AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
» Communication externe
par Loth de la Vision Mar 21 Juin 2016 - 15:06

» Réversa [ TOP ]
par Invité Ven 27 Mai 2016 - 8:21

» Le monde de Dùralas
par Invité Jeu 26 Mai 2016 - 7:00

» Anthalia
par Invité Dim 22 Mai 2016 - 15:17

» Marbrume, La Cité des Damnés
par Invité Lun 16 Mai 2016 - 15:07

» Questionnaire pour soutenir infinite RPG !
par Invité Sam 14 Mai 2016 - 17:33

» Escalus
par Invité Jeu 12 Mai 2016 - 9:02

» Mass Effect : Reborn
par Invité Mar 10 Mai 2016 - 15:00

» Forum en pause
par Asàf Lysereän Mar 10 Mai 2016 - 13:47


[RPFB] Il y a des silences qui sont de dangereux explosifs.

avatar
Veilleur Pourpre

On m'appelle Khéops Aanka'Leï


Infos Personnage
RANG: Solaris Aanka'Leï, Eyföhl Aanka'Leï, Hinaë Aanka'Leï, Esmeor Aanka'Leï, Asher Aanka'Leï, Erhenyce Khar'ayn
VILLE & APPARTENANCE : Ofägar
MON AGE : 28 ans
Féminin
MESSAGES : 280
AGE : 24
INSCRIT LE : 23/09/2013
PSEUDO HABITUEL : Mowiel Solverre
Joyaux : 338
http://www.ile-joyaux.com/t2390-journal-de-bord-de-kheops-aanka-lei http://www.ile-joyaux.com/t1900-kheops-aanka-lei
Posté dans [RPFB] Il y a des silences qui sont de dangereux explosifs.   - Lun 3 Aoû 2015 - 9:48

Khéops était un homme volontaire et instruit. Il aimait le corps des Veilleurs Pourpres comme sa propre famille et était prêt à tout pour en devenir l'un des meilleurs éléments. Tout, hormis devenir l'instructeur de plusieurs dizaines de jeunes recrues, à qui l'on devait impérativement enseigner les déplacements en terrain miné avant les premiers examens.

Apprendre à de jeunes hommes et femmes le travail en équipe, la coopération, le dialogue et l'engagement pour son pays, c'est comme apprendre à un draoma à marcher droit dans le grand désert des Murmures. S'engager dans des innovations, être prêt à sacrifier sa vie pour celle des autres, n'est pas donné à tout le monde. Etre écouté et respecté de recrues qui ne comprennent pas spontanément le sens d'être Veilleur, qui ne sont pas prêts à consentir le travail nécessaire pour apprendre, ne l'est pas non plus.

Au moins, Khéops n'avait-il aucun mal à prendre la parole devant un public et s'organiser à sa guise. Quant à avoir une vie paisible, voilà bien longtemps qu'il y avait renoncé, la vie des Veilleurs n'étant plus tranquille depuis bien longtemps, si elle l'a jamais été.

- Je suis le Capitaine Aanka'Leï, spécialiste dans le déminage. Bombes, mines, artifices, colis suspect, en milieu habité ou en zone désertique ; en clair, il semble que je sois l'un des plus qualifié aujourd'hui pour vous enseigner le déplacement en terrain miné et les désagréments qui l'accompagne.

L'homme sortit de sa sacoche un petit objet métallique, à peine plus grand que la paume de sa main.

- Qu'est selon vous cette chose ?
- Une mine terrestre ?
- Je vous que nous avons un connaisseur. Cette petite mine a été fabriquée par nos amis les forbans, et il se trouve qu'il y en a par milliers dans le désert qui nous sépare de leur foutue cachette. Alors quand vous irez patrouiller, quand vous irez sauver l'un des vôtres ou que vous aurez la folie de croire que vous pourrez dénicher ces bâtards, ayez au moins la présence d'esprit de regarder où vous mettez vos pieds. Vous épargnerez ainsi à vos camarades de ramasser vos restes à la petite cuillère. S'il y a encore quelque chose à trouver.

Beaucoup de sang froid et de dextérité, là étaient les principaux atouts du démineur.

- Quelqu'un ici connaîtrait-il les différentes techniques que nous avons en notre possession pour détecter précisément l'emplacement d'un engin explosif ?



Guide de Korrul
avatar
Veilleur Pourpre

On m'appelle Chakib Solverre


Infos Personnage
RANG:
VILLE & APPARTENANCE : Arish
MON AGE : 17
Masculin
MESSAGES : 78
AGE : 25
INSCRIT LE : 10/04/2015
PSEUDO HABITUEL : Chakib Solverre
Joyaux : 52
http://www.ile-joyaux.com/t2827-chakib-solverre
Posté dans Re: [RPFB] Il y a des silences qui sont de dangereux explosifs.   - Jeu 6 Aoû 2015 - 13:59

Les rayons du soleil se réverbéraient sous l'oeil mi clos du jeune soldat. La matinée n'était qu'assez peu avancée, mais la chaleur forçait déjà certaines recrues à soupirer et suer sous leurs armures. Chakib, lui, se sentait bien. Il aimait la chaleur et plus que tout, il aimait porter son armure. Simple ego trip d'un jeune homme qui rêvait depuis des années de devenir soldat ou volonté de montrer ses tripes et co à travers un costume magnifique, qu'importe. Comme à son habitude, Chakib s'était présenté en avance sur le terrain d'entraînement, mais avait volontairement laissé plusieurs de ses camarades. Il refusait catégoriquement de se montrer au premier rang. D'après lui, sa formation se passait assez bien. Il n'avait jamais manqué le moindre entraînement ni fait défaut à aucun de ses camarades lors des divers exercices pratiqués au cours de la dernière année et demie.

Pour la première fois, Chakib allait découvrir les secrets et mystères entourant les mines et il n'eut pas besoin de faire mine de s'y intéresser. Dans la perspective de devenir équipier de recherche, il se devait de maîtriser parfaitement tout ce qui pouvait l'aider, ou l'handicaper, lors de missions de récolte d'informations. Et les mines en faisaient partie. Il avait attendu cette leçon plus que toutes les autres, et un sentiment d'excitation l'habitait alors qu'il arpentait les couloirs du Quartier Général. Il aurait à être très concentré durant toute la durée de l'enseignement. Il se rêvait, dans quelques années, sauvant un groupe de soldats de l'explosion imminente d'une mine dissimulée par des Forbans. Non pas qu'il eut jamais envie d'agir pour la gloire de sa propre personne, mais il devait devenir un soldat exemplaire, ne serait-ce parce qu'il se l'était promis.

Sa bonne humeur disparut rapidement devant le caractère détestable du capitaine Aanka'Leï. Il était d'une condescendance rare dans un QG où l'entraide était plutôt de mise, même venant de la part des supérieurs hiérarchiques. Il n'avait même pas l'air d'avoir envie d'être ici, et ses yeux trahissaient déjà le mépris qu'il avait pour le groupe de jeunes soldats à ses ordres. Les chuchotements qui montèrent aux oreilles de Chakib vinrent confirmer le désaveu de ces mêmes soldats envers leur professeur. Le dégoût ne tint pas longtemps en Chakib, tant les parois de son corps et de son cœur s'étaient parées d'un revêtement de motivation. Il fallait faire avec et exceller quand même.

Chakib décida de ne pas répondre à la question du Capitaine, alors même qu'il avait une petite idée de réponse. Il savait que ce genre de personnage n'attendait qu'une petite erreur pour surgir, détruire et booster leur ego. Un jeune homme moins bien informé que lui se hasarda tout de même à une réponse...

"Et bien, nous pouvons repérer des jumelles à détection thermique qui nous permettent de visualiser des zones de chaleur plus importantes que d'autres et donc, de potentielles mines", dit-il d'une voix assurée.

Dommage. Il avait choisi la seule solution qui ne fonctionnerait pas en plein désert. Chakib ne le savait pas, ce n'était qu'une déduction logique. Les mines forbannes n'étaient pas assez grosses pour que les jumelles à la disposition des Veilleurs permettent de détecter une variation de chaleur suffisante avec celle que dégageait le sol surchauffé du désert. Chakib se refusait à la parole, simplement parce qu'il refusait de passer pour un premier de la classe. Toutefois, il décida de prendre la parole, plus pour sauver son partenaire que pour le supplanter. Il ne voulait simplement pas qu'il se fasse descendre en flammes par le Capitaine. Aussi renchérit-il immédiatement :

"Je pense qu'en milieu désertique, la meilleure solution reste le repérage par signal magnétique. En injectant un signal magnétique fort dans le sol, et en interprétant le retour du signal, on peut cartographier le terrain et trouver les moindres irrégularités. Cette technique est peu fiable en milieu végétal mais ici, elle semble optimale", se risqua Chakib en fixant son supérieur dans les yeux. "En cas d'échec de cette méthode, on peut utiliser la visualisation multispectre. En superposant la vision réelle, la vision infrarouge et la vision en ultra violets, on peut aisément détecter des mines. Seul problème : cette technique est longue, et ne peut être déployée que sur un terrain de petite envergue", poursuivit il, avant de conclure : "Bien évidemment, les plus aguerris savent reconnaître une mine à l'oeil nu en plein désert. Ils les voient scintiller au loin. Je ne doute pas que vous sachiez le faire, Capitaine."

Ce n'était pas une mise au défi. Rien que la remarque d'un élève appliqué souhaitant devenir le meilleur soldat de Korrul.
avatar
Veilleur Pourpre

On m'appelle Khéops Aanka'Leï


Infos Personnage
RANG: Solaris Aanka'Leï, Eyföhl Aanka'Leï, Hinaë Aanka'Leï, Esmeor Aanka'Leï, Asher Aanka'Leï, Erhenyce Khar'ayn
VILLE & APPARTENANCE : Ofägar
MON AGE : 28 ans
Féminin
MESSAGES : 280
AGE : 24
INSCRIT LE : 23/09/2013
PSEUDO HABITUEL : Mowiel Solverre
Joyaux : 338
http://www.ile-joyaux.com/t2390-journal-de-bord-de-kheops-aanka-lei http://www.ile-joyaux.com/t1900-kheops-aanka-lei
Posté dans Re: [RPFB] Il y a des silences qui sont de dangereux explosifs.   - Mar 11 Aoû 2015 - 14:42

Stupéfié, Khéops consulta la liste de ses élèves pour y trouver le nom de l'intervenant.

Chakib Solverre. Physiquement, il était costaud et large d'épaules, de quoi ravir tout instructeur. Mais aux yeux de Khéops, c'était avant tout un jeune homme brillant, donc l'intellectualisme perçait déjà sous des dehors humbles. Au cours de la formation des Veilleurs, l'on enseignait succinctement l'art du déminage, si bien que peu, une fois les cours théoriques achevés, avaient les connaissances nécessaires pour se déplacer en terrain miné. Que ce gamin connaisse si bien les méthodes utilisées pour la détection des mines ne pouvait signifier qu'une chose : en seulement quelques instants, il avait associé les outils qui lui avaient été présenté ces derniers mois et l'utilité qu'ils pouvaient avoir sur le terrain, déduisant ainsi lesquels étaient utilisés en zone minée.

- Solverre, venez par ici, ordonna l'Officier.

Lorsque Khéops croisa le regard de son élève, il crut y lire ce qu'il avait toujours recherché chez ses hommes : de la fierté. La fierté d'apprendre, la fierté d'être dans le prestigieux corps des Veilleurs Pourpres, la fierté de servir honorablement son pays, et ce en risquant chaque jour sa vie pour sauver celle des autres. Ce gamin était fascinant.

- Le Garuda est également un bon moyen de détecter la présence des bombes. Mais je ne vous cacherai pas que les méthodes que vous m'avez cité me semblent plus appropriées et sûres. Le Garuda est terriblement capricieux. S'il décide de ne pas travailler, vous pourriez bien marcher sur une mine sans qu'il ne vous alarme de sa présence.

Sans quitter du regard le jeune homme, l'Officier ne put s'empêcher de le questionner.

- Quelle spécialité avez-vous choisie ? Vous me semblez patient, calme et courageux. Vous feriez un excellent démineur, j'en suis sûr.



Guide de Korrul
avatar
Veilleur Pourpre

On m'appelle Chakib Solverre


Infos Personnage
RANG:
VILLE & APPARTENANCE : Arish
MON AGE : 17
Masculin
MESSAGES : 78
AGE : 25
INSCRIT LE : 10/04/2015
PSEUDO HABITUEL : Chakib Solverre
Joyaux : 52
http://www.ile-joyaux.com/t2827-chakib-solverre
Posté dans Re: [RPFB] Il y a des silences qui sont de dangereux explosifs.   - Mer 12 Aoû 2015 - 14:18

Il sentait pas moins d'une vingtaine de paire d'yeux posées sur lui et à peu près le même nombre de paire d'oreilles en train d'essayer de saisir mot par mot l'échange privilégié qu'il avait avec le Capitaine Anaka'Leï. Et il n'aimait absolument pas cette sensation. Il maintenait toutefois son regard dans celui de son inspecteur et écoutait attentivement tout ce que ce dernier lui racontait sur les Garudas et leur tempérament imprévisible. Quelque chose dans le fond de sa voix fit se demander à Chakib si le Capitaine n'avait pas déjà fait les frais des caprices d'un Garuda. Ceci expliquerait au moins en partie pourquoi il en parlait avec tant de méfiance, pensa Chakib. Au fond de lui, il n'était pas d'accord. Il avait déjà croisé de tels animaux dans les rues d'Arish, quand les familles de cultivateurs venaient pavaner, et il avait même réussi à sympathiser avec Goï, un jeune Garuda qui avait commencé sa formation à peu près en même temps que Chakib. Si le Capitaine se méfiait de ces animaux, ce devait être sa faute. Mais cette remarque, Chakib la garda pour lui. Il ne portait pas cet individu dans son cœur, ni sa façon de s'adresser à ses élèves et sa prétention exacerbée, mais il se tenait tout de même devant un supérieur hiérarchique, et pas des moindres. Ainsi Chakib s'éclaircit-il la gorge pour répondre le plus solennellement et le plus distinctement possible :

"Merci, mon Capitaine. D'après mes supérieurs et mes autres professeurs, et d'après mes connaissances de mes forces et surtout de mes faiblesses, je pense que je ferrai un équipier de recherche correct", expliqua-t-il sincèrement. "Bien que je veuille devenir un équipier de recherche exceptionnel", poursuivit-il après un long moment d'hésitation.

A quoi bon mentir ? Chakib n'avait pas rejoint le camp des Veilleurs pour aller mourir en soldat médiocre au fond d'une caverne miteuse. Quitte à risquer sa vie pour Korrul, autant être celui qui la risquerait avec honneur et classe. Sa remarque avait beau être d'une prétention incroyable, Chakib ne la percevait pas de la sorte. Paradoxalement, il avait seulement l'impression de livrer une vérité simple à quelqu'un qui lui posait une question qui l'était tout autant. Ainsi ne comprit-il pas la réaction de certains de ses partenaires, qui se mirent à souffler d'exaspération dans son dos. Il l'avait entendu, bien sur. Il voulait devenir le meilleur équipier de recherche, et cela passait par une audition à toute épreuve.

Sans vraiment penser à la réaction de son supérieur, Chakib se retourna et prit à partie un élève visiblement exaspéré. D'une voix calme, il le questionna sans hausser le ton.

"Quelque chose te dérange, soldat Arkal ?"

Son interlocuteur fit quelques pas dans sa direction et voulut l'intimider en serrant la mâchoire et les poings. L'effet fut toutefois minime, Chakib le surpassant assez largement en poids et en taille.

"Je pense que le Capitaine Anaka'Leï est sans doute ravi de juger ton ambition, soldat Chakib, mais en ce qui nous concerne, nous ne la connaissons que trop. Pas un jour ne s'écoule sans que le soldat Solverre ne fasse part à quelques professeurs de son talent et de ses espoirs pour l'avenir", expliqua Arkal sur un ton que Chakib perçut rapidement comme moqueur. "Crois-tu être le meilleur d'entre nous, Chakib ?! Crois-tu impressionner qui que ce soit ici ?! Nous sommes tous ici, sous le même uniforme, servant la même mission : protéger Korrul. Alors reste à ta place, tu veux bien ? Au combat, ton ego ne te sauvera pas. Tes camarades, peut être."

"Sauf ton respect, soldat Arkal, tes connaissances en déminage ne te sauveront pas non plus, les miennes, peut être", répondit Chakib du tac au tac.

Un curieux mélange de colère et de culpabilité le gagna peu à peu. Il n'avait jamais pensé déranger ses camarades, de quelques manières que ce soit. Sa naïveté l'avait toujours empêché de penser que certains puissent prendre ses déclarations pour de la prétention. Il savait désormais que tout le monde ne lisait pas en ses paroles de la seule sincérité. Il s'éclaircit la gorge et s'adressa au groupe qui lui faisait face.

"Soldats, compagnons, si je vous ai offensé de quelques manières que ce soit, je vous prie de bien vouloir m'en excuser. J'ai conscience que nous sommes tous ici égaux devant Ruyn et je ne me sais pas supérieur à qui que ce soit. Je pensais simplement qu'en visant le sommet, je deviendrai un bien meilleur partenaire pour vous."
avatar
Veilleur Pourpre

On m'appelle Khéops Aanka'Leï


Infos Personnage
RANG: Solaris Aanka'Leï, Eyföhl Aanka'Leï, Hinaë Aanka'Leï, Esmeor Aanka'Leï, Asher Aanka'Leï, Erhenyce Khar'ayn
VILLE & APPARTENANCE : Ofägar
MON AGE : 28 ans
Féminin
MESSAGES : 280
AGE : 24
INSCRIT LE : 23/09/2013
PSEUDO HABITUEL : Mowiel Solverre
Joyaux : 338
http://www.ile-joyaux.com/t2390-journal-de-bord-de-kheops-aanka-lei http://www.ile-joyaux.com/t1900-kheops-aanka-lei
Posté dans Re: [RPFB] Il y a des silences qui sont de dangereux explosifs.   - Mar 18 Aoû 2015 - 4:31

La jalousie. La fierté. La compétitivité.
La formation de veilleur n'était pas simple. Les efforts physiques demandés épuisaient corps et âme. Les connaissances à assimiler étaient denses, scabreuses. Mais le plus dur était sans doute de se faire sa place parmi les autres élèves. Certains préféraient rester discrets, pour échapper aux plus farouches, ceux qui sont prêts à tout pour écraser les plus faibles. D'autres au contraire faisaient preuve de courage en donnant le meilleur d'eux-mêmes, au risque de se perdre.

L'esprit d'équipe. La coopération.
C'était tout ce que l'on demandait. Et ça, peu s'en rendait compte au cours de leur formation.
Contrairement à ce qu'on leur disait à leur intégration, tous étaient en mesure de réussir. Et leur chance était dans l'entraide. Il n'était pas interdit de soutenir de son camarade. Il n'était pas interdit de le porter lorsqu'il chutait, ni de le conseiller lorsqu'il hésitait.

- Soldats Solverre et Arkal, vous commencerez.

Souriant de toutes ses dents, l'Officier tapota l'épaule de Chakib puis entraîna les deux jeunes recrues vers une zone délimitée par d'épais fils rouges.
De nombreux élèves avaient foulé ce petit bout de désert. Certains, comme lui, y avaient trouvé l'envie de devenir démineurs. D'autres, plus nombreux, avaient prié Ruyn de ne jamais être confronté à ce genre de parcours au cours de leur vie de Veilleur.

- Ce sol est miné. Traversez.

Les mines qui se trouvaient sous le sable étaient factices. Elles explosaient, comme toutes celles qui tuaient des centaines de Veilleurs chaque année. En revanche, elles ne rejetaient que de l'air, faisant chuter toute personne qui avait le malheur de marcher sur l'une d'elle.

- Qui arrivera le premier ?

Qui apprendra à l'autre le plaisir du travail en équipe ?



Guide de Korrul

On m'appelle Contenu sponsorisé

Posté dans Re: [RPFB] Il y a des silences qui sont de dangereux explosifs.   -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum