AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
» Communication externe
par Loth de la Vision Mar 21 Juin 2016 - 15:06

» Réversa [ TOP ]
par Invité Ven 27 Mai 2016 - 8:21

» Le monde de Dùralas
par Invité Jeu 26 Mai 2016 - 7:00

» Anthalia
par Invité Dim 22 Mai 2016 - 15:17

» Marbrume, La Cité des Damnés
par Invité Lun 16 Mai 2016 - 15:07

» Questionnaire pour soutenir infinite RPG !
par Invité Sam 14 Mai 2016 - 17:33

» Escalus
par Invité Jeu 12 Mai 2016 - 9:02

» Mass Effect : Reborn
par Invité Mar 10 Mai 2016 - 15:00

» Forum en pause
par Asàf Lysereän Mar 10 Mai 2016 - 13:47


Quand deux histoires se croisent…

avatar

On m'appelle Maitre des Joyaux


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : (ex : Muertiga - Les Gargans
MON AGE : n/c
Masculin
MESSAGES : 1007
INSCRIT LE : 27/01/2011
PSEUDO HABITUEL : Dieu tout puissant
Joyaux : 150
Posté dans Quand deux histoires se croisent…   - Mer 28 Oct 2015 - 9:42

Rien ne pouvait présager un tel événement et pourtant, le cœur de l'Oasis en exaltait d'impatience. Enfin. Après des siècles d'isolement, on l'avait enfin trouvé. Perdues au milieu de cette jungle sauvage, cachées profondément puis abandonnées, les trois pierres brillaient plus que jamais. Lorsque l'on regardait, non pas avec ses yeux, mais avec tout son corps, on pouvait percevoir les battements qui émanaient des sculptures. Des pulsations semblables à un cœur mourant. Faibles et lentes mais réelles.

Autour des trois joyaux – car oui, il s'agissait sans aucun doute de joyaux, une eau aux reflets azurs encadrait les pierres. La face bleutée reflétait sans peine les couleurs grises et la texture granuleuse des cristaux de pierres. Mais aussi beau que soit le petit cours d'eau, il n'en était pas moins mortel. Jadis, les anciens avaient disposé plus d'un piège pour empêcher les curieux de s’introduire dans l'Oasis. Mais le pire de tous était sans aucun doute celui çi. Appétissant, il donnait envie de boire et les hommes sans crainte se baigneraient dedans, boiraient plus que de raison. Et le piège était précisément là. Plus l'on buvait l'eau sacré, moins l'on était rassasié et l'on mourrait d'une soif indescriptible.

Galvanisait par son pouvoir, le petit lac attendait avec impatience ceux qui tomberaient dans ses crocs au grand damne des pierres. Ces dernières savaient. Elles savaient la force que pouvait avoir ce mirage bleuté et elles feraient tout pour qu'on viennent les délivrer.

Un bruit aigu puis sourd pénétra dans le sanctuaire. Ce son là, la nature le connaissait bien. Les totems de voyage étaient de nouveaux utiles. Laissés pour compte depuis des siècles eux aussi, ils avaient été détruits, faute d'entretien, pour la plupart mais certains se dressaient quand même fiers et robustes. D'une taille variable, ils étaient sinon semblables. Un gris laiteux les ornaient, accompagné d'un cryptogramme sur chaque face.
Et ce bruit ne pouvait signifier qu'une seule chose…

Une rafale de vent s'infiltra dans le sanctuaire, faisant virevolter les feuilles des arbres et créant de petits tourbillons dans l'eau. L'Oasis tout entier semblait s'animer. Les quelques créatures qui longeaient le sanctuaire fuyèrent tout à coup. Les bêtes sentaient quand le danger arrivait. Elles savaient quand il était temps de se cacher. Hélas, les hommes qui s'aventuraient dans la jungle n'avait pas eu cette présence d'esprit.

Les Totems de Voyages n'étaient qu'à un petit kilomètre du sanctuaire. Pour rejoindre les Joyaux, il fallait traverser une jungle hostile et dense. Ces Totems avaient été construits bien avant la mise en place du Sanctuaire. Lorsque le monde n'était pas encore divisé, cet endroit là était appelé « Le champs des Voyageurs ». Partout, on voyait des Totems de pierres grises se tenir droits et accueillants. N'importe quand dans la journée, des hommes apparaissaient ou disparaissaient sans inquiétude. Et puis, la plupart des Totems furent détruits comme beaucoup d'autres endroits. La végétation continua de pousser autour et le Sanctuaire fut créer à seulement quelques mètres pour permettre de veiller à jamais dessus.
Des siècles d'abandon avait permis à la nature de reprendre ses droits et la plupart des totems étaient ensevelis sous un amas de mousse ou de ronces. Mais cela n'avait pas empêché des hommes de les franchir…

Le Sanctuaire était prêt. Prêt à accueillir ces deux peuples et à se rendre. « Ils » avaient vraisemblablement réussis… mais tout n'était pas gagné encore. La cupidité et la stupidité des hommes étaient encore à franchir.
Dans la fraicheur du matin, les quelques rayons de soleil se posèrent sur les trois grands Joyaux et au loin, quelque part perdu dans l'immensité hivernale, Ceux qui avait regnés sentirent leur corps se réchauffer aussi.


HORS JEU :


Spoiler:
 



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum