AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
» Communication externe
par Loth de la Vision Mar 21 Juin 2016 - 15:06

» Réversa [ TOP ]
par Invité Ven 27 Mai 2016 - 8:21

» Le monde de Dùralas
par Invité Jeu 26 Mai 2016 - 7:00

» Anthalia
par Invité Dim 22 Mai 2016 - 15:17

» Marbrume, La Cité des Damnés
par Invité Lun 16 Mai 2016 - 15:07

» Questionnaire pour soutenir infinite RPG !
par Invité Sam 14 Mai 2016 - 17:33

» Escalus
par Invité Jeu 12 Mai 2016 - 9:02

» Mass Effect : Reborn
par Invité Mar 10 Mai 2016 - 15:00

» Forum en pause
par Asàf Lysereän Mar 10 Mai 2016 - 13:47


Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Patrouille de routine    - Mer 2 Nov 2011 - 15:11

    Dans les rues d'Arish, deux Veilleuses patrouillaient, l'air inflexible propre aux soldats (et souvent feint) gravé sur le visage. Marchant en rythme, les deux combattantes semblaient parfaitement accordées.
    Depuis qu'elles avaient quitté le QG, les deux jeunes femmes n'avaient pourtant pas échangé le moindre mot. Faut dire qu'au départ, Ina était bien trop occupée à râler tout bas après l'officier qui l'avait rappelée un jour de repos. C'était sa première permission en un an, et ils avaient pas été fichus de la laisser tranquille! A croire que tous les autres avaient décidé de prendre leur congé en même temps qu'elle!
    (Tout ça pour dire qu'Ina ne s'énervait pas souvent après l'institution qui l'employait mais qu'il y avait quand même des limites…)

    Une fois qu'elle fut un peu calmée, Inaya laissa son regard coulé vers sa collègue, que son officier lui avait brièvement présentée. Sauf que la Korrulienne ne l'écoutait déjà plus et n'avait donc pas retenu son nom.
    Bien sûr, la jeune fille lui disait quelque chose. Elles avaient déjà dû se croiser, sans pour autant s'adresser la parole, ce qui était très courant parmi les Veilleurs.
    "C'est quoi ton nom, déjà? Désolée, j'étais un peu distraite tout à l'heure…" , se décida-t-elle à demander.

    La main posée sur la garde de son épée, Ina observa une nouvelle fois sa collègue tout en gardant un œil sur une bande de manants qui s'étaient regroupés un peu plus loin dans la rue.
    "Dis-moi, ça fait combien de temps que tu as rejoint les Veilleurs?
    Elle ne devait en effet pas être beaucoup plus jeune qu'elle, et Inaya aimait savoir que ses partenaires avaient un peu d'expérience.

    [Désolée, je n'avais pas beaucoup d'inspiration ce soir... >.<]


Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Patrouille de routine    - Jeu 3 Nov 2011 - 12:43

Je m’étais retrouver à patrouillée dans les rues d’Arish avec une autre Veilleuse. Je n’avais pas eu le choix, évidemment, bien que je ne porte pas d’affection pour cela. C’était en ville, beaucoup trop de personne y était à mon goût et je connaissais ma collègue de vue et de nom seulement. Bon, ce n’était pas un scoop, il faut dire que je ne connais personne chez les veilleurs. Juste de nom et visage. Prendre l’air n’allait pas me détruire. J’étais mal à l’aise et je n’avais prononcé aucun mot depuis le début, écoutant juste les vagues instructions. Le silence qui pesait jusque-là ne me déranger absolument pas, tout le contraire. Je n’’avais pas vraiment envie de la connaître et je doute qu’elle le veuille aussi. J’avais une pomme à la main, à peine entamé. Juteuse et croquante comme il faut. Un livre ouvert dans mon autre main que je lisais tout en marchant. L’ambiance de la ville paraissait calme, les bruits et odeurs habituel. Cette histoire serait certainement vite finie. Mais, je plissai mon nez qui avait senti une odeur bizarre, un mauvais pressentiment flottait dans l’air.

"C'est quoi ton nom, déjà? Désolée, j'étais un peu distraite tout à l'heure…"

Je levais les yeux, intriguée et tourna la tête vers Inaya, car oui, moi j’avais écoutée et retenue son nom. De toute manière, ce n’était pas bien grave, après cette patrouille je ne lui parlerais plus. Je replongeai mon nez dans mon livre, croquant un bout de ma pomme.

« Ce n’est pas grave, moi c’est Yaril »

Le mauvais pressentiment de tout à l’heure, le revoilà. Je fermai mon livre et le rangea à l’intérieure de mon uniforme. Je jetai un œil autour de moi. Apriori il n’y avait rien de suspect. Je tournai mon regard vers Inaya. Légèrement plus grande que moi, enfin, je crois bien, elle ne devait donc pas être beaucoup plus âgée que moi. Je lançai un petit sourire, pourquoi ? Allait savoir. J’étais peut-être contente de ne pas être seule. Enfin, seule à avoir des yeux jaunes, c’était la première fois. J’étais maintenant intriguée par cette fille. Bah oui, il m’en faut peu, puis je ne sais pas, son aura me plaisait bien. Lorsque je vis qu’elle tourna son regard vers moi, je détournai aussitôt le mien.

"Dis-moi, ça fait combien de temps que tu as rejoint les Veilleurs? "

Combien de temps ? Question bizarre. D’autant plus que je ne me rappelais plus de la réponse. Depuis bien trop longtemps … J’avais l’impression de n’avoir connue que les Veilleurs Pourpres et pratiquement oublier ce qui venait avant. C’était triste. J’entamai tout de même un bref calcule dans ma tête. Certaine date ne vous quittera jamais et continueras de vous hanter tout au long de votre vie.

« Bien trop longtemps … Mais ça va faire 6ans. »

Je mordis ensuite dans ma pomme, qui à ma plus grosse déception était bientôt finie. J’avais mangé trop vite. Je regardai à nouveau autour de moi, plus attentivement cette fois-ci. Une douce odeur vint se loger sous mes narines ce qui a réveillé mon ventre, laissant un petit grognement me rappelant qu’il avait faim. Le bougre, il venait de s’enfiler une pomme. Mon attention se prêta ensuite vers un groupe un peu plus loin.

« Ceux-là, ils sont louchent. Mon nez a bon flaire »
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Patrouille de routine    - Mer 23 Nov 2011 - 8:31

    Inaya resserra sa prise sur la garde de son épée alors que son regard était constamment attiré par le même groupe de personnes. Ils ne faisaient apparemment rien de suspect et pourtant, c'était comme si son sixième sens tentait de la prévenir.
    "Yaril, c'est noté. Je n'oublierai plus cette fois…"

    Elles approchaient lentement du groupe, qui avait maintenant commencé à jeter des regards inquiets dans leur direction. Mais pour ne pas précipiter les choses et prendre des risques inconsidérés, la Veilleuse choisit de continuer la conversation.
    "Six ans, déjà?! Tu dois être plus jeune que moi pourtant… Tu as dû être recrutée très jeune!"

    Mais le commentaire de sa collègue la conforta ensuite dans son idée et l'amena à se reconcentrer sur les personnes qui les entouraient. Non, elle n'était pas paranoïaque, ces gens étaient définitivement louches.
    Par contre, les Veilleuses n'étaient que deux, alors qu'elle comptait au moins six manants très nerveux.
    "Oui, je les ai remarqué aussi… Quelle ligne de conduite préfères-tu adopter?"
    Dans ce genre de cas, il fallait toujours mieux se mettre d'accord AVANT de se retrouver dans les problèmes jusqu'au cou. Enfin, c'était comme ça qu'Ina voyait les choses.
    De plus, elle se trouvaient confrontées à deux solutions: elles pouvaient foncer dans le tas et interpeler directement les personnes suspectes; ou bien passer à côté d'elles l'air de rien et voir ce qui allait se passer. Ce qui n'était pas sans risques.
    L'un comme l'autre convenait à Inaya, qui se trouvait particulièrement bien en forme ce jour-là. (Et puis, rien de mieux qu'une bonne petite confrontation pour faire connaissance avec un collègue!)
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Patrouille de routine    - Sam 3 Déc 2011 - 3:27

Je soupirai lorsque je constatai avec effroi que ma délicieuse pomme était finie ; balançant le trognon sur le côté. Non seulement d’être excellent, les pommes ne polluée pas. Je ne répliquai pas aux paroles d’Inaya, observant le groupe de personne. Loin d’être ce que l’on pourrait qualifier d’enfant de cœur, il ne semblait cependant pas avoir de plan derrière l’esprit ou alors ils le cachaient plutôt bien. En même temps, mon esprit est formaté pour rejeter toute forme de conflit pouvant être évité. Là ils ne faisaient rien de mal, ils étaient juste en groupe et tant qu’on ne les prenait pas sur le faite, on ne pouvait rien leur reprocher et simplement les suspectés. Ma ligne de … QUOI ? Elle ne comptait tout de même pas sérieusement les attaqués ou même les provoqués sans avoir réellement quelque chose à leur reproché. La passivité, c’est bien non ? Impossible pour moi de les attaqués sans avoir une bonne raison. Cependant leurs regardent me m’était vraiment mal à l’aise, certes ma partenaire devait faire peur avec sa main poser sur son arme et son regarde déterminer, mais nous ne faisions que faire notre travail. Pas la peine de nous lancés ses regards qui nous oblige à vous suspecté. De plus, en voyant qu’on ne les lâchés pas du regard, le groupe s’agitait. Houlà, mauvais, ça sentez mauvais. Je posai ma main sur celle d’Inaya, celle qui était prête à dégainer son arme.

« Mieux vaut attendre qu’ils se trahissent, plutôt que crée un conflit inutile »

Dis-je en me rapprochant de son oreille. Oui, cela n’allait pas vraiment arranger les choses dit comme cela, mais si on était les premières à attaquées alors qu’ils n’avaient rien à se reprochait … Ce n’était pas la meilleure solution. Je retirai ensuite ma main puis, sortie mon livre. Il fallait garder un œil sur eux sans qu’ils s’en aperçoivent. Ma feinte n’était pas discrète et vielle comme le monde, il ne manquait plus que les deux petits trous sur mon livre. Cependant, le groupe paraissait de plus en plus louche. Ils s’agitaient, j’ignorais ce qu’ils fabriquaient mais ce n’était pas net. Trafiquant ? Par contre, en y repensant je les trouvais bien stupide. Ma camarade faisait peur avec son regard de tueuse et on ne passait pas inaperçu dans nos uniformes. Des gens réfléchies n’aurait rien fait pour qu’on les suspecte autant. Je lançai un regard noir dans leur direction, celui qui dit je sais que ne t’es pas clean mais je ne peux rien faire pour le prouver.

« Gardons un œil sur eux discrètement. Au fait, j’ai été recruté lorsque j’avais 12 ans. »

Il fallait qu’on les provoque mais le plus dignement possible afin qu’ils se trahissent eux même.
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Patrouille de routine    - Sam 10 Déc 2011 - 13:03

    Inaya se laissa calmer par la main de sa collègue sur la sienne et lâcha la garde de son épée. En fait, elle ne s'était pas vraiment rendu compte qu'elle l'avait agrippée. Il s'agissait plutôt d'un tic, d'un geste automatique qui était apparu très vite lors de ses premiers mois de patrouille. Quand on s'était fait attaquer plusieurs fois par surprise, on avait plutôt tendance à rester crispé en permanence…
    Aujourd'hui, il en faudrait bien plus à Ina pour être prise par surprise mais le geste était resté. Et elle devait avouer qu'il était facile de mal l'interpréter…
    "Bien, bien, c'est mieux comme ça. Si on pouvait éviter d'avoir des soucis, ça m'arrangerait…"
    Du grabuge en service était en effet synonyme de rapport à un officier, voire de rapport écrit à l'attention de la hiérarchie. Et ça, Inaya détestait par-dessus tout. Elle avait déjà du mal à lire alors ne parlons même pas d'écrire…

    La Veilleuse Pourpre fit donc en sorte de ne plus poser ostensiblement les yeux sur le groupe de manants et de faire confiance à sa collègue. Autant ne pas mettre de l'huile sur le feu trop directement en fixant les suspects de son regard parfois trop franc.
    "Douze ans! Et ben… Tu dois être l'une des plus jeunes recrues dont j'ai entendu parler. Si je puis me permettre: c'était un choix de ta part?"
    Ina savait que certaines recrues n'avaient pas choisi d'être là. Et honnêtement, si le principe d'obliger quelqu'un à s'engager lui posait clairement problème, elle ne mettait pas de bâtons dans les roues de ceux qui étaient confrontés à cette réalité. Au contraire, les pauvres n'y pouvaient absolument rien et faisaient parfois de meilleurs Veilleurs que certains illuminés.

    Bien qu'en pleine réflexion, Inaya ne résista pas et jeta un œil sur le groupe. Elles avaient atteint leur hauteur, et l'excitation était à son comble. Apparemment, la technique de Yaril fonctionnait…


Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Patrouille de routine    - Ven 23 Déc 2011 - 5:59

Encore une question de la part de ma chère collège. Non pas que ces questions me dérange, non, mais je n’aime vraiment pas parler de moi et surtout quand je me sens observée. C’est comme si la personne qui me regarde entendait toute la conversation et ne voulait en perdre aucun bout. Assez frustrant je dois avouer. Par contre je ne répondis pas de suite à ce question. Le groupe louche, venait tout juste de se séparer. C’est quoi ça ? Ils ont fait exprès d’attirer notre attention … En plus la joie semblait se dessiner sur leur visage. Quelques secondes plus tard un bruit étrange se fit entendre. Les bougres, les chacals, les … Yaril, on se calme. Pas la peine de s’énerver, après tout, ces jeunes personnes nous ont bien roulées dans la farine, pas de quoi en fouetter un chat. Au moins, j’étais fixée, ils étaient bien louches. Je rangeai mon livre et sortie une pomme. Comment ce n’est pas le moment ? Tsss, c’est toujours le moment pour une délicieuse pomme. Je l’admirais, patiemment. Oh oui qu’elle était belle. J’avançai le fruit à la rencontre de mes précieuses mâchoires et plongea dans un autre monde. Ce serait bien si un espace uniquement consacré à la pomme existé, un endroit où il y aurait toute sorte de pomme différente, où tous les admirateurs de ce fruit unique pouvaient partager de délicieux moment, où ... On stoppe le délire Yaril et on revient sur Arish. Oui, c’est vrai il y avait eu une explosion non loin d’ici et il fallait se hâter au plus vite.

« On parlera plus tard. Il faut aller voir ce qu’il se trame là-bas. »

C’est le pas en crescendo que je me dirigeai vers la source du bruit. Je ne savais pas ce qu’il pouvait bien y avoir, ce que le groupe de tout à l’heure mijoter, mais en tout cas j’allais le découvrir c’est sûre.

[HRP] Je m'excuse pour le manque d'imagination et d'inspiration ... [HRP]
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Patrouille de routine    - Jeu 19 Jan 2012 - 7:02

    Au moment où Inaya posa les yeux sur la bande, ils se séparèrent en plusieurs petits groupes.
    La main de la Veilleuse retourna automatiquement se poser sur la garde de son épée et elle s'apprêtait à suivre discrètement l'un des groupes quand une explosion retentit tout près de leur position. Son visage se ferma encore plus que d'habitude et elle commença à s'avancer, prête à courir, quand sa collègue… Sortit une pomme d'on ne sait où et commença à manger.
    Ina s'arrêta immédiatement et fixa Yaril quelques instants, se demandant ce qu'elle était censée faire. Ou dire. Il lui manquait pas un grain, à la petite, par hasard?

    Yaril sembla soudainement sortir d'un rêve et se mit à courir alors qu'Ina restait sur le carreau un petit moment. Qu'est-ce qui venait de se passer, exactement?
    Mais elle laissa ses réflexions de côté et rattrapa rapidement sa collègue alors que celle-ci faisait le tour d'une maison. Elles se trouvèrent alors face à une espèce de bûcher. Des bouts de bois avaient été entassés et formaient un imposant monticule qui brulait joyeusement.
    "Ca sent le coup fourré, cette histoire… On devrait appeler des renforts! L'autre groupe devrait pas tarder à nous prendre en tenaille…"
    Quelques-uns des badauds qu'elles avaient observés précédemment se tenaient en effet autour du feu mais il en manquait la majorité. Et l'air mauvais sur leur visage ne lui disait rien de bon du tout…
    Les attaques à l'attention des Veilleurs Pourpres n'étaient pas monnaie courante. D'ailleurs, Ina n'en avait jamais entendu parler. Mais il y a un début à tout. A moins qu'elle se soit complètement trompée sur les intentions des misérables…

    "Que se passe-t-il ici? Que faites-vous?, cria-t-elle pour que les responsables puissent l'entendre. Elle pouvait toujours espérer une réponse digne de ce nom, pas vrai?
    Et puis, à bien y penser... Avaient-elles seulement affaire à de vrais Korruliens?

    [HRP: Désolée du retard, pour ma part. Examens T.T]

Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Patrouille de routine    - Jeu 16 Fév 2012 - 5:57

Je venais d'atteindre la source du bruit et je fis un bref état des lieux. Il y avait le feu, des bouts de bois était joyeusement en train de brûler sous nos yeux. Le vent qui était inhabituel depuis quelques temps n'arrangerait rien et il serait probable que quelques flammes aillent gentiment se déposer sur les maisons voisines. J'avais toujours ma pomme entre mes mâchoires et tout en la dégustant je réfléchissais. Inaya avait fait mention d'appeler les renforts, certes ce n'était pas une mauvaise idée, mais il fallait quand même agir vite et les attendre n'était pas un bon choix. Je fis un petit geste à ma collègue afin de lui dire que j'étais d'accord pour les renforts, puis je me suis vite dirigé vers les maisons aux alentours. Il fallait sortir les habitants de chez eux afin d'éviter le drame

Après un autre morceau de pomme et la bouche vide, j'hurlais en direction d'Inaya qu'il fallait sortir les habitants des maisons proches du bûcher. Je m'étais déjà dirigé à l'ouest de celui-ci et j'étais maintenant au pied d'une maison. Je n'étais pas très rassuré et c'est la main tremblante et hésitante que je frappais à la porte. Quelques secondes après, un jeune homme ouvrit lentement la porte et me fixait bizarrement. Je pouvais le comprendre, ce n'est pas tous les jours qu'un veilleur frappe à votre porte, surtout pour vous demander gentiment de quitter les lieux. J'avais tant bien que mal essayait d'expliquer la situation le plus clairement possible et sans affolement tout en continuant de manger doucement ma pomme.

Une fois l'opération finie et les habitants en sécurité, je me dirigeais vers le groupe de personnes que j'avais remarqué plus tôt dans la journée et je m'adressai à eux.

« Que contiez-vous faire au juste ? C'est une sorte d'amusement pour vous, vous ne saviez pas vraiment quoi faire de ce tas de bois donc vous l'avais brûlé pour vous distraire ? »

Ma remarque était ironique et dans le seul but d'observer leur réaction. Apparemment, je n'avais pas vu faux, leurs regards était fixé au sol et ils n'osèrent plus dire un seul mot, probablement avait-il honte. Finalement plus de peur que de mal, aucune victime n'était à déplorer et le bûcher n'avait pour le moment détruit aucune maison. Maintenant il fallait attendre l'arrivée des renforts afin de sécuriser les lieux.
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Patrouille de routine    - Dim 26 Fév 2012 - 13:48

    Inaya hésita quelques instants à alerter les habitants des alentours au risque de perdre les coupables de vue. Mais la sécurité primant avant tout, elle se détourna du bucher et se précipita vers d'autres maisons.
    En chemin, elle attrapa assez vivement un gamin des rues par les épaules et lui ordonna de trouver d'autres Veilleurs et de les amener ici. Elle fit rapidement miroiter une pièce devant les yeux du petit puis lui fit signe de se dépêcher alors qu'elle arrivait devant une porte à laquelle elle se mit à tambouriner.

    Dés qu'elle fut certaine que toutes les maisons qui se trouvaient de son côté avaient bien été évacuées, elle rejoignit Yaril près du bucher. Celle-ci interrogeait déjà les malotrus qui, à sa grande surprise, n'avaient pas bougé. Ils étaient toujours là, comme s'ils attendaient une sentence.
    Ce qui était certain, c'est qu'ils n'avaient pas l'air très bavards, se contentant de regarder partout, sauf Yaril qui les confrontait. Était-il vraiment possible que, sachant très bien que deux Veilleurs se trouvaient à proximité, ces pauvres gars aient décidé de mettre le feu à un amoncellement de bois?
    Ca lui semblait tellement… Stupide! Mais au vu de l'air quelque peu honteux des badauds…
    "J'ai du mal à croire qu'on puisse être si inconscients simplement pour s'amuser…", murmura Inaya, qui oscillait toujours entre le scepticisme et la surprise.

    Le gamin qu'elle avait envoyé quelques minutes revint alors en courant, trois de leurs collègues à sa suite. D'autres suivaient probablement.
    Le petit s'arrêta devant elle et elle laissa échapper un de ses rares sourires tout en lui lançant la pièce promise. En voila un qui mangerait à sa faim, ce soir.
    Inaya se tourna alors vers les Veilleurs et fit un signe de tête vers le bucher.
    "Il nous faut décider de ce que nous allons faire de ça... Tentons-nous de l'éteindre ou nous contentons-nous d'attendre qu'il s'éteigne tout seul, sous bonne surveillance?"
    Puis elle fit un signe de tête vers les incendiaires.
    "Et puis, nous devons décider de ce que nous allons faire de ceux-là... Mais Yaril semblait avoir cette situation-là bien en mains et Inaya avait hâte de voir si elle arriverait à leur soutirer une réponse digne de ce nom.



avatar

On m'appelle Maitre des Joyaux


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : (ex : Muertiga - Les Gargans
MON AGE : n/c
Masculin
MESSAGES : 1007
INSCRIT LE : 27/01/2011
PSEUDO HABITUEL : Dieu tout puissant
Joyaux : 150
Posté dans Re: Patrouille de routine    - Dim 4 Mar 2012 - 12:31

Tandis qu'une foule de badauds étaient trop occupés à admirer une montagne de fumée émergeant d'un quartier un peu plus loin, certains citoyens bien avisés couraient dans cette direction les bras chargés de seaux remplis d'eau. D'autres les regardaient passer, se disant qu'ils seraient amplement suffisants à stopper l'incendie, tout ceci pour se donner bonne conscience et retourner vaquer à leurs occupations.

Et au milieu de tout ce monde, une jeune recrue des Veilleurs tentait tant bien que mal de se frayer un chemin. Une fois sur place, elle interrompit ses pairs. Elles avaient mieux à faire ailleurs.

« Le Général Vaarden somme tous les Veilleurs Pourpres de le rejoindre urgemment au QG, quelle que soit leur mission actuelle. Veuillez laisser les civils se charger de régler la situation. »
Citation :

[Hop je vous débloque comme suggéré par Yaril Smile Merci à Anzu pour avoir écrit le petit rp du MJ !]



Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Patrouille de routine    - Lun 5 Mar 2012 - 9:54

    Inaya vit la jeune recrue qui tentait d'arriver jusqu'à eux et l'écouta transmettre de nouveaux ordres. Il leur fallait rejoindre le QG des Veilleurs au plus vite. Un rassemblement de ce genre, quelques temps seulement après que Vaarden ait pris le commandement, ça pouvait vouloir dire tout et n'importe quoi.

    La jeune femme jeta un œil à la petite foule qui s'était formée autour du bucher. Certaines personnes s'organisaient déjà pour amener l'eau jusqu'à l'incendie alors que d'autres se contentaient de regarder.
    Une surpervision n'aurait pas été de trop mais les soldats avaient à faire ailleurs.
    "Bien, merci. Allons-y dans ce cas!"
    Ina jeta un regard à Yaril puis se mit en route de son pas rapide habituel. Il leur faudrait un certain temps pour rallier le QG depuis le centre-ville…

On m'appelle Contenu sponsorisé

Posté dans Re: Patrouille de routine    -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum