AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
» Communication externe
par Loth de la Vision Mar 21 Juin 2016 - 15:06

» Réversa [ TOP ]
par Invité Ven 27 Mai 2016 - 8:21

» Le monde de Dùralas
par Invité Jeu 26 Mai 2016 - 7:00

» Anthalia
par Invité Dim 22 Mai 2016 - 15:17

» Marbrume, La Cité des Damnés
par Invité Lun 16 Mai 2016 - 15:07

» Questionnaire pour soutenir infinite RPG !
par Invité Sam 14 Mai 2016 - 17:33

» Escalus
par Invité Jeu 12 Mai 2016 - 9:02

» Mass Effect : Reborn
par Invité Mar 10 Mai 2016 - 15:00

» Forum en pause
par Asàf Lysereän Mar 10 Mai 2016 - 13:47


Varsä'Oellis le Croyant

avatar
Forban du Désert

On m'appelle Varsä'Oellis le Croyant


Infos Personnage
RANG:
VILLE & APPARTENANCE : Col Muertiga
MON AGE : 37 ans
Masculin
MESSAGES : 29
AGE : 28
INSCRIT LE : 31/05/2015
PSEUDO HABITUEL : Asher
Joyaux : 10
http://www.ile-joyaux.com/t2907-varsa-oellis-le-croyant#62603
Posté dans Varsä'Oellis le Croyant    - Sam 20 Juin 2015 - 7:06



   

Je suis Varsä'Oellis le Croyant
   « Sous ma bannière tous se rallieront  »



   
Nom et prénom : Varsä'Oellis le Croyant

   Surnom Le Croyant
   Age : 37 ans
   Langues parlées & écrites : Korrulien, parfaitement.

   


   Groupe : Forbans du désert
   Métier : Chef des Tol’Krigareh
   Origine : Le désert des murmures, de deux parents Forbans
   Famille Proche : Aucune
 
   


   
Caractère : Varsä est un homme aux multiples facettes, ambivalentes mais néanmoins absolument complémentaires. Son côté pile évoque un homme farouche, indomptable, animal et bestial dont la cruauté et l’inextinguible soif de violence ne trouvent de limites que dans le sang répandu de ses adversaires et à la vision de l’amoncèlement de cadavres fumants laissés dans son sillage. Pourtant, Varsä n’est que rarement aveuglé par la haine l’homme est lucide, rusé, sachant où frapper, comment frapper, quand frapper et avec quoi frapper.

Son côté face lui, laisse place à un homme mesuré, idéaliste et  rêvant d’un avenir meilleur pour son Kerkëi et pour les Forbans tout entier. Animé par l’équité et par l’envie de voir prospérer son héritage, Le Croyant est un Chef récompensant plus facilement la réussite qu’il ne punit l’échec. Soucieux du bien-être des membres de son clan, il s’astreint à un devoir de justice et partage l’exigence qu’il fait porter aux autres sur ses propres épaules.

Leader charismatique, compétiteur acharné, il autant respecté que craint. C’est un homme totalement sûr de lui  et de ses capacités dont il vaut mieux ne pas tenter d’éprouver l’endurance ou la patience. Secret et courtois de nature, le Maître incontesté des Tol'Krigareh est drapé d’un voile de mystère indéchiffrable, aussi proche des manuels et de beaux livres que de ses armes, aussi doux qu’il peut être cruel, son éducation lui a donné les clés pour comprendre le Monde dans lequel  il vit et comment tirer le meilleur de chaque situation.

Son surnom du Croyant lui vient de l’importance qu’il accorde aux prédictions de ses prophétesses. Passant de nombreuses heures en leur compagnie, il se murmure dans les couloirs brûlants du Col que Varsä'Oellis ne prendrait aucune décision sans les avoir consulté.

   Préférences alimentaires : L'homme est végétarien et à une alimentation très frugale
   Loisirs : Chasser, la lecture de beaux livres récupérés à Korrul.

   Préférences relationnelles : Varsä apprécie les gens calmes et silencieux. Il n'aime pas le bruit, de manière générale il est assez ouvert et accepte les autres que ce soit autour de sa table ou à ses côtés au combat.
   


   
...FACE A UN DANGER : Observer, réfléchir, agir, frapper, tuer.
   ..FACE A UNE NÉGOCIATION : Varsä pèse chaque mot et s'adapte en fonction de son interlocuteur, c'est un négociateur rusé, empathique, plus souvent en position de force il laisse le temps au temps et se montre très patient, il part toujours du principe qu'il ne faut pas forcer les autres, mais leur faire comprendre qu'il n'ont pas le choix et où se trouve leur intérêt.
   ..FACE A UNE NOUVELLE RENCONTRE : Il n'est pas d'un naturel méfiant. Varsä accorde toujours du crédit et de l’intérêt face aux nouvelles rencontres, chacun a à lui apprendre. Il classe toutefois assez rapidement les interlocuteurs et n'aime pas perdre son temps.
   ..FACE A UNE PERTE/LA TRISTESSE : Aller quérir les Ovöb'Al.
   


   
TAILLE : 1m90
   POIDS : 85 kilos
   COULEUR DES YEUX : jaunes
   COULEUR & LONGUEUR DES CHEVEUX : châtains clairs en tresses
   PIGMENTATION DE LA PEAU :  bronzé
   SIGNE PARTICULIER : Tatouage du Kerkeï sur le bras gauche, triptyque de son père sur le torse, d'innombrables cicatrices sur le corps dont une béante sur le torse.
   PILOSITÉ : Moyenne
   VESTIMENTAIRES : Varsä ne s'encombre pas d'apparats superflus, sa tenue est légère, pratique et adaptée au combat. Il préfère briller par ses actions et ses paroles que par ses vêtements.
   


   
Varsä fut conçu dans la couche brûlante de Zarrouk le flamboyant et d’une de ses femmes. Il ouvrit les yeux pour la première dans la chaleur étouffante des sous-sols du Col Muertiga enveloppé dans les bras de la plus sage et la plus respectée des Ovöb'Al. Sous les yeux attentifs du chef du Kerkeï  des Tol'Krigäreh, la vieille femme murmura que l’enfant encore innocent qu’elle portait dans ses bras aurait le pouvoir de changer la destinée de son peuple. Varsä, fils du Maître incontesté des Tol’Krigäreh était né pour la plus grande fierté de son père l’impitoyable Zarrouk.

Varsä passa les premières années de sa vie protégé de la violence du monde des Forbans, couvé par sa mère dans les alcôves calfeutrées du Col Muertiga, loin de l’agitation qui secouait le désert des Murmures. Le petit homme grandit entouré de l’amour le plus profond dans un bonheur qui tranchait radicalement avec l’âpreté et l’aridité de la condition Forbanne.

À l’aube de ses six ans, son père décida qu’il était grand temps pour lui de quitter l’enfance et de devenir un homme. Les prophétesses avaient parlé, Varsä pourrait changer le destin des Forbans, cette simple supposition était suffisante pour Zarrouk et quand bien même les Ovöb’Al se seraient égarées, son unique descendant aurait un jour à prendre la tête du Kerkeï. Un jour la violence le rattraperait, un jour pas si lointain, Varsä ne serait plus cet enfant souriant et curieux de tout, tous le savait. Peu en revanche connaissaient les réelles intentions du redouté Zarrouk. Car si l’homme était à la hauteur des atrocités dont il était l’instrument, le chef du clan était animé par un dessin bien plus grand. Bien plus grand que lui, un dessin qui allait devenir le fardeau qu’allait devoir porter à tout jamais son unique fils.
Varsä était le portrait craché de son père. Cette même dextérité, cette même vigueur dans les entrainements au combat doublée de cette même sagesse et de ce même calme dans les parties de jeux de stratégie que se plaisait à organiser le chef du clan afin d’éprouver l’esprit logique et le sens de la ruse de son jeune fils.

Chaque sortie, chaque moment de la vie de Varsä se transformait en une leçon qu’il s’agisse de rendre la justice, de gérer les ressources ou d’aller ôter la vie à des Veilleurs Pourpres un peu trop entreprenant. Son éducation ne fut pourtant pas axée uniquement sur la guerre et la violence. D’un espoir ténu, Zarrouk entretenait le rêve d’un désert unifié, d’un désert glorieux et grandiose qui parviendrait à faire de l’ombre à Korrul et à ses chamans qu’il détestait tant. La vie entière de son fils fut tournée vers cet objectif.  

Pour ses parents, un  enfant ne pouvait prétendre au statut d’homme qu’à travers un triangle, un triptyque dont chacun des angles représentait une idée. Chacune des idées ne pouvant survivre sans les autres. Ce triangle qu’il fit tatoué à même la chair de son fils représentait l’idéal que Varsä devrait atteindre pour devenir le plus grand des chefs, le plus grand de tous, passé, présent et futur.  

Le premier angle représentait le corps. Un corps que Varsä à travers les années forgea comme une arme destructrice, un corps puissant et farouche capable de résister à la chaleur du désert, capable de recevoir les coups les plus durs sans souffrir ou sans pleurer. Un corps capable d’ôter la vie en une seconde ou en une semaine.  Le second angle était l’esprit. L’esprit agile et affûté que Varsä travailla à travers la lecture, l’écriture, les arts, la gestion, la diplomatie, la stratégie. Beaucoup de forbans ne possédaient que l’angle du corps, or le corps sans l’esprit n’était rien.  Le troisième et dernier angle représentait le cœur. Le cœur de l’amour du désert et du Col, ce cœur capable de récompenser la bravoure, ce cœur capable de donner le pardon, ce même cœur qui lui permettait d’oublier la rage qui parfois le dévorait tout entier. Ce cœur oublié par beaucoup de forbans et qui pourtant était aussi puissant que les lames.

Ce triptyque fut le mât de cocagne sur lequel se bâtit la vie du jeune homme.

À ses seize ans. La mort de sa mère lui brisa le cœur et ni ses funérailles au fond du volcan ni la main de son père posée sur son épaule où les prières de Ovöb’Al ne purent apaiser son chagrin et sa colère. Les Veilleurs pourpres de Korrul en lui prenant sa mère venait de faire naître leur pire ennemi, un ennemi dont la soif de sang ne pourrait jamais être épanchée. Sa mère qui l’avait tant aimé, sa mère qui avait si bien pris soin de lui. Cet évènement marqua à jamais un tournant dans la vie du forban, il se jura de tout faire, tout faire pour protéger son peuple. Las d’être ostracisé, las d’être considéré comme une bête par les prétendus érudits de Korrul.  C’est également à cet âge qu’il prit sa première vie, la première d’une longue série.

Les années s’écoulèrent amenant avec elles leur lot de violences, de batailles et de conquête. Varsä gagna ses premières responsabilités dans le clan et s’illustra plusieurs fois auprès de ses paires conquérant leur respect qu’il s’agisse de combattre un clan rival jusqu’à la mort où dans la gestion de la ressource la plus précieuse qui soit : l’eau.

À l’aube de ses vingt-sept ans, son père mourut brutalement à l’endroit même où Varsä était venu au Monde. Les dernières paroles du grand Kerkeï des Tol'Krigareh pour son fils marquèrent à jamais l’ambition et le destin de son unique héritier. Zarrouk lui raconta la vision des Ovöb’Al lorsqu’il avait ouvert les yeux pour la première fois. Varsä’Oellis était né pour changer la destinée de son peuple, les prophétesses avaient parlé et leur parole valait mille fois celle du plus sage des hommes. Ce fardeau était désormais le sien et reposait à présent sur ses épaules. Dans un dernier râle, le forban mourant serrant la main de son fils lui fit promettre d’être toujours droit, toujours juste et de faire briller les Forbans plus fort que le soleil.

Les funérailles de son père à peine achevées, les ambitions et les malveillances gagnèrent les plus opportunistes du clan, fidèle à la loi des Tol’Krigareh, un nouveau chef devait être élu. Cette élection prit la forme d’un bain de sang. Varsä affronta un à un les prétendants au trône encore chaud de son défunt géniteur. Hache à la main, l’homme anéantit tous ceux qui osaient le défier pour prendre sa place. Au milieu d’un public puant et bruyant, le fils du défunt massacra sans pitié voulant prouver à tous que la place de chef lui revenait de droit. Des jours entiers s’écoulèrent avant que le cadavre fumant du dernier prétendant ne s’écroule à ses pieds. Couvert de sang et de blessures, Varsä Oellis venait de conquérir la place qui lui revenait. Il prit les commandes des Tol’Krigareh en triomphe, porté par ses victoires, il se sentait invincible. Sa cruauté au combat mit au pas les plus réfractaires de ses opposants qui n’eurent qu’à courber l’échine face à leur nouveau leader âgé de vingt-sept ans et bien seul dans ses nouvelles responsabilités.

La mort soudaine de son père lui avait laissé un sentiment de vide, un abandon et une soif de questions qui ne pouvaient être épanchées dans le sang et la guerre. Depuis ses premières années, il avait été éduqué, dressé, conditionné à devenir un jour le chef qu’il était et maintenant qu’il avait enfin accompli la destinée qu’on lui avait préparé depuis sa venue au Monde, il était incapable d’y voir clair, incapable de donner du sens à ses actions.

Le nouveau leader consulta les Ovöb’Al en quête de conseils en quête de réponses. Dans le plus grand secret ne voulant surtout pas que l’on puisse s’imaginer que le chef du plus grand Kerkeï du désert soit ébranlé par le doute, les vieilles prophétesses le guidèrent, abreuvant son esprit de leurs prédictions, le guidant dans ses pas et dans ses actions. Sacrifice après sacrifice les prophéties se réalisaient.

Dix ans plus tard, le Kerkeï avait bien changé, suivant les conseils de ses précieuses conseillères Varsä avait complétement modifié la gestion du clan, s’était entouré d’hommes de confiance, d’amis d’enfances et de combattants loyaux pour l’aider à diriger le clan. À l’aide de son Shùh, les conquêtes s’étaient succédées, la disposition du clan s’était mise en place sous la férule de l’intransigeant chef qui loin de se comporter en tyran aspirait à améliorer les conditions de vie de ses ouailles. Les forbans l’aimaient pour ça, autant qu’il en avaient peur.

La vente d’esclaves de plaisir mineures fut interdite, le système de justice fut reformé, les attributions de chacun aussi. Des dizaines de nouvelles règles sur la gestion des ressources furent instaurées grâce à la nomination de six Sâ, des érudits, des gestionnaires, des guerriers qui ne devaient avoir qu’un seul objectif, contribuer à la grandeur du Kerkeï. Grâce à son éducation Varsä avait appris comment les Korruliens et les Maatrosciens géraient leurs villes et transposa ce modèle au Col Murtegia. Le système pyramidal fonctionnait à la perfection et ceux qui osaient remettre en cause le nouveau modèle de gouvernance n’avaient d’autres choix que de quitter le Kerkeï. On ne pouvait bâtir un empire sans sacrifices, le chef le savait et jouait de la carotte et du bâton pour décupler la férocité et l’obéissance de ses troupes.

On murmurait dans les ombres que Varsä Oellis ne prenait aucune décision sans l’avis de ses prophétesses enfermées et protégées dans les tréfonds du volcan. Nul n’osait le lui faire remarquer ou simplement y faire allusion en public, il était un chef aimé, respecté, assez brave et  pour tenir les rennes du plus grand Kerkeï en contribuant à son extension et assez bon pour que chacun ne manque de rien. On le surnomma rapidement  « Le Croyant ». Certains voyants dans son aveugle confiance envers les sorcières un signe de faiblesse qu’il fallait exploité d’autres y voyaient un signe des dieux.  

Peu avant ses quarante ans, les Tol’Krigareh étaient au sommet de leur puissance, le rayonnement du Kerkeï était inégalé, les alliances, les partenariats stratégiques, la prospérité du clan imposait respect et peur. Nul n’était rebut, tous les chiens perdus sans collier étaient les bienvenus à la seule condition de plier le genou face au chef. Le Kerkeï était devenu le plus grand, le plus fort et comportait assez d’hommes pour effrayer mêmes les plus intrépides adversaires.

Varsä'Oellis Le Croyant n’avait aucune intention de s’arrêter en si bonne route et lorgnait à présent d’un œil envieux vers Korrul, vers leurs richesses, vers leurs savoirs et leur raffinement. Une rage intérieure le brûlait, il détestait le désert dont il était pourtant le seigneur. Son Kerkeï, ses forbans avaient droit à mieux que ce désert miteux et ce labyrinthe de couloirs brûlants. Korrul lui appartiendrait un jour tout entier, tout comme le désert, il unirait les forbans sous une grande bannière dans un soir de fête où les chamans seraient vidés de leurs entrailles sur la place publique et où les cultivateurs et les veilleurs pourpres deviendraient ses esclaves.


   


   
Date d'anniversaire : 1 arvur 1775
   Tics/manies : Réajuster sa tenue et retirer la poussière et le sable de ses bottes.
   Rituel quotidien : Aller quérir les conseils des Ovöb’Al chaque matin.
   Autre particularité: Voue une véritable obsession pour la magie, les prophéties, les prédictions et les arts divinatoires.

   


   
Ambition : Unifier les Forbans et Korrul tout entier sous une seule bannière : la sienne. L’ambition de Varsa est sans limites, obsédé par Korrul, il se rêve Maître incontesté d’un immense et implacable état Forban.
   Réputation : Leader incontesté cruel mais juste, d'une loyauté sans failles envers les siens. Chef aimé parmi les siens et redouté parmi ses adversaires.
   


   
Où as-tu trouvé le forum ? Moteur de recherche
   Première impression : Toujours aussi bonne !
   Robin Hobb ça te parle ? Je viens de finir les aventuriers de la mer.
   Tes autres pseudos habituels : Asher Aanka'Leï
   Ton activité à prévoir : Bonne (un peu plus faible cet été)
   

   
avatar
Forban du Désert

On m'appelle Loth de la Vision


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Le désert des Murmures
MON AGE : 21
Féminin
MESSAGES : 1635
AGE : 27
INSCRIT LE : 22/01/2012
PSEUDO HABITUEL : Nano.
Joyaux : 521
Posté dans Re: Varsä'Oellis le Croyant    - Sam 20 Juin 2015 - 10:42

Han il rigole pas le bonhomme !
Très jolie fiche en tout cas, un peu perturbé par l'utilisation de "urbain" dans son caractère mais sinon j'ai adoré l'histoire, c'est bien de poser les bases pour comprendre les motivations des "méchants".
Je vais laisser Aza lire et valider quand même car c'était son prédef mais je pense que c'est bon en tout cas ^^ Manque juste l'année de naissance stp.


avatar
Veilleur Pourpre

On m'appelle Vaarden Jirkin


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Arish
MON AGE : 29 ans
Masculin
MESSAGES : 2601
AGE : 26
INSCRIT LE : 16/06/2011
PSEUDO HABITUEL : Vaarden, Xiaho
Joyaux : 188
Posté dans Re: Varsä'Oellis le Croyant    - Sam 20 Juin 2015 - 11:09

Jolie fiche, il a des similitudes avec mon DC Jude je trouve. Son côté croyant peut être par contre une faiblesse croire en des prophéties n'est pas forcément signe d'une grande santé mental.
Mais il me donne envie de relancer Jude pour un dernier baroud d'honneur ou une fusion de clan ^^
Même si pour la dernière proposition j'aurais aimé avoir l'aval de Trias.


avatar
Forban du Désert

On m'appelle Loth de la Vision


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Le désert des Murmures
MON AGE : 21
Féminin
MESSAGES : 1635
AGE : 27
INSCRIT LE : 22/01/2012
PSEUDO HABITUEL : Nano.
Joyaux : 521
Posté dans Re: Varsä'Oellis le Croyant    - Sam 20 Juin 2015 - 11:57

Je crois que tu peux l'attendre longtemps xD T'as le notre, fais toi plaisir, si ça convient aussi à Varsa ^^


avatar
Forban du Désert

On m'appelle Varsä'Oellis le Croyant


Infos Personnage
RANG:
VILLE & APPARTENANCE : Col Muertiga
MON AGE : 37 ans
Masculin
MESSAGES : 29
AGE : 28
INSCRIT LE : 31/05/2015
PSEUDO HABITUEL : Asher
Joyaux : 10
http://www.ile-joyaux.com/t2907-varsa-oellis-le-croyant#62603
Posté dans Re: Varsä'Oellis le Croyant    - Dim 21 Juin 2015 - 3:07

Coucou et merci ! Very Happy

J'ai fait les modifications suivantes :

- Ajout de la date de naissance
- J'ai changé le mot urbain qui effectivement pouvait prêter à confusion dans le contexte Embarassed

Et je suis partant pour un RP avec Jude ! Il faudra juste me donner un peu de contexte !

A bientôt
avatar
Pirate

On m'appelle Cynydd neuf-doigts


Infos Personnage
RANG: Second du Pourfendeur des Vents
VILLE & APPARTENANCE : Le Pourfendeur des Vents
MON AGE : 27 ans
Féminin
MESSAGES : 216
AGE : 26
INSCRIT LE : 21/06/2013
PSEUDO HABITUEL : Saya
Joyaux : 77
Posté dans Re: Varsä'Oellis le Croyant    - Dim 21 Juin 2015 - 4:02

Bienvenue de nouveau !
Je suis super contente que Varsa soit joué. Je toruvais trouvais le role vraiment intéressant !
Au passage donc ton perso est lié avec le mien. On a pas eu le temps d'en parler donc faudra qu'on se capte sur skype. J'avais légèrement decrit tout ca sur la fiche du predef.

Tout est parfait en tout ca. Je te valide et bon rp **
avatar
Veilleur Pourpre

On m'appelle Enaîa Lysean Vara'Da


Infos Personnage
RANG: Bras Droit des Veilleurs Pourpres - Admin
VILLE & APPARTENANCE : Penjoie
MON AGE : 28 Ans
Féminin
MESSAGES : 739
AGE : 23
INSCRIT LE : 07/05/2012
PSEUDO HABITUEL : Harrods
Joyaux : 266
http://www.ile-joyaux.com/t750-croire-en-quelque-chose-et-ne-pas-le-vivre-c-est-malhonnete#17230 http://www.ile-joyaux.com/t726-enaia-lysean-vara-da-terminee#16682
Posté dans Re: Varsä'Oellis le Croyant    - Dim 21 Juin 2015 - 4:27

C'est trop cool que ce prédef soit pris, ça va faire bouger un peu tout ça du côté Forban ! **

Re bienvenue du coup et amuse toi bien avec lui ! o/



DC : Azeor Desnolancès & Kezaël Lysereän & Kidjyïa Rijwan & Esheban Ondeluire & Riska les Deux Voix & Eyföhl Aanka'Leï & Céléno Thogen
avatar
Cultivateur

On m'appelle Solaris Aanka'Leï


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Ofägar
MON AGE : 17 ans
Féminin
MESSAGES : 161
AGE : 28
INSCRIT LE : 23/09/2013
PSEUDO HABITUEL : Nanaya
Joyaux : 3348
Posté dans Re: Varsä'Oellis le Croyant    - Dim 21 Juin 2015 - 6:33

Bienvenue sur le forum !
Amuse toi bien parmi nous =)







Solaris Aanka'Leï

 



avatar
Ostracisé

On m'appelle Mowiel Solverre


Infos Personnage
RANG: Kezaël Lysereän, Asàf Lysereän, Khalël Isam, Kriss Almandina, Nessä Lysereän, Enaîa Lysean Vara'Da...
VILLE & APPARTENANCE : Penjoie - Cités troglodytes
MON AGE : 19 ans
Féminin
MESSAGES : 441
AGE : 24
INSCRIT LE : 27/09/2012
PSEUDO HABITUEL : Mowiel Solverre
Joyaux : 484
http://www.ile-joyaux.com/t2389-journal-de-bord-de-mowiel-solverre http://www.ile-joyaux.com/t1044-mowiel-solverre
Posté dans Re: Varsä'Oellis le Croyant    - Lun 22 Juin 2015 - 8:01

Ouah, quel personnage effrayant. Il n'y a plus qu'à croiser les doigts qu'il ne s'intéresse jamais aux cités ostracisés... :farrow: Franchement, un forban comme ça, c'est...du lourd. J'en ai des frissons rien que d'y penser...Bravo pour ta présentation. :mumu:

On m'appelle Contenu sponsorisé

Posté dans Re: Varsä'Oellis le Croyant    -

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum