AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
» Communication externe
par Loth de la Vision Mar 21 Juin 2016 - 15:06

» Réversa [ TOP ]
par Invité Ven 27 Mai 2016 - 8:21

» Le monde de Dùralas
par Invité Jeu 26 Mai 2016 - 7:00

» Anthalia
par Invité Dim 22 Mai 2016 - 15:17

» Marbrume, La Cité des Damnés
par Invité Lun 16 Mai 2016 - 15:07

» Questionnaire pour soutenir infinite RPG !
par Invité Sam 14 Mai 2016 - 17:33

» Escalus
par Invité Jeu 12 Mai 2016 - 9:02

» Mass Effect : Reborn
par Invité Mar 10 Mai 2016 - 15:00

» Forum en pause
par Asàf Lysereän Mar 10 Mai 2016 - 13:47


[HOT] Manoir de Yannick Saule

avatar

On m'appelle Yannick Saule


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Midel Heim
MON AGE : 26 ans
Masculin
MESSAGES : 779
AGE : 46
INSCRIT LE : 19/10/2011
PSEUDO HABITUEL : Promor le Facétieux, Raffaella Palder, Tibor Keiron, Janos Leawen
Joyaux : 0
Posté dans [HOT] Manoir de Yannick Saule   - Jeu 20 Oct 2011 - 12:26


La nuit a lancé ses étoiles à l'assaut des ténèbres, mais elles ne sont que de microscopiques lueurs égarées au cœur de l'infini manteau sombre. Seule une lune rousse illumine Midel-Heim et sa périphérie.

A travers les arbres, à l'intérieur de l'enceinte grillagée, rongée par la rouille, le manoir de Yannick Saule, le bellâtre, la brebis galeuse de cette famille richissime, tend ses murs gris couverts de lierre vers son halo blafard. La vieille bâtisse sommeille depuis des heures. Aucune lumière ne tressaille à travers les nombreuses fenêtres. Un silence profond règne sur l'antique demeure.

Agglutinés le long des murs froids, des massifs de buissons épineux, où s'emmêlent des ronces interminables et vigoureuses, laissent apparaître quelques croix de pierre, sous lesquelles sont enterrés les aïeux, ceux qui organisaient autrefois des fêtes gigantesques dont le vacarme se répandait à travers bois, couvrant durant des journées entières le ramage des moineaux et les harmonies du vent dans les branches. Quelques gargouilles dévorées par la mousse montent la garde, attentives, stoïques, et désormais inutiles, n'ayant plus aucune âme à escorter jusqu'aux enfers.

Seul l'unique résident du manoir veille encore, les yeux posés sur ce décor lugubre qui fut jadis si merveilleux. Il est planté devant l'unique fenêtre de sa chambre du premier étage, seule pièce, avec le salon du bas, chauffée et relativement confortable. Nu comme un ver mais totalement invisible depuis l'extérieur, il sirote un dernier verre d'alcool, cherchant à oublier dans son arôme fruité cette soirée funeste où il a perdu ses derniers galons au poker.

Yannick peste contre cet officier obèse qui lui a raflé ses dernières pièces d'argent, et maudit cette malchance qui s'obstine à l'accompagner partout. Une solution ! Bon sang ! Il doit absolument trouver une solution pour se remettre à flot.

avatar

On m'appelle Angélyne Montaigu


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Midel-Heim
MON AGE : 20 ans
Féminin
MESSAGES : 907
AGE : 45
INSCRIT LE : 19/10/2011
PSEUDO HABITUEL : /
Joyaux : 0
http://www.ile-joyaux.com/t287-angelyne-montaigu#top
Posté dans Re: [HOT] Manoir de Yannick Saule   - Ven 21 Oct 2011 - 2:18

La nuit a enveloppé le vieux manoir de son manteau d'ombres, la vie nocturne de la forêt reprend peu à peu ses droits, peuplant les bois de sons à la fois étranges et familiers. Angélyne, a revêtu son uniforme de voleuse, pantalon et chemise noirs, elle a aussi pris soin de torsader ses longs cheveux blancs, trop visibles en pleine nuit, et les a dissimulé sous un carré de soie noire. Silencieusement, elle se fraie un chemin parmi la végétation luxuriante, la lune rousse se fait sa complice bienveillante, éclairant les lieux d'une clarté douce et discrète.

Telle une ombre dansante, Angélyne escalade la grille ouvragée, image rouillée de la splendeur d'antan de la propriété, elle sait par ses informateurs, qu'elle n'a que deux pièces à visiter, le reste du manoir a été pillé par le fils Saule, pour payer ses dettes de jeux et ses beuveries décadentes. Perchée sur une branche basse d'un grand chêne, voilà un moment qu'Angélyne scrute la vieille bâtisse, aucune lumière ne révèle la présence du propriétaire, il y a fort à parier qu'il doit dilapider ce qu'il lui reste à une table de jeu en ville.

Furtivement, elle se laisse glisser au sol, et court vers le château, au travers des buissons et des herbes folles qui ont envahi les jardins, abandonnés depuis longtemps par les jardiniers. Ce maquis est idéal pour elle, il lui permet de progresser à l'abri des regards, de longer les murs décrépis pour arriver à l'arrière de la maison. Les portes fenêtres qui donnent sur le salon, où se trouvent les tableaux qu'elle convoite, ne devraient pas être trop difficiles à crocheter, vu l'état d'abandon de la propriété. C'est même encore mieux ! Par acquis de conscience, elle fait jouer la clenche piquée de rouille, et la porte s'ouvre ! Vraiment inconscient cet héritier ! Ou alors il ne reste plus rien à voler ! Et ça elle ne l'espère pas !

Entrebâillant lentement la porte qui a la bonne idée de ne pas grincer, elle s'infiltre dans la grande pièce, où un feu rougeoie encore dans la grande cheminée au manteau de marbre clair, diffusant un halo orangé suffisant pour qu'Angélyne s'oriente et trouve les deux tableaux de maîtres qui l'intéressent. Deux chandeliers d'argent compléteront son butin de ce soir. Elle décroche les cadres précautionneusement, découpe soigneusement les toiles, les roule et les glisse dans son sac, elle y ajoute les candélabres, et se dirige vers le grand escalier qu'elle distingue dans l'ombre ...


Calyth Montivelle, Pilote / Janalya Hermontrick, Maître armurier / Ylaria Desnolancès, Cultivatrice


Avatar de Thélou / Sign d'Aza
Merciiiii !

avatar

On m'appelle Yannick Saule


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Midel Heim
MON AGE : 26 ans
Masculin
MESSAGES : 779
AGE : 46
INSCRIT LE : 19/10/2011
PSEUDO HABITUEL : Promor le Facétieux, Raffaella Palder, Tibor Keiron, Janos Leawen
Joyaux : 0
Posté dans Re: [HOT] Manoir de Yannick Saule   - Ven 21 Oct 2011 - 8:39


Quelques ombres furtives, évanescentes au point d'en paraître irréelles, jaillissent ça et là, entre les buissons et les lauriers laissés à l'abandon, dansent et sautillent un instant sous la trouble phosphorescence de la lune couleur d'abricot, puis s'évanouissent pour renaître aussitôt un peu plus loin, sous les arbres vénérables qui tendent leurs bras tortueux vers le ciel sombre. La nuit, ce parc délabré, qui retourne lentement à l'état sauvage, ressuscite, s'anime, devenant le refuge des écureuils, des renards, des hiboux, qui lui insufflent un élan nouveau par leurs va-et-vient feutrés et silencieux dans l'obscurité dense et envahissante. Perché à son poste de guet, dans sa tour d'ivoire solitaire, Yannick assiste distraitement à ce spectacle quotidien, préoccupé une fois de plus par l'ampleur de ses dettes et par la hargne des usuriers, qui, par bonheur, ont jusqu'à présent renoncé à le poursuivre jusqu'aux grilles de son domaine.

Sans s'en rendre compte, il a terminé son verre, et le flacon, posé sur l'appui de fenêtre, est désespérément vide, aussi vide que l'escarcelle du bellâtre abandonnée sur la courtepointe élimée couvrant son lit. Il se saisit d'un chandelier de bronze, vestige d'un passé prospère, diffusant une aura discrète, et se dirige en silence vers la porte donnant sur le couloir du premier étage. Peut-être trouvera t-il au salon ou dans les caves humides et glaciales de quoi étancher sa soif, et surtout de quoi ensevelir ses idées noires. Le bellâtre hésite un peu, mais ne prend pas la peine de se rhabiller malgré la différence de température qui l'attend dans le corridor, et qui le fait frissonner à l'avance.

Il pousse la porte, et ... Ventrebleu ! Une silhouette furtive atteint à cet instant précis le dernier escalier, à quatre pas de lui ! Une taille minuscule, une carrure de crevette grise ! Il ne peut de toute évidence s'agir que d'un nain, d'un gamin ou d'une jouvencelle, même si les vêtements sombres accentuent sans doute sa finesse ! Instinctivement, Yannick plaque une main sur son service trois pièces, et pousse un « Ooohhh » de surprise. Il met deux secondes à retrouver l'usage de la parole, mais ses yeux marrons lancent déjà des éclairs ! Qui a eu l'impudence de pénétrer dans son antre ? Cette fois il s'élance, il presse le pas, et tend une main large comme une planche à fromage vers l'inconnu afin de le saisir par le bras, ou le col, ou l'épaule, enfin par ce qu'il pourra attraper, tout en houspillant copieusement le téméraire, qui se coltine un sac d'où dépassent les précieux candélabres de son salon :

- Halte là, la demi-portion ! C'est à moi tout ce bazar ! Pose ça en vitesse et montre-moi ta petite tête de furet avant que je te botte les fesses !

avatar

On m'appelle Angélyne Montaigu


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Midel-Heim
MON AGE : 20 ans
Féminin
MESSAGES : 907
AGE : 45
INSCRIT LE : 19/10/2011
PSEUDO HABITUEL : /
Joyaux : 0
http://www.ile-joyaux.com/t287-angelyne-montaigu#top
Posté dans Re: [HOT] Manoir de Yannick Saule   - Dim 23 Oct 2011 - 9:33

La lune rousse éclaire faiblement le grand hall gris sombre et lugubre, sur les murs fissurés, de grandes tâches plus claires témoignent de la disparition de nombreuses toiles, probablement vendues pour rembourser des dettes de plus en plus pressantes. Angélyne ne s'y attarde pas, elle a récupéré ce qu'elle convoitait, reste à visiter la chambre du propriétaire à l'étage. Elle se dirige donc résolument vers le magnifique escalier de marbre qui a connu de meilleurs jours, et grimpe quatre à quatre les marches. A peine a-t-elle posé le pied sur le dernier degré, qu'une lueur vacillante l'alerte.

Dans le couloir sombre, un homme, nu comme un ver, sort de la chambre qu'elle devait visiter, armé d'un chandelier. Aussi surpris l'un que l'autre, ils restent figés quelques instants, s'observant mutuellement. Angélyne a la chance d'être encore dans l'ombre, et suppose que c'est Yannick Saule qui se tient dans le plus simple appareil devant elle. Elle le détaille sans vergogne, un bel homme, certes, mais un homme furieux de se voir visiter par un voleur, et qui risque de la faire mettre en prison, s'il parvient à l'attraper !

Se sortant de sa stupeur, au son de la voix grave du propriétaire en costume d'Adam, elle opère une volte face fulgurante et amorce la descente des marches, au moment où il tend le bras vers elle, la manquant de peu. Elle se précipite mais le sac contenant son larcin, la gêne, et son avance s'amenuise rapidement, d'autant que faisant fi de sa pudeur, l'homme la poursuit aussitôt, avec l'avantage de connaitre les lieux, bien mieux qu'elle. Sa besace qui ballotte dans ses jambes, manque de la faire tomber sur les dernières marches, qu'elle saute agilement.

Elle hésite une seconde, puis s'en retourne par où elle est arrivée, traversant le salon à toute vitesse, sentant qu'il est à présent sur ses talons, elle ouvre la porte vitrée à toute volée, l'envoyant briser ses vitres contre le mur. Elle s'échappe vers le jardin abandonné, espérant qu'il ne la suivra pas à l'extérieur. Le souffle de la victoire la transporte ... Patatras, elle dérape sur une flaque de boue, et se retrouve le nez dans l'herbe, et dans l'incapacité de se relever : elle s'est méchamment tordue la cheville dans sa chute, et pour tout arranger, son poursuivant se jette sur elle l'immobilisant au sol ...


Calyth Montivelle, Pilote / Janalya Hermontrick, Maître armurier / Ylaria Desnolancès, Cultivatrice


Avatar de Thélou / Sign d'Aza
Merciiiii !

avatar

On m'appelle Yannick Saule


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Midel Heim
MON AGE : 26 ans
Masculin
MESSAGES : 779
AGE : 46
INSCRIT LE : 19/10/2011
PSEUDO HABITUEL : Promor le Facétieux, Raffaella Palder, Tibor Keiron, Janos Leawen
Joyaux : 0
Posté dans Re: [HOT] Manoir de Yannick Saule   - Lun 24 Oct 2011 - 1:30


Bon sang ! Que la gale et la syphilis s'abattent sur ce vilain cancrelat, ses frères, ses soeurs et ses cousins ! Car juste avant que Yannick ne le saisisse par une patte, le maudit nabot évite la poigne de fer et détale comme un lapin de garenne dans les escaliers, emportant son butin !

- Ah non, pas mes candélabres ! ... hurle la brebis galeuse des Saule, qui comptait fermement sur la revente de ces bibelots de valeur pour éponger une partie de ses dettes ! Et le voici contraint de se lancer à la poursuite du morpion et de dégringoler les marches quatre à quatre, ou même trois par six !

Gêné par son baluchon bien rempli, le morveux ne conserve pas l'avance durement acquise, d'autant plus qu'il hésite un brin au bas des escaliers en colimaçon. Mais à l'instant précis où Yannick tend à nouveau un bras pour le ceinturer, voilà que le cloporte repart à toute allure, cette fois vers les jardins ! Pas question de le laisser gagner l'épaisseur de la forêt, car, nu comme un ver de la tête aux pieds, le Bellâtre ne pourra rejoindre le voleur à travers les ronces, les cailloux et les bouts de bois !

Tzzllingg ! Le maraud a réussi à franchir la porte vitrée, qui se brise en mille éclats en heurtant violemment le mur ! Diantre ! Cette porte lui a coûté la peau des fesses, ça ne va pas se passer comme ça ! Yannick traverse au triple galop les débris de verre jonchant l'entrée, ressent quelques vilains picotements à la plante des pieds, mais la colère lui donne des ailes !

- Bien fait ! ... gromelle t-il lorsque la demi-portion s'étale soudain au milieu d'une mare de boue. Sans hésiter une seule seconde, Yannick fond sur sa proie et se laisse tomber sur elle ! Soixante-dix kilos de Saule sur les reins, ce n'est pas un cadeau pour l'avorton, qui a le bec dans le chiendent et les graminées, ce qui empêche toujours le Bellâtre de contempler sa binette de fouine ! Bon ! Sans aucun ménagement, il le retourne sur le dos en l'empoignant par les épaules ... et en reste bouche bée ! L'asticot est une minuscule donzelle mignonne à croquer, avec des prunelles infiniment claires et azurines qui scintillent sous un rayon de lune, telles des lapis-lazuli ornant la vitrine d'un joaillier. Elle a perdu sa coiffe sombre dans la chute, et ses cheveux de neige poudroient en boucles indisciplinées autour d'un visage suave et divinement harmonieux, éclaboussé toutefois de quelques projections de fange noirâtre.

Mais bon ! C'est quand-même une voleuse nom d'un chien ! Et Yannick lui maintient les poignets contre le sol en lui adressant un regard sévère, les lèvres pincées, attendant une explication !

avatar

On m'appelle Angélyne Montaigu


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Midel-Heim
MON AGE : 20 ans
Féminin
MESSAGES : 907
AGE : 45
INSCRIT LE : 19/10/2011
PSEUDO HABITUEL : /
Joyaux : 0
http://www.ile-joyaux.com/t287-angelyne-montaigu#top
Posté dans Re: [HOT] Manoir de Yannick Saule   - Mar 25 Oct 2011 - 8:22

En recevant son poursuivant sur le dos, Angélyne réprime à grand peine un grognement de douleur. C'est que ce n'est pas une demi-portion comme elle ! Assis au creux de ses reins, il a toute latitude pour la retourner sans difficulté, elle a beau se débattre, se tortiller dans tous les sens, elle est clouée au sol ! Malheureusement pour elle, ses cheveux s'échappent de leur prison de soie noire et se répandent en cascade immaculée dans la mare de boue, révélant ainsi sa vraie nature. Elle se retrouve vraiment en fâcheuse posture !

La surprise qu'elle lit sur le visage courroucé de son geôlier, lorsqu'il découvre à quel genre de voleur il a à faire, la ferait presque rire, si elle n'était pas prisonnière de sa poigne de fer. Son sac s'est répandu un peu plus loin, dévoilant son butin, les chandeliers d'argent étincelants qui baignent dans une flaque de lune rousse, et le rouleau de cuir noir, enserrant les deux toiles. Deux yeux mordorés, luisants de colère la dévisagent, sans aménité, attendant manifestement des explications.

- Lâchez-moi, espèce de brute ! Vous me faites mal ! tempête-t-elle, en s'agitant encore sous le poids de l'homme. Laissez moi partir ! N'appelez pas la Milice, je vous laisse vos babioles, elles ne valent pas grand chose de toute façon, et vu dans quel état est votre demeure vous en avez plus besoin que moi ! Inutile d'exhiber, sous mes yeux, vos attributs ! N'avez-vous donc aucune pudeur ! Lâchez-moi ! Laissez-moi au moins me relever ... termine-t-elle, tentant vainement de s'extirper des pattes de ce lourdaud.

Mais elle finit par s'immobiliser, la douleur qui vrille sa cheville foulée, l'empêche de prendre appui sur ses pieds pour déséquilibrer son adversaire. Angélyne renonce à s'échapper, elle n'irait pas bien loin puisqu'elle ne peut pas courir, elle décide de s'en ouvrir au drôle de bougre qui reste assis sur elle, maintenant ses poignets au sol. Il a desserré quelque peu son emprise, mais il n'est pas décidé à la libérer. Elle tente une autre approche et essaie de l'apitoyer ...

- Je vous en prie ... Laissez-moi partir ! Je disparaîtrais de votre vue, aussitôt ... Vous avez récupéré vos biens ... S'il vous plaît ! l'implore-t-elle d'une petite voix tremblante ... Et je me suis tordue la cheville en tombant ... Même si vous me libérez, je ne m'enfuirai pas, je ne le pourrai pas ...


Calyth Montivelle, Pilote / Janalya Hermontrick, Maître armurier / Ylaria Desnolancès, Cultivatrice


Avatar de Thélou / Sign d'Aza
Merciiiii !

avatar

On m'appelle Yannick Saule


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Midel Heim
MON AGE : 26 ans
Masculin
MESSAGES : 779
AGE : 46
INSCRIT LE : 19/10/2011
PSEUDO HABITUEL : Promor le Facétieux, Raffaella Palder, Tibor Keiron, Janos Leawen
Joyaux : 0
Posté dans Re: [HOT] Manoir de Yannick Saule   - Jeu 27 Oct 2011 - 3:57


Le voilà cloué au tapis, le joli flocon de neige ! Tendre agnelet immobilisé au sol sous la brebis galeuse des Saule. Les épaules coincées dans le trèfle et la luzerne sauvage, le popotin baignant dans la fange épaisse. Et pas de doute, le farfadet est bien une femme, car elle est culottée, inconsciente et râleuse ! Elle est prise la main dans le sac, ou plutôt le candélabre dans le sac, mais ça ne l'empêche nullement de vitupérer soudain, à s'en faire péter les cordes vocales ! Et elle rouspète pour ceci, et elle ronchonne pour cela ! Oui, c'est bien une femme. Bien-sûr que Yannick pèse plus qu'un coussin de plumes ! Bien-sûr que l'atterrissage dans la mare de boue n'a pas été des plus délicats ! Bien-sûr que le Bellâtre se balade entièrement nu, l'organe érectile se balançant aux quatre vents ! Bien-sûr ! Mais bon sang, en définitive, il est chez lui, personne ne l'avait invitée, cette brindille aux doigts crochus ! C'est une propriété privée, quand-même, pas un manoir ouvert aux touristes !

Le joli lutin se déhanche de son mieux pour échapper au poids qu'elle a sur l'estomac, mais c'est sans espoir, le Bellâtre s'est bien installé, un genou posé de chaque côté de la mignonne. Et la belle baisse d'un ton ! Et même de deux ! La voici soudain implorante, la voici petite fille, la voici tendre oisillon tombé du nid entre les griffes du vilain matou ! Yannick n'est pas un naïf, il n'ignore pas que la ruse des femmes est infinie, mais le cousin rebelle et libertin, le noceur, la honte de la dynastie Saule, malgré toutes ses tares, n'est pas non plus une brute épaisse. Bon, soyons clairs ! Si l'adorable crevette avait été une grosse dondon moustachue et hideuse, sans doute se serait-il comporté tout autrement, mais il se laisse volontiers attendrir par le désarroi de la fée Clochette, feint ou non.

- C'est bon, n'en parlons plus ... Je suis désolé que tu te sois blessée à la cheville. Je vais te porter à l'intérieur du manoir et inspecter ton bobo. Sans doute une foulure ou une entorse. Et pour la milice, sois sans inquiétude, je n'ai aucune sympathie pour cette engeance et je préfère qu'ils ne s'approchent pas trop de mon domaine ! Tu sais, je ne suis pas vraiment un ange, même si je suis un Saule. Yannick Saule, en fait, mais je pense que tu le savais déjà ... ajoute t-il en rangeant les toiles et les candélabres dans le baluchon et en passant la lanière à son épaule.

- Allez, zou, accroche-toi à mon cou, je t'embarque, jolie libellule ... poursuit-il en adressant son sourire le plus charmeur à la gredine, et en la portant délicatement entre ses bras en direction de l'entrée, quelques légères coupures aux pieds le faisant boitiller un peu. - Désolé pour ma nudité, jeune fille, j'allais me coucher bientôt après une dure journée de labeur ... ment-il effrontément. - Je vais enfiler un pantalon tout de suite. Entre nous, princesse, tu es couverte de boue de la tête aux pieds, tu en as même sur les joues, je vais te préparer un baquet d'eau bouillante, et t'installer en face du feu de bois qui ronronne dans la cheminée de ma chambre. Je te prêterai des vêtements secs, les tiens sont crasseux.

Il la dévisage amicalement, la couvant d'un regard protecteur, mais aussi très coquin. Et le bougre n'y va pas par quatre chemins ...

- Je pense que j'ai besoin d'un bon bain aussi, joli perce-neige, mais je le prendrai après toi, sauf si tu insistes pour que je te lave le dos, belle princesse ...

avatar

On m'appelle Angélyne Montaigu


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Midel-Heim
MON AGE : 20 ans
Féminin
MESSAGES : 907
AGE : 45
INSCRIT LE : 19/10/2011
PSEUDO HABITUEL : /
Joyaux : 0
http://www.ile-joyaux.com/t287-angelyne-montaigu#top
Posté dans Re: [HOT] Manoir de Yannick Saule   - Ven 28 Oct 2011 - 11:17

Drôle d'oiseau, que ce Yannick Saule ! Après l'avoir poursuivie et plaquée au sol sans aucun ménagement, voilà qu'il lui propose de soigner sa cheville blessée, et même de l'héberger ! Après tout que risque-t-elle ? C'est toujours mieux que de se retrouver dans les geôles de la Milice, non ? Au pire elle repartira bredouille, ou alors avec le butin prévu ! Mais pour l'instant, la voilà libérée du poids qui reposait sur son estomac et de la vue fort dérangeante des attributs de son hôte. Péniblement elle se relève, retenant un cri de douleur, quand elle prend appui sur son pied. Elle boitille pour recouvrer un certain équilibre et le regarde récupérer ses chandeliers et ses toiles, avec une pointe de regret ...

C'est alors qu'il lui explique qu'il va la porter jusqu'au manoir ! A son grand étonnement, le propriétaire furieux se transforme en un maître de maison amical, et même quelque peu charmeur, plaisantant allègrement sur le fait qu'elle doive prendre un bain, et lui aussi ... Un drôle d'oiseau, vraiment ! Mais Angélyne est intriguée par son aversion envers la Milice et a envie d'en savoir plus. Peut-il être un allié ? Le nom si respecté des Saule ne figurait pas parmi la liste des traîtres, et bien que Yannick Saule ne soit pas un modèle de vertu, il pourrait être un appui de poids ...

Toute à ses pensées, Angélyne se retrouve soulevée comme un fétu de paille, et emportée dans les bras du séduisant baratineur. Elle a juste le réflexe de passer ses bras autour de son cou, et est plaquée contre le torse sculpté de Yannick, elle le dévisage attentivement, s'inquiétant du trouble qui l'envahit soudain, espérant que sa carnation claire ne la trahisse pas ! Bel homme sans aucun doute, il doit tourner les têtes de toutes les demoiselles qu'il côtoie, et il sait se montrer enjôleur et drôle ...

- Mais vous aussi vous boitez !
réalise-t-elle soudain à sa démarche bancale. Soyez raisonnable, posez-moi, je peux marcher ...

Mais l'étreinte qui se resserre, lui fait comprendre que ses protestations sont vaines, et elle se laisse donc transporter par Yannick. Ils retraversent le salon, dont la porte a explosé, jonchant le sol d'éclats de verre qui scintillent comme des diamants sous les rayons irisés de la lune. Et elle devine en le voyant louvoyer parmi les débris que c'est en marchant sur les morceaux de la fenêtre, qu'il s'est blessé. Elle culpabilise bien un peu, mais quelle idée de la poursuivre dans le plus simple appareil ! Elle admire cependant son aisance dans sa nudité, il ne semble absolument pas gêné par la situation, et à a lueur canaille qui illumine ses yeux noisette, elle se dit que le coquin apprécie ces circonstances !

Pendant qu'il grimpe les escaliers qui mènent à sa chambre, elle observe les murs désespérément vierges de tableaux de famille, et s'interroge sur son choix de venir ici, était-ce bien judicieux ... Elle se demande du coup ce qu'elle va découvrir dans la chambre du maître, qui était la dernière des pièces qu'elle devait visiter ...
Elle décide de mettre gentiment les choses au point avec son hôte, afin qu'il ne se fasse pas d'illusions sur sa présence ...

- L'idée de prendre un bain chaud est fort séduisante, merci de votre hospitalité. Mais n'espérez pas que je vous laisse me frotter le dos, nous ne nous connaissons pas assez bien pour ça ! Lui dit-elle, en souriant franchement, entrant dans son jeu de séduction. Je devrais pouvoir le faire moi-même ... Pour cette fois ... termine-t-elle, décidant d'être, elle aussi, un peu fripouille ...


Calyth Montivelle, Pilote / Janalya Hermontrick, Maître armurier / Ylaria Desnolancès, Cultivatrice


Avatar de Thélou / Sign d'Aza
Merciiiii !

avatar

On m'appelle Yannick Saule


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Midel Heim
MON AGE : 26 ans
Masculin
MESSAGES : 779
AGE : 46
INSCRIT LE : 19/10/2011
PSEUDO HABITUEL : Promor le Facétieux, Raffaella Palder, Tibor Keiron, Janos Leawen
Joyaux : 0
Posté dans Re: [HOT] Manoir de Yannick Saule   - Sam 29 Oct 2011 - 9:24


Le « Pour cette fois ! » de la délicieuse brindille à la chevelure de jasmin illumine les yeux noisette du Bellâtre, qui se met à couver les traits angéliques de son délicat fardeau d'un regard étrange, curieux mélange de gaieté, de malice et de tendresse. Yannick apprécie énormément ce type de répartie, qui témoigne d'un esprit vif et pétillant. Il a une sainte horreur des « Madame de », des potiches écervelées, des pisse-vinaigre et des chichiteuses, telles qu'il en a fréquentées autrefois lorsqu'il était encore convié à la table des Saule, dont il regrette davantage les bonnes bouteilles que la conversation souvent insipide. Et déjà, il se rend compte que la fragile chrysalide qu'il dévisage avec insistance lui plaît énormément.

Il lui adresse un large sourire enjôleur, excessivement éloquent, qui pourrait signifier par exemple « Je n'ai pas l'intention de te laisser repartir » ou bien encore « Tu es en train de me voler autre chose que des candélabres, mais tu l'ignores encore ». Il se contente toutefois de répondre au joli brin de muguet par une autre boutade :

- Dommage pour ton dos, jeune fille, j'ai les mains très douces quand il ne s'agit pas de coincer une coquine qui veut me dévaliser ! Tu aurais pu savourer à ton aise et tu en aurais réclamé davantage ! J'en connais quelques unes qui damneraient père et mère pour être à ta place ...

Après un clin d'oeil volontairement égrillard, il poursuit :

- Dis-moi, joli flocon de neige, et si tu arrêtais de me vouvoyer, non ? Je suis dans la dèche autant que toi ! Ainsi que tu peux le remarquer sans mal, la splendeur de ce domaine se conjugue désormais au passé. A propos, quel est ton nom, mignonne, afin que je sache au moins qui est cette redoutable voleuse incapable de courir sans tomber dans la boue et sans se briser les os ?

Son sourire gentiment moqueur se transforme soudain en une moue plus sérieuse.

- Je suis très curieux, adorable Blanche-Neige, explique-moi donc comment tu en es arrivée là ? J'veux dire : Mignonne comme tu l'es, tu n'as pas un amoureux ou des amis pour s'occuper de toi ? Comment se fait-il que tu sois obligée de prendre des risques pour aller barboter quelques bibelots dans les maisons bourgeoises ? Tu pourrais tomber un jour sur un malabar ou sur une monstrueuse duègne qui te brisera les reins ou qui te livrera à la justice !

Ils traversent à présent la chambre, et Yannick pose la brindille aux cheveux d'ange au fond d'un fauteuil défraîchi, face à la fenêtre. Ensuite il passe un pantalon froissé qui somnolait sur un coin du lit, et ajoute quelques bûches de bois sec dans l'âtre, sous un chaudron de cuivre suspendu à la crémaillère. Il en approche un énorme broc de grès, à bec évasé, ruisselant d'eau fraîche, et en verse le contenu dans la bassine que lèchent amoureusement de belles flammes vives et dansantes.

- Voilà, dans une demi-heure le bain de madame la baronne sera prêt. L'humble serviteur que je suis installera le baquet devant la cheminée pour ne pas que tu prennes froid ! Il sourit à nouveau, charmeur, légèrement impudent. - Et surtout ne t'inquiète pas, je regarderai chastement par la fenêtre pendant que tu te laveras, puisque tu ne désires pas de mon aide.

- Bon, quoi d'autre ? ... ajoute t-il en se grattant la tignasse. Ah oui, des vêtements propres et soigner ta cheville ! J'espère que ce n'est pas trop douloureux ! Et puis je dois avoir de petits éclats de verre enfoncés dans la plante des pieds. Tu voudras bien regarder à ça un peu plus tard, mon joli flocon ? Allez, zou, les fringues, maintenant ! Accroche toi à mon cou comme tout à l'heure !

Yannick reprend la sylphide entre ses bras, clopinant toujours un brin, et il la conduit devant une garde-robe branlante. De la pointe du pied, il en ouvre la porte du milieu et découvre une pile de vêtements anciens mais propres.

- Vas-y, sers-toi, Blanche-Neige. Fais comme chez toi. Désolé si je n'ai point de robe de princesse à t'offrir, ni même de petite culotte en dentelles, mais tu peux puiser à ta guise dans mes chemises et dans mes chaussettes ...

avatar

On m'appelle Angélyne Montaigu


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Midel-Heim
MON AGE : 20 ans
Féminin
MESSAGES : 907
AGE : 45
INSCRIT LE : 19/10/2011
PSEUDO HABITUEL : /
Joyaux : 0
http://www.ile-joyaux.com/t287-angelyne-montaigu#top
Posté dans Re: [HOT] Manoir de Yannick Saule   - Mer 2 Nov 2011 - 9:19

Angélyne franchit la porte de la chambre du maître de maison, dans ses bras, comme une jeune épousée. Elle sourit intérieurement à cette image romantique qui soudain s'impose à son esprit, il y a bien longtemps qu'elle a perdu toutes ses illusions sur les hommes ! Bien sûr que Yannick Saule lui fait du charme, depuis qu'il a découvert que son as de la cambriole, est une jeune femme pas trop vilaine. Elle n'est pas stupide, elle mesure très bien les risques qu'elle encourt en entrant dans son jeu, mais c'est au moins tout aussi excitant que de lui dérober ses toiles et ses candélabres ! Et pour couronner le tout, elle n'est pas insensible à ses regards enjôleurs et canailles, à ses provocations coquines ...

Se décidant à lui faire confiance, après ses confidences désabusées sur l'état de ses finances, et aussi parce qu'elle espère s'en faire un allié et pourquoi pas un ami, Angélyne se jette à l'eau et lui révèle son nom sans trop entrer dans les détails. De tous les drôles de surnoms dont il l'affuble depuis qu'il la tient dans ses bras, pas une fois il n'a utilisé celui que les Hors-la-loi, lui ont donné lorsqu'elle a rejoint leurs rangs. A cause de son air innocent, de ses cheveux couleur de neige, et de son habileté à se faufiler dans les grandes maisons bourgeoises de Midel-Heim sans se faire prendre, elle est devenue "l'Ange" ...

- Mon nom est Angélyne Montaigu , lui répond-elle, dans un sourire angélique, jouant elle aussi la carte de la séduction. Pour quelqu'un qui n'apprécie pas la Milice, vous ... non, tu en as pourtant les manières ! Tu me soumets à un véritable interrogatoire ! Tant et si bien que je ne crois pas avoir retenu toutes tes questions ... poursuit-elle, espiègle, et croisant résolument les yeux noisette pétillants qui ne cessent de l'observer, elle tente de s'expliquer, alors qu'il la dépose précautionneusement sur un vieux fauteuil, près du feu : Tu ne devais pas être chez toi ce soir, j'ai guetté longtemps devant la maison pourtant je ne t'ai pas vu entrer ... Je ne visite que les maisons désertes, c'est beaucoup moins risqué. Et je n'emporte que des objets précis, qui trouvent un acheteur tout de suite. je ne suis pas là pour vider la demeure, juste pour faire disparaître quelques objets de valeur ...

Abandonnant son regard mordoré, trop troublant, elle détaille la chambre spacieuse. Les murs aux tentures bleues délavées par le temps, sont nus, plus de tableaux, vendus sans doute ... Un magnifique lit, immense, aux colonnes de bois sombres sculptées artistiquement trône au centre du mur qui fait face à la grande cheminée devant laquelle elle est assise. Sur le manteau de marbre gris anthracite, la pendule ancienne qu'elle devait dérober, la nargue de son tic-tac hypnotique. Dans un coin un grand baquet de bois blond, va lui servir de baignoire, sans doute ... Elle revient sur Yannick qui termine d'enfiler un pantalon, son regard coquin toujours fixé sur elle, elle le fixe effrontée, et le taquine ...

- Je devais visiter ta chambre d'ailleurs, mais j'ai été fort mal informée, me semble-t-il, il n'y a qu'une seule pièce de valeur, ici ... Et je n'aurais jamais pu la glisser dans mon sac ! ... Puis elle lance, moqueuse : Tu pèses bien trop lourd !

Elle élude sciemment les questions sur un éventuel protecteur, feignant de les avoir oubliées. Elle préfère le laisser faire le lien avec l'affaire qui a défrayé la chronique de Midel-Heim, quelques années auparavant ...Elle abordera le sujet plus tard, s'il le faut, pour l'instant, elle veut savourer ces échanges légers empreints de l'humeur badine de son hôte. Il y a bien longtemps qu'elle ne s'est autant amusée ...

La voilà de nouveau accrochée à son cou, direction la grande armoire de même facture que le lit, dont les portes s'ornent d'un miroir et de sculptures champêtres, elle pioche sur une pile parfaitement alignée, une chemise de coton écru, et replonge avec délices dans les yeux chocolat de son hôte ...

- Je pourrais fort bien prendre goût à ce mode de transport, si tu continues à me porter comme ça ! répond-elle à ses allusions lestes. Cette chemise ira très bien, je te remercie, je pense que mes chaussettes et mes dessous sont saufs ... Et je ne voudrais surtout pas priver ta maîtresse actuelle de sa lingerie fine !
Plus sérieusement je peux te retirer les morceaux de verre, tout de suite, pendant que l'eau chauffe. Et je te soignerai les plaies quand tes pieds seront tout propres ... Mais ne t'inquiète pas mes mains seront si douces que tu ne sentiras rien !
ajoute-t-elle faisant écho à sa proposition de lui frotter le dos ...


Calyth Montivelle, Pilote / Janalya Hermontrick, Maître armurier / Ylaria Desnolancès, Cultivatrice


Avatar de Thélou / Sign d'Aza
Merciiiii !

avatar

On m'appelle Yannick Saule


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Midel Heim
MON AGE : 26 ans
Masculin
MESSAGES : 779
AGE : 46
INSCRIT LE : 19/10/2011
PSEUDO HABITUEL : Promor le Facétieux, Raffaella Palder, Tibor Keiron, Janos Leawen
Joyaux : 0
Posté dans Re: [HOT] Manoir de Yannick Saule   - Jeu 3 Nov 2011 - 13:36


Baratineur dans l'âme, et même jusqu'à la moelle des os, et souvent bavard comme une pie qui s'est enivrée de cerises du nord, Yannick n'en reste pas moins à l'écoute de l'adorable brindille, d'autant plus que la coquine l'amuse énormément. Et puis finalement, entre nous, les questions sont faites pour qu'on prête une oreille attentive aux réponses, non ? En particulier lorsque l'interlocutrice est aussi charmante !

- Angélyne, angélique Angélyne, ce prénom te va à ravir ... la complimente t-il affectueusement lorsque la mignonne interrompt son babillage et lève un coin du voile à propos de ses activités nocturnes et de sa façon d'opérer. - Plus sérieusement, la puce, c'est judicieux de ta part de redoubler de prudence ainsi ! Mais tu ne m'avais quand-même pas vu ! ... sourit-il ! - Rassure-toi, je ne deviens pas invisible en me baladant sous la lune, comme les loups-garous ou d'autres bestioles ! Non, je suis tout simplement rentré par l'arrière du manoir ! Il existe un passage ancien et plutôt exigu entre l'écurie et le rez-de-chaussée de la bâtisse, fermé par une porte discrète qui a été longtemps condamnée mais que j'utilise à présent de temps-en-temps. Tu ne pouvais pas le savoir, même si tu t'es sans doute renseignée. Tu n'as commis aucune maladresse, ma douce amie. Et cette fois tout se termine bien pour toi, jamais je ne pourrais faire de mal à une petite chose aussi délicate et ravissante que toi, Angélyne, mais promets-moi d'être encore plus méfiante à l'avenir, d'accord ?

Certes, sans doute ne se reverront-ils plus lorsque la mignonne pourra se déplacer seule et reprendra ses activités, mais ses confidences ont consolidé l'atmosphère de complicité s'établissant entre eux. La sylphide ayant fait son choix parmi ses chemises, le joli-cœur traverse à nouveau la chambre en transportant la minuscule sauterelle, la serrant un peu plus étroitement que nécessaire. La dévorant ensuite de ses yeux rieurs et gentiment narquois, il poursuit :

- C'est gentil de me considérer comme un bibelot de valeur, mon joli lutin, ma croquignolette, et de vouloir m'emporter sous ton bras, mais ne te donne pas cette peine, je suis trop lourd pour tes mignons biceps. Demande-moi plutôt de t'accompagner, et j'y réfléchirai ! Je te suivrai peut-être les yeux fermés, qui sait ?

Quant à la boutade de la puce relative à du linge délicat abandonné par une éventuelle maîtresse dans la chambre de Yannick, elle embarrasse un instant le Bellâtre, mais il s'en tire par une pirouette. C'est qu'il a l'imagination féconde, le bougre, et il ne se prive pas d'inventer un tissu de balivernes, en passant chastement sous silence ses nombreuses conquêtes féminines, anciennes ou récentes.

- Eh bien tu sais, mon joli bonhomme de neige, mes revers de fortune m'ont éloigné de la vie mondaine ... affirme le rusé compère peu disposé à s'étendre sur le sujet. Et je travaille énormément pour remonter la pente ... poursuit-il sans ciller le moins du monde, négligeant d'évoquer les beuveries interminables, les coups un peu louches et tordus, les parties de cartes où il a perdu des sommes effrayantes, et les menaces et les règlements de compte envers des usuriers trop pressés ou trop gourmands. Ma dernière aventure sérieuse remonte à plusieurs années, et c'était par intérêt, et non par amour ... tente t-il d'expliquer. J'ai vécu quelques mois aux crochets d'une riche veuve possédant plusieurs demeures dans la région, mais je suis un homme trop loyal pour en profiter longtemps ! C'est d'ailleurs ce genre de castel que tu devrais visiter, pas mon taudis, ma jolie fée à la crinière opalescente ...

Passant du coq à l'âne avec un aplomb époustouflant, il installe délicatement la brindille au fond du fauteuil, tapote gentiment sur les coussins qui l'entourent, approche un tabouret, s'assied face à elle, et pose un pied d'une propreté douteuse entre les genoux de la belle.

- Voilà, tu peux me tripoter à ta guise, belle enfant ! Et je te préviens, je suis chatouilleux ! Mais dis-moi, j'y pense soudain, mon joli écureuil, ton nom de famille ne m'est pas inconnu ! Es-tu parente de ces Montaigu qui ont fait la une des journaux il y a quelques années ? ...

avatar

On m'appelle Angélyne Montaigu


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Midel-Heim
MON AGE : 20 ans
Féminin
MESSAGES : 907
AGE : 45
INSCRIT LE : 19/10/2011
PSEUDO HABITUEL : /
Joyaux : 0
http://www.ile-joyaux.com/t287-angelyne-montaigu#top
Posté dans Re: [HOT] Manoir de Yannick Saule   - Ven 4 Nov 2011 - 13:58

Quel beau parleur, ce Yannick Saule ! Il vendrait père et mère pour obtenir ce qu'il désire ! Et aux regards éloquents qu'il lui lance, elle sait très bien ce qu'il l'intéresse … Pas de précipitation ! Il est certes très séduisant, drôle, et tout comme elle, il aime vivre intensément l'instant présent, elle se sent de plus en plus attirée par lui, mais de là à franchir le pas, pas encore, pas tout de suite … Elle cédera à ses avances demain, ou plus tard, mais pas ce soir … Ce soir, elle se laisse dorloter par ce beau bavard impénitent qui lui a promis un bain chaud ... Et par Vama, que c'est agréable !

La fameuse porte dérobée, l'entrée secrète, quelle idiote de ne pas avoir guetter à l'arrière de la maison, elle aurait du se douter qu'avec un client pareil rien ne se déroulerait comme d'habitude ! Mais c'est trop tard à présent ! Inutile de se lamenter ! Et cette rencontre est fort distrayante. Elle sourit à ses justifications véridiques ou pas, car elle sait très bien qu'il passe plus de temps dans les tripots, qu'à travailler honnêtement. Mais qui est-elle pour le juger ? Une voleuse, une Hors-la-loi, la lie de la société … Il pourrait la faire jeter en prison sur un claquement de doigts, heureusement qu'il n'apprécie pas la Milice ... D'ailleurs, elle aimerait bien savoir pourquoi … Osera-t-elle ?

Maintenant qu'elle a choisi sa chemise, il la repose dans le grand fauteuil près de la cheminée, comme un bijou précieux dans son écrin, elle le dévisage à son tour plus sérieusement, car il a reconnu son nom de famille, et elle a le choix, ou elle le détrompe, ou elle lui fait confiance, et lui raconte son histoire … Une version courte pourrait faire l'affaire ...
Prenant le pied de son hôte dans ses mains, Angélyne baisse la tête et observe la plante souillée de terre et de sang mêlés, et commence sans rien dire, à retirer les éclats de verre, encore piqués dans la chair tendre, puis elle se décide à combler le silence qui résonne d'un seul coup. Elle sent le regard mordoré qui la contemple, mais garde ses yeux baissés sur son ouvrage et se lance :

- Oui, je suis la fille de ce Montaigu qu'on a accusé, à tort, du meurtre de sa femme, il y a trois ans. Il s'est ensuite ... suicidé pendant le procès, répond -elle à la dernière question de Yannick, d'une voix mécanique qui se brise sous le coup de l'émotion, sur les derniers mots ...


Calyth Montivelle, Pilote / Janalya Hermontrick, Maître armurier / Ylaria Desnolancès, Cultivatrice


Avatar de Thélou / Sign d'Aza
Merciiiii !

avatar

On m'appelle Yannick Saule


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Midel Heim
MON AGE : 26 ans
Masculin
MESSAGES : 779
AGE : 46
INSCRIT LE : 19/10/2011
PSEUDO HABITUEL : Promor le Facétieux, Raffaella Palder, Tibor Keiron, Janos Leawen
Joyaux : 0
Posté dans Re: [HOT] Manoir de Yannick Saule   - Sam 5 Nov 2011 - 9:38


Les doigts menus de la fée Clochette s'escriment avec un talent certain, et débarrassent peu-à-peu les arpions du Bellâtre du régiment de débris de verre qui s'y était sournoisement incrusté. Et pendant ce temps, Yannick la détaille tout à son aise, la mange du regard, d'autant plus que la mignonne garde les yeux rivés sur sa tâche minutieuse. De temps à autre, l'affreux jojo pousse un « ouille ouille ouille » pour dérider la belle, comme s'il souffrait le martyre, ou comme si elle lui arrachait le pied, et ceci juste pour qu'elle tourne vers lui son regard bleu turquoise.

Curieux contraste que ce bougre de Saule, qui réussit l'exploit d'associer des yeux de chien battu à un sourire franchement espiègle.

- Eh bien, mon adorable Blanche-Neige, j'suis gravement blessé par ta faute ! Je me demande si je parviendrai à remarcher un jour ! Ça va être ton tour de me porter, maintenant, et moi j'suis pas une petite crevette comme toi ! De plus, avec cette porte vitrée démolie, les pires fripouilles vont avoir accès à toutes les richesses considérables emplissant mon manoir ! Tu vas devoir monter la garde nuit et jour pour surveiller mon patrimoine, désormais !

Le joli-cœur jubile, il s'amuse énormément, et il joue sans vergogne de son humour et de son sourire enjôleur pour tâcher d'ensorceler cette ravissante brindille qui le charme et le fascine au-delà de toute mesure. Malgré lui, il s'interroge à nouveau sur le singulier parcours de la mignonne : quelles fâcheuses circonstances l'ont-elles amenée à épouser une telle existence en marge de la société ? Il l'ignore encore, mais sa dernière question va lever un autre coin du voile. En effet, la voix du joli lutin aux cheveux de neige se brise d'un seul coup, une émotion profonde la submerge alors qu'elle tente de lui répondre. Yannick ne distingue pas ses prunelles azurines, mais il devine que tristesse et grisaille les ont envahies tout-à-coup, et le Bellâtre regrette déjà d'avoir ravivé cette cicatrice. Voici qu'il se remémore à présent certains détails nébuleux ayant entouré la fin tragique des Montaigu, et, spontanément, sans calcul, il s'agenouille devant l'adorable bout d'chou et lui prend doucement la main, cherchant à capturer son regard voilé. Terminées les plaisanteries douteuses, au placard les allusions coquines, la brebis galeuse des Saule est profondément émue par le chagrin de la fragile liane.

- Pardon, je te demande pardon du fond du cœur d'avoir réveillé ainsi cette douleur encore si vivace. Je suis un âne. J'avais oublié ces rebondissements tragiques, je regrette sincèrement ...

Un silence pesant a rempli la pièce, mais le Bellâtre continue à ressasser les propos d'Angélyne, et tout particulièrement un mot qu'elle a prononcé. Yannick hésite à l'interroger davantage, il désire éviter de commettre un nouvel impair, mais le trouble de la belle l'attendrit et le bouleverse. Peut-être pourra t-il la soutenir, l'aider, s'il en sait un peu plus ?

- Dis-moi, ma douce enfant ... ajoute t-il en posant la main sur la joue d'albâtre de la puce, sous l'avalanche de boucles vaporeuses ... Tu as utilisé les mots « Accusé à tort », à propos de ton père. Tu sais des choses que la justice a ignoré ? Une machination envers ta famille ? Parle-moi, vide ton cœur, je suis de ton côté si c'est le cas, et je pourrai peut-être t'épauler si tu cherches à faire éclater la vérité ...

avatar

On m'appelle Angélyne Montaigu


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Midel-Heim
MON AGE : 20 ans
Féminin
MESSAGES : 907
AGE : 45
INSCRIT LE : 19/10/2011
PSEUDO HABITUEL : /
Joyaux : 0
http://www.ile-joyaux.com/t287-angelyne-montaigu#top
Posté dans Re: [HOT] Manoir de Yannick Saule   - Dim 6 Nov 2011 - 13:20

Les yeux myosotis d'Angélyne se sont assombris, brouillés de larmes, contenues à grand-peine par la frêle jeune femme, perdue dans son nid de coussins. Ils restent rivés sur ses mains immobiles sur le pied blessé de Yannick. Pourquoi maintenant ? Pourquoi des larmes, maintenant ? Depuis le décès de son père, emportée par la tourmente des évènements, soutenue par sa rage de se venger, elle avait enterré son chagrin. Alors pourquoi maintenant ? ... Pourquoi lui ? ... Pourquoi pas ?

Ses excuses sincères, sa compassion, son empathie sont comme un baume rassérénant sur son coeur meurtri par toute cette histoire sordide. Et quand la main de Yannick vient frôler sa joue baignée de larmes, elle se laisse aller, appuyant son visage sur la paume chaude et consolatrice. Elle regarde enfin le visage sérieux et ému qui s'inquiète et attend, préoccupé par son mutisme. Dans la majestueuse cheminée, l'eau frémissante chantonne à l'unisson avec le bois qui flambe, en crépitant joyeusement, contrastant bruyamment avec le silence d'Angélyne. Elle est venue pour cambrioler ce manoir, mais c'est elle qui est en train de se faire voler son coeur ...

Et les mots s'échappent, sans qu'elle puisse les retenir, s'écoulant de sa bouche aux lèvres pleines,comme un flot libérateur, allégeant d'un grand poids ses épaules graciles, elle partage avec Yannick ses peines, ses doutes, ses envies de vengeance ...

- Quand mon père a été emprisonné, j'ai été recueillie par un de ses amis, qui m'a vue grandir. J'ai découvert par la suite que c'est lui qui avait ourdi la machination, qui a conduit ma famille à la ruine et mon père au suicide ... Et pour couronner le tout il avait l'intention de me mettre dans son lit ... lui confie-t-elle avec un pauvre sourire. Je n'ai aucune preuve de ce complot, juste ce que j'ai entendu et les noms des instigateurs ... Je me suis enfuie de cette maison, raflant tous les galons que je pouvais trouver. Pendant des semaines je l'ai espionné, puis je me suis mise à dérober des objets de valeur pour les revendre et survivre ... Et me venger ...
Voilà tu sais tout, ou presque, le reste n'est que détail ... Je te remercie pour ta proposition, Yannick, tu es vraiment charitable de vouloir aider la voleuse venue te dévaliser ...
termine-t-elle, troublée, posant sa main fine, sur la joue légèrement rugueuse, du jeune homme, qui la contemple sans rien dire.

Le regard azur pétille soudain d'une lueur taquine, et plonge, narquois, dans les yeux noisette, Angélyne veut effacer ses larmes et retrouver l'atmosphère badine qui commençait à naître entre eux ...

- Dis moi, nous en avons fini avec tes pieds, tu ne m'avais pas promis un bain chaud, après ?


Calyth Montivelle, Pilote / Janalya Hermontrick, Maître armurier / Ylaria Desnolancès, Cultivatrice


Avatar de Thélou / Sign d'Aza
Merciiiii !

avatar

On m'appelle Yannick Saule


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Midel Heim
MON AGE : 26 ans
Masculin
MESSAGES : 779
AGE : 46
INSCRIT LE : 19/10/2011
PSEUDO HABITUEL : Promor le Facétieux, Raffaella Palder, Tibor Keiron, Janos Leawen
Joyaux : 0
Posté dans Re: [HOT] Manoir de Yannick Saule   - Lun 7 Nov 2011 - 8:46


La forte tête de la dynastie des Saule insiste, et la brindille cède, elle s'abandonne, elle lui confie ses déboires, ses chagrins et son désir de vengeance, et les prunelles mordorées du Bellâtre s'enflamment un peu plus à chaque détail du pénible tableau qu'elle lui narre. Yannick n'est certes pas un modèle de probité, et il se soucie en général fort peu des magouilles qui ne le concernent pas ou qui ne peuvent rien lui rapporter, mais en l'occurrence la victime de cet imbroglio infernal est cette charmante petite puce qui le charme, l’hypnotise, et qui paraît soudain n'être qu'une enfant, frêle et vulnérable, face à une meute de combinards fortunés et veules.

- Les salauds ! ... fulmine t-il, contenant difficilement sa rage, à deux doigts d'exploser même, maudissant ces requins, ces odieuses crapules qui ont dépouillé la belle, haïssant sans réserve le vieux pourceau répugnant qui projetait d'abuser de son corps menu de jeune jouvencelle.

Une envie incompressible de meurtre, voire de carnage, danse dans ses yeux noisette. Un rictus de haine froide déforme sa mâchoire volontaire. Angélyne a besoin de lui, elle lui fait confiance, et il répondra présent ! Ensemble ils se vengeront de ces canailles qui ont détruit ses proches et qui ont souillé l'aube de son existence ! Qu'ils soient bourgeois, marchands, gueux ou gentilshommes, l'heure du châtiment viendra et nul ne sera épargné !

- Je t'aiderai ! Je t'en fais le serment ! Nous ne sommes sans doute que deux créatures insignifiantes face à ce complot, face à ce cénacle malfaisant, mais nous avons le temps d'organiser ta revanche ! Notre revanche ! ... ajoute t-il précipitamment en s'associant d'office à la guérilla qui s'annonce.

Le Bellâtre décolère un brin lorsque le joli farfadet lui caresse également la joue, reconnaissante. Et la revoici taquine, cherchant à dédramatiser l'atmosphère tendue de la pièce. Yannick n'est pas dupe, il ne s'agit pas d'un renoncement, juste d'une accalmie, d'un instant de détente. Il la dévisage à nouveau, noue ses doigts aux siens, plonge les yeux dans son regard d'azur pour lui communiquer son énergie, déshabille son cœur et son âme pour qu'elle puisse y lire tout ce qu'il ressent pour elle. Ensuite, et seulement ensuite, il joue le jeu, et lui offre son sourire le plus doux, le plus limpide.

- Oui, ma puce, je te l'avais promis ce bain chaud, et je t'avais même proposé de te laver le dos ! Je pense même que tu avais accepté, non ? ... poursuit-il en riant, cette fois. - Attends, ma petite fée Clochette, je vérifie si l'eau est bouillante. Je t'abandonne juste un instant !

Yannick s'en va jeter un œil au chaudron, enlacé par un bouquet de flammes qui ondulent et s'allongent pour mieux l'envelopper et le caresser. L'eau claire y frémit à gros bouillons, et les bulles éclatent joyeusement à sa surface. Le joli-cœur pousse le baquet face aux flammes, y ajoute à vue de nez une quantité égale d'eau bouillante et d'eau froide, puis il y plonge un doigt prudent, qu'il retire précipitamment en riant !

- Oulà ! C'est un peu chaud, mais le temps que mon éclopée soit prête, ce sera parfait ! Voilà, regarde ma puce, je pose, juste à côté, des draps de bain, des éponges, du savon, et ma chemise. Enfin ta chemise ... Notre chemise ... Je suis désolé, je n'ai aucun paravent à t'offrir pour dissimuler ton petit corps de rêve, mais rassure toi, je ne suis pas un vilain pervers et je vais regarder par la fenêtre tout le temps qu'il te faudra ! Si tu préfères, j'irai dans le couloir, mais il y fait glacial. Accroche-toi à mon cou, je te dépose à côté du baquet ... termine t-il en se penchant sur elle, et en la prenant entre ses bras une fois de plus.

avatar

On m'appelle Angélyne Montaigu


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Midel-Heim
MON AGE : 20 ans
Féminin
MESSAGES : 907
AGE : 45
INSCRIT LE : 19/10/2011
PSEUDO HABITUEL : /
Joyaux : 0
http://www.ile-joyaux.com/t287-angelyne-montaigu#top
Posté dans Re: [HOT] Manoir de Yannick Saule   - Mer 9 Nov 2011 - 3:31

Très impressionnante, la colère de Yannick n'en est pas moins un vrai baume pour le coeur d'Angélyne, enfin quelqu'un à qui parler ! Quelqu'un qui l'écoute, qui la croit, qui ne la prend pas pour une demeurée hystérique ! Il est prêt à l'aider, lui, un Saule ! Et quel regard, que signifie-t-il, d'ailleurs, ce regard appuyé, cet échange intense, troublant …

Mais elle n'a pas le temps de s'interroger plus avant, le jeu reprend et le sourire qui anime son beau visage est à la fois doux et espiègle, il la taquine de nouveau, il lui prépare le baquet d'eau chaude et lui apporte des serviettes moelleuses. Angélyne le regarde aller et venir, un sourire amusé aux lèvres, vraiment un sacré numéro, ce membre de la famille Saule ! Certainement un allié indéfectible, quand il est de votre côté et elle s'en réjouit, d'autant qu'elle se doute qu'il risque de devenir bien plus …

Nouvelle balade, serrée dans ses bras puissants, elle va vraiment finir par y prendre goût ! Elle passe les bras autour de son cou, laisse reposer sa tête sur son épaule, et ferme ses yeux céruléens, fatiguée par toutes ses émotions inconcevables pour elle, lorsqu'elle a franchi la porte du manoir. Elle savoure le contact de sa peau chaude contre la sienne, il y a bien longtemps qu'elle n'a connu un tel déferlement de sensations toutes plus agréables les unes que les autres ...

- Merci Yannick, merci de ne pas me dénoncer, de m'accueillir chez toi comme ça, murmure-t-elle doucement … Merci surtout de m'avoir écoutée et de me croire … Ton soutien est un vrai miracle pour moi, personne n'a voulu me faire confiance jusqu'à présent … Mais assez parlé de tout ça pour ce soir, à toi de me dire comment tu en es arrivé à vider tes murs, à moins que tu n'aies pas envie de m'en parler, que tu me trouves indiscrète … Ou que tu ne préfères remettre à demain les choses sérieuses … Tu peux rester ici bien sûr, tu es chez toi, et ça ne me dérange pas … Pose moi là, ça ira, je vais me débrouiller, et au pire si j'ai besoin d'aide, je sais où te trouver … achève-t-elle dans un sourire mutin, cherchant son regard mordoré.

Délicatement, Yannick dépose son léger fardeau près du grand baquet fumant, et se dirige vers la grande fenêtre, qui s'ouvre sur la nuit étoilée. Comme promis, il se plonge dans la contemplation du paysage, éclairé par la lune rousse. Lui tournant le dos, ayant une confiance toute limitée dans ce diable de coquin, Angélyne se presse de se défaire de ses vêtements, raidis par la boue qui a séché. Elle relève la masse de ses cheveux de neige, en les nouant sur le sommet de sa tête, et se plonge avec délices dans l'eau bien chaude. Soupirant d'aise, elle se laisse glisser dans le baquet, posant sa nuque sur le rebord, elle ferme les yeux ... Juste quelques minutes ...


Calyth Montivelle, Pilote / Janalya Hermontrick, Maître armurier / Ylaria Desnolancès, Cultivatrice


Avatar de Thélou / Sign d'Aza
Merciiiii !

avatar

On m'appelle Yannick Saule


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Midel Heim
MON AGE : 26 ans
Masculin
MESSAGES : 779
AGE : 46
INSCRIT LE : 19/10/2011
PSEUDO HABITUEL : Promor le Facétieux, Raffaella Palder, Tibor Keiron, Janos Leawen
Joyaux : 0
Posté dans Re: [HOT] Manoir de Yannick Saule   - Jeu 10 Nov 2011 - 1:28


A regret, et c'est peu dire, il a déposé la mignonne auprès du baquet diffusant une chaleur exquise et enveloppante. Bon sang, il l'aurait volontiers gardée plus longtemps contre lui, d'autant que la puce, s'abandonnant voluptueusement à son étreinte, paraissait apprécier ces quelques pas, blottie au creux du cocon que dessinaient ses bras. En rusé compère, le joli-cœur ressent lorsque les émotions sont partagées, lorsque l'attirance est intense, mais cette fois il a succombé à son propre piège, devant cette adorable sylphide au corps menu et gracieux, qui le subjugue et l'attendrit.

Et voici venu l'instant délicat, l'instant qu'il pressentait et redoutait. L'instant pour lui de vider son cœur, sans feinte, sans détours. Yannick en a décidé ainsi, même s'il n'est fier ni des épisodes cahotiques et sulfureux qui ont jalonné son parcours, ni de l'inanité de son existence dissolue. Attendre ? Se défiler ? Repousser le moment de confesser sa stupidité ? C'est tentant, à vrai dire, mais le gentil lutin mérite mieux que ça ! Un sentiment fort est en train de naître entre eux, et on ne peut bâtir une relation sincère sur des boniments, des mensonges éhontés ! Sur du vent ! Non, la brebis galeuse des Saule, cette fois, ne travestira pas la vérité !

Face à la fenêtre qui donne sur les broussailles et les ombres furtives qui les habitent, et surtout face à lui-même, à ses erreurs, à ses regrets, le Bellâtre étale donc ses frasques, admet ses excès. Oui, il a perdu des fortunes au jeu ! Oui, à l'image de ses aïeux, il a organisé des fêtes somptueuses, qui lui ont coûté des sommes folles, juste pour épater bourgeois et donzelles ! Oui, il s'est enivré jusqu'à s'effondrer dans le ruisseau, malade comme un chien, sale comme un porc ! Oui, maintenant il est sur la paille, et ne réussit pas à remonter la pente ! Et oui, mille fois oui, il regrette toutes ces erreurs et cherche à repartir du bon pied, mais les amis d'autrefois se sont évanouis dans la nature ! Et non, il n'a aucune excuse, sinon d'avoir suivi aveuglément la voie tracée par sa famille, jusqu'à s'y enliser totalement.

Soudain, alors qu'il termine d'un ton grave ce mea-culpa, espérant ne pas avoir épouvanté la puce avec ses révélations, un sourire naît sur ses lèvres. Une lueur amusée pétille dans ses yeux marrons. La silhouette gracile de la sylphide se reflète dans un des angles des carreaux. Pas très nettement, certes, mais suffisamment pour qu'il puisse distinguer ses fesses potelées à l'instant précis où elle pénètre dans le baquet. Il l'observe ensuite qui s'abandonne longuement à l'onctueuse chaleur du bain, ses épaules fines et ses petits seins blancs affleurant joliment la surface de l'eau. Diantre, le spectacle est ravissant, la mignonne est d'une grâce toute juvénile, certes, mais ses rondeurs sont charmantes, et le Bellâtre ne peut détacher son regard noisette de cette image exquise, un peu floue, hélas.

Angélyne ayant fermé les paupières, le bougre n'hésite pas longtemps ! La tentation de mieux discerner et savourer chaque détail de la plastique superbe de la mignonne prend le dessus ! Et, en catimini, le coquin se retourne, et apprécie longuement, un sourire malicieux sur les lèvres ...

avatar

On m'appelle Angélyne Montaigu


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Midel-Heim
MON AGE : 20 ans
Féminin
MESSAGES : 907
AGE : 45
INSCRIT LE : 19/10/2011
PSEUDO HABITUEL : /
Joyaux : 0
http://www.ile-joyaux.com/t287-angelyne-montaigu#top
Posté dans Re: [HOT] Manoir de Yannick Saule   - Jeu 10 Nov 2011 - 10:22

Ses yeux fermés, son corps presque entièrement englouti dans l'eau chaude, Angélyne savoure ce moment de détente parfait, le feu qui crépite dans la cheminée, diffuse une chaleur réconfortante dans la pièce, elle est bien, trop bien. Sans rien dire, elle écoute Yannick, lui raconter son histoire, tout comme il a écouté la sienne. Tous deux ont été plus ou moins broyés par les gens de leur caste, sans pitié. Bien sûr il aurait pu être plus prévoyant, plus raisonnable, mais quand on possède autant que la famille Saule, peut-on l'être ? Pris dans la spirale, il n'a pas su la stopper, et se retrouve plus pauvre certainement qu'elle ! Car la vie de voleuse comporte certes des risques, mais les compensations financières sont importantes et lui permettent de bien vivre.

- Tu as été très mal conseillé, Yannick, et les autres membres de ta famille n'ont pas su t'aider, c'est dommage ... Tu te serais épargné bien des déboires. Si tu veux repartir de zéro, il te faudra être plus raisonnable, et surtout payer tes créanciers ... Fini aussi, les nuits passées à perdre ce que tu viens de gagner sur les tables de jeu, es-tu prêt à faire ce sacrifice ? Vraiment ? lui demande-t-elle, curieuse de connaitre ses motivations.

Il pourrait faire comme elle, et se renflouer ainsi discrètement, mais est-il prêt à en accepter tous les risques ? Car le nom de Saule est un nom respecté de tous, alors que le sien a été traîné dans la boue, elle n'a plus rien à perdre ... Songeuse, elle se dit qu'elle lui en parlera plus tard. Il s'est tu depuis un moment, et Angélyne sent confusément son regard mordoré posé sur elle, elle a largement eu le temps de le détailler sous tous les angles ou presque ! Et ce qu'elle a vu lui plait beaucoup, alors il a bien le droit d'en voir un petit peu, mais pas question pour l'instant qu'il en voit plus ! Elle attrape une éponge, la trempe dans l'eau savonneuse, comme pour se laver...

- Est-ce-que le spectacle te satisfait ? l'interroge-t-elle, amusée, puis elle tourne son visage vers lui et plonge ses yeux d'azur qui pétillent dans les siens. Tu avais pourtant promis, poursuit-elle en riant, armant discrètement son bras. Tu es un incorrigible coquin !

Et de toutes ses forces, elle lance son projectile gorgé d'eau sur lui, éclaboussant partout au passage, elle fait mouche l'atteignant en pleine poitrine ! Les représailles vont suivre, elle le sait, mais elle les attend, avec impatience, s'en délecte à l'avance, comme une gamine déchaînée ...


Calyth Montivelle, Pilote / Janalya Hermontrick, Maître armurier / Ylaria Desnolancès, Cultivatrice


Avatar de Thélou / Sign d'Aza
Merciiiii !

avatar

On m'appelle Yannick Saule


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Midel Heim
MON AGE : 26 ans
Masculin
MESSAGES : 779
AGE : 46
INSCRIT LE : 19/10/2011
PSEUDO HABITUEL : Promor le Facétieux, Raffaella Palder, Tibor Keiron, Janos Leawen
Joyaux : 0
Posté dans Re: [HOT] Manoir de Yannick Saule   - Ven 11 Nov 2011 - 8:39


Fasciné, émerveillé, muet, le filou savoure longuement le spectacle ravissant, et ses yeux gourmands s'éternisent sur l'arrondi exquis de la poitrine menue mais superbe de la naïade aux cheveux de neige. Et le bougre, hypnotisé, néglige ainsi totalement de répondre aux interrogations de la puce.

Et ce qui devait arriver arriva. Ce silence prolongé attire l'attention d'Angélyne, dont le rire clair vient tout-à-coup rompre l'enchantement. Diantre, la belle a remarqué son manège, elle riposte, et un obus inattendu, tiède et savonneux, déclenche alors les hostilités, le regard noisette de Yannick pétillant à l'avance à l'idée de la charmante escarmouche qui se prépare !

- Vengeance ... s'écrie t-il en riant à son tour et en se précipitant vers le baquet qui devient aussitôt le centre d'un turbulent champ de bataille ! - Tu vas voir ma petite souris ce qu'il en coûte de vouloir se mesurer à l'illustre Yannick de la famille Saule !

Délicatement, malgré tout, car la mignonne n'est pas plus épaisse qu'une carte à jouer, à l'exception de ses délicieuses rondeurs dont le coquin se régalait quatre secondes auparavant, le Bellâtre pose une fesse en équilibre instable sur le rebord du large bassin de bois de hêtre, face à la sylphide, il l'éclabousse copieusement d'eau savonneuse, puis il lui plonge le visage sous les joyeux remous naissant de leur charmante mêlée. Il l'y maintient juste un instant, tandis que la puce gesticule sous ses mains, puis lui ramène la frimousse hors de l'eau, dévisageant d'un air malicieux la mignonne qui s'ébroue comme un chiot mouillé. La chevelure vaporeuse de la brindille ruisselle sur son visage d'ange, elle est radieuse, elle est lumineuse. Yannick lui sourit, laissant traîner les doigts sur ses épaules fines.

- Tu as aimé ça, belle enfant ? Tu reconnais ma supériorité ou bien tu en redemandes, mon coeur ? ... l'interroge t-il en se rendant compte à posteriori de l'épithète affectueux qu'il vient d'utiliser.

avatar

On m'appelle Angélyne Montaigu


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Midel-Heim
MON AGE : 20 ans
Féminin
MESSAGES : 907
AGE : 45
INSCRIT LE : 19/10/2011
PSEUDO HABITUEL : /
Joyaux : 0
http://www.ile-joyaux.com/t287-angelyne-montaigu#top
Posté dans Re: [HOT] Manoir de Yannick Saule   - Sam 12 Nov 2011 - 13:55

C'est qu'il ferait presque peur, le cousin Saule ! Mais l'amusante bagarre d'éclaboussures qui s'ensuit, inonde les tomettes lustrées de la chambre, vidant quelque peu le grand baquet de bois clair. Angélyne a tout juste le temps de reprendre son souffle avant de se retrouver la tête sous l'eau. S'ébrouant pour évacuer l'eau qui ruisselle sur la masse de ses cheveux trempés à présent, elle repousse ses mèches derrière ses oreilles, et regarde son tortionnaire hilare, qui la taquine gentiment. Elle doit ressembler à un chien mouillé, mais peu importe la bataille n'est pas encore terminée !

Aguicheuse, elle lui sourit, espiègle, fixant de ses grands yeux clairs, le jeune homme en équilibre instable sur le rebord du baquet, ses mains longues et fortes sont restées sur ses épaules, et les effleurent, insidieusement, déclenchant des frissons sur sa peau mouillée. Mais elle peaufine sa riposte, et attirant son attention, elle appose tendrement sa main sur la joue de Yannick, pendant qu'elle enroule subrepticement son autre bras autour de sa taille pour l'attirer dans l'eau tiède.

- Que je reconnaisse ta supériorité ? Tu plaisantes, mon coeur ! lui répond-elle, moqueuse, appuyant sur le surnom affectueux qu'il vient de lui donner, et qui vient de faire faire un saut périlleux à son coeur.

Resserrant son étreinte autour de ses hanches, elle l'entraîne dans le bain avec elle, d'un coup sec. Puis elle appuie sur son crâne, plongeant sa tête sous l'eau savonneuse à son tour. Elle le laisse ensuite revenir à la surface tout ébahi et crachant, ses cheveux bruns dégoulinant sur son beau visage étonné. Angélyne arbore un sourire réjoui qui étire ses lèvres pulpeuses, et resplendit jusque dans son regard azur. Elle dévisage Yannick avec un amusement certain, une certaine tendresse. Elle guette sa réaction ...

- Tu disais ? ... Supériorité ? ... Hum ... Nous voilà plutôt à égalité à présent, non ? ! lui susurre-t-elle, approchant sa frimousse tout près de la sienne, et repoussant délicatement les mèches brunes qui barrent ses joues. Drôle de soirée, tout de même ...


Calyth Montivelle, Pilote / Janalya Hermontrick, Maître armurier / Ylaria Desnolancès, Cultivatrice


Avatar de Thélou / Sign d'Aza
Merciiiii !

avatar

On m'appelle Yannick Saule


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Midel Heim
MON AGE : 26 ans
Masculin
MESSAGES : 779
AGE : 46
INSCRIT LE : 19/10/2011
PSEUDO HABITUEL : Promor le Facétieux, Raffaella Palder, Tibor Keiron, Janos Leawen
Joyaux : 0
Posté dans Re: [HOT] Manoir de Yannick Saule   - Dim 13 Nov 2011 - 5:39


Patatras ! Voilà la petite souris se jouant du vilain matou ! Voilà le matamore aux prunelles trop moqueuses noyé par la minuscule fée Clochette ! Voilà qu'une tempête de force douze agite gaiement le baquet qui ne s'y attendait pas ! Yannick disparaît sous la mousse, avec la grâce d'un hippopotame plongeant dans la vase, attiré joyeusement par la puce dont il ne s'est pas assez méfié et qui s'est montrée la plus maligne des deux.

Le Bellâtre barbote quelques instants dans l'eau savonneuse, dans une position plutôt grotesque, les pieds hors du bassin, les fesses serrées dans le pantalon, émergeant à peine, et le museau entre les genoux de la sylphide. Il réapparaît en riant, la tignasse emplie de flocons de mousse, légers et blanchâtres.

Les yeux bleus de mer de la brindille l'attendaient, à la fois tendres et espiègles, et les prunelles noisette de Yannick s'assagissent, perdent leur lueur malicieuse, et y plongent d'emblée, comme le font ces vaisseaux gracieux qui se coulent à travers les nuages. Elles s'y attardent, y jettent l'ancre, y cherchant la confirmation espérée. Les doigts menus de l'adorable naïade se mettent à courir sur sa joue, arrangeant trois mèches rebelles, et l'ensorcelant encore davantage. Le minois de la belle, diaphane et charmant, n'est qu'à un souffle du visage effilé du jeune homme, dont le cœur se met à jouer du tam-tam.

Le voici troublé de la sentir si proche, si désirable. Ses longues mains osseuses capturent la taille gracile du joli lutin tout mouillé, et l'attirent vers lui, avec délicatesse, lentement, sans brusquerie, afin de lui permettre de se dérober à son étreinte si la puce se montrait réticente. Les doigts du Bellâtre se font velours, se font miel, se font suaves. Cette enfant superbe n'est pas une citadelle à conquérir par la force, et Yannick se penche doucement sur elle, cherchant tendrement ses lèvres vermeilles. La flamme ne brûle pas seulement où on l'attend, elle n'irradie pas que dans l'âtre, près d'eux, non, elle consume à présent le corps et l'âme de la brebis galeuse des Saule.

avatar

On m'appelle Angélyne Montaigu


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Midel-Heim
MON AGE : 20 ans
Féminin
MESSAGES : 907
AGE : 45
INSCRIT LE : 19/10/2011
PSEUDO HABITUEL : /
Joyaux : 0
http://www.ile-joyaux.com/t287-angelyne-montaigu#top
Posté dans Re: [HOT] Manoir de Yannick Saule   - Dim 13 Nov 2011 - 13:41

Le calme est revenu dans la grande chambre de Yannick. Le chahut facétieux qui dévastait le baquet de bois blond a cessé , rendant leur silence ouaté aux murs défraîchis. Seul, dans l'âtre majestueux, le feu crépite joyeusement, diffusant une douce chaleur jusqu'aux deux baigneurs immobiles et muets. Les turbulents remous se sont apaisés dans l'eau savonneuse, mais, maintenant la tempête fait rage dans les coeurs des deux jeunes gens qui se dévisagent intensément, éperdument, étonnés par l'intensité de l'instant, par la puissance de la force qui les pousse l'un vers l'autre ...

Nouvelle plongée au plus profond des yeux noisette, qui perdent peu à peu de l'espièglerie qui les illuminait jusqu'à présent. Noyée dans les prunelles mordorées qui la captivent, la charment infiniment, Angélyne perd doucement son sourire. En s'approchant si près de lui, elle n'imaginait pas être aussi déstabilisée, troublée par ce regard grave, interrogateur, qui reflète ses doutes, son trouble, mais aussi son attirance, et l'envie éperdue d'embrasser ses lèvres pleines si sensuelles.

Oublié le bain, oublié le début de soirée désastreux, oublié sa nudité, elle ne respire plus que pour caresser cette bouche voluptueuse qui s'approche lentement, qui l'attire comme la fleur gorgée de pollen attire l'abeille. Et lorsque ses longues mains glissent sur sa taille, et l'enserrent tendrement l'entraînant vers lui, elle devance presque son geste, pour se blottir contre son torse, et joindre enfin ses lèvres aux siennes.

Une première caresse légère comme une aile de papillon, un échange de regards émerveillés par la profondeur de l'émotion ressentie des deux côtés et qui les chavirent l'un et l'autre. Un véritable séisme bouscule le coeur d'Angélyne, et elle cède, elle se rend, elle abandonne ses lèvres aux baisers sensuels et fougueux de Yannick, et fond sous la tendresse qu'il tisse et déploie autour d'eux. Elle s'abandonne à sa passion, à ses caresses, et glisse ses mains, sur sa nuque, sous ses cheveux humides, pour le garder tout contre elle, et l'embrasser encore et encore ...



Calyth Montivelle, Pilote / Janalya Hermontrick, Maître armurier / Ylaria Desnolancès, Cultivatrice


Avatar de Thélou / Sign d'Aza
Merciiiii !

avatar

On m'appelle Yannick Saule


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Midel Heim
MON AGE : 26 ans
Masculin
MESSAGES : 779
AGE : 46
INSCRIT LE : 19/10/2011
PSEUDO HABITUEL : Promor le Facétieux, Raffaella Palder, Tibor Keiron, Janos Leawen
Joyaux : 0
Posté dans Re: [HOT] Manoir de Yannick Saule   - Lun 14 Nov 2011 - 5:59


Crinières ruisselantes, cascades de neige et tignasses brunes confondues, jambes emmêlées sous les longues fanfreluches de mousse blanche qui nagent à la surface de l'eau tiède, ils se sont pelotonnés l'un contre l'autre, de manière naturelle, instinctive, comme s'il en était ainsi depuis des années, et leurs bouches avides ne se quittent plus. Leurs lèvres s'épousent sans se chercher, leurs langues se livrent à de charmantes escarmouches, s'enroulent, se fuient, s'évitent et se retrouvent aussitôt, leurs visages ne s'éloignant l'un de l'autre que brièvement, pour se sourire avec une tendresse infinie.

L'adorable puce a passé les bras autour du cou de Yannick, s'y accrochant avec une vigueur insoupçonnée, et elle abandonne son corps frêle aux mains câlines du filou qui explorent une à une chacune de ses courbes fragiles. Et les doigts du Bellâtre y voyagent à loisir, disparaissent le long de ses hanches fines, savourent le velouté de sa peau diaphane, découvrent à tâtons les rondeurs charmantes de ses fesses délicieusement bombées, puis capturent ses seins menus, les enveloppent, les sculptent, harcèlent délicatement ses tétons roses, orgueilleusement dressés vers lui, les soumettant à une longue et exquise torture. Soudain, il la dévisage tendrement, entre deux baisers, poursuivant ses caresses, mais la tête pleine de projets inavouables ...

- Je vais m'occuper de toi, mon coeur, ma fée Clochette. ... murmure t-il gentiment, sans en dévoiler davantage, proposant juste ceci, en souriant largement : - Vois tu une objection à ce que je te lave, mon poussin ?

Sans attendre davantage, il happe au passage une éponge parfumée que le va-et-vient de l'eau, naissant de chacun de leurs gestes, repoussait lentement vers l'autre extrémité du baquet.

- Ferme les yeux, ma Clochette, je commence par ta jolie frimousse de diablotin ...

La naïade s'exécute dans un sourire, ce qui permet au coquin de déposer subrepticement un baiser bruyant sur ses lèvres de miel. Et Yannick passe lentement l'éponge odorante sur les traits délicats de la puce, agenouillée face à lui, ne négligeant aucun pore de sa peau de satin blanc, la dévorant des yeux, alternant caresses de l'éponge et caresses de sa bouche. Il enlève affectueusement une minuscule parcelle de boue adhérant à sa nuque de porcelaine, reliquat de leur roulé-boulé dans le jardin, et qui avait résisté à leur bataille sous-marine. Au dehors la pluie s'est remise à tomber, ils l'entendent frapper contre les carreaux, mais ils sont bien à l'abri dans leur cocon de tendresse.

- Tu es satisfaite de mes services, mon trésor ? On continue ? Ne bouge pas, tu peux ouvrir les yeux maintenant.

L'éponge glisse à présent sur les épaules fluettes d'Angélyne, voltige vers son buste gracile, gravit ses seins fermes et ronds, s'y attarde, enveloppe leur galbe parfait, pèse délicatement sur ses mamelons roses, taquine ses tétons érigés, semblables à deux jolis boutons d'églantine.

- Celui-là, je pense que je l'ai oublié ! ... murmure t-il tendrement, adressant une œillade amusée et complice à la brindille, tout en inondant pour la troisième fois au moins son sein gauche, le câlinant ensuite longuement, le titillant gentiment par un tendre va-et-vient de l'éponge, puis l'embrassant avec gourmandise, sans oublier de grignoter aussi son jumeau.

avatar

On m'appelle Angélyne Montaigu


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Midel-Heim
MON AGE : 20 ans
Féminin
MESSAGES : 907
AGE : 45
INSCRIT LE : 19/10/2011
PSEUDO HABITUEL : /
Joyaux : 0
http://www.ile-joyaux.com/t287-angelyne-montaigu#top
Posté dans Re: [HOT] Manoir de Yannick Saule   - Mar 15 Nov 2011 - 8:23

Les baisers hésitants et doux, timides et incertains, s'enflamment à la mesure de la passion qui dévore Angélyne. Elle se blottit au plus près contre la poitrine musclée de Yannick, pressant ses seins blancs, tendus, s'abandonnant à la découverte des sensations exquises que sa bouche sensuelle, ses mains aventureuses déclenchent au tréfonds de son être. Il y a bien longtemps qu'elle ne s'est donnée ainsi, sans hésitation, sans remords, juste poussée par son instinct, son attirance insensée pour ce tendre coquin. Elle ne veut pas réfléchir aux conséquences, peser le pour et le contre, juste savourer l'instant extraordinaire et passionné ...

Lorsqu'il s'écarte doucement, lui murmurant affectueusement des surnoms tous plus gentils les uns que les autres, elle sait que la nuit va être bien plus intense, que ce qu'elle pensait, et elle s'en réjouit se laissant câliner par Yannick. Baisers, sourires complices, taquins et tendres sont échangés devant les flammes ardentes à l'image des émotions profondes qui habitent la jeune femme. Chaque douce caresse dispensée par ses mains cajoleuses, sa bouche câline ou par l'éponge vaporeuse est un vrai délice, un doux supplice dont elle n'a pas l'intention de profiter seule ...

- Mmmmm ... Il faudrait être très difficile pour ne pas être satisfaite, Yannick, j'ai l'impression que tes mains ont une vie propre, et savent trouver le chemin vers mon coeur, trésor. Mais il n'y a pas de raison qu'il n'y ait que moi qui en profite ... lui murmure-t-elle dans un sourire coquin, et elle happe ses lèvres sensuelles pour un baiser fougueux, lui chipant, en même temps, insidieusement, l'éponge mousseuse. Voilà, à mon tour de jouer, je suis d'humeur partageuse, le taquine-t-elle, Tu m'as assez torturée, de façon divine, d'ailleurs ...

- Pour le moment ...
ajoute-t-elle, malicieuse.

Angélyne arrime ses yeux ardoise aux prunelles mordorées, comme le navire qui rentre au port se guide à la lumière du phare providentiel. Elle le contemple tendrement, guettant la moindre réaction, le moindre tressaillement, dans son regard polisson, sur son noble visage. L'éponge douce devient un prolongement de sa main, et navigue sur ses épaules musculeuses, explorant chaque méplat, chaque relief, de ses doigts fuselés et curieux. Elle admire le contraste saisissant de sa peau claire sur la sienne, hâlée par le grand air. A son tour elle sculpte, caresse, embrasse chaque parcelle accessible de son corps athlétique et vigoureux, prenant son temps, voluptueusement, revenant sans cesse sur les endroits qu'elle découvre sensibles, frissonnant à l'unisson de la peau douce qu'elle effleure ...

Puis de ses lèvres, elle trace un long chemin de baisers, glissant de la partie de son ventre plat émergé, sur son torse musclé, ses épaules rondes et son cou, où elle s'attarde sur la chair tendre, puis suivant la ligne de sa mâchoire volontaire, elle arrive lentement sur sa bouche, la butinant longuement, en le regardant droit dans les yeux, avec un léger sourire ...

- Qu'en penses-tu mon ange ? Est-ce que je comble tes espérances ? demande-t-elle, en lui mordillant tendrement les lèvres, de ses dents de porcelaine. Désires-tu autre chose d'avouable ? Ou pas ...


Calyth Montivelle, Pilote / Janalya Hermontrick, Maître armurier / Ylaria Desnolancès, Cultivatrice


Avatar de Thélou / Sign d'Aza
Merciiiii !

avatar

On m'appelle Yannick Saule


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Midel Heim
MON AGE : 26 ans
Masculin
MESSAGES : 779
AGE : 46
INSCRIT LE : 19/10/2011
PSEUDO HABITUEL : Promor le Facétieux, Raffaella Palder, Tibor Keiron, Janos Leawen
Joyaux : 0
Posté dans Re: [HOT] Manoir de Yannick Saule   - Mer 16 Nov 2011 - 6:06


Comment pourrait-il en être autrement avec une partenaire aussi charmante ? Le Bellâtre se découvre donc d'humeur particulièrement joueuse lorsque la puce lui barbote l'éponge, et il la lui abandonne même volontiers, car il devine que cette nouvelle espièglerie est la promesse d'un délicieux échange de somptueuses caresses aquatiques.

- Décidément, tu veux me voler tout, mon joli chenapan. Mes bougies, mes toiles, mes éponges ! Essaierais-tu de me prendre aussi mon cœur ? ... dit-il d'un ton gouailleur, alors que ses yeux noisette enveloppent la belle de manière éloquente et l'invitent à poursuivre leurs ébats fiévreux.

Il ferme alors à-demi les paupières, et, les doigts noués au creux des reins de la sylphide, il se soumet entièrement à ses caprices et à sa fantaisie. L'éponge moelleuse, les lèvres humides et vermeilles de la puce, ses mains menues, concourent toutes à mener Yannick dans un état de ravissement euphorique, d'abandon délicieux. La brindille joue de leurs corps en virtuose, elle éveille d'exquises sensations en assiégeant chaque parcelle du torse du Bellâtre à coups de baisers redoublés, en harcelant sa bouche de ses dents blanches de mignon prédateur. Les picotements et les frissons qui investissent l'épiderme du jeune Saule en sont les témoins, ils ne doivent rien à l'eau parfumée du baquet qui commence à se rafraîchir malgré la proximité des flammes qui rougeoient et dansent dans l'âtre. Yannick est sous le charme, totalement, et son regard marron s'enracine au fond du lac limpide qui scintille dans les prunelles d'Angélyne lorsque celle-ci s'exprime à nouveau, mutine et curieuse.

Le jeune homme pèse soigneusement ses mots, désirant en dire suffisamment mais pas trop. Oui, il est trop tôt sans doute pour des phrases trop enflammées, trop définitives.

- Tu es plus que parfaite, ma petite fée Clochette, en plus d'être ravissante et très troublante. Tu es comme ces parfums capiteux qui montent à la tête et dont on ne voudrait plus se passer ... ajoute t-il en souriant largement. J'ignore si je te laisserai repartir un jour, tu es vraiment adorable ... poursuit-il d'une voix qui se voudrait nonchalante mais qui vibre un peu trop.

Le visage plus grave, il se penche à nouveau sur elle, et l'embrasse longuement, enlaçant doucement ses hanches de poupée. Puis ...

- Viens, l'eau refroidit vite ! Allons nous sécher face au feu de bois, ma Clochette ... Accroche-toi à mon cou, comme d'habitude ...

Yannick sort en premier du baquet, se penche vers la naïade, l'emporte précieusement, et dépose son fardeau tout ruisselant sur quelques peaux de bêtes qu'il rassemble vivement, du bout du pied, devant la cheminée où vacillent à présent les dernières flammes. Il ajoute trois bûches énormes à leur appétit dévorant, tend un drap de bain à la sylphide, et récupère sur la tablette de marbre usé trônant au-dessus de l'âtre un pot minuscule, contenant un onguent parfumé, avant de s'agenouiller contre la jambe de la puce.

- Je vais soigner ta cheville, ma belle enfant, et dans un jour ou deux tu galoperas comme une gazelle ! Mais ne m'oblige plus à te poursuivre, d'accord ? De plus, la pluie tombe sans discontinuer, et même les petites fées doivent rester au chaud ! Je ne compte d'ailleurs pas te jeter dehors ... ajoute t-il précipitamment !

On m'appelle Contenu sponsorisé

Posté dans Re: [HOT] Manoir de Yannick Saule   -

Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum