés, de tous les horizons, et je voulais découvrir Fendrevent.

Connaître ses alliés, sans arrière pensée. Kjeld était prêt à tout pour son clan, pour sa faction, mais aussi pour tous les Erfeydiens se montrant méritant. Ne prêtant jamais son attention aux clichés, il voulait faire son propre avis sur le Sud et ses villages. Il voulait à l'avenir, si un quelconque malheur venait à s'abattre sur son pays, être prêt à défendre, à aider le peuple tout entier s'il le fallait. Contrairement à d'autres, son patriotisme dépassait de loin les frontières de son village. Aussi il fut bien content d'avoir à faire à l'émissaire, le chef du village se serait sans doute montré beaucoup plus gourmand en éloge. Il espérait trouver un minimum de sincérité dans les dires de cette femme pour pouvoir forger son avis.

Il balaya à nouveau la place du regard, semblant percevoir bien plus que ce qui se présentait à ses yeux, des habitants commerçant paisiblement, des enfants jouant gaiement... :

-On gagne beaucoup à se connaître les uns les autres... Enfin, dit-il en revenant à Céléno, je suis ravi de te rencontrer. Aurais-tu un moment à m'accorder afin de me faire visiter ?



avatar
Émissaire

On m'appelle Céléno Thogen


Infos Personnage
RANG: Artiste en sacrifice & Conseillère de l'ombre - Admin
VILLE & APPARTENANCE : Une antre à proximité de Pleyrion
MON AGE : 30 ans
Féminin
MESSAGES : 97
AGE : 23
INSCRIT LE : 21/08/2014
PSEUDO HABITUEL : Harrods
Joyaux : 59
Posté dans Re: [RPFB]Le vent du Nord   - Lun 24 Nov 2014 - 15:42

Les cicatrices tant observées sur le visage barbu et saillant de l’homme, trouvèrent tout à coup une explication logique et tout à fait naturelle, alors qu’il se présentait. Un Hänek des Shaas d’Argent. Un guerrier. Un homme qui savait se battre. Un allié potentiel en soit. Qu’il vienne du Nord lui importait peu, tant qu’il maniait les armes. Quand il ajouta qu’il était là en simple visite pacifique, une ombre de sourire intéressé voila les lèvres de l’émissaire. Un homme de cette trempe, où du moins ce qu’il en semblait, avait forcement un certain pouvoir sur ses congénères. Et un pouvoir associé d’un certain idéal à répandre, était encore mieux. Mais, il était trop tôt pour toucher à un sujet si sensible, et, sans que son regard ne soit trop perdu pendant cette courte période de réflexion, Céléno lui adressa un sourire tout à fait amical avant de répondre.

"La connaissance des autres est la clé de la réussite en effet."

Elle ne pouvait qu’approuver une telle idée, c’était certain. Elle qui était au contact des gens à longueur de journée lorsqu’elle venait à Pleyrion. Même reculée dans son antre, il lui arrivait de recevoir des erfeydiens en quête d’intimité sacrée ou de réponses précises. Cette proximité lui avait permis tant de s’affirmer comme émissaire, mais surtout de se tisser un lien de fidèles, confiants et dévoués, sur qui elle pouvait compter pour servir le Gardien, comme pour l’aider elle-même. Et cette connaissance lui était très précieuse.

"Et bien, si tu te contentes d’une humble Emissaire comme guide, ce serait avec plaisir que je te ferais visiter Pleyrion."

Ajouta t-elle, avant de tourner les talons et d’inviter Kjeld à la suivre. La neige craqua sous ses pas pourtant légers, et elle se mit en marche vers le centre du village. La visite serait sûrement terminée rapidement, Pleyrion avait beau être de taille conséquente pour un village erfeydien, tout n’était pas intéressant à voir, et Céléno sélectionna en silence les endroits importants. Le silence pesant qui s’était installé depuis le début de la marche finit par tirer l’émissaire de ses pensées, et elle tourna un visage impassible, mais où deux perles translucides brillaient pour déclarer :

"Excuse notre Hön de ne pas avoir pu te recevoir. Il est occupé en ce moment, mais je pense que tu devrais le voir avant la nuit."

Elle haussa les épaules dans un signe d’impuissance, croisa rapidement le regard du Hänek et désigna du menton les quelques boutiques, et c’était un grand mot, du centre de Pleyrion. Elle s’arrêta quelques minutes devant pour qu’il puisse apprécier ce qu’il voyait, notamment la forge et les pièces d’armures vendues juste à côté. S’approchant d’une dague finement ouvragée, Céléno la prit entre ses doigts pour l’admirer et demanda finalement, entre deux coups d'oeil à la lame :

"Où vas-tu loger si tu restes un peu ?"




Merci Nivilk pour le kit :heart2:

DC : Enaïa Lysän Vara'Da & Azeor Desnolancès & Kezaël Lysereän & Esheban Ondeluire & Riska les Deux Voix & Eyföhl Aanka'Leï & Kaïlindra
avatar
Peuplade

On m'appelle Kjeld Nöhreim


Infos Personnage
RANG: ~
VILLE & APPARTENANCE : Hallëby - Hänek du clan Nöhreim
MON AGE : 27 ans
Masculin
MESSAGES : 29
AGE : 24
INSCRIT LE : 05/08/2014
PSEUDO HABITUEL : Wrath
Joyaux : 10
http://www.ile-joyaux.com/t2564-kjeld-nohreim
Posté dans Re: [RPFB]Le vent du Nord   - Mar 2 Déc 2014 - 8:00

Kjeld lui rendit aimablement son sourire. Il n'avait rien à ajouter à la réponse de l'Émissaire. Bien que cette simple phrase puisse en dire beaucoup, selon ce que la réussite était pour les hommes, il se contenta pour le moment de le prendre comme une approbation de sa visite et de ses motivations. Il se garda néanmoins d'ignorer toutes les subtilités de la remarque, et la grava quelque part, dans sa mémoire. Le Hänek était un homme patient... Il pouvait faire payer comme récompenser quelqu'un pour un simple mot, un simple geste qui avait été fait bien des années auparavant, qui ne semblait d'aucune importance sur l'instant, mais aux conséquences désastreuses ou bénéfiques qu'elle apportait au final. Rancunier, peut-être un peu, mais juste surtout. En cela, sa mémoire et sa capacité à accumuler plusieurs doses d'informations détaillées était un atout considérable...

Il abaissa sa tête pour remercier Céléno quand elle accepta de lui servir de guide et la suivit sans un mot. Son armure lourde rendait son pas pesant, mais Kjeld s'en accommodait parfaitement, ne le ralentissant pas du tout. Il en portait une depuis si longtemps qu'elle ne la gênait jamais, même en combat... Surtout en combat, il donnait l'impression d'être une véritable montagne et se mouvait avec la rapidité d'un prédateur. A cet instant, il se contentait de suivre le pas léger de l'Émissaire, ce qui ne lui demandait certes aucun effort de vivacité... Par contre, son regard bleus gris perçant filait entres les commerces, les différents artisans et bâtiments importants. De la simple cuisinière qu'il apercevait à une fenêtre en train de pétrir sa pâte aux guerriers s'entraînant un peu plus loin, il admirait le tout avec minutie. La voix de Céléno l'arracha à sa contemplation mais ne l'empêcha nullement dans tirer des conclusions. :

-Il est tout excusé. Je ne suis pas ici en visite officielle et je comprends, au vu de son rang, qu'il a des priorités. ...Mais je vois déjà qu'il peut être fier de son village. Pleyrion semble pouvoir subvenir à ses propres besoins, c'est remarquable.

L'arrêt qu'elle marqua lui permit de s'approcher d'une forge. Il jeta un coup d’œil à l'intérieur et sourit à la vue des œuvres qui y étaient fabriquées... Il entendait au fond de la bâtisse, le claquement du métal et les voix des forgerons qui s'unissaient dans leur effort. Passant sa main sur un bouclier, il reconnut que le résultat était bien plus esthétique que dans son village et n'en paraissait pas affecté au niveau de l'efficacité. Ses sens étaient à nouveau bercés... Il ne s'y perdit pas cette fois, le tumulte de l'homme n'était pas comparable à la force tranquille de la nature erfeydienne. Ne retirant pas sa main du bouclier, ses yeux voyagèrent de dagues en dagues, en lourdes épées finement dessinées, jusqu'aux haches de différentes tailles et poids. Son frère serait content d'être ici... Il aurait passé sa journée à faire des emplettes et sa nuit à faire la fête et à tisser des liens avec l'habitant. Un sourire amusé fendit ses lèvres avant de se tourner vers Céléno, lui posant une question pertinente. :

-Hm...

Réaction quasi muette montrant à quel point il n'en savait rien. Voilà un détail qu'il avait songé régler dès son arrivée mais auquel il n'avait prit le temps de penser depuis sa rencontre avec l'Émissaire. Il retira enfin sa main du bouclier et fixa Céléno tout en s'exprimant sincèrement. :

-Je pensais en discuter avec le Hön, afin qu'il me dise quand ma présence serait considérée comme gênante... Même si je ne comptais pas m'installer plus de trois jours.

Puis il ajouta dans un sourire, les yeux pétillants. :

-Enfin, je suis entre tes mains, je compte sur toi pour me renseigner si j'en viens à ne pas le rencontrer.

Même si Kjeld était parfaitement capable de repérer une auberge, ou du moins ce qui pourrait y ressembler, la présence de Céléno lui était bien plus utile que s'il avait du parcourir le village seul... Il en apprendrait bien plus surtout. En s'éloignant lentement de la forge pour l'inviter à continuer sa visite, il plaça ses mains dans son dos. :

-Enfin, nous n'y sommes pas encore... puis jetant un regard alentour, il ajouta, curieux. Je suis étonné par ce que je vois, les habitations ici sont plus espacées que dans mon village... T'es-tu déjà déplacée jusque dans le Nord ?



avatar
Émissaire

On m'appelle Céléno Thogen


Infos Personnage
RANG: Artiste en sacrifice & Conseillère de l'ombre - Admin
VILLE & APPARTENANCE : Une antre à proximité de Pleyrion
MON AGE : 30 ans
Féminin
MESSAGES : 97
AGE : 23
INSCRIT LE : 21/08/2014
PSEUDO HABITUEL : Harrods
Joyaux : 59
Posté dans Re: [RPFB]Le vent du Nord   - Mer 10 Déc 2014 - 3:22

Un sourire amusé s’échappa de l’expression habituellement sérieuse et impassible que Céléno prenait soin de garder quotidiennement. Cette fois pourtant, la réponse quasiment muette du voyageur l’avait fait réagir, la menant presque aux portes du rire tant il lui avait fait comprendre qu’il n’en savait absolument rien. Dans un haussement d’épaule, elle le rassura du regard, certaine qu’il trouverait forcement son bonheur dans l’une des auberges de Pleyrion.

"Nous ne considérons pas la visite d’amis comme gênante, tu peux rester autant que tu veux à Pleyrion."

Ajouta t-elle dans un demi sourire, consciente de l’intérêt d’entretenir de bonnes relations avec leurs voisins du Nord. D’autant que celui-ci semblait apte à la sympathie et ne le cachait pas, ses sourires chaleureux le démontrant aisément. Plus rares pour Céléno qui prenait garde à ses expressions neutres, elle se laissait cette fois, facilement aller à sourire tant cette rencontre était agréable. D’ailleurs, elle reprit rapidement, consciencieuse et prête à l’aider dans sa visite :

"Tu es entre de bonnes mains, du moins j’ose le croire. Je devais rester à Pleyrion jusqu’à demain, mais je peux allonger mon séjour pour te servir de guide le temps qu’il faudra avant de retourner dans mon antre."

Un nouveau sourire, fin et encore discret, mais le progrès était là. Suivant la volonté de l’invité de Pleyrion, Céléno se remit en marche pour continuer leur promenade et prit grand soin de répondre à toutes ses interrogations, même celles concernant la disposition du village, ou par chance, elle avait entendu quelques explications par pur hasard, plus tôt dans l’année.

"Pleyrion est une construction récente, du moins par rapport aux autres villages claniques connus. Cela peut expliquer cette...architecture du village. L’endroit était vide quand les premiers hommes sont arrivés, ils ont donc profiter de la place pour établir une base confortable, mais aussi solide et utile à la défense."

Remerciant le Gardien intérieurement de s’être souvenus de ces quelques explications, elle se promit de rechercher exactement l’utilité de cette disposition afin de pouvoir répondre au mieux la prochaine fois qu’on lui poserait la question. Même si Kjeld ne semblait pas avoir remarqué son hésitation, sa fierté elle, ne se remettait pas d’avoir manquer sécher de culture. Heureusement, elle pu se rattraper sur son autre réponse, qui l’inspira d’avantage.

"Je ne sais pas si l’on peut appeler ça voyager, mais, je suis originaire d’un village de la région de Landeyris, près de la chaîne d’Igranel. Quant à voir le Nord, mes pas ne m’ont pas mené plus haut que le Loch Glacecoeur. La région d’Argenlac m’est totalement inconnue. Est-ce si différent que ça ?"

Son regard translucide se posa sur l’homme à ses côtés, l’obligeant à redresser le visage pour pouvoir l’observer correctement, tant il était grand. Mais ainsi, elle avait tout le loisir de le regarder comme elle aimait le faire quand elle partageait une discussion fort intéressante.




Merci Nivilk pour le kit :heart2:

DC : Enaïa Lysän Vara'Da & Azeor Desnolancès & Kezaël Lysereän & Esheban Ondeluire & Riska les Deux Voix & Eyföhl Aanka'Leï & Kaïlindra
avatar
Peuplade

On m'appelle Kjeld Nöhreim


Infos Personnage
RANG: ~
VILLE & APPARTENANCE : Hallëby - Hänek du clan Nöhreim
MON AGE : 27 ans
Masculin
MESSAGES : 29
AGE : 24
INSCRIT LE : 05/08/2014
PSEUDO HABITUEL : Wrath
Joyaux : 10
http://www.ile-joyaux.com/t2564-kjeld-nohreim
Posté dans Re: [RPFB]Le vent du Nord   - Mer 17 Déc 2014 - 0:29

Kjeld fit un léger mouvement de tête à l'invitation renouvelée de Céléno. Elle ne vivait donc pas à Pleyrion même, d'après ce qu'il avait compris, mais y était bien rattachée. Elle devait beaucoup aimer ce village et ses habitants pour y venir, y passer du temps loin de son antre. Il songea lui-même aux heures de routes qu'il avait parcouru au cours de cette année mouvementée, au nom de la Faction, de son propre clan. Les ressources d'un homme étaient incommensurablement insoupçonnées quand il s'agissait d'agir pour les siens. Il aurait voulu se montrer prévenant, lui dire qu'elle n'avait pas à déranger ses plans pour lui, mais dans un excès de politesse, il risquait de perdre cette charmante compagnie, au sourire discret et attentive à ses questions.

Il suivit l'explication de Céléno avec intérêt. L'explication coulait de source quand elle lui précisa les détails sur la construction du village. Kjeld, bien sûr, réagit aux mots lui chatouillant son âme de guerrier.

-Défense, ça me parle.

Après avoir passé un an de combat fratricide, à taper sur les fidèles des Wedos pour leur faire rentrer dans leur petite tête que les choses changeaient de la seule manière qu'ils semblaient comprendre, Kjeld avait gagné ce surnom qui le laissait de marbre : le Mur Blanc. Au moins, l'utilité des Nöhreim fut enfin prouvée dans ces batailles... On ne pouvait pas se passer de défense. Des maisons aussi écartées les unes des autres diminuaient considérablement les risques de propagations d'un incendie provoqué par l'ennemi. Les ruelles pouvaient accueillir une armée alliée sans soucis. Le mur d'enceinte pouvait les protéger d'un siège aussi longtemps qu'il le faudrait. Pleyrion promettait de grandes choses...

Tout en analysant, il continua de prêter attention aux paroles de l'Émissaire. Il laissa un sourire s'échapper à l'évocation du Loch Glacecoeur. Les frontières varient selon les hommes... Il lui répondit tout en lui jetant de temps en temps un regard, marchant d'un pas lent.

-Les formations des villages changent selon beaucoup de paramètres, j'en ai rencontré de toutes sortes même dans ma propre région. Mais Pleyrion est bel et bien unique à mes yeux.

Il laissa un temps en suspens comme s'il se remémorait petit à petit son village.

-Hallëby, mon village, est construit autour d'un axe avec en son centre la place, les marchands et notre grande salle de réunion, où sont prises les décisions tactiques. Autour l'on trouve les habitations, des maisonnées plutôt basses et rapprochées, pour garder et la chaleur, et l'esprit de communauté... Aux extrémités, il y a nos terrains d’entraînements et nos baraquements de guerriers. C'est une formation plutôt basique qu'on trouve dans beaucoup de villages : avec nos gardes, impossible de nous prendre par surprise et les attaques sont immédiatement repoussées. Les vivres et le centre tactiques étant au cœur du village, l'on peut être assiégé sans grande inquiétude. Hm... Désolé, je dois t'ennuyer avec ça.

Cette visite commençait à prendre une tournure à laquelle il aurait du s'attendre... Il en fallait peu pour qu'il commence à parler tactiques et batailles, même en temps de paix, Kjeld avait toujours un pied en avant, prêt à intervenir et à réagir. Il faut croire qu'une fois que l'on grandit ainsi, c'est foutu. Il fit un sourire d'excuses à Céléno, retenant ses remarques sur l'autonomie et les qualités de Pleyrion qu'ils manquaient à son village.



avatar
Émissaire

On m'appelle Céléno Thogen


Infos Personnage
RANG: Artiste en sacrifice & Conseillère de l'ombre - Admin
VILLE & APPARTENANCE : Une antre à proximité de Pleyrion
MON AGE : 30 ans
Féminin
MESSAGES : 97
AGE : 23
INSCRIT LE : 21/08/2014
PSEUDO HABITUEL : Harrods
Joyaux : 59
Posté dans Re: [RPFB]Le vent du Nord   - Mer 24 Déc 2014 - 6:26

Si Céléno était plutôt fière d’être parvenu à donner une réponse plus ou moins convenable sur l’architecture général de Pleyrion, elle était loin d’imaginer que ses mots réveilleraient le combattant à qui elle servait de guide. Pourtant, sous un regard d’abord surpris par un flot de paroles passionnées, et finalement, un certain intérêt pour ces connaissances particulières, l’émissaire le couva de ses yeux translucides où flottait un certain amusement. Une moue qui se voulait ressemblant à un large sourire étira ses lèvres roses quand il finit par s’excuser, emporté qu’il était par le sujet. D’un geste de main qui fouetta l’air, la femme échappa un petit rire et le rassura d’une voix chaude :

"Ne t’excuse pas voyons. Tu es homme passionné, et c’est plaisant à entendre. Je ne saurais te répondre avec autant de connaissance, mais j’ai aussi mes sujets de prédilection."

Belle façon d’avouer qu’elle n’y connaissait fichtrement rien en défense de village ou en stratégie d’occupation, mais que s’il le voulait, elle pouvait bien lui parler du Gardien et de sa grandeur pendant des heures s’il n’avait rien d’autre à faire. Elle se contenta pourtant d’un simple sourire entendu, alors qu’ils reprenaient leur chemin à travers le village. Ses pas légers les menèrent volontairement dans l’une des rues, si l’on pouvait appeler ça comme ça, les plus fréquentées de Pleyrion et désigna de la main, une enseigne en bois qui pendant au-dessus d’une large porte. L’auberge du Styx était connue et réputée, tant pour ses repas de qualité digne de la meilleure ménagère, que pour ses chambres spacieuses et chaleureuse. Tournant un visage avenant vers Kjeld, Céléno lui désigna le bâtiment et proposa :

"Que dirais-tu de t’arrêter boire quelque chose ? Il me semble que ce serait l’occasion que tu découvres l’auberge que je préfère à Pleyrion."

Poussant l’imposante porte, elle l’invita à entrer et le suivit de près, échappant un soupir d’aise lorsque le froid glacial de l’extérieur laissa place à la chaleur rassurante et satisfaisante de l’agréable auberge. Le visage rond et sympathique de la tenancière sortit de la porte des cuisines et elle salua de la main les deux arrivants, octroyant sa cliente habituelle d’une moue chaleureuse. Lui rendant, Céléno traversa la large salle principale et s’installa à une table près de la grande cheminée qui flambait. Attendant que Kjeld fasse de même, elle le laissa choisir sa boisson, quoi que le choix ne fusse pas foisonnant, et finit par dire :

"Tu peux prendre une chambre ici pour la durée de ton séjour. L’ambiance y est très chaleureuse, les repas succulents et les lits confortables."

Elle parlait en connaissance de cause puisque c’était ici qu’elle logeait elle-même quand elle quittait son antre pour rejoindre Pleyrion quelques jours. Du moins, ici, quand elle n’était pas dans le lit de Nivilk Markin, mais ça, personne n’avait besoin de le savoir, et tant qu’à être utile, autant faire de la publicité pour un établissement qui le méritait. Ici, Kjeld ne manquerait de rien.




Merci Nivilk pour le kit :heart2:

DC : Enaïa Lysän Vara'Da & Azeor Desnolancès & Kezaël Lysereän & Esheban Ondeluire & Riska les Deux Voix & Eyföhl Aanka'Leï & Kaïlindra
avatar
Peuplade

On m'appelle Kjeld Nöhreim


Infos Personnage
RANG: ~
VILLE & APPARTENANCE : Hallëby - Hänek du clan Nöhreim
MON AGE : 27 ans
Masculin
MESSAGES : 29
AGE : 24
INSCRIT LE : 05/08/2014
PSEUDO HABITUEL : Wrath
Joyaux : 10
http://www.ile-joyaux.com/t2564-kjeld-nohreim
Posté dans Re: [RPFB]Le vent du Nord   - Ven 26 Déc 2014 - 19:51

En entendant le rire léger de la jeune femme, Kjeld faillit lui aussi se laisser aller à l'amusement... Bien qu'il arrivait à sourire durant cette agréable rencontre, c'était aussi et surtout par politesse. Combien de fois l'avait-on poussé au moins à se montrer courtois ?... Mais le naturel avec lequel il faillit rire de sa propre situation le dérouta un peu, sans pourtant le montrer. Il éclaircit sa gorge.

-Je serais ravi de t'écouter parler de tes propres passions.

Il n'était pas seulement bon auditeur, il était réellement intéressé par les opinions des autres, leur savoir et leur goût. En cela, son devoir de Hänek l'a beaucoup aidé, car il ne faut pas seulement être à l'écoute de son Clan mais aussi lui apporter son attention et son soutien. Il paraissait bien moins sociable que son frère et pourtant, il l'était tout autant. Surtout qu'il n'était pas à côté de n'importe qui, c'était une Émissaire, une jeune femme qui consacrait sa vie au Gardien. Il était curieux d'apprendre à quelle cérémonie elle se livrait pour lui rendre honneur.

Il suivit le délicat geste de la main jusqu'à l'enseigne qu'elle désignait. Une auberge. Le sourire de Kjeld créa une fossette à sa joue. Il la suivit sans mot dire... Boire, tant qu'il ne s'agissait pas d'hydromel oui, c'était une bonne idée. Sitôt la porte poussée qu'il sentit toute la chaleur du lieu lui envahir le visage. Il salua la tenancière et suivit Céléno jusqu'à la grande cheminée... Il laissa un soupir de satisfaction s'échapper de ses lèvres tout en s'asseyant, sentant les flammes repousser le froid dans le moindre interstice de son armure. Il fut d'autant plus content de voir que le service était rapide.

-Un pinte d'ale, merci.

Il retira sa cape, découvrant ses épaules massives, tandis que l'Émissaire lui conseillait de séjourner dans cette auberge. Il fit un rapide tour avec ses yeux bleus argent et ne put que constater qu'effectivement, la bonne humeur était au rendez-vous, enjolivée par la douce et chaude lumière de l'âtre. Pour lui, c'est à cela qu'on reconnaissait une demeure Erfeydienne, ce qui faisait qu'il ne se sentait jamais étranger bien qu'il soit à des milles de son village...

-Merci Céléno, ça m'a l'air d'une bonne adresse.

Aussitôt eut-il prononcé ces mots que leur commande fut posée à leur table. Il hocha la tête en remerciement à la serveuse et rectifia sa phrase.

-Une... Très... bonne adresse. Mais revenons-en à toi et à tes sujets de prédilection.

Il fallait bien plus que la simple distraction qu'offrait un lieu douillet et une boisson fermentée pour faire perdre la mémoire à Kjeld... si cela avait été du moins possible.



avatar
Émissaire

On m'appelle Céléno Thogen


Infos Personnage
RANG: Artiste en sacrifice & Conseillère de l'ombre - Admin
VILLE & APPARTENANCE : Une antre à proximité de Pleyrion
MON AGE : 30 ans
Féminin
MESSAGES : 97
AGE : 23
INSCRIT LE : 21/08/2014
PSEUDO HABITUEL : Harrods
Joyaux : 59
Posté dans Re: [RPFB]Le vent du Nord   - Mar 6 Jan 2015 - 1:34

Un sourire de satisfaction étira les lèvres fines et roses de Céléno lorsque son “invité”, si elle pouvait se vanter de l’appeler comme ça, approuva son choix du lieu, confirmant le succès certain d’une telle adresse. L’enjeu n’avait pas été si gros néanmoins, l’Auberge du Styx était connue et reconnue, et rares étaient les personnes qui trouvaient à y redire quelque chose. Tant sur le service, que sur la qualité. Alors, c’était sans hésitation que la jeune femme l’avait guidé jusqu’ici, se doutant qu’une atmosphère simple mais familiale était l’idéal pour venir à bout des hommes, même du plus grincheux. Heureusement pour elle, Kjeld n’était pas de ce genre, puisqu’il revenait sur la remarque précédente de son hôte, faisant allusion à ses sujets de prédilection, comme elle les avait si bien nommés. Dans un sourire amusé, elle entoura la pinte d’ale de ses deux mains et répondit :

"Et bien… je suis Emissaire. Ma vie est entièrement vouée au Gardien. Tu te doutes donc bien de mes centres d’intérêts."

Elle laissa un rire léger et doux s’échapper de sa gorge. Ses yeux translucides chargés d’amusement se forcirent petit à petit, reprenant un sérieux visible alors qu’elle buvait une gorgée de boisson. Elle était émissaire, et ne s’occupait donc que de répandre la parole du Gardien, tout en la favorisant et en la prônant. Sa vie n’était en apparence, qu’une succession de bonnes oeuvres entrecoupée de longues et ferventes prières, agrémentés de sacrifices animaux dont elle procédait avec beaucoup de beauté, comme si l’acte était une oeuvre d’art. Tels étaient ses occupations, et donc, ses sujets de connaissance principaux. Pourtant, dans un demi-sourire, elle posa un regard calme sur l’homme qui lui faisait face et choisit plutôt de lui expliquer ce dont il ne se doutait pas :

"Je n’y connais strictement rien en défense ou en architecture, mais je m’intéresse énormément à la stratégie militaire. Je pense, je trouve qu’il est intéressant de pouvoir coupler sa dévotion au Gardien avec autre chose, qui soit utile, de manière concrète et directe."

Avec humilité, elle l’observa pour voir sa réaction, et reprit sans tarder, désireuse d’apporter des explications plus précises sur cet engouement si peu répandu pour un émissaire. De sa voix chantante aux vibrations glaciales, malgré toute la chaleur qu’elle y mettait, elle tenta de clarifier ses paroles, une ombre de sourire toujours accrochée aux lèvres.

"Non pas que mes prières et sacrifices ne soient pas utiles, loin de là, mais j’estime que la portée de notre amour au Gardien est largement décuplée lorsque l’on peut le représenter aussi d’une autre manière. Notamment dans l’art de la guerre."

Voilà qui était dit, et sans plus attendre, avala une nouvelle gorgée d’ale, comme si le besoin s’en était fait irrésistiblement sentir après s’être livrée de cette manière, sur ce qui faisait sa spécificité, et surtout, sur ce qui la différenciait des autres comme elle, des autres Emissaires. Elle se savait un peu en marge, de part cette passion pour la guerre, qu’elle affectionnait presque autant que les soldats eux-même. Mais ses arguments étaient clairs et justes, et elle ne voyait pas d’autres moyens de mieux servir le Gardien qu’ainsi. Reposant sa chope sur la table en bois sillonnée de traces de couteaux, elle ajouta avec, cette fois, un véritable sourire :

"Je suis sûrement une Emissaire un peu marginale… je sors sans doute de ce que je devrais être, ou faire comme il est dit. Mais je trouve important de se déplacer souvent, à Pleyrion pour ma part, pour rencontrer ceux qui ont besoin d’être rassuré, ou même tout simplement pour être au contact de ceux qui aiment le Gardien. Je ne vois pas meilleurs moyens de le servir aussi entièrement."

Elle haussa les épaules d’un geste nonchalant, son sourires glissant sur son visage blanc et l’éclaira franchement, donnant à ses prunelles transparentes un éclat de glace brillant. Prunelles interrogatives qu’elle darda sur Kjeld, désireuse de savoir si elle avait correctement répondu à ses attentes.




Merci Nivilk pour le kit :heart2:

DC : Enaïa Lysän Vara'Da & Azeor Desnolancès & Kezaël Lysereän & Esheban Ondeluire & Riska les Deux Voix & Eyföhl Aanka'Leï & Kaïlindra
avatar
Peuplade

On m'appelle Kjeld Nöhreim


Infos Personnage
RANG: ~
VILLE & APPARTENANCE : Hallëby - Hänek du clan Nöhreim
MON AGE : 27 ans
Masculin
MESSAGES : 29
AGE : 24
INSCRIT LE : 05/08/2014
PSEUDO HABITUEL : Wrath
Joyaux : 10
http://www.ile-joyaux.com/t2564-kjeld-nohreim
Posté dans Re: [RPFB]Le vent du Nord   - Lun 19 Jan 2015 - 9:16

Spoiler:
 

Derrière sa pinte, Kjeld leva imperceptiblement les sourcils en apprenant que Céléno s'intéressait aux stratégies militaires. Les Émissaires donnait tout au Gardien, leur vie, leur temps et leur corps. Il n'avait pas souvenir d'avoir rencontré l'un d'entres eux qui use d'autre chose que de son lien avec Lui. Il fit une moue approbatrice en reposant sa boisson. Chacun des mots qu'elle prononçait étaient justes ; servir le Gardien, c'était bien, aider à la défense de son peuple, tout aussi important. Dans un sens, l'un n'allait pas sans l'autre si l'on y réfléchissait bien... :

-Tu as raison, et c'est tout à ton honneur d'agir ainsi.

Chacun avait sa façon de contribuer au monde, les forgerons, les soldats, les chasseurs, les chefs,... et Céléno, par ce centre d'intérêt peu commun pour son statut, apportait plusieurs choses à la fois. Une présence rassurante, l'intermédiaire du Gardien, et une autre plus martiale, ce qui ne manquait jamais d'être utile dans ce pays.

Kjeld fit tourner sa pinte et leva les épaules. Sa conduite était exemplaire, du moins de ce qu'elle racontait, et il n'a jamais été dit qu'un Émissaire ne pouvait pas s'intéresser à la guerre. En défendant le peuple, elle défendait aussi le Gardien. Et Kjeld aimait les deux. :

-Tu ne renies pas ton devoir d'Émissaire, tu aides les habitants de Pleyrion, de deux manières bien différentes et c'est d'autant plus respectable. Varier et être utile dans plusieurs domaines n'a rien de répréhensible.

Il but un peu de sa boisson pour ponctuer sa déclaration, de grandes et longues gorgées. Quand il reposa sa pinte, il posa ses yeux curieux sur l'Émissaire... Cette conversation dépassait ses attentes et se montrait bien plus intéressante qu'il n'aurait pu l'imaginer. Croisant ses doigts posés sur la table, il reprit. :

-Et tu as déjà apporté une certaine contribution dans un combat ? Tu as aidé le Hön ?



avatar
Émissaire

On m'appelle Céléno Thogen


Infos Personnage
RANG: Artiste en sacrifice & Conseillère de l'ombre - Admin
VILLE & APPARTENANCE : Une antre à proximité de Pleyrion
MON AGE : 30 ans
Féminin
MESSAGES : 97
AGE : 23
INSCRIT LE : 21/08/2014
PSEUDO HABITUEL : Harrods
Joyaux : 59
Posté dans Re: [RPFB]Le vent du Nord   - Mer 21 Jan 2015 - 17:51

Spoiler:
 

A son grand étonnement, et aussi soulagement malgré la grande confiance qu’elle avait en elle et en ses idées, Céléno reçu l’approbation de Kjeld avec un plaisir qu’elle masqua difficilement derrière la lueur de son regard. A vrai dire, et si elle savait que ce qu’elle faisait était tout à fait accepté à Pleyrion et par ceux qui l’habitaient, il restait toujours difficile pour elle d’en parler aux gens extérieurs, qui ne connaissaient en rien le fonctionnement de ce village et de ceux qui en faisaient l’importance. Cette révélation en soit, avait un goût de victoire, sur les préjugés envers les Emissaires, et aussi, de liberté. Prenant le temps d’avaler une gorgée d’ale, avant de répondre à l’ultime question de son interlocuteur, elle se racla la gorge et composa sa réponse avec une attention particulière.

"J’aide le Hön, mais je reste toujours en retrait. Mes conseils se font en amont. Je ne suis pas assez douée en combat pour y prendre part, et je craindrai trop de gêner plus qu’aider. Mais un jour peut-être. J’aimerai être capable de pouvoir le faire."

Une ombre de sourire traversa son visage. Elle ne voulait pas avouer qu’elle était autant intéresser par l’art de la guerre. Du moins, plus que ce que devrait l’être un simple Emissaire. Mais depuis son arrivée à Pleyrion, elle s’était découvert cette passion, de se battre pour un idéal concrétisé au sein même d’une communauté. Et si son combat à elle se faisait mentalement, il lui arrivait parfois de rêver de le continuer physiquement, prenant armes et armures pour se fondre dans la bataille. Mais ce rêve justement n’était que cela, et son pragmatisme revenant toujours au galop, elle restait persuadée qu’elle était bien plus efficace par ses prières, sacrifices et offices. Abandonnant sa chope devant elle, Céléno croisa les mains et reprit finalement.

"C’est rassurant en tout cas, de savoir que ma vision n’est pas si marginale. Surtout de l’avis d’un inconnu, comme toi."

Elle lui sourit de nouveau, démontrant ainsi que le terme d’inconnu, n’était en aucun cas péjoratif sorti de sa bouche. Au contraire, elle était contente de pouvoir discuter ainsi avec lui, un homme arrivant du Nord, sans qu’aucune mauvaise méfiance ne les empêche de faire connaissance. Tout deux n’avaient rien à craindre l’un de l’autre, et dans ces temps encore paisibles, il était agréable de pouvoir échanger son point de vue pacifiquement, avec un inconnu venu de l’autre bout du pays, sans avoir besoin de se taper sur le coin du museau. Une conversation sympathique en somme, d’autant qu’elle était intéressante. Et pensant qu’elle avait assez parlé d’elle, Céléno, après une longue gorgée de boisson, reposa un regard interrogateur sur Kjeld et déclara :

"Parle moi de toi un peu. Tu es Hänek, si j’ai bien compris ?"
avatar
Peuplade

On m'appelle Kjeld Nöhreim


Infos Personnage
RANG: ~
VILLE & APPARTENANCE : Hallëby - Hänek du clan Nöhreim
MON AGE : 27 ans
Masculin
MESSAGES : 29
AGE : 24
INSCRIT LE : 05/08/2014
PSEUDO HABITUEL : Wrath
Joyaux : 10
http://www.ile-joyaux.com/t2564-kjeld-nohreim
Posté dans Re: [RPFB]Le vent du Nord   - Lun 26 Jan 2015 - 6:25

Les iris de l'Émissaire semblaient s'être transformés en métal en fusion, liquide, mais d'un tel éclat qu'il ne put retenir son sourire blanc de s'afficher face à la joie qu'il avait pu lui apporter. Il écouta attentivement sa réponse et hocha la tête, comprenant sa réserve à aider, de peur de gêner. Il comprenait ce sentiment ; de nombreuses fois, il avait apporté un soutien, autant physique que moral, à sa mère ayant reprit la place de son père, le temps que Kjeld devienne Hänek à son tour... Il n'avait pas encore assez de confiance en lui alors, pour avoir la prétention de discuter les décisions de sa génitrice et surtout, de son Hänek. Mais au fil du temps, sa santé se dégradant, il fut bien obligé d'oser partager ses idées avec elle...

Kjeld but encore un peu avant d'émettre un son, entre le rire et un toussotement, à l'écoute du mot "inconnu". Il reposa doucement sa pinte, loin d'être affecté par ça. C'était le cas, évidement, mais il pour lui, ils étaient tous les deux Erfeydiens, et cela prévalait sur tout le reste. Il poussa un soupir. :

-Il est dommage que beaucoup ne partagent pas ma façon de voir les choses... Il faut encore parfois taper du poing sur la table, et plus souvent encore dans la figure, pour faire comprendre à certains qu'il y a bien des façons de servir le Gardien, bien des façons de servir son peuple...

Il repensait encore à cette année de combats avec les fidèles des Wedos... Il avait toujours apprécié cela chez autrui, la fidélité, mais quand elle empêchait l'évolution des autres, qu'elle forçait les membres d'un même clan à se déchirer, il dut agir. Il avait appris à voir les choses sous un autre angle, à voir bien au-delà de ce qu'il avait sous les yeux, au-delà des clichés et des haines qui avilissaient Erfeydiens de toute origine.

Il haussa les sourcils à la question de Céléno... Parler de lui... Kjeld n'était pas très expansif, mais il fallait faire un effort, après ce qu'avait bien voulu lui dévoiler l'Émissaire. :

-Oui, Hänek depuis...

Il plissa les yeux, réfléchissant à toute allure. Les années défilèrent dans sa tête, si bien qu'il massa un instant son front en recalculant le tout pour être bien sûr de ce qu'il disait... :

-J'avais 16 ans donc... Oui, cela fait six ans maintenant.

Déjà six ans. se retenait-il d'ajouter. Pour lui, c'était comme si c'était hier. Le temps passait à une vitesse vertigineuse depuis qu'il avait obtenu ce rang. Chaque journée était remplie de choses et d'autres à faire... Vérifier que l'entrainement des jeunes guerriers se passait bien, que les échanges entres les villages étaient équitables, que les villageois ne manquaient de rien, que les conteurs prodiguaient les leçons des aînés aux plus jeunes, aller jusqu'à Ystenhaim pour la réunion de chaque clan de la Faction, pour les échanges, pour maintenir leur union, taper deux ou trois anciens Wedos et rentrer chez soi, fatigué mais content de cette journée... :

-Je n'ai rien de bien intéressant à raconter sur mon quotidien... Sinon que depuis que Hön Kallhjärta dirige la Faction, je sillonne le pays tout entier dès que je le peux. J'aime à découvrir les Erfeydiens dans leur ensemble et leur signaler que, même avec mon attachement particulier aux Shaas d'Argent, mon clan est prêt à apporter son aide si besoin est.

Et s'ils le méritent aussi... Mais il pensait pas avoir besoin de le préciser, tellement ça semblait aller de soi. Il termina sa pinte d'un mouvement de tête.



avatar
Émissaire

On m'appelle Céléno Thogen


Infos Personnage
RANG: Artiste en sacrifice & Conseillère de l'ombre - Admin
VILLE & APPARTENANCE : Une antre à proximité de Pleyrion
MON AGE : 30 ans
Féminin
MESSAGES : 97
AGE : 23
INSCRIT LE : 21/08/2014
PSEUDO HABITUEL : Harrods
Joyaux : 59
Posté dans Re: [RPFB]Le vent du Nord   - Mer 28 Jan 2015 - 10:00

D’un hochement de tête significatif, Céléno approuva avec admiration le rôle de Hänek de Kjeld. Six ans au service d’un clan, à se battre pour lui et pour les personnes qui le faisaient vivre. Elle trouvait cela beau, et fort. Elle espérait que cette belle aventure, si l’on pouvait dire ça comme ça, continuerait longuement pour lui, mais en attendant, elle ne cachait pas l’agréable surprise que lui procurait cette rencontre. Pouvoir échanger, de telle manière, avec des chefs d’autres régions étaient toujours enrichissant, et comme leur discussion précédente concernant l’architecture en témoignait, les divers avis permettaient de trouver des voies d’amélioration, ou simplement de comparaison. Mais ce qui avait le plus touché l’émissaire, c’était cet amour du voyage que son hôte possédait. Cette envie d’en voir toujours plus, et de rencontrer du monde. Alors, avec un sourire entendu, elle déclara :

"Je vois que nous partageons le même centre d’intérêt qui nous pousse à aller vers les autres."

La plupart des soldats Erfeydiens n’avaient rien de très sociables, vivant la plupart du temps seulement pour la guerre et le combat, comme elle-même censée vivre uniquement pour le Gardien. C’était entièrement vrai, mais elle avait démontré qu’elle pouvait le servir par d’autres moyens que la prière. Et la rencontre, l’échange et les discussions en faisaient partie. Céléno, de part son statut, apprenait énormément lors de ses descentes à Pleyrion. Les gens du peuple se confiaient à elle sans gêne, lui révélant leurs doutes, leurs peurs, mais aussi leurs joies. Et dans toutes ses paroles, la jeune femme parvenait toujours à saisir des brides d’information intéressante, que ce soit pour elle-même, ou pour le Hön, et la sécurité du village. Dans le cas présent, l’émissaire appréciait grandement la discussion du Hänek, qui était loin d’être réfractaire à la conversation. Ainsi, après avoir bu une énième gorgée d’ale, elle souffla :    

"Je ne me mêle pas de la politique de Pleyrion, mais je suis certaine que le Hön Markin saura trouver une raison de nous attacher un homme droit comme toi."

Et elle appuya sa remarque d’un fin sourire, sincère et authentique. Tournant rapidement les yeux vers un semblant de fenêtre qui perçait le mur de la taverne, Céléno scruta l’extérieur et reprit, sans attendre :

"Il devrait avoir fini. Que dirais-tu que je te mène à lui ?"

Nivilk ne s’attendait sûrement pas à recevoir la visite d’un Hänek aujourd’hui. Il fallait donc réussir à l’intercepter avant qu’il ne rentre chez lui, la fin de journée approchant à grands pas. Terminant sa choppe à grandes gorgées, Céléno la reposa sur la table, et se leva, après un regard interrogateur à Kjeld, s’assurant de son envie de voir le Hön. S’approchant du comptoir, elle fit glisser dans la main de la tenancière une pierre brillante et la salua chaleureusement, avant de se glisser dans l’air glacial de l’extérieur, ne tardant pas à se remettre en marche pour éviter de geler sur place.


Citation :
Céléno fait la rencontre de Kjëld, venu en ami à Pleyrion afin de rencontrer Nivilk Martin. Le Hön n'étant pas disponible, c'est l'Emissaire qui se charge donc de faire visiter le village à son invité, et ils apprennent à se connaître, en toute amitié.

On m'appelle Contenu sponsorisé

Posté dans Re: [RPFB]Le vent du Nord   -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum