AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
» Communication externe
par Loth de la Vision Mar 21 Juin 2016 - 15:06

» Réversa [ TOP ]
par Invité Ven 27 Mai 2016 - 8:21

» Le monde de Dùralas
par Invité Jeu 26 Mai 2016 - 7:00

» Anthalia
par Invité Dim 22 Mai 2016 - 15:17

» Marbrume, La Cité des Damnés
par Invité Lun 16 Mai 2016 - 15:07

» Questionnaire pour soutenir infinite RPG !
par Invité Sam 14 Mai 2016 - 17:33

» Escalus
par Invité Jeu 12 Mai 2016 - 9:02

» Mass Effect : Reborn
par Invité Mar 10 Mai 2016 - 15:00

» Forum en pause
par Asàf Lysereän Mar 10 Mai 2016 - 13:47


Dans la ruelle d'à côté

avatar

On m'appelle Skip la Plume


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Vanylle, pirate solitaire babe ! (... non je rigole. Jeune cartographe cherche désespérément équipage)
MON AGE : 14 balais, m'sieur !
Féminin
MESSAGES : 561
AGE : 28
INSCRIT LE : 07/10/2011
PSEUDO HABITUEL : Skippy
Joyaux : 0
http://www.ile-joyaux.com/t1917-journal-d-un-futur-pirate-petit-mais-puissant http://www.ile-joyaux.com/t266-skippy-le-kangourou-o
Posté dans Dans la ruelle d'à côté   - Sam 8 Oct 2011 - 14:09

[HRP] Oui euh. Pour le titre original, on repassera What a Face *a jamais d'inspiration*

« D-dis pépé, j’peux sortir un moment ? »
« Tu fais c’que tu veux, gamin. Mais laisse pas sortir le ch… »

« Waf waf ! »


À peine Skip eut-il ouvert la porte, que Tomy, la boule de poils (sales) qui leur servait d’animal de compagnie, s’était précipité dehors en aboyant joyeusement.

« Oups… » fit Skip en se retournant leeentement vers son grand-père.
« Rah, tu sais bien qu'il est complètement excité le soir. Eh bah qu’est-ce que t’attends ? Vas donc le chercher avant qu’y nous réveille tout le quartier ! »

Déjà, on entendait les cris agacés des voisins. Skip n’avait pas envie qu’on jette des tomates pourries ou des cailloux sur son chien. Il se précipita donc à l’extérieur. Retrouver la trace du petit animal ne fut pas difficile : il suffisait de suivre la suite de grognements et de plaintes qui remontait toute l’allée, à présent. Il était tard et le quartier était relativement minable. Voisins grincheux et murs mal isolés, donc. Skip tourna au coin du mur pour prendre un raccourci et coincer le cabot.

« Ah, t-te voilà ! Qu'est-ce que tu f-fais ? »

Après avoir joyeusement aboyé dans toutes les directions, il s'était mis à renifler le sol, avant de s'infiltrer dans la ruelle d'à côté, très étroite. À nouveau, il aboya, comme pour appeler son maître. Skip le suivit, effrayé. Il y avait non loin de là un voisin particulièrement désagréable. Un vieil homme grincheux et bizarre qu'on ne voyait presque jamais, celui dont on disait qu'il viendrait vous chercher pour vous manger si vous ne finissiez pas votre assiette de pain rassis... Skip n'avait pas envie de l'ameuter !

« T-tout doux, Tomy... tu as s-senti quelque ch-chose ? »

Tomy aurait probablement fait un fin limier... ou pas ! Une odeur assez forte montait de la ruelle, apparemment la plupart des habitants avaient décidé de jeter là déchets et déjections. Ce n'était vraiment pas fameux, et Skip songea que s'il avait un odorat aussi fin que celui de son compagnon à quatre pattes, il aurait déjà pris la fuite ! Parce que, bon sang, qu'est-ce que ça fouettait ! Qu'est-ce qu'il pouvait bien avoir trouvé de si intéressant ? Skip n'y voyant rien, il se décida à se glisser entre les murs étroits et sombres (en se bouchant le nez, cela va de soi), quand soudain...



Merci Yscar pour l'avatar  :gah:
DC: Yuma Kohanakishi (Alban Mothllek, Uzor)
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Dans la ruelle d'à côté   - Sam 8 Oct 2011 - 14:37

...Une tête rousse émargea d'une vieille barrique à ordure. Du genre qu'on trouve derrière les tavernes de Radok, avec une flaque à crachat à moitié vide pas loin. De gros yeux bleu globuleux dont l'un était caché derrière une endive pourrie se posèrent sur le cabot. Le museau renifla Pue-le-pipi une seconde avant de déguerpir derrière les jambes de son "maitre". Un gamin tout maigrichon, qui n'osait pas s'approcher de Jean et le dévisageait avec une sorte de sourire. Enfin, c'est qu'il semblait.
D'un bond, le rouquin se dégager entièrement des ordures ménagères et se planta bras sur les hanches pieds écartés à moins d'un mètre du jeune garçon au chien. Son regard empli de peur quelques secondes auparavant laissa place à une expression fière. Ignorant le sang qui dégoulinait de son nez, Pue-le-pipi pointa un pouce sur son torse et brailla :

"Moi c'Jean, guet du Taimérère !" Il baissa son pouce et tendit la paume vers le minus plus grand que lui mais qui paraissait moins fort. "Ta bourse, moule à chic !" Il grogna, histoire de faire plus "pirate".


[HJ : ça me rassure, je suis pas la seule à faire des titres pourris x) ]
avatar

On m'appelle Skip la Plume


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Vanylle, pirate solitaire babe ! (... non je rigole. Jeune cartographe cherche désespérément équipage)
MON AGE : 14 balais, m'sieur !
Féminin
MESSAGES : 561
AGE : 28
INSCRIT LE : 07/10/2011
PSEUDO HABITUEL : Skippy
Joyaux : 0
http://www.ile-joyaux.com/t1917-journal-d-un-futur-pirate-petit-mais-puissant http://www.ile-joyaux.com/t266-skippy-le-kangourou-o
Posté dans Re: Dans la ruelle d'à côté   - Sam 8 Oct 2011 - 15:00

Skip sursauta, sous le coup de la surprise, et Tomy revint bien vite se planquer entre ses jambes. Le regard du gamin se posa sur le chien, puis sur le garçon qui avait émergé des ordures. Lorsqu’il sortit, Skip constata qu’il était beaucoup plus jeune que lui – et aussi plus petit, mais ça ne l’empêchait pas de se montrer menaçant :

« Moi c'Jean, guet du Taimérère ! Ta bourse, moule à chic ! »
« Hein ? »

Skip cligna bêtement des yeux devant le garçon. Il ne devait pas avoir dix ans, et puis il était tout sale, d’ailleurs Tomy n’osait plus l’approcher. Un fin limier, ça oui ! Par contre, il n’avait rien du chien de garde. Skip aurait bien aimé qu’il puisse le défendre de temps à autre, mais là il se dit qu’il pouvait gérer la situation tout seul. Ou au moins, essayer…

« Euh. Je suis d-désolé. J-j’ai pas de sous sur moi. »

Typique de Skip, ça. Il s’excuse de ne pas pouvoir se faire dépouiller. Tout va bien. Il considéra le garçon face à lui, tout sale, en plus il saignait du nez, ah la la le pauvre, il avait vraiment mauvaise mine, et puis il avait sûrement faim. *Et puis c’est quoi, le Taimé.. raire ?* Il fouilla ses poches dans l’espoir trouver un morceau de pain rassis, ou un bout de fromage, enfin un truc qu’il n’aurait pas encore mangé, puis il se rappela qu’il avait donné les restes du repas à Tomy, en sortant de table. Il afficha un air dépité.

« J-j’ai laissé mes sous à la maison, c’est bête, hein ? » Il sourit. Mais oui, bien sûr. Invite-le chez toi pendant que tu y es ! (dirait pépé.) Il nous reste du dessert ! (dirait Ortie.) Skip se dandina d’un pied à l’autre, indécis.



Merci Yscar pour l'avatar  :gah:
DC: Yuma Kohanakishi (Alban Mothllek, Uzor)
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Dans la ruelle d'à côté   - Mer 12 Oct 2011 - 4:12

D'un pas maladroit, Jean envoya valser un vestige de poireau enroulé autour de sa cheville.
"Rien d'tout hein ? répéta-t-il avec un sourire carnassier. Puis son regard se posa sur le cabot. "Pas bien gros, mais c'pas mauvais du chien. File moi ton couteau !"

Devant l'expression horrifiée du gringalet, Jean ne lui laisse pas le temps de répondre (ou pleurnicher) qu'il passa à la technique "La Gachette" pour remuer ce grand nigaud. Leur deux visages à quelques pouces de distance, Pue-le-pipi tournait autour de sa proie en énumérant les sévices qu'il subirait s'il devait rencontrer son capt'ain...

"Pis tu vois, il va t'ouvrir de là - il pointa l'index sur son nombril - à là - il le fit remonter jusqu'à la pomme d'Adam. Pis Joe, elle va te faire des couettes et des noeuds dans la tignasse 'vec des crottes de chèvres pis elle va tout de démêler 'vec son poignard. Un scalpel, qu'elle dit. Elle s'en sert pour faire des sacs. Ca fait des sous t'vois. Pis si tu continues à pas être coopératif, ben le captain' y va accrocher ton slip à la proue du Taiméraire et pis quand on volera sur Grand-Vent ya tes tripes qui se répondront sur notre passage. T'as jamais entendu parler du grand Johnny la Gachette ? HAHAHAHAH Tu pisses dans ton froc là hein ?"

Il s'arrêta de tourner autour de sa victime - sa tête lui tournait pas mal.

"T'appelle comment ?!" lui cracha-t-il à la figure, histoire de se donner de la contenance....


[HJ : il dit vraiment n'importe quoi ce Jean >_> ]
avatar

On m'appelle Skip la Plume


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Vanylle, pirate solitaire babe ! (... non je rigole. Jeune cartographe cherche désespérément équipage)
MON AGE : 14 balais, m'sieur !
Féminin
MESSAGES : 561
AGE : 28
INSCRIT LE : 07/10/2011
PSEUDO HABITUEL : Skippy
Joyaux : 0
http://www.ile-joyaux.com/t1917-journal-d-un-futur-pirate-petit-mais-puissant http://www.ile-joyaux.com/t266-skippy-le-kangourou-o
Posté dans Re: Dans la ruelle d'à côté   - Jeu 13 Oct 2011 - 15:14

Le petit rouquin avait posé un regard méchant sur Tomy. Skip sentait venir la menace, ce n'était pas la première fois qu'on prenait le cabot pour un saucisson sur pattes, même s'il n'avait que la peau sur les os. La menace ne résonna pas immédiatement, mais Skip affichait déjà un air horrifié. Manger son chien ? Et puis quoi, encore ? Les semelles de ses chaussures ? (Paraîtrait que bouillies, ça avait un goût de lard.) Mais aucun cri ne sortit de sa bouche car l'enfant reprenait déjà la parole. "Enfant" ? tu parles ! un ogre, oui ! ... un bébé ogre, mais un ogre quand même ! seuls les ogres mangeaient les chiens. Mais Skip garda ses réflexions pour lui tandis que les menaces défilaient devant ses yeux. Son expression devint plus apeurée, alors que son imagination allait bon train. Avant de se rendre compte qu'il... ne savait même pas de qui le rouquin (pardon, l'ogre) parlait. Et puis, après avoir énuméré toutes ces horreurs, il ajouta, presque méchamment :

« T'appelles comment ?! »

Sous le coup de la surprise, Skip ouvrit et referma deux fois la bouche comme un poisson rouge. En plus, la question était grammaticalement incorrecte. (Oui, quand Skip paniquait, il avait tendance à s'embarquer dans des réflexions profondes et utiles de ce genre là.)

« T-tu veux dire, comment je m'appelle ? On m'a-appelle Skip la P-plume, m-mais mes amis me surnommes Skippy. T-tu peux m'appeler Skippy aussi, parce qu'en fait, c'est plus court quand même. Et-et toi euh. J-jean, c'est ça ? Jean comment ? »

A y'est, la machine est lancée. On ne sait pas très bien si c'est pour chasser la peur ou par simple stupidité, mais Skip a tendance à se transformer en moulin à paroles et à taper la discut' avec à peu près n'importe qui, dans n'importe quelle situation, surtout les plus embarrassantes. Il remonta mentalement le fil de la discussion et se rappela du nom que le p'tit ogre avait mentionné par deux fois. Le Téméraire.

« Et c-c'est qui, la Gachette ? » Le regard de Skip s'était illuminé, alors qu'il commençait à comprendre. « I-il a un vaisseau ? V-vous êtes des aventuriers ? D-des p-pirates ? » Son pépé lui avait raconté des tas d'histoires à ce sujet, et il avait vu de vrais pirates, mais jamais aussi jeunes. Les pirates devaient être vieux et euh. grincheux, comme Yvan l'boiteux, son grand-père. Il avait toujours cru que c'était réservé aux grands. Mais si le petit garçon, là (pardon, l'ogre) disait vrai, ça voudrait dire qu'un vaisseau acceptait les enfants dans son équipage, qu'on avait pas besoin d'attendre d'avoir du poil au menton et dans l'caleçon, comme disait pépé, pour écumer le ciel. Un large sourire admiratif s'étala sur la figure du gamin. Il dévisageait l'autre avec intérêt maintenant.

« T-t'es genre, un e-e-explorateur ? T-tu t'es blessé ? A-avec une arme ? I-ils étaient combien ? »

Le truc sympa avec Skip, c'est qu'on avait pas besoin de se forcer beaucoup pour raconter des bobards et se la jouer. Il plaçait lui-même le contexte, y'avait plus qu'à acquiescer en prenant un air de winner. C'est ça qu'est bien avec Skip. Il est très bon public.

[HRP] Voilà, maintenant ils sont deux à dire n'importe quoi xD



Merci Yscar pour l'avatar  :gah:
DC: Yuma Kohanakishi (Alban Mothllek, Uzor)
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Dans la ruelle d'à côté   - Mer 16 Nov 2011 - 13:35

[HJ : 3ème tentative ! Mille excuses pour ce retard qui n'est pas habituelle pour moi. Enfin j'ai tout dit dans mon mp, et désolé pour ce post court après tant d'attente T.T... n'empêche si tu savais xD j'ai écrit 3 versions différentes de la réaction de Jean. Là c'est la version western.]


Jean ramassa un brin de paille et le coinça entre ses dents mal alignées. Il glissa ses mains dans ses poches et prit un air satisfait - comme le faisait si souvent Johnny, mais il avait la classe, lui.
"T'veux connaitre c'que c'est la vie d'un pirate hein ? Un vrai pirate ! De la troupe à Johnny en plus, c'pas rien." Il s'assit sur un vieux tonneau qui contenait autrefois de la bière, odeur à l'appui.
Il se mit alors à lui racontait son aventure des heures précédentes. Bien entendu, à la façon Jean, donc tout aussi enrobé de sucre qu'une pomme d'amour. Il aimait bien, capté l'attention des autres. C'était plutôt rare avec le reste de l'équipage. Johnny. Lui c'était la vedette. Ou encore Isaac. Qui mieux que ce vieux pirate pouvait faire taire une taverne entière en racontant des histoires soit disant vécut il y a fort longtemps ?
"J'en suis pas à ma pr'mière blessure t'sais ! J'parie que t'as jamais été brûlé au 98ème degré toi ? Hein ? AHAHAHA ! Lopette ! Plumette !"

Le chien se mit à lui aboyait dessus. Jean retrouva son calme. En fait, il riait pour rien quand il était nerveux. Il le dirait, ah ça non ! Mais le grand pirate de tout à l'heure lui avait foutu la trouille des citrouilles !
Les pieds de nouveau au sol, le cul empestant la bière, il s'éloigna du tonneau et ajouta :
"J'taime bien toi ! T'mécoutes sans m'interrompre. Jte f'rai p'têtre l'honneur de rencontrer le capt'ain."
Pue le pipi passa alors en mode "guet du Téméraire". Il bomba le torse et sans laisse Skip répondre, il se fit plus formelle.
"Mousse ! Fais moi part de tes faits en piraterie. Nombre d'ennemi tué et nombre de trésor capturé. Compétences, faiblesses, atouts."
Puis en hurlant comme un militaire "Répondez !"

Ouais.... il avait vu faire ça le matin un gardien des réserves de pillages.
avatar
Pirate

On m'appelle Ly Fishbone


Infos Personnage
RANG:  Jean Pue-le-pipi, Skip la Plume
VILLE & APPARTENANCE :  Vanylle
MON AGE :  13 ans
Féminin
MESSAGES : 214
AGE : 39
INSCRIT LE : 12/09/2011
PSEUDO HABITUEL : Alyaa
Joyaux : 196
http://www.ile-joyaux.com/t591-the-airs-be-ours-and-by-the-powers-where-we-will-well-roam http://www.ile-joyaux.com/t230-ly-fishbone
Posté dans Re: Dans la ruelle d'à côté   - Dim 8 Jan 2012 - 14:37

[ HJ : me voilà o/ ]


Ly était en quête d'une bonne âme de passage. Il avait terriblement faim et aucun Pirate n'est bon à quoique ce soit quand il a l'estomac dans les talons.
Il venait de se faire jeter par une vieille, quelques rues plus loin. Dans la pénombre, il l'avait prise pour une inconnue. Elle n'avait même pas l'air vieille, la démarche assurée, le dos droit, bref. Il l'avait abordée en la bousculant "sans faire exprès" - pardon madame, je n'y vois plus très b... Oups.
Ce n'était pas une inconnue. C'était la vieille Bouille, celle qui vivait à deux pas de chez ses parents et qui avait offert son premier reprisage à l'une de ses sœurs.
- P'tit vaurien ! File avant que j'te mett' la pire rouste d'ta vie ! S'ta pauv' mère savait ! Pour sûr que j'dirais rien, j'suis trop bonne mais j'espère qu'c'est la dernièr' fois ! QU'ÇA T'SERVE DE L'ÇON ! avait-elle hurlé pour être sûre qu'il l'entende.
Bien sûr, il avait détalé comme un lapin, sans demander son reste. Mais il avait entendu chaque mot proféré. Il ne retournait pas beaucoup chez sa mère de toute façon mais il n'avait pas envie d'affronter son regard déçu et coupable. Parce que c'était ça le pire finalement. Elle voulait de grandes choses pour lui, avait de grands projets (totalement irréalisables aux yeux de Ly soit dit en passant). Seulement voilà : son but à lui, c'était de devenir Pirate ! Il n'avait pas besoin de prénoms qui "claquent" dans la haute ! La "haute"... Comme si un garçon comme lui pouvait avoir un avenir de riche bourgeois ! Sa mère n'avait jamais eut le sens des réalités ; elle était persuadée que c'était de sa faute si ses enfants n'avaient pas tout ce qu'ils méritaient. Elle se cramponnait à tout ce qu'elle pouvait pour que ses filles ne soient pas des catins mais tout le monde savait que tôt ou tard, elles le deviendraient. Toutes les deux.

Ly ne s'en souciait pas outre mesure. Il avait déjà bien assez à faire avec son ventre à lui. *Grrgl* Et il gargouillait sec, l'animal.
- J'ai la dalle ! grogna-t-il à la ruelle vide dans laquelle il se trouvait... Ah tiens, peut-être pas si vide que ça. Il était sûr d'avoir entendu des voix.
Il se rapprocha à pas de loup et passé le coin, aperçut deux garçons entrain de discuter. Et l'un d'eux, le petit rondouillet, prononça des mots magiques : « Jte f'rai p'têtre l'honneur de rencontrer le capt'ain. »
Un mousse ! C'était inespéré ! Peut-être parviendrait-il enfin à se trouver une place sur un raffiot ! De plus, ce môme semblait avoir une certaine expérience. Ly fut impressionné par son cri. Aussi décida-t-il qu'il fallait tenter sa chance... Mais en douceur ; l'avait pas l'air commode, le gaillard !

Il s'avança doucement dans leur direction mais ne proféra aucun son pour ne pas les interrompre trop brutalement. Le moment viendrait où il pourrait s'intégrer poliment (façon de causer, hein !) à la conversation déjà engagée.


Fiche de présentation ~ Journal de bord


___________________________________________________________________
Doubles Comptes :
Ysoa Taima - Chamane
Celle Qui Entend
Chilali K. - Éclaireuse
Clan Kohanakishi

avatar

On m'appelle Skip la Plume


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Vanylle, pirate solitaire babe ! (... non je rigole. Jeune cartographe cherche désespérément équipage)
MON AGE : 14 balais, m'sieur !
Féminin
MESSAGES : 561
AGE : 28
INSCRIT LE : 07/10/2011
PSEUDO HABITUEL : Skippy
Joyaux : 0
http://www.ile-joyaux.com/t1917-journal-d-un-futur-pirate-petit-mais-puissant http://www.ile-joyaux.com/t266-skippy-le-kangourou-o
Posté dans Re: Dans la ruelle d'à côté   - Mer 8 Fév 2012 - 7:11

[HJ: Voilà, pardon pour le retard >< *a fait plus long pour se rattraper*]

Le p'tit Skippy avait ouvert des yeux gros comme des soucoupes. Ça alors... qui aurait cru que ce gamin mangeur de chiens était un pirate !? Mais non... c'est logique ! Les pirates sont des durs à cuire et ils mènent une vie dure ! C'est pourquoi en cas de famine, ils n'avaient pas peur de manger du chien. Skip soupira, soulagé. Ah bon, ce n'était que ça... Il avait la dalle et en voyant le chien il l'avait immédiatement associé à son repas. Un vieux réflexe de pirate, quoi. Je suis vraiment bête, pourquoi j'ai cru que c'était un ogre ? pensa Skip, vraiment bête.

Le pirate donc, compris qu'il était un grand admirateur de piraterie. Ça oui ! Skip s'y connaissait, en histoires de pirates, son pépé lui en racontait tout le temps. Lui, il n'était peut-être jamais monté sur un vaisseau, mais il n'était pas né de la dernière pluie, ça non ! Il buvait les paroles de Jean comme si c'était le Capitaine Crochet en personne - façon de parler, puisque Skip ne connaissait pas le Capitaine Crochet - en hochant la tête avec ferveur. Et il se retenait d'exprimer tout son admiration. Ah ouais ! Trop cool ! Ce Johnny doit être un grand capitaine ! Ils ont l'air d'avoir vécu pleins de trucs ! Quoi ? Une brûlure au 98e degré ? Mais... ça existe ? J'en ai jamais entendu parler... Ah mais oui !! C'est tellement rare de s'en sortir avec une brûlure du 98e degré que personne n'a survécu assez longtemps pour en parler, c'est pour ça que même mon pépé il est pas au courant ! La vaaaaache ! Il a trop la classe ! Oui, vous avez bien lu, il trouvait que Jean était classe. Enfin... il sentait un peu mauvais, mais c'était pas grave. Quand il éclata de rire en le traitant de plumette, Skip l'imita. Même ça il trouvait cool, parce que... parce qu'on l'avait jamais surnommé comme ça. Ouais, c'était trop drôle !
... non en vrai, il était tellement excité à l'idée d'avoir rencontré un tout jeune pirate, qu'il ne s'était même pas rendu compte qu'il se moquait un peu de lui. Tomy aboya, le ramenant à la réalité. Il était déjà en train d'imaginer les scènes de bataille héroïque que Jean lui avait racontées. Qu'est-ce que ça devait être impressionnant à vivre ! Le genre de truc qui fait de toi un homme, comme disait pépé.

« J'taime bien toi ! T'mécoutes sans m'interrompre. Jte f'rai p'têtre l'honneur de rencontrer le capt'ain. »

Le sourire de Skip s'étira un peu plus, même s'il semblait qu'il soit déjà au maximum. Rencontrer le capitaine ? Lui ? Le petit Skip qu'avait rien d'un pirate, rencontrer le grand... le grand... (c'était quoi son nom, déjà ?) le grand Johnny la Gachette ! C'était trop d'honneur. Et pis ça faisait un peu peur. Ce type devait être super impressionnant... et si Skip n'était pas à la hauteur ? Mais ce n'était pas le moment de se faire des films !

« Mousse ! Fais moi part de tes faits en piraterie. Nombre d'ennemi tué et nombre de trésor capturé. Compétences, faiblesses, atouts. Répondez ! »
« O-oui m'sieur ! » sursauta Skip en esquissant un semblant de salut militaire.

Fallait se tenir droit, arrêter de sourire et regarder au loin comme si tu voyais des choses que les autres voient pas (disait pépé). Donc, Skip se redressa, prit un air sérieux (enfin, le plus possible) et fronça les sourcils pour avoir l'air super, super concentré :

« Skip la Plume, f-futur cartographe ! J-je sais lire et écrire, m'sieur ! J-j'ai tué p-personne mais j-j'ai failli é-écraser le chat de la v-voisine, si ça c-compte... J-je sais p-pas très bien me b-battre (pas du tout) m-mais j'ai dessiné p-pleins de cartes au t-t-trésor et j-je connais par c-cœur la topographie du qu-quartier, m'sieur ! » Fallait juste pas préciser que les cartes, c'est lui qui les avaient inventées. Compétences, faiblesses, atouts... qu'est-ce qu'il avait oublié ? Ah oui. « Com-compétences en fuite, m'sieur ! J-je suis a-agile et j-je cours très vite, m-même que j'ai d-déjà échappé p-p-plusieurs fois de j-justesse aux F-frères l'Embrouille, on dit qu'ce sont l-les voyous les plus ra-rapides du qu-quartier ! Et... et mon chien est un fin limier, m'sieur ! » ajouta-t-il avec un grand respect. Quoi, c'était pas lui le recruteur de Johnny la Gachette ? Pis s'il le trouvait trop nul, il refuserait de lui présenter le capitaine ? Il allait lui demander ce qu'il en pensait, quand Tomy, qui avait passé son temps à renifler aux alentours, releva le museau et aboya vivement. Un intrus ?



Merci Yscar pour l'avatar  :gah:
DC: Yuma Kohanakishi (Alban Mothllek, Uzor)
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Dans la ruelle d'à côté   - Sam 25 Fév 2012 - 11:58

Cartographe ? Ca voulait dire quoi ça ? Aucune idée pour Jean mais.... *trésor* schting ! *cartes* schtiing ! *agile* schtiiing ! *rapide* Schtiiiiiing !
"Frères l'Embrouille !" s'exclama à voix haute le jeune pirate. Il ne comprenait pas tout, surtout que le dénommé Skip parlait aussi bien qu'une turbine mal vissée. Toutefois, il semblait être un probable potentiel futur membre d'équipage utile à la troupe. Pis en cas de période dures, ils pourraient manger le chien. D'ailleurs, qu'est-ce qu'il venait de renifler celui là ?

Jean plissa les yeux comme un renard et avança aussi furtivement qu'un éléphant boueux le pouvait vers l'angle du bâtiment. Il se plaqua contre le mur, dans l'ombre, et rentra sa bedaine, prit un air méchant et alors qu'il s'apprêtait à bondir de sa cachette pour effrayer l'intrus - chose qu'en temps normal il aurait ordonné de faire (enfin, en temps normal dès qu'il aura un subalterne) et donc que cette fois là notre vigoureux pirate s'efforça d'accomplir afin de renforcer sa crédibilité face au jeune probable potentiel futur mousse /prise de respiration/ à ce moment là un craquement non identifié se rapprochant drôlement du frottement d'une allumette contre la pierre avertit Jean Pue-le-pipi d'un danger imminent.
Il sauta sur Skip poids plume en hurlant "A couveeeeeeeeeeeeeeeeeeert !"

Bien entendu, le petit craquement de bois avait seulement trahit l'approche d'un nouvel auditeur...
avatar
Pirate

On m'appelle Ly Fishbone


Infos Personnage
RANG:  Jean Pue-le-pipi, Skip la Plume
VILLE & APPARTENANCE :  Vanylle
MON AGE :  13 ans
Féminin
MESSAGES : 214
AGE : 39
INSCRIT LE : 12/09/2011
PSEUDO HABITUEL : Alyaa
Joyaux : 196
http://www.ile-joyaux.com/t591-the-airs-be-ours-and-by-the-powers-where-we-will-well-roam http://www.ile-joyaux.com/t230-ly-fishbone
Posté dans Re: Dans la ruelle d'à côté   - Lun 19 Mar 2012 - 8:21

[HJ Pardon pour tout ce retard >< En plus je fais super court, mais c'est pour favoriser le dialogue **]

Surpris par le cri du petit rouquin, Ly se jeta à terre comme les deux autres, persuadé qu'en pirate aguéri, le garçon avait repéré un danger mortel. Allongé sur le pavé humide et froid, les mains rassemblées sur la tête, il se demanda si sa chance l'avait soudainement abandonné alors qu'il était sur le point de faire la rencontre de sa vie (on ne dira pas trop fort que chaque rencontre avec un pirate est pour lui la « rencontre de sa vie »... 'voyez c'que j'veux dire, hein). Il voulait tellement faire partie d'un équipage qu'il était prêt à affronter n'importe quelle épreuve. Ou presque. Encore fallait-il savoir de quelle épreuve il s'agissait. Ly n'était pas courageux au point de se jeter dans le vide à pieds joints.
Il attendit donc le verdict avec une appréhension grandissante.
Mais rien ne vint.
Au bout de quelques instants (ce n'est pas la patience qui le caractérise le plus), Ly releva le menton et jeta un œil aux deux autres puis des deux côtés de la ruelle. Complètement déserte, la ruelle.
- Y a quoi ? murmura-t-il alors, à la fois curieux et effrayé de connaître ce danger qui restait hors de portée de ses sens.


Fiche de présentation ~ Journal de bord


___________________________________________________________________
Doubles Comptes :
Ysoa Taima - Chamane
Celle Qui Entend
Chilali K. - Éclaireuse
Clan Kohanakishi

avatar

On m'appelle Skip la Plume


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Vanylle, pirate solitaire babe ! (... non je rigole. Jeune cartographe cherche désespérément équipage)
MON AGE : 14 balais, m'sieur !
Féminin
MESSAGES : 561
AGE : 28
INSCRIT LE : 07/10/2011
PSEUDO HABITUEL : Skippy
Joyaux : 0
http://www.ile-joyaux.com/t1917-journal-d-un-futur-pirate-petit-mais-puissant http://www.ile-joyaux.com/t266-skippy-le-kangourou-o
Posté dans Re: Dans la ruelle d'à côté   - Jeu 5 Avr 2012 - 7:35

Skip était tout fier d'énumérer ses compétences, notamment ses qualités physiques, parce qu'il fallait dire qu'il n'en avait pas beaucoup. Alors la fuite, c'était un peu sa fierté. Même si on vous dira que c'est un truc de lâches. Skip n'écoutait que son pépé, et son pépé lui disait que dans son cas "vaut mieux prendre tes jambes à son cou, plutôt qu'se retrouver avec une en moins, comme moi !". Alors voilà, Skip était doué pour fuir, il avait de bons réflexes. Sauf que... non en fait. Il était encore super concentré dans son garde-à-vous, pas bouger, dos droit, regard au loin qui-fait-sérieux et sourcils froncés pour-faire-concentré, lorsque Tomy détecta quelque chose. Immédiatement, Jean le-recruteur-de-Johnny-la-Gachette se faufila jusqu'à l'angle du mur, souple comme le ninja et vif comme l'éclair, et c'est tout aussi vivement qu'il se jeta sur lui pour le plaquer à terre dans un grand cri. Inutile de préciser que Skip était encore debout le dos droit à se demander s'il pouvait défroncer les sourcils ou si la situation exigeait qu'il se montre méfiant. Mais comme il savait à peine ce que voulait dire méfiant, ben il était là à afficher un air un peu benêt, et la seconde d'après il n'était plus là. Ne restait qu'une jambe de ce côté là, une autre là et ici un bras, qui tentait maladroitement de s'extirper de sous la masse de Jean. Enfin, sa tête émergea et il ouvrit la bouche pour crier. Enfin on supposait qu'il voulait crier. Au lieu de ça, un tout petit « ... pff ! » en sortit, comme un ballon qui se dégonfle. Enfin un petit ballon, hein. Il avait de petits poumons Skip, même que c'était tout ce qui lui restait d'air à l'intérieur qu'il venait de lâcher.

Pour la vivacité, l'agilité et les réflexes de la mort qui tue, on repassera. Skip releva le nez et regarda autour de lui d'un air hébété. Ok, il venait de flinguer sa chance d'être embauché sur un navire, mais peut-être qu'il pouvait sauver sa peau pour retenter le coup quand il se serait entraîné à fuir. Tomy tournait en rond autour d'eux, d'ailleurs ils étaient maintenant trois à terre. Skip mit quelques secondes à comprendre que le garçon qui était là n'était pas là avant (...voilà).

« F-f-f-fais g-g-ga-affe y-y-y'a un-un e-e-em-en-ennemi ! » (Oui alors... le temps qu'il le prévienne, ils avaient le temps de se faire tuer trois fois. Mettez ça sur le compte du stress ou sur le fait qu'il avait de la peine à respirer, comme vous voulez.) « ... je crois », ajouta-t-il après avoir repris sa respiration.

Il se démena un peu pour s'extirper de sous Jean afin de se tourner complètement vers lui :

« Qu-qu'ess-est-ce qu-qu-qu'il s-s-se p-p-pa-a... Y'a qu-quoi ? »

Au moins il avait compris qu'ils n'avaient pas le temps pour la parlotte. L'heure était grave, ils étaient peut-être encerclés ! L'agitation de Tomy lui faisait craindre un grand nombre d'ennemis, sûrement tapis dans l'ombre, que seul le flair aiguisé du chien savait détecter !
... ou alors, il était juste inquiet parce que son maître ressemblait à une crêpe.



Merci Yscar pour l'avatar  :gah:
DC: Yuma Kohanakishi (Alban Mothllek, Uzor)
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Dans la ruelle d'à côté   - Lun 9 Avr 2012 - 11:22

Ses rondeurs avaient amortis sa chute, plus que le corps frêle de Skip qui lui donnait tout juste l'impression d'avoir une carotte qui appuyait sur son sternum. Telle une bête à l’affût, Jean redressa la tête, le nez flairant l'air comme Tomy. Les oreilles encore bouchées d'une explosion qui n'avait pas eu lieu, il n'entendit pas les remarques désobligeante et inutile des deux autres. Il se releva avec plus de souplesse que ne laisser présager son poids apparent, puis repéra bomb man. Il franchit la distance qui les séparait, bomba autant que le torse que la bedaine et plongea son regard d'Appolon dans les yeux de la crevette qui se relevait tout juste.

"MOUSSE ! T'es qui et t'as entendu quoi ? Fais gaffe à c'que tu dis mon gars, quand tu t'adresses à moi t'adresse au cap'taine Johnny en personne et tout l'équipage du Téméraire !" Il se pencha un peu plus sur le minus, qui était sûrement plus âgé que notre bon Jean, mais vraiment petit. Un bruit derrière lui attira son attention, et il leva sa main à quelques millimètres de la bouche de bomb man pour lui intimer le silence, le temps d'annoncer avec un sourire qui révéla un reste de choupéteur entre ses dents : "SKIP la crêpe ! C'le moment d'faire tes preuves avant d'parler au cap'taine. S'il tente de s'enfuir, fit il en tournant son gros pouce dans le direction de Ly qui attendait toujours de parler, tu réitères le plaquage que je viens t'montrer. PARCE QUE OUI ! Je savais bien qu'y avait pas d'bombe. M'prenez pour un bleu les bleus ? HAHAHAHAHA"

Il reporta son attention sur le nouvel arrivé.

[HJ : j'ai trop rit à vos posts !!! ]
avatar
Pirate

On m'appelle Ly Fishbone


Infos Personnage
RANG:  Jean Pue-le-pipi, Skip la Plume
VILLE & APPARTENANCE :  Vanylle
MON AGE :  13 ans
Féminin
MESSAGES : 214
AGE : 39
INSCRIT LE : 12/09/2011
PSEUDO HABITUEL : Alyaa
Joyaux : 196
http://www.ile-joyaux.com/t591-the-airs-be-ours-and-by-the-powers-where-we-will-well-roam http://www.ile-joyaux.com/t230-ly-fishbone
Posté dans Re: Dans la ruelle d'à côté   - Lun 9 Avr 2012 - 16:48

Johnny ? Le téméraire ? Ly en avait appris bien plus en trois secondes et une question qu'en trois minutes d'écoute discrète un peu plus tôt. Mais ça ne fit même pas tilt dans son esprit. Ce qui fit tilt en revanche, c'est que s'il se débrouillait bien, il aurait peut-être une chance d'intégrer ENFIN un équipage digne de ce nom. Il lui tardait de rencontrer ce Johnny en chair et en os. Et de voir ce fameux Téméraire dont le nom lui emplissait déjà la tête de fabuleuses images d'aventures ! Un rêve tout éveillé... °°

Il loucha sur le gros doigt du ptit pirate - qui l'impressionnait beaucoup, il devait bien l'admettre. Il avait complètement gobé le coup du danger imminent et ne doutait pas un seul instant que son interlocuteur avait voulu le tester. Il était sûr aussi que le garçon avait compris que quelqu'un les écoutait et avait tout prévu - à commencer par l'effet du plongeon.
Ce qui était plus embêtant pour Ly, là tout de suite, c'est qu'il n'avait jamais voulu espionner qui que ce soit avec de mauvaises intentions. Peu sûr de lui (pour une fois), il attendit que l'autre ait fini de rire et tenta une première réponse :
« Heu, j'm'appelle Ly mais tout l'monde m'appelle Fishbone. »
Il se mordit l'intérieur de la joue. Pourquoi avoir dit un truc pareil ? Il détestait qu'on se moque de sa petite taille et voilà qu'il balançait direct ce surnom ridicule. Etait-il devenu stupide, tout à coup ? Il poursuivit très vite, en espérant que le pirate n'y ferait pas attention :
« J'ai pas entendu grand chose, j'vous jure ! » (Vaut mieux vouvoyer un futur supérieur, pas vrai ? Pour se faire bien voir et tout.) Vous avez parlé d'Capitaine et moi, j'cherche un équipage.
Plein d'une confiance renouvelée, il pointa son pouce sur sa poitrine, se rappelant ce que le garçon avait demandé à Skip la Crêpe derrière lui avant le "test". Il ajouta donc très vite :
« J'ai jamais tué personne mais la piraterie, ça m'connaît ! Et j'ai d'jà volé des tas d'trucs ! »
Il hésita sous l'œil inquisiteur du rouquin. C'est là qu'on reconnait les vrais pirates ; à la lueur qui passe dans leurs yeux. Ly était tellement fébrile à l'idée de rejoindre un équipage - un vrai ! - que rien qu'à regarder le rouquin, il lui semblait avoir une dague calée sur la carotide.
« Je... Je cours vite, je mange pas beaucoup et, et... et... »
Ly était si tendu qu'une grosse goutte de sueur perla sur son front et roula le long de sa tempe. Il déglutit et, incapable d'en dire plus, attendit une réaction à sa pénible tentative...


[HJ J'ai trop ri aussi XD L'est super fun ce RP !]


Fiche de présentation ~ Journal de bord


___________________________________________________________________
Doubles Comptes :
Ysoa Taima - Chamane
Celle Qui Entend
Chilali K. - Éclaireuse
Clan Kohanakishi

avatar

On m'appelle Skip la Plume


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Vanylle, pirate solitaire babe ! (... non je rigole. Jeune cartographe cherche désespérément équipage)
MON AGE : 14 balais, m'sieur !
Féminin
MESSAGES : 561
AGE : 28
INSCRIT LE : 07/10/2011
PSEUDO HABITUEL : Skippy
Joyaux : 0
http://www.ile-joyaux.com/t1917-journal-d-un-futur-pirate-petit-mais-puissant http://www.ile-joyaux.com/t266-skippy-le-kangourou-o
Posté dans Re: Dans la ruelle d'à côté   - Mer 5 Sep 2012 - 7:52

Spoiler:
 

Skip se redressa tant bien que mal, heureusement que Jean ne le voyait pas, parce que c'était pas bon pour son image. Mais quand ce dernier s'adressa à l'inconnu, Skippy retrouva immédiatement ses réflexes de peut-être-futur-membre-de-l'équipage-de-Johnny-la-Gachette. C'était pas le moment de faiblir, matelot ! Il fallait faire bonne figure. Ça ne l'empêcha pas de sursauter quand Jean s'adressa directement à lui.

« O-oui chef ! » s'écria-t-il en serrant les poings et en se penchant légèrement en avant, comme quand il improvisait une course avec Ortie pour savoir qui arriverait le premier à la maison et qui serait privé de dessert.

Jean était vachement malin quand même, et il avait un charisme de malade, se disait Skip. C'est pas qu'il était vachement impressionnable, mais quand même ! Il maîtrisait parfaitement la situation, ça se voyait ! Et il était capable de se servir de tout ce qu'il avait sous la main pour garder le contrôle (du genre, Skip lui même). Lorsque le nouveau venu se présenta, Skip fut tenté de le saluer, parce que c'est ce qu'on faisait quand quelqu'un se présentait, et aussi parce qu'il avait pas l'air méchant, mais il se rappela de ses ordres et resta coi. Il fixa même le dénommé Ly avec une attention redoublée. IL ÉTAIT AU TAQUET.

« Oh, t-t-tu veux d-dev'nir p-p-pirate t-t-toi aussi ? » s'exclama-t-il avec un grand sourire.

OU PAS.
Se rendant compte de son erreur, il jeta un regard d'excuse à Jean :

« P-pardon ch-chef. J'suis au t-t-taquet, chef ! »

Il ne savait même pas pourquoi il l'appelait chef, en fait. Il reporta son attention sur Fishbone, mais les regards qu'il lançait de temps à autre à Jean ressemblaient fortement à ceux que son chien lançait à pépé Yvan quand il grignotait un bout d'os. Prenez-le, m'sieur le recruteur de Johnny la Gachette ! Et prenez-moi aussi...



Merci Yscar pour l'avatar  :gah:
DC: Yuma Kohanakishi (Alban Mothllek, Uzor)
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Dans la ruelle d'à côté   - Dim 16 Sep 2012 - 16:07

Jean était aux anges, même s'il tâchait d'afficher un air de méchant pirate borgne aux dents cassés et au pied droit manquant. Il cracha par terre, pour renforcer l'image, même s'il se rata un peu. Peu importait, il avait avec lui deux recrues potentielles et ça, ça allait lui donner le bon rôle auprès du capt'ain ! Il savourait déjà sa petite victoire, lui, suivit de braves et fiers matelots près à donner leur vie pour le Téméraire, il bomberait le torse, l’œil alerte et pétillant, puis Johnny poserait sa main sur son épaule, d'un air solennel. Le capt'ain aurait pas besoin de parler, ça serait tout dans le regard qu'ils échangeraient. Et puis, comme dans les histoires d'Isaac, il lui offrirait son propre blaster et le nommerait non plus second du second, mais juste "second" !
Jean sortit de ses rêveries. Il avait pas vraiment tout écouter de qui était sorti de la bouche de fishbone, mais ça sonnait bien, alors ça lui allait.

"SKIP !" brailla-t-il en se retournant vivement. Le jeune Skip attendit les ordres qui ne vinrent pas. Jean avait juste crié par réflexe. Aussi, pour se donner contenance, il poussa le potentiel futur membre sur le côté avec rudesse et tournant ainsi le dos aux deux autres, il farfouilla dans ses poches. Enfin, il trouva ce qu'il cherchait : deux papiers de bonbons, un bleu et un violet.
"Approchez, en rang ! "
Ils s'exécutèrent aussitôt. Leur motivation plaisait au jeune guet.
"VOICI.... vos badges d'apprenti !" Il agita les deux bouts de papier. "Fixez les à vot'chemise et perdez les pas. Avec ça, tout le monde saura que vous êtes p'têtes des futurs membres sous les ordres du grand et terrible Johnny la Gachette. Et moi, j'vais vous donner une mission de test."
Il tendit les deux papiers pour que les deux auditeurs fascinés s'en emparent et tâchent de le fixer.
"Mais tout d'abord, vous d'vez jurer sur vot'vie que vous direz rien de ce que vous aurez pu apprendre pendant ce test. Si vous réussisez, j'vous conduis au capt'ain pour l'vrai entretien."
Jean eu comme un éclair dans ses yeux, une lueur effrayante, qui laissait présager que le pire restait à venir...


Spoiler:
 
avatar
Pirate

On m'appelle Ly Fishbone


Infos Personnage
RANG:  Jean Pue-le-pipi, Skip la Plume
VILLE & APPARTENANCE :  Vanylle
MON AGE :  13 ans
Féminin
MESSAGES : 214
AGE : 39
INSCRIT LE : 12/09/2011
PSEUDO HABITUEL : Alyaa
Joyaux : 196
http://www.ile-joyaux.com/t591-the-airs-be-ours-and-by-the-powers-where-we-will-well-roam http://www.ile-joyaux.com/t230-ly-fishbone
Posté dans Re: Dans la ruelle d'à côté   - Mar 16 Oct 2012 - 5:44

« Juré m’sieur ! » s’empressa de répondre Ly.
Et pour une fois, il pensait vraiment ce qu’il disait. Il avait trop envie de faire partie d’un équipage pour mentir par habitude. Il était très concentré.
Il saisit le papier bleu, le regarda un instant, fasciné. Pour dire la vérité, il avait tout de même un petit doute sur ce truc-là. Il n’avait jamais entendu nulle part qu’un emballage de bonbon vous assurait une place sur un rafiot (quel que soit le rafiot). Mais peut-être était-ce une tradition de ce Johnny la Gachette. Après tout, il n’avait jamais entendu parler de ce dernier. Les pirates vantaient généralement leurs exploits et les pirates « inconnus » étaient les plus mauvais et les plus insignifiants. Mais il y en avait quelques uns qui au contraire, taisaient leurs aventures par prudence. Ils étaient peu nombreux mais Ly connaissait leur existence. Johnny était sûrement l’un d’eux. Par conséquent, c’était sûrement l’un des plus grand pirates de Vanylle.
Et Ly était tombé sur son second.
Et il allait peut-être être recruté !!!
Sans plus réfléchir à la question, il passa fièrement l’emballage dans une des boutonnières vides de sa chemise et leva le menton.
« Paré, m’sieur ! » dit-il, raide comme un piqué.


Fiche de présentation ~ Journal de bord


___________________________________________________________________
Doubles Comptes :
Ysoa Taima - Chamane
Celle Qui Entend
Chilali K. - Éclaireuse
Clan Kohanakishi

avatar

On m'appelle Skip la Plume


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Vanylle, pirate solitaire babe ! (... non je rigole. Jeune cartographe cherche désespérément équipage)
MON AGE : 14 balais, m'sieur !
Féminin
MESSAGES : 561
AGE : 28
INSCRIT LE : 07/10/2011
PSEUDO HABITUEL : Skippy
Joyaux : 0
http://www.ile-joyaux.com/t1917-journal-d-un-futur-pirate-petit-mais-puissant http://www.ile-joyaux.com/t266-skippy-le-kangourou-o
Posté dans Re: Dans la ruelle d'à côté   - Dim 21 Oct 2012 - 12:59

Jean et Ly n'étaient pas les seuls à rêver d'un avenir meilleur, évidemment ! Skip voyait déjà se profiler devant lui les cartes secrètes et les îles perdues et les trésors cachés et les... il sursauta quand Jean cria son nom et se redressa, raide comme un piquet. Il aurait fait honneur à la Milice. Malheureusement pour eux, c'était dans la piraterie que Skip la Plume se lançait ! Ça va roxxer du draoma ! Ou pas hein, mais ça fait toujours un membre en moins chez les Miliciens. Skip se mit en rang aux côtés de Ly, à la fois fier et nerveux devant son peut-être futur nouveau supérieur. Apparemment, il allait se passer quelque chose d'important. Quelque chose de crucial. Un événement qui allait tout changer. Un... une sorte de rite de passage. Apparemment. Skip fronça les sourcils en identifiant les papiers de bonbons froissés. Et puis il comprit. Et son regard s'illumina. (À nouveau.) Mais bien sûr ! Des papiers de bonbons, c'était discret. Seul un œil avisé pouvait deviner qu'il s'agissait d'un signe d'appartenance à l'équipage du grand Johnny la Gachette ! Qu'est-ce qu'il était intelligent, ce Jean. Johnny devait être encore plus impressionnant.

Skip prit le papier violet et l'épingla fièrement sur son cœur ! Enfin... c'est ce qu'il aurait aimé dire, mais c'était un emballage de bonbon, pas une broche, alors il galéra un peu pour la coincer entre deux boutons de son gilet - il n'avait pas de boutonnière. Cela fait, il reporta son attention sur ses deux futurs potentiels coéquipiers. Il fixait Jean avec admiration et respect, et Ly avec fierté, se disant que peut-être ils réussiraient leur mission et deviendraient pirates sur le même navire, ce qui était quand même super classe, quand on y pensait. Dire que tout cela avait commencé parce que Tomy s'était échappé...

« C-c'est juré ! J-je dirai j-j-jamais rien, m-m-même s-s-sous la to-to-torture ! »

Skip n'en savait rien, mais Pépé disait toujours "c'est c'que les gars courageux disent toujours avant d'mourir. Courageux, ça veut aussi dire stupide", alors il voulait prouver sa bonne volonté, quoi.

« J-j'suis aussi p-p-prêt pour la mi-mission, chef ! »

À ses côtés, Tomy aboya comme pour confirmer. Skip se sentit un peu rassuré. Non parce que quand même, ça faisait un petit peu peur, cette histoire de mission. Qui sait quelle épreuve le recruteur de Johnny la Gachette leur avait préparé...

Spoiler:
 



Merci Yscar pour l'avatar  :gah:
DC: Yuma Kohanakishi (Alban Mothllek, Uzor)
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Dans la ruelle d'à côté   - Dim 28 Oct 2012 - 14:32

Une fois les serments faits, le guet du Téméraire se décida à passer aux choses sérieuses. Ce matin là, son cher cap'tain lui avait confié une tâche peu enviable. S'infiltrer dans l'atelier de mécanique de Dent d'Or l'Huileux afin d'y "emprunter pour une durée indéterminée" un cycle de trois roues pour le système d'alimentation du vaisseau. Quelques semaines plus tôt, Johnny, Planche-à-pain et lui même avait fait la découverte sensationnelle d'une épave rouillée toujours équipée de son moteur d'origine ! Il n'en avait pas fallut plus au grand cap'taine pour s'auto proclamer propriétaire du vaisseau abandonné. Depuis ce jour, la môme et le morveux le lustraient à l'aide de pailles de fer et chiffons crasseux pendant que la Gachette restaurait la micro salle de machines. Le Téméraire n'était pas très imposant, mais il avait de la gueule, et ça suffisait à l'équipage. Cependant, malgré tout l'amour que portait Jean à sa maison volante, affronté le vieux mécano ne l'enchantait guère. L'arrivée de Skip et Fishbone tombait à pic ! S'ils réussissaient, le petit pirate les présenterait vraiment à Johnny, tout en s'attribuant la réussite de la mission. Évidemment.
Enorgueillit par son génie, Pue-le-pipi sonda une dernière fois le visage de ses recrues en se passant distraitement le bout de sa langue sur sa lèvre supérieure. Il trouvait que ça lui donnait l'air penseur, l'air de ceux qui réfléchissent à quelque chose que personne d'autre sur l'île pouvait résoudre. Un bon air quoi.
"Pour r'joindre l'équipage du fabuleux Johnny la Gachette et avoir l'honneur d'monter à bord du merveilleux Téméraire... vous allez d'voir trouver un cycle d'trois tours chez Dent d'Or l'Huileux ! ET ATTENTION ! Pas n'importe l'quel hein ! L'plus beau qu'il veut le cap'tain, sinon... il mima une couteau lui tranchant la gorge de son pouce, COUIC ! Zigouillé ! L'aime pas bien qu'on s'moque de lui le cap'tain."

Il admira un instant les visages blêmes des deux autres puis d'un geste pompeux se fraya passage entre eux pour s'extirper du corridor sombre et retrouver la rue principale. Il resta tout de fois à l'abri des rares passants derrière un tonneau. L'avenue était bordée de chaumières dépareillées d'où s'échappaient des fumées aux odeurs plus ou moins appétissantes, des cris de bambins avec les soupirs de mères exaspérées. A l'arrière de certaines se trouvaient de petites basses-cours peuplées de volatiles bruyants qui finiraient dans la casserole avant la fin du mois si on ne les avait pas volés avant. A l'Est, l'avenue donnait vers les entrepôts privés qui jouxtaient le spatioport pirate. A l'Ouest, on rejoignait l'arrière "ville" : les étales et commerces qui ne méritaient pas vraiment ce nom, délaissés par l'activité grouillante du marché noir de Vanylle. De leur cachette, les trois gamins pouvaient très bien entendre les bruits de tôles froissées et pétarades douteuses de vieux engins qui résonnaient dans le garage de l'Huileux. Il était pas bien cosy au départ, mais au vue du bazar amassé, on pouvait pas dire qu'il soit bien grand non plus. Une vrai caverne aux trésors pour qui savaient faire la différence entre une pompe à ithylium et un amortisseur d'atterrissage.
En tant que futurs pirates, Ly et Skip devaient pouvoir rapporter leur premier butin à leur futur cap'tain !

"C'est quand vous voulez ! Moi, j'me posterai sur le toit en face pour vous observer avec ma longue vue."
Il se félicita d'avoir chaparder l'objet à Planche-à-pain le matin en même temps que son déjeuner, alors qu'elle se vidait la vessie.
avatar
Pirate

On m'appelle Ly Fishbone


Infos Personnage
RANG:  Jean Pue-le-pipi, Skip la Plume
VILLE & APPARTENANCE :  Vanylle
MON AGE :  13 ans
Féminin
MESSAGES : 214
AGE : 39
INSCRIT LE : 12/09/2011
PSEUDO HABITUEL : Alyaa
Joyaux : 196
http://www.ile-joyaux.com/t591-the-airs-be-ours-and-by-the-powers-where-we-will-well-roam http://www.ile-joyaux.com/t230-ly-fishbone
Posté dans Re: Dans la ruelle d'à côté   - Dim 4 Nov 2012 - 16:01

Dent d’Or l’Huileux. Rien que ça.
Ly avait déjà entendu parler du bonhomme. On le disait doté d’une dextérité incroyable pour tout ce qui avait trait à la mécanique. Mais ce n’était pas la rumeur qui avait le plus retenue l’attention du garçon de douze ans qu’il était. Certaines langues (bonnes ou mauvaises, c’est à chacun de se faire son opinion après tout) disaient que l’Huileux avait des mœurs particulières. Malgré son surnom, c’était un type très... propre. Certes ses mains étaient couvertes d’huile de moteur, de vidange et que sais-je encore, lorsqu’il travaillait dans son garage. Mais d’aucun disait que lorsqu’on le croisait à l’extérieur (l’occasion était rare), il n’y avait pas plus propre que lui dans tout Vanylle. Et ne c’était pas peu dire ! D’ailleurs, étant donné cette propension à prendre des bains, la rumeur était allée jusqu’à dire que Dent d’Or l’Huileux préférait la compagnie des hommes à celles de femmes. Ly ne voyait pas le rapport mais l’idée le faisait toujours rire.
Il ricana dans sa barbe (qu’il n’aurait pas avant longtemps) et chassa bien vite cette image de sa tête. Pour l’heure, ce qu’il fallait retenir, c’est que l’homme chérissait les trésors de son garage comme un chien famélique s’accroche à son os. Ce ne serait pas facile de lui tirer quelque chose sans qu’il ne le voie. Et puis d’ailleurs, Ly n’était même pas sûre de savoir reconnaître un cycle de trois tours. Alors choisir le plus beau…
Mais l’ombre du Téméraire avait déjà envahi son esprit au point de masquer tous les dangers de l’entreprise. Il était prêt à tout. Même à se faire prendre la main dans le sac par Dent d’Or l’Huileux. S’il réussissait, il serait pirate ! De cela, il ne doutait pas.
Il hocha la tête en regardant Jean droit dans les yeux avec beaucoup plus d’aplomb qu’il n’en avait réellement. Il n’avouerait jamais à personne, même lorsqu’il aurait une barbe blanche, qu’il était mort de trouille.
« Aye aye, M’sieur ! Mission acceptée, M’sieur ! On va lui trouver le plus beau cycle jamais vu au Cap’tain, M’sieur ! »
Il zieuta en direction du garage puis se tourna vers Skip, priant très fort pour que son comparse sache lui aussi à quoi ressemblait un cycle de trois tours. Il ne serait pas trop de deux pour déterminer, dans tout le fatras, lequel de ces précieux mécanismes était celui qui devait finir dans le ventre de l’indispensable Téméraire… Indispensable pour leur avenir. Mais a-t-on vraiment besoin de le préciser ?


Fiche de présentation ~ Journal de bord


___________________________________________________________________
Doubles Comptes :
Ysoa Taima - Chamane
Celle Qui Entend
Chilali K. - Éclaireuse
Clan Kohanakishi

avatar

On m'appelle Skip la Plume


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Vanylle, pirate solitaire babe ! (... non je rigole. Jeune cartographe cherche désespérément équipage)
MON AGE : 14 balais, m'sieur !
Féminin
MESSAGES : 561
AGE : 28
INSCRIT LE : 07/10/2011
PSEUDO HABITUEL : Skippy
Joyaux : 0
http://www.ile-joyaux.com/t1917-journal-d-un-futur-pirate-petit-mais-puissant http://www.ile-joyaux.com/t266-skippy-le-kangourou-o
Posté dans Re: Dans la ruelle d'à côté   - Jeu 8 Nov 2012 - 10:04

Skip ne savait absolument pas ce qu'était un cycle de trois tours. Par contre, il avait entendu parler de l'Huileux, et ça lui plaisait pas trop, tout ça. Pépé disait que la Dent d'Or, ben c'était pas un type fréquentable. Il crachait toujours après avoir dit ça, et Skip savait que quand son pépé crachait sur le sol après avoir parlé de quelqu'un, c'est que ce quelqu'un, il l'aimait pas bien.
Mais il n'était pas question de se défiler ! La présence de Ly à ses côtés le rassura un peu, et sa détermination renforça la sienne.

« C-c'est p-p-parti ! »

Il fronça les sourcils pour avoir l'air aussi téméraire que le vaisseau qu'il souhaitait rejoindre, et pour se donner du courage, un peu. En croisant le regard de son peut-être-futur-coéquipier, Skip se demanda s'il savait ce qu'était un cycle à trois roues. Euh. À trois tours. De trois tours. Le truc qu'ils cherchaient, quoi. Avec un espoir naïf, il se disait qu'ils trouveraient bien une fois là-bas. Une petite voix lui rappela que le garage de Dent d'Or l'Huileux était rempli de tout un fourbi métallique, plein d'huile de moteur aussi graisseux que l'nom du propriétaire. Bizarrement, cette voix avait les accents de celle de pépé. Fais gaffe à toi, l'morveux ! qu'elle disait. L'Huileux l'aime pas bien qu'on vienne fourrer son p'tit nez plein d'taches de rousseur dans ses affaires. La question était : Skip avait-il plus peur de l'Huileux que de son peut-être futur Capitaine ?
Non. Cette question était stupide. Ce dont Skip avait le plus peur, c'était de son pépé. Ou plutôt, de la réaction de celui-ci. Il savait qu'Yvan l'Boiteux aimait pas qu'il traîne avec les pirates. Mais il savait aussi qu'il aimait pas les poules mouillées. Et Skip n'était pas une poule, et l'était pas mouillé.
C'était décidé.

« J-j'connais un p-p-p... » Skip inspira à fond pour se calmer. Depuis le début de la soirée, ses bégaiements devenaient presque incontrôlables. Il se rappela de ce qu'Ortie lui disait. Inspire. Expire. Inspire. Parle. « Un-un passage. D-d-derrière le garage, y'a un espèce de débarras où D-dent d'Or l'Huileux bazarde les pièces qu'il veut plus. P-peut-être qu'on trouvera déjà ce qu'on cherche là-bas » , proposa-t-il.

Johnny la Gachette voulait un beau cycle, mais on ne savait jamais. Des fois, on jetait des choses sans les voir. Pépé disait toujours qu'on trouvait des perles même dans un tas d'boue. Skip n'était pas sûr de comprendre la métaphore, alors il la prenait au premier degré.
Fort de son expérience de cartographe, il guida Ly pour faire le tour de l'entrepôt. Il n'y avait jamais mis lui-même les pieds, mais à force de discuter avec les gens, il avait fini par se faire une idée à peu près exacte de la ville. Il en avait même fait une carte, pour pas oublier. Il ne l'avait pas sur lui en ce moment-même, mais le quartier ouest et son arrière-ville étaient les derniers que Skip avait encrés, alors il s'en souvenait encore pas mal. C'est même à cette occasion que son pépé lui avait parlé de l'Huileux.

« C-c'est dans la ruelle de derrière » , expliqua-t-il tandis qu'ils s'approchaient dangereusement de l'entrée du bâtiment.

On entendait le propriétaire s'activer à l'intérieur, malgré l'heure avancée de la nuit. Près d'eux, Tomy renifla. Skip lui fit signe de les suivre et se colla dos au mur. Il longea la bâtisse, tel un espion à l'affût.

« Y-y'a une entrée secrète quelque part derrière ce tas de ferraille » , chuchota Skip. « P-par où on commence ? » Et la question essentielle : « T-tu sais ce qu'on cherche ? »

Spoiler:
 



Merci Yscar pour l'avatar  :gah:
DC: Yuma Kohanakishi (Alban Mothllek, Uzor)
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Dans la ruelle d'à côté   - Lun 3 Déc 2012 - 22:52

    Il se tenait – debout – sur le tas de ferraille comme s'il s'était agit d'un trône. Oh! Il s'était dit qu'assis, il aurait eut l'air encore plus menaçant; inébranlable devant le danger, danger qui, puisqu'il ne semblait point en avoir peur, ne devait pas en être un pour lui. Mais, bien que la chose en jetait vraiment en théorie, il en avait été tout autre lorsqu'au moment de la pratique, il s'était planté ce qui, de près comme de loin, ressemblait à un écrou fendu dans la fesse droite : il s'était relevé en sursaut et avait eu peur que ses chausses déchirent lorsqu'il en avait retiré la pièce de ferraille. Bon! Autant pour son royal siège de fer rouillé : debout, ça ferait l'affaire, et il bénéficiait toujours de l'effet de surprise, pour prendre ces deux petits rats d'égouts la main dans le sac! D'ailleurs, ils ne semblaient pas encore s’être rendus compte de sa présence, alors qu'il était perché presque juste au-dessus d'eux. Pfeuh! C'est qu'il était vraiment doué en camouflage, en fait : dressé là avec sa chemise blanche – ...jaune. Chemise qui reflétait l'immaculée lumière de la lune, lune dans laquelle sa silhouette, toute noire, se dessinait, alors que ses cheveux blonds flottaient au vent dans la lueur du soleil couchant, encadrant ses yeux bleus brillant de malice, son sourire aux dents blanches étincelant à en faire pleurer leurs yeux … en tout cas, dans son imagination, ça se passait comme ça! Lorsqu'il les entendit projeter de s'infiltrer dans le garade de Dent d'or l'Huileur, Saltimbanque se mit à frétiller comme un jeune chien fou. Voilà, voilà, il les tenait!

    « L'Huileux, il me récompensera bien si je lui dis qu'une bande de morveux en veut à ses affaires, vous croyez? » Et il descendit de son tas de ferraille, en leur donnant un petit moment pour analyser la situation. Puis, pédant : « Il n'aime pas la vermine, qu'on dit! Même qu'il les nourrit avec du vieux pain empoisonné pour qu'ils n’abîment pas ses... ses.. » Ah zut, ses quoi? C'est qu'ils attendaient la suite de son inspirant discours! « Ses machines!» Il figea en réalisant qu'il avait parlé plus fort que désiré. Merde, merde, merde! Il ne fallait pas que l'Huileux l'entende pour vrai! Le cœur battant, il franchit la distance qui le séparait encore des deux autres et se cala derrière eux en retenant son souffle, l'oreille tendu.

    Lorsqu'enfin il réalisa qu'ils étaient pour l'instant hors de danger, le jeune homme recula en inspirant profondément, puis se redressa dignement et, comme si de rien n'était, couvrit les deux autres d'un regard suffisant, avant d’enchaîner :
    « Évidemment, je ne lui dirai rien si vous m'incluez dans vos magouilles. ~ »

Spoiler:
 
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Dans la ruelle d'à côté   - Mar 11 Déc 2012 - 4:14

Masqué par l'obscurité, notre bon Jean se faufilait allègrement entre les ruelles désertes de la ville basse. Il atteignit enfin une espèce d'échelle - ou plutôt un assemblage de pièces détachées - qui grinça affreusement sous son poids dès lors qu'il entama son escalade. La dernière "marche" céda sous son pied, et Jean effectua une sorte de pirouette peu gracieuse avant de se retrouver à plat ventre sur le toit de la taverne. Le bâtiment comportait deux étages, chose rare à Vanylle, fait de pierre d'Errande volées avant d'avoir été taillées et terminé par un bric à brac de planches en bois cloutées d'une épaisseur aléatoire. Imbibé des dernières pluies, le toit presque plat aspirait le moindre son des pas du pirate. D'une fenêtre ouverte au rez de chaussée, on entendait les rires gras des pillards et la voix douce d'une catin qui chantait, espérant sûrement qu'un jour elle s'échapperai de sa condition par ce biais. Allons bon, elle n'arrivait même pas à capter l'attention de tout son auditoire !
Pue-le-pipi s'installa près de la cheminée, savourant l'odeur du fumée qui remontait au ciel. Son ventre gargouilla, mais il s'efforça de ne pas s'y attarder. Il devait se concentrer sur sa mission de surveillance. De ces deux petits yeux vifs, il scruta l'horizon à la recherche de ses recrues. Au début, il ne vit pas les trois ombres qui longeait la façade du garage de l'Huileux parce qu'il en cherchait seulement deux. Ce fut le chien qui fit réagir son esprit : Skip et Ly n'étaient plus seuls ! Jean bondit sur ces jambes en jurant. Allaient-ils se faire prendre si tôt ? Quelle déception ! Lui qui pensait vraiment avoir gagné le jackpot en ayant des nouvelles recrues pour son cap'taine ! Faudrait pas que ce soit des incapables non plus.
Penché dangereusement par dessus la gouttière, le pirate retenait son souffle, observant le moindre geste de ces trois ombres qui perdaient peu à peu en distinction...

Spoiler:
 
avatar
Pirate

On m'appelle Ly Fishbone


Infos Personnage
RANG:  Jean Pue-le-pipi, Skip la Plume
VILLE & APPARTENANCE :  Vanylle
MON AGE :  13 ans
Féminin
MESSAGES : 214
AGE : 39
INSCRIT LE : 12/09/2011
PSEUDO HABITUEL : Alyaa
Joyaux : 196
http://www.ile-joyaux.com/t591-the-airs-be-ours-and-by-the-powers-where-we-will-well-roam http://www.ile-joyaux.com/t230-ly-fishbone
Posté dans Re: Dans la ruelle d'à côté   - Mar 29 Jan 2013 - 4:45

Ly n'eut pas le temps de répondre à Skip qu'il fut interrompu par une voix juvénile mais menaçante venue du ciel... Bon. En fait de ciel, il s'agissait du tas de ferraille au pied duquel ils se trouvaient. Il s'immobilisa aussitôt, dégoûté à l'idée d'être vendu ainsi à Dent d'Or l'Huileux avant même d'avoir véritablement entamé leur mission. Pfuit ! fini les rêves de piraterie ! Partis aussi vite qu'ils avaient surgi ! Sauf que non, ça n'allait pas se passer comme ça. Il était Ly Fishbone, le plus grand affabulateur que les courants de Grand Vent aient jamais porté ! … Bon, techniquement, les courants de Grand Vent ne l'avaient jamais porté. Mais vous voyez c'que j'veux dire, faites pas vos malins !
Bref. Ly serra les fesses, glissa ses mains dans ses poches trouées pour se donner une contenance et s'apprêtait à rétorquer un truc bien senti lorsque l'autre l'interrompit de nouveau.
« Il n'aime pas la vermine, qu'on dit! Même qu'il les nourrit avec du vieux pain empoisonné pour qu'ils n'abîment pas ses... ses... (Ly le regardait avec des yeux comme des billes.) Ses machines ! »
« Qui t'traites de vermine ? », fit-il d'un ton qu'il voulait vindicatif mais qui ressemblait plus à une chèvre entrain de pondre un œuf. « T'vas voir si ch'une vermine... ! »
A vrai dire, il n'avait pas vraiment envie de se battre. Même s'il pouvait peut-être avoir le dessus à condition que Skip lui prête main forte. A deux contre un... 'fin bon, voilà, quoi. Mais quand on a l'gabarit crevette, on fait pas toujours le malin et les poings, c'était pas son truc à Ly, et quelque chose lui disait que c'était pas le truc de Skip non plus.
« Évidemment, je ne lui dirai rien si vous m'incluez dans vos magouilles. ~ »
Alors là, Ly en resta comme deux ronds de flan. Venait-il de se faire manipuler par ce type ? Contre toute attente, cette dernière réplique le soulagea comme jamais au lieu de le mettre en colère. Il aurait pu se sentir vexé ou humilié d'avoir été baladé par ce mec mais pas du tout ! C'était une occasion en or de faire genre « j'y ai pas cru deux s'condes ! » et surtout, de boucler brillamment la mission.
« T'as d'la chance qu'on soit en mission top secrète ! (Il se donna des allures de type qui sait c'qu'y dit et c'qu'y fait à chaque instant – ce qui n'était bien sûr absolument pas le cas à cet instant précis) Si t'sais c'que c'est qu'un cycle d'trois tours, t'as ton ticket pour v'nir avec nous. Si t'sais pas, tu peux décarrer. »
En vérité, il espérait de tout cœur, d'une que le type ne prendrait pas son ton arrogant de travers, de deux qu'il savait exactement ce qu'était un fichu cycle de trois tours ! Sans rire, il avait vraiment besoin de quelqu'un qui sache ce que c'était que ce bidule primordial à son avenir de grand pirate ! Et parti comme c'était, ils étaient pas sortis de la taverne !


Fiche de présentation ~ Journal de bord


___________________________________________________________________
Doubles Comptes :
Ysoa Taima - Chamane
Celle Qui Entend
Chilali K. - Éclaireuse
Clan Kohanakishi

avatar

On m'appelle Skip la Plume


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Vanylle, pirate solitaire babe ! (... non je rigole. Jeune cartographe cherche désespérément équipage)
MON AGE : 14 balais, m'sieur !
Féminin
MESSAGES : 561
AGE : 28
INSCRIT LE : 07/10/2011
PSEUDO HABITUEL : Skippy
Joyaux : 0
http://www.ile-joyaux.com/t1917-journal-d-un-futur-pirate-petit-mais-puissant http://www.ile-joyaux.com/t266-skippy-le-kangourou-o
Posté dans Re: Dans la ruelle d'à côté   - Jeu 7 Mar 2013 - 15:14

Skip sursauta comme c’était pas permis par une mission aussi dangereuse, mais fallait avouer qu’il n’avait rien vu venir. Tomy grogna un peu en direction du nouvel arrivant, mais il ne fit aucun mouvement. Il semblait analyser la situation. Et comme Skip et Ly n’étaient pas au même niveau – l’autre les regardait de haut – le chien considérait peut-être qu’ils n’étaient pas directement en danger. Son maître quant à lui ouvrit des yeux comme des soucoupes devant l’allure, le culot et la menace du blondinet. Enfin, il lui semblait qu’il était blond, à la lueur de la lune. Et plus grand qu’eux, aussi. Skip jeta un regard presque-paniqué-mais-pas-tout-à-fait à Ly, traduction : « KESKONFAIIIT? » Heureusement, son cadet se laissa un peu moins démonter, surtout après que le nouveau leur ait proposé un marché. Skip mit quelques secondes avant de comprendre qu’il n’allait pas forcément finir mangé tout cru par l’Huileux et que y’avait une chance qu’il rentre vivant chez lui ce soir, même s’il était pas pirate. Mais ce serait dommage.
C’est là que son peut-être futur collègue pris les devants. Le rouquin se tourna vers lui, surpris. Et aussi… impressionné.

Ly avait trop. la. classe. Skip lui lança un regard d’admiration totale, heureusement caché par l’obscurité puisque c’était pas permis de fixer quelqu’un qui avait la classe comme ça avec un air de merlan frit pareil. Le cartographe en herbe reprit contenance en se disant que décidément, son peut-être-futur-équipage mettait la barre bien haut, et qu’il avait intérêt à l’attraper, cette barre, histoire de rester au niveau. Jusque là, il n’avait pas fait grand-chose, et il se rendait bien compte qu’être un pirate ne consistait pas seulement à savoir lire une carte ou trouver un bidule à trois tours. Il fallait aussi du courage, du cran, comme disait pépé, histoire d’pas mouiller son pantalon dès qu’un truc dangereux se présentait (c’était pépé qui disait ça aussi). Fallait avoir la classe, comme Jean et Ly ! Skip croisa les bras pour se donner du courage et soutenir son camarade, histoire de montrer que lui non plus il avait pas peur de ces menaces, euh… menaçantes. Il réfléchit à toute vitesse pour trouver un truc à dire, autre que « ouais, il a raison » ou « tout comme il a dit » ou encore « t’peux décarrer, ouais », un peu comme il voyait les grands caïds du quartier faire avec leurs chefs. Quand ils répétaient toujours la fin de leur phrase pour leur donner plus d’impact, vous voyez le genre ? Mais comme Skip bégayait sévère, surtout en situation de crise, il savait qu’il n’y aurait aucune classe à ouvrir la bouche maintenant. En plus, il avait beau réfléchir, il trouvait rien d’intelligent à dire pour soutenir Ly. Alors il fronça les sourcils pour se donner un air méchant, et se tourna légèrement vers son collègue en hochant la tête pour montrer qu’il approuvait.
*
Et là, Tomy vient se frotter contre ses jambes, mal à l’aise, et Skip réalisa qu’il n'était pas le seul à avoir la trouille. Peut-être était-ce l'attitude défensive de Ly, ou l'inquiétude que dégageait Skip, ou peut-être encore sentait-il autre chose, une menace sous-jacente à la présence du grand devant eux... Skip frissonna en pensant à l'Huileux. En tout les cas, Tomy commençait à grogner, et ça n'annonçait rien de bon.

« S-s-sage ! » bredouilla Skip, avant de se rendre compte que c'était bête.

C'était peut-être leur chance. Il baissa les yeux sur son compagnon à quatre pattes et se rendit compte que même tout petit, tout sale et avec sa tête de chien d’égout, il pouvait se montrer menaçant. Il n'y avait pas à réfléchir. Skip n’était pas taillé pour la castagne, et il lui semblait que Ly non plus, mais ils n’étaient pas deux contre un, ils étaient trois ! Peut-être que s’il montrait que le chien attaquerait sur son ordre, il arriverait à faire croire au blondinet qu’il avait meilleur temps de coopérer avec Ly et lui. Ouais, c’était un bon plan, ça ! Il se déplaça légèrement sur le côté et donna un coup de coude à Ly.

« J-j'ai un p-p-plan ! » chuchota-t-il.

Il se tourna vers Tomy pour donner l'ordre d'attaquer, mais au même moment, un boucan pas possible fit trembler la décharge et la porte de derrière s'ouvrit à la volée.

« Qu'e'que c'est qu'c'foutoir ? » rugit Dent d'Or l'Huileux en voyant la scène.

Et sans prévenir, Tomy sauta dans le tas en aboyant.

« COURS ! » hurla Skip en attrapant Ly par le bras et en détalant aussi vite que ses jambes maigrichonnes le lui permettaient.

Il longea le bâtiment en remontant le chemin qu'ils avaient emprunté plus tôt, la discrétion en moins, et s'apprêtait à courir encore plus quand il réalisa que c'était la diversion qu'ils attendaient. Alors, sans prévenir, il lâcha Ly (en espérant qu'il le suive) et bifurqua en direction de l'entrée du hangar. Ce n'est qu'à l'intérieur, dans le noir, le souffle coupé et tout, qu'il se retourna pour voir si son coéquipier l'avait accompagné. Et il espéra très fort que ce serait le cas.

De là où il était, Jean devait probablement avoir vu les deux futurs recrues courir comme des dératés en sens inverse, tels des lâches en puissance, et sûrement qu'il n'avait rien compris du tout à ce qu'il se passait, mais le cartographe en culottes courtes espérait qu'il ne les prendrait pas pour des trouillards. Enfin pas trop, quoi. La mission avait peut-être encore une chance de se réaliser.

EDIT DU 26/09 :
 



Merci Yscar pour l'avatar  :gah:
DC: Yuma Kohanakishi (Alban Mothllek, Uzor)
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Dans la ruelle d'à côté   - Ven 27 Sep 2013 - 6:17

Cuissot de gloussante, très certainement. Avec un peu de gras de garganflor, c'était plutôt rare. Y'avait comme un retour de... de....
- PAR LES TETONS DE VAMA ! cracha soudainement Jean en bondissant sur ses scandales. Où qu'ils vont l'deux couillons !
Les yeux d'aigle du pirate avaient beau scruter l'horizon d'encre des quais, c'est qu'il y voyait pas plus clair que dans le cul de vous savez qui ! Skip et Ly... ses deux potentiels recrues à présenter à Johnny avaient fui. Péri, dira-t-il au cap'taine, pour ajouter au drame de sa situation.
Cet état de fait des choses pesa alors lourdement sur le cœur du jeune pirate. Son estomac - oui son cœur se situe là ça vous pose un problème ? - hurla son désespoir à la nuit et aux pigeons boiteux des toits de Vanylle. En contrebas, la pute chantait toujours et sa voix rocailleuse fit écho à la peine de Pue-le-pipi. Même l'alléchant fumet de la gloussante rôtie ne put le détourner de la prière qu'il adressa aux jeunes membres presque embauchés du Téméraire.
Se faisant, il déroula de la poche de son veston un fil de pêche d'un état miraculeux et entreprit de ses doigts gras d'y accrocher une pointe incurvée en fer. Il s'y piqua la chair à deux reprises avant de parvenir à ses fins. Alors, la larme à l'oeil, sa prière remuant ses babines avec lenteur, il se coucha sur le ventre et rampa avec une agilité surprenant jusqu'à la gouttière branlante de l'auberge.
La première fenêtre ouverte lui présenta bien un peu de chair mais pas de celle qui intéressait notre bon Jean aussi roula-t-il sur le côté pour se mettre au niveau de la suivante. Non plus.
Il roula encore et encore et encore à s'en donner le tournis...

Spoiler:
 

On m'appelle Contenu sponsorisé

Posté dans Re: Dans la ruelle d'à côté   -

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum