AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
» Communication externe
par Loth de la Vision Mar 21 Juin 2016 - 15:06

» Réversa [ TOP ]
par Invité Ven 27 Mai 2016 - 8:21

» Le monde de Dùralas
par Invité Jeu 26 Mai 2016 - 7:00

» Anthalia
par Invité Dim 22 Mai 2016 - 15:17

» Marbrume, La Cité des Damnés
par Invité Lun 16 Mai 2016 - 15:07

» Questionnaire pour soutenir infinite RPG !
par Invité Sam 14 Mai 2016 - 17:33

» Escalus
par Invité Jeu 12 Mai 2016 - 9:02

» Mass Effect : Reborn
par Invité Mar 10 Mai 2016 - 15:00

» Forum en pause
par Asàf Lysereän Mar 10 Mai 2016 - 13:47


avatar
Veilleur Pourpre

On m'appelle Anzû Der Hayr


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Arish - Fils du Milieu
MON AGE : 28 ans
Masculin
MESSAGES : 272
AGE : 27
INSCRIT LE : 05/01/2012
PSEUDO HABITUEL : Jezibaba
Joyaux : 400
http://www.ile-joyaux.com/t698-anzu-der-hayr-force-passe-droit http://www.ile-joyaux.com/t374-anzu-der-hayr
Posté dans On ne joue pas avec ma nourriture !   - Dim 21 Juin 2015 - 9:05

Le Soleil ayant achevé sa course, la Taverne des Ruines du Vent se peuplait de plus en plus à mesure que la luminosité s'affaiblissait au dehors. Déjà, quelques torches s'étaient allumées, éclairant les auges pauvrement remplies de ceux qui venaient surtout pour boire. Anzû n'était pas tout à fait de ceux-là, ayant préféré se faire apporter repas et boisson dans la chambre qu'il avait dûment récupérée après le départ de cette peste de Kartal.

- Qui t'a permis de t'servir ?

La voix du Veilleur, n'ayant pas pris la peine de retirer son uniforme dans ce lieu malfamé où, de toute manière, on ne craignait que sa descente d'alcool, sa voix donc, claqua dans l'air, faisant sursauter la jeune femme légèrement vêtue qui s'était risquée à croquer une bouchée du plat.

- T'es chié Anzû, j'te fais le meilleur prix et t'es pas foutu de m'laisser toucher à ta bouffe !
- Meilleur prix ? Avec c'que j'te donne, t'as bien assez pour t'payer une gamelle.


Le soldat arracha l'assiette creuse des mains de la fille de joie et mordit à pleine dents dans le maigre steak de capri vaguement assaisonné, lançant une œillade assassine à celle qui avait réduit sa pitance.

- Tu sais seulement combien d'clients j'ai perdu en t'acceptant dans ma clientèle ?
- Pas ma faute s'ils se sentent pas à la hauteur.
- Ça a rien à voir, ducon, un Vépé ça fait tache ici, ils pensent tous que tu m'touches pas et que j'te file des tuyaux. Z'ont peur que tu leur tombe sur l'coin d'la gueule.


Anzû ricana en entendant cela, accentuant l'énervement de la jeune femme.

- Et ils imaginent quoi ? Qu'on pousse des cris derrière la porte en couverture ? J'y suis pour rien si t'attires aussi des abrutis.
- M'en parle pas, t'es pas l'moins bien équipé d'ce côté là.


Le Veilleur fit claquer l'assiette en terre cuite sur le rebord de la fenêtre, manquant de renverser le gobelet d'alcool à côté, et fondit sur l'impertinente qui s'était attendue à pareille réaction et lui jeta l'eau d'un pichet voisin à la figure avant de se faufiler jusqu'à la porte derrière laquelle elle disparut bien vite, poursuivie par un Anzû bouillonnant et prêt à en découdre. La garce était rapide, mais lui était bien déterminé à lui faire regretter ses paroles...


  
avatar
Pirate

On m'appelle Sacha


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Vanylle - L'Hélios
MON AGE : Environ 20 ans
Féminin
MESSAGES : 47
AGE : 26
INSCRIT LE : 24/08/2013
PSEUDO HABITUEL : Kathy
Joyaux : 121
http://www.ile-joyaux.com/t1974-a-l-aventure-compagnons-jdb-de-sacha http://www.ile-joyaux.com/t1840-sacha
Posté dans Re: On ne joue pas avec ma nourriture !   - Dim 21 Juin 2015 - 15:42

C'était un endroit bien connu, un des lieux que Sacha connaissait par coeur ; elle n'avait plus qu'à attendre patiemment, comme elle le faisait déjà depuis quelques jours.

Il y avait un moment déjà qu'elle suivait le mec. Elle ne comprenait pas souvent ce qu'il disait, parce qu'il mangeait à moitié ses mots, mais c'était celui-là qu'elle voulait, comme on choisit un équipement de voyage. Il lui fallait un gus à cape rouge, et elle avait fait son petit marché, observant à chaque fois qu'elle pouvait, son oeil bleu bien caché derrière un bandeau d'aveugle à moitié transparent, le bâton dans sa main ne servant que de prétexte. Elle avait fini par repérer celui-là ; il n'y avait plus qu'à l'attraper. Elle était toute seule, mais ça allait changer, de gré ou de force.

Isidro s'était fait capturer longtemps auparavant. Sacha le croyait mort, en vérité. Il n'avait pas été assez vite pour se cacher, et Sacha n'avait rien pu faire, parce qu'elle n'avait pas d'arme. Persuadée qu'il avait rejoint le paradis des pirates, où on nage éternellement dans les pièces d'or et où y a des jolies filles qui apportent de la charcuterie à grignoter, elle avait pris le temps d'étudier le terrain, parce qu'il aurait été stupide de s'élancer vers l'Oasis sans savoir comment y entrer.

Trouver le carnet dans une des nombreuses chambres de l'auberge n'avait pas été une mince affaire, et survivre non plus, mais elle était agile et silencieuse. De pirate, elle était devenue simple voleuse, attendant son heure pour retourner à son état premier. Elle avait frayé avec les enfants des rues, au milieu desquels elle passait presque inaperçue malgré son âge, et elle avait vécu assez longtemps que pour élaborer des plans.

Et elle était plutôt fière d'elle et de sa cervelle supposée toute petite, en fait. Dans la ruelle longeant l'auberge, elle avait empilé des caisses et des détritus divers et elle avait attendu une occasion, assise sous la fenêtre de la chambre qu'elle visait. Il était un peu con, pour un gugus rouge, de laisser sa fenêtre ouverte. M'enfin, cette conversation qu'elle ne comprenait pas complètement arrivait à inclure la moitié des insultes qu'elle avait apprises en korrulien, alors question connerie il en tenait probablement une couche. Il était parfait.

Personne ne pourrait vraiment l'aider pour les indices, parce que personne ne semblait comprendre la langue bizarre des documents qu'elle avait, elle les avait montrés à tous les korruliens qu'elle avait approchés, sans succès. Elle n'avait pas besoin d'un cerveau – déjà que le sien l'épatait, pour le coup, un deuxième serait trop à gérer – elle avait besoin d'un passe vers l'Oasis, de quelqu'un qui sache viser avec un blaster et pour porter les affaires, quelqu'un qui puisse se faire manger par une fleur carnivore géante sans qu'elle aie trop de remords. Un vépé pas trop sage et pas trop sympa, en somme, et celui-là avait tout l'air de faire l'affaire, à défaut de pouvoir devenir un bon pote. Elle s'en fichait, de ça ; ses amis, ils étaient à la prison de la brume, depuis beaucoup trop longtemps. Elle y croyait encore, elle les retrouverait, quand elle aurait le trésor et donc son vaisseau.

Il faudrait juste un peu plus de patience. C'était son aventure, et les aventures des conteurs de Vanylle finissaient toujours bien. Sacha avait une foi inébranlable, même si M'sieur Zidro était mort, même si les copains étaient restés sur le carreau. Tout ça rajoutait du tragique et un moteur très puissant. Il fallait que quelqu'un continue de raconter leurs histoires, il fallait que l'Hélios vive.

Dans la chambre, il faisait tout d'un coup calme. Se redressant, Sacha hasarda un coup d'oeil à l'intérieur ; pas âme qui vive. Elle tira un sachet de son gros sac en bandoulière, constatant avec satisfaction que la nourriture était à sa portée, et saupoudra la nourriture et la boisson de son contenu. C'était une herbe séchée, qui servait à faire évacuer les mauvaises choses des pirates qui avaient consommé de la nourriture plus très fraîche, un truc qui venait encore de l'infirmerie de l'Hélios où elle travaillait avant. Il n'y avait plus qu'à espérer qu'Anzû, puisqu'elle avait entendu son nom durant sa phase d'espionnage, revienne et s'attaque à son steak. Fermant très fort les yeux, Sacha croisa les doigts et récita silencieusement la plus jolie prière à Vama que sa maman lui ait apprise.
avatar
Veilleur Pourpre

On m'appelle Anzû Der Hayr


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Arish - Fils du Milieu
MON AGE : 28 ans
Masculin
MESSAGES : 272
AGE : 27
INSCRIT LE : 05/01/2012
PSEUDO HABITUEL : Jezibaba
Joyaux : 400
http://www.ile-joyaux.com/t698-anzu-der-hayr-force-passe-droit http://www.ile-joyaux.com/t374-anzu-der-hayr
Posté dans Re: On ne joue pas avec ma nourriture !   - Lun 22 Juin 2015 - 15:33

Anzû tourna dans le couloir, manquant de peu l'angle d'un mur et stoppant net plusieurs portes qui s'ouvraient sous le raffut que lui et la poursuivie généraient, les renvoyant dans le nez des curieux. La catin s'était déjà faufilée au rez de chaussée, se fondant dans la masse de quelques hommes costauds et bien contents de se voir protéger une belle demoiselle en détresse, espérant sans doute une petite récompense de sa part -hé, on est à la Taverne des Ruines du vent, si vous voulez du preux chevalier il fallait aller ailleurs !-.

- Tu lui veux quoi à la donzelle ? Un homme d'une tête de plus que le Veilleur s'était levé, dissimulant la fuyarde bien aise de pouvoir disparaître derrière la montagne de graisse qu'était son protecteur improvisé.
- Mêle toi de ton cul et laisse moi passer, gros tas.

Visiblement, ce n'était pas des manières face à un roublard à l'obésité morbide, lequel grinça des dents et se saisit d'un massif pichet en terre qu'il entreprit d'abattre sur l'impertinent.

- Vépé de mes deux, t'en manques pas une ! Hurla-t-il en se jetant -en se roulant serait peut-être plus approprié- sur le soldat qui, déjà, s'était perché sur le comptoir sous le regard exaspéré d'un gérant las de devoir toujours nettoyer les traces de bottes là dessus. C'est vrai quoi, pourquoi il en fallait toujours un qui y grimpe dès qu'il y avait un peu d'action ?

- Hé gras du bide, apprends à qui t'as affaire avant d'jouer les caïds !

Accroupi sur son perchoir, Anzû s'était saisi d'un tabouret de bar qu'il brandit en l'air avant de le fracasser sur la nuque du malheureux "chevalier", lequel était trop occupé à rechercher un semblant d'équilibre après être rentré dans une table qui se renversa sous son poids lorsqu'il fut sonné. Le Veilleur s'était redressé sur le comptoir, fier comme un médor et la cape parfaitement jetée sur son épaule alors qu'il pointait du doigt l'obèse défait.

- Et vois qu'y'a pas que des fillettes chez les Vépés !

Sur ces mots empreints d'un certain charisme, dès lors que l'on comparait le personnage à tous les piliers de comptoirs trop imbibés pour venir se mêler de ce qui ne les regardait pas, Anzû balaya la salle des yeux à la recherche de la catin qui avait profité de la pagaille pour s'enfuir sans demander son reste.

- Pétasse Siffla-t-il entre ses dents avant de sauter à pieds joints au sol pour reprendre le chemin de sa chambre, laissant son adversaire reprendre ses esprits à terre.

La porte claqua bruyamment derrière lui et le soldat pourpre, autant par son uniforme que par son énervement, se rua sur le gobelet posé au bord de la fenêtre pour le boire d'une traite.

- Elle perd rien pour attendre, cette catin à la con...

Il souleva brusquement l'assiette en terre d'où il souleva le morceau de viande dans lequel il croqua à pleines dents. Toujours aussi dégueulasse cette semelle, mais ça lui faisait au moins quelque chose sur quoi passer ses nerfs...


  
avatar
Pirate

On m'appelle Sacha


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Vanylle - L'Hélios
MON AGE : Environ 20 ans
Féminin
MESSAGES : 47
AGE : 26
INSCRIT LE : 24/08/2013
PSEUDO HABITUEL : Kathy
Joyaux : 121
http://www.ile-joyaux.com/t1974-a-l-aventure-compagnons-jdb-de-sacha http://www.ile-joyaux.com/t1840-sacha
Posté dans Re: On ne joue pas avec ma nourriture !   - Mer 15 Juil 2015 - 12:12

Le tumulte dans l'auberge laissait tout le loisir à Sacha d'imaginer un scénario basé sur ce qu'elle entendait. Elle sursauta quand la porte claqua tout près, manquant de faire basculer la pile de trucs sur laquelle elle était assise. Au dessus de sa tête, le gobelet avait claqué contre l'appui de fenêtre. La petite pirate eut un soupir de soulagement, mais ça ne dura pas longtemps.

Soudainement, c'était le trac.

Sacha était une conteuse, une petite menteuse. Ce qui venait était le rôle de sa vie, le gros mensonge pas joli pour lequel sa maman l'aurait fait se laver la bouche. Mais Maman ne comprenait pas, Maman était rabat-joie ; Sacha était une pirate, une vraie, et les pirates devaient mentir parfois parce que ça trompait les imbéciles dont ils avaient besoin pour atteindre leurs trésors. Vu le niveau de Sacha elle-même, ce n'était pas vraiment un compliment pour sa cible.

Assise sous sa fenêtre, elle lissa ses haillons, repoussa en arrière ses mèches de cheveux sales et emmêlées, agitant les mains pour faire partir un peu du stress qui la tenaillait. L'air qu'elle expira fit un doux « fiouuu... » entre ses lèvres trop serrées ; elle avait son petit discours tout prêt, elle attendait juste que ses herbes agissent un peu. Elle avait l'impression d'attendre qu'un gâteau cuise. Un drôle de gâteau, en vérité, vu l'effet que ça devrait avoir sur ses intestins.

Lorsqu'elle estima qu'il avait assez mangé pour que le médicament fasse effet, Sacha se redressa, sautant habilement pour s'accroupir sur l'appui de fenêtre avec un sourire assuré.

- Aha ! Tu dans trappe, Vépé !

... Piège, elle voulait dire piège. Elle eut un grand geste qui ressemblait à un salut de théâtre. Ses yeux étaient bandés pour en cacher les couleurs anormales, et un peu pour le style aussi.

- Tu manger nourriture empoisonnée, fit-elle de sa voix de grande mystique, tu bientôt mort si je pas donner...
Zut c'est quoi le mot... TRUC QUI SOIGNE !

C'est qu'elle était fière de son plan, Sacha ; il n'était absolument pas en danger de mort, mais il ne pouvait pas le savoir.
avatar
Veilleur Pourpre

On m'appelle Anzû Der Hayr


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Arish - Fils du Milieu
MON AGE : 28 ans
Masculin
MESSAGES : 272
AGE : 27
INSCRIT LE : 05/01/2012
PSEUDO HABITUEL : Jezibaba
Joyaux : 400
http://www.ile-joyaux.com/t698-anzu-der-hayr-force-passe-droit http://www.ile-joyaux.com/t374-anzu-der-hayr
Posté dans Re: On ne joue pas avec ma nourriture !   - Sam 1 Aoû 2015 - 15:17

Spoiler:
 

Mâchonnant son morceau de viande à la semelle, Anzû s'était avancé dans la pièce pour aller s'installer sur le lit. Adossé à la tête de celui-ci, il parcourait la pièce d'un regard encore furibond, cherchant sans doute quelque affaire qu'aurait oublié la fille de joie, et qu'elle aurait peut être tenté de récupérer... Mais rien, que des meubles en bois mité ne supportant que ses propres affaires sans grand intérêt.

Soudain, une silhouette débarqua par la fenêtre laissée ouverte, ne manquant pas de faire se jeter le Veilleur sur la première arme qui lui passa sous la main, à savoir... L'assiette qu'il tenait déjà et qu'il leva dans une posture menaçante, prêt à la balancer à la figure de l'invitée surprise qui ne lui laissa pas l'occasion de placer un seul juron.

Il aurait bien porté sa menace à exécution, ne serait-ce que pour se défouler sur autre-chose que sur son steak caoutchouteux, ou bien pour lui faire comprendre qu'on pouvait au moins frapper avant d'entrer, mais les propos de cette demi portion eurent le mérite d'attirer son attention, notamment sur le mot "empoisonné".

- C'est quoi ces conneries ? Grogna-t-il en bondissant de son lit, se tenant toujours à distance de l'inconnue aux yeux bandés et s'emparant de la machette posée sur ce qui ressemblait vaguement à une table de nuit. Toi tu vas pas m'emmerder longtemps...

Qu'est-ce qu'une aveugle trop demeurée pour parler correctement aurait eu à faire d'un Veilleur Pourpre, de lui d'ailleurs ? Une seule explication, la gourde s'était plantée de fenêtre et s'adressait à la mauvaise personne. Son agonisant devait être dans la pièce voisine, très certainement d'ailleurs, mais quitte à l'avoir sous la main, Anzû ne crachait pas sur une occasion de passer ses nerfs sur quelque-chose qui a la décence de crier quand on le cogne.

- Je t'en foutrais moi, des trucs qui soignent. C'est toi qui vas en avoir besoin pour t'être planté de gonze ma poule. De quelques enjambées plus déterminées que jamais, le soldat se mit à fondre sur la malheureuse, le regard noir et le poing serré sur le manche de son arme avec lequel il comptait lui faire regretter son erreur. Mais un gargouillis soudain, provenant bel et bien de son propre abdomen, le stoppa net dans sa course.

Ses yeux oranges se baissèrent vers son ventre pour se relever vers la petite garce en face de lui.

- Saloperie, qu'est-ce que tu m'as fait ? Aboule l'antidote vite fait ou je t'arrache la tête avec deux doigts dans tes orbites vides...


  

On m'appelle Contenu sponsorisé

Posté dans Re: On ne joue pas avec ma nourriture !   -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum