AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
» Communication externe
par Loth de la Vision Mar 21 Juin 2016 - 15:06

» Réversa [ TOP ]
par Invité Ven 27 Mai 2016 - 8:21

» Le monde de Dùralas
par Invité Jeu 26 Mai 2016 - 7:00

» Anthalia
par Invité Dim 22 Mai 2016 - 15:17

» Marbrume, La Cité des Damnés
par Invité Lun 16 Mai 2016 - 15:07

» Questionnaire pour soutenir infinite RPG !
par Invité Sam 14 Mai 2016 - 17:33

» Escalus
par Invité Jeu 12 Mai 2016 - 9:02

» Mass Effect : Reborn
par Invité Mar 10 Mai 2016 - 15:00

» Forum en pause
par Asàf Lysereän Mar 10 Mai 2016 - 13:47


Sabotage et plus si affinité

avatar
Veilleur Pourpre

On m'appelle Vaarden Jirkin


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Arish
MON AGE : 29 ans
Masculin
MESSAGES : 2601
AGE : 26
INSCRIT LE : 16/06/2011
PSEUDO HABITUEL : Vaarden, Xiaho
Joyaux : 188
Posté dans Sabotage et plus si affinité   - Sam 5 Nov 2011 - 6:54

Les deux jumeaux s'étaient immiscés avec quatres acolytes dans la nuit à Ofägar, laissant le reste des hommes de leur clan aux portes de la cité korrulienne.
Les six forban ainsi entraient, s'étaient ensuite séparés en groupe de deux chacun ayant une mission bien précise. Passant plus inaperçu à la surveillance des veilleurs. Pour accentuer leur camouflage, ils avaient gardés leur turban et s'étaient encapuchonnés à travers leurs vétements. Afin de dissumuler leur peau si sombre trahissant leur lieu de résidence principale: le Col de Muertiga.

Le voyage pour atteindre Ofägar avait été sêmé de tempètes de sable ralentissant leur progression mais idéal pour se faufiler à travers les mailles des filets des Veilleurs Pourpres. Néanmoins les trois vaisseaux forbans avaient besoin de se ravitailler en Ithylium et quelques pièces détachées n'étaient pas négligeable non plus.

Trias et Jude se dirigeaient actuellement vers le spatio port de la ville, il fallait d'abord passer inaperçu du gardien qui surveillait l'accès au site. Celui ci ne semblait pas très rigoureux dans son travail et ils n'eurent pas trop de mal à s'infiltrer pendant que le surveillant ronflait bruyamment.

Jude savait que le plus difficile était de ne pas se faire remarquer par le chef de quai quand le jour sera levé.
Les vaisseaux lévitant à quai semblaient ronronner.

-"Bon à présent, on doit trouver un vaisseau de ravitaillement ou avec un réservoir de grande capacité . Tu en vois un Trias ?" murmura Jude à son frère.

[HRP]j'espère que ça te convient frangin ? [/HRP]
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Sabotage et plus si affinité   - Sam 5 Nov 2011 - 10:29

Trias n'avait jamais été super à l'aise avec tout ce qui était vaisseaux. L'odeur de l'ithylium. Le fait qu'une telle masse puisse flotter en l'air comme si elle ne pesait rien... et comme si elle pouvait à tout moment s'écraser à terre. Le confinement et la rareté de l'air. Les secousses dans tous les sens parce-que les forbans n'étaient pas spécialement réputés pour leurs habileté de pilotes... Il avait à peine eu le temps de repasser du verdâtre nauséeux à sa couleur chocolat noir habituelle qu'il se retrouvait à nouveau entre des vaisseaux, à chercher celui qui semblait avoir le plus gros réservoir. On pille l'ithylium pour nos réserves persos, on choisit un vaisseaux marchand qui a l'air bien riche, on le sabote, on attend qu'il tombe en panne dans le désert et on l'attaque à ce moment-là. Ensuite on le pille tranquillement, on capture les jolies filles et les jeunes hommes en bonne santé pour en faire des esclaves si on en trouve, et on se barre avec le butin. La routine quoi. Mis à part que cette fois-ci ils recherchaient plutôt des pièces détachées que des esclaves potentiels. Au grand dam de Trias qui lui adorait jouer avec les futures esclaves quelque soit leur sexe.

"J'en ai trouvé un Jude ! AÏE !!! "

La première phrase était pour le vaisseau. Il était énorme et semblait renflé à l'arrière comme une femme enceinte. Un vaisseau marchand fait pour traverser le désert et la ceinture de feu. "vivenef" , en Joyellien, s'il se rappelait bien.
Le cri qui suivait, c'était parce-qu'il s'était cogné l'orteil contre une chaîne énorme qui retenait le vaisseau au quai. Il fallait vraiment qu'il se débarrasse de sa manie de marcher pieds nus, ça n'a l'air de rien comme ça mais ça fait super mal, une chaîne de cette taille dans le petit orteil...

[HRP: oui ça me plaît, si ce n'est que ça fait vraiment bizarre de voir mon frère jumeau brusquement passé du côté des veilleurs pourpres...]
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Sabotage et plus si affinité   - Dim 6 Nov 2011 - 11:25


-"Mais fait attention où tu marches ! Niveau discrétion on repassera."

Jude contempla l'embarcation qu'indiquait son frère. Le navire flottant pouvait facilement contenir une centaine d'homme avec les trésors qui allaient avec. Son frère avait toujours les yeux plus gros que le ventre.

D'une il était impossible qu'un vivenef soit saboté, même reclus sur leur volcan, les forbans avaient eu vent des légendes et mystères qui entourent ces immences engins volants. Ces vaisseaux seraient des êtres à part entière avec une conscience et serait fidèle au capitaine qu'il sert. De plus Jude en avait aperçu un volé dans le désert, malgrè leur grosse carcasse imposante, en l'air ils sont les rois.

De deux, même si par magie les deux jumeaux arrivaient à saboter le mastodonte. Ils n'auraient pas le contingent d'homme nécessaire pour en prendre le contrôle par la force, ni même ensuite pour le refaire redécoller.

Ceci dit l'arrivé dans une ville korrulienne d'un tel vaisseau signifier souvent une tonne d'ithylium pour la ville concernée, de quoi remettre les stocks à niveau. Mais le plus intéressant aux yeux de Jude s'était que le précieux liquide minéral n'était pas forcément directement vendu du fournisseur à l'acheteur. Des intermédiaires jouaient aussi leur rôle dans ce domaine.

Jude scrutait les environs de la vivenef à la recherche de l'un de ces intermédiaires. Et un cargo korrulien de taille moyenne correspondait parfaitement au profil. Il était amarré à deux pas de la vivenef. Il fallait seulement avoir confirmation de son idée. Jude fit signe à Trias de s'approcher avec lui du cargo. Ses soupçons sur la marchandise que contenait celui ci furent validés. Les traces bleuâtres qui jonchaient le sol ne laissaient aucun doute, l'ithylium laisser souvent cette marque caractérisque et celle ci semblait assez fraîche.
Le vaisseau allait surement repartir d'ici peu. C'était vraiment une aubaine se dit Jude.

-"Bon ce vaisseau semble une proie plus aproprié avec les forces que nous possédons. Ne soit pas trop gourmand Trias une vivenef même pour nous c'est pas encore dans nos cordes. Maintenant reste plus qu'à savoir comment on va faire pour rentrer dans cet appareil. Soit tu amadoues le capitaine et il nous laisse l'hospitalité de visiter son outil travail, soit ont crée une diversion pour que l'un de nous rentre ni vu ni connu. Tu as une autre proposition ?"
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Sabotage et plus si affinité   - Lun 7 Nov 2011 - 15:36

Ah, qu'est-ce-que son frère pouvait être rabat-joie parfois ... Il voulait de l'ithylium oui ou non ?
Trias se massa son orteil endolori, leva les yeux aux ciel et soupira. Il détestait vraiment cette odeur, et pas de doute que le cargo en serait saturé...

"Sinon, on peut aussi rentrer discrètement, faire en sorte que le capitaine fasse un gros dodo de quelques heures, faire notre affaire et nous en aller comme on est venus... à cette heure-ci je doute qu'il y ait beaucoup de monde sur le navire... "


En réalité, Trias préférait la diversion. Mais seulement si c'était lui qui la faisait. Plus loin il se tenait du rafiot puant, mieux il se portait. Et puis c'était la partie la plus marrante.....

"Tu avais quelque chose en tête pour la diversion ? Parce-que pour les faire sortir de leur boîte de conserve il va falloir une putain de bonne raison... à part un incendie, je vois pas des masses... et ça, dans un endroit bourré d'ithylium, ça doit pas être conseillé.... "
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Sabotage et plus si affinité   - Mer 9 Nov 2011 - 6:52

-"Hum pour quoi créer un incendie quand on peut le faire croire ."

Jude sorti de l'une de ses poches quatres objets rond de la taille d'un oeuf. Il vît que son frère ne comprenait pas où il voulait en venir.

-"J'ai vu que les gamins jouaient avec ces machins près du feu, c'est fabriqué à partir d'un buisson épineux qui arrive à pousser au pied du volcan, bref quand tu l'agites il dégage beaucoup de fumée, une sorte de mécanisme de défense je présume. Ces joujoux ont les mêmes propriétés. "

Jude confia deux des boulettes à son jumeau.

-"Fait comme moi !"

Jude agita vigoureusement les deux qu'il lui restait et les lança l'une après l'autre en direction d'u cockpit entrouvert, une seule fit mouche, son frère eut plus de chance que lui et n'oublia pas de lui faire remarquer.
Les deux jumeaux foncèrent à la porte d'accès sur le côté du cargo et frappèrent sur celui. Dans le but de réveiller les occupants de l'embarcation. Après quelques minutes d'attente celle ci s'ouvrît mettant en lumière un homme bedonnant d'une trentaine d'année qui avait air bourru. Le monsieur avait du écumer les bars de la ville la veille.

-"Qu'est ce que vous voulez !!!"

Jude soigna son accent avant de parler

-"Désolé de vous déranger de si bon matin, mais mon frère avons vu de la fumée se dégager du cockpit de votre vaisseau. Nous avons donc préféré vous alerter ."

L'individu observa les deux jumeaux emmitouflés dans leur vêtement d'un air perplexe.

*Soit il a le cerveau lent, soit il a vraiment du trop boire hier soir*

Jude lui indiqua la direction du cockpit avec l'index. Il sorti son visage dehors et comprit enfin la situation. Il se rua ensuite à l'intérieur en direction de la fumée en beuglant

-"Ya le feu dans le cockpit !!! Merde Yul réveil toi bon sang, espèce d'imbécile, c'était à toi de faire ton quart !"

Les deux jumeaux se retrouvaient donc seul à l'entrée du cargo. Jude s'adressa à Trias

-"Bon va voir s'ils ont besoin d'aide, ils vont vite comprendre d'où provient la fumée, s'ils ne sont que deux assomme les et prend leurs bourses. Ca donnera un motif à notre visite. Je me dirige dans la salle des machines."
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Sabotage et plus si affinité   - Dim 13 Nov 2011 - 23:09

Trias s'introduisit dans le vaisseau et essaya de ne pas se perdre pour aller jusqu'au cockpit via le réseau de coursives labyrinthiques qui se ressemblaient toutes. Suivre les cris et la fumée s'était avéré être une bonne idée, finalement....

Le chef des forbans se cacha dans la pénombre et observa l'intérieur du cockpit.
Ses yeux lui envoyèrent le traditionnel signal : "J'ai une bonne et une mauvaise nouvelle à t'annoncer...
-Commence par la mauvaise alors....
-Ils sont pas deux mais sept
-Pu***n !!!
-La bonne, c'est qu'ils sont déjà à moitié KO par la fumée et qu'ils ont même pas été foutus de trouver d'où ça venait..."


Trias ne tergiversa pas plus, mit un pan de son turban contre sa bouche et son nez pour ne pas respirer trop de fumée, ça devait vraiment être toxique une telle quantité dans un espace clos, passa comme une tornade parmi les sept silhouettes et les assomma sans difficulté. Vu la carrure des marins, larges comme des armoires et avec des mains comme des battoirs, c'était presque trop facile. Le forban écrasa les boules de plantes pour qu'elles arrêtent de faire de la fumée. Il n'était peut-être pas une flèche, mais il savait quand même que ce serait très mauvais si tout l'équipage se ramenait depuis le bar d'en face en voyant la fumée. Il allégea les pauvres bougres sur le sol de leur bourse et de tous leurs objets de valeur, et trouva même un fruit sur l'un des corps qui devait s'apprêter à le manger.

Trias sorti du petit cargo en croquant dans son fruit pour attendre que son frère ait fini.

C'était presque trop facile, mais pour une fois qu'un plan se déroulait sans accros....

C'est en se retournant vers le désert que Trias comprit que ça aurait vraiment été trop beau. Il lâcha son fruit en même temps qu'un juron qui aurait fait s'évanouir une jeune fille de bonne éducation.

C'était pourtant pas encore la saison des tempêtes de sable, non ?

[Jude, mon frère, je crois que notre imprévu vient de se présenter sous la forme d'un évent, j'ai essayé d'introduire ça comme j'ai pû, si ça ne te va pas, MP-moi que j'édite ! ]
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Sabotage et plus si affinité   - Mer 16 Nov 2011 - 4:41

Jude à la suite de Trias entra dans le vaisseau, et prirent des chemins opposés les amenant à leur objectif respectif. C'est ainsi que Jude prit la direction du fond du vaisseau, là où se cachait les engrenages le faisant fonctionner.
En se faufilant dans ce dédale de métal et de cable électrique, un membre d'équipage se plaça devant la progression de Jude.

-" C'est quoi ce vacarme depuis ce matin. Eh mais T'qui toi ?"

Décidement c'était tous l'équipage qui avait participé à une soirée bien arrosée, la gueule de bois n'en serra que plus difficile.
En guise de réponse, Jude envoya un crochet du gauche dans le foie du malheureux, celui ci se plia de douleur. Jude fini le travail avec un coude en bas du crâne de sa victime. L'homme s'effondra au sol inconscient.

Après cette péripétie, Jude trouva quelques minutes plus tard la salle des moteurs. Ensuite il chercha du regard la cellule frigorifique qui servait à refroidir le moteur. Il la détecta au dessus du moteur principale. Jude la désossa et entreprit de la rendre inutilisable et n'oublia pas de débrancher le cable la reliant au cockpit, ainsi aucun signale d'avertissement pour prévenir d'un quelconque problème au décollage.

Le travail bien fait, Jude s'engagea vers la sortie et y retrouva son frère les yeux perdu en direction du désert. Une tempète de sable s'approchait aucun retour vers les vaisseaux forbans n'étaient possible avec ce temps. Ils devaient trouver un abris le temps que ça se calme. De toute fàçon, le vaisseau cargo avec son butin allait lui aussi rester à quai.

-"T'en fait pas Trias, les gars à l'extérieur vont se débrouiller en se mettant à couvert dans les vaisseaux, on doit se mettre à l'abri et rejoindre le point de rendez vous avez les quatres forbans encore en ville. "

Même si ce n'était qu'un contre temps, c'était la première fois que Jude voyait une tempète de sable à cette époque de l'année et surtout si près d'une citée korrulienne.
Les deux jumeaux se mirent en direction de la sortie du spatioport d'Ofägar avec l'espoir de chercher un abri et en espérant ne faire aucune rencontre malencontreuse.


[HRP] Voilà pas de problème Trias pour la mise en place de l'event au contraire, tu as bien fait Wink. [HRP]
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Sabotage et plus si affinité   - Mer 16 Nov 2011 - 5:28

La journée avait pourtant bien commencé.

Les petits ont prit leur bain sans broncher -pour une fois!- Sakari est parti à l'école sans bourrer ses chaussettes de bonbons -bon, y'en avait dans les poches mais faut savoir faire des compromis- et Nini a réussi à dire autre chose que "Kouto", son mot favori depuis trois semaine -bon il a dit "Pic" à la place mais encore une fois: compromis.
De leur côté, Tuaq et Suka ne se sont pas battus, ou en tout cas pas avant d'être hors de portée de voix, et ça aussi ça fait du bien. Il faut dire aussi qu'ils sont tous à cran ces derniers temps, c'est l'anniversaire d'Atka dans une semaine et, deux jours avant, ça fera un an qu'ils vivent sans leur parents.

Du coup, laisser les petits à la charge d'Elan ce matin n'a pas été facile, mais il y a des livraisons importantes à faire aujourd'hui, et comme c'est le jour de congé à l'atelier et qu'Atka est payé à la course, il en profite pour cumuler les commandes, histoires d'ajouter quelques Galons à sa paye.

Evidemment, tout ça c'est trop beau pour durer, et il faut bien que quelque chose vienne gâcher la routine.

Comme une tempête de sable par exemple.

En pleine saison calme.

"Qu'est-ce que...."

Atka jure quand la première bourrasque le frappe par tribord, l'envoyant valser dans une succession de tonneau qui ferait peur à un pilote moins expérimenté. Heureusement, Atka pilote depuis près de quatorze ans maintenant, et il parvient sans trop de peine à redresser la barre pour reprendre son cap.

Il sait, cependant, qu'il lui faut trouver un endroit ou se mettre à l'abri du vent et c'est sans hésiter qu'il se dirige droit vers le Port, esquivant du mieux qu'il le peut les bourrasques qui le frappent par le travers.
Il arrive à la hauteur d'un cargo quand une lame de vent plus puissante que les autres le fait se retrouner, et Anuun II s'effondre sur le port dans une pluie de verre brisé et un crissement à faire peur avant même qu'Atka ait eut le temps de poser les mains sur les manettes de commande.

Il sent le vaisseau glisser sur plusieurs mètres, heurter la cale du cargo, et ne peut retenir un juron étranglé: non seulement son vaisseau est foutu, mais il va se retrouver coincé à Ofägar jusqu'à ce qu'il trouve un moyen de transport pour retourner à Penjoie, de préférence avec son Module.
Il peste intérieurement, défait son harnais de sécurité et se laisse tomber vers le plafond de son appareil. Le temps de s'extraire du cockpit, il peut déjà voir le sable s'engouffrer dans l'habitacle, et il enfile sa veste en jurant.

Atka amarre l'Anuun II à la chaine qui retient le cargo à quai, plus par précaution qu'autre chose, et se protège les yeux tandis qu'il cherche un endroit ou s'abriter. C'est à ce moment qu'il remarque les deux silhouettes étrangement similaire qui descendent du Vaisseau, et il décide de mettre sa fierté et sa sociabilité naturelle de côté pour se diriger vers eux:

"Hey!" Lance-t-il en criant pour se faire entendre par dessus le bruit du sable frappant la coque, "Vous connaissez un coin pour se poser le temps que ça s'arrête?"

Non parce que, il ne sait pas ce qu'il en est des deux types emmitouflés -et pour le coup il les envie parce que des lunettes fendues c'est pas idéal comme protection- mais lui ça ne le tente pas de rester dans une tempête de sable avec une veste pour toute protection!
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Sabotage et plus si affinité   - Ven 18 Nov 2011 - 15:20

Trias recula de trois mètres face à la tempête de sable qui se déchaînait sous ses yeux et n'allait pas tarder à les frapper, son frère et lui, s'ils restaient plantés là. Ce n'était pas ça qui allait le sauver, certes, mais il ne pouvait pas lutter contre ses réflexes.

Il eut une pensée pour les forbans à l'extérieur, qui devaient être à l'abris dans leurs vaisseaux, à l'heure qu'il était. Sauf s'ils étaient réellement suicidaires, bien sûr.
Quand aux quatre autres, ils n'étaient pas fous, ils avaient dû se tirer en vitesse pour se trouver un meilleur abris que le point de rendez-vous. Jude sur-estimait souvent les forbans du clan au niveau de l'abnégation pour leurs chefs, à moins qu'il les considère simplement comme des machines incapables de faire quoi que ce soit par eux-même si on ne leur donnait pas d'ordres.

Dans tous les cas, ils étaient livrés à eux-même, et devaient:

1. Se trouver un abris sûr.
2. Attendre la fin de la tempête, de toutes façons vu le temps qu'il faisait le cargo n'allait pas s'envoler.
3. Retrouver leurs compères et continuer le plan.

Ils se firent soudain héler par une silhouette appartenant à un homme d'à peu près leur page, un peu plus jeune sûrement. Super, ils allaient pouvoir trouver un abris, déjà un point de réglé !

"Vous connaissez un coin pour se poser le temps que ça s'arrête?"

Journée de merde. Il ne savait pas non plus, et en plus maintenant qu'il les avait interpelés les jumeaux ne pouvaient pas juste faire comme si ils ne l'avaient pas remarqué...
Donc, modification des plans, ils devaient:

1. Se trouver un abris sûr avec l'homme en question qui n'y connaissait rien.
2. Ne pas se faire prendre en temps que forbans avec un korrulien de souche.
3. Attendre la fin de la tempête.
4. Se débarrasser du gêneur.
5. Retrouver leurs compères et continuer le plan.

Et son instinct lui criait qu'il était juste impossible que tout se passe correctement, surtout avec la veine qu'ils semblaient avoir aujourd'hui.
Trias répondit donc, imitant spontanément la façon de parler de l'étranger pour ne pas se faire prendre à cause de son accent:

"On en sait rien, on est nouveaux et pris dans la tourmente, on a pas d'endroit pour s'abriter, mais il devrait y en avoir pas loin du spatioport ! "

De préférence en évitant les bars littéralement remplis de marins, quand même....
Et de préférence en évitant les bars glauques semi-clandestins dans le genre que leurs subordonnés allaient investir le temps que la tempête se calme, aussi, ce serait vraiment trop bête de se faire prendre à cause de ses alliés....
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Sabotage et plus si affinité   - Sam 19 Nov 2011 - 10:57

Décidément les problèmes allaient de pair. Voici qu’un invité surprise faisait son apparition. Une nouvelle épine dans le pied que Jude aurait aimé se débarrasser rapidement. Les bourrasques sablonneuses redoublaient d’intensité, les jumeaux en compagnie du nouvelle arrivée devaient rapidement se mettre à couvert, avant que la tempête ne les emporte. La mauvaise nouvelle c’est que l’équipage qu’il venait de voler ne tarderait pas à prévenir les veilleurs pourpres de leur mésaventure de ce début de matinée. Ils attendraient surement tout de même une accalmie se dit Jude pour se rassurer.

Il y avait au total quatre auberges d’après les informations qu’avait eu Jude. Les jumeaux avaient donné rendez-vous à leurs comparses dans le plus miteux. Ceci dit trop de facteurs entraient en compte comme l’attitude leurs collègues forbans ou encore la méfiance de leur nouveau compagnon d’infortune pour qu’ils s’aventurent là-bas.
Le trio allait donc se rabattre sur une auberge un peu plus cossu restant dans le raisonnable en terme de prix et non loin du point de rendez-vous.
Jude cria à ses interlocuteurs pour se faire entendre.

« Il me semble qu’il y a une auberge non loin d’ici le chaudron de Ruyn !»

*Quel nom grotesque! *

Le trio se mit en route vers l’auberge, Jude se dit que si une ruelle se plaçait sur leur route, il ne se fera pas prier pour briser la nuque de l’étranger et cacher le corps ensuite. Malgré tout, le garçon avait l’air pilote et il pourrait se montrer utile pour démonter une carcasse de vaisseau. Jude attendrait surement un peu de le connaitre avant de décider de son sort. Jude n’appréciait pas de perdre des talents pour rien.

[HRP] j'espère que ça vous convient ? Si c'est le cas faudrait qu'Akta tu crées un post dans les auberges d'Ofägar. [/HRP]
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Sabotage et plus si affinité   - Sam 19 Nov 2011 - 13:15

On m'appelle Contenu sponsorisé

Posté dans Re: Sabotage et plus si affinité   -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum