AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
» Communication externe
par Loth de la Vision Mar 21 Juin 2016 - 15:06

» Réversa [ TOP ]
par Invité Ven 27 Mai 2016 - 8:21

» Le monde de Dùralas
par Invité Jeu 26 Mai 2016 - 7:00

» Anthalia
par Invité Dim 22 Mai 2016 - 15:17

» Marbrume, La Cité des Damnés
par Invité Lun 16 Mai 2016 - 15:07

» Questionnaire pour soutenir infinite RPG !
par Invité Sam 14 Mai 2016 - 17:33

» Escalus
par Invité Jeu 12 Mai 2016 - 9:02

» Mass Effect : Reborn
par Invité Mar 10 Mai 2016 - 15:00

» Forum en pause
par Asàf Lysereän Mar 10 Mai 2016 - 13:47


[RPFB] Le devoir est une série d'acceptations

avatar
Veilleur Pourpre

On m'appelle Khéops Aanka'Leï


Infos Personnage
RANG: Solaris Aanka'Leï, Eyföhl Aanka'Leï, Hinaë Aanka'Leï, Esmeor Aanka'Leï, Asher Aanka'Leï, Erhenyce Khar'ayn
VILLE & APPARTENANCE : Ofägar
MON AGE : 28 ans
Féminin
MESSAGES : 280
AGE : 24
INSCRIT LE : 23/09/2013
PSEUDO HABITUEL : Mowiel Solverre
Joyaux : 338
http://www.ile-joyaux.com/t2390-journal-de-bord-de-kheops-aanka-lei http://www.ile-joyaux.com/t1900-kheops-aanka-lei
Posté dans [RPFB] Le devoir est une série d'acceptations   - Ven 27 Mar 2015 - 5:06

Eyföhl, pourquoi as-tu rendu ce départ bien plus douloureux qu'il n'aurait dû l'être ?

Le comportement de sa jeune soeur à l'approche de son départ pour les Erfeydes l'avait secoué. Depuis, il tournait en rond dans son bureau, ressassant chaque moment, chaque seconde où il l'avait pris dans ses bras dans un adieu déchirant. En acceptant d'être renvoyé chez lui le temps de guérir de ses blessures, Khéops avait joué à un jeu dangereux et habitué sa famille à sa présence. Avait-il commis une erreur ? Aurait-il dû contester la décision des hautes autorités et braver la douleur pour préserver les membres de sa famille des méfaits d'un départ pour la guerre ? Aurait-il dû supplier son père de reporter à quelques années ce mariage avec la fille Desnolancès, dans l'attente de jours meilleurs ?

Certainement pas. Les Aanka'Leï étaient des hommes et femmes braves. Eyföhl saura combattre la douleur de son absence, Solaris s'intégrer à sa nouvelle famille et Asher trouver dans le mari d'Hessaë un père digne de ce nom. Il n'avait pas à s'inquiéter. Il n'avait qu'à penser à ce qui l'attendait sur cette Ile Blanche, que l'on disait entièrement recouverte de neige. La guerre. Le sang. Il n'y avait plus que ça désormais.

- Mon Capitaine, nous avons terminé le chargement des matériaux nécessaires à la fabrication et au désamorçage de nos mines, glissa une jeune recrue à son Officier.
- Très bien. Toutes les mesures ont été prises pour que le chargement n'explose pas en vol ?
- Oui mon Capitaine.
- Bien. Dites aux hommes d'aller se reposer. Le voyage va être pénible.


Khéops quitta son bureau pour retrouver dans les couloirs du Quartier Général l'effervescence qui lui avait tant manqué. Les jeunes recrues courraient de bureau en bureau, transmettant les messages, livrant les courriers et les requêtes sans discontinuer. Il croisa sur son chemin le Colonel Riskor, ce vieil homme qui refusait de décrocher et de retourner parmi les siens, à Penjoie. Puis il put saluer ses camarades de promotion, ses plus jeunes recrues et enfin, Enaîa Lysean Vara'Da, le Bras-Droit des Veilleurs Pourpres. Une femme remarquable. Mais qui était à la place d'un homme.

- Vous joignez-vous au prochain convoi pour l'Ile Blanche, Commandante ?


Guide de Korrul
avatar
Veilleur Pourpre

On m'appelle Enaîa Lysean Vara'Da


Infos Personnage
RANG: Bras Droit des Veilleurs Pourpres - Admin
VILLE & APPARTENANCE : Penjoie
MON AGE : 28 Ans
Féminin
MESSAGES : 739
AGE : 23
INSCRIT LE : 07/05/2012
PSEUDO HABITUEL : Harrods
Joyaux : 266
http://www.ile-joyaux.com/t750-croire-en-quelque-chose-et-ne-pas-le-vivre-c-est-malhonnete#17230 http://www.ile-joyaux.com/t726-enaia-lysean-vara-da-terminee#16682
Posté dans Re: [RPFB] Le devoir est une série d'acceptations   - Sam 28 Mar 2015 - 5:38

La décision avait été prise, plusieurs semaines auparavant, entre les grandes instances de Korrul. Le pays allait lui aussi partir à l’assaut, après Matroos, de cette île Blanche, comme elle était nommée, afin d’en découvrir les secrets, et, tant qu’à faire, se les procurer. En bons petits colonisateurs qu’ils allaient être, les Veilleurs se préparaient au départ. Ceux qui étaient du voyage faisaient leurs adieux, en espérant qu’ils ne soient que temporaires et préparaient les cargaisons; tandis que ceux qui restaient sur place, s’habituaient à de nouveaux rôles, et de nouvelles missions, l’organisation interne étant quelque peu modifiée en raison des effectifs qui partaient. Depuis plusieurs jours donc, le QG ressemblait à une fourmilière, chacun allant et venant aussi vite qu’il était nécessaire, afin de terminer les préparatifs du voyage.  

Enaïa était de ceux-là, ceux qui étaient assignés à rester à Korrul. Elle n’était ni déçue, ni satisfaite. A vrai dire, cet élan d’ambition pour cette mystérieuse île l’inquiétait quelque peu, et voir la plupart de ses soldats partir là-bas lui laissait un arrière-goût d’amertume. Les effectifs restants pour préserver le pays des forbans et autres dangers étaient très largement réduits, et elle commençait à comprendre pourquoi le Général préférait la garder avec lui encore quelques temps. Une paire de mains supplémentaires pour gérer cette nouvelle organisation n’était pas négligeable. Elle avait accepté son rôle avec un sérieux habituel, et tenait d’une main délicate mais ferme, les opérations qu’on lui avait délégué.

“ - Mon Commandant, voici la liste exacte des soldats en partance pour l’Ile, et ceux qui restent à Korrul.
- Merci. Allez voir le Colonel Hezrä, il est en charge des nouvelles recrues. Dites lui de m’envoyer ceux qu’il pense capable de passer un test d’aptitude.
- Bien mon Commandant.”


La jeune femme suivit des yeux le garçon qui sortit en trombe de son bureau, et jeta un coup d’oeil rapide à la liste rapportée. L’organisation devait être la plus précise possible, afin de pallier à d’éventuels besoins de renforts à destination de l’île Blanche, ou d’attaques à Korrul même. Dans un soupir las, Enaïa reposa le papier et se leva de son bureau, s’étirant de son long comme un félin trop longtemps assoupi. Finalement, elle sortit de la pièce, dans l’espoir de prendre un peu l’air, et se retrouva noyer dans l’agitation d’une veille de départ. Un frisson lui secoua l’échine, à la pensée que tout ces hommes étaient envoyés dans un monde totalement inconnu, et elle se sentit presque coupable de ne pas pouvoir les accompagner.

"Ce n’est une surprise pour personne que le Général préfère me garder ici encore quelques temps."

Elle posa son regard doré sur l’homme qui venait de l’accoster, et lui adressa un hochement de tête en guise de salut, accompagné d’un sourire de politesse. Khéops Aanka’Leï, Colonel, n’était pas l’un des soldats qu’elle portait le plus dans son coeur. Elle admettait, à contre-coeur, qu’il était efficace dans son travail, mais désapprouvait totalement les méthodes dont il usait pour parvenir à ses fins. Il restait néanmoins l’un des siens, et quittant des yeux une jeune femme qui venait de lui porter un courrier, elle se concentra sur lui.

"Comment vous sentez-vous ? Prêt à partir porter et imposer nos couleurs sur cette île glaciale ?"



DC : Azeor Desnolancès & Kezaël Lysereän & Kidjyïa Rijwan & Esheban Ondeluire & Riska les Deux Voix & Eyföhl Aanka'Leï & Céléno Thogen
avatar
Veilleur Pourpre

On m'appelle Khéops Aanka'Leï


Infos Personnage
RANG: Solaris Aanka'Leï, Eyföhl Aanka'Leï, Hinaë Aanka'Leï, Esmeor Aanka'Leï, Asher Aanka'Leï, Erhenyce Khar'ayn
VILLE & APPARTENANCE : Ofägar
MON AGE : 28 ans
Féminin
MESSAGES : 280
AGE : 24
INSCRIT LE : 23/09/2013
PSEUDO HABITUEL : Mowiel Solverre
Joyaux : 338
http://www.ile-joyaux.com/t2390-journal-de-bord-de-kheops-aanka-lei http://www.ile-joyaux.com/t1900-kheops-aanka-lei
Posté dans Re: [RPFB] Le devoir est une série d'acceptations   - Sam 11 Avr 2015 - 6:05

Khéops grinça des dents.
Il ne se sentait pas bien. Il souffrait toujours de ses blessures. La douleur parcourait le bas de son dos, tel un courant électrique, ne le laissant guère dormir plus de quelques heures par nuit. Le flacon de médicaments qui se trouvait sur sa table de chevet ne suffisait pas à soulager ses souffrances, et l'incompétence des médecins face à la gravité de ses brûlures n'y arrangeait rien. Si le Lieutenant Khar'ayn était parvenue à lui sauver la vie, d'autres comme elle peinait à trouver une solution viable aux maux du Capitaine.

Tout ça pour une bombe artisanale forbanne. Tout ça parce qu'un incompétent n'avait pas su faire correctement son travail. Tout ça parce que pour une fois dans sa vie, il avait fait le choix d'accorder sa confiance à une autre personne qu'à lui-même.

Aujourd'hui, il payait le prix de sa faiblesse.

- Et bien je pense qu'avec le Colonel Aanka'Leï à la tête de l'expédition, nous n'aurons aucune difficulté à soumettre les peuples de l'Ile Blanche.

Offrant l'un de ses rares sourire au Commandant, Khéops ajouta :

- Pourquoi le Général ne vous laisse-t-il pas participer à l'expédition ? Vous êtes la plus à même à conquérir l'Ile et faire briller nos couleurs. Craint-il pour la sécurité de notre pays ?

La sécurité de notre pays. Des Aanka'Leï. De Solaris. Et de tous les autres. La sécurité de ce pays si longtemps préservé du mal étranger, si longtemps résistant aux Forbans et à ces charognes d'Ostracisés. Son pays à lui. Le sien. Celui qu'il aime plus que sa propre vie, plus que sa propre femme.

 


Guide de Korrul
avatar
Veilleur Pourpre

On m'appelle Enaîa Lysean Vara'Da


Infos Personnage
RANG: Bras Droit des Veilleurs Pourpres - Admin
VILLE & APPARTENANCE : Penjoie
MON AGE : 28 Ans
Féminin
MESSAGES : 739
AGE : 23
INSCRIT LE : 07/05/2012
PSEUDO HABITUEL : Harrods
Joyaux : 266
http://www.ile-joyaux.com/t750-croire-en-quelque-chose-et-ne-pas-le-vivre-c-est-malhonnete#17230 http://www.ile-joyaux.com/t726-enaia-lysean-vara-da-terminee#16682
Posté dans Re: [RPFB] Le devoir est une série d'acceptations   - Dim 12 Avr 2015 - 9:35

Soumettre. En entendant la réflexion de Khéops, Enaïa effaça difficilement la moue de dégoût qui lui venait, et se contenta de fixer un groupe de nouvelles recrues se rendant très certainement, à l’entraînement. Elle l’écouta d’une oreille attentive, avant de tourner vers lui son visage halé et éclairé.

"J’en suis certaine aussi oui. Quoi qu’il va falloir beaucoup de détermination et de courage pour réussir à combattre un peuple que l’on veut expulser de ses propres terres."

Souffla t-elle avec un regard cynique en direction de Khéops. La plupart des gradés savaient la position quelque peu branlante du Bras Droit, quant à cette colonisation qu’elle n’approuvait pas entièrement. Du moins, pas dans ces conditions. La richesse, la continuité et l'expansion de Korrul dépendaient de cette mission, et pour cela, Enaïa ne voyait aucun inconvénient à envoyer des troupes dans un inconnu dont ils n’étaient pas sûrs de revenir. Mais cet inconnu justement, ne lui disait rien qui vaille, d’autant plus que l’objectif principal de la plupart de ces hommes étaient de détruire pour mieux régner. Et dans son grand humanisme, la Commandant imaginait une invasion un peu plus pacifiste. Mais les décideurs en avaient voulu autrement, elle se pliait sans rien dire à leurs décisions, tant que le bien de Korrul y gagnait.

"La sécurité en elle-même est assurée, mais la nouvelle de ce départ, avec autant de troupes, n’échappe pas au vent qui la fait courir dans tout le pays. Les Forbans seront sûrement tentés de s’approcher des frontières de nos villes et les Ostracisés de se lever contre la loi."

Reprit-elle plus sérieusement, alors que ses sourcils se fronçaient en imaginant tout ce qu’il pourrait se produire avec un nombre aussi réduit d’effectifs. Ils allaient devoir travailler dur sur une organisation et une répartition nouvelle afin de ne risquer à aucun moment, de basculer dans un raid forban ou une arrivée massive d’Ostracisés. Elle restait confiante néanmoins, et l’éclat de ses yeux s’en ressenti, alors qu’elle continuait, un fin sourire aux lèvres.

"Mais inquiétez vous donc de votre sort une fois sur l’île, Korrul sera protégé avec autant de ferveur et d’amour qu’habituellement. Et je vous rejoindrai une fois que cette nouvelle organisation sera bien ancrée."

Sa remarque avait sonné d’une manière presque amicale, comme si la nouvelle de leurs retrouvailles là-bas, leur faisait plaisir. Alors que bien au contraire, Enaïa était quasiment certaine que le Capitaine Aaka’Leï se fichait bien de l’avoir près de lui sur l’île Blanche, et qu’il lui tenait la conversation seulement parce qu’il aurait été malpoli de passer près de son supérieur sans le saluer. A cette idée, la jeune femme retint difficilement un sourire, accentué par sa connaissance du personnage qui ne tenait pas les dames en très haute estime.

"Vous ne vous inquiétez pas du tout de ce que vous pourriez trouver là-bas ? Ou subir ?"

Demanda t-elle finalement, en posant l’un de ses regards étrangement perçant sur le visage crispé et toujours aussi fermé du Capitaine. Elle le savait froid et distant, elle le trouvait antipathique au possible. Pourtant, les traits tirés qu’il arborait quotidiennement, et particulièrement aujourd’hui, malgré ce faux sourire qu’il avait tenté de faire avaler à sa supérieure, ne lui plaisaient pas. Peut-être était-ce simplement l’idée du départ qui l’angoissait. Après tout, il venait de se remarier, il était sur le point de se reconstruire une famille, qu’il devait déjà quitter. Et si elle le pensait assez fort pour surmonter ce type de frayeur, elle était aussi certaine que même l’homme le plus fort pouvait faiblir face au manque des siens.



DC : Azeor Desnolancès & Kezaël Lysereän & Kidjyïa Rijwan & Esheban Ondeluire & Riska les Deux Voix & Eyföhl Aanka'Leï & Céléno Thogen
avatar
Veilleur Pourpre

On m'appelle Khéops Aanka'Leï


Infos Personnage
RANG: Solaris Aanka'Leï, Eyföhl Aanka'Leï, Hinaë Aanka'Leï, Esmeor Aanka'Leï, Asher Aanka'Leï, Erhenyce Khar'ayn
VILLE & APPARTENANCE : Ofägar
MON AGE : 28 ans
Féminin
MESSAGES : 280
AGE : 24
INSCRIT LE : 23/09/2013
PSEUDO HABITUEL : Mowiel Solverre
Joyaux : 338
http://www.ile-joyaux.com/t2390-journal-de-bord-de-kheops-aanka-lei http://www.ile-joyaux.com/t1900-kheops-aanka-lei
Posté dans Re: [RPFB] Le devoir est une série d'acceptations   - Lun 18 Mai 2015 - 12:15

- De quoi dois-je avoir peur ? De leurs flèches ? Il ne s'agit que d'une bande de sauvages illettrés, dont les plus importantes préoccupations se résument à la chasse, la guerre et le plaisir charnel. Nous aurons tôt fait d'asseoir notre domination.

Ce n'était pourtant pas la préoccupation première des Veilleurs Pourpres.

Le froid, la montagne et les prédateurs étaient à eux trois plus dangereux que les lances aiguisées des guerriers erfeydiens. Des pièges mortels pouvant tuer même le plus brave et habile des Veilleurs. A quel point les rapports reçus au quartier général ces dernières semaines étaient-ils alarmants ? La peau de l'homme ne pouvait-elle lutter seule contre le vent polaire de l'Ile Blanche ? La guerre sera-t-elle bêtement perdue, parce que tous mourront de froid ou dévorait par une bête affamée ?

L'homme détourna le regard. Il y avaitbien pire encore.

Cette magie qui effrayait tant les disciples de Ruyn ; était-ce une blague de mauvais goût de quelques fous à lier, ou la naissance inéluctable d'une ère nouvelle, où Ruyn et la technologie ne seront plus seuls maîtres des hommes ?

- J'ai lutté des années durant contre la vermine forbanne. Les hommes des neiges ne sont pas plus dangereux, ni plus intelligents. Les enjeux sont trop importants pour nous échouions. De cette guerre dépendra l'avenir de tout un peuple. 


Guide de Korrul
avatar
Veilleur Pourpre

On m'appelle Enaîa Lysean Vara'Da


Infos Personnage
RANG: Bras Droit des Veilleurs Pourpres - Admin
VILLE & APPARTENANCE : Penjoie
MON AGE : 28 Ans
Féminin
MESSAGES : 739
AGE : 23
INSCRIT LE : 07/05/2012
PSEUDO HABITUEL : Harrods
Joyaux : 266
http://www.ile-joyaux.com/t750-croire-en-quelque-chose-et-ne-pas-le-vivre-c-est-malhonnete#17230 http://www.ile-joyaux.com/t726-enaia-lysean-vara-da-terminee#16682
Posté dans Re: [RPFB] Le devoir est une série d'acceptations   - Sam 23 Mai 2015 - 11:17

L’insolente réponse du Capitaine Aanka’Leï n’étonna même pas Enaïa, habituée à ses fanfaronnades de mâle trop virile et sûr de lui. Elle aurait dû s’en douter, et ne même pas lui poser de questions, en espérant vaguement une attitude plus humaine. Ou censée. Cette réaction de guerrier assoiffé de sang la consterna, si bien qu’elle ne retint même pas un haussement de sourcils dont il était difficile de ne pas en traduire un mépris et un agacement certain. Par Ruyn qu’il était ennuyant avec ses paroles de conquérant, prêt à battre terres et peuples dans l’unique but de faire prévaloir la grandeur de Korrul. Mais Korrul n’avait pas besoin de ça. Korrul était belle et grande, et se suffisait bien largement à elle-même. Les ennemis étaient bien suffisamment nombreux aux frontières de leurs villes, sans qu’il ne faille aller les chercher à l’autre bout du monde, chez eux.

“J’ai grande hâte de lire vos rapports alors Capitaine, et ce qu’ils retraceront, face à des combats qui ont déjà coûté la vie à de nombreux de nos plus courageux soldats. Si ces indigènes ne sont pas intelligents, ils ont pourtant bien quelque chose qui les empêchent de faiblir face à des colonisateurs trop belliqueux.”

Laissa t-elle entendre, alors qu’un sourire mi-amusé, mi-provocateur se dessina sur ses lèvres roses. La rumeur de certains dons que l’on prêterait à ces gens du Nord avait de quoi surprendre et terroriser. Enaïa n’en avait pas encore eu la preuve matérielle, mais les nombreux rapports relatant de ces faits presque “magiques” lui avait procuré des frissons plus d’une fois. Elle y croyait, et s’imaginait encore mieux les Veilleurs Pourpres aux prises avec de tels évènements effrayants et incompréhensibles. Ces soldats qui ne vivaient que pour servir Korrul et qui se retrouvaient à périr inutilement, pour une cause de colonisation qui aurait pu être totalement différente si elle avait été menée autrement.

“Le peuple de Korrul ne souffrira ni plus, ni moins de notre victoire sur des terres aussi éloignées, où personne de censé n’aimerait s’aventurer sans raison. C’est surtout l’avenir des réputations de ceux qui souhaitent ce carnage qui dépendent de la réussite.”

Souffla t-elle finalement, alors qu’elle tournait la tête pour poser un regard impérieux et lourd de sous-entendus sur Khéops, qui était très précisément le cas de personnes dont elle faisait mention.



DC : Azeor Desnolancès & Kezaël Lysereän & Kidjyïa Rijwan & Esheban Ondeluire & Riska les Deux Voix & Eyföhl Aanka'Leï & Céléno Thogen
avatar
Veilleur Pourpre

On m'appelle Khéops Aanka'Leï


Infos Personnage
RANG: Solaris Aanka'Leï, Eyföhl Aanka'Leï, Hinaë Aanka'Leï, Esmeor Aanka'Leï, Asher Aanka'Leï, Erhenyce Khar'ayn
VILLE & APPARTENANCE : Ofägar
MON AGE : 28 ans
Féminin
MESSAGES : 280
AGE : 24
INSCRIT LE : 23/09/2013
PSEUDO HABITUEL : Mowiel Solverre
Joyaux : 338
http://www.ile-joyaux.com/t2390-journal-de-bord-de-kheops-aanka-lei http://www.ile-joyaux.com/t1900-kheops-aanka-lei
Posté dans Re: [RPFB] Le devoir est une série d'acceptations   - Sam 30 Mai 2015 - 4:06

- Qu'insinuez-vous au juste, Commandante ? Que je puisse avoir d'autres intérêts que l'avenir de mon pays ? Que cette guerre ne soit qu'un prétexte pour un but plus infâme ?

Enaîa Lysean Vara'Da. C'était une belle femme, une très belle femme. Elle était aussi grande que bien des hommes, mais plus en chair, plus attirante. Les ondulations de ses beaux cheveux bruns étaient retenues sur la tête par un petit ruban noir. Elle avait le teint hâlé et de beaux yeux ambrés que son sourire, plus rare que ses jugements, illuminait d'une lumière dorée. Quiconque aurait souhaité sa main, si son rang, la sévérité de son jugement et la grandeur de son âme ne faisait pas d'elle un trésor intouchable.

- L'Ithylium qui se trouve sur cette île nous rendra bien plus forts que nous le sommes déjà. Nous ne serons plus dépendants des richesses matrosciennes. Nous n'aurons plus à nous mettre à genoux pour les supplier de ne pas nous priver de cette incroyable source d'énergie.

Elle était tout le contraire de Solaris. A la fois si attirante et détestable.

Solaris était fière, la digne fille d'un Desnolancès. Mais Solaris était plus petite, plus menue, plus désirable. Des mois s'étaient écoulés depuis leur mariage et il leur avait fallu du temps pour se comprendre, pour s'aimer, pour se donner à l'un et l'autre, sans se craindre, sans se fuir. Aujourd'hui, Khéops la désirait avec tant d'ardeur qu'il ne se passait pas un jour sans qu'il ne pense à elle. Et cette guerre, à laquelle son devoir l'invitait à participer, allait les séparer des mois durant. Des mois durant lesquels sa couche allait être désespérément froide et vide, des mois pendant lesquels se réjouira-t-elle très certainement de son absence.

- Que ferons-nous lorsque les sources de Matroos seront à secs ? Que ferez-vous pour votre famille, lorsqu'une guerre éclatera entre nos deux pays et que lutter ne sera alors chose vaine ? Je ne veux pas de cela pour mon épouse. Je ne veux pas de cela pour ma famille.


Guide de Korrul
avatar
Veilleur Pourpre

On m'appelle Enaîa Lysean Vara'Da


Infos Personnage
RANG: Bras Droit des Veilleurs Pourpres - Admin
VILLE & APPARTENANCE : Penjoie
MON AGE : 28 Ans
Féminin
MESSAGES : 739
AGE : 23
INSCRIT LE : 07/05/2012
PSEUDO HABITUEL : Harrods
Joyaux : 266
http://www.ile-joyaux.com/t750-croire-en-quelque-chose-et-ne-pas-le-vivre-c-est-malhonnete#17230 http://www.ile-joyaux.com/t726-enaia-lysean-vara-da-terminee#16682
Posté dans Re: [RPFB] Le devoir est une série d'acceptations   - Mer 3 Juin 2015 - 6:42

“Puisque vous avez compris mon insinuation, c’est bien qu’elle vous gêne quelque part.”

Siffla t-elle sans cacher une certaine satisfaction de le voir ainsi s’offusquer, comme s’il avait été un parfait innocent. Elle affronta son regard quelques minutes, avant de le détourner et de le poser sur un soldat qui venait de s’approcher. Son visage chaleureux se recomposa aussitôt et bien rusé aurait été celui qui aurait deviné la joute verbale qui se jouait entre les deux supérieurs.

“Je ne me suis jamais opposée à cette conquête de l’ithilium, bien au contraire, puisqu’il nous ait bénéfique et nous rendra indépendant. Je m’oppose simplement à la boucherie qui est en train de remplacer ce pourquoi nous sommes aller là-bas. Et qui reste à mes yeux, de la pure barbarie, bien plus que ce dont sont capables les “barbares” de l’île blanche justement.”

Reprit-elle alors que ses yeux dorés suivaient le soldat qui s’éloignait, après lui avoir fait signer quelques papiers importants. Elle soupira, lassée et agacée à la fois par cette conversation qui ne menait à rien, sinon d’opposer deux avis contraires et qui ne convergeraient jamais. Il ne pensait qu’à lui, à ses intérêts et sa riche famille. Il se fichait bien de sacrifier des vies innocentes pour conserver un confort dont il avait l’habitude. Alors, dans une moue hautaine, elle continua :

“Il sera bien assez temps de se préoccuper de Matroos quand cela aura vraiment de l’importance. A l’heure actuelle, la guerre est à des milliers de kilomètres d’ici et votre chère épouse ne craint rien, soyez-en sûr. Mais des centaines de soldats sacrifient leur vie pour ça, inutilement. Si je me souviens bien, les Forbans sont plus à même de faire de vrais dégâts chez nous.”

Son regard intransigeant et perçant se fixa à nouveau sur le visage détestable, quoique charmant si Enaïa avait pu s’intéresser un tant soit peu à ce genre de sentiment, et se fit lourd de reproches. Elle détestait devoir faire preuve de tels mots, d’une telle attitude, elle qui mettait un point d’honneur à garder un comportement irréprochable et une solidarité indéfectible avec chacun des membres des Veilleurs. Elle les respectait tous, même lui, cet idiot macho égoïste à qui elle aurait volontiers mis son pieds au derrière. Elle opta néanmoins pour un calme olympien et quelques mots de plus.

“Je ne m’encombre pas d’une famille, ce serait donner trop de distractions à un devoir que j’espère honorer entièrement. Trop de risques de ne pas servir Korrul correctement et de tourner une inquiétude grandissante sans cesse vers eux plutôt que vers notre pays. Ce serait altérer un jugement qui se doit d’être impartial dans des moments cruciaux comme celui que nous vivons. Cela m’a plutôt bien réussi pour le moment. Vous devriez y songer.”

Termina t-elle d’un ton sec et tranchant, avant de lui adresser un dernier regard impassible. D’un geste, elle amorça son départ, se détournant de lui, mais glissa une dernière parole :

“Et puisque vous vous sentez si concerné par cette colonisation sanglante, allez donc surveiller l’escadron de jeunes soldats qui va partir avec vous. Et faites moi un rapport avant le départ.”

Elle se retint de lui préciser que c’était un ordre sans façon de le discuter, sans ton sans appel devrait faire l’affaire et ne lui accorda pas même un regard avant de s’éloigner dans le couloir animé. Elle était plus déçue qu’énervée, lasse surtout, de devoir compter sur des officiers comme lui.



DC : Azeor Desnolancès & Kezaël Lysereän & Kidjyïa Rijwan & Esheban Ondeluire & Riska les Deux Voix & Eyföhl Aanka'Leï & Céléno Thogen
avatar
Veilleur Pourpre

On m'appelle Khéops Aanka'Leï


Infos Personnage
RANG: Solaris Aanka'Leï, Eyföhl Aanka'Leï, Hinaë Aanka'Leï, Esmeor Aanka'Leï, Asher Aanka'Leï, Erhenyce Khar'ayn
VILLE & APPARTENANCE : Ofägar
MON AGE : 28 ans
Féminin
MESSAGES : 280
AGE : 24
INSCRIT LE : 23/09/2013
PSEUDO HABITUEL : Mowiel Solverre
Joyaux : 338
http://www.ile-joyaux.com/t2390-journal-de-bord-de-kheops-aanka-lei http://www.ile-joyaux.com/t1900-kheops-aanka-lei
Posté dans Re: [RPFB] Le devoir est une série d'acceptations   - Lun 8 Juin 2015 - 9:52

- A vos ordres, Commandant.

Sans un mot, Khéops se détourna et rejoignit son poste.

La haine le consumait. La colère le dévorait. Jamais il n'avait ressenti pareil embarras, et encore moins à cause d'une femme. Enaîa Lysean Vara'Da était un officier plein de courage et de force, mais ses mots d'une aridité sans nul autre égal. Sa seule présence suffisait à lui faire perdre tout contrôle de lui-même, et aujourd'hui, ses paroles avaient dépassées ses pensées. Par fierté, il s'était montré sous son plus mauvais jour. Il s'était ridiculisé et avait ridiculisé la famille Aanka'Leï. Que dirait son père d'un tel égarement ?

Pourquoi cet homme hante-t'il nuit et jour mes pensées ? s'agaça l'Officier.

- Capitaine Aanka'Leï.
- Quoi ?

Le jeune soldat bafouilla. Il l'avait effrayé.

- Parle.

Et il parla. Des heures durant. Posant les interrogations que d'autres n'osaient poser, de peur de ne contrarier leur supérieur. Il le questionna sur autant de sujets qu'en comportent les rapports reçus chaque jour au Quartier Général. Quelle sera la durée de leur voyage ? Pendant combien de temps seront-ils séparés de leurs familles ? Quels dangers les attendaient, là-bas, sur l'Ile Blanche, à l'exception de leurs ennemis connus, les Erfeydiens ? Et tant d'autres. Tant d'autres dont certaines auxquelles Khéops ne put apporter de réponses.

Quelle était cette foutue magie dont on faisait tant cas ?

Spoiler:
 


Guide de Korrul

On m'appelle Contenu sponsorisé

Posté dans Re: [RPFB] Le devoir est une série d'acceptations   -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum