AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
» Communication externe
Le jus d'orange est cruel ♥ Emptypar Loth de la Vision Mar 21 Juin 2016 - 15:06

» Réversa [ TOP ]
Le jus d'orange est cruel ♥ Emptypar Invité Ven 27 Mai 2016 - 8:21

» Le monde de Dùralas
Le jus d'orange est cruel ♥ Emptypar Invité Jeu 26 Mai 2016 - 7:00

» Anthalia
Le jus d'orange est cruel ♥ Emptypar Invité Dim 22 Mai 2016 - 15:17

» Marbrume, La Cité des Damnés
Le jus d'orange est cruel ♥ Emptypar Invité Lun 16 Mai 2016 - 15:07

» Questionnaire pour soutenir infinite RPG !
Le jus d'orange est cruel ♥ Emptypar Invité Sam 14 Mai 2016 - 17:33

» Escalus
Le jus d'orange est cruel ♥ Emptypar Invité Jeu 12 Mai 2016 - 9:02

» Mass Effect : Reborn
Le jus d'orange est cruel ♥ Emptypar Invité Mar 10 Mai 2016 - 15:00

» Forum en pause
Le jus d'orange est cruel ♥ Emptypar Asàf Lysereän Mar 10 Mai 2016 - 13:47


Le jus d'orange est cruel ♥

Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Le jus d'orange est cruel ♥   - Sam 19 Nov 2011 - 14:03

[Suite de "Un verre ou deux", avec Lulu °°]

*Soupire*

Quand Yulia repensait à ce qu'il s'était passé même pas une heure auparavant, c'est la seule chose qu'elle arrivait à faire. Elle était sur le point de donner une bonne leçon à ce gros balourd avant qu'il vienne s'en mêler... « Je dois te montrer quelque chose », avait-il dit. Moué... Enfin voilà, le fait est qu'elle n'était pas venue dans ce bar pour se battre, mais pour décompresser un peu, alors bon, ça aurait été mauvais pour ces nerfs si elle avait blessé Isaac ou inversement (la chance c'est pour tout le monde /BRIQUE/).

Soit, les évènements étaient passés et le passé, ce n'est pas quelque chose qu'il est bon de ressassé. Alors, elle continua juste de suivre Lucas sur l'Angélica, car c'était là qu'il l'avait amené...

La jeune femme se demandait bien ce qu'il lui voulait, il lui arrivait de lui montrer des trucs vraiment (non mais vraiment) bête parfois... Une fois, il lui avait ramené un lama et il avait fallu qu'elle l'attache à une chaise pour que Yulia arrive à faire sortir la bête de là. Quel argent gaspillé pour des bêtises... Heureusement, elle avait réussi à le revendre à un bien meilleur prix. De toute façon, elle n'aurait jamais accepté perdre la moindre pièce de bronze à cause du manque de raisonnement de son capitaine.

« Bon, qu'est-ce que tu me veux? »

Ils étaient maintenant dans l'une des nombreuses pièces de l'Angélica. Cette pièce avait été aménagée comme un salon, mais un plus... Sobre? Disons juste que les froufrous et les dorures c'est pas pour les pirates et que de toute façon, connaissant le vice-capitaine du vaisseau, aucun achat inutile n'aurait pu être fait. La pièce contenait un bar – l'alcool c'est capital, même si les bars du navire comprennent aussi des boissons non-alcoolisée à cause de Lucas-, quelques fauteuils, pas spécialement beaux, mais confortable et une sorte de placard que l'on utilisait comme débarra parfois (c'est dingue ce que le capitaine pouvait garder comme objets parfois... Il faut bien leur trouver une place quand il s'en lasse, même si la pirate aimerait les revendre (mais ça ne lui rapporterait rien)).

« Je te sers quelque chose? »

Yulia se servit un verre de rhum et commença à servir un verre de jus d'orange pour le capitaine. « Je sais que tu es plein d'énergie, mais des vitamines ça fait du bien parfois ». Ça serait sa vengeance pour l'avoir empêché de donner une raclée à l'autre vieux. Elle sortit de sa tunique une flasque avec de l'alcool plutôt fort, enfin, assez pour brouillé les esprits. L'avantage de celui-ci c'est qu'il ne goûtait pas grand chose, la seule chose qu'il vous faisait c'est vous brûler le gosier, tellement il était fort, mais d'ici là, son cher Lucas aurait déjà connu les effets peu désirables du breuvage. Elle versa donc un peu de sa flasque dans le verre du pirate et lui tendit le verre avec un grand sourire.

« À la mienne? »
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Le jus d'orange est cruel ♥   - Dim 27 Nov 2011 - 8:45

    Parfois, s'il le pouvait il s'auto-offrirait des médailles de bonté. Aujourd'hui, son acte de charité avait été de sauver le visage d'un vieux pirate gâteux des mains de sa « douce » seconde. Pourquoi avait-il fait ça ? De un, il ne voulait pas gâcher sa jolie Yulia. Un vieux loup de mer comme celui-ci aurait pu réussir à lui donner quelques coups et à l'amôcher avec ses restes de réflexes. Quoi que ... Isaac avait-il vraiment été un démon des mers comme il le décrivait dans ses épopées ? Boh, au doute il valait mieux limiter la casse.

    C'est donc en lui prenant la main - Oui, je vois ce que vous pensez bande de pervers, mais y'a rien de douteux là dedans, c'est amical - que Lucas la traina jusqu'à l'Angélica. Cette fois-ci, c'était sûr. Elle n'allait pas être déçue. Une fois qu'ils furent tous les deux montés dans le vaisseau, le capitaine ordonna à ses matelots de lever les voiles en désignant un cap au nom étrange, vers le nord. Il n'y avait pas de temps à perdre, à cause de ces fichus dérèglements climatiques, s'ils ne se décidaient pas à partir dès maintenant, ils n'arriveraient jamais à destination et se feraient surprendre par une tempête de sable.

    « Sois patiente, tout arrive à point à qui sait attendre ... » C'était quoi cette phrase de grand-mère ? Aucune idée, mais ça sonnait bien. Ca faisait un mélange entre mamie Nova et Père Fourras, dans le genre je te fais la morale parce que je sais tout sur quelque chose que tu ne sais pas encore. Et paf, dans tes dents !

    Il avait prévu de lui montrer quelque chose de merveilleux, en plus : Après de longues recherches, il avait fini par trouver une carte au trésor. Mais pas n'importe laquelle, attention ! Une qui vous mêne vers une fortune enterrée loin de là. Enfin, pour la faire patienter, il allait lui montrer comme d'habitude un truc un peu bidon. Il ne fallait pas qu'elle croie qu'il allait en son sens, nahméoh ! Alors cette fois ci, il s'était surpassé en achetant un - et tenez vous bien les enfants - oeuf d'autruche qu'il voulait faire passer pour une future progéniture de dragon. Dans le pire des cas, ils feraient une bonne omelette pour le soir même. De toute façon, Yuyu serait heureuse au final, une fois le cap sur le tas d'argent validé.

    En attendant, c'est volontiers qu'il accepta la collation de sa partenaire. Du jus d'orange, rien de mieux pour avoir une bonne mine, et un teint parfait ! Une recette aussi connue que le fait de manger des carottes, qui rend les fesses roses et rend aimable.

    « A la tienne, et à nos futures conquêtes ! » Non, ne tombez pas dans le panneau, il parlait bel et bien de découvertes faites d'or, et pas de leur compétition permanente en matière de tableau de chasse lors de leurs escales.

    Ne jamais faire confiance aux femmes. Ces vipères aux visages d’anges tombés du ciel chercheront toujours un moyen de vous empoisonner afin de vous voir nu et ivre. Mais le lendemain, elles nieront toute leur part de responsabilité, quitte à vous remonter les bretelles, oh doux agneau innocent que vous êtes. Pauvre Lucas, il n’était que victime de la fourberie d’une de ces dames.

    C'est donc sans se douter du complot qui se tramait dans son dos - et quel complot, elle avait versé de la drogue du violeur de l'alcool dans sa boisson, pour profiter de son état complètement euphorique - que Lucas but d'une traite le verre qu'elle lui tendait. Le frappant aussi soudainement qu'un ras de marrée, l'alcool vint envahir les sens de notre blondinet qui devient raide d'un coup, semblant se déconnecter - comme le ragequit de la connexion pourrie de sa narratrice - pendant quelques secondes.

    « Yulia, je ... j'ai toujours voulu faire ça- » - sans même finir sa phrase, le capitaine l'attrapa par la taille, essayant de la ramener à lui mais manque de bol ! Quand on est ivre, on a un peu du mal à maîtriser son corps. Patatras, il s'entrava dans ses pieds et tomba sur elle, dans une position plus que douteuse. C'est à peine s'il remarqua le bruit derrière lui. Visiblement, quelqu'un était tombé avec ses casseroles en même temps, c'était pas possible autrement.
Invité

On m'appelle Invité

Posté dans Re: Le jus d'orange est cruel ♥   - Mer 1 Fév 2012 - 9:42

Dormir. Nul besoin de fatigue pour cela, il suffisait de trouver l'endroit pour, et de ne rien avoir à faire. En l'occurrence, l'attente, l'ennui, constituaient de bons facteurs de l'expression ''ne rien avoir à faire". Quant à l'endroit, un placard, par exemple, pouvait tout à fait convenir. A condition que les joints de ses portes ne laissassent passer aucun raie de lumière, bien entendu !

Endormi dans son placard, Alaissandheur se mit à rêver. Sur un câble tendu entre deux maisons, il se voyait en funambule essayer de le parcourir, sur la pointe des pieds jusqu'au toit d'en face. Un toit poilu... comme dans tous les songes, forcément. Toutefois, au fond de lui, il savait pertinemment qu'il n'arriverait pas au bout, il se passerait quelque chose, le câble romprait, il se réveillerait, ou simplement... perdrait l'équilibre.

"Aouthch !"

L'interjection, malgré toute sa bonne volonté, ne franchit jamais ses lèvres, coupée dans son souffle par la chute d'Alaissandheur, qui dans le même élan, se réveilla. Tombant avec son sceptre, et ses perles, il se débattit tant et si bien qu'il s'embourba dans sa tunique blanche. Le bruit était infernal, comme brisant un silence spirituel, qui était jusqu'alors à peine rempli par des paroles tout aussi inspirées, d'un homme apparemment ivre dont Alaissandheur avait l'intime conviction de connaître le nom.

Une fois les premières impressions remises en place, et les volutes du sommeil dissipées, Alaissandheur se remit debout, jetant un oeil au plafond, comme si tous ses maux venaient de là, et salua ces deux personnages charmantes qui lui faisaient face. Immédiatement, il ressentit quelque chose qui ''accrochait'', qui gênait... Oui, ces personnes étaient certainement malades, chacun à leur manière. Après... avaient-ils réellement besoin de lui, c'était plus contestable, et c'était sûrement à eux d'en décider.

"Je dois vous avouer que... *s'interrompt et regarde sur le côté un moment, cherchant ses mots* Ah ! je n'ai rien entendu, quoi que vous faisiez, ni rien vu non plus, quoi que vous disiez. Si... ça peut vous rassurer. Vous êtes rassurés j'espère ?"

Le jeune homme se rendit compte qu'il en faisait trop. Comme toujours.... mais ! quand même, c'était gênant, il était là par hasard, comme ça , ces gens n'avaient rien demandé, et paf ! un parasite pour les déranger ! Ahhhh tiens ! Celui-là le connaissait, oui, c'était lui qui l'avait ramené ici... son nom, voyons, non, ça ne lui revenait pas. S'étaient-ils au moins présentés ? Cela viendrait ensuite... sûrement.

On m'appelle Contenu sponsorisé

Posté dans Re: Le jus d'orange est cruel ♥   -

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum