AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
» Communication externe
par Loth de la Vision Mar 21 Juin 2016 - 15:06

» Réversa [ TOP ]
par Invité Ven 27 Mai 2016 - 8:21

» Le monde de Dùralas
par Invité Jeu 26 Mai 2016 - 7:00

» Anthalia
par Invité Dim 22 Mai 2016 - 15:17

» Marbrume, La Cité des Damnés
par Invité Lun 16 Mai 2016 - 15:07

» Questionnaire pour soutenir infinite RPG !
par Invité Sam 14 Mai 2016 - 17:33

» Escalus
par Invité Jeu 12 Mai 2016 - 9:02

» Mass Effect : Reborn
par Invité Mar 10 Mai 2016 - 15:00

» Forum en pause
par Asàf Lysereän Mar 10 Mai 2016 - 13:47


Meskareth Lysereän

avatar
Cultivateur

On m'appelle Meskareth Lysereän


Infos Personnage
RANG:
VILLE & APPARTENANCE : Arish - Lysereän
MON AGE : 28 ans
Féminin
MESSAGES : 101
AGE : 27
INSCRIT LE : 27/09/2015
PSEUDO HABITUEL : -
Joyaux : 165
http://www.ile-joyaux.com/t2965-meskareth-lyserean
Posté dans Meskareth Lysereän   - Mar 29 Sep 2015 - 14:18



Je suis Meskareth Lysereän
« Ne laisse pas le destin décider à ta place. »



Prénoms : Meskareth
Nom d'usage : Lysereän
Surnom : Mesk, Meska
Age : 28 ans
Langues parlées & écrites : Korrulien et Joyellien (courant)




Groupe : Cultivateur

Métier : En charge de la trésorière du domaine

Origine : Arish

Famille Proche :
- Kezaël et Wirïan Lysereän : ses frères aînés qu’elle chérit plus que tout. Leur relation triangulaire n’est pas tous les jours évidente, en particulier quand des éléments externes viennent la perturber. Ils sont cependant très proches et leurs rapports sont plus qu'ambigus. Elle les aime passionnément et ne s'en cache pas, la famille est d'ailleurs au courant de sa liaison avec Wirïan.
- Nessä Lysereän : une cousine qui partage certains de ses penchants douteux et sa frénésie familiale.
- Bräwn Aanka’Leï : son mari pour qui elle éprouve de l’affection mais qu’elle tient à une distance raisonnable de sa vie et de son cœur.
- Nowen Lysereän : son fils qu’elle aime profondément mais qu’elle aurait souhaité d’un autre.

Culture : Fruits exotiques


Caractère : Tu es issue d’une famille aimante et protectrice, chérie par tes proches depuis ta naissance. D’ailleurs, cet amour possessif est devenu ta principale raison de vivre au fil des ans. J’ignore s’il est encore possible de parler d’attachement familial dans ta situation, Meskareth, car te voici au-delà d’un lien si limité. Tu es passionnée et consumée par eux, respire au même rythme que tes frères et sent le pouls de ton fils dans tes veines. Une telle dévotion me semble admirable, même si elle t’a conduite à de terribles actes par le passé, n’est-ce pas ? Je pense pouvoir poser les choses ainsi : tu es prête à tout pour eux, à offrir ta propre vie comme à en sacrifier d’autres. J’ignore s’il est important de préciser qu’ils ont ta confiance entière et qu’il en reste donc peu (ou pas ?) pour le reste du monde. Ces pauvres étrangers, âmes dont le seul crime est de ne pas être des tiens, doivent gravir un chemin long et périlleux avant d’espérer obtenir certaines de tes grâces. Car les voici, ces charmes qui t’appartiennent et s’imposent sans concession à ton entourage. Cette tendre chaleur et ton rire sonore si reconnaissable qu’on ne saurait dissocier de ton insupportable manie de... peloter tout un chacun sans aucun égard pour leur intimité ! Tu es une femme envahissante qui interroge et intimide... et y prend plaisir. Me voici un peu injuste envers toi, car si ton attitude indispose souvent, tu sais très bien manipuler les moucherons pris dans tes toiles. Certes, certes, tu peux te faire apprécier de n’importe qui grâce à ton naturel avenant mais attention ! Je sais pertinemment que tu gardes pour toi les noirceurs de ton âme, tes peines comme tes colères et ce n’est pas bon, Meskareth, de se renfermer de la sorte. Tu avanceras certainement qu’il s’agit là d’une manière de protéger tes aimés, de ne pas leur imposer la charge de tes peines et j’entends mille fois cet argument, mais tu ne serais pas complètement honnête. Nous savons toutes deux que nier la vérité ne t’appartient pas, alors disons les choses telles qu’elles sont : tu gardes en toi ce que tu ne veux pas dévoiler, par plaisir du secret et par fierté. Et petite vipère que tu es, tu sais ménager ta patience pour atteindre tes objectifs, tout mettre en œuvre pour un résultat dont personne ne pourra te détourner. Tes pauvres frères, ils ont essayé de te prévenir et te retenir mais bien sûr tu n’es pas à l’écoute des conseils. Heureusement que le respect de la hiérarchie familiale te retient. La plupart du temps. L’échec t’inculque le reste.

Je crois qu’il est aussi important d’évoquer ton implication dans ton travail quotidien. Ton frère aîné t’a chargée de la gestion financière du domaine et de la trésorerie familiale. Eh bien, tu vois qu’il s’agit là d’une preuve de confiance énorme de sa part et je sais que tu feras tout ce qui est en ton pouvoir pour ne pas le décevoir, pour être à la hauteur de cette tâche. Si seulement tu pouvais te contenter d’exécuter ces travaux sans plus de contestation ! Toujours, il faut que tu trouves quelque chose à redire, à contester, à détailler, un avis à ajouter même s’il est absolument inutile ! Ce que tu peux être agaçante par moment ! C’est sans parler de tes petites fureurs personnelles que tu couves en ton sein pour les transformer en rancœurs putrides et dangereuses. J’aimerais que tu apprennes à t’exprimer davantage, Meskareth.

Préférences alimentaires : Bien, comme toute la famille, tu aimes manger. Cette nouvelle n’a rien d’inédit, et je pense faire encore plus banal en précisant que tu aimes les fruits. Impressionnant d’insipidité. Je pourrais rajouter que tu aimes beaucoup trop la viande de draomas... Voilà, c’est plutôt différent, ça.

Loisirs : Les loisirs qui te tiennent le plus à cœur sont pour le moins très opposés. D’un côté nous avons les relations familiales qui prennent la majeure partie de ton temps libre, si tu ne joues pas avec ton fils, tu seras certainement en train de roucouler près de Wirïan ou comploter avec Nessä. Puis de l’autre côté nous avons... « apprendre à faire souffrir avec originalité ». Sérieusement, Meskareth, où as-tu pu trouver un professeur pour une discipline pareille ?!

Préférences relationnelles : Tes préférences relationnelles sont très simples à définir : tu n’aimes que les tiens et te nourris de leur présence. Maintenant que cela est précisé, nous allons essayer de nous interroger sur le reste des gens, veux-tu ? Tu apprécies donc les personnes honnêtes et respectueuses et tu méprises les démonstrations publiques de colère. En plus d’être rancunière, tu jalouses facilement les femmes trop belles et trop proches de tes frères. C’est une nouvelle catégorie de personnes à bannir : la concurrence affective. Tu aimes être séduite et ne te prive jamais du plaisir d’un bon orateur. A l’inverse, les arriérés sociaux t’ennuient très rapidement.


...FACE A UN DANGER : Tout dépendra du danger et des personnes impliquées. De manière générale, tu analyses la situation et trouves la réaction la plus adéquate à ton objectif : protéger ta famille puis ta vie. Tous les moyens sont bons.

..FACE A UNE NÉGOCIATION : Je ne saurais dire si tu as de réel talent pour la négociation, Meskareth. Tu sais utiliser les moyens de pression à ta disposition pour faire plier les gens mais s’agit-il véritablement de compromis ? Tu ne négocies rien, en fait, tu insistes et empiètes sur la vie des gens jusqu’à ce qu’ils cèdent.

..FACE A UNE NOUVELLE RENCONTRE : Les nouvelles personnes ne t’impressionnent pas, elles sont juste très difficiles à accepter. Tu en côtoies un certain nombre à cause de ta position dans la famille et tiens à merveille ton rôle de propagande familiale : aimable et familière, tu sais mettre les gens à leur aise. Tu ne te départis jamais de ta méfiance naturelle, cependant.

..FACE A DES SENTIMENTS NOUVEAUX : Je ne crois pas que ce soit une situation qui arrive souvent... Si un nouveau sentiment devait apparaître, tu le garderais pour toi pour en faire une observation détaillée et le ressentir à ta guise, voire y prendre du plaisir si tel peut être le cas.

..FACE A UNE PERTE/LA TRISTESSE : Au même titre que la colère, ta tristesse n’appartient qu’à toi. Tu ne la laisseras point transparaître pour ne pas alerter les uns ni sembler faible aux yeux des autres.


TAILLE : 1m67

POIDS : 56 kilos

COULEUR DES YEUX : Caramel

COULEUR & LONGUEUR DES CHEVEUX : Cheveux châtains qui te tombent sur les reins

PIGMENTATION DE LA PEAU : Mate

SIGNIFICATION ET PLACEMENT DES TACHES : Un cercle brun sur chaque paume, l'un est entier, l'autre brisé. Si ces tatouages t'ont longtemps déconcertée, tu as fini par en conclure qu'il s'agissait-là d'un rappel de la vie : les liens se font et se défont selon tes décisions.

PILOSITÉ : Plutôt ordinaire

VESTIMENTAIRES : Absolument contre les restrictions vestimentaires des femmes matrosciennes, tu portes des tissus légers, fluides et colorés que tu ornes très souvent de bijoux.


Laisse-moi te raconter ton histoire telle que je l’ai vue.

Tes parents étaient des Cultivateurs de Korrul particulièrement fiers de leur progéniture. Si, comme la plupart des mariages de cette caste, le leur était arrangé, il n’en demeurait pas moins tendre et soudé grâce aux longues années passées à construire l’avenir. Avenir qui s’est d’ailleurs concrétisé sous la forme d’une production fruitière luxuriante et la naissance de trois enfants : Kezaël, Wirïan et finalement toi, petite princesse choyée par ses protecteurs. En formant une unité propre à cette maison, vous avez, tous les cinq, évolué dans un luxe parfait qui permit à chacun de s’épanouir, de s’instruire et vivre dans le bonheur. Que demander de plus ? Tu as su, très tôt, profiter de ta bouille ronde de l’époque pour obtenir la satisfaction de tes caprices et ce ne sont pas tes frères qui risquaient de te les refuser. Tu étais surtout proche de Wirïan dont l’âge différait très peu du tien. Vous avez d’ailleurs grandi ensemble, fait les mêmes activités et partagé les mêmes joies. Peut-être est-ce de là que vient votre antinomie.

Il me semble que le portrait de ton enfance se résume dans ces quelques mots. Ponctue cela du décor enchanteur de tes terres natales et de balades nocturnes et tu auras cette atmosphère en toi. Cette période d’insouciance a pris fin bien tard, si tu veux mon avis, et il était grand temps que la réalité rattrape votre idylle fraternelle. Nous sommes à un repas de famille on-ne-peut-plus banal et voici ton frère bien aimé qui avoue son amour pour une jeune femme quelconque. Je connais ce regard, Meskareth, celui qui a figé ton visage une longue minute avant que la tragédie ne prenne corps devant toi. A l’époque, tu devais simplement découvrir ce sentiment... la jalousie viscérale. Non, ce n’était pas comme lorsque ton père écoutait davantage l’histoire de Wirïane que la tienne ou bien que Nessä venait exposer le dernier présent de ses parents. Il s’agissait là de ton amour bafoué par l’arrivée d’une concurrente, du rejet ultime : il en aime une autre que moi. Tu n’avais que 13 ans mais déjà la haine coulait en toi, attisant l’angoisse de la perte. C’est d’ailleurs à cette période-ci que tu as commencé à vouloir du mal à quelqu’un, et même plus que du mal, tu voulais qu’elle souffre, qu’elle agonise, puis qu’elle disparaisse. Les quelques soupçons de sagesse que tu possèdes aujourd’hui étaient alors absents, c’est pourquoi l’annonce de Wirïan t’a transpercée de part en part. Il s’était aussi épris d’une femme, et bien pire, de la même femme. Voilà que ton rôle n’était définitivement plus. Tu étais remplacée, tout simplement, trahie et abandonnée par eux deux. Pourtant, tu n’étais pas une personne mauvaise et tu aimais suffisamment tes frères pour leur pardonner, pour accepter qu’ils aient une autre femme que toi dans leur vie. Qu’a-t-il bien pu se passer pour que le drame survienne ? Oui, je me souviens, le problème n’était plus seulement l’existence de cet objet d’amour mais la querelle familiale qu’elle entraîna. Le déchirement entre tes protecteurs était au-delà du supportable alors tu as agi. Il n’y avait plus qu’une seule solution : confronter la jeune femme pour qu’elle vous laisse retrouver votre paix. Si les mots ne suffisaient pas, il existait bien d’autres moyens, comme te l’avait suggéré l’un des domestiques de ton père. Aucune hésitation ni regret, tu as été exemplaire, Meskareth. Je dois admettre que je suis impressionnée, tu étais tout de même jeune pour commencer à tuer sans état d’âme. Le pouvoir de l’amour ! Comme ça sonne niais, dit ainsi, et pourtant... Pourtant c’est l’amour qui a guidé ton geste et chacun des suivants.

Dès que tu as été en âge de comprendre, tes parents ont bien insisté sur ton devoir de fille et l’atout que tu représentais pour l’évolution de toute la famille. Tu t’es rapidement familiarisée avec ce concept car apporter ta pierre à la grandeur de ton nom n’était pas insignifiant. Très tôt, tu émis cependant deux conditions sur lesquelles tu ne revins jamais : Kezaël devrait approuver l’union et jamais tu ne serais contrainte de quitter le domaine. T’assurer la deuxième condition n’inquiéta pas tes parents, la famille était suffisamment puissante et riche pour te constituer une dot de princesse. En revanche, Kezaël n’a pas spécialement apprécié son rôle dans cette histoire... de la même manière que tu aurais détesté être impliquée dans le choix de sa future femme. Qui veut activement participer à ses prochaines peines de cœur ? En tout état de cause, il a malgré tout tenu son rôle à merveille car tu as échappé aux avances d’un vieillard putride et d’un jeune homme pour le moins respectable, sauf quand il s’agissait de religion. L’heureux élu a finalement été Bräwn Aanka’Leï, homme élégant et raffiné qui t’inspirait... une indifférence parfaite. Meskareth, tu as été odieuse avec lui ! Ta différence d’attitude entre ton mari et tes frères était scandaleuse, on t’aurait crue mille fois plus mariée à l’un deux, voire aux deux, tandis que le mari faisait office de valet ! Bräwn est d’une composition charmante, tu devrais t’estimée heureuse d’être liée à un homme aussi digne. Pendant deux longues années tu l’as méprisé et n’a daigné t’intéresser à lui. Alors certes, tu profitais allègrement des avantages qu’il t’apportait : la réputation en société, un accès privilégié aux tissu et vêtements les plus riches vendus par les Aanka’Leï et un partenaire sexuel occasionnel (puisque les hommes que tu désirais n’étaient pas toujours accessibles, il restait bien lui).

Finalement, c’est la naissance de ton fils qui t’a ouvert les yeux sur les bontés qui s’offraient à toi. Il te fallu du temps pour reconnaître que peut-être, seulement peut-être, Bräwn méritait davantage que ton dédain. C’était un homme bon, un père dévoué et un mari patient. Il n’était pour autant pas question d’abandonner ta position de manière subite, tu n’es pas quelqu’un de volage ou ne souhaites pas que cela se sache alors progressivement, lentement, tu t’es autorisée à construire... une famille. Cette notion te pose problème encore aujourd’hui, car si Bräwn et ton fils sont ta famille, qu’en est-il de tes défunts parents ? De tes frères ? Vient certainement de là ton application à ne jamais partager un moment à la fois avec ton mari et ton fils... Et a toujours pousser Nowen vers ses oncles.

Je passerai sous silence la mort de tes parents, car je sens déjà ton cœur saigner et l’air te manquer. Leur absence n’est supportable que lorsque tes pensées sont détournées d’eux. Depuis ces deux tragédies bien trop rapprochées, ta dévotion pour la famille Lysereän ne connaît plus de limites et je m’interroge chaque jour sur ce que tu seras bientôt capable d’accomplir. Depuis quelques temps, tu t’intéresses particulièrement à l’histoire de tes ancêtres et je me demande dans quelle mesure cela ne serait pas lié à l’arrivée de Nirinïa dans le domaine... Tu sembles vouloir faire ressurgir le passé pour influencer l’avenir de ta maison. Que cherches-tu, Meskareth ?



Date d'anniversaire : 14 Andur de l'an 1776

Phobie(s) : Perdre ta famille, mais tu l’avais déjà compris, il me semble.
Les eunuques... Ne me demande, je n’ai pas d’explication.

Tics/manies : Meskareth, tu abuses du parfum et on te suit à la trace dans toute la demeure ! Et que dire des vêtements après une de tes visites ? Ils ne sentent plus que toi car tu auras passé ton temps à mettre tes mains partout !

Rituel quotidien : Rares sont les jours où tu n’es pas allée étreindre tes frères, même s’il ne s’agissait que de quelques instants.

Autre particularité: Tu es une femme très pieuse.


Ambition : Faire croître la puissance de ta famille, évidemment. Et depuis quelques temps, chercher le prochain tournant de votre futur.

Secret : Tu as de sérieuses tendances sadiques. Je m’explique : tu prends plus de plaisir que la normale à voir souffrir les gens que tu n’apprécies pas et pire, tu participes très activement à leur peine.
Pour alimenter un peu tout cela, tu n’hésites pas à pratiquer des petits tests sur les esclaves qui arrivent dans tes mains nul ne sait comment...

Et j’oubliais ta principale devise : essaie d’abord avec tes frères.

Réputation : Il est dit que tu es une personne envahissante au sourire communicatif. Il est donc difficile d’ignorer ta présence et l’on te soupçonne d’être sexuellement frustrée par ta relation fraternelle. Le mystère général autour de la famille pèse tout autant sur toi... Une maison un peu trop assoiffée de pouvoir dont l’indécence lie les membres. Mais ce ne sont que des rumeurs. Bien sûr.


Où as-tu trouvé le forum ? Je l'avais découvert il y a longtemps sans oser m'inscrire. Il faut une première fois à tout !
Première impression : Les gens sont gentils  Surprised
Robin Hobb ça te parle ? J'ai commencé L'assassin Royal
Tes autres pseudos habituels :
Ton activité à prévoir : Régulière

avatar
Cultivateur

On m'appelle Kezaël Lysereän


Infos Personnage
RANG: Représentant des Cultivateur - Admin
VILLE & APPARTENANCE : Arish
MON AGE : 37 ans
Féminin
MESSAGES : 269
AGE : 23
INSCRIT LE : 09/08/2012
PSEUDO HABITUEL : Harrods
Joyaux : 567
http://www.ile-joyaux.com/t934-kezael-lyserean
Posté dans Re: Meskareth Lysereän   - Mer 30 Sep 2015 - 2:55

Bienvenuuuuuue officiellement petite soeur ! ht456h

Bon, je vais sûrement me répéter, mais vraiment, ton style est original et superbe.
Ca colle tellement bien au personnage. Et je te félicite pour l'histoire, c'est nickel, parfait même.
Je ne pouvais pas rêver mieux pour jouer la cadette du trio infernal :wou:

Du coup, je te valide sans soucis !

Bienvenue encore une fois sur IJ et je te souhaite de bien t'amuse parmi nous o/
(Et au plaisir de te croiser en rp 9D )





DC : Enaïa Lysean Vara'Da & Azeor Desnolancès & Esheban Ondeluire & Riska les Deux Voix & Eyföhl Aanka'Leï & Céléno Thogen & Kaïlindra
avatar
Cultivateur

On m'appelle Meskareth Lysereän


Infos Personnage
RANG:
VILLE & APPARTENANCE : Arish - Lysereän
MON AGE : 28 ans
Féminin
MESSAGES : 101
AGE : 27
INSCRIT LE : 27/09/2015
PSEUDO HABITUEL : -
Joyaux : 165
http://www.ile-joyaux.com/t2965-meskareth-lyserean
Posté dans Re: Meskareth Lysereän   - Mer 30 Sep 2015 - 3:17

Merci beaucoup Kezaël :innocent:


avatar
Chamane

On m'appelle Azaëlle


Infos Personnage
RANG: FONDATRICE - Celle qui Dépossède
VILLE & APPARTENANCE : Arish / Chamane
MON AGE : 17 ans
Féminin
MESSAGES : 6355
AGE : 26
INSCRIT LE : 27/01/2011
PSEUDO HABITUEL : Saya
Joyaux : 1271
http://www.ile-joyaux.com/t539-azaelle-celle-qui-depossede http://www.ile-joyaux.com/t33-azaelle-celle-qui-depossede
Posté dans Re: Meskareth Lysereän   - Mar 6 Oct 2015 - 8:36

Bienvenue sur IJ !
Une cultivatrice c'est trop cool Very Happy

Bon c'est une Lysereän... les Desnolancès sont mieux quand même Very Happy


Avatar par Jensounette ♥️
Doubles Comptes : Lalah Desnolancès, Nausicäa l'Indomptable, Skye Lewis, Peottre Tiasgasthorn, Esmeôr Aanka'Leï et Cynydd neuf-doigts
avatar
Cultivateur

On m'appelle Meskareth Lysereän


Infos Personnage
RANG:
VILLE & APPARTENANCE : Arish - Lysereän
MON AGE : 28 ans
Féminin
MESSAGES : 101
AGE : 27
INSCRIT LE : 27/09/2015
PSEUDO HABITUEL : -
Joyaux : 165
http://www.ile-joyaux.com/t2965-meskareth-lyserean
Posté dans Re: Meskareth Lysereän   - Mar 6 Oct 2015 - 13:13

On est les plus tordus du forum alors on est forcément les mieux 9D

Merci Azaelle ^^


On m'appelle Contenu sponsorisé

Posté dans Re: Meskareth Lysereän   -

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum