AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
» Communication externe
par Loth de la Vision Mar 21 Juin 2016 - 15:06

» Réversa [ TOP ]
par Invité Ven 27 Mai 2016 - 8:21

» Le monde de Dùralas
par Invité Jeu 26 Mai 2016 - 7:00

» Anthalia
par Invité Dim 22 Mai 2016 - 15:17

» Marbrume, La Cité des Damnés
par Invité Lun 16 Mai 2016 - 15:07

» Questionnaire pour soutenir infinite RPG !
par Invité Sam 14 Mai 2016 - 17:33

» Escalus
par Invité Jeu 12 Mai 2016 - 9:02

» Mass Effect : Reborn
par Invité Mar 10 Mai 2016 - 15:00

» Forum en pause
par Asàf Lysereän Mar 10 Mai 2016 - 13:47


avatar
Pirate

On m'appelle Ravena Ondeluire


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Vanylle
MON AGE : 32 ans
Féminin
MESSAGES : 64
AGE : 28
INSCRIT LE : 29/05/2014
PSEUDO HABITUEL : Medusa
Joyaux : 3
http://www.ile-joyaux.com/t2423-journal-de-l-insoumise http://www.ile-joyaux.com/t2419-aleera-l-insoumise-capitaine-de-la-nuee-ardente
Posté dans Le plus beau des cadeaux   - Ven 6 Nov 2015 - 10:32

Les mois avaient semblé passer à une vitesse folle.
Pourtant Ravena semblait avoir changer durant ce laps de temps, comme si la grossesse avait eu sur elle un effet positive... Pas comme si, c'était sûr. Malgré son caractère, elle était devenue plus calme, plus sereine, plus patiente aussi. Le travail auprès de Jilgän permettait à la jeune marchande de trouver une activité saine qui occupait son esprit à présent bien moins tourné par son passé douloureux. Mais le meilleur venait d'Esheban... Rien n'aurait pût être plus efficace que lui, sa présence et tout l'amour qu'il offrait à sa femme. Et si les doutes avaient souvent pointé le bout de leur nez à leur début, à présent les changements chez elle étaient si visible que l'Ondeluire n'avait pas d'autre choix que de voir tout le bien qu'il lui faisait. Ravena avait changé c'était un fait, devenu plus mature au cours des mois, elle pensait à bien des choses... cet enfant qui ne tarderait pas à naître, ce travail qui lui plaisait tant mais aussi à des choses bien différentes. La cause des femmes matrosciennes. Depuis cette réunion à Midel-heim, elle avait réaliser à quel point toutes n'avaient pas la chance d'avoir à leur bras un homme comme Esheban... Et étrangement, Ravena se sentait énormément concerné par cela. C'est quelque chose quelle prenait très au sérieux et dont elle avait fait part à son mari... Mais sa situation actuelle l'empêchait de faire quoi que ce soit pour le moment. Tant que son enfant n'était pas né, c'était une mauvaise idée de l'exposer au stresse de la politique, surtout quand l'on sait que les dires d'une femme allait être mal prit.

Assise dans son atelier, Ravena faisait frotter la pointe de son crayon sur le papier épais. Son regard glissa sur le dessin... ce n'était pas un bijoux qu'elle reproduisait mais ce lieu remplit de mystère où Esheban l'avait emmené. Voilà une autre chose qui la travaillait. Des dessins comme celui-là,il y en avait des dizaines accroché sur le mur de sa petite pièce, reproduit de son point de vu... Certains juste crayonné, d'autres peint avec un réalisme époustouflant. Ces œuvres auquel elle donnait vie aurait assurément pu lui rapporter de l'argent, mais a aucun moment la midelaine n'avait eu cette idée. C'était pour son plaisir, pour celui d'Esheban qui semblait apprécier ce talent. Dans un soupir, Ravena recula le visage, cambrant son dos douloureux. Son ventre pesait lourd et il devait de plus en plus difficile de rester avachit de cette manière face à son chevalet. Elle avait souvent soupçonner la venu de jumeaux mais Merrila lui avait seulement rappeler qu'elle était de tout petit gabarit et que l'enfant devait surtout tenir de son père. Il faut dire qu'Esheban était un homme à la stature respectable. Remuant sur sa chaise, la jeune femme reposa le crayon dans son pot avant de se crispé. Bon sang, elle avait du avoir de ces bouffées de chaleurs pour se sentir si moite. Se levant, elle porta une main à son ventre rond avant de sentir l'humidité du tissus. Non... c'était trop mouillé pour être simplement de la sueur...

Alerte, Ravena tira sa robe, la remontant et palpa celle-ci avant de sentir quelque chose de chaud couler le long de ses cuisses. Dans un gémissement, elle comprit... Les eaux. Elle commençait à perdre les eaux. Sauf qu'elle était en avance d'un bon mois sur la date prévu de l'accouchement ! Relâchant sa robe, elle fila d'une démarche crispé vers la porte et l'ouvrit, filant à travers le couloir et s'écria d'une voix tremblante.

« Merrila ? Merrila ??? »

Pas de réponse. Il faut dire que la résidence était énorme et contenait plusieurs étages. Il fallait vite trouver quelqu'un, d'autant qu'Esheban n'était pas là... Descendant les esclavier en se tenant à la rampe, Ravena arriva au rez de chaussée, avant d'ouvrir la grande porte du salon. Personne. Mais où était donc passé les domestiques ? Pile quand elle avait besoin d'aide. La panqiue la prit, l'empêchant de respirer calmement et la midelaine prit appuie sur un siège tout en inspirant. Pour le moment, aucune contraction, aucune douleur... Mais elle savait que ce n'était qu'une question de temps. Des voix s'élevèrent dans le hall et la jeune madame Ondeluire y retourna, trouvant deux domestiques qui tenait des paniers de linge.

« Bonjour madame Ondeluire ! »
«  Hilda, Sophy ! Où est Merrila ? »
« Euh.. dans les cuisines madame. Il y a un soucis ? »
« Un soucis ?! »

Elle agita sa robe qui contenait une auréole humide et s'écria complètement paniqué.

« Je viens de perdre les eaux ! » 

« Par Vama ! Sophy, va chercher Merrila ! Venez madame, vous emmène à votre chambre, vous devez vous allonger le temps qu'un Mae'dok soit prévenu... »

Guider par la servante, Ravena fut ramené à l'étage et changer avant d'être installé dans le lit conjugale. Merrila débarqua bien vite, le sourire aux lèvres, visiblement hâtive de voir le bébé venir au monde.

« Comment vous sentez vous ? Nous avons envoyer quelqu'un prévenir le Mae'dok et monsieur Ondeluire. »
« Je vais bien... Pourquoi n'ai-je pas mal Merrila ? »
« Parce que vous venez de perdre les eaux madame, la douleur ne vient pas tout de suite... mais elle sera là plus tôt que vous ne le pensez... c'est pourquoi nous vous mettons à l'aise en attendant. »
« J'ai peur Merrila... »

La domestique perdit son sourire en voyant l'expression de Ravena. Évidemment qu'elle avait peur, l'accouchement était quelque chose de dur à vite, physiquement, mentalement et surtout émotionnellement.

« Esheban sera bientôt là... ? Je veux qu'il soit là Merrila. Je ne veux pas mettre le bébé au monde sans lui... »
« Tout se passera bien madame... »
« Comme lorsque sa première épouse a accouché ? »

Le sang de Merrila quitta son visage. Elle ne s'était pas attendu à une telle réplique. Ainsi c'était ça qui effrayait tant Ravena ? Finir comme cette pauvre femme dix plus tôt et laisser Esheban seul avec le cœur brisé ? Le regard larmoyant, la jeune femme baissa le visage, les mains tremblantes et murmura avec une voix brisée de chagrin.

« Je veux pas que Esheban finisse seule... »
avatar
Marchand

On m'appelle Esheban Ondeluire


Infos Personnage
RANG: Chef de la famille Ondeluire - Admin
VILLE & APPARTENANCE : Errande
MON AGE : 32 ans
Féminin
MESSAGES : 290
AGE : 23
INSCRIT LE : 27/01/2013
PSEUDO HABITUEL : Harrods
Joyaux : 949
http://www.ile-joyaux.com/t1329-esheban-ondeluire
Posté dans Re: Le plus beau des cadeaux   - Sam 7 Nov 2015 - 8:22

Esheban avait quitté le domaine tôt le matin même. Les affaires de la famille ne cessaient d’occuper ses journées, vacillant entre nouveaux contrats, négociations et visites des carrières. Le récent changement politique de Matroos les avait touché de plein fouet, réveillant un marché ralenti par les problèmes du pays depuis trop longtemps, mais qui prenait maintenant un nouveau tournant. Plus de ventes et donc plus de chiffres d’affaires, le chef de famille avait même pu engager de nouveaux employés pour booster les productions des carrières, profitant par la même occasion, des bas prix de main d’oeuvre offerts par les quelques hors-la-loi chanceux et en quête de réinsertion. De ceux là, contrairement à la dizaine de citoyens honnêtes nouvellement arrivés, il n’en avait fait signer que deux, heureux de pouvoir donner une nouvelle chance à ces hommes mais tout de même méfiant. Après tout, il n’avait pas besoin de problèmes de sécurité dans son propre domaine, surtout pas, avec le bébé qui allait arriver.

La matinée du futur père avait donc été bien chargée. Ses obligations l’avaient d’abord mené aux carrières où il rendait quotidiennement visite à ses employés afin de s’assurer de la bonne santé de chacun, et d’un travail sain mais efficace. Il prit le temps de discuter avec plusieurs d’entre eux, un peu plus longtemps même, avec les deux hors-la-loi occupés à casser de la roche, mais visiblement satisfaits de ce nouveau travail à l’air libre. Ils n’avaient pas l’air bien dangereux, et Esheban retint un sourire en apercevant les autres ouvriers les traiter avec autant de respect et de chaleur que les autres. C’était bon signe, et il se détourna avec un certain sentiment de fierté.
Guidé par Erhyos qui connaissait l’agenda de son maître sur le bout des doigts, les deux hommes prirent la direction du centre ville d’Errande, à bord du speeder familial. Un déjeuner devait réunir le chef Ondeluire et celui de la famille Mazertt, afin de revoir certains clauses d’un contrat vieux de plusieurs années. Le repas, succulent, se termina sur une poignée de main signant un nouvel accord, plus rentable pour les deux parties. Un détour par la boutique de la famille fut fait, sur la demande d’Esheban, qui salua les employés et ses deux cousins en charge du magasin. Finalement, il remonta à bord du vaisseau, content de ses affaires de la journée déjà bien avancée, et prit la route pour se rendre au chantier de la cité souterraine, sans se rendre compte que trois domestiques de sa maison arrivaient en courant.

Le bruit des diverses machines utilisées sur le chantier produisait un brouhaha incessant, mais dont Esheban avait pris l’habitude d’entendre quand il y venait. La découverte de la cité ancienne avait été révélée à très peu de personnes, mais son contrat avec Karl Varchen lui était des plus utiles. L’approfondissement de sa trouvaille allait bien plus vite et d’après les rapports des scientifiques et chercheurs, un quart seulement de tout ce qui se cachait sous la chaîne d’Armory avait été découvert. C’est ce qu’appris l’Ondeluire ce jour là, alors qu’un large sourire entravait son visage. Cette expérience était excitante au possible, et les nouveautés n’en finissaient plus depuis qu’il était tombé par hasard, là-dessus. Il allait repartir à nouveau, en direction des ateliers cette fois, quand trois domestiques arrivèrent essoufflés et s’arrêtèrent devant lui.

“Mon… M’sieur Ondeluire ! Ça fait une heure qu’on vous courre derrière, vous avez sacrément la bougeotte dites moi !”

Commença la première, une jeune femme qu’il avait engagé l’année dernière mais dont le tempérament franc et chaleureux en faisait rire plus d’un, lui y compris. Il ne retint pas un rictus d’amusement d’ailleurs, mais fronça les sourcils quand le deuxième, un jeune homme un peu plus âgé que la première lui fit signe de se taire et reprit sérieusement :

“Monsieur Ondeluire, c’est votre femme !” Le visage d’Esheban se décomposa, imaginant déjà les pires choses qui auraient pu arriver à Ravena. “Madame Ondeluire a perdu les eaux un peu plus tôt, enfin… y’a une heure quoi ! Elle a accouch….”

Il n’eut pas le temps de finir sa phrase que déjà, Esheban partait en courant aussi vite que ses bonnes trente années passées le lui permettait et sauta dans le vaisseau, suivit de près par Erhyos qui reprit son souffle à grands coups d’inspiration.

“Allons, dépêchez-vous de monter !”

Invectiva le domestique personnel du maître, alors que le speeder démarrait. Le trajet, bien que court, parut interminable pour le futur père qui se rongeait intérieurement les ongles. L’accouchement n’était prévu que pour le mois prochain, et il s’inquiétait déjà de ce qu’il se passerait après une telle avance. Il ne termina pas sa réflexion, se jeta hors du vaisseau à peine arrivé et courut à en perdre haleine jusqu’à la villa. Son manteau atterrit dans les bras d’une domestique qui l’attendait, tout en lui expliquant comment tout cela s’était passé. Les mots rassurants de la servante l’apaisèrent visiblement et il grimpa les escaliers quatre à quatre, avant de s’arrêter devant la porte de la chambre conjugale où les gémissements de Ravena se faisaient déjà entendre. Par un miracle de Vama, Merrila sortit à ce moment là pour voir où en était l’arrivée du futur père et sourit en le voyant.

“Votre épouse a commencé le travail. Elle est en forme et ne risque rien pour le moment. Le bébé a l’air vigoureux, mais elle vous attend depuis une heure en luttant. Elle ne veut pas que…”

La vieille femme ne termina pas sa phrase, et Esheban posa sur elle un regard compatissant et plein de douceur. Leurs yeux se croisèrent, dans une compréhension commune, et il la remercia d’un sourire, avant d’entrer dans la chambre, tout en remontant ses manches de chemises, prêt à en découdre lui même s’il le fallait. Son premier regard fut pour sa femme, allongée sur le lit et en sueur, les jambes repliées vers le haut alors qu’un Mae’Dok se chargeait de guider le travail.

“Je suis là mon amour. Je te savais impatiente, mais pas à ce point là.”

Souffla t-il avec douceur en l’embrassant tendrement mais pas trop longtemps pour que la jeune femme puisse respirer tout à son aise dans un moment aussi difficile. Il lui saisit la main et la serra fort dans la sienne, avant de s’asseoir sur le rebord du lit, aussi proche de Ravena qu’il le pouvait.


DC : Enaïa Lyseän Vara'Da & Azeor Desnolancès & Kezaël Lysereän & Kidjyïa Rijwän & Riska les Deux Voix & Eyföhl Aanka'Leï


Pour plus d'informations sur les Ondeluire, c'est ICI




Merci Ravena pour le kit <3
avatar
Pirate

On m'appelle Ravena Ondeluire


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Vanylle
MON AGE : 32 ans
Féminin
MESSAGES : 64
AGE : 28
INSCRIT LE : 29/05/2014
PSEUDO HABITUEL : Medusa
Joyaux : 3
http://www.ile-joyaux.com/t2423-journal-de-l-insoumise http://www.ile-joyaux.com/t2419-aleera-l-insoumise-capitaine-de-la-nuee-ardente
Posté dans Re: Le plus beau des cadeaux   - Sam 7 Nov 2015 - 9:04

Le Mae'dok était arrivé le premier et il fallu compter une bonne heure à Esheban pour arriver au domaine.Une heure qui était passé bien vite... le corps de Ravena semblait pressé d'expulser l'enfant. Heureusement Merrila était là, à son post solide comme un roc et bienveillante face à la futur maman rongée par la peur. Mais rien n'arrivait à calmer l'angoisse de Ravena, sauf Esheban qui apparut enfin. Un soupir de soulagement passa les lèvres de la jeune femme qui répondit au baiser simplement. Il lui était difficile de se concentrer sur quoi que ce soit alors que les contractions commençaient enfin. Un léger sourire se dessina sur les lèvres de Ravena qui serra la main d'Esheban avec douceur.

« Allons, tu es tout aussi hâtif que moi que ce bébé vienne au monde... »

Elle souriait tant bien que mal. Car dans cet histoire, celui qui avait le plus à craindre était Esheban. Ravena voulait le conserver de toutes peur, de toutes angoisses. Elle savait qu'aussi merveilleux serait ce moment, il ne pourrait s'empêcher de repenser à ce drame qui avait bouleverser sa vie. Pour rien au monde elle ne voulait qu'il se plonge dans ses souvenirs douloureux. Elle ne voulait pour lui, que bonheur... Car il mériter cela et bien plus encore.

◘ Quelques heures plus tard.
Les cris de souffrance résonnaient à travers la pièce, s'étendait jusque dans le couloir et pouvaient même être entendu au rez de chassée. Ravena savait, comme n'importe qui, à quel point accoucher était un intense et douloureux... Mais jamais elle aurait imaginer que cela puisse être à ce point. Cette chaleur qui tiraillait ses endroits, la pression dans la bas de son dos et celle dans son bassin... C'était si fort et d'une tel violence que le souffle lui manquait cruellement. Les larmes ruisselaient le long de son visage bouffie et rougit sous l'effort alors que son corps entier était moite de sueur alors que les draps étaient souillé par quelques tâches de sang sans gravité. Combien de temps... ? Quand l'enfant passerait-il enfin ? Impossible de le savoir, la seule indication était celle du Mae'dok qui ordonnait de pousser, de souffler à intervalles régulier. Et c'est dans le regard d'Esheban qu'elle trouvait la force de continuer alors que son corps hurlait qu'il était à bout.

« Je n'y arriverais pas... »

Gémit Ravena dans un sanglot alors qu'elle croisait le regard du médecin. Il se redressa sensiblement et fixa Esheban avant de lâcher.

« La position de votre femme ne convient pas, il faudrait la redresser un peu... Monsieur Ondeluire, veuillez entrer dans le lit et la prendre contre vous ? Vous voulez bien ? »

L'homme sourit chaleureusement alors que Ravena fut aider à se redresser et que son dos fut calé contre le torse de son mari, installé entre ses jambes. C'était fou comme le sentir là, l'enlacer pouvait déjà lui donner de la force. Mas cela restait tellement dur, tellement... Inspirant, Ravena s'accrocha au bras puissant de l'Ondeluire qui la serrait avec amour alors que son odeur musqué envahit ses narines. Même dans un moment aussi extrême, il était son plus grand soutient, son pilier qui jamais ne faiblissait. Ravena n'avait jamais eu aussi mauvaise mine, elle avait perdu tout ce charme qui faisait sa beauté de midelaine. Elle n'était plus qu'une coquille éprouvée par la fatigue et la douleur... Pourtant, bien que son esprit lui disait d'abandonner sous cette douleur, elle s'acharnait à pousser. Crier l'aidait... Elle était prête à se briser la voix... Mais de toute façon, même si elle avait essayer de ne plus hurler, la douleur était si forte qu'elle n'aurait pu se contenir.

« Je vois la tête ! Ravena, poussez ! Allez poussez aussi fort que le pouvez ! »

Elle se cramponna à Esheban si fort qu'elle planta ses ongles dans ses bras. Elle aurait presque pu déchirer le tissus de sa chemise. Elle serra les dents, bascula le visage en arrière avant de finalement craquer et hurler. Ses cuisses tremblaient, luisantes de sueur alors que les mains du Mae'dok touchait l'ouverture de sa matrice pour agripper les épaules du bébé et le tirer doucement, sans brutalité. La petite masse du bébé glissa facilement entre les cuisses de sa mère, finissant sur les draps alors que le rire de l'homme résonna et que le cri de la femme s'étouffa dans un nouveau sanglot. Il était là... le bébé était là... L'homme saisit une pince puis une paire de ciseaux et fixa le jeune père avec un sourire.

« Monsieur ? Désirez vous couper le cordon ? Et découvrir le sexe le votre enfant par la même occasion... »
avatar
Marchand

On m'appelle Esheban Ondeluire


Infos Personnage
RANG: Chef de la famille Ondeluire - Admin
VILLE & APPARTENANCE : Errande
MON AGE : 32 ans
Féminin
MESSAGES : 290
AGE : 23
INSCRIT LE : 27/01/2013
PSEUDO HABITUEL : Harrods
Joyaux : 949
http://www.ile-joyaux.com/t1329-esheban-ondeluire
Posté dans Re: Le plus beau des cadeaux   - Dim 8 Nov 2015 - 6:11

Les heures s’égrenaient lentement, alors que Ravena souffrait encore et toujours, et que l’enfant à naître se plaisait à se faire désirer un peu plus longtemps à chaque fois. Sa main ferme tenant celle, moite et tremblante de douleur de sa femme, Esheban ne la quittait des yeux que pour observer les réactions du Mae’Dok qui ne semblait pas s’alarmer. Ce qui était bien tout le contraire du futur père qui avait du mal à tenir en place et qui se retenait de se lever pour aller faire sortir lui même le bébé s’il le fallait. Au contraire, il inspirait à fond, suivant les mouvements respiratoires de celle qui en avait le plus besoin et gardait un calme apparent qu’il savait salvateur pour sa femme. Il était hors de question qu’elle le voit comme il l’était réellement dans son esprit, à savoir, angoissé au possible et bouillant d’une inquiétude qui l’aurait rendu fou si le visage serein de Merrila ne brillait pas non loin de lui.

Ce furent les paroles du docteur qui le tirèrent de certaines pensées, souvent funestes quand il se remémorait la dernière scène semblable qu’il avait vécu. Il leva sur l’homme un regard perdu, comme celui de quelqu’un qu’on vient de réveiller, mais se reprit bien vite quand il saisit l’objet de la requête et s’installa hâtivement, quoi qu’avec toujours cette douceur dont il faisait preuve avec Ravena, et se hissa derrière elle, avant de la caler contre son torse sculpté par le travail et la génétique Ondeluire. Ses mains vinrent se poser sur les cuisses de la jeune femme, qu’il pouvait atteindre aisément au vue de la position de la future mère, et il sourit en la voyant poser ses doigts sur les avants-bras musclés qui s’offraient à elle. Il ne tarda pas à grimacer quand il sentit les ongles s’enfoncer à travers la chemise, mais il ne fit aucun geste de fuite et contracta plutôt son corps pour renforcer le pilier qu’il était devenu. Le hurlement déchirant de la jeune mère lui fendit le coeur tant il imaginait la douleur qui devait la tenailler de part en part. Mais finalement, les deux visages en face de lui s’illuminèrent et Ravena se détendit visiblement, alors qu’un dernier sanglot lui échappait. Le bébé était là !

D’abord hésitant, face à cette nouvelle responsabilité qui s’élevait face à lui, Esheban se releva doucement, après avoir baisé le front suant de sa jeune épouse et s’avança vers le Mae’Dok qui lui présenta une petite masse d’abord difforme, mais qui pris tout son sens lorsqu’il posa les yeux dessus. D’une main tremblante, il se saisit des ciseaux et coupa le cordon comme le lui indiquait l’homme de sciences avant de se reculer, le temps que Merrila nettoie le nouveau-né.

“Tenez Monsieur Ondeluire, voici votre enfant.”

Le regard larmoyant de l’Ondeluire se posa de nouveau sur le bébé apprêté d’un linge blanc. D’un doigt délicat, il souleva la couche et laissa un immense sourire se dessiner sur ses lèvres. Les larmes roulèrent doucement sur ses joues, alors qu’il s’approchait de Ravena et s’assit à ses côtés, lui tendant le petit paquet blanc.

“Ma chérie, voici notre fille. ”


Spoiler:
 


DC : Enaïa Lyseän Vara'Da & Azeor Desnolancès & Kezaël Lysereän & Kidjyïa Rijwän & Riska les Deux Voix & Eyföhl Aanka'Leï


Pour plus d'informations sur les Ondeluire, c'est ICI




Merci Ravena pour le kit <3
avatar

On m'appelle Maitre des Joyaux


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : (ex : Muertiga - Les Gargans
MON AGE : n/c
Masculin
MESSAGES : 1007
INSCRIT LE : 27/01/2011
PSEUDO HABITUEL : Dieu tout puissant
Joyaux : 150
Posté dans Re: Le plus beau des cadeaux   - Dim 8 Nov 2015 - 6:11

Le membre 'Esheban Ondeluire' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Intervention du MdJ' :



avatar
Pirate

On m'appelle Ravena Ondeluire


Infos Personnage
RANG: (joueurs que votre personnage à renconter en RP)
VILLE & APPARTENANCE : Vanylle
MON AGE : 32 ans
Féminin
MESSAGES : 64
AGE : 28
INSCRIT LE : 29/05/2014
PSEUDO HABITUEL : Medusa
Joyaux : 3
http://www.ile-joyaux.com/t2423-journal-de-l-insoumise http://www.ile-joyaux.com/t2419-aleera-l-insoumise-capitaine-de-la-nuee-ardente
Posté dans Re: Le plus beau des cadeaux   - Dim 8 Nov 2015 - 11:09

La douleur avait été épuisante tant d'heure passé à hurler à plein poumon, à se cramponner pour donner la vie... Mais l'enfant été là, en bonne santé et pour la première fois de sa vie, Ravena se sentait enfin comblée, ayant la sensation d 'avoir accomplit quelque chose. Gisant dans le lit, elle fixa Esheban et le médecin alors que sa respiration trahissait encore l'effort qu'elle venait de subir alors que l'oreiller sur lequel reposait sa tête semblait l'appeler pour un long sommeil réparateur. Mais pas maintenant... Elle vouloir voir l'enfant avant. Il fallu attendre que Esheban revienne avec le bébé lavé tendit que les domestiques changeaient les draps souillés puis Ravena observa les larmes de son mari. Comblé, heureux comme jamais... N'y avait-il pas plus belle vision que l'Ondeluire versant ses larmes de joues et d'amour ? Non, non il n'y avait rien de plus beau. C'était si soudain, si inattendu.. Elle savait à présent qu'il ne cesserait de l'aimer pour ce cadeau qu'elle lui avait offert. Elle avait gagner son amour et son respect...

« Une fille.. ? »

Seconde surprise. Elle n'était pas déçu, mais Ravena avait espérer donner un héritier à son mari. Tant pis, peut-être au prochain alors ! Elle était prête à subir à nouveau cette souffrance pour lui donner un garçon... Autnt de fois qu'il le faudrait. Elle déposerait le monde aux pieds d'Esheban si elle le pouvait. L'enfant fut glisser dans ses bras et quand Ravena découvrit ce minuscule petit être contre elle, elle resta silencieuse. Son bébé, son enfant à elle... sa chai et son sang. Ses yeux la piquèrent et tout comme pour Esheban les larmes inondèrent son visage. Le bébé n'était pas vraiment beau, tout rouge, un peu chevelure et la peau fripée... Mais c'était son enfant et déjà, elle avait ce sentiment puissant et indescriptible qui l'envahissait. C'était enivrant et étouffant à fois.

« Je t'aime... je t'aime tellement Esheban... »

Pleura la jeune mère en levant vers lui un regard larmoyant. Cette homme avait sauvé sa vie, son intégrité, lui avait donné une famille et une vie douce dans l'amour et la tendresse. Elle n'avait pas de mot pour le remercier de tout cela. Serrant son bébé, Ravena baissa le visage et enfoui doucement son visage contre lui, embrassant sa joue chaude et douce. La petite fille ne broncha pas, endormit dans les bras de sa mère qui essuya rapidement ses larmes.

« Il lui faut un prénom... »

Elle comprit au regard de son mari qu'elle avait l'honneur de le choisir. C'était une belle preuve de confiance, surtout après une telle épreuve. Alors qu’elle cessait de sangloter, berçant doucement le bambin contre elle, Ravena, esquissa un sourire et proposa dans un souffle plein de tendresse.

« Jezeybel ? »
avatar
Marchand

On m'appelle Esheban Ondeluire


Infos Personnage
RANG: Chef de la famille Ondeluire - Admin
VILLE & APPARTENANCE : Errande
MON AGE : 32 ans
Féminin
MESSAGES : 290
AGE : 23
INSCRIT LE : 27/01/2013
PSEUDO HABITUEL : Harrods
Joyaux : 949
http://www.ile-joyaux.com/t1329-esheban-ondeluire
Posté dans Re: Le plus beau des cadeaux   - Mer 11 Nov 2015 - 7:42

“Jezeybel ? ”

Un large sourire, plus large encore que le précédent si cela était possible, étira les lèvres du jeune père. Sa mine de contentement confirma visiblement la proposition de sa femme, et il se pencha sur le bébé en soufflant le prénom nouvellement choisi. Encore tout petit et rabougri, le nouveau-né gazouilla légèrement en se réveillant sous la caresse des doigts d’Esheban. Il n’y avait sans doute pas homme plus heureux que lui, alors qu’il parvenait enfin à atteindre l’idéal familial qui lui avait été longtemps refusé. Un fugace regret le fit penser à son ancienne épouse, décédée en couches et il pria Vama pour son âme intérieurement. Il avait eu la chance de revivre grâce à la jeunesse et la vivacité de Ravena, et l’amour qu’elle avait fait naître en lui se matérialisait enfin.

“ Faites monter le berceau, je vous prie Merrila. ”

Demanda le chef de famille, alors que sa voix résonnait de nouveau dans la chambre. Il se redressa en prenant appui sur le lit, et jeta un regard amusé à son épouse qui ne semblait pas comprendre l’initiative. Quelques instants plus tard, deux domestiques se présentèrent, portant tout deux un magnifique berceau en bois-sorcier. Les pieds reposaient sur deux demi-cercle, qui permettaient de bercer doucement l’enfant, alors que les parois étaient finement ouvragées et représentaient plusieurs animaux. A la tête du petit lit, un mobile réalisé aussi sur mesure était suspendu et tournoyait lentement. Fier de son cadeau, Esheban se tourna vers Ravena, le visage rayonnant et s’approcha de nouveau. Il prit l’enfant dans ses bras, après s’être assuré d’un regard que la jeune femme approuvait et l’emmena près du berceau placé tout près du lit conjugal. Les couvertures soyeuses s’ouvrirent sous les mains attentives de Merrila qui surveillait la scène, et le jeune papa déposa son trésor précieux au creux de leur caresse. Ses yeux se fermèrent aussitôt, et un sourire satisfait éclaira le visage de l’Ondeluire.

“ Bienvenue chez toi, Jezeybel Ondeluire. ”

Il contempla le bébé quelques minutes, avant de retourner auprès de sa femme et de l’embrasser franchement. Depuis le temps qu’il attendait de pouvoir lui exprimer sa fierté ! Lorsqu’il détacha ses lèvres des siennes, il souriait toujours et l’admira, son visage tout près du sien. Il n’avait pas besoin de parler pour qu’elle comprenne à quel point il était heureux. Il avisa néanmoins les cernes et le visage pâle de la jeune mère, et il se redressa, une pointe d’inquiétude dans le regard.

“ Pourriez-vous monter une collation pour Madame Ondeluire s’il vous plaît ? Et de quoi boire. Et faites lui couler un bain chaud. ”

Les domestiques filèrent à toute allure, pressés d’obéir aux ordres qui ne visaient qu’au bien être de leur maîtresse bien-aimée. D’un sourire, Esheban les regarda faire avant de s’adresser à Ravena.

“ Je vais descendre annoncer la nouvelle à la famille, et je reviendrai te voir quand tu te seras reposée, d’accord ? ”

Il manqua d’ajouter qu’il l’aimait, mais il laissa son regard l’exprimer plus intensément, et il l’embrasse une nouvelle fois avant de sortir de la pièce, le visage éclairé par un sourire qui ne semblait plus vouloir s’en aller.
Spoiler:
 


DC : Enaïa Lyseän Vara'Da & Azeor Desnolancès & Kezaël Lysereän & Kidjyïa Rijwän & Riska les Deux Voix & Eyföhl Aanka'Leï


Pour plus d'informations sur les Ondeluire, c'est ICI




Merci Ravena pour le kit <3

On m'appelle Contenu sponsorisé

Posté dans Re: Le plus beau des cadeaux   -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum