AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
» Communication externe
par Loth de la Vision Mar 21 Juin 2016 - 15:06

» Réversa [ TOP ]
par Invité Ven 27 Mai 2016 - 8:21

» Le monde de Dùralas
par Invité Jeu 26 Mai 2016 - 7:00

» Anthalia
par Invité Dim 22 Mai 2016 - 15:17

» Marbrume, La Cité des Damnés
par Invité Lun 16 Mai 2016 - 15:07

» Questionnaire pour soutenir infinite RPG !
par Invité Sam 14 Mai 2016 - 17:33

» Escalus
par Invité Jeu 12 Mai 2016 - 9:02

» Mass Effect : Reborn
par Invité Mar 10 Mai 2016 - 15:00

» Forum en pause
par Asàf Lysereän Mar 10 Mai 2016 - 13:47


Le mensonge donne des fleurs mais pas des fruits

avatar
Marchand

On m'appelle Miobë Marchebois


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Gernie
MON AGE : 24 ans
Féminin
MESSAGES : 352
AGE : 24
INSCRIT LE : 27/01/2013
PSEUDO HABITUEL : Mowiel Solverre
Joyaux : 187
http://www.ile-joyaux.com/t2388-journal-de-bord-de-miobe-shei-arcath http://www.ile-joyaux.com/t1330-miobe-shei-arcath#35147
Posté dans Le mensonge donne des fleurs mais pas des fruits   - Dim 25 Jan 2015 - 12:32

- Comment avez-vous pu faire une chose pareille ?

Miobë se précipita vers le grand escalier et monta précipitamment jusqu'à sa chambre dont elle claqua la porte avec fracas. Cleotray cria son nom depuis l'entrée du Domaine et la supplia de comprendre, mais rien n'y fit : la jeune femme ne voulait rien entendre de ses explications.

Désemparé, l'homme invita une jeune domestique à informer Monsieur Ondeluire du retour de son amie, puis resta prostré sans réaction dans un coin du petit salon. La terre s'écroulait à nouveau autour de lui. Ce n'était pas possible, Miobë n'avait pas dû saisir l'imprudence de ses agissements de ces derniers jours, sinon elle aurait réagi tout autrement à ses révélations. Ne pouvait-elle donc pas comprendre qu'en informant le chef Ondeluire des véritables raisons qui l'avaient conduites à rejoindre Vuulte, il lui avait sans doute sauvé la vie ?

Miobë, pour sa part, ne le voyait pas de cet œil. L'un de ses meilleurs domestiques l'avait trahi. Et elle le vivait très mal, aussi bonnes aient été ses intentions. Il lui avait menti, et l'avait laissé délibérément dans l'ignorance jusqu'à son retour au Domaine Ondeluire. Elle l'avait sauvé de la faim. En échange, elle ne lui avait demandé aucune gratitude. Non. Juste de la loyauté.

Elle serra les dents. La fureur brouilla sa vision, prit possession d'elle et, d'un seul coup, elle jeta sa boîte à bijoux au sol. Elle enfonça ses ongles dans la paume de ses mains. Il allait payer pour l'avoir trahi, et aussi pour avoir le mauvais goût de croire qu'elle allait lui pardonner aussi facilement.

Ce n'était quand même pas compliqué de lui laisser croire que j'étais simplement en visite chez une amie de longue date, Cleotray !
avatar
Marchand

On m'appelle Esheban Ondeluire


Infos Personnage
RANG: Chef de la famille Ondeluire - Admin
VILLE & APPARTENANCE : Errande
MON AGE : 32 ans
Féminin
MESSAGES : 290
AGE : 23
INSCRIT LE : 27/01/2013
PSEUDO HABITUEL : Harrods
Joyaux : 949
http://www.ile-joyaux.com/t1329-esheban-ondeluire
Posté dans Re: Le mensonge donne des fleurs mais pas des fruits   - Mer 28 Jan 2015 - 16:01

La tête penchée sur des papiers qu’il devait impérativement lire et signer pour le lendemain, Esheban ne parvenait pas à se concentrer. Une main tenant son front, il soupira longuement et se laissa tomber en arrière, contre le dossier de son fauteuil. Par Vama, il était contrarié depuis deux jours, et s’il savait pourquoi, il ne parvenait toujours pas à retrouver son calme légendaire. Trois soirs plus tôt, alors qu’il dînait tranquillement avec Ravena que la grossesse rendait gourmande, il avait vu venir à lui, Cleotray, le domestique de Miobë, qu’il hébergeait au domaine depuis quelques temps, et qui était partie rendre visite à une amie de longue date. Croyant d’abord à un malheur, son angoisse se transforma rapidement en colère lorsqu’il apprit la véritable raison du départ de a jeune femme pour Vuulte. Retrouver son ami le peintre, à quelques choses près. Il avait fait préparer Rhodelia aussi vite que possible, et avait renvoyé le domestique accompagné de deux autres chercher l’imprudente. Depuis, il attendait des nouvelles de leur retour.

Heureusement pour lui, les coups à la porte et l’entrée discrète d’une jeune domestique dans son bureau le sauvèrent de sa paperasse. Il apprit que Miobë était de retour, et sans attendre, se leva et fit signe à un Cleotray apeuré et triste de le suivre sans perdre de temps. Les marches furent avaler à grandes enjambées et frappant aux appartements réservées à la jeune midelaine, Esheban fut autorisé à entrer par la servante qui venait de s’assurer que l’occupante n’était pas en position inconfortable. Alors, poussant le vantaux, l’errandais pénétra dans la pièce et s’arrêta net, au milieu, posant un regard inhabituel sur la frêle silhouette.

"Miobë."

Le souffle avait l’allure d’un simple salut, d’une simple appellation, comme celui d’un précepteur à son élève, qu’il voit pour la première fois de la journée. Le précepteur pourtant, avait laissé place au maître des lieux, saluant et observant la jeune femme qui se tenait à l’autre bout de la pièce, comme s’il la voyait pour la première fois. Il déglutit, tentant en vain d’avaler au passage cette rage verte qui lui montait au nez. Son fameux calme avait pourtant trouvé une limite, et il semblait que son invitée y fut pour quelque chose. Sans plus se retenir, il laissa sa voix tranchante et sèche mettre des mots sur ses pensées :

"Je ne savais pas qu’en pensant aider une amie, j’hébergeais aussi une inconnue qui se joue de ma confiance pour courir les chemins."

Le regard dur et sévère, comme il était si rare de le lui voir, brillant habituellement de cette flamme de joie émeraude, qu’il posa sur le visage tiré de la jeune femme. Les bras croisés sur la poitrine, la silhouette droite et fière, immobile et presque hautaine, telle une statue de pierre. Son torse se soulevait à peine sous les vagues de respiration, mais ses mâchoires crispées laissaient supposer une colère mal contenue, malgré un souffle court et silencieux. Bien plus que de la vexation, il était surtout déçu. Déçu d’avoir été mis de côté, alors qu’il était certain de pouvoir l’aider; déçu surtout, d’avoir été trahi dans sa confiance, alors qu’il la pensait sincère quand il l’avait laissé partir pour Vuulte, voir cette soi-disante, vieille amie. Déçu d’avoir été ainsi trompé, lui qui prônait l'honnêteté et pour qui la franchise valait toutes les qualités du monde. Son regard alors, avait pris la couleur d’un conifère qui voyait peu la lumière, et ne lâchait plus ce visage mensonger et dans lequel il reconnaissait si peu cette amitié qui lui plaisait.


DC : Enaïa Lyseän Vara'Da & Azeor Desnolancès & Kezaël Lysereän & Kidjyïa Rijwän & Riska les Deux Voix & Eyföhl Aanka'Leï


Pour plus d'informations sur les Ondeluire, c'est ICI




Merci Ravena pour le kit <3
avatar
Marchand

On m'appelle Miobë Marchebois


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Gernie
MON AGE : 24 ans
Féminin
MESSAGES : 352
AGE : 24
INSCRIT LE : 27/01/2013
PSEUDO HABITUEL : Mowiel Solverre
Joyaux : 187
http://www.ile-joyaux.com/t2388-journal-de-bord-de-miobe-shei-arcath http://www.ile-joyaux.com/t1330-miobe-shei-arcath#35147
Posté dans Re: Le mensonge donne des fleurs mais pas des fruits   - Jeu 29 Jan 2015 - 8:01

Incapable d'affronter son regard lourd de reproches, Miobë détourna la tête.

C'était une peine méritée. Son imprudence l'avait conduite dans les appartements d'un homme dont elle ne savait rien. Et tout en sachant que l'homme d'apparence le plus doux, pouvait également être le plus dangereux, elle avait sans nul doute échappé au pire. Mais il lui avait promis plus de réponses qu'elle n'avait pu en obtenir en plusieurs mois de recherche. Et ce seul engagement suffisait à lui rappeler que pour retrouver Jack Belfort, elle était prête à prendre tous les risques, même les plus inconsidérés.

- C'était nécessaire, dit-elle froidement. Si je vous avais informé de mes véritables intentions, vous ne m'auriez pas laissé agir à ma guise.
- Agir à votre guise ? s'emporta Cleotray. Vous avez accordé votre confiance à un parfait inconnu, sans même vous soucier du danger ! Pour vous faire entendre raison, je n'ai eu d'autres choix que d'informer Monsieur Ondeluire de vos agissements.
- Que je sache, je suis seule décisionnaire de mes agissements. Souciez-vous plutôt de trouver une nouvelle famille à qui offrir vos services, Cleotray. Je ne veux plus vous voir !

Elle avait l'air épuisée. Son visage portait les traces d'une grande colère, mais aussi d'une grande fatigue. Les traits tirés, renfermées, elle semblait à la fois ici et ailleurs. Depuis la mort de Jack, elle n'avait de cesse de le chercher, çà et là, dépensant aveuglément, faisant fi du danger. Pourtant, elle ne se souvenait plus de son visage. Il s'était dissipé, mêlé aux traits des autres hommes. Elle ne se rappelait que de ses boucles dorées que le vent soulevait élégamment, tandis qu'il arborait un sourire radieux. Mais pas de la couleur de ses yeux. Quelle était-elle, déjà ?

S'asseyant sur le rebord de son lit, elle enfonça son visage dans ses mains, souhaitant à tout prix à échapper à Esheban. Elle l'avait trahi. Elle lui avait menti. Mais c'était nécessaire. Elle craignait qu'il n'agisse comme son père, ses frères ou son ancien époux; qu'il lui dise que tout cela n'était qu'une folie, que Jack était mort dans cet incendie et qu'il était plus que temps qu'elle fasse son deuil ; qu'il découvre qu'elle s'était éprise d'un fils de domestique...alors qu'elle allait peut-être devenir l'épouse de son frère, Shiben.

- Je ne vous mentirai plus...

Elle couvait un espoir insensé. Elle devait renoncer.

- ...et cesserai de courir après un cadavre.
avatar
Marchand

On m'appelle Esheban Ondeluire


Infos Personnage
RANG: Chef de la famille Ondeluire - Admin
VILLE & APPARTENANCE : Errande
MON AGE : 32 ans
Féminin
MESSAGES : 290
AGE : 23
INSCRIT LE : 27/01/2013
PSEUDO HABITUEL : Harrods
Joyaux : 949
http://www.ile-joyaux.com/t1329-esheban-ondeluire
Posté dans Re: Le mensonge donne des fleurs mais pas des fruits   - Jeu 29 Jan 2015 - 13:57

Aussi froide qu’avait été la réponse de Miobë, Esheban fronça les sourcils, conscient de la lassitude et de la fatigue apparente de la jeune femme. Une pointe d’inquiétude transperça la colère qui lui enflammait le coeur, et un instant, il hésita, prêt à la rejoindre sur le lit où elle venait de se laisser quasiment tomber, pour la prendre dans ses bras et la rassurer. Comme un ami. La consoler, et lui promettre monts et merveilles, ainsi que tous les moyens possibles pour rechercher celui pour qui elle se donnait tant de mal. Et surtout, pour qui elle bravait n’importe quel danger. Pourtant, la déception de son mensonge restait plus forte, et laissant ses sentiments prendre le dessus sur sa raison, il n’hésita pas à répliquer ardemment.

"Vous êtes peut-être seule décisionnaire de vos agissements, mais en attendant, vous vivez chez moi, et j’entends bien ne pas manquer à mes responsabilités en vous mettant à l’abri à Errande !"

Il avait presque hurler, sa voix impérieuse et forte avait tonné dans la pièce, pour retomber dans un lourd silence. Il ne quittait plus des yeux la jeune femme, dont le visage était maintenant camouflé par ses mains, presque tremblantes. Il refoula le sentiment de peine qui affluait, luttant contre cette pitié qu’elle lui inspirait à cet instant, perdue, et reprit sèchement, en désignant le domestique de la main :

"Cleotray n’a aucun soucis à se faire. Un domestique aussi loyal que lui trouvera parfaitement sa place au domaine, surtout avec un enfant à venir."

Piètre consolation pour ledit homme qui ne vivait sans doute que pour servir Miobë, mais Esheban entendait bien faire réagir son amie, qui se laissait doucement sombrer dans une existence de mensonges, de distance et de tristesse. Il ne supporterait pas de la voir ainsi, près de lui, d’autant plus en sachant que l’amitié qu’il lui portait ne servait à rien, et ne l’aidait même pas à remonter la pente. Finalement, il inspira un grand coup et soupira, tout aussi longuement avant de faire quelques pas en direction du lit. Tout en avançant, il laissa une unique question s’échapper de ses lèvres, espérant voir ce visage fin se relever et comprendre la réaction enflammée de l’errandais.

"Quant à vous, réfléchissez un peu. Comment aurais-je du réagir si j’avais appris qu’il vous été arrivé malheur alors que j’étais certain de vous laisser partir en sécurité ?"

Son regard se voila d’une légère inquiétude, qu’il avait laissa transpercer cette coquille de colère qui le maintenait à bloc depuis le retour de la jeune femme. Le vert de ses yeux s’était adouci, laissant cet émeraude si charmant reprendre ses droits. Silencieusement, il s’accroupit devant Miobë, et d’une main tendre, attrapa celle de la midelaine, l’obligeant à dégager son visage. Contrastant avec sa fureur précédente, sa douceur se glissa dans sa voix et il souffla :

"Je ne vous empêcherai jamais de le retrouver, si vous êtes certaine qu’il est encore en vie. Mais par Vama, laissez moi vous aider plutôt que de vous cacher derrière des mensonges qui blesse tout le monde, et surtout vous."

Il ne savait rien de Jack Belfort, ce fameux peintre. Si ce n’est qu’il avait eu vent de sa disparition après un incendie. Il ne savait rien de plus, si ce n’est que le cadavre de l’homme n’avait pas été retrouvé. Alors, dans toute sa compassion et sa générosité, Esheban comprenait absolument la détermination sans faille de Miobë, puisqu’il se retrouvait lui-même dans une telle réaction. Et il savait que s’il se retrouvait dans un tel cas, le soutien et l’aide des amis étaient une chose précieuse. Comme l’aide qu’il proposait maintenant à la jeune femme.


DC : Enaïa Lyseän Vara'Da & Azeor Desnolancès & Kezaël Lysereän & Kidjyïa Rijwän & Riska les Deux Voix & Eyföhl Aanka'Leï


Pour plus d'informations sur les Ondeluire, c'est ICI




Merci Ravena pour le kit <3
avatar
Marchand

On m'appelle Miobë Marchebois


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Gernie
MON AGE : 24 ans
Féminin
MESSAGES : 352
AGE : 24
INSCRIT LE : 27/01/2013
PSEUDO HABITUEL : Mowiel Solverre
Joyaux : 187
http://www.ile-joyaux.com/t2388-journal-de-bord-de-miobe-shei-arcath http://www.ile-joyaux.com/t1330-miobe-shei-arcath#35147
Posté dans Re: Le mensonge donne des fleurs mais pas des fruits   - Mar 3 Fév 2015 - 4:49

- Non, chuchota-t-elle. Je n'en suis pas sûre...

Ils étaient devenus de si bons amis. Mais la tension était palpable, le silence, profond. Elle voulait détourner les yeux, mais n'y arrivait pas. Il se dressait devant elle, sa main tenant la sienne, le regard pénétrant. C'était un digne Marchand, robuste, juste et intelligent. Comment cela serait-il, de lui accorder son entière confiance, sans jamais aller à l'encontre de ses décisions ? Elle se sentit soudain oppressée à cette idée, ne sachant pourquoi. Elle lutta pour se ressaisir.

- J'ai été imprudente et aveuglée. Si une lettre a été envoyée à la famille Belfort pour lui signifier la mort de Jack, sans doute est-ce parce que sa présence dans cette auberge a pu être prouvée.

Son coeur se mit à battre à tout rompre. Si elle renonçait, sans doute leur amitié sera plus sûre, sans même qu'elle ait à lui révéler quoi que ce soit sur les véritables raisons qui l'avaient poussées à foncer tête baissée au devant du danger. Mais il lui faudrait alors faire son deuil, et elle n'était pas prête pour cela. Où qu'elle aille, quoi qu'elle fasse, les souvenirs qu'il lui restait de Jack hantaient son esprit. Parce qu'il avait été son ami le plus cher ; parce que ce soir-là, au Domaine Valyssar, elle l'avait délibérément ignoré.

- Comment avez-vous fait pour... articula-t-elle avec peine. C'est tellement...douloureux.

Les joues sillonnées de larmes, Miobë posa une main sur sa bouche mais ne put pas étouffer les sanglots qui montaient dans sa gorge. Cherchant sa respiration comme si elle étouffait, elle s'échappa dans la salle d'eau attenante. Elle voulait hurler sa colère, sa haine et son chagrin, mais sa fierté, encore présente, lui dictait de ne pas se faire remarquer par l'ensemble des habitants de la Demeure Ondeluire, à défaut d'avoir déjà montré à Esheban une piètre image des Marchebois.
avatar
Marchand

On m'appelle Esheban Ondeluire


Infos Personnage
RANG: Chef de la famille Ondeluire - Admin
VILLE & APPARTENANCE : Errande
MON AGE : 32 ans
Féminin
MESSAGES : 290
AGE : 23
INSCRIT LE : 27/01/2013
PSEUDO HABITUEL : Harrods
Joyaux : 949
http://www.ile-joyaux.com/t1329-esheban-ondeluire
Posté dans Re: Le mensonge donne des fleurs mais pas des fruits   - Mer 11 Fév 2015 - 8:46

Devant la question irradiant la douleur et la fuite de la midelaine dans la pièce à côté, Esheban accusa le coup. S’il avait à coeur de l’aider, il ne s’était en rien attendu à ce qu’elle lui demande son avis, et surtout, comment il avait surmonté l’énorme perte qui avait fait de lui le veuf le plus envié durant 7 ans. Il resta pantois un instant, oubliant presque de se jeter à la suite de la jeune femme, et soupira lentement, encore surpris de devoir faire appel à des souvenirs qui n’avaient rien d’agréable. Doucement alors, il se redressa et marcha lentement vers la porte de la salle d’eau. L'entrebâillement lui permettait d’entendre Miobë pleurer de l’autre côté, et il en profita pour lui faire parvenir quelques paroles.

"Le temps est le seul remède. Il n’y a rien d’autre à faire, si ce n’est pouvoir compter sur votre entourage pour échapper à la douleur."

Les mots étaient sortis, presque difficilement. Si Miobë était au plus bas, au plus mal, elle avait, dans sa peine, fait ressurgir de terribles souvenirs pour Esheban. Le deuil de sa première épouse et de l’enfant qu’elle portait était fait depuis des années, et ce complètement depuis sa rencontre et son mariage avec Ravena. Pourtant, se remémorer les pires moments de son existence n’avait rien d’aisé. Ceux il tentait désespérément de survivre sans eux, de continuer, de trouver un but dans la vie qui lui permettrait de ne pas se laisser dépérir. Et surtout, le moment où il s’était rendu compte qu’il avait perdu tout espoir de fonder une famille. Tout ça, son esprit apaisé l’avait subitement rejeté, devant la douleur similaire que subissait actuellement son amie. Alors, il déglutit avec peine, et reprit, dans l’entrebaillement de la porte :

"Et trouver un défouloir, un exutoire à votre peine. Hurler, frapper ou pleurer tant qu’il le faudra. Mais ne restez pas seule. Je suis là."

Doucement, il poussa la porte de la salle de bain et y pénétra sans bruit. Un simple regard au minois noyé de larmes de son amie lui serra le coeur un peu plus, et détournant la tête, il s’avança vers une petite bassine remplie d’eau claire et fraîche. Ses mains abîmées par le travail, mais toujours empruntes d’une grande tendresse, trouvèrent un linge propre et le trempèrent dans le liquide. Une fois fait, et toujours sans un mot, il se retourna pour revenir près de Miobë, dont il l’obligea à découvrir son visage de ses mains, et d’un doigt ferme mais doux, lui redressa la tête. Les sillons tracés par les larmes se tarissaient difficilement, mais d’un geste délicat, il posa la lingette humide sur les pommettes pâles, faisant disparaître les traces de sanglots. La fraîcheur du tissu lui ferait sans doute tout autant de bien que les paroles rassurantes de l’errandais.

"Vous n’êtes pas seule."


DC : Enaïa Lyseän Vara'Da & Azeor Desnolancès & Kezaël Lysereän & Kidjyïa Rijwän & Riska les Deux Voix & Eyföhl Aanka'Leï


Pour plus d'informations sur les Ondeluire, c'est ICI




Merci Ravena pour le kit <3
avatar
Marchand

On m'appelle Miobë Marchebois


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Gernie
MON AGE : 24 ans
Féminin
MESSAGES : 352
AGE : 24
INSCRIT LE : 27/01/2013
PSEUDO HABITUEL : Mowiel Solverre
Joyaux : 187
http://www.ile-joyaux.com/t2388-journal-de-bord-de-miobe-shei-arcath http://www.ile-joyaux.com/t1330-miobe-shei-arcath#35147
Posté dans Re: Le mensonge donne des fleurs mais pas des fruits   - Jeu 12 Fév 2015 - 14:17

Miobë sentit un linge humide glisser doucement sur son visage. La sensation de fraîcheur l'apaisa. Elle rouvrit les paupières. Face à elle, deux grands yeux verts, encadrés par une masse de cheveux noirs, l'observaient. Le sang de la jeune femme ne fit qu'un tour.

Malgré la gravité de son mensonge, et la rudesse de ses paroles, Esheban s'était empressé de la rejoindre pour sécher ses larmes. Par Vama, que lui avait-il pris de le traiter avec tant de dédain ? Il y a plusieurs semaines, alors qu'elle fuyait la famille Shei'Arcath, Miobë avait trouvé en Esheban un protecteur, et dans les Ondeluire une nouvelle famille. Mais en dépit de sa générosité, la jeune femme l'avait déçu, trahissant sa confiance, et par dessus tout l'amitié qu'il lui portait.

Elle s'était comportée comme une idiote, et aujourd'hui, elle en payait le prix.

- Je suis vraiment ridicule...Vous avez déjà à porter sur vos épaules les lourdes responsabilités d'un chef de famille, et moi, je vous accable de davantage de préoccupations.

Ses pleurs eurent un son plus doux.
Une légèreté qu'elle n'avait jamais connue s'empara de son corps, comme si le temps de quelques heures, tous les soucis, toutes les angoisses, toutes les craintes, allaient disparaître de son esprit, comme si toute source d'inquiétude et de doute allait s'envoler, lui permettant enfin de trouver la paix. Elle se sentit légère comme une plume, portée vers le ciel par une myriade de Calymors.

- Je saurai me faire pardonner. Et vous rendre la pareille, à mon tour.

Un sourire enfantin, quoi qu'un peu forcé, vint se figer sur ses lèvres. Un long travail de deuil l'attendait, tout comme elle aurait à reconstruire, peu à peu, les liens qui la liaient à ceux à qui elle avait causé du tort. Combien de temps s'écoulera-t-il, avant qu'elle ne retrouve la vie qu'elle avait quittée à la mort de son ami ? Des jours ? Des semaines ? Des mois ? Voire des années ?
Citation :
Miobë Marchebois est de retour au Domaine Ondeluire. Esheban a appris par le domestique et protecteur de Miobë qu'elle avait menti sur les véritables raisons qui l'ont conduites à Vuulte. Alors qu'elle expliquait aller voir une amie, elle recherchait en vérité les traces de Jack Belfort, côtoyant dangereusement des inconnus "affirmant" en savoir plus sur l'incendie de l'Auberge d'Errande. Dans ce RP, Esheban sermonne Miobë et la conduit à faire le deuil de son ami.

On m'appelle Contenu sponsorisé

Posté dans Re: Le mensonge donne des fleurs mais pas des fruits   -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum